• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pétition contre la guerre au Mali

Pétition contre la guerre au Mali

Une des pires choses qui puisse arriver à un être humain, c’est la perte de sens, le sentiment que tout devient incohérent au point d’en être incompréhensible. Quand la « dissonance cognitive » se généralise, quand le monde dans lequel nous vivons devient inacceptable, quand la sensation de perte de contrôle se fait permanente, la tentation du retrait sur soi est grande et peut aller jusqu’à des formes dépressives.

Or il me semble justement que nous vivons dans un monde qui devient de plus en plus clairement incompréhensible en dépit de la bonne soupe technoscience, consumérisme et air de la Marquise qu’on nous sert à longueur de temps sur les médias.

Rien de nouveau sous le soleil me direz-vous ! Certes, nous savons avec René Girard que le mensonge est à la base des civilisations humaines et, à l’évidence, il n’a fait que s’accroître au cours de leur développement. Tout se passe donc comme si, chaque année, il y avait de plus en plus de mensonges. On aurait presque pu s’y habituer, mais cette année, on dirait que les mensonges de l’an prochain sont déjà là... Autrement dit, ça suffit : ya basta !

Alors la question est, bien sûr : peut-on lutter ? Comment lutter ?

La première chose à faire, cela va de soi, c’est de s’informer, de prendre connaissance et conscience de tous les mensonges sur lesquels les puissants se sont accordés et qui font l’Histoire, celle qu’on nous enseigne. [1]

Mais nous le savons bien, la connaissance ne suffit pas, elle n’est rien sans l’action. Alors la question devient : que peuvent faire les hommes pour changer le cours des choses, avant qu’il ne soit trop tard ?

J’avoue n’en avoir à présent aucune idée. Ce qui veut dire que les moyens d’action à notre disposition ne me semblent porteurs d’aucun espoir. Les Indignés, les Occupy Wall Street, les Anonymous ont fait long feu. C’est du passé. Les peuples pris à la gorge sous la botte de la finance internationale ne bougeront pas car rester un travailleur pauvre et endetté[2] même ad vitam aeternam vaut toujours mieux que de devenir un révolutionnaire emprisonné pour dettes ou un fuyard abattu par un drone.

C’est dans ce contexte que se pose la question de l’attitude à avoir vis-à-vis de la guerre au Mali dans laquelle la France s’est lancée.

On pourrait s’en foutre et attendre que ça passe, comme la guerre en Afghanistan, en se racontant que ce sont des soldats professionnels qui sont envoyés là-bas.

Sauf que la guerre en Afghanistan avait au moins eu un prétexte crédible sur le moment : la guerre au terrorisme, après le 11 septembre, cela avait encore une certaine gueule.

Mais maintenant, douze après, alors que nous sommes une large majorité à savoir que tout n’était alors que mensonges sur mensonges, comment accepter que Normal 1er ose nous parler comme Bush fils d’une « guerre au terrorisme » et de « détruire  » les djihadistes ici alors que là-bas ils sont nos amis et nous les finançons ? Comment ce moins que rien (pour qui j’ai voté afin de chasser l’autre et je suis bien content qu’on l’ait viré, j’assume), comment ce bloc de gélatine sucrée a-t-il l’audace de prendre à ce point les français pour des cons ? Ça ne vous donne pas la nausée ?

Vous sentez ma colère n’est-ce pas ? Elle n’est pas bonne conseillère, à ce qu’on dit, mais c’est quand même elle qui m’a portée à l’action. Et c’est ce dont je veux vous parler.

Encore une fois, je n’ai pas de solution et je ne dis donc pas qu’une pétition est une solution. Mais je pense que se donner le moyen de dire que l’on est pas dupe de la propagande des médias alignés, que l’on ne croit pas à la légitimité de la guerre au Mali, c’est s’opposer, même minimalement, aux avancées des puissances mensongères qui mènent la danse dans le monde financier, économique et politique.

Il suffit parfois de peu de choses. Nul ne sait jusqu’où peut aller une parole de vérité. Dans la fable de l’Empereur Nu, il a suffi du cri d’un enfant pour que les yeux de la foule s’ouvrent.

Concernant le Mali, il me semble que ce cri a été lancé le 17 janvier dernier par le député belge Laurent Louis qui s’est opposé au soutien de son pays à l’intervention guerrière de la France.

Voici, en dix points ce que j’en ai retenu (avec mes commentaires) :

  1. Depuis une bonne décennie, les guerres préventives au nom de la démocratie et de la lutte contre le terrorisme ont violé le droit international (ce sont des crimes de guerre depuis Nuremberg)
  2. La plupart des changements de régime soutenus par l’Occident ont amené au pouvoir des islamistes qui ont instauré la charia (songeons par exemple à la Libye)
  3. Les pays occidentaux (France et CIA en tête) soutiennent les terroristes djihadistes en Syrie
  4. Comment croire que ces rebelles islamistes soient nos ennemis au Mali ?
  5. La demande écrite d’un président malien illégitime car issu d’un récent coup d’état peut-elle suffire ?
  6. Cette intervention guerrière n’est-elle pas ce qui peut le mieux susciter une menace terroriste malienne sur le territoire national, menace inexistante il y a peu ?
  7. Est-ce que les visées anciennes du groupe Areva sur l’uranium malien ne seraient pas le principal motif de cette présence néocoloniale qui permettra une exploitation au meilleur prix pour... l’exploiteur ?
  8. Quid de l’or et des autres matières premières du Mali ? Les chinois nous feraient-ils si peur ?
  9. Comment Hollande ose-t-il dire qu’il veut « détruire » les terroristes ? Serait-il qu’il ne connaisse pas les conventions de Genève (ou feint-il de les ignorer pour poser virilement en guerrier farouche, comme son maître en la matière, G. W. Bush) ?
  10.  Ne serait-il pas temps de sortir de l’OTAN, de l’ONU et même d’une Europe en train de devenir bras armé des « puissances (financières) de ce monde » (suivez mon regard tourné vers la Bulgarie...) ?

Je vous propose d’écouter sa remarquable intervention ici ou de la lire . Ensuite, si vous le souhaitez, vous pourrez signer la pétition que j’ai lancée sur Avaaz. [3]

Bien qu’elle paraisse un misérable moyen bien incapable de changer quoi que ce soit, je vous invite à considérer le fait que dire simplement ce que l’on croit peut avoir un énorme impact, d’une part, sur les autres, par l’exemple donné, et d’autre part sur soi, car on peut conserver alors le sentiment de ne pas avoir été indifférent et d’avoir fait ce que l’on pouvait, aussi peu que ce soit.

Et comme disait ma sage grand-mère, quand on fait ce qu’on peut, on fait ce qu’on doit.



[1] A cette fin, je recommande les vidéos en ligne des historiens comme Henri Guillemin, Annie Lacroix-Riz, Marion Sigaud, Jacques Pauwels ou Paul-Eric Blanrue. Si vous ne l’avez déjà fait, cherchez, regardez, mais attention, ça décoiffe, dites adieu à vos illusions et naïfs idéaux de jeunesse...

[2] Voir ce bel article de Chris Hedges : « Breaking the Chains of Debt Peonage. »

[3] Alors oui, je sais, Avaaz fait partie des suspects. J’ai déjà écrit là-dessus. Mais même une pierre bancale peut servir d’appui au moment d’une traversée périlleuse. Il suffit juste de savoir à quoi s’en tenir

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.94/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • jaja jaja 7 février 2013 12:17
    Mieux qu’une simple pétition...

    A l’appel du NPA, de LO et d’Alternative Libertaire (premiers signataires)... 

    Contre la guerre impérialiste
    Rassemblement devant le siège d’AREVA, 33, rue de Lafayette, métro Le Peletier ou Notre-Dame-de-Lorette, le Samedi 9 février 2013 à 15H00.

    http://www.npa2009.org/content/rass...


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 février 2013 12:37

      C’est vrai qu’une pétition n’est pas complètemente satisfaisante.
      J’aurais préféré une cybermanifestation.
      Mais je ne connais pas de plateforme internet qui offre ça.

      Les rassemblements sur le pavé ne manquent pas de panache, mais je ne me rappelle la dernière fois qu’ils ont eu un impact sur les gouvernants.

      Vous vous en souvenez ?
      ça doit remonter au dernier millénaire.

      Actuellement avec les médias sous contrôle qui parlent de ce qu’il faut et ne parlent pas de ce qu’il ne faut pas, aucun risque que cela dérange le pouvoir.

      Ceci dit, je serais volontiers allé devant AREVA mais comme j’habite à 10.000 km, ça sera pour une autre fois... smiley


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 février 2013 02:45

      C’est vrai qu’une pétition n’est pas complètemente satisfaisante.
      J’aurais préféré une cybermanifestation.


      Je vois déjà le décompte des manifestants.

      158 945 octets selon les organisateurs
      64 789 selon la police...
      ^^

    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 03:58

      @ Mmarvinbear

      L’avantage de l’écrit, c’est qu’il est stable.
      Donc on peut compter à l’unité près.
      Et après, on peut recompter si on veut.

      Alors que le spectacle vivant de la manif est un spectacle éphémère, donc dès que c’est débandé, c’est parole contre parole et cause toujours...

      Pour moi, ya pas photo...


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 février 2013 12:52

      Pour moi, ya pas photo...


      Pour moi non plus.

      Franchement, tu te rends comptes de ce que tu écris ? La cybermanif ! Le cul calé au chaud devant ton ordi !

      C’est vraiment un acte citoyen ! Protester d’un clic sans sortir de chez soi !

      C’est quoi ensuite ? Le lancer de pavé numérique sur un gif de CRS ? Jouer à éviter les pixels de lacrymos sur écran ? 

      En cas d’émeute ou de révolution, la faire au joystick ou à la souris, sur Call of Duty 5 ou Medal of Honor 6 ???

      Putain, elle est belle cette génération de révolutionnaires en pantoufles ! 

      Sûr que si le Che voyait cela, il n’hésiterait pas à vous coller au poteau pour de bon !

    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 15:11

      si 1, 2,3 millions de personnes se rassemblent en quelques jours sur une pétition ça a de l’impact.
      Avaaz l’a bien montré.
      Ils sont suspects, mais ils ont de la réussite.

      Maintenant, regardez vos manifs viriles et même couillues si ça vous fait plaisir, regardez les bien, lucidement, avec honnêteté et dites moi quelle est la dernière qui a porté ses fruits ?

      J’ai posé la question à Jaja, il n’a pas répondu.
      je vous la pose et je suis sûr que vous n’aurez rien à répondre.
      Vous ne savez pas.

      Le pouvoir se fout de vos manifs sur le pavé
      Il fait le gros dos, mine de ne rien voir et deux jours plus tard, personne ne s’en rappelle.
      C’est normal, on va parler de la guerre, c’est plus sérieux tout de même.
      Les manifs dans la rue, depuis les échecs de 2003 (retraites, Irak), c’est fini.

      Allez Mmarvinbear, circulez, ya rien à voir !


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 février 2013 21:39

      Maintenant, regardez vos manifs viriles et même couillues si ça vous fait plaisir, regardez les bien, lucidement, avec honnêteté et dites moi quelle est la dernière qui a porté ses fruits ?


      Celle pour le mariage pour tous ?
      ^^

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 7 février 2013 13:15

      Tu es au courant que Laurent Louis est un malade mental ? Un abruti imbu de lui-même et avide de publicité, ce qui lui fait déclarer entre autre que


      - les tziganes sont tous des voleurs
      - accuse son premier ministre de pédophilie à mots couverts
      - montre de soi-disant photos d’ autopsies de filles mortes en pleine assemblée, affirmant que la Belgique abrite un gros groupe de pédophiles protégés par le gouvernement, se basant sur les affirmations d’un ancien député ( mort depuis ) condamné pour calomnies publique a ce sujet ?

      Beau soutien, en effet...

      • miha 7 février 2013 13:27

        Dès que quelqu’un dit certaines vérités, il se fait accuser de tout et son contraire (avec une préférence pour l’accusation de pro-FN, par exemple, en ce qui concerne la France).

        Est-ce parce que c’est vrai dans tous les cas ou est-ce pour décridibiliser ses dires ?

        Pour Laurent Louis, je ne sais pas, pour Etienne Chouard, par exemple, je sais qu’il n’est pas « facho », mais comme ses idées gagnent de plus en plus de terrain et que ça, ça doit en déranger plus d’un...


      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 février 2013 14:14

        euh, non, je ne suis pas au courant et surtout je ne vois pas le rapport dans la mesure où la force des idées ne vient pas de l’autorité morale de la personne qui l’énonce.

        Cette autorité morale pourra faire qu’on prêtera attention ou non aux idées, mais c’est par la justesse de ce qui est avancé qu’un discours « force le respect » comme on dit.

        Et en l’occurence, le discours de Laurent Louis me paraît au plus haut point respectable.

        Maintenant, qu’il ait eu des propos non politiquement corrects sur les Tziganes, c’est peut-être vrai, il resterait à voir quelle était son intention et ce qu’il a dit concrètement. Mais je ne fais pas dans la censure politique et, pour les raisons exposées précédemment, je n’hésite pas à citer Napoléon ou Hitler quand ce qu’ils disent est vrai.
        Le premier a dit que « L’histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d’accord » et cela mérite d’être entendu je crois. Le second a dit « A celui qui est victorieux, on ne demande pas s’il a dit la vérité ». Cela aussi mérite d’être entendu et compris.
        Alors pensez-bien que quoi qu’ait pu dire Laurent Louis sur les tziganes, je reste convaincu que son intervention mérite toute notre attention et peut légitimement nous inspirer.

        Concernant la question de la pédophilie et de l’éventuelle compromission des élites belges, il me semble bien que j’ai visionné quelque chose avec Laurent Louis et... il m’a paru très convaincant.

        Je le vois bien comme un franc tireur qui ne respecte pas les codes parce qu’il veut dire la vérité contre vents et marées. Bref, je pense que son combat est sincère et courageux.

        Le fait est que pour s’attaquer à la pédophilie des élites, il faut une bonne dose de courage car c’est tout système qu’il faut affronter et les coups peuvent venir de n’importe où :

        Interview des enfants de Pierre Roche


      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 février 2013 14:17

        @ miha

        Tout à fait d’accord.
        J’ignorais que Chouard avait pu se faire traiter de facho.
        Surement quelqu’un qui n’aura pas aimé sa coiffure mussolinienne smiley


      • lionel 7 février 2013 14:44

        Machin l’ours, 


        Nous savons qui vous êtes...

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 février 2013 02:43

        Nous savons qui vous êtes...


        Ce n’est pas un secret, moi aussi je sais qui je suis.

        ^^

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 février 2013 02:46

        Dès que quelqu’un dit certaines vérités, il se fait accuser de tout et son contraire (avec une préférence pour l’accusation de pro-FN, par exemple, en ce qui concerne la France).


        Tu sais que « affirmer » et « vérité » ne sont pas synonymes ?

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 février 2013 02:50

        euh, non, je ne suis pas au courant et surtout je ne vois pas le rapport dans la mesure où la force des idées ne vient pas de l’autorité morale de la personne qui l’énonce.


        Vrai, mais c’est quand même un bon indicateur de crédibilité que de voir si une thèse réunit un consensus plus ou moins large ou si seuls les dingues, les cons et les cinglés se mettent de son côté.

        C’est comme pour le 11/9 : outre le fait que sur le plan purement technique, la VO est inattaquable, les truthers ne sont de plus représentés que par des vendeurs de bouquins compulsifs, des retraités théorisant la venue de Jésus chez les Mayas et quelques aboyeurs radiophoniques plus ou moins médiatiques.

        Cela fait un peu léger je trouve.

      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 03:44

        @ Mmarvinbear

        « outre le fait que sur le plan purement technique, la VO est inattaquable »

        Là, ne pensez-vous pas qu’il faudrait revenir à ce que vous disiez si justement... :

        "c’est quand même un bon indicateur de crédibilité que de voir si une thèse réunit un consensus plus ou moins large ou si seuls les dingues, les cons et les cinglés se mettent de son côté.« 


        Combien de personnes »crédibles" pouvez-vous citer qui aient soutenu que la VO est inattaquable ? Même les opposants aux truthers reconnaissent qu’elle est fragile. J’ai peur que le consensus autour de cette thèse soit tout simplement inexistant...

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 février 2013 12:47

        Combien de personnes »crédibles" pouvez-vous citer qui aient soutenu que la VO est inattaquable ? Même les opposants aux truthers reconnaissent qu’elle est fragile. J’ai peur que le consensus autour de cette thèse soit tout simplement inexistant...


        Eh bien, nous avons ceux qui ont participé à la commission d’enquête déjà, mais comme pour vous ce sont forcément des violeurs nazis, je ne vais pas m’étendre sur le sujet.

        On peut parler aussi des scientifiques du NIST qui ont vu leurs calculs et leurs théories confirmées par les analyses sur les éléments matériels.

        On peut aussi remarquer que les opposants à la VO sont

        - très rares, quelques soient leurs domaines techniques respectifs. Majorité ne fait pas vérité mais le mouvement truther ne recrute plus de nouvelles têtes depuis longtemps. Les opposants sont tous de la première heure si je puis dire et ils n’ont réussi à convaincre personne ou presque. la raison en est qu’ils n’ont aucune thèse crédible à avancer et aucune preuve tangible à produire.

        - leurs leaders ont une propension incroyable à monnayer leurs apparitions, développant un grand merchandising autour du sujet. Si le crime profite à quelqu’un, c’est bien à eux.

        - Incapables de répondre à des questions simples mais qui sont fondamentales pour leurs thèses. Si vraiment le vol 93 avait abrité les passagers des trois autres avions avant d’être abattus, comment se fait-il que leurs corps aient été retrouvés sur les lieux des impacts et non uniquement en Pennsylvanie ? Si un missile a vraiment touché le Pentagone au lieu de l’avion, pourquoi a t-on retrouvé TOUS les corps (ou les morceaux...) des passagers censés se trouver dans le vol 77 ?

      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 14:48

        @ Mmarvinbear

        Vous fumez quoi ?

        Non, sérieux, ça m’intéresse. Quelque chose qui vous fait planer comme vous planez, ça vaut de l’or.

        Prenons juste le premier point : si vous vous renseignez vous découvrirez que même des membres (le président ?) de la commission à l’origine du rapport ont reconnu qu’on ne leur a pas dit la vérité et qu’ils n’ont pas dit la vérité. Ce rapport est de la désinformation validée en tant que telle par les auteurs.
        Qu’est-ce que vous voulez de mieux ?


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 février 2013 21:38

         si vous vous renseignez vous découvrirez que même des membres (le président ?) de la commission à l’origine du rapport ont reconnu qu’on ne leur a pas dit la vérité et qu’ils n’ont pas dit la vérité. Ce rapport est de la désinformation validée en tant que telle par les auteurs.
        Qu’est-ce que vous voulez de mieux ?


        Par le plus grand des hasards, ce sont exactement les mêmes qui ont sorti un bouquin sur le sujet !

        Ils avaient donc intérêt à sortir des formules chocs pour attirer l’attention des médias pour booster les ventes.

      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 11 février 2013 01:46

        le lien ne fonctionne plus, voir ici :

        http://www.youtube.com/watch?v=Xl_wI4HTVIA


      • miha 7 février 2013 13:22

        Toutes les guerres font l’objet de propagande, il faut bien en être conscient.

        http://globalpresse.wordpress.com/2013/02/02/principes-elementaires-de-propagande-de-guerre/


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 février 2013 14:29

          @ miha

          Merci pour cette excellente analyse qui revient sur les travaux de Arthur Ponsonby dont une citation introduit cet article.

          Je ne sais pas s’il est valable pour Hollande mais je ne résiste pas au plaisir de citer ce passage :

          "« Arthur Ponsonby avait déjà remarqué que les hommes d’État de tous les pays, avant de déclarer la guerre ou au moment même de cette déclaration, assuraient toujours solennellement en préliminaire qu’ils ne voulaient pas la guerre . »


        • Tall 7 février 2013 14:14

          Bonne idée ça !

          Je viens justement de signer celle contre la guerre au Vietnam.
          Il n’est jamais trop tard pour bien faire

          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 février 2013 14:18

            Ah ça, je sens que c’est de l’humour.
            Mais j’aime bien la sage conclusion


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 février 2013 15:00

            Comme personne n’y fait référence, je me dis que ça n’est peut-être pas si grave, mais je dois faire un mea culpa.

            A la relecture, je trouve que j’ai un passage assez brutal à l’égard de la personne de Hollande et je regrette de m’être laissé emporter par la colère qui m’animait en écrivant ce papier.
            Colère que le ton vif de l’intervention de Laurent Louis a contribué à renforcer.

            En général j’arrive à repérer mes excès avant d’envoyer, mais là j’ai voulu soumettre rapidement et j’ai manqué de recul.

            C’est d’autant plus regrettable que ça affaiblit mon propos. C’est vrai que le ton « conversation de bar » peut être sympa et adapté par moment, mais je crois l’affaire présente bien trop sérieuse et je trouve dommage de m’être ainsi laissé aller.

            Mais bon, c’est en forgeant qu’on devient forgeron. J’essaierai de faire mieux la prochaine fois smiley


            • Gollum Gollum 7 février 2013 17:28

              Comme personne n’y fait référence, je me dis que ça n’est peut-être pas si grave, mais je dois faire un mea culpa.


              Hum amusant j’ai failli mettre le doigt là-dessus pour la bonne raison que vous êtes un des rares ici à ne pas pratiquer l’injure et le dénigrement.. Je me suis alors dit voilà ti pas Salvador d’habitude si correct qui commence à faire comme beaucoup d’autres.. Quel dommage !

              C’est comme cela que petit à petit on crée un climat qui n’est pas forcément très sain.

              Sinon en ce qui concerne votre interrogation :

              Alors la question est, bien sûr : peut-on lutter ? Comment lutter ?

              Non la question est : doit-on lutter ?

              Réponse : Qui veut abaisser quelqu’un doit d’abord le grandir. Qui veut affaiblir quelqu’un doit d’abord le renforcer. ... Telle est la vision subtile du monde.

              Lao Tseu chap 36 Tao Te King

              Ce qui va dans le même sens que Nietzsche : un arbre pourri qui veut tomber il ne faut pas le retenir mais le pousser..

              Je pense qu’il est trop tard pour agir au niveau collectif et qu’il vaut mieux se préparer pour l’après.. Laissons conformément à la suggestion de Lao Tseu les forces obscures révéler d’elles-même leur statut ontologique. Et alors le roi sera nu.
              Dire la vérité me semble suffisant. M’enfin chacun fait comme il le sent. smiley

            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 février 2013 18:01

              @ Gollum

              Je suis complètement d’accord. Dire la vérité a été, de tout temps, LA tâche par excellence.
              La pétition sert à ça.
              Elle sert à donner à chacun l’opportunité de déclarer sa conviction, dire ce qui n’est peut-être que sa vérité mais qui, dès lors qu’elle rencontre et se recoupe avec celle des autres, aide à la révélation et à la fin du mensonge.

              J’aime beaucoup la pensée taoiste qui est étrangement chrétienne parfois, notamment dans la citation que vous donnez (où je vois une inversion assez caractéristique).


            • asap 7 février 2013 15:25

              Couillus ces belges !


              Ça nous change de notre bande de veaux qui dodelinaient de la tête lors de l’agression de la Libye ou qui se pâment à la lecture des rapports de l’observatoire syrien de droits de l’homme pendant qu’on élimine du terroriste au Mali.

              Pour rappel, La France avait un gouvernement légitime (bien que discutable) en 1940 ; c’est un rebelle appuyé par l’étranger qui est venu la libérer de son occupation (un peu comme nous occupons de fait l’Afrique de l’Ouest depuis la décolonisation) . Dans le cas du Mali, c’est un putchiste non légitime qui a appelé la puissance tutélaire pour empêcher que les rebelles ne libèrent le pays. Ça nous met dans la situation de la Wehrmacht.

              Me demande si je vais pas faire comme Depardieu moi, les moyens en moins.

              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 février 2013 16:17

                @ asap

                Je considère le sujet comme top sérieux mais je l’avoue votre post m’a fait rire car il m’a complètement égaré.

                Je ne sais pas exactement ce que vous pensez, mais ce n’est pas grave. Ce que je retiens c’est que vous montrez avec pertinence l’importance de bien connaître le contexte avant de juger en terme d’extériorité/intériorité, collaboration/libération, etc.

                Ceci étant, bien sûr, cela ne change rien à ma position sur le Mali.


              • louphi 7 février 2013 15:36

                Luc-Laurent Salvador

                « « …Comment accepter que Normal 1er ose nous parler comme Bush fils d’une « guerre au terrorisme » et de « détruire » les djihadistes ici alors que là-bas ils sont nos amis et nous les finançons ? » »

                Pour clarifier la perplexité que votre question exprime, il suffit de se mettre dans la logique d’une puissance impérialiste. Alors çà devient simple à comprendre. En Libye comme en Syrie, les djihadistes salafistes, en combattant contre ces régimes, sont des alliés de fait des occidentaux voulant abattre les mêmes régimes. En Afrique, les mêmes djihadistes, en s’attaquant aux pays d’Afrique de l’Ouest, le Mali en l’occurrence, attaquent la France dans sa chasse gardée. C’est très simple à comprendre.

                Ce qui provoque votre perplexité, c’est peut-être l’incompréhension que le djihadisme n’est pas simplement un terrorisme épidermique comme peut l’être le terrorisme d’un tueur en série. Le jihadisme est le fer de lance de l’impérialisme mahométan oriental dont on ne parle pas. L’impérialisme mahométan ravage l’Afrique depuis les temps anciens, en alliance avec l’impérialisme judéo-chrétien occidental. Les deux impérialismes, judéo-mahométan et judéo-chrétien, forment l’impérialisme abrahamique. C’est de cette manière que se décline l’impérialisme en Afrique.

                La lutte contre l’impérialisme en Afrique est une lutte à la fois contre l’impérialisme judéo-chrétien occidental d’un côté, et contre l’impérialisme judéo-mahométan de l’autre côté. Voilà pourquoi les incantations pseudo anti-impérialistes comme celles de Lutte Ouvrière (LO) et du Nouveau Parti Anti Capitaliste (NPA), qui reposent sur une analyse bancale et borgne de l’impérialisme en Afrique, ne sont que de l’hypocrisie. 


                • jaja jaja 7 février 2013 15:49

                  Islamophobe raciste, homophobe, anti-trotskiste, anti-anarchiste, stalinien revendiqué, défenseur du Goulag, obsédé par les illuminatis et soutien de l’impérialisme français et du drapeau tricolore comme ses anciens maîtres à la Thorez Louphi vient de vous faire savoir qu’il ne manifestera pas samedi...

                  On s’en doutait non ?


                • louphi 7 février 2013 20:50

                  jaja 

                  « Islamophobe, raciste, homophobe, anti-trotskiste, anti-anarchiste, stalinien revendiqué, défenseur du Goulag, obsédé par les illuminatis…Louphi vient de vous faire savoir qu’il ne manifestera pas samedi… »

                  Quel intérêt de manifester avec les obséquieux de l’impérialisme mahométan, les flagorneurs des ILLUMINATI, l’avant-garde anarcho-trotskiste de la contre-révolution capitaliste ; les anarchistes de tous poils ; les idéologues de la contre-révolution capitaliste russe, ces « repris du Goulag » ? Aucun !

                  « …et soutien de l’impérialisme français et du drapeau tricolore comme ses anciens maîtres à la Thorez… »

                  Vous mentez par omission et calomniez, par ignorance peut-être, l’Internationale Communiste (COMINTERN) dont le PCF était membre avec Maurice Thorez comme Secrétaire Général. Vous faites comme si le PCF d’antan, en étant affilié au COMINTERN, était un Parti Communiste exemplaire. En tout cas, rien à voir avec le NPA, cette écurie anarchiste de la contre-révolution capitaliste. En réalité, le PCF a souvent été sur la sellette devant le COMINTERN comme on peut effectivement s’en rendre compte sur le lien ci-après (1).

                  En ce qui concerne l’opération Serval de l’impérialisme français au Mali, cette intervention doit faire émerger dans l’esprit des internationalistes véritables, la QUESTION NEGRE dans la lutte des peuples contre l’impérialisme. A ce propos, rappelons que le COMINTERN, en 1922, avait déjà diagnostiqué que « Le problème nègre est devenu une question vitale de la révolution mondiale. » (2).

                  Aujourd’hui encore et plus que jamais, ce diagnostic magistral du COMINTERN demeure d’actualité. En effet, les thèses et résolutions de l’Internationale Communiste, complétées par les travaux du grand savant historien et anthropologue africain le professeur CHEICK ANTA DIOP, sont d’une importance capitale pour envisager la solution de la QUESTION NEGRE.

                  - - - - - - - - - - - - - -
                  - - - - - - - - - - - - - -

                  (1)  Internationale Communiste : Lettre au Parti Communiste Français

                  (2) 4e Congrès Mondial de l’Internationale Communiste. Thèses sur la question Nègre.


                • Montagnais Montagnais 7 février 2013 17:29

                  Avec cette guéguerre - surtout au spectron - menée de main de maître - surtout à la télévisie - par vot bon président Trousse-mali, mon pote le colonel Le Guignon, et mon pote le commandant Baravin, qui pouvaient pas piffer les socialisses, sont tout à coup plein d’aménités, plein d’admiration pour iceux ..


                  Comme quoi .. 

                  Mdr .. toujours pas de Canard, toujours pas de pan, Loverval .. ou Flobecq .. une trotte !

                  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 01:28

                    Exercice intéressant que d’essayer de vous lire.
                    ça me rappelle une chronique du Canard Enchaïné que je lisais il y a longtemps avant d’avoir compris que sur le fond, l’essentiel, il racontait des conneries ou se taisait, comme les autres.
                    (songeons à 9/11 par exemple)


                  • Malika 7 février 2013 17:39

                    Après avoir lu votre article, je suis allée signer votre pétition. Ce qui m’a décidée c’est votre mea culpa. J’ai vu ici la preuve de votre honnêteté et pour avoir lu plusieurs de vos articles, je reconnais que les termes « ce bloc de gélatine sucrée » m’ont paru surprenants de votre part. Il n’est pas dans votre habitude d’utiliser ce genre d’image. Et j’ai compris alors que vous étiez vraiment en colèreC’est courageux de votre part de prendre position en nous invitant à signer une pétition, en nous donnant la possibilité de faire part de notre avis, avis qui, malheureusement, n’a pas été demandé par le gouvernement.


                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 février 2013 18:01

                      Merci Malika pour votre soutien !


                    • tf1Goupie 7 février 2013 18:23

                      Tous ces jolis discours sont d’une naïveté confondante.

                      Je trouve rien de plus raisonnable et poli à dire.


                      • Montagnais Montagnais 7 février 2013 18:53

                         .. A poil Groupie .. A poil Groupie .. à poil !..


                        Qui penserait qu’on vous veut du mal à l’ère des Femen ikonnées ?.. avec si délicats encouragements ..

                        .. si affectueuses et fringantes invitations !

                        Tiens, chez le dentisse .. y’a pas une heure, j’ai lu Elle, le magazine .. qui qui connaîtrait pas ?

                        Tout le monde y est à poil .. Femen comprises, bien évidemment .. Une bien innocente manie de l’époque.. question de tact, de liberté, de libre-disposition .. d’esthétique déjà d’outre-là .. Très-avancée .. la mondiale Vista

                        Alors .. 

                        Vous voyez qu’on vous comprend .. qu’on vous en voudra pas ..

                        Soyez plus hardie, folichonne .. estourbissez-nous, déraisonnez ! dépolisez !.. Ségala Bergé à la rescousse .. vendez que diable ! plus offrant ..

                        Dites-donc ce que vous avez, assommez soeur Groupie des entommeurs .. gardez pas sur le coeur ! 

                        Affranchissez pauvres naïfs confondant

                      • tf1Goupie 7 février 2013 21:44

                        Et avec le décodeur ça dit quoi votre bafouille ?


                      • paul 7 février 2013 18:58

                        Pour le moment, l’expédition française a couté 70 millions, soit 2,7 millions / jour.
                        Mais en même temps, quelle belle démonstration du matériel et du savoir faire !


                        • docdory docdory 7 février 2013 19:52

                          @ Luc Laurent Salvador

                          Cette guerre au Mali est la seule chose intelligente faite par Hollande depuis son accession au pouvoir ! On ne va quand même pas se plaindre qu’un quarteron d’islamo-nazis coupeurs de mains, égorgeurs et lapideurs, destructeurs iconoclastes, preneurs d’otages et infâmes totalitaires aient été mis mis hors d’état de nuire ?
                          Bon débarras, il faut débarrasser l’humanité de ces cellules cancéreuses à haut potentiel métastatique !

                          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 01:21

                            @ docdory

                            C’est vrai qu’ils paraissent vilains ces méchants ennemis.
                            Mais n’est-ce pas le cas de toute la constellation Al-Qaida ?

                            Or, Al-Qaida est un produit, une fabrication de qui ?
                            Il n’y a pas de génération spontanée en la matière.
                            C’est une levure qu’on fait pousser là où ça paraît utile.
                            En y mettant juste ce qu’il faut de sucre, entendez, de financement.
                            En général ils servent d’ennemis (Afghanistan,..., Mali)
                            En Libye et Syrie, ils servent d’amis contre des ennemis encore plus méchants, oh les affreux dictateurs qui veulent pas se soumettre à l’Empire.

                            En conclusion, oui, ils sont repoussant ces méchants et on a qu’une idée, comme Hollande, c’est de les détruire.
                            Sauf qu’il y a de la manipulation depuis le début pour nous amener on ne sait où qui passe par le chemin de la guerre.
                            AREVA en fera son beurre mais je ne pense même pas qu’ils soient à l’origine de cette big manip.
                            Pour moi c’est l’Empire au sens soralien, c’est-à-dire tous ceux qui ont l’intérêt et les moyens d’une stratégie néo-coloniale basée sur le choc des civilisation pour mieux se draper dans une fausse dignité de démocrate et d’humanitaire qui fait la guerre à contre-coeur.

                            Bref, ça pue la manipulation à plein nez et si vous ne le sentez pas, j’ai peur que nous n’arrivions pas à tomber d’accord


                          • philouie 7 février 2013 20:27

                            Bonjour,

                            je plussoie bien que je partage l’avis de Gollum : il n’y a rien n’a faire si ce n’est d’attendre que les choses s’accomplissent, de préparer l’après et tenter de garder sa lucidité.

                            Important aussi de ne pas se laisser entrainer dans la spirale de la haine et de toujours cultiver l’amitié entre les peuples.

                            par contre je ne partage pas l’idée que ne sont en jeu ici que les ressources du mali.

                            c’est toute la question de maghreb et du sahel qui est en jeu.

                            ce qui se passe aujourd’hui en tunisie et au mali sont intimement liés.

                            la raréfaction prochaine des matières premières - et il ne s’agit pas du seul pétrole mais de toutes les matières premières - fait que nous entrons dans un monde d’ultra violence.

                            la guerre se rapproche. elle sera bientôt chez nous.


                            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 01:43

                              @ Philouie,

                              Oui, oui, je suis tout à fait d’accord.
                              Comme je viens de l’expliquer à docdory, même si AREVA doit pousser à la roue pour faire son beurre, je pense que c’est juste une pièce sur un échiquier organisé par l’Empire.

                              Celui-ci est à la manoeuvre du Maroc jusqu’au Kazakstan (j’exagère à peine) pour contrôler les ressources de la zone.

                              Si les verrous syrien et iranien doivent sauter, on l’aura notre guerre.

                              Soral donne une bonne analyse dans sa livraison de janvier. Il se réfère au cheik Imran Hossein et au rabin von chaya (?) qui ont de belles métaphores et je crois que nous allons en effet entendre bientôt sonner le glas de la guerre, la bonne, la der des der, même si Obama fait ce qu’il peut pour remettre Israel à sa place.

                              Tout ça nous dépasse amplement, et c’est précisément pourquoi je pense qu’il ne faut pas rater l’occasion de dire qu’on est pas d’accord.

                              Une pétition ça sert d’abord à ça.


                            • jaja jaja 7 février 2013 21:28

                              @ Louphi : "Quel intérêt de manifester avec les obséquieux de l’impérialisme mahométan, les flagorneurs des ILLUMINATI, l’avant-garde anarcho-trotskiste de la contre-révolution capitaliste ;"

                              Il vous manque juste la force pour nous conduire au Goulag et nous faire fusiller pour « anarchisme » ou pour un fumeux "impérialisme abrahamique" .... L’histoire dont vos amis sont sortis honteusement ne se refera plus jamais dans le sens du Capitalisme d’État et de cette Nomenklatura Russe exploiteuse et meurtrière que vous défendez encore aujourdhui...

                              Ces traîtres qui prétendaient, mais sans être dupes eux-mêmes, être l’avant-garde prolétarienne bien que composée exclusivement de bourgeois et de petits bourgeois ont conduit la société russe à maintenir les inégalités sociales entre les classes, la classe ouvrière étant au moins tout aussi exploitée qu’auparavant sous le régime capitaliste et impérial.

                              En bon aspirant tchékiste vous caricaturez sans vergogne les positions du Npa qui n’est pas un parti anarchiste, qui ne soutient pas le salafisme ce que l’on peut constater dans ses positions de défense de la gauche en Tunisie par exemple contre le gouvernement islamiste. Bref discuter avec vous est une perte de temps, vous êtes un menteur....

                              Le pire c’est qu’aujourd’hui tous ceux qui souhaitent sincèrement se débarrasser du capitalisme et édifier une société socialiste et de partage égalitaire des richesses subissent l’héritage odieux de ceux que vous soutenez et admirez encore :Staline et ses sbires...leur société totalitaire de camps et de garde-chiourmes qui fait encore peur jusqu’au coeur des usines de ce pays....


                              • louphi 8 février 2013 07:04

                                jaja

                                1 - « …vous caricaturez sans vergogne les positions du Npa qui n’est pas un parti anarchiste, qui ne soutient pas le salafisme… »

                                Manifestement, jaja est atteint d’amnésie.

                                Voici comment le NPA, la figure de proue de jaja, a salué l’avènement de la démocratie en Libye avec la victoire des salafistes et alqaïdistes associés à l’OTAN, il y a 17 mois :

                                « La mort de Kadhafi signe la fin définitive de l’ancien régime libyen. Et l’on ne peut que comprendre la joie et le sentiment de victoire de la population. La chute du dictateur est aussi un nouvel encouragement pour les millions de femmes et d’hommes qui, en Syrie ou au Yemen, se dressent héroïquement contre leur tyran.

                                L’exécution du dictateur dont le procès n’aura pas lieu arrange les dirigeants des pays capitalistes et des multinationales. Ils n’auront pas à rendre compte de leur complicité, des nombreux contrats conclus avec lui. Sarkozy ne l’avait-il pas reçu en grande pompe il n’y a pas si longtemps !

                                La guerre en Libye nétait pas encore finie que leurs représentants se pressaient à Tripoli pour bénéficier d’une vente à la découpe des richesses du pays.

                                La dictature abattue, rien ne s’oppose à ce que soit mis en place un nouveau pouvoir démocratiquement élu respectueux de toutes les libertés démocratiques et soucieux d’utiliser les richesses du pays pour satisfaire les immenses besoins de la totalité de la population.(L’emphase est de moi)

                                Pour le NPA, une nouvelle vie peut commencer pour le peuple libyen. Il ne faut pas qu’elle soit confisquée par l’appétit des multinationales et des grandes puissances avides de mettre la main sur les richesses du pays. » (Communiqué du NPA. Kadhafi mort, la démocratie reste à conquérir.)

                                Le NPA a ainsi fait passer la conquête de la Libye par l’OTAN et ses porte-fanions salafistes et alqaïdistes sur le compte du peuple libyen et de la démocratie. On se demande de quel peuple libyen parle jaja si ce ne sont les salafistes, les alqaïdistes et leurs associés de l’OTAN.

                                Voici encore comment le NPA, figure de proue de jaja, s’extasiait devant les prouesses des salafistes et alqaïdistes, alliés des Etats-Unis d’Amérique et de l’OTAN, en Syrie, il y a à peine 5 mois :

                                « Le régime syrien a commencé à sombrer après dix-sept mois de lutte révolutionnaire continue et croissante des masses populaires syriennes. (…) Les signes du début d’effondrement du régime sont visibles à travers les luttes du peuple syrien révolté dans toute la Syrie, ses succès et ses inventions des méthodes d’action. Ils sont visibles également dans les initiatives généralisées et diversifiées de milliers de groupes de jeunes et de personnes de tout âge dans les agglomérations et les lieux de travail où personne n’est plus surprise de voir des insurgés s’introduire presque quotidiennement dans des édifices appartenant à des institutions où s’enchevêtrent les pouvoirs de l’État et de la junte brutale, comme les postes de police, les sections du parti Baas et des bâtiments gouvernementaux transformés en centres d’organisation des sorties des odieuxchabbiha. » (site du NPA)

                                Décidément, entre le trotskisme et le terrorisme, c’est une histoire d’amour indissoluble. Cette idylle entre le trotskisme et le terrorisme ne date pas d’aujourd’hui. On se souvient qu’en son temps, le grand maître du NPA et de jaja, Trotski, fut un redoutable chef gangster terroriste :

                                « Le Ier décembre 1931, à Léningrad, à Smolny, S. Kirov était lâchement assassiné d’un coup de revolver. (…)

                                L’instruction établit qu’en 1933-1934 s’était constitué, à Léningrad, un groupe terroriste contre-révolutionnaire clandestin, formé des anciens membres de l’opposition zinoviéviste, avec en tête ce qu’on appelait le « centre de Léningrad ». Ce groupe se donnait pour but d’assassiner les dirigeants du Parti communiste. S. Kirov avait été désigné pour première victime.

                                (…)

                                Un an plus tard, on établit que les authentiques et véritables organisateurs directs de l’assassinat de Kirov et les organisateurs des préparatifs d’assassinats contre d’autres membres du Comité central étaient Trotski, Zinoviev, Kaménev et leurs complices. On déféra devant le tribunal Zinoviev, Kaménev, Bakaev, Evdokimov, Pikel, I. Smirnov, Mratchkovski, Ter-Vaganian, Reingold et autres. Pris en flagrant délit, les criminels durent avouer publiquement, devant le tribunal, qu’ils avaient non seulement organisé l’assassinat de Kirov, mais qu’ils préparaient également celui de tous les autres dirigeants du Parti et du gouvernement. (…)

                                L’inspirateur et organisateur principal de toute cette bande d’assassins et d’espions était le judas Trotski. Il avait pour auxiliaires et pour exécuteurs de ses directives contrerévolutionnaires Zinoviev, Kaménev et leurs suppôts trotskistes. Ces gens préparaient la défaite de l’U.R.S.S. au cas où les impérialistes l’attaqueraient (…) ». (Histoire du Parti Communiste Bolchevik de l’URSS - Contre ...)

                                En fait, Lénine avait déjà prévenu du caractère dangereux du personnage Trotski :

                                « Les gens comme Trotski, avec leurs phrases amphigouriques sur le Parti social-démocrate ouvrier russe, sont la « plaie de notre époque  ». ». (V.I. Lénine : « Résolution du 2e groupe parisien du P.O.S.D.R. sur la situation dans le Parti », Œuvres complètes, tome XV, p. 197-200, éd. russe.).

                                « Trotski et tous les conciliateurs de son espèce sont beaucoup plus dangereux que les liquidateurs eux-mêmes. » (V. I. Lénine : « Du camp du Parti « ouvrier » stolypinien », OEuvres complètes, tome XV, p. 218, éd. russe.)


                                (A suivre)


                              • louphi 8 février 2013 07:09

                                (Suite)



                                2- « …le NPA qui n’est pas un parti anarchiste… »

                                Tout le monde, même le bébé qui vient de naître, sait que ce qui caractérise l’anarchisme, c’est son refus de tout Etat, en l’occurrence l’Etat de dictature du prolétariat, comme moyen de passage de la société capitaliste à la société communiste. Pour l’anarchisme, ce passage doit être instantané, doit se faire du jour au lendemain. Ce rejet de l’Etat par l’anarchisme repose d’abord sur le rejet de la nécessité d’organiser le prolétariat en un parti politique indépendant. Bref, l’anarchisme, tout en prônant l’instauration de la société communiste, non seulement ne prévoit aucun moyen pour la réaliser, mais aussi s’oppose farouchement à tout moyen pour y parvenir. Les anarchistes sont des utopistes dans le mouvement ouvrier. Ce sont des conservateurs de la société capitaliste malgré leur loquacité révolutionnaire.

                                Qu’en est-il du trotskisme ? Comme l’anarchisme, le trotskisme se caractérise aussi et surtout par une haine farouche envers le parti de dictature du prolétariat. Comme l’anarchisme, le trotskisme n’admet pas que le prolétariat puisse s’organiser en un parti politique de masse, indépendant et discipliné. Même si le trotskisme parfois peut flirter avec le Parti du prolétariat, le Parti bolchevique, c’est par pur opportunisme, c’est pour le saper de l’intérieur, pour le paralyser et le faire exploser. Le trotskisme a bien été identifié dans le mouvement révolutionnaire russe comme étant un courant liquidateur du Parti du prolétariat et, par conséquent, de la révolution prolétarienne.

                                Lénine témoigne :

                                « Trotski déforme le bolchévisme, car il n’a jamais pu s’assimiler des vues tant soit peu précises sur le rôle du prolétariat dans la révolution bourgeoise russe... » (V. I. Lénine : « Le sens historique de la lutte intérieure du Parti en Russie », OEuvres complètes, tome XV, p. 10-23, éd. russe.)

                                « Les « thèses » de Trotski sont nuisibles politiquement. Sa politique est une politique de houspillement bureaucratique des syndicats. » (V. I. Lénine : « Sur les syndicats, le moment présent et les fautes du camarade Trotski », OEuvres complètes, tome XXVI, p. 65-81, éd. russe.)

                                « Tous ceux qui s’intéressent au mouvement ouvrier et au marxisme en Russie savent qu’en août 1912 il s’est constitué un bloc composé des liquidateurs, de Trotski, des Lettons, des bundistes et des Caucasiens... » (V. I. Lénine : «  La désagrégation du bloc d’août », OEuvres complètes, tome XVII, p. 251-253, édition russe.)

                                « Le bloc des liquidateurs, de Trotski, des extrémistes, des Polonais, des bolchéviks-partiitsi, des menchéviks de Paris était voué à l’effondrement, car il était fondé sur l’absence de principes, l’hypocrisie et la phraséologie creuse.. »  (V. I. Lénine  : « Les liquidateurs contre le Parti », OEuvres complètes, tome XV, p. 461-463, éd. russe.)

                                « Le bloc de Trotski, de Potressov et des extrémistes est précisément une aventure au point de vue principes.

                                (…)

                                 … Trotski mène une politique d’aventures au point de vue organisation, car, ainsi que nous l’avons dit, cette politique est contraire aux statuts du Parti… » (V. I. Lénine : « Sur la situation dans le Parti », OEuvres complètes, tome XV, p. 60-70, éd. russe.)

                                « C’est pourquoi nous déclarons, au nom du Parti, que Trotski mène une politique néfaste au Parti, qu’il viole la légalité du Parti, qu’il s’engage dans la voie des aventures et de la scission… » (V. I. Lénine : « Sur la situation dans le Parti », OEuvres complètes, tome XV, p. 60-70, éd. russe.)

                                On peut aligner à l’infini des extraits de Lénine caractérisant Trotski comme étant un fossoyeur, un liquidateur du mouvement ouvrier révolutionnaire. On voit par là que l’anarchisme et le trotskisme, dans le mouvement ouvrier, sont deux courants de même nature. L’un comme l’autre, chacun de ces deux courants se caractérise par le refus de doter le prolétariat du seul moyen capable de lui permettre de s’émanciper de l’exploitation capitaliste. La seule nuance entre les deux courants bourgeois est que, l’un, l’anarchisme, déclare ouvertement sa haine du Parti et de l’Etat, tandis que l’autre, le trotskisme, essaie de camoufler cette même haine en se glissant dans le Parti du Prolétariat.

                                On touche donc du doigt la niaiserie de l’anarcho-trotskiste jaja qui ignore que le NPA qu’il affectionne et bichonne est une secte anarchiste, parce que trotskiste.

                                3- « Bref, discuter avec vous est une perte de temps, vous êtes un menteur… »

                                Le lecteur honnête saura de quel côté se trouve la mauvaise foi, le menteur, l’affabulateur, le mythomane, qui lance des accusations sans preuve et sans aucun sérieux.


                              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 08:10

                                @ Louphi

                                Je ne vais pas compter les points, mais je dirais que ça c’est bien envoyé !

                                Le NPA ne m’a jamais paru bien franc du collier, notamment avec les banques.
                                Quand il fallait les nationaliser en 2008 Besancenot semblait incapable d’évoquer cette idée.
                                Je n’ai jamais compris.
                                Mais je suis peu au fait de l’histoire de ces courants comme vous semblez l’être.


                              • jaja jaja 8 février 2013 10:43

                                L’alliance de l’extrême droite et du stalinisme contre la lutte des peuples opprimés par des dictatures sanglantes est d’un touchant....

                                Le Npa soutient en effet les Révolutions arabes, les peuples en lutte, tout en dénonçant les manoeuvres et les interventions militaires des impérialistes qui tentent de placer leurs marionnettes à la tête des Révolutions...

                                Pour ce qui est de la Syrie dirigée par une dynastie meurtrière la gauche syrienne mérite d’être connue et soutenue par les anti-impérialistes de cette planète... N’oublions pas que les Assad ont combattu par les armes la Révolution palestinienne au Liban et qu’ils se sont toujours couchés devant les agressions sionistes et que pas un coup de feu n’a été tiré depuis 1973 pour tenter de récupérer le Golan occupé ! Les Assad n’ont rien d’anti-impérialistes et ne sont que des dictateurs servant leurs intérêts tout en pillant la Syrie au bénéfice de leurs familles et alliés...

                                "Déclaration de la coalition de la gauche syrienne

                                lundi 15 octobre 2012



                                Nous publions des extraits de la déclaration de militants se revendiquant du marxisme luttant à l’intérieur même de la Syrie ou à l’extérieur.

                                Nos tâches dans la révolution actuelle
                                Après une oppression de plus de cinq décennies, de larges tranches des classes populaires se sont révoltées pour le changement.
                                En effet, elles ont été privées de s’organiser en tant que forces indépendantes de l’État, et se sont révoltées après que le pillage pratiqué par les anciens et les «  nouveaux  » hommes d’affaires ait appauvri une grande masse de ces couches.
                                Une petite minorité a mis la main sur les rouages de l’économie et ont transformée une économie productive (dans l’agriculture, et à un certain degré dans l’industrie) en une économie de rente basée sur les services, l’importation, l’immobilier, le tourisme et les services bancaires
                                Ce processus a été réalisée par la politique de libéralisation mise en œuvre notamment au cours de la dernière décennie, doublée d’un discours sur les politiques de « modernisation et de développement », qui a conduit à une hausse significative du taux de chômage, à une grande déstabilisation des conditions de vie des classes populaires dont les salaires n’ont augmenté que très faiblement par rapport à la hausse vertigineuse du coût des denrées, des services, de l’éducation et de la santé, à l’issue de l’ouverture économique et de la libéralisation du marché, même si ce dernier a été monopolisé par une petite minorité de «  nouveaux hommes d’affaires  ».
                                Le despotisme du pouvoir, constitué depuis près d’un demi-siècle, la tyrannie des services sécuritaires et l’absence de la loi et des institutions ont été la couverture qui a permis un pillage systématique et terrible des efforts déployés par les classes populaires lorsque l’État était «  le patron  », et a permis ensuite d’effectuer la transformation libérale sans possibilité de résistance après l’effondrement du mouvement d’opposition, à cause ses propres crises et de la cruauté du despotisme.
                                C’est la raison pour laquelle il était normal que ces couches se révoltent et initient un soulèvement massif afin de réaliser le changement et d’arracher les libertés politiques, dans l’espoir de parvenir à une meilleure situation, leur permettant d’obtenir une vie décente et stable.
                                Donc, la révolution est celle des classes populaires, même si ce caractère de classe n’est pas encore évident. […] Nous devons donc déterminer notre rôle dans la révolution actuelle, en tant que marxistes révolutionnaires, étroitement attachés aux classes populaires, défendant ces dernières et œuvrant pour que ce soient elles qui gouvernent […].
                                La Syrie que nous voulons  :
                                […] C’est pourquoi il est impératif que soit constitué un État séculaire moderne, démocratique, laïc et parlementaire, se basant sur la citoyenneté  ; seul le peuple doit être la source des pouvoirs et décider toutes les libertés, la liberté d’organisation, le droit des partis politiques à l’action par simple avis, la liberté de l’opinion, de l’expression et de la croyance, la liberté de toutes formes de presse (version papier, audiovisuel), suivant des normes inclues dans la Constitution  ; la liberté de grève, de manifestation et de toute forme de protestation par simple avis  ; la liberté des syndicats, des associations et des rassemblements qui reflètent une classe ou un groupe social, sexuel ou un groupe d’âge. Tout cela doit être réglé par une Constitution votée par le peuple, séparant les pouvoirs et affirmant l’alternance politique.
                                […] Il faut résoudre la question agricole par un retour au labour de la terre, par l’appui de l’État visant à développer l’agriculture et à aider les agriculteurs après la crise qu’ils ont subie, à appuyer tous les besoins de l’agriculture et commercialiser la production. […] Il faut également œuvrer à rénover les industries existantes et à élargir la construction industrielle, car aucune société de nos jours ne peut survivre sans que l’industrie n’en soit la force essentielle de production. […]
                                L’évolution interne, la construction d’une industrie réelle ou le développement de l’agriculture sont impossibles avec la dépendance du capitalisme. Il n’est pas non plus possible de dépasser l’économie mafieuse de rente sans réaliser une coupure avec le capitalisme et sans chercher à le dépasser. […]
                                Nos missions dans la révolution  :
                                […] Il est devenu impossible que continue le régime, pour le changement duquel le peuple est sorti. Il est devenu impossible que les réclamations des forces radicales soient en dessous de celles du peuple. Ceci impose de réfléchir sur tous les moyens qui permettent le développement de l’insurrection, en organisant les mécanismes de son activité et en définissant les slogans qui expriment vraiment les réclamations des classes populaires, ainsi que les objectifs posés.
                                […] Notre tâche consiste actuellement à agir dans la révolution afin de la pousser en avant. Tel est l’objectif de la coalition de gauche, qui doit inclure tous les marxistes impliqués dans la révolution, pour la révolution et pour l’avenir, qui ne sera pas prospère sans l’activité de ceux-ci.
                                Ce qu’il faut, c’est un système démocratique qui reflète spécifiquement les intérêts des classes populaires.
                                En effet, la lutte est une lutte de classe par excellence et ne s’arrêtera pas en remplaçant une forme autoritaire par une autre, quelle que soit sa « démocratie », parce que sans en modifier le modèle économique, cette autorité servira une nouvelle mafia, et ne mettra pas les bases d’un État véritablement démocratique.
                                Ce qui est requis, c’est notre rôle dans l’activation du conflit et le développement de la révolution afin d’inclure toutes les classes populaires, et pour que le slogan du renversement du régime revêtisse une signification claire, la signification gravée par l’audace et la bravoure des jeunes des classes populaires, dessinée par le sang des martyrs tombés pour le pain et la liberté, pour un État séculaire donnant une vraie vie aux couches populaires.
                                Telle est aujourd’hui notre mission dans la révolution.
                                Lundi 8 octobre 2012"


                              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 11:45

                                @ Jaja

                                Si en Syrie (ou ailleurs) vous travaillez de concert avec la CIA et derrière elle l’Empire avec tous ses rouages, dont, dorénavant, la France et ses dirigeants aux ordres, je suis obligé de croire que « vous » (qui que ce soit que vous représentiez) êtes ... :

                                • soit totalement corrompus comme le sont les partenaires de la CIA
                                • soit totalement « idiots utiles » comme tous ceux qui coopérent en toute bonne foi, cad, en croyant que l’ennemi qu’on leur présente est vraiment l’ennemi.

                                Assad et son régime sont ce qu’on voudra sous le rapport de la tyrannie et de la démocratie, ils ont infiniment moins de sang sur les mains et sont infiniment moins dangereux pour le monde que les USraëliens en particulier, l’Empire en général.

                                Cet empire qu’à l’évidence vous servez, volens nolens.


                              • louphi 8 février 2013 19:37

                                jaja

                                « Le Npa soutient en effet les Révolutions arabes… Déclaration de la coalition de la gauche syrienne. »

                                Le NPA soutient les révolutions arabes de bien belle manière ! La « déclaration de la coalition de la gauche syrienne » que présente jaja pour se justifier est tellement insignifiante qu’il ne vaut même pas la peine de s’y attarder. On le sait, le NPA étant une secte anarchiste réfractaire à l’organisation des masses laborieuses en parti politique monolithe de combat, rien de bon et de sérieux ne peut sortir de son prétendu soutien aux révoltes des populations où que ce soit.

                                Et on peut même constater le grand mépris avec lequel le NPA traite son trophée, la « coalition de la gauche syrienne », lorsque le NPA présente sa déclaration comme étant « la déclaration de militants se revendiquant du marxisme ». Les militants de la coalition de la gauche syrienne « se revendiquent du marxisme » selon le NPA. . Et le NPA en pense quoi ? Motus et bouche cousue du NPA. Il y a énigme !

                                En fait, l’option marxiste des militants de la gauche syrienne visiblement n’enthousiasme pas le NPA puisqu’il n’en fait aucun commentaire. Ce qui signifie que le NPA se place à distance par rapport à l’option marxiste des militants de la coalition de la gauche syrienne. Le soutien du NPA n’est donc que du bout des lèvres. C’est encore une preuve supplémentaire que le NPA est une secte anarchiste malgré jaja qui jure ses grands dieux que « le NPA n’est pas un parti anarchiste ». Les faits sont têtus.


                              • Christian Labrune Christian Labrune 7 février 2013 23:58

                                à l’auteur,

                                S’il existait un prix Nobel du masochisme en politique, vous auriez de grandes chances de l’obtenir.

                                Vous devriez de toute urgence vous convertir à l’islam. Non pas à celui des musulmans ordinaires qui prennent toute sorte de libertés avec la religion, mais à celui des Frères ou des salafistes. Il y a encore probablement beaucoup de traîtres à traîner derrière des motocyclettes du côté de Gaza ; vous devriez y aller et donner un coup de main aux pauvres et bons Palestiniens du Hamas. Et au nord du Mali, il y a encore bien des infidèles à mettre au pas, et tant de salauds de l’armée française qu’il faudrait sans doute égorger.

                                La haine de soi, c’est une drogue merveilleuse. 


                                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 01:46

                                  Ah je devine que vous vous seriez plutôt sur le versant sadique !

                                  La haine de l’autre, quelle drogue merveilleuse n’est-ce pas ?


                                • Christian Labrune Christian Labrune 8 février 2013 09:14

                                  « La haine de l’autre, quelle drogue merveilleuse n’est-ce pas ? »

                                  @Luc-Laurent Salvador,

                                  La haine de soi et la haine de l’autre, c’est kif-kif. Quand, par haine d’une civilisation où l’on aurait naturellement sa place on préfère soutenir une barbarie fascisante qui prétend la détruire, on contribue au malheur de ses victimes et au succès des tortionnaires. Votre article, s’il est lu par des Maliens ou des Tunisiens civilisés - et il y en a - est parfaitement écoeurant.


                                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 10:54

                                  @ Christian Labrune

                                  « La haine de soi et la haine de l’autre, c’est kif-kif. »

                                  Oh, j’adore,
                                  j’aime beaucoup les similitudes !
                                  Expliquez-moi, c’est kif-kif sous quel rapport ?
                                  Celui de la « drogue merveilleuse » que vous évoquiez je pense...

                                  Car pour le reste il me semble que vous faites une distinction tranchée.
                                  Vous me reprochez une « haine de soi » et pas une « haine de l’autre ».
                                  Tout au contraire, vous vous affligez de ce que je ne l’entretienne pas moi-même cette haine de l’autre qui, visiblement, vous anime.
                                  Donc ici, c’est loin d’être kif-kif.

                                  Par ailleurs, sautant du coq à l’âne et jouant sur des traditionnels violons victimaires, vous voulez me faire entendre que mon article est écoeurant pour les « Maliens ou les Tunisiens civilisés ».
                                  Que voulez-vous dire ?
                                  Il existerait donc des Maliens ou des Tunisiens non civilisés ?

                                  Est-ce que vous maîtrisez bien ce que vous dites ?
                                  Votre argumentation part dans tous les sens.
                                  Faites un effort, je vous en prie,
                                  c’est difficile d’avoir une discussion suivie avec vous smiley


                                • Christian Labrune Christian Labrune 8 février 2013 23:07

                                  « Il existerait donc des Maliens ou des Tunisiens non civilisés ? »

                                  @Luc-Laurent Salvador

                                  Il me semble qu’il existe en Tunisie un parti Ennahdha dont l’idéologie et les méthodes font immédiatement penser au troisième Reich. Les djihadistes plus ou moins maliens qui partagent la même inspiration, et tout aussi bien les crétins du Hamas, ne sont pas plus civilisés. Entendons-nous bien : je ne dis pas que cela procèderait d’une civilisation qui serait différente : cela procède de la barbarie pure et simple, de la bestialité la plus primitive et non pas de quelque chose qui aurait un rapport avec des exigences humaines. 


                                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2013 12:26

                                  Arrêtez de vous gargariser avec des mots que vous ne maîtrisez visiblement pas.

                                  Le choc qu’a suscité le troisième Reich est précisément venu du fait qu’un pays représentant le sommet de la civilisation ait pu verser dans ce qui a été jugé être de la barbarie.

                                  Actuellement, je ne connais pas de nation qui verse davantage dans la barbarie qu’USraël.

                                  Vous avez donc vos barbares préférés, moi j’ai les miens, mais la différence, notez-bien, ce que je ne vais pas leur jeter à la figure qu’ils ne sont pas civilisés.

                                  Ils le sont. Et là est le problème. La civilisation occidentale EST une part essentielle du problème. Mais ce n’’est pas le sujet de cet article et de ce fil de commentaires et donc je m’en tiens là.


                                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 février 2013 12:29

                                  Une précision importante : ce n’est pas la civilisation occidentale en soi qui est le problème, c’est ce qu’elle est devenue par sa décadence et sa corruption sous les assauts d’un capitalisme financier tout puissant devenu largement hors de contrôle des peuples qui lui sont désormais asservis.


                                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 04:17

                                  Vu que je les écoute en ce moment, je signale les excellentes et décoiffantes analyses de Soral sur les conflits en Afrique dans ses entretiens de janvier 2013, notamment dans la partie 3, à 03 mn 04.

                                  Outre le coût estimé de la guerre de 800.000.000 €,
                                  y est évoqué l’implication de snipers israeliens qui auraient tiré sur la foule en côte d’ivoire pour faire accuser les soldats français présents qui ont été cibles et qui se sont alors défendus...

                                  Son idée c’est que la France se ferait balader en Afrique, pour son déshonneur, et sans retirer aucun marron du feu (presque ça serait à regretter le temps de la Françafrique... smiley je plaisante).

                                  Car Soral ne croit pas qu’au final AREVA sera gagnant. On se ferait débarquer par les étasuniens.

                                  Cela me paraît possible mais ce qui est actuel c’est quand même les intérêts d’AREVA dans cette aventure néocoloniale.
                                  Qu’elle finisse mal, d’une manière ou d’une autre, nul ne peut en douter.


                                  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 04:18

                                    La partie 3 c’est ici


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 8 février 2013 09:20

                                    « Vu que je les écoute en ce moment, je signale les excellentes et décoiffantes analyses de Soral »

                                    @Luc-laurent Salvador

                                    Je ne savais pas que vous étiez dépendant du gourou des minus habens d’AgoraVox. A partir de là, tout s’éclaire très bien. Si je l’avais su plus tôt, je n’aurais pas perdu mon temps à intervenir : votre cas est probablement tout à fait désespéré.


                                  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 10:36

                                    @ Christian Labrune

                                    Un cas désespéré, disiez-vous ?
                                    C’est intéressant.
                                    Quel était votre espoir ?
                                    Me changer ? Me sauver ?
                                    Mmhm ?


                                  • Deneb Deneb 8 février 2013 13:43

                                    Ah, voilà un dévot soralien. Je suis déçu, je commençais à vous aimer bien, Luc-Laurent, surtout qu’à propos du Mali, je ne suis pas loin d’être d’accord avec vous. Non pas parce que j’aurais trouver l’idée d’exterminer cette racaille mauvaise, mais parce qu’on ne chasse pas les moustiques à la bazooka. Le problème avec le dragon islamiste, c’est que l’on coupe une tête, et instantanément dix autres repoussent à la place. Le seul moyen pour combattre le nazislam, c’est l’humour. A ce titre là, Charlie Hébdo est bien plus efficace que l’armée française, sauf bien sûr, pour défendre les intérêts d’Areva.


                                  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 14:53

                                    @ Deneb

                                    Vous me parlez du dragon islamiste.
                                    Supposons qu’il existe.

                                    Qu’est-ce qui vous dit qu’il est pas fabriqué par le dragon USraëlien qui vous promène en vous faisans courir après le dragon islamique comme des gamins après le pompon du manège ?

                                    Le dragon USraëlien est mille fois plus dangereux que le premier.
                                    Et il n’a qu’un seul véritable ennemi, c’est le dragon chinois.
                                    Nous les européens on est déjà sous sa coupe et on ne le sait même pas.


                                  • Deneb Deneb 8 février 2013 17:55

                                    Luc-Laurent, je ne doute pas que vous ayez souffert le martyre quand les américains et les israéliens vous ont fait subir les derniers outrages sans que vous ayez la liberté de vous exprimer. Comme je vous comprends, il m’est arrivé la même chose dans ma jeunesse sous le socialisme triomphant, ça laisse des traces.


                                  • Stof Stof 8 février 2013 09:07

                                    C’est vrai que pour le 11 septembre on nous a dit toute la vérité, c’était le bon temps ! smiley




                                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 14:54

                                      C’est clair qu’on nous a pas dit toute la vérité, mais 12 ans après nous l’avons apprise et nous sommes une majorité à la connaître.

                                      Sauf que c’est la minorité qui tient les médias, c’est pourquoi tout le monde ne sait pas que tout le monde le sait.

                                      Vous me suivez ?


                                    • Deneb Deneb 8 février 2013 18:03

                                      Vous connaissez la vérité sur le 11/09/2001 ? Vous êtes très fort. Moi je n’arrive pas trier le bon grain de l’ivraie, entre la VO, pas vraiment crédible, les théories de complot émises par les officiels pour brouiller les pistes, les extrapolations des islamistes dont je n’ai guère confiance, parce qu’ils ont toujours une arrière-pensée etc..., pourtant j’en ai lu des rapports, j’en ai vu, des vidéos et je ne sais toujours pas ce qui est à prendre et ce qui est à laisser...


                                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 18:25

                                      Alors là, je vous plains, sincèrement.

                                      Moi, je n’ai pas de doute.
                                      Je n’ai pas toutes les réponses, bien évidemment.
                                      Mais ce que je tiens, je le tiens bien et ça ne laisse aucune place pour la VO.
                                      Mais bon, comme ce n’est pas le sujet,
                                      je m’en tiens là.
                                      Bonne soirée


                                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 11:05

                                      @ karam elmouh

                                      Je vois ce que vous voulez dire.
                                      Et, si vous permettez, je vais essayer de vous montrer que vous vous trompez.

                                      C’est actuellement que le peuple français se fout du Mali.
                                      Vous en avez la preuve puisqu’il y envoie son armée sans sourciller ou presque.

                                      La seule chose qui compte c’est qu’on lui permette d’avoir bonne conscience.
                                      C’est justement ce que font les politiques.
                                      Ils désignent des méchants, des gentils qu’il faut sauver et tout le monde est content.

                                      Si Hollande déclarait une guerre de conquête il serait immédiatement démis de ses fonctions car les malades mentaux n’ont pas leur place à la tête de l’état (officiellement).
                                      Il faut en effet être malade mental pour négliger ainsi le protocole.

                                      Bien sûr que les guerres menées au nom de la démocratie et de l’humanitaire sont des guerres néocoloniales, des guerres de conquête, mais LA règle est qu’il ne faut pas le dire, comme ça tout le monde peut faire comme si de rien n’était...

                                      Je suis sûr que nous sommes d’accord, n’est-ce pas ?


                                    • philouie 10 février 2013 10:27

                                      Bien sûr que les guerres menées au nom de la démocratie et de l’humanitaire sont des guerres néocoloniales, des guerres de conquête, mais LA règle est qu’il ne faut pas le dire, comme ça tout le monde peut faire comme si de rien n’était...

                                      Je suis sûr que nous sommes d’accord, n’est-ce pas

                                      Oui. de plus une large part du public qui fait mine de croire à la guerre humanitaire juge légitime qu’on défende « nos intérêts ».

                                      plusieurs raisons à cela : un fond d’égoïsme et un fond de pensée colonial. peu se disent que ce n’est pas parce que j’y ai intérêt que je puisse voler mon voisin.

                                      merci pour l’ensemble de vos propos.


                                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 février 2013 10:45

                                      Oui, égoisme et perte des valeurs morales, nous en sommes là.
                                      Rien de nouveau sous le soleil diront certains.

                                      Quant à mes propos, vous n’avez pas à me remercier, tout le plaisir est pour moi !


                                    • jaja jaja 8 février 2013 10:58

                                      « Le NPA ne m’a jamais paru bien franc du collier, notamment avec les banques.
                                      Quand il fallait les nationaliser en 2008 Besancenot semblait incapable d’évoquer cette idée.
                                      Je n’ai jamais compris.
                                      Mais je suis peu au fait de l’histoire de ces courants comme vous semblez l’être. »

                                      A ce niveau les bras m’en tombent... Le Npa est pour la socialisation des banques, ce qui veut dire pour l’expropriation totale et définitive des gros actionnaires, sans indemnités ni rachat... Toutes les banques ainsi socialisées (appropriation collective sous le contrôle de la population et des travailleurs) forment ainsi un monopole bancaire unique maître de la création monétaire et du crédit.... Le tout au service de la population....

                                      Effectivement vous n’êtes que « peu au fait de l’histoire de ces courants » ce qui ne vous empêche pas de les calomnier en toute ignorance.

                                      http://www.npa2009.org/content/affiche-npa-r%C3%A9quisition-des-banques

                                      Sur les nationalisations :
                                      http://www.npa2009.org/content/dossier-nationalisation-une-question-d%E2%80%99actualit%C3%A9

                                      http://www.npa2009.org/content/pour-%C2%AB%E2%80%89mettre-au-pas-la-finance%E2%80%89%C2%BB-il-faut-avoir-le-courage-de-l%E2%80%99anticapitalisme


                                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 11:36

                                        @ Jaja

                                        Bravo, je me réjouis d’entendre que le NPA est dans ces dispositions.

                                        Que ne l’a-t-il été en 2008 quand il fallait prendre des décisions et que Besancenot est venu sur France Inter nous parler de tout ça ?

                                        Il n’a pas dit alors un mot là-dessus. Il râlait, il pestait, demandait des mesures, mais aucune qui consiste en une nationalisation (au franc symbolique) ni ce que vous appelez une socialisation.

                                        Bref, moi j’appelle ça un rendez-vous manqué avec l’histoire.

                                        Maintenant vous me dites que vous êtes dans cette demande, super, je m’en réjouis, bienvenue au club !


                                      • jaja jaja 8 février 2013 11:59

                                        Vous devez avoir mal compris Besancenot... D’ailleurs je vous met au défi de trouver un écrit de qui que ce soit du Npa qui soit hostile aux nationalisations des banques... (même si l’on sait que la simple nationalisation en système capitaliste, donc dirigée par les alliés des capitalistes au gouvernement et à leur profit, n’a rien d’une socialisation qui est l’appropriation totale et définitive par la collectivité de toutes les banques).

                                        Par ailleurs le programme électoral de Besancenot comportait en 2007
                                        "Nationalisation des banques pour constituer un service public unique du crédit géré par les salariés et les usagers réunis en conseils"

                                        On sait qu’à la LCR tout comme au Npa maintenant les porte-parole ne font que donner les positions de leur organisation et qu’ils ne peuvent dire le contraire de ce qu’elle dit.. donc je maintiens, vous avez mal compris... Une déclaration comme celle que vous prêtez à Besancenot aurait créé plus que des remous dans le Npa qui n’en n’est pas avare....


                                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 février 2013 12:04

                                        Bon écoutez, j’entends ce que vous me dites, je veux bien vous croire, mais je crois aussi à ce que j’ai entendu, cad, une absence de référence à la nationalisation des banques dans l’entretien entendu un beau matin de 2008, en pleine crise, sur France Inter.

                                        Il resterait pour moi à le retrouver et à vérifier. Mais je ne vais pas le faire. Encore une fois, je me réjouis que le projet de banques entièrement aux mains du peuple soit au programme du NPA.

                                        Quand nous serons majoritairement d’accord là-dessus, peut-être cela se réalisera-t-il ? (enfin !)


                                        • eric 10 février 2013 11:56

                                          "la perte de sens, le sentiment que tout devient incohérent au point d’en être incompréhensible. Quand la « dissonance cognitive » se généralise, quand le monde dans lequel nous vivons devient inacceptable, quand la sensation de perte de contrôle se fait permanente, la tentation du retrait sur soi est grande et peut aller jusqu’à des formes dépressives"

                                          Remarquable auto-diagnostic ! Après, il y a les querelles d’école.

                                          http://fr.wikipedia.org/wiki/Schizophr%C3%A9nie ,http://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_bipolaire

                                          Au delà des neuroleptiques, on dit qu’aider a se réconcilier avec le réel peut produire des effets.

                                          Depuis une bonne décennie, les guerres préventives au nom de la démocratie et de la lutte contre le terrorisme ont violé le droit international (ce sont des crimes de guerre depuis Nuremberg)

                                          Faux certaines se sont faites dans le cadre du droit international. Le fait que la décision d’une majorité de pays ne vous plaise pas n’en fait pas un crime contre l’humanité.

                                          La plupart des changements de régime soutenus par l’Occident ont amené au pouvoir des islamistes qui ont instauré la charia (songeons par exemple à la Libye)

                                          Peut être, mais dans les pays musulmans, la ou l’occident n’est pas intervenu, on a eu aussi des islamistes ( voir Turquie par exemple) Il est donc difficile d’exclure que cela résulte d’une « demande » des populations locales.

                                          Par ailleurs, TOUS les « printemps arabes » qui sont en train de déboucher sur de la Charia, se sont dresse contre des régimes officiellement socialistes. Il est donc plus logique de conclure que c’est le socialisme qui produit de la demande de charia. (pas de printemps au Maroc soutenu par l’occident)

                                          Les pays occidentaux (France et CIA en tête) soutiennent les terroristes djihadistes en Syrie

                                          A voir. la ou il y a eu soutien, les régimes n’ont pas fait long feu.

                                          Comment croire que ces rebelles islamistes soient nos ennemis au Mali ?

                                          Comment croire qu’ils sont nos amis au Mali ou ailleurs ?

                                          La demande écrite d’un président malien illégitime car issu d’un récent coup d’état peut-elle suffire ?

                                          Bien sur que non, d’autant plus qu’il n’y en a pas eu ( voir l’article de Jauvert dans le NO, Président injoignable pour signer la lettre rédigée par les français, puis lettre se limitant a l’aérien)

                                          Cette intervention guerrière n’est-elle pas ce qui peut le mieux susciter une menace terroriste malienne sur le territoire national, menace inexistante il y a peu

                                          Non. La menace reste la même. Un ou quelques excites violent en France. Le cas libyen, avec un État, ayant des moyens, une grande expérience dans le terrorisme d’État le prouve. Il n’y a rien eu.

                                          Est-ce que les visées anciennes du groupe Areva sur l’uranium malien ne seraient pas le principal motif de cette présence néocoloniale qui permettra une exploitation au meilleur prix pour... l’exploiteur ?

                                          Non, pour l’exploiteur, les situations de bordel sont préférable, on achète au black, de la main a la main en payant les hommes forts sans respecter aucune règle.

                                          Quid de l’or et des autres matières premières du Mali ? Les chinois nous feraient-ils si peur ?

                                          Sans objet. Il est toujours moins couteux d’acheter au prix du marche sans intervention militaire que d’acheter aux prix du marche avec intervention militaire.

                                          Comment Hollande ose-t-il dire qu’il veut « détruire » les terroristes ? Serait-il qu’il ne connaisse pas les conventions de Genève (ou feint-il de les ignorer pour poser virilement en guerrier farouche, comme son maître en la matière, G. W. Bush) ?

                                          La oui, mais ce cote guignol sans principe, vous l’avez choisit en toute connaissance de cause et sans regret.

                                           Ne serait-il pas temps de sortir de l’OTAN, de l’ONU et même d’une Europe en train de devenir bras armé des « puissances (financières) de ce monde »

                                          Quel rapport avec le Mali des lors qu’en gros les français y ont été tous seul au départ ? Être hors Otan Onu n’aurait rien change ?

                                          En espérant être parvenu a vous aider un peu....


                                          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 février 2013 12:24

                                            Merci Eric, c’est top !

                                            Me voilà rassuré, je suis en paix, je vis dans un monde de droit, peu importe si tout le reste va de travers. Qu’est-ce que ça fait du bien !

                                            Dans le genre thérapie brève on fait pas mieux !

                                            Comment on va l’appeler celle-là ?

                                            La thérapie tac au tac

                                            ou la thérapie du réel ? Ah oui, c’est bien ça, ça a de la gueule.

                                            En tout cas, merci !

                                            PS : je n’ai pas parlé de crime contre l’humanité, mais de crime de guerre. L’agression contre l’Irak lancée par le groupe des « bonnes volonté » est un crime de guerre. Il est heureux que la France n’en ait pas fait partie.

                                            Merci pour l’info sur la lettre, je vais vérifier cela. Ainsi, il n’y aura pas l’ombre d’un soupçon de légitimité à l’intervention au Mali ?


                                            • eric 10 février 2013 19:31

                                              http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20130206.OBS7927/info-obs-comment-hollande-a-decide-d-intervenir-au-mali.html

                                              Auparavant ; il avait également montré qu’il n’y avait pas d’accord de défense franco Malien.

                                              Mais la chose importante a retenir, c’est l’amateurisme. On ne passe pas de l’aérien au terrestre du jour au lendemain si ce dernier n’est pas préparé. Hollande a donc fait mettre en œuvre un plan organisée de l’armée française. Mais au moment de faire signer par le malien par intérim, la lettre qu’il avait fait rédigé pour lui, il n’a pas pensé a y mettre les termes de sa décision....

                                              En réalité, il a du dire a l’armée, faites ce qu’il faut . Comme Blum envoyant l’armée en Indochine. Comme Mendes envoyant le contingent en Algérie. Comme Guy Mollet lâchant les para et les légionnaires pour beaucoup ancien de la Wermacht sur les population civiles avec carte blanche a Alger. Débrouillez vous, je ne veux pas le savoir, seul le résultat compte.

                                              Ce qui est inquiétant, ce n’est pas que la France défende ses intérêts égoïstes ou pas ce qui est le lot de tous les pays, et qui est fort heureusement contrôle par le fait que tous les autres en font autant et se surveillent les uns les autres, c’est l’incapacité politique que cela démontre. Surtout quand cela met en évidence les résultats de cette incapacité. Parce que si les autres ne se sont pas dépêché pour l’aider, c’est aussi parce qu’il s’est barré d’Afghanistan unilatéralement en laissant les autres pays se débrouiller pour faire des effets de manche a l’intérieur.

                                              Vous êtes en partie responsable. Il vaut mieux par vent de tempête un « méchant » qui soit bon et efficace, qu’un nul aussi normal soit il.


                                            • sam turlupine sam turlupine 10 février 2013 13:04

                                              Si vous voulez vraiment faire une pétition, faites la au Mali, auprès des Maliens : ce sont eux les premiers concernés ; vous verrez bien comment ils s’expriment... enfin, au moins ceux dont les mains n’ont pas été coupées, par les charmants djihadistes, qu’il aurait fallu laisser faire, n’est-ce pas ?


                                              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 février 2013 13:32

                                                Les français envoient leur armée et n’auraient rien à dire ?

                                                J’aime votre sens de la démocratie.

                                                A moins que vous ayez voulu faire de l’humour ?
                                                Désolé, sans moi.


                                              • sam turlupine sam turlupine 10 février 2013 16:24

                                                Non, non : ce n’est pas de l’humour.

                                                Je vous parle des Maliens, les premiers concernés, par les exactions des narco-djihadistes, qui comptaient en faire un pays islamiste, sous la loi de la charia.

                                                Vous n’êtes pas au courant ?

                                                Alors, un petit rappel :

                                                Les crimes commis par les groupes islamistes dans le Nord

                                                La prise de Gao et des abords de Tombouctou par les forces franco-maliennes, appuyées par les premières troupes africaines de la Mission africaine de soutien au Mali (MISMA), constitue pour les populations une réelle libération tant les crimes perpétrés par les groupes armés djihadistes ont été nombreux et cruels : exécutions sommaires, viols, esclavage sexuel, enrôlement d’enfants soldats, mutilations, bastonnades, vols, destructions de biens culturels et religieux protégés. Les informations et les témoignages recueillis par la FIDH depuis l’offensive conjointe du Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA) et des groupes armés islamistes en janvier 2012 démontrent que des crimes graves, y compris des crimes de guerre, ont été commis contre les populations civiles et des combattants désarmés.

                                                Dans la ville de Gao, reprise aux djihadistes le 26 janvier 2013, les groupes armés djihadistes se sont illustrés ces derniers mois par leur cruauté : 8 hommes amputés (d’une main ou d’un pied et d’une main), de nombreux crimes sexuels et le recrutement d’enfants soldats. Une femme rencontrée par la FIDH témoigne que « de nombreuses femmes ont été emmenées en brousse et violées là-bas ». « Ils escaladaient même les murs des maisons pour venir nous violer » ajoute-t-elle. Les femmes étaient obligées de se dissimuler totalement et il leur était interdit d’écouter la radio, de porter des bijoux, des crèmes, des mèches ou de fréquenter des hommes. « Même saluer un homme pouvait vous faire chicotter [battre] » témoigne une jeune femme.

                                                Une pétition ?


                                              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 février 2013 17:40

                                                Oui, je vois.
                                                Sûr que c’est absolument affreux.

                                                Mais c’est avec ce type de discours humanitaire que Bush a envahi l’Irak.
                                                Et c’était un crime de guerre.

                                                La loi doit être respectée.
                                                Concernant l’intervention française au Mali, ce sont les français qui sont en position de se prononcer. et d’amener le gouvernement à en tirer les conséquences.

                                                Le gouvernement français n’est pas censé suivre l’avis de la population malienne.


                                                • sam turlupine sam turlupine 10 février 2013 18:22

                                                  Vous n’avez pas trouvé mieux, comme comparaison, que Bush et l’Irak ?

                                                  Les « crimes de guerre » au Mali sont le fait des narco-djihadistes, et il était plus que temps de leur foutre sur la gueule, pour les empêcher de mettre ce pays en coupe réglée, sous la loi de la charia.

                                                  Je soutiens entièrement l’intervention française au Mali ; comme tous les Maliens !

                                                  Votre position, très commune sur AVox, est un gage d’impunité pour des assassins et autres fous de dieu, sous des prétextes divers (complot mondialiste, gnagnagna, uranium, gnagnagna).

                                                  La vérité est dans LES FAITS ; comme je vous les ai donné à lire en lien

                                                  Quand les Américains sont venus en France, en 44, pour nous aider à vaincre l’envahisseur nazi, il aurait fallu que les américains fassent une pétition ?


                                                • philouie 10 février 2013 18:40

                                                  La vérité est dans LES FAITS

                                                  Des faits rapportés par des médias aux mains des marchands d’armes.

                                                  et vous y croyez ?


                                                  • sam turlupine sam turlupine 10 février 2013 20:58

                                                    Non.

                                                    Les faits racontés et confirmés par les Maliens eux-mêmes, les ONG sur place, les rapports africains et internationaux.

                                                    Vous en savez peut-être plus ?
                                                    Vous êtes sur place ?


                                                  • sam turlupine sam turlupine 10 février 2013 21:05

                                                    Ce qu’il ne faut pas oublier de dire, évidemment, c’est qu’au delà de la NÉCESSAIRE éradication sur place du terrorisme narco-islamiste, il ne faudrait également pas manquer de s’attaquer à ceux qui les financent et les arment, qu’on connait très bien : l’Arabie Saoudite, et aussi le Qatar, à qui on déroule tous les tapis rouges, pour qu’ils viennent nous arroser de leur fric ; realpolitik oblige...

                                                    C’est ça qui est à dénoncer ; pas l’intervention militaire contre les mabouls islamistes : s’ils pouvaient tous être liquidés, ce ne serait pas une perte pour la paix.


                                                  • philouie 10 février 2013 21:15

                                                    Si les Qatari et les saoudiens financent des fous furieux c’est à la demande de nos trusts militaro-industriels.

                                                    et hop, un petite guerre humanitaire, et hop à moi le pétrôle.

                                                    et les gogos gogotent.


                                                  • sam turlupine sam turlupine 10 février 2013 21:29

                                                    Votre discours occulte l’essentiel : la situation du Mali et des Maliens sous le joug islamiste.
                                                    Et, quels que soient les intérêts en jeu par ailleurs, la délivrance des Maliens était l’urgence : elle s’opère, heureusement.

                                                    Pour la suite, des élections doivent avoir lieu au Mali, pour décider de leurs dirigeants ; souhaitons leur des candidats non corrompus, qui représentent vraiment leurs intérêts, bien que tout le monde sache comment ça se passe généralement en Afrique. Mais ce sera leur affaire.

                                                    La majorité de l’argent en jeu, au Mali, ce ne sont pas le pétrole, ni les armes ; c’est la coke.


                                                  • philouie 10 février 2013 22:01

                                                    on connait, ça fait 50 ans que la France organise des élections libre au mali, on peut leur faire confiance.

                                                    quand aux « exactions » ce ne sont que chiffons rouges qu’on agite sous votre nez à l’info-spectacle pour que vous vous mettiez à japper.


                                                  • sam turlupine sam turlupine 10 février 2013 22:11

                                                    tant qu’on peut « japper », c’est qu’on a la liberté et les moyens de le faire

                                                    y en a qui se sont fait couper la main et le pied pour avoir écouté de la musique, et il y a des enfants de 9 ans engagés de force avec des armes.

                                                    Tu vois la différence, ou tu restes du côté de « ceux à qui on ne la fait pas », et qui laissent esclavager un peuple ?


                                                  • philouie 10 février 2013 22:15

                                                    vous n’avez aucune liberté parce que vous êtes un troupeau.

                                                    Laissez les maliens libres et cessez de vous occupez de leur histoire.

                                                    Les marchands d’armes sont aussi des marchands de sable : dormez bien.


                                                  • sam turlupine sam turlupine 10 février 2013 22:24
                                                    Par philouie (xxx.xxx.xxx.60) 10 février 22:15

                                                    Laissez les maliens libres

                                                    Justement : ils ne l’étaient plus.

                                                    Vous avez loupé un épisode ? 

                                                    De quoi retarder un peu votre sommeil ; bonne nuit aussi.


                                                    • philouie 10 février 2013 22:31

                                                      Pourquoi n’allez vous pas délivrer les nigériens qui crèvent dans les mines d’Areva.

                                                      à mais c’est ballot on en parle pas à la télé.

                                                      et que ceux qui « privent de liberté » les maliens sont armés et subventionné par nos alliés, ça ne vous pose pas de problème ?

                                                      on arme les gens que l’on combat.

                                                      c’est bizarre , non ?


                                                    • Magnon 10 février 2013 22:31

                                                      @Luc-Laurent

                                                      Ce qui se passait au Mali avait un relent séculaire de l’oppression des noirs du Sahel par les nomades berbères et maures !
                                                      Pillages, humiliations, esclavage, vol et viol des femmes, etc.
                                                      Mais, à partir du moment ou ces bandes de contrebandiers et trafiquants de drogues avaient habillé leurs péchés du drapeau d’une Charia à géométrie variable, cela donne des œillères à l’auteur !
                                                      S’abriter derrière Dieu, quelle belle manœuvre !

                                                      « Dieu qui parle par ma voix, vous demande de tuer mes ennemis et de satisfaire mes petits plaisirs »

                                                      De puis le Tartuffe de Molière, en France on n’ose plus ça depuis 3 siècles, mais ailleurs, cala peut marcher, à partir du moment ou c’est d’autres qui souffrent ! Du néo-racisme ?

                                                      Voila ce que pensent les Maliens. Ici, ils le chantent !


                                                      • philouie 10 février 2013 22:35

                                                        Cessez d’armer des islamistes pour ensuite faire semblant de venir les délivrer !


                                                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 11 février 2013 02:38

                                                        @ sam turluipine

                                                        "Quand les Américains sont venus en France, en 44, pour nous aider à vaincre l’envahisseur nazi, il aurait fallu que les américains fassent une pétition ?« 

                                                        Oui, c’est exactement ça. Les US nous ont délivré d’un ennemi qu’ils avaient fabriqué. Hitler a été produit par les corporations et la finance internationale pour éliminer l’autre ennemi préfabriqué qu’était l’URSS.

                                                        Suivez Jacques Pauwels et son »mythe de la bonne guerre" (sur youtube il y a une conf) pour comprendre ça, et comprendre ainsi que 2eme guerre mondiale, Afghanistan, Irak, ... Mali, on a toujours pour point commun que l’ennemi est préfabriqué.

                                                        Comme ça le bon peuple va à la guerre avec la main sur le coeur et la conscience tranquille...


                                                        • Magnon 13 février 2013 00:07

                                                          @Luc-Laurent

                                                          Ca y est Hitler à été fabriqué !
                                                          Comme s’il n’était pas capable de se fabriquer lui-même, de prendre le pouvoir en étant minoritaire, et de le garder en tuant tout le monde y compris ceux qui l’on porté au pouvoir :

                                                          Lisez « technique du coup d’état » de Curzio Malaparte !



                                                          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 13 février 2013 13:07

                                                            @ Magnon

                                                            Pour la 3e fois sur cette page, je vous recommande de lire Jacques Pauwels et son « mythe de la bonne guerre ».
                                                            Vous verrez comme Hitler a été fabriqué, entre autres, par les grandes corporations US.
                                                            Il a une vidéo d’une conférence sur youtube

                                                            Pour autant que je sache, il a aussi eu la finance anglaise et US à l’appui.

                                                            Donc merci pour les techniques du coup d’Etat mais je vous rappelle qu’il est parvenu au pouvoir suite à des élections tout ce qu’il y a de plus démocratique... smiley



                                                            • Magnon 14 février 2013 02:17

                                                              @Luc-Laurent

                                                              Hitler est parvenu au pouvoir dans un gouvernement minoritaire, mais il a méthodiquement éliminé les concurrents !
                                                              Dans Technique du coup d’état, est parfaitement décrite la méthode, qui de provocations en violences conduit à la prise de possession de l’état !
                                                              Avec l’assassinat de l’état-major de des SA, est rajouté celui de conservateurs non ralliés, voire seulement non fiables, des collaborateurs du vice-chancelier Von Papen, des catholiques... 
                                                              Exécutions sommaires, fabrication d’une conspiration, élimination d’opposants potentiels, même parmi les amis, Hitler, Staline, Saddam Hussein, même technique, même combat !


                                                              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 14 février 2013 04:37

                                                                Oui, oui, oui, bien sûr qu’il faut faire tout ça pour parvenir au pouvoir.
                                                                Mais, mais, mais,
                                                                tout cela ne se fait pas sans argent.
                                                                Qui a soutenu financièrement Hitler ?

                                                                Walll Street !

                                                                Renseignez-vous.... ici par exemple :

                                                                http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-financement-d-Hitler-par-Wall-street-12297.html

                                                                Il n’est pas un self-made man.
                                                                Nul ne l’est.


                                                              • brieli67 14 février 2013 05:44

                                                                Il y a eu plus méthodique, plus diabolique pour accéder au Pouvoir 


                                                                le peintre anglais Charles WINTER

                                                              • brieli67 14 février 2013 05:32

                                                                Vous êtes en train d’oublier qu’Hitler a été élu,

                                                                 ce qui signifie choisi par une majorité....

                                                                en l’occurence 33 % ? taux plus jamais égalé, dépassé.

                                                                quelques mois plus tard aux élections la Droite extrême :
                                                                Angleterre 36, 5%
                                                                Etats Unis 38,5%

                                                                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 14 février 2013 05:35

                                                                  Pour ma part, je ne l’ai pas oublié, puisque je le mentionne au-dessus.
                                                                  C’est Magnon qui tend à minimiser pour mettre en avant la dimension coup d’Etat, cad, manoeuvres tous azimuts.
                                                                  Pour ma part, je pense que « coup d’Etat » est ici abusif.
                                                                  Il y a bien eu élection puis décision tout de même du président (si je ne m’abuse) qui fait de Hitler le chancelier en 33.

                                                                  Tout ceci est pinaillerie au regard de ce qui importe : qui finançait Hitler !


                                                                • brieli67 14 février 2013 06:26

                                                                  Stop stop !

                                                                  ça ne dépassait pas les 20 % de notre FN 
                                                                  sauf les territoires « occupés » par les Belges,les Français, les Anglais
                                                                  la Ruhr, mais aussi le long de la frontière française. - Fribourg, Offenburg, Karslruhe, la Sarre...


                                                                  Les mêmes qui ont financé ???

                                                                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 14 février 2013 11:24

                                                                  @ Owen

                                                                  Vous posez plein de questions très intéressantes.

                                                                  Mais vous semblez avoir encore des réticences à reconnaître l’ampleur du territoire tenu par le versant sombre de la force, si je puis dire, en termes édulcorés.

                                                                  Je n’en ai aucune.
                                                                  J’essaierai de dire pourquoi ici même quand le moment sera venu.
                                                                  Il me reste encore bien des jalons théoriques à poser smiley

                                                                  Je ne saurais trop vous recommander de suivre Soral car il produit d’intelligentes analyses qui aident à voir la « big picture ».
                                                                  Même si elles se trouvent émaillées de quelques excès ici et là, cela me paraît sans conséquences.

                                                                  S’il vous paraît trop sulfureux, alors je vous recommande le film larouchien ci-dessous car tout en parlant en termes feutrés, il montre bien la puissance maléfique de la finance internationale qui, avec le lobbying des grands groupes, tirent les ficelles du petit monde politique qui s’agite comme dans un théatre de Guignol pour nous raconter n’importe quoi et nous envoyer au casse-pipe régulièrement vu qu’il n’est rien de tel qu’un bonne guerre pour discipliner le citoyen.

                                                                  1932 - le Système Américain contre l’Empire Britannique - Vidéo Dailymotion


                                                                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 14 février 2013 11:29

                                                                  Pour ne pas paraître inutilement énigmatique je précise qu’après mes jalons théoriques en cours de rédaction (cf. 1, 2, 3, 4, et 5) je proposerai une analyse de l’origine sacrificielle et donc religieuse des cultures humaines en revisitant pour cela le modèle girardien.
                                                                  Alors qu’il reste centré sur le sacrifice rituel, je tenterait de lui articuler un volet chasse et un volet guerre.


                                                                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 17 février 2013 06:56

                                                                  Bonjour Owen,

                                                                  Je comprends que ma proposition ne soit pas trop lisible encore. C’est le danger de ce qui vaut pour tout, cela incite à penser que cela ne vaut légitimement rien.

                                                                  Ce serait commie dire que tout objet est fait d’une substance. Ok, c’est vrai. Mais ça avance à quoi ?

                                                                  Mon hypothèse est que lorsque je parle des cycles, je parle de la substance elle-même. Et là je trouve que ça devient bigrement intéressant car alors comme Taine disait de l’imitation, on a « une clef qui ouvre toutes les portes ».

                                                                  Pourquoi l’entraînement du Tai Chi Chuan a cessé chez vous ? (notez bien que je ne dis pas que vous avez cessé l’entraînement, c’est l’entraînement (qui porte à l’imitation) qui a cessé).

                                                                  Vous me direz si je me trompe, mais je ferais volontiers l’hypothèse que c’est parce que les éléments qui vous ont accrochés n’étaient plus présents :
                                                                  1) Vous n’aviez plus vos modèles, des personnnes vraies qui s’adonnent autenthiquement (pas une mode, une culture) à l’union des énergies terrestres, corporelles et célestes (car j’imagine qu’au Viet Nam vous pratiquiez en plein air n’est-ce pas ?).

                                                                  2) Dans votre pauvre gymnase vous étiez coupé de tout cela, seulement en présence d’Occidentaux en quête d’un mieux-être, dans un espace clos, artificiel (coupé de la terre, de l’air et du ciel) en présence d’un « maître » incapable de prendre la mesure de cet état de fait (sinon il aurait choisi un autre cadre) et, par conséquent, incapable de s’offrir lui-même en modèle capable de vous entraîner (aux deux sens du terme).

                                                                  Tout ça est une logique de cycle, d’assimilation, d’entraînement, donc d’imitation. Il n’y a que cela, partout, dans les moindres recoins de notre vie.


                                                                  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 17 février 2013 07:05

                                                                    Pour revenir à Soral, avez-vous lu son « comprendre l’Empire » ? Il est comme ses vidéos, excellent, avec quelques excès ici ou là qu’on lui pardonne bien volontiers vu la qualité, cad, la cohérence, de ce qu’il offre.

                                                                    Me permettez-vous de copier-coller votre message (et ma réponse) sur le fil de la théorie de la mimesis générale ?


                                                                  • easy easy 17 février 2013 09:49

                                                                    LL & Owen
                                                                     
                                                                    Je vous regarde converser et je trouve ça beau


                                                                  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 17 février 2013 16:53

                                                                    @ easy

                                                                    Merci du compliment. C’est encourageant !

                                                                    @ Owen

                                                                    Je vois que nous sommes d’accord. Je vous suis très bien sur le langage comme sur l’enseignant qui a la prétention d’enseigner (la langue et tant d’autres choses) alors que s’il était vraiment enseignant il saurait que ce sont les élèves qui apprennent en étant en situation et qu’il doit surtout s’arranger pour ne pas être un obstacle à leurs apprentissages, seulement être un médiateur (donc un modèle aussi de rapport à l’objet d’étude).

                                                                    Quant aux enseignants qui « cassent » l’élève afin de s’assurer une meilleure emprise, c’est malheureusement une catastrophe nationale et il faudra y revenir. la refondation de l’école doit passer par là, sinon elle restera un vain mot. Bref, nous sommes bien d’accord.

                                                                    L’enseignant médiateur, cela nous ramène à Vygotski, que j’ai lu, bien sûr, avec intérêt : j’ai encore trois bouquins de/sur lui à moins d’un mètre de ma main gauche. Mais de l’autre main, j’accède à Piaget et Baldwin et je tenais à vous signaler que ce dernier, un des papes méconnu de la psychologie de l’imitation, a été un des maîtres à penser de Vygotsky. L’approche sociale (mimétique) de Baldwin avait fortement impressionné Vygotsky (tout comme Lacan qui suivait les enseignements de Janet).
                                                                    Baldwin en fait a deux héritiers, Vygotsky et Piaget.
                                                                    Et l’imitation est omniprésente dans leurs réflexions quoi que sous des formes différentes bien sûr.

                                                                    Merci pour cette conversation et à bientôt j’espère.

                                                                    PS : merci pour votre autorisation


                                                                  • Magnon 18 février 2013 00:12

                                                                    @Luc-Laurent
                                                                    Curzio Malaparte contre Sutton !
                                                                    Hitler est arrivé au pouvoir dans un gouvernement ou les nazis étaient minoritaires !
                                                                    Sa prise de pouvoir s’appelle la nuit des long couteaux !
                                                                    Sanglante, saignante, il a été beaucoup fusillé et pas seulement, d’où le nom de ce coup d’état !
                                                                    Plus de 200 personnes tuées, et un milliers déportées !
                                                                    Put y passe :
                                                                    Des officiers de l’armée, le commissaire de police qui a empêché le coup d’état de 1923, des prêtres, un critique musical, des diplomates....
                                                                    Après, tout le monde savait qui avait le pouvoir, et quel était ce pouvoir !


                                                                    • yungmi 28 juillet 2013 12:24

                                                                      opinion !!! possible que le sponsor est la France pour les guerres actuelles parceque je voie mal des pays sous developper se payer de tels armes il faut savoir compter tout simplement un euros plus un euros egal deux euros et plus un euros ça fait ? . il y une seule chose que les riches ne pourront pas s’offrir et qui ne s’achette pas c’est l’amour !


                                                                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 21 septembre 2017 06:02

                                                                        Comme dit la chanson : « le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté ». Voici en guise d’épilogue, un lien explicitant le triste sort du député Laurent Louis. On ne peut douter qu’il ait été dans l’excès ici et là, on peut même supposer qu’il n’a pas été ici et là le chevalier blanc qu’il prétendait être, mais en bonne logique discursive, lorsque quelqu’un soutient un argument, c’est l’argument qu’on devrait attaquer, pas la personne. Tout laisse à penser que Laurent Louis a non seulement été attaqué mais brisé :
                                                                        http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/09/21/en-appel-un-ancien-depute-belge-condamne-a-visiter-des-camps-de-concentration_5188809_3214.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès