• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pistes pour résoudre le problème de l’immigration

Pistes pour résoudre le problème de l’immigration

Quel est le problème ?

Un touriste étranger n'est pas un problème. Ceux à fort pouvoir d'achat sont même fortement encouragés à venir !

Un réfugié politique n'est pas un problème, s'il s'agit d'une mesure de protection temporaire et non d'une installation définitive dans notre pays. Le droit international, accepté par la France, prévoit le droit d'asile.

Un migrant qui s'installe légalement dans notre pays, soit au titre des étrangers dont la qualification est recherchée, soit parce qu'il remplit les conditions légales de l'OPFRA pour demeurer en France, n'est pas un problème.

Ce qui nous pose problème ce sont les réfugiés "économiques" qui viennent en France parce que généralement les guerres ou les dictatures au pouvoir dans leur pays, parfois soutenues par la France, leur rendent la vie impossible.

Pouvons nous accueillir ces migrants ?

Si l'on se place d'un point de vue économique, on peut raisonner de deux façons.

D'un coté, nous savons que le travail crée de la richesse. Plus nous avons de gens qui travaillent et qui produisent et plus notre pays s'enrichit. Même si la répartition de ces richesses est très critiquable, ce qui est un autre débat.

Donc accueillir toujours plus de travailleurs ne peut qu'avantager notre pays et le rendre plus riche.

D'un autre coté, on peut objecter que nous avons suffisamment de chômeurs pour ne pas accepter des travailleurs immigrés qui vont "prendre le travail des français" en étant payés moins cher.

Ce qui est un bon argument propagandiste, mais assez idiot sur le fonds.

Car les mêmes qui prônent l'arrêt de l'immigration en raison du chômage, sont les mêmes qui exigent une politique familiale toujours plus nataliste. Or plus vous faites de gosses et plus vous augmentez le nombre des chômeurs !

En réalité le problème du chômage fait intervenir d'autres facteurs :


-  la durée du travail, car les uns chôment pendant que d'autres travaillent jusqu'à plus d'heures,


-  le comportement patronal, qui liquide des activités viables et qui délocalise pour des raisons financières,


-  et aussi l'abandon des travaux d'utilité publique (Ehpad, hôpitaux, éducation ...) que les capitalistes jugent non rentables (pour eux !) mais dont la société aurait bien besoin.

De ce point de vue l'augmentation du nombre des travailleurs ne serait pas une malédiction, mais un bienfait.

Mais évidemment il faudra un peu de courage politique pour s'opposer aux intérêts financiers et à leurs lobbies ($)

Comment choisir les migrants ?

Il serait tout à fait stupide d'ouvrir nos frontières et de recueillir tout ce qui arrive. Il y a deux problèmes à régler :

Un problème de sécurité nationale. Des individus indésirables vont essayer de s'installer dans notre pays avec des motifs variés qui vont de la "simple" délinquance au terrorisme ou à l'espionnage.

D'autre part se pose la question de savoir si tous les migrants sont compatibles avec notre type de société. 

L'intégration en France suppose que l'on respecte les lois françaises, y compris quand elles contredisent les coutumes religieuses ou autres. 

De plus, la question de la maitrise de la langue française est une autre exigence légitime.

Enfin la question de la qualification, ou d'une formation en cas d'absence de qualification, doit être un critère impératif d'intégration

En bref le problème de l'immigration n'est pas un problème de nombre, mais un problème de tri.

Adopter une solution moderne.

Il ne viendrait à l'esprit de personne de laisser sa maison ouverte, clefs sur la serrure, offerte à tous les passants.

De même nous devons protéger notre pays devant l'afflux, d'ailleurs modéré, des migrants.

La solution la plus simple c'est d'imposer à chaque migrant une période probatoire, par exemple de 5 ans. 

Durant cette période, la personne en voie d'intégration serait surveillée automatiquement.

La technologie moderne surveille électroniquement les téléphones et les ordinateurs de millions de français.

La surveillance automatique de quelques centaines de milliers de personnes, dont la plupart sont d'honnêtes travailleurs, ne surchargera même pas nos systèmes informatiques.

Et pour éviter d'engorger nos différentes administrations, il suffirait d'imposer le port d'un bracelet électronique controlable à distance. Appuyé par une identification biométrique complète.

Tout cela sur la base d'un contrat, librement accepté. Nous n'obligeons personne à venir s'installer en France.

Mais ceux qui le souhaitent seront bien accueillis s'ils acceptent de se soumettre à une période probatoire pendant quelques années. Ce sera une période d'apprentissage de la vie en France.

Avec cette méthode, toute déviance sera automatiquement repérée et sanctionnée.

On pourrait se demander si tout cela est bien conforme aux "droits de l'homme", mais la vie en société suppose que tout le monde accepte certaines contraintes.

On ne peut pas voter avant 18 ans, ni conduire un véhicule sans permis, ni circuler dans une zone si la justice l'interdit, et tant d'autres atteintes routinières aux libertés individuelles.

Ce qui est demandé au migrant c'est d'apporter la preuve concrète, vérifiable, qu'il est capable de s'intégrer dans la société française.

Cela paraitra injuste pour les délinquants, les ivrognes, et les fainéants d'origine étrangère qui s'estimeront discriminés par rapport aux voyous, ivrognes et fainéants français.

Mais c'est un contrat. Personne ne les oblige à le signer. 
 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 30 juin 2018 18:10
    D’un coté, nous savons que le travail crée de la richesse. Plus nous avons de gens qui travaillent et qui produisent et plus notre pays s’enrichit.
    ==================================
    à l’auteur,

    C’est tout à fait vrai. L’agriculture en France, par exemple, manque de bras. Dans les grandes plaines de la Beauce, au moment de la moisson, il n’y a pas assez de faucheurs, de travailleurs agricoles pour lier les gerbes et s’occuper de la paille et du foin dont il faut prendre soin si on veut pouvoir, l’hiver venu, nourrir les bêtes. Dans la Picardie, je l’ai observé, il n’y a jamais assez de monde pour arracher les betteraves au moment de la récolte, quand la pluie menace et qu’il est urgent de mettre à l’abri la récolte. Et je ne parle pas le la viticulture, si importante chez nous - mais il faut consommer avec modération ! Certes, on a bien assez de chevaux pour labourer un peu dans les vignes, et porter les paniers de raisin au moment de la vendange, mais s’il n’y a personne pour diriger ces pauvres bêtes, elles ne peuvent pas servir à grand chose. Encore faudrait-il qu’il y eûtt aussi du monde pour s’occuper des chevaux de labour : le métier de maréchal-ferrand est de moins en moins recherché par les jeunes, et c’est bien dommage : il serait temps de réhabiliter le travail manuel.

    Dans l’industrie aussi on manque de bras, et c’est ce qui fait que l’automobile est en crise : les bagnoles ne se construisent pas toute seules, pas plus que les ordinateurs. Pour réaliser la gravure d’un microprocesseur avec son petit burin et son petit marteau, c’’est un vrai travail de bénédictin, et si on avait un plus grand nombre de ces utiles et patients travailleurs sur les chaînes de production, on arriverait peut-être un jour, dans une cinquantaine d’années, vers l’an 2000, à automatiser bien des choses.

    Cela ne serait quand même pas sans danger : si on arrivait un jour à remplacer le laboureur, le mineur de fond, l’ouvrier d’usine, on entrerait dans un monde où l’on n’aurait plus besoin de main d’oeuvre et où le chômage deviendrait vite la condition ordinaire du plus grand nombre. Fort heureusement, cela n’arrivera probablement jamais : il faudra bien toujours des hommes pour fabriquer les machines.

    • Christian Labrune Christian Labrune 30 juin 2018 18:25
      ERRATUM
      Maréchal ferranT, avec un « t » et non pas « ferrand ». A cause de « Maréchal », j’ai dû tout de suite associer ce mot - de sinistre mémoire !- à celui d’un compagnon du chanoine de Latran en marche lui aussi. En marche vers quoi ? Trop tôt pour le dire, bien que j’aie quelques idées sur la question.

      On voudra bien excuser cette faute d’orthographe.



    • Eric F Eric F 2 juillet 2018 11:04

      @Christian Labrune
      « il faudra bien toujours des hommes pour fabriquer les machines. » Effectivement, mais de préférence dans un pays low cost. On est mal barré pour recréer du travail localement dans le contexte technologique et économique mondialisé (même les bus vont se conduire tout seuls)...


    • mmbbb 2 juillet 2018 11:41

      @Christian Labrune J ai appris que ST Microelectronics cherchait 100 000 ouvriers afin de souder les composant CMS sur les cartes meres Cette vague migratoire est une aubaine On risquerait de rater la revolution de l IA c est dramatique !


    • fou666 2 juillet 2018 11:56

      @mmbbb

      Certainement à Singapour mais pas en France.


    • Christian Labrune Christian Labrune 2 juillet 2018 12:16
      « il faudra bien toujours des hommes pour fabriquer les machines. »
      ======================================
      @Eric F

      Ce que j’écrivais - fort ironiquement - était un tissu d’inepties que j’espérais divertissantes, et celle-là était comme une grosse cerise posée sur le gâteau de la bêtise. Il faudra décidément que je me résolve à ne plus jamais recourir à l’ironie !

    • Jean Roque Jean Roque 30 juin 2018 18:14

       
       

      2100 : 25% DE BLANCS EN UE DE L’OUEST
       
       
      « L’immigration n’est plus un problème » Mohamed, président du Boobaland
       
      dessin
       


      • touriste 30 juin 2018 23:41

        @Jean Roque
        Il ne faut pas s’arrêter en chemin, il faut poursuivre le délire Konkien !

        Après l’ayatollah, les ministres suivants devront régler le problème de l’immigration de l’Est.

        Jusqu’au moment ou un ministre ruskoff déclarera sans rire :

                     « la crise de l’immigration (de l’Est) est réglée »

        Et ainsi de suite ...

         :)


      • Alren Alren 1er juillet 2018 16:45
        @touriste

        Comme vous le dites trop rapidement dans votre article, le problème des migrants est la qualification professionnelle, la maîtrise de la langue et leur acceptation par une clientèle qui n’a pas de compte à rendre et peut boycotter un guichet ou un commerce qui ne leur convient pas.
        Or ceux qui abandonnent leur monde de naissance, famille, relations, cadre de vie pour se trouver seuls dans un monde étranger dont ils n’ont pas les clés partent à regret.
        Ce sont les jeunes les moins intégrés dans leur société originelle.
        Ceux qui ont des emplois de commerçants, de fonctionnaires ou même qui ont des petits boulots de débrouillardise leur permettant de vivre restent chez eux.

        La seule exception est la catégorie des diplômés du supérieur, dont les médecins en particulier qui ont en France une vie et des conditions de travail infiniment pus agréables que dans leur pays d’origine et qui trouve du travail notamment dans les hôpitaux du fait du manque de praticiens dus à un numerus closus excessif en France pour les étudiants en médecine d’hier.

        Une maîtrise insuffisante de la langue et l’intolérance de la clientèle interdit à ces immigrés les emplois de contact avec la population.
        L’absence de toute qualification professionnelle les rend pratiquement inemployables même dans les métiers qui manquent de main d’œuvre parce que les conditions de travail sont très dures voire dangereuses tels que marins-pêcheurs, vendeurs de poissons, couvreurs, maçons etc.

        Donc votre idée d’une période probatoire est intéressante mais elle doit s’accompagner dès le départ d’une formation professionnelle orientée vers les professions qui manquent de main d’œuvres et d’un apprentissage à marche forcée de la langue française.

        Le candidat devant signer un contrat où il accepterait formellement l’acceptation de retour au pays en cas d’échec.



      • Ouallonsnous ? 1er juillet 2018 19:23
        @Alren

        Je vous signale que pour le contrat d’accueil dont vous parlez, c’est déjà le cas, il s’agit du « contrat d’accueil et d’intégration » de l’OFII que signe tout primo-arrivant et qui lui donne accès à une formation en français minimale et un examen de ses capacités en vue d’une formation professionnelle.

        Théoriquement, c’est presque parfait ou plutôt ça le serait si les sous traitants « privés » chargés de « traiter » les arrivants étrangers par l’état étaient sélectionnés sur leurs compétences et non sur leurs relations dans les préfectures et leurs appétits à toucher les provendes de l’état sans contrôle de leurs performances et des services rendus aux étrangers « formés » et à l’état  !

      • HELIOS HELIOS 2 juillet 2018 10:30

        @Ouallonsnous ?

        ... cela serait évidement vrai AUSSI, si l’impétrant -celui qui signe- le faisait sincèrement.

        Or quand on est « une main derrière et une main devant » a la frontière d’un un pays que l’on ne connait pas (ou qu’on imagine comme la télé le montre dans les séries) mais qu’on se trouve comme un affamé devant la vitrine d’une pâtisserie, on est prêt a signer n’importe quoi et faire ce qu’on a envie de faire ensuite.
        La signature n’a pas la même valeur partout, comme son engagement d’ailleurs... et cela d’autant plus qu’une forme de conflit dans ses propres valeurs demande justement de ne pas les respecter !!!

      • mmbbb 2 juillet 2018 11:34

        @touriste " L’intégration en France suppose que l’on respecte les lois françaises, y compris quand elles contredisent les coutumes religieuses ou autres. " Vous allez demander a ces gens la d abjurer ? Vous rigolez : c ’est une plaisanterie Hollande dans son dernier bouquin, a affirmer son inquiétude sur l etat de sécession des banlieues, une balkanisation du territoire Quand un soss devient lucide c est qu il y a le feu dans la maison https://www.laprovence.com/article/edition-marseille/4592162/.html
        Arrêtez d avancer n importe quoi Le monde des bisounours comme celui de l enfer est toujours pave de bonnes intentions
        Quant a l economie votre demonstration est brilliante, montez une boite dans ce pays , vous verrez, pas etonnant les delocalisations Quant a cette migration les couts reels ne sont jamais avances Rappel l aide medicale des personnes en situation irreguliere sera de 970 millions d euros Apres on dit que cette migration est une chance Les retraites ont vu leur taux de CSG augmenter, je me demande pourquoi


      • Ouallonsnous ? 2 juillet 2018 16:10

        @HELIOS


        Pourquoi évacuez vous dans vos propos presque hors contexte le fait que l’état ne respecte justement pas l’engagement de la majorité de ces étrangers en vidant de leur contenu les prestations qu’il s’engage à leur fournir ?

      • foufouille foufouille 30 juin 2018 18:26
        c’est à lire au quatrième degré ou c’est débile ?


        • touriste 30 juin 2018 23:30

          @foufouille
          Non ce n’est pas débile mais il faut lire tous les mots, et le premier mot est le mot « pistes » !

          Cela dit il n’y a que deux attitudes possibles :

          Soit on interdit toute immigration, ce qui parait simple dans les discours débiles des populistes, mais pose en réalité de nombreux problèmes pratiques.

          C’est la solution retenue par nos partis politiques : immigration zéro, ou alors immigration minimale.

          Soit on verse dans l’humanisme et on décide de donner une chance à ceux que la vie n’a pas gâté.

          Dans ce cas des dizaines de milliers d’étrangers seront accueillis en France.

          Alors logiquement la solution c’est de s’assurer qu’ils sont bien en mesure de vivre en France.

          Et justement la technologie moderne permet de le faire, pour un coût modeste.

          CQFD

          Je trouve même étonnant que personne ne propose cette piste de réflexion.


        • Christian Labrune Christian Labrune 30 juin 2018 23:44
          Non ce n’est pas débile mais il faut lire tous les mots, et le premier mot est le mot « pistes » !
          ================================
          @touriste
          C’est très important, cette question des « pistes », et d’autant plus que parmi les migrants beaucoup en connaissent un rayon sur la question.

          C’est qu’ils auront lu « Signes de piste », de Sayyid Qutb, un petit manuel du jihadisme qu’il publia deux ans avant que Nasser le fît pendre dans sa prison, en 1966. La lecture en est très instructive mais on trouve aussi, plus facilement, un résumé extrêmement précis dans Le prophète et Pharaon de Gilles Kepel.

        • foufouille foufouille 1er juillet 2018 10:19

          @touriste

          tu as 30 000€ cash pour payer le passeur ?


        • Croa Croa 30 juin 2018 23:20
          Les migrants de toutes origines et plus encore ceux qui sont persécutés devraient être les bienvenus. Ils peuvent nous apporter énormément tel celui-ci qui a fait bien plus que seulement « s’intégrer » vu qu’il a été quelqu’un au lieu de se contenter d’être un rien (au sens macronien de ces qualificatifs.)

            Bon n’exagérons rien... Ce « quelqu’un » vient de mourir mais ça n’a pas fait la une des médias ! »  (sauf LeMédia qui en a parlé un peu.)

          • cevennevive cevennevive 1er juillet 2018 08:20

            Bonjour touriste,


            Contrairement aux « pisse-vinaigre », je trouve que la solution que vous proposez ne manque pas de bon sens.

            Si un tel contrat était accepté par les demandeurs d’asile, on pourrait distinguer ceux qui veulent vraiment s’intégrer de ceux qui refuseraient tout simplement d’être « surveillés ».

            Des contraintes sociales, nous en vivons tous les jours. Pourquoi ceux qui veulent vivre parmi nous n’en auraient pas ?

            Il y a plusieurs années, pour aller vivre au States, ne serait-ce que quelques mois, il fallait la carte verte. (Maintenant, je ne sais pas, mais dans les années 1970, c’était le cas). Cette carte verte faisait l’objet de multiples vérifications très fréquentes et très sérieuses, et ceux qui ne l’avaient pas risquaient la prison.

            Il est en effet inadmissible qu’une grande partie des migrants entrant en France aient autant de droits que les Français (même naturalisés, ne parlons pas des « de souche » bien entendu).

            Pourquoi n’auraient-ils pas, eux aussi, comme nous, des devoirs ?

            Bien à vous.


            • Croa Croa 1er juillet 2018 09:47
              À cevennevive,
              Il ne faut pas non plus rejeter les problèmes d’intégration sur les nouveaux arrivants sans considérer le contexte. Justement le système actuel voulu par l’oligarchie au pouvoir fabrique de l’exclusion même pour les français de souche (chômage.) Dans ces condition il est normal que les étrangers aient d’énormes difficultés à « s’intégrer » et ce n’est vraiment pas de leur faute !

            • karim 1er juillet 2018 09:06

              Pour mettre fin à l’immigration, les pays riches devraient cesser leur ingérence et le pillage des pays faibles.


              • foufouille foufouille 1er juillet 2018 10:16

                @karim

                totalement. avec zéro aide en cas de famine.


              • boudboud 1er juillet 2018 10:21

                Si tous ces pays d’AFRIQUE n’ avaient pas été détruits par les guerres( IRAK , LIBYE,SYRIE, MALI ,SOUDAN, etc ) l’immigration ne serait pas aussi forte.IL faut pour la combattre investir en formation éducation , industrie, inciter ces pays à contrôler la natalité.


                • Christian Labrune Christian Labrune 1er juillet 2018 12:19
                  Si tous ces pays d’AFRIQUE n’ avaient pas été détruits par les guerres( IRAK , LIBYE,SYRIE, MALI ,SOUDAN, etc ) l’immigration ne serait pas aussi forte.
                  ================================
                  @boudboud

                  Bien d’autres pays auront été « détruits par des guerres ». L’Europe, en 45, et avant le plan Marshall de 47, était en ruine. La Chine était en décomposition. Le Japon avait « bénéficié » de la première expérience du feu atomique. La guerre de Corée, au début des années cinquante, ne fut pas une partie de plaisir pour les Coréens.

                  Peut-on dire pour autant que ces pays aient été « détruits » ? Il ne me semble pas que la Chine soit en marche vers un effondrement économique. Le Japon et la Corée du sud sont à la pointe dans tous les domaines de la science et des techniques, tout comme Israël qui aura dû pourtant faire face, depuis 48, à plus d’une dizaine de guerres d’agression à ambition génocidaire. Le niveau de vie moyen de tous ces pays paraît néanmoins, à l’heure qu’il est, fort enviable.

                  Ce n’est pas le cas en Corée du Nord. Ce n’est pas le cas pour bien des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique. Pourquoi ? Auriez-vous une explication ?

                • OMAR 2 juillet 2018 10:21
                  Omar9
                  .
                  @Boudboud.
                  .
                  Les pays que vous avez cités, bien que dirigés par des dictateurs, étaient stables et ne criaient pas famine.
                  Parce que refusant le joug de l’impérialisme et du sionisme, ils furent ramenés à l’âge de pierre comme l’avait promis cet autre führer de BUSH, sur la base de mensonges et de barbarie :
                  .
                  En plus du massacre de leurs populations et du pillage de leurs ressources, certains sont jusqu’à présent occupés (Irak, Afghanistan), quand une partie de leur territoire n’a pas été annexée (Golan et Sud Soudan).
                  .
                  Quant au retard du développement de ces pays, il concerne en réalité ce que l’on appelait péjorativement « le tiers-monde » et inclue jusqu’à présent la majorité des pays asiatiques et latino-américains...
                  .
                  Et malgré non pas l’absence, mais l’interdiction d’un plan Marshall pour l’Afrique, ce continent connait actuellement une croissance économique extraordinaire, tout comme les monarchies du golfe ou la Malaisie.
                  Ce que les nazisionistes se garderons de vous dire....

                • popov 2 juillet 2018 15:41

                  @OMAR

                   
                  quand une partie de leur territoire n’a pas été annexée (Golan et Sud Soudan).
                   
                  Le Sud Soudan n’a pas été annexé. Il a fait secession en accord avec la constitution du Soudan qui reconnaissait ce droit au habitants du sud.


                • OMAR 2 juillet 2018 18:43
                  Omar9
                  .
                  @popov
                  .
                  Puisque vous avez le sens de la précision, pourquoi n’écrivez-vous pas que la guerre civile, le chaos, la famine règnent sur ce pays où la population fuit, particulièrement vers l’Occident ?.
                  .
                  Cet Occident qui a tout fait pour le créer en amputer le Soudan de sa partie la plus riche en produits agricoles et en hydrocarbures, en y prétextant le génocide des « chrétiens locaux » par les « arabes » soudanais du Nord.
                  Et qui soudainement, se tait devant ces horreurs inter-chrétiennes...
                  https://www.nouvelobs.com/monde/20171108.OBS7110/soudan-du-sud-le-pays-maudit-qui-a-sombre-dans-le-chaos.html

                • popov 3 juillet 2018 04:08

                  @OMAR

                   
                  Les peuples du Sud Soudan ont été sous le joug des islamiques pendant des siècles. Ils n’ont aucune expérience de gouvernement. Il faut donc s’attendre à un certain chaos avant qu’ils n’arrivent à s’entendre.
                   
                  Un phénomène semblable s’est produit en Érythrée. Là, ce sont des peuples islamiques qui ont fait secession de l’Éthiopie. Les Érythréens aussi fuient leur pays.
                   
                  De même que cet état scélérat du Kosovo volé à la Serbie, habité par des Albanais installés par Hitler pour remercier l’Albanie de sa collaboration avec l’Allemagne nazie et punir la Serbie pour sa résistance acharnée. Les Kosovars, après avoir obtenu un pays à eux le fuient.
                   
                  Mais je suis d’accord sur un point : les puissances occidentales ne cherchent que l’intérêt immédiat des multinationales et n’hésitent pas à sacrifier des populations entières pour atteindre leurs objectifs sordides.

                • BA 1er juillet 2018 15:37

                  Angela Merkel ne sait plus quoi faire pour éviter l’éclatement de la coalition CDU – CSU.


                  Alors Angela Merkel a menti samedi : elle a dit avoir conclu des accords avec 14 pays pour leur renvoyer des migrants déjà enregistrés chez eux, dont la République tchèque et la Hongrie.


                  Angela Merkel est en train de tirer ses dernières cartouches : des mensonges, encore des mensonges, toujours des mensonges.


                  C’est le naufrage d’Angela Merkel.


                  Varsovie dément à son tour un accord avec Berlin sur le renvoi de migrants.


                  Varsovie a démenti à son tour dimanche avoir conclu un accord quelconque avec Berlin sur le renvoi vers la Pologne de migrants, comme l’ont également démenti samedi la République tchèque et la Hongrie.

                  "Il n’y a aucun nouvel accord concernant l’accueil de demandeurs d’asile en provenance d’autres pays de l’Union européenne. La Pologne mène une politique d’asile très restrictive et nous ne la changerons pas", a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère polonais des Affaires étrangères, Artur Lompart.

                  Angela Merkel, sous pression dans son pays sur la politique d’asile, a annoncé samedi avoir conclu des accords avec 14 nouveaux pays pour leur renvoyer des migrants déjà enregistrés chez eux, dont la République tchèque et la Hongrie.

                  Mais Prague et Budapest ont immédiatement démenti.

                  "Aucune négociation entre la République tchèque et l’Allemagne sur cette question n’a eu lieu", a déclaré notamment le Premier ministre tchèque, Andrej Babis, parlant de « non-sens total ».

                  Bertalan Havasi, la porte-parole du Premier ministre hongrois Viktor Orban, a indiqué que la position de son pays restait "inchangée depuis 2015« .

                   »Aucun demandeur d’asile ne peut pénétrer sur le territoire hongrois si ce demandeur d’asile est déjà entré en Grèce ou dans un autre Etat membre" de l’UE, a souligné pour sa part Bertalan Havasi, porte-parole du Premier ministre hongrois Viktor Orban, cité par l’agence hongroise MTI.

                  De son côté, Bratislava a rappelé dimanche que la chancelière allemande ne s’était pas adressée à la Slovaquie sur cette question.

                  "La chancelière Merkel s’est logiquement adressée aux pays d’où viennent les migrants qui arrivent en Allemagne, c’est tout. Comme ces migrants n’arrivent pas en Allemagne depuis la Slovaquie, logiquement, la chancelière n’a pas pu s’adresser à nous. Il s’agit donc d’un non-sens absolu", a déclaré le secrétaire d’Etat Ivan Korcok, cité par l’agence CTK.

                  Selon CTK, le Premier ministre slovaque Peter Pellegrini a déjà indiqué vendredi, après le sommet de l’UE, que Merkel n’avait pas évoqué avec lui un tel accord et que le nombre de personnes qui seraient concernées serait proche de zéro.


                  https://www.romandie.com/news/Varsovie-d-ment-son-tour-un-accord-avec-Berlin-sur-le-renvoi-de-migrants/932460.rom


                  • Christian Labrune Christian Labrune 1er juillet 2018 16:54

                    @BA

                    On dit que le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions, et le cas de Merkel illustre assez bien le danger qu’il y a toujours, à mélanger les bons sentiments, quand ils sont contraires à l’intérêt d’une nation, à sa politique. Merkel avait été d’une férocité atroce à l’égard des Grecs auxquels nous devons quand même une grande partie de notre culture et le principe même de la démocratie. Ils auront fait bien des sottises au début de ce siècle, les Grecs, mais ils n’ont jamais été nos ennemis. Elle aura dû s’en rendre compte un peu tard, et se dire qu’elle allait corriger la très mauvaise impression qu’elle avait faite en accueillant son million de réfugiés dont l’idéologie et la « culture » n’ont pas grand chose à voir avec les nôtres.

                    Le bilan de cette belle affaire, c’est qu’il y a désormais plus de 90 néo-nazis au Bundestag. Merkel n’aura évidemment jamais voulu une situation qui doit l’accabler, mais le résultat est exactement le même que si elle l’avait activement organisée.

                    Il doit y avoir un virus qui rend fous les politiciens européens. Le cas de Merkel n’est pas isolé, et on pourrait en dire autant de l’imbécillité de la politique française sur la question, par exemple, de l’iran et sur l’acceptation des chantages successifs exercés par le Mussolini des Turcs. On voudrait en finir avec la démocratie, promouvoir un néo-fascisme, on ne s’y prendrait pas autrement.

                  • popov 2 juillet 2018 09:44

                    @Christian Labrune

                     
                    Bonjour
                     
                    Il doit y avoir un virus qui rend fous les politiciens européens.
                     
                    Je me suis aussi posé la question. Il me semble peu probable qu’ils soient tous atteints de crétinisme au même moment.
                     
                    Soit ils sont victimes de chantage (mais de la part de qui ?), soit ils se sont tout simplement vendus aux rois fainéants du Golfe, ou les deux.


                  • gardiole 1er juillet 2018 18:04
                    « Donc accueillir toujours plus de travailleurs ne peut qu’avantager notre pays et le rendre plus riche. » Comme on ne peut pas se contenter de les faire chanter « a capella », il faut leur fournir des outils (au sens large : outils, locaux, brevets, abonnement EDF, encadrement,...) pour qu’ils puissent travailler. Pour cela, il faut de l’argent, du capital, si on préfère. Encore faut-il qu’il y en ait de disponible, qu’on ne le prenne pas là où il est utile, qu’on donne envie à ceux qui en ont de mettre la main à la poche, qu’on ne les oblige pas à se lancer dans des aventures hasardeuses où ils laisseront leur chemise. Ou alors, l’État s’en charge avec le produit des impôts. Succès garanti sur le plan électoral. Non garanti sur le plan économique.

                    Un immigrant possède, toutes autres conditions égales par ailleurs, l’avantage de la mobilité par rapport à un travailleur (français ou pas) déjà présent sur notre sol. Si prendre un emploi suppose, pour ce dernier, de déménager, il peut renoncer si son conjoint a un travail, s’il est propriétaire de son logement, ou autres bonnes raisons. L’immigrant, lui, prendra l’emploi aux conditions fixées par l’employeur, alors que ce dernier, face à la pénurie, aurait probablement fait un effort pour que l’emploi soit plus attractif. D’où pour conséquences que l’immigration de travail tire les salaires à la baisse et que les immigrants « piquent les emplois des Français » (mais pas que, comme dit plus haut).


                    • OMAR 1er juillet 2018 18:49
                      Omar9
                      .
                      Bonjour @touriste : "L’intégration en France suppose que l’on respecte les lois françaises, y compris quand elles contredisent les coutumes religieuses ou autres. « .
                      .
                      Il est inconcevable et inadmissible qu’un migrant désirant l’intégration ne respecte pas les lois françaises, et toutes les lois.
                      .
                      Cependant, en parlant vaguement de celles qui »contredisent les coutumes religieuses ou autres" vous laissez la porte ouverte à toutes les formes d’exagérations et d’extrémismes de l’interprétation et d’application de la loi.
                      .
                      Si par exemple, la burqa, le niqab ou le tchador sont justement interdits de port, en quoi un simple foulard posé sur la tête d’une vieille femme est-il une violation de la loi ?
                      .
                      La codification doit la loi doit être simple, précise,complète, et suffisante pour que la notion d’intégration ne donne pas lieu à des interprétations farfelues et des applications visant la criminalisation ou l’exclusion d’une religion, coutume ou communauté.

                      • OMAR 1er juillet 2018 18:55
                        Omar9
                        .
                        @touriste : "Et pour éviter d’engorger nos différentes administrations, il suffirait d’imposer le port d’un bracelet électronique contrôlable à distance. Appuyé par une identification biométrique complète.".
                         ;
                        Qu’est-ce qui différencierait un criminel d’un migrant, du moment que tous les deux porteront un bracelet électronique ?
                        .
                        Vous considérez vraiment que cette condition repose sur une valeur humaine ?


                        • OMAR 1er juillet 2018 19:09
                          Omar9
                          .
                          @touriste : "Un problème de sécurité nationale. Des individus indésirables vont essayer de s’installer dans notre pays avec des motifs variés qui vont de la « simple » délinquance au terrorisme ou à l’espionnage ;;
                          .
                          C’est ici que réside l’essentiel des problèmes liés à l’immigration.
                          Quel est le peuple qui peut accepter d’accueillir en son sein un étranger, alors que celui-ci ne projette que sa destruction ?
                          Et à mon étonnement, vous ne proposer aucune solution ou méthode d’approche pour atténuer ce fléau.
                          Sinon, vous avez ce mérite que je salue, d’avoir proposer des pistes pour plutôt traiter le problème de l’immigration.

                          • Jean Roque Jean Roque 1er juillet 2018 19:48

                             
                             
                            100% DE LA CROISSANCE DÉMOGRAPHIQUE UE = COLONISATION
                             
                            https://francais.rt.com/international/51354-europe-totalite-croissance-demographique-est-due-immigration
                             
                            FÉCONDITÉ SOUCHIENNE = 1,4 = 30% DE PEUPLE EN MOINS PAR GÉNÉRATION
                             
                            la fécondité 2.0 de Boobaland tient compte des 275000 naissances colons « françaises »... ce qui permet à journalope la pute merdiatique de faire croire que Boobaland souchien a une natalité forte... Immigrés = jeunes, souchiens = vieux... seuls les jeunes renouvellent une population.
                             
                            2100 : 25% de blancs en UE de l’Ouest (prévision OMI rapport 2012), 3 générations d’hiver démographique...
                             
                            https://francais.rt.com/france/49961-remise-cause-droit-sol-referendum-wauquiez-immigration
                            http://www.atlantico.fr/decryptage/naissances-voila-nouveau-visage-france-que-dessinent-chiffres-insee-laurent-chalard-xavier-saincol-2835552.html
                            http://www.contre-info.com/drepanocytose-la-carte-du-grand-remplacement-mise-a-jour-chiffres-2015


                            • covadonga*722 covadonga*722 1er juillet 2018 20:42

                              une des pistes 


                              un hiver nucléaire ....

                              • pergolese 2 juillet 2018 10:38
                                On ne va pas se cacher derrière notre petit doigt.

                                Il faut arrêter de poser le problème en termes économiques. C’est d’intégration culturelle dont il est question.

                                Or, la majorité des migrants sont de culture musulmane totalement incompatible avec notre mode de vie caractérisé par la sécularisation de la société. Nos références religieuses sont faibles. Les leurs sont fortes. Point-barre.

                                • Eric F Eric F 2 juillet 2018 11:26

                                  @pergolese
                                  ce n’est pas intrinsèquement incompatible, ce qu’il faut éradiquer c’est l’intégrisme.


                                • pergolese 3 juillet 2018 09:27
                                  @Eric F Si c’est incompatible et cela le sera toujours.

                                  Il n’y a aucune différence entre islam et islamisme. Le problème, pour eux, c’est que tout est inscrit (ce qui n’est pas le cas de toutes les religions) dans leurs textes fondateurs lesquels ont un statut particulier : ils sont intouchables.

                                  La naîveté peut être mortelle.

                                • Eric F Eric F 2 juillet 2018 11:24
                                  Difficile de distinguer les réfugiés des migrants économique, ils viennent généralement par les mêmes canaux, et font pour la plupart une demande d’asile (qui donne un statut protecteur), une fois sur le continent, les déboutés sont quasiment inexpulsables. 
                                  De plus, un réfugié qui a parcouru des milliers de kilomètres et franchi des océans n’est pas dans une situation d’asile provisoire, mais d’installation définitive, et compte tenu de l’ampleur, il s’agit bien de migration de peuplement (ce qui est du reste la motivation non exprimée des gouvernants, voulant combler un déficit démographique). Cela montre que le critère devrait être la capacité d’intégration avec un minimum de besoin d’assistance pour y parvenir. Il faut donc se concentrer sur ce qui peut améliorer l’intégration, focalisée sur la culture du pays d’accueil et non les langues et culture d’origine (qui ne relève pas du rôle de l’état).
                                  Par contre, l’idée de bracelet électronique signifierait une présomption de délinquance, ce n’est pas constitutionnel, des dispositifs d’identification biométriques existent.

                                  Concernant le « droit du sol », ce n’est pas le principe qui devrait être en cause, mais son détournement. La solution au niveau du droit est simple, le droit du sol ne devrait s’appliquer qu’en cas de parents « en situation régulière » -non pas demandeur, mais obtention d’un titre légal.

                                  • popov 2 juillet 2018 12:34

                                    @touriste

                                     
                                    Bonjour
                                     
                                    Voici quelques autres pistes :
                                     
                                    Mineurs non accompagnés : vous les conduisez à leur ambassade qui vous remercie et se charge de les rapatrier à ses frais.
                                     
                                    Autres sans-papiers : emprisonnement suivi d’expulsion par charters.
                                     
                                    L’islam est partout contaminé par le salafisme d’Arabie Saoudite qui tend à créer une société parallèle là ou il s’incruste. Expulsion de tous les imams et prêcheurs considérés comme des agents d’une puissance étrangère ennemie. Fermeture de toutes les mosquées et écoles coraniques. Démantèlement de toutes les organisations islamiques et mise des Frères Musulmans sur la liste des organisations de malfaiteurs. Rétablissement des lois républicaines concernant l’abattage et interdiction des tenues islamiques dans l’espace public. Si un jour l’islam se guérit de sa contamination salafiste et cesse de produire une société parallèle, il sera toujours temps de le considérer à nouveau comme une religion.
                                     
                                    Si une entreprise française ne trouve pas de main d’œuvre en France, qu’il lui soit permis d’aller la chercher ailleurs. Qu’elle fournisse à ces travailleurs un salaire décent, un logement et , si besoin, des cours de français et des cours sur les lois et les coutumes. Qu’elle se porte garante civilement au cas où le migrant insolvable se verrait réclamer des dommages et intérêts en cas de délit. Que le travailleur soit autorisé à faire venir sa femme (une) et ses enfants, pas les parents, oncles, tantes et cousins. Le permis de séjour devrait être lié au contrat de travail et valable pour un an, renouvelable. Naturalisation possible après un certain nombre d’années sous condition de casier judiciaire vierge. Fin de cette aberration qu’est le droit du sol pour les enfants du travailleur non naturalisé.
                                     
                                    Pour les migrants en situation régulière, la loi interdit de discriminer à l’emploi en fonction de la religion et c’est très bien ainsi. Mais en contre partie, le contrat de travail doit stipuler clairement que toute revendication du travailleur basée sur sa religion sera motif de licenciement.
                                     
                                    Chantage à l’immigration : au lieu de payer des milliards à Erdogan pour qu’il envoie moins de migrants, lui signifier que pour chaque migrant ayant transité par la Turquie qui entre illégalement sur le territoire, un ressortissant turc en situation régulière en France lui sera renvoyé, en commençant par ses supporters que les services secrets n’ont pu manquer d’identifier lors de diverses manifestations. Avertir les ONG que chaque bateau qui entre dans un port chargé de migrants sera saisi et l’équipage sujets à des peines judiciaires pour complicité dans le trafic d’êtres humains.
                                     
                                    Réfugiés syriens : la France étant responsable du chaos qui règne en Syrie, elle a le devoir de’accueillir dignement les réfugiés syriens et de leur permettre de rester sur le territoire jusqu’à ce que la situation redevienne normale en Syrie. Pendant leur séjour, l’état devrait leur offrir une formation leur permettant de prendre une part active à la reconstruction de leur pays. Elle doit cependant donner priorité aux minorités non islamiques ; les islamiques devraient se diriger vers les pays islamiques complices de cette situation : les états du Golfe et la Turquie.
                                     
                                    Migrants économiques : dans les pays dont la France importe des matières premières, elle devrait chercher à établir un partenariat économique qui consisterait à construire une industrie de base de transformation de ces matières premières sur place. Cela créerait de l’emploi dans ces pays et délivrerait la France de la nécessité d’importer de la main d’œuvre pour transformer ces matières premières en France.
                                     
                                    Last but not least, la France devrait cesser d’aller foutre la merde dans des pays comme le Syrie qui ne lui ont rien fait.
                                     

                                     

                                     

                                     
                                     

                                    • Eric F Eric F 2 juillet 2018 16:34

                                      @popov

                                      « la France étant responsable du chaos qui règne en Syrie » Elle a inopportunément pris partie dans ce conflit, mais n’est pas l’initiatrice principale des tensions dans la région. L’étape actuelle est plus la reconstruction que l’exode, il est préférable que l’action humanitaire soit effectuée sur place.

                                      « la nécessité d’importer de la main d’œuvre pour transformer ces matières premières en France »
                                      Est-ce de l’humour ? L’industrie a massivement quitté notre pays, et cela fait des décennies que la France n’est plus en pénurie de main d’oeuvre -il y a suffisamment de jeunes chômeurs, reste effectivement la question de l’acceptation des emplois peu qualifiés

                                    • Christian Labrune Christian Labrune 3 juillet 2018 11:08
                                      @popov

                                      Vos propositions procèdent du plus élémentaire bon sens. Descartes disait du bon sens qu’il était « la chose du monde la mieux partagée », mais la Logique de Port Royal avait pal mal ironisé sur une assertion qui paraissait exagérément optimiste à ses auteurs, et elle avait raison. En tout cas, nos gouvernements successifs paraissent être en train de s’acharner à démentir Descartes. On s’est longtemps plu à dire et répéter que les Français étaient cartésiens. S’ils l’ont été, il y a bien longtemps qu’ils ne le sont plus du tout.

                                    • Raymond75 2 juillet 2018 12:45
                                      Pourquoi se prendre la tête pour inventer l’eau tiède ?

                                      Il suffit de faire comme le Canada, État de droit et pays démocratique : sélection par évaluation des métiers en besoin, sélection par évaluation des diplômes en besoin, sélection par évaluation des investissements en besoin, sélection pour les étudiants sur dossier, visa dans le pays de départ, internement des clandestins jusqu’à leur expulsion.

                                      Et pour ce qui concerne l’Afrique, dont les régimes totalement corrompus sont inefficaces, blocus naval des côtes et contrôle des embarcations, avec refoulement des transports illégaux.

                                      Je suis un monstre raciste et ultra autoritaire ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès