• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > *** Palestine – Israël : ces vérités qui dérangent ***

*** Palestine – Israël : ces vérités qui dérangent ***

 

 

Le Président de la République française E.Macron a entamé, le 22 janvier 2020, sa première visite en Israël et dans les territoires palestiniens depuis son élection, en 2017. Il a été notamment reçu par Mahmoud Abbas. Il a aussi rencontré le président israélien Reuven Rivlin et le Premier ministre Benyamin Netanyahou, tout comme le grand rival de ce dernier aux élections législatives, Benny Gantz.

Cette visite a été pour le Président E.Macron une façon de montrer que la France croit toujours à une solution à deux États, un État palestinien viable aux côtés de l'État israélien , avec Jérusalem comme capitale commune. Mais la colonisation israélienne en Cisjordanie se poursuit de plus belle et rend chaque jour plus illusoire la perspective de l'existence de ce futur État palestinien.

Le lendemain, il a participé à Jérusalem avec de nombreux chefs d’État, au Forum Mondial de la Shoah qui a été organisé pour les 75 ans de la libération d’Auschwitz par l'Armée Soviétique.

Monsieur Macron sachez, à propos de la Shoah, que les palestiniens ne sont aucunement responsables de la Shoah. Mais, LE NETTOYAGE ETHNIQUE DE LA PALESTINE par Israël est un crime contre l’humanité qu’il convient de dénoncer au même titre que ceux du passé.

Le génocide subi par les juifs ne peut en aucune manière légitimer les massacres récents des palestiniens par Tsahal et la politique rampante du gouvernement qui veut les chasser de leurs terres par la force.

Ainsi la sociologue juive Ester Benbassa a écrit justement dans «  Etre juif après Gaza  » :

 

  • « Comment des juifs, dont les parents ont vécu la persécution, la souffrance, peuvent-ils tolérer qu'un autre peuple, les Palestiniens, connaisse un sort similaire ? Je ne veux pas non plus être juive et approuver cette guerre immorale que mène Israël.  »

     

  • «  En devenant israéliens, ces Juifs ont-ils été frappés d’amnésie jusqu’à oublier les principes premiers de l’éthique, socle de leur être juif ? »,

 

On peut donc s'interroger ?. Comment des Juifs, dont les parents ont vécu la persécution, la souffrance, peuvent-ils tolérer qu’un autre peuple, les Palestiniens, connaisse un sort similaire ?


 

Les Palestiniens ne veulent plus mourir en silence


 

Antisionisme et antisémitisme

E.Macron a abordé le sionisme et l'antisémitisme qui sont deux notions différentes. En effet, l’antisionisme n’est pas de l’antisémitisme.

Monsieur Macron, on doit pouvoir critiquer la politique d'un État qui pratique une colonisation par des crimes envers le peuple palestinien :

Car le sionisme c’est cela  :

L’un des principaux théoriciens du sionisme, Vladimir Jabotinski, résumait parfaitement le projet israélien : « Toute colonisation, même la plus réduite, doit se poursuivre au mépris de la volonté de la population indigène. Et donc, elle ne peut se poursuivre et se développer qu’à l’abri du bouclier de la force, ce qui veut dire un Mur d’acier que la population locale ne pourra jamais briser. Telle est notre politique arabe........La force doit jouer son rôle – brutalement et sans indulgence ..... et cela jusqu’à ce qu’il ne reste aucun espoir, jusqu’à ce que nous ayons supprimé toute ouverture visible dans le Mur d’acier »

 

L'antisionisme n’a rien à voir avec l’antisémitisme.

En effet, en toute rigueur, les Juifs ne sont pas les seuls Sémites. Le terme a été popularisé en 1781 par l’orientaliste allemand August Ludwig Schlözer, à partir du nom d’un des fils de Noé, Sem, pour désigner des langues dont la parenté avait été établie dès le Moyen-Âge par les savants juifs : l’hébreu, l’araméen, l’arabe. Les spécialistes ont ensuite regroupé sous l’appellation de « sémite » tout un ensemble de peuples qui, dans le courant du IIIe millénaire avant Jésus-Christ, émigrèrent de la péninsule Arabique vers la Mésopotamie, la Syrie, la Palestine, puis, vers 700 avant Jésus-Christ, vers la corne de l’Afrique. Ils se caractérisent par leur appartenance à une même famille linguistique, mais ne présentent pas nécessairement d’autre parenté.

Aujourd’hui, les peuples qu’on peut qualifier de sémites sont essentiellement les Juifs et les Arabes, mais, dans l’Antiquité, on comptait également les Assyriens, les Babyloniens, les Araméens, les Cananéens et les Phéniciens.

Les Sémites donnèrent naissance à des alphabets et à des dialectes qui se répandirent dans toute la Méditerranée orientale, le Proche-Orient et l’Afrique du Nord-Ouest.

De plus, pour Raymond Aron  : « Ceux que l’on appelle les juifs ne sont pas biologiquement, pour la plupart, des descendants des tribus sémites…  !!!. En effet des peuples d'Europe centrale se sont convertis au judaïsme bien plus tard : au VII siècle.


 

Monsieur Macron sachez que l'on ne peut pas occulter les souffrances palestiniennes qui augmentent chaque jour à mesure que les territoires palestiniens diminuent sous la terreur de Tsahal et les exactions des colons israéliens. Un État palestiniens est inenvisageable pour Israël car il priverait les colons juifs de terres palestiniennes.

En effet, cet État est s'est développé sur la théorie du sionisme qui est la base du projet israélien.

 

 

I - LA NAISSANCE D'ISRAËL A COMMENCE PAR LE NETTOYAGE ETHNIQUE DE LA PALESTINE

 

A - RAPPEL HISTORIQUE

 

Il y a cinquante ans, le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale des Nations unies décidait de partager la Palestine en un État juif et un État arabe. Mais la guerre de 1947-1949 bouleverse la donne : si Israël a augmenté son territoire d’un tiers, le reste de l’État arabe mort-né est occupé par la Transjordanie et l’Egypte. Et, surtout, plusieurs centaines de milliers de Palestiniens ont dû fuir leurs foyers ces réfugiés seront au cœur d’un interminable conflit.

Depuis dix ans, les « nouveaux historiens » israéliens sont remontés aux origines de la tragédie. Leurs conclusions battent en brèche bien des mythes. Yaron Ezrachi précise en particulier : « que l’histoire du retour, de la rédemption et de la libération de leurs pères fut une histoire de conquête, de déplacement, d’oppression et de mort. »

 

 

Un autre historien Benny Morris , professeur dans le département d’études du Moyen-Orient à l’université Ben Gourion du Néguev à Beer-Sheva, a aussi déclaré  : «  Un État juif n’aurait pas pu être créé sans déraciner les Palestiniens   »

Un troisième éminent historien,Ilan Pappe ne souscrit pas non plus à l’historiographie israélienne traditionnelle, pour qui cette situation serait la résultante imprévisible, involontaire, des aléas d’un conflit armé : la « première guerre israélo-arabe »., Son ouvrage en donne ici une explication bien différente. A l’aide de documents d’archives, de journaux personnels, de témoignages directs, il reconstitue en détail ce qui s’est vraiment passé à la fin de 1947 et en 1948, ville par ville, village par village. Apparaît alors la programmation d'une entreprise délibérée, systématique, d’expulsion et de destruction : un « nettoyage ethnique » de la Palestine de sa population non juive.


 

 

 "A la fin de 1947, la Palestine compte près de 2 millions d’habitants : un tiers de Juifs, deux tiers d’Arabes. La résolution 181 des Nations unies décide sa partition en deux Etats : l’un doit être presque exclusivement peuplé d’Arabes ; dans l’autre, les Juifs seraient légèrement majoritaires.
 Un an plus tard, c’est un Etat à très forte majorité juive, Israël, qui occupe
78 % de la Palestine. Plus de 500 villages ont été rasés, de nombreuses villes ont presque entièrement perdu leur population arabe. Et 800 000 Arabes palestiniens originaires des territoires qui font désormais partie d’Israël peuplent des camps de réfugiés hors de ses frontières.

 En quelques mois, forts de leur supériorité militaire, de leur accord secret avec le roi de Jordanie, de la passivité complice des soldats britanniques et de l’impéritie de l’ONU, les dirigeants du mouvement sioniste ont organisé le « transfert », par la violence et l’intimidation, d’une population arabe plutôt pacifique, sans défense, abandonnée de tous."

 Ilan Pappe historien israélien

(voir les faits historiques en Annexe - 1 )

 

 

 

 

Israël c’est 72 ans de mystifications et de terreurs

 

Pour conclure, je vous invite à lire Rémi Brulin (*) qui analyse le terrorisme notamment sioniste : https://reseauinternational.net/le-terrorisme-sioniste-et-ses-mystifications-un-texte-important-de-remi-brulin/  . Cet article vous renseignera sur l’utilisation du terrorisme par Israël.

 

(*) Remi Brulin a obtenu son doctorat à La Sorbonne Nouvelle (Paris) en 2011. Sa thèse était une analyse historique du discours américain sur « le terrorisme » et peut être lue et téléchargée ici. Il a enseigné à New York University, George Washington University et actuellement au John Jay College of Criminal Justice. 


 

 

B - UN BREF ETAT DES LIEUX ACTUELS

Actuellement, avec sa myriade de villages militairement isolés les uns des autres, la Cisjordanie, où vit la majorité du peuple palestinien, ressemble indéniablement aux “réserves indiennes“ des Etats-Unis.

 

Carte de la Cisjordanie en 2015

 Ainsi, l’ensemble de ce territoire est sous le contrôle de l’armée israélienne qui fait régulièrement des incursions dans la maigre zone A (4% du territoire !) qui est, en principe, sous le contrôle de l’Autorité palestinienne.


 

 La zone B, dite mixte, est en réalité totalement contrôlée par Israël.


 Sachant que l’Autorité palestinienne n’a aucun pouvoir sur la zone C ( au moins 60% du territoire palestinien) , il suffit de regarder la carte pour se rendre compte que Abbas et le Fatah ne contrôlent plus rien, excepté ce qu’Israël décide de lui déléguer, momentanément !

 

Seul Gaza peut encore être considéré comme territoire sous autorité palestinienne.

Objectivement parlant, Gaza est devenu le “plus grand camp de concentration à ciel ouvert du monde“ (**) avec ses 1,6 million de personnes enfermées dans un espace de 360 km2… 7 fois moins que le Luxembourg !

Selon l’ONU, cette population passera à 2,1 millions en 2020 ce qui portera la densité à 5.800 habitants au km2.

En août 2012, des responsables de l’ONU ont averti  : si des mesures ne sont pas prises contre le blocus qui continue à leur être imposé, les conditions de vie des habitants de la bande de Gaza vont s’aggraver d’ici 2020. Source : « Le Parisien » du 27/8/2012.
 

En Cisjordanie, Israël poursuit chaque jour le vol de l’eau, les destructions de maisons et les expulsions pour l’installation de colonies. A Jérusalem-Est, le régime développe la « judaïsation » en chassant les habitants, sous l’œil complice des États-Unis et des pays de l’Union européenne.

Une des techniques utilisées pour s’accaparer les terres est de décréter que tel champ ou telle oliveraie devient zone militaire. Une fois les occupants expulsés, l’armée décide que ce n’est plus une zone militaire… Et la cède aux colons !
 

(**) camp de concentration : selon le dictionnaire : lieu fermé de grande taille créé pour regrouper et détenir une population considérée comme ennemie


 

C – N'OUBLIONS PAS Le MUR de la HONTE

Il faut y ajouter ce honteux mur (760 km ) qui empiète un peu plus sur les terres palestiniennes. Ainsi, 9,5 % de la Cisjordanie est passé du côté israélien ! (3) ce qui prive les habitants de leurs récoltes, d’accès à leurs puits, à leur famille.
 

En 2004, Israël a été condamné par la Cour de Justice Internationale de La Haye.

Elle a exigé la destruction du mur ainsi que le démantèlement des colonies installées au delà de la Ligne Verte de 1967… Israël a répondu par le mépris en continuant à ériger la barrière et en accélérant la colonisation en Cisjordanie !

Il est vrai que, comme le proclamait Sharon à la BBC le 25 mars 2001 : « Israël a le droit de mettre les autres en procès, mais certainement personne n’a le droit de juger le peuple juif et l’État d’Israël  » (***)

Qui peut d’ailleurs encore croire un seul instant que cette muraille a comme objectif d’empêcher les attentats terroristes quand on sait qu’elle est loin d’être hermétique : chaque jour, environ 15.000 ouvriers palestiniens la franchissent clandestinement pour se faire exploiter comme travailleurs « illégaux“… et sous-payés, évidemment. 


 

(***) Laurent Zecchini dans son article « Prières contre le mur de Crémisan » (Le Monde du 19-20 août 2012) : http://www.nord-palestine.org/art-recom-2012-08-27Mur%20Zecchini.htm

 

 

D - LE NETTOYAGE ETHNIQUE N’A PAS CESSÉ DEPUIS 1947… Seulement la méthode ! :
 

En effet, Netanyahou menace les Palestiniens d’expulsions massives, il le fera d’autant plus facilement que Israël est un état raciste où l’apartheid règne depuis sa création.

Ainsi, Jonathan Cook écrivain et journaliste basé à Nazareth, Israël membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine nous apprend que :

« Israël a refusé de reconnaître une nationalité israélienne à l’instauration du pays en 1948, faisant ainsi une distinction inaccoutumée entre « citoyenneté » et «  nationalité ».

Même si tous les Israéliens sont qualifiés « citoyens d’Israël », l’État, lui, est défini comme appartenant à la « nation juive », c’est-à-dire non seulement aux 5,6 millions de juifs israéliens mais encore aux plus de 7 millions de juifs de la diaspora. !!!

Le statut spécial de nationalité juive est un moyen pour saper les droits de citoyenneté des non juifs en Israël, spécialement pour le cinquième de la population qui est arabe.

Quelques 30 lois en Israël privilégient spécifiquement les juifs, notamment dans les domaines des droits relatifs à l’immigration, à la naturalisation, à l’accès à la terre et à l’emploi.

Grâce à l’apartheid, il est donc facile pour le gouvernement Israélien de chasser de leur pays tous les non juifs pour laisser la place aux juifs venus de pays étrangers. Le but est de faire d’Israël un État juif peuplé que de juifs, véritable sanctuaire d’une religion qui dérape vers des pratiques sectaires. Israël a pour obsession l’agrandissement de son territoire pour accueillir le maximum de juifs.

 

Ce pays fait régner le terreur autour de lui. Il n’hésite pas à kidnapper des enfants palestiniens pour faire que la peur s’empare des palestiniens.

En effet,les forces israéliennes ont arrêté en une année environ 700 enfants palestiniens, pour les traduire en cour martiale sous l’inculpation de jet des pierres sur des véhicules ou des soldats israéliens. 97 pour cent d’entre eux ont été soumis à la torture, et 14 pour cent d’entre eux étant soumis à des agressions sexuelles, ou la menace d’agression sexuelle. Ceci a été révélé par la journaliste israélienne Amira Hass, dans un journal « Ha’aretz ».

De plus, Les forces d’occupation israéliennes (IOF) et les colons juifs ont assassiné plus de 3000 enfants palestiniens depuis le déclenchement de l’Intifada al-Aqsa, de fin septembre 2000, jusqu’à avril 2017.

 

http://www.chroniquepalestine.com/entre-2000-2017-israel-a-assassine-3000-enfants-palestiniens/

http://www.alterinfo.net/1337-enfants-assassines-par-l-armee-israelienne-et-les-colons-depuis-le-soulevement-d-Al-Aqsa_a53856.html

 

 

II - LE PROJET INAVOUE D'ISRAËL : annexer la Cisjordanie et en finir avec Gaza

 

A - La CISJORDANIE

On peut dire qu'en Cisjordanie il ne reste que quelques « Bantoustans » ou « Homelands » gérés de façon autonome par les palestiniens :

Michel Lhomme, philosophe, politologue nous explique :

« Ainsi, Israël dans le plus grand silence est tout simplement en train d’annexer la Cisjordanie qu’elle appelle d’ailleurs la Judée-Samarie, les implantations de colonies se faisant toujours au nom de l’argument théologique intégriste selon lequel ces terres auraient « été données par Dieu à Israël ». Déjà environ six cent mille colons juifs vivent aujourd’hui dans ces territoires. Ce qui se passe en Israël constitue une violation flagrante de la quatrième Convention de Genève selon laquelle une puissance occupante ne peut transférer dans un territoire occupé une partie de sa population.

Le lobby des colonies à la Knesset a réclamé carrément «  une loi d’annexion de la Judée et de la Samarie  », c’est-à-dire de la Cisjordanie occupée de 1967. Le ministre israélien de l’Éducation, Naftali Bennett a demandé celle de la « zone C  », soit 60% du territoire de Cisjordanie.


 

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a été encore plus franc ces derniers jours en déclarant qu’il fallait profiter de ce moment favorable de la paralysie des États-Unis pour envisager une nouvelle guerre contre les institutions de la bande de Gaza, une guerre qui, a-t-il précisé, « sera la dernière confrontation car nous les détruirons totalement  ».

De l’autre côté de la Méditerranée, en Europe, on discute sans rechigner d’un accord d’association entre l’Union européenne et Israël, accord qui se traduira nécessairement par des programmes de recherche dans le domaine militaire au profit d’Israël et sans doute aussi par la formation de nos policiers afin qu’ils appliquent les méthodes israéliennes en banlieues. En attendant, Israël va jusqu’à empoisonner la population de Cisjordanie à petit feu en se débarrassant de ses déchets toxiques dans les territoires palestiniens au mépris de la protection de l’environnement et des nappes phréatiques.


 C’est donc ainsi, en cette fin d’année 2016, que l’État hébreu, conduit par les machinistes du sionisme poursuit inlassablement son seul et unique but : conquérir mètre carré par mètre carré, et par tous les moyens, la totalité de la terre de sa géographie mythique et biblique.

Il ne faut pas oublier qu’Israël participe activement en ,sous-main, à l’actuelle guerre de Syrie en faisant habilement combattre les autres pour elle (la grande qualité tactique du Mossad). » https://metamag.fr/2016/12/08/israel-annexe-la-cisjordanie-en-finir-avec-gaza/

 

B - Pour ce qui concerne GAZA :

En 2014, l'offensive d'Israël contre Gaza a fait au total plus de 1.867 morts palestiniens, selon les secours locaux, et 1.814 selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaire (OCHA) de l'ONU.

Ce sont en grande majorité des civils : 1.312 morts au lundi 3 août parmi 1.527 corps identifiés, soit 86% des morts. Comme lors des précédents conflits, les plus vulnérables (femmes et enfants) font partie des premières victimes. Selon l'Onu, 408 sont des enfants et 214 sont des femmes.

Plus de 9.500 Palestiniens ont été blessés. 2.744 enfants ont été blessés et 373.000 ont besoin de soutien psychologique.
 

On a largement dépassé le bilan de l'opération "Plomb durci" en 2008-2009 qui a duré moins longtemps et qui avait fait 1.440 morts palestiniens.

Voici ce qu'écrivait Harriet SHERWOOD le 20 juillet 2014, dans le journal « The Guardian » au sujet de la guerre de Gaza (juillet, août 2014) - Ces Israéliens qui applaudissent le bombardement de Gaza  :

« Des Israéliens se réunissent à flanc de coteau pour assister aux lâchers de bombes de leur armée sur Gaza, et les acclamer.
On boit, on casse la croûte, on pose pour des autoportraits sur fond d’explosions, tandis que le bilan des victimes palestiniennes de l’offensive en cours continue à s’alourdir.

Ainsi, chaque soir, au moment où le soleil commence à se coucher sur la Méditerranée, des groupes d’Israéliens se rassemblent au sommet des collines proches de la frontière avec Gaza, pour pousser des acclamations, des cris de joie, et des sifflements approbateurs, au spectacle du déluge de bombes qui s’abat sur la population, à quelques kilomètres de là, dans une zone de conflit qu’on croirait sortie d’un cauchemar. Le cauchemar n'est pas fini : après un hôpital c'est le tour d'une école d'être détruite, après sera quoi ? »


 

https://www.legrandsoir.info/ces-israeliens-qui-applaudissent-le-bombardement-de-gaza-the-guardian.html - Original de l’article (en anglais) SOURCE : » » http://echoes.over-blog.com/2014/07/ces-israeliens-qui-applaudissent-le-bombardement-de-gaza.html


 


 

La dure réalité : Israël détruit un quartier de Gaza en 1 heure :

Vidéo de la destruction de ce quartier : https://youtu.be/n55sNLJm3M0

 

 

Israël tel un cancer rogne petit à petit le territoire palestinien qui finira par disparaître. Mais où iront ses habitants ? J'espère que l’État Juif ne les aura pas tous massacrés comme le demandent avec de plus en plus d'insistance des voix de plus en plus nombreuses.

 

EN RESUME

 Depuis 1948, l’Entité sioniste a expulsé 900 000 palestiniens de leurs terres et de leurs demeures, détruit 531 villages et 300 hameaux pour empêcher le retour des palestiniens, occupé les autres parties de la Palestine [Cisjordanie, Gaza] ainsi que le Golan syrien en juin 1967 et maintenu son oppression sur les peuples palestinien et arabe. http://www.alterinfo.net/Le-sionisme-voila-l-ennemi_a29969.html

 

Voici des quelques exemples de crimes contre l’humanité  :

 

 

Monsieur Macron cet État Israël n'est-il pas un État terroriste ?. Maintes fois condamné à l'ONU qui par sa terreur est le pire ennemi des sémites. En effet, On est bien loin d’un état de droit et l’État Israël viole en permanence le droit international (cf, toute les résolutions de l’ONU) et s’approprie par la force des terres qui ne lui appartiennent pas.

Monsieur Macron, on doit donc, sans commettre un délit, pouvoir critiquer la politique d'un État qui pratique une colonisation par des crimes envers le peuple qu'il a lui-même spolié.

