• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Par leur union définitive scellée à Gauche, les Verts ont « vitriolé » (...)

Par leur union définitive scellée à Gauche, les Verts ont « vitriolé » l’écologie

Ni positive, ni punitive, l’écologie est d’abord une discipline scientifique, pratiquée par des écologues, alors que les écologistes (qui ne sont pas forcement des scientifiques) tentent d’interpréter et de projeter une politique sociétale humaine en tenant compte des enseignements de l’écologie Science. Ce que semble omettre EELV.

Le vivant est un monde d'interactions où, par ailleurs, l'écologue a une fonction et l'écologiste une autre, mais les deux doivent être en interaction

La moindre activité d’un organisme suppose toujours des échanges de matière, d’énergie, d’informations, des mouvements, des comportements. Des interactions qui favorisent ou empêchent. Voilà peut-être ce qui caractérise l’écologue : c’est celui qui veut comprendre le monde des vivants et ses interactions.Vouloir comprendre le monde du vivant et la complexité des interactions de l’écosystème est une chose, adhérer à une pensée écologiste qui s’emploie davantage à questionner notre place dans ce monde et à développer, par interprétation, la projection d’un cadre politique et sociétal de l’homme pour son maintien dans cet écosystème, c’est autre chose.

La projection, par interprétation, d’un cadre sociétal pour l’Homme qui peut prendre la forme d’un projet politique se référant à l’écologie scientifique, celle ou celui qui le porte est l’écologiste (qui peut être également l’écologue).

L'un des enseignements majeur de l'écologie science qu'EELV semble aujourd'hui totalement ignorer

L’ un de ces enseignements fondamentaux de l’écologie science démontre qu’aucune espèce ne peut proliférer indéfiniment au détriment des autres espèces, comme le fait l’homme, sans se mettre en danger et à terme disparaître. Ainsi pour les écologistes la question démographique de l’espèce humaine doit être la problématique centrale et non « une imposture » comme le prétendent certains qui se réclament de l’écologie, tel Pierre Rabhi ( https://www.la-croix.com/Journal/Largument-demographique-imposture-2017-11-15-1100892009 ).

Alors que l’homme, par son nombre et son économie exerce une pression destructrice sur la biodiversité, il est aujourd’hui, contrairement aux cinq précédentes, le seul responsable de la 6 eme extinction des espèces. Aucune autre espèce animale ne prolifère comme l’homme le fait en augmentant sa population d’un milliard d’individus en une décennie ( de 6,7 milliards en 2009 à 7,7 milliards en 2019).

Non seulement, grâce à la médecine d’aujourd’hui, il échappe aux lois de la sélection naturelle, mais par son refus de prendre conscience de la situation de surpopulation dans laquelle il se trouve, il ne peut que devenir très vulnérable à la moindre pandémie, désormais seul élément régulateur terrible de ce nombre excessif...

La nature a horreur du vide, même EELV n’y échappe pas par ses accords politiques, d’un point de vue écologique

Dans la nature, la vitesse et l’espace disponible sont indispensable à la survie. Le prédateur doit aller le plus vite possible et disposer de suffisamment d’espace pour attraper une proie et la proie aller encore plus vite avec beaucoup plus d’espace pour échapper au prédateur. Si aujourd’hui l’homme n’a plus besoin de vitesse, il a toutefois besoin d’espace minimum pour vivre correctement. Sauf que par son nombre et son économie, outre les conflits et affrontements parfois violents, l’homme détruit chaque jour un peu plus de cet espace vital… Et les ressources qui peuvent aller avec…

Par sa qualité de seul animal culturel et prédateur au sommet de la pyramide des espèces l’homme a une double responsabilité, l’une à l’égard des autres espèces et par corrélation, l’autre à l’égard de la survie de sa propre espèce.

EELV, en tant qu’organisation politique se réclamant de « l’écologie », plutôt que se « vautrer » dans des combinaisons politiciennes pour des « bouts de pouvoir » très aléatoires devrait avoir comme objectif de considérer à minima ces enseignements et ne cesser d’agir pour que l’homme évite se fourvoyer dans des processus destructeurs de la planète… Or aujourd’hui, par des pansements bien légers en regard du mal profond qui affecte l’environnement et pour pallier aux insuffisances d’EELV c’est la convention citoyenne pour le climat qui doit prendre le relais. Il y a toutefois de quoi s'interroger sur son efficacité ! car si c'est une bonne initiative, comment expliquer la présence d’une lobbyistedu secteur minier dans le comité de gouvernance de la convention citoyenne pour le climat ? Pourquoi une représentante du Medef, membre du CESE a-t-elle une place de choix dans ce comité de gouvernance ? ça n'augure rien de bon ! ( https://reporterre.net/Une-lobbyiste-de-la-pollution-au-coeur-de-la-convention-pour-le-climat?fbclid=IwAR1Zydas1MQ7Eenp0K3Z9Kr2kCXNjmw2vQLM6z-VUrI5mEWrFvV19-FaZdU )

pour rappel, cette convention décidée par le Président de la République, dont il serait déplacé de lui faire un procès en sincérité à priori, réunit cent cinquante personnes, toutes tirées au sort (une première) qui devrait illustrer la diversité de la société française, avec pour mission de définir une série de mesures permettant d’atteindre une baisse d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990) dans un esprit de justice sociale. Bien qu’elle ait omis évoquer la question essentielle de la démographie, par ses propositions, même parfois un peu « gadgets » ou certaines controversées, sous réserve de mise en œuvre des plus utiles, elle offre l’avantage d’ouvrir des perspectives qu’une entente politique d’EELV scellée avec ses partenaires productivistes ne peut faire. Ces partenaires politiques d’EELV, qui en dehors d’un verbiage écologique environnementaliste de circonstance, n’ont que faire des enseignements de l’écologie science.

Pour rappel : au début pour les Verts, c’était le « ni,ni « qui primait sur les stratégies d’accords ou de soutiens politiques

De sa fondation (1982- 1984) jusqu’à 1993 où les « Verts » pluriels avec Dominique Voynet et Yves Cochet sont devenus majoritaires, les Verts campaient sur la position du « ni droite, ni gauche », ce qui signifiait le refus de s’allier de façon absolue et durable avec l’un ou l’autre, mais que ponctuellement face à certains problèmes d’environnement, voire la gestion d’une collectivité territoriale, ils pouvaient s’entendre avec l’un ou l’autre. Le problème n’étant pas de savoir avec qui on y allait (en fixant toutefois des seuils), mais de savoir pourquoi on y allait, c’est à dire ce qu’on allait y faire et comment on pourrait le faire...

Antoine Waechter, alors numéro un des Verts et qui fut par ailleurs candidat aux présidentielles de 1988 lançait cette phrase : « l’écologie n’est pas à marier ». Ce qui allait se traduire par un refus de participer au gouvernement en 1992, quand sollicité par le PS et le président Mitterrand, plusieurs ministères leur étaient proposés, dont un ministère important pour Waechter. Septembre 1994 ce sera la scission, Waechter et une parti des Verts, dont de nombreux élu(e) régionaux fondent le MEI (Mouvement Ecologiste Indépendant) qui restera fidèle au « ni, ni », on connaît la suite.

Pourquoi participer à un exécutif gouvernemental quand on sait que cela ne servirait à rien ?...

Quel intérêt de participer à un exécutif gouvernemental, quand vous savez que vous ne pourrez faire prévaloir les principes et les éléments prioritaires du projet politique de l’écologie, parce que vous ne disposez pas du rapport de force politique nécessaire et que vous ne servirez que de force d’appoint justificative. Accepter des « strapontins ministériels » dans ces conditions et le justifier en expliquant que vous pourrez influer sur les décisions, alors que vous savez que ce sera difficile, sinon impossible, cela relève de l’opportunisme politique...

On a vu ce que cela avait donné sous le quinquennat Hollande, où même avec un groupe parlementaire, cinq Verts ont occupé des fonctions Ministérielles (Canfin, Duflot, Cosse, Pompili et Placé), y compris des vice-présidences parlementaires, dont certains ont rejoint Macron par la suite. On ne peut pas dire qu’ils ont laissé un souvenir impérissable de leur passage. Ces Ministres d’EELV qui sont d’ailleurs restés aphones lorsque deux ministres de l'écologie, pourtant Socialistes, ont été virés par le premier ministre Ayrault pour avoir dénoncé le peu d’enthousiasme qui était accordé aux problèmes liés à l’écologie et s’être opposé à des projets destructeurs, initiés par le lobby chimico-pétrolier (Mmes Nicole Bricq et Delphine Batho). Pas plus qu’il ne laisseraient de traces après LREM, pour celles et ceux qui y participeraient. Nicolas Hulot après son départ mouvementé du gouvernement est un exemple, malgré quelques résultats obtenus : abandon de l’aéroport de Notre Dame des Landes, Europa-city, A45 (Lyon St. Etienne) certes, avec probablement des contreparties, dont on ignore le contenu …

Même parfois pour des élections territoriales, à trop vouloir accéder à un exécutif ça peut tourner au burlesque

Dernier acte avec les municipales, ou dans 9 cas sur 10, EELV confirme son alliance avec la gauche (FI, PC, PS divers gauche,éventuellement le NPA), avec parfois des situations pour le moins burlesques, telle la ville de Givors (20 000 habitants au sud de la métropole de Lyon). En effet, la Maire sortante PC est numéro deux de la liste d’EELV sur l’une des circonscriptions de la métropole de Lyon, suite à un accord EELV – FI – PC – PS, alors qu’EELV présente une liste contre cette Maire sortante dans cette commune...Des membres d’EELV étant même candidats au coté de la Maire de Givors à la métropole et sur la liste qui se présente contre elle dans sa commune… On peut s’interroger sur l’efficacité de leur gestion s’ils gagnaient la Métropole de Lyon le 28 juin, quand les uns iraient au sud, les autres au Nord, quand d’autres fileraient à l’Est ou à l’Ouest...Bonjour les dégâts et requiem pour l’écologie...

A partir de 1993 encrage progressif et définitif à gauche, voire à la gauche de la gauche aujourd’hui avec la « France insoumise » (FI)

Nos institutions de la 5 eme république, par le scrutin uninominal à deux tours, en l’absence de proportionnelle aux élections législatives font que les formations politiques minoritaires ne peuvent être représentées, c’est à dire avoir des parlementaires, si elles ne sont pas associées à un parti politique dominant, comme force d’appoint. Ainsi EELV pour avoir des élu(e)s a fait le choix définitif d’une alliance avec la Gauche. Si un accord avec les partis de gauche peut parfois s’avérer nécessaire, en faire une règle absolue est une erreur fondamentale pour l’écologie.

Il y a toujours quelques individualités qui peuvent rompre avec les choix politiques d’alliance d’EELV et rejoindre à titre personnel une formation politique se situant hors de la gauche. On l’a vu en 2017 ou quelques semaines avant le scrutin, flairant l’élection d’Emmanuel Macron aux présidentielles, quelques opportunistes ex EELV ont ainsi pu bénéficier de la dynamique de son élection aux législatives et se faire élire sous l’étiquette LREM (Canfin, Pompili, De Ruggy et quelques autres). La plupart d’entre eux aujourd’hui se démarquent de la politique gouvernementale en créant un nouveau groupe parlementaire à coté de LREM. Opportunisme et ambitions personnelles quand tu nous tiens et peut importe la gravité de la situation écologique...

Le rendez-vous historique de 2010 avec la fondation à Lyon d’EELV, le rassemblement, entre autre des Verts – MEI fut éphémère

Après avoir espéré en l’efficacité de la dynamique du rassemblement des écologistes qui a abouti le 13 Novembre 2010 à Lyon à la nouvelle formation politique d’Europe Ecologie les Verts (EELV), où nous avions assisté, entre autre à la réconciliation, du MEI de Waechter et des Verts de Duflot après 16 ans de rupture, mais ce fut un rassemblement bien éphémère. EELV, dont les Verts prirent le gouvernail, par leur encrage définitif à gauche avec leur participation au gouvernement PS du quinquennat Hollande en fut la cause principale.

Lors des élections, EELV allié à une gauche hyper productiviste qui épouse un verbiage « écologiste », n’est-ce pas une imposture ?

Certes, de nombreux adhérents, militants et élus locaux sont et restent des personnes intègres, empreints encore de quelques convictions écologiques, ne serait-ce que sur le plan environnemental. Mais à partir du moment où, pour tenter de gagner une élection municipale, d’intercommunalités ou métropolitaine, ils composent avec des partis productivistes qui sont de fidèles partisans d’un système économique d’un autre age, fondée sur le mythe une croissance, qui n’est d’ailleurs plus possible. Bien qu’ils refusent cette réalité, où pour se justifier, à EELV on va parler « de croissance élective », comme d’autres parlent d’agriculture raisonnée pour masquer les intrants chimiques qui sont toujours abondamment utilisés…mais dans ces conditions se retrancher derrière le verbiage « écologie » n’est-ce pas une imposture ?

En se positionnant définitivement comme un parti de Gauche et en conjuguant l’écologie avec le social au détriment des fondamentaux de l’écologie, EELV semble oublier que ce sont les énergies fossiles qui contribuent au financement des avancées sociales, en permettant à la fois l’explosion technologique et la profusion d’esclaves mécaniques et numériques qui intègrent aujourd’hui des nouvelles « intelligences artificielles ». Or le pic pétrolier est là, la descente énergétique se précise, ce qui signifie la fin de l’abondance, de l’idéologie de l’illimité et d’un consumérisme à outrance, car la fin du pétrole marquera irrémédiablement l’arrêt de la distribution de cadeaux sociaux, ce sont les plus riches qui par solidarité devront être mis à contribution en faveur des plus modestes, si l’on veut éviter des réactions violentes de leur part (la planche à billets a ses limites).

Malgré les avantages et les espoirs qui se fondent sur la nouvelle révolution numérique des « intelligences artificielles », notamment en repensant le rapport au travail avec le travail à distance (télétravail) les métaux rares, issus des « terres rares », avec lesquels les différentes applications numériques, y compris l’informatique quantique et les robots sont possibles, ne sont pas une matière inépuisable. Cela va d’ailleurs de pair avec le pétrole et demain avec les guerres du pétrole, les guerres des terres rares... Dont la Chine détient plus de 90 % de la production mondiale. Les espoirs fondés sur la recherche se heurteront inévitablement aux effets négatifs de la nanotechnologie (par exemple les nanoparticules sur l’environnement et la santé... )

Croire ou faire croire qu'avec quelques corrections et un comportement »responsable des citoyens », notre civilisation thermo - industrielle est durable, d’une part : c’est considérer l’espèce humaine comme « propriétaire » de la Terre qui peut continuer avec quelques précautions d’user de ses richesses en toute liberté, sans limites préétablies, alors que c’est impossible. D’autre part : Tous les écologistes savent que les biens communs connaissent déjà un potentiel fortement dégradé qui nécessite en conséquence une pression moindre sur les ressources. Or la théorie d’un meilleur partage des richesse, chère désormais à EELV et ses partenaires politiques est une tromperie. Si l’on ne rectifie pas en urgence la trajectoire, ce ne sera pas un meilleur partage des richesses, mais le partage de la misère à l’échelle de la planète avec les effets évoqués par les collapsologues ( https://www.linfodurable.fr/environnement/collapsologie-pour-pablo-servigne-il-est-primordial-dapprendre-de-nos-erreurs-17387 )

Mais alors, quelles perspectives seraient-elles à tracer de la part des écologistes ?

Loin d’être une imposture, la problématique numéro un est la question démographique. Ne pas remettre en cause les politiques natalistes dans nos pays riches et entreprendre, par des politiques internationales coordonnées une décroissance démographique choisie la plus équitable possible serait suicidaire.

Le corollaire de la question démographique c’est naturellement l’économie, mais aussi l’espace vital disponible avec l’impact de la production alimentaire, notamment l’élevage et l’énergie, ou encore l’effondrement de la biodiversité, sans compter le problème de l’eau et les guerres régionales sur fond cultuel, ce qui suppose une rupture avec des approches politiques d’un autre âge.

Surpopulation et faim dans le monde, également deux fléaux indissociables

6,7 milliards d’habitants en 2009 – 7,7 milliards en 2019, soit plus d’un milliard en 10 an et de plus en plus de personne qui vont avoir faim. La FAO (Food and Agriculture Organisation Of the United Nations) a recensé une trentaine de pays pour lesquels la hausse des prix des denrées de base est catastrophique. Pour près d’un pays sur trois, ceux qui sont le plus touchés s’ajoutent à cette détresse alimentaire des problèmes politiques d’insécurité, alimentés par des conflits violents. Selon les données du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), pour chaque augmentation de 1% du prix des denrées de base c’est plus de 16 Millions de personnes qui se trouvent en insécurité alimentaire. D’ici 10 ans c’est plus de 1,2 Milliard de personnes qui seraient en grave danger d’insécurité alimentaire. Il est évident que dans les pays riches, où les gens sont en surabondance d’une nourriture, fût- elle de plus en plus frelatée et toxique, ils ne peuvent imaginer qu’ils risquent eux aussi d’être victimes d’insuffisance alimentaire.

Si on considère également que la surconsommation de protéines animales, selon le ratio 12 protéines végétales pour une protéine animale, la FAO estime que 30% des terres arables de la planète sont actuellement destinées à l’alimentation animale, dont une grande partie pour le cheptel Européen et Américain, privant ainsi de terres disponibles de nombreuses populations de pays qui ont faim … Sans compter la pêche intensive qui épuise les fonds marins, ou encore les conditions d'élevage des poissons en bassin...Par ailleurs, la condition faite aux animaux qui sont considérés comme des objets producteurs de protéines est choquant et intolérable.

Le problème n’est donc plus une question de partage, mais bien une question de changement des mentalités et d’habitude de consommation dans les pays riches, en réduisant la consommation de protéines animales qui doivent par ailleurs s’accompagner d’une décroissance économique et démographique mondiale, choisie et équitable.

La civilisation thermo-industrielle qui s’est développée depuis la première révolution, dont on peut mesurer aujourd’hui les impacts dévastateurs, en particulier sur l’environnement et le climat, mais pas seulement avec l’effondrement de la biodiversité, arrive à son terme. Ne pas réagir en urgence par des mesures draconiennes de quotas et quantums (énergie, alimentaires ) , nous aurons un millénaire qui risque de durer moins d’un siècle...

Lorsque EELV se définit comme organisation écologiste sur le plan politique et qu’aux élections elle s’associe avec des partis de gauche traditionnel, PC, PS et très à gauche, NPA, FI, réputés pour leur conservatisme idéologique productiviste et une conception économique et sociale d’un autre temps, plutôt que de contribuer à un rassemblement des écologistes autour de leurs valeurs fondamentales et malgré des verbiages écologiques alléchants, cela ne contribue qu’à « vitrioler » l’écologie et ses valeurs de la résilience que Boris Cyrulnik évoquait en 2017 ( https://www.lesechos.fr/2017/11/boris-cyrulnik-je-veux-transmettre-les-valeurs-de-la-resilience-188267 )

Pour conclure

Aujourd’hui EELV est un parti qui dessert l’écologie et la « vitriole » par des combinaisons d’accords politiciens. Il suffit d’ écouter Yannick Jadot, omniprésent dans les médias, où son verbiage de référence à l’écologie est une catastrophe. C’est à croire que Mr. Jadot et tant d’autres « hiérarques » nationaux ou baron locaux d’EELV n’ont jamais ouvert une documentation traitant d’écologie.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.41/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 juin 2020 11:55

    La question n’est pas l’ancrage à gauche ou à droite, deux notions totalement dépassées pour analyser l’échiquier politique, mais celle de confondre écologisme et écologie. Les « verts » ont une pensée religieuse animiste et déiste et confondent environnement, nature et jardins publics. Leur clergé est dangereux parce qu’il pratique l’anathème. Le dogmatisme et les rituels sont ses armes,


    • Francis, agnotologue JL 22 juin 2020 13:28

      @Séraphin Lampion
       
       ’’à gauche ou à droite, deux notions totalement dépassées pour analyser l’échiquier politique,’’
       
      non ! Il n’y a pas deux pôles, mais trois :mondialiste de droite, alias le néolibéralisme ; l’internationalisme, forcément de gauche ; le nationalisme, rédhibitoirement à droite.
       
      L’UE est tiraillée entre les atlantistes et les pro-germaniques.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 juin 2020 13:59

      @JL

      peut-être, mais cette grille de lecture ne permet pas de situer le ventre mou de la faune politique :UDI, PS, LR, LREM et EELV.
      Dire de ceux-là qu’ils sont de droite ou de gauche n’a aucun sens. Ils sont plus ou moins sensibles à telle ou telle mode sociétale mais n’ont pas de programme social, or c’était le critère de positionnement social qui situait à droite ou à gauche les partis politiques avant que la dichotomie anglo-américaine démocrates/républicains, conservateurs/travaillistes, l’alternance éternelle permettant de simule une « démocratie » s’impose pour éviter d’admettre ce que Thatcher a avoué : TINA, « there is no alternative ».
      Ce virage s’est effectué sous Mitterrand qui avaec l’aide de son gourou Attali, a ouvert les vannes à la vague l’idéologie atlantiste qui tapait sur la porte de l’écluse depuis la « libération » (comprendre « débarquement », la libération ayant été effectuée par les Russes et les FTP).


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 juin 2020 14:04

      @Séraphin Lampion

      Lire Michea.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 juin 2020 14:08

      @Aita Pea Pea

      explique rapidement, j’ai pas le temps, là !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 juin 2020 20:17

      @Séraphin Lampion

      T’as raison je me casse...l’empire du moindre mal ...Michea.


    • Attila Attila 22 juin 2020 20:25

      @Aita Pea Pea
      Analyse du libéralisme où il montre que derrière l’aspect économique, il y a une idéologie.

      .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 juin 2020 20:33

      @Attila

      Double idéologie qui en fait n’ en fait qu’une.


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 2020 20:35

      @Séraphin Lampion
      mais cette grille de lecture ne permet pas de situer le ventre mou de la faune politique :UDI, PS, LR, LREM et EELV.


      .
      Les classifications du 19e siècle ont la vie dure, cher Séraphin !
      Ils sont tous dans le même Parti politique, celui des européistes.

      Ce qui signifie par exemple, (même s’ils râlent !) :
      qu’ils acceptent de fait, la mondialisation et le pillage des ressources naturelles par le capitalisme prédateur.

      ils acceptent les délocalisations & l’esclavage des pays pauvres au service du profit.

      Ainsi que la production massive de biens à obsolescence programmée qui encombre nos déchetteries...

      ils acceptent le chômage de masse dans les pays d’Europe de l’Ouest.

      ainsi que la PAC productiviste et polluante.

      et ils ne disent rien sur la finance qui impose de payer des intérêts de la dette, alors qu’avant Maastricht, la Banque de France prêtait à l’ Etat au taux de 0%.

      •  

      Ils font croire, comme tous les européistes, qu’en arrivant au pouvoir, « on va voir ce qu’on va voir et on va Changer l’Europe ! » , comme toutes ces andouilles euro béates qui refusent de lire les Traités européens..., sinon, ils sauraient que les riches ont tout verrouillé dans les Traités, pour rien ne change !
      •  

      Pour faire de l’écologie sérieusement, il faut redevenir un pays souverain, et que les Français décident ce qu’ils veulent en matière d’écologie et d’environnement.
      Les 4 pays les plus écolos du monde sont des pays indépendants et souverains : le Bhoutan, le Maroc, l’Éthiopie et le Costa Rica.


      Et gâteau sur la cerise pourrie,  les Verts sont pour la fin des Etats Nations, alors que les Français y tiennent comme à la prunelle de leurs yeux. Ce sont des leurres politiques, fortement médiatisés, parce que ce sont des auxiliaires précieux du capitalisme mondialisé, qui lui aussi, veut la fin des Etats Nations, et voudrait bien d’une Europe fédérale !
      .
      Voici ce qu’expliquait Emmanuelle Cosse en 2013 :
      « Le problème, c’est celui de l’État nation […] Je pense que l’Europe sera d’autant plus intéressante pour tout le monde qu’on arrivera à une dissolution de l’État nation, quelque chose de beaucoup plus intégré. Les écologistes ont toujours été extrêmement clairs là-dessus, moi je crois beaucoup à une Europe fédérale, avec des institutions et un sentiment européen. Il faut aussi arrêter avec ce sentiment national. »
      •  

      Prétendre faire massivement du Made in France, en concurrence ouverte et mondiale avec des pays où les salaires sont de 20 euros par mois, c’est impossible.
      Aucune entreprise ne peut rivaliser, sauf celles qui constituent des niches non couvertes par les productions étrangères.
      .
      Ou bien faire massivement du bio, alors que la PAC verse 80% des subventions aux 20% les plus riches, comme la Reine d’Angleterre, le Prince de Monaco et LVMH pour son cognac, c’est carrément se moquer du monde !
      .
      Faire croire qu’on peut protéger l’environnement, tous en restant dans l’Europe des banksters, c’est faire croire qu’on peut transformer un crocodile en végétarien.

    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 23 juin 2020 10:50

      @Séraphin Lampion Depuis les années 1970 (après 68), les écologistes ont toujours combiné leur prétendue défense de l’environnement avec une idéologie « anticapitaliste » plus ou moins débile inspirée du gauchisme. Depuis cette époque on les compare à des pastèques vertes à l’extérieur et rouge à l’intérieur et il est donc juste de dire que les écologistes sont ancrés à gauche. Bien sûr, ces écologistes n’ont pas grand chose à voir avec l’environnement ou les émissions de CO2 comme on a pu le voir avec l’opposition au nucléaire et la relance des centrales à charbon en Allemagne, pays à la pointe de l’écologie et dont les émissions en CO2 sont très supérieures à la France. Enfin, là, on a à faire à une opération politicienne pour essayer de relancer la dernière partie du mandat d’E Macron.


    • babelouest babelouest 23 juin 2020 11:04

      @Bernard Mitjavile
      Qui s’obnubile sur les émissions de CO² soit-disant trop fortes se trompe, et n’a rien d’écologique. Les émanations de fluor, de mercure, de soufre, de composés de l’azote et d’autres produits complexes sont autrement plus dangereuses, mais on en parle à peine.


    • LUNATIC LUNATIC 23 juin 2020 11:12

      @JL

      Ecologues et écolocrates sont les cannes du « néguenthrope » aveuglé... 


    • LUNATIC LUNATIC 23 juin 2020 11:21

      @LUNATIC
      … par la culture !


    • Iris Iris 23 juin 2020 11:26

      @Bernard Mitjavile

      on a à faire à une opération politicienne pour essayer de relancer la dernière partie du mandat d’E Macron.


      Que voulez-vous dire ? Les écolo sont manipulés par le grand patronnât ?

    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 24 juin 2020 07:52

      @babelouest Je suis assez d’accord avec vous.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 24 juin 2020 07:54

      @Iris Non, Macron manipule les aspirations écologistes pour relancer sa popularité.


    • Iris Iris 24 juin 2020 10:43

      @Bernard Mitjavile

      Ah ça ! 100% d’accord, il fait pareil avec les idées sécuritaires quand ça l’arrange. D’ailleurs tout le monde essaie de manipuler tout le monde, c’est magnifique la politique !  smiley


    • oncle archibald 22 juin 2020 12:42

      « A partir de 1993 encrage progressif et définitif à gauche »

      Et oui, les écologistes ça parle beaucoup, ça noircit du papier, mais en fait ça n’agit pas énormément et surtout ça n’est pas ancré dans la réalité !

      Un détail qui leur a échappé sans doute, l’homme n’est pas un mammifère exactement comme les autres, il est capable de cultiver du blé et du riz, capable d’élever des vaches et des cochons pour subvenir à ses besoins alors que la nature « brute » ne lui offre pas une quantité de nourriture suffisante.

      Et la nature n’a nullement eu besoin de l’homme pour évoluer. Biodiversité ? Extinction des espèces ? Mais il y a cent et quelques millions d’années avons nous participé à la disparition des dinosaures ? quelques cinquante millions d’années plus tard l’homme a t-il fait surgir les Alpes et les Pyrénées du fond de l’océan ?

      Un peu de modestie les écolos ! Merci. Nos existences ne sont rien à l’échelle de tout cela, et à cette échelle notre pouvoir sur l’évolution de la nature est ridiculement faible.


      • Chris 22 juin 2020 12:42

        Beaucoup de choses intéressantes dans ce texte, notamment sur l’encrage à gauche (ou l’ancrage à gauche, encore plus grave), ainsi que sur les promesses de la révolution numérique, mais avec des conclusions étonnantes :

        Pourquoi vouloir réguler la population de nos pays occidentaux alors que leur développement provoque de lui-même cette régulation, et ne pas promouvoir plutôt l’accélération du développement des pays émergeants par l’augmentation des échanges ?


        • oncle archibald 22 juin 2020 12:59

          @Chris

          Et surtout au nom de quels principes écologiques sacrosaints nous autres occidentaux bien nourris bien portants et libres de nos choix imposerions nous au reste du monde moins favorisé de ne plus se développer et de ne plus faire d’enfants ?? Juste pour maintenir notre confort à nous, gros égoïstes ? Étonnant non aurait dit Desproges.


        • oncle archibald 22 juin 2020 15:09

          @Cadoudal ; « représente aussi la totale négation des passerelles interculturelles censées régir la vie en société en ce début de XXIe siècle »

          Whawww ! Ça le fait bien ça ! Les passerelles interculturelles ça s’appelerait pas des pavés non ? Ou alors des matraques ?


        • oncle archibald 22 juin 2020 15:32

          @Cadoudal : « je te vois bien prochainement en victime de la mode »

          Bof ! Je suis le plus vieux mâle que l’"on ait jamais vu dans ma famille qui a une grande tradition de jeunes veuves, et il faut bien mourir un jour quand ce sera l’heure comme le disait le grand Charles.


        • mmbbb 22 juin 2020 20:03

          @oncle archibald tu as 80 balais ? lorsque tu es ne la France etait encore agricole et peu mecanisée , Il fallait des « bras »  ; Une famille avec deux gosses n existaient pas d autant que la pilule n etait pas a disposition et que le cure disait multipliez vous ! Desormais les campagnes sont vides et les familles comptent a peine 2 gosses dans les villes Les etudes sont cheres et la selection vers les metiers nobles est dure Il n y a que les familles de type ’ Traore" qui peuvent avoir plus de 10 gosses puisque l etat , bonne mere se substitue a la famille Les pays perfomants tels l Allemagne le Japon ont une natalite en berne !


        • Zolko Zolko 22 juin 2020 13:04

          Que les écologistes s’inscrivent forcément à gauche est effectivement une imposture.

          En effet, une des sources de pollution sont les transports de marchandises inutiles : pourquoi faire faire le tour du monde à des produits qu’on aurait pu produire — et qu’on a, effectivement, produit dans le passé proche localement ? Les alliés logiques des écologistes devraient être les nationalistes et régionalistes qui prônent la préférence nationale et le rétablissement des contrôles douaniers.

          Alors pourquoi les Verts se positionnent-ils inconditionnellement « à gauche » ? Il y a une explication très simple : le clivage gauche-droite n’a plus de sens, le clivage pertinent est la clivage localisation-globalisation.

           

          Et les globalistes ont « acheté » les Verts avec les promesses de voiture électrique et le sauvetage des ours polaires. Car là, il y a beaucoup d’argent à se faire, et ça passera forcément par les multinationales, la Banque Mondiale, le FMI et l’ONU. Tandis que la production locale est forcément dans les mains d’entreprises locales ... même pas côtés en bourse ! L’affront absolu !


          • leypanou 22 juin 2020 13:11

            @Zolko
            Alors pourquoi les Verts se positionnent-ils inconditionnellement « à gauche » ? 

             : c’est faux, dans beaucoup de villes, les listes écolo se sont ralliées aux maires LR sortants, soutenus par LaRem.
            Bref, ce sont des opportunistes, ils mangent à tous les râteliers.


          • Attila Attila 22 juin 2020 13:18

            @Zolko
            « Alors pourquoi les Verts se positionnent-ils inconditionnellement « à gauche » ? »
            La seule explication que j’aie trouvé est dans le livre de Patrick Salmon, « Les écologistes » aux éditions l’Harmattan. C’est une thèse en science de l’information et de la communication :
            des militants d’extrême gauche ont infiltré le parti des Verts d’Antoine Waechter et l’ont mis en minorité. Pourquoi ? « Parce que c’est là que sont partis nos électeurs ! »
            C’est assez édifiant de voir des militants d’extrême gauche se rallier à une idéologie qui est du bord opposé.

            .


          • Attila Attila 22 juin 2020 13:24

            @Attila
            « les Verts ont « vitriolé » l’écologie »
            Bio, le vitriol, j’espère !

            .


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 juin 2020 13:29

            @Attila

            Y’a de la patate aussi ? Vouais y’en a ...


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 juin 2020 13:32

            @Attila

            Dans la cuisine c’est Al Gore qui gueule : Touche pas au grisbi !


          • oncle archibald 22 juin 2020 15:04

            @Zolko ; "Alors pourquoi les Verts se positionnent-ils inconditionnellement « à gauche » ? Il y a une explication très simple...« 

            Gauche-bon, droite-mauvais ! C’est quand même pas compliqué !

            Tiens, ça me rappelle quelque chose : »vous n’avez pas le monopole du cœur Monsieur Mitterand ..."


          • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 2020 20:58

            @Attila
            Alors pourquoi les Verts se positionnent-ils inconditionnellement « à gauche » ? »

            .
            A mon avis, parce que c’est la Gauche qui ment le mieux sur l’Union européenne, le capitalisme et la mondialisation ! Ils sont experts en enfumages depuis... au moins 1920 !
            .
            La Droite dit ouvertement qu’elle soutient le capitalisme mondialisé prédateur et le profit maximum. On ne peut pas attendre d’elle qu’elle s’intéresse aux dégâts collatéraux de l’exploitation sans limite des ressources de la planète...
            .
            Tandis que la Gauche est experte en emballages mensongers, et dispose d’un grand choix de vessies pour remplacer les lanternes ! 

            Le PS et ses rejetons, puis le PCF depuis les années 80, et même l’Extrême Gauche, passent leur temps à expliquer qu’ils veulent « une Autre Europe » ...
            .
            Les électeurs les croient de moins en moins, car depuis 40 ans, aucun article des Traités n’a été modifié... ! Pourtant à chaque élection européenne, ils présentent un beau programme de réformes, puis rien, il ne se passe rien. Ce qui est normal, puisqu’il n’est pas possible dans la réalité de changer les Traités européens !


          • mmbbb 23 juin 2020 07:34

            @Captain Marlo c est vrai Con Bendit est un expert en mensonge De surcroit cette salope se permet d insulter Raoult . La plupart des ecolos se recyclent dans le systeme , Voir De Ruggy , le trou « DUC » savourant les mets exquis sous les ors de la republique et se comportant comme in nobliaux 0
            Voir cette femme « ecolo » dont j ai perdu le nom qui refusait de prendre les transports en commun et se deplacait en taxi Elle fut re incorporee dans le corps des fonctionnaires alors que si elle avait ete patron, elle aurait ete condamnee pour abus de bien sociaux
            N HULOT n en parlons pas
            La folle Hidalgo qui va etre reellu par les bo bo a prio un Falcon et l Helico pour assister a une etape du tour de France
            In fine ces gens se reunissent en conclave et nous ecrivent des traites ecologiques dont la limitation a 100 km .
            Les ecolos sont des rouges , ils se comportent comme la nomenklatura . 
            Ce n est pas tres serieux Les ecolos politiques nous emmerdent et la lecon des GJ ne semblent pas avoir ete retenue
            Ils en remettent une couche avec l implatation forcee des eoliennes une vraie mafia 


          • Attila Attila 23 juin 2020 09:01

            @Captain Marlo
            «  A mon avis, parce que c’est la Gauche qui ment le mieux »
            C’est pas faux.
            L’auteur du livre que je cite, Patrick Salmon, se réclame de l’écologie (d’après des personnes qui le connaissent). A ce titre, il a pu recueillir des confidences de militants en interne des mouvements.
            C’est quand même étonnant qu’il n’y ait aucune analyse politique du pourquoi de ce transfert des militants d’extrême gauche vers l’écologie : on y est allé parce que nos électeurs y sont partis !
            Que des justifications après coup.

            .


          • Francis, agnotologue JL 22 juin 2020 13:28

            « Alors pourquoi les Verts se positionnent-ils inconditionnellement « à gauche » ? »

             

            Parce que l’écologie est congénitalement, nécessairement de gauche !

             

            Bien sûr, ceux qui véhiculent sciemment ou non, une notion erronée de ce qu’est la gauche ne veulent pas ou ne peuvent pas comprendre.

             

            « Ne pas laisser le capital régner, voilà ce qu’est être de gauche. » Lordon

             

             Il faut avoir de la bouillie dans le crâne pour ne pas comprendre ce qui est si simple.


            • Zolko Zolko 22 juin 2020 13:35

              @JL :

              Parce que l’écologie est congénitalement, nécessairement de gauche !

               
              vous n’avez pas lu l’article ?

            • Francis, agnotologue JL 22 juin 2020 14:03

              @Zolko
               
              ’’vous n’avez pas lu l’article ? ’’
               
              si mais j’ai rien compris. Ainsi cette phrase : 
               
              « Lors des élections, EELV allié à une gauche hyper productiviste qui épouse un verbiage « écologiste », n’est-ce pas une imposture ? »
               

               Gauche productiviste est pour moi un oxymore. Aujourd’hui. Cela n’a pas toujours été le cas.


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 juin 2020 14:06

              @JL

              La citation de Lordon n’est pas ce qu’il a dit de plus pertinent !

              Comme je l’ai dit plus haut, actuellement (nous sommes en 2020 et non en 1981) le sens de « gauche » et « droite » auquel se réfère les médias est celui imposé par les américains (progressistes et réactionnaires, mondialistes et isolationnistes, mais surtout ne remettant jamais en cause le capital considéré comme une loi de la nature), et non plus le sens que ces deux notions avaient sous la quatrième république et sous la cinquième jusqu’à Mitterrand).


            • Francis, agnotologue JL 22 juin 2020 14:24

              ’’... ne remettant jamais en cause le capital considéré comme une loi de la nature’’

               

               Une chose est d’admettre l’existence du capital, une autre de l’ériger en force de la nature, encore moins en maître absolu du destin des hommes et de la planète.


              • babelouest babelouest 23 juin 2020 10:18

                @JL
                N’est-ce pas le cas de ceux qui accaparent le Pouvoir en Europe ? Et bien sûr en France....


              • JC_Lavau JC_Lavau 22 juin 2020 14:27

                « baisse d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 ». En effet cette secte se caractérise par sa nullité en sciences, sa haine du genre humain, sa crédulité envers les escrocs (Carbocentristes Intergouvernementaux), son narcissisme de meute.

                On cherche en vain quelle mesure « écolo » n’a pas été contre-productive, et violemment nocive.

                En Australie du Sud, le ministre de l’énergie Dan van Holst Pellekaan est inquiet. Les 278.000 panneaux solaires installés sur les toits d’Australie du Sud produisent trop. Leur production menace de dépasser prochainement la consommation. La conséquence serait un nouvel écroulement du réseau électrique.

                A côté de cela, il y a des moments où la production solaire et éolienne est insuffisante. Les fluctuations doivent être compensées par des générateurs thermiques (à gaz). Mais comme ils n’ont pas la priorité, ils ne fonctionnent que rarement. Pour couvrir leurs frais fixes sur des périodes de production plus courtes, ils sont obligés d’augmenter leurs tarifs pour ne pas faire faillite.

                Pour assurer la sécurité du réseau, le ministre estime qu’il faudrait construire une nouvelle interconnexion avec la Nouvelle Galle du Sud voisine qui a encore des centrales à charbon. Il en coûterait 1,5 milliards de dollars, à ajouter aux 1,5 milliards qui ont subventionné le solaire et l’éolien.

                https://www.theguardian.com/commentisfree/2018/oct/30/is-australia-on-the-verge-of-having-too-much-solar-energy La situation est à peine plus critique qu’en novembre 2016, mais pour des raisons différentes. Une fois c’est l’excès d’éolien qui déstabilise le réseau, l’autre se sont les panneaux solaires domestiques qui menacent de produire plus que la consommation. Il est vrai qu’en délestant des quartiers résidentiel entiers, les onduleurs solaires cesseront de produire faute de référence de fréquence. Cela vaut mieux que de laisser monter la tension.

                Il serait sain de se souvenir du blackout total de 2016.

                Ce sont 600 MW éoliens qui se sont arrêtés brutalement à la suite des perturbations dues à une tempête. Les générateurs commandables de l’état ayant été démantelés l’année précédente, cet arrêt brutal a provoqué un appel de puissance dans l’interconnexion qui relie l’Australie du Sud à l’état de Victoria. Mais l’interconnexion, déjà proche de sa limite s’est retrouvée surchargée et à disjoncté. Plus d’éoliens, plus d’interconnexion, la capacité de génération locale ne couvrait même pas une fraction de la demande, tout le réseau est allé au tapis.

                Enquête par Paul Aubrin.

                Ne jamais laisser les zécolos jouer avec les allumettes.


                • docdory docdory 22 juin 2020 16:43

                  @Daniel Martin

                  Le pire avec les « Verts » c’est qu’ils sont lourdement noyautés par l’islam et l’islamo-gauchisme, ce qui fait que lorsqu’un citoyen vote « Vert », il vote en réalité beaucoup plus pour le vert de l’islam que pour le vert de l’écologie !

                  En outre, les « Verts » sont ultra-immigrationnistes, ce qui est incompatible avec les idées écologistes. Pour absorber l’arrivée annuelle de 200 000 migrants en France, nous devons chaque année construire l’équivalent d’une ville de la taille du Havre, avec les infrastructures qui vont avec, la destruction de surfaces agricoles et une consommation supplémentaire en énergie équivalente à un réacteur nucléaire ou à plusieurs centaines de disgracieuses éoliennes géantes...

                  Effectivement, le principal problème écologique planétaire, c’est la démographie. L’Afrique en particulier ne peut pas continuer à se reproduire de façon irresponsable sans le moindre contrôle et à fourguer son surplus de population, qu’elle sera toujours dans l’incapacité de nourrir et de faire travailler, à une Europe déjà surpeuplée. La Chine a réussi à contrôler sa démographie par une politique très autoritaire de contrôle des naissances, qui a entraîné l’enrichissement de tous les Chinois. 

                  Les différents pays d’Afrique, mais aussi d’Asie, doivent s’inspirer de cette voie.


                  • Old Dan Old Dan 22 juin 2020 16:56

                    On est en 2020 et ça fait 30 ans qu’on discute : L’écologie est-elle de droite, de gauche, politique ou pas, blabla ? Faudra-t-il attendre d’autres catastrophes, ou 30 ans et 2 générations à discuter du « sexe des anges » ?

                    Maintenant, on rentre ds le dur ! Comment agir enfin ? Quels moyens et avec qui ?

                    Les plus jeunes se foutent bien de la cuisine politique. Quelques uns s’associent pour beugler leur désespoir sous les quolibets et les lacrymo.

                    D’autres agissent avec intelligence et créativité. Ils cherchent des moyens, de la confiance, des conseils et de l’entraide.

                    Tous anticipent un futur « de merde » où les ratiocinations n’auront plus cours.

                    Et si on les aidait, au lieu de tergiverser vainement sur un avenir qui ne nous appartient plus ? Ne serait-ce pas la vrai (et seule) façon d’être utile plutôt que de... voter tous les 5 ans sur les programmes de « communicants » professionnels ?


                    • JC_Lavau JC_Lavau 22 juin 2020 19:38

                      @Old Dan. Une réponse d’élève : « On fait le produit en croix ? ».
                      Idiot pour idiot...


                    • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 2020 21:35

                      @Old Dan
                      Et si on les aidait, au lieu de tergiverser vainement sur un avenir qui ne nous appartient plus ? Ne serait-ce pas la vrai (et seule) façon d’être utile plutôt que de... voter tous les 5 ans sur les programmes de « communicants » professionnels ?

                      .
                      L’avenir nous appartient, si nous décidons de nous informer en dehors des médias presstitués, qui vendent les candidats aux élections comme des paquets de lessive ! 20% de temps de passage à la télé = 20% de voix, c’est proportionnel.

                      •  

                      Quel est le souci principal de Macron ? Empêcher les mécontents de manifester contre ses réformes pourries imposées par Bruxelles.....
                      Son gouvernement de bras cassés est grillé et carbonisé.
                      Alors, avec qui s’allier pour former un nouveau gouvernement ?
                      Avec ceux qui ont le vent en poupe, les écolos.
                      .
                      La Commission Théodule propose un referendum. Je suppose que si la réponse est non, Macron restera et ne démissionnera pas. Faut pas rêver, Macron n’est pas de Gaulle ! Il fera comme bon lui semble, puisque c’est le destin désormais des referendum en Europe : se ficher complètement de l’avis des électeurs quand ils disent NON !
                      •  

                      Et si la réponse est oui, on aura un gouvernement Macron + les Kmers Verts et leurs délires autoritaires. Un Gouvernement qui va favoriser les bobos des villes et entièrement dirigé contre les pauvres & les Gilets Jaunes !! 
                      On parie ?

                    • Old Dan Old Dan 22 juin 2020 22:16

                      @Captain Marlo
                      « ... et les khmers verts... autoritaires »
                      Faisons marcher nos neurones :
                      Qui serait le plus contraignant : une « dictature verte » ou un virus, la canicule, une inondation, un sol stérile, l’eau rationnée, etc...
                      .
                      [Sur la route vers Sydney en décembre, j’vous assure que l’incendie ne faisait pas de détail psycho-sociologique : Tous égaux dans la fuite, et... Bof ! ]


                    • JC_Lavau JC_Lavau 22 juin 2020 23:47

                      @Old Dan. N’hésite pas à dresser la liste des gens que tu veux pendre, en représailles contre les climats de l’Australie, qui en quelques centaines de milliers d’années, voire bien davantage, ont sélectionné l’arbre le plus pyrophile.


                    • Captain Marlo Captain Marlo 23 juin 2020 08:18

                      @Old Dan
                      Qui serait le plus contraignant : une « dictature verte » ou un virus, la canicule, une inondation, un sol stérile, l’eau rationnée, etc...


                      .
                      Quelles contraintes ? Vous ne m’aurez pas à la trouille, désolée, les manipulateurs, je les vois arriver à des kilomètres ! Les gens qui font dans l’émotionnel sont des manipulateurs, sinon, ils feraient appel à l’intelligence, à l’information et à la raison.

                      Qu’est-ce qui vous dérange exactement dans le réchauffement climatique  ?
                      Vous payez moins de chauffage l’hiver, c’est gênant pour vous et pour les plus pauvres d’entre nous ? Et il pleut davantage à cause de l’évaporation qui augmente, c’est gênant pour qui, si la planète est plus verte depuis 20 ans ??

                      •  

                      Le souci principal de notre époque, à mon avis, n’est pas le réchauffement climatique, ce sont les pollutions et la pauvreté.

                      Vous devriez vous faire plutôt du mouron, si la période de réchauffement est suivie d’une période de froid... ! Là, avec quelques degrés en moins, ça craint pour les cultures et la nourriture des humains et des animaux....
                      .
                      Les historiens qui ont étudié la période qui a précédé la révolution française, (les pauvres, ils ne connaissaient ni le GIEC, ni Ste Gréta !), font référence au « petit hiver glaciaire » qui a suivi l’optimum du Moyen âge. Et ils expliquent que les famines dues au froid, ont pesé dans les causes de la révolution française.
                      .
                      Entre deux grandes périodes glacières, le climat varie tout le temps, les humains ont connu un optimum pendant la période romaine, puis un autre au Moyen âge, puis un petit hiver glaciaire, puis à nouveau un réchauffement ces 20 dernières années.
                      .
                      Et puisque le climat varie tout le temps, y compris avant l’industrie & le pétrole, c’est que le CO2 & les humains n’y sont pour rien, et qu’il faut chercher les causes ailleurs....
                      Les variations de l’axe de la terre ?
                      Les variations de l’ellipse de la terre ?
                      Les variations de l’activité du soleil ?
                      Les variations d’El Nino et/ou du champ magnétique ?
                      Ou plusieurs de ces causes ensemble ??


                    • Iris Iris 23 juin 2020 12:20

                      @Captain Marlo

                      Quelles contraintes ? Vous ne m’aurez pas à la trouille, désolée, les manipulateurs, 


                      Old Dan n’est pas un manipulateur, je crois que comme beaucoup d’entre nous il s’inquiète des effets néfastes de notre mode de vie sur l’environnement.

                    • JC_Lavau JC_Lavau 23 juin 2020 15:46

                      @Iris. Old Dans est un crédule comme toi. Comme toi il obéit aux escrocs pour se croire l’élite des citoyens conscients. Et qu’est-ce que ça lui gonfle la doudoune !
                      Les vrais manipulateurs sont les marionnettistes qui manipulent les escrocs aux ordres. Et eux, ils n’en croient pas un mot, des croyances grotesques qu’ils te font dicter par leurs escrocs aux ordres. Selon les escrocs aux ordres, le niveau des océans devrait vachement monter... Mais regardez à quelle altitude est le nouveau palace de Bill Gates, au bord de l’océan.


                    • ykpaiha ykpaiha 23 juin 2020 18:09

                      @JC_Lavau
                      Puisque vous en parlez la phase de rechauffement va certainement franchir un pas de plus dans la connerie :
                      l’histoire du CO2 nest pas tres fiable personne n’a constaté de variation significative sur les plantes, (poutant composées de carbone donc l’emission de CO2 aurait du avoir un impact) mais surtout pas de reele royalties a empocher rapidement ;
                      Donc prochaine cible (suivez bien les nouvelles) c’est le methane... c’est plus rapidement bankable le methane.
                      imaginez le pactole rien que sur les bovins (18 a 20% et on ne parle pas bien sur du reste déces décomposition et autre rigolades) bon déja une taxe pour leur trou du cul en fonction de ’emissionl, puis obligation de traitement pour diminuer leur methanogenèse (antibiotique ionophore et autre inventions) , puis comme ce phenomene influe sur la qualité des produits carnés et laitier, ajouts de compléments et additifs de complaisance.
                      Une bonne piste de l’écolo 5.0 ?


                    • ykpaiha ykpaiha 23 juin 2020 18:14

                      @ykpaiha
                      Et comme le dit sérieusement libé la gogoche mystique c’est tres sérieux...
                      https://www.liberation.fr/futurs/2017/09/29/rechauffement-les-pets-de-vaches-en-rajoutent-une-couche-d-ozone_1599801


                    • ykpaiha ykpaiha 23 juin 2020 18:28

                      @ykpaiha
                      Excusez le lien m’a échappé mais c’est pas grave voila l’article qui m’a mis la puce (une vraie) a l’oreile :
                      https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/terre-satellite-reperer-sources-licites-illicites-emissions-gaz-effet-serre-2805/
                      Des charlots non de vrai opportunistes oui
                      Je suis heureux de voir combien on prend soin de nos cerveaux.

                      pour rappel la composition de l’air comprend (prière de ne pas rire c’est du serieux c’a au moins)

                      gaz carbonique, 0,036 %) et le mthane (0,000 2 %



                    • Captain Marlo Captain Marlo 23 juin 2020 19:19

                      @Iris
                      Old Dan n’est pas un manipulateur, je crois que comme beaucoup d’entre nous il s’inquiète des effets néfastes de notre mode de vie sur l’environnement.


                      Par le passé, il y a eu plusieurs périodes chaudes.
                      Au Moyen âge, il faisait très très chaud !

                      On connait très bien le climat du Moyen âge, les monastères notaient tout : les dates des semailles, des vendanges et des moissons, les périodes de gel etc.
                      Pendant l’été 1303 par exemple :

                       — Année exceptionnellement chaude et peu pluvieuse. La Seine, l’Oise et la Loire sont à sec. « En Alsace, on voyait des raisins mûrs à la Saint-Jean"
                      (c’est à dire, le 24 juin !)

                      Les cours d’eau étaient tellement desséchés que ceux qui faisaient tourner deux roues de moulins pouvaient à peine en mouvoir une, ce qui fit que, malgré l’abondance du blé, le pain se vendait cher.

                      Par suite des chaleurs excessives, le Rhin était assez bas entre Strasbourg et Bâle pour qu’en beaucoup d’endroits on pût le traverser à pied. Dans cette région, la chaleur fut si intense que les charretiers conduisaient tout nus leurs voitures chargées par les campagnes. »

                      •  


                      Au Moyen âge et durant l’Empire romain, il y avait des industries et des voitures qui utilisaient le pétrole ? Bien sûr que non, donc la chaleur venait forcément d’autres causes. Causes sur lesquelles les spécialistes du climat n’ont pas encore d’avis définitif.
                      .
                      Ni les Romains, ni les habitants au Moyen âge n’avaient notre mode de vie, et pourtant il faisait très très chaud !!

                      Mais le GIEC, qui est constitué de politiques désignés par les Gouvernements, et pas de scientifiques, lui, a un avis définitif : « 

                      C’est la faute au CO2, le climat n’a jamais varié, sauf depuis que les humains utilisent le pétrole. »
                      •  

                      Un mensonge répété 1 million de fois, ne devient pas pour autant une vérité scientifique... Non seulement il n’y a trop de CO2, mais on manque de CO2 !
                      La preuve, c’est que pour faire mieux pousser les fruits et les légumes en serre, les agriculteurs impulsent du CO2 dans leurs serres !!
                      .
                      « Optimisation du processus de photosynthèse :
                       »(...) Outre la lumière et l’eau, la concentration en CO2 dans l’air ambiant est un facteur clé influençant la photosynthèse, processus à la base de la croissance et du développement des végétaux. (...) Ajouter du CO2 est donc essentiel pour optimiser le processus de photosynthèse.... Les avantages de l’enrichissement au CO2  :
                      Augmentation de production : grâce à un meilleur rendement, jusqu’à 35 % d’augmentation pendant toute la période de croissance.Croissance accélérée : pour les légumes à feuilles. La plante peut en effet mieux profiter de la lumière disponible.Meilleure qualité : à titre d’exemple, les tiges sont plus épaisses et plus longues ; les fleurs sont mieux formées et plus colorées.Plants plus beaux et plus robustes....etc

                    • Iris Iris 23 juin 2020 21:20

                      @Captain Marlo

                      Merci pour l’histoire.
                      Concernant la part anthropique du réchauffement climatique, je me méfie comme vous du GIEC, mais je me méfie tout autant de ceux qui prétendent prouver qu’elle est nulle. En réalité je suis convaincu que personne n’a les moyens de trancher, que le nombre d’observations est beaucoup trop faible pour étalonner un modèle à la mesure de la complexité du phénomène.
                      Mais quand je parle des effets néfastes de notre mode de vie sur l’environnement, je ne parle pas spécifiquement du réchauffement climatique.
                      Je parle aussi des nombreuses cochonneries que nous essaimons, de l’appauvrissement des terres par l’agriculture sur-industrialisée, des espèces animales dont nous avons causé l’extinction ...
                      C’est aussi l’environnement social, avec la mécanisation à outrance qui prive les moins qualifiés de travail, les écrans qui nous abrutissent, plus loin c’est aussi les impacts dégueulasses de notre consommation sur les pays pauvres qui constitue pour beaucoup une nouvelle forme d’esclavage... et j’en oublie c’est certain.
                      Voilà ce qui me concerne et qui concerne peut être Old Dan, que je suis bien content de lire sur ce fil ou tout le monde cogne à bras raccourcis sur les zécolos, les traitants de tous les noms tels que khmer verts, manipulateurs, manipulés, complices du grand capital, complice de la gauchiasse et donc du grand remplacement, complice de l’extrême droite et je crois même du nazisme ... la aussi je dois en oublier mais je suis fatigué.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 24 juin 2020 03:37

                      @Iris. Les cochonneries ne sont pas le CO2 atmosphérique, et le CO2 n’est pas des cochonneries.
                      Cherche à qui le crime profite.


                    • babelouest babelouest 24 juin 2020 05:37

                      @Iris les vrais écolos ne passent pas à la télé.... on ne les rencontre qu’à l’occasion d’un voyage dans quelque lieu improbable, souvent il n’est nécessaire de faire que quelques kilomètres.


                    • Iris Iris 24 juin 2020 17:15

                      @JC_Lavau

                      Je pense pour ma part qu’il y de vrais écolos partout, même à la télé. 

                      Je viens de poster un commentaire au Captain Marlo(17:05) je veux bien que vous le lisiez si vous avez le temps.


                    • Iris Iris 24 juin 2020 17:17

                      @JC Lavau

                      Bug ! Ça n’était pas pour vous


                    • Iris Iris 24 juin 2020 17:17

                      @babelouest

                      Je pense pour ma part qu’il y de vrais écolos partout, même à la télé. 

                      Je viens de poster un commentaire au Captain Marlo(17:05) je veux bien que vous le lisiez si vous avez le temps.


                    • Spartacus Lequidam Spartacus 22 juin 2020 18:05

                      Ce qui est triste c’est de voir que dans un monde capitaliste, l’écologiste n’est pas formé à l’économie de la dynamique cornucopienne c’est attristant.


                      C’est comme voir quelqu’un qui explique que la terre est plate, parce qu’il n’est pas formé à savoir que la terre est ronde.


                      Quelques notions indispensables cornucopiennes que l’écologiste doit intégrer pour ouvrir son esprit.

                      A recopier 1000 fois et réciter par cœur.



                      1-Il y a 2 type de ressources, les ressources naturelles et les ressources utiles.

                      Les ressources naturelles sont dans la nature, on ne les utilise pas à l’état brut. Elles sont manipulées ou transformées artificiellement pour être ressources utiles.

                      Exemple, une voiture ne roule pas au pétrole (ressource naturelle), mais à l’essence ou gazole (ressource utile).


                      3-La différence entre les ressources naturelles et ressources utiles, c’est que si les ressources naturelles sont éventuellement finies, les ressources utiles sont toujours interchangeables ou successives. Donc une ressource utile peut se substituer à une autre à l’infini.



                      Là est la difficulté intellectuelle de compréhension de l’écolo qui regarde l’horizon et ses clichés absurdes et dit regarde l’horizon la terre est plate ou mais non regarde le pétrole on peut pas s’en passer.

                      Exemple, le mammouth (ressource naturelle à disparu), la viande (ressource utile) a été trouvée sur d’autres animaux ou adaptation aux céréales.


                      Pour transporter (utilité), on peut utiliser, de l’essence, de l’air comprimé, de l’alcool, du vent, pédaler, de l’électricité nucléaire ou de barrage hydraulique, demain de l’hydrogène et encore plein de ressources utiles à l’infini des choix.

                      Si le choix des matières premières est fini, le choix des ressources utiles est infini.

                      Il peut manquer une note sur un piano, ça n’empêche pas de jouer la mélodie.


                      4-C’est l’offre et la demande (gestion des raretés), de la ressource utile qui augmente les stocks physiques disponibles de ressources naturelles.

                      La c’est la 2eme difficulté de compréhension de l’écolo qui réfléchit en base fixe et comprend mal la dynamique des marchés.

                      Exemple, c’est la demande d’électrodes de batteries de téléphone que l’on exploite des mines de cadmium, qu’on en cherche et trouve et que les stocks de cadmium sont trouvés de plus en plus.

                      5-On ne manque pas de « ressources naturelles ». La vérité est qu’on ignore simplement ou sont dispersés les stocks et leur quantités réelles quand on a pas encore besoin.

                      Ce qu’il y a sous la terre est « invisible ». Pour accéder aux stocks de ressources naturelles, il faut créer la demande. Pour répondre à la demande, on creuse plus profond, on invente des techniques d’extraction nouvelles, on transforme, on imagine et les stocks s’agrandissent.

                      Exemple, les écolos croyaient que les stocks de pétrole diminueraient. L’extraction hydrologique par fracturation va chercher des stocks 0 2kms en sous sol que personne n’imaginait il y a seulement 10 ans. Aujourd’hui seuls les USA ont fait acte de recherche, il reste le monde entier à creuser.


                      6-Les ressources rares ne sont pas rares. Elles n’ont tout simplement pas été trouvées ou cherchées.

                      Exemple : en France obtenir une autorisation d’ouverture de mine est tellement complexe, et le foncier et main d’oeuvre si chère qu’on en cherche pas et que les dernières ont fermées faute de rentabilité. Mais y’en a partout.


                      Nous ne manquerons jamais de ressources utiles.

                      Il faut juste savoir que l’économie des ressources est cornucopienne, comme savoir que la terre est ronde.

                      Mais plus de programmes marxistes à l’école des profs de gauche, que d’initiation au cornucopien...


                      • pemile pemile 22 juin 2020 18:11

                        @Spartacus « Si le choix des matières premières est fini, le choix des ressources utiles est infini. »

                        Non, même le « choix » n’est pas infini et ce qui est amusant venant de vous c’est que vous oubliez de parler de rendement (énergétique) ! smiley


                      • Spartacus Lequidam Spartacus 22 juin 2020 20:00

                        @pemile
                        Je savait bien qu’un conditionné depuis l’école de la terre plate allait expliquer qu’en ne parlant pas du niveau à bulle qui montre la surface plate, cela permettait de nier que la terre était ronde. smiley.

                        Le choix est infini aussi, évidemment, mais se limite se limite à l’offre et la demande du consommateur.

                        Le rendement énergique est juste une simple caractéristique d’un choix sur un marché, comme la couleur ou le confort.

                        Par exemple que la voiture disperse ou pas en chaleur l’énergie n’est pas ce que le consommateur demande en majorité. Il veut que la voiture le mène du point A au point B au meilleur rapport qualité/prix et coût énergétique.

                        Le cornicopien est une base de l’économie que chacun devrait connaitre.

                        Simon a vaincu Erlich.
                        Le vrai problème est que l’éducation nationale politisé a formaté des générations complètes à l’ignorance de l’économie.
                        C’est triste. Et persister par dogmatisme et idéologie est encore plus triste.


                      • pemile pemile 22 juin 2020 20:42

                        @Spartacus « Le rendement énergique est juste une simple caractéristique d’un choix sur un marché, comme la couleur ou le confort. »

                        wiwi, si votre prochaine ressource à un rendement 10 fois moindre vous allez équiper les voitures de réservoirs de 600 litres ou vous allez accepter une autonomie divisée par 10 en kilométrage ? smiley


                      • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 2020 22:02

                        @Spartacus
                        Les ressources rares ne sont pas rares. Elles n’ont tout simplement pas été trouvées ou cherchées.

                        .
                        On sait fabriquer du pétrole à partir d’algues, de CO2 et du soleil !
                        Mais leur obsession, c’est le CO2 ! C’est le GIEC qui leur a mis ça dans le crâne.
                        .
                        Alors que le CO2 n’est pas un polluant et que la planète est plus verte qu’il y a 20 ans ! Mais comme l’écologie est devenue une religion, inutile de discuter avec eux du sexe des anges.

                        •  

                        Pour autant, je comprends bien que la combustion émet des substances qui rendent malades les citadins. La solution est peut-être de favoriser les délocalisations en province des entreprises qui n’ont pas un besoin impératif d’être en ville, et/ ou de favoriser le télé travail ?
                        .
                        A la campagne, chaque adulte a besoin d’avoir une voiture, vu l’absence de transports publics. A l’inverse, comme nous allons sans doute vers un appauvrissement de la population, se rapprocher de son lieu de travail, pour supprimer 1 ou 2 voitures, aller travailler en transports publics ou en 2 roues, permettrait d’augmenter le pouvoir d’achat des familles....
                        .
                        Sinon, je n’aime pas les Verts, ce sont des fanatiques, pas des démocrates.
                        Je suis pour des incitations et pas pour la militarisation de l’écologie !

                        Et la meilleure pédagogie, c’est l’exemple. Qu’ils cessent d’acheter des produits qui font 100 fois le tour du monde, et qu’ils s’appliquent à eux -mêmes la sobriété qu’ils veulent imposer aux autres...
                        .
                        Par exemple, les 22 Députés Verts devraient être payés au RSA, ça leur éviterait les tentations de la consommation, car les pauvres polluent peu, ils ont un bon bilan carbone  !!


                      • JC_Lavau JC_Lavau 23 juin 2020 00:13

                        @Captain Marlo. J’avoue : c’est moi qui pollue...
                        En plein confinement, j’ai dû faire venir les boutons-pression de Chine. C’est moins loin que des commerces fermés, et bien moins cher que s’ils étaient ouverts.

                        Pis j’aggrave mon cas : hier j’ai commandé une camera-oculaire, qui arrivera dans plus d’un mois, par avion cargo. On monte cette camera à la place d’un oculaire dans le porte-oculaire du télescope (les américains disent « a focuser »), et on regarde sur l’écran d’un micro-ordinateur et on peut enregistrer et traiter la vidéo. On dit que c’est du visuel assisté ; au lieu de se contorsionner pour aligner sa pupille d’oeil parfaitement avec la pupille de sortie de l’instrument, on peut regarder l’écran en position plus confortable, et on peut combiner des vues pour éliminer le bruit de turbulence. Avec il est vrai un investissement bien plus fort, des passionnés sortent des montages ahurissants :
                        Exemple : https://www.webastro.net/forums/topic/169430-va-avec-un-dobson-manuel-%C3%A7a-marche/
                        https://www.webastro.net/forums/topic/183407-quelques-essais-suppl%C3%A9mentaires/
                        etc.


                      • Spartacus Lequidam Spartacus 23 juin 2020 00:50

                        @pemile

                        Vous ne comprenez pas vos propres arguments.
                        Vous confondez moteur et ressource.

                        Un « rendement énergétique » s’applique a une machine, pas une capacité volumétrique d’un combustible liquide.
                        C’est un niveau de restitution de puissance en KW, d’une machine, par rapport à la mesure de sa déperdition en chaleur.

                        Par ailleurs, essayez de de ne pas être basique.
                        Une ressource utile est alternative a une autre. Cela oblige a changer le concept complet de la machine. 
                        La ressource du cheval a été remplacé par le charbon dans les machines à vapeur, qui a été remplacé par le moteur à explosion, qui peut être remplacé par un moteur électrique dans les roues qui pourrait être remplacé par un moteur à hydrogène ou autre...

                        C’est sans fin, depuis que le monde est monde.
                        Les ressources utiles sont infines, parce qu’elles sont alternatives et remplaçables.


                      • Captain Marlo Captain Marlo 23 juin 2020 08:28

                        @JC_Lavau

                        Nous polluons tous plus ou moins, nous faisons tous usage de produits chinois, mais quand on peut faire autrement, il faut essayer d’avoir une consommation qui correspond à ses valeurs, je crois !
                        .
                        Comme je n’ai pas vos contraintes scientifiques, j’ai un faible pour les produits anciens réparables, pour le troc, les vides greniers et tout ce que je peux récupérer dans les poubelles que remplissent mes contemporains !
                        .
                        Et quand j’ai les moyens, j’achète des produits français, anglais, allemands ou italiens, et j’évite, autant que possible, les merdouilles chinoises à obsolescence programmée, qui au final, coûtent plus chers et encombrent les déchetteries....
                        Bonne journée à vous !


                      • pemile pemile 23 juin 2020 09:47

                        @Spartacus « Vous confondez moteur et ressource. »

                        Non, j’ai repris par erreur le terme de rendement mais mon exemple parlait explicitement de la puissance disponible dans votre ressource de remplacement.

                        Et pour toute ressource de remplacement, c’est le taux de retour énergétique qu’il faut aussi prendre en compte.

                        « Les ressources utiles sont infines, parce qu’elles sont alternatives et remplaçables. »

                        Il n’existe que deux choses infinies, dont une seule avec certitude ?


                      • Iris Iris 23 juin 2020 12:11

                        @Captain Marlo

                        Sinon, je n’aime pas les Verts, ce sont des fanatiques, pas des démocrates

                        Pourquoi pas démocrates ? 

                      • Iris Iris 23 juin 2020 12:13

                        @Captain Marlo

                        J’approuve à 100%


                      • Iris Iris 23 juin 2020 12:28

                        @Iris

                        J’approuve à 100% votre post de 08:28, pour être plus précis.


                      • JC_Lavau JC_Lavau 23 juin 2020 15:17

                        @Captain Marlo. En astronomie c’est plié : des fabricants chinois ont acquis le quasi-monopole, prix et qualité. Pour les trépieds photos, des modèles chinois ont acquis la tête du marché, avec des carbone-époxy champions de la légèreté pour la raideur.

                        Quant à notre armée, elle est vachement au point avec les nouveaux FM de fabrication autrichienne, mais avec des munitions israéliennes. On a drôlement intérêt à ne jamais oser désobéir à israël !
                        Il fallait réagir dès les années septante, les infos existaient.


                      • Captain Marlo Captain Marlo 23 juin 2020 20:04

                        @Iris

                        Sinon, je n’aime pas les Verts, ce sont des fanatiques, pas des démocrates ; Pourquoi pas démocrates ? 

                        .
                        Bonsoir,
                        Ils veulent changer la Constitution pour mieux sanctionner financièrement les citoyens. Ce n’est pas de l’incitation démocratique, c’est la militarisation de l’écologie, c’est ainsi que je vois les Verts. J’en ai toute une brochette autour de moi....

                        Ils me critiquent quand je sers à boire dans des gobelets en plastiques, que je mets ensuite au recyclage, et comme voiture, j’ai toujours eu des modèles à essence.
                        .
                        Eux boivent dans des verres, mais ils ont 1 ou 2 voitures, un camion pour aller bosser, et un camping car pour « éviter de prendre l’avion » ! Tout ça fonctionne au diésel, ( c’était moins cher pendant longtemps), ça crache des particules qui sont recyclées comment ? Dans les poumons des humains !
                        .
                        Mais comme c’est leurs choix de vie, c’est forcément parfait... ! Et si mes gobelets en plastique viennent bien du pétrole, le diésel qu’ils utilisent, vient d’où ?
                        Ils roulent à l’eau d’Evian ?

                        •  
                        Je les considère comme sectaires, car ils considèrent que leurs choix de consommation sont les meilleurs, et ils veulent les imposer à tout le monde.
                        Il y aurait pourtant beaucoup à dire sur leur consommation.
                        .
                        Ce sont souvent des catégories CSP ++, ils consomment à tout va, et ne vivent pas du tout dans la sobriété qu’ils veulent imposer aux autres ! Ils ne font pas les poubelles comme moi, pour récupérer des objets et leur donner une 2e vie, et n’ont pas forcément choisi d’avoir un jardin bio. Ils vont chez Biocoop...
                        .
                        C’est leur choix, mais qu’ils ne m’imposent pas de manger du quinoa à la place d’une entrecôte ! Que j’obtempère à leurs dictats, ils peuvent toujours attendre... !
                        .
                        Je fais de l’écologie depuis toujours, mes choix ne sont pas les leurs.
                        Je les explique à qui le demande, mais je ne les impose à personne.
                        C’est toute la différence ! Chacun fait ce qu’il peut pour éviter les pollutions.

                        Ces efforts s’ajoutent les uns aux autres, mais les solutions des uns, n’ont pas à être imposées aux autres par la coercition ! 

                        Le problème, c’est qu’ils sont messianiques !
                        Ils se croient investis « de la responsabilité divine de sauver la planète » !
                        Et comme tous les religieux, ils sont prêts à pourrir la vie de leurs semblables.


                      • Captain Marlo Captain Marlo 23 juin 2020 20:17

                        @JC_Lavau

                        S’ils n’y avait que dans le matériel d’astronomie que les chinois nous taillent des croupières, dans certains secteurs, il n’y a plus du tout de fabricants français.

                        En moins de 20 ans, la France a perdu 40% de ses usines, ainsi que les qualifications et les emplois qui vont avec, évidemment.
                        .
                        Mais les Verts ne veulent surtout pas qu’elles reviennent ! Et encore moins qu’elles s’installent dans leur coin de verdure, ça leur gâcherait le paysage ! Les emplois industriels, ils s’en fichent complètement. Ils achètent à tout va des smartphones et des panneaux solaires, fabriqués où ? En Chine !
                        Puis, ils critiquent la pollution ... en Chine !
                        .
                        Si je croyais en Dieu, je lui adresserais une prière : « ’Mon Dieu, s’il vous plaît, préservez nous des Verts et de leurs incohérences ! »


                      • JC_Lavau JC_Lavau 24 juin 2020 03:51

                        @Marlo. Dès la livraison annuelle 1977 de la revue Génie Industriel, l’alerte par les prix était claire : les ingénieries françaises facturaient au même prix l’heure d’ingénieur que les américaines : 48 à 50 $ de l’heure. Les coréens du sud facturaient 6 $.
                        Dès cette date, il fallait s’alerter, et évaluer les solutions monétaires pour agir à temps. Presque aussitôt après, sont venues les comparaison sur le prix du travail ouvrier. Puis les ponceuses orbitales chinoises dans les GSB, à un prix de tuerie.
                        Clairement, pour le fabricant français Peugeot-Val d’Or, alors meneur, c’était la fin.
                        Kress a survécu quelques années de plus.
                        Or c’est le rôle d’un homme d’état, de prendre à temps la mesure des périls, et rendre accessibles les remèdes. 
                        Tarataboum ! Ils ont préféré envoyer 80 % d’une classe d’âge en vrac au Bac, accoutumant l’Education Nationale à la fraude permanente. Sans parler d’envoyer Super-Phénix à la casse...


                      • JC_Lavau JC_Lavau 24 juin 2020 03:54

                        @Captain Marlo. Quand j’habitais dans la ZUP, les voitures incendiées étaient invariablement à l’essence : c’est quand même vachement plus jouissif pour l’incendiaire. Et nettement plus dangereux pour les pompiers.


                      • Iris Iris 24 juin 2020 17:05

                        @Captain Marlo

                         

                        Des écolos il y en a de tout poil, les colibris, les écolos de salon, les écolos de combat, ceux qui s’ignorent, les fanatiques ...
                        Ceux qui vous entourent ont l’air ni très sincères ni très tolérants, mais vous ne devriez pas généraliser. Il faut comprendre que depuis quelques années beaucoup de gens veulent paraître écolo par mode ou par opportunisme. Par comparaison, pensez à la récupération du Gaullisme qui doit tant vous agacer en ce moment. Au passage, je compatis sincèrement.

                          

                        Concernant les partis politiques, les écolos veulent nous imposer de moins polluer et de moins consommer de produits manufacturés, les sécuritaires veulent nous imposer plus de FDO et de reconduites à la frontières, les anti UE veulent nous imposer moins d’UE voir même la sortie, les libéraux veulent nous imposer moins de régulation étatique ...
                        Les écolos ne sont pas moins démocratiques ni plus fanatiques, comme les autres ils défendent leur idées, et s’ils sont élus essaieront de les imposer par des lois.

                           

                        Pour répondre également à votre post de 6:38 : 

                        Je ne vois pas pourquoi vous voulez un traitement spécifique aux écolos, tous les élus devraient être exemplaires.


                      • pemile pemile 24 juin 2020 17:18

                        @Iris « Il faut comprendre que depuis quelques années beaucoup de gens veulent paraître écolo par mode ou par opportunisme »

                        Et certains le sont aussi par égocentrisme, ils prennent grand soin de leur petit corps avec de bons produits bio mais se foutent de polluer hors leur petit territoire. smiley


                      • Iris Iris 24 juin 2020 17:31

                        @pemile

                        Ouais, mais qu’est-ce qu’ils sont beaux !
                        Merci, je les rajouterai à ma liste une prochaine fois.


                      • Le421... Résistant Le421 22 juin 2020 20:03

                        Si vous avez lu ce qui m’étonnerais fort L’Avenir En Commun (LAEC), vous vous eriez rendu compte qu’à quelques poils près, le programme de EELV y est inscrit avec en plus, les solutions concrètes.

                        Non, l’écologie productiviste libérale et de droite ne peut fondamentalement exister.

                        Ce serait admettre le postulat que dans un monde fini, on peut s’étendre sans limites... Ben non !!

                        Alors, de fait, on est écolo et de gauche, ou alors, on mets une perruque, des lunettes noires et un faux nez, alors, on est de droite et écolo.

                        Pour faire des voix, ramasser du fric et casser la gauche.

                        Pour assurer la réélection de Macron.

                        Je vous laisse calculer.


                        • Captain Marlo Captain Marlo 22 juin 2020 22:16

                          @Le421
                          Alors, de fait, on est écolo et de gauche, ou alors, on mets une perruque, des lunettes noires et un faux nez, alors, on est de droite et écolo.

                          Que d’illusions !! Comme si la Gauche en restant dans l’UE pouvait faire de l’écologie, s’occuper d’environnement, faire massivement du bio, du Made in France, et combattre la finance ...
                          .
                          Si la Russie a fait un plan agricole massif pour devenir leader mondial de l’agriculture bio,
                          c’est que la Russie est un pays indépendant et souverain, et que son gouvernement a les mains libres pour décider.
                          .
                          Alors que la PAC impose depuis 1962 une agriculture productiviste.
                          Lisez cette analyse de la PAC, elle a été faite par un adhérent à la FI.
                          Il fait la même analyse que l’UPR.
                          .

                          "(...) COMMENTAIRE DE RM : Dans le domaine de l’agriculture, le premier objectif cité à l’article 39 du TFUE (ex-III 227 du TCE) est l’accroissement de la productivité, mais dans un univers de concurrence sauvage, y compris entre pays de l’Union.

                          L’article 43 du TFUE (ex-III-231) va même jusqu’à permettre que l’Europe se substitue aux organisations agricoles nationales. Quant à ceux qui prétendent que ce sont les agriculteurs français qui perçoivent le plus de fonds européens. Il faut leur rappeler que :

                          1/ 80 % de ces fonds sont perçus par 20 % des plus gros agriculteurs.

                          2/ Depuis 1957, signature du Traité de Rome, 4 à 5 millions d’exploitations agricoles ont disparu en France.

                          3/ Aujourd’hui, il en disparaît encore 30 000 par an en France et 200 000 en Europe..

                          Article 39 du TFUE (ex-article 33 TCE)

                          1. La politique agricole commune a pour but :

                          a) d’accroître la productivité de l’agriculture en développant le progrès technique, en assurant le développement rationnel de la production agricole ainsi qu’un emploi optimum des facteurs de production, notamment de la main-d’oeuvre,

                          Article 43 (ex-article 37 TCE)

                          1. La Commission présente des propositions en ce qui concerne l’élaboration et la mise en œuvre de la politique agricole commune, y compris la substitution aux organisations nationales de l’une des formes d’organisation commune prévues à l’article 40, paragraphe 1.Ainsi que la mise en oeuvre des mesures spécialement mentionnées au présent titre. Ces propositions doivent tenir compte de l’interdépendance des questions agricoles évoquées au présent titre.

                          2. Le Parlement européen et le Conseil, statuant conformément à la procédure législative ordinaire et après consultation du Comité économique et social, établissent l’organisation commune des marchés agricoles prévue à l’article 40, paragraphe 1, ainsi que les autres dispositions nécessaires à la poursuite des objectifs de la politique commune de l’agriculture et de la pêche.

                          3. Le Conseil, sur proposition de la Commission, adopte les mesures relatives à la fixation des prix, des prélèvements, des aides et des limitations quantitatives, ainsi qu’à la fixation et à la répartition des possibilités de pêche.

                          4. L’organisation commune prévue à l’article 40, paragraphe 1, peut être substituée aux organisations nationales du marché, dans les conditions prévues au paragraphe 1 :……etc


                        • Attila Attila 23 juin 2020 13:37

                          @Cadoudal
                          Merci pour le lien
                          pourquoi les origines d’extrême droite de l’écologie ne sont-elles pas assumées par ceux qui ont endossé la plupart de ses thèmes ? « 
                          Héhé ! Ils n’en sont même pas conscients. Cela confirme le témoignage de Patrick Salmon : ils ont suivi leurs électeurs sans même analyser l’idéologie du mouvement qu’ils ont infiltré.
                          Si certains voudraient contester la validité de votre lien, je rappelle que j’ai souvent donné ici des études universitaires qui vont dans le même sens :
                            »Jeux, modes et masses« de Paul Yonnet, chapitre sur l’automobile.
                          — »Jeunesse et genèse du nazisme« , thèse de doctorat d’Histoire de Mme Georgette Mouton.
                           »Le Nouvel Ordre écologique" de Luc Ferry (écrit du temps où il donnait réellement des cours à la fac de Caen).

                          .


                        • Copain 22 juin 2020 20:13

                          J’aimerais qu’on juge nos médecins maudits du coronavirus et qu’on arrête de nous saouler avec l’écologie,féministe, la police est raciste, cherchant systématiquement de nous dévier du droit chemin, de la vérité. Le Nationaliste imposera un grand audit des dépenses publiques, retransmit à la télé et ça jazzera et pas moyen de s’emmerder. J’aimerai un tantinet plus de respect de votre par, je ne suis pas un populiste d’extrême gauche ou d’extrême droite, mais la Plèbe qui vous nourrit


                          • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 22 juin 2020 21:20

                            L’écologisme est une imposture, un nouvel attrape-gogo pour les crédules notamment les jeunes

                            Leur faire croire que nous allons « SAUVER LA PLANETE » en roulant moins vite, en mangeant bio à la cantine et en rénovant les bâtiments…

                            La planète n’est pas à sauver, c’est eux qui doivent se sauver.


                            • Sozenz 22 juin 2020 23:05

                              La nature a horreur du vide, même EELV n’y échappe pas par ses accords politiques, d’un point de vue écologique

                              c est votre projection mentale qui veut que la nature a horreur du vide .

                              le vide est nécessaire. donc non tout n a pas besoin d être rempli. 

                              ceux qui ont peur du vide son ceux qui n ont pas su se construire intérieurement

                              les EElv ne sont pas des ecologistes ; ce sont des politicards opportuniste ;

                              comme ceux de la gauche qui font leur beurre sur la pauvreté ;

                               

                              ces politicards salissent le travail de ceux qui veulent oeuvrer veritablement pour l écologie . de toute façon les vrais écologistes on leur fait fermer leur gueule .


                              • ykpaiha ykpaiha 23 juin 2020 01:47

                                Mr Martin ,

                                J’ai lu votre énoncé avec patience et larmes aux yeux,

                                Vous me faites penser a l’emmerdeur, Francois Pignon, a force de se lamenter se demande finalement comment exister.

                                Vous les écolos, plutot que d’ouvrir des débat vous vous etes fourvoyés dans tout ce que la socité spectacle a a offir,

                                Vous avez vendu votre ame a un aventiurier de la savonnette sans scrupules

                                De doux reveurs sans squelettes, tout ce qui ressemblait a un monde parfait vous a ébloui et pour finir rien , enfin si une capacité de nuisance sans limite digne de maitres harangueurs .

                                tout votre triste spectacle repose sur un definition de l’homme tres perverse et mecantile.

                                les animaux, le rechauffement, la polution , la faim, l’energie, l’agriculture etc tous ces themes vous ont tous étés souffles par des ONG tres tres impliquées, non par lhumanité mais par appat du gain.et si on en croit ce que l’on voit vous les avez tous perdus.

                                On en ressent les conséquences aujourdd’hui, mais dans votre grande charité pour sauver l’humanité vous déclamez maintenant : il faut détruire l homme, encore un petit effort vous y etes presque , pourriez au moins la dessus montrer l’exemple.



                                • Iris Iris 23 juin 2020 12:58

                                  @ykpaiha

                                  tout votre triste spectacle repose sur un definition de l’homme tres perverse et mecantile.

                                  Peut-on avoir des précisions ? Un exemple ?


                                • Iris Iris 23 juin 2020 13:13

                                  @ykpaiha

                                   vous déclamez maintenant : il faut détruire l homme, 

                                  Je vais supposer que vous parlez du malthusianisme de Mr Martin.
                                  Cet aspect est un peu morbide j’en conviens, mais il faut le mettre en parallèle avec sa conviction que l’explosion de la natalité est un fléau pour l’environnement, et donc pour l’homme lui même. Il ne veut donc pas détruire l’homme, mais bien le contraire.

                                • ykpaiha ykpaiha 23 juin 2020 16:24

                                  @Iris
                                  Oh tres tres simple il suffit de regarder les evolutions societales de ces dernieres années.
                                  Toutes ont le meme schema :
                                  Destruction des habitats et coutumes dites barbares pour imposer des régimes puissamment appuyés par des bienfaiteurs sans foi ni loi.
                                  Plusieurs films ont d’ailleurs échappés a leur vigilance, de memoire « meme la pluie », ou bien le mémorable « Cauchemar de Darwin » ou quand on creuse et on regarde qui sont ceux qui ont permit ces gabegies sont tous tres tres tres verts et aujourd’hui tres tres riches ., sans oublier les scandaleuses campagnes du petrole vert, ou meme actuelles sur le tout electrique ;
                                  des regions entieres dévastées, des populations paupérisées ou mendiantes.
                                  Un exemple parmi d’autres la soc Dupont de nemour voyait ses brevets CFC arriver a terme un campagne relayée a grand cris de gamins hystériques sur la couche d’ozone a permit de tuer la concurrence et de pouvoir mettre des gaz de refroidissement bien plus dangereux a la place ;
                                  D’autres exemples en cours les champs de cellules photo electrique dans le desert ;
                                  Plus simpliste on ne fait pas ils ont du soleil nous voulons de l’energie verte... oui mais comment transporte ce courant chez nous ? comment entretenir ces cellules produite a partir de terres rares ? il faut entre 8 a 10 fois l’actuelle consommation d’eau pour nettoyer les engins ...ou vont ils la prendre ???les populations locales devront elles se serrer la glotte ?
                                  Je pourrais enumerer les exemples a l’infini, tellement la betise crasse est grande ;
                                  Rien que chez nous les voituture electriques, les éoliennes, ou memee le bio dont on voit fleurir partout les slogans immoraux
                                  On considerait la perte agricole (cad l’entropie entre ce qui est produit a ce qui est consommé) a 35% dans les années 80 les années 2000 sont passes a 45% (mecanisation standardisation etc ;...) le bio a fait bondir le ratio a pres de 60% !!!!
                                  cad que sur 10 patates ramasse 4 sont vendues ou transformées
                                  Le reste ? les 6 autres patates ben elles sont pas aux normes donc on détruit .... ou on recycle diraient nos ami verts (la patate n’est qu’un exemple)
                                  Quand on pense que pour certains on est trop nombreux ....
                                  pauvres idiot et le pire est que le discours fonctionne.. CQFD


                                • Iris Iris 23 juin 2020 06:21

                                  Ce post s’adresse surtout à ceux qui pensent que la situation environnementale nécessite des changements importants, pour les autres il n’aura probablement aucun sens.

                                  L’écologie politique fait toujours face au même dilemme, accepter une alliance et appliquer des mesurettes sans effets sérieux, ou ne pas accéder aux manettes du tout.

                                  Malgré ce dilemme et leurs querelles, ils ont continué à travailler pendant des décennies, et je n’ai aucun doute que sans cela les problèmes seraient plus graves encore, et que nous serions moins armés pour les affronter.

                                  Je crois que l’auteur a raison de ne pas encourager d’alliance, car à moins d’un événement grave ou miraculeux la situation environnementale va continuer à se dégrader, et les écolos auront très probablement leur chance bientôt.

                                  Il faudra espérer qu’il ne soit pas trop tard, et que la politique menée puisse apporter plus de justice sociale.


                                  • Iris Iris 23 juin 2020 06:33

                                    @Iris

                                    En attendant je pense qu’il est utile, pour ceux qui le veulent bien sur, de consommer un peu moins et surtout mieux, de partager plus pour ceux qui le peuvent, et de persuader ses proches de faire de même. PS : Je n’ai pas besoin qu’on me rappelle les conséquences possibles d’une baisse de la consommation.


                                  • babelouest babelouest 24 juin 2020 05:46

                                    @Iris je pense que la solution est de faire de l’écologie « par la bande », parce que c’est tout simplement un mode de vie naturel, comme dans cette proposition où tout est impliqué, ce qui est logique.
                                    https://ti1ca.com/t8oqg46m-Anarchie-A5-2018-08-Anarchie-A5-2018-08.pdf.html


                                  • Captain Marlo Captain Marlo 24 juin 2020 06:38

                                    @Iris
                                    ... il est utile, pour ceux qui le veulent bien sur, de consommer un peu moins et surtout mieux, de partager plus pour ceux qui le peuvent, et de persuader ses proches de faire de même.

                                    .
                                    Très bonne idée, vous devriez la soumettre au Groupe écolo de l’Assemblée !

                                    Je propose qu’ils décident d’être payés au SMIC, qu’ils renoncent aux voitures officielles, et se contentent d’un vélo d’un vélo ou d’un vélo électrique ! La sobriété heureuse qu’il proposent à la population, rien de tel que l’exemple !


                                  • Iris Iris 24 juin 2020 15:04

                                    @babelouest

                                    Un mode de vie naturel, je suis 100% pour.
                                    Reste à savoir ce que ça veut dire dans le détail.
                                    Merci pour le document.


                                  • M. Porte-avions M. Porte-avions 23 juin 2020 07:24

                                    La droite à laissé le monopole de l’écologie a la gauche et inversement pour la patrie.

                                    C’est ’achement bien foutu quand même le clivage des Français. Faudrait surtout pas que l’on se réunisse sous une même bannière comme par exemple et au hasard, l’UPR de bibi ! Non je n’ai pas dit Fifi quoique cela revienne au même finalement.


                                    • Captain Marlo Captain Marlo 23 juin 2020 08:46

                                      @M. Porte-avions
                                      Faudrait surtout pas que l’on se réunisse sous une même bannière comme par exemple et au hasard, l’UPR de bibi ! Non je n’ai pas dit Fifi quoique cela revienne au même finalement.

                                      Salut et bonne journée !


                                    • M. Porte-avions M. Porte-avions 23 juin 2020 09:25

                                      @Captain Marlo
                                      Hello captain, have a nice day !


                                    • babelouest babelouest 23 juin 2020 10:32

                                      @M. Porte-avions
                                      Pour le coup, j’ai photographié une fois un porte-avion au sommet d’une montagne.....
                                      Écolo, et tout !


                                    • M. Porte-avions M. Porte-avions 23 juin 2020 10:54

                                      @babelouest
                                      En plus, c’est carrément dans nos moyens. Même plus besoin de devenir président des veaux ! 
                                      Merci pour le tuyau. Je vais diligenter une commission spéciale en charge d’examiner ce « Zuper Projekt », enfin dès que j’aurai mis la main sur des cadres soumis et obéissants.
                                      Ils sont forts ces schleus quand même !


                                    • zygzornifle zygzornifle 23 juin 2020 09:14

                                      Les écologistes ne sont rien par eux meme , comme le lierre il leur faut un support pour survivre , un coup a droite , un coup a gauche tant qu’il il y a des miettes a picorer , généralement quand ils atteignent un certain niveau ils se déchirent entre eux car beaucoup sont des bobos arrivistes n’hésitant pas a se faire des coups tordus entre eux , en plus c’est un vrai baisodrome la dedans …..


                                      • babelouest babelouest 24 juin 2020 05:50

                                        @zygzornifle ce ne sont pas de vrais écolos, c’est juste qu’ils ont repeint en vert leurs ambitions. Comme je disais ailleurs, le vrai écolo ne passe pas à la télé. Seuls ses voisins le connaissent, en tant que voisin, pas d’écolo, à moins de le voir agir tous les jours.


                                      • zak5 zak5 23 juin 2020 09:23

                                        Entendu et mémorisé quelque part : "croyez moi, la surenchère ne fait que commencer. Au nom du réchauffement, tout sera bon pour ceux qui ont choisi la survie à la vie. Le monde qu’ils imaginent est effrayant, un monde sans risque, un monde sans avenir ; je vous le répète, tout doit disparaitre ! la voiture, l’avion, la viande...vive le retour du troc, en attendant la mort"


                                        • M. Porte-avions M. Porte-avions 23 juin 2020 10:00

                                          @zak5
                                          vive le retour du troc

                                          En fait, le troc n’a jamais vraiment été généralisé, il pouvait bien entendu survenir ponctuellement mais l’essentiel des échanges étaient notés ou mémorisés sous forme de dettes.

                                          Mais je joue sur les mots, on a bien compris votre message.


                                        • babelouest babelouest 24 juin 2020 06:02

                                          @zak5
                                          Pour avoir connu le char à bancs, et un seul téléphone par village, je pense que si, ce monde-là a un avenir ; EST un avenir, plus serein, avec des risques seulement différents (là je repense à ce qu’on m’a raconté : le décès violent de mon grand-père, tué par un cheval effrayé alors que mon père n’avait que trois ans), mais surtout des légumes qui avaient vraiment du goût. Quant à l’entrecôte, les rares fois où j’y ai eu droit, c’était une à partager par toute la famille.


                                        • babelouest babelouest 23 juin 2020 10:37

                                          On notera sans doute que dans Europe Ecologie, il y a Europe en premier : ce ne sont que des politicards, pas un soupçon d’écologie là-dedans.

                                          .

                                          J’ai appris il y a longtemps (on n’en parlait pas encore) l’existence de l’écologie dans un ouvrage « de science-fiction » datant de 50 ans environ. Il se nomme « Terre », et c’est la première fois que je vis cette racine « écol ».

                                          https://www.babelio.com/auteur/-Marie-C-Farca/59322


                                          • Captain Marlo Captain Marlo 23 juin 2020 20:32

                                            @babelouest

                                            On peut aussi voir, ou revoir, le film « Soleil vert » paru en 1973.
                                            La planète est dévastée, plus rien ne pousse, sauf pour les riches.
                                            .
                                            Résumé :
                                            Les rues de « Big Apple » sont envahies par le brouillard et la pollution.
                                            La nourriture est devenue un luxe que peu de gens peuvent s’offrir. Le gouvernement a trouvé un remède à ce fléau en fournissant à la population une nourriture synthétique de substitution, composée de plancton.

                                            Ce nouvel aliment contient toutes les vitamines et les éléments nutritifs nécessaires à maintenir l’organisme en bonne santé. Cette pseudo-nourriture est fabriquée par un immense conglomérat, connu sous le nom de « Soylent ». William Simonson, l’un des cadres travaillant pour la compagnie « Soylent », est assassiné, et le détective Thorn est chargé d’enquêter sur ce meurtre.
                                            .

                                            Titre Original  : « Soylent Green »
                                            Film - Science-fiction -
                                            Etats-Unis - 93 minutes
                                            Réalisé par Richard Fleischer.
                                            Avec Charlton Heston.


                                          • babelouest babelouest 23 juin 2020 20:51

                                            @Captain Marlo
                                            C’est vrai, « Soleil Vert » est oppressant....


                                          • babelouest babelouest 24 juin 2020 00:21

                                            @babelouest
                                            Il y a aussi « Zone 39 »..... dans un genre un peu différent, pas tant que cela....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité