• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pompeo sera-t-il le prochain Trump ?

Pompeo sera-t-il le prochain Trump ?

 

Quatre ans, c’est vite passé : alors que Biden n’a pas encore reçu l’investiture présidentielle, on commence déjà à se bousculer au portillon de la Maison Blanche à l’horizon 2024.

Trump est grillé. Piégé ? Fautif ? Difficile de savoir.

En tous cas, aux yeux de la majorité des Américains, il passe pour être à l’origine du sacrilège du Capitole, et cela d’autant plus qu’il a eu la bêtise d’encourager les acteurs de cette mascarade genre « Conan le barbare » à se manifester et à converger vers le temple de la « Démocratie », cette nouvelle divinité parée des mêmes attributs que les déesses antiques, cette Athéna des temps modernes.

Mais alors que tous les yeux sont rivés sur lui, un de ses émules, héritier et successeur potentiel, est en train de planter les jalons de la course-relais pour être fin prêt dès que le départ sera donné. Et ce candidat à l’héritage, ce n'est ni Donald Jr, ni Ivanka, ni Jared Kushner.

Depuis que Trump a perdu les élections, plutôt que de participer au déni du principal intéressé, Pompeo n’a pas cessé de poser des champs de mines diplomatiques dans les zones de conflit mondiales. C'est en partie pour pousser Biden dans ses retranchements, mais c’est surtout pour se positionner lui-même dans la compétition sans fin ni répit qui aboutit au bureau ovale.

Ces derniers jours, Pompeo a chamboulé les équilibres instables qu’il avait lui-même contribué à établir, il a affiché les positions les plus radicales et revendiqué des succès imaginaires pour faire progresser sa position personnelle en montant sur le cheval de Trump, non plus sur la croupe, en amazone, mais comme cavalier seul, à cru. En fait, il essaie de surpasser Trump et il veut que ça se sache. Comme lui, il est cynique et provocateur, mais il est loin d’être stupide, ce qui rend cet ancien chef de la CIA plus dangereux pour la présidence Biden qu'un Trump en disgrâce ne le sera jamais. Déjà, plutôt que de s’embourber dans des polémiques sur l’opportunité d’une destitution de son ex mentor, il vient de démontrer son sens politique en consacrant son énergie à définir son futur programme pendant le court délai qu’il lui reste pour accéder aux tribunes médiatiques.

A Washington mardi dernier, par exemple, il a déclaré sans preuves que « Al-Qaida avait une nouvelle base : la République islamique d'Iran ».

Lui qui n’est pas privé de tweets a inondé le réseau de messages du genre : « ils [l'Iran et al-Qaida] sont des partenaires du terrorisme, des partenaires de la haine… Cet axe constitue une grave menace pour la sécurité des nations et pour la patrie américaine ».

Autrement dit, il reprend à son compte le vieux principe de Bush, un axe du mal remis à jour, en déclarant : « Nous sous-estimons ce lien Iran-al-Qaida à nos risques et périls. Nous devons y faire face et nous devons le vaincre ». 

Les électeurs sionistes chrétiens de Mike Pence et les chrétiens évangéliques dont il est fier d’être membre comme l’était Bolton, tous ces « fous de dieu » recherchent désormais un porte-drapeau républicain moins toxique que le précédent. 

Et il ne fait pas dans le détail. Pendant que le rideau tombe, il a réussi à transformer les Houthis affamés du Yémen en « terroristes soutenus par Téhéran » en se contrefichant des conséquences de ses propos, et il a remis Cuba sur la liste noire américaine des indésirables la semaine dernière, ce que les dirigeants cubains considèrent comme de « l'opportunisme politique » pour faire obstacle à l'amélioration des relations sous l’administration Biden. 

La Chine, le nouvel « empire du mal », figure également en bonne place parmi les démons : elle est menacée de sanctions pour avoir lancé le « virus de Wuhan ». Pompéo a de nouveau provoqué sans raisons Pékin la semaine dernière en renforçant les contacts avec Taiwan, faisant voler en éclats en quelques heures l’équilibre diplomatique délicat établi laborieusement au fil des années.

Cette blitzkrieg diplomatique de dernière minute ne lie pas fatalement les mains de Biden mais, associée aux erreurs politiques du passé, elle rend l'élaboration de politiques apaisées plus difficile. 

Le dernier grand effort de Pompeo pour persuader l'Arabie saoudite de se joindre aux États du Golfe et conclure des « accords de paix » avec Israël a échoué. Il va quitter ses fonctions en laissant le Moyen-Orient dans un plus grand désarroi que lors de son arrivée, en Palestine, en Syrie, au Liban, en Irak, en Libye ou même au Sahara occidental (qui ne se situe pas au Moyen-Orient mais pâtit du ralliement récent du Maroc à la bannière USA-Israël). Pourtant, toute honte bue, Pompeo présente cette série de catastrophes et d’échecs comme autant de succès. 

S'il réussit, Pompeo sera le prochain Trump, en pire. Une perspective pas vraiment réjouissante.


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • julius 1ER 18 janvier 08:49

    S’il réussit, Pompeo sera le prochain Trump, en pire. Une perspective pas vraiment réjouissante.

    @l’auteur,

    Sommes -nous résolument condamnés à assister à ce spectacle de ces super-menteurs permanents qui n’ont que peu à voir avec la Démocratie et finalement rien à foutre du bien-commun ?????

    est-ce la politique qui veut çà ou simplement un accident de l’Histoire, ???


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 janvier 09:17

      @julius 1ER

      C’est sans doute le rôle que les véritables puissants (« corporates », financiers, business) entendent faire jouer aux acteurs de la scène politique. les médias sont là pour diffuser le spectacle et, pendant que les moutons ont les yeux rivés sur leurs écrans plats, les loups s’empiffrent.


    • troletbuse troletbuse 18 janvier 09:23

      @Séraphin Lampion
      les médias sont là pour diffuser le spectacle

      Mais ils y participent également et finalement en sont les principaux acteurs. Voir l’élection du Poudré.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 janvier 10:30

      @troletbuse

      Producteurs, metteurs en scène, réalisateurs et accessoiristes si vous voulez, c’est déjà pas mal, mais ni scénaristes ni acteurs.


    • troletbuse troletbuse 18 janvier 10:35

      @Séraphin Lampion
      Pas tout à fait d’accord. Pas scénaristes OK mais acteurs OUI et même acteurs très zélés.


    • sylvain sylvain 18 janvier 14:47

      @julius 1ER
      si c’est un accident de l’histoire il se répète tout de même beaucoup . En même temps, qu’est ce qu’une personne saine d’esprit irait faire dans ce nid de vipères ??

      Le pouvoir n’est pas un cadeau si vous n’êtes pas mégalo . Regardez macron, il est tout le temps sur le pieds de guerre, jamais tranquille . Les trois quarts du pays lui cracheraient dessus si ils le croisaient ( sans gardes du corps), aucun de ses amis n’est un ami, à chaque instant il peut créer une catastrophe pas possible...

       Bon il est bien payé , il a un chauffeur, il est rentré dans l’histoire ( on se demande quelle gueule il aura dans l’histoire tout de même, mais il y est)... mais aucune personne saine d’esprit n’échangerait ça contre la liberté et la tranquilité d’esprit . Entre un bon pot au feu et un homard au fouquet’s, il n’y a pas assez de différence pour justifier cette enfer quotidien .

      Et en plus on sait déjà qu’il veut remettre ça . Moi je me serais barré depuis la première semaine, le temps de toucher le salaire a vie.


    • amiaplacidus amiaplacidus 18 janvier 16:53

      @sylvain

      Oh combien vous avez raison.

      J’ai une vie infiniment plus agréable, même si je n’ai pas de chauffeur privé, pas de limousine de luxe, ..., finalement, pas de conneries totalement inutiles pour être heureux.

      Comme je me pense plus ou moins équilibré, je n’ai pas besoin de tous ces accessoires pour me sentir exister.


    • sylvain sylvain 18 janvier 17:23

      @amiaplacidus
      eh, l’humain a des besoins désespérémment réduit en réalité, il fallait bien en créer d’autres . Si vous êtes un peu équilibré, vous n’en avez quasiment aucun qui ne peut être satisfait simplement .
      Il faut donc créer, pour nous faire participer à tout ce bordel, des désiquilibrés qui auront des désirs jamais assouvis et des misérables qui n’auront même plus la possibilité d’assouvir ces simples besoins, alimentant au besoin le groupe des déséquilibrés .


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 janvier 09:34

      Pompeo continuera à mordre jusqu’au bout, mais il vient de se faire moucher par la porte-parole du ministre des Affaires étrangères russe : lien


      • sylvain sylvain 18 janvier 14:51

        @Séraphin Lampion
        cette série est vraiment sans intérêt, je trouve l’acteur principal vraiment nul . La saison 2 vient de commencer semble t il, « Alexei le retour », c’est pas bien original comme début, et il n’y a même pas d’effets spéciaux !


      • sylvain sylvain 18 janvier 14:57

        @Séraphin Lampion
        la saison 3 de pandemic va par contre porter toutes ses promesses à mon avis . C’est du lourd, nouveaux virus, l’arrivée des vaccins, les passeports sanitaires qui commencent doucement à se mettre en place, ces hordes d’ orques conspirationnistes et bruyantes qui répandent leurs grognements et leur salives partout ( les orques avec des masques, génial !) et les gentils elfes tout propres qui vont les remettre à leur place et avoir pleins de médailles ...


      • phan 18 janvier 09:36

        Mike Pompeo : « J’étais le directeur de la CIA. Nous avons menti, nous avons triché, nous avons volé. Nous avons eu des stages entiers. Cela vous rappelle la gloire de l’expérience américaine. »

        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 janvier 10:05

          @phan

          Trump a ordonné au Commandement central américain (US Centcom) d’inclure Israël dans un changement stratégique.
          L’annonce dit : "Israël est un partenaire stratégique de premier plan pour les États-Unis, et cela ouvrira des opportunités supplémentaires de coopération avec nos partenaires du Commandement central américain tout en maintenant une coopération étroite entre Israël et nos alliés européens"


        • Jelena Jelena 18 janvier 09:48

          >> il passe pour être à l’origine du sacrilège du Capitole, et cela d’autant plus qu’il a eu la bêtise d’encourager les acteurs de cette mascarade

          Les gauchistes qui ont détruit d’innombrables commerces en prétextant qu’un noir s’était fait tué par un flic, ont été soutenus par quasi l’intégralité des médias du camp du bien... Mais c’est quelque chose que semblent avoir oublié ces gauchistes.


          • chantecler chantecler 18 janvier 09:58

            @Jelena
            Des gauchistes aux USA ?
            Z’ êtes sûr ?


          • Jelena Jelena 18 janvier 10:07

            @chantecler : Si pour vous, il n’y a pas de gauchistes aux USA, votre place n’est pas derrière le clavier mais en Ehpad.


          • Jelena Jelena 18 janvier 12:27

            @Seul le contenu compte : J’ai cru comprendre que j’alimente tes fantasmes, car dés que je poste un commentaire, tu apparais dans les minutes suivantes... Mais sache quand même, que les plus de 75 ans, ce n’est pas mon truc.


          • Zolko Zolko 18 janvier 14:11

            @Jelena  : Seul le contenu compte est un troll crétin qui n’a rien à dire, ça ne sert à rien de lui répondre.


          • Jelena Jelena 18 janvier 15:38

            @Zolko : C’est tout simplement venir sur Avox qui est une perte de temps... Mais vu que je suis au chômage partiel depuis plus de 10 semaines, le temps libre, ce n’est pas ça qui me manque.


          • berry 18 janvier 09:57

            Il est trop tôt pour parler des élections de 2024, alors que Biden n’est même pas intronisé.

            Trump et l’armée américaine me semblent taquins, il est possible qu’ils attendent le dernier jour pour abattre leurs cartes. Il se pourrait que la cérémonie d’investiture du tricheur démocrate se transforme en une arrestation à grand spectacle des corrompus et des traitres qui ont fait main basse sur la démocratie américaine.

            Le piège semble fin prêt, le happening trumpiste du 6 janvier a été bien gonflé médiatiquement et a servi à justifier l’arrivée de 25 000 soldats sur place. En un claquement de doigt, le camp retranché du Capitole pourrait se transformer en une prison à ciel ouvert pour toute la mafia politique du pays. C’est peut-être pour ça que Nancy Pelosi est si nerveuse et voulait destituer Trump immédiatement.

            https://qactus.fr/2021/01/15/q-scoop-la-fema-et-larmee-americaine-sauveront-les-usa-a-sa-derniere-heure%e2%80%af/

            Ne manquez pas la cérémonie d’investiture du 20 janvier et préparez le pop-corn.


            • Bendidon Bendidon 18 janvier 10:00

              Pompeo comme pompéi sera détruit sous le feu d’un volcan

              J’ai lu ça ce matin dans les entrailles d’un chat noir crevé

              Oui moi j’fais pas d’astrologie mais je lis ’dans les entrailles, dans le marc de café et dans le pinard)

               smiley


              • chantecler chantecler 18 janvier 10:02

                Attaquer l’Iran , ça fait plaisir à Israël .

                Et faire plaisir à Israël c’est marquer des points pour la course à la présidence .

                S’il a du pognon en plus il a toutes ses chances .


                • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 janvier 10:22

                  @chantecler

                  le pognon, ça se trouve
                  après, il faut avoir des bons pilotes !

                  « Les 4X4 roulent à vive allure. Ils transportent près de 250 personnes dont bon nombre ne se doutent sans doute pas de la présence de Kadhafi parmi eux. Mais la longue file de bolides n’échappe pas aux « yeux du ciel ». Après qu’un drone américain a repéré les véhicules et tiré un premier missile, un avion de chasse français de l’OTAN tire deux missiles vers la colonne motorisée. Une vingtaine de véhicules sont instantanément réduits en poussière. » lien


                • Pompéo, rien que le nom résonne comme Néron regardant brûler Rome...


                  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 janvier 10:27

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Vous confondez sans doute avec Titus dont le règne a été marqué par l’éruption du Vésuve et la destruction de Pompéi (et Herculanum), mais aussi par un grave incendie de Rome en 80, comparable en ampleur à celui intervenu sous Néron en 64, et par une épidémie de « peste » (pas de masques, pas de vaccins…).


                  • @Séraphin Lampion Oui, je confonds ou plutôt j’en fais un résumé. En quatre ans, beaucoup de choses peuvent arriver. Le temps s’est accéléré....


                  • popov 18 janvier 12:22

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Pompéo, rien que le nom résonne comme Néron regardant brûler Rome...

                    Il résonne plutôt comme celui du général Pompée (Cnaeus Pompeius, dit Magnus).

                  • Rantanplan Rantanplan 18 janvier 12:50

                    @popov

                    Pompée-haut, ça serait plutôt Pompeius Altus


                  • ticotico ticotico 18 janvier 10:43

                    Pompeo président ?

                    Un mec qui pourrait servir de base à la version 21e siècle de « Docteur Folamour » ?

                    Dans le monde qui vient, les USA ne pourront plus être seuls contre le monde entier. Entre la baisse de la manne pétrolière (de schiste) temporaire, leur constante régression en % du PIB mondial et le passage à tabac du « modèle américain » par Trump, ça fait beaucoup.

                    Après, qu’il y ait une foule d’américains qui veulent maintenir leur niveau de vie aberrant en niant les tendances lourdes de l’histoire, c’est très probable. 

                    A l’image d’un glacier de montagne qui ne sait se déplacer que dans un seul sens, les mouvements profonds amorcés au cours de ces 50 dernières années ne peuvent s’inverser. D’ailleurs « make America great again », ça veut bien dire que cette « grandeur » appartient au passé...


                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 janvier 10:52

                      @ticotico

                      tout à fait d’accord sur le fond
                      mais les empires ne meurent pas comme ça
                      la bête a des soubresauts
                      dans l’histoire, nombreux ont été les candidats à l’héritage de Rome : empereurs germaniques, papes, et actuellement on connait un candidat à l’occupation du « divan », le trône déchu de l’empire ottoman
                      le fond de commerce de ces personnages est la griserie du pouvoir et l’enrichissement personnel, et il peut exister des abimes entre leurs discours, leurs rêves et la réalité, parfois ils n’y croient même pas eux-mêmes, mais leur position leur permet de soigner leurs amis et de jouir de privilèges excitants


                    • sylvain sylvain 18 janvier 15:33

                      @ticotico
                      Après, qu’il y ait une foule d’américains qui veulent maintenir leur niveau de vie aberrant en niant les tendances lourdes de l’histoire, c’est très probable. 

                      Et trump leur a fait croire qu’il serait leur champion . Les autres, les biden et hillary, n’y voient aucun problème tant que leurs privilèges à eux sont maintenus, ou même étendus . Il faut dire qu’ils le méritent, ce sont les champions de la liberté !


                    • sylvain sylvain 18 janvier 15:35

                      @sylvain
                      Ces deux choix sont aussi dramatiques l’un que l’autre pour la grande majorité des américains


                    • Clouz0- Clouz0- 18 janvier 13:07

                      Il y aura une guerre interne au sein du GOP sur la direction à prendre... after Trump.

                      Intéressez-vous à Ben Sasse, Sénateur du Nebraska qui a déjà entamé la lutte contre les ravages que « l’esprit QAnon » et le complotisme d’une façon générale ont produit dans le camp républicain.


                      • amiaplacidus amiaplacidus 18 janvier 17:01

                        @Clouz0-

                        Qanon, un sous-marin démocrate pour détruire les républicains ?

                        Après tout, un complot en vaut bien un autre. smiley


                      • Clouz0- Clouz0- 18 janvier 17:25

                        @amiaplacidus

                        Aucun sous-marin démocrate là-dedans. smiley

                        Je parle d’une lutte interne au camp républicain.
                        Une partie des élus républicains (dont Ben Sasse, mais pas que lui), qui étaient jusque là inaudibles sous l’ère Trump, souhaitent maintenant essayer de se débarrasser de tout ce courant complotiste qui les ronge de l’intérieur.


                      • In Bruges In Bruges 18 janvier 17:44

                        @Clouz0-
                        Et avec tout ça, Jean-Pierre Bacri est mort, sans faire de bruit, dans le grand building des veilleuses bleues.
                        Lui et ce que cela voulait dire : l’esprit râleur français( tendance pied noir) mais fin et intelligent, la désespérance discrète, sa promptitude à dénoncer il y a déjà 20 ans ce qui est devenu la connerie actuelle : l’obligation d’être gai, de tout gober comme un oeuf poché, les rezosocio, toussa toussa.
                        C’était un gastronome érudit.
                        Je l’espère dans une cuisine et ses dépendances.


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 janvier 17:56

                        @In Bruges .

                        Agnès doit être au fond...


                      • Clouz0- Clouz0- 18 janvier 18:04

                        @In Bruges @Aita Pea Pea

                        Merde.
                        Il était parvenu à hisser la mauvaise foi au rang d’une philosophie.


                      • pierrot pierrot 18 janvier 14:13

                        Un Trump cela suffit pas ; 2 Trump bonjour les dégâts !


                        • Ecureuil66 18 janvier 17:13

                          je pense qu’effectivement Trump est peut-être grillé , et que Pompeo qui fait partie intégrante du système pose ses jalons, mais ce type me paraît être le fou de guerre parfait et je ne comprends pas comment lui et Trump ont pu s’entendre ....je ne crois pas qu’il réussira car n’est pas Trump qui veut....

                          Je viens de lire que le FBI passe les militaires au crible avant l’investiture mais qui passe le FBI au crible ? ça me rappelle la révolution iranienne contre le shah : la plus forte armée du moyen orient a implosé en quelques jours


                          • ticotico ticotico 18 janvier 17:32

                            @Ecureuil66

                            mais ce type me paraît être le fou de guerre parfait et je ne comprends pas comment lui et Trump ont pu s’entendre

                            Pas compliqué, Trump faisait croire qu’il voulait la paix et Pompeo s’activait pour exacerber les conflits un peu partout...
                            Le principe du « Good cop, bad cop », on peut aussi dire « One for the money, two for the show... »
                            Un qui fait le spectacle et l’autre qui gère les intérêts du gang...


                          • Pere Plexe Pere Plexe 18 janvier 18:47
                            Pompeo sera-t-il le prochain Trump ?

                            Non

                            Je ne suis pas extra lucide mais je pense bien peu probable cette élection.

                            Soit l’impeachment va au bout et le parti Républicain se scinde suite à la « trahison » des sénateurs de ce parti qui auront voté contre Trump.

                            Et alors les démocrates jouent sur du velours quel que soit leur bilan.

                            Soit l’impeachement n’aboutit pas et là Trump sera candidat.

                            En fait du fait de la démographie des divers états/communauté US il n’est pas impossible que le Donald soit le dernier président Républicain. Du moins du parti tel que nous le connaissons.


                             


                            • Ecureuil66 18 janvier 18:50

                              merci ! oui possible je n’y avais pas pensé ! le milieu politique est vraiment très......particulier !


                              • OMAR 19 janvier 09:20

                                Omar9

                                .

                                Bonjour @Seraphin Lampion :« Pompeo n’a pas cessé de poser des champs de mines diplomatiques dans les zones de conflit mondiales. ».

                                .

                                Trump a ouvert béantes les portes du mépris, du mensonge, du piétinement du droit et du fascisme..

                                .

                                L’hymen du Capitole est désormais perforé à tout jamais.

                                .

                                Alors Pompeo, Kushner, Kirstjen Nielsen, Mick Mulvaney

                                ou n’importe uel nazillon à la Maison Blanche, dans 4 ans, ne sera que du déjà vu, du déjà entendu...

                                .C’est le début de la décadence de la grandeur de l’empire américain.


                                • cedricx cedricx 20 janvier 07:29

                                  Pourquoi Pompeo ? l’Amérique n’aurait donc que des abrutis, ahuris, ignares ( à l’image de Trump)intéressés par le poste de président ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité