• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > On s’empresse autour de la marmite...

On s’empresse autour de la marmite...

"De larges tranches de pain coupées sur de petites assiettes de terre rouge, et l'on était là, autour de la marmite, l'assiette tendue, la narine ouverte ... je n'ai jamais rien mangé de meilleur que cette bouillabaisse de langoustes..."

C'est ainsi qu' Alphonse Daudet décrit une dégustation de bouillabaisse, dans son recueil intitulé Les Contes du lundi...

 La marmite ! Voilà un nom familier qui rayonne de sa labiale "m" redondante : la marmite apparaît accueillante, chaleureuse, elle renferme des mets délicieux qu'elle cache aux regards...

On s'empresse autour de la marmite, pour humer les bonnes odeurs de cuisine, on a hâte de l'ouvrir, pour savourer certains mets.

Avec ses consonnes variées, labiale "m", gutturale "r", dentale "t", ce mot nous laisse entrevoir le plaisir de goûter, d'engloutir, de déguster les préparations qu'elle renferme précieusement...

Cet instrument dont le nom paraît si familier, si sympathique semble, aussi, plein de mystère : profonde, munie d'un couvercle, la marmite se distingue de la poêle : elle permet de faire mijoter longuement les aliments, d'en exalter toutes les saveurs !

Ce mot connu de tous, aux sonorités populaires, nous charme de ses éclats de voyelles et de consonnes : ce mot chante, comme le fait parfois la marmite quand elle est sur le feu... léger frémissement empli de vapeurs odorantes qui enivrent les sens et ouvrent déjà l'appétit...

La marmite annonce le repas qui va suivre, la convivialité, le partage, la réunion, car la marmite, assez large et profonde contient de quoi nourrir toute une tablée !

Ce mot associé à une multitude de sensations, le goût, l'odorat, la vue, le toucher et même l'ouie, ouvre l'appétit, nous annonce des agapes prometteuses et chaleureuses...

Voilà un mot qui nous parle, qui ravit les papilles, qui exalte les sens !

Pourtant, ce terme, issu de l'ancien français désignait, à l'origine, un "hypocrite", c'était un adjectif composé de deux éléments : "marm-" du verbe "marmonner" et "mite", qui était, autrefois, l'autre nom du chat...

On connaît ces mots associés à ce radical : "mistigri, mitaine, chattemite"... en ancien français, la "mite" etait le nom affectueux du chat.

Le chat se cache, parfois, sous des apparences câlines et hypocrites.

Le glissement de sens s’explique par le fait que la marmite, profonde et fermée par un couvercle, cache son contenu aux curieux, contrairement à la poêle, plate et ouverte.

La marmite est secrète, mystérieuse, elle ne révèle pas son contenu, elle agit en hypocrite...

Une belle hypocrite, tout de même ! Voilà ce qu'est devenue la marmite, pleine de saveurs et de parfums, emplie de fumets qui s'exhalent, dès qu'on ouvre le couvercle...

La marmite a connu une belle évolution de sens : elle nous est, d'ailleurs, si familière que le sens premier nous étonne : si la marmite se cache, c'est tout de même, pour mieux révéler son contenu et exhaler des parfums, des saveurs, des sucs variés...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-et-l-on-etait-la-autour-de-la-marmite-125303774.html

 

Le texte de Daudet : 

https://fr.wikisource.org/wiki/Les_Contes_du_lundi/Paysages_gastronomiques

 

Vidéo :


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès