• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Par delà le Brouillard de la désinformation...

Par delà le Brouillard de la désinformation...

 

C’est le 24 février que Vladimir Poutine a déclenché ce qu’il a appelé « une opération militaire spéciale...pour démilitariser et dénazifier l’Ukraine ». Les médias bourgeois de l’Occident se sont empressés de dénoncer les objectifs mis en avant comme autant de prétextes fallacieux. Ils ont entonné et repris en choeur un refrain vilipendant la propagande du Kremlin et ses allégations mensongères sur l’existence d’une prétendue nazification de l’Ukraine. Mickael McFaul, l’ancien ambassadeur de Washington, n’ a pas été en reste, affirmant benoîtement :« Il n’y a pas de Nazis en Ukraine ». Les grands médias ont battu le tambour pour que cela soit bien clair pour tout le monde, la judaïté du président ukrainien étant sensé suffire à démontrer la vacuité de cette accusation à tous ceux qui ne cherchent pas à voir plus loin que le bout de leur nez..

 

article de Gabriel Rockhill publié le 30 mars 2022

par Liberation News, journal du Parti pour le Socialisme et la Libération : PSL (Etats-Unis)

 

L’application mise à nier l’existence du fascisme et l’activité de groupes nazis en Ukraine sert à vendre plus facilement au public une thèse simpliste, en calquant sur la situation présente les repères installés dans la conscience collective sur les causes de la seconde guerre mondiale : Poutine serait le nouvel Hitler ; il s’attaquerait sans vergogne au gouvernement ukrainien épris de liberté, et aux populations innocentes qui le soutiennent. Présenter les choses de cette façon aide à canaliser l’opinion pour obtenir un soutien inconditionnel au gouvernement de Zelensky, à l’Otan et aux puissances impérialistes de l’Occident. De cette façon, le déclenchement d’une guerre « humanitaire » devient acceptable pour le public quand bien même il s’agirait, en réalité, d’une agression armée brutale de l’Otan contre la Russie, une intervention susceptible de déclencher la troisième guerre mondiale. Chacun comprendra que, dans un tel contexte, la présentation de toute analyse un tant soit peu élaborée de l’histoire et des manifestations du nazisme dans cette partie du monde, prenant en compte les réalités concrètes, objectives de l’Ukraine d’aujourd’hui, vaudra à leurs auteurs d’être aussitôt traités de poutinistes, et à leurs explications d’être rejetées puisque non conformes à la version pré-mâchée des médias et gênantes pour la propagande de guerre du pouvoir en place.

 

Mais, si l’on s’attelle sérieusement à l’analyse approfondie des situations complexes du terrain, on est amené à constater qu’il y a une longue histoire d’ancrage et de développement du fascisme en Ukraine, dérive que les Etats-Unis ont facilitée et entretenue de diverses façons. Cela ne veut pas dire pour autant que le fascisme domine dans tout le pays, ni même dans chacun des secteurs où il sévit et se développe (l’armée et les forces para-militaires, le parlement, la société au sens large, etc...). Cela ne veut pas dire non plus qu’on n’est pas en droit de contester l’invasion du pays par les forces armées de la Russie, ni qu’on est obligé de croire et de souscrire à l’objectif princeps de « dénazifier l’Ukraine » mis en avant par Moscou. On peut très bien comprendre et reconnaître que le fascisme est véritablement présent en Ukraine et néanmoins dénoncer la décision de Poutine de déployer les troupes russes dans le pays.

 

Petit condensé de l’histoire des nazis, de l’Otan et de l’Ukraine

Pour bien comprendre le conflit en cours, il est important de se rappeler que Russes et Ukrainiens ont entretenu autrefois des rapports plutôt bons, du temps où la Russie et l’Ukraine appartenaient toutes deux au groupe des quinze républiques de l’URSS. L’un des principes constitutifs de l’URSS était le libre choix des différentes républiques d’appartenir ou pas à l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques. La situation a changé brutalement en 1941 quand les nazis ont envahi l’URSS et se sont emparés d’une grande partie du territoire de l’Ukraine.

Selon Jean-Paul Himka, le quart des victimes de l’holocauste résidaient en Ukraine, et les nationalistes ukrainiens d’extrême droite furent étroitement associés aux atrocités commises par les nazis. L’Organisation des Nationalistes Ukrainiens (l’OUN) et la force armée qui l’appuyait (l’UPA : l’armée des Insurgés ukrainiens) participèrent directement aux actes barbares des génocidaires : « Au cours de l’été 1941, les milices de l’OUN ont été des agents essentiels des violences perpétrées à l’encontre des populations juives ; L’OUN aidait au recrutement des branches des services de police qui fournissaient au unités mobiles allemandes chargées d’éliminer les Juifs les tueurs dont elles avaient besoin. Elles s’appliquaient en même temps à infiltrer ces services. En 1943, des milliers de ces policiers ont choisi de quitter les rangs de la police allemande pour rejoindre les insurgés de l’OUN inféodée à l’extrême droite nationaliste ukrainienne. Cette année-là, l’UPA a liquidé tous les Juifs qui avaient survécu aux campagnes d’élimination les plus importantes de 1942. » Selon Ian Sayer et Douglas Botting, « la part prise par l’OUN à l’extermination des Juifs et autres [indésirables] a été très importante. C’étaient eux qui exécutaient le sale boulot des forces opérationnelles des pelotons d’extermination ( comme la mise à mort des enfants...) , ce qu’elles ont continué à faire après la guerre sous la houlette des Etats-Unis. »

Il est en effet avéré que, durant la période de l’après-guerre, le gouvernement des USA a recruté discrètement un nombre considérable de collaborateurs nazis pour étoffer les rangs du réseau anticommuniste international, truffé d’éléments fascistes, qu’il s’appliquait à déployer à travers le monde. L’auteur bien connu John Loftus estime qu’en 1952, on avait déjà fait venir aux Etats-Unis des centaines, voire des milliers de collaborateurs nazis recrutés en Biélorussie, en Ukraine, dans les Etats-Baltes, et dans les Balkans, bien d’autres ayant été dûment initiés et rendus opérationnels pour être aussitôt répartis dans d’autres pays de tous les coins de la planète. La cellule de contre-espionnage CORE pilotait de son côté l’opération « Anyface »(monsieur tout le monde…), assurant la protection du chef de l’OUN, l’organisation fasciste des nationalistes ukrainiens. Il s’agissait surtout d’empêcher la justice des Soviets de s’emparer de Bandera dont la collaboration avec les nazis était connue de tous, et d’empêcher les juges de l’entendre et de lui faire rendre des comptes. Mykola Lebed est le Nazi ukrainien de plus haut rang qui ait foulé le sol des Etats-Unis . Il était le chef des Services de la Sécurité Nationale du pays aux ordres de Bandera. Frank Wisner, le chef des opérations secrètes de la CIA, a reconnu qu’en 1951, pas moins de vingt quatre autres membres des Services de Sécurité de l’OUN ou de Bandera se trouvaient aux Etats-Unis, certains ayant conservé leurs fonctions, d’autres pas.

Les services de renseignements de Washington ont collaboré étroitement avec diverses organisations du même type, regroupant d’anciens collaborateurs nazis, pour mener en URSS des campagnes visant à répandre la terreur, et pour y organiser des assassinats. En 1951, selon Wisner, « plus de 35 000 agents de la police secrète russe (le MVD et le MKGB) avaient déjà été tués par l’OUN et sa branche armée depuis la fin de la deuxième guerre mondiale ».

Comme en atteste l’opération Gladio, l’Otan était totalement engagée dans la guerre contre le communisme. Sous l’égide de la CIA et du MI6 (Services Secrets britanniques), l’Otan assura le recrutement et l’entraînement d’une véritable armée secrète, la plupart des recrues étant des nazis ou des fascistes notoires. Selon la Commission d’Enquête mise en place par le Sénat italien pour enquêter sur le réseau Gladio, « il apparaît sans l’ombre d’un doute que des éléments de la CIA ont entrepris, dans la seconde moitié des années soixante, une opération de grande envergure, ne reculant devant rien pour contrer la propagation et le développement de la gauche contestataire à l’échelle de tout le continent européen ». Des assassinats ciblés et l’organisation d’attaques terroristes sous faux-drapeau faisaient partie des moyens employés. Ces crimes étaient mis sur le dos des communistes afin de terrifier les populations, de leur faire accepter les raids qui étaient organisés contre les communistes, et de les amener à soutenir des gouvernements d’extrême-droite.

C’est Lyman Lemnitzer, le commandant suprême des forces alliées de l’Otan en Europe de 1963 à 1969, qui donna le feu vert au lancement de l’Opération Northwoods en 1962. Le déclenchement effectif de cette campagne n’eut jamais lieu , le Président John F. Kennedy ayant refusé d’y apposer sa signature. Il s’agissait d’organiser des attaques terroristes sous faux-drapeau contre des citoyens américains, et de les coller sur le dos de Cuba, pour justifier l’invasion de l’île par les Forces Armées des Etats-Unis.

Le mandat exercé par Lemnitzer à la tête du Comité Militaire de l’Otan a chevauché celui d’Adolf Heusinger, l’un des nombreux dirigeants officiels de haut rang des groupes fascistes et nazis intégrés dans l’armée et les Services de Renseignement américains. Heusinger a exercé les fonctions de Président du Comité Militaire de l’Otan de 1961 à 1964. Avant cela, il s’était vu confier par Hitler le poste de Chef d’Etat-Major Général des armées nazies. L’Otan ne s’est donc pas contentée de recruter des nazis pour faire le sale boulot des armées secrètes mises sur pied pour conduire les campagnes de terreur et de haine ourdies contre les communistes. Certaines de ces recrues ont été intégrées directement aux postes de commandement les plus élevés de l’Otan, ce qui ne laissait planer aucune ambiguïté sur l’orientation politique de cette organisation.

 

Le coup d’état du Maidan

Tout au long des années qui ont suivi, les Etats-Unis ont poursuivi leur étroite collaboration avec les fascistes ukrainiens pour parachever les campagnes de déstabilisation déclenchées sans répit contre l’URSS. Selon Michael Douglas Smith, spécialiste du renseignement et ancien membre de la CIA, cette dernière (la CIA) n’a pas cessé de s’affairer au développement et au renforcement de groupes fascistes en Ukraine au cours des soixante-dix dernières années.

L’exécution du coup d’état du Maidan de 2014, entamée fin 2013, s’est appuyée sur les brigades de choc de l’extrême droite, tels les groupes fascistes du Secteur Droit et les ultra-nationalistes du parti Svoboda. Ces groupes ont activement contribué à la chute du gouvernement de Victor Yanoukovitch, l’ensemble de l’opération ayant été ouvertement soutenue par les puissances impérialistes de l’Occident (les Etats-Unis et l’Europe). Trois des membres du parti Svoboda ont été d’emblée installés au gouvernement mis en place aussitôt après le coup d’état, tandis que la Présidence du Parlement était confiée pour cinq ans à Andrei Paruby, le co-fondateur du Secteur Droit. Svoboda a bien essayé d’adoucir ses traits d’organisation nazie. C’est néanmoins resté un parti foncièrement anti-communiste et ultra-nationaliste d’extrême droite, chantant les louanges du collaborateur nazi Stepan Bandera, le leader politique et théoricien de la branche militante de l’OUN fasciste (l’organisation des nationalistes ukrainiens).

 

C’est le groupe d’extrême droite Patriotes d’Ukraine , fondé en 2005, et l’Assemblée Sociale Nationale, fondée en 2008, un autre groupe d’extrême droite basé à Kiev, proche de Svoboda, qui ont créé ensemble le Bataillon Azov en 2014. L’ASN était connue pour ses actions agressives menées à l’encontre des minorités. Le bataillon Azov, le Secteur Droit et les autres milices fascistes ont joué un rôle très important, à bien des égards, dans la consolidation du nouveau gouvernement issu du coup d’état, ne répugnant pas à organiser des violences urbaines contre la Gauche, à organiser des campagnes d’intimidation contre les politiciens pas suffisamment coopérants avec le nouveau pouvoir. Ces groupes ont également à leur actif la mise sur pied de camps d’endoctrinement pour les enfants les plus jeunes comme pour les plus grands, des pressions exercées sur le gouvernement pour l’obliger à modifier les programmes scolaires, pour interdire l’usage de la langue russe, pour ré-écrire l’histoire officielle du pays. Ce climat de violences urbaines et d’intimidations a culminé le 2 mai 2014 avec ce que certains ont appelé « la pire atrocité commise par les nazis depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale », quand (au moins) quarante deux manifestants de gauche de la ville d’Odessa ont péri carbonisés dans l’enfer de l’incendie allumé dans le bâtiment des Syndicats où ils s’étaient réfugiés pour échapper à leurs poursuivants.

C’est la perpétration de cette opération de changement de régime qui a conduit au déclenchement d’une guerre civile dans le Donbass, dans la partie orientale de l’Ukraine. Quand les séparatistes pro-russes de cette région se sont opposés au gouvernement fasciste de Kiev et se sont proclamés indépendants, les marionnettes du nouveau pouvoir fantoche se sont révélées incapables de l’empêcher. Alors, on a lancé le bataillon Azov et ses milices fascistes contre les séparatistes du Donbass. Ces hostilités ont conduit, au bout du compte, quatorze mille personnes à la mort, avant que Poutine ne reconnaisse l’indépendance des deux républiques du Donbass et ne déclenche l’invasion de l’Ukraine par les Forces Armées Russes en février 2022 pour protéger ces populations. Durant toute cette période (de 2014 à 2022), le bataillon Azov a bénéficié du soutien d’Arsen Avakov, le Ministre de l’Intérieur du gouvernement de Kiev, mais aussi des armes et de l’entraînement militaire des Etats-Unis. Les résultats obtenus par le bataillon Azov, dans sa confrontation avec les indépendantistes pro-russes, lui ont valu d’être pleinement intégré dans la Garde Nationale de l’Ukraine en 2014, le propulsant du coup au rang de corps constitutif de l’état.

Cinq anciens responsables du renseignement et de la sécurité nationale ont révélé qu’en 2015, « un programme d’entraînement secret fonctionnait aux Etats-Unis pour assurer la formation d’agents des forces d’élite ukrainiennes pour l’organisation d’opérations spéciales, et pour la formation d’agents d’autres branches des services de renseignement ». La même année, le congrès a validé une loi budgétaire « assignant des centaines de millions de dollars au soutien économique et militaire de l’Ukraine, cette loi budgétaire ayant fait l’objet d’un aménagement spécial pour autoriser l’affectation de ces fonds à la milice nazi du bataillon Azov opérant en Ukraine ».

Puisque le fait de savoir si le bataillon Azov et les autres milices nationalistes d’extrême droite étaient nazifiés ou pas, et à quel point, a été beaucoup discuté, ça vaut la peine d’observer que la Chambre des Représentants des Etats-Unis a reconnu en 2015 qu’ Azov « est une organisation néo-nazie ». Bien que le bataillon Azov ait quelquefois nié qu’il adhérait pleinement à l’idéologie nazie, « il y a une débauche de swastikas et d’ autres insignes nazis tant sur les corps que sur les uniformes des membres de cette troupe ». Leurs uniformes arborent l’emblème de la rune du loup (WolfsAngel) qui ressemble à une swastika sur fond jaune. En 2015, le porte-parole du du régiment Azov, Andrei Diachenko, affirmait que « dix à vingt pour cent des membres du groupe étaient nazis ». Il semble qu’il ait fait cette déclaration pour dissiper les craintes d’une nazification endémique de son organisation. Quoi qu’il en soit, même si on se réfère aux faibles pourcentages admis, il en découle nécessairement que tous les autres membres du bataillon étaient des collaborateurs des Nazis.

Qu’Azov et les bataillons similaires souscrivent ou pas à 100 % à l’idéologie nazie, il est essentiel de bien comprendre que leur orientation fondamentale est clairement fasciste : Ils reçoivent des subsides des éléments réactionnaires de la classe capitaliste pour financer des milices recourant à la violence, organisées en marge de l’état, quelquefois pleinement intégrées dans l’appareil d’état, qui sont foncièrement ultra-nationalistes, racistes, pro-capitalistes et anti-communistes. Andrei Biletski est bien placé pour comprendre l’idéologie qui les anime puisqu’il a lui-même assumé la direction du groupe des Patriotes Ukrainiens et de la SNA, et qu’il a également commandé le bataillon Azov avant de siéger au Parlement Ukrainien de 2014 à 2019. A l’occasion d’une interview, il s’est expliqué en ces termes : « La mission historique de notre nation, à ce moment critique de notre histoire, est de conduire l’ultime grande croisade, celle de toutes les races blanches du monde, qui décidera de leur survie. Une croisade engagée contre les sous-hommes des races inférieures regroupées derrière les Sémites » . (terminologie conforme à l’idéologie nazie).

L’ancrage du fascisme dans l’Ukraine d’aujourd’hui

Le fascisme est installé dans la classe capitaliste qui régente le pays ; il s’est fixé sur des groupes para-militaires ; il s’est incrusté dans l’armée ukrainienne, au parlement, et dans divers secteurs de la société. Mais, lui reconnaître un rôle dominant dans chacune de ces sphères serait surévaluer son implantation et son influence. On ferait pareillement erreur en ne prenant pas garde à la réalité de son implantation, à l’influence qu’il est capable d’exercer, aux soutiens qu’il trouve auprès du gouvernement de Zelenski et auprès des forces impérialistes à l’extérieur du pays.

A l’occasion du scrutin de 2019 prévu pour renouveler les élus du Parlement (la Rada), Svoboda s’est allié à d’autres organisations d’extrême droite, se fondant avec elles dans un même parti. Rassemblaient ainsi leurs forces le Secteur Droit, le Corps National, l’Initiative Gouvernementale de Dimitri Yarosh (DIYA) et le parti Svoboda. Ils ont obtenu 2,15 % des suffrages, score inférieur aux 5 % nécessaires pour enlever au moins un siège. A l’occasion de ce même scrutin, Vladimir Zelensky, le chef du parti Serviteur du Peuple, défendait une plateforme anti-corruption. Les grands médias le présentaient comme un centriste. Son groupe obtint 124 des 225 sièges affectés au niveau national et 130 élus sur 225 au niveau des circonscriptions. (il fallait 226 élus au moins pour obtenir la majorité des 450 sièges à pourvoir).

Le parti de Zelenski a emprunté son nom à une série télévisée appréciée par les Ukrainiens en désamour de l’élite oligarchique du pays, alors que le pouvoir mis en place après la révolution de 2014 s’avérait incapable d’assainir le marigot politicien et la situation du pays. Dans ce feuilleton télévisé, le comédien professionnel Zelenski n’endossait nul autre rôle que celui du Président de l’Ukraine ! Son ascension extraordinaire à la présidence, à la vitesse de l’éclair, a eu beaucoup à voir avec la notoriété que lui conférait son statut d‘acteur talentueux, phénomène qui n’a, en fait, rien d’exceptionnel, comme en attestent les carrières d’un bon nombre de marionnettes politiques des démocraties bourgeoises de l’Occident. Il a, par ailleurs, bénéficié d’appuis financiers privés importants, tout particulièrement de l’oligarque milliardaire Kolomoysky, son pourvoyeur de fonds le plus important.

Kolomoïsky est l’un des actionnaires du groupe médiatique 1+1 dont la chaîne diffusait le feuilleton télévisé « Serviteur du Peuple », une série qui semble, a posteriori, n’avoir été qu’une campagne de propagande de longue haleine. C’est également le groupe de presse qu’il contrôle qui a pris en charge la sécurité de l’acteur et toute la logistique des déplacements liés à sa campagne politique, dont quatorze trajets allers et retours effectués jusqu’à Genève et Tel Aviv, le point d’ancrage principal de Zelenski. Le dévoilement des opérations financières secrètes que les « Pandora papers » ont étalées en pleine lumière a permis de mettre en évidence la toile d’araignée des intérêts croisés, des placements offshore et des arrangements financiers qui lient Zelensky et Kolomoïsky.

Kolomoïsky est aussi l’un des soutiens financiers les plus importants des milices d’extrême droite qui sévissent dans la partie orientale de l’Ukraine. Les bataillons Azov et Aïdar, deux des heureux bénéficiaires de ces libéralités, ont été accusés de nombreux crimes de guerre haineux dans le Donbass au long des huit dernières années. Kolomoïsky financerait également « les bataillons de volontaires Donbass, Dnepr 1 , Dnepr 2 ». Quand il a été nommé, en mars 2014, Gouverneur de sa région de résidence à Dnipropetrovsk, il a fortement contribué à l’écrasement des forces séparatistes du secteur en déboursant plus de dix millions de dollars pour mettre sur pied le bataillon Dnipro ( autre appellation du Dnepr 1).

On estimait, en 2015, qu’il y avait une trentaine de milices nationalistes qui combattaient les séparatistes dans l’est de l’Ukraine. Avec le soutien financier d’oligarques comme Kolomoïsky et Serhiy Taruta, (le milliardaire gouverneur de la région de Donetsk, financeur du bataillon Azov), elles constituent une force para-militaire opérationnelle qui appuie au besoin les soldats de l’armée ukrainienne. La Russie a émis un mandat d’arrêt contre Kolomoïsky en 2015 pour »organisation de l’assassinat de populations civiles » vu le soutien financier qu’il apporte aux militants de ces groupes criminels.

L’acteur « présidentialisé » par l’oligarque milliardaire Kolomoïsky s’est bien gardé de réprimer si peu que ce soit les milices de l’extrême droite nationaliste qui font étalage de leur idéologie fasciste et de leurs emblèmes nazis. Zelenski ne les a pas seulement laissé se livrer à leurs turpitudes en toute impunité, il a établi des lien étroits entre son administration et des fascistes ouvertement déclarés. L’un d’entre eux, Dimitri Yarosh, l’un des anciens dirigeants du Secteur Droit et fidèle partisan du collaborateur nazi Bandera, a déclaré en novembre 2021 qu’il avait été nommé conseiller du Commandant en Chef des Forces Armées de l’Ukraine. Peu de temps après, Zelenski a décoré le commandant du Secteur Droit, Dmytro kotsyubaylo, du titre de Héro de l’Ukraine. Le premier mars de cette année, il a nommé au poste d’administrateur régional d’Odessa un ancien commandant du bataillon Aïdar : Maksym Marchenko, un individu accusé d’ avoir perpétré des crimes de guerre au Donbass. Il y en a tant, qu’on ne compte plus les liens que le gouvernement Ukrainien et l’armée nationale de l’Ukraine ont tissés avec les milices fascistes de l’extrême droite nationaliste.

Appliquées comme elles l’ont été à renforcer les pouvoirs et les leviers des groupes fascistes, les autorités ukrainiennes l’ont été tout autant pour retirer aux partis communistes leur droit de participer aux élections de 2015 et pour édicter des lois nouvelles de « décommunisation » : Ces lois interdisent l’exhibition de symboles soviétiques et abrogent le statut spécial du 9 mai, date à laquelle était célébrée chaque année la victoire remportée par l’Union Soviétique contre l’Allemagne nazie lors de la seconde guerre mondiale. Les nouvelles lois édictées vont faire disparaître du paysage toutes les références à « la Grande Guerre Patriotique », comme l’appelaient les soviétiques, pour les remplacer par des termes moins évocateurs et plus anodins : « la deuxième guerre mondiale ».Sera de même désormais interdit le déploiement du drapeau de la victoire soviétique. Des milliers de rues, de jardins publics, et même des villes doivent changer de nom. Des dizaines de milliers de rues ont déjà été rebaptisées. Près de mille localités, (Villes et villages) ont été traitées à la même enseigne. Ce projet culturel anti-communiste de grande ampleur, extrêmement coûteux, a conduit parallèlement à l’enlèvement de plus de deux mille statues et monuments. Les nombreuses protestations se sont révélées impuissantes à empêcher cela et le gouvernement a refusé de révoquer ces nouvelles dispositions règlementaires. Dans un article publié le 21 mars 2022 sur le site peoples’dispatch, Abdul Rahman estime que la répugnance de Zelensky à cibler les groupes d’extrême droite avec la même sévérité que celle exercée à l’encontre des groupes prétendument pro-russes, atteste de l’influence que les premiers cités exercent sur le choix du cap et sur la conduite des affaires du pays.

On remarquera aussi les actes symboliques importants mis en scène à la gloire des militants de l’extrême droite nationaliste et des collaborateurs nazis, signaux qui sont autant d’encouragements au développement et à la propagation des idées et des préceptes du fascisme dans certaines couches de la société ukrainienne. Zelensky en a donné un exemple édifiant lorsqu’il a déclaré, le 18 avril 2019, dans une interview accordée à RBC-Ukraine : « Certains sont incontestablement des héros. Stepan Bandera est considéré comme un héro par une partie des Ukrainiens. C’est cool et c’est normal. Il fait partie de ceux qui ont défendu la liberté de l’Ukraine. » Zelensky a également défendu publiquement le footballeur Roman Zolzulya, supporter déclaré du Bataillon Azov, lorsque sont apparues des photos qui le montraient en compagnie du collaborateur nazi Stepan Bandera, ce qui lui valut d’être accusé accusé d’être un nazi, lui aussi. Pour Zelensky, le footballeur Roman Zolzulya est « un vrai patriote ». Son ancien Premier Ministre, Oleksiy Honcharuk, y est allé de ses encouragements, lui aussi, n’hésitant pas à honorer de sa présence un concert néo-nazi organisé par le groupe fasciste C14, allant même jusqu’à monter sur scène à leurs côtés.

On ne sera donc pas surpris de découvrir que l’Ukraine est le seul pays qui se soit joint aux Etats-Unis et au Canada, pour voter contre la résolution présentée au vote des délégués de l’Assemblée Générale des Nations Unies appelant à « lutter contre la glorification du nazisme et du néo-nazisme et de toutes autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie ainsi que l’intolérance qui y est associée ». [note du traducteur : Tous les pays de l’UE se sont abstenus.] De nombreux médias ont participé à la diffusion de la propagande nazie qui imprègne l’ensemble de la société ukrainienne. En 2014, un journaliste de Hromadske TV a appelé ouvertement au génocide dans le Donbass, déclarant notamment : » Il y a une certaine partie de la population qui doit être exterminée ».

Le 13 mars de cette année (2022) le présentateur TV ukrainien Fahruddin Sharafmal a lancé un appel enflammé au génocide et à l’assassinat des enfants russes pendant l’une des émissions matinales de la chaîne 24. Campé devant la caméra, avec en arrière plan la photographie du nazi notoire Adolf Eichman, il a déclaré ceci :« Je prends la liberté de citer Eichman qui expliquait que, pour détruire une nation, il faut d’abord détruire les enfants. Il faut procéder ainsi parce que, si vous tuez les parents, les enfants grandiront avec l’idée de les venger . Si vous tuez les enfants, ils ne grandiront pas et cette nation sera anéantie. » Et il a poursuivi ainsi : »Si j’ai l’occasion d éliminer des Russes, je le ferai sans la moindre hésitation. Vous dites que je suis un Nazi. J’adhère entièrement à la doctrine défendue par Adolf Eichman, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour m’assurer que vous et vos enfants, vous ne puissiez plus vivre sur cette terre. Vous devez comprendre que l’objectif n’est pas la paix mais la victoire du peuple ukrainien. Nous avons besoin de cette victoire. Et si nous devons vous massacrer, vous et toutes vos familles, jusqu’au dernier, je serai le premier à m’y employer. » La chaîne 24 appartient au conglomérat médiatique TRK Lux media. Elle est contrôlée par la richissime femme d’affaires Kateryna Kit-Sadova et son mari Andriy Sadovyi, l’actuel maire de Lvov et ancien chef du Parti de L’Autonomie.

Dernièrement, Zelensky a pris prétexte de l’invasion russe pour interdire onze partis politiques, y compris le parti d’opposition le plus important (« la plateforme d’opposition-Pour la vie », détentrice de quarante trois des sièges du parlement ), et pour mettre les dirigeants du parti communiste en état d’arrestation. Dans la même foulée, prétendant ainsi combattre « les campagnes de désinformation » de la Russie, il a pris le contrôle de l’information, en regroupant toutes les chaînes de la télévision nationale autour d’une « plateforme de communication stratégique unique centralisant la diffusion des informations « . De son côté, le Ministère des Affaires Etrangères de l’Ukraine est désormais connecté directement à un réseau international d’entreprises de relations publiques, pour mener au mieux la guerre de la communication, en conservant le contrôle de la diffusion des infos dont la circulation est permise. Selon l’un des hauts responsables de l’Otan, » ceux-là sont vraiment des as de la communication stratégique (stratcom), de l’utilisation des médias, des opérations d’influence, (info-ops : collectes d’infos et diffusion de propagande ) et des opérations de soutien à l’info militaire (psy-ops / guerre psychologique) ».

L’expérience professionnelle acquise par Zelensky, du temps où il était acteur, lui aura sûrement été d’un grand secours pour la mise en place et la conduite de toutes ces opérations de propagande. Finalement, il veut présenter son gouvernement comme celui d’un pays de la liberté et de la démocratie, autrement dit, un petit sosie des puissances impérialistes sur lesquelles il est aligné, alors même qu’il soutient ouvertement des milices fascistes, qu’il reçoit des subsides des gros bonnets capitalistes réactionnaires également financeurs des bataillons nazis, qu’il glorifie les collaborateurs nazis et les figures de l’extrême droite nationaliste, qu’il encourage la propagation du fascisme, qu’il interdit les partis politiques, qu’il exerce un contrôle étroit sur les contenus et la diffusion de l’information.

 

L’ampleur internationale de la menace fasciste

L’Ukraine apparaît sans doute à bien des ressortissants des Etats-Unis comme un territoire lointain sans lien apparent avec la politique conduite aux Etats-Unis, un monde dont ils ne se préoccupent guère. Pourtant, c’est bel et bien un important foyer du développement global de la mouvance fasciste. Selon Aljazeera, « les soutiens internationaux du Bataillon Azov sont nombreux, et l’Ukraine est devenu l’un des nouveaux foyers du développement de l’extrême droite dans le reste du monde. Il est prouvé que des hommes provenant de trois continents différents ont été accueillis dans les centres d’entraînement du Bataillon Azov pour s’approprier son idéologie et acquérir une expérience combattante. » Dans un rapport d’enquête publié au début de l’année 2021, l’hebdomadaire Time inférait des observations recueillies qu’Azov est « beaucoup plus qu’une milice. Ce groupe dispose de son propre parti politique. Il contrôle deux sociétés d’édition. Il organise des camps d’été pour les enfants. Il a sous ses ordres une milice citoyenne , connue comme la [Milice Nationale], qui patrouille les rues des villes ukrainiennes aux côtés de la police officielle de l’état. […] Sa branche militaire dispose de deux bases d’entraînement et d’un arsenal important qui va des drones aux pièces d’artillerie, en passant par les véhicules blindés. » Récapitulant tout ça pour répondre aux reporters de la revue, la responsable du groupe Azov pour les contacts internationaux, Olena Semenyaka, s’était exprimée en ces termes : : « On peut dire que c’est un mini-état à l’intérieur de l’état . »

 

Dans l’article de Time du 7 janvier 2021 évoqué plus haut, Ali Soufan (ancien agent du FBI qui connaît bien Azov) estimait que « plus de 17 000 combattants étrangers, originaires de 50 pays différents, avaient séjourné en Ukraine au cours des six dernières années. » En 2019 des membres du Congrès ont adressé une lettre au Département d‘Etat, lettre dans laquelle ils dénonçaient « le lien patent qui existe entre les actes terroristes commis aux Etats-Unis et le Bataillon Azov ». En 2018, dans un affidavit du FBI (déclaration sous serment), il est stipulé que « le groupe Azov « aurait participé à l’entraînement et à la radicalisation des organisations suprémacistes blanches basées aux Etats-Unis ». Cela concernait notamment le RAM, (Rise Above Movement, l’un des partis suprémacistes blancs, dont plusieurs membres avaient été inculpés pour des « attaques violentes et des agressions sur des contre-manifestants » lors de rassemblements organisés en divers endroits Etats-Unis , incluant celui qui avait été convoqué à Charlottesville les 11 et 12 août 2017 par le groupe Unir la Droite (3 morts, 35 blessés, 18 arrestations et 2 procès).

Le fascisme et le nazisme marquent incontestablement de leur empreinte la société ukrainienne. Cela a été amplement documenté. S’il est important d’en prendre la juste mesure pour se forger une compréhension nuancée du conflit en cours entre la Russie et l’Ukraine, cela n’implique pas qu’il faille pour autant soutenir l’intervention militaire décidée par Poutine, qui a de terribles conséquences pour un grand nombre de travailleurs et de gens innocents.

Finalement, il ne faudrait pas perdre de vue que l’Administration Biden, qui s’est fait élire en se présentant comme un rempart contre l’enracinement et l’expansion du fascisme aux Etats-Unis , s’applique, en réalité, à poursuivre la politique américaine de soutien à l’un des principaux foyers de propagation du fascisme dans le monde. Cela démontre clairement que la bataille contre le fascisme ne doit en aucun cas se limiter au cadre national. Elle doit s’inscrire dans un cadre international et aller de pair avec un engagement résolu et inébranlable dans la bataille anti-impérialiste.

 

Source : https://www.liberationnews.org/nazis-in-ukraine-seeing-through-the-fog-of-the-information-war/

article de Gabriel Rockhill publié le 30 mars 2022

par Liberation News, journal du Parti pour le Socialisme et la Libération : PSL (Etats-Unis)

 

Traduction : Gérard Jeannesson

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.15/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • sylvain sylvain 29 avril 10:57

    @MAUGISMICHEL
    Si vous estimez que le kremlin ment, il suffirait de réfuter un seul. mensonge.
    Ce que vous n’avez jamais essayé de faire dans aucun de vos commentaires.

    Le kremlin ment quand il dit que l’ukraine est un pays de nazis, que ce n’est même pas vraiment un pays, qu’il y vient pour libérer les ukrainiens, que l’opération spéciale se déroule bien.... c’est assez évident, dans mes commentaires ou ailleurs .

    Ce sont les USA qui ont commencé la guerre contre la Russie, depuis bien avant 2014.
    Ces deux là nous pourissent la vie depuis 45 avec leur guerre, quand a savoir qui a commencé, ce n’est pas si évident quand on sait que les bolcheviks étaient financés par les allemands, capitalistes et nationalistes avant même leur accession au pouvoir

    Si Poutine avait voulu faire la guerre, au sens de l’OTANAZIE, elle aurait été terminé dès la première semaine. Il suffisait d’employer la méthode que vous préférez : celle du CARPETTE BOMBING

    Vu la gueule de certaines ville ukrainienne, on en est pas loin, et cette guerre est loins d’être finie


  • sophie 29 avril 11:35

    vous pensez que si nous sommes sur AVX c’est pour lire des copiés collés de merdias,


    • yakafokon 29 avril 11:36

      @doctorix, complotiste
      Le problème, c’est justement que le calibre des armes légères est resté le même, pour l’Ukraine comme pour la Russie, du moins en ce qui concerne le AK 47 Kalachnikov ( 7,62 43 mm ), l’arme la plus largement utilisée !


    • Gasty Gasty 29 avril 12:22

      @sophie

      Vous faites erreur, il ne s’agit pas de « Libération », le merdia français ami de le Monde, Ouest-france et bien d’autre encore...


    • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 29 avril 13:11

      @sylvain

      « Le kremlin ment quand il dit que l’ukraine est un pays de nazis, que ce n’est même pas vraiment un pays, qu’il y vient pour libérer les ukrainiens, que l’opération spéciale se déroule bien.... c’est assez évident, dans mes commentaires ou ailleurs » .


      Vous ne faites qu’une affirmation, aucune réfutation des affirmations démontrées de Poutine.

      Il faut un certain culot de croire que l’on sait raisonner à affirmer des contrevérités,

      Depuis tout petit, mes prof de math m’on expliquer qu’une réfutation d¡une affirmation CE FAIT Â PARTIR DES TERMES USËS DANS L’AFFIRMATION que l’on prétend réfuter. C’est à dire à partir de ses mérites propres.


      Si je dis que 2 + 3 = 8, vous pouvez dire que je mens. Mais vous n’avez rien réfuter en disant que je mens et en présentant 2 + 3 = 10.


      Dans « vos commentaires et ailleurs »,  je ne bois aucun raisonnement,


      Je vous conseille de lire l’excellent site de Thierry Messan, et de la excellente Christelle Néant. 


      vous confondez avec les villes du Donbass bombardées depuis 8 ans par les nazis Ukrainiens avec l’ACCORD de Macron, supposé garant des accords de Minsk.


    • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 29 avril 13:48

      @sophie

      « copiés collés de merdias »,

      Bonjour Sophie

      peut-être devriez-vous prendre le temps de lire les articles avant de les commenter....


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 29 avril 15:36

      @cettegrenouille-là
       
       Je pense que c’est cette phrase qui peut induire en erreur sur le contenu de la suite :
       ’’ Les médias bourgeois de l’Occident se sont empressés de dénoncer les objectifs mis en avant comme autant de prétextes fallacieux. Ils ont entonné et repris en chœur un refrain vilipendant la propagande du Kremlin et ses allégations mensongères sur l’existence d’une prétendue nazification de l’Ukraine.’’
       
      Je propose : «  Ils ont entonné et repris en chœur un refrain vilipendant la soi-disant 

      propagande du Kremlin et ses allégations prétendument mensongères sur l’existence d’une hypothétique

      nazification de l’Ukraine.’’
       


    • sylvain sylvain 29 avril 16:53

      @Francis, agnotologue
      whoah le mec aurait osé dire que le kremlin peut mentir .
      C’est incroyable de pouvoir proférer de telles allégations .Le kremlin ne ment jamais, n’a jamais menti et ne mentira jamais .
      Putain d’ukronazis ! La grenouille était en fait un crapaud !


    • Attila Attila 29 avril 17:00

      @sylvain
      Quelle plaie ce parasite qui n’arrête pas de flooder avec des messages sans aucun intérêt de niveau de cour de récréation.

      .


    • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 29 avril 17:06

      @Francis, agnotologue


      [Je propose : «  Ils ont entonné et repris en chœur un refrain vilipendant la soi-disant 

      propagande du Kremlin et ses allégations prétendument mensongères sur l’existence d’une hypothétique

      nazification de l’Ukraine.’’]

      Bonjour Francis. Je reconnais que la formulation de la phrase que tu as relevée peut induire le lecteur en erreur. La rédaction que tu proposes permet effectivement de régler le problème.

      Merci pour ton soutien et tes encouragements

      Cordiales salutations

      GJ
       


    • tonimarus45 29 avril 17:27

      @cettegrenouille-là-apparemment les tartuffes tels que sophie , fergugus, titi ect ont eu la « peau » de christelle neant( elle semble avoir etee censuree) ?????? oui elle n’a pas lu votre article et donc aucune argumentation nie negation de ce que vos affirmez


    • tonimarus45 29 avril 17:29

      @Francis, agnotologue je me joint a vos salutations concernant «  »cette grenouille là«  »


    • NiNi NiNi 29 avril 17:38

      @doctorix, complotiste
      Normalement, une commission d’enquête devrait être diligentée par des neutres ; on peut douter de la neutralité de la plupart des pays d’Europe…


    • voxa 29 avril 18:23

      @cettegrenouille-là

      « la judaïté du président ukrainien étant sensé suffire à démontrer la vacuité de cette accusation »

      Connaissant les ricain démoniaques qui l’ont propulsé au pouvoir il n’est pas impossible que ce soit pour cette judéité alibi qu’ils l’aient choisi...

      Ceci dit, pour Zélinsky l’abruti qu joue du piano avec sa bite ce ne fut pas gratuit :

      Selon le Forum pour la Démocratie, l’un des principaux partis politiques néerlandais, le président ukrainien Volodymyr Zelensky détient à ce jour une fortune personnelle de 850 millions de dollars.

      Il aurait reçu la majorité de cet argent après son élection.

      Le président Zelensky a été élu sur sa promesse de combattre la corruption.

      Bizarrement, j’ai le sentiment qu’il ne vieillira pas bien longtemps...


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 29 avril 18:44

      @cettegrenouille-là
       
      Cordiales salutations également.
       smiley


    • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 29 avril 18:55

      @sylvain

      Je vous offre un peu de grain à moudre.

      Petit rectificatif :
      [On ne sera donc pas surpris de découvrir que l’Ukraine est le seul pays qui se soit joint aux Etats-Unis et au Canada, pour voter contre la résolution présentée au vote des délégués de l’Assemblée Générale des Nations Unies appelant à « lutter contre la glorification du nazisme et du néo-nazisme et de toutes autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie ainsi que l’intolérance qui y est associée »]

      Le vote évoqué ici est celui intervenu le 21 novembre 2014 , neuf mois après le renversement du gouvernement de Kiev par un coup d’état auquel les groupes néo-nazis ukrainiens ont pris une part importante.

      https://www.politis.fr/blogs/2014/11/onu-lutte-contre-la-glorification-du-nazisme-usa-canada-et-ukraine-votent-contre-lue-sabstient-29095/

      L’auteur de l’article évoquait, lui, le vote de l’assemblée des Nations Unies intervenu le 21 décembre 2021 à l’occasion duquel les Etats-unis ont été le seul pays à s’associer à l’Ukraine pour voter contre cette résolution.

      https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/03/17/pourquoi-ukraine-et-etats-unis-n-ont-pas-vote-la-resolution-de-l-onu-condamnant-le-nazisme_6117956_4355770.html

      J’ai confondu les deux dates du vote de cette même même résolution, représentée plusieurs fois au vote de l’AG de l’ONU. Il m’arrive, à moi aussi, de commettre des erreurs.

      Mes excuses à l’auteur de l’article, Gabriel Rockhill, et aux lecteurs, pour cette petite méprise.

      GJ


    • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 19:52

      @cettegrenouille-là
      Merci pour ce billet.
      Je connaissais Gladio, les armées secrètes de l’Otan en Europe de l’Ouest.
      Mais j’ignorais que les USA avaient autant investi en Ukraine pour y recruter des mercenaires pour leurs basses oeuvres.

      Ils ont fait la même chose en Afghanistan.
      Hillary Clinton l’explique devant une commission :
      « Les USA ont créé et financé les Talibans et al Qaïda. ».
      C’était déjà pour combattre l’armée soviétique de l’époque.
      Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont de la suite dans les idées !


    • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 19:59

      @voxa
      il n’est pas impossible que ce soit pour cette judéité alibi qu’ils l’aient choisi...

      Zelensky & Israël :
      Israël se trouve confronté pour la première fois à ce qu’il n’a jamais pu imaginer : le soutien de son protecteur US à son ennemi historique, le nazisme.

      "(...) au sixième jour du conflit, il (Zelensky) accusa la Russie d’avoir bombardé le mémorial de Babi Yar où 33 000 juifs furent massacrés par les nazis. Non seulement, il ne soutenait pas les nazis, mais les Russes effaçaient leurs crimes.


      (...) C’est alors que des journalistes israéliens se rendirent sur le lieu du crime pour constater qu’il n’avait jamais été bombardé. Le président ukrainien avait menti. Puis, le porte-parole du Kremlin, Dmitry Preskov, invita le Mémorial Yad Vashem à envoyer une délégation en Ukraine pour constater de visu, sous la protection de l’armée russe, ce dont le président Poutine parle.etc



    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 29 avril 20:04
      @cettegrenouille-là


      Merci à mon fidèle supporter modérateur pour cet article tellement complet...

      J’ajoute ma petite goutte :

      18 gendarmes français sont à Boutcha pour enquête.
      Certains corps ont une balle dans la tête, une vieille dame en particulier. Bel intérêt pour un soldat russe de tuer une vieille dame...Il en va tout autrement pour un ukro-nazi, on comprend pourquoi. Nourrir l’indignation internationale, un bon placement.
      Nos fins limiers devraient pouvoir nous dire s’il s’agit d’une balle russe ou ukrainienne..
      Or ils parlent d’une balle dans la tête, point.
      Il me semble si c’était des balles russes, on en ferait grand étalage.
      De plus, le réseau voltaire nous informe que l’autopsie ne retrouve pas de balles mais des fléchettes :

      Il s’agit d’une munition qui avait été utilisée à grande échelle durant la Première Guerre mondiale et dans la jungle durant la guerre du Vietnam.

      L’artillerie ukrainienne en avait utilisé contre ses compatriotes du Donbass en 2014.

      Ce rapport contredit la version du gouvernement ukrainien qui avait évoqué des civils tués avec des armes automatiques par les soldats russes.

      https://www.voltairenet.org/article216633.html

      Maintenant, chacun en pensera ce qu’il veut. Si les meurtres sont ukrainiens, on n’est pas près de le savoir. Et s’ils étaient russes, on le saurait déjà, balles russes à l’appui (on peut supposer que les deux parties n’ont pas le même fournisseur).


    • 6russe2sioux SMART MISTER GREEN (DARIUS) 29 avril 20:30

      @cettegrenouille-là

      comme toujours d’ excellent article , et merci d’ accepter mes quelque trollages caricaturaux ...


    • sylvain sylvain 29 avril 21:34

      @Attila
      Quelle plaie ce parasite qui n’arrête pas de flooder avec des messages sans aucun intérêt de niveau de cour de récréation.

      Je vais pas vous laisser entre vous, ce serait pas drole et ça finirait par faire de la consanguinité


    • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 30 avril 00:48

      @sylvain

      Si vous estimez que le kremlin ment, il suffirait de réfuter un seul. mensonge.
      Ce que vous n’avez jamais essayé de faire dans aucun de vos commentaires.

      D’ailleur, réfléchissez. Si l’adversaire ne fait que mentir, pourquoi Poutine devrait il mentir ? Il lui suffit de dire sa vérité et de réfuter les mensonges de l’adversaire. Ce qu’il fait excellemment depuis son arrivée au pouvoir.

      Ce sont les USA qui ont commencé la guerre contre la Russie, depuis bien avant 2014.

      Cela vous le savez, dans votre for intérieur. Beaucoup de paroles ont été dites par Poutine et les ordures de l’Otanazie depuis l’auto élimination de l’URSS par GORBI.

      Vous avez donc de quoi démontrer qui a commencé la guerre. 

      Une guerre, mème si économique, est toujours une guerre.

      Si Poutine avait voulu faire la guerre, au sens de l’OTANAZIE, elle aurait été terminé dès la première semaine. Il suffisait d’employer la méthode que vous préférez : celle du CARPETTE BOMBING, employée en Afghanistan, Irak, Yugoslavia, Libye, Syrie. Panama, Cuba, Normandie, Japon, Dresde, etc... 


    • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 11 mai 09:43

      @cettegrenouille-là

      Merci pour votre accord sur mon article "la lapidation...).
      Je recommande votre présent article et place 5 étoiles.
      L’un de mes frères le recommande aussi.
      Bonne journée.


    • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 12 mai 05:30

      @P.-A. Teslier

      Bonjour. Merci pour votre appui.

      Cordiales salutations.

      GJ


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 avril 11:36

      Merci pour cette analyse qui va dans le même sens que celle-là (cliquez sur le bouton droit de la souris et choisissez l’option « traduire en français).


      • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 29 avril 12:29

        @Séraphin Lampion

        Bonjour Seraphin

        Merci pour le lien et l’article auquel il renvoie.

        Cordiales salutations

        GJ


      • Attila Attila 29 avril 14:28

        @cettegrenouille-là
        Merci pour cet article qui décrit de manière méthodique et détaillée comment on en est arrivé là.
        Un puissant contre-poison contre les bouses de Rosemar, Dugenêt et Grua.
        Un petit oubli parmi les financeurs du Maïdan :
        « Ce week-end, George Soros a confié à Fareed Zakaria de CNN qu’il est responsable de la création d’une fondation en Ukraine qui a contribué en définitive au coup d’État et à l’instauration d’une junte triée sur le volet par le département d’État américain. »
        Article

        .


      • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 29 avril 15:04

        @Attila

        Bonjour Attila

        Merci pour le lien. Merci aussi à Georges Gastaud, du PRCF, qui a attiré mon attention sur cet article en m’invitant à en faire la traduction, ce qui m’a permis de découvrir Gabriel Rockhill, le PSL et « Liberation News » que je ne connaissais pas.

        Bien cordialement

        GJ


      • tonimarus45 30 avril 14:27

        @Attila—bonjour---«  »«  »« comment on en est arrivé là.
        Un puissant contre-poison contre les bouses de Rosemar, Dugenêt et Grua. »«  »« dites vous--- et vous oubliez la sacre »mrd« de »fergugus"


      • charlyposte charlyposte 29 avril 11:45

        Ya de l’eau dans le gaz ? smiley


        • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 20:20

          @charlyposte
          Ya de l’eau dans le gaz ?

          Ya de l’eau, mais fini, plus de gaz russe, il va falloir s’en passer !
          Ou aller vivre en Hongrie, Orban va payer le gaz en roubles.
          Obéir aux USA est dramatique pour l’Allemagne. Pour la banque centrale Allemande, l’embargo sur le gaz russe plongerait le pays en récession !



        • charlyposte charlyposte 29 avril 11:50

          Je propose à cet occident en déclin de remettre deux pattes sur la terre ferme en s’occupant manu-militari de leurs fesses smiley ni plus ni moins smiley


          • slave1802 slave1802 29 avril 11:57

            Merci pour cette retransmission de radio-Moscou !


            • pasglop 29 avril 12:08

              @slave1802
              Merci de nous expliquer en quoi Gabriel Rockhill ou Craig Murray seraient moins crédibles que n’importe quel guignol auto-promu « spécialiste en géopolitique » dont les dignes représentants passent en boucle sur les médias.
              Nul doute que la puissance de vos arguments à venir va changer le cours de l’histoire...


            • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 29 avril 12:57

              @doctorix, complotiste

              « S’il se sent sale, qu’il slave ».

              Si russe c’est qu’il est slave, si slave c’est qu’il se nettoie et si ce n’est toi c’est donc ton frère. 


            • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 29 avril 20:19

              @slave1802
              S’il se sent sale, qu’il slave.
              (je me donne une claque).
              Sans rire, la complexité de votre argumentaire donne à réfléchir.
              Pas comme c’est zozos qui nous bassinent avec des articles de 10.000 mots, juste pour nous embêter. On a quand même autre chose à faire.
              @Lampion
              Votre article est très émouvant.
              Mais, comme disait Joseph II à Mozart, dans cette symphonie, il y a trop de notes.
              J’ai quand même tout lu, c’est un récit poignant.


            • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 30 avril 00:56

              @slave1802

              Quelle belle argumentation ! 


            • pipiou2 29 avril 12:15

              @L’auteur,

              Sérieusement, vous y croyez aux prétextes « humanitaires » de Poutine ?

              Vous croyez aussi que ce n’est pas une guerre ?

              Soyez clair et honnête .


              • troletbuse troletbuse 29 avril 12:22

                @pipiou2
                Et toi, tu crois ai bit sanitaire du vaxxin ?


              • Gasty Gasty 29 avril 12:24

                @pipiou2

                Parlez-nous de l’article en général plutôt que de Poutine qui vous donne de l’urticaire.


              • charlyposte charlyposte 29 avril 12:32

                @pipiou2
                Ton inculture est au niveau de ton commentaire smiley de fait : no comment smiley


              • Ruut Ruut 29 avril 13:29

                Pipiou2 29 avril 12:15
                1.Sérieusement, vous y croyez aux prétextes « humanitaires » de Poutine ?
                2.Vous croyez aussi que ce n’est pas une guerre ?
                Soyez clair et honnête.

                ---

                1. Honnêtement, oui j’y croie.
                2. Mais je pense que ce conflit est multi-facteurs et pas qu’humanitaire pour les opprimés d’Ukraine.
                Je pense que Poutine transforme au passage toutes les attaques des Euro-Atlantistes en opportunités pour renforcer l’indépendance et l’autonomie de sa Nation.

                Contrairement aux Euro-Atlantiste je pense que la puissance Russe est réelle et non virtuelle, comme celle des Euro Atlantistes (Puissance Virtuelle), qui n’ont fait que de se saborder a tous les niveaux depuis plus de 50 ans.

                Si l’UE était totalement honnête elle ne vénèrerait pas la censure mais débusquerait les informations incorrectes, ce qui est le plus efficace en terme de crédibilité.
                Seul un menteur a besoin de censurer.
                En ce sens un Twitter libre sera un excellent arbitre pour la vérité...


              • pemile pemile 29 avril 13:47

                @Ruut « Seul un menteur a besoin de censurer. »

                Donc Poutine est au top du mensonge ?

                « Honnêtement, oui j’y croie. [aux prétextes « humanitaires » de Poutine] »

                Ben voyons, et une menace de conflit nucléaire total en serait l’outil ad-hoc ??!! smiley


              • pipiou2 29 avril 14:04

                @Ruut
                C’est super ces gens qui croient aux prétextes humanitaires de la Russie alors qu’ils ne croyaient pas aux prétextes humanitaires de la guerre d’Irak,
                Qui adorent les oligarques russes et détestent les oligarques français,

                Qui prétendent que les russes ne mènent pas une guerre mais qui parlent de la guerre d’Algérie, alors que ce n’était qu’une opération de maintient de l’ordre .

                Ben continuez à croire aux guerres « justes », et aux massacres « positifs »...


              • pipiou2 29 avril 14:07

                @charlyposte
                Toi tu n’as jamais rien à répondre à part des conneries CharlyCrotte.


              • tonimarus45 29 avril 17:41

                @ pipiou2---bonjour- Tenez juste pour vous une manipulation, meme un mensonge de « l’exper auto proclame le »general trinquant« sur une chaine tele hier
                Celui ci »«  »« declarant que l’on ne croyais pas possible une guerre en europe apres 39/45 »«  »«  » or droit dans ses bottes sachant qu’il mentait comme un arracheur de dent , il «  »« oubliait »«  » le bombardemant de l’otan ,qui n’agresse personne ?? ,de la serbie tous les jours pendant plus de 70 jours«  »" ??? la serbie qui je sache est aussi en europe et de plus n’agressait aucun pays membre de l’otan,non ???


              • tonimarus45 29 avril 17:44

                @pemile-Ah vous oubliez la censure et de « RT » et sputnik« et meme maintenant sur ago la censure de »christelle neant"


              • voxa 29 avril 18:28

                @Ruut


                Seul un menteur a besoin de censurer.
                .


              • civis1 civis1 29 avril 19:53

                Depuis 1942 les USA n’ont eu de cesse que de multiplier les bases militaires dans le monde , qui d’une guerre après l’autre viennent en soutien d’une guerre économique basée sur la suprématie du dollar au niveau mondial. Sur le modèle étasunien de BlackWater (et depuis 1996) des sociétés privées de mercenaires fascisés ont fait de la guerre un business comme un autre. L’Ukraine est leur terrain de jeu depuis 7 ans . Dans ce remake à l’envers de la baie des cochons de Cuba, que l’OTAN s’amuse à accumuler les armes aux frontières de la Russie est une provocation qui leur sert de prétexte. Après l’orient , c’est au tour de l’ Européenne de servir de champ de bataille et de vache à lait à l’industrie et aux groupes militaro- industriels. 


              • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 20:42

                @pipiou2
                C’est super ces gens qui croient aux prétextes humanitaires de la Russie

                14 000 russophones morts dans le Donbass, ça ne compte pas pour vous, mais ça compte pour les Russes. Mais vous avez raison, les objectifs de Poutine sont plus larges.
                En finir avec la domination du $ sur le commerce international, une paille !

                Conforter l’intégration euro asiatique.
                "Les principaux acteurs de l’INSTC sont la Russie, l’Iran et l’Inde – qui sont maintenant, après les sanctions de l’OTAN, en mode d’interconnexion avancée, avec la conception de mécanismes permettant de contourner le dollar américain dans leurs échanges.etc« 

                Mise en place d’un nouveau système financier mondial.
                 »Le nouveau système monétaire mondial, soutenu par une monnaie numérique, sera adossé à un panier de nouvelles monnaies étrangères et de ressources naturelles. Et il libérera le Sud global de la dette occidentale et de l’austérité imposée par le FMI."

                Les pays européens, qui ont tout fait pour que cette guerre éclate, vont sombrer dans une crise économique, alimentaire et énergétiques grave.


              • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 30 avril 01:02

                @pipiou2

                Si c’était une guerre, elle aurait été terminée dans la semaine du 24 février.
                Si c’est une guerre, elle a commencé comme telle par Kiev quelques jours avant le 24 février. Raison pour laquelle les Russes ont décidé d’y mettre fin par une opération militaire spéciale de démilitarisation et dénazyfication. 

                C’est une guerre seulement pour les Nazys


              • sylvain sylvain 29 avril 10:50

                @Matlemat
                 Effectivement à première vue on peut penser que Poutine est nostalgique de l’URSS , il faut se mettre à la place des Russes et comprendre qu’ils se sentent menacés et ne veulent plus reculer.

                L’un n’empêche pas l’autre .Il semble même que l’un ai exacerbé l’autre . Poutine a fait plusieurs déclarations disant clairement qu’il regrette la dissolution de l’URSS en 91 .
                Parmis les diverses influence du kremlin, les nationalistes russe du club d’izborsk ont beaucoup gagnés en influence depuis le conflit ukrainien .
                Prokhanov, un de ses membres , déclarait du haut d’un avion de chasse :
                 Je survole la terre noire ukrainienne que les chars russes traversent, corrigeant la blessure monstrueuse commise contre l’histoire russe en 1991. (…) Aujourd’hui, nous nous marions à nouveau avec l’Ukraine

                Il semble que, pour le nationalisme ukrainien, le nazisme ai pris une importance particulière .C’est en fait le cas pour toutes les nations colonisés dont l’opresseur a été attaqué par les nazis .C’est vrai pour la plupart du monde arabe, qui avait beaucoup de sympathies pour les nazis qui combattaient anglais et français, ou pour certains pays d’amérique du sud qui y ont vu un moyen de se débarasser de la tutelle occidentale, notamment l’argentine, ou les pays du bloc soviétique


              • yakafokon 29 avril 11:50

                @sylvain
                La Yougoslavie occupée par la Russie en 1991 ?
                C’est marrant, j’étais en vacances en Yougoslavie en 1971 ( Sarajevo, Zagreb, Belgrade, Rijeka, Split ) et je n’ai pas vu un seul soldat russe !
                Le maréchal Tito a toujours refusé la main-mise de Moscou sur la Yougoslavie, et la population vivait en parfaite harmonie.
                Le petit commerce privé était même autorisé par le gouvernement, comme me l’avais confirmé un espagnol qui avait monté une petite épicerie à Zagreb.
                Tout ça, c’était avant que les Etats-Unis viennent foutre la merde dans le pays, qui a été découpé en rondelles après la mort de Tito ( ils ne savent faire que ça ) !


              • yakafokon 29 avril 11:57

                @sylvain
                Normal ! Les évidences les plus criantes sont toutes des fake-news, vérifications faites sur place ! ( comme le massacre de Boutcha, par exemple ).
                Les nazis ukrainiens nous mentent presque aussi bien que ceux des Etats-Unis !


              • Matlemat Matlemat 29 avril 12:34

                 Le pouvoir des médias sur les cerveaux occidentaux est incroyablement efficace, faire changer les gens d’avis sur la nature du pouvoir ukrainien parait aussi difficile de leur faire changer de religion.


                • Fanny 29 avril 13:27

                  @sylvain

                  que le pouvoir russe est une sorte d’incarnation divine censée apporter la justice sur terre .

                  Votre remarque est au cœur du sujet.

                  C’est la Sainte Russie.

                  La réalité historique peut démentir toute notion de sainteté du pouvoir russe, cette expression subsiste dans l’inconscient collectif.

                  Et c’est peut-être ça que les USA cherchent effacer depuis près d’un siècle, car ils ne comprennent pas que tous leurs efforts pour créer la richesse, pour maintenir la liberté individuelle à un niveau inconnu ailleurs (jusqu’en France malheureusement, pays assez répressif en comparaison des USA) soient mis en balance avec cette Sainteté russe qui pour eux n’est qu’une « fake news », du moins une notion qu’ils ne comprennent pas. Ils le vivent comme une injustice.

                  Et quand cette « fake sainteté » s’équipe de milliers de bombes nucléaires pour équilibrer/menacer l’empire du bien (le bien matériel et réel sur terre), ça les rend fous de rage. On peut les comprendre. Ils ont beau aligner des budgets militaires dix fois supérieurs, la Sainteté maintient sa menace « foudroyante » comme dit Poutine.

                  Cela conduit à ce constat désespérant : on a beau remporter toutes les victoires dans l’axe progressiste-transhumaniste, c’est le Mystère qui gouverne l’esprit humain, quelque chose de l’ordre du religieux, y a rien à faire. C’est aussi une dimension humaine qui fait sa grandeur, car si la vie se limitait à accumuler des connaissances et des biens matériels, ce ne serait pas bien drôle, il manquerait quelque chose.


                • sylvain sylvain 29 avril 15:10

                  @Matlemat
                  Je ne vois pas sur ce site grand monde qui ai d’illusions sur les pouvoirs américains ou européens .Par contre j’en vois énormément qui pensent que le pouvoir russe est une sorte d’incarnation divine censée apporter la justice sur terre .
                  Et effectivement, malgrès les évidences les plus criantes, ils semblent impossible a faire changer d’avis


                • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 20:48

                  @sylvain
                  j’en vois énormément qui pensent que le pouvoir russe est une sorte d’incarnation divine censée apporter la justice sur terre

                  La Russie est en train de donner un grand coup de pied au cul aux Américains, on ne va pleurer !
                  Ils occupent militairement le continent européen depuis la fin de la 2e guerre mondiale.
                  Ils ont imposé la construction européenne.
                  Ils ont imposé la mondialisation (délocalisations d’entreprises) à la Commission européenne en 1994.

                  Ils rentreraient chez eux s’occuper de la pauvreté galopante de leur population, ça nous ferait des vacances !


                • sylvain sylvain 29 avril 21:32

                  @Captain Marlo
                  Ils rentreraient chez eux s’occuper de la pauvreté galopante de leur population, ça nous ferait des vacances !

                  La dessus on est d’accord .

                  Ils occupent militairement le continent européen depuis la fin de la 2e guerre mondiale.

                  L’URSS a fait la même chose jusqu’en 91, et poutine semble nostalgique de cette époque .Ce qui serait bien, ce serait qu’ils règlent leur conflit entre eux, pas en se servant de l’europe comme terrain de jeu


                • Matlemat Matlemat 29 avril 22:20

                  @sylvain
                   Oui, pourtant on peut comprendre les raisons de l’intervention russe en Ukraine sans être un poutinolâtre béat.
                    Effectivement à première vue on peut penser que Poutine est nostalgique de l’URSS , il faut se mettre à la place des Russes et comprendre qu’ils se sentent menacés et ne veulent plus reculer.
                   Il faut aussi voir pourquoi on laisse les USA se permettre des choses que ne pourraient pas faire la Russie.
                   Quand on voit le traitement médiatique occidental injuste et malhonnête envers eux, on peut comprendre leur sentiments.
                   Il faut aussi comprendre ce que signifie le nazisme pour les Russes qui ont payés d’une vingtaine de millions de morts la deuxième guerre mondiale et l’absurdité de comparer Poutine à Hitler sachant le genre d’énergumènes qui sèment la terreur en Ukraine et persécutaient les pro russes déjà avant cette guerre. 
                   Bien que des groupe comme Wagner ne sont pas des enfants de coeurs je n’ai pas d’éléments qui prouveraient que des mouvements néo nazis auraient autant d’ampleur en Russie qu’ils n’en ont en Ukraine.


                • yakafokon 30 avril 07:59

                  @sylvain
                  Quels pays européens étaient occupés par la Russie en 1991, à part l’Allemagne de l’Est ?
                  J’ai comme un trou de mémoire !
                  Par-contre, les Etats-Unis ont ( me semble-t-il ) des bases militaires dans plusieurs pays de l’Union Européenne !


                • Ancien GE 30 avril 08:25

                  @yakafokon
                  Pologne , encore qq troupes sur le départ en Tchécoslovaquie , Les Pays Baltes occupés par l’armée russe jusqu en 94 ,


                • sylvain sylvain 30 avril 10:38

                  @yakafokon
                  Quels pays européens étaient occupés par la Russie en 1991, à part l’Allemagne de l’Est ?
                  J’ai comme un trou de mémoire !

                  A ce stade, c’est plus un trou de mémoire... La pologne, la tchécoslovaquie, la hongrie, la bulgarie, la yougoslavie, l’albanie, la roumanie, l’estonie, la lituanie, la moldavie...


                • tonimarus45 30 avril 14:33

                  @sylvain sauf que depuis 91, soit depuis plus de trente ans les « usa » de mrd continue l’occupation de l’europe et surtout dicte sa loi a ses vassaux


                • yakafokon 29 avril 12:13

                  @sylvain
                  On dirait que ça n’a pas l’air de te rentrer facilement dans le crâne !
                  Plus de la moitié des habitants du Donbass détient maintenant un passeport russe !
                  Encore une fois, c’est un coup de maître de Vladimir Poutine, qui lui permet d’intervenir ouvertement dans le Donbass, pour défendre ses nouveaux citoyens russes, bombardés depuis 2014 par les nazis ukrainiens du bataillon Azov !
                  Si les belges se mettaient à bombarder Lille, au prétexte que les habitants refusent de parler flamand, l’armée française agirait de la même manière, O.N.U. ou pas !


                • yakafokon 29 avril 13:12

                  Il n’y a qu’une solution, il n’y en a pas deux !

                  Il faut que la France sorte de l’Union Européenne,et de ce piège à cons qu’est l’O.T.A.N., qui ne sert que les intérêts des pires ennemis de la Russie, à savoir les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, et l’Ukraine !

                  Et il faut le faire le plus vite possible, avant qu’il arrive une véritable catastrophe car, contrairement aux Etats-Unis, la Russie dit ouvertement ce qu’elle fait, mais surtout fait ce qu’elle dit !

                  Pour l’instant, l’armée russe se cantonne au Donbass pour venir en aide aux russes qui sont bombardés continuellement par les « gentils nazis du bataillon Azov » ( eh oui, la majorité des habitants des républiques de Donetsk et de Lougansk, détient un passeport russe, et ce sont donc des russes de-jure, que ça plaise ou non ! ).

                  Alors, la Fédération de Russie a toute la légitimité que lui donne l’O.N.U. pour défendre ses concitoyens, où qu’ils soient !

                  Et elle le fera ( quoiqu’il en coûte ) ! Si vous aviez écouté François Asselineau, sur les réseaux sociaux ( impossibles à censurer ) on n’en serait pas là !

                  Les législatives arrivent, alors ressaisissez-vous, bordel !

                  www.upr.fr


                  • sylvain sylvain 29 avril 15:17

                    @yakafokon
                    je n’ai pas souvenir que l’ONU ai d’une quelconque manière légitimée l’intervention russe, le secrétaire générale vient d’ailleurs de demander a la russie de coopérer dans les enquêtes sur les crimes de guerre commis en ukraine .
                    D’autre part, l’armée russe ne se cantonne pas du tout au dombass


                  • sylvain sylvain 29 avril 19:44

                    @yakafokon
                    On dirait que ça n’a pas l’air de te rentrer facilement dans le crâne !
                    J’évite d’y mettre une bouillie informe et désordonnée

                    Si les belges se mettaient à bombarder Lille, au prétexte que les habitants refusent de parler flamand, l’armée française agirait de la même manière, O.N.U. ou pas !
                    Et si les martiens bouffaient des big mac, ils nous auraient envahis depuis longtemps. Comment faites vous pour trouver des comparaisons aussi foireuses . Je vous rappelle que le dombass fait officiellement partie de l’ukraine, la russie, comme toute la communauté internationale avait acté ça depuis 91 . Lille n’est pas une ville belge .Et puis l’enjeux de la guerre du dombass, que soit dit en passant je ne soutiens pas, était de récupérer des territoires qui ont fais cessesion, pas juste une histoire de langue...
                    enfin cet exemple ne ressemble a rien


                  • yakafokon 29 avril 19:44

                    @sylvain
                    L’O.N.U. a toujours autorisé un pays à défendre ses concitoyens, si leurs vies sont menacées dans un autre pays quel qu’il soit !
                    Par-contre l’O.N.U. n’a pas autorisé les Etats-Unis et l’O.T.A.N. à intervenir en Yougoslavie contre la Serbie !
                    Mais comme les Etats-Unis se foutent éperdument de toutes les lois, ils vont être contraints à accepter une nouvelle loi, s’ils insistent !
                    Celle du plus fort ( missile balistique intercontinental Sarmat-2, équipé de 10 ogives hypersoniques à trajectoires erratiques et indépendantes, livraison à domicile ).
                    Ce n’est qu’en supprimant ce chancre purulent de la planète que nous aurons enfin la paix ( si ce n’est pas la paix éternelle ).
                    A moins qu’à Washington, il y ait quelqu’un d’assez intelligent et pragmatique ( comme l’était Donald Trump, qui préférait le business à la guerre ), pour comprendre enfin qu’il faut arrêter les frais avant la fin du monde !


                  • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 21:00

                    @sylvain
                    je n’ai pas souvenir que l’ONU ai d’une quelconque manière légitimée l’intervention russe,

                    C’est ballot, je n’ai pas le souvenir que l’ONU ait rempli son rôle de maintien de la paix au Donbass pendant 8 ans.

                    "Pourquoi l’intervention de la Russie en Ukraine est légale au regard du droit international. La Russie a exercé son droit de légitime défense"
                    https://nouveau-monde.ca/pourquoi-lintervention-de-la-russie-en-ukraine-est-legale-au-regard-du-droit-international-la-russie-a-exerce-son-droit-de-legitime-defense/



                  • sylvain sylvain 29 avril 21:15

                    @yakafokon
                    L’O.N.U. a toujours autorisé un pays à défendre ses concitoyens, si leurs vies sont menacées dans un autre pays quel qu’il soit !
                    Par-contre l’O.N.U. n’a pas autorisé les Etats-Unis et l’O.T.A.N. à intervenir en Yougoslavie contre la Serbie !

                    L’ONU donne son autorisation ou pas a une intervention, il n’y a pas de principes qui la valide automatiquement, et l’ONU n’a pas validé l’intervention russe, a qui antonio gutteres vient de demander une pause humanitaire dans ce conflit .

                    Sur le fait que les fans de poutine ne peuvent s’empêcher de s’étaler avec un plaisir manifeste sur les descriptions de missiles, je n’ai pas de théorie particulière sinon qu’on bande sur ce qu’on peut.

                    Et sur le fait de supprimer le chancre purrulent de la surface de la planète, je rappelle tout de même que le chancre est peuplé d’environ 400 millions d’humains et que c’est pour le coup une affirmation digne d’un vrai bon nazi


                  • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 21:15

                    @sylvain
                    D’autre part, l’armée russe ne se cantonne pas du tout au dombass

                    Oui, elle est au Donbass, mais elle envoie des missiles sur les entrepôts d’armes et de carburants ukrainiens, qui ne sont pas au Donbass. C’est d’ailleurs le sort des armements que l’occident envoie, ils partent en fumée.

                    Sinon, Poutine ne voit pas pourquoi il n’annexerait pas toute la zone est de l’Ukraine ? Il fait la même chose que l’Otan en Yougoslavie, ce qui ne vous a pas empêché de dormir ! « Poutine dit au chef de l’ONU que le Kosovo a créé un précédent pour le Donbass  »

                    « Tant d’États dans le monde, y compris nos adversaires en Occident, ont fait cela en ce qui concerne le Kosovo. Le Kosovo est reconnu par de nombreux États – c’est un fait – par de nombreux États occidentaux, il est reconnu comme un État indépendant. Nous avons fait de même à l’égard des républiques du Donbass« , a déclaré M. Poutine, ajoutant que les républiques ont ensuite demandé à Moscou une assistance militaire, que la Russie a fournie en totale conformité avec la Charte des Nations unies."


                  • sylvain sylvain 29 avril 21:27

                    @Captain Marlo
                    le dombass a sacrément grandi dis donc .Il inclut maintenant kherson, kharliv et melitopol selon le capitaine .

                    Sinon, Poutine ne voit pas pourquoi il n’annexerait pas toute la zone est de l’Ukraine ? Il fait la même chose que l’Otan en Yougoslavie, ce qui ne vous a pas empêché de dormir !

                    Oui effecrtivement, pourquoi ne pas faire exactement la même chose que ceux que vous définissez comme le mal incarné finalement . Je ne soutiens ni l’OTAN, ni l’amérique et j’étais au lycée pendant la guerre en yougoslavie, je devais passer le bac ou un truc comme ça .A l’époque j’ai du gober de loin ces histoires de génocides largement manipulés.

                    M. Poutine, ajoutant que les républiques ont ensuite demandé à Moscou une assistance militaire, que la Russie a fournie en totale conformité avec la Charte des Nations unies."

                    Comme l’occident fournit aujourd’hui des armes a l’ukraine .Les russes font comme l’OTAN, qui fait comme les russes .Super, et les humains là dedans, ils sont censés devenir quoi ??


                  • sylvain sylvain 29 avril 21:29

                    @Captain Marlo
                    "Pourquoi l’intervention de la Russie en Ukraine est légale au regard du droit international. La Russie a exercé son droit de légitime défense"

                    Ce que peut aussi faire l’occident aujourd’hui pour intervenir en ukraine .Sachant tout de même que les EU, et encore moins l’OTAN, n’ont jamais menacés la russie d’une guerre nucléaire


                  • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 21:40

                    @sylvain
                    et encore moins l’OTAN, n’ont jamais menacés la russie d’une guerre nucléaire

                    Non, à peine ! Ils prévoyaient l’entrée de l’Ukraine dans l’Otan, avec des bases militaires US dotées d’armes nucléaires, mettant Moscou à 5 minutes ! 
                    Quand Poutine parle de la survie indispensable de la Russie, il sait ce qu’il dit.

                    "(...) on peut faire dater la cause profonde de cette guerre à 1997 quand Zbigniew Brezinski, le plus influent conseiller des présidents américains pendant trente ans, a publié son livre « Le Grand Échiquier », dans lequel il expliquait que le but stratégique des Etats-Unis consistait à s’emparer de l’Ukraine et démembrer la Russie pour briser sa puissance en Europe et l’empêcher de se joindre à l’Allemagne. 1997 étant par ailleurs l’année où la première phase de ce programme s’est mise en place avec l’entrée dans l’OTAN de la Pologne, de la Tchéquie et de la Hongrie…


                  • sylvain sylvain 29 avril 22:04

                    @Captain Marlo
                    que le but stratégique des Etats-Unis consistait à s’emparer de l’Ukraine et démembrer la Russie pour briser sa puissance en Europe et l’empêcher de se joindre à l’Allemagne.

                    J’ai jamais dit que les EU étaient bienveillants envers la russie .Juste qu’ils ne menaçaient pas de l’atomiser.
                    Vous ne répondez que sur un détail de ce que j’ai écrit


                  • yakafokon 30 avril 08:04

                    @sylvain
                    C’est bien ce que je dis !
                    Les américains sont donc des nazis, puisque ce sont les seuls à ce jour à avoir balancé 2 bombes atomiques sur la population civile d’Hiroshima et de Nagasaki !


                  • Captain Marlo Captain Marlo 30 avril 08:23

                    @yakafokon
                    Les américains sont donc des nazis

                    Je ne dirais pas qu’ils sont des nazis, mais comme l’explique Michel Collon, l’Otan est une association de criminels.

                    Et de gangsters. Biden veut saisir les avoirs russes pour les donner à l’ Ukraine ! S’approprier ce qui ne leur appartient pas, n’a jamais été un problème pour les Américains !

                    Ils sont en guerre partout dans le monde depuis 1846 pour piller tout ce qui les intéresse. Liste des guerres US depuis 1846. Pas étonnant que la majorité des pays du monde n’aient pas voté la résolution des Nations Unies contre la Russie...


                  • sylvain sylvain 30 avril 10:30

                    @yakafokon
                    J’en conclus que le troisième reich ne devait pas être nazi puisqu’ils n’ont envoyés de bombes nucléaires sur personne .
                    Le nazisme est un fait historique, une idéologie, ce n’est pas une incarnation du mal


                  • tonimarus45 30 avril 14:37

                    @sylvain—Par contre quand l’otan bombardait la serbie tous les jours pêndant 78 jours je n’ai pas entendu beaucoup l’onu ,ni d’ailleurs vous.Ah ce deux poids deux mesures qui semblent etre la regle generale des tartuffes


                  • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 30 avril 16:02

                    @tonimarus45

                    Bonjour tonimarus45

                    Merci pour vos contributions aux discussions engagées à la suite de l’article.

                    "Par contre quand l’Otan bombardait la Serbie tous les jours pendant 78 jours, je n’ai pas entendu beaucoup l’Onu,ni d’ailleurs vous. Ah, ce deux poids-deux mesures qui semble être la règle générale des tartuffes

                    "

                    D’accord avec ce commentaire adressé à Sylvain.

                    On pourrait évoquer aussi les bombardements effectués par Israël contre la Syrie et les territoires palestiniens en toute impunité, où encore la destruction massive des infrastructures civiles du Yemen par la coalition occidentale hétéroclite qui se cache derrière l’Arabie Saoudite, avec la destruction des écoles, des hôpitaux et la famine imposées à ce pays, dont les victimes se comptent par milliers, les enfants constituant les plus gros bataillons de ces victimes, comme cela a été le cas pendant plus de huit ans pour les régions russophones de l’Ukraine pilonnées sans relâche par Kiev, etc...sans que ce cela émeuve si peu que ce soit nos belles âmes occidentales et nos médias épris de liberté, oubliant de préciser qu’il s’agit exclusivement de la liberté des bourreaux dorlotés par l’Occident à l’instar de ceux du bataillon Azov de sinistre réputation.

                    Cordiales salutations

                    GJ


                  • sylvain sylvain 29 avril 14:55

                    l’ensemble de l’opération ayant été ouvertement soutenue par les puissances impérialistes de l’Occident (les Etats-Unis et l’Europe)

                    le soutien a été bien documenté de la part des USA, notamment par l’open society et la NED, dans la lignée des révolutions colorées . Pour l’europe je n’ai connaissance d’aucun fait établi, à moins qu’on ne parle ici que de soutien de principe.


                    • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 21:20

                      @sylvain
                      Pour l’europe je n’ai connaissance d’aucun fait établi, à moins qu’on ne parle ici que de soutien de principe.

                      Si vous parlez des réseaux Gladio en Europe, ils sont parfaitement établis par la Justice italienne qui a rouvert les dossiers des attentats attribués à la Gauche.

                      La compilation des faits est dans le livre de Daniele Ganser : « Les armées secrètes de l’OTAN - Réseaux Stay Behind, Gladio et Terrorisme en Europe de l’Ouest ».


                    • sylvain sylvain 30 avril 10:27

                      @Captain Marlo
                      je parle d’un soutiens a un fait précis, encore hors sujet .Tout le monde sait qu’il y a eu la guerre froide, et qu’on s’est étripé d’un coté comme de l’autre


                    • sylvain sylvain 29 avril 15:04

                      Le fait que les EU aient recrutés de nombreux nazis est bien connu, qu’il y ait des milices fascistes en ukraine est aussi incontestable .Ces faits sont bien sur inquiétants .

                      Mais il existe tout autant de milices fasciste ( a commencer par wagner) en russie, et ça ne semble pas du tout inquiéter le kremlin, au contraire même vu qu’elles soutiennent poutine . On peut aussi se dire que l’intervention russe n’a fait que renforcer ces milices, dans un camp comme dans l’autre, et qu’il ne pouvait en être autrement .

                      Il me semble clair que les impérialisme russes et américains jouent avec ces mouvements, les favorisent quand ça les arrange, et les répriment quand ils sont génants


                      • samy Levrai samy Levrai 29 avril 15:42

                        @sylvain
                        Arrête de te montrer ridicule avec ces bêtises pour enfants regardant les programmes de l’Empire du mensonge. 


                      • sylvain sylvain 29 avril 16:01

                        @samy Levrai
                        tu essaies de relancer l’axe du bien et l’axe du mal ??
                        et tu oses parler d’histoires pour enfant ??
                        Ce ne sont quelques poutinolatres qui n’arrivent visiblement pas a vivre sans un papa tout puissant qui vont m’expliquer comment le monde tourne .


                      • sylvain sylvain 29 avril 16:04

                        @samy Levrai
                        d’autre part les programmes de l’empire du mensonge ne disent pas que le gouvernement ricain, comme le russe, sont bon a jeter aux orties . Ils sont partiaux .

                        Par contre vous, vous relayez mot pour mot la propagande de l’empire du gros missile


                      • sylvain sylvain 29 avril 16:05

                        Comme il n’y a aucun liens pour vérifier les infos j’ai essayé d’en vérifier quelques une dans google, mais je n’ai rien trouvé qui y correspondait .

                        C’est vrai par exemple de l’intervention des « membres du congrès », ou de « Michael Douglas Smith, spécialiste du renseignement »


                        • Attila Attila 29 avril 16:29

                          J’en profite pour donner des nouvelles de Christelle Néant. Si elle est censurée sur Agoravox, sa réputation se développe dans le Monde :

                          « Dans cette première interview accordée à un média au Canada, Christelle Néant, journaliste indépendante basée à Donetsk dans l’est de l’Ukraine depuis 2016, démontre que la guerre actuelle a commencé avec le coup d’État de la place Maïdan février 2014. »

                          Christelle Néant de Donetsk nous informe sur la guerre en Ukraine

                          .


                          • sylvain sylvain 29 avril 16:33

                            @Attila
                            oui enfin disons qu’elle évolue dans le petit milieu des poutinolatres, il faut dire que ces articles sont une caricature de propagande qui ne pouvait que plaire a ce groupe


                          • sylvain sylvain 29 avril 16:34

                            @Attila
                            on peut ajouter que christelle neant a du censurer autant de personnes que la totalité des autres auteurs sur AV, il y a toujours un retours de baton un jour ou l’autre


                          • Attila Attila 29 avril 16:43

                            @sylvain
                            L’utilisation du mot « poutinolatre » montre que vous faites partie de ces crétins pour qui il n’y a que deux options :
                            -les béni-oui-oui des médias occidentaux corrompus qui répètent leurs mensonges comme des perroquets,
                            -les adorateurs de Saint Poutine qui propagent sa propagande.
                            Schéma mental digne d’un enfant de huit ans !
                            Que cela vous plaise ou pas, les reportages sur le terrain de Christelle Néant sont une référence reconnue par une cohorte de plus en plus importante dans le monde et dans tous les horizons politiques.

                            .


                          • sylvain sylvain 29 avril 16:48

                            @Attila
                            -les adorateurs de Saint Poutine qui propagent sa propagande.
                            Schéma mental digne d’un enfant de huit ans !
                            Que cela vous plaise ou pas, les reportages sur le terrain de Christelle Néant sont une référence reconnue par une cohorte de plus en plus importante dans le monde et dans tous les horizons politiques.

                            Ben j’y peux rien mon coco si toute une bande de vieux gamins, dont tu fais partis me semble t il, ne fait que des copiers collés de la propagande du kremlin en affirmant que c’est la vérité et que toute personne osant le contester d’une manière ou d’une autre est un ukro nazis .
                            Oui c’est digne d’un gamin de 8 ans, c’est déja bien de le constater .

                            Quand au néant, le dernier article que j’ai vu en modé était « la lettre de faina je sais plus quoi », caricature de propagande des années 40 qu’il faut vraiment être demeuré pour confondre avec de l’information


                          • tonimarus45 29 avril 18:02

                            @sylvain

                             juste une question ou peut on avoir une « autre son de cloche » que celui que nous diffuse nos « merdias » tele visuels ?????

                          • yakafokon 29 avril 19:22

                            @sylvain
                            Crois-tu que Christelle Néant ( qui est l’une des rares journalistes à être du côté où pleuvent les obus du bataillon nazi Azov, et non confortablement installé dans un studio à Kiev ), s’intéresse à ta misérable personne ?
                            Les trolls ne l’intéresse pas, mais elle répond facilement aux gens qui lui posent des questions de bon sens, et dont les neurones ne se comptent pas sur les doigts d’une seule main !
                            Va voir sur son site, plutôt que de baver sur elle !
                            https://www.donbass-insider.com/fr/accueil/


                          • sylvain sylvain 29 avril 19:37

                            @yakafokon
                            Je suppose que miss neant ne s’intéresse pas plus a moi que je ne m’intéresse a elle .Quand a fréquenter son site, j’ai vu le niveaux, et surtout la partialité des articles, et ça ne m’intéresse pas plus qu’un bon article de l’immonde .

                            Il me semblait que le bataillon azov se terrait dans l’usine de marioupol .Il semble qu’il soit aussi en train de bombarder le dombass, et qu’il soit aussi en train de perpétrer des massacres a boutcha . Drolement efficace les gars, ils doivent avoir une sorte de souterrain qui traverse toute l’ukraine et communique avec le centre de la terre . .


                          • Captain Marlo Captain Marlo 30 avril 08:38

                            @sylvain
                            elle évolue dans le petit milieu des poutinolatres

                            Je ne suis pas fan de Poutine, je combats l’Otan. J’ai applaudit quand la Russie est intervenue en Syrie, obligeant Obama à renoncer au tapis de bombes sur la Syrie. Je n’étais pas fan de Bachar pour autant.

                            Depuis la fin de la 2e guerre mondiale voici le palmarès sanglant des USA, que vous soutenez, et qui se fait passer « pour le Camp du Bien, de la liberté et de la Démocratie » !

                            • Tenté de renverser plus de 50 gouvernements étrangers, dont la plupart étaient élus démocratiquement.
                            • Bombardé la population de plus de 30 pays.
                            • Tenté d’assassiner plus de 50 dirigeants étrangers.
                            • Tenté de réprimer un mouvement populiste ou nationaliste dans 20 pays.
                            • Gravement interféré dans les élections démocratiques d’au moins 30 pays.
                            • De plus… bien que cela ne soit pas facile à quantifier… ont plus trempé dans la pratique de la torture que n’importe quel autre pays au monde… depuis plus d’un siècle… pas seulement en infligeant concrètement la torture, mais en l’enseignant, en fournissant des manuels et des équipements.

                          • yakafokon 30 avril 08:39

                            @sylvain
                            Pauvre con !
                            Christelle Néant vit à Donetsk, et voit pleuvoir tous les jours autour d’elle les obus tirés par tes copains , les nazis ukrainiens du bataillon Azov ! Et ça dure depuis 2014 !
                            C’est une vraie journaliste, reporter de guerre, qui mérite sa carte de presse en honorant sa profession au péril de sa vie !
                            Mais maintenant, elle n’est plus seule à aller sur le terrain dans le Donbass, car il commence à y en avoir de plus en plus, qui se rendent compte de la vie infernale que supportent les civils, dont ils recueillent les témoignages !
                            Bien sûr, il n’y a pas de reporters de BFM-TV ( trop dangereux ), ils préfèrent rester à l’Ouest de l’Ukraine, loin des combats !


                          • Ancien GE 30 avril 08:54

                            @yakafokon Elle vit à Donetsk et voit les obus tous les jours ?
                            Non ca c’est ce qu’elle prétend .
                            Vérifions par nous même :
                            Regardons une photo de Donetsk centre , par exemple en aout 2019 l’enterrement de Zakarchenko :
                            https://hutnyk.wordpress.com/2018/09/16/ukraine/

                            Vous pouvez constater avec vos propres yeux qu’il n’y a aucune trace de bombardement contrairement aux affirmations de Néant . Pourquoi ment elle ?

                            Une photo d’une ville ukrainienne bombardée depuis 60 jours seulement :

                            https://www.newyorker.com/news/dispatch/the-siege-of-chernihiv

                            C’est détruit .

                            Voilà pour les fakes de Néant .


                          • Captain Marlo Captain Marlo 30 avril 09:00

                            @sylvain
                            Il me semblait que

                            C’est bien votre problème, vous n’apportez aucune preuve, vos commentaires sont dénués de tout document, mais « il vous semblait que ».
                            Il me semble surtout que vous ne bossez pas beaucoup, vos connaissance historiques sont vagues. Vous vous contentez de faire le perroquet des médias. C’est pas trop fatiguant au moins ?? 

                            Pourquoi les États-Unis et l’OTAN n’ont jamais été sanctionnés pour avoir déclenché des guerres. Pourquoi ?

                            Votre Biden Chéri a soutenu la guerre contre la Yougoslavie, vous le saviez ?

                            "Le 24 mars 1999 les civils yougoslaves se sont réveillés des sirènes des raids aériens. L’OTAN bombardait Belgrade. Environ 5 000 personnes ont été tuées, plus de 10 000 ont été blessées. Un millier et demi d’infrastructures ont été détruites. Les bombardements se sont poursuivis sans interruption pendant 78 jours. Des armes à sous-munitions et des obus à l’uranium appauvri ont été utilisés.

                            Aucun des dirigeants des États-Unis et des pays de l’OTAN n’a jamais été puni.

                            De plus, l’actuel président américain Joe Biden était alors sénateur et a activement soutenu l’attentat, appelé à l’occupation de la Yougoslavie."


                          • sylvain sylvain 30 avril 10:19

                            @Captain Marlo

                            Il me semblait que

                            C’est bien votre problème, vous n’apportez aucune preuve, vos commentaires sont dénués de tout document, mais « il vous semblait que ».


                            Eh guignol, je ne fais que compiler les infos fracassantes révélées par le fan club de poutine, qui n’a effectivement aucun élément pour prouver quoique ce soit de ce qu’il dit .Vous croyez quer j’ai lu ces infos dans les médias mainstream ??? tout vient d’AV et ce sont vos propos que tu dis être un tissu de conneries, ce sur quoi je te rejoins d’ailleurs


                            Et l’ukraine n’est pas en yougoslavie, on t’a pas appris ce qu’était un hors sujet a l’école ??


                          • sylvain sylvain 30 avril 10:25

                            @Captain Marlo
                            J’ai applaudit quand la Russie est intervenue en Syrie, obligeant Obama à renoncer au tapis de bombes sur la Syrie. Je n’étais pas fan de Bachar pour autant.

                            Comme ça les syriens ont eu le tapis de bombes russe .Qui n’a fait aucun mort civils selon les russes, montrant ici qu’on peut être encore plus malhonnête qu’un colin powell, ce qui n’est pas peut dire .

                            Tu ne trouveras pas une seule phrase de mes nombreux commentaire qui soutiens les interventions américaine, je te mets au défi de la trouver, défi que je sais que tu ne relèveras pas tant tu as besoin d’accusations mensongères et gratuites pour supporter ton pauvre propos .

                            Par contre cette seule affirmation montre que tu soutiens bien la russie dans ses massacres, ce qui fait de toi un complice et un idiot


                          • Durand Durand 29 avril 12:34

                            @sylvain

                            Vous ne répondez pas à ma question, alors je vous la repose :

                            À quelle occasion les Russes ont-ils menacé la souveraineté de la France depuis 70 ans ?

                            ..


                          • Louis Louis 29 avril 18:47

                            Bref l’article nous dit que l’ukraine ce n’est que fachos et compagnie (nazis, pro ricains sic etc.) et que la Russie c’est le bien incarné en la personne de Poutine sic bis

                            Force est de constater que depuis le 24 février ces ukrainiens (nazis ?) résistent de façon surprenante à ce qui était présumé être la deuxième armée du monde et qui en en fait se révèle être une armée mal commandée, mal approvisionnée (logistique lamentable) manquant de combativité etc.

                            CINQ millions de réfugiés vers l’ouest, pourquoi sont ils partis à l’ouest alors que la Russie c’est le paradis ????

                            Et pourquoi une telle motivation du coté ukrainien à vouloir absolument défendre leur sol contre « l’agression » russe ?????

                             smiley


                            • sylvain sylvain 29 avril 19:44

                              @Louis
                              les millions de réfugiés sont des ukronazis partis rejoindre l’OTANazistan .Il y a aussi des zombies qui se cachent là dedans, qui sont légions en ukraine comme chacun sait .

                              Pourquoi se défendent ils ?? Ils ne se défendent pas, on ne se défend pas contre le bien .Les zombies sont attirés par la lumière et saint poutine dégage une aura visible depuis l’ukraine, rendant fous les ukrozombies, non les ukronazis, enfin les 2, mais y a t il une différence ??


                            • sylvain sylvain 29 avril 19:46

                              @Durand

                              À quelle occasion les Russes ont-ils menacé la souveraineté de la France depuis 70 ans ?


                              Avant la chute de l’URSS, il y avait deux blocs en europe : un controlé par les soviétiques, un autre par les américains .La France faisait parti du bloc

                              américain .Ces deux empires ne cessaient de se menacer de destruction mutuelle, et toute l’europe avec eux .

                              Et la terre tourne autour du soleil


                            • Louis Louis 29 avril 21:18

                              @sylvain
                               smiley
                              Je viens de visionner le dernier bulletin N°80 de xavier moreau stratpol sur YT (il est aussi sur odysee) ce type ancien saint cyrien nous joue les stratèges depuis son bureau à Moscou LOL
                              Les commentaires sont à 85% adoratifs (fabrique du crétin) mais quelques trublions valent leur coup de cidre en particulier un certain 64much qui l’appelle pipeau moreau (lol) et qui l’inonde de coms très ironiques en voici un :
                              Deux juges russes se croisent dans les couloirs d’un palais de justice. L’un des juges est explosé de rire. « Pourquoi ris-tu autant ? » lui demande l’autre. « Parce que je viens d’entendre la meilleure blague anti-Poutine que je connaisse ! ». « Vas-y, raconte... ». « J’peux pas. Je viens d’coller 3 ans à celui qui me l’a racontée. ».
                               smiley



                            • Durand Durand 29 avril 21:42

                              @Captain Marlo

                              Pareil et provenant de sources différentes :

                              https://histoireetsociete.com/2022/04/28/operation-speciale-de-la-russie-en-ukraine-diffusion-en-ligne-jour-63/

                              Et pour un plan large, j’ai trouvé ça :

                              https://www.geopolintel.fr/article3058.html

                              ..


                            • sylvain sylvain 29 avril 22:09

                              @Captain Marlo
                              tu m’étonnes, le poutine tient l’europe par les couilles .L’amérique tient aussi l’europe par les couilles . Ce qui fait que les petites couilles européennes en chient pas mal en ce moment, comme durant toute la guerre froide d’ailleurs.
                              Ces deux gros empires nous pourissent la vie depuis plus de 70 ans , avec une petite pause pour les russes qui avaient besoin de se refaire une santé


                            • Durand Durand 29 avril 23:32

                              @sylvain

                              À quelle occasion les Russes ont-ils menacé la souveraineté de la France depuis 70 ans ?

                              ..


                            • yakafokon 30 avril 07:41

                              @Louis
                              Si l’armée russe s’était comportée aussi « humainement » que la Grande-Bretagne et les Etats-Unis durant la seconde guerre mondiale, il y a un bon moment que l’Ouest de l’Ukraine n’existerait plus !
                              Et tout ça, sans même se déplacer, vu l’armement dont dispose la Russie !
                              Pourquoi les réfugiés sont partis vers l’Ouest ?
                              C’est facile à comprendre...quand on ne fait ses « reportages » qu’à l’Ouest !
                              Car dans le Donbass ( où ne se trouvent pas les « journalistes » de BFM-TV ), les réfugiés qui ont échappé aux massacres des nazis du bataillon Azov ( environ 14.000 morts ) ont plutôt tendance à fuir vers la Russie !
                              Faut se renseigner mec, avant de dire des conneries !


                            • Ancien GE 30 avril 08:57

                              @Captain Marlo Xavier Moreau : je le plains lui , la première semaine il annonçait que l’armée ukrainienne était détruite et maintenant il est obligé de parler des changements d’objectifs de l’armée russe .
                              Il annonçait Poutine qui arrivait à Odessa aussi , il doit avaler son chapeau à chacune de ses vidéos .
                              Un bon concentré de l’extrême droite collaborationiste qu’on a eu en 40 .


                            • Captain Marlo Captain Marlo 30 avril 09:11

                              @sylvain
                              Un bon concentré de l’extrême droite collaborationiste qu’on a eu en 40 .

                              Vous devez confondre, c’est la Gauche française qui a collaboré !
                              Laval, Déat, Doriot, et ce cher Mitterrand décoré de la francisque par Pétain...
                              Vous devriez lire le livre de Xavier Moreau : « Le livre noir de la Gauche française », il y a un long chapitre sur la Gauche française et la collaboration ; ainsi que la Gauche française et la guerre ! Bonne lecture !


                            • Louis Louis 30 avril 09:26

                              @yakafokon
                              Faut se renseigner mec, avant de dire des conneries !
                              Y j’mi renseigne mec mé des 2 cotés
                              Li counneries de BFM et LCI d’un coté
                              Et li counneries que tu lis toi d’un autre coté
                              iii après j’en fais un gros couscous di counneries
                               smiley


                            • sylvain sylvain 30 avril 10:01

                              @Captain Marlo
                              Un bon concentré de l’extrême droite collaborationiste qu’on a eu en 40 .

                              j’ai pas écrit ça


                            • sylvain sylvain 30 avril 10:06

                              @Durand

                              À quelle occasion les Russes ont-ils menacé la souveraineté de la France depuis 70 ans ?


                              Avant la chute de l’URSS, il y avait deux blocs en europe : un controlé par les soviétiques, un autre par les américains .La France faisait parti du bloc

                              américain .Ces deux empires ne cessaient de se menacer de destruction mutuelle, et toute l’europe avec eux .

                              Et la terre tourne autour du soleil


                            • yakafokon 29 avril 19:10

                              Aujourd’hui 28 Avril 2022, j’ai appris avec stupeur que 10 soldats russes allaient être jugés par un « Tribunal » ukrainien pour les massacres qu’ils auraient commis à Boutcha, quand l’armée russe occupait la commune.

                              Or, il y a un petit problème : Anatoli Fedorouk, le maire de Boutcha a enregistré le 31 Mars une vidéo dans laquelle il exprime sa joie de voir sa commune libérée de l’occupation russe. Or à aucun moment, il ne parle de morts ni de charniers, ce qui semble étrange car, à moins que le maire soit myope, il aurait dû voir les 290 morts jonchant les rues de son village, qui sont reprochés aux soldats russes !

                              Il en va de même pour la chaine de télé municipale, Telegram Boutcha Live, qui n’a rien relevé d’anormal dans le village, ni le 29, ni le 30, ni le 31 Mars ( sans doute la même myopie que celle du maire ).

                              Ce n’est que le 1er Avril 2022 que « les cadavres et les charniers » sont apparus et cette date correspond à l’arrivée des nazis ukrainiens qui ont investi Boutcha !

                              Il va avoir du boulot, le Tribunal Pénal International, mais avec des experts scientifiques en médecine médico-légale qui soient neutres, on devrait facilement pouvoir séparer le vrai du faux !

                              L’armée russe avait plié bagage le 29 Mars, en vue de son redéploiement sur d’autres zones !

                              Il va nous inventer encore quoi, le guignol qui est à la tête de l’Ukraine ?

                              Maintenant, il ment presque aussi bien que ses maîtres américains !


                              • leypanou 29 avril 20:15

                                @yakafokon
                                Il va avoir du boulot, le Tribunal Pénal International, mais avec des experts scientifiques en médecine médico-légale qui soient neutres, on devrait facilement pouvoir séparer le vrai du faux !  : dès que l’« affaire » a éclatée, la Russie a demandé au Royaume-Uni qui préside actuellement le Conseil de Sécurité de l’ONU de réunir tout de suite le Conseil de Sécurité de l’ONU pour diligenter une enquête, le Royaume-Uni n’en a pas voulu.
                                Autrement dit, le RU a voulu gagner du temps et là, tous les perroquets répètent comme un seul homme le massacre de Boutcha à partir de simples images.


                              • sylvain sylvain 29 avril 21:17

                                @leypanou
                                L’ONU vient de demander a la russie de coopérer sur une enquête sur les crimes de guerre en ukraine


                              • Captain Marlo Captain Marlo 29 avril 21:30

                                @sylvain
                                L’ONU vient de demander a la russie de coopérer sur une enquête sur les crimes de guerre en ukraine

                                La Russie n’a aucune raison de s’y opposer.
                                L’ONU a enquêté sur les 14 000 russophones morts au Donbass ?

                                Si vous ne voyez pas qu’il y a toujours « deux poids, deux mesures », c’est que vous avez une peau de saucisson devant les yeux.


                              • sylvain sylvain 29 avril 22:11

                                @Captain Marlo
                                Si vous ne voyez pas qu’il y a toujours « deux poids, deux mesures », c’est que vous avez une peau de saucisson devant les yeux.

                                Jamais dit le contraire .J’aurais beaucoup aimé que les américains aient autant de problèmes quand ils ont envahis l’irak


                              • Ancien GE 30 avril 08:59

                                @yakafokon Encore un fake , la vidéo date de fin février 2022 au début de l’offensive russe , où le maire explique que cela allait encore bien à Irpen .
                                C’est facilement vérifiable , il n’y a que les propagandistes du Kremlin qui tentent de la faire passer pour une vidéo du 31 mars .


                              • I.A. 29 avril 19:15

                                Rien à redire, bravo.

                                Voilà de quoi déniaiser les crétins qui ne savent plus prendre la peine de se documenter ou de s’instruire. 


                                • Xenozoid Xenozoid 29 avril 20:38

                                  pour le brouillard il y a un facteur,quelle est la différence entre la condensation et l’évaporation ?


                                  • baliste 29 avril 22:20

                                    Marrant qu’en même que l’on se précipite vers la famine a cause de poutine , il est même en Indonésie(et en Malaisie) pour empêché l’huile de palme .... Complot mondial ou lois des séries ??

                                    N’étant pas complétement complotise je pencherai pour la lois des séries , en plus en fin de civilisation pourquoi pas .


                                    • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 30 avril 01:16

                                      @baliste

                                      « Marrant qu’en même que l’on se précipite vers la famine a cause de poutine »

                                      pourquoi à cause de poutine ? Faut expliquer, on ne peut dire n’importe quoi gratuitement.


                                    • yakafokon 30 avril 07:23

                                      J’ai entendu hier, sur « France un Faux », un communiqué selon lequel 2 missiles russes ont frappé en plein centre de Kiev, ne faisant qu’une dizaine de blessés.

                                      Franchement, le matériel russe n’est pas aussi performant qu’on le prétend.

                                      Alors que ces missiles pouvaient massacrer des dizaines de gentils nazis ukrainiens en détruisant de grands immeubles collectifs, ils ont raté leur cible et sont tombés à côté des immeubles, ne détruisant...qu’un dépôt d’armes et de munitions !

                                      Qu’est-ce qu’ils sont mauvais, ces russes !

                                      Plus sérieusement, je ne vois pas comment l’armement américain promis par l’Alzheimer de la Maison-Blanche et les nazis européens, va pouvoir arriver dans les mains de ce qui reste de l’armée ukrainienne !

                                      En effet, les frappes des missiles russes se concentrent sur le réseau ferroviaire, le réseau routier, et les centrales électriques de l’Ouest de l’Ukraine ( toutes les motrices des trains sont électriques ).

                                      Alors, à moins de transporter toute la quincaillerie guerrière américaine à dos d’âne, je ne la vois pas s’éloigner beaucoup de la frontière polonaise !

                                      Par ailleurs, je suis très étonné d’apprendre que la Russie continue à livrer du gaz naturel et du pétrole brut Urals ( 538.000 barils par jour ) aux Etats-Unis !

                                      Ce serait le moment idéal pour cesser cette absurdité, car Joe Biden a déclaré qu’il voulait affaiblir la Russie.

                                      J’aimerai savoir comment se démerderaient les Etats-Unis sans le Venezuela ( ils se sont fâchés avec ), l’Iran ( ils se sont fâchés avec ), et la Russie ( ça ne va pas tarder à être le cas ) !

                                      Un bonne récession de l’économie américaine, voire son effondrement, parait
                                      nettement préférable à l’hiver nucléaire.

                                      Tant qu’ils seront occupés à régler leurs problèmes, ils nous foutront la paix !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès