• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Oubliez l’anglais en trois mois !

Oubliez l’anglais en trois mois !

Avec l'Anglotron, méthode révolutionnaire, ne plus être bilingue en 3 mois - c'est possible !

Vous souhaitez nettoyer votre esprit pour apprendre d'autres langues ? Le chinois, le russe peut-être, l'arabe, l'espagnol, le portugais, ou encore la langue mondiale espéranto ? Bref, les langues de demain plutôt que le globiche, cet anglais d'aéroport que tout le monde bafouille ?

Autour de vous, au travail notamment, vous avez remarqué que de nombreuses personnes sans talent particulier ont un niveau très faible en anglais : elles arrivent parfaitement à oublier tout ce qu'elles ont appris, sans aucun effort apparent. Et vous voudriez faire pareil. Sachez qu'ils n'ont rien de plus que vous, c'est une question de méthode.

Depuis l'enfance, on vous a empli le cerveau avec de l'anglais : votre “nanny” refusait de vous répondre en français, elle ignorait vos suppliques quand celles-ci n'étaient pas en bon anglais d'Oxford. Vous en avez gardé des séquelles, c'est bien compréhensible. Vos parents eux-mêmes vous offraient des “toys”, des “guns”, voire des “special-unit-power-guns”. A l'école primaire, l'anglais a peut-être favorisé en vous une dyslexie par sa phonétique aberrante ou, au minimum, gêné votre apprentissage du français. Au collège, vous avez été tenté par d'autres langues, mais l'anglais était là encore obligatoire. Pire : le nombre d'heures d'exposition augmenta, tandis que vous parents vous imposaient des séjours réguliers à Londres, voire aux USA, avec tous les risques que cela comportait.

Avez-vous parfois des migraines, des céphalées ? En effet, ces traumatismes répétés durant les années où le corps et l'esprit se construisent ont pu déclencher une migraine chronique car, selon de nombreuses études, l'anglais utiliserait des fréquences nocives pour l'oreille interne.

Posez-vous les questions suivantes :

Qu'est-ce qui vous empêche de progresser professionnellement ? N'est-ce pas l'impression que votre cerveau est limité, n'a plus de place pour de nouveaux apprentissages ?

Qu'est-ce qui vous empêche d'être un bon commercial à l'étranger ? N'est-ce pas l'impossibilité de vendre au client dans sa propre langue ? Votre incapacité à un simple échange de politesses autrement que dans un baragouin d'anglais “international” ?

Qu’est-ce qui vous empêche de lire de nombreux journaux du monde entier, et de vous forger votre propre opinion, indépendante de CNN ou Fox News ?

Qui vous empêche d'être ce que vous voulez vraiment être ?

Comme vous le faites avec votre ordinateur, il faut procéder à un nettoyage régulier de votre cerveau, car toute exposition prolongée à l'anglais dépose des fragments de langue, d'autant plus difficiles à extirper qu'ils sont éparpillés dans diverses zones du cortex cérébral - un peu comme Windows dans les ordis.

Notre méthode, la défrogmentation (défragmentation des Français), dérivée de l'hypnose, s'appuie sur les dernières connaissances en neurodidactico-linguistico-psychologie. Elle fonctionne comme les logiciels antivirus : on active d'abord les réseaux neuronaux concernés par la lecture de phrases en “basic english”, après quoi quelques secondes d'Anglotron effacent la zone “allumée”.

Plutôt que d'oublier peu à peu cet anglais qui vous a été implanté tout au long de votre scolarité, l'Anglotron vous nettoiera le cerveau en une séance par mois, pour un bon rapport qualité-prix : vous vous sentirez totalement vidé, zen.

Évidemment, si vous maitrisez la langue de Shakespeare, il y aura beaucoup plus de travail pour obtenir un résultat propre et net.

Vous m’enverrez un premier mail où vous m’expliquerez votre problème, pour un nettoyage à sec personnalisé.

L'essai et la première demi-heure de travail sont gratuits. Si vous jugez que l'oubli qu'on vous apporte n'est pas assez planant, vous ne me devrez rien du tout. Mais si vous voulez continuer à vous vider la tête, nous basculerons vers une offre payante, un “deal” pour reprendre un des mots à oublier.

Pourquoi me faire confiance ?

J’ai vécu dans six pays différents. J’ai déjà fait oublier l'anglais à de nombreuses personnalités de plus de soixante nationalités différentes et, sans dévoiler leur identité, vous pouvez constater à la télévision qu'il leur en reste très peu de notions.

Nous réalisons des devis en toute discrétion. Nul dans votre entourage ne saura que vous avez eu recours à nos services pour oublier l'anglais !

Vous pourrez voir sur ma biographie que j'ai toujours facilement oublié tout ce que j'ai appris, gage de sérieux.

Le premier essai est gratuit : comptez jusqu'à mille, et vous aurez déjà oublié une bonne partie de ce que vous venez de lire !


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 13 avril 2013 09:26

    L’anglais, oui !
    Avec modération...
    L’anglomanie, non !


    • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2013 11:16

      Ah oui, je l’avais raté, c’est un des rares grands médias à aborder ce sujet...


    • Defrance Defrance 13 avril 2013 19:09

       Bonjour à tous, 

         Je ne parle pas l’Anglais, mais le Texan que j’ai cessé de parler TOTALEMENT quand on m’a licencié pour faute grave durant une opération chirurgicale ! 

       Sachez que mes collègues londoniens ont exigé la traduction des documents Texans en Anglais ! Eh oui Optimize mais pas Optimise, Circle mais pas Cercle .... pas mal de petites variantes dans le même genre . 

       Maintenant je voyage et quand on me dit Hello, je réponds systématiquement Bonjour ou Bonsoir selon l’heure ! 

       A ma grande surprise au Vietnam le portier, au bout de trois jours c’est mis a me dire bonjour, en Français et a commencé a me poser des question en Vietnamoanglofrancais pour me demander comment il pouvait apprendre le Français ! 

       Je lui ai indiqué le centre culturel local et l’année suivante il regardait TV 5 Monde avec moi ! 

       Nous sommes stupides de tenter de bafouiller dans une langue dite ’anglaise" qui a part quelques uns est totalement détruite des que l’on quitte l’Angleterre alors que bien souvent on ne se comprends pas vraiement ? 

       Même notre TF huns s’ y met avec Maille TF1. comme ! 

       

       

       


    • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2013 20:19

      Intéressant. C’est sûr que les malentendus linguistiques ne sont pas mis en valeur par les médias, surtout quand ils sont à base d’anglais... Un des derniers papiers du blog du journaliste Quatremer en parle néanmoins ; chercher le titre « Template »


    • kemilein 13 avril 2013 20:54

      oui et non oui et non re re re oui et non.

      une langue c’est un outil, vous pigez ça ? une paire de ciseaux ca sert a couper un truc, des cheveux par exemple. et bien une langue ca sert a s’exprimer, a se faire comprendre.
      qu’on ai pas envie d’apprendre la langue de l’envahisseur je comprend, pas de soucis. mais faut rester correcte, avoir trop de langue pose un problème conséquent, comment fait on pour se comprendre les uns les autres ?

      Divide et Impera (diviser et régner > diviser pour mieux régner)
      que ce soit l’incompréhension de son voisin ou l’appel d’un traducteur vous voyez poindre le bout du nez d’une possible domination-intermédiaire. l’élite qui lui va faire la transition ; l’élite qui va manipuler l’étranger pour vous en faire peur, etc.
      c’est un fait, il faut le noter.

      pour autant je n’oublie pas que les gens gens pense en langage et que donc une langue pauvre (vocabulaire phonétique construction grammaticale) telle que l’anglais fait que les gens pensent peu, pensent pauvre, et en gros sont idiots.
      là encore c’est un fait scientifiquement établit.

      se comprendre oui, mais avec un outil qui ne nous asservit pas par la bêtise qu’il véhicule.


    • Defrance Defrance 13 avril 2013 21:15

       Je pense même que l’AFP écrit en Anglais, traduit ensuite en Francais car un bon nombre de textes sont parfois bizarre ( mots absent - syntaxe de phrase non conforme ...) 


    • Deneb Deneb 13 avril 2013 10:34

      « j’ai toujours facilement oublié tout ce que j’ai appris, gage de sérieux »

      Vous êtes médecin, Krokodillo. Donc, un danger public, vu votre propension à l’amnésie.

      Sinon, pour une langue universelle, j’ai ma propre vision : L’interface humaine des ordinateurs du futur, miniaturisés à l’extrême, sera projetée directement dans les centres sensoriels du cerveau, c’est par un code de pensée que l’on commandera le virtuel et le réel. Un langage planétaire fait non-pas de mots, mais de mnemotypes. Les enfants commenceront à l’apprendre dés la naissance et même avant. On communiquera par la pensée, par images mentales. Cette télépathie sera très rapidement généralisée. Les langues, telles que l’on les connait aujourd’hui deviendront des entités d’expression artistique ou sexuelle, leur rôle dans la communication pratique se réduira progressivement au néant.


      • Deneb Deneb 13 avril 2013 11:13

        Merci de me moinsser. Je continue, donc : des prothèses cognitives auront remplacées les parties du cerveau défaillantes. Il arrivera ainsi un moment où il ne restera plus de cerveau originel, la conscience résidera dans la mémoire bio-électronique, où elle peut vivre éternellement, du moment, bien entendu, qu’elle paie sa facture d’électricité.


      • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2013 11:16

        Moi aussi j’aime bien la SF, et n’aurai rien contre ces techniques lorsque (si) elles existeront. Mais là j’ai fait une parodie de quelque chose d’actuel, les pubs pour l’anglais express. 

        PS : je n’utilise pas les plus et moins sur mes propres articles, uniquement le repliage, le cas échéant.

      • Deneb Deneb 13 avril 2013 12:12

        @Krokodillo : rassurez vous, j’ai bien compris le côté humoristique de votre billet, que j’apprécie. A part ça, la psychiatrie cherche depuis longtemps un moyen d’oublier les traumas handicapantes, sans succès jusque là. Il y a un excellent film sur ce sujet, vous devriez le connaître en principe : Eternal Sunshine of The Spotless Mind, désolé, mais le titre a été laissé en original lors de son passage dans les salles francophones.

        Notez tout de même que mon lien pointe sur Allociné (j’ai fait un effort pour vous), le sommet des sites cinéphiles français qui hélas ne fait pas le poids à côté d’IMDB, anglophone et référence planétaire du cinéma.


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 13 avril 2013 17:25

        Deneb : un vrai visionnaire.
        Je suis arrivé à la même réflexion en inscrivant la télépathie au quatrième niveau de la communication.
        Voir sur mon blog ici :
        http://regionauxois-morvan.blog4ever.com/blog/lire-article-465649-2215780-du_patois_morvandiau__en_passant_par_le_francais__.html
        Amikajn salutojn al Kroko.


      • Deneb Deneb 13 avril 2013 18:18

        Merci Eugène, je n’en mérite pas tant. C’est tout simplement logique, il suffit de regarder les choses en face sans avoir peur de la nouveauté. Quant à la télépathie - transmission de pensée, tout code de communication, tout forme d’expression, que ce soit un langage, mimique, dessin ... c’est de la transmission de pensée. Quand je vous dit : « j’ai faim », je vous ai transmis ma pensée qui devient la votre : « il a faim ». Les machines cybernétiques permettent simplement de relier les centres sensoriels de cerveau à cerveau. Il va falloir inventer un code, ce qui se fera spontanément et au niveau planétaire. Les langues d’aujourd’hui deviendront juste de la culture non obligatoire pour survivre dignement.


      • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2013 20:29

        J’aime beaucoup les films de SF mais je ne connais pas celui-ci. Je retiens l’info.


      • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2013 20:40

        Saluton, très chouette la vidéo de chants en espéranto par des chanteurs différents, de tous les continents, ça permet de se faire une idée de la sonorité. Je mets un lien vers le même vidéo-clip qui fonctionne mieux sur You tube. Amike.


      • Abou Antoun Abou Antoun 13 avril 2013 22:28

        Deneb,
        Les langues, telles que l’on les connait aujourd’hui deviendront des entités d’expression artistique ou sexuelle, leur rôle dans la communication pratique se réduira progressivement au néant.
        Le sexe sans la langue perd beaucoup de son charme, m’enfin faut progresser. Allons donc résolument vers l’EES fourrée.


      • Deneb Deneb 14 avril 2013 11:20

        Abou, justement, je dis que la sexualité sera un des rares domaines où l’on gardera la langue.


      • SergePietr 13 avril 2013 11:09

        Excellent article, car ce qui est bien en plus en oubliant l’anglais, c’est qu’on perd enfin accès à toutes les communications les plus nouvelles dans les domaines scientifiques, sociologiques, psychiatriques, médicinaux et autres astronomies et naturopathies, sans oublier toutes celles du passé, qui ne sont accessibles que dans cette lange, celle de Satan comme vous le précisez entre les lignes de cet article indispensable.

        Je regrette toutefois que vous ne poussiez pas le raisonnement plus loin : afin de vraiment tout oublier il convient de se limiter à un seul livre (et d’ailleurs la maxime « Le Coran, rien que le Coran » est là pour vous le rappeler) et une seule langue.
        Ainsi, bientôt et grâce à nos efforts, l’humanité enfin pourra crier ensemble « Allah ouakbar ! » et alors elle connaitra la paix.
        Car comme le dit si justement le saint Coran : « La terre ne connaitra la paix que lorsqu’elle sera entièrement soumise à Allah ».
        La connaissance est l’ennemi, seule la foi aveugle nous sauvera !

        • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2013 11:20

          Ramener n’importe quel sujet aux guerres de religion, c’est pas ça la définition de troller ?


        • Deneb Deneb 13 avril 2013 11:14

          @ Krokodillo : pourquoi ce processus laborieux ? Une lobotomie ferait l’affaire.


          • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2013 11:17

            Trop de séquelles : l’Anglotron va chercher les bribes d’anglais sans toucher le reste ! 


          • DanielD2 DanielD2 13 avril 2013 12:30

            I need your aide ! I can’t say a phrase in Français without say « cool » « c’est mon job » « fuck u » or « Prince Charles ». I think mon cas is désespéré, u are mon seul espoir. 


            • DanielD2 DanielD2 13 avril 2013 12:50

              I have déjà un coach personnal, but il me fait a little bit peur :

              http://www.youtube.com/watch?v=Y_dIBpQuXLI


            • docdory docdory 13 avril 2013 12:32

              Bonjour Krokodilo

              Pas besoin d’un anglotron pour oublier en quelques mois la langue de Shakespeare.
              L’autre jour, j’étais à ma salle de sport. Un anglais voulait s’inscrire et la responsable du club qui était présente ce jour là, et qui n’avait pas plus de 23 ou 24 ans, essayait de lui expliquer dans une langue qu’elle semblait croire en toute bonne foi être de « l’anglais » les modalités d’inscription et les horaires de cette salle de sport. Pendant ce temps, j’étais sur une machine censée développer les abdominaux et je ne perdais rien de cette enrichissante conversation qui se déroulait à trois mètres de mon oreille. 
              J’ai failli avoir pitié de la responsable qui maîtrisait encore plus mal l’anglais que moi la conduite d’un camion de 35 tonnes. Elle avait pourtant l’air de sortir de l’enseignement supérieur, mais je l’ai laissée malicieusement s’embourber, parce que je trouvais ça beaucoup plus drôle d’entendre ce naufrage linguistique que de venir à son secours et à celui de son futur client, qui semblait complètement perdu et ahuri en entendant ce qu’était devenue sa langue parlée par une jeune française !
              En fait, il n’est de savoir qu’exercé : je pense que, un an ou deux après l’obtention de leur bac ou de leur diplôme d’enseignement supérieur, l’immense majorité des ex-étudiants ont à peu près tout oublié de ce qui est utile de savoir en anglais s’ils n’en ont pas eu besoin pendant leurs premières années de travail...

              • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2013 12:55

                Bonjour. Peu ou prou, ceux qui bossent dans des coins touristiques se retrouvent forcément un jour dans cette situation, chacun faisant de son mieux, surtout lorsqu’on ne pratique que de façon saisonnière et dans un vocabulaire limité à sa branche, que ce soit un camping, un cabinet médical ou mon voisin pizzaiolo. D’où l’intérêt de soutenir une langue simple et régulière, celle dont je parle régulièrement !

                Je dois ajouter que la majorité des anglophones que je vois commencent poliment par demander « Do you speak english ? », à quoi je réponds en général « if you speak slowly ! »

              • Deneb Deneb 13 avril 2013 18:39

                Ca me rappelle une blague de mon pays : Deux flics au carrefour (en Slovénie). Un touriste étranger arrive. Il s’adresse au premier flic :
                « Do you speak English ? »
                Le flic le regarde sans rien dire.
                « Parlez vous français ? Parla italiano ? Habla usted espagnol ? Paniemayete pa russky ?
                Le flic dit à son collègue, en slovène : »Tu vois, ça ne sert à rien d’apprendre des langues. Lui, il en connait au moins cinq et on ne peut rien pour lui..."


              • Defrance Defrance 13 avril 2013 19:14

                 En Slovenie il fallait commencer par « Sprechen sie Deutsch » , je crois qu’ils ont encore queleques restes ? 


              • skirlet 13 avril 2013 19:31

                C’est une blague répandue, j’en connais une variante ukrainienne avec deux vieux dans leur village...


                Et voici une odessite : à Odessa, deux passants qui se promènent au bord de mer entendent quelqu’un crier : « Help ! Help ! »
                L’un demande à l’autre :
                - C’quoi ça ? Y crie quoi ?
                L’autre répond :
                - Ça, mon ami, est un exemple de bêtise et d’imprévoyance. Quand toute Odessa apprenait à nager, cet olibrius apprenait l’anglais !

              • ZEN ZEN 13 avril 2013 12:51

                Salut doc
                Va en Angleterre et mesure le degré de maîtrise de notre langue... smiley
                Tu seras encore plus ahuri


                • taktak 13 avril 2013 14:02

                  Il n’y a guère que dans les pays anglo saxons que l’on trouve des gens maitrisant aussi peu les langues étrangères ! C’est bien le propre de l’impérialisme dominant que d’imposer partout sa langue et sa culture.


                • lulupipistrelle 13 avril 2013 15:34

                  Oui, mais comme ils sont gentils, ils vous font le cadeau des quelques rudiments qu’ils connaissent, et sans malice. 


                • Je Me Souviens Je Me Souviens 13 avril 2013 15:44

                  @taktak

                  Je suis pas mal certain qu’on trouve beaucoup plus de polyglottes en Amérique du Nord qu’en France !


                • docdory docdory 13 avril 2013 17:04

                  @Zen

                  J’y suis déjà allé de nombreuses fois, je confirme !

                • skirlet 13 avril 2013 18:57

                  Ah ouais ? Et comment vous les avez comptés ?..


                • Defrance Defrance 13 avril 2013 19:23

                  @Je Me Souviens, 

                   Pas si sur car dans le Sud est l’italien est assez présent, dans le sud Ouest l’espagnol et le catalan sont connus aussi, dans le Nord et l’Est, c’est plutôt l’allemand . 

                   Dans le centre je ne sais pas, mais au Nord Ouest la guerre de cent ans n’est pas encore totalement oubliée, on en a même fait un fromage odorant, « Le pied d’Anglois » à deguster quand on a une sinusite ! 


                • Je Me Souviens Je Me Souviens 13 avril 2013 19:49

                  D’après Wiki,pas loin de 40 millions d’hispanophones aux USA,plus 2.8 M qui parlent chinois,plus d’un million qui parlent : Français,Italien,Russe,Coréen,Tagalog,Vietnamien,Allemand,Polonais,Grec.

                  En Amérique du nord on revendique généralement ses origines et on apprend la langue.Quand un États-unien se présente,il n’est pas rare de l’entendre ajouter « je suis Italien » ou « je suis Grec ».

                  Mes voisins sont d’origine Portugaise.Le grand-père a émigré pendant la guerre.Les petits-enfants parlent Portugais,en plus du Français et l’Anglais qui sont communs à tous les jeunes Québécois.


                • skirlet 13 avril 2013 20:05

                  Là, vous comptez les immigrés et non les Étatsuniens « de souche » qui ne sont pas pressés d’apprendre les langues. En France, il y a les immigrés, les gens qui parles leurs langues régionales, et en plus l’étude des deux langues étrangères est obligatoire (ce qui n’est pas le cas dans les pays de l’Amérique du Nord).


                • Je Me Souviens Je Me Souviens 13 avril 2013 20:21

                  Hormis les autochtones,TOUS les habitants d’Amérique sont des immigrés !


                • skirlet 13 avril 2013 20:26

                  Les « wasp » ont une tendance de l’oublier smiley


                • Abou Antoun Abou Antoun 13 avril 2013 22:50

                  Hormis les autochtones,TOUS les habitants d’Amérique sont des immigrés !
                  Ceux qu’on appelle ’autochtones’ en Amérique ou ailleurs sont en général des immigrés de longue date.


                • taktak 13 avril 2013 13:41

                  Merci Krokodilo pour cet article à l’humour raffraichissant.

                  Je viens de lire dans le Courrier International du 4 avril (N° 1170) la traduction d’un article du Daily Telegraph se livrant à un sport bien anglo saxon, celui de vouloir imposer aux français le mode de vie britannique (principalement sur le plan économique, en acceptant en tous domaines les dogmes de l’ultra libéralisme à la Tatcher. il va sans dire !). C’est bien connu, la France et son modèle social quasi communiste (et pour cause, la sécu, les retraites, les entreprises publiques, les services publics, le statut de la fonction publique etc sont l’oeuvre des ministres communistes à la libération : Thorez, Croizat, Paul...)

                  Et ce journaliste s’appuie sur les écrits d’une universitaire française (Claudia Senik de la très progressiste Ecole d’économie de Paris) qui déclare au magasine The Local - sur la base d’une étude qu’elle présentera en Avril à la Royal Economic Society) que

                  « les français se sentiraient moins déprimés s’ils parlaient anglais »

                  Ce que reproche Senik aux Français c’est de ne pas vouloir abandonner leurs valeurs humanistes et universalistes pour se fondre dans celles ultra-libérale de la remondialisation capitaliste. Évidemment pour s’intégrer dans cette remondialisation capitaliste, il faut parler la langue du Wall Street English, cette langue qui véhicule les valeurs et les concepts du capitalisme le plus déchainés :

                  « Pour être plus heureux, les Français devraient étudier davantage les langues étrangères. Etre heureux, ne se réduit pas à parler une langue étrangère, c’est d’être capable de s’intégrer dans notre univers mondialisé, ce qui est possible quand on parle anglais »

                  On le voit bien, pour les élites de notre pays, qui vomissent les valeurs républicaines de ce peuple retord et vindicatif qui ne veut aucune des réformes sabrant les conquètes sociales et démocratiques qu’il a réussi à arracher, l’implantation du tout anglais et l’affaiblissement du français est une stratégie pour faire primer les valeurs du capitalisme triomphant.

                  Défendre le français en France, mais aussi l’ensemble de la diversité linguistique mondiale, contre l’hégémonie du globish, c’est aussi défendre la possibilité de penser des alternatives politiques et donc défendre la liberté de tout les peuples contre la domination et la prédation de la classe capitaliste mondiale.

                  Le PRCF est résolument attaché à la défense de la langue française, langue des travailleurs de ce pays contre l’agression par le globish de la city, du palais brognard de bruxelle et de la BCE.
                  Il faut tous mener le combat pour nous défendre contre la loi Fioraso. Loi qui est détestable à bien des égards.


                  • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2013 13:49

                    Ah oui, je crois que j’ai survolé cet article. Il était peut-être un brin humoristique, difficile à dire.


                  • taktak 13 avril 2013 13:51

                    Je me permet de signaler un de mes articles sur agoravox au sujet de la langue française

                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pour-defendre-la-langue-francaise-132424


                  • taktak 13 avril 2013 14:00

                    Je pense aussi qu’il y a un brin d’ironie dans l’article du Daily Telegraph.

                    Mais aucun dans les propos de Senik qui sont les plus intéressants en terme d’illustration de ce qui est en train de se jouer contre notre langue, en France


                  • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2013 20:03

                    J’avais raté ton article, mais j’ai signé la pétition contre la loi Fioraso.


                  • ZEN ZEN 13 avril 2013 14:07

                    - L’anglocratie a ses raisons que la politique et l’économie connaÎt...

                    «  L’anglais est la langue du vainqueur. »(général Jean Béca)

                    -« L’anglais est l’avenir de la francophonie
                     » (B.Kouchner)

                    -Dans son rapport de 1987/88, le directeur du British Council écrit «  Le véritable or noir de la Grande-Bretagne n’est pas le pétrole de la Mer du Nord mais la langue anglaise . Le défi que nous affrontons est de l’exploiter à fond.  »

                    -«  Il y va de l’intérêt économique et politique des États-Unis de veiller à ce que, si le Monde adopte une langue commune, ce soit l’anglais et que, s’il s’oriente vers des normes communes en matière de communication, de sécurité et de qualité, ces normes soient américaines et que, si ses différentes parties sont reliées par la télévision, la radio et la musique, les programmes soient américains ; et que, si s’élaborent des valeurs communes, ce soient des valeurs dans lesquelles les américains se reconnaissent...Les Américains ne doivent pas nier le fait que, de toutes les nations dans l’histoire du monde, c’est la leur qui est la plus juste, la plus tolérante, la plus désireuse de se remettre en question et de s’améliorer en permanence, et le meilleur modèle pour l’avenir ..."
                    David Rothkopf, Praise of Cultural Imperialism, 1997


                    • ricoxy 13 avril 2013 16:51

                      Après une seule séance d’Anglotron, вот я теперь больше не понимаю ни одного слова английского языка. C’est formidable ! Merci à vous. Il faut étendre votre méthode à la novlangue.


                      • skirlet 13 avril 2013 18:36

                        Поздравляю, батенька ! Вы значительно продвинулись по пути самосовершенствования. Дерзайте и дальше ! Так дерзать smiley


                      • Wendigo Wendigo 13 avril 2013 19:04

                        Внимание, использование террористического языка запрещено империей хорошего.

                         Enfin personellement je ne m’y risquerais pas . smiley


                      • skirlet 13 avril 2013 19:21

                        А чо, империя хорошего пошлёт дядю Сэма ? (не туда, о чём подумалось, а разбираться smiley


                      • Krokodilo Krokodilo 13 avril 2013 20:43

                        Attention, ne faites pas appel à n’importe qui pour manipuler cet appareil : une fausse manoeuvre, un mauvais réglage et hop ! c’est votre russe qui s’évanouit ! 


                      • skirlet 13 avril 2013 20:58

                        Tant que l’appareil ne s’appelle pas « Russotron », on n’a rien à craindre smiley


                      • Abou Antoun Abou Antoun 13 avril 2013 23:38

                        А мы, русские, изобрели машину, которая позволяет забыть полностью, что такое социализм.


                      • skirlet 14 avril 2013 00:00

                        Такое не забывается smiley Тем более что социализма как такового и не было...


                      • lulupipistrelle 17 avril 2013 17:04

                        Тем не меннее, в Россий...недастают свободу сегодня как вчера . 


                      • lulupipistrelle 17 avril 2013 17:12

                        недастаёт свободы


                      • skirlet 17 avril 2013 17:25

                        Свободы недостаёт, но свободу регулярно достают smiley

                        Comme on disait au début de la péréstroïka, avant on ne pouvait pas ouvrir la gueule. Maintenant on peut l’ouvrir, mais on n’a rien à y mettre smiley


                      • Wendigo Wendigo 13 avril 2013 16:59

                         

                         L’anglais, ... c’est une langue ça ? Moi je croyais que ce n’était que des borborygmes inaudibles.
                        Donc, comme ça, lady gaga parlerait une langue ? comme c’est intéressant !

                         


                        • ricoxy 13 avril 2013 19:23

                          ► использование террористического языка запрещено империей хорошего.

                          Ах ? Вы однако знаете, что здесь на востоке зто Империя Зла (много доказательств об этом в истории : войны итд). Enfin, ce que j’en dis ... Je préfère les sonorités riches de la langue russe aux borborygmes anglo-saxons.


                          • skirlet 13 avril 2013 19:37

                            Как вы могли усомниться, о какой именно империи речь ?! Вы что, антимондиалист или, ещё хуже, anti-américain primaire ?!!


                            Moi aussi, je préfère le russe... mais tout compte fait, ce n’est pas très étonnant smiley

                          • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 26 mai 2013 00:50

                            Merci à l’auteur. 

                            C’est bien la première fois qu’un article sur AgoraVox me fait plier en quatre. À en pleurer. Dieu, que ça fait du bien.

                            • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 26 mai 2013 01:18

                              Avec la permission de l’auteur, je vais traduire cet article en espéranto.


                              Kun la permeso de la aŭtoro, mi estas tradukonta tiun cî artikolon esperanten.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès