• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pas de troisième mandat pour Alpha Condé !

Pas de troisième mandat pour Alpha Condé !

 

Pas de troisième mandat pour Alpha Condé !

Alpha Condé, la tentation du 3ème mandat qui ne passe pas

Alpha Condé, la tentation du 3ème mandat qui ne passe pas

En Afrique de l'Ouest, la Guinée Conakry est en train de plonger dans une grave crise politique. Pourquoi ? Le Président Alpha Condé entend se maintenir au pouvoir contre la Constitution, alors ...

https://blogs.mediapart.fr/blandine-leger/blog/260419/alpha-conde-la-tentation-du-3eme-mandat-qui-ne-passe-pas

De l'opposition à l'autoritarisme, contre-enquête sur Alpha Condé

De l'opposition à l'autoritarisme, contre-enquête sur Alpha Condé

Dans son nouveau livre d'entretien " Alpha Condé. Une certaine idée de la Guinée ", François Soudan, directeur de la rédaction du groupe Jeune Afrique et ami intime d'Alpha Condé tente de lé...

https://blogs.mediapart.fr/blandine-leger/blog/100619/de-lopposition-lautoritarisme-contre-enquete-sur-alpha-conde

Le Ministère de l'Intérieur français enregistre un afflux massif de réfugiés politiques d'origine guinéenne en France, jeunes pour la plupart, depuis l'arrivée au pouvoir de M. Alpha Condé, Président de la République de Guinée.

Deux articles publiés dans Médiapart (lien ci-dessus) font le point sur le bilan négatif des deux mandatures de M. Alpha Condé, l'évolution vers un régime de plus en plus dictatorial, corrompu et incompétent et sur les violations graves et répétés de la constitution et des droits de l'Homme perpétrés par le régime guinéen : mise à l'écart du président de la cour constitionnelle, ajournement des élections législatives, annulation d'élections municipales au vu des résultats défavorables au régime, arrestations arbitraires, recours à la torture, manifestants tués par balles, etc.

Il faut donner aux jeunes guinéens et à tous les exilés la possibilité de retrouver leurs proches sans risquer la prison ou la mort et de participer, comme ils le souhaitent, au développement de leur pays, tout en donnant à ceux qui le souhaitent la possibilité de venir étudier en France.

Cet espoir serait anéanti avec un troisième mandat de M. Alpha Condé qui entraînerait une déstabilisation de la région et des risques de guerre civile en Guinée, ce qui, si on se place d'un point de vue strictement machiavélique, n'est jamais bon pour les affaires, notamment celles de Monsieur Vincent Boloré.

Il faut espérer que ce dernier aura cette fois-ci la sagesse de s'abstenir d'aider M. Alpha Condé à briguer un troisième mandat et que le gouvernement français dira clairement qu'il n'y est pas favorable. 

Notes :

"En 2008, le port à conteneur est concédé à la filiale Getma du groupe Necotrans, concession qui est annulé en 2011, par un décret. En 2011, un partenariat public-privé est signé entre Bolloré et l'État guinéen pour l'extension du terminal à conteneur en vue d'une attribution de la gestion à l'entreprise du terminal à conteneur pendant 25 ans. Mi-mars 2011, Necotrans porte plainte contre Vincent Bolloré, PDG du groupe éponyme, l'accusant d'avoir financé la campagne électorale du président guinéen Alpha Condé en 2010. L'enquête ouverte par le parquet de Paris est classée sans suite. En octobre 2013, Bolloré est condamné par le tribunal de commerce de Nanterre à payer 2,1 millions d'euros à l'entreprise Getma. « C'est donc au titre des "investissements effectivement réalisés par la société Getma" et qui "ont bénéficié au nouveau concessionnaire" que le tribunal de commerce de Nanterre fait payer la société Bolloré." (source : wikipedia)

"En charge de l'enquête au Pôle financier de Paris, les juges Serge Tournaire et Aude Buresi soupçonnent le groupe français d'avoir décroché des concessions portuaires pour sa filiale Bolloré Africa Logistics (alors SDV) à Lomé et à Conakry. S'appuyant sur des documents retrouvés au cours de perquisitions au siège du groupe en 2016, les juges estiment que le businessman aurait offert, via sa filiale Havas, des prestations sous-évaluées de conseil politique pour la réélection de Faure Gnassingbé au Togo et l'élection d'Alpha Condé en 2010 en Guinée, en échange de la gestion des ports de Lomé et de Conakry." (source : La Tribune)

En politique, il ne s'agit pas de choisir entre Machiavel et Paul Ricoeur, mais de concilier les deux "en même temps".

Victor Hugo a montré l'exemple dans son fameux discours de 1848 sur l'abolition de la misère : "si vous ne le faites pas par charité, faites-le par intérêt."... Et il est même arrivé au général de Gaulle de dire que la Résistance était un "bon placement" à long terme. 

Je rappelle ici le témoignage de M. Sekou Oumar Bangoura, réfugié de nationalité guinéenne, membre de l'UFDG (Union des Forces démocratiques de Guinée) arrivé en France le 8 août 2015, témoignage qui en dit long sur la politique non-respect des droits de l'Homme en Guinée-Conakry :

"De nationalité guinéenne, Monsieur Sekou Oumar Bangoura, est arrivé à Bourges le 8 août 2015 dans des circonstances particulièrement dramatiques. 

Monsieur Bangoura qui avait déposé une demande d'asile politique auprès de l'OFPRA (Office Français pour les Réfugiés et les Apatrides) vient d'apprendre, le 26 octobre 2017, que sa demande de réexamen du refus de droit d'asile du 12 septembre 2016 avait été rejetée.

Monsieur Bangoura relève de l'article 1 de la convention de Genève du 28 juin 1951 et du protocole de New York du 31 janvier 1967 car il existe des motifs sérieux et avérés de croire qu'en raison de son militantisme, il courrait dans son pays un risque réel de subir des atteintes graves : la peine de mort ou une exécution sommaire, la torture ou des peines ou traitements inhumains et dégradants.

Depuis son arrivée en France, Monsieur Bangoura, qui parle et écrit très correctement le Français, a eu le souci de s'adapter à la société française en prenant des cours auprès de l'association Pégase et l'Odyssée du Savoir à Bourges, auprès du GRETA du Cher et en effectuant un stage à RCF (Radio chrétienne francophone) en Berry.

Voici son témoignage :

Bonjour, je me présente, je m'appelle Sekou Oumar Bangoura et je suis membre de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), mouvement d'opposition au président de la République de Guinée, Alpha Condé. L'UFDG, auquel j'ai adhéré en 2008, est dirigé par Elhadj Cellou Dalein Diallo.

Dans le cadre de la campagne électorale pour les élections législatives de 2013 et présidentielles d'octobre 2015, j'ai exercé les fonctions de secrétaire général de la section du quartier Madina-Ecole et mené des actions de sensibilisation.

Le 4 février 2015, des gendarmes de la Direction des Investigations Judiciaires (DIJ) ont perquisitionné à mon domicile en mon absence. Le lendemain 5 février, les mêmes gendarmes m'ont arrêté, puis conduit dans les locaux de la DIJ de Matan où j'ai été interrogé, torturé et maltraité (insultes, coups sur la tête et sur la colonne vertébrale...), ce qui a eu de graves répercussions sur ma santé.

Le 7 février, j'ai été interrogé par un gendarme en chef qui m'a reproché mes activités de sensibilisation pour le compte de l'UFDG.

Libéré le 24 février 2015 grâce à l'intervention d'un député de l'UFDG, M. Youssouf Camara, j'ai reçu le 15 avril 2015 un appel de mon père m'informant que les gendarmes avaient déposé une convocation m'enjoignant de me présenter à l'escadron mobile n°1 de Kaloum, ce que je n'ai pas fait, craignant pour ma vie.

Après l'émission d'une troisième convocation, j'ai quitté la Guinée pour me rendre en France où je suis arrivé le lendemain, 8 août 2015.

C'est alors que j'ai appris que les gendarmes étaient à nouveau venus me chercher à mon domicile et que, choquée par ces événements, ma mère était décédée d'une crise cardiaque à l'hôpital Ignace Deen à Conakry, le 15 août 2015."

(Témoignage rédigé avec l'aide de M. Robin Guilloux, professeur certifié de Lettres, membre de l'association Pégase et l'Odyssée du Savoir, à Bourges)

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès