• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Plan climat : l’outre-mer tourne au vert

Plan climat : l’outre-mer tourne au vert

Confrontés à un coût de l'énergie élevé en raison de leur isolement, les DOM et autres territoires insulaires français misent sur le développement des ressources renouvelables. Les initiatives se multiplient en la matière grâce à des partenariats avec des entreprises publiques comme privées.

Un plan climat à adapter aux territoires insulaires

Responsables de leur propre transition énergétique selon la loi du 17 août 2015, les territoires insulaires français se sont, pour la plupart, fixé des objectifs plus ambitieux que la Métropole. D'ici 2030, les DOM (Guadeloupe, Martinique, La Réunion, Mayotte et Guyane) visent l'autonomie énergétique totale pour leur production d'électricité avec une étape à 50 % d'ici 2020, tandis que la Corse ambitionne de se passer d'apport en énergie extérieure à l'horizon 2050 avec un palier à 40 % en 2023.
Regroupés sous l'appellation de zones insulaires non-interconnectées (ZNI), les DOM, COM (Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Polynésie française et Wallis-et-Futuna) ainsi que les îles bretonnes (Glénan, Ouessant, Molène et Sein) et normandes (Chausey) supportent un coût de l'énergie cinq à dix fois supérieur à celui du reste de la France, qui sert essentiellement au transport et à l'électricité. Pour proposer à leurs habitants des tarifs égaux aux Métropolitains, la direction des systèmes énergétiques insulaires d'EDF (EDF-SEI) débourse près d'un milliard d'euros chaque année (10,8 milliards d'euros entre 2002 et 2013).

Faute de centrales nucléaires assurant une production électrique fiable et peu chère, les ZNI sont en avance sur la France métropolitaine en matière d'énergies renouvelables. Fin 2015, la Corse et les DOM (hormis Mayotte) comptaient 27,3 % de part d'EnR dans leur mix électrique, contre 17,4 % dans le reste de l'Hexagone. En Guyane, ce pourcentage s'élève même à 62 % grâce à la forte production hydraulique, contre 37 % à la Réunion, mais seulement 7 % en Martinique. La présentation du Plan climat par Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, le 6 juillet 2017 constitue en cela un signal encourageant pour les territoires insulaires. À commencer par les mesures en faveur des véhicules électriques, qui s'imposent lentement dans les ZNI. La création d'une prime pour aider les ménages modestes à acquérir une voiture électrique ou hydride d’occasion devrait permettre de généraliser leur adoption dans ces territoires.

Le Plan climat et les EnR sonnent le glas des hydrocarbures

À la Réunion, les véhicules "propres" représentaient moins d'1 % des mises en circulation totales sur l'île en 2014 (775 sur environ 78 000). Pourtant l'électrique a le vent en poupe eu égard aux distances peu importantes parcouruent chaque jour par les habitants (24 km en moyenne) et au prix élevé des hydrocarbures ‒ sans oublier leur impact environnemental. En 2015, EDF-SEI y a lancé le projet Sunny Mouv, une flotte d'entreprise de cinq véhicules électriques avec un système de recharge intelligente (photovoltaïque avec stockage). Après une expérimentation qui prendra fin en mars 2018, le concept pourrait être étendu à l'ensemble de l'île.
En Martinique et en Guadeloupe, la startup Green Technologie a, quant à elle, créé le réseau Madin'Drive, qui prévoit en 2017 l'installation de 20 bornes pour recharger les véhicules électriques à partir de l'énergie solaire.

Avec le transport, l'électricité constitue un poste de dépense énergétique majeur pour les Français, en particulier pour les populations insulaires. C'est pourquoi après s'être lancé dans l'autoconsommation solaire pour les particuliers en 2016, EDF réfléchit à une offre pour les copropriétés, bailleurs sociaux et habitations collectives intitulée Mon Soleil & Moi. Celle-ci devrait être déployée fin 2018 ou début 2019. La quête d'autonomie énergétique des foyers pourrait s'accélérer grâce au chauffe-eau solaire commercialisé depuis 2013 par l'énergéticien français, qui intéresse particulièrement La Réunion et la Corse. 145 000 appareils ont déjà été vendus sur l'île de l'Océan indien, tandis que son homologue de Méditerranée vise plus modestement l'installation de 10 000 unités à l'horizon 2023. En Martinique, le groupe Sunzil s'est lui associé à l'entreprise toulousaine Ingeteam pour lancer Sunstockage, qui propose aux propriétaires d'installations photovoltaïques de "stocker l'énergie non autoconsommée en envoyant les excédents sur le réseau électrique afin qu'ils soient utilisés au moment où il y en a besoin".

Le chemin semble donc tout tracé pour le développement des énergies renouvelables en outre-mer. Dans les DOM, la hausse de 41,8 % de la puissance raccordée entre 2010 et 2015 et de 57,2 % de la file d'attente des installations renouvelables entre 2014 et 2015 s'inscrit parfaitement dans le Plan climat de Nicolas Hulot, qui a annoncé l'interdiction de tout nouveau permis d'exploration afin que la France ne produise plus d'hydrocarbures sur son territoire d'ici 2040. "Les ressources sont variées et abondantes, confirme Jérôme Billerey, président de la commission des régions ultramarines au Syndicat des énergies renouvelables. Entre le soleil, le vent, la biomasse, les mers, les fleuves et le potentiel géothermique, on couvre toute la filière."
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • sarcastelle sarcastelle 22 juillet 09:34

    On peut même exploiter l’effet marémoteur des vagues causées par les battements de queue des castors. 


    • JC_Lavau JC_Lavau 22 juillet 10:54

      Aux Açores, l’île de Hierro devait donner l’exemple. Ah non, ça ne marche pas, les diesel doivent continuer à tourner.

      Le mois de juin a été plutôt venteux sur l’île d’El Hierro, avec pour conséquence que les énergies renouvelables ont couvert 61,2% de la consommation. C’est mieux que les 40%, en moyenne, depuis la mise en service de l’installation de Gorona del viento il y a deux ans, dont l’objectif était le 100% renouvelable (*). Source euanmearns.com Les graphiques ci-dessous montrent la façon dont la demande est couverte par les différentes sources et la puissance générée par les éoliennes. https://s22.postimg.org/qkksj5ty9/Untitled.png https://s18.postimg.org/d3w7074xl/Untitled.png La puissance générée par les éoliennes fluctue beaucoup. L’installation de pompage hydroélectrique permet de compenser partiellement. Même pendant la période venteuse du début du mois, les diesels sont mis à contribution. Ils assurent la quasi-totalité de la production de l’île du 16 au 25 juin. (*) le projet a pour objectif la conception, le développement et la construction et la mise en service d’un système hydro-éolien capable de couvrir la demande électrique de l’île d’El Hierro, convertissant cette île en un territoire auto-alimenté en électricité uniquement par des énergies renouvelables. “El proyecto tiene como objetivo el diseño, desarrollo, construcción y puesta en servicio de un sistema hidroeólico capaz de cubrir la demanda eléctrica en la isla de El Hierro, convirtiendo esta isla en un territorio autoabastecido eléctricamente solamente por energías renovables.”
      Fin de citation.

      • amiaplacidus amiaplacidus 22 juillet 12:07

        @JC_Lavau

        Et une autre île, avec pourtant un climat moins favorable (Danemark) où le soleil le vent et le recyclable marche : Samso (https://fr.wikipedia.org/wiki/Sams%C3%B8).

        Tout dépend du sérieux avec lequel on fait les choses.


      • sarcastelle sarcastelle 22 juillet 12:49

        @amiaplacidus

        .
        Pour le moment le Danemark produit plus de CO² par personne que la moyenne européenne (faussée par la France !), est content de pouvoir stocker son électricité intermittente en Norvège qui l’achète bon marché et la lui revend cher, vend le kWh aux particuliers au prix record d’Europe de 30 centimes, mais ne perd pas le nord avec son industrie qu’il alimente à 9 centimes (contre un rapport d’environ 1,5 en France) en faisant ainsi payer par les particuliers sa compétitivité à l’export. C’est tout ça que j’ai entendu une journaliste de France-Inter appeler la transition énergétique réussie du Danemark.


      • JC_Lavau JC_Lavau 23 juillet 00:17

        La production d’une éolienne est proportionnelle au cube de la vitesse du
        vent (loi de Betz). Elles commencent à produire vers 12km/h, produisent à
        pleine puissance entre 50 et 90km/h et doivent être arrêtées au-delà de
        90km/h. De ce fait, la production d’un champ d’éolienne fluctue
        rapidement. Il a été constaté que cette variabilité reste à l’échelle
        d’un pays ou même d’un continent.
         
        http://www.wind-power-program.com/turbine_characteristics.htm
         
        > Vous connaissez l’Australie, ses vastes déserts ensoleillés ? l’outback
        > ? C’est un pays immense mais techniquement très avancé, pas seulement
        > pour le rugby. smiley
         
        Les politiciens locaux ont fait de l’Australie du Sud un champion de
        l’électricité éolienne. En même temps que le taux de pénétration de
        l’éolien augmentait, les prix de l’électricité aux consommateurs ont
        augmenté. L’Australie du Sud est désormais le champion mondial devant le
        Danemark et l’Allemagne avec qui l’Australie du sud partage le leadership
        éolien. Le haut taux de pénétration de l’éolien s’est aussi accompagné de
        pénuries régulières (environ une par mois) et d’un effondrement complet
        du réseau électrique (black system) le 28 septembre 2016.
        https://www.aemo.com.au/-/media/Files/Electricity/NEM/
        Market_Notices_and_Events/Power_System_Incident_Reports/2017/Integrate d-
        Final-Report-SA-Black-System-28-September-2016.pdf
         
        Depuis la bataille politique fait rage et il n’y a pas besoin d’être un
        spécialiste de l’outback et du rugby pour savoir ce qu’en dit la presse.
         
        http://www.abc.net.au/news/2017-03-28/wind-farm-settings-to-blame-for-sa-
        blackout-aemo-says/8389920
        "AEMO releases final report into SA blackout, blames wind farm settings
        for state-wide power failure"
         
        http://www.abc.net.au/news/2017-03-09/political-leadership-needed-to-
        secure-future-of-energy-supply/8339116
        "South Australia’s power woes expose deeper problems with nation’s energy
        security
        Australia is rapidly stumbling into a major energy crisis, and there’s
        little evidence to suggest the federal and state governments can agree on
        the solutions to fix it."
         
        http://www.abc.net.au/news/2017-05-21/grattan-institute-warns-of-looming-
        summer-energy-crisis/8545522
        "Panicking politicians who make kneejerk decisions to bolster Australia’s
        energy security run the risk of fuelling a power crisis with more
        blackouts and restrictions, according to a report from the Grattan
        Institute."
         
        http://www.abc.net.au/news/2017-03-20/hazelwood-closure-leaves-major-
        energy-black-hole-prices-to-rise/8367826
        "Hazelwood closure leaves major energy black hole, electricity prices
        will inevitably rise« 
         »The Australian Energy Market Operator is forecasting shortfalls in
        energy that could see major blackouts in Victoria and South Australia
        from December. How did it get to this ?"

        > Mais de toutes façons les problèmes des énergies renouvelables restent
        > les mêmes un peu partout à des taux divers
         
        Oui. Il est difficile de développer l’hydraulique beaucoup plus. La
        géothermie et l’énergie des mers sont marginales. L’éolien et le solaire
        restent non compétitifs et leur expansion introduit des problèmes de
        stabilité dans les réseaux électriques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

JDevran


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès