• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pessah et la communauté juive des Émirats arabes unis

Pessah et la communauté juive des Émirats arabes unis

JPEG

L’un des piliers de la réussite du modèle de développement et de civilisation des EAU est sans conteste la traduction des principes et des idées humaines en comportements, pratiques, procédures et lois qui constituent le cadre de la vie aux EAU

Plus de 200 nationalités vivent dans une atmosphère de tolérance, de coexistence et de modération fondée sur un système de valeurs et de principes sur lesquels l’État a été fondé par Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan.

Au fil du temps, ce système s’est transformé en un cadre formel pour ces valeurs humaines et culturelles, comprenant des initiatives, des programmes d’action, une législation et des lois qui forment une solide clôture protégeant la société émiratie contre l’extrémisme, le terrorisme et la haine transfrontalière.

Les EAU disposent du Programme national de tolérance, du Prix Sheikh Mohammed Bin Rashid pour la tolérance, d’une loi unique pour la prévention de la discrimination et de la haine, ainsi que de plusieurs centres de lutte contre les idées extrémistes et terroristes, non seulement aux EAU, mais aussi dans le monde entier.

D’importants efforts sont déployés au niveau national pour créer une culture de la tolérance et du vivre-ensemble. Notamment le Document sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence, signé le 4 février 2019 à Abu Dhabi par le Grand Imam Dr Ahmed Al Tayeb, Sheikh d’Al Azhar, et Sa Sainteté le Pape François, Pape de l’Église catholique.

Elle souligne la garantie de la liberté de croyance, de pensée et de pratique religieuse et érige en infraction le fait de forcer une personne à suivre une religion ou une culture particulière ou d’imposer un mode de vie à des personnes. C’est dans ce contexte civilisé de la vie émirienne qu’il faut comprendre la célébration de la fête de Pessah par la communauté juive vivant aux EAU.

Cette célébration a toutefois été détournée par certains médias pour établir une comparaison condamnable entre l’atmosphère de ce rite et les scènes de violence et de tension à Jérusalem.

Tant que certains voudront imposer leur vision des choses dans une perspective étroite et unilatérale, non pas pour défendre une cause et un peuple digne de vivre dignement, le peuple palestinien, mais pour rechercher ce qu’ils considèrent comme gênant ou nuisible pour les EAU, il est important de démasquer de telles méthodes d’incitation et de création de discorde entre les gens, entre autres par l’abus de la religion.

Oui, aux Émirats arabes unis, nous considérons les personnes juives ainsi que les adeptes de toutes les autres religions et croyances qui célèbrent leurs événements religieux comme une marque de fabrique du climat de coexistence et de tolérance dont nous jouissons dans ce pays.

Nous ne faisons aucune distinction entre les musulmans, les chrétiens, les juifs, les sikhs et les bouddhistes, pour n’en citer que quelques-uns, car il s’agit d’une question de mode de vie aux EAU qui n’a rien à voir avec ce qui se passe dans d’autres pays et régions.

Je ne comprends pas l’étonnement de certains devant l’ambiance festive qui règne à Abu Dhabi à l’occasion de la fête de Pessah, l’empressement des participants aux festivités à préserver leur identité religieuse juive, leur fierté de porter leurs symboles traditionnels à cette occasion, comme le font les adeptes de toute autre religion lors d’occasions festives similaires.

Je ne vois pas non plus la logique étrange qui consiste à associer les célébrations d’Abu Dhabi à l’escalade sanglante de la violence entre Israël et les Palestiniens, ni l’aspect «  timing  » du traitement de ce sujet.

Pessah est célébrée à une date connue, indépendamment du lieu géographique, tant que les circonstances le permettent. Il serait insensé que les EAU empêchent une partie de leurs habitants de célébrer une fête religieuse importante pour eux en raison des tensions et de l’escalade de la violence à Jérusalem et dans les territoires palestiniens.

Les affrontements israélo-palestiniens répétés ne sont certainement pas dus au fait que les Palestiniens étaient, disons, irrités par la fête de Pessah ou voulaient la perturber. L’escalade n’est pas religieuse, mais politique et opérationnelle. Cela ne nie pas la dimension religieuse, historique et juridique de la compréhension du statut de Jérusalem.

Au contraire, cette dimension est à la base de tout effort pour aborder cette question très sensible. Les EAU n’ont pas accordé à la communauté juive vivant sur leur sol un droit d’exception que d’autres n’ont pas sur leur territoire. Les EAU rejettent toute forme de discrimination, qu’elle soit positive ou négative.

Il s’agit des valeurs et des principes des EAU, et non du conflit israélo-palestinien ou de la politique. La position émiratie sur ce qui se passe à Jérusalem et dans les territoires palestiniens est exposée et exprimée par le biais de canaux et d’instruments diplomatiques. Les termes «  religieux  » et «  politique  » ne sont pas confondus ici.

Nous parlons des lois des EAU et il n’est pas nécessaire d’aborder les choses sous un angle chargé d’émotions. La communauté juive des EAU jouit d’une multitude de droits protégés par les lois du pays. Et les droits sont indivisibles. Ils ne sont pas des instruments de représailles, accordés ou refusés en fonction de la situation politique.


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    



    • sophie 29 avril 10:28

      @samy Levrai
       



    • Curieuse merdouille antisémite de l’OTAN ...

      https://www.voltairenet.org/article216674.html

      Les Loups gris turcs se battent depuis dix jours en Ukraine. Ils sont divisés en trois groupes distincts à Kharkiv, Odessa et Mykolaiv.

      Les Loups gris sont une milice d’extrême-droite turque, historiquement liée à l’Otan. Leur idéologie est néo-fasciste, anti-communiste, anti-grec, anti-alevi, anti-kurdes, anti-arménien, homophobe, antisémite et antichrétien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Publicité