 

Ainsi, critiquer l’État Israël n'a donc rien a voir avec l'antisémitisme. Pour ce faire, je citerai le rabbin Gabriel Hagaï  :
 

" notre Torah est basée sur la justice, l’amour, l’humilité, l’inclusion. Tout le contraire des valeurs" du sionisme construites sur l’orgueil, l’oppression, la haine et l’exclusion..... ….....Il n’existe pas plus de lien entre le sionisme (l’État d’Israël) et la Torah malgré la judaïté des sionistes – qu’entre le Ku Klux Klan et l’Église Catholique (bien que les klanistes soient chrétiens) ou qu’entre le FLN algérien et l’islam (bien que ses membres soient de culture arabo-musulmane).......".

http://www.alterinfo.net/Notre-Torah-est-basee-sur-la-justice-l-amour-l-humilite-l-inclusion-Tout-le-contraire-des-valeurs-du-sionisme_a152406.html

 

Jamais les fondateurs de l’État israélien n'ont envisagé une coexistence pacifique et concertée avec les populations locales d'origine. Dès le début, le projet d'envahir la Palestine et de la remplacer par un État Juif était fixé.

C'est pourquoi «  Un État juif n’aurait pas pu être créé sans déraciner les Palestiniens   »

 

CONCLUSION

La réponse du président de la République aux supplications palestiniennes a été insuffisante. En effet, Il ne suffit pas d’affirmer qu’aucun avenir ne se construit sur la négation de l’autre, il faut maintenant agir. Faire valoir la primauté du droit sur la loi du plus fort et le fait accompli, il n’y a pas d’autre voie possible.

La reconnaissance de la Palestine dans ses frontières de 1967 conformément aux résolutions de l’ONU.

Ainsi que le droit au retour des Palestiniens sur leurs terres conformément aux droits international.

 

C'est pourquoi a lieu la Grande Marche pour le Retour des palestiniens dans leur patrie  : le bilan s’établit au 15 mai 2018 à 63 personnes tués, depuis le déclenchement des protestations palestiniennes. Figurent parmi les morts 8 enfants et adolescents. 2 900 Palestiniens ont également été blessés pendant ces protestations. Les militaires israéliens ont usé de balles réelles et de gaz lacrymogène contre les manifestants palestiniens à Qods (Jérusalem), à al-Abira, à Ramallah, à al-Khalil, à Bethléem, à Naplouse, à Qalqaliya et à Jénine en Cisjordanie.

Ainsi, le quotidien israélien "Haaretz" publie une vidéo montrant un jeune Palestinien atteint d'une balle dans le dos. Il a fait partie des 16 Palestiniens tués ce jour là par l’armée israélienne lors de la « grande marche du retour » :

"La vidéo est terrible. La scène se passe à l’est de Jabaliya, au nord de la bande de Gaza, près de la barrière frontalière ultra sécurisée qui sépare la bande de Gaza d’Israël. Là où près de 30.000 Palestiniens se sont rassemblés vendredi pour la « grande marche du retour », mouvement de protestation qui doit durer six semaines afin d’exiger le « droit au retour » des réfugiés palestiniens et dénoncer le strict blocus de Gaza. Là où au premier jour de la mobilisation, 16 d’entre eux ont été tués et des centaines d’autres blessés par les balles des soldats israéliens." Publié par L’Obs le 01 avril 2018 à 11h09 https://www.nouvelobs.com/monde/20180401.OBS4484/un-jeune-palestinien-abattu-d-une-balle-dans-le-dos-par-l-armee-israelienne.html

 

Mais aussi, de l'autre côté de la frontière , des centaines de personnes sont descendues dans la rue à Tel-Aviv et dans d’autres villes du monde cette semaine pour protester contre les crimes commis par l’armée israélienne à Gaza. Selon, le journal israélien Haaretz, les manifestants portaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Libérez Gaza », « Nous résistons face à l’occupation », « Mettez fin à l’occupation » ou encore « Arrêtez les tirs meurtriers ». ( voir photo ci-dessous)

 

Mai 2018


 

____________________________________________________________


 

REFERENCES :


 

- Bricmont sur l'imposture sioniste  : http://www.alterinfo.net/Einstein-et-Bricmont-sur-l-imposture-sioniste

- 1337 enfants assassinés par l’armée israélienne et les colons depuis le soulèvement d’Al Aqsa par Stephen Lendman ( article de 2011 – depuis le chiffre est passé à plus de 3 000)   : http://www.alterinfo.net/1337-enfants-assassines-par-l-armee-israelienne-et-les-colons-depuis-le-soulevement-d-Al-Aqsa_a53856.html

 

- Norman Finkelstein sur l’assaut meurtrier d’Israël contre les manifestants non-violents à Gaza par Aaron Mate : https://arretsurinfo.ch/norman-finkelstein-sur-lassaut-meurtrier-disrael-contre-les-manifestants-non-violents-a-gaza/

- Le terrorisme sioniste et ses mystifications, un texte important de Rémi Brulin : https://reseauinternational.net/le-terrorisme-sioniste-et-ses-mystifications-un-texte-important-de-remi-brulin/

- ANTISEMITISME par Amira Hass : https://blogs.mediapart.fr/fxavier/blog/041009/antisemitisme-par-amira-hass

- Vers une figure juive décoloniale par Michèle Sibony  : https://reseauinternational.net/vers-une-figure-juive-decoloniale/

 

- Entre 2000 et 2017, Israël a assassiné 3000 enfant palestiniens : http://www.chroniquepalestine.com/entre-2000-2017-israel-a-assassine-3000-enfants-palestiniens/

 

Partage du butin de guerre : Saisies, confiscations et ventes des biens palestiniens par Israël par Salman Abu Sitta (*) : https://www.alterinfo.net/Partage-du-butin-de-guerre-Saisies-confiscations-et-ventes-des-biens-palestiniens-par-Israel_a36525.html

(*) Abu Sitta a passé quarante ans à chercher des informations sur la Palestine avant, pendant et après al Nakba, la destruction de la Palestine. Le travail d'Abu Sitta englobe non seulement la documentation de la Nakba dans laquelle plus de 800 000 Palestiniens ont été en grande partie chassés de leurs maisons

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

BIBLIOGRAPHIE

 

1. Ilan Pappé : Le nettoyage ethnique de la Palestine Arthème Fayard 2008

2. Walid Khalidi, Plan Dalet : Master Plan for the Conquest of Palestine, Journal of Palestine Studies, Vol.18, No1, Special Issue : Palestine 1948. Automn 1988, pp4-33.

3. Ian Hamel : Le cri de colère d'Esther Benbassa. Site Oumma.com 17 novembre 2009

4.Salah Hamouri. Nakba : il y a 65 ans http.www.france palestine. org/Nekba

5.Israël Finkelstein et Neil Asher Silberman : La Bible dévoilée p.157.Ed Gallimard 2010


 

 

 

ANNEXE 1 : UN PEU D’HISTOIRE

 

On sait maintenant que le slogan « Une terre sans peuple pour un peuple sans terre » n’était qu’une tromperie sordide ! Loin d’être un désert, il y avait là-bas des centaines de villes et villages, des cultures prospères, des jardins, des êtres humains de religions diverses.

Lorsque les forces britanniques d’Allenby sont entrées en Palestine en 1917 pour libérer sa population du joug de la domination ottomane, les Juifs en Palestine étaient une petite communauté ne dépassant pas les 56.000 âmes.

En 1944 , un peuple de plus d’un million d’humains vivait sur cette terre et la cultivait ![1]

Selon les archives du Mandat Britannique qui va de 1920 à 1948, les Juifs possédaient à la fin du mandat 1.490.000 dunams (dunam = 1000 mètres carrés) des terres de Palestine. Cela représente 5,5% de la Palestine, ou 7% de la superficie d’Israël (20.250.000 D.). 

Donc 93% de la surface d’Israël sont des terres palestiniennes où les Palestiniens vivaient depuis des siècles. Ils détenaient la terre selon la loi islamique, sous diverses classifications de propriété, mais elles étaient toutes prévues pour le bien du peuple

Ainsi, sous le Mandat Britannique, les Juifs grâce à l’immigration, ont réussi, à la fin du Mandat en 1948, à accroître leur nombre à environ 600.000 personnes (soit 30% de la population totale).

 

LE TEMPS A PASSE ET, PEU A PEU, LA RÉALITÉ S’EST DÉVOILÉE

On sait maintenant que l’Etat d’Israël est le résultat d’une colonisation violente qui a débuté bien avant la guerre de 1940/45…. Et qu’elle n’a que très peu de lien avec la « solution finale » .

On sait aussi, depuis l’ouverture d’une partie importante des archives israéliennes, que la création de l’Etat d’Israël a été réalisée en commettant un véritable crime contre l’humanité  : une nettoyage ethnique !

Le plan, dit « Plan D » , élaboré par Ben Gourion et froidement exécuté par les milices sionistes visait à « désarabiser » le pays en tuant les opposants, en expulsant les populations et en rasant villes et villages.

Il fut méticuleusement mis en œuvre dès 1947, près d’un an avant la proclamation de l’État d’Israël, le 14 mai 1948.

Ainsi, grâce à leur puissance militaire, les forces juives ont conquis 78% de la Palestine en 1948 et ont dépeuplé 675 villes et villages, laissant seulement 15% des citoyens palestiniens sous domination des forces juives. Cette zone de Palestine a été appelée Israël. La population expulsée représente 6.320.000 habitants (2008) qui sont des réfugiés depuis 1948.

L’objectif de créer un Israël ethniquement « pur » n’a pas vraiment été atteint puisque « seulement » 750 000 à 800.000 palestiniens furent expulsés, quelques milliers de civils exécutés et 531 villages rasés.

Et qu’il reste encore des Palestiniens sur cette terre.

Il a fallu de nombreuses années pour que, peu à peu, les détails de cette ignominie soient accessibles au public ! [2]

Même les historiens sionistes reconnaissent aujourd’hui l’existence de ce plan… En minimisant son importance et les conséquences de son contenu, évidemment.


 

[1] 752 048 personnes selon un recensement anglais de 1922 et de plus d’un million en 1944 selon le « Palestinian Academic Society for the Study of International Affairs »

[2] « Le Nettoyage Ethnique de la Palestine » de Ilan Pappe (Fayard, 2006)


 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ANNEXE 2 - La torture en Israël :

 

"....La loi israélienne autorise également l’armée à détenir un prisonnier jusqu’à six mois sans inculpation dans le cadre d’une procédure connue sous le nom de détention administrative. Cette période peut être prolongée indéfiniment, les « charges » restant secrètes. Les détenus et leurs avocats ne savent donc pas de quoi ils sont accusés ni quelles preuves sont utilisées contre eux.....

Il y a actuellement 5 000 prisonniers politiques palestiniens, dont 190 enfants, 43 femmes et 425 détenus en détention administrative, dont la plupart ont été soumis à une forme de torture. Selon Addameer, les méthodes les plus couramment utilisées par le Shin Bet ( 1) et les interrogateurs sont les suivantes :

- Torture positionnelle : Les détenus sont placés dans des positions de stress, souvent les mains attachées derrière le dos et les pieds enchaînés, et obligés de se plier en deux. Ils sont laissés longtemps dans cette position pendant les interrogatoires.

- Tabassage : Les détenus sont souvent battus, à la main ou à l’aide d’objets, parfois jusqu’à l’inconscience.

- Isolement cellulaire : Les détenus sont placés à l’isolement pendant de longues périodes.

- Privation de sommeil : Les détenus sont empêchés de se reposer ou de dormir et sont soumis à de longues séances d’interrogatoire.

- Torture sexuelle : Les hommes, les femmes et les enfants palestiniens sont victimes de viols, de harcèlement physique et de menaces de violence sexuelle. Le harcèlement sexuel verbal est une pratique particulièrement courante au cours de laquelle les détenus sont abreuvés de commentaires sur eux-mêmes ou sur les membres de leur famille. Ce type de torture est souvent considéré comme efficace parce que la honte qui entoure les violations sexuelles empêche les détenus de les révéler.

- Menaces sur les membres de la famille : Les interrogateurs les menacent de s’attaquer à des membres de leur famille pour les contraindre à parler. Il y a eu des cas où des membres de la famille ont été arrêtés et interrogés dans une pièce voisine pour que le détenu puisse entendre qu’on les torturait....... »

https://www.legrandsoir.info/la-torture-systematique-des-palestiniens-dans-les-prisons-israeliennes.htmlArticle du 1 décembre 2019

 

(1) le Shin Bet (une abréviation hébraïque à deux lettres de »Security Service« ), est le service de sécurité intérieure d’Israël. Sa devise est »Magen veLo Yera’e« (מָגֵן וְלֹא יֵרָאֶה, lit. » Un défenseur qui ne sera pas vu« ou »Le bouclier invisible").

C’est l’une des trois principales organisations de la communauté du renseignement israélienne, aux côtés d’Aman (renseignement militaire) et du Mossad (service de renseignement étranger).

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

161 réactions à cet article    


  • papat 27 janvier 2020 17:02

    a la niche les massadas dachs et consort !


    • JPCiron JPCiron 21 avril 21:33

      @papat

      Cet intéressant article contraste avec nos médias occidentaux qui semblent infiltrés/ infestés par l’idéologie toxique du sionisme politique.

      Ci-dessous, l’ article du 21 avril 2022 du journaliste israélien Gideon Levy dénonce le fait qu’ aujourd’hui, tous les israéliens sont complices de l’occupation.

      Et la plupart de nous autres occidentaux avec, qui laissons nos élus se ’’prostituer’’ politiquement et moralement, quand ils se plient aux exigences des lobbies inconditionnellement pro-Israël, et aussi en passant sous silence les crimes de diverses natures perpétrés contre les Palestiniens.
      Ce qui est stupéfiant dans des ’’démocraties’’ que nous prétendons être.
      ...................................................................... ..............
      https://www.haaretz.com/opinion/.premium-all-israelis-are-complicit-in-the-occupation-1.10754026
      < All of us, every single Israeli, marched to Homesh the other day. All of us, every single Israeli, marched in the flag parade in Jerusalem on Wednesday. All of us, every single Israeli, are settlers. There is no other way to describe the reality. Anyone who thinks that it is only a small and violent settler minority to which most people have no connection, anyone who thinks that this is about some remote part of the land, some dark backyard that has no connection to the display window, is completely lying to himself. >



    • SEPH SEPH 27 janvier 2020 18:31

      Les sources douteuses du sionisme

      Pierre Stambul nous explique que le sionisme est un nationalisme particulier qui a inventé une histoire. Comme tous les nationalismes, il pratique la négation de l’autre :

      « Une histoire merveilleuse mais inventée  : les fondateurs du sionisme pour la plupart n’étaient pas croyants, mais ils sont allés chercher dans la Bible les justifications d’un projet colonial. L’archéologie a établi avec certitude que les Hébreux sont un peuple autochtone. Ils ne sont pas venus de Mésopotamie et n’ont jamais été en esclavage en Égypte. Les trompettes n’ont jamais sonné à Jéricho. La conquête sanglante de Canaan par Josué qui sert aujourd’hui de justification aux colons religieux de Cisjordanie est une fiction. Le grand royaume unifié de David et Salomon que les sionistes ont voulu reconstruire n’a pas existé. À l’époque présumée de Salomon et de son temple, Jérusalem n’était qu’un village.

      Certes, tout n’est pas faux dans le discours biblique. La Palestine antique a toujours été peuplée par plusieurs peuples (Hébreux, Cananéens, Moabites, Iduméens, Philistins…) avec des religions différentes [1], mais cette réalité contredit le récit sioniste.

      Pour les sionistes, le peuple juif a été expulsé de sa terre en 70 après J.-C. par l’empereur Titus et s’est dispersé dans le monde. Or la religion juive était déjà présente dans différentes régions, de Babylone à Alexandrie ou Rome. C’est la religion qui s’est dispersée, pas le peuple. La religion juive a été prosélyte pendant des siècles et c’est la victoire du christianisme qui l’a obligée à cesser de l’être. Les conversions au judaïsme se sont poursuivies en Afrique du Nord (les Berbères) ou entre Caspienne et mer Noire (les Khazars) très tard. Bref, les Juifs d’aujourd’hui sont majoritairement des descendants de convertis. Il n’y a eu ni exil, ni retour [2]. Et les descendants des Hébreux de l’Antiquité sont essentiellement… les Palestiniens.

      L’ouverture des archives a établi avec certitude ce que les Palestiniennes et les Palestiniens ont toujours dit : l’expulsion de 800 000 personnes en 1948 était délibérée et il n’y aura pas de solution à cette guerre sans réparation de ce crime fondateur. La confiscation des terres, les villages rasés dont les traces ont été effacées et le refus du retour des expulsés étaient prémédités. Le remplacement des Palestiniens par les Juifs venus du monde arabo-musulman a été organisé. Le sionisme a construit un État ethnique où les non-Juifs sont des sous-citoyens. Il a fait de cet État une tête de pont de l’Occident. La conquête de 1967 n’est pas accidentelle, c’est la gauche sioniste qui a décidé la colonisation et qui a aidé à la création du courant national-religieux pour la réaliser. La colonisation est devenue le centre de la politique israélienne et 500 000 Israéliennes et Israéliens habitent aujourd’hui les territoires conquis en 1967. ».  Pierre Stambul membre du Bureau National de l’Union Juive pour la Paix https://reseauinternational.net/effondrer-le-colonialisme-la-falsification-sioniste-de-lhistoire/

      [1] Israël Finkelstein, Neil Asher Silberman, La Bible dévoilée, les nouvelles révélations de l’archéologie, Bayard, 2002.

      [2] Shlomo Sand, Comment le peuple juif fut inventé, Fayard, 2008.


      • njama njama 28 janvier 2020 08:41

        @SEPH
        L’idée de faire retourner les Juifs en Palestine est anglaise pas juive.
        Une idée coloniale qui a prospéré et qui a fait d’Israël une sorte de dominion de « l’occident » au Moyen-Orient

        Le sionisme est une idéologie politique anglaise du XIX° siècle qui a précédé d’un demi-siècle le Congrès de Bâle (1987)

        « A land without a people for a people without a land » ... "and the Jews ...will probably return in yet greater numbers, and become once more the husbandmen of Judaea and Galilee." Lord Shaftesbury

        (Une terre sans peuple pour un peuple sans terre... et les Juifs ... y retourneront probablement encore en grand nombre, et deviendront une fois de plus les fermiers de Judée et de Galilée !)


      • njama njama 28 janvier 2020 08:46

        The Origins of Christian Zionism : Lord Shaftesbury and Evangelical Support for a Jewish Homeland

        by Donald M Lewis, Cambridge University Press ; 1 edition (October 26, 2009)

        In this study of Lord Shaftesbury – Victorian England’s greatest humanitarian and most prominent Christian Zionist – Donald M. Lewis examines why British evangelicals became fascinated with the Jews and how they promoted a ‘teaching of esteem” that countered a “teaching of contempt.” Evangelicals militated for the restoration of Jews to Palestine by lobbying the British cabinet on foreign policy decisions. Professing their love for the Jews, they effectively reshaped the image of the Jew in conversionist literature, gave sacrificially to convert them to Christianity, and worked with German Pietists to create a joint Anglican-Lutheran bishopric in Jerusalem, the center (in their minds) of world Jewry. Evangelical identity evolved during this process and had an impact on Jewish identity, transforming Jewish-Christian relations. It also changed the course of world history by creating a climate of opinion in the United Kingdom in favor of the Balfour Declaration of 1917, which pledged British support for a Jewish homeland in Palestine. The movement also bequeathed a fascination with Christian Zionism to American evangelicals that still influences global politics.
        http://www.amazon.com/Origins-Christian-Zionism-Shaftesbury-Evangelical/dp/0521515181

        traduction (pas de version française de l’ouvrage pour l’instant à ma connaissance)

        Les origines du sionisme chrétien : Lord Shaftesbury et le soutien évangélique pour une patrie juive Donald M Lewis, Cambridge University Press ; 1 édition (octobre 26, 2009)

        Dans cette étude de Lord Shaftesbury - le plus grand philanthrope et le plus éminent chrétien sioniste de l’Angleterre victorienne - Donald M. Lewis examine pourquoi les évangéliques britanniques sont devenus fascinés par les Juifs et comment ils ont promu pour les Juifs un « enseignement de l’estime » qui a contré un « enseignement du mépris ». Les évangéliques ont milité en faveur du rétablissement des Juifs en Palestine en faisant du lobbying auprès du cabinet britannique sur les décisions en politique étrangère. Professant leur amour pour les Juifs, ils ont effectivement remodelé l’image du juif dans la littérature conversioniste *, ont sacrifié pour les convertir au christianisme, et ont travaillé avec les piétistes allemands pour créer un évêché anglican-luthérien à Jérusalem, le centre (dans leur esprit) du monde juif. L’identité évangélique a évolué au cours de ce processus et a eu un impact sur l’identité juive, transformant les relations judéo-chrétiennes. Il a également changé le cours de l’histoire du monde en créant un climat d’opinion au Royaume-Uni en faveur de la Déclaration Balfour de 1917, qui promettait le soutien britannique pour une patrie juive en Palestine. Le mouvement a également légué une fascination pour le sionisme chrétien aux évangéliques américains qui influence encore la politique mondiale.

        * conversionism, concept évangélique différent de conversion

      • phan 28 janvier 2020 09:02

        @njama
        Le Congrès de Bâle (1897)


      • daniel ahsaini 28 janvier 2020 14:42

        @njama

        Disreali , Rotschild ...étaient à leur temps stratégiquement placés.
        Balfour ensuite 1917, puis 1948....date Orwellienne ma parole

        1895 : Théodore Herzl :Chassez la population pauvre au-delà de la frontière(laquelle ?) en lui refusant du travail.
        le processus d’expropriation et de déplacement ( déjà !) des pauvres doit-être mené sans l’usage de la violence ( corruption !).

        1948 : Ben Gourion : Nous devons utiliser la terreur ,les assassinats ,l’intimidation, la confiscation des terres et l’arrêt de tous programmes sociaux afin de débarrasser la Galilée de sa population Arabe.

        Le plan est appliqué à la lettre.

        La loi du plus fort est toujours appliquée, c’est tout.
        cdlt,


      • Jonas Jonas 29 janvier 2020 00:07

        @SEPH "Une histoire merveilleuse mais inventée « 

        Le mot même  »Palestine«  est d’origine hébraïque.
        Les Romains, après avoir puni les Juifs en 70 et détruit leur temple, donnèrent le nom  »Palestine« à cette région, dérivé de »philistins« , les ennemis jurés des Juifs sur la terre d’Israël afin d’humilier ces derniers.

        Avant 1948, ceux que l’on prénommaient »Palestiniens«  c’étaient les Juifs. Les Arabes vivant en Palestine étaient dénommés »Arabes palestiniens« , ils refusaient qu’on les appelle »Palestiniens« , pour eux, c’était un terme péjoratif, ils ne voulaient pas être assimilés aux Juifs.
        C’est Yasser Arafat, aidé par la propagande soviétique dans les années 1960 qui a inventé la notion de »peuple palestinien" pour victimiser les Arabes de Palestine et faire condamner les israéliens à l’échelle internationale.
        Quand les quotidiens titraient que les Arabes envahissaient la Palestine en 1948.


      • Jonas Jonas 29 janvier 2020 00:35

        @njama « Le sionisme est une idéologie politique anglaise du XIX° siècle qui a précédé d’un demi-siècle le Congrès de Bâle (1987) »

        « Or le territoire des Israélites, ainsi que tout le monde le sait, ne s’étendait pas, du côté de la Syrie, plus loin que le Jourdain et la Palestine, et, du côté du Hidjaz, plus loin que les cantons de Yathreb (Médine) et de Khaïber. »« 
        L’historien Ibn Khaldun - »Les prolégomènes" (1377) p98


      • Allexandre 27 janvier 2020 19:31

        Toute la propagande sioniste a revisité l’histoire des Hébreux afin de présenter les juifs comme une Nation victime de tout temps des peuples et royaumes voisins. Ce mythe a créé une véritable psychose victimaire qui a empêché nombre de juifs de remettre en question ces fausses allégations.

        @ l’auteur : n’oubliez pas de préciser qu’en novembre 1947, il y eut deux votes, un le 25 qui repoussa la naissance de l’Etat hébreu par 2/3 des voix. E.Unis et sionistes décidèrent d’un deuxième vote le 29. Entre ces deux dates, les menaces furent pléthores envers les petits Etats mais aussi la France et le Royaume-Uni qui avaient voté non le 25.


        • Kapimo Kapimo 28 janvier 2020 15:34

          @Allexandre

          Eh oui, le terrorisme sioniste est parfaitement établi, meme si certains auteurs mainstream essaient de le passer sous silence lorsqu’ils présentent la politique d’assassinats d’Israel.
          https://www.contre-info.com/rise-and-kill-first-un-ex-agent-du-mossad-raconte-les-operations-terroristes-disrael-au-liban
          Les dirigeants savent qu’ils prennent le risque d’etre rattrapés par le Mossad (et aussi d’etre confrontés à une offensive financiere) s’il s’opposent ouvertement à la politique sioniste.


        • Djam Djam 27 janvier 2020 22:18

          Merci à SEPH pour ce long, détaillé et passionnant article.

          La question qui taraude n’importe quel esprit un peu cultivé sur la question est : pendant combien de temps ce confetti artificiel qu’on appelle Israël va-t-il porter préjudice aux authentiques juifs pacifistes et combien d’années encore la « communauté internationale » va-t-elle soutenir cet état nazi ?


          • Jonas Jonas 28 janvier 2020 00:52

            « LE NETTOYAGE ETHNIQUE DE LA PALESTINE par Israël est un crime contre l’humanité qu’il convient de dénoncer au même titre que ceux du passé. »

            Les Arabes vivant en Israël sont de plus en plus nombreux, ils représentent plus de 20% de la population d’Israël.

            La population de Gaza a été multipliée par 6 depuis 1948.
            S’il y a eu nettoyage ethnique de la Palestine, c’est plutôt raté !


            • njama njama 28 janvier 2020 08:12

              @Jonas
              La population de Gaza a été multipliée par 6 depuis 1948

              ah parce que vous avez des sources démographiques sur Gaza ? lesquelles ? avec le détail population urbaine, et péri-urbaine ?
              En 1948, 67 % de la population était « arabe » en Palestine (chrétiens, musulmans, et druzes confondus), il n’y avait donc que 33 % de juifs, dont certains autochtones étaient arabes car ce n’est pas la religion qui définit « l’arabité »

              https://fr-cjpme.nationbuilder.com/fs_182

              Je ne suis pas certain que ce rapport juifs/non-juifs soit toujours d’actualité...


            • Laulau Laulau 28 janvier 2020 09:04

              @njama
              Gaza est une prison à ciel ouvert, le fait que sa population augmente n’a rien d’étonnant. Je dirais même que cela prouve la colonisation du reste de la Palestine.


            • Jonas Jonas 28 janvier 2020 23:47

              @Laulau « Gaza est une prison à ciel ouvert, le fait que sa population augmente n’a rien d’étonnant. »

              Le camp de concentration à ciel ouvert de Gaza. Terrifiant.
              Âmes sensibles s’abstenir.


            • Jonas Jonas 28 janvier 2020 01:23

              La Palestine au XIXème sièle est un territoire semi-désertique quasiment abandonné de l’empire ottoman.
              Le photographe français Félix Bonfils (1831-1885) a traversé le territoire palestinien de long en large, et a tiré 9 000 photos, on n’y trouve pas de traces d’arabes palestiniens.

              Tous les témoignages de voyageurs en Palestine, de Chateaubriand à Karl Marx, montrent que ces peuples ne vivaient pas en « relative bonne harmonie » comme vous voulez le faire croire :

              « Ces gens persécutés sont tenus en tel mépris ici qu’il leur est interdit de rester montés devant un Musulman, alors que l’on accepte que les Chrétiens restent sur leurs mules et leurs ânes, quoiqu’il ne puissent monter à cheval sans la stricte permission du Pacha. »
              l’explorateur James Silk Buckingham - 1816
              Juifs et Chrétiens sous l’Islam - Bat ye’or p99

              « Le Juif à Jérusalem n’est guère plus estimé qu’un chien. »
              William Tanner Young, vice consul britannique à Jérusalem en 1839
              Juifs et Chrétiens sous l’Islam - Bat ye’or p127

              « Quoique de faibles lueurs, situées à un horizon lointain, signalent de manière évidente la promesse de voir sa longue nuit toucher à sa fin, le Juif demeure néanmoins un objet de dédain, et nulle part le nom de »Yahoudi« (Juif) n’est méprisé davantage qu’ici même, dans la cité de ses aïeux. »
              le missionnaire Gregory Wortabet - 1856
              Tudor Parfitt - The Jews in Palestine p180-181

              Sur les Juifs en Terre Sainte :
              « l’affreuse misère de ce peuple »
              François-René de Chateaubriand - Itinéraire de Paris à Jérusalem - 1807

              « Rien n’égale la misère et la souffrance des Juifs de Jérusalem, qui résident dans le quartier le plus infect de la ville que l’on appelle le Hareth-el-Yahoud, ce quartier d’immondices compris entre les monts Sion et Moriah où sont situées leurs synagogues, objets constants de l’oppression et de l’intolérance des Musulmans, exposés aux insultes des Grecs, persécutés par les Latins et ne vivant que des aumônes à peine suffisantes transmises par leurs frères d’Europe. »
              Karl Marx - Musulmans, Chrétiens et Juifs dans l’Empire Ottoman - New York Daily Tribune, 15 avril 1854, rapporté après son voyage en Palestine

              Le sionisme, c’est la réorganisation de territoires quasi abandonnés de la Palestine, par une immigration afin de rendre la dignité à un peuple persécuté pendant des siècles sur leur Terre historique.


              • machin 28 janvier 2020 07:25

                @Jonas

                bla bla bla bla bla bla bla.....


              • njama njama 28 janvier 2020 08:23

                @machin

                La référence de Jonas c’est l’essayiste islamophobe Bat’Yeor nom de plume de Gisèle Littman-Orebi une agent du Mossad qui a inventé le néologisme « dhimmitude », une adepte fervente de Jacques Ellul théologien protestant anarchiste assez virulent qui tient pour incompatible, judéo-christianisme et islam...

                Bat-yeor est l’expression même du terrorisme intellectuel.


              • SEPH SEPH 28 janvier 2020 10:47

                @Jonas

                La saga historique contenue dans la Bible, de la libération par Moïse des enfants d’Israël de leur esclavage et de son voyage vers Canaan à la gloire et à la chute des royaumes d’Israël et de Judée, ne fut pas une révélation miraculeuse, mais un très brillant produit de l’imagination humaine.

                Il fut en premier lieu inventé, comme le suggèrent les récentes découvertes archéologiques, sur la durée de deux ou trois générations, il y a environ 2600 ans… :

                "Après 70 ans d’excavations et de fouilles extensives sur la terre d’Israël, les archéologues ont trouvé que les actions du patriarque sont des histoires de légende ; nous n’avons pas séjourné en Egypte, ni fait un exode, nous n’avons pas conquis la terre.

                Il n’y a pas non plus de mention de l’empire de David et de Salomon. Ceux qui s’y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler.”


                Professeur Ze’ev Herzog, chef du département d’archéologie et d’études de l’ancien Proche-Orient à l’université de Tel-Aviv, dans un entretien avec le magazine Ha’aretz le 29 octobre 1999.

                 


              • SEPH SEPH 28 janvier 2020 14:27

                @Jonas

                Des villages juifs furent construits à la place des villages arabes. (...) Il n’y a pas un seul endroit construit dans ce pays qui n’ait pas eu une ancienne population arabe ". Moshe Dayan, ministre de la Guerre, adressé à The Technion Haifa, rapporté par Ha’aretz (4 avril 1969).


              • Garibaldi2 28 janvier 2020 05:15

                J’espère que vous aurez compris que Jonas est un bot !


                • Jeanlaquille 28 janvier 2020 08:31

                  La désinformation est efficace, ce long article le prouve une fois de plus...


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 janvier 2020 08:48

                    Dieu a donné la terre d’Israël aux fils de Jacob, fils d’Isaac, fils d’Abraham, et ceci à perpétuité

                    Josué 14:9

                    « Et ce jour-là Moïse jura, en disant : Le pays que ton pied a foulé sera ton héritage à perpétuité, pour toi et pour tes enfants, parce que tu as pleinement suivi la voie de l’Eternel, mon Dieu. »


                    • JPCiron JPCiron 28 janvier 2020 09:06

                      @Daniel PIGNARD

                      Le problème avec cette approche, c’est que Moïse n’est qu’une « construction théologique » du roi Josias.
                      N’ayant jamais existé, il n’a jamais dit ce qu’on lui attribue.
                      Ce qui n’enlève rien au respect dû aux Écritures bien comprises.
                      .
                      Par ailleurs, c’est le « Grand Israël » dont il s’agit : du Nil à l’Euphrate, comme le confirmait Theodor Herzl.
                      Dans un premier temps ?
                      .
                      Le Sionisme n’est pas le Judaïsme. Le premier opère dans l’ombre du second, mais sans adhérer à ses Valeurs fondamentales.
                      .


                    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 janvier 2020 09:32

                      @JPCiron

                      « N’ayant jamais existé, il n’a jamais dit ce qu’on lui attribue. »

                       

                      Mais voilà bien du négationnisme en bonne et due forme. Il se trouve que depuis 3500 ans, les Juifs tiennent à ce petit pays connu par tout le monde. Les chrétiens en reconnaissent la possession par Israël, la bible est le best seller mondial chaque année de puis l’invention de l’imprimerie.

                      Conclusion : tout le monde se trompe sauf vous.

                      « S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu’un des morts ressusciterait. » (Luc 16 :31)


                    • njama njama 28 janvier 2020 10:12

                      @Daniel PIGNARD
                      Josué 14:9


                      C’est une info de seconde main, Josué est le successeur de Moïse, il n’est pas prophète... mais un indécrottable batailleur... un proto-sioniste peut-être  ? lol
                      Faire de Josué le fond de commerce du judaïsme n’est pas très reluisant !
                      Et puis si avec l’Exode Yahvé a permis possession de la terre de Canaan, le mode d’emploi pour que les Habirous/Hébreux puissent y prospérer en paix et non plus sous le joug de pharaon (dans cette région qui était sous domination de l’Égypte) était les Dix Commandements, pas par l’épée.
                      Le concept juridique de propriété n’existe pas dans le droit à l’époque, il est même assez contemporain d’origine anglo-saxone, cf John Locke XVII° siècle

                      ------
                      « La possession cesse avec la disparition de la chose ou de celle du possesseur lui-même, ainsi que par la disparition de l’animus (la volonté de posséder). »
                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Possession_(droit)

                      La Bible n’est pas un titre de propriété, ni un cadastre.


                    • njama njama 28 janvier 2020 10:24

                      @Daniel PIGNARD
                      Les Israélites ont cru être propriétaires alors qu’ils n’étaient que locataires...

                      (1 Rois 11- 5 à 13)
                      Salomon alla après Astarté, divinité des Sidoniens, et après Milcom, l’abomination des Ammonites. Et Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, et il ne suivit point pleinement l’Éternel, comme David, son père.
                      Alors
                      Salomon bâtit sur la montagne qui est en face de Jérusalem un haut lieu pour Kemosch, l’abomination de Moab, et pour Moloc, l’abomination des fils d’Ammon. Et il fit ainsi pour toutes ses femmes étrangères, qui offraient des parfums et des sacrifices à leurs dieux.
                      L’Éternel fut irrité contre Salomon, parce qu’il avait détourné son coeur de l’Éternel, le Dieu d’Israël, qui lui était apparu deux fois.
                      Il lui avait à cet égard défendu d’aller après d’autres dieux ; mais Salomon n’observa point les ordres de l’Éternel.
                      Et l’Éternel dit à Salomon : Puisque tu as agi de la sorte, et que tu n’as point observé mon alliance et mes lois que je t’avais prescrites, je déchirerai le royaume de dessus toi et je le donnerai à ton serviteur.
                      Seulement, je ne le ferai point pendant ta vie, à cause de David, ton père. C’est de la main de ton fils que je l’arracherai.
                      Je n’arracherai cependant pas tout le royaume ; je laisserai une tribu à ton fils, à cause de David, mon serviteur, et à cause de Jérusalem, que j’ai choisie.
                      ------------


                    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 janvier 2020 11:06

                      @njama

                      « L’Éternel dit à Abram, après que Lot se fut séparé de lui : Lève les yeux, et, du lieu où tu es, regarde vers le nord et le midi, vers l’orient et l’occident ;

                      car tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours.

                      Je rendrai ta postérité comme la poussière de la terre, en sorte que, si quelqu’un peut compter la poussière de la terre, ta postérité aussi sera comptée.

                      Lève-toi, parcours le pays dans sa longueur et dans sa largeur ; car je te le donnerai. » (Gen 13 :14-17)

                       

                      « En ce jour-là, l’Éternel fit alliance avec Abram, et dit : Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d’Égypte jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrate, le pays des Kéniens, des Keniziens, des Kadmoniens, des Héthiens, des Phéréziens, des Rephaïm, des Amoréens, des Cananéens, des Guirgasiens et des Jébusiens. » (Ge 15 :18-21)

                       

                      « J’établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations : ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi.

                      Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu. » (Ge 17 :7-8)


                    • SEPH SEPH 28 janvier 2020 11:41

                      @Daniel PIGNARD
                      Pour votre information sachez que d’éminents spécialistes contredisent vos affirmations :

                      Particulièrement :

                      Ilan Pappe, professeur et chaire d’histoire à l’université d’Exeter, “The Ethnic Cleansing of Palestine”, 2006

                      • “Le sionisme a sécularisé et nationalisé le judaïsme. Pour y parvenir, les penseurs sionistes affirmèrent la possession du territoire biblique et recréèrent, en fait le réinventèrent, comme le berceau de leur nouveau mouvement nationaliste. Comme ils le voyaient, la Palestine étaient occupée par des ‘étrangers’ et avaient été repossédée. ‘Étrangers’ ici voulait dire tout non-juif qui avait vécu en Palestine depuis la période romaine. En fait pour bien des sionistes, la Palestine n’était même pas une terre ‘occupée’ quand ils arrivèrent dessus en 1882, mais plutôt une terre ‘vide’ : les natifs palestiniens qui vivaient là leur étaient invisibles ou sinon, ils faisaient partie de la dureté et des obstacles de la nature et à ce titre devaient être conquis et retirés du paysage. Rien, ni pierres, ni Palestiniens, devaient se mettre sur le chemin de la ‘rédemption’ nationale de la terre convoitée par le mouvement sioniste. Jusqu’à l’occupation de la Palestine par la Grande-Bretagne en 1918, le sionisme était un mélange d’idéologie nationaliste et de pratique colonialiste…”.

                       -Le Professeur Ze’ev Herzog, chef du département d’archéologie et d’études de l’ancien Proche-Orient à l’université de Tel-Aviv, dans un entretien avec le magazine Ha’aretz le 29 octobre 1999

                      • “Après 70 ans d’excavations et de fouilles extensives sur la terre d’Israël, les archéologues ont trouvé que les actions du patriarque sont des histoires de légende ; nous n’avons pas séjourné en Egypte, ni fait un exode, nous n’avons pas conquis la terre. Il n’y a pas non plus de mention de l’empire de David et de Salomon. Ceux qui s’y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler.”

                      Voir aussi mon premier commentaire : " Pierre Stambul nous explique que le sionisme est un nationalisme particulier qui a inventé une histoire. Comme tous les nationalismes, il pratique la négation de l’autre : " Une histoire merveilleuse mais inventée .................«  »


                    • njama njama 28 janvier 2020 12:36

                      @Daniel PIGNARD
                      Dans la logique biblique... la contrepartie (spirituelle, humaniste ou simplement humaine, adamique) est l’observance de l’alliance, celle des lois (Thora) ... pour établir la paix sur terre, symboliquement restaurer Eden (Genèse)
                      Yahvé aurait très bien pu choisir une autre tribu, celle « choisie » (élue ?) n’est que symbolique dans la myriade des tribus qui peuplaient l’humanité, la terre... sa vocation était d’être exemplaire... de cesser de guerroyer, de faire des sacrifices humains, d’idolâtrer,...
                      (Ge 15 :18-21)"le pays des Kéniens, des Keniziens, des Kadmoniens, des Héthiens, des Phéréziens, des Rephaïm, des Amoréens, des Cananéens, des Guirgasiens et des Jébusiens.«  c’est le berceau des monothéismes, judaïsme, zoroastrisme, christianisme, islam, c’est aussi la mosaïque des cultures et sensibilités de la région. Le verset ne dit pas de les expulser comme les Palestiniens...

                       »Je donne ce pays à ta postérité...«  le don n’est pas encore effectif il n’est donné à Abraham que »virtuellement" dans un futur indéterminé, à une descendance future, dans combien de siècles ? Les conditions de l’alliance ne sont pas encore réalisées pour ce don... car la tribu élue bien imparfaite est encore fort à l’ouest d’Eden... la postérité, celle impeccable qui suivrait la loi, se fait toujours attendre... on imagine mal qu’elle arriverait les armes à la main


                    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 janvier 2020 14:35

                      @SEPH

                      Vidéo qui donne les preuves de la présence de Moïse en Arabie et vers le Mont Sinaï en Arabie qui est le Mont Jebel el Laws actuel.

                      http://www.youtube.com/watch?v=x9Ailjsvoy8&feature=related


                    • Oceane 28 janvier 2020 16:20

                      @Daniel PIGNARD

                      Tout le monde sait que ce « pays » est une colonie européenne implantée en plein milieu des Arabes, comme sa défunte jumelle le fut en Afrique du Sud.


                    • Yann Esteveny 28 janvier 2020 20:53

                      Message à Mr Daniel PIGNARD,

                      Faire valoir des titres de propriété de Yahvé en Terre Sainte par une descendance d’Abraham n’est pas possible lorsque tous vos actes confirment votre reniement de Dieu.

                      Respectueusement


                    • JPCiron JPCiron 28 janvier 2020 08:54

                      Bonjour SEPH,

                      Merci pour cet excellent Article.

                      .


                      • simazou 28 janvier 2020 17:29

                        @JPCiron
                        Monsieur @JPCitron, vous distribuez les merci à tous les antisémites comme vous, et cela tout le monde le sait, j’ai encore le post que vous avez fait supprimer la dernière fois, il est toujours bien emballé, j’ai même ajouté des fils barbelés pour les remerciements. 


                      • njama njama 28 janvier 2020 09:24

                        S’il y a une énorme imposture intellectuelle et historique c’est celle d’appréhender la création d’Israël comme une question juive ex-nihilo ou presque puisque l’influence de la mystique juive était insignifiante dans la mosaïque des diverses obédiences du judaïsme. De même que les quelques pogroms en Russie en auraient été la source. Herzl n’est pas Esdras.

                        Le mouvement sioniste qui a abouti à la création d’Israël n’est qu’un élément politique à insérer et à comprendre dans la fresque géo-stratégique beaucoup plus vaste des rivalités impériales franco-britanniques particulièrement et des tentatives de démantèlement de l’empire ottoman par les forces impérialistes d’occident.

                        Parallèlement à la colonisation de l’Afrique, la Campagne d’Égypte de Napoléon de 1798 à 1801 puis ensuite la guerre d’Algérie en 1830 inaugurent en partie ce mouvement d’ensemble sur le pourtour méditerranéen. Conquête française qui amènera en 1844 un conflit avec le Maroc lequel voulait apporter son soutien militaire à Abd el-Kader.

                        Le Canal de Suez Dès les années 1820, Linant de Bellefonds et Eugène Mougel Bey, et plus tard Ferdinand de Lesseps, partisans de la doctrine socio-économique du saint-simonisme, avaient déjà envisagé la construction d’un canal reliant la mer Rouge à la Méditerranée. Le projet de canal fut présenté initialement aux Égyptiens en 1833. Le canal fut percé entre 1859 et 1869...


                        • Ecureuil66 28 janvier 2020 09:25

                          Merci pour cet exposé très complet...en effet ce n’est pas parce qu’un peuple a souffert (il n’a d’ailleurs pas été le seul dans ce cas) qu’il doit faire souffrir les autres surtout ceux qui n’y sont pour rien ! merci aussi pour la distinction antisémitisme et antisionisme - il y a d’ailleurs beaucoup de juifs sincères qui sont antisionistes



                            • njama njama 28 janvier 2020 09:45

                              Et la colonisation de la Palestine, politique dans un premier temps commence avec la déclaration de Balfour en 1917.

                              La couronne britannique place très vite ses pions. La Conférence de San Rémo en 1920 décide que les territoires arabes ne seront pas restitués à la Turquie et place la Palestine sous mandat britannique...

                              etc.

                              bref les malheurs du peuple juif et encore moins la Shoah (sauf à faire un grossier anachronisme) n’ont rien à voir avec la création d’Israël. Au final le « roman national » des sionistes a beaucoup plus l’air d’une distopie que d’une utopie antique !





                                    • QAmonBra QAmonBra 28 janvier 2020 14:33

                                      Merci @ SEPH pour le partage.

                                      Article aussi excellent que complet, permettant de mesurer à quel point les $ionnards se sont moqués du reste de l’humanité durant de nombreuses décennies.

                                      Et, surtout, de prendre acte des immenses souffrances endurées par les palestiniens et le non moins immense courage qui les anime encore et tous les jours depuis bientôt 72 ans !

                                      Les $ionnards l’ignorent encore mais, par cette résistance inouïe, les palestiniens ont déjà gagné le combat pour leur terre ancestrale.

                                      Il est donc grand temps que cesse rapidement cette incommensurable injustice à leur encontre, faute de quoi nous en payerons tous le prix fort, car le proche et moyen orient sont devenus une véritable poudrière, n’attendant que l’étincelle de l’idiot de service pour exploser !

                                      L’arnaque du siècle du vieux con aux roubignoles maltraitées pourrait bien être cette mise à feu. . .


                                      • QAmonBra QAmonBra 28 janvier 2020 14:39

                                        @ddendum :

                                        « No future for apartheid & National Zionism, one person, one vote, one state and The suitcase for those who disagree !! »


                                        • SEPH SEPH 28 janvier 2020 15:09

                                          Le « deal du siècle » ou le « vol du siècle »

                                          Le président américain Donald Trump, qui a reçu lundi à Washington son « ami » le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le chef de l’opposition israélienne Benny Gantz, doit dévoiler mardi soir 28 janvier son projet pour le Moyen-Orient.

                                          Le plan doit être annoncé ce soir à 17H00 GMT, soit 19H00 dans les Territoires palestiniens.

                                          Le plan comprendrait la reconnaissance officielle de Jérusalem comme seule capitale d’Israël , l’annexion des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée et de la vallée du Jourdain, zone agricole et stratégique comptant pour environ 30% de la Cisjordanie occupée.

                                          Télévision israélienne : les pays du Golfe, dont l’Arabie, ne rejetteront pas le deal du siècle. !!!!!

                                          La chaine de télévision israélienne Canal 13 a révélé que les pays arabes appuieront le plan américain de paix controversé (deal du siècle, selon les US) qui sera annoncé dans quelques heures par l’administration américaine.

                                          Citant un des responsables arabes, la chaine a précisé que les pays du Golfe, l’Arabie Saoudite à leur tête, ne rejetteront pas le plan appelé fraude du siècle par les Palestiniens vu qu’il liquide leur cause. Et d’ajouter : « les pays du Golfe publieront un communiqué dans lequel ils confirmeront leur soutien à ce plan ».

                                          On peut se demander qui liquide la cause de l’autre ? : l’Arabie Saoudite amie d’Israël


                                          Le Hamas participera à une réunion « d’urgence » avec Abbas sur le plan de Trump.

                                          Côté palestinien, le dirigeant du Hamas, Sami abou Zehri, a affirmé que « l’unité nationale et l’éclatement de l’Intifada seront la riposte naturelle face au deal du siècle ».

                                          Dans ce contexte, le mouvement de résistance palestinienne Hamas a confirmé sa participation à une rencontre « d’urgence » mardi du leadership palestinien sur le plan américain.

                                          Les Palestiniens ont appelé lundi la communauté internationale à boycotter le projet américain, dont Mahmoud Abbas a refusé de discuter avec Donald Trump, jugé trop favorable à ‘Israël’.


                                          • Spartacus Lequidam Spartacus 28 janvier 2020 15:13

                                            C’es n’importe quoi ce texte qui transforme l’histoire...

                                            Il y toujours eu des juifs en Israël. Et les problèmes ne datent pas de 19747.

                                            A Hebron, en 1929, 70 personnes (femmes et enfants inclus) juives sont tuées par des musulmans. C’est le début du conflit.

                                            Pour régler le conflit les Anglais en 47 ont proposé une partition, logiquement devant l’intolérance des arabes musulmans de vivre à cote à cote en harmonie des autres religions.

                                            Les territoires occupés n’ont pas étés occupés au départ par Israël, mais  Occupé par Israël, mais par la Jordanie.


                                            Les arabes ont créé le problème Palestinien, tellement certain qu’ils allaient gagner la guerre, ils ont incité les locaux a partir le termps de chasser les Israéliens.

                                            Les pays arabes immoraux jusqu’au bout ont interdit aux Palestiniens d’immigrer vers des pays arabes, pour en faire des martyrs permanents.

                                            Dégelasse.

                                            De l’autre les pays arabes ont chassé les juifs de leur pays 700 000 personnes (il reste moins de 5000 en Algérie) ceux ci ont trouvé refuge en Israël.


                                            En 2008, le Premier Ministre Ehud Olmert offre un retrait quasi total de la Cisjordanie, avec un contrôle des principales colonies juives. 

                                            Il propose d’indemniser les Palestiniens avec des terres israéliennes équivalant à 5,8% de la Cisjordanie, et faire une route liant la bande de Gaza, à la Cisjordanie.

                                            Il a proposé de se retirer des quartiers arabes de Jérusalem-Est, d’en abandonner le contrôle, et de placer la vieille ville, abritant les lieux saints les plus sensibles de Jérusalem, sous contrôle international.

                                            Mamoud Abbas a refusé poussé par les pays arabes irresponsables qui les préfèrent miséreux que vivre en harmonie avec les juifs...

                                            Une histoire un différente de la propagande pas vrai ?

                                            Aujourd’hui les enfants dans les pays arabes sont éduqués dans la haine des juifs, et cette haine forcée se retrouve chez nous avec cet endoctrinement et cette propagande la clique des états autocrates arabes.

                                            Elle est là, la vérité qui « dérange » !


                                            • SEPH SEPH 28 janvier 2020 15:43

                                              @Massada

                                              David Ben Gourion : " nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient t-ils accepter cela ? Cité par Nahum Goldmann dans « le Paradoxe Juif », page 121


                                            • SEPH SEPH 28 janvier 2020 15:48

                                              @Spartacus
                                              J’ajouterai :

                                              " Lorsque nous aurons colonisé le pays, tout ce que les Arabes seront capables de faire, sera de détaler tout autour comme des cafards drogués dans une bouteille ". Rafael Eitan (chef d’état-major israélien). New York Times (14 avril 1983).

                                              " Les Palestiniens sont comme des bêtes marchant sur deux pattes ". Menahim Begin (premier ministre), discours à la Knesset, cité par Amnon Kapeliouk, Begin et les bêtes. New Statesman (25 juin 1982).


                                            • SEPH SEPH 28 janvier 2020 16:07

                                              @Spartacus

                                              Le Plan Olmert n’était qu’une manœuvre dilatoire d’un Premier ministre en sursis qui n’ avait aucune chance d’obtenir le soutien de la Knesset.

                                              • ultime sursaut d’Ehud Olmert


                                              Intérim à Jérusalem. Malgré ses déboires politiques, Ehud Olmert avait promis de poursuivre ses efforts pour conclure un accord de paix avec les Palestiniens. Parole tenue. Hier, le journal israélien Haaretz a publié une nouvelle proposition faite par le Premier ministre israélien au président palestinien Mahmoud Abbas. Basée sur le principe « deux Etats pour deux peuples », elle ressemble peu ou prou - à l’exception notable du statut de Jérusalem - à la proposition faite par Ehud Barak à Yasser Arafat en juillet 2000, quelques semaines avant le début de la deuxième Intifada.

                                              Néguev. Dans ce document, officieux mais dont l’existence a été reconnue par de hauts fonctionnaires israéliens, Ehud Olmert s’engage à remettre à l’Autorité palestinienne 93 % de la Cisjordanie et l’intégralité de la bande de Gaza, à la condition que ce territoire côtier ait été repris aux islamistes du Hamas. Israël annexerait les principaux blocs d’implantations situés dans la banlieue de Jérusalem (Maale Adoumim, Goush Etsion, Givat Zeev), ainsi que, plus à l’intérieur de la Cisjordanie, la colonie Ariel. En guise de dédommagement, les Palestiniens recevraient des terres d’une surface équivalente dans la partie du désert du Néguev qui jouxte Gaza. En outre, Israël s’engage à établir un corridor routier entre Gaza et la Cisjordanie, placé sous sa souveraineté, mais sans point de contrôle. « Cette continuité entre les deux territoires serait une première depuis 1948, note Haaretz, puisqu’elle n’existait pas entre 1948 et 1967, lorsque la bande de Gaza était sous occupation égyptienne et la Cisjordanie sous occupation Jordanienne. »

                                              Evacuation. Les négociateurs israéliens prévoient l’évacuation de toutes les colonies qui ne seraient pas annexées. Le retrait s’effectuerait en deux étapes. Dans un premier temps, les colons seraient incités financièrement à s’installer ailleurs, notamment dans les blocs d’implantations annexés. Dans un second temps, et sous réserve que l’Autorité palestinienne procède à « une série de réformes internes », les colonies seraient évacuées par la force. Sur deux des points les plus sensibles du contentieux israélo-palestinien, Ehud Olmert se montre pour le moins timoré. Il n’accepterait le retour des réfugiés qu’au sein du futur Etat palestinien et surtout, il repousse aux calendes grecques les négociations sur le statut de la partie orientale de Jérusalem, annexée par Israël au lendemain de la guerre des Six Jours.

                                              Les Palestiniens n’ont pas tardé à réagir vigoureusement à cette nouvelle proposition. Saeb Erekat, l’un des principaux négociateurs, l’a qualifié de « ridicule », tandis que Abou Rdaïnah, le porte-parole de Mahmoud Abbas, a expliqué que la partie palestinienne n’accepterait qu’« un Etat palestinien avec une continuité territoriale, avec la sainte Jérusalem comme capitale, sans colonies, et sur les frontières du 4 juin 1967 ».

                                              Dilatoire. Les observateurs du monde politique israélien, eux, ne sont pas loin de voir dans cette fuite organisée l’énième manœuvre dilatoire d’un Premier ministre en sursis. Impliqué dans plusieurs affaires de corruption, Ehud Olmert a en effet annoncé qu’il ne serait pas candidat à sa succession lors des primaires de son parti en septembre prochain, ce qui équivaut à démissionner. « Depuis plusieurs mois déjà, Ehud Olmert n’a plus la main sur son gouvernement, constate Idan Kveiler, le spécialiste politique de Galeï Tsahal, la radio militaire. Parfois, il n’arrive même pas à trouver de majorité pour faire passer de simples décisions budgétaires. Alors pour un tel plan de paix, il n’a aucune chance d’obtenir le soutien de la Knesset. »


                                            • phan 28 janvier 2020 18:24

                                              @Spartacus
                                              Miko Peled, fils d’un célèbre général israélien, explique pourquoi l’armée israélienne est une organisation terroriste. Son accès aux archives de l’entité sioniste lui a permis de publier en 2012 un livre dénonçant les crimes de guerre commis par Israël depuis 1947 : « Le fils du général : le voyage d’un Israélien en Palestine. »

                                              Pièces de monnaie de Palestine frappée en 1927, de NaZion des années 1940.
                                              Quelques timbres de Palestine 1920-1927 et une carte postale de Golda Meir envoyée en 1930 en Palestine.

                                              Voici la candidature de Shimon Peres (C1,C2) à devenir citoyen palestinien, par le biais du gouvernement de la Palestine - Département des migrations.
                                              Un petit article en anglais pour un mégasioniste comme vous qui nie le droit d’êtres humains d’exister.

                                            • Spartacus Lequidam Spartacus 28 janvier 2020 23:02

                                              @SEPH
                                              C’est pas la peine de copier si c’est pas pour comprendre ce que tu écrit.

                                              Un copié-collé de journal gauchiste qui écrit une prédiction de madame Irma ne change pas les faits qui sont les faits.

                                              C’est clair net et sans aucune équivoque, le plan a été refusé par Mahmoud Abbas.

                                              Et si ce con et ses acolytes avaient accepté nous n’en serions pas là.

                                              Aujourd’hui, justement Trump vient de proposer 50 milliards, une somme pharaonique pour faire table rase du passé et reconstruire autre chose et rendre riche les Palestiniens....

                                              Ces cons vont encore refuser, juste pour jouer les martyrs.


                                            • phan 29 janvier 2020 09:10

                                              @Spartacus

                                              Ce « Deal du siècle » vise à protéger Trump de la destitution et à protéger Nétanyahou de la prison point barre !
                                              Ces 2 mafiosi ont chopé le ConnardVirus ! 

                                            • Spartacus Lequidam Spartacus 29 janvier 2020 09:40

                                              @phan
                                              Nihilisme, préférer les gens dans la misère que vivre normalement mais contre son idéologie....

                                              Tous les gens qui pleurnichent sur la Palestine n’aiment pas les Palestiniens, ils aiment l’excuse des palestiniens qui permet d’exprimer leur racisme anti-Israélien et anti-Americain.

                                              Il y a eu 600 000 réfugiés Palestiniens déplacés, les pays arabes ont voté une loi pour ne pas les accueillir chez eux. 
                                              Il y a eu 700 000 réfugiés juifs chassés de chez eux dans les pays arabes, chassés parles haineux, personne n’en a entendu parler.

                                              Proposer un pays avec énormément d’argent pour solde de tout compte et passer à autre chose est le bon sens pour sortir de la misère est le bon sens.
                                              Trump n’est ni Israélien, ni Palestinen. Il veut sortir les gens de la misère là ou les idéologues gauchistes comme toi et l’auteur veulent des miséreux pour alimenter leur idéologie....


                                            • Analis 29 janvier 2020 11:59

                                              @Massada
                                              Ben Gourion peut dire ce qu’il veut, la réalité est ce qu’elle est.

                                              La vérité, c’est bien ce que disait Ben Gourion, qui savait de quoi il parlait, étant un témoin de première main, un criminel faisant des aveux complets. Le sionisme est une des rares idéologies à produire des individus de cette catégorie. Même ce grand terroriste et criminel contre l’humanité qu’était Ariel Sharon avouait que si on avait appliqué le principe de libre détermination des peuples, les israéliens n’auraient jamais pu être là où ils sont. Cela s’explique simplement par le fait qu’ils se sentent intouchables, à la différence d’un criminel ordinaire. Il est vrai que quand on voit ce qui s’est passé quand la Cour Pénale Internationale a essayé, bien timidement et en déversant des tombereaux de complaisance, dans le vain espoir que cela lui faciliterait la tâche, de se pencher sur les crimes israéliens en Palestine, on se dit qu’ils ont toutes les traisons de l’être.

                                              Lors de la répartition de la Palestine en deux pays, ce sont les arabes qui ont attaqué, et non les juifs.
                                              Ces derniers étaient donc en situation de légitime défense, et ils ont bien fait de se battre pour leur survie.

                                              Les arabes étaient en droit d’attaquer, en réalité de contre-attaquer. La vérité là est que le plan de partage était inéquitable, et que le vol de la terre des autochtones mentionné par Ben Gourion avait déjà commencé avant, lors de l’immigration de communautés étrangères, avec l’aide du colonisateur britannique. Et encore, même ce plan de partage de l’ONU se permettait d’attribuer aux juifs des terres qu’ils n’occupaient pas encore, et poursuivait donc l’œuvre de spoliation des indigènes par les sionistes. Il était normal que les Arabes le rejettent.

                                              Et malgré cela, contrairement à ce que le bobard de propagande sioniste traditionnel que vous ressortez là prétend, les Arabes ne sont pas ceux qui ont refusé unilatéralement un plan de partage de toute façon expansionniste, en essayant de faire croire que les sionistes l’avaient eux accepté. En réalité, les sionistes l’avaient rejeté. Oui, ils l’avaient refusé parce que pas assez expansionniste !!! C’est que la férocité annexionniste sioniste ne connaissait déjà guère de limites à l’époque. Il est vrai que depuis, les israéliens se sont fait fort de se montrer le plus modérés possible, en prenant des décisions empreintes de cette aflux de générosité telle qu’annoncer qu’ils renonçaient le plus magnanimement du monde à 80 % du Grand Israël... C’est-à-dire, dans leur langage codé, à 80 % d’un territoire comprenant Dams et s’étendant jusqu’à l’Euphrate. Quel sens du compromis et de la concession ! On devine que pour vous, certainement, lorsque vous parlez d’annexer 30 % du territoire de la Cisjordanie, continuant le travail d’expansion réalisé en 1948, à fortiori, c’est faire preuve d’une très grande modération. On comprend mieux pourquoi divers pays arabes se méfient tant d’Israël, qui pourrait très bien revenir un jour à son objectif du grand Israël, qu’il grignoterait par petit bouts, en prétendant à chaque fois faire preuve de oh combien grande modération. Le processus est à vrai dire déjà à l’œuvre en Syrie.


                                              On comprend aussi mieux pourquoi vous soutenez les voyoux et les voleurs qui opèrent en Syrie et en Irak, tellement ce comportement est inscrit dans vos gênes. Les USA viennent encore de menacer de voler de voler les Irakiens s’ils ne font que se considérer comme étant chez eux dans leur propre pays :

                                              https://fr.sputniknews.com/international/202001111042831558-trump-exige-que-lirak-paye-pour-le-retrait-des-forces-us-sinon-nous-y-resterons/

                                              ---------------------------------

                                              Trump exige que l’Irak paye pour le retrait des forces US : « Sinon, nous y resterons »
                                              15:10 11.01.2020

                                              L’Irak doit rembourser les États-Unis pour les investissements dans ce pays ces dernières années sinon l’armée américaine « y restera », a indiqué Donald Trump dans une interview.

                                              --------------------------

                                              https://fr.sputniknews.com/international/202001121042889505-wsj-washington-menace-bagdad-de-lui-couper-lacces-aux-revenus-petroliers/

                                              WSJ : Washington menace Bagdad de lui couper l’accès aux revenus pétroliers
                                              07:51 12.01.2020

                                              Les autorités américaines menacent de lui couper l’accès à un « compte bancaire crucial du gouvernement » destiné aux revenus pétroliers si l’Irak force les États-Unis à retirer leurs troupes du pays, écrit le Wall Street Journal, se référant à des fonctionnaires irakiens.

                                              ------------------------

                                               Nul doute que vous approuviez, en tant que soutien des voleurs en tout genre.


                                            • Spartacus Lequidam Spartacus 29 janvier 2020 13:29

                                              @Analis
                                              Les Americains, et Trump, si « diaboliques » mettent 50 milliards sur la table pour donner à 4.5 million de Palestiniens.
                                              Pour des gens qui sont né bien après les histoires has been de leur parents et faire table rase du passé et passer à autre chose....

                                              Des gens comme vous, n’aiment que le conflit, n’ont que la haine anti-américaine primaire, l’anti-occidentalisme primaire et font des copiés collés de propagande écrit clés en main à Moscou ou Téhéran sans même les comprendre.

                                              En vérité vous vous foutez bien de la tronche des Palestiniens.
                                              Ils ne sont que les jouets de vos excuses pour diaboliser l’occident, les Américains et cacher votre idéologie criminogène....

                                              Vous voulez du bien aux Palestiniens ? Laissez les donc gagner comme au loto les 50 milliards. Les faire passer de miséreux à riches.

                                              Mais après quelle excuse aurez vous pour sortir votre haine ?

                                              La haine et l’idéologie qui laisse les gens dans la misère sur des conflits et histoires de parents nationalistes arabes ou nationaliste sémites qui sont morts et enterrés contre l’enrichissement de gens dans a misère ?

                                              Cette fois ci, vous ne le voyez pas venir.
                                              Trump vient de faire aux Pro-Palestiniens comme il le fait avec les démocrates ou gauchistes, il vous enlève l’argument moral ou l’excuse de la haine.
                                              Le refus de ce plan sera votre perte, car ce plan ne part pas du passé dont vous vous délectez mais promet un avenir qu vous frustre car il n’est pas conflictuel.

                                              Il vous montre tel que vous êtes, juste des frustrés qui adorent monter en épingle des faits, mais dans la réalité le but est le conflit permanent, pas de le réduire...
                                              Cette fois ci, les pro-Palestiniens allez perdre plus qu’une guerre, vous allez perdre la position morale, et la crédibilité.


                                            • phan 29 janvier 2020 20:02

                                              @Spartacus
                                              Que de mensonges !

                                              Il y a eu 600 000 réfugiés Palestiniens déplacés, les pays arabes ont voté une loi pour ne pas les accueillir chez eux. 

                                              Jordanie
                                              2 097 338 réfugiés palestiniens sont enregistrés auprès de l’UNRWA.
                                              Liban
                                              449 957 réfugiés sont enregistrés auprès de l’UNRWA au Liban.
                                              Syrie
                                              526 744 réfugiés palestiniens sont enregistrés auprès de l’UNRWA.
                                              Gaza
                                              1 258 559 Palestiniens, en plus de la population de 1,8 million de Gaza, sont des réfugiés enregistrés par l’UNRWA.
                                              La Cisjordanie abrite 762 288 réfugiés enregistrés.

                                              Il y a eu 700 000 réfugiés juifs chassés de chez eux dans les pays arabes, chassés parles haineux, personne n’en a entendu parler.

                                              Ils ne sont pas chassés de chez eux, ils ont choisi l’alya (Ce terme désigne l’acte d’immigration en Terre d’Israël, le Grand Remplacement)

                                              Par exemple :
                                              Entre la création de l’État d’Israël en 1948 et l’indépendance du Maroc en 1956, 90% des Marocains juifs émigrèrent. Les plus pauvres partirent en Israël, où ils constituèrent une part importante du prolétariat et de la population des « villes de développement », tandis que l’élite et la classe moyenne émigrèrent au Canada et en France.


                                              Proposer un pays avec énormément d’argent pour solde de tout compte et passer à autre chose est le bon sens pour sortir de la misère

                                              Pour sortir de la misère, il faut lever le blocus de Gaza, arrêter la colonisation, les colons et leurs descendants doivent reprendre leurs affaires pour rentrer en Khazarie c’est une question de bon sens et surtout indemniser à tous les Palestiniens 72 ans d’occupation sanglante ! 


                                            • Analis 29 janvier 2020 21:22

                                              @Spartacus

                                              Le refus de ce plan sera votre perte, car ce plan ne part pas du passé dont vous vous délectez mais promet un avenir qu vous frustre car il n’est pas conflictuel.


                                              Un avenir non conflictuel ? Cela risque de relever d’une vue de l’esprit, avec une Palestine « indépendante » qui a toutes les chances de n’en avoir que le nom. Sur un territoire atrophié, serrée de toutes parts par Israël, qui continuera d’exercer un droit de regard sans nul doute contraignant sur toutes ses affaires, y fera la pluie et le beau temps et décidera de toutes ses affaires de sécurité, et se permettra certainement d’y intervenir quand bon lui semblera. L’autorité palestinienne n’aura aucun pouvoir en matière militaire, et de fait en matière diplomatique.
                                              Quant aux 50 milliards de dollars, d’abord pour le moment on n’en a pas vu un cent, et quand on voit la mauvaise volonté des USA en matière d’aide aux pays arabes ravagés par la guerre (guerre qu’ils ont il est vrai créée), confrontés de plus à de graves problèmes budgétaires, je ne risquerai pas à parier qu’on en voie grand-chose dans un avenir proche.

                                              Ensuite, croire qu’on peut acheter la liberté des gens en leur offrant de l’argent et en leur déniant la justice, cela dénote une vision purement financière de la nature humaine, qui se révèle souvent fausse.

                                              Sinon, je prends votre phrase comme une admission que le passé montrait le caractère criminel des actes israéliens et occidentaux que je dénonçais.


                                            • SEPH SEPH 31 janvier 2020 14:21

                                              @Massada
                                               Vous écrivez « Les paroles de Ben Gourion n’engage que lui et n’ont donc aucune incidence vis-à-vis de la vérité. »

                                              Vous oubliez qu’il fut un éminent dirigeant sioniste qui a participé par la terreur ( les milices juives : Irgoun, 

                                              La Haganah,......

                                              ) à la construction d’Israël.


                                            • titi titi 2 février 2020 10:44

                                              @phan

                                              Vos chiffres ce sont les descendants des réfugiés Palestiniens et pas les réfugiés palestiniens. 
                                              Et comme le dit Spartacus, les pays arabes les ont refusé.
                                              Septembre noir c’est un massacre de palestiniens « cis jordaniens » par des palestiniens « trans jordaniens ».
                                              L’Egypte a abandonné Gaza...

                                              Ca prouve 

                                              1. Que vous êtes de mauvaise foi
                                              2. Que s’il s’agissait vraiment d’un génocide passer de 700000 à plus de 3 millions les israeliens s’y prennent vraiment comme des manches

                                              Et en effet comme le dit Spartacus, il y a eu également des réfugiés juifs.

                                              Dire qu’ils ont « choisi » de partir, faut vraiment pas trembler pour la sortir celle là.

                                              Non. Ils ont été spoliés, et n’ont eu d’autre choix que partir.

                                              Bref… arrêter votre propagande à 2 balles.

                                              Spartacus a bien raison : les palestiniens vous vous en foutez. 

                                              Ce ne sont que des faire-valoir pour alimenter votre anti américanisme.


                                            • SEPH SEPH 28 janvier 2020 18:48
                                               FPAFP
                                              28/01/2020
                                              TRUMP :

                                                "Jérusalem restera « la capitale indivisible d’Israël », a assuré mardi à Washington le président américain Donald Trump, en présentant son plan pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

                                                Il n’a pas détaillé quelles frontières il envisageait pour cette capitale israélienne au cours d’un discours durant lequel il a aussi évoqué une capitale de l’Etat palestinien à Jérusalem-Est. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est, partie de la ville occupée depuis 1967 par Israël puis annexée, la capitale du futur Etat auquel ils aspirent.

                                                Donald Trump a en outre annoncé avoir envoyé mardi « une lettre » au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, estimant que son plan était « une chance historique » pour les Palestiniens d’obtenir un Etat indépendant. "Je lui ai expliqué que le territoire prévu pour son nouvel Etat resterait ouvert et sans développement" de colonies israéliennes « pendant une période de quatre ans », a dit le président des Etats-Unis. Cet Etat sera « d’un seul tenant », a-t-il ajouté."

                                                Comment croire un personnage qui respect pas ses paroles ?


                                                • Jonas 31 janvier 2020 11:44

                                                  @SEPH
                                                  Jérusalem , est israélienne et le restera pour toujours. Ne vous faites pas d’illusions. Pourquoi ? Parce que les arabo-musulmans , ignorent , l’histoire avec un grand H, et faussent l’histoire des autres. 

                                                  Pour votre gouverne la « Mosquée Al-Aqsa »ç-à-d,« la Mosquée lointaine » qui est située sur l’Esplanade du Temple en Arabe « Haram al-Sharif » et non ,comme les ignorants le disent « Esplanade des Mosquées » en confondant , le « Dôme du Rocher » en Arabe ,Qubbat as-Shakhra« avec une Mosquée. Sur le » Haram al-Sharif , il n’y a qu’une Mosquée et non deux. Certains appelle , le Dôme du Rocher , « Mosquée d’Omar, » par manque de connaissance historique.
                                                   
                                                   SEPH, Savez-vous que le Maroc est le pays le plus occidental du bassin méditerranéen et qu’en langue ARABE , il s’appelle « Al-Maghrib el -Aqsa ? 

                                                  La »Mosquée al-Aqsa , n’existait pas du vivant du Prophète de l’Islam , c’est impossible, puisque sa construction est attribuée au calife Abdel al-Malik, en pierre puis transformée par les Abbassides. Et reconstruite une dernière fois au XIIIe siècle. 

                                                  Les musulmans , mettent son nom en relation avec le verset coranique suivant « Gloire à Celui , qui a fait voyager de nuit Son serviteur de la Mosquée sacrée à la Mosquée lointaine ... ( XVII,1). L’interprétation de ce simple verset est compris comme une allusion au Voyage nocturne que le Prophète aurait fait miraculeusement accompli de la Mecque a Jérusalem. 

                                                  Or le Prophète de l’islam, omniscient ,omnipotent et omniprésent , ne cite pas une seule fois dans les 114 , sourates » JERUSALEM « Tout est dans la »Mosquée sacrée à la Mosquée lointaine" Al-Aqsa. 

                                                  SEPH , de 1949 date de l’annexion de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est par la Jordanie, jusqu’e 1967 , date de la défaite écrasante des armées Arabo-musulmanes et de la perte des territoires , entre leurs mains , soit 19 ans . 

                                                  Combien de chefs d’Etat Arabo-musulmans comme de chefs de gouvernements arabo-musulmans , ont prié a la mosquée Al-Aqsa ? 

                                                  Montrez vos connaissances en donnant la date et les noms des personnalités .

                                                  J’attends votre réponse !


                                                • SEPH SEPH 28 janvier 2020 20:05

                                                  La présentation de ce plan était surréaliste. En effet, Trump a présenté les grandes lignes en se félicitant lui même au passage ( autosatisfaction habituelle de sa part). Puis le Premier ministre israélien tout hilare a présenté les détails du plan !!!!

                                                  Le plan américain comprend l’annexion par Israël de cette vaste zone stratégique et des colonies en Territoires palestiniens, ainsi que la reconnaissance officielle de Jérusalem comme seule capitale d’Israël. Or le plan de Donald Trump va transformer l’occupation temporaire en occupation permanente.

                                                  En fait, ce plan est le plan de campagne de Netanyahou. C’est une escroquerie, car les colonies israéliennes seront prochainement annexées officiellement par Israël sans doute la semaine prochaine. C’est une annexion tout ou partie de la Cisjordanie par Israël en contradiction avec les résolutions de l’ONU et du droit international.

                                                  Le projet américain a aussi été rejeté par le Hamas, qui contrôle Gaza  enclave palestinienne de deux millions d’habitants séparée géographiquement de la Cisjordanie, où se limite l’autorité de Mahmoud Abbas.

                                                  Notons que pour Netanyahou

                                                  c’est un plan pour aller vers une solution à deux Etats. Alors que Trump l’a présenté comme un plan pour deux Etats.

                                                  Les deux bons samaritains ont donné 4 ans  aux palestiniens pour en discuter.

                                                  Autant dire que ces deux voyous cyniques offrent aux palestiniens le choix de la corde qui va les étouffer.

                                                   


                                                  • titi titi 2 février 2020 10:46

                                                    @SEPH

                                                    « Or le plan de Donald Trump va transformer l’occupation temporaire en occupation permanente. »

                                                    Trump ne transforme rien du tout.
                                                    Il prend acte.


                                                  • Kapimo Kapimo 28 janvier 2020 20:07

                                                    "le territoire prévu pour son nouvel Etat resterait ouvert et sans développement" de colonies israéliennes « pendant une période de quatre ans".

                                                    Quand on ne s’engage que pour 4 ans, c’est qu’on a des arrières-pensées. Ce plan Trump est une opération de com qui ne sert qu’à sa réelection.


                                                    • SEPH SEPH 28 janvier 2020 20:15

                                                      @Kapimo
                                                      Vous avez raison. Mais Netanyahou 

                                                      a prévu dans son programme l’annexion de tout ou partie de la Cisjordanie très rapidement. Il ne va pas attendre 4 ans.

                                                      Tout ceci est une singerie très douteuse qui n’atténuera pas les souffrances des palestiniens bien au contraire.


                                                    • SEPH SEPH 28 janvier 2020 22:52
                                                      Deal du siècle » : Trump parle de paix, Nétanyahou d’annexion


                                                      Le Plan de Paix ou « deal du siècle » qui a été « élaboré » par Jared Kushner, l’époux d’Ivanka Trump est très largement inspiré par les diplomates et les responsables israéliens :


                                                      • « Jérusalem restera la capitale indivisible d’Israël », a d’ailleurs martelé Donald Trump en dévoilant son plan – une proposition guère acceptable pour les Palestiniens.En même temps, le dirigeant américain a évoqué la capitale d’un futur Etat palestinien à Jérusalem-Est.
                                                      • Les Etats-Unis sont, en outre, prêts à « reconnaître la souveraineté israélienne sur des territoires » occupés. C’est l’annexion de la Cisjordanie par Israël qui est programmée.
                                                      • La Maison Blanche a de surcroît fait savoir en début de soirée que le plan Trump proposait un État palestinien sans défense 

                                                        « démilitarisé »

                                                        . Cet État n’aura donc aucune souveraineté
                                                      • Les réfugiés palestiniens n’auront pas droit au retour en Israël, a-t-il également annoncé.

                                                      Sur la base d’un tel plan, Benjamin Netanyahou se dit prêt à négocier avec les Palestiniens « un chemin vers un futur Etat ». Monsieur est trop bon.

                                                      Trump a donc repris le programme électoral de Netanyahou. Rien d’étonnant à cela, ce plan le « Deal du siècle » a été mis au point personnellement entre Netanyahou

                                                      et le gendre de Trump Jared Kushner qui est l’ami de Netanyahou 

                                                      et qui a la double nationalité : américaine et israélienne.

                                                       

                                                      Dans les faits, le « deal du siècle » de Donald Trump met un terme à tout espoir de la création de deux Etats vivant en paix, côte à côte, comme l’avait défendue le président George W. Bush junior. Il consacre aussi la division des Palestiniens entre la Cisjordanie, encore dominée par l’Autorité palestinienne, et Gaza, sous la coupe du Hamas.

                                                      Dans les faits, il vise surtout à satisfaire l’électorat du président Trump et à donner un coup de pouce à son « ami » Netanyahu.

                                                      C’est ce moquer du monde. Tout cela est une escroquerie monstrueuse montée par de dangereux escamoteurs(*) digne d’Adolphe Taillandy du roman  " La Vagabonde" écrit par Colette.

                                                      (*) Escamoteur est une personne qui fait disparaître quelqu’un ou quelque chose de façon habile, quelqu’un qui dérobe habilement quelque chose à l’insu de son propriétaire.

                                                      Exemple : « Le Taillandy homme d’affaires, le Taillandy manieur et escamoteur dargent, cynique et brutal, plat et fuyant selon les besoins de laffaire. » (Colette)

                                                      • Analis 28 janvier 2020 23:24

                                                        @ l’auteur :

                                                        Les juifs ne sont pas des sémites !
                                                        En effet, comme vous le rappelez, les Sémites se définissent comme les locuteurs d’une langue sémitique. Or les juifs sont un groupe religieux, non un groupe linguistique. Ils parlent un grand nombre de langues natales, celles des pays dans lesquelles ils vivent, en général non sémitiques. En Israël l’hébreu, une langue morte depuis 25 siècles ressuscitée artificiellement, a été imposée, mais Israël ne représente pas les juifs, les juifs israéliens ne sont pas les juifs mais seulement les juifs israéliens. Les seuls sémites parmi les juifs, en dehors de ce cas artificiel, ce sont ceux des pays arabes qui parlent arabe parce qu’il s’agit de la langue maternelle de leur pays. Les juifs d’Europe sont eux des indo-européens, car ils parlent naturellement des langues indo-européennes.


                                                        • QAmonBra QAmonBra 28 janvier 2020 23:52

                                                          Quand on n’a pas compris ce qu’est fondamentalement l’idéologie $ionnarde, ainsi que sa malfaisante capacité à endoctriner les juifs et tromper les goyim, (non juifs) il est difficile de comprendre que des populations éduquées, instruites et cultivées, provenant des 4 coins de la planète, n’ayant en commun, de façons différentes, qu’une appartenance religieuse,(*) peuvent croire, ne serait ce qu’un instant, que le Peuple palestinien puisse renoncer à sa terre ancestrale, fondement de son identité, quelles que soient les violences subies, l’adversité a surmonter et le prix proposé pour son renoncement.

                                                          Plus insensé encore, que ces dites populations puissent croire pouvoir vivre en paix avec les palestiniens, sur la terre même qui leur a été prise par la violence et le terrorisme.(**)

                                                          Seul le fanatisme idéologique peut effectivement expliquer un tel aveuglement, mais qui pourra faire comprendre à de pauvres gens formatés dès leur enfance, dont certains sévissent sur AV, que tout, absolument tout, y compris l’injustice, a un temps compté sous le soleil et que l’éternité est d’essence exclusivement divine. . .

                                                          (*) Comme les autres religions monothéistes, dont il est à l’origine, le judaïsme n’est pas un bloc monolithique.

                                                          (..) Les premiers attentats terroristes commis en Palestine ont été l’œuvre des $ionnards, ce qui ne les empêche pas de traiter de terroristes tous ceux qui leur résistent !


                                                          • QAmonBra QAmonBra 29 janvier 2020 00:03

                                                            @ddendum :

                                                            Le terme $ionnard est la compression de $ioniste et cornard, en raison du cocufiage imminent de ces mythomanes par l’Histoire !


                                                            • Nuke T. AMERS prong 29 janvier 2020 18:37

                                                              @prong

                                                              je me demande combien d’ adherent UPR sont sur le meme serveur que claire lol
                                                              ...hebergement mutualisé OVH ?


                                                            • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 2020 18:43

                                                              @prong

                                                              moi j’ai remarqué aussi, que l’upr copiait la hasbara dans ses tactiques de prendre les autre pour les cons qu’ils sont,ben oui ils ont la vérité eux,et ils sont engageant...

                                                              ils sont résistants


                                                            • JC_Lavau JC_Lavau 30 janvier 2020 19:06

                                                              @JC_Lavau. Lettre oubliée :
                                                              Diéngui k oligarkhii.
                                                              L’argent aux oligarques !


                                                            • QAmonBra QAmonBra 29 janvier 2020 09:32

                                                              Mordiou Massada ! Combien de fois faudra t il expliquer que, contrairement aux apparences, cela n’a jamais été les girouettes qui tournent mais le vent !


                                                              • simazou 29 janvier 2020 10:35

                                                                @OMAR
                                                                Tout est prévu pour dimanche à minuit, on sert du « Homard » à l’armoricaine cuit à point pour garder toutes les saveurs de là-bas, vous êtes invité ???? 


                                                              • simazou 29 janvier 2020 12:37

                                                                @simazou
                                                                Je vais le remettre ce soir, mais ce n’est pas grave on est habitué avec ces lâches, eux ils peuvent nous salir et nous on peut pas nous défendre.
                                                                Vous êtes toujours égal avec vous même et impassible devant les insultes, bravo et que Dieu vous protège. J’habite à Césarée, et je crois vous habitez à Ashkelon ??
                                                                Je suis en contact permanent avec notre ami Christian Labrune sur Messenger, il est dégoûté de l’antisémitisme sur Agoravox, entre nous cela ne vaut plus la peine de débattre sur un site pareil, à vomir................
                                                                Amitiés.
                                                                Am Israël Haï 


                                                              • Nuke T. AMERS prong 29 janvier 2020 14:42

                                                                @Massada

                                                                On as le president le plus pro-israel de ces 40 derniere année ...
                                                                il se met quasiment a genoux , mais ca ne vous suffit encore pas il faudrait qu’ il rampe devant israel smiley

                                                                Toujours le même langage , les goy sont des nazi antisémite .


                                                              • Nuke T. AMERS prong 29 janvier 2020 15:10

                                                                @Massada

                                                                Cet ennemi « anti-israel » vous manque tellement que vous venez le chercher en France et sur des site francophone ...

                                                                S’ il n’ existais pas vous le fabriqueriez pour pouvoir montrez votre suprématie .
                                                                On compte sur les doigt d’ une main , les francais qui vont chercher en israel votre suffisance et votre morgue smiley

                                                                Saint anne est une de nos plus ancienne ambassade/lieu saint du domaine francais , dommage qu’ elle ne soit défendu que quand les camera sont la ....


                                                              • Nuke T. AMERS prong 29 janvier 2020 16:37

                                                                @Massada

                                                                https://fr.wikipedia.org/wiki/Domaine_national_fran%C3%A7ais_en_Terre_sainte
                                                                Si c’ etait une simple gestion , cela ne ferais pas partie du portefeuille consulaire .
                                                                L’ accord de 49 reconnait bien ce joyaux francais offert a napoleon III suite a la guerre de crimée .

                                                                Le reste de l’ année , vous mener des opération illégale sur le territoire français quand vous y entrez .Va peut être falloir mettre un checkpoint a l’ entrée ... smiley


                                                              • Nuke T. AMERS prong 29 janvier 2020 16:53

                                                                @Massada

                                                                Il y a un énorme pas aux relents colonialistes qui a été franchi par Macron.
                                                                > en gros le nationalisme , l’ histoire , la souverainetéee n’ est valable que pour Israël sinon c’ est de l’ antisémitisme smiley

                                                                les allemand affirmais la meme chose en nous offrant le plan de paix zone occupé , zone libre sous vichy smiley



                                                                • kéké02360 29 janvier 2020 11:41

                                                                  çà se passe pas comme prévu , les mouches à merde commencent à tomber !

                                                                  http://french.presstv.com/Detail/2020/01/29/617278/Les-USA-paralyss-par-les-missiles-du-CGRI



                                                                    • SEPH SEPH 29 janvier 2020 12:37
                                                                      « Deal du siècle » : la création de « Réserves indiennes » pour les Palestiniens

                                                                      Le plan de « paix » de Trump prévoit pour les palestiniens de Cisjordanie la création d’une zone (comme les réserves indiennes aux US) le long de la frontière avec l’Égypte pour ceux qui seraient chassés de (obligés de quitter !!) leurs terres.

                                                                      Cette zone est désertique comme par hasard !!. Voilà un « échange » bien avantageux pour les colons : les bonnes terres contre du sable !!!!. Quel générosité !!!


                                                                      L’Israël continue a s’étendre toujours avec les mêmes méthodes : chasser l’occupant par tous les moyens.

                                                                      Ainsi, lorsque les forces britanniques d’Allenby sont entrées en Palestine en 1917 pour libérer sa population du joug de la domination ottomane, les Juifs en Palestine étaient une petite communauté ne dépassant pas les 56.000 âmes.

                                                                      En 1944 , un peuple de plus d’un million d’humains vivait sur cette terre et la cultivait  ![1]. 


                                                                      Loin d’être un désert, il y avait là-bas des centaines de villes et villages, des cultures prospères, des jardins, des êtres humains de religions diverses.

                                                                      En effet, selon les archives du Mandat Britannique qui va de 1920 à 1948, les Juifs possédaient à la fin du mandat 1.490.000 dunams (dunam = 1000 mètres carrés) des terres de Palestine. Cela représente 5,5% de la Palestine, ou 7% de la superficie d’Israël (20.250.000 D.).

                                                                      Aujourd’hui, 93% de la terre palestinienne est occupée par Israël ou sous son contrôle directe.

                                                                      En conséquence, 93% de la surface d’Israël sont des terres palestiniennes où les Palestiniens vivaient depuis des siècles.



                                                                       

                                                                      [1] 752 048 personnes selon un recensement anglais de 1922 et de plus d’un million en 1944 selon le « Palestinian Academic Society for the Study of International Affairs ».



                                                                      • simazou 29 janvier 2020 14:58

                                                                        @SEPH
                                                                        Merci d’avoir supprimer mon post, il vous a fait très mal j’en doute pas une seconde, vous avez peur de la vérité, et ce n’est pas la première fois !!!
                                                                        Vous savez nous sommes habitués aux fakes news depuis vingt siècles, et nous sommes toujours là avec notre vérité, puisque on est plus fort que jamais et ce n’est pas fini malheureusement pour vous et vos mensonges.


                                                                      • QAmonBra QAmonBra 29 janvier 2020 13:00

                                                                        Cela fait plus de 70 ans que les $ionnards de toutes nationalités(*) et de tous acabits s’obstinent, en vain, a détruire l’irrépressible volonté des palestiniens de vivre librement sur leur terre ancestrale !

                                                                        Les dits mythomanes sont tellement désespérés d’y parvenir, qu’un vieux con prêt à tout pour garder le pouvoir et se prenant pour « captain america », leur semble le messie !

                                                                        Pauvre fous ! Ils sont tellement imbus de leur fatuité, c’est a dire cons(**) comme des manches à balais, qu’ils ne ne comprennent toujours pas qu’il n’y a jamais loin du Capitole à la roche Tarpéienne. . . 

                                                                        (*)Chacun sait qu’un $ionnard n’a qu’une seule patrie.

                                                                        (**) Voir définition de la connerie proposée précédemment.


                                                                        • popov 30 janvier 2020 03:07

                                                                          @QAmonBra

                                                                          l’irrépressible volonté des palestiniens de vivre librement sur leur terre ancestrale

                                                                          Voici un ministre de l’intérieur du Hamas qui exhorte les pays arabes à aider les Palestiniens sur la base que ces Palestiniens sont leurs frères puisqu’ils viennent, selon lui, d’Égypte, d’Arabie et du Yémen.

                                                                        • QAmonBra QAmonBra 30 janvier 2020 21:07

                                                                          @ux $ionnards de tous bords qui se reconnaitront.

                                                                          L’islamisme(*) étant à l’islam ce que le $ionisme est au judaïsme, ils sont copains comme cochons, les $ionnards ont même fait de l’un l’idiot utile de l’autre, aussi bien à l’échelle géopolitique que celle d’un microcosme comme AV !

                                                                          Comme les cons,(**) pour défendre leur apartheid chéri, les $ionnards ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait !

                                                                          Mais, comme avec le hamas, dont ils ont favorisé l’implantation chez les palestiniens pour les diviser, attention au retour de manivelle les apprentis sorciers ! . . .

                                                                          (*) Politisation de la religion musulmane ;
                                                                          (**) Suivant feu M. Audiard.


                                                                        • popov 31 janvier 2020 02:29

                                                                          @QAmonBra

                                                                          Politisation de la religion musulmane ?

                                                                          L’islam est une idéologie politique déguisée en religion depuis son premier jour.


                                                                        • QAmonBra QAmonBra 31 janvier 2020 07:56

                                                                          @popov

                                                                          (. . .) « L’islam est une idéologie politique déguisée en religion depuis son premier jour. »

                                                                          Péremptoirement faux, voire mensonger, car, comme tout racisme, sans aucun discernement ni nuance, comme si l’islam était un bloc monolithique, ce qu’il n’a jamais été dès ses origines.

                                                                          C’est comme si votre contradicteur se faisait une opinion sur le judaisme par le seul $ionisme, ou sur les allemands par le nazisme ! 

                                                                          La quasi totalité des musulmans de toutes nationalités que j’ai cotoyé professionnellement durant 44 ans, n’aimaient pas et n’aiment toujours pas « le mélange de la politique avec la religion ».

                                                                          Même les tchétchènes, (majoritairement soufis) considéraient les barbus « wahabi » et autres « ikhwanes » comme des « mounafiq » (hypocrites) et la cause première de leurs problèmes dans leur pays.

                                                                          Vos affirmations ne sont donc, dans le meilleur des cas, que le fruit de votre ignorance, votre phobie ou, plus vicieux, relevant d’une stratégie propagandiste typiquement $ionnarde et identifiée comme telle. . .


                                                                        • popov 31 janvier 2020 13:16

                                                                          @QAmonBra

                                                                          Non, c’est beaucoup plus simple : mes affirmations relèvent des hadiths. Je ne sais pas si ces hadiths ont la moindre valeur historique, mais elles sont là, accessibles à tous, et n’importe quel prêcheur peut en ressortir n’importe quel passage à n’importe quel moment, suivant son audience et ses objectifs. Et malgré tous les crimes politiques de Mahomet décrits dans ces textes, il est toujours présenté comme le modèle à suivre.


                                                                        • QAmonBra QAmonBra 31 janvier 2020 21:25

                                                                          @popov le $ionnard slave

                                                                          Il n’y a jamais eu d’infaillibilité papale chez les musulmans, ni même de véritable clergé chez les 80% d’entre eux composant le sunnisme, d’où 6 écoles juridiques différentes, en comptant les chiites et les ibadites, se différenciant et s’opposant dans l’interprétation des sourates du coran et des hadiths, quand ils ne s’affrontent pas sur la validité de ces derniers et leur nombre à prendre en compte, pouvant aller de 100 à 3 000 suivant les uns et les autres, mais c’est sans compter sur popov le $ionnard expert coranique et « muhaddith » chevronné qui les met tous d’accord lui !

                                                                          C’est fou le nombre d’islamophobes de tous bords s’improvisant spécialistes en matière d’islam, alors qu’ils sont totalement analphabètes dans une langue sémitique vieille de XV siècles et, cerise sur le gateau, même pas foutus de maitriser la grammaire française. . .


                                                                        • popov 1er février 2020 01:06

                                                                          @QAmonBra

                                                                          et, cerise sur le gateau, même pas foutus de maitriser la grammaire française. . .

                                                                          ...dit-il en oubliant deux accents circonflexes.

                                                                        • popov 1er février 2020 01:13

                                                                          @QAmonBra

                                                                          Oui, je suis nul en langues sémitiques. C’est pourquoi je me réfère aux traductions. À ceux qui connaissent ces langues de fournir les traductions correctes.
                                                                          Et remarquez qu’on ne demande aucune connaissance en langues sémitiques à quelqu’un qui veut se convertir à l’islam. Il a juste à prononcer quelques charabias devant témoins.
                                                                          Une proportion inquiétante de la population islamique est d’ailleurs analphabète dans toutes les langues.


                                                                        • QAmonBra QAmonBra 1er février 2020 10:13

                                                                          @popov le $ionnard comique.

                                                                          Ecrire « les Arabes » avec la majuscule, soutenir mordicus respecter ainsi la grammaire française et faire des remarques sur une prétendue omission d’accents circonflexes, voila m’inclinant a penser avoir tiré le comique de service dans la famille $ionnard !

                                                                          Comme les schtroumpfs, je vais donner à chacun d’entre vous un surnom pour ne pas vous confondre, tellement vous êtes similaires et sévèrement atteint dans la connerie(*) et le mensonge.

                                                                          Un véritable filon pour esprit taquin comme affirmait Dieudo, reste a savoir si vous allez m’amuser longtemps . . .

                                                                          (*) Suivant définition précédemment exprimée.


                                                                        • popov 1er février 2020 15:43

                                                                          @QAmonBra

                                                                          Je ne fais des remarques sur l’orthographe d’un intervenant que si celui-ci en fait sur la mienne.
                                                                          Si vous souhaitez vous instruire, allez voir les règles de votre langue ici.

                                                                          une prétendue omission d’accents circonflexes

                                                                          « et, cerise sur le gateau, même pas foutus de maitriser la grammaire française. . . »

                                                                          doit s’écrire :

                                                                          « et, cerise sur le gâteau, même pas foutus de maîtriser la grammaire française. . . »

                                                                          Ce n’est pas moi qui le prétends, ce sont vos dictionnaires. Alors, si vous voulez me donner des cours de français gratuits, je suis preneur, mais essayez d’être à la hauteur.


                                                                        • kéké02360 29 janvier 2020 13:34

                                                                          météo en Irak : maussade , encore quelques précipitations à prévoir

                                                                          http://french.presstv.com/Detail/2020/01/29/617375/Irak-un-avion-militaire-US-abattu-


                                                                          • Nuke T. AMERS prong 29 janvier 2020 16:57

                                                                            @massada

                                                                            50 ans que les israelien detruise des tunnel 

                                                                            et la seule avancé du plan trump c’ est un tunnel pour dans 50 ans :)

                                                                            vraiment un genie le pote a netahyaou


                                                                            • SEPH SEPH 29 janvier 2020 17:05

                                                                              Un plan de « Paix » a sens unique et bien fragile

                                                                              L’accord du « siècle » proposé par Trump intervient dans les circonstances les moins propices qui soient. En effet :

                                                                              • - Absence des Palestiniens
                                                                              • Tout d’abord, la proposition de règlement du conflit israélo-palestinien que Donald Trump a été établie sans pourparlers avec les Palestiniens. Difficile d’envisager la mise en place sereine d’un plan s’il manque la moitié des interlocuteurs.
                                                                              • De plus,  aucun responsable palestinien n’a été invité à Washington pour discuter du plan avec l’administration américaine. Cela fait deux ans – depuis la décision américaine de déplacer son ambassade à Jérusalem en décembre 2017 – que l’Autorité palestinienne n’a plus aucun contact avec les responsables américains. Lundi, le président Abbas a d’ailleurs refusé un appel de son homologue américain afin de ne pas cautionner cet « accord du siècle ».
                                                                              • - un gouvernement israélien bien fragilisé
                                                                              • Après deux élections législatives, les députés israéliens ne sont pas parvenus à former de nouveau gouvernement. Une troisième élection est convoquée en mars 2020 pour tenter de dégager une nouvelle majorité.
                                                                              • Dans l’intervalle, Netanyahou est maintenu au poste de Premier ministre par intérim. Un statut quelque peu précaire pour négocier un accord international. C’est pourquoi, de façon tout à fait inhabituelle, Trump a également convié à Washington le leader du parti Bleu Blanc, Benny Gantz, arrivé en tête des dernières élections.
                                                                              • - Les deux « duellistes » en mauvaise posture
                                                                              • Les protagonistes principaux de cet accord, Netanyahou et  Trump, apparaissent dans un moment de très grande fragilité, tous les deux aux prises avec la justice de leur pays. Les réunions de lundi ont eu lieu au moment même où le Sénat discutait à Washington de la destitution possible du président américain. Coup de théâtre : le scoop du « New York Times », révélant que le président américain a bien confié à l’ex-conseiller à la sécurité nationale qu’il exerçait un chantage à l’aide militaire auprès des Ukraniens, rebat toutes les cartes dans le procès en destitution au Sénat.(affaire à suivre)


                                                                              C’est un deal entre Israël et les États-Unis. Il n’y a eu aucune collaboration avec les Palestiniens.Ce plan est a sens unique, il est voué a l’échec.

                                                                              D’ailleurs d’après le Courrier International la “vision de la paix” entre Israël et les Palestiniens présentée par Trump suscite un flot de commentaires critiques dans l’ensemble de la presse israélienne.  !!!!!!

                                                                              Ce n’est pas un projet de paix et de prospérité, mais un projet de sanctions et d’annexion.

                                                                              Rappel du Plan de Paix de Trump. :

                                                                              • Le plan prévoit l’annexion à Israël de toutes les implantations juives de Judée-Samarie [Cisjordanie], Jérusalem comme seule capitale d’Israël, l’annexion de la vallée du Jourdain (un casus belli pour les Palestiniens et la Jordanie), des échanges de territoires entre Israël et la Palestine (plusieurs dizaines de milliers d’Arabes israéliens se retrouvant annexés à l’État palestinien et perdant ainsi de nombreux droits), la création d’un tunnel entre Gaza et la Cisjordanie, et la démilitarisation forcée de la Bande de Gaza [administrée par le Hamas].

                                                                              • Jonas 30 janvier 2020 08:33

                                                                                @SEPH (1) 
                                                                                Les Arabes ,ignorent cette discipline appeler « histoire » et peuvent sans preuves ,inventer un passé et un présent , selon leur désir. Un exemple , Le Coran est descendu du ciel, sans tenir compte , que du vivant du prophète , il n’y avait pas de Coran et que c’est 25 ans après la mort du prophète de l’islam , que le troisième calife , qui a formalisé , le Coran que les musulmans ont entre leurs mains. Deuxième exemple, un imam de Gaza, un alphabète et inculte que produit a volonté le sunnisme, déclare que la « Mosquée al-Aqsa a été édifiée , il y a 3000 ans, autrement dit presque 1500 ans avant la naissance du prophète de l’islam ( 570-632) de notre ère. 
                                                                                Si on veut aider les Arabes , il faut , leur envoyer de nombreux  » psychiatres" plutôt que de parler de démocratie, dont ils ignorent tout. 
                                                                                 
                                                                                1) ,Il y a déjà un Etat Palestinien au Royaume de Jordanie , puisque 65 à 70% sont des Palestinien. 
                                                                                Qu’est-ce que la Jordanie ? C’est une partie de la province de la Palestine, car le Royaume de Jordanie est récent . En 1916, le shérif de la Mecque , Hussein ibn Ali déclare la grande révolte arabe contre l’autorité turque. ( Il faut rappeler que les Arabes furent colonisés par les Mamelouks ( 2 siècles) puis par les Ottomans ( + de 4 siècles , ce qu’ils refusent d’admettre et ne parlent que d’une seule colonisation) Après la Première Guerre mondiale et la dislocation de l’Empire Ottoman , les Britanniques obtiennent un mandat sur la province de Palestine. 
                                                                                En 1921 ,La Transjordanie est séparée de la province de Palestine et transformée en Emirat. Les Britanniques , puisque la Palestine était une simple province mettent sur le trône Abdallah 1er , un des fils du shérif Hussein, pour le récompenser du soutien qu’il leur a apporté contre les Turcs. 
                                                                                Ceux que l’on nomme Palestiniens , ne trouvaient rien à dire sur la création du Royaume Hachémite, puisque ce royaume est arabo-musulman et les hachémites issus de la famille du prophète. 


                                                                              • Jonas 30 janvier 2020 09:14

                                                                                @SEPH( 2) 
                                                                                Le monde arabo-musulman , doit cesser de rêver , les yeux fermés , car le réveil pour lui est toujours difficile. Il faut qu’il apprenne à rêver , les yeux ouverts ,son réveil sera  moins pénible. Vu la catastrophe de ces pays sur tous les plans, mis a part la logorrhée arabe bien connue. 

                                                                                2) Absolument SEPH , le gouvernement israélien est fragilisé , ce n’est pas un pays arabo-musulman , qui est solide , et bien planté comme l’actualité nous donne a voir. Il est fragile a cause de cette« P » de « démocratie » que grâce à Allah, vous n’avez pas , dans les pays arabo-musulmans. Concept que vous avez appris à ânonner dans vos pays, sans savoir ce que ce concept demande de temps , de travail , d’éducation et de formation. Vous avalez le mot de « démocratie » comme vous avalez un verre thé à la menthe. 

                                                                                Les Arabes peuvent ,hurler , démocratie ! démocratie ! mais sont ignorants de ce que cela veut dire. Un ventre vide et un cerveau façonné par la propagande , pense d’abord a se nourrir , il s’en f... de la démocratie.

                                                                                << Nous sommes face à un problème culturel , et pas seulement politique. Depuis 1950, les ARABES , n’ont fait que changer de régimes -ils ont organisé des révolutions et remplacé les dirigeants  mais avec chaque changement de leadership ou de régime , la société n’a fait que s’effondrer et se désintégrer davantage . Changer de leadership n’a aucun sens en soi. Ce qui compte c’est de CHANGER L’INFRASTRUCTURE ET LA CULTURE DE LA SOCIETE. La seule manière de le faire , même si cela ne suffit pas ... Nous connaissons tous, et nous continuons de le dire : Nous devons commencer à séparer le RELIGIEUX DU POLITIQUE , du culturel et du social. La deuxième chose que nous devons faire après avoir séparé la religion de l’Etat , est de nous efforcer d’établir une démocratie. 


                                                                              • Jonas 30 janvier 2020 09:47

                                                                                @SEPH (3) 
                                                                                Israël est une démocratie , vivante et prospère , avec certes beaucoup d’imperfections mais , son entourage, lui, est composé de dictatures assoiffées de pouvoir, qui ne prennent même pas le soin d’épargner le sang de leurs « frères », pour le garder.
                                                                                Bachar al-Assad, se délecte de la destruction de son pays, de sa souffrance et du massacre de son propre peuple , Pour cela il fait même appel à deux parrains , les russes et les milices du régime criminel des mollahs.

                                                                                La démocratie est incompatible avec l’islam , parce que l’islam et « Din wa Dawla » c-à-d , religion et Etat. 

                                                                                << L’islam et la démocratie n’ont absolument rien en commun. La démocratie est une notion helléniste-occidentale. L’islam a un concept différent , LA CHOURA ,mais c’est une plaisanterie ... Les conseils de la CHOURA étaient composés de chefs de tribus ,qui ne représentaient pas les gens ordinaires. Donc c’est une plaisanterie. Si ces profondes mesures ne sont pas entreprises , je pense que nous ,ARABES , disparaitrons . Nous disparaitrons en tant que civilisation , car nous n’avons pas d’identité , ( unique) , et nous 
                                                                                N’APPORTONS RIEN A LA CONSTRUCTION DU MONDE.
                                                                                 

                                                                                ( Le poète syrien , ADONIS, lors d’une Convention tenue a Bruxelles , le 22 mai 2016)

                                                                                Mon pauvre SEPH , ce plan n’apporte rien de nouveau , il entérine ce qui existe sur le terrain. La meilleure solution , c’est encore une fois , que les Arabo-musulmans , vivent entre eux ( Jordanie et Palestiniens de Ramallah) 
                                                                                Mêmes moeurs, même religion, mêmes traditions tribales , même langue etc. 


                                                                              • SEPH SEPH 30 janvier 2020 14:58

                                                                                @Jonas

                                                                                Israël n’est pas une démocratie :


                                                                                L’assujettissement des minorités en Israël n’est pas démocratique

                                                                                Le test décisif de toute démocratie est le niveau de tolérance qu’elle est prête à accorder aux minorités qui y vivent. À cet égard, Israël est loin d’être une véritable démocratie.

                                                                                Par exemple, après les nouveaux acquis territoriaux, plusieurs lois ont été adoptées assurant une position supérieure à la majorité : les lois régissant la citoyenneté, les lois sur la propriété foncière, et le plus important, la loi du retour.

                                                                                Cette dernière accorde la citoyenneté automatique à tous les juifs dans le monde, où qu’il soient nés. Cette loi est particulièrement antidémocratique car elle s’accompagne d’un rejet total du droit au retour des Palestiniens – reconnu internationalement par la Résolution 194 de l’Assemblée générale des Nations Unies de 1948. Ce refus interdit aux citoyens palestiniens d’Israël de s’unir avec leurs familles proches, ou avec ceux qui ont été expulsés en 1948.

                                                                                La politique foncière israélienne n’est pas démocratique


                                                                                Aujourd’hui, plus de 90% des terres appartiennent au Fonds national juif (FNJ). Les propriétaires fonciers ne sont pas autorisés à effectuer des transactions avec des citoyens non juifs, et les terres publiques sont prioritaires pour l’utilisation de projets nationaux, ce qui signifie que de nouvelles colonies juives sont construites alors qu’il n’y a pratiquement pas de nouvelles colonies palestiniennes. Ainsi, la plus grande ville palestinienne, Nazareth, malgré le triplement de sa population depuis 1948, n’a pas augmenté d’un kilomètre carré, tandis que la ville de développement construite au-dessus, Haut-Nazareth, a triplé sur les terres expropriées des propriétaires palestiniens.


                                                                                L’occupation n’est pas démocratique

                                                                                Lorsque vous survolez la Cisjordanie, vous pouvez voir clairement les résultats cartographiques de cette politique : des ceintures de colonies qui divisent la terre et découpent les communautés palestiniennes en petites communautés isolées et déconnectées. Les ceintures de judaïsation séparent les villages entre-eux, les villages des villes, et parfois divisent un seul village.

                                                                                Détruire les maisons des Palestiniens n’est pas démocratique

                                                                                Israël a démoli des maisons à partir du premier jour de son occupation militaire de la Cisjordanie et de la bande de Gaza. L’armée a fait sauter des centaines de maisons chaque année en réponse à divers actes commis par des membres individuels de la famille.

                                                                                Lors de violations mineures du régime militaire, jusqu’à la participation à des actes violents contre l’occupation, les Israéliens ont rapidement envoyé leurs bulldozers pour éliminer non seulement des bâtiments physiques mais aussi des foyers de vie. Dans la région du Grand Jérusalem (comme à l’intérieur d’Israël), la démolition était aussi une punition pour l’extension non autorisée d’une maison existante ou le non-paiement des factures.



                                                                                L’écrasement de la résistance palestinienne n’est pas démocratique

                                                                                Amnesty International documente chaque année de manière très complète la nature de l’occupation. Voici ce qui ressort de leur rapport de 2015 :

                                                                                « En Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, les forces israéliennes ont commis des homicides illégaux de civils palestiniens, y compris des enfants, et détenu des milliers de Palestiniens qui protestaient ou s’opposaient à l’occupation militaire continue d’Israël. La torture et les mauvais traitements sont fréquents et impunis.

                                                                                Les autorités ont continué de promouvoir les colonies illégales en Cisjordanie et ont sévèrement restreint la liberté de mouvement des Palestiniens, renforçant encore les restrictions imposées par l’escalade de la violence à partir d’octobre, impliquant des attaques contre des civils israéliens et apparemment des exécutions extrajudiciaires pratiquées par les forces israéliennes. Les colons israéliens en Cisjordanie ont attaqué les Palestiniens et leurs biens en toute impunité. La bande de Gaza est restée sous le blocus militaire israélien qui a imposé une punition collective à ses habitants. Les autorités ont continué à démolir des maisons palestiniennes en Cisjordanie et à l’intérieur d’Israël, en particulier dans les villages bédouins de la région du Néguev/Naqab, en expulsant de force leurs résidents. »



                                                                                L’emprisonnement des Palestiniens sans procès n’est pas démocratique


                                                                                Quant à la torture, le site web fiable
                                                                                Middle East Monitor a publié un article déchirant décrivant les deux cents méthodes utilisées par les Israéliens pour torturer les Palestiniens. La liste est basée sur un rapport de l’ONU et un rapport de l’organisation israélienne des droits de l’homme B’Tselem. Entre autres méthodes, elle comprend des passages à tabac, l’enchaînement de prisonniers à des portes ou des chaises pendant des heures, en leur versant de l’eau froide et chaude, en écartelant les doigts et en tordant les testicules.

                                                                                Un pays qui pratique la torture et l’apartheid sur une minorité peut-il être une démocratie ?

                                                                                source : https://lesakerfrancophone.fr/non-israel-nest-pas-une-democratie

                                                                                Ilan Pappé est un historien israélien. Il est professeur au Collège des sciences sociales et des études internationales de l’Université d’Exeter, directeur du Centre européen d’études palestiniennes de l’université et co-directeur du Centre d’études ethno-politiques d’Exeter. Plus récemment, il est l’auteur de Ten Myths About Israel. Cet article a été publié pour le première fois par Jacobin



                                                                              • Jonas 31 janvier 2020 09:13

                                                                                @SEPH
                                                                                En Israël , la peine de mort n’existe pas , contrairement aux pays arabo-musulmans , même , si tous ne l’appliquent pas , elle existe dans les textes. Dans les textes , en Israël , elle n’existe pas. Donc , les peines de prison sont lourdes. 
                                                                                D’ailleurs , lisez ceci : 

                                                                                Un journaliste Jordanien Youssef Alawnah, , qui a fait de la prison en Israël, déclare  dans une interview a la chaîne de TV, saoudienne :

                                                                                << J’ai honte en tant qu’ARABE de la comparaison entre les prisons israéliennes et ARABES. La bibliothèques , d’une prison israélienne renferme de 30 000 à 40 000 livres>> 

                                                                                -Journaliste : En Arabes ?
                                                                                -Joussef Alawnah :  , Oui, évidemment , ils ont tous les livres importants , des livres d’histoires, des livres contre Israël et contre le sionisme ... Nous avons l’occasion de nous cultiver de lire et d’étudier beaucoup de choses en prison . La prison ressemblait à un institut éducatif. Evidemment les prisonniers ont fait des sacrifices , mais comparativement aux prisons ARABES, je regrette de le dire ... Il ne s’agit pas de prisons. Regardez ce que les ARABES se sont infligés les uns les autres. Les Juifs ont-ils tué autant de Syriens, de  Palestiniens, d’Egyptiens , de Jordaniens , de Libanais d’Irakiens, et autres, que les milices d’Iran , ont tué à Mossoul ou Alep ? NON. Les prisonniers sunnites en Irak ont-ils des livres ? Les prisonniers détenus dans les cachots du régime syriens ... ? 


                                                                              • Jonas 31 janvier 2020 10:10

                                                                                @SEPH
                                                                                Lorsque , l’on veut acheter des fleurs, le bon sens , indique d’aller chez le fleuriste ? Lorsque l’on veut échanger ses points de vue sur la « démocratie » ,le bon sens dicte d’éviter d’aborder le sujet avec un arabo-musulman. Il n’ a pris connaissance de ce concept , que dans le pays où il a immigré. Et puis il ne viendrai , pas à un esprit équilibré , d’aller demander son avis , sur la qualité d’un Bordeaux ou d’un Bourgogne au Cheikh d’Al-Azhar .

                                                                                SEPH, vous n’êtes pas qualifié pour juger d’une démocratie , étant donné ce que vous êtes . Je veux bien accepter , les critiques, sur Israël, d’un Français, Allemand, Anglais, Danois etc mais pas vous., surtout pas vous. 

                                                                                D’ailleurs l’arabo-musulman qui a découvert ce concept de « démocratie » ne cherche pas à savoir s’il est appliqué dans le pays de l’islam.Non la « démocratie » c’est j’ai des droits dans le pays où j’ai immigré et je n’ai aucun devoir.  

                                                                                A l’époque , soviétique , ses habitants votaient avec leur pieds contre le régime , en fuyant , alors que la propagande , vantait les bienfaits du système Aujourd’hui , ce sont les arabo-musulmans , qui votent avec leurs pieds , et certains , se font engloutis par la mer , contre les régimes en place . 
                                                                                 

                                                                                Alors avec quels pays et sur quelles bases un Arabo-musulman peut comparer , israël avec non pas seulement les 21 pays Arabo-musulmans mais aussi avec les 35 pays musulmans non ARABES ? 


                                                                              • SEPH SEPH 31 janvier 2020 12:14

                                                                                @Jonas
                                                                                Arrêtez vos délires vous écrivez n’importe quoi.
                                                                                Vous qui approuvez la torture des Palestiniens est certainement la personne la mieux placé pour nous donner des leçons notamment de démocratie.


                                                                              • Attila Attila 31 janvier 2020 12:22

                                                                                @SEPH
                                                                                «  Arrêtez vos délires vous écrivez n’importe quoi »
                                                                                Je crois que ça ne va pas être possible.

                                                                                .


                                                                              • SEPH SEPH 31 janvier 2020 12:49

                                                                                @Jonas
                                                                                Formellement En Israël , la peine de mort n’existe pas.

                                                                                Mais dans les faits vous oubliez les Palestiniens morts sous la torture, vous oubliez les Palestiniens sans défenses abattus comme des lapins.

                                                                                Par exemple, comment est-il possible que des soldats sur-armés tirent à balles réelles sur des enfants, sur des gens désarmés dont le seul tort est de s’approcher de trop près de la frontière tracée par l’occupant ?

                                                                                C’est un crime contre l’humanité particulièrement monstrueux : 60 enfants tués et plus de 2 300 Palestiniens ont été blessés le lundi 14 mai 2018. combien de balles tirées – une boucherie.

                                                                                 L’armée israélienne a pris l’habitude de nettoyer la Palestine en tirant sur des enfants depuis plusieurs années. Par exemple :

                                                                                - Un soldat israélien tire sur un Palestinien en hurlant joyeusement « Je l’ai frappé, le fils de pute  » https://youtu.be/Vse-NAfEPBk

                                                                                • Plus de 11000 enfants palestiniens emprisonnés ces trois dernières années

                                                                                Sans parler des arrestations arbitraires, les emprisonnements sans jugement,.....

                                                                                Tout ceci est-il acceptable ? Non . Israël n’est donc pas plus une démocratie qu’un État de Droit.


                                                                              • SEPH SEPH 31 janvier 2020 13:47

                                                                                @SEPH

                                                                                Erreur de plume, je corrige :
                                                                                Vous qui approuvez la torture des Palestiniens, vous êtes certainement la personne la mieux placé pour nous donner des leçons notamment de démocratie !!!!.

                                                                                De plus, vous écrivez : "SEPH, vous n’êtes pas qualifié pour juger d’une démocratie , étant donné ce que vous êtes . Je veux bien accepter , les critiques, sur Israël, d’un Français, Allemand, Anglais, Danois etc mais pas vous., surtout pas vous." Pourquoi je suis un sous-homme ?. C’est insultant et délirant.

                                                                                 
                                                                                 


                                                                              • SEPH SEPH 31 janvier 2020 14:18

                                                                                @SEPH

                                                                                De plus, ISRAEL PRATIQUE L’APARTHEID

                                                                                En effet, Netanyahou menace les Palestiniens d’expulsions massives, il le fera d’autant plus facilement que Israël est un état raciste où l’apartheid règne depuis sa création.

                                                                                Ainsi, Jonathan Cook écrivain et journaliste basé à Nazareth, Israël membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine nous apprend que :

                                                                                « Israël a refusé de reconnaître une nationalité israélienne à l’instauration du pays en 1948, faisant ainsi une distinction inaccoutumée entre « citoyenneté » et « nationalité ». Même si tous les Israéliens sont qualifiés « citoyens d’Israël », l’État, lui, est défini comme appartenant à la « nation juive », c’est-à-dire non seulement aux 5,6 millions de juifs israéliens mais encore aux plus de 7 millions de juifs de la diaspora.

                                                                                Le statut spécial de nationalité juive est un moyen pour saper les droits de citoyenneté des non juifs en Israël, spécialement pour le cinquième de la population qui est arabe. Quelques 30 lois en Israël privilégient spécifiquement les juifs, notamment dans les domaines des droits relatifs à l’immigration, à la naturalisation, à l’accès à la terre et à l’emploi.

                                                                                Grâce à l’apartheid, il est donc facile pour le gouvernement Israélien de chasser de leur pays tous les non juifs pour laisser la place aux juifs venus de pays étranger. Le but est de faire d’Israël un État juif peuplé que de juifs, véritable sanctuaire d’une religion qui dérape vers des pratiques sectaires. Israël a pour obsession l’agrandissement de son territoire pour accueillir le maximum de juifs.

                                                                                Ce pays fait régner le terreur autour de lui. Il n’hésite pas à kidnapper des enfants palestiniens pour faire que la peur s’empare des palestiniens.

                                                                                En effet,les forces israéliennes ont arrêté en une année environ 700 enfants palestiniens, et les traduire en cour martiale sous l’inculpation pour jet des pierres sur des véhicules ou des soldats israéliens. 97 pour cent d’entre eux ont été soumis à la torture, et 14 pour cent d’entre eux étant soumis à des agressions sexuelles, ou la menace d’agression sexuelle. Ceci est révélé par la journaliste israélienne Amira Hass, dans un journal « Ha’aretz ».

                                                                                De plus, 1337 enfants assassinés par l’armée israélienne et les colons depuis le soulèvement d’Al Aqsa


                                                                              • Jonas 31 janvier 2020 19:51

                                                                                @SEPH
                                                                                @SEPH ! SEPH ! il faut être réaliste , depuis la création d’Israël , les arabo-musulmans répètent la même litanie, sans aucun résultat concret .

                                                                                Q’un Danois , un Canadien , Australien etc critique Israël , c’est tout fait son droit de le faire , il juge Israël par rapport a son pays, sur tel ou tel sujet , ce qui est normal pour un citoyen d’un pays démocratique. Car c’est par la critique que l’on avance que l’on fait des progrès.

                                                                                 ,Mais ,vous,  arabo-musulman , vos pays sont des chaudrons en ébullition , partout ils se fragmentent , sans parler du nombre de victimes par jour. , Vous voilà en tant qu’immigré , qui a fui son pays par lâcheté , pour ne pas partager le fardeau des difficultés , défendre les Palestiniens alors que vous n’êtes nullement un exemple a suivre. Pays indépendant d’accord ,mais immigré , cela ne colle pas. En quoi vous êtes utile a votre pays ? 

                                                                                 La question que doivent se poser les Arabo-musulmans est la suivante : "

                                                                                Qu’avons nous fait de nos indépendances ?

                                                                                Des femmes et des hommes , se sont sacrifiés ,pour que l’arabo-musulman, cesse être un indigène dans son pays et devienne un citoyen fier et non un immigré chez l’ancien colonisateur. En français cela s’appelle trahir une mémoire. 

                                                                                 Si vous, voulez aider les Palestinien ,  aidez-les par l’exemple en construisant et en développant votre pays. Certains amis Palestiniens sont atterrés par tant d’échecs , politiques , économiques et sociaux.
                                                                                Croyez-moi aucun pays arabo-musulman ne les inspire. 



                                                                              • SEPH SEPH 2 février 2020 15:36

                                                                                @Jonas Pour vous un homme blanc peut critiquer Israël, mais pas un homme basané ou noir !,.C’est du racisme. Vous écrivez n’importe quoi. Que savez vous sur moi ? Suis je blanc, basané, jaune, noir, vert,.... ? Suivant ma couleur ma parole peut être entendue ou elle est mensongère et abjecte Votre éthique est vraiment bien basse.


                                                                              • Jonas 29 janvier 2020 18:48

                                                                                SEPH

                                                                                Une seule solution , pour régler le problème palestinien. D’abord, il faut que tous les pays arabo-musulmans présentent des excusent aux Palestiniens de les avoir trahi par deux fois. Une fois en refusant le partage de 1947, et la seconde , de ne pas avoir recréé un Etat Palestinien , lorsque , ils avaient les territoires de cet Etat  entre leurs mains a la suite de l’armistice de 1949. 

                                                                                 On peut faire des reproches à Israël, certes ,mais Israël est un ennemi, alors que les autres passaient pour des protecteurs et des « frères ». 

                                                                                La solution serait dans la création d’une Confédération ,Jordanie/Palestine , dont les palestiniens représenteraient + de 80%de la population. Non pas un Etat , lorsque que l’on voit la situation catastrophique de certains pays arabo-musulmans, je ne vois pas ce qu’ un 22 Etats , peut apporter de plus, d’autant , qu’ils n’a pas de ressources propres, Sinon , pour la fierté provisoire d’avoir des ministres, des ambassadeurs, des consuls des hauts fonctionnaires etc , mais tout le monde n’aura pass accès a ses fonctions, c’est cela qu’il faut expliquer. Pour la fierté , il faut demander aux immigrés Algériens , Marocains , Tunisiens etc ce qu’ils en pensent . 

                                                                                Je voudrai rendre hommage , a un homme d’Etat , arabo-musulman , un Mandela de son époque , un prix Nobel de la Paix , je veux nommer , le Tunisien Habib Bourguiba. Il a été un vrai chef d’Etat pragmatique et un visionnaire. Il a combattu le pire des colonialisme , la religion et son alliée , l’ignorance. Il avait , vu avant tous les chefs d’Etats , arabo-musulmans , le danger de la religion islamique et ses dérives , notamment en ce qui concerne la situation de la femme. Aujourd’hui , la Tunisie est donnée souvent comme exemple dans ce monde arabo-musulman, pour l’émancipation des femmes. 

                                                                                 Les pays arabo-musulmans ont été injustes envers cet homme, qui était en avance sur eux.. Leur rejet, leur ostracisme et leurs insultes ( spécialité arabe , comme argument) ont affecté cet homme clairvoyant , qui avait préconisé ,la reconnaissance d’Israël afin de créer à coté, un Etat Palestinien.

                                                                                Il avait justifié sa position en évoquant une politique de petits pas, une marche progressive par étapes. Ce grand homme politique arabo-musulman, n’était pas pour le « tout ou rien ». Tout est dans son fameux discours de Jéricho, du mois de mars 1965. C’est-à-dire , avant la défaite cuisante des pays Arabo-musulmans avec la perte de nombreux territoires en leur possession , Gaza, Sinaï , Cisjordanie , Jérusalem-Est et une partie du Golan.

                                                                                Qui avait raison avant tout le monde , les guignols , aujourd’hui , dans les poubelles de l’histoire, les boutefeux , qui ne savaient ni faire la paix ni la guerre où Bourguiba qui avait projeté sur la Palestine son approche de l’indépendance de la Tunisie. 



                                                                                  • QAmonBra QAmonBra 29 janvier 2020 19:48

                                                                                    Les $ionnards & affidés ont obstinément œuvré à leur fin, en transformant le proche et moyen orient en monstrueuse poudrière, attendant l’idiot de service et son allumette : Le vieux con et son arnaque du siècle ? . . .


                                                                                    • popov 30 janvier 2020 12:04

                                                                                      @QAmonBra

                                                                                      Ce sont les Arabes et leur islam qui ont transformé cette région qui fut un berceau de la civilisation en un berceau de la bêtise.


                                                                                    • QAmonBra QAmonBra 30 janvier 2020 21:14

                                                                                      @ popov le $ionnard (slave ?)

                                                                                      La majuscule pour « les Arabes » c’est pour camoufler votre antisémitisme !?


                                                                                    • popov 31 janvier 2020 02:21

                                                                                      @QAmonBra

                                                                                      Non, c’est pour respecter la grammaire française.


                                                                                    • QAmonBra QAmonBra 31 janvier 2020 08:19

                                                                                      @popov

                                                                                      Ah ouais ! Les arabes devient UN nom propre en grammaire française !

                                                                                      Bon sang bien sur ! J’ai affaire à un pigiste $ionnard d’origine « popov »  !

                                                                                      Un de ce million de prétendus juifs installés en apartheid, grâce à Eltsine le pochtron, et que V. Poutine ne désespère pas de rapatrier en Russie, car il est mieux placé que personne pour savoir que « у апартеида нет будущего ! » . . .


                                                                                    • popov 1er février 2020 01:58

                                                                                      @QAmonBra

                                                                                      En français, le mot « arabe » prend une majuscule quand il est utilisé comme substantif pour désigner une population. Il prend une minuscule quand il est utilisé comme substantif pour désigner la langue et quand il est utilisé comme adjectif.
                                                                                      On écrit : 
                                                                                      Les Arabes ont pratiqué l’esclavagisme pendant des siècles.
                                                                                      L’arabe est une langue afro-asiatique.
                                                                                      Les pays arabes sont en retard dans tous les domaines scientifiques.

                                                                                      Et on écrit « Bien sûr ».


                                                                                    • QAmonBra QAmonBra 1er février 2020 12:30

                                                                                      @popov le $ionnard comique

                                                                                      Ah d’accord ! Excusez alors mes carences grammaticales, sans doute en raison d’une courte scolarité, mais comme je vois que vous aimez le formalisme, faute d’assurer fondamentalement, souffrez donc que j’écrive :

                                                                                      Les Français talmudistes ont dominé le « commerce » de la traite dite « négrière » durant des siècles. 

                                                                                      L’hébreu était une langue sémitique quasiment éteinte, avant d’être artificiellement reconstituée par les $ionnard grâce à l’arabe.

                                                                                      Les pays occidentaux ont découvert, entre autres, la philosophie grecque, le zéro, l’algèbre et. . . Le savon aussi grâce aux arabes.

                                                                                      Notre belle langue française, que vous semblez vouloir pratiquer strictement, comporte plus de mots arabes que de gauloiseries et vous parlez souvent arabe sans le savoir.

                                                                                      Et tout cela aussi c’est sûr. . .


                                                                                    • popov 1er février 2020 15:05

                                                                                      @QAmonBra

                                                                                      Et ben vous voyez, on a toujours besoin d’un plus petit que soi. Grâce à ma modeste contribution vous écrirez désormais dans votre langue nationale d’une façon plus correcte.
                                                                                      Ne me remerciez surtout pas.


                                                                                    • popov 1er février 2020 16:03

                                                                                      @QAmonBra

                                                                                      Les Arabes (ou plutôt les Perses instruits par d’autres que les Bédouins) nous ont effectivement transmis l’algèbre et le zéro qu’ils ont trouvés en Inde. Je salue cette contribution au développement des sciences occidentales.
                                                                                      Mais qu’est-ce qu’ils ont fait les Arabes avec le zéro et l’algèbre ? Rien. Ils se sont couchés dessus. Enfin, pas tout-à-fait. Le zéro, ils s’en sont servis pour tenir le morceau de tissus qu’ils portent sur la tête. Et aussi pour compter le nombre de prix Nobel de physique du monde islamique, qui est exactement zéro.


                                                                                    • QAmonBra QAmonBra 1er février 2020 22:17

                                                                                      @popov le $ionnard

                                                                                      Les arabo-musulmans ne brulaient pas les livres comme vos ancêtres catholiques, quand ces derniers ne les soustrayaient pas à la connaissance du public, en les stockant dans leur poussiéreuses bibliothèques vaticanes !

                                                                                      Ces descendants de bédouins déjà richement métissés, comme leur langue et alphabet, à d’autres peuples, sémites ou non, cherchaient et formaient des traducteurs pour connaitre leurs contenus et faisaient de multiples copies, qu’ils diffusaient, comme le coran, au 4 coins du monde musulman de l’époque .

                                                                                      Ils avaient bon nombre de défauts, mais ne pratiquaient pas la rétention de connaissances comme vos dits religieux, ils partageaient le savoir, conscients de ce qu’ils devaient aux civilisations précédentes même non musulmanes.

                                                                                      C’est ainsi que vos étudiants en médecine venaient se former dans leur universités, et fondèrent à Montpellier une des deux premières facultés de médecine en occident, proche de l’Espagne, afin que les médecins chrétiens restent en contact et continuent d’échanger avec leurs maîtres et collègues maures. 

                                                                                      Quand Samarcande, Bagdad ou Cordoue, pour ne citer que ces villes, disposaient de tout à l’égout,(*) bibliothèques, hôpitaux, bains(*) et éclairage publics, vos ancêtres se faisaient doucher à l’urine et l’étron, en passant sous les fenêtres, et se torchaient le cul avec le premier poussin passant à portée !

                                                                                      Quand les gamins du plus perdu des villages musulmans apprenaient, au minimum, à lire et compter à la madrassa locale, grâce à l’iman du coin et d’un coran bien sûr, faute de wikipédia, souvent unique livre mais accessible à tous

                                                                                      contrairement à la bible, même après l’imprimerie de Gutenberg, les peuples européens pataugeaient dans l’analphabétisme.

                                                                                      La roue de l’Histoire et de la civilisation tourne, le monde arabo-musulman vit à son tour actuellement, en accéléré, son XIV siècle, comme le monde chrétien a vécu le sien dans les conditions qu’on sait, alors cessez donc de vous ridiculiser auprès des connaisseurs, en dévaluant et méprisant systématiquement l’apport de la civilisation arabo-musulmane à l’humanité.

                                                                                      La Renaissance de l’occident, préambule au siècle dit des lumières, ainsi que la richesse de la langue française, lui doivent beaucoup que cela dérange votre islamophobie ou non.

                                                                                      La science et le savoir sont comme un flambeau olympique, que les peuples portent tour à tour dans l’Histoire où, à l’échelle d’une vie humaine, tout jugement est dérisoire, bien orgueilleux, imbus d’eux mêmes et donc cons a en mourir sont ceux croyant le garder indéfiniment. . .

                                                                                      P.S. Merci pour les majuscules mais, contrairement à vos précédentes remarques, je n’avais donc pas tort d’en mettre à Islam, Judaïsme, Christianisme etc, c’est peut être le mot Islam qui vous faisait tiquer. . .

                                                                                      (*) Empruntés aux romains qui l’ont eux mêmes copié sur les grecs. . .


                                                                                    • popov 2 février 2020 03:43

                                                                                      @QAmonBra

                                                                                      Islam ou islam


                                                                                    • Jonas 2 février 2020 10:06

                                                                                      @QAmonBra
                                                                                       Les bédouins ne brûlaient pas les livres , parce que à l’époque du prophète , il n’y avait pas de livres, tout était verbale , car tout était mémorisé. 

                                                                                      Le Coran, le livre saint de l’islam, dit que le prophète Muhammad était illettré ( Ummi, en Arabe). Donc , si le prophète , que tous les musulmans veulent imiter. Tous l’ont imité ,jusqu’à l’illettrisme , même. ( le retard se ressent encore aujourd’hui) 

                                                                                      A l’époque du prophète , l’Arabie était constituée de tribus qui se massacraient et faisaient des razzias , pour s’agrandir , d’ailleurs l’expansion de l’islam s’était faite par l’épée et le sang et non par la distribution de fleurs. 

                                                                                      << Il faut avoir le courage de le dire , nous avons colonisé et esclavagé les autres . Bien avant les Portugais ;>> @QAmonBra , c’est votre compatriote algérien, l’écrivain Rachid Boudjedra , qui le dit. 



                                                                                    • popov 2 février 2020 10:49

                                                                                      @QAmonBra

                                                                                      Je salue l’engouement pour la connaissance qui a saisi le monde islamique au cours des premiers siècles de l’islam. S’ils avaient continué sur cette voie, ils auraient marché sur la lune au XVIIe siècle.

                                                                                      Mais voilà, ils n’ont pas pu continuer car les savants ont été rattrapés par l’islam.
                                                                                      Craignant que toute cette science nouvelle finisse par faire douter des « miracles » de Mahomet, le grand intellectuel islamique de l’époque, Al Ghazali, a inventé une métaphysique dite occasionnaliste qui nie le rapport entre cause et effet.

                                                                                      Une fois cette métaphysique adoptée, la recherche scientifique apparaissait vaine et a été abandonnée. La recherche en mathématiques a continué quelque temps parce qu’elle menaçait moins les « savants islamiques », puis elle a à son tour disparu.


                                                                                    • Cyril22 2 février 2020 11:24

                                                                                      @popov
                                                                                      Excellente synthèse sur le thème « grandeur et décadence »


                                                                                    • QAmonBra QAmonBra 2 février 2020 13:30

                                                                                      @ popov le $ionnard.

                                                                                      C’est bien dans le second sens que j’entends le mot et pas seulement pour cette religion, méconnaissant la subtile homonymie, je suis flatté que la grammaire française le confirme.

                                                                                      Pour juger l’Islam, vous me faites encore et toujours état du processus qui m’est bien connu de décadence où l’obscurantisme idéologique, instrumentalisant une lettre toujours imparfaite, quand elle n’est pas caviardée, prend le dessus sur l’esprit transcendant ayant vu Ibn Rochd, Omar Khayyam et bien d’autres illustres penseurs musulmans, commencer a avoir des problèmes avec les tartufes de leur temps, et ce dès l’âge d’or de la civilisation arabo-musulmane.

                                                                                      Par divers aspects, ce processus récurent de l’Histoire des civilisations, ressemble à ce qu’a connu le christianisme, à partir du moment ou ce dernier est devenu l’idéologie d’état de l’empire romain.

                                                                                      Toute comparaison gardée, c’est aussi ce que traverse actuellement le Judaïsme avec ce fléau qu’est le $ionisme, conformément à la parabole d’un nazir prophétisant que les premiers seront les derniers.

                                                                                      Si je raisonnait comme vous, ni l’Islam ni aucune religion n’aurait un quelconque mérite à mes yeux, malgré l’apport indiscutable qu’elles ont apporté à leurs civilisations respectives.
                                                                                      C’est comme si fort de la lampe à halogène dont je dispose aujourd’hui, je ne fais que critiquer la lampe à huile des anciens, sans m’interroger sur le fait que chacun d’eux pouvait fabriquer ou réparer sa modeste loupiote, alors que j’en suis incapable pour la lampe surpuissante que je crois posséder !

                                                                                      Séparément, politique et religion peuvent être un fléau, le mix des deux constitue toujours une mixture hautement toxique et malfaisante, c’est ce que n’ont cessé de me répéter, avec leurs mots, les centaines d’ouvriers musulmans de diverses origines, m’ayant fait l’honneur de partager le pain et le sel durant 44 ans. . .


                                                                                    • popov 2 février 2020 13:52

                                                                                      @QAmonBra

                                                                                      ni l’Islam ni aucune religion

                                                                                      Dans ce cas, vous parlez de l’islam, la religion, et il faut une minuscule.
                                                                                      On ne compare pas une civilisation (l’Islam) avec une religion.
                                                                                      Vous ne comprenez donc pas ce que vous lisez ?
                                                                                      « islam », c’est la religion
                                                                                      « Islam », c’est la culture ou l’aire géographique

                                                                                      Cela vous semble-t-il intolérable qu’en français on n’utilise pas une majuscule pour les noms de religions ? Ou faudrait-il, selon vous, faire une exception pour l’islam ? 

                                                                                      Ceci dit, je suis assez d’accord avec votre dernier paragraphe sur le mix religion-politique. Malheureusement, dans la plupart des pays de l’OCI, l’islam est encore la religion d’état, comme l’était le christianisme dans l’empire romain ou le shintoïsme dans le Japon d’avant-guerre.


                                                                                    • QAmonBra QAmonBra 2 février 2020 14:32

                                                                                      @Jonas le pigiste $ionnard tunisien

                                                                                      Le premier et unique texte religieux de l’Histoire de l’humanité, rendant licite l’esclavage de nos frères humains à la peau sombre est inscrit dans la torah, donc l’ancien testament, et confirmé dans le talmud pauvre ignare !

                                                                                      Au point d’influencer même votre grand penseur talmudiste de l’époque andalouse, Moshé Ben Maïmon, dit Maïmonide en occident, se faisant le chantre de la supériorité du « blanc » sur le « noir », considérant ce dernier comme une créature supérieure au singe mais inférieure à l’humain !

                                                                                      L’Islam est si raciste, que le premier mouadhane (muezzin) de l’Histoire musulmane était un « noir » nommé Bilèl, un des premiers disciples du prophète et vous avez encore perdu une occasion de taire vos conneries ! . . .


                                                                                    • QAmonBra QAmonBra 2 février 2020 15:59

                                                                                      @QAmonBra

                                                                                      Ok pour cette majuscule mal placée, non la religion musulmane n’est pas une exception pour moi, mais quand je pense à l’Islam, comme pour le Christianisme et d’autres, je pense toujours culture et civilisation, la croyance religieuse m’est secondaire et puis quelle croyance ?

                                                                                      Aucune des religions dites monothéistes ne constitue un bloc monolithique, que ce soit dans la doctrine ou même le culte.

                                                                                      Effectivement, la civilisation arabo-musulmane n’en a pas encore fini avec son moyen âge, il passera toutefois bien plus vite que celui des chrétiens, en raison de l’accélération sensible de l’Histoire mais aussi des grandes contradictions qu’elle doit affronter.

                                                                                      Il y a deux ans, lors de vacances à Djerba en Tunisie, grâce à un ami retraité tunisien, j’ai eu le plaisir et le privilège de discuter longuement avec des tunisiens juifs, mais aussi avec des musulmans ibadites, cousins religieux et ethniques des mozabites algériens et des omanais, tous difficilement rencontrables en France, quasi introuvables dans le BTP, car tous traditionnellement de grands commerçants.

                                                                                      Cela a été encore un autre monde, une autre face de la civilisation arabo-musulmane que je découvrais in vivo, j’ai eu même droit a un véritable cours privé et amical d’Histoire par des gens s’exprimant, avec l’accent arabo-berbère, dans un français irréprochable et maîtrisant totalement leur sujet !

                                                                                      Je ne me fais donc aucun souci pour l’avenir de cette civilisation, car elle possède en elle toute la richesse et les ressources humaines, pour accoucher d’une renaissance qui étonnera tous ceux la croyant finie, car en Histoire comme en chimie, (mot d’origine arabe)« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». . .


                                                                                    • Cyril22 2 février 2020 16:21

                                                                                      @QAmonBra
                                                                                      «  la civilisation arabo-musulmane n’en a pas encore fini avec son moyen âge »
                                                                                      Sauf qu’il y a une différence entre le moyen âge il y a près de dix siècles à l’époque où toute l’humanité était obscurantiste, et une survivance du moyen âge aujourd’hui, à l’époque où le reste de l’humanité est développée.
                                                                                      Une civilisation se compare TOUJOURS avec les autres civilisations de la même époque, pas avec celles du passé -ou alors pour noter une évolution, une stagnation ou une régression. Louer les lumières passées ne fait que rendre plus flagrante l’obscurité présente.


                                                                                    • QAmonBra QAmonBra 2 février 2020 18:18

                                                                                      @Cyril22

                                                                                      (. . .) « à l’époque où toute l’humanité était obscurantiste, »

                                                                                      Archi faux et typique de l’égocentrisme occidental, durant le moyen âge occidental, d’autres civilisations étaient plus avancées, dont l’arabo-musulmane ne vous déplaise et elle n’était pas la seule.
                                                                                      Prenez au moins le temps de lire tous les échanges avec popov ou documentez vous avant d’affirmer n’importe quoi.

                                                                                      (. . .)« où le reste de l’humanité est développée. »(. . .)

                                                                                      Les occidentaux ont provoqué deux guerres mondiales et je ne sais combien de guerres de colonisation, décolonisation et d’agression, avec leur cortège d’environ une centaine de millions de morts à ce jour et ils continuent !
                                                                                      L’humanité n’a jamais été aussi proche d’un ultime conflit mondial, de son extinction et vous appelez cela du développement !?

                                                                                      Si vous croyez sincèrement que l’occident, aujourd’hui plus que jamais, a une quelconque valeur d’exemplarité pour les autres civilisations passées ou présentes, c’est que vous n’êtes qu’un vulgaire suprémaciste qui, comme tous ceux qui vous ont précédé, la joue donneur de leçons.

                                                                                      Vous êtes de ceux qui entre le colonisateur et le colonisé, l’oppresseur et l’opprimé, prétendent l’objectivité en les renvoyant dos à dos, véritable imprimatur au droit du plus fort, bref, tout simplement du fascisme. . .




                                                                                        • QAmonBra QAmonBra 30 janvier 2020 23:10

                                                                                          @u $ionnard « arabo-musulmanophobe » qui se reconnaitra.

                                                                                          Ce discours honorant le « Mandela de son époque », n’est exprimé et connu que par les tunisiens « bourguibistes », c’est a dire une certaine bourgeoisie tunisienne, aucunement par le 1er $ionnard venu, d’où la question qui, comme l’article, dérange : Juif tunisien ou l’inverse ? . . .


                                                                                          • Jean Keim Jean Keim 2 février 2020 11:09

                                                                                            Tant que dans les consciences perdurera l’idée de l’appartenance à une race, tant qu’une idéologie quelconque guidera des consciences, des conflits sans nombre existeront sur notre planète.

                                                                                            Toute analyse qui se base sur les idées qui dominent les conflits du monde ne fait qu’entretenir le désordre, en Palestine il est impossible de faire vivre ensemble juifs et arabes, mais il est possible que des êtres humains s’y côtoient pacifiquement, ce qui est d’ailleurs la seule manière sensée de vivre en tant qu’êtres humains.

                                                                                            La majorité des êtres humains est atteinte d’aliénation mentale, et notamment de psychopathie.


                                                                                            • Cyril22 2 février 2020 11:21

                                                                                              Bon, on ressort les mêmes poncifs de part et d’autre.

                                                                                              Ainsi dans les 4 « cartes » en tête de l’article, la première représente un dominion, pluri-ethnique et pluri-religieux, c’est donc tout sauf l’état d’un des deux peuples.

                                                                                              Chacun des deux peuples revendique la totalité pour soi, en référence à l’histoire millénaire du roi David ou séculaire de l’imperium du calife. 

                                                                                              Le principe du partage de 1947 correspondait à l’équité, chacun des deux peuples désirant un état-nation correspondant à sa culture et son histoire collective.
                                                                                              Après le refus des uns puis des autres, des guerres et des tensions, le « processus d’Oslo » avait fait naitre un espoir, qui a été à deux doigts de se concrétiser à Taba en 2001, mais les maximalistes des deux camps l’ont fait capoter par la pression sur leurs dirigeants. Les « propositions de Riyad » en ont repris l’esprit, ainsi que la demande de reconnaissance de l’Etat Palestinien à l’ONU, sur la base de la limite territoriale de l’armistice de 49 -référence frontalière de l’admission d’Israël à l’ONU-.

                                                                                              Les premières « fuites » sur le plan de Trump avaient semblé moins déséquilibrées que ce qu’il a finalement dévoilé le 28 janvier, les réactions à l’époque défavorables du gouvernement israélien avaient d’abord surpris Trump qui s’était alors demandé s’ils voulaient vraiment la paix, mais sous l’influence des ultras de son entourage, son plan a été mis au diapason israélien. Il ne s’agit donc absolument pas d’une base possible de discussion, et ça a même conduit les autorités palestiniennes à couper les relations. Mais les dirigeants israéliens considère qu’il s’agit d’un blanc seing pour des annexions puisque les appels à la retenue des précédents présidents étasuniens ont été levés.



                                                                                              • Cyril22 2 février 2020 16:40

                                                                                                @QAmonBra
                                                                                                Désolé à mon tour, mais je vous renvoie dos à dos avec Massada, chacun revendique tout pour son camp.

                                                                                                La position de l’Autorité Palestinienne tout comme celle de la Ligue Arabe -avec les propositions de Riyad- acceptent le principe d’un partage, et la référence de la « ligne verte », parce qu’il n’y a de politique qui vaille que si elle est fondée sur les réalités.

                                                                                                Cela n’a rien à voir avec le plan de Trump, élaboré par ses conseillers ultranationalistes israéliens, qui ne peut pas constituer une base d’accord, c’est l’entourloupe du siècle (notamment concernant l’annexion des quartiers arabes de Jérusalem, des enclaves coloniales, l’imperium sur le Jourdain...). Trump le sait bien, il ne croit plus lui-même à ce plan, mais c’est une manip électoraliste pour capter l’électorat juif et protestant-vétérotestamentaire


                                                                                              • SERA SERA 2 février 2020 12:39

                                                                                                De nombreux sionistes, dont Massada, et ceux en particulier impliqués personnellement dans la guerre Israëlo – Palestinienne ne peuvent être des interlocuteurs, je signifie par là que tout dialogue avec eux est inutile.

                                                                                                Lorsqu’une personne atteinte de maladie mentale se retrouve en crise, qu’un gamin hyperactif se frappe la tête contre le mur, pleure, gémit, hurle, lorsque qu’une personne est sous un choc émotionnel, venant de perdre un enfant, d’avoir perdu des proches dans un attentat, une guerre, etc. Lorsqu’une personne a, inconsciemment, subi un lavage de cerveau qui n’oriente d’office son esprit et ses réflexions que dans une seule direction, une seule certitude, elle ne peut entendre un argument qui contredit son schéma mental ou est submergé par la sphère émotionnelle.

                                                                                                Ainsi en est-il des fanatiques de toutes sortes.

                                                                                                J’émets l’hypothèse que des passages de la Bible rapportent des faits historiques, d’autres non, moi aussi. Recouper plusieurs textes révélés permet d’accéder à un peu de discernement pour ce faire.

                                                                                                De mes lectures et relectures de ces textes révélés je déduis :

                                                                                                1. Yahvé, soit Dieu, Allah (ainsi que Jehova, Brahma…) enseigna les hébreux, par leurs prophètes, la justice, l’amour, l’humilité, l’inclusion ; comme cité plus haut.
                                                                                                2. Le peuple hébreux, peuple juif plus tard fut le peuple élu par Dieu pour répandre cet enseignement à toute l’humanité, et non pas pour s’estimer élu, seul et unique, éternellement dans un monde de goys, devant rester tel. Non pas pour faire perdurer la croyance d’être « supérieur » à autrui de par la naissance, concept de la divinité de pharaon ou bien du droit divin d’office attribué au roi.

                                                                                                Concept que l’on peut même intégrer quasi inconsciemment quand la naissance nous à fait riche et puissant, ce qui est valable pour tout un chacun, je crois, d’expérience.

                                                                                                1. De nombreuses erreurs, méfaits et trahisons sont relatés dans la Bible, de la part de rois bien souvent mais aussi du peuple, à l’égard de Yahvé.
                                                                                                2. Parmi celles-ci, il en est une probablement censurées par les hautes instances religieuses et politiques ou invisible tout simplement aux esprits encore insuffisamment matures du moment, à savoir la conquête sanglante de Canaan par Josué, « Dieu ayant donné la terre promise à Israël ».

                                                                                                Trahissant tous les enseignements de Yahvé de paix, de conquêtes pacifiques par accords comme les premiers musulmans trahirent, eux aussi Allah en ayant recours à la violence à l’extrême et non, seulement en situation de défense fatidique, les chrétiens qui fomentèrent, entre eux, les deux pires guerres que le monde a connu et autres malédictions, les hébreux finirent (ou continuèrent ?) de perdre leur statut de peuple élu.

                                                                                                Yahvé, Dieu, Allah, définitivement, ne fait que souffrir des oppressions, tortures, guerres, horreurs, blessures, morts que des humains ne cessent d’infliger à d’autres humains.



                                                                                                • simazou 2 février 2020 14:39

                                                                                                  @SERA
                                                                                                  Vous êtes ce qu’on appelle un débile incontinent, allez raconter votre salade sur le souk de Marrakech et vous serez pendu sur le champ avec la tête entre les jambes. J’espère que vous connaissez au moins la chanson de Doris Day, Que Sera Sera pour que la pendaison soit rapide comme le train qui sonne trois fois.


                                                                                                • SEPH SEPH 2 février 2020 15:11

                                                                                                  @simazou

                                                                                                  Faute d’arguments vous insultez. Si on n’est pas dans votre schéma de pensées alors on est un moins que rien, un debile ,.......

                                                                                                  Vous considérez les Palestiniens comme des sous-hommes . C’est du racisme.


                                                                                                • QAmonBra QAmonBra 2 février 2020 16:15

                                                                                                  @SEPH

                                                                                                  Dans le style « faire l’âne pour avoir du son », ce $ionnard d’origine nord africaine est un spécialiste !
                                                                                                  Il faut donc éviter de lui en donner et il ira braire ailleurs !


                                                                                                • Kylo REN 42 Pazillon des zîles Number5 2 février 2020 16:22

                                                                                                  @QAmonBra

                                                                                                  Espèce d’enculé, tu diras à la bande d’enculé-e-s -divins ou pas - que je rebaisse déjà à la bourse de la Vie !

                                                                                                  Si à l’ouest rien de nouveau désormais, je repasse en Elric, et pas pour faire du tricot !!!!!!

                                                                                                  Capiche, M’Bala ? (et amuse toi à esquiver, tu vas voir l’effet STORMBRINGER pour de bon en prem’s ! - - - )


                                                                                                • Kylo REN 42 Pazillon des zîles Number5 2 février 2020 16:39

                                                                                                  @Chiure de Botte ritale totale 42 fillette

                                                                                                  Tu me reload mon avatar gentil papillon &#129419; de &#127468;&#127477; , ou je fais vraiment un carnage !? smiley ?


                                                                                                • Kylo REN 42 Pazillon des zîles Number5 2 février 2020 16:41

                                                                                                  @Pazillon des zîles Number5

                                                                                                  Putain de cul de bite de merdre, moi chaussette je suis bel et bien le seul être vivant à jamais avoir été trafiqué de tous les temps !!!!!!!

                                                                                                  Arnaud mon maître, pleaaaaase ! smiley


                                                                                                • Kylo REN 42 Pazillon des zîles Number5 2 février 2020 16:59

                                                                                                  @Pazillon des zîles Number5 in the deepest vert by the ShawShaw Pepper way !

                                                                                                  Vous croyez que je joke, Rose 1, 2, 3, etc ?

                                                                                                  Arnaud BERNIER c’est le rien, l’erreur fatale, vous ne (re)trouverez jamais, la peau d’âne « parfaite ».

                                                                                                  Alors arrêtez de vous doigter le minou pénélopement pour rien, je suis partout... dans l’amour que vous porterez ou pas dans la plus infime des choses.

                                                                                                  Et pour le peau d’âne qui glande à Guîtres, il continue à glander comme un pauvre malheureux à cause de vous toutes et pas seulement à cause de sa « sœur » la Nature !

                                                                                                  Pschitt !

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON

    Auteur de l'article

    SEPH

    SEPH
    Voir ses articles



    Publicité



    Les thématiques de l'article


    Palmarès



    Publicité