• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pesticides : les (gros) paysans vont foutre « la merde » pour défendre leur (...)

Pesticides : les (gros) paysans vont foutre « la merde » pour défendre leur droit à empoisonner

Décidément, ils désolent même ceux qui les aiment, les respectent, s’efforcent de les comprendre. À compter du lundi 23 septembre, tous les soirs de 20 heures à 23 heures, des agriculteurs prévoient de brûler des palettes, d’allumer « des feux dans les cantons, déverser des détritus et des boues de stations d’épuration dans des lieux au plus proche des villes, le long des grands axes » annonce le ci-devant Damien Greffin président de la FNSEA Grand Bassin Parisien, ceci pour manifester contre l’instauration de zones de non-traitement aux pesticides.

Les affiliés FNSEA du Grand Bassin Parisien représentent effectivement toute la « misère » de la paysannerie française : que des industriels de l’agriculture, producteurs de blé, orge, protéagineux, betteraves, pommes de terre, mais aussi élevages industriels porcins, bovins, volailles, œufs, viticulture avec le champagne représentant 40 % du PIB agricole national. Des « pauv’paysans » qui, par ailleurs, accaparent 80 % des très généreuses subventions européennes.

Ils ne veulent rien savoir. Ils veulent continuer à empoisonner leur voisinage, et à empoisonner en premier lieu leurs employés chargés de déverser leurs sinistres pesticides. Ils veulent par ces manifestations faire pression sur les pouvoirs publics quant aux décisions que ces derniers devront bien prendre à la suite de la consultation publique en ligne sur l’utilisation des pesticides en France commencée le 9 septembre pour se terminer à la fin du mois. Ces contributions devront permettre au gouvernement d’élaborer, comme l’a exigé le Conseil d’État le 26 juin dernier, un nouvel arrêté sur les règles d’épandage des pesticides chimiques de synthèse auprès des zones habitées. L’exécutif a jusqu’à la fin de l’année pour prendre des mesures de protection des riverains. Propositions gouvernementales pourtant si douces pour eux – interdiction d’épandre des pesticides sur une bande de 2 à 10 mètres au voisinage d’habitations – qu’elles confinent au ridicule, voire à la provocation. Ceci en s’abritant, évidemment, derrière les avis « éclairés » des « scientifiques » de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation).

À titre indicatif de la bonne volonté de tous ces gens, les volumes de vente de glyphosate dans l’hexagone ont augmenté de 12 % entre 2008 et 2018. Le président de la FNSEA Grand Bassin Parisien, qui regroupe douze fédérations dont l’lle-de-France, le Nord, l’Oise, ainsi que la Somme réclame « zéro zone de non-traitement à zéro mètre ». Ben voyons. On est loin de la zone de sécurité de 150 mètres préconisée par plusieurs maires dans des arrêtés visant à protéger la santé de leurs administrés suite à la courageuse décision de M. Daniel Cueff maire de Langouët (Ille-et-Vilaine).

Les « responsables » cacophonent à tour de langue. Le président Macron dit « soutenir les "intentions" du maire et reconnaître la légitimité de ses "motivations", tout en soulignant qu’il ne pouvait cautionner un arrêté qui ne respecte pas la loi » ; la ministre de la Transition écologique, Mme Borne dit partager "totalement la préoccupation" de l’élu breton et avance timidement une distance de 100 mètres des habitations ; il n’en est pas de même du ministre de l’agriculture, M. Didier Guillaume qui, lui parle sans rire d’une bande de trois à cinq mètres et n’hésite pas à proclamer qu’une telle mesure empêcherait l’agriculture française d’assurer l’autonomie alimentaire du pays, ce qui serait "une folie pour le consommateur". Foutage de gueule garanti…

« Cette zone de non-culture va représenter jusqu’à 15 % des surfaces pour certains agriculteurs", alerte Christiane Lambert, présidente nationale de la FNSEA. "Qui va la payer ? La perte de revenus, qui la prend en charge ? Il faut aussi poser cette question-là, on raisonne économiquement. »

Question intéressante. Mais puisque de toute façon le glyphosate sera interdit en France d’ici 2022 « dès que des alternatives seront trouvées », ne serait-il pas plus intelligent pour les agriculteurs concernés d’en profiter pour faire dans cette bande de 150 mètres des essais de culture non agressive, non dangereuse pour l’environnement, avec l’aide financière de l’État pour compenser leur manque à gagner ?

Tè ! Fume… Ce qu’ils veulent, les membres de la Fédération National des Syndicats d’Empoisonneurs Agréés, c’est surtout qu’on ne « trouve pas d’alternatives » pour pouvoir continuer leur fructueuse collaboration avec Monsanto et autres !

Et la santé des populations dans tout cela ?

Ben, les malades pourront toujours se soigner avec des remèdes Bayer, maison mère de Monsanto.

Elle est pas belle la vie ultralibérale ?

 

Photo X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • Attila Attila 23 septembre 16:47

    Des études scientifiques incontestables montrent que le glyphosate n’est ni toxique ni cancérigène :

    La capacité à se comporter en poison, la toxicité, est mesurée en faisant absorber des doses croissantes de produit à tester à des groupes de rats de laboratoire et à compter la mortalité. C’est la dose létale médiane ou DL 50. Résultat : Dl 50 du glyphosate : 5 grammes, du sel de cuisine : 3,3 grammes. Le glyphosate est légèrement moins toxique que le sel de cuisine.

    .

    La cancérogénéité s’évalue en suivant médicalement un groupe d’utilisateurs pendant au moins dix ans, en comptant le nombre de cancers apparu et en comparant ce nombre à celui d’un groupe de personnes au même mode de vie mais qui n’est pas confronté au produit à tester. Habituellement, le nombre de participants à ces études est de mille personnes.

    Pour le glyphosate, ce sont des études colossales qui ont été effectuées : 54000 agriculteurs pour l’étude américaine et suivis pendant vingt ans, 180000 agriculteurs pour l’étude française.

    De l’avis des spécialistes, de telles études ne peuvent pas rater les cas de cancers apparus.

    Résultat : dans les deux études indépendantes l’une de l’autre, il n’y a pas plus de cancer chez les agriculteurs qui utilisent le glyphosate que chez ceux qui ne l’utilisent pas.

    Le glyphosate n’est pas cancérigène.

    .

    Rationnellement, il n’y a aucune raison d’interdire le glyphosate. Nous ne sommes plus dans le domaine de la raison.

    Glyphosate : le nouvel amiante ?

    .


    • alinea alinea 23 septembre 16:51

      @Attila
      On s’en fout du cancer !!! il n’y a pas que l’humain sur terre bon sang, comment faut-il vous le dire ?


    • Attila Attila 23 septembre 16:54

      @alinea
      « On s’en fout du cancer !!! »
      Génial. Je note.

      .


    • Attila Attila 23 septembre 16:56

      @Attila
      Il faut regarder produit par produit. Le Lindane est cancérigène, il est interdit en France.

      .


    • oncle archibald 23 septembre 18:08

      @Attila

      Attila est évidemment pour le glyphosate puisque là où passe son cheval l’herbe ne repousse pas. Et le beef-steack qu"il réchauffe sous sa selle .... Est-il ou non issu d’un bœuf nourri avec un soja OGM ? Ça va m’empêcher de dormir, je le sens !


    • joletaxi 23 septembre 18:23

      @oncle archibald

      curieusement,sur les surfaces que je traite au glyphosate , pousse dans les semaines suivantes une herbe bien verte , vigoureuse,allez comprendre, car le sol est mort non ?
      même chose chez le voisin
      curieux non ?
      et question insectes, j’sais pas où vous vivez, mais chez moi, je vois passer des trucs que j’avais pas imaginés, et ça pullule, comme les oiseaux, comme les chauve souris, comme les lézard, et au printemps , impossible de dormir tellement ça coasse
      pour les OGM, c’est un fléau, les morts se comptent par millions
      priez pour que l’on ne doive pas un jour vous proposer un médicament issu de manipulations génétiques, me demande si vous feriez la fine bouche

      l’avis d’un savant, enfin une

      https://www.youtube.com/watch?time_continue=20&v=cdiOBi-2QMs

      le présentateur aura tout tenté pour emp^cher cette dame de répandre son message « criminogène »

      une religion...


    • Alain 23 septembre 18:36

      @joletaxi
      C’est sûr, t’es le plus fort : les populations d’oiseaux (400 millions de moins en 30 ans)) et d’insectes (-40%) sont en baisse. Les chauves souris ont de plus en plus de mal à trouver des habitats (-38% d’effectifs en moins en 10 ans) et toi, t’habite au paradis. Ils viennent tous se réfugier chez toi pour que les glyphosate (qui ne semble d’ailleurs même pas faire son travail chez toi...) les protègent.
      Les lézards sont en déclin aussi, comme les hérissons...
      Tu nous prends pour des cons ?


    • joletaxi 23 septembre 18:40

      @Alain

      heu... oui


    • Alain 23 septembre 18:43

      @joletaxi
      Ca m’étonne pas. C’était tellement gros ton truc que çà pouvait être que cela. Mais voilà, on est pas aussi cons que tu le crois. D’ailleurs, je pense que ce que tu racontes prouve même le contraire..


    • Attila Attila 23 septembre 18:52

      @Alain
      J’habite en pleine cambrousse et je confirme le témoignage Joe-le-Taxi.
      Ça grouille, ça pullule, tous les ans je découvre des bestioles que je n’avais jamais vu.
      Pourquoi ? A cause de l’habitat. Il existe des régions agricoles fortement boisées avec des haies et des talus. Faut pas confondre avec la Beauce qui vous sert de référence.



    • Attila Attila 23 septembre 18:57

      @oncle archibald
      A partir du moment où des études scientifiques indépendantes arrivent à la même conclusion sur l’innocuité du glyphosate pourquoi voulez-vous qu’un citoyen sensé s’oppose à l’utilisation du glyphosate ?
      A part vos réponses de cours de récréation, vous avez des arguments ?

      .


    • joletaxi 23 septembre 18:57

      @Attila

      vous connaissez le pharaon ?
      j’en avais jamais vu auparavant, une splendeur ?
      et ce spectacle journalier des rapaces qui tournoient au dessus de ma cambuse, au printemps, les petits apprenaient... marrant
      et chaque jour, ils font le même circuit, sans GPS, la nature j’vous dis, la nature


    • oncle archibald 23 septembre 19:24

      @Attila :

      Je ne prétends en rien être écolo mais dans mon jardin j’ai un petit potager et une douzaine d’arbres fruitiers plus une dizaine de pieds de vignes en raisin de table et il ne me viendrai pas à l’idée de traiter avec quoi que ce soit les fruits après la floraison. Il y en a moins, ils ne sont pas très beaux mais ils sont absolument délicieux et on peut manger la peau sans se demander si on va s’empoisonner.

      Pour le potager c’est plus emmerdant. La mauvaise herbe a tendance à tout envahir et à mieux pousser que « la bonne graine ». Comme l’age vient avec les douleurs lombaires et articulaires je ne passe pas autant de temps cassé en deux à désherber. Alors cette année, malin, j’ai planté plus espacé et je me suis offert une petite bineuse à moteur électrique pour passer entre les salades, entre les tomates, entre les aubergines .. et voila. Le problème de l’herbe est réglé et la aussi on peut tout bouffer sans remords.

      Chacun son gout !


    • oncle archibald 23 septembre 19:27

      @Attila : A partir du moment où des études scientifiques indépendantes arrivent à la même conclusion sur l’innocuité du Médiator .... on peut en conclure que les études de ces labos « indépendants » ont été financées par Monsanto & Cie !


    • Alain 23 septembre 19:30

      @Attila
      Mais oui, bien sur.... les populations de lezards, d’hérisson, de chauves souris, d’hirondelles, d’oiseaux et d’insecte en tous genres sont en baisse et toi, tu en a plein. Raconte ton baratin, ca prend pas..
      Quand tu te promènes dans la campagne et dans les forêts, on peut pas dire que ca grouille. Mais bon, au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.
      T’es plus fort que les statistiques ? ou t’es juste un menteur ?


    • Alain 23 septembre 19:36

      @Attila
      Il parait que fumer des cigarettes remplies de produits chimiques, c’est pas dangereux. y’a les compagnies de tabac qui ont financé les études « indépendantes » pour le dire.
      Les sociétés pétrolières ont financées des études pour dire que l’utilisation du pétrole réchauffait rien du tout et surtout pas le climat. Et y’a Attila qui comprend pas qu’on connaisse pas ces études ?
      Tiens ? t’en veux une bonne ? Le nuage des Tchernobyl s’est arrêté à nos frontières, garantie par les scientifiques de l’époque. Elle est pas belle, la vie ?


    • pemile pemile 23 septembre 19:37

      @Alain « T’es plus fort que les statistiques ? ou t’es juste un menteur ? »

      Leur mauvaise foi éclaire sur la valeur de leurs discours ! smiley


    • Attila Attila 23 septembre 19:41

      @oncle archibald
      « on peut en conclure que les études de ces labos « indépendants » ont été financées par Monsanto & Cie  »
      De mieux en mieux : de la diffamation maintenant !
      Vous n’avez aucune preuve et vous ne pouvez pas en trouver car ces deux études scientifiques sur le glyphosate ont déjà été analysées : les financements sont transparents et publics.
      On projette sur les autres ce qu’on est soi-même. Vous prenez vraiment ces scientifiques pour des cons. Vous croyez qu’ils n’étaient pas au courant des accusations de financement par Monsanto ? Vous les croyez assez cons pour avoir accepté de tels financement au risque de détruire leur carrière ?
      Quand on n’a plus que de la diffamation à opposer à ses contradicteurs c’est qu’on n’a plus d’argument valable.
      Vous êtes minable !

      .


    • foufouille foufouille 23 septembre 19:55

      @Alain

      ben oui, faut sortir de ton trou pourri.


    • oncle archibald 23 septembre 20:14

      @Attila

      Des preuves de l’innocuité du glyphosate ? Circulez sur une petite route de campagne ... des hérissons écrasés ? Y a plus ! Les pauvres ont eu quelques douleurs d’estomac létales à force de manger des escargots qui avaient bouffé de l’herbe traitée au Rundup. Autre bienfait facile à observer en circulant de nuit . Fini la corvée de nettoyage de pare brise, il n’y a plus de moustiques qui viennent s’y écraser. Que du bonheur vous dis-je.


    • sylvain 23 septembre 21:14

      @Attila
      il est vrai que l’on ne peut plus croire les labos d’analyse sur parole, ceux qui financent les études ont les résultats qu’ils souhaitent
      C’est particulièrement visible sur de gros dossiers comme l’aspartame, ou des centaines d’associations ont demandées des études pour prouver sa dangerosité et les ont obtenus ( à 100%, mieux qu’en afrique !) et des centaines d’études demandées par les industriels ont prouvées son innocuité ( à 100% aussi )
      un labo pour survivre doit avoir des clients, c’est tout ce qu’on lui demande réellement
      Du coup il faut regarder en détail . Vous auriez des liens vers ces études


    • Attila Attila 23 septembre 22:03

      @sylvain
      Oui, j’ai donné un lien dans mon premier message. C’est un scientifique qui n’a pas participé à l’étude et n’a aucun intérêt dans l’affaire, il tient un blog scientifique : David Louapre.
      "Mais avant de commencer, les vérifications d’usage.

      L’étude est publiée dans un journal très sérieux : revue par les pairs, gros « impact factor » (12), ça ne suffit pas mais c’est un bon signe.

      La directrice de l’étude (l’investigatrice principale Laura Beane Freeman) est une spécialiste de l’épidémiologie de cancer chez les travailleurs exposés. Vous pouvez aller voir sa liste de publications. Elle a bossé sur des sujets similaires pour l’exposition au formaldéhyde, à l’arsenic, et récemment à d’autres types de pesticides dans l’agriculture. Pour reprendre la formulation de Tom Roud sur Twitter : « On a affaire à des gens qui cherchent (et trouvent) manifestement ces cancers ». (Tom Roud dont le tweet m’a d’ailleurs donné envie d’écrire ce billet)

      Les financements sont tous d’origine publique, et aucun des auteurs n’a de conflit d’intérêt déclaré. "

      Glyphosate : le nouvel amiante ?


    • Attila Attila 23 septembre 22:21

      @oncle archibald
      Les premières et plus grosses accusations contre le glyphosate étaient d’être un poison pour l’homme et d’être cancérigène, certains parlaient même de « nouvelle affaire de l’amiante ». L’affaire de l’amiante est scandaleuse mais pour comparer le glyphosate à l’amiante il faut des preuves.
      Et les preuves fournies par les études scientifiques indépendantes sont que le glyphosate n’est pas l’amiante, il n’est ni toxique ni cancérigène.
      .
      Alors après ça vous nous sortez d’autres accusations sans preuves. Si les hérissons mourraient d’avoir bouffé des escargots farcis au glyphosate, il devrait en être de même des grives : j’en vois régulièrement.
      Vous accusez le glyphosate de tuer les hérissons en regrettant qu’à cause de cela ils ne se fassent plus écraser sur les routes : vous êtes vraiment comique !

      .


    • oncle archibald 23 septembre 22:53

      @Attila

      Ce qui est comique c’est de vous voir essayer de défendre une cause indéfendable.

      Oui en effet des hérissons et des grives on en revoit quelques uns dans mon coin. Depuis que les viticulteurs passent « en conversion vers le bio » et utilisent beaucoup moins de Rondup et beaucoup moins de produits phytosanitaires ils refont difficilement mais je l’espère durablement surface. Il y en a même un dans mon jardin qui cet été à la nuit tombante venait bouffer les Friskies dans la gamelle des chats.


    • joletaxi 23 septembre 23:02

      @oncle archibald

      ah bon ?
      les écolos sont devenus dépositaires de la vérité ?

      ah oui, c’est une religion, logique


    • joletaxi 23 septembre 23:09

      @joletaxi

      ça va être la période où les bobos citadins vont prendre leur bagnole, et venir nous em... la nuit avec leur lampe frontale pour entendre le brame du cerf...

      pathétique


    • joletaxi 23 septembre 23:20

      @oncle archibald

      heureux homme, un exemple, il fait tout bien, Greta peut retourner à son école, on a trouvé notre messie
      En fait , être écolo, c’est faire étalage de sa vertu, comme les cathos il y a pas si longtemps, une religion quoi.
      Là on va tous faire pénitence, Macron, a mis 1.5 milliards de votre pognon sur la table.
      Mais comme ce sont les têtes blondes brosseurs du climat qui hériteront de la dette, on s’en tape non ?

      perso, moi c’est Grand frais, un choix, une qualité une fraîcheur, des produits qui viennent du monde entier, un must

      ah oui, j’ai aussi un verger
      les cerises on oublie, tout est bouffé par des oiseaux hologrames
      le reste est envahi de toute part par des bestioles, des insectes, ,enfin trois, ou quatre pas plus , c’est affreux, ils sont très rares, et pourrit sur l’arbre
      juste le figuier qui a bien donné
      mes raisons ont été épargnés cette année, sécheresse oblige, mais fin septembre, sont pas encore murs, allez comprendre, Jouzel se serait trompé ?

      Les oliviers sont menacés..encore une fois les pesticides ?


    • Attila Attila 23 septembre 23:28

      @oncle archibald
      « Ce qui est comique c’est de vous voir essayer de défendre une cause indéfendable. »
      Dit le mec qui n’a que la diffamation pour défendre son point de vue.

      .


    • machin 24 septembre 06:46

      @Attila

      « Attila », C’était jadis une marque de désherbant...


    • Goldored 24 septembre 08:01

      @Attila
      Bouffes en donc du glyphosate !


    • oncle archibald 24 septembre 09:30

      @joletaxi et Attila :

      Les faits sont bien plus tetus et significatifs que le blabla de deux mecs qui pour une raison qui m’échappe veulent absolument aider Mr Monsanto à vendre du glyphosate.

      N’importe qui habitant le midi viticole a constaté comme moi qu’à l’époque ou les viticulteurs desherbaient à tout va les escargots et les hérissons ont quasi completement disparus.

      Puis la mode des « vins bio » se répandant à la vitesse V et permettant aux mêmes de vendre plus cher leur vin, ils se sont mis en « agriculture raisonnée » puis en « conversion biologique », ce qui a impliqué d’abandonner le désherbage chimique et de ressortir les charrues et les rasettes ... et oh miracle, les escargots et les hérissons sont réapparus.

      Mais un homme qui se dit emmerdé par quatre pelés qui viennent la nuit sur la pointe des pieds pour essayer d’entendre un cerf bramer est-il capable de regarder la réalité en face ?


    • joletaxi 24 septembre 09:48

      @oncle archibald

      permettant aux mêmes de vendre plus cher leur vin, ils se sont mis en « agriculture raisonnée 

      c’est honteux
      voilà qu’ils profitent de notre crédulité pour nous faire les poches
      c’est général avec la mode bio ?
      même les grandes surfaces ?
      même l’électricité ?

      surtout que leur technique leur revient bien moins cher et que leur rendement explose ?

      comme quoi les cons sont pas ceux que l’on croit

      sinon, normal pour les hérissons et escargots, ils vont où il y a à bouffer

      mais où est pour l’humanité en général, l’intérêt d’avoir plus ou moins d’escargots dans sa parcelle ?
      même chose pour les éléphants...

      on est 7 milliards, cela a pris nécessairement de l’espace aux autres occupants

      sinon, j’entendais dans le poste un reportage édifiant

      filière bulgare de vendangeurs ,exploitation, blablabla...
      le vigneron explique
      cette main d’oeuvre coûte finalement le même prix que des français, des vrais
      mais impossible de recruter,
      pourtant, les vendanges c’est festif,une tradition, étudiante... hein ? ils sont tous à la manif pour la biodiversité ?
      va être dur de les remettre dans les champs je crois
      de toutes façons, à l’allure où c’est parti, on ne devra même plus recruter, la filière va être saccagée, comme nos industries
      on importera,
      comme à peu près tout


    • exol 24 septembre 10:14

      @alinea
      Quand tu en auras chopé un de beau cancer des familles , on verra su tu t’en foutras réellement , et je sais de quoi je parle .


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 24 septembre 10:23

      @oncle archibald Dans ma lointaine enfance, quand je traversais la France vers les Landes avec ma mère et sa 2CV, le pare-brise, le radiateur, tout était couvert d’une épaisse couche d’insectes, de papillons etc.. Mais on n’arrête pas le progrès, maintenant, ma voiture est pratiquement propre à l’arrivée.


    • eau-pression eau-pression 24 septembre 10:27

      @Bernard Mitjavile
      Le radiateur de la 2cv ??


    • foufouille foufouille 24 septembre 10:33

      @joletaxi

      un vigneron qui ne trouve pas de vendangeurs paye assez mal, sous le smic et tu dors sous une tente.

      pour un bulgare, par contre c’est plusieurs mois de vacances.



    • sylvain 24 septembre 10:43

      @Attila
      merci, je vais jeter un coup d’oeil



    • sylvain 24 septembre 11:38

      @oncle archibald
      le round up est un produit phytosanitaire


    • Attila Attila 24 septembre 11:49

      @oncle archibald
      « le blabla de deux mecs qui pour une raison qui m’échappe veulent absolument aider Mr Monsanto à vendre du glyphosate. »
      Et encore de la diffamation. Propos de cour de récréation et diffamation, vous n’avez que ça pour défendre votre point de vue. S’il était valable, vous auriez autre chose à nous proposer.
      D’autant plus que le glyphosate est vendu par des concurrents de Monsanto beaucoup moins cher depuis l’année 2000.
      Votre point de vue ne vaut rien et vous vous accrochez à vos rêves d’un monde « pur ». Vous avez l’âge mental d’un enfant de dix ans.

      .


    • Croa Croa 24 septembre 13:31

      À Attila,
      Ma foi t’as peut-être raison. Ceci dit reste le problème des OGM « roud-up ready » et d’autres dérives environnementales liés aux glyphosate dont les atteintes au voisinage.

      Les cancers agricoles existent bien mais plutôt liés aux pesticides je pense. Au delà les pesticides systémiques ont un énorme impact sur la biodiversité, à commencer par la disparition de nombreux animaux pollinisateurs. Bref nous devrions renoncer à tout ce qui est chimique je pense, glyphosate comprit, si nous voulons dormir tranquilles !
       


    • Croa Croa 24 septembre 13:35

      À eau-pression,
      La 2CV n’a pas de radiateur à eau vu que son moteur est refroidi à l’air mais il y a tout de même un petit radiateur à huile. C’est sûrement ce dont Bernard voulait parler.


    • eau-pression eau-pression 24 septembre 15:14

      @Croa
      C’était pas pour pinailler.
      C’était pour insister sur la rusticité de cette époque, où la possibilité de s’évader valait bien la sécurité qu’apportent les glissières de l’autoroute.

      Pour les plus jeunes, c’est sur les phares en saillie que les insectes écrasés se voyaient le plus.


    • oncle archibald 24 septembre 16:11

      @eau-pression : et oui, les 2 cv avaient bien un radiateur ... d’huile !

      Contrairement à ce que croient la plupart le moteur de la deudeuche est une petite merveille. Pas de joint de culasse, l’ajustage était au quart de petit poil et l’absence de refroidissement par eau permettaient de se dispenser de cet accessoire cause de nombreuses pannes. Refroidissement par air sur l’extérieur des cylindres forcé par un ventilateur en bout de vilebrequin et refroidissement de l’huile dans un radiateur pour l’intérieur du moteur. Comme les Porshe ! Un petit bijou de simplicité et de précision d’exécution.


    • oncle archibald 24 septembre 16:50

      @joletaxi :

      Dans le midi il y a longtemps que le vacarme des machines a vendanger a remplacé les rires des vendangeurs. Y compris la nuit !

      Pour les vins il faut gouter. Il y a d’excellents vins qui ne peuvent pas prétendre au qualificatif bio, et il y en a aussi quelques vins labellisés « bio » qui sont très bons, et des vins médiocres voire carrément mauvais dans les deux catégories.

      Et personne ne vous oblige à gouter des vins bio si vous avez décrété que « c’est de l’arnaque » ou si vous trouvez le rapport qualité prix insuffisant !


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 24 septembre 16:58

      @eau-pression D’accord, je me suis gouré et ai confondu la 2 cv avec la simca dans la série de voitures de mon enfance, disons que jusqu’à la fin des années 60, c’était le cas.


    • Attila Attila 24 septembre 19:56

      @Croa
      « Ceci dit reste le problème des OGM « roud-up ready » et d’autres dérives environnementales liés aux glyphosate  »
      C’est exact, le maïs résistant au glyphosate est plus arrosé et l’on voit apparaître des résistances au glyphosate. Cette culture est interdite en France où des règlements fixent la dose maximale par hectare et par an.

      .


    • machin 25 septembre 07:20

      @joletaxi

      Vous n’êtes peut pas un crétin...
      On va mettre cela sur le compte de vos intoxications...


    • stef 29 septembre 13:49

      @joletaxi
      Tu es né un 1er avril ? En tout cas , tu es un gros poisson ! ! !


    • alinea alinea 23 septembre 16:49

      La santé des populations, oui, mais c’est bien aussi la présence d’insectes, nourriture des oiseaux. Une bande de cent cinquante mètres c’est de la rigolade : ils ne savent pas à la FNSEA qu’on peut faire sans ? Certes il faut embaucher car finie la monoculture, mais enfin, c’est la seule solution !

      Bien sûr j’ai soutenu le premier maire, signé la pétition pour les autres, mais à quoi ça rime de protéger les petits poumons de nos congénères si on continue de saccager la planète ?

      Le bio ou rien : demandez au boulanger à côté de chez moi, qui a tué son fils à coup de pesticide et qui, aujourd’hui, inconsolable, cultive du blé en bio, à l’autre bout de la France, fait sa farine et son pain !


      • Attila Attila 23 septembre 16:59

        @alinea
        Le bio n’est pas plus sûr que le reste.
        Le bio est à l’écologie ce que le cacher est au judaïsme et le halal à l’islam : une nourriture produite conformément à des dogmes religieux.
        On y croit ou pas.

        .


      • pemile pemile 23 septembre 17:28

        @Attila "Le bio est à l’écologie ce que le cacher est au judaïsme et le halal à l’islam : une nourriture produite conformément à des dogmes religieux. On y croit ou pas."

        On cherche de la main d’oeuvre pour l’épandage de pesticides, vous postulez ?


      • joletaxi 23 septembre 18:14

        @pemile

        je ne sais pas, j’hésite, je me tate

        passer quelques heures pour traiter, un champ, à bord d’un tracteur climatisé en écoutant de la musique,
        ou passer une semaine à sarcler, 10 heures par jour,sous la pluie, sous le cagnard, (avec le réchauffement machin, tous les jours deviennent dramatiquement insupportables), et recommencer sans tarder la semaine suivante.

        faudrait en parler aux marcheurs du climat et de la biodiversité, sur qu’ils feront le choix de la sagesse et de la raison


      • Alain 23 septembre 18:38

        @Attila
        Ca veut dire que pendant des miliers d’années, la sociétés humaines étaient dirigés par des écologistes religieux ????
        Le bio n’est pas plus sûr que le reste. Vive les poisons ?


      • Alain 23 septembre 18:45

        @joletaxi
        Bref, t’es un paysan qui doit pas beaucoup se salir. Moi, le bobo des villes, artisan, je pense que j’ai les mains plus sales que toi. j’ai pas le temps de faire les marches pour le climat. Je touche pas de subventions européenne, alors je bosse et je me salis les mains.


      • joletaxi 23 septembre 18:54

        @Alain

        ah bon, il y en a donc un qui bosse dans les intervenants de Gogoravox ?
        félicitations

        bon, j’suis pas paysan, mais je les respecte, et je les comprends, dans mon coin, le « paysan » voisin a environs 250 têtes de bétail, toutes en prairie, et il fait généralement assez de foin pour l’hiver, à vous lire cela doit être un extraterrestre, faut dire j’ai jamais regardé combien il a de doigts


      • Attila Attila 23 septembre 19:06

        @Alain
        « Ca veut dire que pendant des miliers d’années, la sociétés humaines étaient dirigés par des écologistes religieux ???? »
        Ça veut rien dire votre charabia.

        .


      • alinea alinea 23 septembre 19:21

        @Attila
        et lui c’est un con, sans doute :
        https://www.youtube.com/watch?v=K7wbDr_P8NU


      • Alain 23 septembre 19:38

        @joletaxi
        Oui, c’est un paysan, il a 250 têtes sur 1 hectare ?Plus ? Combien ? nourries à quoi ? Juste à l’herbe ? En fait, tu t’y connais pas plus que moi si je comprends bien....


      • joletaxi 23 septembre 23:28

        @Alain

        oui, mais moi, je ne me permets pas de porter des accusations mensongères,ni de vouloir imposer mes convictions

        c’est ce qui m’avait séduit dans le coin, des vallons, des forets, et les vaches en prairie toute l’année,la Suisse quoi.
        enfin après je me suis aperçu de mon erreur, c’était plein de français.....


      • joletaxi 23 septembre 23:30

        @alinea

        non, un malin
        les cons ce sont ceux qui y croient


      • alinea alinea 23 septembre 23:51

        on a intérêt à la fermer des fois, vous le saviez ?

        le science n’a aucune valeur à vos yeux ?


      • joletaxi 23 septembre 23:57

        @alinea

        vous en appelez à la sciences ?

        reprenez vous, vous délirez ma parole


      • pemile pemile 24 septembre 00:02

        @joletaxi « vous en appelez à la sciences ? »

        Oui, donnez nous des chiffres de la population d’insectes et d’oiseaux sur les 50 dernières années, vu que vous affirmez que ça pullule comme jamais ?


      • Ouam Ouam 24 septembre 00:05

        @pemile
        Pourquoi tu ne donne pas les tiens ? et que tu etaye avec des chiffres.
         
        T’est un vrai clochbif toi (cad ..un-con-pétant) t’est toujours en train de quémander


      • pemile pemile 24 septembre 00:14

        @Ouam « T’est un vrai clochbif toi (cad ..un-con-pétant) »

        Rhhooo, le morbac qui nous vend des guerres civiles va aussi nous vendre des pesticides ? smiley


      • Ouam Ouam 24 septembre 00:30

        @pemile
        J’ai rien a vendre contrairement a toi smiley
        J’eleve pas non plus de poneys pour recalés,
        ni touche qq chose de cet etat, par contre je casque bcp....

        Ps et arrette de projeter, le morback c’est toi qui est accroché a tt le monde ici, a passer ton temps a vivre sur le dos des autres, a demander tel truc ou tel machin, tu ne produis rien.

        N’essaye pas de dire l’inverse, j’ai posté chez moderatus la de suite l’interview recente de kako napupko qui est introuvable (ou difficile pas trouvé l’autre jour) sur Fr info
        Je t’invite à l’écouter si tu comprends ce qu’il t’explique, mais c’est pas gagné.

        Qd auxs pseudos écolos de ton espece, qui sonts contre le nucleaire et qui de l’autre sonts pour les centrales a la lignite (cf l’allemagne)
        ben j’avoue que je me marre bien...

        Les memes qui tapent sur bolsonaro mais qui bizzarrement zappent l’indonésie...
        Je me remarre une nouvelle fois...

        Les memes encore qui parlent d’acceuillir le reste de la planete qui se reproduis comme des lapins et ensuite nous cause pesticide et biodiversité...
         
        Ecoute le podcast que j’ai mis a dispo de tous ceuxs voulant l’ecouter, la population de l’Afrique DOUBLE tous les 25 ans(*), alors on s’en branle, autant en profiter un max, tout saloper un max , parce que a 15 millards ou a 20 ca sera foutu...et ce quoi qu’on fasse et mette en oeuvre si on ne veut pas drastiquement prendre le pb a la racine
        Sauf a nier les evolutions des especes dans leur biotop (et l’humain est un animal ,n’en déplaise à certains égocentristes)
         
        Dansons donc sur le titanic tant que l’orchestre joue !
         
        (*) et il n’y a pas qu’euxs


      • pemile pemile 24 septembre 00:38

        @Ouam « ni touche qq chose de cet etat, par contre je casque bcp »

        T’es pitoyable et comme d’hab, tu pars dans une grande soupe de confusion dès qu’on gratte smiley

        Tu me fais perdre mon temps, a tchao


      • Ouam Ouam 24 septembre 00:48

        @pemile
        Ouais casse toi ca nous fera des vacances


      • Cadoudal Cadoudal 24 septembre 00:56

        @Ouam
        Vas y mollo Ouam...

        Tu risque de perdre ton voisin de chambrée pour de bon...


      • Ouam Ouam 24 septembre 01:05

        @Cadoudal
        "Vas y mollo Ouam...

        Tu risque de perdre ton voisin de chambrée pour de bon.."

         

        T’a vu hein , c’est ki l’patron  ?... smiley

        Meme lorsque je lache la boutique pendant un mois ou plus,
        j’te remet de l’ordre dans l’écurie derechef smiley
        Nan meêh sans blague (rire)


      • Ouam Ouam 24 septembre 01:17

        @pemile

        @Attila "Le bio est à l’écologie ce que le cacher est au judaïsme et le halal à l’islam : une nourriture produite conformément à des dogmes religieux. On y croit ou pas."

        On cherche de la main d’oeuvre pour l’épandage de pesticides, vous postulez ?

         
        Ca c’est pour demain, tu notera que je te caline tendrement...
         
        https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/les-arnaques-du-bio_498772.html
         
        Si tu pouvais de temps en temps, arreter de prendre les intelocuteurs pour des cons.
        Lache l’affaire tu ne sait pas faire, c’est un artque de prendre le choux.
         
        Regles a suivre :
        Ne pas se définir expert en tout ; sinon tu passe pour un pemile.
         
        Avant de contester un intervenant, prendre au moins le temps de s« informer un »chouilla« (voir ci dessus le lien)

        Ne pas etre sur tous les sujet, personne ne peut tout maitriser (et heureusement)

        Reconnaitre ses (nombreuses) aneries

        Avoir un peu d’humour

        Suite du cours plus tard...sinon tu va etre »débordé"
         
        Note : Cadoudal, tu notera que je prends soin du matériel ^^


      • Cadoudal Cadoudal 24 septembre 01:23

        @Ouam
        T’a vu hein , c’est ki l’patron  ?... 

        Moi je l’aime bien Pemile, c’est pas le plus mauvais cheval du patelin...

        Jusqu’à présent on s’est toujours cordialement engueulé...


      • Ouam Ouam 24 septembre 01:45

        @Cadoudal
        Itou, c’est mon ennemi favori smiley
        mais bon parfois il est trop relou....


      • Cadoudal Cadoudal 24 septembre 02:09

        @Ouam
        Ouais, j’aime bien quand il est en binôme avec le Simplet à essayé de me prendre pour une buse...

        Il se prenne parfois de sacrés vestes et ça les fait marrer...

        De braves gars un peu limités...lol...


      • Goldored 24 septembre 08:02

        @alinea
        Sans compter les fongicides à la con qui bloquent les systèmes respiratoires de tout ce qui vit (oiseaux, insectes, mammifères..., nous compris).


      • eau-pression eau-pression 24 septembre 08:33

        @Ouam
        A l’attention de jo le taxon, tu devrais rajouter

        respecter l’avis des femmes, aussi extra-terrestre soit-il


      • joletaxi 23 septembre 18:49

        @Alain

        c’est triste hein.
        comme on regrette ce temps béni, "j’suis qu’un pov paysan...)

        nostalgie, nostalgie....

        et les marins pêcheurs ,à la voile, sur les bancs de terre neuve ?ça c’était le bon temps

        et ces plaisanciers qui allient à la voile chercher du guano ...hein, déjà des intrants ?


      • Alain 23 septembre 19:39

        @joletaxi
        Mais oui, bien sûr, la pêche électrique c’est le progrès. 


      • chantecler chantecler 24 septembre 06:20

        @joletaxi
        Le guano était un engrais naturel .
        Et les navires à vapeur , à partir de la fin de la guerre 14/18 qui a été funeste pour les gros voiliers coulés par les sous marins , ont pris le relai pour acheminer ces engrais .
        Rien à voir avec les pesticides qui mettent en danger la vie sur terre .( terre, alimentation, eau).
        En ce qui me concerne je considère qu’il s’agit ni plus ni moins que d’empoisonnement , d’un crime majeur , liés à et perpétré par la puissance des multinationales de la chimie .
        Et j’en veux à ces agriculteurs qui ont été fanatisés .
        Honte à la FNSEA complice .
        Mais c’est comme tous les gros scandales de la santé publique (amiante , médiator) .
        Il faudra des années pour stopper la catastrophe , pour faire un bilan.
        Et les coupables en seront exonérés puisque l’état a laissé faire, voire favorisé .


      • joletaxi 24 septembre 09:32

        @chantecler
        on se calme... , je parlais d’intrants, vous savez ,ces machins inutiles selon le bréviaire vert

        concernant le glyphosate, la filière bio a fait plus de morts ces dernières années que ce produit en 50 ans, mais à partir du moment où la réalité des faits ne doit pas intervenir, ....
        et encore une fois, le paysan n’est pas un demeuré, s’il utilise des produits(bio compatibles ou pas) il y a une raison simple, il ne veut pas perdre sa récolte.

        mais le petit jardinier, sur sa parcelle de 20 m/2 lui, il sait comment faire non ?

        jamais depuis l’aube de l’agriculture, nous n’avons connu une telle sécurité alimentaire , tant point de vus sanitaire, que quanttité
        cela est insupportable pour le coco vert, fin de la discussion

        et il n’y a jamais eu aucun problème sanitaire avec le DDT, mais des millions de mort du fait de son abandon, encore une grande avancée verte


      • Fergus Fergus 23 septembre 20:21

        Bonsoir, Victor

        « Ce qu’ils veulent, les membres de la Fédération National des Syndicats d’Empoisonneurs Agréés, c’est surtout qu’on ne « trouve pas d’alternatives » pour pouvoir continuer leur fructueuse collaboration avec Monsanto et autres ! »

        Excellent résumé ! Et les petits agriculteurs de la FNSEA qui emboîtent le pas des gros pollueurs de la FNSEA en se faisant leurs complices se trompent de combat. Cela fait très longtemps que la Confédération paysanne a montré qu’il existe d’autres voies, respectueuses des sols et des gens qui habitent les terroirs !


        • joletaxi 24 septembre 00:06

          @Fergus

          c’est un complot

          l’usage des pesticides et intrants était et est inutile, on veut des coquelicots bon sang.

          ce sont les agents de Monsanto qui ,la nuit, venaient obliger les paysans à acheter leurs poisons,
          Heureusement, cela va changer

          faudra revoir la loi sur les retraites, parce que du coup, tout le monde va vivre jusqu’à 120 ans ?


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 septembre 09:48

          @joletaxi
          La solution c’est de sortir de l’ UE et de réorienter la PAC vers une agriculture bio et familiale.

          Le glyphosate n’est pas le seul concerné par les épandages, il y a les fongicides et les pesticides, qui eux, impactent directement les insectes.

          Le problème n’est pas lié à la FNSEA directement, c’est la conséquence de la définition de la PAC telle qu’elle est conçue dans les Traités européens depuis le Traité de Rome. La PAC, comme l’ UE, a été faite pour de grandes entreprises industrielles.

          Il s’agit d’une conception agro industrielle productiviste, centrée sur la quantité, avec beaucoup d’intrants, beaucoup de technologies, et le moins possible de travail humain. Les aides de la PAC ne sont pas liées à la qualité, mais à la quantité produite.

          Pour arriver à ce résultat, les agriculteurs, conseillés par la FNSEA et le Crédit agricole, se sont endettés jusqu’aux oreilles. Ils doivent produire de plus en plus pour rembourser leurs crédits, et dès que les prix chutent, ils font faillite.

          De plus, en France, les normes et les salaires sont supérieurs à la plupart des pays européens, mais aussi du monde. Tout cela fait disparaître les exploitations familiales au bénéfice des grosses exploitations, que défend évidemment la FNSEA.


        • Attila Attila 24 septembre 12:03

          .@Fifi Brind_acier
          Le bio n’est pas plus sûr que le reste.
          Le bio est à l’écologie ce que le cacher est au judaïsme et le halal à l’islam : une nourriture produite conformément à des dogmes religieux.
          On y croit ou pas.
          Puisque c’est une question de croyance, on ne peut pas l’imposer à tous dans un État laïc et démocratique.
          .
          Entre l’exploitation familiale de mes grand-parents et la ferme des mille vaches, nous devons trouver un compromis parce que il y a :
          d’un côté un augmentation de la population qu’il faut bien nourrir,
          de l’autre côté une diminution des surfaces cultivable car il faut bien que tout le monde se loge.
          Donc, un État responsable est obligé de tenir compte de cette réalité : on a besoin à la fois d’une agriculture performante et raisonnable en terme de santé publique.

          .


        • Attila Attila 24 septembre 12:07

          @Attila
          J’emploie le terme raisonnable car la préoccupation de ces fanatiques religieux que sont les écologistes, c’est la pureté.
          Ça nous rappelle les zeures les plus sombres de notre histoire.

          .


        • Croa Croa 24 septembre 13:41

          À joletaxi,
          Il y aura toujours des coquelicots. Il n’y a pas de soucis, elle est coriace cette plante là.
          Par contre des bleuets c’est moins sûr.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 septembre 18:55

          @Attila
          Il existe en Inde une région entièrement reconvertie au bio. On ne pourra pas arriver à une autosuffisance alimentaire avec des sols morts, qui nécessitent toujours plus d’intrants.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 septembre 19:02

          @Fifi Brind_acier

          Liberez Fifi ! Liberez Fifi ! Fifi est une esclave de la secte , obligée d’être 18 h par jour sur le net ! Liberons Fifi !


        • Attila Attila 24 septembre 20:02

          @Fifi Brind_acier
          "Le bio c’est plus cher pour de bonnes raisons, même si les études scientifiques montrent que ça ne gagne rien en sécurité alimentaire (et la dernière que j’ai vu défend que c’est même plus dangereux, elle trouve plus de mycotoxines dans le bio vu la réduction des traitements, or une série d’étude montre un lien entre la présence de mycotoxines dans l’alimentation et le cancer du foie).
          Lien : jmdesp 27 février 2018 à 11:45
          .
          Notez que je ne demande pas l’interdiction du bio pour cause de mycotoxines et de risque de cancer du foie.

          .


        • Kapimo Kapimo 24 septembre 00:34

          Il n’y a pas que les gros paysans qui utilisent du glyphosate, il y a aussi des paysans avec moins de 100 ha. Et ceux-là, qui vivent moyennement bien, n’ont pas aujourd’hui de solution économique pour faire vivre leur exploitation si on leur retire en faisant considérablement baisser leurs rendements.

          En cas d’interdiction, il y aura donc accélération des faillites paysannes et de l’augmentation de la taille des exploitations. Ca tombe bien, c’est ce que souhaite le système néo-libéral qui veut faire disparaitre progressivement les petits business encore un peu indépendants.

          Une fois les petites exploitations liquidées, et sous la pression du business agro consolidé et multinationalisé, on ré-autorisera le glyphosate.


          • pemile pemile 24 septembre 00:45

            @Kapimo « Il n’y a pas que les gros paysans qui utilisent du glyphosate, il y a aussi des paysans avec moins de 100 ha. »

            Dans mon coin, les petites exploitations de vaches laitières ne l’utilisent pas pour leurs cultures, mais pour désherber les kilomètres de fils électriques délimitant les parcelles et les bords de chemins, là, le faire en manuel ou en mécanique, c’est pas évident.


          • Kapimo Kapimo 24 septembre 02:11

            @pemile

            Je ne connais pas assez bien le sujet pour être en mesure de déterminer quels usages doivent être mieux régulés voire interdits mais je sais une chose : le système néo-libéral passe son temps à agiter des chiffons rouges relayés dans les médias, avec mobilisation progressive d’un camp du bien plus ou moins circonstanciel, et prise de décision (impots, lois, interdiction etc...) qui génère des effets secondaires lesquels effets sont le véritable objectif du système.

            Et je sais que le système est en train de mettre à mort l’agriculture familiale, pour que l’ensemble de la chaine alimentaire soit sous la coupe des grosses structures soumises au néo-libéralisme (c’est à dire à l’opposé de l’intérêt général).


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 septembre 09:55

            @Kapimo
            Merci pour vos commentaires, en effet les écolos ne savent pas lire les Traités européens, ils s’ingénient à regarder le doigt quand on leur montre la lune !

            Tout ce qu’ils réussissent à faire c’est à diviser les Français en les dressant contre les agriculteurs, sans faire la différence entre les agricultures familiales et les industriels de la malbouffe, qui trustent les financements de la PAC.

            80% de la PAC va à 10% ou 20% des agriculteurs, dont la Reine d’Angleterre et le Prince de Monaco. Tous les autres se partagent ce qui reste.



            • Goldored 24 septembre 08:04

              @Spartacus
              Mange tes pesticides et tes fongicides, mange !



            • Spartacus Spartacus 24 septembre 11:32

              @samuel
              C’est toujours a peu près le même principe mental des gauchistes
              Les gauchistes quand tu met leurs arguments en face des faits, ils s’attaquent a la personne avec de la diabolisation totalement fictive.
              Un peu comme toi et tes posts sur Agoravox

              Elle a répondu a ces accusations débiles de journalistes fanatiques ecolo-fascistes.

              Il n’en reste pas moins que les vidéos sont pertinentes et apprendrons bien des choses à ceux qui se font manipuler par le terrorisme ecolo-fasciste.


            • samuel 24 septembre 11:46

              @Spartacus

              Libération, le journal écolo gauchiste qui appartient à 50% à Patrick Drahi smiley smiley

              C’est pas ce que vous appellez - lorsque ça concerne la sphère publique- du CLIENTELISME ! Argent contre propagande ou argent contre vote, même combat.


            • samuel 24 septembre 11:52

              @Spartacus

              Elle a répondu a ces accusations débiles de journalistes fanatiques ecolo-fascistes.

              Ah, elle a répondu. C’est bien... Mais est-ce qu’elle a intenté un procès en diffamation contre les journalistes qui ont sali son image avec leur sale mentalité de gauchiasse ?

              Parce que si ils ont menti, elle peut gagner des sous au tribunal et laver son honneur.

              Dans le cas contraire, je pense qu’elle se contentera de nier. 

              On me dit que c’est ce qu’elle a déjà fait smiley smiley


            • Alain 24 septembre 19:54

              @Spartacus
              Ce sacré Spartacus. Qui disait l’autre jour que les pesticides étaient bons pour la santé. Sacré Spartacus. On t’aime bien quand même.
              Il parait même que les populations d’abeilles sont en hausse grâce à Spartacus. Quel faiseur de miracle, cet esclave affranchi. 3 vidéos Youtube et la vérité est rétablie. Vu que sur Youtube, y’a plein de vidéos super bien faites qui montrent (preuves à l’appui) que nous sommes dirigées par des reptiles.....
              Bon, tu lui balances les chiffres qui disent le contraire de sa vérité (comme par exemple des chiffres de Santé-Canada, organisme d’Etat sur les abeilles en amérique du nord). Et hop, t’es juste un méchant écolo qui connait rien à la campagne (y’a que lui qui la connait.... alors....).
              Vas-y Spartacus. Pace, pace mio dio
              https://www.youtube.com/watch?v=J-pDkf4Ybzw


            • the clone the clone 24 septembre 03:58

              La résistance organisée financée pas les lobbies et les politiques dépendants de leur oseille ....


              • nono le simplet nono le simplet 24 septembre 08:20

                les agriculteurs ont tous un potager et n’y mettent aucun des produits qu’ils mettent dans leurs champs ... étonnant, non ? smiley


                • exol 24 septembre 08:49

                  @nono le simplet
                  Exact Nono , à Nice dans la plaine du var avant que les bétonneurs ne construisent toutes les grandes surfaces , il y avait des maraichers , mais eux n’en bouffaient pas de leurs légumes à la vente , autour de leurs habitations se trouvait leurs potager personnel.


                • nono le simplet nono le simplet 24 septembre 09:05

                  @exol
                  y sont pas cons ... y vendent de la merde mais ils le savent ... la merde c’est pour ces cons de citadins  smiley


                • Croa Croa 24 septembre 13:53

                  À nono le simplet,
                  C’est normal. Ils font juste ça pour répondre au « marché » car le citadin aime fruits et légumes calibrés et sans le moindre défaut, « clean » comme on dit car le « clean » rassure même si c’est plein de produits chimiques (mais invisibles).
                  Les campagnards savent que lorsque un légume ou un fruit est habité c’est signe qu’il est bon mais allez expliquer ça à un citadin !


                • joletaxi 24 septembre 14:03

                  @Croa

                  oui, un légumes ou un fruit, quand il est « attaqué » secrète immédiatement des pesticides, avec des molécules vraiment dangereuses
                  ainsi j’ai appris dernièrement que la pelure de pomme de terre pouvait contenir des alcaloides dangereux pour la sante, et qu’il fallait éviter de trop en consommer

                  et en plus, les pesticides naturellement secrètés par les plantes, sont à large spectre, non ciblés.
                  99 % des pesticides retrouvés dans notre panier de la ménagère sont naturels, avec des cancérigènes certains.. mais naturels, donc .. conformes Gaia compatibles

                  ouf, j’ai eu peur là


                • pemile pemile 24 septembre 14:24

                  @joletaxi "ainsi j’ai appris dernièrement que la pelure de pomme de terre pouvait contenir des alcaloides dangereux pour la sante"

                  Z’avez quel âge ?


                • oncle archibald 24 septembre 17:04

                  @Croa ; « lorsque un légume ou un fruit est habité c’est signe qu’il est bon »

                  Et c’est ce que je dis à mes petits enfants effarés quand ils trouvent un ver bien dodu dans une poire du jardin : tu peux y aller sans crainte, ce sont des protéines sans OGM !


                • nono le simplet nono le simplet 25 septembre 07:45

                  @pemile
                  Z’avez quel âge ?

                  l’âge je sais pas mais le niveau intellectuel de Spartacus, là c’est sûr smiley


                • Loatse Loatse 24 septembre 10:12

                  bon, ca faisait tout de même quelques millénaires que l’humain bouffait du bio... oui du BIO, de la pomme avec souvent un ver (oh horreur s’écria madame michu soudain), du fruit pas calibré (oui, ce n’est pas esthétique sur les étalages, le petit légume qui cotoie le gros) du pain noir (avé l’écorce, le germe toussa) sans ajout de gluten...

                  Des villes ont été construites par des ouvriers qui après avoir ingurgité leur soupe a en guise en petit dej’, se nourrissaient le midi d’un gros morceau de ce pain nourrissant arrosé d’un filet d’huile, avec une gousse d’ail ou un oignon.

                  Puis tout le monde s’est mis à vouloir « manger son pain blanc », l’Emile dans sa ferme aussi qui, après avoir échangé son buffet de cuisine et sa table en chêne massif contre du formica pour faire moderne (et puis un coup d’éponge et hop c’est propre lui répétait midi matin et soir la Jacqueline  !), s’endetta pour acheter son propre tracteur (finit l’échange tracteur-coup de main sur le champs des voisins oui, fini aussi le déjeuner sur l’herbe sur le coup de midi ou on rigolait bien tous ensemble tout de même), des trayeuses electriques, des hangars à poules, l’écran géant, l’ordi, le smartphone et pourquoi pas les vacances à la mer.. y’a pas de raison !

                  Aussi quand passèrent les commerciaux vendeurs de poudre miracle qui allait lui augmenter son rendement de céréales à l’hectare, il n’hésita pas... Y’a pas de raison que l’Antoine puisse s’acheter une 4L  quand il en est comme un pauvre bougre à devoir aller en ville avec sa vieille traction s’était il dit....

                  du glypho quoi ? allons, allons toujours les grands mots ! « c’est pas bon pour la santé ??? » bin depuis le temps qu’on en utilise devrait plus rester grande monde en gambe dans ce pays..

                  tout ca c’est des bêtises, des trucs d’écolo...

                  Qu’est ce que tu dis, Jacqueline ?... c’est mardi qu’on l’enterre, l’Antoine.... Ah c’est pas de chance pauvre gars, déjà que son fils ca va bien pas fort...


                  • oncle archibald 24 septembre 17:00

                    @Loatse : déjà que son fils ça va bien pas fort...

                    Il ferme plus l’œil de la nuit quand la veille il a regardé ses relevés de banque.

                    Pourtant le marchand de matériel agricole lui avait bien dit qu’il allait s’en sortir avec la nouvelle rampe d’épandage de 18m de largeur et Crédit Agricole lui avait prêtè sans rechigner le fric nécessaire pour l’acheter. 

                    Pourvu qu’il fasse pas comme l’Emile la semaine dernière. Tu sais bien, Emile, de la ferme à coté, qu’on a retrouvé pendu au petit matin sous la charpente de l’étable ....


                  • stef 29 septembre 13:43

                    Là encore une belle contradiction de Chirac qui aura défendu toute sa vie une agriculture productiviste qui empoisonne les gens et après certains l’ont cru écolo ! ! !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès