• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pacte sur les Migrations – vive la démocrature

Pacte sur les Migrations – vive la démocrature

La Belgique s’apprête à signer à New York le Pacte de l’ONU sur les migrations, alors même que le gouvernement est démissionnaire.

La Libre Belgique publie ce jour une dépêche Belga faisant état de l’intention de la Belgique de signer le Pacte sur les migrations, aujourd’hui, au siège des Nations Unies, à New York.

Le fait que le gouvernement soit démissionnaire ne remet pas en question la signature du Pacte de l’ONU sur les migrations par la Belgique à New York, a confirmé l’ambassadeur belge à l’ONU Jean-Luc Bodson mercredi dans plusieurs médias flamands.

« Le fait que le gouvernement soit démissionnaire, n’y change rien », assure-t-il. L’ordre de voter « oui » avait déjà été donné en septembre par le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR). La N-VA n’y avait pas formulé d’objection à l’époque.

La Belgique va toutefois associer à son aval une déclaration interprétative, comme les Pays-Bas et le Danemark le prévoient par ailleurs.

Le texte précis n’est pas connu mais la Belgique souligne dans une note le caractère non contraignant du pacte ainsi que son souhait de continuer à distinguer la migration régulière et irrégulière.

En dépit du ton péremptoire de l’Ambassadeur Bodson, la légalité de la démarche pose question.

  • « Le fait que le gouvernement soit démissionnaire ne remet pas en question la signature du Pacte » : quelle est la valeur de la signature d’un ambassadeur d’un pays dont le gouvernement est démissionnaire, sachant que la cause de la chute dudit gouvernement est précisément l’obstination du premier ministre à vouloir signer ce pacte alors que son principal allié flamand au gouvernement s’y opposait ?
  • « La N-VA n’y avait pas formulé d’objection à l’époque » : le traité ne sera pas signé « à l’époque », mais aujourd’hui. Or le gouvernement ne peut ignorer que depuis début décembre au moins, la NV-a s’oppose fermement à ce que la Belgique signe ce pacte, ce qui a mené directement à la crise politique, puis à la démission du gouvernement Michel II, hier soir.
  • « Le texte précis n’est pas connu » : c’est un peu ça, la démocrature. On engage l’ensemble de la population belge dans un traité international qui aura d’énormes conséquences sociales et financières pour des décennies, mais le péquin de base n’a pas à connaître le contenu de l’accord. En démocratie, pour cette simple raison, l’accord serait nul de plein droit.

Charles Michel aura beau pavoiser sur sa granditude1, et l’honneur du pays — qu’il aura hissé au premier rang des nations qui se battent pour un avenir radieux et des bisous pour tout le monde — il n’est pas interdit de penser qu’un certain nombre de citoyens la trouveront saumâtre, et n’y verront qu’un acte de gouvernement à la légalité douteuse, en vue de signer un pacte secret2.

Est-il seulement nécessaire de préciser que cela risque de coûter très cher aux partis qui ont soutenu cette initiative calamiteuse lors des élections fédérales, qui coïncideront avec les élections européennes, en mai prochain ?

>> Article original sur Le Vilain Petit Canard

  1. Grandeur n’était pas mal non plus mais ne convenait pas à un tel colosse de la pensée humaniste.
  2. Eh oui, si le texte n’est pas public mais qu’un certain nombre de décideurs politiques y ont accès, c’est qu’il est, de fait, secret. Est-il permis de demander pourquoi ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • rogal 19 décembre 2018 13:09

    De quel pacte dites-vous qu’il est secret ?


    • rogal 19 décembre 2018 13:23

      @rogal
      Pacte sur les migrations : texte français de l’ONU en
      http://undocs.org/fr/A/CONF.231/3


    • JL JL 19 décembre 2018 13:28

      @rogal
       
       on fait comment pour le lire ? Avec une bougie ? Sur mon écran il apparait comme s’il était écrit avec de l’encre sympathique !


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 13:55

      @rogal

      Non Rogal, ça, c’est le texte final de la Conférence de Marrakech, et comme précisé dans l’article, le texte du Pacte, lui, n’est pas connu, pas plus d’ailleurs que la notice interprétative (qui n’a aucune valeur juridique).


    • popov 19 décembre 2018 13:59

      @rogal
       
      Ce n’est pas le texte du pacte lui-même qui est secret, mais la déclaration interprétative que le gouvernement promet d’associer au pacte pour calmer les opposants.


    • popov 19 décembre 2018 14:05

      @Philippe Huysmans
       
      Bonjour
       
      Ah bon, j’avais aussi mal compris ! Ils se sont mis d’accord sur le texte à Marrakech, mais vont signer un texte différent qui n’est pas connu du public ?


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 15:30

      @popov

      Vous avez du mal à lire les dépêches ?


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 15:32

      @popov

      Ni le texte du pacte ni la notice ne sont connus... c’est très rigolo et tellement si démocratique.

      Et non, ce n’est pas le texte final de la Conf, même si c’en est certainement inspiré.


    • rogal 19 décembre 2018 16:51

      @Philippe Huysmans
      Pas clair du tout. En page 2 de ce pdf, n’est-on pas en présence du texte du pacte ? Le gouvernement français y renvoie pourtant le public.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 19:06

      @rogal

      Oui, j’ai relu, et en effet, pas clair : mais un pacte, c’est un traité, pas un texte final d’une conférence : alors peut-être que le pacte en question reprend simplement le contenu du texte final, et peut-être pas exactement. En tout cas, la note interprétative, celle-là, même la presse ne l’a pas : c’est un comble.


    • rogal 19 décembre 2018 20:30

      @Philippe Huysmans
      D’accord, mais ce que je comprends de ce PDF (parfaitement lisible sur mon écran) est que le ’’texte final’’ c’est essentiellement la page 1, qui dit ’’voir le texte du pacte en annexe. Et l’annexe (tout le reste) dit bien qu’elle est le texte du pacte.
      Des modifications avant signature ? On verra en confrontant ce texte à celui qui sera ratifié par le Parlement français ; ou par le Peuple français... par référendum, si son Excellence le Président de la République en décidait ainsi.

      Autre adresse : https://www.ekm.admin.ch/dam/data/ekm/aktuell/news/migrationspakt-f.pdf


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 20:32

      @rogal

      Ceci ne change fondamentalement pas la donne : que le texte soit à l’identique ou pas, la signature est fondée sur une autorité qui n’existe plus que dans les rêves brisés de Ch. Michel, et la note interprétative, elle, est bien « secrète ».


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 décembre 2018 22:33

      @Philippe Huysmans

      Sans doute le premier des nombreux textes qui suivront adoptés avant que ne soit réglée la crise des Gilets Jaune, et ont on dira que signés en évidente absence de consensus populaire  ils sont tous entachés de nullité ab initio.

      Tout ça ne fait que commencer.

      PJCA


    • Shaw-Shaw Shawford 19 décembre 2018 22:40

      @Pierre JC Allard

      Non c’est fini pour toi, y’avait un serveur de TON bar en toi de Mérignac qui a pris ta place dans l’Olympe !

      A jamais vaniteux !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 décembre 2018 22:52

      @Shawford

       ?

      Quelqu’un peut m’expliquer

      PJCA


    • Shaw-Shaw Shawford 19 décembre 2018 22:57

      @Pierre JC Allard

      T’es pas mûr pour retrouver l’Hemingway qui sommeille en toi pour l’éternité, point barre.

      Va cuver en bière !

      Tschuss


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 décembre 2018 23:10

      @Shawford

      Du Shawford décrtypté par Shawford. Tout s’éclaire : ça ne VEUT rien dire. Revenant au sujet, pour ceux que çà intéresse...

      https://nouvellesociete.wordpress.com/2015/09/20/nouvelle-gouvernance-en-direct/


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 décembre 2018 10:14

      @Pierre JC Allard

      Dieu ou les Reptiliens vous entendent !

      PS : je lis souvent vos réactions au bas des articles de la presse mainstream, vous êtes vraiment infatigable  smiley


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 décembre 2018 10:16

      @Pierre JC Allard

      Je passe. On croit comprendre le français, puis on est confronté à la dure réalité : le temps qu’on a passé à l’apprendre il est devenu autre chose...

       smiley

       smiley


    • Jacques_M 19 décembre 2018 13:38

      Excellent ! Merci Philippe !

      Quelle chance ! Nous allons avoir un gouvernement pour les affaires courantes ... et pour les affaires importantes, nous allons instaurer le RIC, c’est le moment ou jamais.

      Bien sûr, certains vont dire qu’on ne touche pas à la constitution quand le gouvernement est en affaires courantes, ce qui est bancal comme argument puisque, en fin de compte, c’est la Chambre et le Sénat qui approuvent ou non la modification.

      De toutes façons, le premier référendum serait un ballon d’essai pour mettre les choses au point pour les suivants, et pourquoi pas comme question à poser, une question toute simple : Êtes-vous d’accord pour que la Belgique signe le traité de Marakech (OUI ou NON) ?

      Comme c’était l’origine de la crise politique, du coup, il n’y a plus de crise ... sauf si il y a autre chose derrière tout cela qu’on ne nous a pas dit.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 15:21

        @Jacques_M

        Pour qu’un RIC soit sérieux, il faut qu’il soit :

        • Législatif
        • Révocatoire
        • Abrogatoire
        • Constituant

        Et j’ajoute qu’il est impératif de prévoir la même barrière qu’en Suisse : seul le peuple peut approuver ou refuser une modification de la constitution.


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 19 décembre 2018 15:26

        @Philippe Huysmans

        Sans doute l’histoire retiendra-t-elle le RIC (ou RIPRequiescat in pace, les gourmets apprécieront l’ironie de la coïncidence) comme la pire ânerie ayant germé sur les ronds points des Gilets jaunes.

         

        C’était déjà, évidemment, une imbécilité quand le Front national l’intégra à son programme, et ce fut une double chance que Marine Le Pen soit battue et que cette bouffonerie -, le référendum d’initiative législative -, ne soit jamais mise en œuvre : l’initiative citoyenne, indispensable à l’exercice de la démocratie ne se serait jamais remise de la mise en œuvre de la pantalonnade préconisée actuellement.

         

        Que des analystes qui passent pour intelligents dans leur immeuble, puissent s’en alarmer, qu’un Ruffin puisse s’en entretenir sérieusement avec des habitants de Montpellier, qu’on en alimente des émissions entières, démontre le degré d’irréflexion atteint par le débat politique français.

         

        C’est que le RIC législatif est impossible à appliquer, sauf à fixer le nombre de signatures nécessaires à 4 ou 5 millions pour aboutir à un nombre valide de référendums, limité à 10 ou 12 par an, pour que l’Assemblée puisse discuter de chacun en approfondissant le sujet dans l’opti que de l’information optimale de la citoyenne et du citoyen, qui s’informera ou ne s’informera pas, c’est alors son problème

         

        Il serait bien que quelqu’un s’emparât de mon billet aller le répercuter dans les gazettes, les radios et les studios de télévision.

         

        Il est, par son impact potentiel, le plus dévastateur qui ait été publié sur AgoraVox. Il permettra de mesurer l’audience réelle du site et le niveau de considération dont il jouit.



        La parole est aux dénieurs de réalités et aux dissonants cognitifs. Pour eux, ça va couler à ras-bord et moi, je serais navré d’être compris même par les jobards.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 15:31

        @Cateaufoncel3

        Bref, rien que l’idée de démocratie vous colle de l’urticaire ? Dites-vous que vous partagez cette drôle d’allergie avec tous les tenants du gouvernement et les affidés de la LREM.


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 19 décembre 2018 15:34

        @Philippe Huysmans

        T’es sûr d’avoir lu jusqu’au bout et tout compris ? Parce que je suis 100 % pour un RIC, mais effectivement applicable.

        P.S.  Je sens que je vais me régaler, avec ces tordus smiley


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 15:45

        @Cateaufoncel3

        J’ai relu, j’avais bien compris.

        Pourquoi 4 ou 5 millions ? Personne n’a dit que tout le monde devait participer à toutes les votations ?

        Pourquoi un RIC à 700.000 de quorum ne pourrait pas être législatif pour peu que suffisemment de votes soient exprimés ? (là disons quelques millions).

        Le seul problème que je vois avec le RIC c’est qu’il n’en a pas mais que la classe politique en a une trouille bleue.

        Je ne vois pas à quel billet vous faites référence, il me semble que vous n’écrivez pas sur Agoravox ?


      • Jacques_M 19 décembre 2018 15:57

        @Philippe Huysmans
        Avant d’arriver à ce stade final, en Belgique, étant donné la toute puissance des partis politiques et le fait qu’un simple référendum n’effleure même pas l’esprit des politiciens, il faudra y aller petit à petit.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 16:04

        @Jacques_M

        Oh non, plus simple : dès que les Français l’auront fait nous le ferons, et nos gouvernements ne pourront pas s’y opposer.


      • Jacques_M 19 décembre 2018 16:10

        @Philippe Huysmans
        En effet, entièrement d’accord avec vous !


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 19 décembre 2018 16:33

        @Philippe Huysmans

        @Philippe Huysmans

        « 
        Pourquoi 4 ou 5 millions ? »

        Quatre ou 5 millions de signatures pour éviter que trop de référendums n’aboutissent.

        "Pourquoi un RIC à 700.000 de quorum..."


        Parce que des RIC à 700 000 signatures, il y en aurait des centaines par année qui aboutiraient, connaissant les Français et le système serait cramé en même pas six mois

        En Suisse, où l’initiative n’est que constitutionnelle, et le nombre de signatures requis de 100 000, le système est déjà engorgé : au cas par cas, il peut s’écouler quelques années entre le dépôt d’une initiative et la votation afférente.

        "Le seul problème que je vois avec le RIC c’est qu’il n’en a pas mais que la classe politique en a une trouille bleue."

        Certes, ils n’en veulent à aucun prix — sauf peut-être le RN qui ne craint ni le rétablissement de la  peine de mort, ni la suspension de l’immigration, ni les expulsions d’étrangers, ni le rétablissement du droit du sol, etc., etc., etc. -
        , mais l’obstruction partitocratique se situe en amont de la faisabilité.

         

        « Je ne vois pas à quel billet vous faites référence, il me semble que vous n’écrivez pas sur Agoravox ? »

         

        J’ai écrit billet pour parler de mon post


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 19:04

        @Cateaufoncel3

        De ce que je comprends, vous êtes surtout dans la prédiction auto-réalisatrice catastrophique : pourquoi les Français deviendraient-ils subitement cons au moment de récupérer leur souveraineté ?

        C’est bien typiquement français cette tendance à se voir comme un peuple de mougeons.


      • Eric F Eric F 20 décembre 2018 09:22

        @Philippe Huysmans et @Cateaufoncel

        Effectivement il y a deux écueils, soit le quorum nécessaire pour présenter un texte est faible, et il y aura engorgement de la procédure par déferlement de propositions. Pour la question « révocatoire », si 5% de l’électorat peut demander un referendum, ce sera en permanence. Chaque groupe d’opinion demandera un sujet de loi « pro domo » (le mariage à trois, l’obligation de poignées pour les gauchers dans les toilettes publiques, etc.).
        Soit le quorum est très élevé, et la procédure sera bloquée faute de moyens d’obtenir ce quorum.
        Et puis, et puis, quelles limites constitutionnelles et éthiques ? Imaginons un 1er referendum demandant le retrait dans la constitution du paragraphe contre la peine de mort, et ensuite un second referendum pour le rétablissement de l’application de la peine de mort. Ou encore un referendum pour la fin de vie demandant que les personnes dépendant durablement de dispositifs artificiels soient débranchés au bout de six mois. Ou un autre demandant la fin des soins médicaux pour les migrants.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 décembre 2018 10:42

        @Eric F

        Je ne vais répondre que sur la peine de mort, en citant mon précédent article (les voleurs de mots) : 

        "L’exercice de la démocratie ne peut être contraint par l’éthique, parce que cela supposerait des parti-pris idéologiques, des interdits, et la subordination au conformisme, bien peu compatibles avec l’idée même de démocratie. Pire, ce glissement insidieux vise en réalité à abolir la frontière entre le moi (individualité) et le nous (la société) en posant que l’éthique (la doxa) prendrait le pas sur le libre-arbitre. Ainsi, le dernier sanctuaire de votre souveraineté en tant qu’individu serait désormais partie du domaine public sous juridiction du droit commun, et la société se rapprocherait un peu plus de ce que sont les ruches des hyménoptères. "


      • robert robert 19 décembre 2018 14:01

        référendum : oui ou non, çà sera oui, vous le savez tous d’avance

        but du pacte de Marrakech à mon avis : vider l’Afrique de ses forces vives pour la piller tranquillement


        • popov 19 décembre 2018 14:12

          @robert

          Vider l’Afrique de ses forces vive ? Je n’y crois pas. Il y en a trop.
          Ce n’est pas non plus pour faire venir des travailleurs qui vont cotiser pour payer les pensions de vos vieux puisque la grosse majorité des immigrés n’auront jamais de travail et seront donc des assistés à vie, qui au lieu de cotiser vont encore plus plomber les budgets sociaux.
          On pourrait penser que c’est pour faire venir des consommateurs qui vont vivre sur le dos des travailleurs. Un façon pour la finance de faire consommer indirectement le travailleur plus qu’il ne peut pour endetter tout le monde.
          Mais il y a sans doutes un projet plus sinistre.


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 15:26

          @robert

          Non, casser les États-Nations européens


        • zak5 zak5 19 décembre 2018 15:56

          @robert

          c’est plus simple que cela, certains pays africains (pour ne pas dire tous) sont en train d’étouffés d’une démographie galopante (jusqu’à x 2 tous les 20 ans) et personne n’ose dire stop, car les droits-de-l’hommisme s’interdit de faire le moindre reproche aux miséreux, même quand cette misère découle en grande partie de cette démographie débridée.

          mais que disent les écologistes en occidents par exemple ? : « le ralentissement de la croissance démographique aux Etats-Unis ou en France par exemple, aura plus d’effets positifs sur l’environnement qu’au Niger ou en Chine compte tenu des modes de vie de ces différent pays »

          donc il demandent aux occidentaux de faire moins d’enfants et n’osent pas dire cela aux pays dits pauvres, bien au contraire, ils justifient leur comportement


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 16:03

          @zak5

          Yep, et dans le même tonneau on a la lutte contre le réchauffouillage, qui n’est qu’une autre façon de dire l’inacceptable : un eugénisme tranquille.


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 19 décembre 2018 19:26

          @zak5

          La démographie galopante de l’Afrique est le suicide de l’humanité


        • zak5 zak5 19 décembre 2018 20:51

          @Philippe Huysmans
          et mensonge tranquille autant. A croire ces écologistes, les africains sont encore des chasseurs cueilleurs, il suffit de visiter l’Afrique et de constater l’état de leurs fleuves, rivières et zones littorales, même pas la peine de faire des analyses, ça saute aux yeux et aux nez.


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 décembre 2018 20:59

          @zak5

          Oui et dans cette destruction, les Chinois ne sont pas pour rien, non plus.

          Le fric, le fric, le fric : voilà les « valeurs » qui guident le monde aujourd’hui.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès