• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Outrage sexiste » La castration pédagogique de Marlène Schiappa

« Outrage sexiste » La castration pédagogique de Marlène Schiappa

Le premier flic qui verbalisera le sifflement sexiste d'un vilain macho recevra une prime au mérite pour son acuité auditive. Sans oublier le sens de l'observation du policier du quotidien en patrouille capable de remarquer au premier coup d'oeil le regard insistant et lubrique du dragueur lourd, sur le fessier d'une jolie femme. Le délinquant pris en flagrant délit ou filmé dans une situation obscène, risquera une contravention de 90 euros. Car, pour les Parlementaires chargés de rendre à Marlène Schiappa leur rapport sur le harcèlement de rue qui se transformerait en "outrage sexiste et sexuel", la verbalisation deviendrait possible sans que la victime soit dans l'obligation de porter plainte pour une main baladeuse. Evidemment, tout le monde sait que la prime au résultat attribuée aux policiers n'est pas que pur fantasme. Seulement, dans le cas présent, les représentants de l'ordre ne sont pas emballés par le projet et font remarquer qu'il sera très compliqué d'appliquer la future loi qui restera donc assez symbolique.

De plus, pour des faits plus graves, comme le viol et le harcèlement sexuel la loi existe déjà, mais elle deviendra plus sévère avec le nouveau projet de loi. "Ce texte législatif comprendra en outre l’allongement de la prescription des crimes sexuels sur mineur de vingt à trente ans et la définition d’un seuil d’âge de consentement à une relation sexuelle avec un adulte". Rien à redire sur le sujet.

Par contre, en ce qui concerne l'outrage sexiste, ça se discute. Par exemple, souvenez-vous de la loi sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics. Elle est plutôt bien respectée et majoritairement les fumeurs ont compris qu'il n'était pas normal d'incommoder les autres avec leur fumée. Finalement, voilà une cohabitation qui se passe bien sans avoir trop recours à la verbalisation des contrevenants. Mais les deux situations sont-elles comparables ? 

Une prise de conscience pour mettre fin ou au moins un frein, à un problème comportemental qui doit devenir un "interdit social", c'est en tout cas l'espoir des parlementaires qui ont participé à l'élaboration du projet de loi. L'un d'eux, Erwan Balanant, a utilisé une comparaison avec la conduite automobile pour expliquer son espérance...

« Un jour à la sécurité routière ils ont décidé qu’une ligne blanche au sol ça voulait dire on s’arrête. Aujourd’hui, le stop, la plupart des personnes le respectent, et pourtant il n’y a pas un policier non plus derrière chaque stop de France. Nous, l’idée elle est identique  : on va définir un interdit et puis à force les gens comprendront que ça ne se fait pas de siffler une femme, ça ne se fait pas de l’importuner dans la rue.  »

L'idée, serait donc de marquer les esprits plutôt que d'utiliser la force pour convaincre. Une forme de castration pédagogique plutôt que le matraquage du porte-monnaie du porc et des porcelets. Mais une autre solution plus radicale existe pour calmer les plus excités avec des testicules à la place du cerveau... leur donner un grand coup de pied dans les parties. Faudrait en parler à l'écrivaine Marlène Schiappa, qui il est vrai ne manque pas d'inspiration.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.06/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Crab2 1er mars 2018 13:23

    Lénine va faire la gueule et la poursuivre pour plagia – car Caroline a encore frappé - Suite :

    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/02/caroline-encore-frappe.html


    • troletbuse troletbuse 2 mars 2018 10:32

      @Crab2
      Pourtant, ca m’étonnerait que, elle, se fasse agresser


    • Decouz 1er mars 2018 14:21

      Mission déléguée à une milice privée ?



      • sls0 sls0 1er mars 2018 14:56

        Dans quel monde vit on ?

        Il vaut mieux éviter les extrêmes.
        Chez moi vu la température, l’hygrométrie et la mentalité c’est un autre extrême.
        Les filles leurs tenues sont très sexy qui laisse deviner une grosse partie de leur anatomie.
        Celle qui passe dans la rue il vaut mieux regarder son postérieur ou son décolleté avec insistance si on veut un sourire.
        Avec nos habitudes, ça pertube au début.
        Je passe pour le plus correct car je m’en tiens au « gracias usted es muy sexy »
        Il y a quelques danses très à la mode entre le twerk et le lapdance qui demande la tape amicale sur le postérieur et d’autres qui qui demande à la demoiselle de frotter leur postérieur contre la braguette. Vu de l’autre coté de l’Atlantique ça peut paraitre déplacé.
        Les présentatrices de l’émission dominicale à leur de grande écoute se feraient embarquée pour racolage passif en France.

        Un autre monde, comme c’est assez machiste, c’est pas merveilleux non plus.
        Les « sufragettes » sont aussi sexy, il faut aller dans la classe âgée des sectes chrétiennes pour avoir un discours comme certaines en France.

        17,8% de la population se sont des femmes entre 15 et 35 ans ce qui fait que c’est peut être plus visible.

        Je vous laisse à vos hystériques médiatiques, pour avoir encore amies en France jolies et sexy, elles n’ont toujours pas besoin de flics pour se faire respecter. C’est bien pour cela que je parle d’hystériques médiatiques. Penndant que ça meuble les discussions ça fait un écran de fumée pour d’autres choses qui impacteront négativement la vie des français.


        • Fergus Fergus 1er mars 2018 15:40

          Bonjour, Gruni

          Cette loi sera évidemment inapplicable, d’où les réticences des policiers.

          Et comparer les effets sur les conducteurs de la ligne blanche - bien visible - d’un stop routier avec l’autodiscipline qu’induirait un tel texte n’a aucun sens, faute d’une ligne blanche imprimée dans l’esprit des machos les plus beaufs.


          • gruni gruni 1er mars 2018 16:04

            @Fergus


            « inapplicable » ou alors à la marge. Les policiers ont d’autres préoccupations que chasser les siffleurs. 

          • Jelena Jelena 1er mars 2018 16:44

            J’imagine bien le procès...
             
            > Monsieur Duchemin, vous êtes accusé d’avoir regarder avec insistance les fesses de madame Delarue. Plaidez vous coupable ?


            • eddofr eddofr 1er mars 2018 17:21

              Le problème ce n’est pas le sifflet isolé.


              Le problème c’est la « bande de jeunes » qui traitent une femme de « Pute » et lui lancent des invitations qui n’ont rien de policées (« suce-moi ! », « je t’encule si tu veux », ...).

              J’en ai été témoin. Et cela, outre le côté outrageant, est terriblement inquiétant pour la victime qui peu craindre, parfois à juste titre, que ces connards sexistes ne passent à l’acte et deviennent des agresseurs sexuels.

              Et ceux là oui, une interpellation et un P.V. de 90€, ça aura peut-être une vertu pédagogique.

              Parce que les coups de pompe dans la gueule « individuels », j’ai testé.
              Ils comprennent ... tant que tu es là ... 
              Dés que tu t’éloigne, ils recommencent avec une autre ...

              • antiireac 2 mars 2018 10:49

                @eddofr
                Il faut le dire que ces problèmes viennent en général des arabes et des noirs....


              • antiireac 2 mars 2018 11:42

                @antiireac
                Eh mademoiselle t’es bonne

                viens chez moi que je t’en.......

              • JC_Lavau JC_Lavau 2 mars 2018 22:43

                @eddofr. Ta mission de police ne peut être effectuée que par des hommes assez nombreux et d’une valeur éprouvée au combat.

                Quelques semaines plus tard, le même policier sera condamné à payer toute sa vie pour que son ex puisse se gaver et dresser leurs enfants comme engins de guerre contre leur père. Parce que c’est lui le mâle, donc coupable par définition, et que Nous les femmes nous sommes toutes des victimes et Nous les femmes il faut toutes qu’on se venge car Nous les femmes on est toutes des victimes... Etc.

              • JC_Lavau JC_Lavau 4 mars 2018 04:36

                @eddofr. Haine sexiste, mais quelle en est la ponctuation ?
                Quand tu reprends sans méfiance le vocabulaire de l’ennemi et la problématique de l’ennemi, tu es déjà à moitié défait car tu ne peux plus poser un problème correctement.
                L’ennemi vous a dicté que le problème ne vient que des mâles adultes, ou en fin d’adolescence, et qu’il ne concerne que le comportement sexuel, public, la drague lourde, maladroite, voire hostile.
                J’ai d’autres oreilles et d’autres yeux, je perçois donc l’hostilité et la malveillance. Or cela me semble bien être le problème principal, et il y a des questions à se poser sur sa ponctuation et sa genèse.

                Ne pas compter sur Marlène Schiappa ni sur les autres publicistes exhibées en vitrines de tous les media aux ordres, pour le moindre début de commencement de lucidité : le nez dans le guidon de leur djihad sexiste, elles n’ont rien compris à leur sélection et leur promotion par quelque main invisible du diable. Leur guerre sainte est d’exterminer la moitié du genre humain, épicétou. A qui le crime profite au dessus d’elles, elles n’en ont pas la plus petite idée.

                Comme par hasard, les bandes de djeunzs mentionnés par Eddofr sont des garçons qui ont été envoyés dès que possible dans le décrochage scolaire. Afin de réserver les études supérieures aux filles uniquement.

                Je suis d’une autre génération, quand les écoles n’étaient pas mixtes. De la 8e à la 4e, je n’ai eu que des profs mâles au Lycée Champollion. En 9e, madame Vinot était d’une injustice nauséabonde envers les garçons. Dernière classe mixte.
                Interruption du CM2 : de février1954 à juin, j’étais en pension à Autrans, dans une pension très Opus Dei. Seul encadrement mâle : le curé et le paysan moniteur de ski. Puis à l’été un ou deux moniteurs encadrant les longues marches. Tout le restant du personnel était féminin, et hérissé de misandrie militante, ne manquant jamais une occasion de dénigrer et humilier les garçons. Par exemple leur reprocher leurs trous de nez, trop grands...
                L’institutrice nous faisait chanter « Le roi Arthur avait trois fils, quel supplice ! etc. ». France Menthonnex, la fille de la patronne, était assez raffinée aussi dans le genre.
                Le bâtiment existe encore, à présent c’est un Centre Aéré, qui héberge des stages musicaux.

                Avec cet arriéré de conflit misandre, sûr que je n’ai pas été un tendre avec une remplaçante d’histoire, quelques mois en 3e.
                Personne n’a jamais questionné la ponctuation du conflit. J’étais le seul témoin de 1954, et je n’avais jamais eu droit à la parole.

                Des conflits sexistes de ce genre, on en a des tonnes dans le Primaire et le Secondaire de nos jours, grâce à la propagande misandre serinée sur tous les media, à laquelle les profes sont si sensibles, car elle flatte leur narcissisme, leur fantasme de supériorité universelle.
                Les émeutes de mai 2013 en Suède ont révélé que les programmes scolaires ont été bidouillés par les féministes pour que dans toutes les matières, y compris en technologie et sciences dures, les filles passent devant, et évincent les garçons. Comment ? En réclamant plus de baratin conformiste, et beaucoup moins de maîtrise des réalités. Avec peu d’années de décalage, les programmes scolaires en France ont été bidouillés de même, avec en particulier l’accent sur les « sciences citoyennes », ouvertement frauduleuses et anti-scientifiques.

                Question malveillance sexiste, ce ne sont pas les garçons qui ont tiré les premiers : ils sont le premier gibier, tout au long de leur scolarité jusqu’à ce qu’ils décrochent.
                Etonnez vous des conséquences !


              • covadonga*722 covadonga*722 1er mars 2018 19:28

                « Le Viril n’était pas encore mort. La cheftaine des chasseresses appuya son trident sur la poitrine de l’homme et l’enfonça d’un coup sec. Les filles de Misandra se réjouirent de la mort d’un ennemi de la cité. La chasse n’était cependant pas finie et le commando allait devoir s’engager à travers les Terres Désertes à la recherche d’autres Virils à débusquer. On racontait même que certains de ces animaux formaient des tribus et possédaient des femelles, physiquement semblables aux chasseresses, mais qui s’accouplaient comme des bêtes sauvages »

                 Misandra de CVeillot


                • jef88 jef88 1er mars 2018 19:55

                  POURQUOI les filles s’habillent sexy ?
                  - Pour être la plus belle et se faire remarquer !
                  - Remarquer par qui ?
                  - Par les mecs, pardi !
                  - Alors pourquoi refusent t’elles les signes d’admiration : regards, flatteries, sifflets ?
                  - Parce qu’elles voudraient un autre mec, plus à leur gout ....
                  - C’est à dire ?
                  - Ben ! Habillé sexy lui aussi ! Ces petits cons sont tous en jean, t-shirt, blouson !
                  - Merci, Mademoiselle pour ces renseignements .....



                    • zygzornifle zygzornifle 2 mars 2018 08:20

                      hahaha ...


                      Comment les flics vont t’il verbaliser une poignée de « chance pour la France » encapuchonnés qui auront emmerdés une nana ? 

                      A moins d’appeler une garnison de CRS pour dresser la contravention les flics vont être dans la merde et ils seront obligés de raser les murs pour s’éclipser ......

                      • antiireac 2 mars 2018 10:11

                        Tout ça c’est le faute est la faute de pseudo féministes du genre Schiappa qui fait tout pour déstabiliser les hommes.

                        A priori les agoranautes ont raison dans son ensemble mais il faut se méfier de nos hommes politiques qui trahissent la cause des hommes avec Macron en tête.
                        En effet les féministes misandres ont le vent en poupe grâce à la trahison de ces hommes politiques
                        je me répète mais je ne voudrais pas comme que des millions citoyens de ces pays  subissent le sort des pays ou la propagande des pseudo féministes a transformé les hommes en loques humaines voir les EU , le Canada , les pays Scandinaves

                        • antiireac 2 mars 2018 10:30

                          @antiireac

                          je me répète mais je ne voudrais pas comme que des millions citoyens de notre pays subissent le sort des pays ou la propagande des pseudo féministes a transformé les hommes en loques humaines voir les EU , le Canada , les pays Scandinaves



                          • Taverne Taverne 2 mars 2018 11:10

                            Le délit d’outrage sexiste ou sexuel est associé à la PSQ (police de sécurité du quotidien). Or, où sera déployée la PSQ ? Dans les quartiers stigmatisés. Ce sont donc les « salauds de pauvres » (vous savez bien « ceux qui ne sont rien ») qui se verront taxés de 90 euros à 200 euros (s’ils ne peuvent pas payer dans les 15 jours) et jusqu’à 750 euros s’ils ne peuvent pas payer dans ce délai. Mais il y a fort à parier que la mesure reste symbolique et inappliquée faute de « flagrance » objectivement constatée.

                            Si je peux comprendre la thèse du continuum, je récuse cette métaphore idiote du panneau « stop ». Ce n’est pas un stop par ci par là qu’il faut placer mais des panneaux d’obligation de ralentir partout où cela est possible et en particulier aux endroits stratégiques (lieux de concentrations d’hommes : toilettes publiques pour hommes, par exemple). Autrement dit une information très étendue et préventive.


                            • antiireac 2 mars 2018 11:37

                              @Taverne
                              Tout à fait d’accord 

                              ce sont surtout les pauvres qui vont trinquer 
                              Cette mesure va être en plus presque inapplicable étant donne le caractère furtive de cette infraction
                              Bref macron qui a déjà du mal à boucler son budget va devoir à expliquer pourquoi il gaspille l’argent public pour des mesures démagogiques. 

                            • sleeping-zombie 2 mars 2018 21:07

                              @Taverne
                              Le délit d’outrage sexiste ou sexuel est associé à la PSQ (police de sécurité du quotidien). Or, où sera déployée la PSQ ? Dans les quartiers stigmatisés.

                              Ha. Ha. Ha.
                              T’as beau temps sur Mars ?
                              Depuis quand les municipalités concernées ont le pognon pour ?


                            • gruni gruni 2 mars 2018 11:52

                              Petite précision sur l’amende, « paiement de 90 euros sur le champ (ou 200 euros sous 15 jours, 350 euros au-delà) ».


                              il est possible que lorsque la loi sera passée quelques amendes soient dressées, pour l’exemple. En fait, Marlène Schiappa dit elle-même que la contravention c’est pour le symbole. D’accord avec vous pour la métaphore sur le code. D’ailleurs, le respect de la réglementation routière n’est pas forcément exemplaire.
                              Maintenant, le balance ton porc et cette nouvelle loi feront-ils vraiment changer les mentalités ? Ça reste à vérifier, mais il est permis d’en douter.

                              • gruni gruni 2 mars 2018 11:55

                                Le commentaire ci-dessus est adressé à Taverne


                              • Albert123 2 mars 2018 12:10

                                alors que le plus intéressant c’est le portait psychiatrique de ces femelles embourgeoisées qui font passées ces lois contre natures, 


                                la successions des articles sur le sujet se limitent finalement à souligner que les hommes , ces horribles machos sont des violeurs en puissance et qu’en face nous n’avons que des blanches colombes forcément victimes des 1ers.

                                Jamais la notion d’hypergamie et des prérogatives socio économique comme facteurs déterminant du choix du partenaire chez la majorité des femmes n’est mise en avant.

                                elle résume pourtant très souvent sinon tout le temps pourquoi le fait que certains hommes osant demander l’heure à une femme sont perçus comme des harceleurs quand d’autres sont accueillis avec un grand sourire.

                                Il n’ y a dans ces lois, qui ne sont que des caprices de petites bourgeoises aliénées, que la volonté d’embrasser l’efficience consumériste au niveau de la sélection du meilleurs partenaire.

                                point barre.

                                les néo féministes / femellistes ne sont que des idiotes utiles du capital et cultivent la plus insupportable des hypocrisies autour de ce sujet pour d’évidentes raisons de crédibilité qui serait mise totalement à mal une fois cette réalité dévoilée au grand jour.


                                • antiireac 2 mars 2018 12:24

                                  @Albert123
                                  Encore une connerie des féministes



                                • cathy cathy 2 mars 2018 12:56

                                  Apparemment, l’Europe veut un remplacement de population, mais pas les us et coutumes ?


                                  • antiireac 2 mars 2018 13:35

                                    Pour lutter contre les feminazis écrire ne suffit plus ,

                                    il faut les transposer par les actes.
                                    Chaque fois que l’occasion se présente n’hésitez pas d’en parlez autour de vous,
                                    n’hésitez pas de manifester pour la cause des hommes
                                    les petits actes comme les grands sont importants
                                    Il faut barrer le chemin au nouveau fascisme qui à la longue va se révéler dangereux donc il faut absolument le prendre au sérieux.
                                    Ne laissez pas vous prendre au piège comme le citoyens des EU où des millions (7) d’hommes sont réduits à l’état de clochardisation parce que des femmes leurs ont piqué le travail.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès