• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 61 % des électeurs ne veulent pas donner la majorité des députés à Macron. (...)

61 % des électeurs ne veulent pas donner la majorité des députés à Macron. Mais 50 % n’iront pas voter ! ?

Ceux qui votent Macron par choix et non par défaut se mobilisent. Pour eux, Emmanuel Macron ne sauvera pas la France. Pas essentiel. Mais primordial, leurs revenus et leur patrimoine, oui.

JPEG

C’est le 27 avril 2022, dans un sondage réalisé pour l’Express et BFM TV, que l’institut Elabe publiait ce score de 61 %. Rien d’étonnant ! Les français ont vu Macron à l’œuvre pendant 5 ans.

La gouvernance autocratique, le comportement dédaigneux, la personnalité hautaine et condescendante d’Emmanuel Macron et plus encore le bilan de son quinquennat expliquent ce refus : déficits budgétaire, de la balance commerciale, explosion de la dette publique, augmentation de la pauvreté, de la précarité, pour les plus riches ou les plus grands industriels baisse de leurs impôts et augmentation scandaleuse de leur fortune, réduction des services publics, dévastation de la protection sociale, hôpital, éducation, chômeurs, retraite, pouvoir d’achat, privatisations, inertie écologique, etc., etc., etc. !
Emmanuel Macron a été placé là par des oligarques tout puissants, pour appliquer en leur faveur le même modèle politique que tous ceux qui l’ont précédé depuis des décennies, Pompidou, Giscard, Chirac, Sarkozy, mais aussi Mitterrand, Jospin, Hollande (sauf en 1936, 1945, 1981-82). On voit où cela a conduit la France.

Clément Carbonnier, professeur d’économie à Paris8, et Bruno Palier, directeur de recherche du CNRS au Centre d’études européennes de Sciences Po, retracent l’histoire de cette politique dans leur excellent ouvrage Les femmes, les jeunes et les enfants d’abord.
Ils y décrivent les différentes stratégies suivies par divers pays.
Baser l’économie :

- sur la production pour l’exportation de produits de haute qualité (l’Allemagne, le Japon) ;

- exporter des services à haute valeur sur l’innovation et les technologies de l’information et de la communication (les pays scandinaves, la Corée du Sud, la Californie) ;

- produire et exporter des biens manufacturés peu chers ou de sous-traitance (pays de l’Est de l’Europe, Inde).

Majoritairement la production industrielle Française est basée sur des produits de qualité moyenne. Leurs coûts de production ne sont pas compétitifs. Cela explique la désindustrialisation et les délocalisations. Le reste de l’économie repose sur les services, sur le tourisme, l’agriculture et des activités de niche comme le luxe.
Les gouvernements successifs ont prétendu résoudre la crise par l’amélioration de la compétitivité grâce à des exonérations fiscales, des subventions et par une baisse généralisée des coûts directs ou indirects de la production, salaires protection sociale, etc.
Voici le diagnostic des auteurs en quelques phrases.
« Depuis trente ans, la France s’évertue à abaisser les coûts de production de milieu de gamme. Or, étant donné la concurrence internationale sur ce créneau, les résultats sont restés faibles, si ce n’est nuls, sur le plan de la compétitivité, alors que les effets de cette stratégie ont été négatifs sur les emplois et les protections sociales.
(…)
Plutôt que de dégrader les emplois et les conditions de travail pour réduire nos coûts de production, pourquoi ne pas chercher à améliorer nos productions ? Il est nécessaire d’organiser une montée en gamme des biens et des services en France (…) pour conquérir une nouvelle place dans l’économie mondiale. Cette recherche de la qualité signifie en même temps une nouvelle logique économique … »

Ils exposent dans leur introduction que les gouvernants successifs se sont soumis aux intérêts et exigences de certains : « … la baisse des coûts et des niveaux de vie ne concerne pas tout le monde et les plus qualifiés ne voient pas d’un mauvais œil la baisse des salaires du reste de la population, à qui ils pourraient acheter pour leur ménage ou pour leur entreprise, des services à moindre coût. Nous ne souhaitons pas promouvoir une stratégie de pointe, de luxe et pour quelques happy few (rares privilégiés) à partir de qui la croissance ruissellerait sur le reste de la population… »

Vous reconnaissez ces mots d’Emmanuel Macron en 2017 : « la croissance ruissellerait sur le reste de la population… » Ce sont ceux des oligarques tout puissants, ces happy few.
Parce que lui il n’a aucune idée de comment faire autrement. En suivant les recommandations des cabinets de conseil peut-être, il improvise, allant jusqu’à se renier parfois.
Barbara Pompili secrétaire d’État chargée de la Biodiversité sous Hollande interdit le glyphosate et ministre de Macron l’autorise à nouveau. Pareil pour les néonicotinoïdes.
La retraite par points la panacée pour tous. Désormais abandonnée pour le recul de l’âge de départ à 65 ans comme les Républicains ou Zemmour.
Pendant le COVID, les masques ne servent à rien. Finalement il faut les porter partout.
Lors de la formation de son nouveau gouvernement.
Emmanuel Macron avait choisi comme première ministre Catherine Vautrin, ex ministre de Chirac, sous les recommandations de Nicolas Sarkozy et Jean Castex. Elle avait même commencé à prendre des contacts pour former son gouvernement. Le dimanche 15 mai, la veille de l’annonce officielle, elle apprend que c’est Elisabeth Borne qui lui a été préférée !
Le canard enchainé, 18 mai 2022.
Pendant cinq ans Emmanuel Macron maintient Jean-Michel Blanquer comme ministre de l’éducation contre vents et marées. Dans son nouveau gouvernement il nomme son parfait contraire Pap Ndiaye !

Un dernier exemple révélateur.
Après avoir promis la fermeture des centrales nucléaires en 2017, en 2022 il veut non seulement les maintenir mais aussi les multiplier et ajouter des EPR pour sauver la planète.
Or l’Autorité de sûreté nucléaire a observé que sur les 56 réacteurs français, 12 sont arrêtés pour des problèmes de corrosion, 18 sont en arrêt pour entretien et 24 autres pourraient être victime de la même corrosion qui relèverait en fait d’un défaut de conception.
L’EPR de Flamanville n’est toujours pas fini. Pire, les deux EPR construits en Chine par EDF souffrent de malfaçons qui empêchent le fonctionnement de l’un et ne permet qu’une utilisation réduite de l’autre.
Enfin, la sécheresse due à la crise climatique entrainerait l’arrêt des centrales situées près des rivières subissant une baisse de leur débit d’eau.
macron le génial, c’est ça !

Donc 61 % des sondés ne font pas confiance à Emmanuel Macron pour gouverner la France seul. Mais seulement 48 % d’entre eux sont sûrs d’aller voter au 1er tour le 12 juin. Incohérent.
Déjà à la présidentielle Emmanuel Macron n’a recueilli que 18 779 641 voix avec presque autant d’abstentions, blancs ou nuls, 16 674 990 et 13 297 760 de voix pour Marine Le Pen. Soit 29 972 750 français qui ne l’ont pas choisi.
Ceux qui votent Macron par choix et non par défaut se mobilisent, eux. Ils savent comment protéger leur intérêt personnel, eux.
Pour eux, Macron ne sauvera pas la France au vu de ce qu’il a fait ces cinq dernières années, pas essentiel. Mais primordial, leur patrimoine, oui. Ça, il l’a démontré tout au long de son quinquennat.

Le Rassemblement National.
Considérons que Marine Le Pen réussisse à renvoyer tous les clandestins, les irréguliers, les binationaux délinquants dans « leur » pays. Elle enferme tous les délinquants condamnés par la justice et tout le reste aussi bien qu’Éric Zemmour l’aurait fait. Cela ne résoudra pas la situation économique des français.
Examinons ce qu’elle propose pour cela particulièrement.
Suppression de l’impôt sur les revenus pour les moins de 30 ans. Ça ne changera rien pour les jeunes aux revenus insuffisants pour être actuellement imposés. En revanche les enfants des plus grandes fortunes, les sportifs et artistes célèbres, les youtubeurs surpayés seront enchantés.
Mais pas d’augmentation du SMIC.
Pour la retraite, ceux qui auront commencé à travailler avant leurs 20 ans pourront partir à 60 ans, les autres à 62. Donc oui pour un manœuvre maçon qui aura débuté sa carrière à 19 ans et 11 mois ; non pour le même si il l’a commencée à 20 ans et un mois.
Suppression de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) c’est-à-dire l’impôt payé que par les plus riches propriétaires.
Suppression des droits de succession jusqu’à 300 000 euros de patrimoine. Sachant que plus de 70 % des français ont un patrimoine inférieur à 300 000 euros (source INSEE pour 2018) cette mesure n’intéresse que les plus favorisés.
Voilà deux réformes de justice sociale que les pauvres n’auront pas la chance d’apprécier, ni même la très grande majorité de la population.
Le localisme et la relocalisation industrielle enrichiront le pays et sauveront la planète. Par imprécation ?
L’excédent versé au titre de la contribution au budget Européen, l’aide médicale aux étrangers (AME) seront récupérés pour financer tout ça. Attention, il ne faudra pas que les autres européens s’en aperçoivent et que les étrangers non soignés contaminent les français bien portants.
Comment cela pourrait-il être possible sans changer le modèle économique, sans réforme fiscale, sans rétablissement de l’ISF, sans suppression de la flat tax et pourtant en remboursant la dette publique parce que « c’est une question de moralité » dixit Marine la vertueuse !!!
On ne sait pas. Eux non plus puisqu’ils n’en parlent pas.

Si Emmanuel Macron improvise au doigt mouillé, Marine Le Pen et le Rassemblement National inventent des propositions extravagantes pour paraitre crédibles et innovants. Tout aussi irréalisables que de renvoyer tous les immigrés ou d’enfermer tous les délinquants condamnés.

Sinon.

Citons encore Clément Carbonnier et Bruno Palier.
« Pour la France, il s’agit d’un cas emblématique du "There is no alternative". Le grand public, n’ayant accès qu’aux experts médiatiques et aux quelques universitaires de renom soigneusement choisis, pourrait avoir l’impression que le caractère essentiel et la grande efficacité de ces politiques font consensus dans le cadre de la recherche en sciences économiques. Or, c’est loin d’être le cas. Bien au contraire, si on regarde la littérature économique théorique qui a développé et imposé en France des modèles défendant ces thèses, on observe presque un consensus opposé issu de l’analyse des données réelles par la littérature empirique, qui s’est fortement développée depuis une vingtaine d’années. Nous insisterons donc sur la présentation de ces travaux empiriques pour montrer combien la réalité est différente des présupposés de la stratégie française. Surtout nous démontrerons que ces politiques sont à la fois inefficaces pour lutter contre le chômage, et que bien loin de soutenir la compétitivité à l’export de l’économie française, elles ont tiré celle-ci vers le bas et réduit ses capacités à produire et exporter des biens et des services de qualité. »
Il faut donc un vrai changement. C’est indéniable.

Radio France, le 20/05/2022
« La Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) a dévoilé un programme de rupture pour les législatives, avec des nuances entre les partenaires.
Et il a donc présenté 650 mesures pour un programme de rupture, non seulement avec le quinquennat d’Emmanuel Macron mais aussi avec les précédents. »

La Croix le 19/05/2022
« La Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes) a présenté, ce jeudi 19 mai, un programme partagé de gouvernement en vue des élections législatives. Des nuances sur l’Europe et le nucléaire subsistent entre La France insoumise, Europe Écologie-Les Verts, le Parti socialiste, le Parti communiste et Génération-s. »

650 propositions à comparer avec le programme de Macron : 30 minutes de sport en primaire, suppression de la redevance télé, recul de l’âge de la retraite à 65 ans. Pour le reste il lancera une mission flash sur la crise des urgences, une conférence des parties prenantes sur l’éducation et la santé et un conseil national de la refondation.
Traduction, il ne sait pas ce qu’il va faire.
Voilà pourquoi ceux qui votent Macron par choix ne le font pas par adhésion à son programme : il n’en a pas. Leur motivation c’est leur intérêt personnel.

Existe-t-il vraiment une possibilité de vivre mieux en France ?
De plus en plus de grands experts, économistes, politiques, nationaux et internationaux démontrent qu’une autre politique nécessaire et urgente face aux dangers imminents qui menace l’humanité existe bien.
Si vous le décidez.
En votant, vous aussi.
En ne laissant pas les seuls profiteurs peser sur l’élection.
Car cette fois le changement efficace et nécessaire peut être engagé.

Sur le même sujet :
Macron le « surdoué » en économie, n’est resté qu’un banquier d’affaires au service de ses richissimes commanditaires
Aujourd’hui qui gouverne vraiment en France ?
Leur programme commun novateur : pareil qu’hier mais avec suppression de la redevance, une heure de sport en primaire...
Ils nous croient trop stupides pour décrypter leur boniment
Les girouettes politiques ont pris le pouvoir. Pauvre France !

Pour Marine Le Pen aussi, la France est tenue de rembourser sa dette. Alors, chaque Français doit rembourser 42 400 euros
Combattre le Rassemblement National : inutile parce que perdu d’avance

Pour aller plus loin dans votre réflexion si vous le voulez, avec plein d’informations hors doxa, sur la dette, les impôts, où trouver l’argent, l’Europe, Macron, etc., sur Mon Blog.


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 juin 10:48

    C’est vraiment enthousiasmant.


    • Fergus Fergus 7 juin 11:38

      Bonjour, Alain Alain

      « Ceux qui votent Macron par choix et non par défaut se mobilisent, eux. Ils savent comment protéger leur intérêt personnel, eux »

      Il y a aussi, notamment parmi les retraités, ceux qui croient « protéger leur intérêt personnel », et ils sont sans doute plus nombreux qu’on le croit parmi les électeurs de Macron.


      • Aristide Aristide 7 juin 11:50

        @Fergus

        Peut-être que simplement ils ne trouvent rien de bien dans le populisme de droite et de gauche.
        Peut-être se souviennent-ils des promesses irréalisables et irréalisées quand la réalité vous revient en pleine figure.
        Peut-être sont-ils plus expérimentés pour faire la différence entre postures et engagements.

        Enfin peut-être ne sont-ils plus dupés par ce jeu de celui qui en fera le plus mieux que l’autre !!!!


      • Aristide Aristide 7 juin 11:56

        @Aristide

        Enfin peut-être ne seront-ils pas nupés


      • troletbuse troletbuse 8 juin 08:29

        @Fergus
        ceux qui croient « protéger leur intérêt personnel 
        Comme vous Fergus


      • sylvain sylvain 7 juin 12:09

        Le programme économique de macron a l’avantage d’être facilement réalisable : avoir des riches qui restent riches . Même dans les pays les plus misérables, on y arrive .

        Le programme de la nupes pour relancer l’économie et l’indsutrie en France, c’est beaucoup plus difficile . Je doute que ça puisse marcher même si on a pas vraiment mieux sous le coude pour le moment .

        Les vieux boomer retraités ont fais leur choix . Ils ont une rente a vie datant d’une période ou la france se portait pas trop mal, ils ne veulent pas la mettre en danger, ni prendre aucun risque . Macron gardera leur capital au chaud, se disent ils .

        Non seulement cette génération a encore fait un choix incroyablement égoiste, mais a mon avis ils se trompent


        • L'apostilleur L’apostilleur 7 juin 13:35

          @ l’auteur 

          « ...Ceux qui votent Macron par choix et non par défaut se mobilisent. Pour eux, Emmanuel Macron ne sauvera pas la France....Mais primordial, leurs revenus et leur patrimoine... »


           Un peu simpliste cette vieille antienne communiste d’après guerre qui n’a jamais convaincue les français depuis bientôt un siècle. 


          Le capital est une nécessité dane nos sociétés du XXIe siècle. Même les chinois et les russes s’en sont convaincus.


          La répartition des résultats est une solution qui n’intéresse aucun parti



          • zygzornifle zygzornifle 8 juin 08:51

            Pour que Macron sauve la fRance faudrait qu’il dégage, c’est lui le responsable et a mon avis la fRance il s’en tamponne grave ..... 


            • zygzornifle zygzornifle 8 juin 08:53
              Les hommes politiques comme les couches des bébés doivent êtres changés régulièrement et cela pour les mêmes raisons .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité