• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pétition législative contre le passage de 3 à 11 vaccins obligatoires

Pétition législative contre le passage de 3 à 11 vaccins obligatoires

Pour parer à la menace imminente du vote de l’extension de l’obligation de 3 à 11 vaccins et peser dans le processus législatif, les associations qui composent le Collectif Vaccins–Liberté lancent une « Pétition législative » sur le site Parlement et Citoyens. Celle-ci demande la suppression de l’article 34 du Plan de financement de la Sécurité Sociale 2018. A partir de 5000 signatures, les parlementaires se sont engagés à examiner la pétition.

 

Pétition Législative, JE CLIQUE SUR CE LIEN : https://parlement-et-citoyens.fr/projects/petition-legislative/collect/deposez-votre-petition/proposals/contre-le-passage-de-3-a-11-vaccins-obligatoires

Nous sommes contre cette extension pour 7 motifs principaux :

 

1) Elle porte atteinte aux libertés fondamentales et à la démocratie en bafouant la primauté de l’être humain et le consentement éclairé du patient.

 

2) Elle intervient dans la précipitation en dehors de toute urgence de santé publique.

 

3) Elle se fait par le biais d’une loi de finance alors qu’il s’agit d’une décision de société et de santé qui mérite de prendre le temps d’un vrai débat national et démocratique. Aucune étude d’impact sérieuse n’accompagne cette mesure.

 

4) Par ses mesures autoritaires, cette extension met en danger la cohésion sociale. Elle risque de diviser le pays, d’installer un climat de suspicion, de délation et d’insécurité.

 

5) Elle transforme les enfants non-vaccinés en parias de la société instaurant de fait un apartheid et risquant de provoquer une déscolarisation massive. C’est une atteinte au droit fondamental à l’éducation.

 

6) Elle transforme les parents « refusant » en délinquants coupables de maltraitance envers leur enfant et donc passibles de peines de prison et d’amendes lourdes.

 

7) L’extension de l’obligation exonère de fait les laboratoires pharmaceutiques de leur responsabilité juridique en cas d’effets secondaires et reporte l’indemnisation des victimes sur la solidarité nationale.

 

 

Signataires « Collectif Vaccins-Liberté »

Ligue nationale pour la liberté des vaccinations (LNPLV) // Réseau des victimes des vaccins contre l'hépatite B (REVAHB) // Info Vaccins France // Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN) // Fondation Stacy // Maman Courage // Association Liberté Information Santé (ALIS) // Association internationale pour une médecine scientifique indépendante et bienveillante (AIMSIB) // Coordination nationale médicale santé environnement (CNMSE) // Mouvement pour le respect des droits fondamentaux de la personne // Comité développement durable santé (C2DS)

Soutenue par le collectif EPVL : Ensemble pour la Vaccination Libre

Pétition Législative « Contre le passage de 3 à 11 vaccins obligatoires »

 

Nous demandons la suppression de l’Article 34 du projet de loi de financement de la sécurité sociale en 2018 qui contient l'extension de l'obligation de 3 à 11 vaccins. Voici nos motifs.

 

Non-respect de la Constitution

Ce projet de loi sur les vaccinations crée principalement un système d’obligations, de contrôles et de sanctions.

L’extension de 3 à 11 vaccins obligatoires, pour une importante fraction de la population, avec un système de sanctions non-explicite et la création d’un système de surveillance et de coercition impactant toute notre société, serait une décision majeure, qui, au fond, est peu en rapport avec le financement de la sécurité sociale.

Traiter de cette manière un sujet de société aussi grave est inacceptable et contraire à la Constitution. C’est, au mieux, un abus et, au pire, une forfaiture.

En empêchant un légitime débat démocratique qui se tiendrait dans des conditions appropriées à la gravité et l’ampleur du sujet, le Gouvernement trahit le Peuple et les Institutions Républicaines.

Nous demandons aux Parlementaires de saisir le Conseil Constitutionnel en vue de faire supprimer l’Article 34 du PLFSS-2018.

Nous invitons personnellement chaque Membre du Conseil Constitutionnel à considérer les enjeux de cette situation cruciale. L’Histoire se souviendra.

 

Des sanctions plus lourdes par défaut

Le projet supprime l’article 3116-4 sur les sanctions encourues par les parents en cas de manque aux obligations vaccinales, qui étaient : 6 mois de prison, 3750 Euros d’amende.

Le projet supprime l’article 3116-2 relatif à la limite d’âge des intéressés (c’est-à-dire des personnes à vacciner) jusqu’à laquelle des poursuites peuvent être intentées pour infraction aux obligations vaccinales.

Ce faisant, et donc par défaut, le cadre de sanctions qui s’appliquera pour ce qui concerne les parents, deviendrait l’article 227-17 du Code Pénal : 2 ans de prison, 30 000 Euros d’amende. La non-vaccination étant alors assimilée à une maltraitance ou à un abandon de famille.

L’exposé de motifs stipule de façon allusive : « La mesure supprime par ailleurs les sanctions spécifiques relatives au non-respect de l’obligation vaccinale, qui ne se justifient plus, car le code pénal comporte une infraction générale. »

Or cette information n’a pas été donnée explicitement par le Gouvernement, au point que des députés, y compris dans la commission des affaires sociales, sont restés dans l’ignorance de ce qu’ils étaient en train d’alourdir les sanctions possibles alors qu’ils pensaient être en train de supprimer toute sanction ! Même le rapporteur général du projet semblait ignorer ceci.

S’agissant du travail législatif à l’Assemblée Nationale, omettre d’expliciter de telles informations et d’en éclairer tous les aspects aux yeux des Représentants du Peuple, c’est, de la part des responsables, au mieux, un oubli critiquable et, au pire, une forfaiture.

 

La déresponsabilisation des industriels, au détriment de la population

Si huit autres vaccins devenaient obligatoires, les responsabilités en cas « d’effets indésirables » ne seraient plus à la charge des industriels et seraient entièrement transférées à l’Etat. Alors que, déjà, pour les vaccins, les conditions de mise sur le marché sont moins exigeantes que pour les médicaments, et alors que l’Etat s’en remet aux industriels pour la réalisation des évaluations de leurs vaccins respectifs ( !), avec les doutes que ceci soulève, ces mêmes industriels ne risqueraient plus, dorénavant, d’être poursuivis en cas d’accidents post-vaccinaux.

C’est là une promesse de grands profits, et de risques minimisés, pour les industriels ; une promesse de risques sanitaires pour les vaccinés ; une promesse de risques financiers considérables et concentrés sur une seule partie prenante qui est l’Etat et donc la collectivité nationale.

Les conséquences financières de cette extension de l’obligation ne sont pas prévues par l’étude d’impact qui accompagne le PLFSS-2018.

 

La destruction de liens sociaux essentiels

Le projet impliquerait directement non seulement de nombreuses professions de santé mais aussi des personnels de « toute école, garderie, colonie de vacances ou autre collectivité d’enfants ». Le projet donnerait à ces personnels des missions de contrôle et donc de signalement.

Ainsi, des médecins seraient amenés à n’être plus seulement médecins mais aussi un peu enquêteur et policier. Puis dans le cas - fréquent - où ils sont payés à l’acte, ils seraient intéressés financièrement au nombre de vaccinations pratiquées au mépris du besoin de sa clientèle (Rémunération sur Objectif de Santé Publique (ROSP)).

De plus, il est prévu que le médecin soit juridiquement déresponsabilisé des conséquences de ses actes de vaccination, l’Etat assumant tout cela.

Le projet endommagerait gravement la relation de confiance entre le médecin et les familles, donc ici la qualité du système de santé.

Au lieu d’une médecine d’écoute, de dialogue, de compréhension, d’attention, de bienveillance, d’accompagnement, de soin, de fraternité, c’est-à-dire celle à laquelle aspirent tant d’usagers et de professionnels de santé… c’est une relation d’exécution et de contrainte qui prendrait le pas.

Le projet méconnaît qu’au XXIe siècle, le médecin ne peut se prévaloir sans limites d’un ascendant sur une population supposée docile et ignorante.

D’autre part, avec ce projet, la plupart des responsables d’écoles, garderies, colonies de vacances ou autres collectivités d’enfants deviendraient, malgré eux, contrôleurs de la conformité aux obligations de vaccinations, donc signalant des infractions pénales.

Le projet compromet la relation de confiance entre ces responsables de collectivités d’enfants et les familles.

 

Renvoi des élèves et des enfants

Un point notable mais largement ignoré : le projet précise, à l’article L3111-2-II, que les justifications de l’exécution de l’obligation vaccinale seraient à fournir par les parents « pour l’admission ou le maintien dans toute école, garderie, colonie de vacances ou autre collectivité d’enfants ».

Ces trois mots - « ou le maintien » - sont nouveaux : ils n’existaient pas dans la loi en vigueur jusqu’ici.

(N.B. : Nous sommes choqués de constater encore une fois l’absence de ce point de débat, en séance à l’Assemblée Nationale, le 27 octobre dernier. Ce n’est pas démocratique.)

Ces termes ouvrent la possibilité légale du renvoi des enfants, aux motifs cités plus haut.

Le projet produirait donc de la ségrégation, de la violence sociale.

La France de 2018 va-t-elle inventer l’exclusion scolaire pour non-conformité du contenu d’un carnet de vaccinations ? Tout cela au nom d’une exigence administrative dont l’intérêt sanitaire est incertain.

Plaignons alors les enfants, leurs familles et les collaborateurs qui seront chargés d’exécuter ces besognes.

 

Etat contre parents et citoyens

La création de ce système de surveillance et de coercition à travers l’ensemble du système de santé et du système éducatif du pays creuserait un fossé entre l’Etat et les citoyens.

Au lieu de bâtir la société responsable, démocratique et émancipée à laquelle le XXIe siècle nous appelle, le projet est rétrograde : en marche arrière, vers un régime autoritaire, dont on prétend vouloir affranchir la planète.

 

Procès contre les parents

La ministre a osé, devant les médias, évoquer la possibilité pour des enfants non-vaccinés, d’intenter, quand ils atteindraient l’âge adulte, des procès à leurs parents. Est-ce une méthode de persuasion digne du Gouvernement, que d’évoquer un tel cauchemar à la face des familles ?

Ceci est choquant ; d’autant qu’en braquant la lumière sur un scénario extrême, on ne dit pas tout et l’on n’éclaire pas l’étendue des dégâts sociaux, structurels et diffus.

En effet, ce que la ministre n’a pas ajouté, c’est qu’une fois créé un système où auront nécessairement lieu certaines « infractions », chacun devra apprendre à se taire devant les professionnels en charge des contrôles. Et que, si l’on suit le même point de vue que la ministre, alors les parents hésitants, retardataires ou « fautifs » devraient se méfier de leurs enfants, des grands-parents, des voisins, … du médecin scolaire et du directeur d’école. Quel progrès social ! Quel projet pour la société française du XXIe siècle !

 

La France, à rebours de l’Europe

La plupart des pays européens n’imposent pas d’obligations vaccinales. Malgré cela, leur population est en aussi bonne santé que la nôtre.

Les parents de ces pays plus libres s’informent, dialoguent avec le corps médical, évaluent puis décident pour leurs enfants : leur libre choix peut être nuancé, personnalisé, révisé au fil du temps ; un dialogue libre et responsable de part et d’autre, du côté du médecin comme du côté des parents.

En France, la liberté et la responsabilité ne fonctionnent-elles pas bien, aux yeux du Gouvernement ?

 

L’oreille fine du Gouvernement pour l’industrie pharmaceutique

et son oreille sourde pour la volonté populaire

En été 2015, une pétition historique a recueilli un million de signatures (!), pour réclamer la simple application de la loi : que la vaccination limitée aux vaccinations obligatoires contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP) soit de nouveau possible. Un million de familles refusaient de se voir forcées - par l’incurie de l’État et de l’industrie - à pratiquer sur leurs enfants 4, 5, voire le plus souvent 6 vaccins du fait d’une pénurie commerciale injustifiable et permanente.

Cette pénurie du DTP ne présentait « pas que des inconvénients » pour les laboratoires pharmaceutiques. Non seulement les vaccins tétra-, penta- ou hexa-valents sont vendus beaucoup plus cher que le DTP, mais aussi le jeu du monopole sur tel vaccin facultatif, combiné au groupage des produits (plurivalence), maintient un prix élevé sur un marché captif. Et enfin le régime juridique des responsabilités des « effets indésirables » post-vaccinaux basculait vers l’État du fait même de l’association entre vaccins recommandés et vaccins obligatoires ! Triple ou quadruple avantage !

Deux ans plus tard, à l’été 2017, le Gouvernement fraîchement élu annonça, de façon surprenante et incongrue, l’extension des obligations de 3 à 11, sauf contre-indication médicale reconnue ! Et fin octobre 2017, nous découvrons un cadre de sanctions… dissimulées au débat, et alourdies !

Il est difficile d’imaginer une plus grande surdité politique vis-à-vis des citoyens.

 

Conclusion

Avec cette extension de l’obligation vaccinale à 11 vaccins par la manière forte, le Président de la République et le Gouvernement traitent les Français avec mépris.

Ils ne les considèrent pas comme des citoyens adultes mais comme des mineurs auxquels ils prétendent inculquer « la confiance par la contrainte ».

 

Nous entendons porter toujours haut l’étendard de l’Égalité, de la Fraternité et de la Liberté !

Nous refusons l’extension de l’obligation de vaccinations, et donc l’Article 34 du projet de loi sur le financement de la sécurité sociale en 2018.

Nous lançons un appel à nos Représentants, membres du Parlement Français, pour qu’ils rejettent cet Article 34 et au besoin saisissent le Conseil Constitutionnel.

 

Vive la République. Vive la France.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

149 réactions à cet article    


  • Giordano Bruno 7 novembre 2017 11:57

    Il faut s’inscrire pour voter. Cela va écarter la plupart des votants potentiels. Vous avez intérêt à modifier cela rapidement.


    • Le421 Le421 7 novembre 2017 18:28

      @Giordano Bruno
      Au moment où, comme d’habitude, on s’est rendu compte que même pour la grippe, le vaccin n’était pas le bon.
      Par contre, si vous voulez vous faire vacciner pour la grippe de l’année dernière, pas de souci, y’a du stock !!
      Connerie quand tu nous tiens...


    • Jeekes Jeekes 7 novembre 2017 18:47

      @Giordano Bruno
       
      J’suis d’accord, je viens d’essayer et créer un compte gogole ou fesse de bouc, ben non merci.
       
      Tant pis, dommage...
       


    • REVAHB 7 novembre 2017 20:51

      @Giordano Bruno

      Bonsoir, En règle Générale, lorsque nous signons une pétition nous devons nous identifier. Là il s’agit d’un site qui s’appelle citoyens et parlements et qui permet aux citoyens d’interpeller les parlementaires. 
      Cette pétition est importante et je vous invite à la signer. 


    • Ville35 8 novembre 2017 10:03

      @Jeekes
      Pareil, j’ai eu un recul lorsque j’ai vu qu’il fallait passer par fesse de bouc ou gogole.
      Mais il y a la solution internet avec sa boite et son adresse.
      Je sais, il faut être motivé pour aller jusqu’au bout mais pour mes petits enfants et tous les autres, j’ai tenu et j’ai signé contre cette dictature.

      J’ai 85 ans et 75 ans sans aucun vaccin même pas le gratuit (payé par les contribuables) offert chaque année aux personnes âgées. Homéopathie et médecines douces suffisent à éviter la médecine chimique qui tue. C’est pour cela que je suis encore là.

      Je vous souhaite de vivre longtemps sans vaccins ni médicaments toxiques.
      Tenez bon et votez !
      Cordialement


    • njama njama 8 novembre 2017 11:51

      Bonjour REVAHB smiley

      Cette pétition est importante...

      c’est l’évidence !

      Ici aussi une participation est importante pour ceux qui le peuvent

      Manifestation le 25 Novembre 2017 à 14h aux Invalides
      Le texte de loi doit passer par le sénat, qui espérons-le ne votera pas le texte en première lecture.

      De plus, le conseil constitutionnel pourra également décider de censurer l’article 34 puisque nous vous rappelons que celui-ci présente toutes les caractéristiques du “cavalier législatif ” ; comme l’a rappelé madame Blandine Brocard les dispositions qui n’affectent pas significativement l’équilibre financier des régimes obligatoires et dépourvus de lien direct avec l’objet exclusivement financier du PLFSS sont systématiquement censurées.

      http://www.epvl.eu/manifestation-samedi-25-novembre-2017/


    • REVAHB 8 novembre 2017 18:56

      @njama
      Tout à fait nous faisons aussi parti d’EPVL, et participerons à cette manifestation le 25 novembre ! ;)


    • rogal 7 novembre 2017 12:01

      Excellente initiative.
      Dommage que sur la page « https://parlement-et-citoyens.fr/projects/petition-legislative/collect/deposez-votre-petition/proposals/contre-le-passage-de-3-a-11-vaccins-obligatoires » (le franglais nouvelle langue de la République ?) il faille s’inscrire et, pour cela, prouver que l’on n’est pas un robot en montrant que, sur de petites photos, on sait distinguer une route d’un chemin.


      • pipiou 7 novembre 2017 12:53

        « la création d’un système de surveillance et de coercition impactant toute notre société »

         ???
        Pas très sérieux...


        • REVAHB 8 novembre 2017 18:57

          @pipiou
          Pas sérieux ? 

          Expliquez vous merci. 

        • doctorix doctorix 8 novembre 2017 19:42

          @REVAHB
          Je vois que vous ne connaissez ni pipiou, ni foufouille.

          Ils n’ont jamais rien à dire, alors ils éructent sporadiquement.
          Vous n’aurez donc pas davantage d’explications.

        • foufouille foufouille 7 novembre 2017 14:06

          blabla antivax et reblabla antivax.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 novembre 2017 19:33

            @foufouille
            Liste des adjuvants  : une vraie poubelle !

            Maladie consécutive à l’aluminium des vaccins : la myofasciite à macrophages.


          • Lanla 7 novembre 2017 15:41

            Vous avez raison Foufouille, si demain on vous colle une piqûre d’antipsychotrope obligatoire tous les mois car vous ne correspondez pas aux critères nécessaires à la vie en société, il n’y aura plus personne pour vous défendre. Et si vous répondez que ce n’est pas la même chose, c’est que vous n’avez rien compris. Les soi disant « pro vax » ont un discours borné et limité pour rester polie, tandis que les personnes contre cette loi ont un panel d’opinions beaucoup plus larges. Ce devrait être suffisant comme signal d’alerte, sans même parler de médecine.


            • foufouille foufouille 7 novembre 2017 16:46

              @Lanla
              « les personnes contre cette loi ont un panel d’opinions beaucoup plus larges. »
              uniquement les « infos » des antivax.
              va donc soigner la polio en afrique avec ton chlorure de magnésium pour avoir le prix nobel.


            • doctorix doctorix 9 novembre 2017 23:27

              @foufouille
              Quand allez-vous sortir de votre langage des insultes (ou que vous prenez pour telles) comme antivax, conspi, négationniste... ?

              Il faut vraiment n’avoir rien à dire pour tenter ainsi de mettre les gens dans des tiroirs, ou plutôt des poubelles de différentes couleurs.
              Nous avons fait un travail de recherche considérable, énorme, que nous partageons, pour ce que nous pensons être le bien de tous, tandis que vous ne pouvez répandre que votre ignorance et vos insultes.
              Vous êtes une mauvaise personne, mal intentionnée, il est temps d’en prendre conscience.
              Eventuellement de changer (chacun à le droit de rêver).

            • Omzen 7 novembre 2017 18:56

              Demandons aux médecins de signer un document engageant leur responsabilité en cas de problème de santé suite à la vaccination, on verra bien s’ils sont toujours aussi enclin à vacciner.


              • Jeekes Jeekes 7 novembre 2017 19:13

                @Omzen
                 
                Vous savez, les toubibs, c’est comme les politicards ; responsables (mais pas trop) et surtout jamais coupables !
                 


              • doctorix doctorix 8 novembre 2017 00:43

                @Omzen
                Voici où trouver ces textes, qui existent :

                Celui-ci n’est pas mal non plus : au moins, le médecin apprendra ce que contient sa seringue, en passant, ça ne peut pas lui faire de mal :
                Mais je vous garantis qu’aucun médecin ne signera l’un de ces documents.
                Les parents pourront alors lui demander de signer un autre document déclarant son refus de vacciner.
                Quand les parents auront reçu trois ou quatre certificats de ce type, quel directeur de crèche pourra leur refuser l’entrée de leur enfant ?
                Maintenant, vous pouvez aussi vous appuyer sur des textes législatifs précis, qui existent aussi :
                 (Vous pourrez consulter ici la liste des examens qui devraient être effectués avant toute vaccination, qui coûteraient plusieurs centaines d’euros par enfant. Et vous comparerez à ceux que vous propose votre médecin, c’est-à-dire rien de rien, même pas une analyse d’urines).
                Enfin, parce qu’il faut bien que je m’arrête, voici des informations qu’il vaut mieux connaître avant de vacciner vos enfants :

              • docdory docdory 7 novembre 2017 19:17

                @ l’auteur 


                Depuis 1974, date à laquelle j’ai commencé mes études de médecine, j’ai vu, en apprenant puis en exerçant ce métier :

                -1 cas de poliomyélite antérieure aigüe chez un patient non vacciné
                -1cas de séquelle lourde de poliomyélite chez une femme que ses parents avaient négligé de vacciner ( inutile de préciser qu’elle en voulait fortement à ses parents de cette négligence )
                -1 cas de leucoencéphalite sclérosante subaigüe de Von Bogaert chez un enfant de 11 ans (NB : il s’agit d’une complication tardive gravissime de la rougeole, provoquant la destruction inexorable du cerveau et aboutissant à la mort, un peu comme si un enfant souffrait d’Alzheimer ). Cet enfant n’avait pas été vacciné.
                -Plusieurs cas d’oreillons à complications testiculaires ( orchite ourlienne) risquant de causer une stérilité, et une méningite ourlienne ( i. e. due au virus des oreillons )
                -Une rubéole en cours de grossesse ( heureusement en fin de grossesse, il n’y a pas eu, par miracle, de dégâts chez l’enfant.).
                -Un cas de méningite à pneumocoque, un cas de méningite à méningocoque, une méningococcémie, à l’époque où on ne vaccinait pas. Heureusement, ces patients ont survécu.
                -D’innombrables cas d’hépatite B, dont au moins un mortel, d’assez nombreux compliqués de cirrhose post-hépatitique, et des gens devant prendre un traitement à vie.

                Pendant toute cette même période, je n’ai observé, en guise de complications vaccinales, bien qu’ayant vacciné des milliers et des milliers de patients :
                -quelques douleurs au point d’injection,
                -une réaction inflammatoire ( rougeur et oedème ) au point d’injection
                -quelques fièvres post vaccinales mineures inférieures à 38°5 n’ayant pas motivé de consultation, toutes guéries en une journée avec un peu de Doliprane®.

                Le rapport bénéfices risques est donc très largement en faveur de la vaccination, il n’y a aucun doute à ce sujet !

                Donc, je soutiens le gouvernement dans cette excellente politique, sachant que pour les vaccins vivants atténués (ROR ), ils sont contre-indiqués dans les déficits immunitaires, ce qui dans ce cas annule l’obligation vaccinale pour ces vaccins particuliers.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 novembre 2017 19:42

                  @docdory
                  Vous vous inquiétez surtout pour vos revenus, non ? Les exemples de malades vaccinés sont légion, mais vous évitez de lire les études qui vous dérangent... .

                  « Mensonges sur les vaccins obligatoires »


                  « 140 000 familles australiennes refusent de faire vacciner leurs enfants »

                  « Moi, médecin, je déconseille, en particulier le ROR »

                • Clouz0 Clouz0 7 novembre 2017 19:52

                  @Fifi Brind_acier
                  ....mais vous évitez de lire les études qui vous dérangent...

                  Euh, sérieusement, c’est vous qui dites cela, vous qui ne lisez que ce qui vous arrange et ce qui vous conforte dans vos certitudes ?
                  Y aurait de quoi rire.

                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 novembre 2017 21:01

                  @Clouz0
                  Je sais de quoi je parle. J’ai perdu 6 ans de ma vie à cause d’une intoxication à l’aluminium du vaccin contre le tétanos. Si cela vous arrive, vous ne rigolerez plus du tout, je vous le garantis...
                  Même mon chien, je ne le fais plus vacciner ... !!


                  Si vous voulez avoir une idée des problèmes posés par la myofasciite à macrophages, cherchez à « symptômes de la sclérose en plaques », ce sont quasiment les mêmes symptômes. 

                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 novembre 2017 21:07

                  @Clouz0
                  Je déconseille aussi les vaccins pour les chiens : problèmes dermatologiques, cancers, tumeurs etc

                  « Pourquoi je ne vaccine pas mon chien » :

                  "Selon le Dr Jean W. Dodds, un éminent vétérinaire et chercheur, les maladies allergiques et auto-immunes ont augmenté depuis l’introduction des vaccins à virus vivant modifiés. Les maladies auto-immunes entraînent l’organisme à s’attaquer à lui-même ; elles incluent le cancer, la leucémie, la maladie de la thyroïde, la maladie d’Addison (maladie surrénalienne chronique), l’anémie hémolytique auto-immune, la polyarthrite rhumatoïde, le diabète, le lupus, la thrombocytopénie (maladie des plaquettes sanguines), la défaillance multi-viscérale (état dans lequel un ou plusieurs organes se détériorent rapidement), les inflammations de la peau et plus encore.(...)


                • REVAHB 7 novembre 2017 21:12

                  @docdory
                  Cher Docteur, 

                  Nous ne souhaitons pas ici parler du développement des pathologies , car il faudrait par développer les différentes maladies, les différents vaccins les risques pour les deux sachant que d’un côté les données ne remontent absolument pas , ou très peu (entre 1 et 10%) et qu’il n’y a aucune étude à moyen et long terme. Nous pourrions, et les médecins de notre association également, vous raconter notre vécu également avec les problèmes des victimes qui ont développées des maladies neurodégénératives, ou auto immunes ou neuromusculaires, ou articulaires etc.... 

                  Nous avons quelques années d’expérience nous aussi. Mais là il ne s’agit même pas de parler de cela il s’agit de réfléchir à la façon dont cette loi est en train de passer, sans aucun débat, en cavalier législatif c’est à dire dans une loi des finances et non dans une loi réellement débattue, après un moratoire sur les différents sujets qui nous préoccupe concernant la santé des futurs nouveaux nés. 

                  Il est question de redonner le pouvoir aux médecins, et non de les dispenser d’un certain esprit critique. Il est question d’alerter sur les conséquences de cette loi : la mise à l’écart d’enfants, qui seront forcément stigmatisés, et qui seront mis au ban de la société parce qu’ils n’ont pas reçu tous les vaccins rendus obligatoires dans cette loi. 

                  C’est aussi indiquer aux parlementaires, aux élus, qu’ils seront les premiers à devoir écarter une famille, un enfant de l’école 

                  C’est aussi indiquer quels sont les risques réels qui sont indiqués dans le code pénal, auquel se réfère notre Ministre de la santé quand elle dit que les enfants handicapés pourront attaquer leurs parents devant la justice s’ils sont handicapés suite à une maladie pour laquelle les parents ont refusé de le vacciner. Ce qui est absolument ignoble ! Incite t’on un enfant à porter plainte contre son parent fumeur, contre son parent qui conduit trop vite ? 

                  Et si cette mesure était faite dans le cas d’une urgence sanitaire, mais non il n’y en a pas. On ne voit même pas de baisse de la vaccination... Alors pourquoi faire tout ceci ? 

                • docdory docdory 7 novembre 2017 21:20

                  @Fifi Brind_acier


                  Si, comme vous le sous-entendez fielleusement, le corps médical était composé de gens essentiellement motivés par le mercantilisme et la cupidité, il cesserait immédiatement de vacciner qui que ce soit : les salles d’attentes s’empliraient rapidement !!!

                  De même que les médecins, s’ils agissaient selon vos insinuations, arrêteraient immédiatement de préconiser l’arrêt du tabac et de l’alcool : un fumeur de 1 paquet par jour, c’est 4 ou 5 bronchites garanties dans l’année ! Une cirrhose alcoolique du foie, c’est souvent une consultation par mois, voire plus...Pourquoi les médecins se priveraient-ils volontairement d’une telle manne financière puisque selon vous, seul l’argent les intéresse ?

                • Croa Croa 7 novembre 2017 22:37

                  À docdory,
                  La polio a un vaccin qui fonctionne certes... Mais pourquoi cette chiée* de vaccins obligatoires ?
                  .
                  En fait on sait : C’est pour faire marcher le commerce !  C’est comme le vaccin contre la grippe proposé tous les ans avec force publicité. Moi je ne me suis jamais fait vacciner contre la grippe et pour cause celui-là ne fonctionne pas ! Les collègues qui se font vacciner c’est toujours eux qui tombent malade... Comme c’est ballot !  smiley
                  .
                  .
                  *(Une chiée c’est onze.)


                • tcbo 8 novembre 2017 00:05

                  @docdory

                  Quelques remarques cher Docteur,
                  - OK pour la polio (que l’on ne voit plus en France mais qui n’est toujours pas éradiquée malgré les vaccinations multiples depuis 50 ans et avec parfois des polio post vaccinales lorsqu’un vaccin vivant est utilisé, chez le vacciné voire son entourage.
                  - OK pour la rougeole, mais il n’est plus déclaré de LESS en Francedepuis au moins 20 ans sans que l’on atteigne pour cela la ligne Maginot des 95% de vaccinés exigée par la Ministresse
                  - Exagération pour les oreillons qui n’ont jamais causé de stérilité, l’orchite étant toujours unilatérale. Quant aux méningites virales, elles sont désagréables mais guérissent toujours
                  - OK pour la rubéole mais qui n’est dangereuse que durant la période embryonnaire. Aucun risque malformatif ni vital durant la période fœtale
                  - Les méningites et septicémies à méningocoques existent toujours puisque le vaccin qui est préconisé ne contient que le sérotype C alors que la majorité des infections invasives sont dues au méningocoque B pour lequel un vaccin excite mais utilisé très ponctuellement car d’efficacité douteuse
                  - « D’innombrables cas d’hépatites B » dites vous. Vous devez avoir une sérieuse population à risques (utilisateurs de drogues IV, prostitué(e)s et nomades sexuels, homosexuels, immigrés de pays à forte incidence...) Combien de bébés et d’enfants français parmi ces innombrables cas ? Combien de temps dure la protection d’un vaccin anti hépatite B fait à 2 mois ? Rappelez nous le pourcentage des cirrhoses survenant après une hépatite B aigüe ?

                  Et jamais une seule complication post-vaccinale sur des milliers de cas. C’est formidable mais encore faut-il les diagnostiquer mais ne pas les attribuer à « pas de chance » et au moins dans le doute les déclarer à la pharmacovigilance (c’est obligatoire cher Docteur). C’est bien de parler du bénéfice et de le défendre même en noircissant un peu le tableau. Mais il faut aussi ne pas ignorer et reconnaitre le risque


                • doctorix doctorix 8 novembre 2017 00:07

                  @docdory
                  les salles d’attentes s’empliraient rapidement !!!

                  C’est le contraire qui est vrai...
                  Les salles d’attentes sont remplies parce que la vaccination rendra les enfants cinq fois plus souvent malades que s’ils n’avaient jamais été vaccinés. Ils passeront leur enfance dans votre salle d’attente pour des asthmes, des bronchites, des otites à répétition, herpès, pneumonies, épilepsie, tout ce qui fait votre quotidien et ne fait plus le mien, simplement parce que j’ai cessé de vacciner il y a près de dix ans.
                  Vous perpétuez l’ignorance médicale, et les décades à venir vous relègueront au même stade que les Diafoirus de Molière.
                  Vous vous êtes contenté (si vous êtes médecin) des trois heures que la faculté vous a octroyées pour étudier les vaccins, jugeant comme elle que ce dogme ne pouvait pas être remis en cause, et qu’il ne nécessitait pas d’étude particulière en dehors du calendrier vaccinal.
                  Vous n’avez pas cherché à en savoir plus, alors que vous avez des centaines de bouquins et d’articles médicaux sur internet à votre disposition.
                  En cela, vous êtes grandement coupable, et maintenant inexcusable.
                  Et c’est un médecin qui a vacciné pendant trente ans avant de se remettre en cause qui vous le dit.
                  Dans dix ans, vous prendrez le train en marche, participant à la honte du corps médical, mais en attendant, ce sont des dizaines ou des centaines d’enfants que vous allez estropier de façon plus ou moins visible, mais tout à fait certaine.
                  Quand à Madame Buzin, elle vient d’allonger la longue liste des grands criminels contre l’humanité.


                • doctorix doctorix 8 novembre 2017 00:19

                  @docdory
                  En passant, regardez un peu quel genre de buse, qu’il s’est trouvé des milliers de Français pour élire, a voté ce texte crapuleux :

                  Voilà ce que sont les nouveaux députés d’ « en marche », notre nouvelle classe politique.
                  Voilà à qui on a confié le sort de nos enfants.
                  Seuls des médecins auraient du décider de cette obligation, et ils sont bien plus nombreux que vous ne le croyez à penser qu’elle est criminelle. Ils le seront de plus en plus.

                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 novembre 2017 09:42

                  @docdory
                  C’est exactement le contraire ! En vaccinant les enfants trop tôt, le système immunitaire ne réagit pas, on leur inocule les maladies et ils sont plus souvent malades.
                  Ce qui fait l’affaire des médecins et de Big Pharma .


                  Vous croyez encore que Big Pharma nous veut du bien ?
                  Aucun mort avec le Médiator, n’est-ce pas ?
                  Aucune conséquences avec les Statines ?
                  L’aluminium n’est pas toxique, hein ?

                  Il n’y a que vous pour y croire .


                • doctorix doctorix 8 novembre 2017 10:08

                  @Alcyon
                  Lieux communs et idées reçues : c’est le lot des vaccinalistes ignorants (ce qui est un pléonasme). Point par point :

                  1) Le virus sauvage a disparu, mais le virus vaccinal, réactivé, continue ses ravages en Inde. De plus, la disparition du virus sauvage s’est accompagnée du décuplement des paralysies flasques aigues, non polio. On en conte 50.000 de plus chaque année. Un créneau vacant est toujours occupé par un virus voisin qui peut être plus dangereux.
                  2) Même d’un point de vue statistique, vacciner 800.000 enfants contre la rougeole chaque année en France pour sauver un cas par an est une aberration fantastique, les effets secondaires du vaccin, dont l’autisme, étant infiniment plus risqués. Sur les 8 cas péniblement trouvés par Buzin en 10 ans, la plupart avaient plus de 15 ans, et étaient immuno-déficients.
                  3) Oreillons : vaccin inefficace :
                  Tout ce que peut faire ce vaccin est de décaler l’apparition de cette maladie vers l’âge adulte, là où justement il y a risque de stérilité. Mais il peut surtout propager les épidémies.
                  4) Un bébé mort en Allemagne.... Vous me rappelez la mère Bachelot, avec son bébé mort pour faire pleurer dans les chaumières et tenter d’imposer son vaccin H1N1.
                  Procédé minable et passablement ridicule d’un point de vue statistique.

                • foufouille foufouille 8 novembre 2017 10:11

                  @Fifi Brind_acier
                  « Il n’y a que vous pour y croire . »
                  trop marrant de ta part, surtout avec ta maladie imaginaire. vu que c’est pas guérissable.
                   


                • njama njama 8 novembre 2017 12:05

                  @Alcyon
                  2) Le rougeole tue toujours.

                  L’exemple est assez mal choisi ! voici pourquoi :
                  à 3’30 dans la Vidéo de LCP pour appuyer son propos on entend Olivier Véran rapporteur général du PLFSS évoquer « un 10ème cas de rougeole... rappelé en audition par Mme Buzyn » (le 26 juillet 2017 à l’Assemblée nationale) précise-t-il.

                  Le 10ème cas de rougeole en question, étant celui d’une jeune fille de 16 ans (non vaccinée d’après le Quotidien du médecin du 27/07/17) appartenant à une communauté de gens du voyage, hospitalisée à Nice [ depuis quand ??? ...], puis transférée à Marseille qui a(urait) succombé à « une forme de rougeole aiguë très rare » !

                  "L’adolescente d’abord hospitalisée au CHU de la ville, a été transférée le 6 juin. Souffrant de détresse respiratoire sévère, elle a été admise en réanimation. Sept jours plus tard, les analyses ont indiqué qu’il s’agissait d’un cas de rougeole. Son état de santé s’est ensuite dégradé et la patiente est morte le 27 juin." (source http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/nice-une-adolescente-meurt-de-la-rougeole_1931152.html

                  Le corps médical de l’hôpital Nord de Marseille (AP-HM) à son chevet, impuissant... ??? sans vouloir être mauvaise langue, l’info annoncée le 26 juillet par la ministre en personne, un mois après ce décès, relayée dans les médias le lendemain 27juillet, est très difficile à vérifier, d’autant plus que sa famille fait partie des gens du voyage.

                  Faut-il donc vacciner 800.000 nourrissons chaque année sur la base de cas graves extrêmement rares ? n’y aurait-il pas d’autres urgences de santé publique que de s’occuper de ces maladies infantiles bénignes ?


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 novembre 2017 20:09

                  @foufouille
                  C’est guérissable. Il faut prendre du chlorure de magnésium à vie, et tout rentre dans l’ ordre. Mais ce n’est pas une bonne affaire pour Big Pharma, le Nigari, c’est 2, 80 euros le sachet pour 1 mois, pas rentable du tout !!


                  Voici le site de l’Association E3M d’aide aux malades de myofasciite à macrophages.
                  Bien sûr, selon vous, des milliers de malades imaginaires, qui ne se connaissent pas, qui étaient tous en pleine forme, ( très souvent des sportifs), et après le vaccin, qui ont tous les mêmes symptômes aux 4 coins de France...

                  Dans un monde normal, cela questionnerait n’importe quel scientifique, mais sommes- nous dans un monde normal ??

                   


                • foufouille foufouille 9 novembre 2017 08:17

                  @Fifi Brind_acier
                  tu devrais t’inscrire sur des forums de vrais malades pour écrire tes conneries de mytho.
                  ton machin ne soigne rien sauf une maladie imaginaire comme une grosse dose de vitamine B.


                • aristo 9 novembre 2017 11:21

                  @Fifi Brind_acier
                  bonjour, je suis dans le même cas que vous, SEP diagnostiquée il y a 16 ans, après le DT P, les vaccins je n’en veux plus. Je pense surtout à mes petits-enfants à naître, 11 vaccins c’est de la folie. Il faut sans doute écouler le stock des laboratoires dont certaines personnalités profitent largement financièrement. 


                • doctorix doctorix 9 novembre 2017 20:22

                  @Alcyon
                  Réponse grotesque, et qui se voudrait spirituelle.

                  La sensibilité à la SEP a une forte composante génétique, avec 9 fois plus de risque s’il y a déjà un cas dans la famille.
                  Le système HLA est également concerné, et nous n’avons pas le même que les anglo-saxons.
                  C’est ce qui explique que nous serons plus touchés par la SEP et les américains plus par l’autisme.
                  C’est pourquoi il est ridicule et dangereux de proposer la même potion à tout le monde sans examens complémentaires (qui seraient d’un prix astronomique).
                  La quantité de vaccin joue aussi, et les petits américains ont 52 valences injectées, parfois à coup de quatre piqures le même jour.
                  Ils ont aussi un cas d’autisme pour 50 naissances maintenant.
                  Je viens de recevoir un coup de fil d’assez loin d’une maman qui me demandait de l’aide. Son enfant de 7 ans a échappé aux vaccins parce qu’il est porteur d’une dizaine d’allergie et qu’il est asthmatique (avec un médecin cultivé et intelligent).
                  Ayant déménagé, et son fils faisant une crise d’asthme importante avec surinfection et fièvre, elle est allée consulter au CHU de L... une pneumologue, qui voulait absolument le vacciner sur l’heure.
                  Devant le refus de la mère, elle l’a menacée de dénonciation à la PMI ce qui est parfaitement odieux. De plus, cette pneumologue lui a affirmé que les contrindications aux vaccins n’existent pas.
                  Dans ma culture à moi, on ne vaccine pas un enfant malade, c’est même un crime. On ne vaccine pas non plus un enfant multi-allergique.
                  Alors les choses se présentent ainsi. Je risque une radiation si je fais un certificat e contrindication, et cette pneumologue ne risque strictement rien alors qu’elle tente de mettre en danger la vie d’un enfant, et qu’elle profère d’odieuses menaces.
                  C’est vers ce monde-là que nous allons, et moi je n’en veux pas.

                • doctorix doctorix 9 novembre 2017 22:33

                  Cette maman rencontre un autre problème, auquel j’ai été confronté plusieurs fois.

                  Les parents étaient d’accord pour refuser les vaccins.
                  Arrive le divorce, et voilà que tout change.
                  Le père décide qu’il est maintenant favorable à la vaccination, pour obtenir du juge la garde du gamin, en alléguant le défaut de soins et la négligence de la mère.
                  Vous savez quoi ? C’est dégueulasse.

                • njama njama 10 novembre 2017 07:48

                  @doctorix
                  parfaitement mon cher Watson ! c’est écrit dans le JO du 5 mars 1952 B - sujets à vacciner.

                  LES CONTRES-INDICATIONS A LA VACCINATION
                  [........] CANCER, LEUCÉMIE, MALADIES CHRONIQUES, RÉNALES ETC ; CONTRE-INDIQUÉS

                  « Les contre-indications durables éliminent notamment de la vaccination, les sujets atteints de cancer, de certaines formes de maladies chroniques de l’appareil respiratoire, de l’appareil circulatoire, de l’appareil rénal, de l’appareil digestif, des glandes endocrines. »

                  http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=19520305&pageDebut=02593&pageFin&pageCourante=02596

                  Exemple d’une maladie chronique de l’appareil respiratoire qui peut faire l’objet d’une contre-indication = l’ asthme . Selon les estimations de l’OMS de 2004, 235 millions de personnes dans le monde sont asthmatiques. L’asthme sévit dans tous les pays, quel que soit leur niveau de développement. Plus de 80% des décès dus à l’asthme surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. http://www.who.int/respiratory/asthma/scope/fr/

                  [....] source : https://www.infovaccinsfrance.org/-/legislatif/les-contres-indications-%C3%A0-la-vaccination/


                • aliante 12 novembre 2017 11:44

                  @Fifi Brind_acier

                  il ne faut pas aussi négliger les perturbateurs endocriniens qui pullulent dans les meubles
                  les produits de nettoyages ,les aliments ,l’eau du robinet qui contiennent et des produits toxiques
                  et des médicaments même en quantité infime
                  la pollution ,tout ça réuni peut expliquer beaucoup de choses


                • Louise Louise 7 novembre 2017 19:30

                  Supprimons les vaccins, et attendons dans la joie le retour de la polio, la variole, la peste et le choléra....

                  Et inutile de chercher un vaccin contre le sida et les différents cancers.


                  • REVAHB 7 novembre 2017 20:56

                    @Louise


                    Il n’est pas question ici de parler des maladies, ou d’interdire les vaccins. il est question de demander un véritable débat démocratique. Il est question de remettre les choses en place. Ce sont les médecins et les parents qui doivent décider si oui ou non un nourrissons doit être vacciné et à quel âge. Ce n’est pas à l’État d’imposer l’injection d’un produit quel qu’il soit. 

                    Et le débat démocratique n’est il pas important ? 

                  • clostra 8 novembre 2017 01:00

                    @REVAHB
                    Oui c’est sage de prendre les choses dans ce sens mais on peut tout de même y ajouter quelques éléments comme par exemple le fait que les vaccins ne seront plus accessibles séparément, qu’on ne saura pas lequel a provoqué un accident vaccinal.

                    Comme je devine que cette disposition sera maintenue, que je lui donne une raison supplémentaire dont on parle peu : les rappels de ces vaccinations des quadras qui ont tout bien reçu leur ROR et autre qui flippent peut-être de déclarer les oreillons, la rougeole en même temps que leurs enfants... Pourquoi flippent-ils ? tout simplement parce que au sujet de la durée de la protection vaccinale ils ont été des cobayes et de leur propre protection vaccinale, on n’en parle pas mais pas du tout. Ces 11 vaccins pourraient n’être qu’une fuite en avant.

                    Commençons donc par (re)vacciner les quadras avec ces 11 vaccins au moins ils ne contamineront pas leurs enfants !


                  • clostra 8 novembre 2017 01:02

                    @clostra
                    une séance de vaccination collective à ’Assemblée Nationale, ça s’fait !


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 novembre 2017 09:50

                    @REVAHB
                    Bien sûr que le débat démocratique est important, mais le gouvernement nous en dispense... Je me demande bien pourquoi ceux qui font vacciner leurs enfants sont contre la liberté vaccinale ? Leurs enfants sont protégés, non ?

                    A moins qu’ils aient des doutes sur l’efficacité des vaccins ?


                  • foufouille foufouille 8 novembre 2017 10:24

                    @Fifi Brind_acier
                    http://www.parents.fr/bebe/sante/le-systeme-immunitaire-de-bebe-79627
                    c’est tous des menteurs ............. seul un antivax peut voir dieu.
                     


                  • doctorix doctorix 8 novembre 2017 10:37

                    @Fifi Brind_acier
                    C’est un cas typique d’aberration collective, où on a réussi à convaincre toute une population de réclamer son châtiment et d’applaudir ses bourreaux.

                    Le tout sans chercher le moins du monde à se renseigner sur ce qu’on lui prépare.
                     Les moutons de Panurge sont de pleine actualité, et Rabelais doit bien rigoler dans sa tombe.
                    Libération, repris avec délectation par Nicolas Demorand sur France Inter ce matin, décrit le Pr Joyeux et le prix Nobel de médecine Luc Montagnier comme de « vieilles canailles », à propos de leur conférence d’hier soir au théâtre des Mathurins.
                    Voilà où on en est dans le débat démocratique...
                    Orwell, 1984, ça dit quelque chose à quelqu’un ?


                  • doctorix doctorix 8 novembre 2017 10:56

                    @foufouille
                    C’est bien de reprendre des infos données par la fondation Mustela.

                    A chacun ses sources.
                    Il y est dit que c’est chez le nourrisson que le vaccin contre l’hépatite est le plus efficace.
                    Trois remarques : même si c’était vrai, ça lui ferait une belle jambe, au nourrisson, d’être protégé contre une maladie qui se transmet par la seringue et le sexe.
                    L’autre remarque étant que lorsque l’enfant aura l’usage d’une protection contre l’hépatite, il y a longtemps que les effets de son vaccin, s’il y en a, auront disparu.
                    Enfin, il est remarquable de se targuer d’une protection à un âge où aucun enfant n’est atteint : c’est là que les vaccins sont les plus efficaces : quand il n’y a aucun risque à couvrir.

                  • foufouille foufouille 8 novembre 2017 11:12

                    @doctorix
                    au lieu de lire de travers en bon antivax, tu devrais retourner dans ton placard des examens du permis de conduire.


                  • doctorix doctorix 8 novembre 2017 11:36

                    @foufouille
                    Curieux comme une vieille chatte, hein ? Ou indiscret, peut-être ? Dans vos démarches gestapistes, vous avez du être tout surpris de constater que je n’avais jamais eu de problème avec la loi ou le conseil de l’Ordre... Pourtant, je suis certain que ça vous aurait bien plu.

                    L’expertise en permis de conduire est un petit a-côté fort bien payé, qui compense à peu près le manque à gagner de mon refus de vacciner.
                    Au moins, dans cette activité qui me permet une petite ballade en ville hebdomadaire, je ne fais de mal à personne.
                    Mais je poursuis une activité normale en cabinet pour quelque temps encore, si ça vous préoccupe.
                    Et vous, vous faites quoi au service des autres, au fait ?
                    A par baver sur vos adversaires, bien sûr, et ruminer vos frustrations...

                  • foufouille foufouille 8 novembre 2017 12:26

                    @doctorix
                    il ne fallait pas donné ton nom, personne ne l’aurait su.
                    même chez les culsterreux rebouteux comme chez toi, j’avais encore jamais vu de médecin qui travaille juste à mi temps tellement il est nul et manque de clients.
                    par contre, les nuisibles d’en haut dans ton genre ont souvent un boulot payé à rien foutre.


                  • REVAHB 8 novembre 2017 19:11

                    @foufouille
                    Nous avons de sérieux doutes sur l’efficacité à long terme des vaccins hépatite b , ou de la valence hépatite b injectés aux nourrissons : http://pediablogdlh.blogspot.fr/2016/03/vaccin-hepatite-b-quelle-protection.html


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 novembre 2017 20:16

                    @foufouille
                    Il y a plein de professions où les gens travaillent à mi temps, volontairement.
                    C’est leur choix. En quoi cela vous regarde ?

                    Et en quoi un médecin fait partie « des nuisibles d’en haut » payé à rien foutre  ??

                    Vous êtes parano ??


                  • doctorix doctorix 9 novembre 2017 22:55

                    @REVAHB
                    Nous sommes d’accord pour dire que l’Hépatite B s’attrape par le sexe non protégé ou les aiguilles, le plus souvent celles des seringues de drogue ?

                    Mais alors, il faut vacciner 800.000 enfants innocents par an pour permettre à des bêtes de sexe de ne pas mettre de capote, et aux drogués d’échanger leurs seringues sans risque ?
                    C’est ça, le deal ?
                    De qui on se moque, là ?
                    Que les gens qui aiment le risque se vaccinent tant qu’ils veulent, qu’ils baisent à droite et à gauche tant qu’ils peuvent, qu’ils se piquent jusqu’à plus de veines, mais foutons la paix à nos enfants.
                    Et cessons de mettre en danger nos précieuses infirmières en leur imposant ce vaccin, elles sont déjà trop rares, et tellement débordées...
                    Moi, j’en ai deux avec une fibromyalgie, et une autre avec une SEP. C’est une profession très touchée.
                    Je dis : ça suffit.

                  • Lanla 7 novembre 2017 20:09

                    Savez vous ce qu’est le code de Nuremberg et pourquoi il a été rédigé ? Pourquoi les personnes qui contestent l’obligation vaccinale sont considérées forcément comme des antivax dans ce débat ?A moins que les Suédois soient tous antivax puisqu’ils ont levé les obligations vaccinales ?? Avez vous compris qu’il s ’agit d’imposer des vaccins de force révisables chaque année, peut être sur toute la population ? Je ne sais pas ce que viennent faire ici le chlorure de magnesium (dont je n’ai absolument rien à faire) ni le retour de la peste éradiquée... grâce aux vaccins (les Malgaches en savent quelque chose), alors que la discussion voulait se situer sur un plan non médical.
                    Si la privation de liberté de vous gêne pas, il n’y a effectivement plus rien à dire...


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 novembre 2017 07:03

                      @Lanla

                      Le magnésium, oligoélément clé pour l’organisme .

                      " Le magnésium est le quatrième minéral le plus répandu dans l’organisme. Plus de la moitié se trouve dans les os et les dents, un quart au niveau musculaire, le dernier quart est réparti dans l’organisme. Il contribue au bon déroulement de plus de 300 réactions biochimiques cellulaires. Quand on sait qu’il intervient dans le bon fonctionnement des systèmes musculaires et nerveux, la production d’énergie, la santé osseuse, la synthèse des protéines et de l’ADN. (...)


                    • doctorix doctorix 10 novembre 2017 00:02

                      @Lanla
                      Le chlorure de magnésium et la vitamine C à haute dose sont des armes essentielles pour combattre la polio, la diphtérie, le tétanos, et bien d’autres maladies. Pour comprendre cela, il faut l’étudier.

                      Nous préférons vacciner comme des bêtes parce que nous avons perdu le goût (et le talent) de soigner les maladies, avec des produits sans danger. Nous nous réfugions dans la chimie agressive et coûteuse quand dans bien des cas, des remèdes naturels et sans danger seraient plus efficaces.
                      C’est une solution de facilité.
                      Bien sûr que la privation de liberté nous préoccupe aussi, au même niveau. Il faut pourtant expliquer pourquoi cette obligation est doublement criminelle.
                      Quelqu’un a suggéré d’imposer les onze vaccins à tous les députés qui ont voté cette loi. J’ajouterais une interdiction d’entrer au palais bourbon sans un certificat médical de vaccination complètement rempli. Comme à la crèche, pas de raison. Et poursuite judiciaire des récalcitrants, prison et 30.000 euros d’amende à la clé.
                      Alors là, vous allez voir pleuvoir les certificats de contrindication.

                    • REVAHB 7 novembre 2017 20:52

                      Nous sommes désolées, le site a eu quelques difficultés aujourd’hui, mais n’hésitez pas à aller la signer dés que vous le pouvez. Merci. 


                      • doctorix doctorix 8 novembre 2017 00:22

                        @REVAHB
                        Merci d’utiliser votre bouton pour éliminer la pub de sexe ci-dessous. Au moins ce bouton trouvera son utilité.


                      • REVAHB 8 novembre 2017 19:11

                        @doctorix
                        Je l’ai fait déjà à plusieurs reprises. 


                      • doctorix doctorix 9 novembre 2017 22:14

                        @REVAHB

                         smiley

                      • clostra 8 novembre 2017 10:55

                        J’aimerais ajouter quelque chose à propos de la couverture vaccinale des quadras dont les parents ont été obligés à les faire vacciner pour pouvoir entrer en crèche, à l’école maternelle. Finalement s’il arrive des problèmes de différents ordres* pour la génération actuelle d’enfants dont les parents ont été vaccinés sous le contrôle d’une génération de médecins eux-mêmes contraints par la loi (car ce n’est pas nouveau). A qui se plaindre ? dans tous les cas on trouve des coupables qu’on peut amener devant des tribunaux.

                        Commençons donc au commencement.

                        « Autrefois » les français qui ont toujours cette sale réputation, étaient très sales. Les enfants, du moins le système immunitaire des enfants s’affûtait en particulier grâce à des agents pathogènes qui sans les tuer leur donnaient l’immunité souhaitable, notamment contre la poliomyélite. Bon, d’accord, parfois ils en mourraient d’être dans un milieu aussi hostile, mais certains survivaient.

                        C’est là que ça se corse avec Darwin en embuscade.

                        Disons que les maladies infantiles n’étant pas mortes, il y a du y avoir un certain nombre de survivants capables de les affronter. Les maladies infantiles ne sont pas des tueurs de masse sinon il y a longtemps que les « unités » génétiquement résistantes auraient fait disparaître ces maladies.

                        L’hygiène, Pasteur, tout ça ...

                        A propos dans ces 11 vaccins y auraient-il la rage parce que c’est vrai ça peut encore arriver et c’est mortel !

                        * différents ordres

                        Revenons à nos quadras et suivant : qui procréent si tard. Ils ont d’ailleurs un autre défaut : ils se marient, se paxent souvent après avoir eu leurs enfants. Autrefois, lors de la visite prénuptiale obligatoire, il y avait un certain nombre d’examens médicaux ou de laboratoire à faire, dont une radio pulmonaire (tant pis pour le petit en route qui a précipité le mariage !), un test de syphilis et je ne sais plus trop quoi ... là c’est plus délicat de faire une batterie de tests pour voir si la future maman protégera son bébé en l’allaitant la première année (on pense bien à lui faire toxo rubéole pourquoi pas un peu plus ... quoique évidemment, il serait trop tard pour risquer de lui faire un rappel.

                        Il est évident que la protection immunitaire maternelle d’une maman vaccinée est de moins bonne qualité ... notons d’ailleurs qu’en vaccinant contre la rubéole on prend le risque qu’aucune ne l’aient attrapé à l’âge qui convient.

                        Que les vaccins soient une rente assurée pour les labo pharmaceutiques qui les produisent est un des éléments parmi d’autres en lien avec une pratique d’apprenti sorcier.


                        • clostra 8 novembre 2017 11:01

                          j’oubliais un truc important : en vaccinant les petits on diminue l’absentéisme des parents au travail (quoi qu’ils aient droit à un certain nombre de jours pour les soigner)


                          • wesson wesson 8 novembre 2017 11:22

                            En réalité il y a juste 1 vaccin qui pose problème, celui de l’hépatite.


                            Pour résumer, c’est un vaccin dont on connais les intolérances (non non, c’est pas l’Aluminium, c’est le vaccin lui même), pour une maladie sexuellement transmissible, et qu’il faut de toute manière refaire 5 ans après.

                            Moi j’aimerai bien que l’on m’explique pour quelle raison je devrais vacciner mes bébés contre des MST alors que le vaccin peut provoquer des intolérances très graves (comme des scléroses) et sera de toute manière à refaire bien avant leur puberté. 

                            C’est ridicule - ou plus simplement c’est scandaleux


                            • foufouille foufouille 8 novembre 2017 11:27

                              @wesson
                              la contamination sanguine existes aussi. il suffit d’une seringue oublié par un junky.
                              le vaccin transmet une SEP comme les jeux vidéos donne l’épilepsie.


                            • doctorix doctorix 8 novembre 2017 11:50

                              @wesson
                              En réalité il y a juste 1 vaccin qui pose problème, celui de l’hépatite.


                              Quelle erreur...
                              Il n’y en a en réalité pas un qui ne pose problème, que ce soit concernant son innocuité ou son efficacité.
                              Cherchez mieux.
                              Commencez par contester le premier commandement de la Bible vaccinaliste :
                              « Les vaccins ont sauvé des millions de vies ».
                              Une fois votre esprit désencombré de cette scorie mensongère qui remonte à la fin du moyen âge, vous aurez les idées plus claires.
                              « L’hygiène, la bonne nourriture et une eau saine (ainsi que la médecine pratiquée intelligemment) ont sauvé des millions de vies », voilà qui deviendra votre nouveau credo quand vous saurez.


                            • doctorix doctorix 8 novembre 2017 12:46

                              @foufouille

                              « les jeux vidéos donne l’épilepsie. »
                              Si vous voulez une épilepsie, choisissez plutôt le vaccin, c’est plus sûr.
                              Il y a dix fois plus d’épileptiques chez les vaccinés que chez les non-vaccinés.
                              Une recherche dans les données du VAERS (Vaccine Adverse Events Reporting System) montre qu’après vaccination, 13.288 cas de convulsions ont été rapportés, ainsi que 1.670 cas d’épilepsie.
                              Avec un peu de chance, vous aurez peut-être en prime une SEP, maladie auto-immune souvent en rapport avec le vaccin hépatite, avec une augmentation de près de 300% des cas après la campagne Douste-Blazy, avant retrait par Kouchner de la recommandation.
                              Le quotidien du médecin en reconnait 65% : un exploit pour ce canard.
                              65% selon la préfecture, 300% selon les manifestants...
                              Conseil aux mamans : ne laissez pas votre nourrisson traîner auprès d’un junky armé d’une seringue.
                              Cela rassurera foufouille.

                            • foufouille foufouille 8 novembre 2017 12:54

                              @doctorix
                              « les jeux vidéos donne l’épilepsie. »

                              j’ai pris cet exemple car l’épilepsie photosensible était effectivement donné, pour les gens comme toi, par les méchants jeux vidéos sur les vieilles consoles. sauf que c’était juste la première qui povait être déclenchée par le jeu vidéo. la maladie existait avant.
                              tout comme ma neuropathie s’est déclenchée juste après mon accident de la circulation.


                            • docdory docdory 8 novembre 2017 13:52

                              @wesson


                              En 31 ans de carrière, je n’ai pas vu le moindre embryon d’ effet secondaire après le vaccin contre l’hépatite B, que j’ai injecté des milliers de fois, par contre j’ai vu nombre de gens subir des préjudices importants, voir extrêmes, après savoir contracté une hépatite B...
                              Je précise qu’aucun patient que j’ai vacciné n’a contracté l’hépatite B, alors que d’autres, qui ont malheureusement négligé mes conseils de vaccination, l’ont contractée.
                              Tous les arguments des anti-vaccinaux ne pourront rien contre la réalité de l’expérience professionnelle vécue...

                            • docdory docdory 8 novembre 2017 13:57

                              @foufouille


                              Les jeux vidéos ne donnent pas l’épilepsie à des gens qui ne sont pas épileptiques, par contre ils peuvent dans certains cas déclencher une crise épileptiques chez les patients qui ont une forme d’épilepsie sensible aux stimuli lumineux intermittents.
                              Par contre le vaccin contre l’hépatite B ne donne pas la sclérose en plaques contrairement aux allégations fantaisistes qui n’ont été que trop médiatisées.

                            • foufouille foufouille 8 novembre 2017 14:11

                              @docdory
                              je sais mais doctor X qui est médecin prétend le contraire.
                              il prétend aussi soigner la polio avec du chlorure de magnésium.


                            • doctorix doctorix 8 novembre 2017 14:50

                              @docdory
                              La fréquence en France de l’infection chronique est estimée à moins de 1%.

                              La plupart du temps, ces infections chroniques sont asymptomatiques et passent inaperçues, ou guérissent sans sequelles.
                              Disons 95 fois sur cent. Donc 1999 candidats potentiels sur 2000 seront épargnés.
                              Un étude publié par le Bulletin épidémiologique Hebdomadaire (BEH) de l’institut de veille sanitaire le 1er Juillet 2008 objectivait que le nombre annuel de décès en 2001 associés au virus de l’hépatite B était de 1507 soit 2,5 décès pour 100000 habitants. 
                              Soit un décès pour 40,000 habitants (et dans ces cas, l’hépatite n’est souvent qu’un co-facteur (alcool, drogue, misère...) et pas forcément le plus important.
                              La question que je me pose, lorsque vous dites : «  j’ai vu nombre de gens subir des préjudices importants, voir extrêmes, après savoir contracté une hépatite B... »
                              est celle-ci : combien de dizaines, voire de centaines de milliers de patients compte votre clientèle ?
                              Parce que selon mes chiffres, l’hépatite B donne des ennuis une fois sur 2 à 10.000 candidats éventuels... C’est-à-dire la clientèle de deux à dix médecins, au moins.
                              C’est dire encore qu’un médecin normal (pas vous, donc) verra une hépatite B grave tous les deux à dix ans et un décès tous les 8 à 40 ans.
                              Ce n’est pas parce qu’on soigne arbitrairement (et quasi inutilement) des personnes positives sérologiquement alors qu’elles ne souffrent de rien (et au risque de les abimer davantage) qu’il faut en conclure que ces soins ont la moindre utilité, ni que cette maladie soit spécialement dangereuse en France.

                            • njama njama 8 novembre 2017 14:50

                              @docdory

                              Tant mieux si dans votre patientèle personne n’ait eu à subir des conséquences iatrogéniques importantes, graves, très graves, voire fatales parfois ... et nous croisons les doigts que vous n’en ayez aucun un jour.

                              Elles sont marginales c’est vrai, mais tout autant que les rares cas graves induits par des maladies infantiles, ou par d’autres agents pathogènes.
                              Ce n’est pas pour autant qu’elles n’existent pas. J’en sais qqch personnellement, et comme chat échaudé craint l’eau froide, je ne suis pas prêt de me refaire vacciner un jour. Habeas corpus ... pas même l’État ne pourrait franchir cette limite, et m’y contraindre.

                              Si vous en avez l’occasion, contactez le REVAHB http://www.revahb.fr/&nbsp ; ou l’association E3M http://www.asso-e3m.fr/ l’une et l’autre s’occupent d’aider des (hélas) victimes de vaccins, rares fort heureusement mais elles existent ! vos connaissances médicales pourraient peut-être leur venir en aide ? procédés de chélations ou autres pour les aider à se rétablir ...

                              Il me paraît très fallacieux et plus utilitariste que scientifique de parler de bénéfices-risques quand les risques sont clairement sous-notifiés, et que les bénéfices sont à l’inverse très largement exagérés (« des millions de vies sauvées »). Au très pauvre stade de pharmacovigilance où nous en sommes, il serait plus honnête de dire que la vaccination c’est choisir entre 2 risques ...


                            • njama njama 8 novembre 2017 15:00

                              @docdory

                              (Ce petit livre de vulgarisation a été édité par un collectif de médecins de Suisse romande)

                              Hépatite B (HBV) Référence : Qui aime bien, vaccine peu ! - Édition 2009
                              Ce que l’on ne vous dit généralement pas

                              Les statistiques publiées pour lancer la campagne en France ont été inventées de toutes pièces. Il n’existait pas, en fait, de statistiques, car il n’y avait pas d’obligation de déclarer cette maladie - considérée jusque-là comme un problème mineur. Les recoupements effectués avec d’autres enquêtes démontrent que les chiffres publiés avaient été fortement exagérés.
                              En réalité, pour la France, il est vraisemblable que le nombre de cirrhoses dues au virus de l’hépatite B devait être de l’ordre de vingt-cinq par an, contre près de neuf mille dues à l’alcoolisme. La fréquence de la maladie est très faible et, en dehors des groupes exposés, le risque de contamination dans la population française est de l’ordre d’un cas sur cinquante millions !

                              Le vaccin a la capacité de provoquer des maladies auto-immunes chez des personnes prédisposées : maladie neurologiques invalidantes comme la sclérose en plaques, maladies de la thyroïde, des articulations, des reins, de la peau, des muscles, du système cardio-vasculaire. Il peut déclencher un diabète juvénile ou une leucémie. A la suite de l’introduction massive du vaccin en France, quatre mille personnes, se disant victimes d’une de ces maladies, se sont constituées en association (REVAHB)

                              La campagne française de vaccination dans les écoles en 1995 a été initiée par les laboratoires pharmaceutiques SMK qui, les premiers, ont mis au point un vaccin destiné aux enfants. Plusieurs enquêtes journalistiques accablantes ont été publiées sur les abus de la campagne, fondée sur le cousinage, la corruption, mais aussi sur la naïveté de personnes bien intentionnées.
                              Un document interne de Pasteur-Mérieux, autre fabricant de ce vaccin, affirmait que : "Sur le marché de la vaccination, les adolescents sont un segment très porteur... Il faut dramatiser... Faire peur avec la maladie..."

                              http://www.infovaccins.ch/index.php/vaccins/vaccin-de-l-adolescent/hepatite-b-hbv


                            • doctorix doctorix 8 novembre 2017 15:01

                              @docdory

                              La question subsidiaire est la suivante :
                              Faut-il vraiment faire subir le risque de 825 effets secondaires possibles d’un vaccin (selon le laboratoire Merck lui-même) à 800.000 enfants chaque année pour éviter (peut-être, et sans aucune certitude) la mort à une personne sur 40.000, dont une bonne partie a bien d’autres raisons de mourir que l’hépatite B (alcoolisme, drogue, etc...) ?
                              L’un de nous deux marche sur la tête, et je ne pense pas que ce soit moi.

                            • doctorix doctorix 8 novembre 2017 15:34

                              @docdory
                              Personnellement, en quarante ans d’exercice, je n’ai pas vu plus de cinq ou 6 hépatites B, disons une dizaine, de diagnostic uniquement sérologique et fortuit, et sans aucune conséquence.

                              Pas même un ictère lié à ce virus. Moins encore de décès.
                              Comment pourriez vous en avoir vu des dizaines, voire des centaines en 31 ans, dont des gravissimes selon vos dires ?
                              Et comment pourriez-vous avoir pratiqué « des milliers d’injections » alors que la patientèle moyenne d’un médecin généraliste est de 654 patients ? Et que les pédiatres vaccinent trois fois plus que les généralistes ?
                              En 2016, 102 299 médecins généralistes exercent en France (pour 66,9 millions d’habitants).
                              Je crois que je sais pourquoi : vous devez exercer aux environs de Marseille, là ou une sardine a bouché le port, ou bien vous exercez dans un appartement de fonction de Sanofi.


                            • njama njama 8 novembre 2017 15:43

                              @doctorix @docdory

                              Au delà des divergences de vue ou d’appréciations entre vous, il y a un point je pense sur lequel vous pourriez vous retrouver
                              L’un et l’autre vous admettrez facilement que les vaccins sont des poisons car c’est à la base leur principe même.

                              “Tout est poison, et rien n’est sans poison ; ce qui fait le poison c’est la dose.” « Alle Ding sind Gift, und nichts ohn Gift ; allein die Dosis macht, das ein Ding kein Gift ist. » Paracelse (1493-1541) ne croyait probablement pas si bien dire, c’est tout à fait le principe empirique de la vaccination qui commença par des variolisations (variolation en anglais), inoculations volontaires de la variole sur des sujets sains.

                              Trois siècles après la première expérience de vaccination de masse (sur 286 personnes) menée et documentée par Zabdiel Boylston en 1721 , suivie d’autres menées par Edward Jenner un siècle plus tard, puis par Pasteur à la fin du XIX°, le principe reste toujours aussi empirique aujourd’hui, inoculations volontaires de virus vivants atténués ou inactivés sur des sujets sains, et pas même les labos savent comment marchent les vaccins, en plus que leur toxicité n’est pas évaluée.

                              Un poison reste un poison, même à petites doses, et ce n’est pas en multipliant les obligations vaccinales sur des sujets sains que, faute peut-être de la détériorer par leur toxicité dans le meilleur des cas, l’on risque d’améliorer leur santé. Tout au plus peut-on espérer un certain degré d’innocuité et d’efficacité par rapport à un risque qui n’est jamais mesuré autrement que par des analyses prédictives dont l’exactitude est incertaine et si peu (véri)fiable


                            • njama njama 8 novembre 2017 15:49

                              @doctorix et @docdory ...dont on ne sait s’il est sensible et intéressé par les principes de l’homéopathie

                              si « ce qui fait le poison c’est la dose. »

                              mais alors, pourquoi injecter une « même » dose à un nourrisson de 4 ou 5 kgs qu’à un enfant qui en pèse 3 ou 4 fois plus ? pourquoi injecter une « même » dose à un enfant qu’à un adulte qui en pèse 3 ou 4 fois plus ? ... car les vaccins sont pré-dosés

                              Pas de posologie (sauf erreur) en matières de vaccins, que des « doses » !

                              "Le phénomène d’hormèse est peu connu du public. Tout changement de réglementation s’appliquant aux faibles doses devrait d’abord considérer les enjeux de santé publique (versus les enjeux industriels) et s’accompagner d’une évaluation des préoccupations du public concernant l’exposition aux faibles doses de substances toxiques."

                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Horm%C3%A8se


                            • njama njama 8 novembre 2017 15:51

                              L’hormèse (relation dose / effet) est un phénomène encore mal connu ! Qu’en dit Mme Buzyn ?

                              L’hormèse  désigne une réponse de stimulation des défenses biologiques, généralement favorable, à des expositions de faibles doses de toxines ou d’autres agents ou phénomènes générateurs de stress (pic température par exemple).

                              L’hormèse est la base sur laquelle s’est fondée l’homéopathie (à faible dilutions). Cet effet, quand il existe ne doit pas faire oublier qu’il existe également des polluants comme les perturbateurs endocriniens, qui ont des effets toxiques pour de très faibles quantités, et d’autres comme les métaux lourds dont les effets synergiques et/ou cumulatifs dans le temps.

                              Mécanisme biologique

                              En toxicologie, le phénomène d’hormèse se caractérise par une forme caractéristique de la courbe de relation dose / effet, qui change de signe pour les faibles doses, ce qui lui donne une forme en « U » ou en « J » (quand l’effet des fortes doses est compté positivement).

                              Les mécanismes biomédicaux par lesquels l’hormèse se manifeste ne sont pas bien compris. On pense globalement que la présence d’une faible dose de toxique déclenche certains mécanismes d’auto-réparation dans la cellule ou l’organisme, et ces mécanismes une fois activés sont suffisants pour non seulement neutraliser l’effet initial du toxique, mais également réparer d’autres défauts que le toxique n’avait pas provoqués.

                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Horm%C3%A8se


                            • doctorix doctorix 8 novembre 2017 15:54

                              @docdory
                               je n’ai pas vu le moindre embryon d’ effet secondaire après le vaccin contre l’hépatite B, que j’ai injecté des milliers de fois,


                              Vous soignez bien des otites à répétition ? Des pneumonies ? Des asthmes ? Des allergies ? Des herpès ? Des bronchites ? Des épilepsies ?
                              Vous avez bien du constater deux ou trois morts subites du nourrisson ?
                              Et chez les adultes, spécialement les infirmières (à vaccination obligatoire), vous soignez bien des fibromyalgies, des scléroses en plaques, des fatigues chroniques, quelques Guillain-Barré ?
                              Vous soignez bien des diabètes de type 1 et des insuffisances rénales (Berger) ou thyroïdiennes, le plus souvent des maladies auto-immunes ?
                              Eh bien ne cherchez plus : une bonne partie de ces maladies sont les effets secondaires plus ou moins tardifs de vos vaccins, que vous n’avez simplement pas reconnus comme tels. 
                              Continuez à bien dormir, votre réveil sera terrible...

                            • doctorix doctorix 8 novembre 2017 16:35

                              @njama
                              Un poison reste un poison, même à petites doses, et ce n’est pas en multipliant les obligations vaccinales sur des sujets sains...

                              Le vaccin a deux parties : l’une essaye de stimuler artificiellement un processus immunitaire, dans un organisme qui n’est pas forcément capable de faire face à cette sollicitation, soit parce qu’il est immature (avant deux ans pour le moins), soit parce qu’il est génétiquement incompétent. Pour ce faire, on utilise une voix d’abord (à travers la peau) qui ne ressemble pas du tout au processus naturel (qui sollicite les défenses des barrières cutanéo-muqueuses -sauf dans le cas du tétanos, qui d’ailleurs n’immunise pas). La réponse sera donc nécessairement non-conforme à celle du processus naturel, avec pour résultat un semblant d’immunité purement humorale (les anticorps) et aucune immunité cellulaire (d’où une protection très insuffisante et surtout peu durable).
                              Il est de plus logique de penser que si les organismes sains peuvent répondre au vaccin, ils répondront tout aussi bien la maladie, et n’ont donc pas besoin de vaccin.
                              Les organismes incompétents contre la maladie le seront en revanche tout autant pour réagir à la vaccination.
                              C’est-à-dire qu’on vaccine inutilement ceux qui n’en ont pas besoin, et inefficacement ceux qui en auraient besoin. Pour les uns comme pour les autres, il ne reste que le danger des adjuvants.
                              Le but affirmé des vaccins est d’obtenir la formation d’anticorps : ceux-ci ne représentent pourtant que 5 % des défenses acquises par la maladie, les 95% qui restent manquent et manqueront toujours.
                              Mais cela fait plaisir à voir : dans une société du spectacle, il faut avoir quelque chose à montrer...Ici, les anticorps font le show, comme la mouche du coche. Sauf qu’il n’y a même pas de coche. Un spectacle qui se réduit à l’affiche.
                              L’autre partie des vaccins est juste toxique, avec un choix parmi près de 80 produits, tous réputés dangereux, voire cancérigènes, sans compter maintenant les nano-particules, qui font fureur.
                              Et on voudrait que j’injecte ça sous la peau d’un nourrisson qui ne m’a rien fait ?

                            • pemile pemile 8 novembre 2017 16:46

                              @doctorix "Il est de plus logique de penser que si les organismes sains peuvent répondre au vaccin, ils répondront tout aussi bien la maladie, et n’ont donc pas besoin de vaccin."

                              Un vaccin utilise des virus inactivés ou affaiblis, non ?


                            • doctorix doctorix 8 novembre 2017 17:46

                              @pemile
                              Il les utilise par une voie qui n’est pas la bonne.

                              Et cet affaiblissement est tout relatif, souvent provisoire, avec risque de réactivation et de propagation. C’est ce qu’on observe avec la rougeole, les oreillons, la polio...
                              On a constaté aussi que les amygdales, dont on a cru longtemps qu’elles ne servaient à rien, étaient essentielles aux défenses. Je crois qu’on a cessé un moment de les extraire, et qu’on a constaté près de 20 fois moins de polios dans les régions concernées.
                              Tant qu’on n’aura pas un vaccin qui reproduit exactement la maladie mais sans risque, et qui utiliserait les mêmes voies d’entrées qu’elle, on n’aura pas de vraie défense.
                              A un moment, on avait tenté des vaccins par spray nasal, grippe, coqueluche, je ne sais plus pourquoi on les a abandonnés : eux, au moins, respectait les protocoles.
                              Il semble qu’ils étaient inefficaces. Aussi inefficaces, je veux dire...

                            • njama njama 8 novembre 2017 17:46

                              @doctorix

                              Je ne prétends nullement que Paracelse avait raison, mais force est de constater que le principe des vaccins est le même et reste inchangé depuis trois siècles.

                              C’est le principe qui est peut-être à remettre en cause ...

                              et toute la difficulté ! car le château de cartes s’effondrerait. Nul doute que des résistances (très) virulentes s’opposeraient à la disparition de leurs rentes ...


                            • doctorix doctorix 8 novembre 2017 17:51

                              @njama
                              Tout remettre en cause, les certitudes des uns, les rentes des autres...

                              C’est un parcours du combattant.
                              Il y faudra encore d’innombrables victimes, sacrifiées sur l’autel de l’ignorance et de l’obstination.
                              Mais je ne désespère pas.
                              Ce que vous et moi avons compris, d’autres peuvent aussi le comprendre un jour.
                              A condition de chercher à comprendre.

                            • njama njama 8 novembre 2017 18:21

                              @doctorix
                              en parlant de résistances (très) virulentes qui s’opposeraient à la disparition de leurs rentes ... je pense en premier lieu à l’État loin d’être désintéressé dans cette histoire *
                              Dans « la patrie de Pasteur » comme l’a rappelé le nouveau premier ministre Édouard Philippe dans son Discours de politique générale ...

                              difficile donc de croire en l’impartialité de l’État ... pour qui la question dépasse de très très loin la santé publique dans l’ HÉXAGONE ... il ne s’agit pas des quelques millions d’€uros du seul marché français comme les médias se plaisent à nous rabâcher que les vaccins ne rapportent pas tant que ça aux Labos
                              Le marché mondial du vaccins est aujourd’hui de quelques 40 milliards d’€uros, les acteurs économiques sérieux genre Challenge, ou La Tribune prévoient qu’il doublerait d’ici 2025

                              En somme, les nourrissons de « la patrie de Pasteur » serviront de tête de gondole pour le grand marché mondial.

                              Rapport n° 476 (2006-2007) du Sénat de M. Paul BLANC fait au nom de l’Office parlementaire d’évaluation des politiques de santé, déposé le 28 septembre 2007

                              "les laboratoires pharmaceutiques constituent les partenaires naturels des pouvoirs publics"

                              La France est le premier pays producteur de vaccins et exporte 85 % de sa production.

                              Cette situation favorable doit être confortée par les pouvoirs publics par une politique ambitieuse d’installation et de maintien des sites de production

                              plus de détails ici dans un ancien commentaire : https://www.agoravox.fr/commentaire4297689

                              Le projet d’extension de Mme Buzyn, qui reprend celui de Mme Touraine, n’est autre que l’application de ce PROJET NATIONAL FORT AUTOUR DE LA VACCINATION de 2007

                              "Si les pouvoirs publics ont pour ambition d’améliorer les performances de la politique vaccinale française, la priorité est d’accorder à la vaccination une place majeure dans la politique nationale de santé publique."

                              1.1. ÉTABLIR UN PLAN NATIONAL POUR LA VACCINATION



                            • REVAHB 8 novembre 2017 19:26

                               @docdory
                              On comprend comment les cas de maladies neurologiques ou auto immunes post vaccinales ne remontent pas à la pharmacovigilance. Nous en avons répertorié plus de 3000 et cela ne représenterait qu’environ 1 à 10 % des effets secondaires. Votre pratique n’est pas identique à toutes les pratiques ; beaucoup d’éléments sont à prendre en compte en ce qui concerne l’hépatite B : les lieux de vie, la consommation d’alcool, de drogues, une vie sexuelle débridée, avec de multiples partenaires etc... Si vacciner un nourrisson de mère porteuse de la maladie parait logique, en revanche vacciner systématiquement les nourrissons est contreproductif, puisque vous avez un défaut d’efficacité au moment où l’adolescent entrera dans la vie sexuelle, il ne sera plus protégé. http://pediablogdlh.blogspot.fr/2016/03/vaccin-hepatite-b-quelle-protection.html
                              et croira l’être. De plus, nous avons tout de même montré les liens entre la SEP/VHB. : http://www.revahb.fr/Files/Other/Documents/Traduction_Etude_Dr_LE_HOUEZEC_1 4_11.pdf


                            • doctorix doctorix 8 novembre 2017 19:36

                              @njama
                               les pouvoirs publics ont pour ambition d’améliorer les performances de la politique vaccinale française

                              Ce qu’on aimerait, c’est que ces pouvoirs publics aient pour ambition d’améliorer la sécurité et l’efficacité des vaccins (ce qui est d’ailleurs impossible, le principe de base étant fondamentalement une erreur, et même une fraude scientifique).
                              Apparemment, c’est un objectif tout à fait secondaire.
                              Ou plus simplement : on s’en fout.

                            • Yanleroc Yanleroc 13 novembre 2017 18:55

                              @Alcyon, sauf qu’ il est très facile de voir qui ment et qui sait !


                            • Yanleroc Yanleroc 14 novembre 2017 08:40

                              @Alcyon, smiley

                              Ben oui, il ne faut pas croire tout ce qu’ il y a sur Internet, c’ est pas un scoop mais il y a plus de choix t’ as remarqué ? En cas j’ t’ demande !

                              40% des généralistes commencent à douter des vaccins ; chlorure de magnésium, dose élevée de Vit. C, zappeur d’ U.Clark, ils sont nombreux à penser aussi que la fièvre est une bonne chose.

                              ( comme toi - :), il va te plaire je crois, tu feras connaissance avec Lakovsky, Marcel Violet, U. CLark, Gerson et Kelley, Michel Dogna, Neveu, mais c’ est dommage, ça n’ a pas été retranscrit en langage Télé (ou officiel comme tu voudras), c’ est brut de brut, d’ ailleurs tu verras que le jeune interviewer n’ est pas très au point, mais il a compris l’ essentiel ! 
                              Et toi ? ( je me demande si tu mérites ce lien..).
                              Sylvie Simon, Claire Severac..
                              « ..car je suis un danger pour moi-même.. », c’ est bien de s’ en rendre compte.
                              Bon visionnage.

                            • Yanleroc Yanleroc 15 novembre 2017 10:11

                              @Alcyon, t’ en veux de l’ ouverture d’ esprit ?..


                              1+1=2
                              1+1=0
                              1+1=2 et 0
                              1+1= ni 2 ni 0...

                              « ton » lien est excellent (je connaissais), c’ est un peu donner le bâton pour se faire battre, ce qui est normal pour quelqu’ un qui est dans l’ inversion accusatoire, ou qui ne sait plus trop ou il en est,
                              Au fait, ne crois personne sur parole, écoute plutôt les arguments de ceux qui en ont, comme ces médecins ou pas, qui ont fait leur méa-culpa, parce que leur conscience pèse plus lourd que leur porte-monnaie. 
                              Et dis toi bien que je ne pense pas comme eux, (ni eux comme moi, ce serait prétentieux), mais que nous pensons pareillement et que nous sommes de +en+ nombreux !
                               Au début ça secoue, c’ est pas facile, car gare à la dissonance ! Toi, il te faut lâcher prise, ton combat lol est perdu d’ avance et tu ne t’ en remettrais pas.
                              Que l’ obscurantisme retourne à l’ obscurité et vive les lanceurs d’ alerte et penseurs alertes ! 


                            • Yanleroc Yanleroc 15 novembre 2017 17:38

                              @Alcyon, defek a tort !


                            • Yanleroc Yanleroc 16 novembre 2017 07:50

                              @Alcyon, je connais nombre d’ « amateurs » qui font un bien meilleur travail que certains professionnels à la formation déficiente, et de toutes façons, nous n’ avons pas le choix !


                            • Yanleroc Yanleroc 16 novembre 2017 17:33

                              @Alcyon, vilain troll !

                              « croire » ne fait pas partie de mon vocabulaire, sauf quand il veut dire douter !

                            • Yanleroc Yanleroc 16 novembre 2017 18:28

                              @Alcyon, tout seul certainement pas et c’ est ce qui te rend furieux. Avant toi, il y avait Morice, Tfi groupie, Abarnou ..et ils ont tous abandonné de guerre lasse, emportés par la déferlante !


                            • njama njama 8 novembre 2017 12:16

                              Les véritables raisons de cette obligation massive et brutale de vaccins

                              En 2014 à la Maison Blanche (Washington) en présence de Barack Obama, a été initialisé par 40 pays (55 à ce jour) un vaste programme de « santé » : Global Health Security Agenda (GHSA) (1).

                              Le 4ème objectif parmi les 11 définis en septembre 2014 concerne :L’Immunisation. Et il a été confié à l’Italie et au Portugal de le mettre en pratique à vaste échelle, pour en tirer un bilan après 5 ans (fin 2019). N’ayant rien fait en 2 ans et demi, l’Italie a probablement voulu se justifier lors de la 70ème Assemblée mondiale de la Santé (organisée par l’OMS) qui s’est tenu à Genève, pendant laquelle un point avait été prévu (21 et 22 mai) sur l’avancement du GHSA.

                              L’Italie passe de 4 vaccins obligatoires (et même pas dans toutes les régions...) à 12 VACCINS OBLIGATOIRES, avec des réprimandes extrêmement sévères en cas de refus !
                              Ce qui se passe en Italie devrait être relayé dans tous les pays européens : L’Italie n’est en effet que le pays pilote de ce vaste programme de vaccination !

                              En rendant obligatoire 11 vaccins* pour les pauvres enfants de France, il n’y a donc ni hasard ni décision prises sur des bases médicales, liées à la santé publique des français, mais une obéissance aveugle à des ordres mondialistes.
                              * En réalité 27 souches vaccinales différentes.

                              https://www.youtube.com/watch?v=g6m9iaajTKI

                              (1) Statement by the Chair of Global Health Security Agenda White House Event, September 26, 2014

                              https://obamawhitehouse.archives.gov/the-press-office/2014/09/26/statement-chair-global-health-security-agenda-white-house-event-septembe

                              President Obama Cements Global Health Security Agenda as a National Priority

                              Posted on November 4, 2016 by Dr. Tom Frieden, Director, Centers for Disease Control and Prevention
                              https://blogs.cdc.gov/global/2016/11/04/president-obama-cements-global-health-security-agenda-as-a-national-priority/



                              • njama njama 8 novembre 2017 12:22

                                Invoquer la rougeole pour accroître la couverture vaccinale serait-il une spécificité franco-française propre simplement à prétexte pour justifier l’extension des obligations vaccinales ? rien n’est moins sûr... et sans vouloir dénoncer un « complot mondial », il ressort tout de même que l’argument de « la rougeole » est exploité au plus haut niveau des plus hautes instances mondiales comme j’entends vous le démontrer ci-après.

                                Le premier organisme qui vient à l’esprit est l’OMS, instance en dehors de l’hexagone sur laquelle s’appuient Mme Buzyn, comme le rapporteur général du PLFSS Olivier Véran, tout le gouvernement, et bien d’autres, oubliant au passage que cet organisme international n’a pas de pouvoir exécutif, et ne peut émettre en matière de santé que des « recommandations » et non des obligations.

                                Mais l’OMS est subalterne ...


                                • njama njama 8 novembre 2017 12:27

                                  POURQUOI LA ROUGEOLE (measles en anglais), alors que le risque épidémiologique n’est pas du tout manifeste, et POURQUOI 90 % DE COUVERTURE VACCINALE ... sur des enfants de MOINS DE 15 MOIS ?

                                  L’explication pourrait bien se trouver dans ce programme mondial (traduction en français ci-après)

                                  GLOBAL HEALTH SECURITY AGENDA
                                  Immunisation Action Package
                                  GHSA Action Package Prevent-4

                                  Five-Year Target : A functioning national vaccine delivery system—with nationwide reach, effective distributions, access for marginalized populations, adequate cold chain, and ongoing quality control—that is able to respond to new disease threats.

                                  As Measured by : At least 90% coverage of the country’s fifteen-month-old population with at least one dose of measles-containing vaccine as demonstrated by coverage surveys or administrative data.

                                  Desired National Impact : Effective protection through achievement and maintenance of immunization against measles and other epidemic-prone vaccine-preventable diseases (VPDs). Measles immunization is emphasized here because it is widely recognized as a proxy indicator for overall immunization against VPDs. Countries will also identify and target immunization to populations at risk of other epidemic-prone VPDs of national importance (e.g., cholera, Japanese encephalitis, meningococcal disease, typhoid, and yellow fever). In the case of some diseases that are transferable from cattle to humans, such as anthrax and rabies, animal immunization should also be taken into account.

                                  Country Commitments to Action Package :
                                  Leading countries : Italy, Portugal
                                  Contributing countries : Bangladesh, Cote d’Ivoire, India, Mongolia, Pakistan, Republic of Korea, Saudi Arabia, United Arab Emirates, Yemen
                                  Contributing international organizations : FAO, OIE, WHO

                                  https://www.ghsagenda.org/packages/p4-immunization




                                • njama njama 8 novembre 2017 12:29


                                  Traduction (Google) : (notez que l’Italie est leader dans ce programme, et qu’elle vient de passer à 12 vaccins obligatoires)

                                  PROGRAMME DE SÉCURITÉ SANITAIRE MONDIAL
                                  Paquet d’action de vaccination
                                  Prévention du paquet d’action GHSA-4

                                  Cible quinquennale : Un système national de distribution de vaccins opérationnel - avec une portée nationale, des distributions efficaces, un accès pour les populations marginalisées, une chaîne du froid adéquate et un contrôle continu de la qualité - capable de répondre aux nouvelles menaces de maladies.

                                  Mesuré par : Une couverture d’au moins 90% de la population âgée de quinze mois du pays avec au moins une dose de vaccin antirougeoleux telle que démontrée par des enquêtes de couverture ou des données administratives.

                                  Impact national souhaité : Protection efficace grâce à la réalisation et au maintien de la vaccination contre la rougeole et d’autres maladies évitables par la vaccination (VPDs vaccine-preventable diseases) à potentiel épidémique. La vaccination contre la rougeole est ici soulignée car elle est largement reconnue comme un indicateur indirect de l’immunisation globale contre les VPDs. Les pays identifieront et cibleront également les populations à risque d’autres maladies à potentiel épidémique d’importance nationale (p. Ex. Choléra, encéphalite japonaise, méningococcie, fièvre typhoïde et fièvre jaune). Dans le cas de certaines maladies transmissibles du bétail à l’homme, telles que l’anthrax et la rage, la vaccination des animaux devrait également être prise en compte.

                                  Engagements de pays à agir

                                  Pays leaders : Italie, Portugal
                                  Pays contributeurs : Bangladesh, Côte d’Ivoire, Inde, Mongolie, Pakistan, République de Corée, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Yémen

                                  Organisations internationales contributrices : FAO, OIE, OMS


                                • njama njama 8 novembre 2017 12:34

                                  Une couverture d’au moins 90% de la population âgée de quinze mois du pays avec au moins une dose de vaccin antirougeoleux..."

                                  Calendrier vaccinal : ROR Rougeole, oreillons, rubéole

                                  Pour tous les enfants, la 1re injection est administrée à 12 mois et la 2nde entre 16 et 18 mois (avec un intervalle d’un mois entre les 2 injections).

                                  Welcome in the Global Health Security Agenda

                                  Site du Gouvernement français, page en anglais :
                                  6 May 2016
                                  Global Health Security Agenda

                                  Implementation of international health regulations, with robust, transparent global governance, is a priority for France. It particularly supports the creation of a health crisis response platform, and has taken the initiative of mobilising the G7 on the issue of the cost of innovative medicines.

                                  Content published under the Government Valls III from 2016 11th February to 2016 06th December


                                  • njama njama 8 novembre 2017 12:35

                                    La vaccination de masse au service de la mondialisation ! les petits français apprécieront ...

                                    CDC Centers for Disease Control and Prevention

                                    Global Health Security Agenda : GHSA Immunization Action Package (GHSA Action Package Prevent-4)

                                    https://www.cdc.gov/globalhealth/security/actionpackages/immunizationap.htm



                                    • doctorix doctorix 8 novembre 2017 19:22

                                      @njama
                                      Ce qui est absolument extraordinaire dans ce document, c’est qu’au milieu d’un tas de préconisations visant à assurer une couverture maximale et tous azimuts, aucun projet d’évaluation de l’efficacité prophylactique de cette campagne monstrueuse n’est proposé.

                                      Rien.
                                      Pas un mot.
                                      On vous dit que c’est utile, alors montrez vos cuisses et ne discutez pas.
                                      Orwell, 1984, toujours.

                                    • njama njama 9 novembre 2017 00:43

                                      @doctorix

                                      A côté du GLOBAL HEALTH SECURITY AGENDA il y a aussi un projet - mondial forcément lui aussi - de vaccin universel contre la grippe qui s’appelle

                                      European
                                      Scientific
                                      Working group on
                                      Influenza

                                      non, non, ce n’est pas un « complot » ...  smiley

                                      j’en dirai plus demain, à chaque jour suffit sa peine


                                    • njama njama 9 novembre 2017 22:10

                                      suite
                                      où s’arrêtera la folie vaccinale !

                                      Un vaccin universel contre la grippe ??? quelle utilité pour une pathologie très bénigne ? big business mondial ?

                                      Latest advances in the FP7 FLUNIVAC project

                                      The FP7 FLUNIVAC project aims to pave the way to the development of a universal influenza vaccine. ESWI is FLUNIVAC’s communication partner and has now prepared a brand new version of the FLUNIVAC newsletter, highlighting the project’s recent advances. The newsletter is available here. Feel free to disseminate the document to anyone you think might be interested.

                                      http://eswi.org/blog/latest-advances-fp7-flunivac-project/
                                      traduction :
                                      Les dernières avancées du projet FP7 FLUNIVAC

                                      Le projet FP7 FLUNIVAC vise à ouvrir la voie au développement d’un vaccin antigrippal universel. ESWI est le partenaire de communication de FLUNIVAC et a préparé une toute nouvelle version du bulletin FLUNIVAC, mettant en avant les avancées récentes du projet. La newsletter est disponible ici. N’hésitez pas à diffuser le document à toute personne qui, selon vous, pourrait être intéressée.


                                    • njama njama 9 novembre 2017 22:13

                                      ESWI suite ... ESWI is FLUNIVAC’s communication partner

                                      A propos de l’ESWI ...

                                      Groupe de travail scientifique européen sur la grippe (ESWI, European Scientific Working group on Influenza), qui se définit comme un «  groupe multidisciplinaire de leaders d’opinion sur la grippe, dont le but est de lutter contre les répercussions d’une épidémie ou d’une pandémie grippales » Comme ses membres l’expliquent eux-mêmes, l’ESWI mené par Osterhaus [ le fameux « Dr Flu » (Docteur Grippe), le professeur Albert Osterhaus principal conseiller de l’OMS dans la campagne H1N1 ] est le pivot central « entre l’OMS à Genève, l’Institut Robert Koch à Berlin et l’Université du Connecticut aux États-Unis. »

                                      Le plus significatif au sujet de l’ESWI est que son travail est entièrement financé par les mêmes laboratoires pharmaceutiques qui gagnent des milliards grâce à l’urgence pandémique, tandis que les annonces faites par l’OMS obligent les gouvernements du monde entier à acheter et stocker des vaccins. L’ESWI reçoit des financements des fabricants et des distributeurs de vaccins contre le H1N1, tels que Baxter Vaccins, MedImmune, GlaxoSmithKline, Sanofi Pasteur et d’autres, dont Novartis, qui produit le vaccin et le distributeur du Tamiflu, Hofmann-La Roche.

                                      Pour garder l’avantage, Albert Osterhaus, le plus grand virologiste mondial, conseiller officiel sur le virus H1N1 des gouvernements britannique et néerlandais et chef du Département de Virologie du Centre médical de l’Université Érasme, siégeait à la fois parmi l’élite de l’OMS réunie dans le groupe SAGE et présidait l’ESWI, parrainé par l’industrie pharmaceutique. À son tour, l’ESWI recommanda des mesures extraordinaires pour vacciner le monde entier, considérant comme élevé le risque d’une nouvelle pandémie qui, disait-on avec insistance, pourrait être comparable à l’effrayante pandémie de grippe espagnole de 1918.

                                      Source : Réseau Voltaire 16 décembre 2009 OMS : le « pape de la grippe A » accusé de corruption


                                    • njama njama 9 novembre 2017 22:15


                                      Les liens entre l’ESWI et les compagnies pharmaceutiques, s’ils ne sont pas connus du grand public en €urope, ne sont pas secrets, suffit de lire leur site :

                                      RESSOURCE http://eswi.org/home/about-eswi/resources/

                                      To finance its activities and plans, ESWI draws upon several resources :

                                       Public funding (EU grants)
                                       Organization of ESWI Influenza Conferences (every three years)
                                       Unrestricted grants by flu vaccine and antivirals companies
                                       Separate project support
                                       Organization of ESWI Influenza Conferences (every three years)
                                       Unrestricted grants by flu vaccine and antivirals companies
                                       Separate project support

                                      ESWI has legally formalized independence : its -articles of incorporation are approved and respected by all parties. They stipulate :

                                      Article 20 The financial contributors will regularly be informed about ESWI’s plans and ongoing projects. Financial contributors shall have no voting rights and, therefore, no binding decisions can be made at their meetings.

                                      The pharmaceutical companies supporting ESWI include :

                                       Hofmann-La Roche
                                       AstraZeneca
                                       GlaxoSmithKline
                                       Seqirus
                                       Sanofi Pasteur
                                       Mylan
                                       Janssen

                                      Manufacturers of influenza vaccines join forces in Vaccines Europe in order to promote a favourable climate for expanded vaccine protection and improved vaccine coverage in Europe. Manufacturers of influenza vaccines are assembled in the Influenza Vaccine Supply international task force to assist business leaders in ensuring adequate flu vaccine production capacity in the event of a pandemic, and to provide advice to health authorities regarding vaccination recommendations and delivery strategies.

                                      No exclusive rights to sponsorship exist. ESWI is pleased to discuss sponsorship opportunities with any organisation (commercial, non-profit, educational) interested in supporting and facilitating its long-term objectives. Potential sponsors are invited to contact the ESWI management : info@eswi.org



                                    • njama njama 8 novembre 2017 16:11

                                      @ REVAHB

                                      "Ce faisant, et donc par défaut, le cadre de sanctions qui s’appliquera pour ce qui concerne les parents, deviendrait l’article 227-17 du Code Pénal  : 2 ans de prison, 30 000 Euros d’amende. La non-vaccination étant alors assimilée à une maltraitance ou à un abandon de famille.« 

                                      Je ne crois pas personnellement que cette option juridique soit juridiquement exploitable en l’espèce, pas plus que ne l’était en fait l’article 3116-4 (3750 € d’amende) que ce Projet supprime, lequel n’a jamais été appliqué une seule fois historiquement. En l’espèce l’article 227-17 du Code pénal, serait juridiquement bien plus difficile à manipuler, et ne ferait que remplacer le précédent bâton du père Fouettard !

                                       »Le fait, par le père ou la mère, de se soustraire, sans motif légitime, à ses obligations légales au point de compromettre la santé, la sécurité, la moralité ou l’éducation de son enfant mineur est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.« 

                                      Il va sans dire que si cet article était invoqué pour pénaliser des parents, non seulement l’État s’exposerait à une opposition politique, levée de boucliers solidaires des personnes incriminées, mais il reviendrait en droit français »aux accusateurs" d’établir les liens de causalité ... bref une (couteuse et exténuante) bataille judiciaire de dix ans au moins, entre les possibilités d’appel, de renvois, et de recours en cassation puis de recours ultime devant la Cour €uropéenne ... l’acharnement politique desservant la cause qu’il prétend combattre ...
                                      Quant à emprisonner des personnes pour cela, autant dire que l’État en ferait des prisonniers politiques encombrants.


                                      • njama njama 8 novembre 2017 16:28

                                        @ REVAHB

                                        au point de compromettre la santé, ... de son enfant mineur

                                        Parmi le nombre de cas où « effectivement » et « indubitablement » la santé de l’enfant pourrait (conditionnel) être compromise, le défaut de vaccination fait pâle figure au milieu de bien d’autres facteurs plus ou aussi potentiellement pathogènes, dont la grande pauvreté n’est pas des moindres.

                                        Il pourrait être rappelé aussi que la santé de l’enfant pourrait aussi être compromise dans bien d’autres circonstances futiles ou aussi inutiles que des modes culturelles modernes telles que tatouages, piercing, ... ou archaïques telles que circoncisions (Mme Buzyn devrait être sensible à l’analogie qui la touche culturellement de près, elle et son mari), excisions ... lesquelles exposent inutilement l’enfant à de possibles septicémies, ou autres contaminations, genre herpès, ...


                                      • doctorix doctorix 8 novembre 2017 19:11

                                        @njama
                                        Aucune condamnation ne tiendrait face aux instances européennes (droits de l’homme). D’autant que cette obligation contrevient déjà à plusieurs lois Françaises qui n’ont pas été abrogées (dont Kouchner et quelques autres).

                                        Tout cela est bidon.
                                        En passant, si on multiplie par dix les avantages d’un vaccin (ce qu’on fait par voie de propagande), si on multiplie par 10 la dangerosité d’une maladie comme la rougeole (par voie de presse), et si on minimise les effets indésirables par un facteur 10 à 100 (et ce sont les deux opérations en cours conjointement), alors on obtient un rapport bénéfice risque surévalué d’un facteur 1000 à 10.000.
                                        Rien que ça...
                                        Si par contre on remet ces facteurs à leur juste valeur, on obtient un rapport égal à 1 au mieux (mais alors pourquoi dépenser tant d’argent ?), et plus vraisemblablement proche de zéro (c’est-à-dire que le bilan total est largement négatif, avec plus de risques que d’avantages).
                                        C’est en gros ce qu’on peut observer actuellement.
                                        Et c’est là que se situe l’arnaque vaccinale, qui est assez colossale.
                                        Une remarquable opération de marketing.
                                        L’arnaque du siècle.

                                      • REVAHB 8 novembre 2017 21:35

                                        @njama
                                        Nous nous sommes renseignés auprès de juristes. Rien n’empêchera un juge d’invoquer cet article puisqu’il sera le seul sur ce sujet. Il y a plusieurs points : le premier étant que cet article pourra être utilisé par les enfants qui reprocheront à leurs parents un problème de santé post maladie, comme Agnès Buzyn l’indique, mais également par un juge qui considérerait que le parent ne remplit pas son rôle protecteur en ne vaccinant pas. 

                                        Le risque est réel. 
                                        Il existe au moins deux cas où les parents ont été condamnés pour n’avoir pas vaccinés. 


                                      • doctorix doctorix 9 novembre 2017 20:59

                                        @REVAHB
                                        On peut tout de même rétorquer que si la loi a condamné les labos à mettre à disposition un vaccin trivalent sans aluminium avant le mois d’Août (délai largement dépassé), cette obligation de vaccin sans alu devrait se retrouver dans chacun des onze vaccins imposés. Or seul le ROR n’en contient pas. Resteraient 3 vaccins au lieu de 11...

                                        Ou alors j’ai manqué un chapitre. 

                                      • njama njama 10 novembre 2017 08:31

                                        @Alcyon
                                        dans cette Vidéo de 17’58’ à 18’27 Agnès Buzyn déclare devant l’Assemblée nationale le 26/0/2017 au sujet des adjuvants qu’il y a un recul d’utilisation de plus de 90 ans et qu’ils ne sont pas nocifs pour la santé, et pour appuyer son propos elle cite « une étude de l’OMS de 2003 ».

                                        Mme Buzyn ignore-t-elle que même les laboratoires eux-mêmes déclarent de leurs propres aveux ** ne pas savoir comment fonctionnent les adjuvants à base de sels d’aluminium pourtant employés depuis les années 1920, en plus qu’elle a un train de retard sur les études récentes, dont celle remarquable du Professeur Romain Gherardi directeur de l’Unité INSERM U955 E10 de l’Université Paris-Est « Interactions cellulaires dans le système neuromusculaire », est le chef du service d’Histologie-Embryologie de l’hôpital Henri Mondor (Créteil) qui démontre les liens entre l’aluminium des vaccins et les myofasciites à macrophages, maladie neurologique induite par l’hydroxyde d’aluminium.

                                        Vaccins : les dangers de l’aluminium selon le Dr Gherardi (6’15)
                                        https://www.youtube.com/watch?v=qY_M_yGv8t8

                                        ** Le Dr Nathalie GARÇON, spécialiste des adjuvants pour GlaxoSmithKline en 2002 :« En réalité, le seul adjuvant [aluminique] autorisé pour usage humain, est le plus empirique. Personne ne sait comment il fonctionne, personne ne connaît sa biodistribution. [...] En fait, je crois que si l’aluminium arrivait maintenant, il ne serait pas accepté. » (source : page 220 de ce document officiel)

                                         
                                        DR. GARCON : Actually, the adjuvant, the only one that is licensed for human use, is the one which is the most empirical. I mean, nobody knows how it works, nobody knows the biodistribution. I mean, it has really not much known about this one. It’s for the new one for which, I agree, you have to attempt for better characterization. Actually I believe that if alum * was coming now, it won’t be accepted.


                                      • njama njama 10 novembre 2017 08:41

                                        @Alcyon suite

                                        Tout est empirique dans les vaccins depuis 3 siècles d’utilisation, et on prétend qu’ils sont sûrs !

                                        VIDÉO 11’17 Dr Luciia TOMLJENOVIC : « L’aluminium a été commercialisé simplement en supposant qu’il était inoffensif »

                                        Le Professeur Lucija TOMLJENOVIC est Docteur en biochimie, Chercheuse au Neural Dynamics Research Group de l’Université de Colombie-Britannique, Vancouver (Canada), Rédactrice en chef adjoint de Journal of Alzheimer’s Disease.

                                        -----------------
                                        de plus contrairement à ce que dit Mme Buzyn, depuis 90 ans la nature de ces sels d’aluminium employés empiriquement a été modifié. A l’origine l’alun (alum en anglais) servait d’adjuvant pour les vaccins

                                        Alum was the major adjuvant used to increase the efficacy of vaccines, and has been used since the 1920s.[19] But it has been almost completely replaced by aluminium hydroxide and aluminium phosphate in commercial vaccines.[20]

                                        https://en.wikipedia.org/wiki/Alum#Medicine


                                      • njama njama 10 novembre 2017 08:50


                                        A la question : « connaît-on le fonctionnement des adjuvants des vaccins », le Pr Philippe Even, Président de l’Institut Necker, Professeur émérite à l’Université Paris Descartes répond  : « c’est complètement empirique. Ça ne repose sur aucune base scientifique ».

                                        VIDÉO 6’33 Les adjuvants des vaccins expliqués par Philippe Even.

                                        « Je ne serais pas éloigné de vous dire qu’en 2013 on n’en sait pas beaucoup plus que Jenner ou Pasteur il y a 200 ans et plus que 100 ans. »

                                        - Les effets secondaires des adjuvants vaccinaux sont-ils sous-estimés ?
                                        «  ah ça il est clair qu’on les sous-estime sûrement ... »

                                        https://www.youtube.com/watch?v=fYBf-nlxhFg

                                        la vaccinologie est une popote de rebouteux à l’origine, et l’immunologie est aujourd’hui au mieux une science embryonnaire !


                                      • njama njama 10 novembre 2017 08:52

                                        Ça mériterait bien un moratoire non ? et que le sujet soit mieux connu et mieux évalué.

                                        Les vaccins sont des produits sur lesquels il n’y a pas d’études pharmacocinétiques, pas d’études de mutagenèse, de cancérogenèse, de génotoxicité, de déficience de fertilité, et qui n’ont jamais été comparés à de « véritables » placebos, contrairement aux obligations préalables pour les médicaments avant mise sur le marché, et certains produits cosmétiques.

                                        - Extraits de notices de vaccins GlaxoSmithKline :

                                        13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis, Impairment of Fertility : INFANRIX has not been evaluated for carcinogenic or mutagenic potential, or for impairment of fertility.

                                        Notice GSK du vaccin Infanrix Pentavalent - (page 13/16) : http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Infanrix-notice-US.pdf

                                        5.2 Pharmacokinetic properties : Evaluation of pharmacokinetic properties is not required for vaccines.

                                        Notice GSK du vaccin Infanrix Hexavalent - (page 12/51) : http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/EPAR_-_Product_Information/human/000296/WC500032505.pdf


                                      • njama njama 11 novembre 2017 12:09

                                        @Alcyon
                                        sur la base « khomplo mondiââââââl ».

                                        Je ne suis pas du tout porté au « complotisme », mais par contre je crois tout à fait aux collusions d’intérêts. Vous avez la liberté de raisonner dans les limites de l’ HEXAGONE, ne regarder que vos pieds et non autour de vous.
                                        N’empêche que la politique sanitaire mondiale se décide à la Maison Blanche (Washington) ! ça questionne, non ? enfin, normalement ...

                                        Ce n’est pas moi qui invente ! voir plus haut mes commentaires 8 novembre 12:16 et suivants sur GLOBAL HEALTH SECURITY AGENDA

                                        et puis aussi sur l’ESWI European Scientific Working group on Influenza

                                        The pharmaceutical companies supporting ESWI include :

                                         Hofmann-La Roche / AstraZeneca / GlaxoSmithKline / Seqirus / Sanofi Pasteur / Mylan / Janssen

                                        Manufacturers of influenza vaccines join forces in Vaccines Europe in order to promote a favourable climate for expanded vaccine protection and improved vaccine coverage in Europe.


                                      • njama njama 11 novembre 2017 12:17

                                        @Alcyon
                                        Je ne fais pas non plus une « fixette » nationale sur les extensions d’obligations vaccinales qui mettront les bébés de la Patrie de Pasteur en tête de gondole d’un marché mondial
                                        sortez de votre petit canton ...

                                        "La France est le premier pays producteur de vaccins et exporte 85 % de sa production.«  »Cette situation favorable doit être confortée par les pouvoirs publics par une politique ambitieuse d’installation et de maintien des sites de production," (Sénat, Rapport n° 476 (2006-2007)

                                        Investir dans la vaccination c’est investir dans l’avenir ?

                                        Pourquoi la France a intérêt à soutenir la santé publique en Afrique
                                        [........]

                                        C’est doter la coopération française d’une véritable stratégie, humainement forte, économiquement et financièrement efficace. C’est également permettre aux entreprises de s’impliquer davantage dans l’investissement socialement responsable. La France est en effet le 2ème contributeur de l’IFFIm (International Finance Facility for Immunisation) , un mécanisme international de financement pour la vaccination qui soutient les programmes de Gavi par l’émission d’obligations sur les marchés financiers. Le soutenir offre l’opportunité aux entreprises françaises d’investir dans des titres à impact social positif, combinant performance et responsabilité sociétale.

                                         Dans ce contexte, la France doit impérieusement apporter son soutien financier à la vaccination pour mettre en place une diplomatie économique fondée sur des impératifs d’efficacité au bénéfice de tous. De Dakar à Berlin via Davos, investir dans la vaccination c’est investir dans l’avenir.

                                        - Jean-Louis Bancel, président du Crédit Coopératif

                                        - Richard Bielle, président du directoire de la CFAO (Compagnie française de l’Afrique Occidentale)

                                        - Tanguy Claquin, responsable mondial Finance Sociale et Environnementale, Crédit Agricole CIB

                                        - Jean-Marc Leccia, président directeur général d’Eurapharma

                                        - Alexandre Vilgrain, président du CIAN (Conseil français des investisseurs en Afrique)

                                        - Philippe Zaouti, directeur général de Mirova (filiale Natixis Asset management)

                                         http://www.latribune.fr/opinions/tr...




                                      • njama njama 11 novembre 2017 12:22

                                        @Alcyon ... sortez un peu de votre monde de bisounours

                                        « l’IFFIm rembourse les obligataires en utilisant des fonds fournis par des donateurs ... »

                                        La vaccination de masse, est un montage financier du type à la Madoff

                                        l’IFFIm (International Finance Facility for Immunisation) http://www.iffim.org/&nbsp ; ,un mécanisme international de financement pour la vaccination qui soutient les programmes de Gavi par l’émission d’obligations sur les marchés financiers.

                                        l’IFFIm est tout simplement une machine de guerre capitaliste pour promouvoir la vaccination objectif 2015, 500 millions d’enfants vaccinés sans même voir si c’est nécessaire de vacciner !

                                        Nous sommes donc très loin d’objectifs purement sanitaires de santé publique qui supposeraient une stratégie de « SURVEILLANCE-ENDIGUEMENT » * en cas d’émergence d’une épidémie telle que prescrit pourtant par l’OMS en 1979, les vaccinations de masse étant inefficaces même lorsque le taux de couverture vaccinale est de 90 %

                                        De plus les méthodes de financements s’apparentent à du capitalisme sauvage qui est à la limite de l’escroquerie, puisque les détenteurs d’obligations seront rémunérés en utilisant les fonds des donateurs

                                        Financials

                                        Summary of key payment obligations and flows

                                         Donors make payments to IFFIm based on legally binding grants to the Gavi, the Vaccine Alliance, which intends to assign the right to receive such grants to IFFIm.
                                          IFFIm issues AA/Aa1/AA rated bonds in the international capital markets.
                                          The Treasury Manager, on behalf of IFFIm, will manage bond proceeds as liquid investments until they are needed for immunisation programmes in recipient countries. Funds flow from IFFIm to the GAVI Fund Affiliate and are disbursed as required for Gavi-approved programmes to procure needed vaccines and to support recipient countries through Gavi, for Gavi-approved programmes.
                                          IFFIm repays bondholders using funds provided by donors **  pursuant to the agreed and legally binding grant payment obligations.
                                        http://www.iffim.org/financials/

                                        ** traduction : IFFIm rembourse les obligataires en utilisant des fonds fournis par des donateurs ...
                                        ce n’est rien d’autre que le système Madoff, une escroquerie de type « Ponzi »
                                        ----------
                                        Un système de Ponzi (Ponzi scheme en anglais) est un montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants. Si l’escroquerie n’est pas découverte, elle apparaît au grand jour au moment où elle s’écroule, c’est-à-dire quand les sommes procurées par les nouveaux entrants ne suffisent plus à couvrir les rémunérations des clients




                                      • njama njama 12 novembre 2017 10:44

                                        @Alcyon

                                        Me voilà mis à nu par un oiseau de légende (à moins qu’il ne s’agisse d’une Centrale d’achat vétérinaire ?)

                                        Dans le projet d’écrire un roman fleuve sur la mafia des vaccins je confesse être l’auteur et ouèbemaster de tous ces sites pro-Vaxx :

                                        le Rapport du Sénat n° 476 (2006-2007)
                                        l’IFFIm (International Finance Facility for Immunisation)
                                        Gavi, the Vaccine Alliance
                                        l’ ESWI European Scientific Working group on Influenza
                                        le GLOBAL HEALTH SECURITY AGENDA

                                        pour alimenter les anti-Vaxx, c’est évidemment très subversif
                                        J’ai TOUT inventé
                                        Amen
                                         smiley


                                      • njama njama 8 novembre 2017 17:27

                                        Les dispositions « coercitives » de ce projet de loi concernent seulement  ceux nés à partir du 1er janvier 2018 !
                                        mais il y a fort à parier que bon nombre de pédiatres et généralistes chercheront déjà par anticipation à imposer le package de 11 valences bien que rien ne les y oblige, sauf les « primes » sur objectifs définis par la Sécu qui peuvent leur rapporter environ 10.000 € / l’an

                                        Un bilan de « l’expérimentation » de ces extensions vaccinales ne pourra en principe être objectivement établi avant une dizaine d’années environ... puisque l’entrée en crèches (admission à partir de 2 mois) serait dorénavant subordonnée à celle de produire un carnet de santé avec les vaccinations à jour sur la base de ce nouveau calendrier de 11 valences obligatoires.

                                        Et à partir de 2020 et 2021 (suivant l’âge d’admission) l’obligation s’étendra aux écoles, pour l’entrée en classes maternelles (lesquelles sont facultatives, l’éducation n’étant obligatoire qu’à partir de 6 ans), puis à partir du 1er janvier 2024 l’inscription dans les écoles serait subordonnée également à celle de produire un carnet de santé de l’enfant avec les vaccinations à jour.

                                        D’ici là pour tous ceux nés avant le 1er janvier 2018 les anciennes obligations légales pour les valences diphtérie, tétanos, polio DTP continuent de courir et ces 3 valences ne sont plus disponibles sur le marché depuis 2008 indépendamment d’autres seulement « recommandées », et le vaccin trivalent DTP n’a toujours pas été remis à disposition des français malgré l’injonction du Conseil d’État faite à la ministre de la santé dans sa décision du 8 février 2017.


                                        • njama njama 8 novembre 2017 17:38

                                          pour tous ceux nés ou à naître avant le 1er janvier 2018

                                          L’injonction du Conseil d’État court toujours, en date du 9 août 2017 le délai d’exécution expirait, et en conséquence le litige juridique contre l’État se poursuit, tout le monde ne l’a pas oublié. Vous pouvez soutenir ce mandat, vous joindre à cette bataille juridique, votre participation serait la bienvenue :

                                          Mandat « La décision du 8 février 2017 du conseil d’État qui a enjoint la ministre de la SANTÉ à mettre sur le marché le D.T. polio seul doit être exécutée. »

                                          Me Jacqueline Bergel-Hatchuel, AVOCATE

                                          http://www.avocat-bergel.com/mandat2.php

                                          Vaccin DTP non disponible à la vente : un nouveau recours contre l’Etat
                                          LE MONDE | 23.09.2017
                                          un nouveau recours contre l’État pour non-respect de la décision qui l’oblige à rendre le vaccin contre la diphtérie, tétanos et poliomyélite accessible en pharmacies.

                                          et à demander la condamnation de l’État pour non-exécution de la décision, et le versement d’une astreinte à raison de 15 euros par jour de retard et par personne. Ils étaient quelque 3 000 demandeurs à mener l’action initiale. Trois cents personnes demandent aujourd’hui l’exécution du jugement. D’autres pourraient les rejoindre.

                                          http://www.lemonde.fr/sante/article/2017/09/23/vaccin-dtp-non-disponible-a-la-vente-un-nouveau-recours-contre-l-etat_5190094_1651302.html


                                        • Lanla 8 novembre 2017 20:20

                                          @docdory : contrairement à la légende, la variole n’a pas été éradiquée par la vaccination, mais par la mise en place d’une stratégie de surveillance/endiguement. Le rapport de l’OMS était encore disponible il n’y a pas si longtemps, mais bizarrement on (je ?) ne trouve plus le lien (il n’existe plus). Si quelqu’un le retrouve, un rappel est toujours bon.

                                          Au passage, Levi Strauss évoque à mots couverts dans « Tristes Tropiques » la persistance jusque dans les années 1900/1920 de l’éradication des indigènes (du Brésil je crois) par des couvertures infestées de variole pour l’accaparement de terres. On peut légitimement se demander si l’arrêt de telles atrocités a pu également contribuer à diminuer l’incidence de la maladie. (on est bien d’accord que cela ne représentait pas la majorité des cas)

                                          Le débat médical sur la vaccination est de toutes façons voué à l’échec puisque la corruption s’est infiltrée à tous les niveaux : les médecins généralistes en France reçoivent des primes en fonction de leur pourcentage de seniors vaccinés contre la grippe, en Suisse pour tant de vaccins antigrippaux achetés, le médecin en a quelques uns supplémentaires offerts qu’il facturera bien sûr aux patients...C’est ce que je peux voir à mon niveau, je n’ose imaginer au-dessus. C’est le propre des mécanismes de manipulation (et des procédés de vente actuels) que d’impliquer les intervenants à tel point que le retour en arrière soit difficile...
                                          Les études ne sont pas du tout faites dans des conditions rigoureuses (cf Gardasil pour ne parler que de lui), les vaccins ne sont pas soumis au respect des mêmes normes que l’ensemble des médicaments, les vaccinologues ne déclarent pas leurs conflits d’intérêts...qui oserait invoquer la rigueur dans un tel magma ?

                                          Mais là n’est pas l’important, c’est plutôt le souffle de totalitarisme qui plane sur cette loi et ne fait ciller que peu de monde...


                                          • doctorix doctorix 8 novembre 2017 21:07

                                            @Lanla
                                            Deux choses à retenir : la variole n’a pas disparu grâce au vaccin, mais à la surveillance-endiguement.

                                            Ensuite, les ROSP (ces primes attribuées aux médecins qui vaccinent et irradient à mort leurs patients, et leurs balancent des statines à tour de bras) ne sont rien d’autre qu’une corruption déguisée.
                                            Ces pots-de-vin ne seraient pas nécessaires si les médecins étaient convaincus du bien-fondé des mesures préconisées.
                                            Visiblement, ce n’est pas le cas.

                                          • doctorix doctorix 8 novembre 2017 21:29

                                            En ce moment, sur la 5, on décrit comment on a transformé un signe naturel de vieillissement, l’ostéoporose, en une maladie soi-disant curable, histoire de fourguer des hormones et autres bi-phosphonates (qui provoquent des ostéonécroses, dans 1 à 4% des cas, des perforations du palais, entre autres) aux vieux, et même dès 50 ans.

                                            La norme de densité osseuse est passée de celle qui est normale à 50 ans, à celle, maximum, qu’on trouve à trente ans (tout comme la norme de cholestérol est passée de 3gr/l à 2,5 gr/l, quadruplant ainsi les ventes de statines).
                                            Dans ces conditions, toute femme de plus de 50 ans devient une malade qu’il faut impérativement soigner.
                                            Ho, les médecins, mes frères, il faut vous réveiller ! Vous n’êtes quand même pas des putes dont les labos seraient les maquereaux ?
                                            Vous n’avez pas fait dix ans d’études après le bac pour devenir de minables dealers comme on en trouve en bas des HLM ?
                                            Apprenez à dire non...Et cessez d’offrir votre confiance à n’importe quel margoulin.

                                          • doctorix doctorix 8 novembre 2017 21:50

                                            Je continue (la 5)à vous raconter parce que ça vaut son pesant de cacahuètes.

                                            Une journaliste d’un journal médical, entièrement financé par les labos, s’est vue refuser un article parlant du Protelos (ranélate de strontium, aux effets indésirables non moins dangereux), sur intervention de Servier.
                                            (Classique. Auparavant, le journal s’était vu retirer la participation de Servier pendant 6 mois pour une « bévue » du même ordre qui avait été imprimée).
                                            Un autre article, voisin du sien mais modifié, avec des omissions et des rajoutes, a été publié, signe du nom de Claire Bonnot, une journaliste qui n’existe pas.
                                            La journaliste a fini par démissionner. Le journal ne gardera que les paillassons.
                                            Et, de plus en plus, on pourra s’essuyer les croquenots sur ses articles.

                                          • njama njama 8 novembre 2017 23:34

                                            @Lanla

                                            téléchargez-le, on ne sait jamais ...

                                            Rapport de l’OMS en 1979 sur l’éradication de la variole.

                                            http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/39258/1/a41464_fre.pdf


                                          • njama njama 9 novembre 2017 00:04

                                            Excellente Vidéo (32’30) de TVLibertés, très révélatrice sur la personnalité de Mme Buzyn , « très urbaine, mais c’est un dictateur complet sans remords » (à 7’02) - sur les vaccins obligatoires de Mme Buzyn, c’est à partir de 17’01

                                            L’Hebdo Politique avec le Docteur Gérard Delépine : Agnès Buzyn, VRP des vaccins https://www.youtube.com/watch?time_continue=18&v=26x4o_-4Yi8

                                            @ doctorix

                                            (de 11’38 à 12’49) sur le dépistage du cancer du sein ...des surdiagnostics qui donnent lieu à des sur-traitements (sic) ... Les femmes apprécieront elles-mêmes le témoignage du Dr Gérard Delépine

                                            je confirme ce qu’avance Dr Delépine, de sources personnelles très sûres j’ai appris que dans un groupement de radiologues, systématiquement ou presque des échographies sont pratiquées comme examen complémentaire dans la foulée de la mammographie prescrite en contrôle de routine ou suite à suspicion. Le régime de Sécu permet le cumul de ces actes, c’est très bon pour le chiffre d’affaires de ces blouses blanches, et tant pis si au passage ça fait flipper les femmes, ou que cela les amène vers des suites chirurgicales, ou chimiothérapies, radiothérapies et tout le reste ... parfaitement inutiles.


                                            • njama njama 9 novembre 2017 00:16

                                              11 vaccins obligatoires et bientôt (?) « les étapes suivantes »

                                              dans la Vidéo 7’37 de LCP Assemblée Nationale du 18/10/17 à partir de 7’02 on entend le rapporteur général du PLFSS Olivier Véran déjà avancer les pions du débat vers « les étapes suivantes » (?) ... « pour protéger les enfants » (!) et évoquer un possible débat futur sur le papillomavirus et le cancer de l’utérus, "étapes qui n’apparaissent pas aujourd’hui dans le projet de loi parce que l’étape aujourd’hui essentielle c’est de permettre d’améliorer la couverture vaccinale contre les maladies transmissibles..."

                                              L’obligation vaccinale pour les ados filles (et les garçons pour être scientifiquement logique) d’un vaccin contre le papillomavirus Gardasil ou Cervarix déjà dans les cartons des prochaines questions aux parlementaires ?

                                              Ces vaccins qui ont déjà fait des centaines de victimes chez les filles dans le monde !

                                              Les ados se laisseront-ils piquer comme des petits moutons ou descendront-ils dans la rue ?

                                              Bien que jeune politicien (suppléant d’une députée en 2012, Olivier Véran apparaît déjà comme un cacique du sérail politique, du moins dans cette commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale

                                                https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_V%C3%A9ran#Carri.C3.A8re_et_vie_politique


                                              • doctorix doctorix 9 novembre 2017 21:04

                                                @njama
                                                Maladies transmissibles...

                                                Moi je connais 825 maladies qui sont transmissibles (liste des effets indésirables de l’infanrix hexa), et c’est précisément le vaccin qui les transmet.
                                                Cela en fait des maladies évitables par...la non vaccination.
                                                Il n’y aurait pas 69 députés pour rendre cette non-vaccination obligatoire ?

                                              • njama njama 9 novembre 2017 22:29

                                                @doctorix
                                                J’en suis bien conscient
                                                Je ne suis pas défaitiste, j’irai à la manif à Paris le 25 novembre où je reverrai avec plaisir le REVAHB smiley

                                                néanmoins, quelle que soit l’issue parlementaire du présent projet de loi de Mme Buzyn, « les étapes suivantes » sont déjà dans les tuyaux politiques ...

                                                Gardasil ou Cervarix... sont des vaccins qui fonctionnent sur le même principe que les autres, le combat reste entier ... innocuité, efficacité, utilité ...

                                                et je me dis que les ados ne se laisseront pas piquer comme des nourrissons ... s’il faut on les boostera un peu sur les réseaux sociaux dont ils sont très friands  smiley


                                              • pipiou 12 novembre 2017 11:38

                                                @njama
                                                « s’il faut on les boostera un peu sur les réseaux sociaux »

                                                Ah ça envoyer les gamins au front c’est très responsable, bel état d’esprit.
                                                Ce qui vous intéresse c’est la confusion et la désinformation.


                                              • njama njama 12 novembre 2017 12:17

                                                @pipiou

                                                Admettez que les parents sont pris en otages dans les mesures coercitives du projet de loi de Mme Buzyn ...

                                                maintenant les ados - filles ET garçons faute de quoi une vaccination contre une petite poignée de papillomavirus parmi bien d’autres n’aurait aucun sens et ne saurait prétendre être scientifique d’un point de vue MST - ne se laisseront peut-être pas piquer aussi facilement que des nourrissons
                                                ...
                                                quant à les exclure du collège ou lycée pour défaut de vaccination Gardasil ou Cervarix, attendez-vous à les voir manifester dans les rues ... et ils gagneront sans aucun doute contre ce fascisme sanitaire,


                                              • pipiou 12 novembre 2017 12:25

                                                @njama
                                                « Admettez que » ... si vous faites à la fois les questions et les réponses.

                                                Vous êtes un gros hypocrite : envoyer les les enfants dans la rue bruler des poubelles sans savoir de quoi on parle vous savez que c’est facile.
                                                Alors arrêtez de jouer le gars « responsable ».

                                                Quant à vos déclarations genre « fascisme sanitaire » elles montrent très bien votre démarche de fanatique.
                                                Et ce sont les fanatiques qui sont en train de prendre en otage la population, quitte à bombarder de désinformation comme vous le faites massivement avec votre complice Doictorix.


                                              • njama njama 12 novembre 2017 13:01

                                                @pipiou

                                                On comprend à vous lire combien la vaccination est devenue une « religion » dont vous faites ici office de bedeau, un dogme infaillible, au point que des personnes qui réclament la liberté vaccinale vous semble insupportable !
                                                On entrevoit le petit tyranneau qui se cache en vous ...

                                                Préparez les bûchers pour les hérétiques, je monte dessus !

                                                Ai-je parlé d’envoyer des enfants dans la rue brûler des poubelles ?

                                                Il suffit qu’ils s’opposeraient à leurs parents et à une vaccination en milieu scolaire si toutefois le gouvernement aurait un jour la fâcheuse idée de revenir à ces méthodes archaïques vétérinaires qui décrédibilisent la médecine.
                                                Un bon nombre de leurs parents les soutiendraient, je n’en doute pas un instant ...


                                              • pipiou 12 novembre 2017 13:11

                                                @njama
                                                Avant que vous ne racontiez n’importe quoi, où avez-vous que la vaccination était pour moi une religion ?
                                                Ne projetez pas vos névroses sur les autres.

                                                Ma religion c’est la vérité et toutes les rumeurs ce que vous balancez par kilos n’ont rien à voir avec ça.

                                                Les enfants qui s’opposent à leur parent sur un sujet qu’ils ne connaissent pas ?
                                                Sérieusement vous avez des enfants ?
                                                Et vous dites que si les enfants s’opposent à leurs parents ceux-ci les soutiendront. smiley

                                                Non vous êtes un manipulateur et vous avez juste pour but de semer le chaos, pauvre fanatique.


                                              • njama njama 12 novembre 2017 14:03

                                                @covadonga*722

                                                mais que vient faire ici l’islam dans le sujet du REVAHB ?

                                                Il est vrai que vous, en tant qu’ancien militaire, sur le sujet des vaccins, du temps de vos services dans la Grande Muette, vous n’aviez qu’une chose à faire, c’est de la fermer et de tenir votre doigt sur la couture du pantalon ... sinon vous alliez au trou !
                                                et voilà que vous voudriez faire marcher la France entière au son du clairon ... smiley


                                              • pipiou 12 novembre 2017 14:07

                                                @njama

                                                Vous êtes un sacré rebelle, bravo ...


                                              • njama njama 12 novembre 2017 16:42

                                                @pipiou

                                                Merci pour le compliment.
                                                En l’espèce, concernant le projet liberticide de Mme Buzyn il m’honore.


                                              • pipiou 12 novembre 2017 17:51

                                                @njama

                                                Et votre méconnaissance du second degré n’honore pas votre finesse  smiley

                                                Les rebelles boutonneux qui se laissent pousser les cheveux pour choquer le bourgeois et crient « il est interdit d’interdire » sont pratiquement tous naturalisés : vous êtes vintage.  smiley


                                              • Yanleroc Yanleroc 12 novembre 2017 23:08

                                                @pipiou ♪♫♪♫♪


                                              • delphe 12 novembre 2017 21:25

                                                « La décision de l’assemblée nationale est un bouleversement démocratique, car ces obligations contreviennent à la loi Kouchner, à la Convention d’Oviedo, à l’arrêté Salvetti / Italie de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, au Code de Nuremberg, et créent de ce fait un imbroglio sans précédent, autant éthique que juridique. »

                                                je suis contre le principe même de la vaccination ,c’est une imposture ,croire qu’on puisse protéger contre les maladies générées par des virus ou des microbes en injectant ces même virus et ces mêmes microbes. C’est le système immunitaire naturel et lui-seul ,qui protège contre les virus et les microbes .Si le système immunitaire est défaillant, vacciner ne protège en rien ,au contraire aggrave la situation. Car la vaccination use et abuse le système immunitaire qui alors s’use et vieillit prématurément.

                                                 C’est une bonne hygiène de vie qui est la meilleure prévention contre la maladie .De nos jours on parle beaucoup d’écologie ,du bio et du naturel .A quand une médecine écologique ,naturelle ,sans produits chimiques agressifs et toxiques comme les constituants des vaccins

                                                je ne comprend pas de la part de la politique soi-disant libérale de Macron ,dans son excellent discours d’investiture ,il disait qu’il yavait trop de lois et trop de réglements qu’il faut élaguer et supprimer toutes les lois ou réglements inutiles ou obsolètes voire néfastes ,qu’il faut privilégier la liberté ,et laisser exprimer et promouvoir le choix individuel selon la philosophie libérale bien comprise ,et là il laisse passer une loi contraignante qui bafoue la liberté et infantilise les citoyens ,une loi scélérate ,une loi fasciste ,je dirais même une loi nazie.

                                                Merci BIGPHARMA.

                                                C’est une infamie ,j’allais dire une tache indélébile mais heureusement une loi peut être abrogée.


                                                • Yanleroc Yanleroc 13 novembre 2017 00:47

                                                  @delphe, alors à nous les fruits et légumes, l’ eau et l’ air pur, et à eux les vaccins ! Qu’ ils vaccinent leurs bébés d’ abord, leurs femmes et leurs députés, le Sénat et le Général en Chef, et les soupirants, ils sont libres de le faire ! Je ne leur interdit pas. 

                                                  Ils me font penser à mon dentiste qui me disait « vs n’ avez pas les bonnes lectures, faîtes moi confiance ! » lol.

                                                  Je ne comprend pas comment ils osent rendre la vaccination obligatoire en croyant que ça va passer, tout comme pour Linky à venir qui est aussi une sacré merde, alors que de plus en plus de gens sont au courant et que les autres sentent quand-même qu’ on les entubent puisqu’ils vont de plus en plus lentement à la salle d’ attente à laquelle il sont abonnés, au lieu d’ aller au jardin, deux directions diamétralement opposées, en temps et en heure ! 

                                                  Toutes les médecines alternatives, parallèles , ancestrales, aromathérapie, ayurvéda, allopathie, électrothérapie, jeûne, doivent être exploitées, mais c’ est surtout une approche holistique des pathologies qui prime il me semble, 
                                                  plutôt qu’ une médecine allopathique qui s’ est fait bouffer par, la Chimie, la Technologie et le Mercantilisme, déjà que ce n’ était pas la meilleure approche !

                                                  Des médecins holistiques se font flinguer aux US, 
                                                  en France, le Jeûne est mal vu, (sauf pour les riches-pas si cons !)
                                                  La médecine Officielle pour faire court nous aliène notre santé !
                                                  Qu’ ils soient là quand le peuple a besoin d’ eux et qu’ ils n’ imposent rien !
                                                  la Médecine ( qui mérite une majuscule), comme l’ armée doivent être au service des citoyens, et loi n° 1, on n’ impose pas qd on est au service de !
                                                  Ou alors moi aussi j’ ai raté un épisode (celui où il est dit qu’ on n’ aurait plus qu’ a fermer notre gueule .... ?). Sûrement .

                                                • Yanleroc Yanleroc 13 novembre 2017 00:52
                                                  Docdory, vous ne dîtes plus rien.. bouh ? 
                                                  c’ est dommage, on aurait bien aimé quand-même, plus de détermination dans l’ argumentaire, parce que franchement, vous avez été laminé.. pour un observateur attentif. 
                                                  Raymond," ..envahissement médiatique.. Excellent , vraiment !
                                                  Pipiou ♪
                                                  Raymond, vous faîtes les paroles, Pipiou la musique et Docdory dort, comme il se doit ! 
                                                  je ne sais pas si vous irez bien loin.. Vous déclarez forfait alors que les lecteurs d’ AVox aimeraient tellement connaître la suite ..
                                                  .en matière d’ arguments, de liens, de logique, de bon sens, de vérité, de façon à avoir suffisamment de matière sur les deux plateaux pour faire que la balance se meuve !

                                                  Pas de sentiments en nous, de réactions émotives, de p’tites colères et d’ insultes, car vous me faîtes penser au plus mauvais moments (ou meilleurs) du temps de la guerre (sisi) contre les conspi, où les anti étaient pitoyables à chaque fois et desservaient véritablement leur point de vue aux yeux de tout observateur impartial (sisi) néophyte, innocent qui les lis !


                                                • Yanleroc Yanleroc 13 novembre 2017 00:58

                                                  ..ayurvéda, Homéopathie..


                                                • Yanleroc Yanleroc 13 novembre 2017 01:26

                                                  pas de sentiments entre nous, (ou plutôt pas de chichis si vous préférez, c’ est-à-dire, lisez les doléances, les études récentes et laissez parler les chiffres, et après, en votre âme et conscience si toutefois, avec franchise et honnêteté, essayez de me convaincre de l’ utilité de refiler 11 vaccins à mon bambin ..( qu’ il m’ ait fait quelque chose ou pas ) d’ ici là ...mais  surtout n’ attendez pas pour vacciner les vôtres d’ abord !

                                                  Charité bien ordonnée....

                                                • Yanleroc Yanleroc 16 novembre 2017 20:01

                                                  @Alcyon, tu es dans l’ inversion accusatoire, essaye le jeûne (2 mois) !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité