• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Par-delà les murs : Découvrir François Asselineau et l’UPR

Par-delà les murs : Découvrir François Asselineau et l’UPR

Dans un article précédent, j’avais exposé de manière relativement concise les 10 raisons pour lesquelles je voterai pour François Asselineau et l’Union Population Républicaine aux élections présidentielles et législatives de 2017. J’ai tenté d’expliquer comment le recoupement d’un certain nombre de sources m’avait conduit à cette position malgré des résistances initiales envers les thèses défendues par ce parti. J’ai proposé, dans un deuxième article, une synthèse des ressources qui m’ont été les plus utiles, avec l’idée de faire gagner du temps à ceux qui souhaiteraient suivre le même chemin de réflexion.

L’évolution actuelle de la campagne me confirme dans mes positions antérieures. J’imaginais que la mise en lumière des thèses de l’UPR pourrait éventuellement donner naissance à un débat démocratique qui permettrait l’émergence d’une contre-argumentation de qualité. Cela aurait permis de nuancer certaines thèses de l’UPR, et peut-être, le cas échéant, de revoir mes positions. Force est de constater, comme l’a notamment illustré le débat du 4 avril, que les autres candidats, mais également les experts qui interviennent dans l’ensemble des grands médias, ne proposent pas une contre-argumentation rigoureuse face aux thèses développées par l’UPR. De ce point de vue, le silence des autres candidats et de l’ensemble des médias concernant la thématique des Grandes Orientations de Politique Economique (GOPE) me paraît éclairant.

Au fil des semaines, la dynamique qui se crée autour de François Asselineau et l’UPR me semble grandissante, comme en témoigne le nombre d’adhérents qui ne cesse d’augmenter à mesure que s’approchent les échéances électorales. De plus en plus d’universitaires, de chercheurs, de hauts fonctionnaires, mais aussi des figures plus médiatiques, notamment des sportifs, rejoignent ce mouvement et certains d’entre eux commencent à prendre des positions publiques en faveur de l’UPR. Néanmoins, force est de constater qu’un grand nombre d’électeurs méconnaissent encore ce parti et ses idées, ou en ont une idée très déformée. Il m’a donc semblé pertinent de trouver un point d’équilibre entre mon premier article, qui se lit facilement, mais qui étaye peu son argumentation, et mon deuxième article, qui demande plusieurs dizaines d’heures avant de pouvoir être réellement intégré. J’ai donc réalisé une synthèse d’une quinzaine de minutes permettant de suivre de manière concrète le fil de mon raisonnement à partir des arguments de l’UPR :

Comme évoqué au début de ce petit film, il existe des résistances initiales qui empêchent de prendre connaissance des thèses de l’UPR. Il me paraît essentiel de repérer et de nommer ces résistances qui nuisent à l’esprit critique et à une prise de décision éclairée. En particulier, ces résistances visent à empêcher le grand public d’étudier dans le détail l’argumentation de l’UPR. Il est possible de les conceptualiser sous forme de six « murs » :

1. Le mur de « l’omission »  : c’est la méthode utilisée massivement par les médias et les autres candidats. Ne pas parler de François Asselineau et des thèses de l’UPR, et, en dernier recours, en parler le moins possible ou limiter leur expression détaillée. C’est une méthode efficace, largement utilisée au cours des dernières années. La résistance massive d’un grand nombre de Français est ainsi une résistance passive qui provient de cet état de méconnaissance savamment entretenu par les médias. Nous pourrions résumer les choses ainsi : « Tant que nous n’en parlons pas, ça n’existe pas ! », à l’image du sourire narquois de François Fillon lors du débat du 4 avril lorsque les GOPE furent évoquées par François Asselineau.

2. Le mur « complotiste »  : lorsque ce premier mur en vient à se fissurer, le dénigrement prend la relève. Il s’agit de disqualifier d’emblée la parole de l’UPR et de François Asselineau par différentes formes d’arguments tétanisant qui se présentent comme une argumentation rationnelle, mais qui cache en réalité une absence d’esprit critique. L’exemple typique est le fait de stigmatiser ce parti en soulignant son supposé caractère complotiste. Les médias se sont ainsi focalisés sur certains points (la CIA et le Dalaï-Lama, la taille des euro-régions, etc.) dans le but de décrédibiliser d’emblée la parole de l’UPR. La question de ces éventuels « complots » devient alors omniprésente lors des passages médiatiques et empêche de parler du fond. François Asselineau tente tant bien que mal de s’en extraire, même s’il faut avouer qu’un certain nombre de nos contemporains en restent à ces arguments de façade. Comme évoqué dans mes articles précédents, les thèses de l’UPR sont pourtant sourcées et référencées. La thèse complotiste ne tient aucunement face à l’analyse des faits.

3. Le mur « de la droite »  : Ceux qui parviennent néanmoins à dépasser le mur précédent se trouvent alors confrontés à une nouvelle argumentation fallacieuse : François Asselineau serait de droite (voire d’extrême droite) et aurait frayé avec des gens peu fréquentables comme Charles Pasqua. Le but est de cataloguer d’emblée l’UPR et François Asselineau dans l’échiquier politique, détournant ainsi l’intérêt de l’électorat de gauche. Là encore, une analyse précise du parcours de François Asselineau et surtout, de ses positions actuelles, tord le cou à ces a priori. En particulier, on voit mal - pour ne citer qu’un exemple parmi tant d’autres - comment la renationalisation des grands services de l’état pourrait être considérée comme une mesure de droite ! En réalité, comme le précise le ministère de l’intérieur, l’UPR est un parti qui se situe dans « divers », au-delà du clivage droite-gauche. De mon point de vue, l’UPR est surtout un parti pragmatique et réaliste qui propose des solutions qui s’écartent des simplifications idéologiques proposées par les grands partis actuels.

4. Le mur « technique »  : l’étape suivante est le caractère technique ou technocratique du discours de François Asselineau et de l’UPR, comme l’a notamment illustré le débat du 4 avril. Un certain nombre de nos concitoyens, prenant connaissance de l’existence de l’UPR, comprennent qu’il ne s’agit pas d’un parti complotiste ou de droite, mais ils se trouvent néanmoins rebutés face au caractère pouvant sembler rébarbatif de l’argumentation de François Asselineau. Quelle drôle d’idée que de citer ainsi des traités européens ? L’écart est ici important entre les discours habituellement tenus qui se centrent sur la politique spectacle et les affects. Parvenir à dépasser cette résistance nécessite par ailleurs un réel investissement en temps et en énergie. Malheureusement, sans prendre connaissance de manière précise des traités européens, il paraît délicat de saisir la pertinence de l’argumentation de François Asselineau et surtout, les incohérences des autres partis. Le plus surprenant est probablement le fait que ce mur paralyse des personnes avec des origines et des niveaux de formation très variés. De mon expérience, lorsqu’une personne accepte néanmoins de prendre le temps de lire au moins l’un des deux éléments suivants, elle commence à saisir la pertinence des thèses de l’UPR : 1/ l’article 48 du TUE nécessitant l’accord de tous les états membres de l’UE et qui empêche de fait une nouvelle Europe 2/ les Grandes Orientations de Politique Economique qui déterminent le futur programme de la France (les GOPE).

5. Le mur de « l’incrédulité »  : Une meilleure connaissance du fonctionnement de notre gouvernement et de l’Union Européenne rentre parfois en contradiction avec un certain nombre de convictions antérieures. Il en découle habituellement une certaine incrédulité qui peut également devenir un refuge, voire même une solution de compromis qui évite de se confronter plus globalement aux thèses de l’UPR. L’élément le plus déroutant est probablement le regard porté sur les grands médias et les « experts », car rares sont les grands médias qui respectent la charte de Munich de 1971. Cette même incrédulité survient également lorsque l’on mesure la manipulation de l’opinion publique par les sondages. Cela peut conduire à rechercher alors différentes formes de confirmation des éléments proposés par l’UPR : les GOPE sont-elles réellement contraignantes ? Doit-on nécessairement appliquer le droit européen ? L’histoire de France telle qu’elle est racontée par François Asselineau est-elle suffisamment objective ? En fonction du résultat de ce travail d’investigation, il devient possible de dépasser ou non cette incrédulité initiale.

6. Le mur du « désespoir »  : Il peut arriver, en dernier recours, que la personne se réfugie dans une forme de désespoir, ce qui je crois, est déjà le trajet réalisé par un certain nombre d’abstentionnistes qui avaient connaissance des éléments évoqués précédemment. Certains découvrent avec intérêt les thèses de l’UPR et rejoignent ce parti. D’autres demeurent dans une forme de retrait défaitiste sur le mode du « Ils sont tous pourris », avec l’idée qu’il n’y aurait aucune solution. Peut-être est-ce le cas, mais je crois que nous avons pour une fois une réelle alternative qu’il faut tenter !

Lorsqu’une personne parvient sans encombre à traverser ces six murs ou « résistances », il devient possible d’évoquer sereinement les thèses de l’UPR et le fond des dossiers. Mais il s’agit souvent d’un processus long, qui nécessite plusieurs mois de réflexion. Le débat d’idée devient alors plus technique mais je crois qu’il ne peut qu’en sortir grandi sur le plan démocratique. Il en est même passionnant, car il ouvre sur une meilleure compréhension du fonctionnement de notre pays, de l’Union européenne et de notre histoire. Chacun peut ainsi se positionner en prenant connaissance de l’ensemble des éléments et faire un choix d’électeur éclairé, favorisé selon moi par le discours proposé par François Asselineau et l’Union Populaire Républicaine.


Moyenne des avis sur cet article :  3.69/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

157 réactions à cet article    


  • Alren Alren 11 avril 2017 16:51

    Asselineau fera-t-il 1% des voix ? Grand suspense !

    Les gens ont découvert Asselineau sur Youtube et à la télé. « Ils ne l’ont pas trouvé malin » (paraphrase de Georges Moustaki)


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 16:58

      @Alren

      Si il fait 5% je serai content, ça remboursera une partie des frais de campagne. Asselineau le mérite largement.


    • taktak 11 avril 2017 17:34

      @Alren
      le fait est qu’avec son programme qui emprente sans trop le dire beaucoup au catalogue des mesures de l’UE/MEDEF, - ni de gauche ni de gauche et donc de droite - l’UPR est très clivant et ne risque pas de rassembler.

      En tout cas, il devrait faire fuir les travailleurs ;
      http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/asselineau-candidat-du-frexit-progressiste-pour-le-moins-on-peut-en-douter/

      et ce n’est pas les assauts de propagande lourdingue de ces trolls qui devrait rassurer les électeurs.


    • leypanou 11 avril 2017 17:41

      @taktak
      Quand on a « fricoté » avec Philippe de Villiers et J Tibéri, quand on a demandé à Marie-France Garaud, conseillère de G Pompidou, de parrainer la création de son parti, on est de droite.

      Et un ex-HEC est au mieux « socialiste », le formatage HEC empêchant d’avoir une vision du monde différente.


    • manu manu 11 avril 2017 17:48

      @La Voix De Ton Maître

      En quoi il mérite d’être remboursé les frais de campagne payés par les adhérents ?

      La plupart des gens on compris que l’UPR est au service de la finance ; impossible d’avoir des doutes quand :

       - on connait le passé d’asselineau.

       - on sait ce qu’est l’IGF lire surtout en bas « carrière offerte » et « critiques ».

       - on voit comment vous défendez les traités, seul quelques fous profiteurs font ça, tel que ce belge ministre à l’UE.

       - et surtout quand on sait que parmi ceux qui on une chance de gagner (Macron, Mélenchon et Fillon, ) Mélenchon est le seul à vouloir s’opposer à la dictature de l’UE et comme par hasard vous passez votre temps à lui cracher dessus.


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 18:05

      @manu

      L’UPR n’est pas au service de la finance, dont le but est de tout privatiser.

      Il propose une sortie de l’UE à petits petons, comme les britanniques, pour revenir à une France ni de gauche ni de droite. On sait bien sûr que la mondialisation est capitaliste et financière, qu’on achète, qu’on produit, qu’on vend... alors oui on achètera toujours, on produira toujours et on vendra toujours, mais avec les effets directs de la mondialisation en moins.

      Vous vous ne souhaitez sortir de l’UE à la condition que la résultante soit un paradis socialiste. C’est pas ce que propose l’UPR. De là à dire qu’il ne fait que défendre le capitalisme, c’est être de mauvaise foi.

      L’UPR ne propose pas une sortie à l’arrache, sinon on se fera tirer comme des pigeons par le grand capital. Les Grecs ont même pas réussi qu’ils ont été piétinés. Faut un peu de stratégie sinon vous balancez l’eau avec le bébé.


    • foufouille foufouille 11 avril 2017 18:11

      @La Voix De Ton Maître
      IGF = inspection général des finances.
      donc si, achlino est au service de la finance mais juste quand il a eu le temps, donc pas beaucoup comme très haut fonctionnaire.


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 18:16

      @foufouille

      Sur le même niveau : Vous avez un compte en banque, donc je vous suspecte donc d’être capitaliste.

      Imaginez : moi j’en ai même pas !


    • foufouille foufouille 11 avril 2017 19:19

      @La Voix De Ton Maître
      je suis parti de ton niveau.
      comment tu vis et paye internet ?

      agenouilles toi devant le nouveau, fils du dieu tout puissant qui a un nouveau visage : asselineau.
      regardes la lumière de son fils te transfigurer !!!
      tu iras au paradis si tu écoutes la voix du messie asselineau.
      amen.


    • manu manu 11 avril 2017 19:34

      @La Voix De Ton Maître

      « Vous vous ne souhaitez sortir de l’UE à la condition que la résultante soit un paradis socialiste »

      Les andouilles crois souvent savoir se que pense les autres.

      « De là à dire qu’il ne fait que défendre le capitalisme »

      Je n’ai pas dit ça, j’ai dit : « l’UPR est au service de la finance »
      J’espère que tu comprend la différence sinon arrête de t’occuper de politique.

      Et je le répète l’UPR en essayant de nous faire peur protège les intérêts de ceux qui profite de l’UE, une parti de la finance en tête.

      Des débats sur l’UE, la rué vers les terres agricoles en Europe.


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 19:46

      @foufouille

      je suis parti de ton niveau.
      comment tu vis et paye internet ?

      Ha ah ! J’ai été à la meilleure école de la crise : en Grèce pendant les évènements. Je sais même comment brasser de la bière, c’est plus facile qu’on le croit. Le reste n’est qu’une triste histoire.

      Non Asselineau n’est pas mon dieu. C’est un peu comme dans les souvenirs d’école, pas de bons souvenirs généralement, mais le souvenir d’un prof qui t’as ouvert un peu les yeux à qui tu dois une part de celui que tu es devenu. Le ou les mecs qui t’ont fait réellement croire au bien républicain, à la grandeur des idées de ce que pouvait représenter la France. Asselineau c’est un peu cela pour moi si tu veux savoir.

      Alors oui, c’est un peu réac par définition, mais l’universalisme, l’histoire de France, la troisième voie, ses hauts, ses bas, l’idée des grands services publics à la française... bien sûr qu’une idée face à la réalité historique. On n’en était pas loin de cet idéal, Asselineau c’est ce qu’il y a de plus proche, et je comprend même que tu puisse ne pas être d’accord.

      Bon j’arrête là sinon Pixels va dire que je fais du pathos : non non, je répond au fait que Asselineau n’est pas un dieu pour moi !

      Mélenchon j’ai donné, il a tout filé a Hollande. Excuse-moi mais il y a mieux comme négociateur. Asselineau, il connaît le système de l’intérieur, il sait quoi dire et ne pas dire. J’ai vu en Grèce ce que ça donne quand on se plante ne serait-ce d’un millimètre contre le monde de la finance.


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 20:04

      @manu

      Oui manu, on vit dans un monde financier, sachant que nos comptes en banques (enfin j’en ai pas comme expliqué plus haut) sont interdépendants avec les dettes de nos états.

      La première phase pour s’en sortir intelligemment c’est récupérer notre indépendance monétaire avant tout. C’est LA TOUTE première chose à faire. Ensuite c’est une autre histoire. Evidemment il va falloir protéger NOS banques, avec les dépôts des français. Et en ce sens t’as raison : Asselineau est pour une partie de la finance, en l’occurrence la nôtre. Mais n’oublie pas l’importance de la première phase, et surtout n’oublie pas le pouvoir de la finance.

      J’ai une anecdote sur le pouvoir de la finance ou plutôt une question : Pourquoi autant d’entreprises privées ont fait faillite en Grèce ? La réponse est simple, les banques privées ont arrêté de prêter. Donc il faut considérer s’allier stratégiquement à une partie de la finance. C’est le monde qui est dessiné comme cela.
      Même si tu veux une révolution en bonne et due forme et que tu pense que tu peux la déclencher, réfléchis : il n’y en a pas eu en Grèce, les gens sont trop drogués au consumérisme.

      Les andouilles crois souvent savoir se que pense les autres.
      Bah ouais mais exprime-toi !


    • mmbbb 11 avril 2017 20:46

      @manu Asselineau etait au ministeres des finances ce ministere a une double fonction le recouvrement de limpot et financement des projets apres adoption au parlement depuis la Loft Donc Asselieau etait au service de la finance oui c’est juste Macron lui a travaille dans une banque si est elu il sera le second president apres Pompidou a avoir travailler dans une banque On connait la suite


    • famigori famigori 11 avril 2017 21:30

      @mmbbb

      Essayez de relire l’article s’il vous plait, je crois que vous avez du vous arrêter à l’étape 3.




    • Le421... Refuznik !! Le421 12 avril 2017 08:54

      @Alren
      La « task-force » UPR, avec Doctorix, Fifix et Attilax n’a sorti que 66 coms à cette heure ?
      Ils sont en perte de vitesse.
      Ecouter l’UPR, c’est comme aller à un prêche Témoins de Jéovah.
      Si on y croit...


    • foufouille foufouille 12 avril 2017 09:58

      @La Voix De Ton Maître
      la recette du brassage de bière est sur le net comme pour le saucisson.
      donc tu payes ta connexion comment ?


    • Francis, agnotologue JL 12 avril 2017 10:06

      @La Voix De Ton Maître
       

       ’’Si il fait 5% je serai content, ça remboursera une partie des frais de campagne. Asselineau le mérite largement.’’
       
       Est-ce que c’est l’appât de ce gain qui motive ses trolls à se livrer à ce odieux Mélenchon-bashing ?
       
       
      Parce que vous l’aurez noté : 90% de leurs interventions ici sont dirigées contre Mélenchon et la FI ; les autres 10% n’étant que de la propagande pour la servitude volontaire : « si vous voulez sortir de la cage, vous devez demander gentiment la permission au geôlier »
       
       Le libéralisme (liber : hors la loi) réfute la loi, ne connait que des contrats. Le comble de la supercherie en l’occurrence, c’est que ce libéralisme là voudrait enfermer les peuples dans ses lois iniques en faveur de leurs exploiteurs : multinationales, finance, et même pire (évasions fiscales).

      Chomsky affirme que le contrôle de l’opinion publique est une caractéristique des démocraties, d’autant plus redoutable que la classe au pouvoir est minoritaire (1% !?. Le discours de l’UPR est un discours de contrôle de l’opinion qui voudrait nous faire accroire qu’il n’y a qu’une manière de sortir de ce piège : « écouter la voix de son maître ».
       
       nb. Sans allusion croyez moi, à votre pseudo, même si c’est amusant..



    • Pyrathome Pyrathome 12 avril 2017 11:35

      @JL
      90% de leurs interventions ici sont dirigées contre Mélenchon et la FI ;
      .

      Bonjour JL
      Il n’est jamais question de Melenchon en tant que tel mais du programme qu’il propose qui sera totalement INAPPLICABLE dans le cadre des traités de l’UE, ça c’est une réalité intangible...et si il y a une foule de gens pour le croire, ces gens seront très vite extrêmement déçus.
      On ne peut pas s’asseoir sur des traités sans qu’au bout du compte être obligé de payer des fortunes en juridique et en pénalités.
      Voilà la vraie réalité que les électeurs de JLM n’ont pas encore assimilé mais qu’ils comprendront très vite par la suite.....
      Et Jean Luc Tsipras deviendra Alexis Mélenchon à l’issue de discussions interminables qui ne mèneront à rien si ce n’est un ÉNORME NEIN Allemand
      C’est cousu de fil blanc....Désolé de te décevoir !


    • Legestr glaz Ar zen 12 avril 2017 11:47

      @JL

      Interpréter la pensée de Chomsky comme vous le faîtes est vraiment désopilant. 

      le contrôle de l’opinion publique se fait par les « médias » par les gens qui y interviennent. Vous ne l’avez donc pas compris ? Comment Asselineau, banni des médias dominants, pourrait-il contrôler l’opinion publique ? Vous n’y avez pas beaucoup réfléchi. C’est sans doute pour cette raison que vous êtes manipulable et que vous n’arrivez pas à faire le mises en perspective nécessaires.

      Mélenchon fait partie des candidats les plus médiatisés. C’est normal il est là pour faire tomber les puissances de l’argent et donner le pouvoir au peuple. Les puissances de l’argent l’ont bien compris et lui donnent la parole pour les faire tomber. Elles sont maso ! Il n’y a rien de plus logique. Bravo JL pour cette performance de votre réflexion !


    • Francis, agnotologue JL 12 avril 2017 12:05

      @Ar zen
       

       je suppose que ce qui vous défrise c’est que j’assimile le discours de l’UPR à un contrôle de l’opinion publique.
       
       Comment appelez vous le faire de faire accroire qu’on ne peut sortir de la servitude volontaire qu’en obéissant aux ordres des gardiens ?

       
       (re) lisez mon post de 10:46 ci-dessous.
       

       Et aussi cet article, si vous êtes de bonne foi : 
       
       
       ps. faut-il vraiment que je réponde à votre sottise bourrée de contradiction au sujet des médias, des puissances de l’argent, du deux poids et deux mesures, etc ?

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 12:27

      @leypanou
      Quand on est comme vous au M’PEP, incapable d’expliquer en quoi consiste votre programme, et qu’on vient faire des attaques personnelles, c’est qu’on a rien à dire sur le programme de l’ UPR.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 12:30

      @foufouille
      Quand on attaque les personnes, c’est qu’on est incapable d’argumenter sur le programme ! Merci de le démontrer à chacun de vos minables commentaires !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 12:33

      @manu
       « l’UPR est au service de la finance »
      Il vous reste à le démontrer !
      Vous ne démontrez jamais rien, car vous êtes aussi incompétent à défendre le programme de Mélenchon, qu’a faire des critiques argumentées de celui de l’ UPR !


    • Francis, agnotologue JL 12 avril 2017 12:53

      @Fifi Brind_acier
       

       Quand on attaque les personnes, c’est qu’on est incapable d’argumenter sur le programme. 
       
       Vous le démontrez à chacune de vos minables attaques contre Mélenchon ou le programme de la FI.
       
       Je comprends qu’il vous faut bien renvoyer l’ascenseur aux ennemis de Mélenchon à qui Asselineau doit ses signatures. C’est le deal.

    • posteriori 12 avril 2017 14:44

      @ 1%
      Asselineau est de droite et pour le frexit, qu’il essaye de prendre des électeurs là où c’est possible : Lepen Fillon Dupont aignant et Macron, essayer de prendre des électeurs à JLM n’a aucun sens, un type de droite restera de droite, les électeurs de mélenchon sont d’abord de gauche, vous faites un faux combat, taper sur mélenchon ne vous donnera pas un électeur supplémentaire, mais ne peut qu’en faire perdre à votre cible pour la plus grande joie de oui oui ni gauche ni gauche. Les UPR votent Macron et s’en cachent bien. 


    • Legestr glaz Ar zen 12 avril 2017 14:54

      @JL
       

      Le problème c’est que le programme de Mélenchon se résume à la désobéissance. 

      Désobéissance aux traités

      Désobéissance à la CJUE

      Désobéissance aux créanciers. 

      Tous les problèmes sont réglés d’un seul coup d’un seul. Vous pouvez même augmenter le SMIC à 2500 euros, c’est pas un problème puisque la France insoumise en désobéissant va pouvoir gratter un peu plus de 2000 milliards. C’est très sympa comme économie. 

      La désobéissance c’est le crédo de Mélenchon, avec le rapport de force. 

      Vous avez tout compris du programme de Mélenchon en dégainant « désobéissance ». 

      Et vous ne répondez même pas, c’est dire comme vous êtes à l’aise avec ça !

      Pouvez vous me démontrer où je me trompe ? Puisqu’il s’agit de désobéir, alors allons y gaiement. 


    • Legestr glaz Ar zen 12 avril 2017 15:07

      @JL

      Les ordres des gardiens ! Les gardiens de ce piège à rat ce sont bien les puissances de l’argent à travers la Commission européenne, la banque centrale et l’Otan. 

      Vous n’avez rien compris à l’articulation de l’article 50. Pour le coup il s’agit bien de « négocier » les conditions de sortie. Et pour négocier, il faut être au moins deux. Ce n’est pas l’une des parties qui impose sa vision à l’autre. Ce n’est pas ça une négociation. D’ailleurs, la France, en sortant de l’UE, aurait une position dominante parce qu’elle aura les clés de la bourse. L’UE ne peut pas survivre au départ de la 2ème économie de la zone, faisant suite à celui de la 3ème. 

      En revanche, contrairement à ce que dit Mélenchon, on ne « renégocie » pas les traités ! Le savez vous ! Le terme est galvaudé. Vous ne le savez sans doute pas, mais il ne s’agit pas de « renégocier » les traités mais de modifier certains des articles. Mais ça, vos n’arrivez pas à le capter. Votre réflexion refuse d’aller voir cet aspect des choses. 

      JLM dans le top 5 des candidat médiatisés. Pourquoi ? Vous avez nécessairement la réponse ?

    • kalachnikov kalachnikov 12 avril 2017 15:32

      @ Ar zen

      Quand on parle correctement la langue, on dit que la pratique de Mélenchon, c’est précisément un ultimatum et qu’il entend modifier les traités sur le principe du diktat. Voilà ce que signifie le terme ’négociation’ chez lui.
      On peut noter aussi ce point : ce qu’il propose concernant l’euro, la bce, etc, ce n’est rien d’autre qu’un nouveau Maastricht avec cette nuance que cette fois le peuple ne se prononcera pas dessus. Mélenchon et ses partenaires feront cela de là-haut, de façon toute démocratique mode Ue habituel.


    • posteriori 12 avril 2017 15:39

      @Ar zen
      Pas désobéissance, insoumission ! Médiatisé mes yeux, une bande d’hystériques qui passent leur temps à le traiter de dictateur, d’illuminé, de communiste ne fait pas de lui quelqu’un de spécialement médiatisé. Il est le seul ennemi du système restant, la marine au ton rouge en étant le jouet, choisissez votre camp !


    • dejaegere 12 avril 2017 19:05

      @Ar zen

      Les choses sont peut-etre plus compliquees que vous ne le pensez. En 2005 tous les medias ,la droite et le PS etaient pour le oui et c’est le non qui l’a emporte d’ailleurs sans le concours de l’UPR qui n’existait pas encore ni de Asselineau qui faisait copain-copain avec le truqueur d’elections : Tiberi.

      Quant a Melenchon les medias parlent surtout pour ne rien dire : c’est un bon orateur, il a du charisme, etc... ce que tout le monde sait. Par contre quand il faut parler de son programme ils envoient Pujadas et son quipe de manoeuvriers ( affaire Torreton).


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 19:15

      @JL
      Je comprends que vous avaliez des couleuvres, Mélenchon ne connait pas les Traités européens !


    • malitourne malitourne 12 avril 2017 19:29

      @dejaegere
      Vous inquiétez pas on voit très bien comment les medias se comporte avec Mélenchon. Et jamais quelqu’un de l’UPR n’approuvera les manoeuvres des medias dominants. L’affaire Torreton je peux vous dire que j’ai rigolé quand Pujadas a vu que sa manoeuvre faisait flop. En revanche vous, avec votre vaine tentative d’amalgamer Asselineau à Tibéry, vous faites bien du Pujadas. Vous avez le droit mais ne venez pas vous en plaindre quand c’est contre vous alors.


    • capobianco 12 avril 2017 22:55

      @malitourne
      Quand vos amis doctorix et léonard comparent JLM à hithler doit-on considérer que c’est là l’image de votre secte ?


    • malitourne malitourne 12 avril 2017 23:08

      @capobianco

      Si tu avais dit à l’image de votre parti au lieu de secte, j’aurai pu penser que tu ne trollais pas.


    • Francis, agnotologue JL 12 avril 2017 23:24

      @Fifi Brind_acier
       

       deux choses à ce sujet : le point de litige que soulève P. Cohen est secondaire et ne remet pas en cause le programme de la FI ;
       
      Contrairement à Asselineau le génie qui faitout, dans son cerveau de droite, Mélenchon est entouré par des économistes et juristes de gauche ;
       
      Vous avez vérifié vous-même que c’est Mélenchon qui se trompe et P. Cohen qui a raison ?
       
      Non, évidemment, alors cela signifie que vous faites plus confiance à la Voix de l’UE qu’à Mélenchon.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 avril 2017 07:44

      @JL
      Mélenchon et ses économistes ne comprennent rien aux questions monétaires !
      L’euro est déjà une monnaie commune.


    • Legestr glaz Ar zen 13 avril 2017 08:05

      @posteriori

      C’est le côté pratique de l’insoumission. Vous réglez tous les problèmes. 

      Mélenchon, l’insoumis, établira un rapport de force et désobéira aux traités et à la cour de justice l’UE. 
      Mélenchon refusera de payer la dette illégitime. Qui pourrait empêcher un insoumis comme lui de le faire ? Dites le moi ? 

      Ainsi grâce à l’insoumission Mélenchon fera faire 2000 milliards d’économie pour la France. C’est une idée géniale. 

      Mélenchon va donc désobéir aux créanciers de la France ! Merci de cette vision de la désobéissance.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 avril 2017 08:37

      @manu

      Mélenchon est le seul à vouloir s’opposer à la dictature de l’UE

      C’est ce qu’il vous faite croire ! La priorité de Mélenchon est de sauver l’ UE !


    • Francis, agnotologue JL 13 avril 2017 08:47

      @Fifi Brind_acier
       

       non, ça c’est votre discours fallacieux. La priorité de Mélenchon est de sauver la République, la France et les Français.

    • Legestr glaz Ar zen 14 avril 2017 23:21

      @dejaegere

      Lorsque l’on a été secrétaire d’Etat de « francisque » Miterrand, que l’on copine avec Serge Dassault et que l’on va témoigner de son amitié à la remise de la légion d’honneur de Patrick Buisson, alors on doit tourner plusieurs fois sa langue dans sa bouche ! N’est-ce pas ? Il est beau le Mélenchon, il est frais le Mélenchon, il est du jour le Mélenchon, 40 ans qu’il est élu de la Nation, pour quel résultat ? Pour appeler à votre Hollande en 2012 à 20h03 sans aucune contrepartie. Il sait y faire le Mélenchon !

    • amiaplacidus amiaplacidus 11 avril 2017 16:56

      Les groupies d’Asselineau ont fait tout bien pour décourager la plupart des gens qui auraient, éventuellement, été tentés de voter pour lui.


      • lautrecote 11 avril 2017 17:08

        @amiaplacidus
        C’est pas faux...


      • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 17:10

        @amiaplacidus

        Difficile de convaincre les gens qui veulent profiter d’une sortie de l’UE qui pour y adjoindre obligatoirement une révolution ou une critique du bronzage.

        Mais je suis d’accord, je considèrent qu’il y sont allés un peu fort, portés par l’élan originel, ils ne se rendent pas encore compte que le Frexit est une idée admise.

        Du coup ils expliquent encore mal que négocier avant de sortir c’est risquer de s’en prendre plein la tronche de la part du grand capital. Ce qui est rigolo c’est que les mélenchonniens considèrent qu’il s’agit d’une complicité avec le capitalisme !

        Mais bon rassurez-vous : je viens de les rejoindre.


      • malitourne malitourne 11 avril 2017 19:50

        @amiaplacidus
        Avec toi y avait rien à faire. Ta verveine je te la sers avec ou sans sucre ?


      • famigori famigori 11 avril 2017 21:35

        @jesuispascontent


        Autrement dit, vous le respectez mais lui souhaiter le pire..
        Drôle de conception des choses :)

      • posteriori 11 avril 2017 23:25

        Seul melenchon avec son referendum révocatoire peut nous rendre la démocratie, asselineau est de droite, ses soutiens tapent le mauvais adversaire, le seul qui va dans leur sens, au risque de voir macron président, bande d’inconséquents !


      • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 12 avril 2017 01:52

        @posteriori

        Pour obtenir la vraie démocratie, il faut aller voir Etienne Chouard.

        Mélenchon y est allé, et il a proposé un ersatz, un compromis à deux balles pour être certain que les professionnels de la politique gardent le pouvoir.
        Aucune des préconisations fondamentales de Chouard permettant l’immunité du système à la corruption ne sont intégrés à la 6eme de Mélenchon. J’ai comme l’impression qu’il s’agit d’un piège a gogo électoral.

        Au moins Asselineau a l’honnêteté de garder la 5eme avec quelques aménagements dont ton beau référendum révocatoire, sans aller tapiner cher Chouard pour chopper quelques voix en faisant semblant.

        Le système sans parti et sans professionnels de la politique : personne le propose pour ces élections.


      • Legestr glaz Ar zen 12 avril 2017 11:53

        @amiaplacidus

        Vous avez raison, Jean Luc Mélenchon a « la » solution« = la »désobéissance". Elle règle tout, absolument tout ! Comment ne pas y avoir songé avant ? C’est quand même bête !

        « La Désobéissance » règle tous les problèmes, ce n’est quand même compliqué à comprendre ! Tous les sympathisants de Mélenchon l’ont compris ?

        « Pour sortir des traités européens » il suffit de désobéir, de ne pas les respecter. C’est quand même facile à comprendre. La France est un grand pays qui peut le faire.

        Si la cour de justice de l’Union européenne condamne la France pour non respect de ses engagements, il n’y a qu’à désobéir à la CJUE. Ce n’est quand même pas compliqué à comprendre. Il suffit de désobéir. La France est un grand pays qui peut le faire.

        Pour la dette française, c’est pareil. Il suffit de désobéir. On ne la rembourse pas. Il suffit de désobéir. La France est un grand pays, il peut le faire. 

        Avec la désobéissance vous faites de sérieuses économies. Vous ramener la dette de la France à zéro. Des dizaines d’années de dette effacées d’un seul coup d’un seul. Plus de 2000 milliards d’économies, personne ne fait mieux que Mélenchon.

        Jean Luc Mélenchon y a réfléchi. La désobéissance règle tout. Il suffisait d’y penser. Tous les autres, qui veulent respecter les traités, les accords internationaux et le droit international, sont des buses. 

        La France est un grand pays. Il suffit d’un bon rapport de force. Qui va obliger la France à rembourser sa dette ? dîtes le moi ? Et le rapport de force, vous en tenez compte ou pas ? Le rapport de force existe et la dette ne sera pas remboursée, c’est tout. 

        Il faut vraiment être bouché pour ne pas comprendre que la désobéissance peut nous le permettre. La politique c’est partir des réalités. Et puisque la France peut désobéir, désobéissons en instituant un rapport de force. Fallait juste y penser.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 12:35

        @jesuispascontent
        Manque de bol pour vous, tous les sondages sur Internet donnent un score spectaculaire à Asselineau et à Mélenchon !



      • posteriori 12 avril 2017 15:00

        @Fifi Brind_acier


        Prépare toi plutôt à te présenter comme député de la constituante plutôt que de colporter des conneries.

      • dejaegere 12 avril 2017 19:09

        @Fifi Brind_acier

        Oui 42% pour Asselineau... Je ne comprends pas que vous continuiiez a croire ce genre de delire . vous m’avez habitue a plus de rigueur.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 avril 2017 08:38

        @posteriori
        Au lieu de m’insulter, prouvez que le document ne dit pas la vérité !


      • Legestr glaz Ar zen 13 avril 2017 16:21

        @posteriori

        Répondez un peu aux questions. 

        Alors l’insoumis Mélenchon, il désobéit aux traités, à la CJUE aux créanciers de la France ? 
        Quel beau programme. Non allons économiser 2000 milliards. Dans son programme, Mélenchon vous dit ce qu’il va en faire ?

        Par ailleurs, trouvez nous des arguments pour qualifier l’UPR de mouvement de « droite ». Vous allez ramer sérieusement ! Vous êtes absolument ridicule, sans doute de très mauvaise foi. voilà ce qui fait la différence entre ceux qui veulent argumenter en partant des réalités et ceux qui s’en prennent aux personnes sans jamais se justifier. Ceux là, se sont les lâches ! Faîtes vous partie de cette catégorie ? Vous allez nous le démontrer en donnant des arguments sur l’appartenance du programme d’Asselineau à le droite. Sans réponse vous ne serez plus crédible. 

      • Legestr glaz Ar zen 14 avril 2017 23:23

        @amiaplacidus
         

        Les gens du FN disent très exactement la même chose ! Etonnant non ?

      • Michel DROUET Michel DROUET 11 avril 2017 16:59

        Après avoir traversé sans encombre ces 6 murs, on va dans le mur.


        • foufouille foufouille 11 avril 2017 17:08

          @Michel DROUET
          non, tu subit un lavage de cerveau et te convertit à la religion UPR pour laquelle les produits français sont trop cher.


        • famigori famigori 11 avril 2017 21:37

          @foufouille
          Vous vous donnez en spectacle là.. c’est génant.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 12:41

          @Michel DROUET
          Toujours aussi incompétent ! C’est une constante chez vous !
          Vous n’analysez rien, vous ne savez pas construire un commentaire argumenté, vous affirmez sans rien démontrer et vous ne prouvez rien, le néant !

          Vous êtes tout le contraire d’Asselineau, en somme !


        • foufouille foufouille 11 avril 2017 17:06

          troll UPQR, inscrit juste pour faire la propagande du parti des malades mentaux.
          dieu passe désormais à la télé poubelle du système énarque et IGF sans obligation de travailler.
          .


          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 17:13

            @foufouille

            Le petit inconvénient de la liberté d’expression, c’est qu’il faut supporter ce que disent les autres !


          • foufouille foufouille 11 avril 2017 17:24

            @La Voix De Ton Maître
            faut regarder ton parti et tes trolls ........


          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 17:33

            @foufouille

            Ouais la censure, il ne doit rester que cela...


          • foufouille foufouille 11 avril 2017 17:39

            @La Voix De Ton Maître
            je suis totalement contre sur le net.
            sauf cas extrême.


          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 18:13

            @foufouille

            Moi totalement, le problème c’est que la définition du cas extrême part toujours en couille.

            C’est un de mes côtés ultra-libéraux.


          • malitourne malitourne 11 avril 2017 19:53

            @La Voix De Ton Maître
            Foufouille te dit qu’il est pour la censure QUE de l’UPR. 


          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 avril 2017 20:09

            @malitourne

            Nan

            Il est pas comme ça le foufouille, nan, il est cool, je l’ai déjà plussé

            ...tu crois ?


          • foufouille foufouille 12 avril 2017 10:01

            @malitourne
            pas le moins du monde mais le trollage en boucle et les multi comptes sont chiants.
            de plus, juste fifi qui fait la propagande depuis des années avec son bot est largement suffisant.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 12:44

            @foufouille
            Ben oui, que la vie serait belle si les euronouilles étaient les seules à pouvoir s’exprimer ! Un vieux reste stalinien, sans doute ?
            Tout cela est maintenant terminé, mes condoléances !


          • Nicolas_M bibou1324 11 avril 2017 17:13

            « ... et voilà pourquoi mon candidat est meilleur. »


            Vous pensez réellement convaincre quelqu’un de cette manière ?

            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 11 avril 2017 19:09

              @bibou1324

              On ne dit pas qu’il est « meilleur ». Ce n’est pas un concours. Mais il a permis d’ouvrir un débat d’avance clos, celui de « sortir » de l’union Européenne et a banalisé cette idée du Frexit, qui quoi que vous en pensiez devient de plus plus répandue dans l’opinion. Une opinion divisée par deux options, « retraitement des traités », avec monsieur Mélenchon et madame Le pen, les autres évitent le sujet et « l’article 50 » proposé par monsieur Asselineau. Personne ici, ni ailleurs ne cherche à imposer sa vision des choses. Mais cette vision de l’UPR s’installe de plus en plus dans les esprits, et c’est peut-être la raison pour laquelle se développe ici et ailleurs tant d’agressivité dans les commentaires, au fur et à mesure de la progression du mouvement.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 12:48

              @bibou1324
              Vous voulez bien nous indiquer quand ont eu lieu des débats contradictoires sur les avantages et les inconvénients de la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN ? Jamais !


              Depuis 40 ans, on n’entend que les euronouilles. Ce temps est terminé, maintenant vous entendez deux analyses différentes, vous devriez en remercier Asselineau et l’ UPR !

            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 11 avril 2017 17:37

              En 2017 qui ne s’est pas encore rendu compte du désastre de l’UE et des pays qu’elle enserre dans son étau anti-démocratique ?

              Comme l’avoue si justement Jacques ATTALI ! lors de l’Université participative de 2011, organisée par Ségolène Royal.

               "On s’est bien engagés à faire en sorte que sortir ne soit pas possible... ON a soigneusement oublié d’écrire l’article qui permet de sortir... (rires dans la salle)... c’était pas très démocratique évidemment, mais c’était une grande garantie pour rendre les choses plus difficiles... Parce que si on sort... parce que c’est impossible... mais si... naturellement on peut... Je ne rentre pas là-dedans... c’est très compliqué... c’est très compliqué...« 

              Question : pourquoi monsieur ATTALI n’avoue-t-il pas l’existence de l’article 50 du TUE ? qui pourtant figure dans les »dispositions finales« , alors que les rédacteurs ont tout fait pour empêcher le retrait des pays membres qui le désirent ? 

              L’UE est totalement verrouillée. Et la disposition de l’article 50 qui fut initiée après-coup, ne peut pas, par son amplitude libératoire de ce carcan, plaire aux concepteurs et aux rédacteurs du Traité de Lisbonne.

              Dans ces déclarations Attali ne parle pas non plus de la possibilité de »renégocier" quoi que ce soit. Et puis... renégocier quoi ? On ne peut sortir de la zone Euro qu’en sortant de l’UE, c’est inscrit dans le traité.

              D’autre part, c’est une erreur de jugement et des approximations que de croire que monsieur Asselineau n’engrangera peu ou prou d’adhésion à ses idées, car la question de l’article 50 qui semble donner des boutons à certains, est LA question centrale qu’aucun homme ou femme politique n’a abordé, si ce n’est F. Asselineau.

              Je pense que la centralité des élections présidentielles de cette année repose essentiellement sur l’UE et ses ravages. On l’a vu avec la loi Travail ! Et toutes les décisions erratiques qui découlent de la Commission européenne.


              • dejaegere 12 avril 2017 09:17

                @Nicole Cheverney

                Pou vous donner mon opinion je vais essayer d’etre aussi courtois que vous l’etes. C’est si rare.

                A plusieurs reprises j’ai pose un probleme concernant la mise en oeuvre de l’article 50 par Mr Asselineau et la democratie sans reponse satisfaisante a mon gout.

                Prenons l’hypothese ( bien sur avec beaucoup d’imagination) que Mr Asselineau soit elu au 1er tour avec 51% des voix : rien a dire il applique son programme de frexit prioritaire et garde la 5eme republique.

                Maintenant soyons un peu moins optimiste. Il obtient 30% au premier tour et se retrouve face a l’extreme droite ou la droite. Les 21% qui lui manqueront pour etre elu viendront de gens comme moins qui voteront CONTRE cette droite ( le fameux pige de la constitution que Mr Asselineau ne veut pas changer) et non pas pour le frexit immediat et brutal. la moindre des choses serait alors de faire comme le propose Mr Melenchon :un grand debat national et un referundum aboutissant probablement (c’est mon avis) a l’activation de l’article 50.

                Cela fait des dcennies que l’on subit les diktats allemands. Ne peut-on accorder quelques mois de plus pour que vive enfin la democratie avec appel aux francais pour qu’ils pesent de tout leur poids sur les debats et negociations mais aussi pour qu’ils se soudent sur un socle solide et commun ?

                De cela Mr Asselineau et les militants de l’UPR ne veulent en aucun cas entendre parler. Je ne comprends sincerement pas pourquoi.

                J’aimerais avoir votre point de vue.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 12:53

                @dejaegere
                Personnellement, je ne voterai jamais pour Mélenchon qui est un enfumeur comme Tsipras. Mais c’est un choix personnel, l’ UPR n’est pas propriétaire des électeurs et de leur vote.


              • Sparker Sparker 12 avril 2017 15:14

                @Fifi Brind_acier
                Un petit Fillon, une petite Marine, les casserolles sont moins grave que le dit enfumage ?


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 19:19

                @Sparker
                Si Asselineau n’est pas au 2e tour, je pense que je voterai blanc. Ils seront tous obligés d’appliquer les GOPé, alors Pierre, Paul ou jacques, c’est pareil !
                On l’a vu avec Sarkozy et Hollande, c’est bonnet blanc et blanc bonnet .

                Asselineau exclut de voter FN.


              • Legestr glaz Ar zen 14 avril 2017 23:28

                @dejaegere

                « On subit des diktats allemands » ??????

                les traités TUE et TFUE s’appliquent aux 28 bientôt 27 membres. Ils ont été ratifiés par ces pays. Les Allemands ne dirigent pas l’UE ! Ils sont, eux aussi, soumis aux dispositions des traités !

                Vous rapportez comme un perroquet ce que dit Mélenchon sans être en mesure de faire votre propre idée par vous même. Lamentable !

              • pipiou 11 avril 2017 18:34

                Je suis surpris que l’auteur ait attendu 2017 pour s’intéresser aux traités européens.

                Aurait-il voté au référendum de 2005 sans connaitre le sujet à fond ?


                • Doume65 11 avril 2017 18:55

                  @pipiou
                  Tu en connais beaucoup qui ont voté en connaissant à fond les traités européens ?

                  Et crois-tu que l’ensemble des français qui vont voter auront étudié l’ensemble des programmes des concurrents ?


                • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 11 avril 2017 18:58

                  @pipiou

                  Bonjour,

                  Si ma mémoire est bonne 2005 était l’année où les Français avaient voté contre le Traité Européen. Ils étaient donc conscients du danger. Mais aller fouiller dans les articles terriblement complexes, peu de monde l’ont fait, à commencer par moi. C’est par Internet les conférences de monsieur Asselineau que j’ai pu me rendre compte de la toxicité de chaque article. J’explique plus bas, le verrouillage des rédacteurs du traité de Maastricht, et ce ne sont pas des enfants de choeur, ni des béotiens, ni des néophytes qui les ont rédigés, mais des spécialistes de la question - des juristes donc -
                  Et d’ailleurs, je leur tire mon chapeau, ils sont très forts ! Et nous aurons beaucoup de mal et ce ne sera certainement pas une partie de plaisir, le jour où la France voudra faire actionner le seul moyen d’en sortir, vraiment, foin des déclarations tonitruantes -, avec l’outil juridique mis en place par des juristes malins et retors. C’est une guerre et dans toute guerre il faut adapter ses armesface aux adversaires les plus résolus. Et ils le sont. Nous ne sommes pas des Anglais où Theresa May n’a en face d’elle que peu d’opposition, déjà l’Angleterre n’était pas dans la zone Euro. Signe de non-allégeance définitive à l’UE de la part des Anglais. En France nous avons le noyau dur !


                • pipiou 11 avril 2017 22:16

                  @Nicole Cheverney

                  Alors à vous écouter tous les Français ont une parfaite connaissance des traités européens et de leurs conséquences puisqu’ils les ont étudiés à fond en 2005 ; ce qui contredit les arguments d’Asselineau et de l’auteur qui prétendent que les Français ne comprennent pas les enjeux.

                  A part ça votre discours sur le verrouillage des articles du TCE c’est un joli conte pour enfant ; mais je sais qu’Asselineau sais très bien jouer de la pseudo-complexité des articles juridiques.
                  C’est ça le rôle dans gourou : expliquer à ses adeptes qu’il est venu leur apporter la lumière pour éclairer un Monde trop compliqué pour leurs simples esprits.  smiley

                  Y a beaucoup de gens qui se laissent déstabiliser par la simple lecture d’un contrat d’assurance.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 13:01

                  @pipiou
                  Nicole dit exactement le contraire ! Les Français ne connaissent pas les Traités, apprenez à lire ! Vous non plus vous ne connaissez pas l’article 48 pour changer les Traités,

                  Article 48 du TFUE
                  "Les modifications entrent en vigueur après avoir été ratifiées par tous les États membres conformément à leurs règles constitutionnelles respectives.


                  Cela veut dire qu’il faut 100% des pays d’accord avec les changements proposés + 100% de ratifications par referendum, ou par voie parlementaire = 54 conditions réunies à 100 %

                  Avec 27 pays divisés sur tout, vous pouvez toujours attendre l’unanimité ! Dans 10 ans, vous y êtes encore !


                • malitourne malitourne 12 avril 2017 16:06

                  @Fifi Brind_acier
                  J’ai l’impression que tant qu’il ne seront pas fait syrizer il ne comprendront pas ces satanés FI. J’en viendrais presque à souhaiter qu’ils le soient pour qu’ils pigent jusqu’à quel point ils peuvent encore se bananer. Le problème, c’est que la plaisanterie a assez duré, qu’on commence à asphyxier gravement dans cette pétaudière qu’est l’UE. J’ai pas assez de blé pour leur offrir un stage en Grèce c’est dommage mais s’ils pouvaient avoir l’idée d’aller y faire un petit tour pour aller admirer les ruines du temple de Tsipras ils arriveraient peut-être à enfin admettre que dans l’UE point de salut. Les plus bigots je sais te diront que Zeus est de gauche...


                • kalachnikov kalachnikov 12 avril 2017 16:13

                  @ malitourne

                  Bah, restons zen. Ce matin, en marchant, je tombe sur une affiche de Mélenchon ; quelqu’un a barré le ’in’ d’’insoumise’ et rajouté ’à l’Europe’ en dessous = ’la France soumise à l’Europe’. Ce m’a enchanté pour la journée.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 19:22

                  @malitourne
                  Regarde cette photo hallucinante de Tsipras main dans la main avec Junker !
                  « L’épopée austéritaire de la Gauche radicale continue en Grèce »


                • pipiou 12 avril 2017 19:30

                  @Fifi Brind_acier
                  Quoi les Français ne connaissent pas les traités ??

                  Vous voulez dire qu’ils ont voté en 2005 sans rien comprendre à la question !! smiley  smiley  smiley


                • malitourne malitourne 12 avril 2017 19:33

                  @Fifi Brind_acier
                  Je l’ai vu Fifi en effet. Si j’étais grec, ça me rendrait dingue. Je suis pas grec, mais ça me rend dingue quand-même.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 avril 2017 08:41

                  @pipiou
                  Vous n’avez même pas compris l’article 48, alors les autres ....


                • Baron de Risitas meslier 11 avril 2017 18:42

                  L’Europe il faut lui botter le cul et en sortir et il n’y a qu’une solution et une seule , c’est François Asselineau ...


                  • non667 11 avril 2017 19:31

                    1°Asselineau né en 1957  à 42 ans en 1999 il rentre au rpf de chirac puis après  8 ans il fonde son parti  l’upr .

                    Remarque : brillant énarque il rentre en politique dans un parti système ne sachant pas que celui ci est anti de gaulle ,anti français ,anti souverainiste (donc mondialiste = pro  N.O.M. judéo-américain ) ?

                    2°-----------:un souverainiste qui attaque un autre souverainiste avec les mêmes arguments /propagande que ses ennemis (fn anti-républicain ,anti-démocrate,raciste ) est un traître au souverainisme !
                    ses attaques/son passé ( souverainiste depuis peu  par rapport au fn =42ans ) contre le fn montrent qu’il est une taupe du N. O .M.
                     destiné a diviser les souverainistes et grapiller quelques % au fn , au même titre que les « souverainistes de mes 2 » dupont gnangnan ,de villiers ,............etc....

                    ou 3°-version gentille

                    il enfile des perles ! fait des colliers de nouilles ! soporifique ! pas invités dans les médias 

                    s’il veut être connu il faut passer par le buzz pour se faire connaître par exp en faisant une déclaration tonitruante genre : hilter avait raison ! après on l’écoutera à défaut de le suivre !

                    seulement il faut en avoir ! d’où = 2°


                    • LE CHAT LE CHAT 11 avril 2017 20:51

                      @non667

                      Comme quoi il est vraiment nase, Poutou est maintenant 2.5% dans les sondages juste avec un t shirt et un clip !


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 13:06

                      @non667
                      Vous allez raconter vos salades longtemps ?
                      L’UPR n’est pas souverainiste, c’est un mouvement de Libération nationale sur le modèle du Conseil National de la Résistance !


                    • LE CHAT LE CHAT 11 avril 2017 20:47

                      Asselineau fait pleurer les oignons ! Ils ont les boules pour lui ,toute cette propagande pour moins de 1℅....


                      • kalachnikov kalachnikov 11 avril 2017 22:46

                        @ LE CHAT

                        Je préfère être avec une poignée de justes que parmi la multitude des larrons. Ca s’appelle l’honneur.


                      • LE CHAT LE CHAT 12 avril 2017 00:49

                        @cettegrenouilleci

                        Zero elu pour l’UPR , rien de neuf !


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 13:07

                        @LE CHAT
                        Alors pourquoi dépensez tant d’énergie pour un candidat qui ne représente rien ?


                      • LE CHAT LE CHAT 12 avril 2017 16:08

                        @Fifi Brind_acier

                        Bien moins que toi avec tes 31000 commentaires , on peut pas dire que tu sois convaincant ...


                      • kalachnikov kalachnikov 11 avril 2017 22:44

                        Merci pour ce très bon article qui, depuis le cas Asselineau, démonte le système comme on démonterait une horloge afin d’en faire voir les rouages. Il est de salubrité publique, très simplement.


                        • jmdest62 jmdest62 12 avril 2017 11:47

                          @kalachnikov
                          « comme on démonterait une horloge »

                          C’est pas tout de la démonter....faut savoir la remonter !
                          J’ai l’impression que ça se tasse du coté de la « courbe exponentielle » des adhésions Non ?
                          bisous

                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 13:09

                          @jmdest62
                          Plus de 24 000 adhérents à l’ UPR ! Tout va très bien, merci d’être passé !


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 avril 2017 07:39

                          Je me pose la question suivante : juridiquement, toutes les directives européennes ont été transposées dans le droit français pour être applicables en lieu et place des décisions nationales.

                          Or, en cas de victoire de monsieur Mélenchon, et la création de la 6ème république - que fera-t-il du package européen, des directives transposées dans le droit français. Et de ce qu’impose la constitution de la 5ème plus de 21 fois retoquée pour obéir à Bruxelles.

                          Puisque par essence un changement de constitution induit un changement radical. On passe à autre chose ! Non ?
                          Alors pourquoi monsieur Mélenchon nous parle de « ’renégocier » les traités ? Ou il change de république et ces traités n’existent plus, et sont emportés avec le changement de république et le personnel politique avec.

                          Ou alors il change de république en gardant le pakage ? Tout cela ne tient pas debout. Et n’est pas sérieux.

                           


                          • dejaegere 12 avril 2017 09:52

                            @Nicole Cheverney

                            Madame,

                            Il est une chose que ceux qui se retrouvent dans le programme de Mr Asselineau negligent completement ou redoutent, c’est l’intervention populaire. Sans elle rien ne sera possible si on veut redonner du pouvoir au peuple et combattre la finance. De meme vouloir appliquer le programme du CNR sans l’intervention populaire ( Beurk diront certains) c’est faire des nationalisations dirigees par des technocrates a l’ecoute de la finance, c’est proposer une participation des salaries dans l’entreprise qui essaye d’acheter les salaries avec des miettes (ca existe depuis plus de 40 ans) De leur cote les anglais font le brexit mais negligent ces deux aspects. Pas etonnant qu’ils aient le soutien de Trump.


                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 avril 2017 11:25

                            @dejaegere

                            Bonjour et merci de m’avoir répondu.

                            Si je suis d’accord avec vous pour dire que le Peuple est l’essentiel de l’enjeu du moment, vous attribuez au mouvement de l’UPR et sa dynamique - des faiblesses qu’il ne contient pas. Il est au contraire le message gaullien contenu dans le programme de monsieur Asselineau. Ce substrat qui constitue le fondement de l’UPR, c’est le grand respect envers le peuple qui se dégage à chaque prise de parole de cet homme politique. Je ne veux pas jouer les « groupies » de service, j’en suis bien loin et souhaite ne pas être associée aux petites guerres picrocholines de chaque camp, d’ailleurs pas si éloigné l’un que l’autre. J’essaie de voir avec toute l’acuité nécessaire jusqu’où nous mènerait monsieur Mélenchon ou monsieur Asselineau. Je le répète je ne vois que ces deux hommes en finale. Et pourtant on pourrait me rire au nez lorsque je cite monsieur Asselineau au deuxième tour ! Mais réfléchissons un instant, ce qu’il dit est basé sur une réal-politik dictée par le simple constat de faits. Quel autre homme politique a décidé d’inscrire dans la constitution « le maintien de la Sécurité Sociale » et le droit à tous de se faire soigner, Oh ! pas la Sécurité Sociale actuelle, presque démembrée, mais bien celle de 1945. Renationaliser les grands Services de l’Etat, un Etat quasiment actuellement démembré et dépecé par l’UE. Reconstruire l’Armée française démembrée par l’OTAN !
                            Pour être sûrs de nos choix, avant de parler d’intervention populaire, ce qui est louable et souhaitable, en l’état actuel des choses, il convient de se demander quel aspect juridique sera mis en avant, par l’UE, lors d’une re-négociation éventuelle en cas de victoire de monsieur Mélenchon, et quel aspect juridique sera mis en avant par l’UE, en cas de sortie de l’UE par l’article 50, les caciques européistes qui champignonnent à Bruxelles n’auront aucun recours pour barrer la route à l’article 50. Quoiqu’en pense monsieur Attali, dont j’évoquais plus haut les propos anti-démocratiques. Il y a une autre chose à laquelle vous ne répondez pas, mais peut-être n’avez-vous pas les cartes en main pour y répondre, c’est : la sixième république bien que fondée sur une constituante, donc populaire sera-t-elle englobée à nouveau dans l’UE ? Ou rompra-t-elle définitivement avec l’UE ? Qu’a prévu à ce sujet monsieur Mélenchon, car qui dit République, dit « nouvelle constitution », écrite. Que sera écrit dans cette constitution. C’est important de le savoir.
                            Vous évoquez les Anglais et le Brexit. Mais si nous pouvons prendre exemple sur les Anglais pour évoquer un Frexit, nous sommes tout de même loin de posséder la mentalité anglo-saxonne qui a toujours joué sur du velours avec la Finance. Napoléon leur trouvait une mentalité de « boutiquiers ». C’est un peu méchant, mais nous gardons notre mentalité latine, notre droit est fondé sur le latinisme et le germanisme, ne l’oublions pas. Nous sommes aux antipodes des Anglo-saxons. Et c’est cela notre force réelle, le jour où nous nous débarrasserons de l’UE. C’est une question de survie, et cela doit concentrer toutes les forces vives de notre pays. Après... le choix des personnes !

                            Cordialement.


                          • jmdest62 jmdest62 12 avril 2017 11:59

                            @dejaegere
                            Sans vouloir les comparer sur le plan idéologique Assholino et Le Pen c’est , au point de vue économique , un peu la même chose ...

                            On sort de l’UE pour que le peuple soit « racketté » par des capitalistes « bien de chez nous » plutôt que par des fonds de pension apatrides.
                            En gros , ils sont contre la directive « capitalistes détachés ».  smiley
                            @+

                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 13:11

                            @dejaegere
                            Et qui vous dit que que le peuple ne soutiendra pas un programme qui va dans le sens de ses intérêts ? Vous prenez les Français pour des mougeons ?


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 13:13

                            @jmdest62
                            Vous n’avez jamais lu le programme de l’ UPR ?
                            Où voyez vous la moindre ressemblance avec le programme du FN .
                            Peut-être que pour une fois vous pourriez parler en connaissance de cause , au lieu de remuer de l’air ?


                          • kalachnikov kalachnikov 12 avril 2017 15:05

                            @ Nicole Cheverney

                            Mais cela tient debout puisque Mélenchon est européiste.

                            Il faut relire les insanités qu’il a balancé à ses collègues sénateurs communistes farouchement anti maastricht en 92 pour justifier Maastricht, l’euro, la fondation de l’entité Union Européenne et la politique atlantiste de sécurité et de défense commune. Il voit dans ce traité ’un bon compromis de gauche’.

                            http://www.comite-valmy.org/spip.php?article258

                            Qu’est-ce que la gauche de Mélenchon et qu’est-ce donc qu’un bon compromis de gauche pour lui ?

                            ’Aucune cause franco-française, à plus forte raison aucune cause de lutte politicienne ne parvient au niveau auquel se situent les enjeux de Maastricht. S’il en résulte un peu de désordre parmi vous, nous ferons avec !’

                            ’[...] l’intégration (cf. dans l’Ue = l’abandon de la souveraineté] représente un plus pour nous ; la construction de la nation européenne est un idéal qui nourrit notre passion. Nous sommes fiers, nous sommes heureux de participer à cette construction.Nous sommes fiers de savoir qu’il va en résulter des éléments de puissance, qu’un magistère nouveau va être proposé à la France, à ma génération, dans le monde futur [...]’

                            ’Il y va, je le répète, d’un enjeu de civilisation. [...] c’est l’avènement de la nation européenne porteuse de paix, de civilisation et de solidarité. Et nous ne serons jamais autant Français qu’en y jetant toutes nos forces.’

                            ’Si j’adhère aux avancées du Traité de Maastricht en matière de citoyenneté européenne, bien qu’elles soient insuffisantes à nos yeux, vous devez le savoir, c’est parce que le plus grand nombre d’entre nous y voient un pas vers ce qui compte, vers ce que nous voulons et portons sans nous cacher : la volonté de voir naître la nation européenne et, avec elle, le patriotisme nouveau qu’elle appelle.’
                             
                            L’idéal mélenchonien, c’est sacrifier la nation française pour faire naître ex nihilo une nation européenne ; c’est dans ce but signer des traités m^me néfastes, qui causent des souffrances, qui jettent des personnes à la rue en disant ’s’il en résulte un peu de désordre parmi vous, nous ferons avec !’

                            Et bien sûr qu’il ne va pas tout fracasser, et bien sûr qu’il ne reviendra pas sur l’européanisation du droit français puisque pour lui c’est un progrès. Et le sens de ce progrès, c’est de faire un homme nouveau tel que défini ici : ’renvoie les différences les plus essentielles – la fois, la langue, l’attachement aux identités locales dans le domaine privé – pour ne reconnaître comme sujet de l’histoire que le citoyen défini par les droits mutuels universels.’


                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 avril 2017 18:01

                            @jmdest62

                            Bonjour,

                            D’une part, je ne vois pas pourquoi vous ironisez sur le nom Asselineau en le déformant, c’est de mauvaise guerre. Du point de vue économique, le fondateur de l’UPR se réclame d’une économique keynesienne, ce qui n’est jamais évoqué pendant la campagne électorale, en voulant adapter le CNR à l’époque actuelle. Il faut des aménagements, c’est certain. D’autre part, s’il fallait aller très loin dans la question du « capitalisme » qui perdurera encore, malheureusement, il ne faut plus en passer par une société pyramidale, mais tout simplement aller vers un système proche de la commune de 1871. Cette révolution, là, non plus aucun parti ne l’évoque, il sont trop attachés aux traditions jacobines découlant de la révolution de 1789, et d’une première expérience de Constituante où l’on vit le roi Louis XVI, le pauvre, porter le bonnet phrygien, c’était un homme ouvert et tolérant. Mais cette révolution BOURGEOISE ! a décidé que cette expérience ne menait à rien et cela mena à la période de la terreur jusqu’au Directoire. Cette révolution BOURGEOISE a créé une autre Monarchie élective, nous en voyons les descendants directs dans les ors de la République.

                            Mais lorsque vous écoutez monsieur Asselineau qui ose aborder des sujets graves et d’importance mondiale, je ne sens pas là, un homme proche des ultra-libéraux acharnés, mais plutôt un homme soucieux du destin du peuple français. Il y a à travers sa modeste apparence, son air placide, et son sourire bonhomme, de la grandeur, celle qui n’éblouit pas les foules, bien sûr, mais la grandeur d’un modeste tâcheron de la puissance publique, comparable à la fourmi travailleuse et épargnante loin des cigales sous l’haleine torride des jours d’été.
                            Et comparer le nationalisme de madame le Pen et l’idée de la France qui se dégage des discours de François Asselineau, je pense que vous extravaguez.


                          • jmdest62 jmdest62 12 avril 2017 18:06

                            @Nicole Cheverney
                            Amen !


                          • dejaegere 12 avril 2017 18:15

                            @Nicole Cheverney

                            J’aurais trop a dire sur nos echanges qui a mon avis commencent a dessiner nos divergences de fond qui expliquent que nous voteront chacun de notre cote. Cela ne me traumatise pas d’ailleurs, vous non plus. La diversite d’opinions est une richesse et chacun quelque soit son bord possede des parts de verites mais aussi d’incomprenhension sur ce que pensent les autres. Alors on echange et c’est bien.

                            Ainsi vous demandez si la nouvelle constitution englobera l’UE dans ses principes. Cette question montre que nous ne sommes pas sur la meme logique : c’est la constituante, a laquelle aucun parlementaire ne participera mais qui comprendra -entre autre - des francais tires au sort, qui elaborera un PROJET de constitution qui aura, dans le meme temps , ete largement soumis a debat dans le pays. C’est ce projet qui sera ensuite soumis au vote des francais . Ce ne sera en aucun cas Melenchon qui dictera ses orientations a la constituante qui sera libre de ses orientations. Bien sur la France Insoumise fera connaitre et debattre de ses propres orientations dans tout le pays.

                            Voila le fosse avec ce qu’est une demarche prioritairement juridique. A ce propos puisque vous parlez de de Gaulle et de ses rapports au mouvement populaire je vous rappelle qu’apres avoir accede au pouvoir de maniere legitime - quoique illegale- en 1958 a fait elaborer dans le plus grand secret par une equipe d’une dizaine de technocrates et de politiques de droite sous la direction de Michel Debre une constitution en 3 mois et qui fut rendue publique 10 jours avant d’etre soumise par referundum au peuple francais .

                            Il est clair que nous n’avons pas la meme conception de la democratie . Au fait vous ne m’avez pas repondu sur la conception antidemocratique a mon gout d’Asselineau en cas d’election au second tour et le frexit impose aux francais .


                          • dejaegere 12 avril 2017 18:53

                            @Fifi Brind_acier

                            Je suppose que vous parlez du programme de Asselineau ( si je connais bien vos convictions ?). Et si Asselineau ne depasse pas les 5% que direz vous des franais ? Qu’ils sont des mougeons ?


                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 avril 2017 19:08

                            @dejaegere

                            De l’échange naît la lumière, permettez-moi de paraphraser. Je prends votre commentaire par la fin pour répondre au fur et à mesure. Je ne peux que vous répéter ce que monsieur Asselineau a dit lui-même aux médias, au second tour, il n’appellera à voter pour personne en particulier. C’est bien ce que j’ai entendu. Le Frexit imposé aux Français ! Mais il n’est pas imposé, il sera validé dans la logique de la suite des élections présidentielles, si daventure F.Asselineau était élu. Ce n’est pas non plus une hypothèse à écarter. S’il est élu, ce sera un choix fait en fonction de son programme. Vous évoquez certainement la possibilité d’un référendum préalable, ce que propose monsieur Mélenchon ou madame Le Pen. C’est leur droit.

                            Mais, vous évoquez également le fossé qui séparerait une démarche prioritairement juridique et une démarche plus « révolutionnaire » celle de la France Insoumise. L’esprit avant la lettre.

                            Pourquoi privilégier l’article 50 et non une autre forme de séparation d’avec l’UE ?
                            Mais parce que c’est la nature de l’UE qui oblige à passer par ce tamis. Après que Sarkozy se soit assis sur le résultat du référendum de 2005 sur la Constitution Européenne, le mot « constitution » a été remplacé au profit du mot « traité » de Lisbonne. Or, la nature juridique du Traité est pour le moins contraignante et lie contractuellement les Etats-membres. Régi par le droit international. Le traité de Lisbonne est soumis à la hiérarchie des normes. Alors, sur ce fil, certes @ JLa bien évoqué la Convention de Vienne de 1969, le « traité des traités ». Mais la Convention elle-même du fait que la France ne l’ait pas ratifiée, (et pour cause, les rédacteurs de l’UE, ont dû je suppose tout faire pour empêcher la ratification à posteriori), ne peut, en l’état, être applicable. Il ne faut pas oublier non plus que les Traités européens communautaires sont supérieurs aux constitutions nationales. (Arrêt Costa), du fait de la révision de la consitution en 2008.
                            Si l’on suit bien la progression des différentes réformes des traités européens, nous nous apercevons bien que toutes les portes de sorties ont été verrouillées, sauf celle ouverte - l’article 50 - qui, lui-même est tout aussi contraignant. 

                            Jusqu’à présent, la nature juridique de l’UE n’a pas été clairement définie. Or, c’est encore un des éléments sous-jacents du cloisonnement des traités. L’UE est-elle réellement Fédérale ? Ou découle-t-elle d’une organisation internationale ? Il parait que c’est un mix des deux. Tout ce que nous pouvons en conclure, c’est qu’il s’agit d’une organisation supra-nationale.

                            Tout ce que je constate, c’est le nervosisme manifesté, chaque fois que l’on invoque l’article 50. Comme s’il s’agissait d’un tabou.

                            Concernant monsieur Mélenchon, il garde toute ma sympathie, mais cette histoire d’UE, centrale aujourd’hui parce que tout le reste en découle, est cette pierre d’achoppement qui fait que j’irai voter, pour F. Asselineau. Quant à ma conception de la Démocratie, croyez-moi elle est bellement installée dans ma conception du vivre en société.

                            De Gaulle, maintenant, en 1958, on est allé le chercher dans sa retraite de Colombey les Deux Eglises, et ce « coup d’Etat » n’a été initié que parce que l’affaire Algérienne venait s’inviter au débat républicain. Cela a emporté la quatrième république.

                            Je pense avoir répondu à toutes vos questions, nous avons tous une idée bien précise sur ces élections présidentielles de 2017, nous sentons bien tous qu’il se passe quelque chose de très grave sur notre futur à terme et à long terme.

                            Bien cordialement.


                          • dejaegere 12 avril 2017 19:27

                            @Nicole Cheverney

                            Bien que je crois comprendre que vous souhaitez mettre fin a nos echanges j’ ajouterais juste que ce n’est pas l’art 50 qui nous oppose mais l’implication des francais. Je remonte a de Gaulle ? C’est vous qui remontez meme au CNR ! Et vous qui vous revendiquez gaulliste. Et sur la dmarche de la constituante quid ? Par contre sur le frexit apres la presidentielle je me rends compte que vous n’avez pas connaissance de mes objections. Ceci dit vous rappelez toujours votre vote. Je le repete donc ma demarche n’est pas de vous faire changer d’avis (personne sur ce site ne fera jamais personne d’avis) mais de mieux connaitre vos arguments et de les confronter au miens.

                            Alors on continue ?


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 19:29

                            @dejaegere
                            Que pensez vous de Tsipras tenant la main de Junker ?
                            On sent bien que cette Gauche européenne est « radicalement » anti européenne, non ?


                            Que dit le groupe Syriza à Bruxelles ?
                            « Nous avons besoin d’un nouveau modèle politique et économique pour sauver l’UE de la dissolution. » – Dimitrios Papadimoulis, président du groupe Syriza au Parlement européen« 

                            Vous avez bien lu :  »pour sauver l’ UE de la dissolution« 
                            Il n’a pas dit : » Il faut sortir de l’ UE par l’article 50 pour sauver les Grecs !"

                          • dejaegere 12 avril 2017 20:14

                            @Fifi Brind_acier

                            Vous partez a l’etranger vers un pays que je ne connais politiquement que par les medias . vous comprendrez que je reste prudent. De plus je ne comprends pas que vous deviez de la sorte alors que nous avons tant d’interrogations sur nos programmes respectifs qu’il faut eclairer a partir de ce que vous comme moi connaissons le mieux : la France.


                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 avril 2017 20:36

                            @dejaegere

                            On continue ?

                            Chiche, mais permettez-moi de reprendre le fil un peu plus tard, contraintes domestiques obligent...


                          • dejaegere 12 avril 2017 21:13

                            @Nicole Cheverney

                            Ca m ’arrange pour les memes raisons Bonne soire.


                          • lordrax 12 avril 2017 10:28

                            Oui Monsieur Asselineau est un homme issu de la Droite et il ne renie pas son parcours ni ne se revendique de Gauche.

                            M. Asselineau a créé son parti l’UPR pour réunir les français au dessus/à côté du clivage droite-gauche et de fait, et que ça vous plaise ou non , le ministère de l’intérieur a classé l’UPR en divers. Pas en DIVG ou DIVD mais en DIV (et les endives c’est bon froid ou chaud).

                            Le programme présidentiel de M. Asselineau est clair et ne souffre d’aucune ambiguïté, sortir juridiquement de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN. Si vous avez regardé le « débat » à 11 vous savez que les 10 autres candidats soit se contentent de la situation, soit veulent une autre Europe qu’ils vont renégocier on ne sait trop ni quand ni comment, mais on va voir ce qu’on va voir !

                            Je suis de gauche et j’ai voté Besancenot en 2002 et 2007 puis Mélenchon en 2012. En 2017 je donnerai ma voix à François Asselineau, le seul qui veut rendre à la France sa souveraineté et sa démocratie en respectant le droit.


                            • Francis, agnotologue JL 12 avril 2017 10:46

                              @lordrax
                               

                               ’’Asselineau, le seul qui veut rendre à la France sa souveraineté et sa démocratie en respectant le droit.’’
                               
                               Parce que vous croyez que cette UE est légitime, Légale ?
                               
                               Sarkozy a signé illégalement le Traité de Lisbonne en s’asseyant sur la volonté du peuple manifestée largement par la réponse au référendum de 2005. 
                               
                               
                              En ne sortira pas de la servitude volontaire en demandant la permission.
                               
                               ’’L’article 50 vise en réalité à engluer dans des procédures juridiques interminables et incompréhensibles pour la majorité de la population, les États qui voudraient sortir de l’UE.
                              Sortir vite en créant un état de fait
                               
                              Charles de Gaulle, dans C’était de Gaulle, tome 2, d’Alain Peyrefitte, écrit que « C’est de la rigolade ! Vous avez déjà vu un grand pays s’engager à rester couillonné, sous prétexte qu’un traité n’a rien prévu au cas où il serait couillonné ? Non. Quand on est couillonné, on dit : « Je suis couillonné. Eh bien, voilà, je fous le camp ! Ce sont des histoires de juristes et de diplomates, tout ça ». Nous sommes entièrement d’accord avec cette remarque frappée au coin du bon sens.
                               
                              La sortie de la France de l’Union européenne ne se fera surtout pas au moyen de l’article 50 du traité de Lisbonne. Pour sortir, la France invoquera les articles 61 et 62 de la Convention de Vienne du 23 mai 1969 sur le droit des traités. Ces articles décrivent le droit de retrait d’un traité international par un État, au motif notamment d’un « changement fondamental de circonstances ».
                              La sortie de l’Union européenne devra être rapide et unilatérale, autrement dit la France décidera, seule, de sortir. Son geste, à n’en pas douter, provoquera une réaction en chaîne souhaitable, incitant les peuples des autres pays à se mobiliser pour retrouver leur liberté.
                              La sortie de l’Union européenne s’accompagnera d’un référendum pour réviser la Constitution française afin d’en éliminer tous les articles qui placent le droit français sous la tutelle du droit communautaire européen, particulièrement ceux contenus dans le titre XV intitulé « De l’Union européenne ».
                               
                              La tragédie grecque démontre qu’aucune négociation n’est possible avec les représentants de l’Union européenne. Ses dignitaires ont dit à plusieurs reprises que les pays membres de la zone euro y étaient pour toujours. Il faut donc éviter la moindre naïveté et préparer dès à présent nos concitoyens à des épreuves qui ne pourront pas être « sereines ». L’angélisme, le juridisme, la naïveté, réels ou simulés, constituent une très grave faute politique.
                              La voie juridique de l’article 50, ce miroir aux alouettes, est une impasse politique aux conséquences désastreuses.’’

                              En savoir plus

                            • dejaegere 12 avril 2017 11:17

                              @lordrax

                              Vous dites qu’il a un parcours de droite QU’IL NE RENIE PAS et qu’il n’est pas de gauche. C’est juste. D’ailleurs lorsqu’il a cree l’UPR en 2007 il etait allie avec Tiberi ce qu’il n’a jamais renie.

                              Je rappelle par ailleurs que de Gaulle n’a jamais devalue les partis avec un « ni droite ni gauche » .Poujade si. de Gaulle a rappele dans la Constitution que les partis concourrent a la vie democratique du Pays. Lorsqu’il se disait au dessus des partis - et non contre - c’est en tant que President par en tant que dirigeant politique.


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 avril 2017 13:18

                              @dejaegere
                              Oh les Nabila ! On parle de la méthode de rassemblement du CNR . Vous faites honte à Mélenchon qui est prof d’histoire, cultivez vous un peu !
                              Signataires du programme du CNR .


                            • kalachnikov kalachnikov 12 avril 2017 15:14

                              @ dejaegere

                              NON.

                              "Ces convictions-là sont les nôtres. Elles n’ont pas de parti. Elles ne sont ni de gauche, ni de droite. Elles n’ont qu’un seul objet qui est d’être utile au pays. Ils le savent bien et elles le savent bien tous les hommes et toutes les femmes de chez nous, dont nous avons eu souvent l’honneur et le réconfort de toucher le coeur et d’atteindre l’esprit en leur demandant de se joindre à nous pour servir la France. Cette fois encore, nous sommes certain que la clarté et la fermeté, qui sont toujours les habiletés suprêmes, l’emporteront en définitive, et qu’ainsi naîtront pour la France les institutions républicaines de son salut et de son renouveau."

                              http://mjp.univ-perp.fr/textes/degaulle29091946.htm

                              Discours d’Epinal, septembre 1946

                              En bonus, ce qu’est la présidence pour de Gaulle, gras de ma main.

                              ’Il nous paraît nécessaire que le Chef de l’État en soit un, c’est-à-dire qu’il soit élu et choisi pour représenter réellement la France et l’Union Française, qu’il lui appartienne, dans notre pays si divisé, si affaibli et si menacé, d’assurer au-dessus des partis le fonctionnement régulier des institutions et de faire valoir, au milieu des contingences politiques, les intérêts permanents de la nation. Pour que le Président de la République puisse remplir de tels devoirs, il faut qu’il ait l’attribution d’investir les gouvernements successifs, d’en présider les Conseils et d’en signer les décrets, qu’il ait la possibilité de dissoudre l’Assemblée élue au suffrage direct au cas où nulle majorité cohérente ne permettrait à celle-ci de jouer normalement son rôle législatif ou de soutenir aucun Gouvernement, enfin qu’il ait la charge d’être, quoi qu’il arrive, le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et des traités signés par la France.


                            • kalachnikov kalachnikov 12 avril 2017 15:18

                              Venant de mélenchonistes rapaces prêts à liquider la France pour leur idéal de nation européenne, quoi de plus logique qu’ils veuillent aussi démolir la Veme République ?

                              http://www.charles-de-gaulle.org/pages/l-homme/dossiers-thematiques/1946-1958-contre-la-ive-republique/bayeux-1946/analyses/une-certaine-idee-de-l-etat.php


                            • famigori famigori 12 avril 2017 15:31

                              @JL

                              C’est inutile d’essayer de le débaucher..il s’est fait entubé une fois, ça lui a suffi.

                              Certains savent apprendre de leurs erreurs vous savez :)


                            • dejaegere 12 avril 2017 20:22

                              @Fifi Brind_acier

                              Gardez votre calme. Sachant que comme je vous l’ai deja dit je ne lis ni ne propose jamais aucun lien car c’est le procede de ceux qui ont besoin de secours exterieurs pour s’exprimer.

                              Alors de quoi parlez- vous sur le rassemblement du CNR ? Soyez claire.


                            • dejaegere 12 avril 2017 20:47

                              @kalachnikov

                              Merci de me repondre de la sorte. Je connais bien ces textes. Lorsque de Gaulle parle de CONVICTIONS il parle de grandes idees qui ont emergees a la Liberation et qui se sont exprimees essentiellement dans le programme du CNR. Rien d’etonnant a ce que l’on puisse definir des ideaux qui rassemblent au del des partis : liberte ,egalite , fraternite par exemple. Je rappelle que le programme fut elabore par les gaullistes, les communistes et diverses personnalites. Mais cela n’a rien a voir avec l’ide d’un parti « ni droite ni gauche ». Tout dans l’histoire recente montre que le ni-ni c’est toujours la droite camouflee. Quant a le gauche droite a date de la revolution francaise .

                              Enfin sur le 2eme discours il etait destine a neutraliser le parlement pour concentrer tous les pouvoirs dans les mains d’un seul homme libre de faire ce qu’il veut et meme le contraire de ce qu’il a promis, ou le contraire de ce que les francais ont choisi. Ce de Gaulle la je vous le laisse volontiers.

                              Q


                            • malitourne malitourne 12 avril 2017 20:51

                              @lordrax
                              c’est aussi mon parcours


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 avril 2017 08:34

                              @dejaegere
                              Cela s’appelle « un commentaire argumenté », c’est exactement ce que les Nabila Insoumis ne savent pas faire !


                            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 13 avril 2017 09:10

                              @dejaegere

                              Bonjour,

                              Je reprends le fil de la conversation que nous avons eu hier soir. Mais lorsque l’on vient d’entendre, à la radio, ce matin, 13 avril 2017, une personne interrogée par Jean-Michel Apathie se présentant comme porte-parole du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, si j’ai bien compris, déclarer : - Moi, je souhaite que l’on reste dans l’Europe, que cela soit très clair !
                              Et nous sortir tout le prêchi-prêcha habituel entendu dans toute la classe politique, sur une autre Europe possible, et ne réduisant, l’Europe qu’à l’Euro ! Tout en taisant les réformes scélérates imposées par l’Euro, alors qu’elles sont entrain de mettre à sac l’Europe tout entière, et d’organiser l’ubérisation du monde du travail..

                              Cette personne parle-t-elle en son nom personnel, ou alors engage-t-elle la parole de tout le mouvement FI ?

                              Alors de deux choses l’une, soit, au mouvement des « Insoumis », vous êtes en pleine confusion, ou alors toutes les diatribes enflammées de monsieur Mélenchon à Marseille, ne sont que la poudre au yeux ?
                              Ce serait décevant.

                              IL faudrait savoir : ou vous voulez sortir de l’UE, ou vous ne voulez pas !

                              Si j’avais encore un doute... A l’heure actuelle, je n’en ai plus !

                              Donc :

                              François Asselineau est bien le seul, je dis bien le seul, porteur d’un véritable projet de gouvernance indépendante et souveraine pour la France. Et c’est en cela que l’on sent son respect pour le Peuple de France.

                              Et le peuple s’y retrouvera pleinement. Parce que lorsque l’on parle du Peuple avec autant de panache que monsieur Mélenchon, et qu’en dehors des tribunes, devant les journalistes, avec l’entregent que l’on connaît des milieux médiatico-politiques, des déclarations aussi contradictoires sont faites, comme dirait le regretté Fernand Raynaud : - Ya comme un défaut !

                              Qu’en pensez-vous ?


                            • dejaegere 13 avril 2017 12:11

                              @Fifi Brind_acier

                              Vous avez bien change. Nous avions convenu de ne pas utiliser la technique d’abaissement de l’autre. Je ne suivrais dans cette derive.


                            • dejaegere 13 avril 2017 12:40

                              @Nicole Cheverney

                              Bonjour,

                              Je viens de constater qu’il n’y a plus que vous qui acceptez de discuter avec moi de maniere courtoise. Vous etes precieuse et j’essayerai de repondre a vos questions en consequence. Mais auparavant je voudrais juste porter a votre connaissance la question de fond entre frexit de Mr Asselineau et la democratie sur laquelle aucun UPR n’ a pu me donner une reponse satisfaisante a mon gout.

                              Pour le reste je repondrai mais il faudra tenir compte du fait que j’ai mes petits enfants a la maison ! C’est un bonheur qui ne s’accommode pas toujours avec les longues tapes de textes. Mais j’y arriverai.

                              Le probleme pralable : Si Mr Asselineau est elu au premier tour je n’ai rien a critiquer : les francais auront voter pour le frexit qu’il propose clairement. 2eme hypothese : il obtient 30% au premier tour (vous admettrez que je suis correct) : pour etre elu au 2eme tour il aura besoin de trouver 21% de voix parmi des electeurs qui ,comme moi ne sont pas d’accord avec son frexit juridique, sans debat et sans referendum. Nous voterons CONTRE Le Pen ou Macron mais pas POUR son frexit . c’est le gros piege antidemocratique de la 5eme rpublique . Or Mr Asselineau a clairement dit aux « 4 Verites » de F2 qu’il imposerait sa methode.

                              Je ne suis d’accord ni sur cette methode, ni avec cette constitution.

                              Qu’en pensez-vous ?


                            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 13 avril 2017 17:35

                              @dejaegere

                              En attendant que vous me donniez quelques éclaircissements sur les déclarations de ce matin à la radio, je vais essayer de développer un peu longuement, je m’en excuse d’avance.

                              Concernant le frexit et la démocratie.
                              Si les UPR ne vous ont pas donné de réponse satisfaisante à votre goût, c’est parce que dans votre esprit, je le suppose, comme beaucoup de mélenchonnistes, il y en a pas mal dans mon entourage, vous associez à tord l’idée de sortie de l’UE par le Frexit juridique avec un manque de démocratie. Certains mélenchonnistes voudraient donner un bon coup de pied dans la fourmilière, sans passer par le tamis juridique, ce qui serait, je pense très contre-productif,, car l’arsenal juridique de l’UE, très fourni, concis, et fait pour, serait impitoyable pour les fauteurs de troubles. J’irais même jusqu’à évoquer puisque nous sommes dans l’OTAN, et que de ce fait, nous avons des obligations qui nous lient - des risques d’escalade policières ou militaires, d’autres pays l’on expérimenté, à leur désavantage. L’UE, à l’origine n’est pas née d’un idéal Démocratique mais des arcanes de gens qui se paraient du plumage démocratique et qui ne l’étaient en RIEN ! Et je pense que si de Gaulle a accepté la création de ce qui à l’origine ne concernait que le charbon et l’acier, avec comme projet postérieur un élargissement à l’agriculture, de nos jours, un de Gaulle serait rentré en dissidence devant une UE telle que nous la connaissons aujourd’hui. Inutile de rappeler sa nature profondément anti-démocratique. Aucun débat n’a lieu réellement pour en démonter les mécanismes, c’est tout juste si parfois on évoque l’institution en elle-même, et il aura fallu un F. Asselineau, pour commencer à familiariser le public, - grâce à Internet- pour découvrir la véritable nature de l’UE et ses tentacules au sein même de nos institutions. Toutefois en 2005, le peuple français a véritablement perçu les dangers. Je ne reviendrai pas dessus. Parce qu’il existe une véritable OBSESSION de garder telle quelle l’UE, et l’UE n’a rien d’européen. Internet est arrivé et cela change la donne.
                              Tous ces hommes politiques qui ont appuyé mordicus la construction européenne d’abord, Maastricht, et petit à petit toutes les lois qui s’y sont greffées, peuvent-ils aujourd’hui se dédire ? Non ! Ils ne sont pas libres ! Ils sont pieds et poings liés, ils sont dans une impasse. Veulent-ils réellement en sortir ? Alors ils vont vous dire... Moi, grand démocrate, je veux une autre Europe, moi je veux un référendum, avec plans ou sans plans. Comme simple citoyenne, j’invoquerai pour comparer les degrés d’intention d’en sortir véritablement, l’échelle de RICHTER.

                              Imaginons une échelle de RICHTER de 1 à 9 - Hé bien ! jusqu’à présent tout ce que nous avons entendu, ce ne sont que de petits coups de semonce tremblotants concernant la sortie véritable de l’UE. Rien qui ne fera vaciller les bases de cette construction plus solide qu’elle n’en donne l’air. Mais comme dans toute construction, il existe des failles à exploiter. Pour faire bouger les plaques tectoniques il faut un gros coup de Trafalgar.
                              Cet article 50 qui paraît aux yeux des mélenchonniens et des Lepénistes, si insignifiant, si ténu, qu’il en semble « ridicule », et que l’on « ridiculise » par la même occasion, son promoteur, je dirais qu’il porte en lui le coup fatal nécessaire pour abattre définitivement cette construction anti-démocratique UE.
                              Faut-il prendre des pincettes, faut-il échafauder autant de plans pour LIBERER la France et les nations européennes de cette calamité, alors que nous savons tous que l’Euro est voué à l’échec.
                              Il y a un blocage qu’entretiennent à merci les médias. Il porte sur le moyen d’en sortir, et ce moyen c’est le frexit juridique. Manifestement, même sur Agoravox, on en vient à insulter les UPERISTES, à les HUMILIER et à nier leur capacités d’analyse, voire d’intelligence comme je l’ai lu hier sur un article qui soit dit en passant, même s’il a réuni des centaines de commentaires, n’a fait que s’attarder sur « l’écume des choses », une fois de plus, sans aller jusqu’aux profondeurs de l’analyse.
                              Maintenant, il faut trancher le noeud gordien. Et justement j’en reviens à l’article 50, qui dans son insignifiance apparente porte en lui la légitimité dans la légalité, au sein d’instances européennes qui elles, sont illégitimes, bien que légales. C’est justement cette contradiction qui fait toute la force de l’article 50. Et c’est le seul laisser-passer pour la liberté.

                              La Démocratie, c’est la Vox populi. Mais où et quand la Vox Populi est écoutée et respectée, lorsque des hommes politiques de l’envergure de monsieur Mélenchon feignent d’ignorer cet article ? Il faudra bien pourtant que cet article 50, qui est entrain de devenir le symbole de la sortie par le Frexit, soit enfin accepté comme tel ! La véritable expression démocratique elle est là, et pas ailleurs. Et surtout pas dans l’édulcoration du paysage social, alors oui nous avons eu un magnifique spectacle à Marseille. Je vous assure, c’était beau et cela aurait pu être porteur, il l’a été. Et tous ceux qui derrière les mots magnifiques, aux accents shaekesperiens pour évoquer Mare Nostrum, juste derrière Notre Dame de la Garde, à Marseille, cette belle ville que je connais par coeur, et son histoire récente, et celle plus lointaine, c’était même extrêmement photogénique. On s’y laissait prendre, et l’on se disait devant ses envolées tribunitiennes :
                              - Ca y est, Jaurès est revenu ! Il est là ! comme il s’adressait au peuple à Paris, à Carmaux, il y a plus d’un siècle ! Les envolées tribunitiennes venaient se joindre à notre sentiment presque surréaliste d’avoir un successeur digne du Tribun Jaurès.
                              Mais justement, les Français aiment les Tribuns, ils les admirent, ils reconnaissent leur talent public, mais.... ils en ont marre. Ils sont fatigués, ils sont excédés. Ce qu’ils veulent c’est quelque chose de solide, de tellurique, presque, ils ont écouté tant de fois l’éther des promesses, des belles images, et en fin de compte, RIEN....
                              Pour résumer, face au Tribun talentueux et poète, sur son estrade devant un parterre tout estransiné, nous avons avec son ciment gris, son petit burin, ses briques et ses parpaings, un constructeur modeste dans son complet-veston-cravatte, au front dégarni qui va son chemin solidement arrimé au sol. Pour clore, je dirais, nous avons le choix entre deux options de traditions bien françaises, un Voltaire survolté et un Jules Samain humble... très humble... mais si efficace, ventre St-Gris !


                            • dejaegere 13 avril 2017 19:53

                              @Nicole Cheverney

                              Je passe en coup de vent. J’ai lu votre papier qui est dense et necessitera un approfondissement de ma part. Permettez moi toutefois de penser que vous ne vous etes pas prononcee sur l’aspect problematique aux yeux de la democratie de l’interpretation du second tour par Mr Asselineau.

                              Si je peux faire une apparition ce soir j’essayerai de repondre sur l’emission tele ( que je n’ai pas vue car je suis interdit de ce genre de programme par mes petits enfants. Mais ce n’est pas grave je me fonderais sur vos dires.


                            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 13 avril 2017 20:11

                              @dejaegere

                              Je me ferai un plaisir de répondre à vos argumentations, avec toujours la politesse qui vous honore. Par contre, si je puis me permettre, parmi certains FI, sur un autre fil où les échanges sont très rudes avec les UPR, et diffamants, il me semble que la curée organisée contre UPR, sont bien le signe d’un énervement contre ce mouvement montant. Signe révélateur ?

                              Mais je ne voudrais pas polémiquer inutilement.


                            • dejaegere 13 avril 2017 23:32

                              @Nicole Cheverney

                              Je comprends votre emoi , mais permettez moi de vous faire part de mon exprience personnelle. Depuis plus d’un mois je me suis associe aux discussions de cette « tribune libre ». Peut-etre du fait de mon age (70 ans) je n’ai jamais deroge a une facon de debattre qui me semble normale : la courtoisie. Or j’ai decouvert une ambiance d’affrontements violents, d’insultes, et de volonte d’abaisser celui qui n’est pas du meme avis. Bien sur j’ai constate que cela venait des deux cotes mais pas seulement. Les uns apres les autres tous les Uperistes sauf vous m’ont violemment agresse . La derniere en date, hier m’a agresse alors qu’elle avait toujours etait correcte jusqu’alors. Je ne vais citer personne mais Vous pourrez le verifier par vous meme. En fait ce que je ressens c’est que vos amis considerent que si on pense differemment c’est que forcement on participe a une sorte de complot et que donc nous sommes COUPABLES. Nous avons tous des experiences et des cheminements differents qui expliquent nos differences de vue. Je suis d’une famille d’ouvriers du textile. Mon pere travaillait double journe (16 heures) en tant seul la nuit pour achever un processus de fabrication qui permettait de fabriquer un produit unique. Un jour il a trouve une astuce pour realiser ce travail en 8h. Il a alors propose au patron de lui reveler s’il gardait son salaire. Bien il y a eu promesse mais le patron a mis mon pere a la porte. Il s’est suicide quelques mois apres. Je sais que je ne devrais pas vous raconter cela mais je crois que ce n’est pas qu’une question privee . depuis ce temps oui j’ai une vision de la lutte des classes, du rapport de forces sociales exacerbee. C’est aussi pourquoi je ne supporte vos amis UPR qui nous prennent pour des imbeciles parce qu’on ne pense pas comme eux. Qui a raison, je ne sais pas mais ce dont je suis sur c’est que rien n’est simple. La signification du vote de 2005 ? Comment croire que le peuple a vote pour sortir de l’UE. N’est-ce pas plus complique et surtout ne peut -on admettre qu’il puisse y avoir des avis differents sans etre pour autant des suppts de Junker et cie ?

                              On ne se connait pas mais partons du principe qu’on est tous diffrents ET sinceres. Je crois que vous partagez mon point de vue ce qui n’empeche pas la passion et c’est bien. Je voulais vous donner mon point de vue de « l’autre cote ». Du coup je n’ai pas le temps de vous rpondre aujourd’hui. Je suis sur que vous me comprenez.


                            • dejaegere 14 avril 2017 18:03

                              @dejaegere

                              Je ne sais si nous nous « reverrons » mais je vous donne quand meme mon sentiment de cette personne a la radio. Je ne pense pas qu’elle se soit contentee de cette affirmation, d’ailleurs vous parlez d’un prechi precha .

                              Je vais donc vous donner mon sentiment en disant d’abord que je sais qu’il y a diverses sensibilites a FI. Chacun sait que les communistes n’ont pas ete enthousiastes pour soutenir la candidature de Melenchon , que d’autres viennent du PS etc... D’ailleurs ca me rassure cette diversite, c’est srement une richesse face a la situation compliquee qui est celle de la France aujourd’hui. Dans le cas contraire nous ne serions pas un mouvement mais un bataillon. Cela vaut aussi pour les individus. J’ai pour ma part de nombreuses questions sur les perspectives et etapes proposees par le programme qui fut, soit dit en passant elabore par des centaines de personnes durant plusieurs mois.

                              Sur le sujet precis qui nous occupe je dis moi aussi que je suis pour l’Europe. Bien sur pas celle qu’elle est devenue. Je suis pour une Europe de nations independantes, sociale et democratique. Je vous passe les details de ce que cela recouvre. Des le dpart du « plan A » il nous faudra comme dit notre programme « desobeir aux traites ». ( s’en suivent une serie de mesures du genre : s’exonerer du pacte de stabilite ,denoncer le TSCG... Je vous epargne l’enumeration ) .

                              Faut-il craindre cette rebellion ?? Que risque -t- on : une amende ? Apres le vote de 2005 et le brexit , face au mecontentement croissant des populations l’UE est en danger ( terme qui concerne Mme Merkel et son ami Junker) d’implosion, alors quiconque voudrait imposer sa volonte a la France (18% du PIB contre 2% a la Grece) aurait interet a reflechir serieusement avant, d’autant que l’Allemagne va devoir digerer pendant au moins deux ans le depart de la Grande Bretagne qui est son premier partenaire conomique en Europe.

                              Cette confrontation serait surtout capitale pour que tous les peuples se positionnement sur cette question dans la perspective de futures cooperations bilaterales ou multilaterales en cas de sortie de l’UE.

                              J’ignore ce que ce bouleversement peut donner. Je suis tente de penser que le plan B est tres probable mais auparavant nous auront tente de creer une dynamique revendicative au dela de notre pays. Nous aurons aussi applique une politique democratique qui proposera dans tous les cas l’avis du peuple par referundum . Nous aurons prouve a tous que notre objectif n’est pas de nous enfermer derriere des frontieres isolationnistes et ce qui m’est cher nous aurons couple la transformation de l’UE ou sa sortie avec une lutte puissante contre le grand capital franais et mondial.

                              Bien sur tout cela ne sera pas simple. Des interets lgitimes sont en jeu : Politique agricole, Erasmus contrats industriels etc...

                              Pour l’ OTAN c’est clair qu’on en sort immediatement . Pour l’Euro son role dependra du droulement du cataclysme que nous aurons enclenche au plan politique et economique, mais aussi du role nouveau que joueront en France les mecanismes bancaires nouveaux.

                              J’espere avoir ete aussi clair que possible.


                            • Legestr glaz Ar zen 14 avril 2017 18:23

                              @dejaegere

                              C’est totalement dingue d’écrire : « pour l’OTAN c’est clair qu’on en sort i !mmédiatement » ! Sans blague ? Mélenchon ne souhaite pas sortir de l’Otan mais de son commandement intégré. Vous avez manqué un épisode ou vous étiez absent ?





                              Plu




                              Tous les « insoumis » lorsqu’on leur parle de l’impossibilité d’avoir une politique « de gauche » dans le cadre des traités européens vous sortent l’argument imparable : « la désobéissance, le rapport de force » !. 

                              Avec de telles hypothèses c’est certain que tout est résolu. Je donne l’exemple de la dette française de 2000 milliards d’euros. Pourquoi diable ne pas désobéir aux créanciers ? Si on peut désobéir à l’UE et à la CJUE ? Avec 2000 milliards d’économie Mélenchon n’a plus aucun souci à se faire pour financer tous ses projets. C’est cool !

                              Si j’interviens ici, c’est pour provoquer la discussion et faire ouvrir les yeux à ceux qui boivent les paroles de Mélenchon sans chercher à comprendre un coup plus loin. 

                              - Désobéir aux traités ? Facile selon Mélenchon. Le rapport de force est du côté de la France.
                              - Désobéir aux éventuelles sanctions de la CJUE ? Facile, le rapport de force est du côté de la France
                              - Désobéir aux créanciers de la France ? Facile le rapport de force est du côté de la France. 

                              Gouverner la France grâce à la désobéissance et au rapport de force c’est très facile. Mais il faut être bien crédule pour croire à ce genre de balivernes. Parce que c’est simpliste et que cela ne respecte pas le droit international, les accords internationaux ni la parole donnée par la France. Mais insoumis je suis, insoumis je reste. Cela s’appelle « la pensée magique ». 

                              Comment évacuer l’impossibilité de mettre en oeuvre un programme ? En parlant de désobéissance 
                              et de rapport de force. Ce sont des concepts vides de sens mais qui réconfortent les « insoumis » incapables de rationalité. En fait ,Mélenchon profite de la méconnaissance de la plus grande partie de son électorat pour développer des utopies et tromper de pauvres gens. C’est particulièrement abject. 

                              Je remarque, par conséquent, qu’aucun « insoumis » ne rentre en matière concernant la dette illégitime de la France de 2000 milliards ! Pourquoi ne pas établir un rapport de force et une belle et grande désobéissance ? Qui sont les créanciers de la France. On peut leur cracher au visage sans aucun risque. Ils ne sont personne ! En tous les cas, moins puissants que l’UE ou que la CJUE. Ils sont dispersés ! Alors pourquoi ne pas désobéir au remboursement de cette dette illégale ? 


                            • Legestr glaz Ar zen 14 avril 2017 18:24

                              @Ar zen

                              Si je suis élu président, nous sortirons du commandement intégré de l’#OTAN. #PlanBdk #PlanB


                            • dejaegere 14 avril 2017 21:46

                              @Ar zen

                              Avant toute chose j’invite la seule interlocutrice de l’UPR qui sache discuter de maniere courtoise a constater comment se comportent ses amis au vu de ce texte de Ar zen.

                              A une epoque j’appelais ce monsieur, par ironie, Professeur parce qu’il avait essaye de m’abaisser parce que j’avais fait une faute a Melenchon , alors que lui ne se rendait meme pas compte qu’il ecrivait de Gaulle.... De Gaulle.

                              Ceci dit je vais quand meme lui repondre bien qu’il ne merite que ma pitie .

                              Le 6 mars 1966 de Gaulle annoncait le retrait de la France de l’OTAN en disant :« la France se retire du commandement integre de l’OTAN » . A l’epoque tout le monde a tres bien compris ce que cela signifiait. Et le Ar Zen de l’poque n’a rien trouve a redire.... Mais si aujourd’hui c’est Melenchon qui le dit c’est une trahison infame et tous ses soutiens sont des ignares.

                              Ah que je suis impressionne par tant de volonte humaniste de nous apporter la Bonne Nouvelle.


                            • Legestr glaz Ar zen 14 avril 2017 23:12

                              @dejaegere

                              Vous oubliez que c’est sous Sarkozy que la France a rejoint le commandement intégré de l’OTAN. 

                              Mélenchon veut donc revenir à la situation d’avant Sarkozy. 

                              Vous pouvez bien vous démener tant que vous voulez, il se trouve que j’ai raison. Mélenchon ne veut sortir que du commandement intégré de l’OTAN. Il ment d’une manière honteuse en utilisant les mots « sortir de l’OTAN ». Que signifie votre rappel à De Gaulle ? Ce président n’a jamais fait sortir la France de l’OTAN, seulement du commandement intégré. 

                              Mais, comme vous faîtes le « connaisseur », je vous laisse découvrir l’article 13 du traité de l’Atlantique Nord pour comprendre pourquoi vous avez tort sans que même vous ne le sachiez. 

                              Article 13

                              Après que le Traité aura été en vigueur pendant vingt ans, toute partie pourra mettre fin au Traité en ce qui la concerne un an après avoir avisé de sa dénonciation le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, qui informera les gouvernements des autres parties du dépôt de chaque instrument de dénonciation.


                              Vous voyez, Charles De Gaulle ne pouvait pas sortir de l’OTAN puisque le traité n’avait pas 20 ans. Comparer Jean Luc Mélenchon, le bonimenteur, avec Charles De Gaulle c’est du grand art !

                              Par ailleurs, à l’époque de De Gaulle, l’article 42 du TUE n’existait. Vous oubliez un peu vite que cet article s’impose à la France à travers les traités et que, par conséquent, la politique étrangère de la France reste soumise à l’OTAN, même en sortant du commandement intégré. C’est ballot, n’est-ce pas, de vouloir rester à la remorque des USA !


                              Je suis à mon tour très impressionné par les moyens que vous avez mis en oeuvre pour vous documenter. Vous avez fait un effort prodigieux. 


                              Par ailleurs, vous vous taisez honteusement sur la « désobéissance ». Vous savez celle qui utilise le rapport de force pour tout faire ! Je n’ai pas lu votre opinion sur la désobéissance aux créanciers la France concernant les 2000 milliards d’euros de dettes ? Pas de désobéissance à ce sujet ? c’est vrai que cela reste totalement anodin !



                            • dejaegere 15 avril 2017 12:13

                              @Ar zen

                              Cher professeur,

                              Comme vous pouvez le constater, a la suite de vos remontrances moralisatrices j’ai fait l’effort de ne plus faire de faute au nom de mon candidat. Par contre malgre ma remarque, il est vrai irreverencieuse, vous persistez a ecrire De Gaulle au lieu de de Gaulle. Il est vrai qu’on ne corrige pas un professeur !

                              Pour le reste je vous dois des excuses. J’avais oublie quelques instants que la presque totalite des uperistes sont des monolithes juridiques. Les hommes, les peuples sont anecdotiques, les rapports de forces sont une vilaine expression et ne parlons pas de la lutte des classes, de la lutte anticapitaliste et contre la finance qui ne sont, au mieux, qu’une survivance du stalinisme.

                              La vie politique d’une nation se resume donc a des articles machin ou truc manipules par des experts et mieux encore par des technocrates clairvoyants sous la conduite de l’homme providentiel. (Un de vos camarades a justement precise que des dirigeants comme Asselineau il n’y en a qu’un par siecle ).

                              Dans ces conditions on peut effectivement affirmer doctement que de Gaulle n’a pas sorti la France de l’OTAN en sortant du commandement integre puisqu’il ne le pouvait pas : article 13 !!!! L’expulsion des troupes americaines du sol national et de leur commandement, la dissuasion nuclaire, l’independance nationale maintes fois affirmee et mise en oeuvre ( reconnaissance de l’URSS et de la Chine etc.. Tout cela etait du pipeau !

                              Bien sur pour ce qui est de Melenchon je vous proposerais bien d’aller consulter le programme de la France insoumise ( page 89) ou il est ecrit noir sur blanc que nous sortirons de l’OTAN, mais je sais que c’est inutile parce que vous avez compris que tous ces imbeciles de la FI et bien sur les electeurs sont d’horribles manipulateurs d’un complot souterrains au service de Merkel et Junker, imbeciles qu’ ils faut combattre avec le principe : la fin justifie les moyens : mensonges, insultes abaissement de l’autre et j’en passe. D’ailleurs Asselineau vient de le rappeler : au 2eme tour si c’est Melenchon contre Le pen :pas de desistement ! Ca commence a puer le « plutot Hitler que le Front Populaire ».


                            • Legestr glaz Ar zen 15 avril 2017 14:29

                              @dejaegere


                              Les mots ont un sens ! sortir de l’OTAN n’est pas l’équivalent de sortir du commandement intégré. Il faut appeler un chat un chat. 

                              Pourquoi JLM abuse t-il de cette forme d’approche concernant l’OTAN ? Il n’a strictement aucune raison de dire « sortir de l’OTAN » alors qu’il est aussi vite dit « sortir du commandement intégré ». Il y a donc une raison que j’analyse comme étant de la manipulation. 

                              Vous parlez du programme où il est question de « sortir de l’OTAN », page 89. Et bien c’est très exactement comme « sortir des traités » ! Dans l’esprit de Mélenchon, sortir de l’OTAN = sortir du commandement intégré. Sortir des traités = tenter de les modifier en obtenant une unanimité. Il trompe son monde tout simplement.

                               Dans l’OTAN la France restera assujettie à l’article 42 du TUE.

                              Concernant la « désobéissance » je vous demande pourquoi la France des insoumis ne désobéirait pas à la dette française en refusant de payer les créanciers de notre pays ? Puisqu’il est « acquis » que la désobéissance aura lieu envers l’UE, que la désobéissance aura lieu envers le CJUE, pourquoi ne pas désobéir aussi aux créanciers et économiser chaque année une somme de quelques 50 milliards d’euros et même, voire plus loin, et ne pas rembourser la dette de 2000 milliards d’euros ? Autant y aller à fond dans la désobéissance, n’est-ce pas ? 

                              Puisque la « désobéissance est d’actualité » pourquoi ne pas l’utiliser pour faire des économies ? Une petite réponse dejaegere ? Jusqu’où menez vous la réflexion sur la désobéissance, si pratique pour faire tenir un programme utopique debout ? Mais sans « désobéissance » c’est tout le programme de Mélenchon qui s’écroule comme celui de Tsipras s’est écroulé ! L’exemple de la Grèce ne vous a pas suffit ? Le rapport de force est en faveur de la France ? La France est un grand pays ? Alors désobéissons aussi aux créanciers de la France pour régler définitivement le problème la dette illégitime ! 

                              Pour le reste, ne vous laissez pas emporter par vos sentiments. Cela n’a strictement aucune importance la manière dont les noms propres sont orthographiés. C’est un non sujet. 

                              Si je suis élu président, nous sortirons du commandement intégré de l’#OTAN. #PlanBdk #PlanB





                            • dejaegere 15 avril 2017 22:52

                              @Ar zen

                              Sur la sortie de l’OTAN je n’en dirais pas plus car a ne pas vouloir entendre on finit par tourner en rond. Tout a ete dit, je ne vous convaincrais pas sur notre position et pour ce qui est de votre demarche vis a vis de nous je vous renvoie a ce que je disais plus haut. Nous avons des divergences reelles que vous entretenez a loisir.

                              Pour la dette ILLEGITIME qui apparaitrait grace a ce que Melenchon est le seul a proposer : un audit citoyen de la dette globale alors oui il y aura des rem boursements en perspective ( cadeaux fiscaux aux plus fortunes, a la finance, aux grands groupes etc..

                              Pour le reste le traitement de la dette est a la fois particulier ( echelonnement , renegociation, ) et conomique et financier : revolution fiscale pour faire payer les plus riches et les grands groupes. Je sais que vous etes allergique a cette idee mais pas moi. Figurez vous que chaque annee au plus pres du 14 juillet la revue financire « Challenge » publie la situation des 500 plus grandes fortunes de France et surtout leur evolution : sur ces trois dernieres annees ( je peux vous donner tous les details car je garde ces precieuses informations qui n’ont pas l’air de beaucoup preoccuper Mr Asselineau et ses amis politiques qui sont trop occupes a denigrer Mr Mlenchon) en 3ans donc ces fortunes ont cru globalement de 57% !!!. A elle seule la famille Betancourt pourrait boucher le trou de la secu ! Mais rassurez vous nous n’avons pas prevu de requisitionner sa fortune ni celle de Mulliez ni celle de Arnault et autre qui ont bati leur immense richesse en une generation souvent... Et en pleine crise !!!

                              Mais revenons aux mesures conomiques et financires : lutter efficacement contre la fraude et evasion fiscales, definanciarisation de l’conomie reelle, aide aux PME et aux activites creatrices d’emplois, relance de l’economie au service de la transition cologique et de l’urgence sociale, protectionnisme solidaire pour reindustrialiser le pays.. Etc. Dans notre programme vous trouverez des centaines de mesures qui permettront de liberer l’economie de l’emprise financiere et de recreer un cercle vertueux production nationales/ creation de richesses / dveloppement de l’emploi /transition ecologique/ maitrise par le pays de son economie .Tout cela de concert avec l’independance nationale, sujet sur lequel nous avons, je le sais de graves divergences : les francais jugeront.


                            • Legestr glaz Ar zen 15 avril 2017 23:59

                              @dejaegere

                              Figurez vous que votre commentaire tombe à l’eau. Dans le cadre de l’article 63 du TFUE aucune restriction au mouvement des capitaux n’est possible, ni entre les Etats membres ni entre les Etats membres et les Etats tiers.

                              Sans sortie de l’UE ce que vous mettez en avant ne sera pas possible Sauf à « désobéir ». Mais à ce compte là on réussit à régler tous les problèmes. La désobéissance est un mot magique qui bouscule tout sur son passage. C’est trop facile. Aussi pourquoi ne pas désobéir aux créanciers de la France, qu’avez vous à dire à ce sujet ? Vous vous taisez ? Pas de désobéissance en ce qui concerne les créanciers de la France ? 

                              Rien du programme de Mélenchon n’est possible dans le cadre de l’UE. Alors comment vous faîtes ?
                              Une réponse peut être ? 

                            • dejaegere 16 avril 2017 11:13

                              @Ar zen

                              Il est clair que l’on tourne en rond. Moi je dis : ou Merkel accepte les modifications necessaires a nos reformes ou on sort. Et s’il faut en plus desobeir a des creanciers internationaux qui auront traficotte sur le dos du peuple francais et bien on le fera.

                              Je saisque certains s’effraient a l’idee de ne plus se laisser faire. C’est pourtant la seule solution pour se sortir de l’emprise antidemocratique et antisociale de l’UE, de l’actuelle constitution btie par la droite pour la finance et enfin de la finance internationale. Ca fait du boulot ? Ce sera difficile ?

                              Vous connaissez l’histoire de la grenouille ? Si vous la plongez dans de l’eau bouillante elle se sauve par tous les moyens. Si vous la plongez dans de l’eau froide que vous chauffez lentement elle mourra ebouillantee . c’est ce qu’ont tres bien compris nos dirigeants et profiteurs. Ils savent s’y prendre lentement et surement pour arriver a leurs fins. Ce n’est pas simplement en actionnant quelques articles qu’ils ont eux memes concus que l’on se sortira de l’emprise de l’Allemagne et de ses allies et encore moins de l’emprise devastatrice de la finance.


                            • Deepnofin Deepnofin 12 avril 2017 14:52

                              Excellent article, et excellente vidéo, merci à vous !!!
                              Pour ma part, je suis extrêmement optimiste quant à l’avenir. Déjà, je crois que FA sera élu, et vu que jsuis absolument convaincu que c’est le seul choix cohérent... Mais aussi, au cas où jme trompe sur l’élection de FA, alors ce sera quasi-certainement JLM. Du coup, soit jme trompe sur lui, et alors il va redresser la France et unir son peuple, et ce sera génial :D Ce qui me fera aussi progresser dans mon analyse et ma compréhension du Système... Soit j’ai raison sur JLM, il fera une sale politique et dégoutera très vite ses électeurs, qui alors comprendront qu’ils se sont fait avoir et feront ainsi grossir nos rangs.
                              En bref, quoi qu’il arrive, l’Humain saura toujours rebondir, puisque c’est inscrit dans « ses gènes », et que c’est la seule façon qu’on a d’évoluer : laisser le Présent se dérouler, analyser le passé, et construire un avenir en toutes connaissances de cause.


                              • posteriori 12 avril 2017 15:28

                                @ 1%

                                Même hamon à 9% sait qu’il a perdu et pousse à voter mélenchon, et vous osez penser qu’asselineau peut gagner alors qu’il stagne dans les 1%, il a été inaudible et le restera, poutou n’est invité que par obligation électorale et pourtant il se demerde pour faire parler de son parti bien mieux qu’asselineau. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Oscar Moulin


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité