• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Où en est le « projet Zhou » ?

Où en est le « projet Zhou » ?

Le 26 mai 2011, une décision historique devrait être prise à Deauville lors du sommet du G-8, avec la création d’une nouvelle monnaie de réserve qui devait remplacer le dollar US en tant qu’étalon monétaire international. Ce projet incarné à l’époque par Strauss-Kahn et soutenu par la Chine devra attendre, car son principal défenseur s’est retrouvé brutalement hors-circuit et il en va des intérêts des Etats-Unis. 

Ce projet de création d’une nouvelle monnaie de réserve avait été initié par la Chine en 2009 par le gouverneur de la Banque centrale chinoise Zhou Xiaochuan. Déplorant que le projet de l’économiste américain Keynes de créer une monnaie internationale (le Bancor) n’ait pas été concrétisé à l’issue de la Seconde Guerre mondiale ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Bancor ) , il avait proposé d’utiliser les droits de tirage spéciaux du FMI pour réparer cette erreur. Les Etats-Unis avaient alors accepté un triplement des ressources du FMI et l’émission par celui-ci de droits de tirages spéciaux (DTS) d’une valeur de 250 milliards de dollars, lors du sommet du G-20 à Londres, en avril 2009. Ils avaient également admis le principe d’un Conseil de stabilité financière auquel auraient été associés les grands Etats émergents. Cette idée a été discutée au sommet du G-8 à L’Aquila (Italie), en juillet 2009.

La Russie avait alors proposé de ne pas se contenter d’une monnaie virtuelle, allant jusqu’à faire frapper symboliquement des prototypes de cette monnaie. Ce projet n’avait rien d’une plaisanterie puisqu’il a été soumis aux experts de la division des affaires économiques et sociales de l’ONU dont le rapport a été étudié en avril 2010 lors d’une réunion conjointe du FMI et de la Banque mondiale. Le processus devait aboutir au sommet du G-8 à Deauville. Le dollar aurait cessé d’être la monnaie de référence et Washington aurait renoncé au financement de son hyper puissance militaire par la dette pour se consacrer à sa restructuration interne, ce qui représentait en fait un véritable séisme politique pour le parti Républicain américain. Le Président Obama semblait favorable à l’aboutissement du projet, mais des initiatives militaires et politiques semblent avoir bouleversé ce plan, à moins que Washington ne fût de mauvaise foi et n'ait fait des concessions que pour gagner du temps, ce que la brutale mésaventure d’un DSK libidineux piégé par un scenario machiavélique semble étayer.

C’est qu’entre temps, Kadhafi avait vite fait sien le projet de création d’une nouvelle monnaie de réserve. Le dinar libyen était même devenu la première monnaie au monde garantie en or et en droits de tirages spéciaux du FMI. En 2000, le colonel Kadhafi avait imaginé de créer une monnaie panafricaine basée sur l’or, mais il n’était pas parvenu à faire avancer son idée. Aussi, en 2009, s’était-il spontanément emparé du projet Zhou et l’avait carrément adopté pour son pays. De ce fait, la Libye jouait un rôle capital pour l’aboutissement du projet "Zhou Xiaochuan" en disposant en outre d’un fonds souverain parmi les mieux dotés du monde. Au moment de son arrestation, DSK partait à Berlin pour rencontrer la chancelière Angela Merkel. Il devait ensuite partir avec un émissaire de Mme Merkel négocier avec le colonel Kadhafi pour peaufiner le montage.

Depuis cet épisode resté en suspens pour les raisons que l’on connaît, la France et le Royaume-Uni ont commencé par provoquer un gel des avoirs de la famille Kadhafi et de l’Etat libyenen entrant en guerre contre la Libye. L’édifice élaboré par Dominique Strauss-Kahn s’est alors effondré. On sait maintenant jusqu’où est allée cette guerre financière qui n’est d’ailleurs pas terminée : l’éclatement d’une nation et la disparition d’un état avec tous les contrecoups régionaux dans la déstabilisation du nord de l’Afrique. On sait maintenant jusqu’où peuvent aller les Etats-Unis pour maintenir leur monnaie dans une position hégémonique et en tirer le maximum de profit possible. Mais la Chine a-t-elle renoncé pour autant au projet « Zhou » ?.


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 24 juillet 2015 11:30

    Cela explique en grande partie les agressions des US vers certaines Nations qui ne voulaient plus du billet vert comme dictature financière. Concernant le cas DSK, dans cette optique, l’hypothèse d’un coup monté peut en effet être envisagée. Cela n’enlève en rien au personnage, qui comme tous ceux qui l’on côtoyé le savent, est un gros pervers sexuel…


    • Diogène diogène 24 juillet 2015 11:57

      @Gabriel

      « Cela n’enlève en rien au personnage, qui ... est un gros pervers sexuel… »

      C’est même (ou plutôt c’était) son talon d’Achille, d’où le piège non flairé parce que l’odeur de la testostérone domine celle des souliers à clous.

    • soi même 24 juillet 2015 13:01

      Regardons sous un autre aspect la signification de tous cela ... !

      La première surprise l’initiative viens de Chine et les Américains acceptent ?

      Pour moi, il y a une invraisemblance, soit que l’histoire que l’on nous raconte depuis 70 ans est une fable, soit que cette initiative dès son origine est une entourloupe ?

      Cette pièce où à été frappé ?

      La pièce, qui porte l’inscription “unité dans la diversité,” a été frappée en Belgique et présentée aux chefs des délégations des pays du G8, a déclaré Medvedev., étonnant que cela soit justement Bruxelles que cette pièce à été frappè ?


      • Séraphin Lampion P-Troll 24 juillet 2015 13:09

        @soi même


        Et vous en tirez quelle conclusion ?

      • soi même 24 juillet 2015 13:42

        @P-Troll, La politique des paradoxes est le meilleur moyen de mener le Monde là où ils le veulent .

        Cette histoire de monnaie d’échanges international , relevè du même principe que la douche écossaise, le sonna Finlandais, le hammam, le jacuzzi, où la célèbre chanson, une Sourie verte .......


      • Séraphin Lampion P-Troll 24 juillet 2015 13:57

        @soi même

        si je comprends bien, le rapport entre DSK et la sourie verte, c’est qu’on les attrape de la même façon ?

      • soi même 24 juillet 2015 14:05

        @P-Troll, ( c’est qu’on les attrape de la même façon ) non, c’est une question de nous menez en bateau ... !


      • Séraphin Lampion P-Troll 24 juillet 2015 14:19

        @soi même

        « je l’attrape par la queue,
        je la montre à ces messieurs... »

      • soi même 24 juillet 2015 14:34

        @P-Troll, l’autre question, c’est que cela a permis de bien bananè l’opinion publique, que l’on vivait dans un Monde en voie harmonisation radieux, quand tous d’un coup tous sont d’accord, c’est que l’on a affaire à un mensonge.....
        Au faites merci de ma avoir avertie sur la lecture au 2 degrés de cette cantine .... !

        Elle est profondément anti gender.... !
         smiley


      • Plus robert que Redford 24 juillet 2015 16:03

        @P-Troll
        J’ai bien ri à votre fine allusion DSK/souris verte...

        Mais les commentaires suivants montrent à l’évidence que, comme disait le regretté Desproges, on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui !...

        D’ailleurs, le style hermétique du commentateur et sa grammaire terrifiante, laissent à penser qu’il (elle) serait

        Mmm..disons...

        Différent(e) !!


      • Séraphin Lampion P-Troll 24 juillet 2015 16:10

        @soi même

        beaucoup de comptines sont à double sens :

        - le chat de la mère Michel et son amant le père Lustucru
        - les lauriers coupés qui ne représentent rien d’autre que les enseignes des lupanars qui se trouvaient à l’orée des bois et avaient été interdits et fermés
        - la plume de Pierrot qui ne demande qu’à se faire tailler et rencontrer la lune pour remplacer la vieille chandelle du mari sénescent de la voisine
        - j ’ai du bon tabac... devinez où est la tabatière où le vieux ne mettra pas son nez !
        - il court, le furet du bois joli (encore les lupanars)
        - une deux trois nous irons au bois (cueillir les cerises)...
        - promenons-nous dans les bois (en fait, le loup ne met pas sa culotte, il l’enlève)

        ah là là, c’est du joli !
        pauvres enfants



      • leypanou 24 juillet 2015 15:32

        Merci à l’auteur pour cet article que certainement beaucoup de forumeurs ne soupçonnent pas du tout.

        De toute façon, l’empire n’accepte jamais de céder sans se battre aucun de ses « avantages », et l’utilisation du dollar en fait partie. Khadaffi l’a appris à ses dépens. Si le royaume saoudien, qui est l’un des pires régimes qui soient au niveau des droits de l’homme, est « laissé tranquille », c’est que les transactions de pétrole utilisent le dollar et c’est tout bénef pour l’empire (j’ai lu que cela fait partie des accords secrets entre l’empire et l’Arabie Saoudite).

        Ce n’est pas normal que l’empire puisse faire la pluie et le beau temps sur la terre entière grâce au dollar et il est plus que temps que cela change.


        • Séraphin Lampion P-Troll 24 juillet 2015 15:56

          @leypanou

          Le pacte du Quincy a été scellé le 14 février 1945 sur le croiseur USS Quincy entre le roi Ibn Séoud, fondateur du royaume d’Arabie saoudite, et le président américain Franklin Roosevelt, de retour de la conférence de Yalta. La durée de cet accord était prévue pour être de 60 ans et ces accords ont été renouvelés pour une même période en 2005 par le président George W. Bush. Ce ne sont pas des accords secrets mais bel et bien un fait historique de première importance :

          Arabie saoudite : Le Pacte de Quincy , une relation spéciale ...



        • Diogène diogène 24 juillet 2015 16:52

          @leypanou

          « Khadaffi l’a appris à ses dépens »

          Avant lui, les mêmes causes avaient produit les mêmes effets pour Sadam Hussein qui avait scellé son destin en novembre 2000 lorsqu’il avait décidé de vendre, non plus dans la devise de son ennemi, mais en euros, le pétrole irakien, dont la France et l’Allemagne étaient les principaux acheteurs européens. Il avait demandé à l’ONU de convertir en euros son fonds de réserve (« pétrole contre nourriture ») qui était de dix millions de dollars. Étrangement, cette information n’a pratiquement pas été diffusée en France. L’histoire des armes de destruction massive était, on le sait maintenant, un gros mensonge de Collin Powell pour endormir les enfants.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès