• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Peut-on rire de tout ou existe-t-il des tabous et des censures (...)

Peut-on rire de tout ou existe-t-il des tabous et des censures ?

C’est une phrase que l’on entend souvent : Aujourd’hui, il n’est plus possible de rire de tout. Il existerait de nombreux thèmes qu’il serait tabou d’aborder, comme la religion ou l’appartenance à une communauté. Il y aurait aussi une pression du « politiquement correct » qui rendrait le travail des humoristes moins « libre » qu’il y a vingt ans , à l’époque des Coluche ou Desproges... Est-ce si sûr ? Ou bien est-ce le talent qui fait défaut ?

Dommage que cette phrase de Pierre Desproges n’ait pas été soumise à la réflexion des candidats du bac philo.

Sacré sujet en effet que l’humour dans notre société. Et on entend souvent dire qu’il y a des sujets, comme la religion, sur lesquels, aujourd’hui, on ne pourrait plus faire d’humour, qui seraient devenus tabous ou politiquement incorrects.

Est-ce si sûr ? Est-il plus difficile aujourd’hui de raconter des blagues, par exemple, sur les juifs, qu’à l’époque de Desproges et de son sketch « On me dit que des juifs se sont glissés dans la salle. Vous pouvez rester ! » et qui est une formidable dénonciation de l’antisémitisme toujours rampant mais rarement avoué ? N’est-ce pas plutôt le talent et l’intelligence qui sont rares ?

Tabou, le fait de rire de soi ? Ou des travers de telle ou telle communauté ? Prenez les Suisses par exemple qui n’ont pas chez nous la réputation d’être hilarants. Eh ! bien qui se moque mieux des Suisses qu’un Suisse, comme Joseph Gorgoni, avec sa petite leçon de géographie suisse où son personnage, Marie-Thérése Porchet, met en boîte les « bourbines », les Suisses allemands « qui parlent une langue que personne ne comprend à part eux, le suisse allemand, qui est un peu comme de l’allemand mais craché ! »

Il suffit également de réécouter Elie Kakou, ses sketchs sur Madame Sarfati, ou celui avec Elie Semoun : « Vous êtes juif ? ».

Elie Semoun, qui, même s’il reste pudique à ce sujet, doit être consterné par le naufrage de son ancien camarade dont il n’est même pas utile de donner le nom, ça ferait du « buzz » !

Certains humoristes se disent victimes de censure ou du politiquement correct quand on ne les trouve pas drôles ou pas bons ; L’humour est un art difficile et après tout, les goûts et les couleurs… Ainsi, tant pis si je me fais « casser », mais j’ai bien essayé, je n’arrive pas à rire ou à sourire en écoutant Stéphane Guillon qu’il est devenu tabou, après l’histoire Strauss-Kahn, de ne pas trouver drôle…La méchanceté, est-ce avoir de l’humour ? Même si on travaille sur la même radio, France Inter, et même si on prétend en être, quelque part, l’héritier, n’est pas Pierre Desproges qui veut… D’autres humoristes manient le « trash » ou le « pipi-caca-bite-prout ». Là encore, n’est pas Coluche qui veut…

Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y ait pas de bons humoristes aujourd’hui. Par exemple, tous les jours sur Canal +, Yann Barthès s’y essaie avec bonheur. En tout cas, à mon goût. C’est inégal, peut-être, comment être drôle 24 heures sur 24, mais quel travail, non seulement d’écriture, mais aussi de recherches d’images, de trucages, de montage. C’est très fort comme cette séquence montrant Jacques Chirac pris par son épouse Bernadette en flagrant délit de charme à une belle blonde.

Oui, on peut rire de tout quand c’est fait avec humour !
 
pierrethivolet.blogspot.com/
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.11/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • souklaye 22 juin 2009 12:59

    Les lois permettent-elles de légiférer sur la fonction cathartique de l’humour ?
    La morale, les mœurs et l’argent sont-ils devenus le triumvirat de base du rire moderne ?
    Certains encéphales dépourvus de zygomatiques affirment que oui, car pour eux ce qui est drôle est la matérialisation de la bêtise crasse, d’autres prouvent cette affirmation dans votre salle de spectacle la plus proche.

     Nous pourrions pleurer tous ensemble avec plus ou moins d’opportunisme la disparition – le temps d’un éventuel biopic pour César – de la mémoire de l’humour à la Desproges, à l’heure où il faut avoir sa carte dans un parti ou en créer un. Mais il faudrait encore plus larmoyer sur les restes de Coluche qui a malencontreusement engendré des professionnels de l’engagement, plus proches du politicien que du marionnettiste du quotidien.

    la suite ici

    http://souklaye.wordpress.com/2009/02/17/on-ne-peut-plus-rire-de-tout-avec-tout-le-monde-merci-de-la-fermer/


    • LE CHAT LE CHAT 22 juin 2009 14:28

      Oui, on peut rire de tout quand c’est fait avec humour !

      et je ne m’en prive pas !


      • Lapa Lapa 22 juin 2009 15:26

        la phrase de Desproges, vous ne la citez pas. Et l’article laisse à penser que vous ne l’avez absolument pas comprise.
        Je vais vous aider :
        dans la citation « on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui » que représente « n’importe qui », et que représente le « on » ? Commencez par y répondre et vous verrez qu’il n’est pas question de tabou mais d’éthique.


        • reno 22 juin 2009 15:58

          on peux se foutre de la gueule des autres aussi quand c’est fait avec humour ?


          • luatwork 22 juin 2009 16:42

            ne croyez vous pas qu’il aurait été bien de commencer par définir ce qu’est l’humour ?
            et quand bien même vous l’auriez fait, auriez vous ainsi répondu à l’ensemble des définitions de chacun ?

            pour ma part oui, on peut rien de tout. dire le contraire revient à dire qu’on ne peut rire de rien, et que le rire est inutile


            • Dolores 22 juin 2009 20:20


              L’humour s’exerce toujours au dépend de quelqu’un, et c’est de venu un délit aujourd’hui.



                • Reinette Reinette 22 juin 2009 21:43



                  « Il est difficile d’attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu’il n’y est pas. »
                  Proverbe Chinois






                  • Gazi BORAT 23 juin 2009 08:01

                    « Qu’importe que le chat soit noir ou blanc. L’important est qu’il attrape le rat »

                    Mao Zedong



                    • Annie 23 juin 2009 09:05

                      « je préfère les chats aux chiens parce qu’il n’y a pas de chats policiers »
                      Jean Cocteau


                      • goc goc 23 juin 2009 11:33

                        @ l’auteur
                        Elie Semoun, qui, même s’il reste pudique à ce sujet, doit être consterné par le naufrage de son ancien camarade dont il n’est même pas utile de donner le nom, ça ferait du « buzz » !

                        avec ça, on a vite compris de quel coté vous vous positionnez
                        vous voulez pas devenir patron de charlie hebdo ??, y a une place a prendre
                        surtout que l’ancien patron, qui doit etre drole a vos yeux, a deja reussi a faire parler de lui a France inter

                        source : http://www.telesatellite.com/actu/tp.asp/tp/35468
                        extrait :
                        Frédéric Pommier ne fera plus la revue de presse sur France Inter, l’intersyndicale de Radio France affirmant lundi dans un communiqué qu’il avait été remercié « dans les deux heures » suivant la prise de fonction du nouveau directeur Philippe Val,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Pierre Thivolet


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès