• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Oradour, My laï, Khodjali, la barbarie à visage inhumain

Oradour, My laï, Khodjali, la barbarie à visage inhumain

 

L'histoire du 20ème siècle a été le théâtre de massacres insupportables, signes de la barbarie à visage inhumain sur plusieurs terrains d'opérations. Le 10 juin 1944 ( on vient de le commémorer) ce fut le massacre d'Oradour sur Glane ; le 16 mars 1968 le massacre de My laï au Vietnam ; le 26 février 1992 le massacre de Khodjali en Azerbaïdjan au Haut Karabakh.

 

Oradour sur Glane dans le département de la Haute Vienne était un bourg relié par le tramway à Limoges, quand le 10 juin 1944 un détachement allemand appartenant à la division Das Reich ( qui a combattu sur le front de l'Est) a massacré plusieurs centaines de ses habitants. Dans le détachement allemand, des alsaciens ( qu'on a appelés les « Malgré nous », puisque l'Alsace a été rattachée de force à l'Allemagne). La division Das Reich s'est illustrée par les massacres de populations, les incendies des régions traversées, les destructions des localités et une répression féroce de toute résistance à l'hitlérisme.

A Oradour les habitants sont parqués sur le champ de foire. Une rafle globale avec des gens sortis de force de leurs maisons. Les allemands séparent les hommes et les femmes. Des écoliers et leurs instituteurs sont également raflés. Des lieux d'exécution sont désignés dans Oradour, dont l'église du village. Les mitrailleuses font leur office. Les allemands achèvent les blessés. Ensuite les corps sont recouverts de paille et les SS y mettent le feu. Le pillage des maisons s'ensuit et enfin les habitations sont incendiées.

Les ruines du village conservées en l'état sont aujourd'hui un lieu de mémoire connu dans le monde entier.

Les reponsables SS alsaciens ont eu des peines non exécutées. Le chef de la division Das Reich le SS Lammerding s'est retrouvé en liberté chez lui.

 

My laï, c'est un village du Vietnam du Sud, du golfe du Tonkin,qui a vu le massacre de plusieurs centaines de personnes, tuées, violées, mutilées par une division d'infanterie américaine, le 16 mars 1968. 25 soldats seront accusés après enquête de l'armée et témoignages de soldats. Le lieutenant Calley sera reconnu coupable de la mort de 22 personnes poussées dans une fosse, et il sera condamné à une peine de prison à perpétuité qu'il n'effectuera pas.

Les raisons alléguées pour ce massacre seraient les morts endurés par les soldats US avec les fameux pièges en bambous sur lesquels les combattants US s'empalaient, mis en place par les vietcongs (maquisards communistes soutenus par le Vietnam du Nord).

Les ordres US sont simples : les soldats descendant de leurs hélicoptères doivent éliminer radicalement l'ennemi, détruire ses base arrière, ses moyens d'approvisionnement. A tout jamais.

Même si ces ennemis ne sont pas des combattants, ils peuvent le devenir. Les tuer à bout portant donc ! Animaux de trait et animaux domestiques sont exterminés. Le village est ensuite brûlé.

Des pilotes d'hélicos US tentent de venir en aide aux blessés vietnamiens mais leurs camarades ne les écoutent pas et achèvent les blessés. Quelques années plus tard alors que les plaies de la guerre du Vietnam sont encore béantes, des vétérans reviendront au Vietnam pour rencontrer les rares survivants de ces horribles exactions dans le village de My laï et ses environs.

 

Par une nuit d'hiver du 25 au 26 février 1992 plusieurs centaines de civils azerbaïdjanais ont été tués et violentés par les forces armées arméniennes appuyées par des groupements nationalistes et un régiment des forces armées de l'ex Union Soviétique, en violation de la Convention de Genève.

Les quelque 3000 habitants restés dans la petite ville de Khodjali, après le commencement de l'offensive arménienne furent touchés. Et la petite ville fut entièrement rasée. En 2005 Barton membre de la chambre des Représentants des Etats-Unis dénonça le massacre qui fut reconnu comme tel par plusieurs états.

L'URSS éclatant en1991, l'Arménie et l'Azerbaïdjan parties intégrantes de l'Union Soviétique étaient devenus des états indépendants. La province du Haut Karabakh vit alors s'opposer l'Arménie et l'Azerbaïdjan dans une guerre de territoire. L'Arménie réclamant cette province azerbaïdjanaise où vivaient en bonne intelligence arméniens et azerbaïdjanais. Un cessez-le-feu ne fut signé qu'en 1994. Ce conflit territorial a fait plus de 30000 morts dans les 2 camps, la guerre se terminant par l'annexion arménienne du Haut Karabakh, l'Arménie détenant actuellement 20% des terres de l'Azerbaïdjan et près de 900 000 Azerbaïdjanais sont reconnus comme personnes déplacées dans leur propre pays depuis plus de 25 ans.

A l'O.N.U. 5 résolutions ont demandé sans succès le retrait des troupes arméniennes des territoires occupés en Azerbaïdjan. Le héros national arménien Monte Melkonian a reconnu que « Khodjali était un objectif stratégique mais aussi un acte de vengeance »


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Rincevent Rincevent 25 juin 2018 18:07

    Le problème des Alsaciens a été très ‘’aigu’’ à la libération. Les Allemands les avait enrôlés de force, avec menaces sur les familles au moindre problème, selon le principe du Sipennhaft. https://fr.wikipedia.org/wiki/Sippenhaft Ce qui n’excluait pas quelques volontaires...

    Pour pouvoir les surveiller plus étroitement, beaucoup ont été balancés dans la Waffen-SS et/ou sur le front de l’Est où il leur était beaucoup plus difficile de déserter. La Das Reich était représentative de ça : plusieurs séjours à l’Est et incorporation d’Alsaciens et de Mosellans. La compagnie impliquée à Oradour comprenait 14 Alsaciens, dont 1 seul réellement volontaire.

    Ils ont été traités par les Russes comme les autres Waffen-SS, (les soviétiques, au début, n’étant pas vraiment au courant de leur situation) au camp de Tambov, où 1/3 des détenus y mourront : https://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_188


    • Raymond75 25 juin 2018 19:33

      @Rincevent

      Rien dans l’histoire des Alsaciens ne justifie le massacre d’Oradour, ou les autres commis par les SS, dans lesquels peut être y avait il d’autres Alsaciens.

      On peut être recruté de force, et ne pas devenir automatiquement un bourreau. C’est vrai pour les Alsaciens, mais aussi pour les Allemands ou tout autre militaire qui se laisse aller à des instincts ignobles, sous couvert de l’appartenance à un groupe, de l’obéissance aux ordres, ou des circonstances historiques.

      C’est dans les situations les plus difficiles que se révèle les qualités ou les défauts individuels. Et cela ne concerne pas que les hommes : des femmes ont été kapos dans les camps de concentration.

    • OMAR 25 juin 2018 19:44
      Omar9
      .
      Bonjour Alain.
      .
      Des nombreux actes barbares commis par des « êtres humains », nous ne pouvons occulter les massacres de Sabra et Chatila dont les responsables de cette boucherie, fascistes libanais des phalanges chrétiennes et soudards de l’armée sioniste ne furent inquiétés et encore moins condamnés par une justice qui n’existe nulle part pour le peuple palestinien....

      "Les milices chré­tiennes pha­lan­gistes, shootées à la haine, et encadrées par Israël, entraient dans les camps pales­ti­niens du Liban, à Sabra et Chatila, pour y perpétrer une méthodique boucherie, où n’ont été épargnés ni les enfants, ni les femmes, ni même les animaux, hormis les mouches de mort qui affluèrent en grand nombre, ce jour-là ! Et qui s’en donnèrent à cœur joie, des jours durant, puisqu’il ne fallait pas déplacer les cadavres, afin de permettre aux enquêteurs de l’ONU de venir constater. Juste constater."
      .
      Aujourd’hui ce genre de massacre a pris une autre forme, à Gaza où il se perpètre diaboliquement par petits nombres, en exterminant surtout ceux qui tentent d’échapper à ce nouvel Auschwitz....

      • Dom66 Dom66 27 juin 2018 12:17

        @OMAR

        Bonjour OMAR vous avez raison pour Sabra et Chatila et l’auteur en a oublié un également

        Wounded Knee


      • Jean Roque Jean Roque 25 juin 2018 22:09

         
         
         
        Rien qu’en Biélorussie il y en a eu peut être 1000 d’Oradour... Pourquoi bobo le gogochon ne se masturbe jamais avec ?
         
         
        « La crise qui menace de nous faire retourner à la barbarie, a ses racines dans la générosité aveugle de ce siècle »
         
        1936, Thomas Mann ‘Avertissement à l’Europe des Chalots’

         


        • Dom66 Dom66 26 juin 2018 22:32

          @Jean Roque

          Rien qu’en Russie aussi


        • Venceslas Venceslas 25 juin 2018 22:53

          Qu’est-ce que c’est que ce révisionisme au sujet d’Oradour ? Je connais bien la région, ça me fait frémir.


          • Montagnais Montagnais 26 juin 2018 10:52

            Heureusement, la civilisation progresse .. à l’Elysée  ? là .. ! 

            • Dom66 Dom66 26 juin 2018 22:40

              @Montagnais

              Oui c’est bien triste...pauvre France

              C’est a croire qu’ils veulent que l’extrême droite gagne des points


            • dominique 26 juin 2018 11:00

              Ah les alsaciens, ces bêtes noires. Facile de les dénigrer,c^’est ne pas connaitre leur histoire. Facile de dire « ils n’avaient pas qu’a.. » Quand vous avez des SS qui font irruption dans la cuisine et qui viennen rafler les jeunes sous la menace des armes que faites vous ? Vous sacrifiez toute la famille ? Que faites vous donc de ces collabos FRANCAIS qui dénoncent les maquis dans les quels il y a nombre d’Alsaciens. Cette même milice qui était souvent d’une cruauté sans égal qui collaborait avec zèle était bien constituée d’autre que des alsaciens. Que faite vous de la Légion France au sein de la Waffen SS qui était constituée de Français ? Lisez l’histoire de Rene Baumann de Hirsingue qui est passé par pratiquement tous les camps de concentration et qui est revenu comme un zombie. Quel manque de respect pour une population qui subit l’Histoire. Ce peuple ne demandait rien d’autre que d’etre Français.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès