• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pôle Nord : la banquise se porte bien, merci

Pôle Nord : la banquise se porte bien, merci

Le réchauffement des pôles devait être un signe majeur du changement climatique anthropique. Depuis des années nous sommes submergés d’informations alarmistes sur cette partie du globe. Mais pas toutes les années. Pourquoi ? Parce que la banquise n’en fait qu’à sa tête. Ou presque.

2012 : année record de fonte



En 2012 la banquise arctique a fondu comme rarement depuis que l’on dispose d’observations satellitaires des mers glacées, soit depuis une trentaine d’années. L’animation (image 1, cliquer pour agrandir) décrit bien cette diminution, comparée à celle de 2011.

Selon des scientifiques américains relayés par Le Monde dans un article qui relie l'événement au réchauffement climatique global :

« La calotte glaciaire du Groenland fond à une vitesse surprenante et pourrait atteindre son niveau le plus bas dans quelques semaines, ont affirmé, mardi 21 août, des scientifiques américains de l'université du Colorado. Une fonte d'autant plus spectaculaire, selon eux, qu'il n'y a pas eu d'événements météorologiques particuliers depuis 2007, date du précédent record.

Il reste encore deux semaines de fonte, donc je pense que l'on va vers un nouveau record, a confié Mark Serreze, directeur du Centre des données sur les glaces à l'université du Colorado. La fonte de la calotte glaciaire est liée au réchauffement du Temp-Nord-03.jpgclimat, marqué par une hausse des températures et un réchauffement des océans, selon M. Serreze, qui rappelle qu'en 2007 la calotte glaciaire ne s'étendait plus que sur 4,25 millions de kilomètres carrés. »

Ah, ce serait dû au réchauffement ?

Non. La Nasa elle-même contredit ces scientifiques :

« Observez comment les vents du puissant cyclone Arctique ont brisé la couverture glacée en voie d'amincissement de l'Océan Arctique au début du mois d'août 2012. La tempête a probablement contribué à la diminution de la calotte glaciaire jusqu'à son extension la plus faible des trois dernières décennies. »

Plus encore, selon un article paru dans Futura Sciences :

« Une équipe de recherche internationale explique dans un article de l’International Journal of Climatology que l’événement est lié à des modifications du courant-jet, cette circulation de haute atmosphère ».


La version médiatique contredite

Dans cet article il est également précisé :

« Cet événement est sans précédent dans les archives d’observation satellite remontant jusqu’aux années 1970. Il est peu probable qu’il se soit produit au siècle dernier », commente Edward Hanna, principal auteur de l’article. Le caractère inhabituel de cette fonte est lié à des anomalies atmosphériques, soit à la variabilité naturelle du climat.

Temp-Nord-01.jpgDès juin 2012, un changement dans le courant-jet a entraîné un blocage des conditions anticycloniques sur l’Arctique. Les hautes pressions en moyenne troposphère ont entraîné l’apparition de vents du sud, donc relativement chauds, sur le flanc ouest de la calotte. Ces derniers ont alors formé un « dôme de chaleur » sur le Groenland. Dans l’étude, l’équipe montre que c’est précisément cette configuration atmosphérique qui a engendré l’apparition d’eau de fonte sur la quasi-totalité de la calotte groenlandaise.

Les anomalies de température de l’océan et de la couverture de glace ont un rôle minime dans l’événement de fonte exceptionnel. Le forçage principal de la fonte de surface extrême était atmosphérique, lié à des changements durant l'été de l’oscillation nord-atlantique (NAO), de l’indice de blocage du Groenland [le GBI, qui caractérise le système de hautes pressions centrées sur le Groenland, NDLR] et le courant-jet polaire qui a favorisé l’advection d'air chaud le long de la côte ouest. »

Ah, ce ne serait pas dû au réchauffement ?
 

Temp-Nord-02.jpgEtranges records

Il faut aussi préciser que dans la même période, les glaces de l’Antarctique (Pôle Sud) ont connu leur extension record depuis le début des observations (image 2 : comparaison Arctique-Antarctique en 2012). Et selon l’image 4, ont constate que le regel de la banquise nord en 2012 (ligne bleue) a été plus important que la moyenne. La tendance à la diminution de la banquise arctique et à l'augmentation de l'antarctique continue d'ailleurs : « Moins de glace au nord, plus de glace au sud. Les deux banquises — la glace de mer — de l’océan Arctique et de l’océan Austral évoluent de manière radicalement opposée depuis une dizaine d’années lors de l’été de l’hémisphère nord et de l’hiver austral. C’est à nouveau le cas en 2014 ».

Notons au passage (image 5, cliquer pour agrandir) que les minimas de banquise ne sont pas des mesures indiscutables : depuis 1979 ces minimas sont bas.

On peut voir également sur l’image 3 que les records de température du grand nord canadien (à Arctic Bay) ont été battus entre les années 2’000 et 2’002. Quels records ? Ceux des plus bas minimaux (les plus froids) et des plus hauts maximaux (les plus chauds). Cela ne nous renseigne guère sur le réchauffement. On ne voit pas d’année record (de chaleur) depuis lors.

Temp-Nord-04.jpgOn doit s’attendre à l’annonce prévisible selon quoi 2014 sera l’année la plus chaude depuis le début des relevés météos. La Nasa avait déjà annoncé un mois d’août le plus chaud l’été dernier. Or nous avons vu qu’il n’en était rien en Europe où août fut l’un des plus frais connus.

Ainsi nous recevons une information globale : l’année la plus chaude, qui ne se vérifie pas partout. Nous n’avons pas le détail et les nuances de cette information : où la température a-t-elle augmenté, où a-t-elle diminué ? Quelle évolution les relevés ont-ils subie : matériel, nombre et lieux des relevés, apport des satellites ? Comment mettre en comparaison le début des relevés en 1880 environ, avec la période actuelle où les moyens de mesure ont augmenté en quantité et en méthode ?

Qui dit vrai ?
 

Ci-dessous, la modélisation de l’ouragan d’août 2012 et la disparition subséquente partielle de la banquise arctique :


Moyenne des avis sur cet article :  2.84/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 27 décembre 2014 09:48

    heu..nous sommes pour ainsi dire en 2015... ?

    Montrez donc les photos d’aujourd’hui...ça changera peut être...

    • howahkan Hotah 27 décembre 2014 09:59

      étrange créature humaine qui pense tout savoir sur tout, tout maîtriser, comme sa science......vous savez quels sont les ressorts dans notre cerveau qui nous amène a être schizophrène tout en se pensant au sommet de L’Univers ?? ..c’est a dire coupé de la réalité des choses, de toutes les choses ??
      vous savez que la pensée est un programme qui se prends pour « je » ?? pour un humain donc ?

      Il y aurait fonte ou pas de glaces...et alors.... ??
      personnellement j’ai fais des calculs évasifs...sur 3 jours....a noël c’était réchauffement, le lendemain refroidissement et aujourd’hui status quo .....

      cette névrose, non perçue comme toute névrose , de tout vouloir contrôler elle aussi à ses origines bien précises et détaillées dans la partie analytique du cerveau, celle qui est a conclusion binaire et analyse uniquement ce qui est mémorisé y compris le passé immédiat...il y a toujours enregistrement d’abord puis analyse..
      .ce sous programme parmi d’autres sous programmes a conclusion binaire qui est limité a sa propre mémoire analysée c’est a dire qui élimine de plus en plus pour devenir « spécialisé » , ce sous programme est une des origines de la guerre, du vol, de la torture et de la violence de la douleur de vivre en général....et oui le singe et sa banane n’ont strictement rien a voir la dedans ,darwin ne fut qu’un propagandiste de l’empire chargé de trouver des excuses bidons à la criminalité de l’empire .. je me pardonne de mes crimes !!!!

      la pensée ,l’analyse sépare tout en deux, moi contre le monde.......puis en 4, 8 , 16, 32 ad libitum..
      bref plus on est spécialisé plus on devient des crétins congénitaux......qui font des machines soi disant pour aider ,qui croient que l’argent est une réalité , qui croient en des dieux fictifs parce que ils confondent croire et savoir....

      ce partage moi qui analyse et l’objet de l’analyse est une nécessité quand ce qui est pratique est concerné, y compris meme pour se déplacer d’ailleurs il y a moi qui se déplacé dans ce qui l’entoure,pratique donc pour ne pas tomber du haut de la falaise ou ne pas marcher sur la queue de l’éléphant qui dort ....pour ceux qui suivent ,ceci est l’origine du pseudo racisme, le racisme est une blague , çà n’existe pas....il y a juste cette évaluation binaire qui crée moi qui observe les autres tout en étant le centre, celui qui sait..ceci veut dire que si demain on est tous pareil, ce qui en réalité se cache derriere le pseudo racisme existera toujours ...

      tout est comme cela...l’ignorance de nous meme est notre propre création....et notre tombeau....au sens propre et figuré..figuré dans le sens que nous ne sommes plus touché par la vie..qui frappe en permanence à la porte sous la forme de la douleur mentale que l’on refuse sans rien y connaître...alors que c’est une chance, une aide ....si on sait que faire, ne pas faire surtout en fait ,avec !!

      bref ....il y a plus de chance de trouver un humain éveillé chez quelqu’un qui n’est jamais allé à l’école donc non pseudo éduqué , telle qu’elle est faite sur la planète entière , école qui est la glorification de ce que il y a de pire en nous meme......et qui donne la pseudo competition qui est élimination..et crimes......

      quand à la banquise elle fera bien comme elle fera...........déjà que je ne sais pas résoudre mes propres problemes...


      • diverna diverna 27 décembre 2014 10:03

        Merci pour cette recherche de données. Maintenant, il faut nuancer. Il semble qu’au pôle sud ce soit l’épaisseur de glace qui diminue (en ce moment) ; les mesures d’étendue (surface) ne sont donc pas l’alpha et l’omega en matière de quantité de glace.
        Ce qui reste vrai c’est que les discussions sur les vraies données plutôt que sur des « on dit » sont rares et je trouve cet article bienvenu.


        • Donbar 27 décembre 2014 14:47

          D’accord avec Diverna. Un article utile.


          • bakerstreet bakerstreet 27 décembre 2014 15:55

            Je trouve cet article assez extraordinaire dans sa mauvaise foi orientée. 


            Un peu comme un type qui se serait déplacé dans le sud de la France en 1915, et aurait dit : « Cette guerre, c’est du bluff, la ligne bleue des Vosges que je vois au loin est toujours aussi calme. 

            On le sait, les dix années la plus chaudes depuis des millénaires, sont circonscrites dans les 15 dernières années.
             Possible que je fasse dans l’approximation, mais je vais pas me taper le cul à trouver des liens évidents sur le sens de la gravitation terrestre. 
            La dynamique de réchauffement est là, indiscutable. 
            Si les scientifiques toujours très prudents étaient sceptiques, il y a encore dix ans, 98 % maintenant admettent le réchauffement climatique, et la fonte des glaces qui va avec. 

            Seuls les lobbys industriels et les américains qui refusent mordicus de rallier le moindre protocole sont dans le déni le plus total, et adhèrent à ce genre d’article,du pain béni pour eux. 
            D’où ces fameuses »études", de la nasa. 

            Nier, nier, et nier toujours, leur disent leurs avocats. 
            Quand ils vous apporteront des preuves, dites que ce ’n’est qu’un montage. 
            Niez toujours.

            Non, nous disent ils ceci n’est pas une pipe. 

            Alors leurs bases de recherches, autant pour prouver l’innocuité du montsanto sur les organismes vivants, et nier la réalité de l’atteinte des droits de l’homme à Guantanamo, vous savez où je me les mets....

            De la réalité de la montée des températures, il suffit d’ailleurs pour le citoyen lambda moyen de suivre la régularité de le montée des périls, s’accélérant à une vitesse inédite. 
            De voir sur notre littoral atlantique la mer s’étaler à son aise, d’année après année, faire disparaître les plages. 
            J’arrête de citer les exemples, vous en connaissez plein d’autre.

            Quand il fait chaud dans une maison, même le glaçon placé dans votre verre de whisky fond plus vite. 
            De cela, même un alcoolique pourra en convenir

            . Enfin tout dépend de son état, de sa dépendance.
             Mais plus d’un type est dans la toute puissance. 
            Surtout à l’époque des fêtes.
            Ils vous diront qu’ils n’ont pas de problème avec l’alcool.



            • jipebe29 jipebe29 28 décembre 2014 01:11

              Vous n’avez RIEN compris, ou vous ne voulez pas accepter les faits. 

              Je vous explique : Le RC a été de 0,8°C depuis 150 ans, à la suite de la fin du PAG (Petit Age Glaciaire), ce qui est donc, selon toute vraisemblance, un rééquilibrage naturel.

               Depuis 1997, la TMAG (température moyenne annuelle globale) est stable, et donc il est clair que toute année de ce plateau est plus « chaude » d’au plus 0,8°C que toutes les années antérieures depuis 150 ans. Sur ce plateau de TMAG, il y a de petites variations mensuelles qui font que certains mois sont un peu plus chauds (d’un pouillème) que d’autres et, bien sûr que ceux des années précédentes, mais se focaliser sur tel ou tel mois, ou sur des régions judicieusement sélectionnées, c’est du cherry picking qui ne prouve rien. 

              Notons que le plateau de TMAG, que le GIEC appelle « hiatus », se produit alors que, sur cette période de 18 ans, nous avons émis 40% de toutes nos émissions depuis le début de l’ère industrielle.


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 27 décembre 2014 16:10

              Si la banquise se porte bien c’est mauvais signe !


              • bakerstreet bakerstreet 27 décembre 2014 16:24

                En tout cas ça ne vous laisse pas de glace...


              • Alren Alren 27 décembre 2014 17:46
                Personne n’ose nier, je crois, que le dioxyde de carbone ou gaz carbonique, soit un gaz à effet de serre, transparent aux rayons lumineux qui viennent du soleil et opaque aux rayons infrarouges qui montent du sol chauffé.
                Personne n’ose nier, j’espère, que les milliards de tonne de carbone été confinées, inertes, depuis des millions d’années dans le sous-sol, que nous ramenons à la surface pour les transformer en gaz carbonique augmente brutalement la quantité globale qu’en contient l’atmosphère ; la déforestation et l’avance des déserts ne plaident pas pour une absorption par les végétaux vivants. D’ailleurs pour qu’ils séquestrent de nouveau ce carbone fossile, il faudrait les laisser sans exploitation.
                Aucun scientifique, j’ose espérer, ne nie que concomitamment à cette libération « explosive » de carbone fossile, l’élevage des ruminants et l’exploitation à moindre coût du gaz de schiste envoie massivement du méthane dans l’atmosphère dont l’effet gaz de serre est encore plus fort que pour le dioxyde de carbone.
                Partant de là, le réchauffement global de la planète est inévitable. Car si une nouvelle glaciation se profile à l’horizon, elle mettra plusieurs siècles à s’installer.

                Ceci étant irréfutablement établi, chacun en tire les conclusions qu’il veut selon qu’il soutient ceux qui recherchent le profit immédiat de quelques uns ou tout simplement au contraire une survie heureuse de l’humanité future ...

                • Pierre 27 décembre 2014 23:04

                  Il ne suffit pas d’énoncer des idées générales. Il faut regarder les ordres de grandeur.
                  La contribution humaine est petite (de l’ordre du pourcent) par rapport aux immenses échanges naturels et fluctuants de gaz carbonique entre la terre, les océans et l’atmosphère. Quant aux gaz à effet de serre autres que le CO2 et la vapeur d’eau, ils sont dans des proportions infimes dans l’atmosphère même si leur pouvoir réchauffant est, molécule pour molécule, beaucoup plus important.

                  De très loin, le principal gaz à effet de serre c’est la vapeur d’eau et la teneur de l’atmosphère en vapeur d’eau varie sensiblement au cours du temps. De même, l’effet des nuages est très important sur le réchauffement/refroidissement et on ne sait pas le modéliser.
                  Le résultat de ces inconnues et de ces fluctuations fait qu’actuellement les modèles informatiques se plantent lamentablement. Et l’écart entre les prévisions et les observations augmente à mesure que le temps passe.

                  Il est pas mal l’article sur les pôles. Enfn quelqu’un qui dit la vérité !

                  D’ailleurs, en ce moment même, le total des glaces des deux pôles est au dessus de la « normale ».


                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 décembre 2014 08:28

                  Au diable les dissertations oiseuses : Personne ne sait exactement comment fonctionne la Nature et personne ne peut expliquer les glaciations ou les réchauffement !

                  Il vaut mieux s’atteler aux petits problèmes des petites gens des petits pays qui se croient grands : Il vaut mieux interpeler Toto Hollande qui doit interpeler les minables milliardaires qui doivent restituer les milliards détournés, il vaux mieux créer du travail et de l’activité pour le peuple !


                • Alren Alren 28 décembre 2014 13:23

                  La contribution humaine en CO2 dans l’atmosphère est certes petite par rapport aux phénomènes naturels, mais elle hors équilibre et cumulative, ce qui change tout ! Car la nature ne peut pas s’adapter à un changement qui, pour elle, est instantané. Sans compter, je le répète, que dans le même temps l’humain procède à une déforestation globale de son vaisseau spatial.

                  Les nuages renvoient vers le sol les rayons infrarouges, mais ils renvoient dans le même temps les rayons lumineux dans l’espace. Lesquels ayant une plus courte longueur d’onde sont plus énergétiques. Au final, leur bilan est sans doute assez neutre. 

                • Alren Alren 28 décembre 2014 13:32

                  À Mohammed MADJOUR,


                  Votre premier paragraphe « Personne ne sait » frise l’obscurantisme ! On commence à avoir en effet plus que quelques éléments sur le fonctionnement de la Nature ! Et cela va s’accélérer brutalement quand les ordinateurs manipuleront les concepts et « globaliseront » les savoirs dispersés dans différentes langues et d’innombrables articles ou livres. C’est pour dans moins de vingt ans cette révolution.
                  Je suis au regret de dire que je ne suis pas non plus d’accord avec votre deuxième paragraphe : au regard des conséquences d’un dérèglement climatique massif, « les petits problèmes des petites gens » paraîtraient secondaires ... même à ces petites gens elles-mêmes !

                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 décembre 2014 15:58

                  Je vous réponds que le petit pas de l’Américain sur la Lune n’est pas un grand pas pour l’humanité. A moins que vous refusiez le statut d’humain aux milliards d’individus qui sont encore en pliens guerre, en pleine misère et dans une médiocrité totale !

                  Vos ordinateurs « manipulent et globalisent » les savoirs au profit de qui ?


                • JC_Lavau JC_Lavau 4 février 2015 12:57

                  Alren, personne n’ose nier ta totale nullité en sciences, en physique de l’atmosphère, en physique du rayonnement, en géosciences, comme en méthodologie scientifique, comme en méthodologie d’enquête. Tu es un croyant, tu t’imagines que ton Big Brother va te conférer un rang hiérarchique élevé, en même temps que l’omniscience (et te dispenser de l’effort d’apprendre les sciences).

                  L’ozone est un GES beaucoup plus puissant que le CO2, mais attention attention ! Pas toucher à la mythologie du « trou de la couche d’ozone ».
                  La vapeur d’eau est un GES beaucoup plus puissant que le CO2 et surtout incomparablement plus abondant, mais attention attention ! ...

                  Le Soleil est une étoile variable, mais attention attention ! Il ne faut pas le dire à ces niais de militants RCA, il faut prendre soin de ces idiots utiles...

                  Les oscillations océaniques sont fort mal connues, et encore impossibles à modéliser, leurs durées dépassent largement la périodicité de publications indispensables à la carrière d’un chercheur, sans parler des perspectives électorales d’un politicien. Mais attention attention ! Il ne faut pas le dire à ces niais de militants RCA : ils ont trop besoin de certitudes pour leur esprit paumé !

                  Et le reste des fraudes que tu gobes à gogo, est à l’avenant.


                • oj 27 décembre 2014 18:29

                  Je crois qu’il y a de tres nombreuses scientifiques qui travaillent régulierement sur le sujet et qui sont payés pour, c’est leur job, leur formation je crois..

                  Independamment de cela, il y a maintenant et assez souvent des phénomenes locaix violents et subits.


                  • Didierdemetz 27 décembre 2014 19:02

                    de nombreux labos scientifiques touchent des subventions pour étudier l’impact de l’homme sur le climat. Ils ont tous intérêts à ce que ça chauffe. Allez voir www.penseeunique.fr


                  • Pat33460 Pat33460 28 décembre 2014 10:47

                    Il y a de très nombreux scientifiques qui contestent le GIEC et ses affidés qui racontent n’importe quoi pour toucher des milliards de subventions.


                  • Alren Alren 28 décembre 2014 13:40

                    Ceux qui détiennent des milliards dont ils sont près à donner des millions (seulement !) pour la bataille médiatique, la propagande, sont les propriétaires de mines de charbon et de puits de pétrole.

                    En face pour « corrompre » les chercheurs (qui ont leur dignité figurez-vous !), il n’y a guère que les promoteurs des énergies renouvelables. Et ils sont beaucoup moins riches !

                  • JC_Lavau JC_Lavau 4 février 2015 13:00

                    Alren a encore tout faux.
                    Ce sont bien Rockefeller, BP et Royal Dutch Shell qui furent les premiers financiers du C.R.U., dix-sept ans avant que Margaret Thatcher les arrose d’argent public pour qu’ils propagandent « CO2 = caca ».


                  • christophe nicolas christophe nicolas 27 décembre 2014 23:48

                    D’un point de vue géomagnétique le réchauffement est une vraie bénédiction car cela augmente légèrement la susceptibilité magnétique des matériaux paramagnétiques.


                    C’est la baisse du champ magnétique de 15% en un siècle qui est inquiétante.

                    Le CO² va faire monter les océans de quelques centimètres ce dont tout le monde se fiche sauf l’égo des gars du GIEC qui prônent des réseaux électriques style Desertec. Une baisse du champ magnétique due à ces mêmes réseaux envoie l’humanité vers une extinction de masse...


                    Je suis désolé mais tout le prouve donc le GIEC envoie l’humanité ad Patres parce qu’ils se plantent.

                    • Pat33460 Pat33460 28 décembre 2014 10:44

                      Et le trou de la couche d’Ozone ? il s’est recousu ? car on en entends plus parler de celui là.
                      Et ces scientifiques qui disent qu’avec nos petits bras musclés on va refroidir la planète.
                      Par contre la pollution des eaux et des océans là ce n’est pas du flan.
                      Et les écologistes et leurs sbires industriels s’attaquent au réchauffement de la planète mais ils acceptent les grands élevages de bovins, d’ovins et de volailles qui servent à produire du lisier rempli de nitrates et autres saletés et du méthane pour faire de l’électricité.
                      Polluer les terres et l’eau là ils sont ok par contre le nucléaire ça non c’est polluant.
                      Bizarre ce sont les français les meilleurs en nucléaire qui ne pollue pas nos eaux ni noss terres ni l’air alors que l’allemagn qui a cessé ses centrales a rouvert des dizaines de centrazles au charbon et ils polluent toute l’UEurope mais là non plus pas de problème.


                      • Encabane Encabane 28 décembre 2014 12:14

                        L’hystérie du trou d’ozone est apparue au moment où les premiers satellites ont mesuré qu’effectivement, il n’y avait pas d’ozone dans la haute atmosphère en hiver au pôle nord, et en été au pôle sud. Avant, on n’en savait rien. On a décrété que c’était un phénomène alarmant qui rendait les lapins aveugles, alors on a supprimé les CFC, à tout hasard. Depuis, le trou ne s’est pas rebouché pour autant, ce qui est normal. N’importe quel chimiste vous confirmera que l’ozone se forme spontanément en présence d’oxygène et de rayons UV, et qu’il se désintègre tout aussi spontanément. Partout il y a de l’oxygène, donc quand il y a du soleil, il se forme de l’ozone. Quand il n’y en pas, le taux d’ozone décroît assez rapidement.

                        En fait ce qu’ont découvert ces « scientifiques de la NASA des Américains de l’an 2000 », c’est qu’en hiver, aux pôles, il n’y a pas de soleil. Ils ont aussi découvert, incidemment, qu’il était facile de se faire payer par le contribuable des satellites coûtant des milliards de dollars et des séminaires à Palma de Majorque en alarmant le monde avec de faux problèmes créés ad-hoc.

                        Une utile leçon qu’ont médité les climatologues...


                      • ricoxy 29 décembre 2014 09:18

                         
                        ► changement climatique « anthropique » ? ou entropique ?
                         


                        • JC_Lavau JC_Lavau 4 février 2015 13:03

                          De toutes façons le lecteur moyen d’Agoravox ne connaît aucun de ces deux mots. Il fait juste semblant de comprendre.


                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 décembre 2014 09:36

                          Tout change, tout doit changer constamment dans l’Univers, alors pourquoi le climat serait-il réglé et figé pour conforter la condition des bipèdes ? Regardez en dehors de vous mêmes, l’Univers ne vous appartient pas !


                          • pierre 31 décembre 2014 17:56

                            Mohammed, oui tout change évidement et en permanence, mais pas sur des périodes observables à l’échelle d’une simple vie humaine


                          • JC_Lavau JC_Lavau 4 février 2015 13:04

                            Ah ? Tu y étais avant d’être né ?


                          • RICAURET 1er janvier 2015 21:36

                            si vous connaissiez les fondements de la production de froid
                            vous comprendrez ce qui ce passe actuellement au nord ou on nous fait croire a un réchauffement climatique.
                             la banquise au sud ne sait jamais aussi bien porté avec des températures descendant en dessous les -90° Celsius
                            plus on agite l’appât plus vous mordez a l hameçon.

                            pendant ce temps vous ne regardez plus le ciel ou la on vous créez par les chemtrails le réchauffement par une chape d aluminium de baryum etc...le tour est joue

                            par contre il faut revoir notre façon de vivre ,de consommer, de créer du renouvelable .avoir une énergie libre et gratuite et ainsi nous sauverons l’humanité dans sont ensemble une et surtout INDIVISIBLE j’insiste INDIVISIBLE  

                             
                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité