• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Participer de la laideur du monde

Participer de la laideur du monde

 

Bien évidemment encore faut-il se mettre d’accord sur ce qu’est la beauté mais je pense que c’est assez facile : harmonie, qui ne demande pas forcément un accord parfait.

La laideur est la violence à l’état latent, pas forcément active pas forcément éruptive mais dont il ne peut rien sortir de bon. On peut y être sensible sans faire d’effort particulier, aussi dans ce cas, ne pas y participer est un jeu d’enfant. Mais à l’heure actuelle il y a trop, trop, de regards absents, d’attention inexistante, d’indifférence comme un allant de soi.

Et cette indifférence est grande productrice de laideur. L’indifférence est la mère de la désinvolture, de l’incompétence, de la négligence et, excusez du peu, mais celle-ci se répandant comme la poudre dans les services publics, les administrations, mais chez les artisans, les commerçants, le service après-vente, etc, c’est toute la société qui en est affectée. Chacun dans son petit coin se dit, je m’en fous, il m’emmerde ce client-là, et pour ce que je suis payé, je ne vais pas me faire chier… mais la plupart du temps, le comportement ne s’accompagne d’aucun commentaire, cela est devenu normal.

Là où cette anomalie se transforme en violence, c’est quand on n’a plus affaire à aucun humain ; l’administration est fortiche pour cacher ses hommes même si un nom, toujours, suit votre dossier. Mais il suit, peut-être, le dossier, mais pas vous ! Vous pouvez toujours vous échauffer au téléphone, par courriel ou par lettre, le monde suit son court comme si vous n’existiez pas. Vous n’avez rien à dire, la marche inaltérable d’une logique incompréhensible ne peut être interrompue.

J’ai un ami qui, naguère, ayant marre de recevoir depuis plusieurs années des rappels à payer des impôts locaux pour une maison qu’il n’habitait plus, s’est rendu dans les bureaux idoines, a sauté par dessus le comptoir et laissant la nana subjuguée à moins qu’elle ne fut interloquée, a pris le temps de retirer son nom d’une liste devenue obsolète. Un humain avait reçu l’info du déménagement, mais personne n’en avait averti la machine qui ordonnait régulièrement des envois.

Affaire réglée !

C’est curieux, non ? Cela m’interroge depuis longtemps, cette propension à vivre anesthésié de tout sans aucune nécessité de présence au monde.

Nous voilà embarqués dans une société qui n’a jamais été aussi riche, jamais aussi confortable ; jusqu’à nos jours à nous vivants, jamais le peuple n’avait fait autre chose que bosser pour survivre et faire vivre les riches et voilà qu’au moment où l’on peut sortir les pieds de la boue les mains de la merde et faire s’envoler l’esprit, la médiocrité comme jamais envahit le monde. La méchanceté, la violence...c’est que, plutôt que désirer être heureux ensemble, ils ont voulu être comme des petits rois, ils ont tout cassé, sans trier, ils ont tout jeté. Comme des gosses qui s’amusent, qui dépensent qui gaspillent et qui ne font attention à rien. Dans l’ivresse de l’abondance, il y en a encore qui ne se rendent compte de rien.

Tous ceux qui trouvent, par exemple, que « la lutte des LGTB » ( que je viens de lire quelque part) est une phrase normale, qui veut dire quelque chose, de profond, et de légitime.

Tout ce qui s’est fait de beau au cours des siècles avec la lenteur de la ténacité, par le labeur chaque jour répété est noyé sous la laideur. On a cru sortir de cette routine de travail humble pour mieux y retomber, en lui ayant ôté au passage la satisfaction d’un travail bien fait.

Le mécano qui a réparé le pont de mon 4X4, l’a gardé cinq semaines, a fait une facture de trois fois le prix du devis approximatif, tout ça par manque d’organisation ; quand je devais aller le récupérer, impossible de le joindre et cinq jour plus tard, l’ayant enfin au téléphone, m’affirmant que mon véhicule était prêt, il me pria d’excuser son retard car il avait dû partir en urgence à l’hôpital pour un accident cardiaque ! Il a pas cinquante ans. Je lui ai fait promettre de préférer vivre que se tuer au boulot ; il était encore au bord de la crise de nerfs quand je partais, devant ses piles de factures, de taxes, d’impôts : sur cinquante euros de l’heure, combien lui revient ?

 

Et tous ceux qui se sentent flattés d’être pris parmi tant d’autres comme , je ne sais pas, DRH dans une putain d’entreprise ( c’est l‘étiquette qui me paraît la plus absconse, la plus folle, la plus laide) et qui gâchent là leur vie, et celle des autres, pour quelques deniers ? qu’ils ouvrent les yeux.

Et ceux qui obtempèrent et ceux qui obéissent et ceux qui s’en foutent mettent leur incompétence au service de la laideur du monde. Se faire le relai des horreurs, se complaire dans les commérages, multiplié par les moyens actuels, aimer la calomnie, se risquer à la diffamation, c’est participer de la laideur du monde.

Ce monde qui est devenu complètement fou ; tout le monde le sait, tout le monde le voit, tout le monde le vit, tout le monde s’en fout. Ou presque.

Cet insensé nous éloigne du vivant, vous savez ce truc de chair et de sang qui souffre ou jouit, qui crée ou obéit. Si nous voulons garder la vie précieuse, pour ne pas dire sacrée, il y a deux ou trois petites choses à ne plus faire.

Je ne suis pas convaincue que cette Vie sacrée puisse se transmettre et se préserver dans n’importe quelles circonstances ou situations ; je dois être comme ces obscurantistes qui craignaient la fée électrique ou le transport vapeur mais auxquels, à mes yeux, l’avenir a donné raison : la déraison a gagné et aucun progrès technologique n’a apporté quoi que ce soit sans contrepartie chère payée. L’Homme intelligent saurait intégrer chaque pas technologique à son équilibre biologique, aussi chaque fatigue trop grande ou inutile évitée serait un ajout ; au lieu de quoi ce but fut vite oublié au profit d’une curiosité qu’on a toujours mise dans la part du diable et d’une avidité et une volonté de puissance qu’on ne saurait attribuer à personne d’autre, même étant athée.

Je suis une obscurantiste, je ne le revendique pas parce que la revendication ne fait pas partie de mes gènes, trop artificielle moderne pour me seoir, mais je l’assume car j’ai appris tout au long de ma vie à assumer mes engagements, mes responsabilités et mes impossibles.

Être obscurantiste, vous le savez sans doute, c’est n’être pas éclairé par la lumière ; on le dit d’un air dédaigneux à propos des arriérés qui sont restés attachés à des valeurs beaucoup plus terre à terre comme si cette lumière-là ( celle dont on a décidé en haut-lieu qu’elle était l’étalon de l’intelligence morale, comme la lutte LGTB par exemple mais aussi et surtout la science comme progrès, l’allopathie comme tradition, la consommation comme jouissance égalitariste ou bien l’égalité comme parangon de justice) nous exonérait de notre appartenance au monde animal.

Je pratique l’obscurantisme comme une vision nocturne et comme tous les obscurantistes, aussi et surtout comme la vision derrière les apparences, cette apparence qui ne nous aveugle pas.

C’est pourquoi, et de plus en plus, je vois dans les lumières actuelles des flash puissants et incessants qui éblouissent : la clairvoyance ne supporte pas les néons.

Le réverbère vous empêche de voir les étoiles, les obscurantistes déplorent cela tandis que les modernes sont tellement contents de voir où ils mettent les pieds qu’ils ne s’aperçoivent même pas qu’ils ne voient plus le ciel : le monde est circonscrit à leur environnement immédiat et cela leur suffit.

Le monde contemporain est rempli de ces lumières aveuglantes comme un leurre et chacun dans sa bulle n’y voit pas de mal à les utiliser ; moi si.

Je hurle au boycott ; on me rit au nez. Rends-toi à l’évidence : que peux-tu contre des millions d’illuminés ?

De mémoire de civilisés, des laideurs humaines il y a toujours eu ; c’est déjà en soi un questionnement que toutes les religions du monde n’ont pas su expliquer ; si la psychologie s’en est mêlée, elle ne s’est pas attardée, préfère batifoler dans le bain des petits en pointant son diagnostic sur l’un-dividu, oubliant ( par hasard ?) le Commun. Le nécessaire Commun qui n’est pas enseigné.

Mais les ignorances d’aujourd’hui, chaque jour pointées du doigt par des symptômes inopinés, ne sont pas montées en épingles pour susciter des vocations de chercheurs, elles sont tues sous le boisseau et se règlent, si elles concernent notre santé, par quelques molécules éculées dont on s’est donné la peine de changer l’avatar. Le petit peuple qui a cru que l’homme moderne savait et maîtrisait tout en est pour ses frais tandis que face à cette mystification on ose la réponse d’une quête d’immortalité ! D’une fuite sur mars..., les imposteurs ne manquent ni de toupet ni d’imagination. L’important n’est pas que ça aille mais que là partout où ça ne va pas on n’ait aucun moyen de rétorsion. Les puissants font les beaux devant les peuples en cage, ma foi tant que le peuple se vivra comme un fauve enchaîné ou domestiqué…

Ceux suffisamment riches et nombreux pour avoir détruit la culture, la nôtre et celle de partout où ils promènent leur curiosité de soi, seront-ils un jour assez tôt décimés ?

Tandis que ceux qui voient clair et dénoncent, ceux qui agissent en positif, seront-ils décuplés ? La conscience et le courage décuplés, la bassesse et l’égoïsme décimés. Cela nous suffirait.


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • cassini 13 juillet 09:46

    Adhérez ! 



    J’habite en pleine noirceur nocturne, mais le bourg de ma commune du fond de la Creuse s’est récemment équipé de plus de soixante lampadaires modernes. J’ai demandé au maire si le nombre de viols et d’assassinats dans le village la nuit en avait notablement diminué, mais il n’a pas trouvé ça drôle. 

    • alinea alinea 13 juillet 10:27

      @cassini

      Très bien votre lien, je vais l’envoyer au maire ! En Corse et en Bretagne, là où ne sévit guère le nucléaire, c’est fait depuis longtemps, depuis toujours je crois !
      la nuit noire est un privilège..

    • hunter hunter 13 juillet 14:23

      @alinea


      Oui, et le second ex æquo, est le silence......

      Adishatz

      H/

    • alinea alinea 13 juillet 14:43
      @hunter
      Oui
      Ils sont les deux faces d’un même lieu : pas de réverbères= peu d’humains=silence, ou parfois le froissement des feuilles...

    • cevennevive cevennevive 13 juillet 16:23

      @alinea, hunter,


      Et les étoiles ! Plus de la moitié de l’humanité ne voit plus les étoiles, aveuglée par les réverbères, les néons et les énormes lampes des avenues...

      Même dans mon village, je dois monter sur la colline pour les voir !

      Quelle idiotie, éclairer chaque hameau, chaque petite venelle pour qui ? Les chats, les souris ?

    • Nstr Nstr 13 juillet 16:51

      Salut Cevennevive,

      « Même dans mon village, je dois monter sur la colline pour les voir ! »

      Lance pierre ou carabine à plomb faite le nettoyage ... Faut vous préparer pour les larmes de saint Laurent ça va bientôt commencer ...


    • cevennevive cevennevive 13 juillet 17:21

      @Nstr, salut !


      Je m’en garderais bien ! Ils remplaceraient toutes les ampoules, et c’est encore nous qui casquerions. Mais j’avoue que c’est tentant.

      Figurez-vous que non loin de ma maison, il y a un terrain de tennis (presque toujours désert, imaginez, les villageois ne jouent pas au tennis... Il y pousse même de l’herbe !), eh bien il y a en permanence deux gros globes toujours éclairés la nuit !!!


    • Nstr Nstr 13 juillet 18:00

      Cevennevive,

      Deux gros globes qui pompent, qui bouffent de l’uranium pour rien et c’est vous qui casquez ... Plus un terrain qui a couté des ronds là aussi pour presque rien puisque apparemment peu de gens jouent au tennis à cet endroit ... C’est pas génial tout ça !

      Pour le reste c’est dommage avec toutes ces lumières vous ne pourrait correctement de chez vous assister au spectacle des Perséides ...

      Les lumières artificielles la nuit j’aime pas ça ! Ça gâche tout ! Le ciel c’est chaque soir un spectacle différent ... À certains moment de l’année les villes et villages devraient éteindre leurs lumières pour que les gens d’où qu’ils se trouvent puissent assister aux merveilleuses surprises que nous procure parfois même souvent l’immensité de l’univers ...  


    • Nstr Nstr 13 juillet 18:01

      vous ne pourrez


    • Nstr Nstr 13 juillet 18:21

      Cevennevive,

      En tout cas bien dommage car votre village semble magnifique il me fait penser à certains villages que l’on peut croiser autour de chez moi puis, son église Romane haut perchée elle en jette ! smiley

      Oui bien dommage surtout que le jour ou le soir viendra  smiley  il y aura toujours ces satanés lumières artificielles ...


    • Claude Simon Claude Simon 14 juillet 05:51

      @Nstr


      J’ai arrêté d’observer, vous avez raison. Le troisième oeil, la glande pinéale, peut également faire l’affaire.

      Ca fait du bien de se sentir bercé par le cocon univers, et son tango la rotation galactique dans une vague de myriades d’étoiles, pendant que d’autres s’échignent à respecter leurs basses oeuvres.

      Cet univers si innocent a sans doute réponse à tout ces innocents.
      Il s’incommode pas de progrès, lui. Il est juste le miroir des esprits libres et chagrins.

    • cevennevive cevennevive 14 juillet 07:37

      @Nstr, rebonjour,


      Tiens, tiens, je ne suis plus anonyme ? Eh bien, c’est du propre ! Heureusement que je n’ai absolument rien à me reprocher...

      Bien bonne journée Nstr. Les défilés du 14 juillet, le mondial de foot, le tour de France (qui n’est pas vraiment un tour), tout cela me fait sourire avec condescendance comme me font sourire les facéties de mes petits enfants. Mais si ça donne de la joie à beaucoup de gens, c’est toujours cela de gagné.


    • Self con troll Self con troll 14 juillet 08:15

      Bonjour @cevennevive

      Votre post est tombé au moment où je me préparais à expliquer ma remarque d’hier à alinea. Puique son premier paragraphe titille le thème que je voulais aborder, laissons la s’occuper des chevaux avant la chaleur.

      Votre remarque à Nstr ne dit-elle pas que vous venez ici plus pour échanger des concepts que votre quotidien ?
      Nous devons être une majorité d’obscurantistes sur Avox, en étant réfractaires à Facebook. Vous avez régulièrement ici des échanges entre grands anciens de l’informatique (dont je suis), qui montrent qu’un autre internet était possible, mais qui ne changeront pas la réalité pour les jeunes, qui leur impose de soigner leur image.

      Ici, il me semble qu’on a plus envie de se rapprocher des gens pour ce qu’ils pensent plutôt que pour ce qu’ils font.
      J’arrête là. Bien que grand ancien, j’ai perdu le post un peu plus développé de tout à l’heure.

      Profitez de la sieste pendant que les petits enfants ne sont pas là !


    • nono le simplet nono le simplet 14 juillet 08:15

      @Nstr
      salut eo smiley


    • Nstr Nstr 15 juillet 11:46

      Bonjour Cevennevive,

      « Tiens, tiens, je ne suis plus anonyme ? Eh bien, c’est du propre ! Heureusement que je n’ai absolument rien à me reprocher... »

      Ce n’est pas d’aujourd’hui il, en 2013 sous un autre article d"Alinea je vous avais même appeler par votre prénom, d’ailleurs je pense que c’est ce jour là qu’Alinea a pris connaissance de votre prénom ... smiley

      En regardant loin vers l’horizon du passé on peut rafraichir les mémoires → Bobo K10 ... smiley

      Bon dimanche à vous Cevennevive ...


    • cevennevive cevennevive 15 juillet 11:56

      @Nstr,


      Je me doutais bien que c’était vous ! Espèce de galopin...

      Venez me voir un de ces quatre. Puisque vous savez tout, vous devriez me trouver facilement...
       A bientôt salle gosse (cela dit avec tendresse tout de même).

      A bientôt !




    • Aristide Aristide 13 juillet 09:53

      Un petit désordre administratif, une facture de garage salée, un artisan qui paie des impots et des taxes, ... voilà donc suffisant pour que cette dame véhiculée en 4x4 insulte tous les salariés, ses contemporains, vitupère sur tout et rien, ....




       

      • JL JL 13 juillet 09:57
        Bonjour alinéa,
         
        l’obscurantiste n’est pas celui qui se complait dans l’ombre, mais celui qui éteint les lumières. Nuance.
         
         Non, vous n’êtes pas obscurantiste, c’est clair !
         
         smiley

        • JL JL 15 juillet 08:29
          @alinea,
           
          ’L’industrie est la cause de toute laideur.’’ Oscar Wilde
           
          La laideur, comme le désert de Boris Vian, c’est quelque chose qui ne pourrait être détruite que par construction : or personne n’investira jamais dans une telle entreprise. Aujourd’hui, rien ne se faisant plus sans investissement, ceci explique cela. Barjavel appelait le pétrole, du « jus de cadavre ». Aujourd’hui, comment désignerait-il le Coltan  ?
           
           ’’Avantage de la laideur sur la beauté c’est que la beauté finit et que la laideur ne finit pas" (Léon Bloy)

        • alinea alinea 15 juillet 10:18

          @JL

          Ça me rend dingue ! il suffirait d’une détermination politique pour que chacun exploite et profite de la richesse chez eux, le reste passant par l’échange, le commerce équitable.
          Si les Africains n’avaient pas de potentats corrompus, et si les occidentaux étaient moins avides, il ferait meilleur vivre sur notre planète, et si une mine resterait une mine, une usine une usine, l’harmonie et l’équité qui y régneraient rendraient l’objet moins laid.
          Si, on peut quelque chose contre la laideur du monde ! mais tout le monde a l’air d’accepter la dégénérescence de l’homme comme une fatalité.

        • arioul arioul 13 juillet 10:10

          Très bel article relatant la futilité de notre société ou les gens s’immergent dans leur égoisme , pour ne pas avoir à réfléchir sur le monde qui les entoure , d’autres au contraire se plongent dans un travail de fou , comme pour oublier qu’ils sont mortels et que la vie est courte , et ils le font avec délice . Peut etre parce que justement ayant atteint en occident un niveau de vie ou la majorité n’a plus faim , on prend conscience de notre mortalité et on se réfugie dans le superficiel.


          • Aristide Aristide 13 juillet 10:25

            @arioul


            la futilité de notre société ou les gens 

            J’aime les ceux qui s’autoproclament différents. 

          • arioul arioul 13 juillet 10:33

            @Aristide
            Hélas je suis encore plus insignifiant que la moyenne , avec une tendance dépressive devant la connerie humaine. Mais je fait des efforts devant la pertinence Avoxienne générale qui en enverrai plus d’un en vacances dans nos merveilleux hôpitaux psychiatriques. Je vais pas faire de noms et le pire c’est que ces tarés ne se reconnaitrons meme pas.


          • arioul arioul 13 juillet 11:02

            @arioul
            Désolé pour les fautes de conjugaisons , Aristide m’ayant flingué le moral.


          • Armelle Armelle 13 juillet 12:38

            @arioul
            ...Et certains ne touchent pas terre, tant leur prétention les étouffent...
            Vous devriez chercher (c’est facile sur le web), vous documenter sur la relation faite entre prétention et bêtise, Einstein en parle fort bien...
            Continuez, vous égayez nos pauses café comme jamais n’importe quel clown ne l’a fait !!!


          • arioul arioul 13 juillet 12:48

            @Armelle
            Grand merci pour vos félicitations et vos encouragements , c’est sur que vous etes une référence en intelligence , délocaliser son entreprise pour faire de l’optimisation fiscale , il est certain que Mr EINSTEN aurait apprécié. Armelle , tu fais parti de ces gens qui méprisent les gens au dessous de toi , persuadée que tu es de leur etre supérieure , ce que tu n’as pas compris c’est que toi aussi tu es dans le système et tel le rat tu tournes dans ta roue pour un peu de pognon que les puissants veulent bien te laisser. Et rassures toi un jour aussi tu vas mourir comme les autres et peut etre que ce sera la plus belle chose que tu auras fait de ta vie.


          • hunter hunter 13 juillet 14:28

            @arioul


            Bien avant qu’elle ne passe le Styx, (ne lui souhaitons pas le pire, soyons magnanimes avec ce genre de personnes...), je parie que ses employeurs se seront débarrassés d’elle, avec de pauvres indemnités, à savoir un coup de pied dans le fion et un carnet de ticket-restos...

            C’est le nouveau droit du travail made in Monarc !

            Adishatz

            H/

          • velosolex velosolex 13 juillet 10:35
            Salut
            V’Là un bout de temps que Robert de Niro a pété les plombs, dans « Taxi driver », un chauffeur de taxi ne supportant pas la dégradation du monde. 
            Il y a du sang qui a coulé sous le pont de l’alma depuis, et du mercure et du plomb. 
            Personnellement c’est ce qui me fout le plus les boules, l’extinction de la vie...Le chant des oiseaux qui s’éteint. J’ai écouté ce matin celui de l’engoulvent sur youtube, pour tenter de me réconcilier avec la modernité
            L’homme moderne ne maîtrise rien et se rassure comme il peut
            . Nous avons cette messe du mondial qui nous dit que nous n’avons rien d’autre de collectif. Laideur on non, le sujet n’est pas là. 
            Depuis que Rimbaud l’a assise sur ses genoux, et ne l’a pas trouvé belle, on a accroché l’urinoir de Duchamp sur la tête de la Joconde, et alors on l’a trouvée fascinante.
             Le monde de Jérôme Bosch s’avance vers nous, avec ses data et ses tweets infantiles
            Roméo nique Juliette et inversement. Mais les sexes eux mêmes ne sont plus sûr de rien...Mais quand aurais le droit d’exiger le féminin à mon adresse. 
            Seules les princesses barbies, en dépit de leur propre grès continuent de se faire violer, dans la nuit américaine, attestant que tout ne change pas en ce monde.
             Pas un jour sans que je ne regrette les fantômes, le timbre de la poste faisant foi, et même les garde barrières, avec leur manivelle, qui commandaient l’ouverture du ciel. 
            Rendez moi au moins ma 2 CH Citroen, et le bruit thérapeutique de son moteur ! Ce dernier message attestant que je suis bien d’un autre temps

            • bob14 bob14 13 juillet 10:42
              La laideur du monde ?..mais le monde est beau..ce sont les humains qui sont laid..des « déchets » ambulants..qui n’apportent que puanteur et barbarie... !

              • j’ai depuis longtemps quitté ce monde pour la voie lactée. corrigeant mon point de vue à travers la lunette des warter closet. Tirant la chasse aux illusions. Passant du laid au lait. Et mon sommeil se fera tisane aux herbes par les fleur de la beauté. Tchao pantin. Dieu tire les ficelles. En Belgique cela se dit : TREK JE PLAN. Tirez vos plans sur la comète, elle ne m’atteindront plus.


                • cevennevive cevennevive 13 juillet 11:04

                  Bonjour ma Belle,


                  Tout est vrai dans ce que tu écris, et je suis bien aise de voir qu’il y a encore des gens qui ressentent les mêmes « ressentiments ».

                  Moi, je suis encore une à l’abri de cette noirceur éclairée même la nuit... J’ai encore un nid de faucon dans ma maison et quatre petits qui réclament sans cesse à manger. Les parents me débarrassent des souris, des serpents, etc.

                  Mais il est bien évident que le monde autour de nous devient un rempart contre lequel nous risquons de nous écraser pour peu que nous soyons différents. Une erreur dans ce gouffre de l’administration et nous sommes noyés sans pouvoir en sortir.

                  En ce moment, ma famille est victime d’une de ces désinvoltures de l’administration, et hélas ! c’est de médecine et de santé qu’il est question. Bien plus attristant que des feuilles d’impôts.

                  Je n’arrive pas à comprendre l’impéritie de l’administration. Les employés sont souvent compréhensifs et de bonne volonté, mais rien de suit, rien ne se réalise... On est sans doute perdus dans les méandres informatiques où une simple erreur de virgule détruit tout l’édifice.

                  En aparté : deux de mes petits fils par alliance (des jumeaux) sont en colonie à Bassurel. Bien loin des plages bondées.

                  Bien à toi. Tiens-toi au frais.



                  • alinea alinea 13 juillet 12:07

                    @cevennevive

                    Dans la vallée de Sext !! j’y étais il y a une semaine.. nostalgie mais ressourcée par cette fraîcheur et cette beauté toute nue !
                    Le progrès nous zappe, en tant qu’humains, et Aristide voudrait que j’applaudisse ceux qui jouent ce jeu-là !! drôle d’idée de mauvaise foi !!
                    Oui tu es bienheureuse dans ta vallée...mais je parlerai bien sûr de tous ceux qui participent de la beauté du monde !
                    Bien à toi

                  • pallas 13 juillet 11:44
                    alinea
                    Bonjour,

                    Il est à craindre et cela se confirme des faits divers du type le film « Chute Libre » devenant nombreux.

                    Auquel un individu pète littéralement un plomb et devient un meurtrier de masse.

                    Notre société est fondé sur la triche, le mensonge, actuellement abreuvé de football à toutes les sauces.

                    A écouter Bourdin, je me demande s’il ne ce masturbe pas devant un match de foot.

                    Sa en devient n’importe quoi.

                    Il est normal que notre pays soit traité de naze, déchets, d’abrutis, etc etc par les autres nations (je modère mon propos encore une fois).

                    Salut

                    • Cadoudal Cadoudal 13 juillet 11:56

                      @pallas

                      Un roman lançeur d’alerte qui laisse une grande amertume mais qui doit être lu, dédié par l’auteur : « A ceux qui n’ont pas compris ». Homme averti en vaut deux non ?


                    • pallas 13 juillet 12:12

                      @Cadoudal


                      Bonjour,

                      En terme de roman j’en est lu suffisamment.

                      Nous assistons actuellement à une rapide et violente stérilisation de notre espèce, ça entraine des syndromes massif de type schizophrénie affective, borderline, bipolaire de type 2, a ce sujet un type 3 devrait etre crée.

                      Les humains actuels sont tous les descendants de familles ayant fait acte de viol.

                      Ce qui est bien avec la nature, dans la génétique est une élimination des espèces inutiles.
                      Une forme de sauvegarde basique.

                      Nous vivons dans une mégastructure biologique.

                      Spectacle interessant et intriguant, j’apprends beaucoup en ce moment.

                      Les nouvelles générations allant jusqu’a 25 à 30 ans, sont stérile ou bien incapable de concevoir des nouveaux nées sain.

                      Nous arrivons au summum de la violence, c’est presque fini.

                      Salut


                    • Cadoudal Cadoudal 13 juillet 13:08
                      @pallas
                      T’es bien perché toi avec ton analyse de la démographie africaine...
                      Moi je ne suis qu’un lépreux pragmatique bas du front et tout et tout...

                      Par conséquent, le million et demi de migrants était le seul facteur à l’origine de la croissance de la population européenne.

                      En réalité, l’Allemagne profite surtout depuis quelques années, de l’afflux de migrants dont les femmes ont une fécondité supérieure à celle des populations d’origine.
                      A cet égard, il est évident que la France, si elle veut retrouver le chemin d’une croissance durable, devrait davantage compenser le ralentissement de sa natalité par une immigration plus conséquente. Reste à ses gouvernants d’y préparer l’opinion publique…

                      "Comment se fait-il qu’après mille ans nous soyons encore là  ? Peut-être parce que nous avons toujours su que notre existence avait un sens, qu’il y avait ici une culture, un esprit et une âme qui ont élevé nos cœurs pendant des siècles. Nous avons gardé notre idéal d’unité et d’unification, ainsi que notre fierté nationale.  »


                      Voyons maintenant les résultats en Hongrie, où Viktor Orban et son parti, le Fidesz, sont au pouvoir depuis 2010, alliés avec le Parti national chrétien démocrate (chrétiens conservateurs).
                      La fécondité augmente : elle est passée de 1,23 enfant par femme en 2011 (il faut toujours tenir compte des 9 neuf mois de grossesse par rapport à la date d’arrivée au pouvoir) à 1,49 en 2016. A noter que la fécondité de 2011 constitue le plus bas niveau historique en Hongrie. En 2016, il s’agit du plus haut niveau depuis 1995. Par ailleurs, la tendance continue en 2017 : sur les 5 premiers mois de l’année, la natalité a augmenté de 0,7%, ce qui est d’autant plus encourageant que le nombre de femmes en âge de procréer diminue actuellement fortement en Hongrie, du fait de la dénatalité passée.



                    • alinea alinea 13 juillet 13:18

                      @Cadoudal

                      En vous lisant je pense à Leroque qui a posté dès la parution de l’article, un énième com sur le grand remplacement ; je me proposais de lui répondre et quand je suis revenue son com avait disparu !
                      Les gens referont des petits quand notre monde ira mieux ! au train où ça va, c’est pas demain !

                    • Cadoudal Cadoudal 13 juillet 16:37

                      @alinea

                      « Les gens referont des petits quand notre monde ira mieux ! au train où ça va, c’est pas demain ! »

                      Tout va bien au Niger....

                      Et rien ne va en Italie...

                      C’est une thèse inédite qui mériterait approfondissement...




                    • alinea alinea 13 juillet 16:58

                      @Cadoudal

                      Oui, j’avoue !
                      Il y a deux lois qui se superposent là ! dans la « pénurie » totale, l’espèce veut survivre en multipliant sa reproduction.Dans le monde nanti, cette loi, primaire et qui concerne tout le monde vivant, est remplacée, disons par des coutumes !Dans nos pays, c’est la sécurité qui fait faire deux, même trois enfants ; mais pas seulement, il faut avoir dépasser l’égoïsme et jouir d’une politique adéquate : ce que n’a pas l’Allemagne par exemple.Disons qu’on fasse dans la nature dix enfants pour que trois survivent, dans le monde occidental où la survie se définit par le nombre de zéros derrière un trois de paye mensuelle,on ne fait qu’un enfant pour le lui garantir ; si la garantie s’ouvre en période favorable d’économie expansive, on en fera deux ou trois ! smiley
                      Et puis il y a une question de mentalité : les protestants qui veulent léguer leurs pognon ou possessions ne font qu’un enfant, tandis que les catholiques qui sont des bons vivants, en font quatre ou huit !! ( enfin, ça c’était avant la pilule ! maintenant je ne suis plus le truc)

                    • Xenozoid Xenozoid 13 juillet 17:18
                      @alinea


                      https://lyricstranslate.com/fr/every-sperm-sacred-chaque-sperme-est-sacr%C3%A9.html

                      Le PÈRE :
                      Il y a des juifs dans le monde.
                      Il y a des bouddhistes.
                      Il y a des Hindous et des Mormons, et aussi
                      Il y a ceux qui suivent Mohammed, mais
                      Je n’ai jamais été l’un d’entre eux.
                       
                      Je suis un Catholique de l’église romane,
                      Et je l’étais avant même d’être né,
                      Et le chose qu’ils disent à propos des catholiques c’est :
                      Il te prennent dès que tu es chaud.
                       
                      Tu n’as pas besoin d’être plus haut que trois pommes.
                      Tu n’as pas besoin d’avoir un bon cerveau.
                      Tu n’as pas besoin d’avoir des habits sur toi, Tu es
                      Un catholique au moment où Papa est venu,
                       
                      Parce que
                       
                      Chaque sperme est sacré.
                      Chaque sperme est bon.
                      Si le sperme est gâché,
                      Dieu se fâche.
                       
                      LES ENFANTS :
                      Chaque sperme est sacré.
                      Chaque sperme est bon.
                      Si le sperme est gâché,
                      Dieu se fâche.
                       
                      LA FILLE :
                      Laissons les païens répandre les leurs
                      Sur le sol sale.
                      Dieu les fera payer pour
                      Chaque sperme qui pourra être trouvé.
                       
                      LES ENFANTS :
                      Chaque sperme est voulu (cherché),
                      Chaque sperme est bon.
                      On a besoin de chaque sperme
                      Dans ton voisinage.
                       
                      La MÈRE :
                      Hindou, Taoïste, Mormon,
                      répandent les leurs n’importe où,
                      Mais Dieu aime ceux qui traitent leur
                      Semence avec plus d’attention.
                       
                      Les HOMMES :
                      Chaque sperme est sacré.
                      Chaque sperme est bon.
                      Les FEMMES :
                      Si le sperme est gâché...
                      Les ENFANTS :
                      ... Dieu se fâche beaucoup.
                       
                      Le MOINE :
                      Chaque sperme est sacré.
                      La MARIÉE et le MARIÉ :
                      Chaque sperme est bon.
                      Les NOURRICES :
                      On a besoin de chaque sperme...
                      LES CARDINAUX :
                      ... Dans votre voisinage !
                       
                      Les ENFANTS :
                      Chaque sperme est utile.
                      Chaque sperme est bon.
                      LE CORTÈGE FUNÉRAIRE :
                      Dieu a besoin du sperme de tout le monde.
                      ENDEUILLE #1 :
                      Le Mien
                      ENDEUILLE #2 :
                      Et le mien
                      LE MACCHABER :
                      Et le mien !
                       
                      La BONNE SOEUR :
                      Laissons les païens le répandre le leur
                      Sur les montagnes, collines et les plaines.
                      LES STATUES SACRÉES :
                      Dieu va les punir pour
                      Chaque sperme qui est répandu pour rien.
                       
                      TOUS :
                      Chaque sperme est voulu (cherché),
                      Chaque sperme est bon.
                      On a besoin de chaque sperme
                      Dans ton voisinage.
                       
                      Chaque sperme est sacré.
                      Chaque sperme est bon.
                      Si le sperme est gâché
                      Dieu se fâche beaucooouuuup !


                      ok,,,je sort

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès