• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Paris / Alger : Les bras du déshonneur

Paris / Alger : Les bras du déshonneur

Tandis que les bras d’honneur s’échangent joyeusement entre Paris et Alger (c’est toujours mieux qu’au temps jadis, quand la gégène répondait aux boulons et autres clous propulsés à l’explosif…), ils sont innombrables, en France comme en Algérie, à tomber dans le panneau...

Las ! Cette perpétuelle guéguerre d’Algérie vise un tout autre but que celui apparemment poursuivi.

 En effet, loin de participer au dépassement du « contentieux » franco-algérien (que devaient assurer les accords d’Evian), cette demande de repentance formulée pour ainsi dire chaque année par l’Etat FLN (au pouvoir sans discontinuer depuis un demi-siècle, avec les magnifiques résultats que l’on sait pour le peuple algérien et l’Algérie…) vise à enfouir un pot-aux-roses qui menace, lui aussi perpétuellement, de ressurgir.

Ce pot-aux-roses tient en peu de mots : la collusion étroite et fondamentale qui unit l’Etat FLN, ou Etat algérien, et l’Etat néo-gaullien, ou Etat français. Avec tous les crimes – colossaux et polymorphes – qui y sont attachés.

Alliance des identitaires… avant la lettre

Historiquement, un nationaliste hexagonal, identitaire avant la lettre, Charles de Gaulle (déguisé à l’époque, il est vrai, en progressiste révolutionnaire, lors du quasi-coup d’Etat militaire de mai-juin 1958, depuis longtemps effacé des mémoires, qui lui permit de prendre le pouvoir au nom d’une Algérie française enfin égalitaire et fraternelle… à seule fin de mieux finalement la détruire), crut bon de s’allier aux nationalistes algériens du FLN, eux aussi identitaires avant la lettre. Les identitaires des deux rives de la Méditerranée, français et arabes, faisant alliance, il suffisait d’y penser… de Gaulle l’a fait !

Résultat : en 1962, la France, débarrassée de ses populations arabo-berbères, et pour la plupart musulmanes, d’Algérie, fut préservée (du moins théoriquement) dans son identité « avant tout de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne », selon l’expression parfaitement antirépublicaine dont le Général n’usait, bien entendu, qu’en coulisses, pour justifier sa politique algérienne. Sans perdre le bénéfice, suprême adresse, du pétrole saharien. Car sur ce dernier et crucial chapitre, le FLN sut mettre son intransigeance en veilleuse… en attendant que le Général cassât sa pipe, ce qui ne manqua pas de survenir, le 9 novembre 1970 : moins de quatre mois après le décès du saint homme, le 24 février 1971, la nationalisation du pétrole algérien était un fait accompli. Au plus grand bénéfice des hiérarques FLN et de leurs comptes en Suisse…

Les vertus indicibles de la terreur

Or en faisant délibérément du FLN le maître absolu des anciens départements d’Algérie, Charles de Gaulle joua (du moins le croyait-il) une carte fort habile : conformément à ce qu’avait annoncé Raymond Aron dans son essai La Tragédie algérienne (Plon, 1957), le FLN se chargea de chasser les Pieds-Noirs. Tout bénéfice pour l’Hexagone, où un million de « rapatriés », menacés collectivement de mort (selon le slogan « la valise ou le cercueil »), trouvèrent refuge, malgré les huées et les crachats de leurs compatriotes métropolitains opportunément conditionnés par l’Etat, les médias et les intellectuels de Saint-Germain-des-Prés. Ces sales Pieds-Noirs purent ainsi apporter leur force de travail, à l’heure où l’économie hexagonale avait grand besoin de bras. En attendant que l’Algérie, paupérisée et terrorisée, devienne, comme le reste du Maghreb et de l’Afrique, un réservoir de main-d’œuvre abondante, servile et à bon marché pour l’industrie française…

Mieux encore, le FLN se livra comme prévu, dans l’Algérie nouvellement « indépendante », à un grand nettoyage. Celui-ci se solda, entre juillet et octobre 1962, en trois vagues, par un gigantesque bain de sang et de supplices. Selon les historiens, entre 45.000 et 150.000 Algériens, militaires ou civils, furent éliminés en quelques mois. Peut-être même davantage… Une méthode efficace qui permit, comme par enchantement, de transformer chaque Algérien en partisan absolu de l’indépendance et d’effacer dans les têtes tout souvenir favorable à la France et à l’unité franco-algérienne (passible de la peine de mort, pour soi et pour sa famille…). Des vertus indicibles de la terreur…

Pas une tête ne dépasse 

Cinquante ans plus tard, aujourd’hui, le résultat est là, incontestable : impossible de trouver un Algérien (ou une Algérienne) qui se rappelle un père, une grand-mère ou un tonton partisan de l’« Algérie française ». Au contraire, comme dans un monde parfait, pas une tête ne dépasse : tous ou presque sont des descendants de « moudjahid », prêts à le jurer sur le cœur…

Même topo, d’ailleurs, pour une bonne part des Français d’origine algérienne. Et pour cause : grâce à la collusion De Gaulle/FLN, les partisans algériens de la France ayant été déclarés sans appel « traîtres » et « collabos », l’unité franco-algérienne ayant été déclarée définitivement scandaleuse ou absurde par les nouveaux maîtres de la France et de l’Algérie, en l’an 2012, à part quelques Harkis masochistes (ou héroïques…), il faudrait être idiot pour ne pas s’être rangé, depuis longtemps, dans le camp des nobles « résistants » et s’être inventé, au besoin, un passé à l’avenant…

Trimballant la triple culpabilité du massacre des Harkis et des Algériens francophiles (répétons-le, de 45.000 à 150.000 victimes, voire davantage), du désastre économico-idéologico-politique de l’Algérie (malgré la manne pétrolière) et de sa collusion avec l’Etat blanciste de Charles de Gaulle, le FLN s’érige donc en accusateur de la France et de ses crimes colonialistes, pour mieux cacher ses propres crimes et ses accointances avec la Ve République blanciste…

Cette dernière, du reste, y trouve son compte, soucieuse elle aussi d’enfouir ses misérables turpitudes, ses trahisons, ses ignominies. 

Au rythme des bras d’honneur de Gérard Longuet ou de Khaled Bounedjma, qu’on appellerait mieux, au vrai, « bras du déshonneur ».

Alexandre Gerbi


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • DanielD2 DanielD2 5 novembre 2012 12:10

    Ce qui est désespérant dans cette affaire, c’est qu’on a l’impression de voir un couple qui ne s’est jamais entendu mais qui n’arrive pas à divorcer pour de bon.


    Quand on pense à la France et à l’Allemagne, et au millions de morts qu’on a pu se faire ( 1870, 1914, 1945 ), et quand on voit aujourd’hui que pas un Français ou presque n’iraient embêter un Allemand venant faire du tourisme en France et inversement, en lui demandant de s’excuser ou je ne sais quoi, ça fait vraiment pitier ce qui se passe avec l’Algérie, et c’est certainement lié, il faut le dire même si l’article n’a pas tord, à la mentalité Algérienne, à ce gout de la vengeance sur plusieurs génération très méditerranéen et oriental alors qu’entre Européens ont à tendence à passer l’éponge une fois que chacun est retourné à sa place.

    • Constant danslayreur 5 novembre 2012 12:16

      La mentalité algérienne évidemment
      Il y avait aussi la faute à pas de chance, la pluie rendant impraticable le terrain et puis surtout l’arbitre corrompu mais bon on fera avec la première


    • Constant danslayreur 5 novembre 2012 12:18

      Pas d’accord avec tout, mais c’est l’un des billets les plus intelligents les mieux informés qu’il m’ait été donné de lire sur les idylles franco-algériennes.

      Merci un régal.


      • Bulgroz 5 novembre 2012 12:33

        Lire la réaction du Quotidien d’Algerie :37 millions de bras d’honneur.

        http://lequotidienalgerie.org/2012/11/03/37-millions-de-bras-dhonneur/

        On a toujours pas compris pourquoi ces pauvres gens sont si nombreux à résider en France et à tant hair les Français ?

        Que chacun rentre chez soi et tout ira mieux.

        PS La SS Algerienne doit 900 millions d’Euros à la SS Française pour « soins impayés » Ca c’est un beau bras d’honneur.


        • BlackDjai BlackDjai 5 novembre 2012 13:03

          On a toujours pas compris pourquoi ces pauvres gens sont si nombreux à résider en France et à tant hair les Français ?
          Que chacun rentre chez soi et tout ira mieux.

          Pour vous répondre aussi terre à terre, étant donné que votre niveau frole le zéro absolu, vous pourrez ramener votre grande gueule à partir de 2092, histoire qu’ils profitent eux aussi de 130 ans de la France comme la France l’a fait en Algérie. 
          Après cette date, ils accepteront certainement de discuter mais d’ici là, ayez la décence de la fermer pour le 1.500.000 d’algériens morts pour se libérer de votre tyrannie sanglante qui à durer plus d’un siècle.

          PS La SS Algerienne doit 900 millions d’Euros à la SS Française pour « soins impayés » Ca c’est un beau bras d’honneur.

          900 millions ????? Oui et alors ? vous oubliez de comptabiliser tous les Millions que la France fait en Algérie via Total, Alcatel, & Co .........

          Vous voyez uniquement ce qui interesse votre argumentation bidon, le reste, vous l’occultez, comme tous fasho qui se respecte, pauvre franchouillard.


        • lulupipistrelle 5 novembre 2012 13:11

          Ah oui, Total et cie font des affaires en Algérie, et ça donnerait le droit à tous les morts-la-faim du bled à venir se faire soigner gratos ?

          Changer de partenaires et allez vous faire voir ailleurs, personne en France ne vous en voudra, ha,ha,ha.


        • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 5 novembre 2012 16:28

          @BLACKDJAI


          Le nombre de morts algeriens n’est pas de 1,5 millions mais de 300000 (400000 pour B. Stora dont on connait la francophobie particuliére). Et dans ces 300000 ou 400000 morts une bonne part est due à au FLN qui, de Melouza aux massacres commis par Amirouche ou Boumedienne, a détruit une bonne part de ses élites qui ont manqué au moment de l’indépendance.



        • CARAMELOS CARAMELOS 7 novembre 2012 09:36

          De toutes les manières c est quand meme trop !!!
          1.000.000 , 400.000 - 300.000 morts c’est une honte, même un seul !!!! Imaginez vous si des membres de votre famille se trouvaient dans les 400.000 morts ???


        • lulupipistrelle 5 novembre 2012 13:07

          Basta !

          37 millions de bras d’honneur et combien de mains tendues désespérement vers un visa ? 

          On a rarement vue une communauté nationale plus con... 


          • ARMINIUS ARMINIUS 5 novembre 2012 15:14

            Article remarquablement bien documenté et synthétisé, excellente approche historique qui résume parfaitement cette triste période :« l’Algérie pour les Nuls » en quelques sorte... et tant pis pour les archi-nuls de service qui ne vont pas manquer de bavasser sur une vérité qui les dérange...


            • non667 5 novembre 2012 19:07

              Texte écrit par un Algérien... incroyable non ?

              Enfin quelqu’un de plus lucide que nous et algérien de surcroît.

              TOUT EST DIT !

              Extraits d’un article du 2 avril 2012 d’

               »Aldo Sterone »,
              > > > > > > > >

              blogger algérien résidant en Angleterre.

              > > > >


              > > > > > > > >

              « Par leurs impôts, les Français financent les logements, la nourriture et les soins de ceux qui sont en train de les remplacer. »

              «  Pour les Français, le train de l’Histoire est arrivé à son terminus.

              C’est fini !

              Il faut ramasser ses bagages et se préparer à descendre.

              Quand la Seine Saint-Denis a commencé à pourrir, les Français de souche ont quitté la Seine Saint-Denis transformée depuis en coupe-gorge.

              De la même manière, ils quittent Lille, Marseille, Roubaix, les quartiers nord de Paris.

              Progressivement, viendra le jour où changer de ville ne résoudra pas le problème.

              Il faudra alors s’écraser ou bien quitter le pays. »

              Peu à peu, le Français de souche se fait remplacer et il est heureux.

              Il regarde béatement sa Nation partir dans le tout à l’égout mais il est content de n’avoir jamais voté pour le « Front National ».

              Pour lui, autant disparaître que de voter pour le seul parti qui veut lui remonter son pantalon.

              Dans l’océan, quand un animal est blessé, les rapaces viennent de partout.

              Chacun veut son petit morceau. La France est aujourd’hui cet animal mourant.

              Jusqu’au fond de l’Afrique, le dernier des somaliens accourt pour prendre son petit morceau.

              Par leurs impôts, les Français financent les logements, la nourriture et les soins de ceux qui sont en train de les remplacer.

              Quand il n’y aura plus assez de travailleurs pour payer les parasites, ça sera le chaos et la violence.

              Pour son immigration, la France a particulièrement choisi des populations incapables de gagner ou de produire ne serait-ce que leur pain quotidien.

              Mais très capables de se reproduire ! Les Français ne souhaitent qu’une seule chose  : disparaitre ! Ils ont trop honte d’exister.

              Ils se sentent tellement coupables qu’ils traversent ce monde en s’excusant.

              Leurs ancêtres ont, pour diverses raisons, tué des gens.

              Si je remonte assez en arrière, les miens ont aussi tué des gens.

              Ça m’empêche de dormir la nuit ?

              Cela me donne-t-il envie de faire envahir mon pays par des crevards ?

              Certainement pas ! »


              • Constant danslayreur 5 novembre 2012 19:14

                « Blogger algérien résidant en Angleterre. »

                Je veux bien qu’un algérien déteste ses semblables, mais qu’un immigré ayant envahi l’Europe dresse un tel portrait de l’invasion de l’Europe... Ils vous prennent vraiment pour ce que vous êtes non etc...


              • Constant danslayreur 5 novembre 2012 19:18

                C’est pour le best-of ?
                Il s’auto-mutile auto traie de « crevard ayant envahi le pays des autres » smiley


              • Constant danslayreur 5 novembre 2012 19:21

                Vous êtes bête à manger du foin, Non fils d’Adonikam
                Cela dit, qu’est-ce que vous moinssez bien dites-moi, une telle maîtrise, un tel art consommé du plous ou moins, je vous jalouse smiley


              • non667 5 novembre 2012 19:10

                Lire cette suite... c’est là la seule solution.

                LE MULTICULTURALISME A EU SA LEÇON.

                La Hollande, où 6 % de la population est musulmane, rejette dorénavant le multiculturalisme.

                Le gouvernement hollandais en a assez de se faire piétiner par les musulmans et abandonne son modèle de longue-date de multiculturalisme qui n’a fait qu’encourager les immigrants musulmans à se créer une société parallèle et nocive à l’intérieur du pays.

                Un nouveau bill présenté au Parlement hollandais par le Ministre de l’Intérieur Piet Hein Donner le 16 juin dernier se lit comme suit :

                «  Le Gouvernement partage l’insatisfaction du peuple hollandais face au modèle de société multiculturelle en Hollande et exprime son intention de centrer maintenant ses priorités vers les valeurs fondamentales du peuple hollandais.

                Dans le nouveau système d’intégration, les valeurs hollandaises vont jouer un rôle central et, de ce fait, le gouvernement n’adhère plus au modèle de société multiculturelle. »

                La lettre poursuit :

                «  Une intégration encore plus rigoureuse est parfaitement justifiée du fait que c’est ce que demande le Gouvernement à tout son peuple.

                Cette orientation est absolument devenue nécessaire parce la société hollandaise est en train de se désagréger en terme d’identité et plus personne ne se sent chez lui en Hollande. La nouvelle politique d’intégration sera beaucoup plus exigeante de la part des immigrants. Par exemple, les immigrants devront obligatoirement apprendre le hollandais et le Gouvernement hollandais va prendre des mesures davantage coercitives à l’endroit des immigrants qui ignoreront les valeurs du pays et désobéiront aux lois hollandaises. Le Gouvernement hollandais va aussi cesser de donner des subsides spéciaux aux musulmans pour s’intégrer (ils ne le font pas de toute façon) car selon Donner il n’appartient pas au Gouvernement et aux fonds publics d’intégrer les immigrants.

                Jusqu’à présent et dans tous les pays, les immigrants se sont intégrés d’eux mêmes parce qu’ils étaient venus dans un nouveau pays pour survivre ou vivre mieux que chez eux.

                Le bill prévoit aussi la création d’une législation interdisant les mariages forcés ainsi qu’une législation imposant des mesures sévères pour ces immigrants musulmans qui diminuent volontairement leurs chances d’emploi simplement par la manière dont ils se vêtent. Plus spécifiquement le Gouvernement va interdire le port de vêtements couvrant tout le visage telle la burka et ce, à compter de janvier 2013.

                La Hollande s’est rendu compte peut-être sur le tard que son libéralisme multiculturel est en train de faire du pays un territoire de tribus du désert qui, somme toute, est en train de tuer la nation d’origine ainsi que son identité propre.

                Le futur de l’Australie, du Royaume-Uni et du Canada peut très bien se lire dans ce texte.


                • non667 5 novembre 2012 19:14

                  3/4..............................................

                  Note aux lecteurs : Les immigrants musulmans quittent leur pays en raison de l’instabilité prévalant chez eux et en raison de la nature même de leur culture et du fondamentalisme moyenâgeux. Mais ils reproduisent ces conditions néfastes dès qu’ils mettent pied dans un pays d’accueil.

                  Des pays comme la Hollande, l’Australie, le Royaume-Uni et le Canada ont instauré un style de vie qui fonctionne très bien.

                  Pourquoi donc faudrait-il favoriser un système invivable, impraticable.

                  Si les musulmans ne veulent pas accepter la culture, la langue et les valeurs du pays d’accueil, ils n’ont qu’une chose à faire : rester là où ils sont et ne pas venir.

                  Et surtout demeurer avec leur instabilité et leur mentalité dont personne en démocratie ne veut.

                  Ce qui précède donne une toute nouvelle signification au terme COURAGE HOLLANDAIS que n’ont pas encore exprimé les dirigeants de l’Australie, du Royaume-Uni et du CANADA.

                  L’élection 2013 approche au CANADA.

                  Soyons comme les Hollandais, soyons courageux !

                  UNE NATION DE MOUTONS ENGENDRE TOUJOURS UN GOUVERNEMENT DE LOUPS... QUI SE RETOURNENT toujours CONTRE SON PROPRE PEUPLE ! »


                  > > > > > > > >

                  > > > >

                  > > > > Faites circuler, c’est TRES IMPORTANT... VRAIMENT.

                  PRENONS POSITION AVEC LA PLUS GRANDE FERMETE !

                  FERMONS NOS FRONTIÈRES À LA MAUVAISE IMMIGRATION (et même, au moins pour un temps, à toute immigration !).

                  ETABLISSONS L’OBLIGATION INCONTOURNABLE DE PARLER LA LANGUE OFFICIELLE DU PAYS D’ACCUEIL...

                  PLACER DE MANIERE INEBRANLABLE NOTRE CONSTITUTION COMME SEULE ET UNIQUE CHARTE DES DEVOIRS ET DES DROITS.

                  SUPPRESSION DE TOUTE GRATUITÉ POUR LES IMMIGRANTS RÉCALCITRANTS.


                  • non667 5 novembre 2012 19:16

                     4/4......................................................

                    86 % DES INTERNAUTES VONT FAIRE CIRCULER CE TEXTE... CE DEVRAIT ÊTRE 100 %


                    • CARAMELOS CARAMELOS 5 novembre 2012 19:42

                      Pour la bonne entente entre les deux pays, on leur donne l’aéroport de Notre Dames des Landes. 


                      • CARAMELOS CARAMELOS 5 novembre 2012 19:43

                        C’est quoi l’honneur ?


                        • CARAMELOS CARAMELOS 7 novembre 2012 09:37

                          Un gros bras !!!


                        • titi 5 novembre 2012 23:08

                          L’Algérie n’existe que par le mythe de la guerre d’indépendance.

                          Boutef sait cela. Il doit donc ranimer la flamme de façon régulière pour éviter que le pays ne deviennent un nouveau Soudan.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès