• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Patrice Quarteron, champion de boxe thai et patriote met KO les racailles (...)

Patrice Quarteron, champion de boxe thai et patriote met KO les racailles !

« Quand vous portez un drapeau d’un pays où vous ne vivez pas, on vous dit “bravo, j’adore, c’est courageux, c’est un signe d’ouverture”. Quand on porte le drapeau du pays dans lequel vous vivez, où vous payez vos impôts, avec lequel vous souffrez, aimez, combattez, on vous dit : “t’es un chien, un putain de facho”. Je porte mon drapeau fièrement. Et j’emmerde les fils de putes qui préfèrent se sentir américains, marocains, russes etc tout ça parce qu’ils vont en vacances une semaine dans un autre pays et reviennent en se sentant étrangers à leur propre pays. Soyez patriotes et reconnaissants. Vous devez tout à la France. »

Merci au champion de boxe thai Patrice Quarteron pour cette déclaration qui démontre que les temps commencent à changer, trois cents morts après les attentats islamistes, et quinze ans après l'abandon de notre souveraineté au profit de la mafia libérale. Après avoir remporté un combat d'importance, il s'est enrobé du drapeau tricolore et a entonné l'hymne national, en fustigeant les idiots de service comme ils le méritent.

Les réseaux sociaux se sont déchainés à son encontre comme il se doit. "Bounty", "traitre", "harki" etc. Tous les ingrats, paresseux, rappeurs de local à poubelle et autres associaux ne sont pas restés indifférents au recadrage salutaire de Patrice, qui nous rappelle le rôle civique des sportifs de haut niveau. Il est dans la lignée d'un Zidane qui déclarait, au soir de la victoire de 1998, qu'il était "français et rien d'autre", à quelques journalistes échappés des locaux de Libération qui entendaient lui rappeler ses origines kabyles. Car comme l'a démontré le philosophe Jean-Claude Milner, une certaine gauche n'aime les enfants de l'immigration que tant qu'ils restent à leur place, dans leur rôle de "discriminés" de service.

On remarquera qu'une bonne partie de la jeunesse des quartiers populaires refuse de se remettre en question, de faire l'effort de suivre une scolarité, de se lever tôt le matin et de s'intéresser à la politique donc au collectif, en préférant s'auto-victimiser plutôt que de chercher à comprendre. Patrice Quarteron n'est pas de ceux-là, comme une bonne partie de mes anciens élèves que je croise parfois dans Paris, qui travaillent et fustigent eux-aussi les parasites et les voyous (j'ai été enseignant en banlieue durant douze ans). 

La comédie du "racisme" et des "discriminations" commence à prendre fin, car même les films les plus mauvais en ont une. Ceux, comme Patrice, qui ont grandi dans des logements avec tout le confort, se sont instruits à l'école gratuite (est-ce le cas partout ailleurs ?) et ont bénéficié de notre système social, se doivent de remercier la France pour sa générosité. En contrepartie, ils ont fait des efforts et se sont intégrés, donc chacun les respectent. Ils n'y a que les délinquants et les profiteurs qui rencontrent une légitime hostilité de la part des braves gens.

Rappelons également que le communautarisme et l'anti-racisme sont une émulation de la gauche bobo qui entendait faire oublier au peuple sa conversion au capitalisme intégral (tournant de 1983). Si des jeunes souhaitent "niquer", qu'ils s'en prennent à qui de droit et pas à leurs voisins de palier à la retraite. 

Les temps comment donc à changer dans la bonne voie. Merci à Patrice Quarteron d'être sorti du ring pour nous rappeler que les plus grands champions sont ceux qui allient la force à l'intelligence, l'arme la plus efficace face aux médiocres et aux sophistes. Bonne continuation à lui !

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 août 13:23

     Bonjour,

    euuh, cette histoire m’inspire des sentiments mitigés :

    Est-ce qu’on demande à Philippe Dupont d’être particulièrement reconnaissant envers la France lorsqu’il gagne une compétition ?

    Apparemment, le boxeur en question fonctionne beaucoup à la provoc sur fesse bouc : quand on tient des propos provoc, on a aussi des réponses provoc, c’est logique.

    Tout cela n’est-il qu’un coup de com’ pour faire parler les andouilles dans un sens ou dans l’autre ? Même le très intellectuel Jacques Sapir s’est saisi de la question. Alors si Fabien M le fait, c’est dire l’ampleur du débat .


    • Pere Plexe Pere Plexe 28 août 15:28

      ...avec une telle logique il devrait faire de la boxe française.

      Pas de la boxe Thaï 
      Pour ce qui est de l’amour du drapeau pourquoi pas.
      Encore qu’il faudrait voir à ne pas confondre avec une serviette éponge avev laquelle on s’essuie.
      J’en connais qui sont près à y voir un outrage

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 août 15:58

        Pour ce qui concerne « le milieu du kick boxing » regardez l’équipe 21 lorsqu’ils diffusent des tournois qui se jouent aux Pays Bas :
         il y a pléthore de sportifs « marocains » qui doivent tous être nés, vivre et s’entraîner à La Haye.

        Je ne sais pas si Quarteron ne faisait pas un peu allusion à ça...


        • roby 28 août 16:20

          Nul n’est prophete en son pays , bravo pour la reconnaissance du ventre que beaucoup n’ont absolument pas.



          • Lugsama Lugsama 28 août 17:45

            Le problème de Carteron c’est ses discours théatral de type « show business » à l’américaine avant match pour fairte monter l’audimat, de la provoque gratuite, violente et vénal pas très éxemplaire pour la jeunesse, totalement en contradiction avec son message patriote et volontariste en dehors des terrains, dommage.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 août 18:22

              @Lugsama

              Les sportifs, les artistes, doivent-ils être des exemples ? Vaste débat. Comme dirait Joey Starr « RRrrr, je suis pas l’abbé Pierre ! » .

              Alors c’est vrai aussi que lorsque les estampillés « banlieusards » s’éloignent des clichés de leur (soi-disant) milieu, ça donne des clashs mémorables :

              j’ai encore en mémoire le sort peu enviable qui a été fait à Faudel et Doc Gynéco lorsqu’ils ont soutenu Sarkozy en 2007 : de stars ils sont devenus des tocards parias en 5 minutes smiley


            • AuscultaFili AuscultaFili 29 août 08:43

              @Olivier Perriet "j’ai encore en mémoire le sort peu enviable qui a été fait à Faudel et Doc Gynéco lorsqu’ils ont soutenu Sarkozy en 2007 : de stars ils sont devenus des tocards parias en 5 minutes"
              Et alors ? Ils ont eu raison, si c’était leur opinion. Ca ne dénote que le crétinisme de leurs détracteurs, et être l’idole des imbéciles n’est pas une ambition qui justifie qu’on lui sacrifie ses convictions. En plus Sarkozy a été élu, si ça se trouve leur influence a quand même rapporté quelques voix décisives à leur candidat.
              Ceci dit vous avez raison pour la mise à l’index de celles et ceux qui s’éloignent de la norme imposée par le milieu. Et le milieu est très vigilant.


            • Lugsama Lugsama 29 août 10:36

              @Olivier Perriet

              Sauf qu’en réalité ils étaient déjà considéré comme des tocards en fin de parcours.

            • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 août 11:11

              @Lugsama

              Je me suis mal exprimé sans doute :
              être un tocard en fin de parcours, c’est une chose, et il y en a beaucoup dans le monde artistique.

              C’est pas tout à fait pareil que d’être un paria indésirable conspué par « ceux-qui-sont-pas-des-traîtres-à-leurs-origines »


            • Debrief 28 août 18:57

              Quand un type comme lui revendique son appartenance à la communauté nationale, y a toujours des pisse-froids pour trouver quelque chose à redire. Ou des bienpensants.

              Perso, je reste scotché devant sa prise de position à la fois courageuse et éthique dans une France ou la règle est le dénigrement. Merci pour ça.


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 août 08:04

                @Debrief

                Qu’est-ce qu’on irait mieux si on pensait tous pareil et si on était d’accord tout le temps sur tout.... Il faudrait d’urgence ne laisser la discussion qu’entre gens de bonne compagnie et du bon avis.

                Qu’est-ce que ce serait chiant, en fait.


              • Baobab 28 août 19:42

                Encore un écervelé de première !! Certainement Antillais ou Guyanais. On leur a tellement lessivé le cerveau en leur disant que leurs ancêtres étaient gaulois qu’ils le croient encore.
                Faut-il rappeler à cet individu dont les neurones se situent au niveau des biceps, que patriotes, les troupes coloniales l’ont toujours été, répondant aux divers appels de la « Mère Patrie » ; Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, Madagascar, AOF, AEF, Polynésie, Nelle Calédonie, Afrique du Nord, Comores etc etc.
                Ces hommes et ces femmes ont donné leur sang durant les guerres 14-18 et 39-45. Des milliers, des dizaines de milliers ont perdu la vie pour venir au secours de la « Patrie ». Toujours en première ligne, faisant office de chair à canon (Les Allemands en 14-18 avaient pour consigne de ne pas faire de prisionniers parmi les Tirailleurs sénégalais, tant ils redoutaient leur bravoure et leur ardeur au combat) .
                Pour quels résultats, quelle reconnaissance ? Massacre de Thiaroye, cristallisation des pensions des anciens combattants (le sang d’un nègre ou d’un arabe n’a pas la même valeur que le sang d’un gaulois), exclusion par De Gaulle des défilés de la Victoire de 45 (La France est quand même un pays de Blancs).
                Sans oublier qu’aujourdhui cet écervelé semble oublier l’arrogance de ses maîtres qu’il porte aux nues, dans les dernières colonies françaises des Amériques et d’ailleurs.
                Nous sommes tellement français aux yeux de ses « compatriotes » qu’à chaque mouvement social, beaucoup réclament à cors et à cris leur indépendance totale et immédiate. Voir les derniers mouvements à Saint Denis de la Réunion il y a quelques jours, ou bien encore les barrages de début d’année en Guyane, ou les grèves de 2009 en Guadeloupe, Martinique, Guyane contre la vie chère.
                A chaque problème avec ses amis, on s’entend répondre, retournez chez vous, etc etc.
                Non, merci, nous ne sommes pas Français, nous ne nous sentons pas Français et nous lui rendons son mépris.
                Libre à lui de se prendre pour un Français, mais il est une chose qui ne trompe pas, jamais ses fameux « compatriotes » ne le prendront pour un des leurs.
                Pauvre clown qui fait pitié à voir


                • ERANOVA 28 août 21:47

                  @Baobab


                  Sauf qu’il n’y eut aucun honneur à avoir été pris pour de la chair à canon, bien dit ! 

                   J’ajoute que se la jouer « Français raciné » quand on s’appelle Quarteron a de quoi faire doucement sourire, quoique tristement [Quarteron : Empr. à l’espagnol cuarterón ; c’est-à-dire,  « enfant né d’un métis et d’une Espagnole ou inversement » (dep. 1617, Garcilaso d’apr. Al.), dér. de quarto (quart*)]. 


                  N’oublions pas les nombreux sacrifices des Tonkinois, dont on sait comment la France les « remercia ».

                   Les « fils de putes » et leurs mères l’emmerdent, ce niais… À la française.

                • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 août 08:08

                  @ERANOVA et Baobab,

                  mes pauvres chéris, vos racines vous font souffrir.

                  Encore vous n’êtes pas remonté jusqu’aux Croisades pour démontrer la méchanceté intrinsèque des Occidentaux.

                  Comme vous êtes à plaindre, on connait bien la chanson, « issus d’un peuple qui a beaucoup souffert » je me prévaut de cette histoire pour présenter mes créances. À quel prix mettez-vous l’esclavage et la colonisation ?

                  La supercherie suit son cours smiley


                • ERANOVA 29 août 12:43

                  @Olivier Perriet
                  Oui, enfin, le simple fait que vous vous référiez aux croisades en dit long sur sur votre carence en logique. 


                  Vous souhaiteriez sans doute démontrer la bonté intrinsèque de « la civilisation » occidentale en égrenant les nombreux exemples de sa cruauté et de sa bêtise, depuis les colonisations antiques jusqu’à nos jours. 

                  Ce que vous croyez être une civilisation s’est avéré n’être que la Némésis de toutes les autres. Un peu de connaissances historiques ne nuisent jamais à la mémoire ; encore moins à l’intelligence ; que vous semblez détenir fort peu, si bien que nous reprocher d’en savoir plus que vous et de le dire, est tout de même un comble.

                  Il ne s’agit ici pas pour Baobab ou pour moi, de tenir pour responsable quiconque de la stupidité de ses ancêtres, mais de lui signaler la sienne — bien actuelle — de s’enorgueillir de ses propres contradictions et de limites intellectuelles évidentes.

                  Allez, Olivier Perriet, encore un effort !

                • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 août 17:09

                  @ERANOVA

                  Quelle somme pour vous consoler de cet atroce passé ?
                  C’est vous qui fixez le tarif, c’est plus facile.


                • Attilax Attilax 29 août 17:38

                  @Baobab

                  « Encore un écervelé de première !! Certainement Antillais ou Guyanais. »
                  Et ça n’est pas du racisme de base ? Tous les Antillais et Guyanais sont des abrutis aux cerveaux « lessivés » pour vous ? Ben voyons, pourquoi se gêner...

                  « beaucoup réclament à cors et à cris leur indépendance totale et immédiate. »
                  Aux derniers référendums locaux sur la question, pardon, mais ils n’étaient pas lourds, contrairement à ce que vous dites. Cela risque de bouger vu le désengagement de l’état partout, mais les DOM TOM savent très bien, tout comme la Corse, que la survie en terre mondialisée sera très dure sans l’apport de la France. Après, c’est à eux de décider, ils sont libres. Mais il est clair que les DOM TOM coûtent très cher et que les garder n’est pas une affaire de rentabilité.

                  « Non, merci, nous ne sommes pas Français, nous ne nous sentons pas Français et nous lui rendons son mépris »
                  C’est vrai qu’il n’y a aucun créole dans les hôpitaux, les administrations, la police, la gendarmerie, les pompiers, et qu’ils sont archi-discriminés tant dans les études qu’à l’emploi. D’ailleurs Taubira n’a jamais été ministre, c’est bien connu. Alexandre Dumas, un de nos plus grands auteurs était également un suédois. La cité en face de chez moi ne s’appelle pas Frantz Fanon et Aimé Césaire n’est pas au panthéon.

                  Il n’y a pas de mépris, il y a une histoire coloniale qui est derrière nous, il y a des gouvernants qui ont abandonné le pays dans les années 90. Il y a du fric qu’on donne aux pays de l’est, à l’Irak, à tout le monde sauf à nos régions, dont beaucoup de communes, même en métropole, sont en faillite. Il y a que nos élites nous ont trahi depuis déjà longtemps et que la cohésion nationale part en sucette à cause d’une politique européenne communautariste en totale contradiction avec l’histoire de ce pays, qui est censé être intégrationniste.

                  « jamais ses fameux « compatriotes » ne le prendront pour un des leurs. »
                  Encore du racisme de base digne d’un frontiste. C’est faux, au contraire, il sera plus français que n’importe quel toubab dorénavant ! Ce sont les haineux de l’autre côté qui ne vont plus le lâcher, nos « identitaires » locaux s’inclinent déjà avec respect, la preuve avec ce post.

                  J’ai plein de potes de Guadeloupe, Martinique et de la Réunion, que je connais depuis des années, qui n’ont pas votre problème : ils ont plutôt bien réussi et se considèrent comme français et rien d’autre. Ce qui ne les empêche pas de connaître leur Histoire, tout comme vous. Votre discours les mettrait hors d’eux, je pense. Ils n’ont pas à « rentrer chez eux » vu qu’ils SONT chez eux ! S’ils ont souffert de discriminations, apparemment ils ont su faire la part des choses car ils ne m’en ont jamais parlé que comme d’épiphénomènes rares et venant d’imbéciles au QI de drosophile, finalement assez rares au quotidien.

                  Bonne journée.


                • Baobab 28 août 19:56

                  « Vous devez tout à la France » !!!???
                  A quel niveau ?
                  La France n’est rien et ne vaut rien au niveau international. De Gaulle ne fut même pas invité à Yalta.
                  Sa richesse passée est dûe à ses colonies américaines et d’ailleurs.
                  Son statut de grande puissance nucléaire, elle le doit aux essais effectués en Algérie et en Polynésie avec de l’uranium africain. Sans ses anciennes possessions, je vois mal où elle aurit pu faire ses essais (dans le trou des Halles ou bien dans la Creuse, peut-être).
                  Ses centrales nucléaires furent alimentées par de l’uranium africain pendant des décennies.
                  On ne doit rien à la France, elle nous doit tout bien au contraire.
                  Bounty, va !!


                  • Attilax Attilax 29 août 01:03

                    @Baobab

                    Ça passe pas mieux en gras. Yalta, c’était il y a 70 ans, les choses ont pas mal bougé depuis. N’avons-nous pas eu droit à l’école gratuite ? La sécu ne nous a-t-elle jamais remboursé nos frais médicaux ? Nos parents n’ont pas touché d’agent de la CAF de notre naissance jusqu’à notre départ de chez eux ? N’avons-nous jamais touché d’APL quand c’était nécessaire ? N’avons-nous jamais eu d’allocations chômage ? N’avons-nous pas le droit de vote ? N’avons-nous pas le droit de nous exprimer, et même de cracher sur notre pays en toute légalité ? Allez voir ailleurs comment ça se passe, et osez me dire que vous auriez eu mieux.
                    C’est l’Histoire le problème ? Citez-moi un pays digne d’intérêt qui n’ait pas tenté d’imposer sa volonté aux autres à un moment ou à un autre. Pas la Suisse.
                    Vous connaissez un autre pays synonyme à la fois de Révolution et des Droits de l’Homme ? Je n’échangerais Baudelaire, Zola, Hugo, ou Rabelais pour rien au monde. Je remercie la France pour Chopin, Pasteur et Descartes ! Pour Brassens, Ferré et Brel, même s’il était Belge. La France est métissée depuis le début : tout le monde lui est passée dessus, les Celtes, les Grecs, les Romains, les germains, les wisigoths, les ostrogoth, les Sarrazins, les saxons, les vikings, etc... Ils sont tous devenus français. L’idée même de « français de souche » est absurde : nous sommes un melting pot depuis bien plus longtemps que les USA ! C’est le temps de maturation qui diverge.
                    Enfin, si vous détestez autant ce pays, pourquoi y rester ? Il doit bien y avoir des avantages, ou alors vous êtes un agent vengeur ou encore masochiste, je ne sais pas...
                    Être français n’est plus une affaire de peau depuis bien longtemps. C’est dans la tête ou dans le cœur ou encore dans les tripes que ça se situe, c’est selon. Je crois que c’est ce que voulait dire ce gars, qui a quand même des couilles énormes pour sortir ça en pleine période de bien-pensance. Il n’y a qu’à voir les posts.
                    Détester son pays, c’est détester une part importante de soi-même, non ?


                  • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 29 août 10:26

                    @Baobab Je suis né en 1980. Vous parlez d’événements qui se sont passés avant ma naissance. Je n’y ai pas pris part. Mes parents non plus. Ils cravachaient au centre de tri pour acheminer le courrier. Mes grands-parents non plus. Eux c’étaient l’usine. Les arrières-grands-parents, c’était la mine de charbon.

                    Certes, nous sommes les bénéficiaires des exactions de la France. On a de l’énergie pas chère et le pays n’est pas en guerre sur son territoire. Mais peut-on dire qu’on se tape la cloche ? Je ne crois pas.

                    On a fait aussi beaucoup de concessions. On nous a imposé de l’immigration massive. On a fait avec. Je n’ai pas souvenir que l’on ai discriminé quelqu’un un jour. Après tout, quand t’es l’un des derniers gaulois de ton quartier, le « noir » c’est toi. Je ne connais pas d’autre pays où ça s’est si bien passé. Où tu peux trouver des groupes d’amis d’autant de nationalités différentes. Où les stéréotypes servent juste à vanner tes potes. Certes, c’était pas Vegas mais ça n’a jamais été Charlottesville. Et tout ceux qui voulait se sortir de la merde ont pris ce qu’ils pouvaient obtenir de l’état en faisant des études gratuites, en faisant financer le démarrage de leur entreprise et aujourd’hui, ils ont une situation. Qu’ils soient babtous, arabes, turcs, africains...

                    C’est ça le message que Quarteron a voulu vous faire passer. Mais pour l’entendre, il faut un minimum d’honnêteté, d’humilité et de bon sens. Mais c’est sûr que c’est plus facile de tout mettre sur le dos de la « France » avec un grand « F ». De faire dans la suprématie noire en traitant en insultant l’autre de « bounty », sous-entendu noir et donc bon à l’extérieur mais blanc, mauvais vicieux à l’intérieur. Non mais vous êtes sérieux en disant ça ? Moi ou ma famille on a commis un crime envers des personnes noires pour qu’on nous traite comme ça ? Vous nous parlez des exactions commandités par des gouvernements français en en mettant la responsabilité sur « les blancs » mais qui peut fanfaronner dans le monde d’avoir un gouvernement démocratique ? A chaque fois qu’on a demandé aux citoyens français de s’exprimer (A CHAQUE FOIS) ou que les gouvernements ont été obligés de suivre l’avis du peuple dans l’histoire récente, c’est toujours l’option pacifiste qui a été retenue. L’affaire Dreyfus, ça vous dit quelque chose ? Plus récemment l’affaire Théo ça vous parle ? Dans combien de pays l’opinion publique se soulève pour défendre une personne issue des minorités ? Vous nous parlez des essais nucléaire en Algérie mais comment ça s’est fini en Algérie ? Par référendum où le peuple a dit « laissez les tranquilles ». La stupide ligne Maginot en 39, savez-vous qu’on la doit à la pression pacifiste de l’opinion publique qui voulait éviter la guerre à tout prix ?

                    En 2017, alors qu’on a fait des avancées vraiment majeures dans les moeurs et dans le vivre-ensemble, le contexte économique fait émerger des fouilles-merdes identitaires qui vont tout nous faire péter. Car ne vous y trompez pas. Le problème, c’est pas le « blanc », le « noir » ou le musulman. Le problème, c’est le fric parce qu’avec un salaire décent, de bonnes conditions de travail et de vie et un crédit immo sur les fesses, ces gens y réfléchiraient à deux fois avant de mettre le feu aux poudres.


                  • Baobab 29 août 16:39

                    @Attilax
                    « Enfin, si vous détestez autant ce pays, pourquoi y rester ? »

                    Je vous écris de mon pays, une petite île des Amériques. Donc j’ai quitté il y a bien bien longtemps votre pays. Or je constate que c’est vous qui persistez à être toujours et encore présent chez moi.
                    Je n’ai que faire de toutes vos prestations, je travaille pour moi.

                    « Être français n’est plus une affaire de peau depuis bien longtemps »

                    Si telle était le cas, il n’y aurait pas eu le fameux débat concernant la déchéance de nationalité et qui ne concernait comme par hasard, que les Noirs, les Arabes, cette 5ème colonne ayant comme objectif de saborder la communauté française de l’intérieur etc.
                    Donc le doute subsistait et subsiste encore sur leur ’francité« 
                    Cessez donc toute cette hypocrisie.

                    Venez donc faire un tour dans ma petite île. Le préfet est blanc, le procureur est blanc, dans la haute fonction publique, idem, dans les hôpitaux pareil. les écoles, les colons sont partout.
                     Dans les rues des gendarmes blancs venus de votre pays (une relève tous les 3 mois, je crois) se livrent à des contrôles d’identité sur des noirs dans un pays de noirs à des milliers de km de leur pays, mais les blancs sont épargnés.
                    Nous sommes une colonie sous domination coloniale française.

                    Et c’est à ce titre que je m’exprime, nous ne sommes pas, n’avons jamais été et ne serons jamais français. Cela est un non -sens total.

                    Personne ne peut croire une seule seconde que vous Français considérez, ce Quarteron comme Français. Je vous renvoie à de célèbres précédents (Eunice Barber, traitée de sale négresse par un membre des forces de l’ordre) ou bien le fameux »retournez chez vous" dont vous m’avez gratifié dans votre réponse. Cela apporte de l’eau à mon moulin.


                  • Attilax Attilax 29 août 18:05

                    @Baobab
                    Vous transformez mes mots.
                    Je n’ai jamais dit « retournez chez vous », je vous ai demandé pourquoi rester si vous détestiez ce pays, ce qui est très différent : c’est une question sincère.
                    Je ne sais pas quelle île vous habitez, je connais personnellement la Guadeloupe et la Martinique. Bien sûr qu’il y a des béqués bien implantés dans ces anciennes « colonies », de vieilles familles riches qui abusent de leur pouvoir et placent leurs protégés partout, mais de nombreux représentants locaux et notables sont aussi noirs ! Les gendarmes et pompiers ne sont pas que blancs, c’est n’importe quoi de dire ça ! S’il y en a qui débarquent de métropole, nous en avons ici qui arrivent aussi de chez vous, c’est par sécurité pour eux. Car vous savez bien que sur une petite île, c’est facile de se venger d’un policier si on sait où il habite. Comme en Corse. C’est pourquoi la plupart des gendarmes et policiers travaillent souvent loin de chez eux, en général. Et ici aussi, on a nos « béqués », nos grandes familles qui nous oppriment, les Rotschild, les Bolloré, les Arnaux, Dassaut et autres Lagardère, vous croyez que c’est lié à la couleur de peau ? Non, uniquement à l’argent ! Ils se sont même offert Macron, qui se fera une joie de vous donner l’indépendance dans peu de temps : il faut que le pays ne coûte plus rien et rapporte comme une entreprise... Hourra, vous allez pouvoir faire la fête et être enfin libres dans ce beau marché international.
                    Je ne vois pas l’hypocrisie ou le racisme de ce que je dis ici. J’estime qu’être français, c’est d’abord culturel. Qu’il y ait des racistes dans la société française, oui, certes, vous connaissez un pays où il n’y en a pas ? Mais c’est vraiment pas la majorité du peuple ! Quand à votre 5eme colonne, bravo : faire des djihadistes une minorité ethnique opprimée, c’est très balaise...


                  • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 29 août 21:02

                    @Baobab

                    Voilà le genre de « fouille-merderies » dont je parlais. Un tel est blanc, un autre est blanc, etc... Je me suis rendu deux fois en Guadeloupe. J’y ai bossé pour des banques locales. Mes clients étaient tous noirs. Toute l’échelle de la hiérarchie. On ne parle pas du Félix Potin du coin de la rue, on parle d’établissements qui gèrent les transactions et les investissements en Guadeloupe. Il y a quand même moins élevés comme postes à responsabilités.

                    Maintenant je vous l’accorde et c’est connu, les Béké contrôlent beaucoup de choses aux Antilles et on ne va pas se cacher que c’est un gros problème. Mais alors que vous y voyez stupidement « des blancs », depuis la métropole nous on y voit une poignée de familles fortunées totalement imbuvables (on a les mêmes à la maison). Et même là, c’est vraiment simplifier le contexte vu qu’il y a de plus en plus de Béké qui appartiennent aux classes moyennes.

                    Bref, vous voyez tout dans le prisme de votre domicile aux Antilles et de ce conflit fantasmé des noirs oppressés par les blancs. On peut parler d’oppression, je n’ai pas de problème avec ça. Mais bordel ! Arrêtez de vous bornez à voir que les auteurs sont des blancs ! On est des millions en Métropole ! Vous croyez que l’on pense tous pareil ?! Comme vous parlez de la déchéance de la nationalité, pourquoi croyez-vous que le gros Hollande a baissé son froc et s’est ravisé ?

                    Je suis épuisé et dégoûté de devoir encore et toujours me justifier pour des actions et des pensées qui ne sont ni les miens ni celles de la grande majorité des gens que je côtoie. Tout ça parce que votre raisonnement est primaire et foncièrement raciste au final. Vous croyez que les gens d’ici y sont pour quelque chose que le préfet de la Martinique soit blanc, chinois ou arabe ? Non, la majorité des gens ici, ils sont comme les gens dans les DOM : ils se battent pour décrocher ou garder leur job. Ils n’ont pas vraiment le temps de s’occuper de politique car s’ils avaient vraiment les ressources pour le faire, ça se passerait pas pareil.

                    Donc, oui, en métropole, les gaulois, les jambon-beurre sont les premiers à considérer Patrice Quarteron comme français et ce d’autant plus qu’il est né à Sevran, qu’il a grandi à nos côtés et connu les mêmes peines que nous. Et ce n’est pas quelques insultes d’une poignée de flics pourris ou d’identitaires à deux balles qui vont nous expliquer ce qu’on pense vraiment au fond de nous. Faites un peu le parallèle avec les autres pays. Combien de personnes des minorités se font descendre ici ? Combien aux États-Unis en comparaison ? Avant de nous donner des leçons sur ce que l’on pense, faites au moins l’effort minimum de discuter avec nous car apparemment, vous ne connaissez pas vraiment les habitants de la métropole.


                  • gerard5567 28 août 23:28

                    Vous devez tout à la France ? Euh ? En ce qui me concerne, la France ne s’étant jamais occupée de moi, je ne lui dois strictement rien du tout.


                    • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 29 août 06:21

                      @gerard5567 Vous n’êtes pas allé à l’école publique ? Vous n’avez pas bénéficié de soins et de vaccins gratuits ? La police politique est venue vous arrêter après la publication de votre post ?

                      J’ai du mal à comprendre comment vous pouvez dire que la France n’a rien fait pour vous. Développez svp.


                    • AuscultaFili AuscultaFili 29 août 09:05

                      @Citrik_Elektrik Je peux dire que la France n’a rien fait pour moi sans m’en présenter la facture ou sans que je la rembourse d’une façon ou d’une autre. Aucun service de l’état n’existerait si on ne payait pas des impôts pour en assurer le fonctionnement. Car cela fait longtemps que l’état ne vit plus de ses revenus propres mais de l’impôt. Et comme ça ne lui suffit pas il emprunte et a encore recours à l’impôt pour rembourser ses dettes, auxquelles il a souscrit sans mon accord. L’Etat a rompu le contrat social et qu’il ne remplit plus ses devoirs mais il n’y a pas de clause résolutoire, la démocratie française est un mythe, le régime est totalitaire.

                      Ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas français ni que je ne me sens pas français. Je suis simplement désolé pour ce pays.

                      Pour la police politique, je dirais qu’elle n’est PAS ENCORE venue. Mais au train où ça va, elle ne va pas tarder, et à ce moment-là, la presse aux ordres du gouvernement (et aux subventions de laquelle je participe contre mon gré) me présentera sans doute comme un dangereux asocial, dénichant ou inventant tout un tas de raisons justifiant mon arrestation, car je n’ai pas le profil des gens qu’elle défend mais de ceux qu’elle accable.

                      Alors c’est dommage mais j’aimerais mieux me prétendre sénégalais, si je pouvais, car j’aurais tous les bien-pensants de mon coté. Mais comme les sénégalais sont racistes, ils me repoussent et refusent de m’accepter comme un des leurs parce que je suis blanc


                    • Vraidrapo 29 août 10:06

                      Qu’il est difficile de faire un déclaration ou de donner un opinion au Pays des Centaines de variétés de fromages...
                      Il faut
                      - se présenter,
                      - montrer qu’on a aussi été malheureux ou
                      - que nos ancêtres l’ont été
                      - présenter le contexte en long en large et en détails afin de couper l’herbe sous les pieds des sous-entendus ou des mauvaises interprétations (de bonne ou mauvaise foi)

                      ensuite on peut espérer, espérer seulement ne pas être traité de ceci ou de cela...
                      pfew qué calor !
                      Allez bonne bourre !!
                       smiley


                      • Destouches_ 29 août 10:13

                        Formidable ! smiley

                        Merci pour le partage, ce genre de nouvelle donne du baume au coeur.


                        • roby 30 août 14:45
                          Partout en Europe, on peut observer la collaboration des « élites » apatrides qui veulent absolument forcer les indigènes à vivre avec des populations aux mœurs, à la culture et à la religion radicalement différentes. Peu leur importe votre avis ou vos intérêts, vous devez faire place nette aux nouveaux arrivants quelque qu’en soit le coût et les désagréments. Et si vous avez le malheur de protester vous n’êtes, bien entendu, qu’un vilain raciste et égoïste. Venant de l’oligarchie qui vit dans des quartiers protégés et qui place ses enfants dans des écoles bien à l’abri des désagréments de la diversité et des joies du « vivre ensemble » cela ne manque pas de piquant…
                          C.Bastien

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès