• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Port d’armes et autodéfense : les grands tabous de la campagne (...)

Port d’armes et autodéfense : les grands tabous de la campagne présidentielle

Nous y sommes presque : dans deux jours aura lieu le premier tour de l'élection présidentielle. Après des mois d'une campagne soporifique et entièrement focalisée sur les questions économiques - crise, euro, banques, pouvoir d'achat, - ou sur des fadaises médiatiques (hallal, permis de conduire et autres diversions), les français vont pouvoir choisir leur président pour les 5 prochaines années. Malheureusement, cette élection et la campagne qui l'a précédée sont sans objet : elles font mine d'ignorer que la France, avant d'être en crise sociale, économique et politique, est avant tout à feu et à sang. Comme Jospin et Chirac avant eux, Sarkozy et Hollande persistent à nier la réalité de ce que subissent les français : un niveau de violence et d'insécurité sans précédent dans l'histoire de notre pays, qui mine la confiance dans les institutions, sabote tout effort de redressement économique, et plonge le pays dans un état de fièvre sécuritaire et policière permanent. 

Qui ignore l'Histoire

se condamne à la répéter.

 Edmund Burke (1729-1797)

Toulouse et Montauban, 22 Mars 2012 : des hommes et des enfants sont abattus au nom de l'Islam par un fanatique solitaire et surarmé. De tous côté le même réflexe, la même injonction. Pas de récupération. Pas de stigmatisation. Pas de remise en cause. Et surtout, pas d'amalgames. Pourtant, et pour qui accepte d'ouvrir les yeux, le bilan depuis 30 ans est accablant, tant pour la gauche que pour la droite ; il n'est donc pas étonnant que nos dirigeants regardent ailleurs.

1 - Les crimes et délits exprimés par habitant sont en hausse constante depuis 30 ans. Malgré les consignes envoyées aux policiers de ne plus prendre certains types de plaintes trop nombreuses, un stratagème qui visait à accréditer l'idée d'une stagnation voire d'un déclin de la délinquance, les résultats des études de victimisation sont clairs. Les français sont quotidiennement agressés, harcelés, tabassés, violés, volés, attaqués. Leurs voitures sont brûlées, caillassées ; leurs logements cambriolés, envahis, pillés.

2 - Malgré tout cela, alors même que des pouvoirs publics impuissants ne peuvent plus qu'arrêter une fraction minuscule de ces criminels, qui sont de toutes façon aussitôt libérés par des juges dont la mission n'est plus la justice mais l'abus du droit, les français se voient empêchés par l'une des législations les plus dures d'Europe d'acquérir des armes et de s'en servir pour se défendre. Alors que jamais les français n'avaient été à ce point privés d'armes, jamais non plus les délinquants n'en avaient eu autant : derrière les AK-47 importées des Balkans et lance-roquettes s'accumulant dans les caves, il n'est pas aujourd'hui un petit dealer qui ne possède son .38 ou son 9mm. L'asymétrie de moyens entre les honnêtes gens - soucieux de se défendre - et les criminels, qui ne sont rien de moins que des prédateurs systémiques, atteint désormais des proportions inacceptables.

3 - Loin de contribuer à l'apaisement, cette mainmise d'un état défaillant sur notre sécurité collective aggrave le sentiment d'injustice, conforte les criminels dans leur mépris des lois et des gens, suscite le rejet de l'ordre social et juridique, sape un peu plus l'équilibre des finances publiques, et accélère la désintégration d'un lien social déjà corrodé par les inégalités économiques et le multiculturalisme.

Nous assistons, en direct mais impuissants, à la désintégration de notre ordre social et politique, et à la fin d'une paix civile qui durait en France depuis la seconde guerre mondiale. Et pourtant, face à cette situation d'une gravité inouïe, que proposent les candidats à la magistrature suprême ? Quelles solutions avancent-ils à ce qu'ils n'osent plus guère, peut-être par pudeur, qualifier de "sentiment d'insécurité", mais qu'ils n'osent pas pour autant encore appeler de son vrai nom : un état de danger permanent ?

A droite, le mot d'ordre est clair : police et répression. De Nicolas Sarkozy à Marine de Le Pen en passant pas Dupont-Aignant, on ne connait qu'un remède, qu'une approche : toujours plus d'Etat même si l'Etat fait défaut. Augmentation du budget et des effectifs de la police, lois d'exception pour lutter contre les trafics, durcissement de l'arsenal législatif, toutes ces mesures sont coûteuses alors que notre dette publique explose et que notre capacité à emprunter sera tôt ou tard annihilée par la crise mondiale du crédit. Plus grave, ces mesures sont surtout liberticides, puisqu'elles ne peuvent que s'accompagner d'un accroissement constant de l'appareil policier, d'une criminalisation de toujours plus de comportements, et d'une soumission croissante de tous les citoyens, délinquants comme honnêtes gens, à un Etat qui n'a pas fini de se rêver tout-puissant. En votant à droite pour avoir la paix, les français auront, au mieux, l'Etat policier.

A gauche, du NPA à François Hollande en passant par Mélenchon, toujours les mêmes vieilles lunes : éduquer plutôt que réprimer, accroître les "moyens" (le "y'a ka y'a ka"), et compter sur la proverbiale et naturelle bonté de l'homme que seule la société parviendrait à corrompre. Là encore ces solutions, pour touchantes que puissent être leurs fondements philosophiques, sont budgétairement hors de portée de notre pays en état de quasi-faillite ; plus grave, elle ne feront rien pour protéger ceux qui souffrent AUJOURD'HUI des agissements des criminels qui prospèrent sur l'effondrement de l'Etat et qu'aucune politique de la Ville, qu'aucun chèque en blanc, ne fera renoncer à leur mode de vie. En votant à gauche, les français auront, au mieux, l'Etat racaille.

Dans mon livre, je propose une troisième voie : celle de la responsabilisation. Mon postulat est simple et difficilement contestable : les français de toutes religions, de toutes races et de tous niveaux socio-économique qui n'aspirent qu'à vivre en sécurité et à travailler honnêtement sont la majorité. Les criminels qui font profession de voler, de violer, de tuer, ne sont qu'une minorité. Mais ils sont une minorité ARMEE, comme nous l'ont rappelé les tueries de Toulouse et de Montauban. Derrière les massacres médiatiques, en effet, se dissimulent des millions d'agressions, d'actes de violence, de coups de couteau et de bouteille, de lynchages à coups de pieds, de home-jackings odieux où des français sont dépouillés, tabassés, humiliés, réduits à se précipiter sur leur téléphone pour joindre une police débordée avant que des malfrats ne les ligotent et les torturent, eux et leurs familles. Je dis donc : que l'on donne simplement à ces français les moyens de se défendre !

Les restrictions à la possession, au port et à l'usage des armes en situation de légitime défense prospèrent sur un triple mensonge, que je dénonce dans mon livre. Mais elles s'appuient surtout sur une tendance juridique récente qui prend sa source dans les années 30 et le gouvernement de Pierre Laval : désarmer les français pour mieux les contrôler. Qui aujourd'hui sait que jusqu'en 1930, un français pouvait porter une arme à moins d'en avoir été empêché par jugement ? Qui aujourd'hui se souvient qu'avant-guerre, crimes et délits par habitant étaient trois fois moins nombreux qu'aujourd'hui ? Personne, ou presque.

Mais nombreux sont ceux qui se souviennent au moins de ceci. Il fut un temps où notre pays fut envahi, son armée balayée, ses institutions dissoutes ; un temps où nos compatriotes furent poussés à l'exode, nos femmes et nos enfants jetés sur les routes, déracinés, traumatisés ; un temps où les patriotes de droite comme de gauche et où les français de confession juive furent pourchassés, déportés, exécutés. Ce temps là n'a que 70 ans, et il vit se lever des français de toutes conditions et opinions politiques, de toutes religions, de tous âges et des deux sexes, pour prendre les armes et opposer à l'envahisseur une résistance inflexible.

La Résistance ne fut possible que par les armes, et c'est précisément la raison pour laquelle le régime de Vichy rendit ces dernières illégales, punissant leur possession de mort. Les guerres révolutionnaires, où la France tint tête à toute l'Europe, elles aussi, ne furent possibles que par les armes et la levée en masse : la Révolution consacra d'ailleurs le droit des citoyens à posséder, porter et utiliser les armes en accord avec les règles du Droit. Tout au long de notre histoire, les armes ont été le moyen de notre Liberté ; leur interdiction, toujours, prépara la servitude, l'oppression et la tyrannie.

Nous vivons aujourd'hui une triple injustice : les victimes sont bafouées, les innocents sont ignorés, tandis que les criminels abusent de nos procédures pénales, profitent de la lâcheté de nos dirigeants et de nos institutions, s'enrichissent et prospèrent sur le travail des français qui jamais n'avaient autant payé d'impôts, qui jamais n'avaient eu à faire tant de sacrifices.

Cette injustice doit cesser, et elle cessera à condition que l'on arrête de traiter les français en dadais infantiles. Il faut donc :

- assouplir les conditions d'achat et de détention des armes à feu ;

- accorder un permis de port d'arme à toute personne en faisant la demande, au besoin sur examen de son casier judiciaire et de son passé psychiatrique, voire à condition du passage d'un examen d'aptitude ;

- assouplir les lois sur la légitime défense, et permettre aux innocents de se défendre légitimement sans craindre d'être incarcéré ;

- sanctuariser le domicile et le véhicule, pour que personne ne soit contraint de se laisser dépouiller, menacer, attaquer, chez lui ou sur la route ;

- autoriser la constitution d'associations à objet sécuritaire, permettant ainsi aux français de s'unir pour faire face aux malfrats qui les menacent, eux et leurs familles ;

Le 22 avril, je voterai pour le candidat qui fera siennes ces propositions.

Dans l'état actuel des choses, j'irai donc à la pêche le 22 avril.

Paul Lycurgues.


Moyenne des avis sur cet article :  2.49/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • chapoutier 20 avril 2012 11:22

    les français sont la population la plus armé d’europe.

    qui à rendu les armes de la résistance ?

    l’auteur le sait parfaitement !

    alors quel est le véritable sujet de son article ? le droit de flinguer à tout va :

    assouplir les lois sur la légitime défense, et permettre aux innocents de se défendre légitimement sans craindre d’être incarcéré


    • chuppa 20 avril 2012 19:40

      « les armes de la résistance », on voit que vous n’avez jamais tenu une « sten » en main. Les armes de la résistance ont fait leur temps et sont totalement inutilisables face aux armes actuelles des forces de l’ordre et surtout de l’armée. Mais vous avez peut être les plans de planques des résistants du vercors..... rouillées depuis 50 ans. Stop à la déconnade.


    • chapoutier 20 avril 2012 22:59

      c’est drôle ce que vous dites, puisque l’arsenal de merah était composé d’armes de la 2ème guerre : sten et 45.

      faites un tour en dordogne et vous verrez ! mais pas que là, ailleurs aussi.


    • minidou 20 avril 2012 11:32

      Comme on le voit aux USA, pour une victime d’agression qui s’en sort grace à ses armes, combien d’innocents tués, par erreur, par accident, par le fait que les armes finiront toujours dans les mains de ceux qui en ont utilité, les malfrats. Depuis Hobbes on sait qu’une société civilisée repose sur le monopole de la violence détenu par l’Etat.


      • Talion Talion 20 avril 2012 11:48

        La raison pour laquelle le second amendement américain autorise les citoyens de ce pays à détenir des armes est moins pour leur permettre d’assurer leur autodéfense que pour les doter des moyen de renverser leur gouvernement si ce dernier devait un jour devenir tyrannique.

        Les dictateurs n’aiment pas les peuples armés car par définition ils sont très dur à asservir...


        • PLycurgue PLycurgue 20 avril 2012 16:41

          Une excellente remarque, que feraient bien de méditer ceux qui s’insurgent contre le fait que des hommes libres puissent être armés, mais qui déplorent dans le même temps, partout sauf chez eux, le désarmement des minorités opprimées, écrasées ou génocidées. 


          « Dieu se rit de ceux qui maudissent les conséquences des causes qu’ils chérissent » (Bossuet)

        • focalix focalix 20 avril 2012 13:03

          Bonne idée pour une société fraternelle.

          - Un flingue pour tous, et que le meilleur gagne (logique libérale).
          - Chacun se bricole sa petite justice faite maison.

          Ainsi, plus besoin de policiers, de gendarmes, ni de juges.
          Notez que le pouvoir actuel a déjà sérieusement réduit leurs effectifs. Cela va dans le bon sens.

          Rien que du bonheur !


          • Scual 20 avril 2012 13:05

            Et bien moi je suis contre une fascisation de la France. Je suis contre la hausse de la criminalité, de l’insécurité et des meurtres et donc j’affirme que cet article est d’une débilité sans nom puisque tout les pays de la planète suivant ses recommandations ont droit à une situation catastrophique comparée à la notre.

            Cet article fasciste est la preuve que nous devons agir de toute urgence... contre les fascistes.

            Je suis prêt à prendre le maquis contre les gens qui voudront imposer une telle société. La guerre si vous faites ça, vous l’aurez. Je préviens, on vous laisse toujours parler mais on ne vous préviens jamais directement, alors vous pensez surement que vous imposeriez votre chape de plomb sans Résistance... Et bien non c’est pas des conneries, vous aurez en face de vous des gens prêt à se battre jusqu’à la mort pour la liberté, l’égalité et la fraternité. Alors ne croyez pas que vous aurez le champs libre une fois que vous aurez eu vos armes, car nous en aurons aussi. Les choses ne s’arrangeront pas pour vous, vous aurez la guerre civlie car nous vous combattrons. Et ça ne serait pas les blancs chrétiens contre les bronzés muslumans comme vous le croyez surement dans votre idéologie hallucinée, ça serait les Résistants contre les fachos... et cette fois ci y aura pas les Nazis pour vous faire gagner.

            Voila pourquoi nous préférons de très loin ne pas avoir d’arme plutôt que de vous permettre d’en avoir, messieurs les fachos... l’Histoire a montré ce que vous en faites : vous tuez vos compatriotes et trahissez votre pays.


            • leguminator 20 avril 2012 13:38

              Marrant comme réaction : tu parles de prendre les armes contres les fascistes, mais tu n’en as pas...
              Pour que ce soit possible il faudrait auparavant que tu rejoignes la position de l’auteur, ce qui ferait de toi un fasciste si je suis bien ton raisonnement... Pas facile à tenir comme position  smiley

              Personnellement je me suis déjà fait braquer par une personne armée.
              En effet sur le moment il n’y a pas grand chose à faire, l’agresseur étant sûr de sa position de force car le mouton moyen n’est pas armé. De mon avis, rien que le fait d’assouplir la législation sur les armes (détention & port) aurait déjà fait réfléchir cet agresseur à la possibilité de tomber sur un mouton armé et l’aurait sans doute dissuadé de passer à l’acte aussi facilement. Mais bon, ce n’est que mon point de vue...

              Maintenant étant donné les grands changements qui s’annoncent, cela m’étonnerait que les politiques abondent dans ce sens car armer le peuple avant d’essayer de le dépouiller serait pure folie.


            • vroum 20 avril 2012 13:40

               a scual

              si je vous est bien compris vous voudriez prendre le maquis et donc plongez le pays dans une guerre civile et crée des rancœurs pour des dizaines d’années et ceux uniquement pour empechez des gens d’acquerir et de portez légalement des armes.
              vous proposez donc de répondre a un violence legitime est trés limitez par une violence incontrolez et de grande ampleur ,vous trouvez pas cela un peu stupide ?


            • jymb 20 avril 2012 13:41

              Nous sommes justement dans l’impossibilité de « prendre le maquis » car effectivement complètement désarmés ...


            • Scual 20 avril 2012 14:37

              Ouah alors le niveau c’est de ne même pas réussir à lire un post jusqu’à la dernière phrase... ça me rassure, vous êtes pas prêt de réussir à gagner un débat si vos absurdités viennent un jour sur la table...


            • Scual 20 avril 2012 14:39

              En ce qui concerne l’histoire de guerre civile et de violence incontrôlée... c’est bel et bien de ça que je vous accuse.

              C’est toujours l’agresseur le responsable de la résistance qu’il provoque.


            • pingveno 20 avril 2012 14:39

              Personnellement je me suis déjà fait braquer par une personne armée.
              En effet sur le moment il n’y a pas grand chose à faire, l’agresseur étant sûr de sa position de force car le mouton moyen n’est pas armé.


              Sans compter que l’arme était peut-être fausse, le mouton moyen ne la distinguant pas d’une vraie. On trouve de très bonnes imitations dans le commerce de façon parfaitement légale.
              Pendant ce temps, les malfrats apprennent à distinguer le bruit d’une balle à blanc d’une vraie, des fois que les moutons moyens essaient de les duper à distance.

              Je suis globalement d’accord avec les idées de l’auteur mais avec une petite nuance : en contrepartie d’une législation plus souple, il faudrait obliger les armuriers à s’assurer que la personne sait se servir d’une arme, ou dans le cas contraire de la former. Aujourd’hui si tu achètes légalement un pistolet à poudre noire (8e catégorie donc vente libre) tu prends le risque qu’elle te pète à la figure, les (répliques d’)armes anciennes n’ayant pas tous les mécanismes de sécurité des armes modernes... qui elles, sont quasi impossibles à se procurer, la seule manière légale (tir sportif) étant soumise à tant de démarches qu’on a vite fait de se décourager.


            • foufouille foufouille 20 avril 2012 14:42

              "Aujourd’hui si tu achètes légalement un pistolet à poudre noire (8e catégorie donc vente libre) tu prends le risque qu’elle te pète à la figure,"
              quel modele, acier ou laiton ?


            • pingveno 20 avril 2012 15:06

              quel modele, acier ou laiton ?

              La poudre noire, ça pète à la moindre humidité. Imagines-toi quand tu as les mains moites parce que tu es stressé d’avoir un individu bien mieux armé en face de toi...
              (surtout si c’est la première fois que tu le fais, car évidemment tu n’as pas de terrain sécurisé pour tester l’arme près de chez toi et que l’armurier ne t’a rien dit de comment l’utiliser...)
              Donc peu importe l’arme, la munition est dangereuse en soi (hélas plus pour son propriétaire que pour son destinataire ). Mais par ailleurs sur une réplique d’arme ancienne tu n’as pas le petit bouton sécurité pour bloquer la détente le temps de charger. En disant ça je pensais surtout aux pistolets, qui se chargent par le canon...
              N’empêche qu’elles sont en vente libre contrairement aux armes mieux sécurisées.


            • vroum 20 avril 2012 15:20

              scual

              c’est vous qui voulez prendre le maquis
              c’est vous qui menacez de tuez vos compatriotes en les entrainant dans une guerre civile
              c’est vous qui fantasmez sur une prétendu dictateur ou chappe de plomb qui serez provoquez par les mesures que preconise l’auteur de l’article

              pour finir il ya un pays en europe qui applique presque intégralement les mesures proposez par l’auteur, ce pays c’est la suisse
              -les soldats suisse sont des miliciens,il regagne leur vie civil avec leur armes de service soit environ 75000 personnes
              -la plupart des bijouteries,bureau de change,banque ont un garde privé armée en faction à la porte de l’etablissement
              -des centaines de personnes ont un permis de port d’armes a titre privé
              -l’achat d’armes est très facile ont peut acheter jusqu’à la pièces d’artillerie si on veut,il suffit juste d’avoir un casier judiciaire vierge et pas avoir était en HP
              -il y a 1 armes par suisses environ c’est le plus haut taux de la planète devant les usa
              -les loi sur la légitime défense sont plus souple quand France

              aux derniere nouvelles la suisse n’est pas une dictature et n’est pas a feu est a sang,qu’est ce que vous en dite scuale ?


            • vroum 20 avril 2012 15:27

              La poudre noire, ça pète à la moindre humidité

              ben non justement la poudre noir sa n’explose pas quand c’est humide

               tu n’as pas le petit bouton sécurité pour bloquer la détente le temps de charger

              il suffit de mettre le chien en position demi-armée,sa empeche la percussion,c’est fait pour


            • révolQé révolté 20 avril 2012 15:42

              Pour les armes à PN,il s’agit de revolver et le 1er cran du chien fait office de sécurité.
              Mis à part à 1 coup que des pistolets pour ces réplique de 8éme cat.
              Quelques kilos de poudre utilisés dans ma vie et jamais un accident ni un « long-feu »,faut il encore connaitre les bébés que l’on cherche à utiliser.

              A l’auteur :
              Arrête TF1 et Cie,comme 99% de ceux qui pense que la france est un pays dangereux à cause des AK 47 et autres RPG7 venant de l’est.
              Je suppose que tu n’as ni été braqué personnellement ni un de tes proches,mais tu tiens le même discours que les papys/mamies aux quels il n’arrivent rien,mais « si c’est la TV qui le dit,c’est que c’est vrai... !!! » smiley

              Maintenant pour qui veut s’armer c’est pas compliqué et côté légal,quant on se croit prêt à faire feu sur cibles humaines on se fout pas mal de la loi. smiley

              un mec en ligne de mire n’est pas une cible papier,crois moi. smiley


            • pingveno 20 avril 2012 16:18

              il suffit de mettre le chien en position demi-armée,sa empeche la percussion,c’est fait pour

              Eh bien il faut le savoir...
              ça rejoint ce que je disais : plutôt que d’avoir d’un côté des armes sécurisées interdites et de l’autre des armes dangereuses (si mal utilisées) en vente libre, je préférerais un régime plus souple pour les premières mais en contrepartie, l’obligation d’apprendre les règles de sécurité dans tous les cas.


            • PLycurgue PLycurgue 20 avril 2012 16:38

              Camarade,


              un bel exemple de tolérance antifasciste, un plus bel encore de raisonnement circulaire.

              Merci pour ce moment de franche rigolade.

              PL.

            • Scual 20 avril 2012 16:45

              A vroum : je vous conseil d’aller dans le monde merveilleux des USA... C’est facile quand on est le pays pété de thune du recyclage de tout les trafics d’avoir une situation ou personne n’a la tentation de braquer...

              A maintenant que j’y pense il y a un autre pays dans la situation de la Suisse mais avec les thunes du pétrole et du gaz pour empêcher l’insécurité. D’ailleurs quasiment pas d’insécurité là-bas et des armes faciles à se procurer... la Norvège, comme quoi on est pas à l’abri de la folie des néonazis.

              Oui je le dis, je ne laisserais pas la France devenir un pays où on trouve des milices fascistes à la place de la police. Vous êtes pas contents ? Je le conçois bien, ça fait jamais plaisir aux gens comme vous qu’on leur tienne tête. Mais ça ne change rien. Si vous vous constituez en milices, des milices se constitueront contre vous. Je le répète le plus fermement et sereinement du monde : Que vous pensiez que c’est moi le méchant je m’en cogne complètement puisque je pense que c’est vous... super comme débat, mais si vous déclarez la guerre civile en armant la population pour lutter contre elle même, la violence sera belle est bien là je vous l’assure. Ne vous attendez pas à voir un France blanche et pure surgir ultra majoritaire pour éliminer une bande d’arabes apeurés et craintifs... vous aurez l’immense majorité de la France, multicolore et laïque qui prendra les armes contre les fascistes intégristes fanatiques racistes et contre l’Etat qui a osé les satisfaire. Vous ne ne ferez pas un plis et verrez vos sectes, mouvances et partis interdits et pour longtemps.

              Alors je vous met en garde, pas de milices dans mon pays et pas d’armes à tout les coins de rue, ou vous en paierez les conséquences. Je ne veux pas que mon gosse se promène dans des rues où tout le monde est armé jusqu’au dent. C’est clair ? Il y a toujours une limite à partir de laquelle un État perd sa légitimité et voix se constituer de véritables groupes de Résistance, l’armement de la population comme aux USA et contre une population bien définie est ma limite personnelle et je ne suis pas le seul.

              Si vous avez cru que vous alliez pouvoir continuer votre fascisation comme vous l’avez fait depuis 5 ans vous vous trompez, c’est fini. Vous menacez mes enfants de vivre dans un monde d’horreur, de peur, de suspicion, d’insécurité et je me battrais y compris violemment si on en arrive un jour là pour l’empêcher.

              Et n’oubliez pas, c’est pas parce que je suis un des seuls à m’immiscer dans ce genre d’articles pour vous mettre en garde que c’est mes opinions qui sont minoritaires, nous sommes la multitude et vous le groupuscule... ne l’oubliez pas avant de vouloir armer une population qui vous est presque totalement hostile. La réalité est bien différente de vos fantasmes, si vous tenez à vos fesses, ouvrez les yeux parce que c’est vous qui serez les perdants.


            • verdad 20 avril 2012 17:05

              Le Fascisme Monsieur, le Fascisme est Mort en Mai 1945 !

              J’y ai contribué avec mes faibles moyens jusqu’à notre jonction 7Mai 1945, vers les 17 Heures sur le Danube boueux ,
              avec l’armée Rouge du Peuple et nous, l’armée Capitaliste avec
              Paye de 5 Francs par jour (( anciens Francs)) soit 5 Centimes de
              Francs, pas d’euros !!!!!!    Paye du soldat engagé de deuxième classe )) jignore combien percevaient nos frères d’armes mobilisés.
              Le port d’arme attribué à tout citoyen ou toute citoyenne honnête,
              leur permettrait de pallier aux déficiences de l’état incapable
              d’accomplir la Mission régalienne dont il s’est réservé l’exclusivité
              de protection des Citoyens du Peuple Français qui plus est en envoyant l’armée Française se faire tuer pour de basses besognes
              Politiciennes.
               

            • Scual 21 avril 2012 12:00

              Et bien si l’État est incapable d’assurer la sécurité en temps de guerre, pourquoi vouloir en provoquer une ?

              La vérité c’est que vous voulez de l’insécurité. Vous voulez vous débarrasser des pauvres, des immigrés, des bronzés et que sais-je encore. Vous voulez des armes pour leur créer de l’insécurité. La délinquence vous vous en fichez puisque vous ne voulez pas vous débarrasser d’elle, vous voulez vous venger de manière aveugle. Et c’est d’ailleurs exactement pour ça qu’il y a une justice et une police pour empêcher ce genre de chose... et oui c’est aussi contre vous que cela est assuré par l’État. Contre la loi du talion, la loi tout court.

              Et moi je dis que seul l’Etat démocratique, notre État à TOUS, a la légitimité, le droit et le devoir d’assurer la sécurité, et que seule la justice a le droit de juger et de punir. S’ils n’y arrivent pas il faut leur donner les moyens de le faire plutôt que de leur en retirer de plus en plus comme actuellement... et il ne faut pas s’étonner de l’insécurité car ceci explique cela. Laisser des gens dont ce n’est pas le travail imposer la loi du plus fort, des groupes fermés non-représentatifs et qui veulent en découdre sinon ils auraient d’autres ambitions que d’être dans une milice, ils seraient dans la police, c’est créer bien plus d’insécurité et une injustice totale.

              Bref si la situation actuelle est révoltante ce que vous proposez est infiniment pire... et si on peut se faire justice soi-même je le répète, inévitablement votre « justice » devra combattre la notre. Inévitablement.


            • foufouille foufouille 21 avril 2012 14:45

              « sinon ils auraient d’autres ambitions que d’être dans une milice, ils seraient dans la police, »
              pour obeir aux ordres, genre tabassage de manifestants et gazage
              ou refuser les plaintes des pauvres


            • Scual 21 avril 2012 15:39

              Les ordres c’est nous qui les donnons, personne ne nous a forcé à voter majoritairement pour la bande à Sarko et Guéant..

              Quand on leur laisse les rennes, on a droit à la cravache, mais personnes ne nous obliges à être des bourrins.


            • foufouille foufouille 21 avril 2012 17:38

              gauche ou droite, les flics ont toujours obeit aux ordres
              ils servent a ca


            • epicure 21 avril 2012 20:25

              @Par foufouille (xxx.xxx.xxx.94) 21 avril 17:38

              ce que tu décris, cela s’appelle un outils.
              Tout outils peut servir à différentes choses des bonnes et des mauvaises, selon la volonté de celui qui commande l’outil.
              Donc le problème de la police, tu l’énonce toi même, c’est que la police suit les ordres.
              Donc les problèmes de la police, ce sont les ordres donnés.

              Si les flics reçoivent comme ordre de recevoir les plaintes des petits, ils reçoivent les plaintes des petits.

              Question : de qui reçoivent les ordres des milices locales autoformées ?
              Quelle possibilité ont le reste de la population d’influer sur son comportement ?


            • foufouille foufouille 22 avril 2012 12:27

              pas vu de pays ou la police pensait par elle meme

              « Question : de qui reçoivent les ordres des milices locales autoformées ? »
              des habitants car la milice vit dans le quartier


            • Talion Talion 20 avril 2012 14:42

              C’est marrant, pour une fois je suis d’accord avec toi...


            • PLycurgue PLycurgue 20 avril 2012 16:37

              J’avais séjourné à Dayton voilà quelques années, et j’ai gardé un très bon souvenir de la gentillesse et de la curiosité de ses habitants, bien loin des clichés sur les rednecks abrutis et obsédés de la gachette que colportent nos statopathes français. 


              Je vous salue bien. 

              PL

            • Nanar M Nanar M 20 avril 2012 13:33

              Quel tissu de conneries.
              US go home !


              • Gontran Gontran 20 avril 2012 13:41

                Ce que vous appelez un tabou, je l’appelle simplement une conscience collective. La plupart des français, citoyens et politiciens, ont compris sans qu’on ai besoin de leur expliquer que plus on facilite la circulation d’armes à feux, quelque soit le prétexte, moins chacun peut se sentir en sécurité. 

                Les fous tels que Merah sont des fanatiques, et une population armée ne l’aurait pas empêché d’accomplir sa sinistre mission.


                • foufouille foufouille 20 avril 2012 14:44

                  c’est sur, si on plus que ceinture noire
                  et quand on siffle, la police vient tout de suite


                • Gontran Gontran 20 avril 2012 15:23

                  Les statistiques parlent d’elles-mêmes : en 2008, 5,4 tentatives d’homicides par an pour 100 000 habitants aux Etats-Unis, 1,6 en France. 

                  Il y a 3,5 fois plus de meurtres aux Etats-Unis. Si vous appelez ça la sécurité...


                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Classement_des_pays_par_taux_d%27homicide_volontaire 

                  Bien sur, ces chiffres concernent tous les meurtres. Je n’ai pas trouvé de statistiques concernant les meurtres uniquement par armes à feu, mais je pense que ces chiffres me donneraient raison.


                • Bernard Pinon Bernard Pinon 20 avril 2012 15:40

                  La Suisse est un des pays les plus armés au monde, et c’est un de ceux où la délinquance est la plus faible, ce qui contredit votre argument. La violence aux états-unis n’est pas la conséquence de la liberté de porter une arme, sinon la Suisse serait un véritable far-west. Elle en est loin...


                • PLycurgue PLycurgue 20 avril 2012 16:45

                  J’aimerais savoir ce que pensent de votre commentaire péremptoire les parents des enfants de l’école Otzar Hatorah, et en premier lieu, la femme de Jonathan Sandler, abattu alors qu’il tentait, sans armes, de protéger sa fille : pensez-vous qu’elle vous dirait : « oui Gontran, vous avez bien raison, heureusement que mon mari n’était pas armé ! »






                • PLycurgue PLycurgue 20 avril 2012 16:47

                  Vous comparez, avec une mauvaise foi assez remarquable, un pays-continent de 300.000.000 d’habitants divisés par des barrières raciales et économiques sans commune mesure avec celles existant en France, et une vieille république centralisée de 60.000.000 d’habitants. 


                  Pourquoi ne comparez-vous pas plutôt les taux d’homicide français aux taux suisses, dans ce cas ? Ou finlandais ? 

                  Sans doute parce que vous savez plus ou moins consciemment que ce ne sont pas les armes mais les hommes qui tuent. 

                • Gontran Gontran 21 avril 2012 13:07

                  Les exemples suisses ou finlandais me donnent également raison.

                  Si la France arrive à avoir un taux d’homicide plus important que ces pays ou le port d’arme est autorisé, alors c’est évidemment qu’elle n’est pas prête pour une telle mesure. Il y a en France des tensions sociales et communautaires ainsi qu’un taux de criminalité trop élevé pour assouplir la législation sur la détention d’armes à feu. 

                  Le jour ou le taux d’homicide sera au niveau de pays comme la Finlande ou la Suisse, alors peut-être qu’on pourra en reparler. En attendant, je persiste à penser qu’une telle mesure aurait des conséquences désastreuses sur le sentiment de sécurité de la plupart des citoyens français.


                • PLycurgue PLycurgue 21 avril 2012 14:47

                  C’est parce que vous persistez à croire que ce sont les armes qui génèrent de la criminalité, alors que ce sont les homme qui violent la loi. 


                  Vous faites également semblant de croire que la possession d’armes ne constitue pas un facteur dissuasif à la commission d’une infraction, et sur ce point la plupart des études vous donnent tort.

                  Voyez par exemple Rossi et al. « Armed and Considered Dangerous : a Study of American Felons and their Firearms ». Les auteurs y démontrent après interrogatoire de centaines de condamnés que la possibilité que leurs victimes soient armées est le facteur unique le plus important dans leur évaluation du risque (« single most influential factor »). En clair, le crime prospère sur l’abondance de victimes désarmées, et si Suisse et Finlande ont des taux de criminalité plus bas, c’est que ces pays sont moins bien pourvus en victimes sans défense. 

                • Gontran Gontran 21 avril 2012 17:13

                  J’ai bien compris que ce n’était pas les armes, mais les criminels qui étaient en cause.
                  Donc : le jour ou il n’y aura plus de criminels, je serais d’accord pour qu’on autorise la circulation d’armes. 

                  En attendant, régler les problèmes socio-économiques et donner des moyens à la police pour empêcher le trafic d’armes suffirait à faire baisser la criminalité. Pas besoin de créer des milices et de filer des flingues à tout le monde, ce n’est pas ma vision de la vie en société.


                • PLycurgue PLycurgue 21 avril 2012 17:56

                  Nous ne devons pas vivre dans le même pays... Si vous ne voyez pas que l’Etat a DEJA échoué à protéger la population française, je ne peux que vous recommander de sortir un peu plus souvent de la place Dauphine et du boulevard des Invalides.


                • jymb 20 avril 2012 13:43

                  D’accord ou pas, votre article est impertinent et ne flattte pas le politiquement corrct, raison suffisante pour le plusser


                  • Abdu Abdu 20 avril 2012 14:58

                    Ouais !
                    Et les enfants dan les écoles sont les plus menacés !
                    Ils doivent avoir droit à leur flingue eux aussi puisque les enfants malfrats en ont.

                    On sera tous vachement plus en sécurité quand on aura tous un flingue !

                    Bon, j’arrête le second degré.

                    Je propose que l’autorisation de port d’armes soit exclusivement réservé aux femmes.
                    A défaut de créer du sentiment de sécurité, on aura peut-être un effet positif sur la violence conjugale.

                    Après tout, les hommes, surtout ceux capables de militer pour armer la population, sont trop irresponsables pour se voir autoriser à porter une arme.


                    • focalix focalix 20 avril 2012 23:58

                      Salut abdu et aux zotres ossi,,

                      Pas d’accord pour que les enfants des écoles soient armés.
                      C’est contraire à l’équité car les professeurs, eux, ne sont pas armés.

                      Armer les femmes seulement ?
                      Quel intérêt ? Les gonzesses, c’est bien connu, ne savent pas viser !


                    • Al West 20 avril 2012 15:22

                      Sujet tabou, en effet. Je ne sais pas quelle serait la meilleure solution. Ce que je sais, c’est que les candides humanistes anti-armes seraient bien dépourvus si le gouvernement décidait d’instaurer une dictature. Là je sens venir la réponse : « Impossible ! C’est fini les dictatures en Occident ! » Mouais, quand on voit les dérives autoritaristes des Etats-Unis, je ne me sens pas spécialement serein.

                      Pour contrer l’éventuelle instauration d’une dictature par le gouvernement, j’ai toujours pensé qu’il était nécessaire de disposer de plusieurs armées différentes au sein d’un même pays, de puissances égales et sans liens aucuns, priorité étant donné à la défense nationale et la protection du peuple. Il pourrait certes y avoir une collusion aux plus hauts niveaux, mais ça permettrait, peut-être, de réduire le risque...


                      • Gontran Gontran 20 avril 2012 15:32

                        Alors il vaut mieux faire exploser le nombre de meurtres, de violences et d’accidents, AU CAS OU un régime totalitaire violent était instauré en France ? 

                        Je préfére prendre le risque du régime totalitaire, merci.


                      • foufouille foufouille 20 avril 2012 15:58

                        je prefere le modele suisse ou une bonne formation
                        gardes ta dictature


                      • Al West 20 avril 2012 16:03

                        Voilà donc encore un guignol qui me harangue en prétendant m’attribuer un avis que je n’ai pas. Apprenez à lire cher Gontran, je ne dis nullement qu’il faut distribuer des armes à tout le monde. Je me prononce simplement en faveur de plusieurs corps armés distincts.

                        Je propose la mise en place d’ateliers de lecture et d’interprétation logique de textes sur AgoraVox, une fois par semaine, vous pourrez y rejoindre morice.


                      • Gontran Gontran 21 avril 2012 13:11

                        Je vous cite : 


                        « - accorder un permis de port d’arme à toute personne en faisant la demande, au besoin sur examen de son casier judiciaire et de son passé psychiatrique, voire à condition du passage d’un examen d’aptitude ;  »

                        Je crois que je sais encore lire merci, votre mépris n’a pas valeur d’argument.


                      • Gontran Gontran 21 avril 2012 13:13

                        Oups, je vous ai confondu avec l’auteur de l’article, au temps pour moi.


                      • Al West 21 avril 2012 13:22

                        Désolé pour ma réaction excédée, elle était plus dirigée contre morice que contre vous. C’est une autre histoire smiley


                      • alain_àààé 20 avril 2012 15:47

                        bel article il y on n as qui commence a me connaitre c est VRAI que la justice et a 2 vitesses j ai eu ma belle soeur assasine etc ;;j ai telephoné au parquet pour ces affaires me concernant et j ai eu le droit d avoir le G I P N qui m ont mis les menottes devant tout le monde et fouillé ma maison puis accusé d un article de la loi comme quoi j avais un an de prison et 40000e d amende je vais passé en jugement d ici peu
                        MAIS CE QUE J AJOUTERAIS C EST QUE J AI UNE MAISON EN BRETAGNE DE 20000E QUE JE RETAPPE AVEC MON FILS ET PAS PLUS TARD QU HIER IL A VU LES GENDARMES QUI FRAPPAIENT A MA PORTE ET VOULAIS FAIRE UNE FOUILLE JE LUI AI DE NE PAS OUVRIR. MAIS DANS QUEL MONDE ON VIT J AI ETE PRIS EN PHOTO EMPREINTES DIGITALES ET A D N VOILA APRES 30 ANS D AGENT DE RENSEIGNEMENT OFFICIEUSEMENT A SURVEILLE LES HAUTS FONCTIONNAIRES DE MA REGION POUR LEUR ATTITUDE


                        • astus astus 20 avril 2012 16:07
                          Cet article fait une publicité détournée, qui est absolument interdite sur Agoravox, pour un livre qui prône des idées indignes et révoltantes : armer les citoyens c’est répandre la violence comme on le voit tous les jours aux USA, ou en Norvège récemment, car la liberté de port d’armes est tout simplement une incitation au crime condamnable. 
                          Et l’auteur qui a sans doute trop regardé de westerns de série B, ne donne d’ailleurs aucune statistique fiable, par exemple sur l’évolution du nombre de meurtres dans notre pays. Alors je les fournis moi-même :


                          La France dispose de statistiques sur le nombre d’homicides depuis le Premier Empire. La tendance longue est à la baisse. Ainsi, en 1936, le taux d’homicide était de 1,1 pour 100 000 habitants. En 1968, ce même taux était descendu à 0,8. En 2000, avec un taux de 0,7 pour 100 000, la France présentait un des plus faibles taux d’homicide au monde.

                          Mais on notera que là où les gens sont très armés, comme en Corse, les chiffres s’inversent : 
                           
                          En 2008, la Corse détient le record des homicides par arme à feu avec 20 meurtres et 13 tentatives de meurtre. En 2009, 25 assassinats liés au grand banditisme étaient recensés sur l’Île de Beauté.


                          Quant au sentiment d’insécurité c’est tout autre chose, mais qui est donc au pouvoir, comme ministre de l’intérieur d’abord depuis 2002 , puis comme président ensuite depuis 2007 (pour quelques jours seulement), et qui a diminué drastiquement les effectifs de la police ? Devinez !
                           
                          Encore un effort citoyens. Faites preuve d’intelligence, ne vous laissez pas abuser par des idéologies imbéciles qui prônent la haine. Sinon vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous-mêmes.

                          • PLycurgue PLycurgue 20 avril 2012 16:34

                            Camarade,


                            sur les différents points que vous soulevez :

                            1 - Il ne s’agit aucunement de ’publicité détournée’, et vous le savez fort bien : je ne cite même pas l’ouvrage en question dans l’article. Vous ne pouvez pas reprocher à ce livre d’exister, ni à son auteur de publier une tribune libre sur un sujet qu’il considère comme vital, au prétexte qu’existe également un livre sur le même sujet que pourraient acheter ceux qui se trouveraient d’accord avec lui ! 

                            2 - Vos statistiques sont, je le crains, totalement hors-sujet. La question n’est pas le taux d’homicides en France, qui dépend de nombreuses variables (taux de violence endogène ; tensions inter-ethniques et religieuses ; inégalités économiques ; etc.), mais la comparaison entre le taux français et celui de pays disposant de législations sur les armes et la légitime défense plus souples : Suisse ou Finlande, par exemple, laissent à leurs citoyens de considérables libertés en la matière et jouissent pourtant de taux d’homicide très inférieurs au taux français. De plus, plusieurs études à la méthodologie extrêmement robuste ont mis en évidence des différences similaires entre états américains : les états restreignant le plus la possession et le port d’armes (NY ; Californie ; Illinois) sont aussi ceux possèdant les plus forts taux d’homicides (voir John Lott Jr. pour le détail des chiffres, tout à fait saisissants : les homejackings, par exemple, sont 5 à 7 fois plus nombreux du côté canadien de la frontière (où les armes sont généralement rares) que du côté américain (Dakotas, Montana, Minnesota))

                            3 - Vous ratez l’essentiel une fois encore. La police n’a pas pour mission de défendre les biens et les personnes : elle a pour mission de défendre l’odre public, et c’est là une chose bien différente. Je vous invite donc, en cas d’agression à votre domicile, à ne surtout pas vous armer et à plutôt apprendre à composer très vite le numéro de la police : cela vous occupera pendant que vos agresseurs, eux, s’occuperont de votre femme. 

                            Cordialement,

                            PL. 



                          • foufouille foufouille 20 avril 2012 17:10

                            "Je vous invite donc, en cas d’agression à votre domicile, à ne surtout pas vous armer et à plutôt apprendre à composer très vite le numéro de la police : cela vous occupera pendant que vos agresseurs, eux, s’occuperont de votre femme. "

                            ou dans la rue a 4 contre un
                            meme le port de lacrymo est plus autorise


                          • amipb amipb 20 avril 2012 22:27

                            @PLycurgue : le port d’une arme lors d’un cambriolage multiplie les risques de se faire tuer.

                            Vouloir armer les citoyens, c’est prendre évidemment le risque de voir exploser le nombre d’accidents ou de règlements de comptes ne passant plus par les poings et les pieds.

                            Sinon, les français sont loin d’être aussi sages que les suisses. Des statistiques à l’américaine sont évidemment à envisager en cas d’application de ce genre de méthode.

                            La haine engendre la haine. Seul l’amour peut éteindre la haine. C’est une ancienne loi" - Bouddha Sakyamuni


                          • foufouille foufouille 20 avril 2012 23:08

                            « le port d’une arme lors d’un cambriolage multiplie les risques de se faire tuer. »
                            ca doit etre un gentil cambrioleur


                          • leguminator 21 avril 2012 01:36

                            @amipb

                            Un vrai cambrioleur prend la fuite s’il s’aperçoit que le lieu est occupé, malheureusement même les malfrats ne connaissent plus les fondements de leur « travail »...


                          • Spip Spip 20 avril 2012 17:11

                            Discours apocalyptique bien connu. La NRA version française...

                            A l’heure où l’insécurité réelle s’appelle chômage, démantèlement des services dus au public, augmentation continue des tarifs de l’énergie, etc. tout ça dû à une spéculation effrénée , le problème urgent et qui conditionnerait prioritairement un vote ce serait le port d’arme ? C’est vraiment voir le monde depuis sa fenêtre (ou son mirador...)


                            • RBEYEUR RBEYEUR 20 avril 2012 18:08

                              Excellent article !

                              Il ne s’agit pas seulement du droit naturel, sacré et inaliénable de chaque individu à son intégrité physique (au-dessus de toute loi humaine), mais aussi du droit à son intégrité morale, sociale, culturelle, politique, etc.

                              Cet article fait sortir du bois les « missi dominici  » du renoncement, de la soumission et de la déchéance civique.

                              A la lecture de leurs réactions on mesure à quel point la question est grave.

                              En effet, que faut-il faire pour qu’ils comprennent que se préserver n’est pas forcément avoir un flingue, c’est avoir principalement la volonté farouche et les moyens implacables de se défendre jusqu’au bout, que ce soit avec un flingue ou sans ?

                              Dieu merci, une partie non négligeable des réactions est tout à fait consciente de la question.

                              L’autre partie (les « missi dominici  ») est  celle des « peace and love » (baisser pantalon, tendre les fesses et le tube de vaseline (on voit les résultats avec la « crise »…)).

                              Pour cette dernière catégorie je suggère une astuce : ne payer aucun impôt.
                              C’est ainsi qu’ils verront très vite arriver chez eux, accompagnant l’huissier de justice chargé de la saisie, ce fameux « commissaire de police », qu’ils attendent en vain lorsqu’ils se font cambrioler, piller, agresser, violer, etc.


                              • RBEYEUR RBEYEUR 20 avril 2012 18:26

                                De Spip, 20 avril à 17h11 :

                                « …A l’heure où l’insécurité réelle s’appelle chômage, démantèlement des services dus au public, augmentation continue des tarifs de l’énergie, etc. tout ça dû à une spéculation effrénée , le problème urgent et qui conditionnerait prioritairement un vote ce serait le port d’arme ? C’est vraiment voir le monde depuis sa fenêtre (ou son mirador...)… ».

                                Ce qui est préférable que de le regarder dans son nombril….


                                • Spip Spip 20 avril 2012 19:04

                                  @ RBEYEUR

                                  Désolé, je n’ai pas un nombril suffisamment grand pour contenir ce que j’ai décris...


                                • RBEYEUR RBEYEUR 20 avril 2012 18:34

                                  D’astus, 20 avril à 16h07 :

                                  « ….Faites preuve d’intelligence, ne vous laissez pas abuser par des idéologies imbéciles qui prônent la haine. Sinon vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous-mêmes…. ».

                                  OUAHHH  !

                                  OH  K’C BÔ ! K’C BÔ ! K’C BÔ ! K’C BÔ ! ……..


                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 20 avril 2012 18:43




                                    yep article utile,
                                    ceux qui refuse de veiller en armes aux remparts doivent tot ou tard
                                     combattrent sur le seuil de leur maison

                                    par veulerie par lacheté gout du confort et obtention de droits sans devoir
                                    nos sociétées ont abolies le devoir de porter les armes privant ainsi les citoyens
                                    d un droit acquis lors de la revolution ! en supprimant le service militaire
                                    on a privés aussi les citoyens des compétences utiles pour s opposer à un oppresseur.

                                    faute de citoyens sous les armes nous nous reveillerons
                                     avec des mercenaires
                                    faute d officiers servant la République nous aurons un jour des Prétoriens.
                                    Asinus : ne varietur


                                    • PLycurgue PLycurgue 20 avril 2012 19:04

                                      Merci pour ces sains rappels.


                                      PL.

                                    • poseidon 21 avril 2012 00:04

                                      Guns, Gold, Gateway.
                                      Les 3G de la survie.

                                      Malheureusement, nous assistons à une montée des risques à tous les niveaux : social, climatique, financier, géopolitique, etc....dans le monde entier. Personne ne peu le nier.

                                      Allons nous assister à une « rupture de la normalité » ? Un effondrement généralisé ?
                                      L’élévation du risque ne fait qu’augmenter cette probabilité.

                                      Il ne s’agit pas de catastrophisme mais d’un raisonnement logique.
                                      Se préparer en conséquence constitue le prolongement de ce raisonnement.

                                      J’invite toutes les belles âmes à lire ceci :
                                      http://lesurvivaliste.blogspot.fr/2012/03/bienvenue-en-enfer.html


                                      • PLycurgue PLycurgue 21 avril 2012 01:07

                                        Intéressant lien, merci.


                                        PL

                                      • Bilou32 Bibi32 21 avril 2012 09:45

                                        Excellente lecture que ce lien en effet. Notre « belle société » peut très vite tomber dans le chaos... Avoir un fusil peut être décisif pour sa survie un de ces jours.


                                      • auguste auguste 21 avril 2012 17:08

                                        Commençons par une banalité :
                                        Une arme, c’est un peu comme une seringue, ça fait davantage mal côté aiguille que côté piston.

                                        Continuons par la théorie et la pratique :
                                        Celui qui ne connait ni le maniement des armes ni la ballistique est bien inspiré de ne pas en utiliser.

                                        Contrairement à ce que certains pensent, un révolver à poudre noire n’est pas un jouet, à condition d’y mettre le prix.

                                        Certains commentaires me laissent pantois :
                                        « Pendant ce temps, les malfrats apprennent à distinguer le bruit d’une balle à blanc d’une vraie, des fois que les moutons moyens essaient de les duper à distance. »

                                        C’est faire abstraction des carabines de chasse, même jugées obsolètes (notamment les calibres 7 mm RM ou 300 WM) dont les munitions « voyagent » gaiement à des viteeses supersoniques, avec des flèches de tir inférieures à 2 centimètres à 100 mètres.

                                        Si vous entendez « boum », le tir est dissuasif, si vous n’entendez rien, c’est que vous êtes mort.

                                        Si vous disposez de gros moyens financiers (et de complicités administratives), vous pouvez jouer au sniper du GIGN avec du 12.7 x 99, la fameuse balle de mitrailleuse améliorée que l’on introduit dans cet ustensile.
                                        L’ennui, c’est que vous saurez d’où votre tir est parti, mais pas où il a fini sa course mortelle si vous avez raté l’objectif.

                                        Il y a beaucoup à dire sur les armes...


                                        • epicure 21 avril 2012 20:31

                                          On a vu en amérique ce que ça donnait le discours de l’article.

                                          N’importe qui peut décider de faire sa milice.
                                          N’importe qui peut donc se promener armé dans la rue et tirer sur le premier jeune noir venu en disant que c’est de l’autodéfense. Il devait le trouver pas très clair peut être.

                                          Bref grâce à ce bel état d’esprit américain, il a fallu une campagne de protestation remontant jusqu’au président pour que le meurtrier soit poursuivit.


                                          • PLycurgue PLycurgue 21 avril 2012 21:08

                                            A votre place je ne fanfaronnerais pas trop : il est fort peu probable qu’il soit condamné, et tout dans cette affaire semble indiquer qu’il s’agissait effectivement de légitime défense.


                                            Mais si votre seule source d’information est l’article du Monde sur la question, il n’est pas surprenant que vous soyez si naïf.

                                          • foufouille foufouille 22 avril 2012 12:28

                                            aux states, plus de 40 millions de gens vivent avec des bons alimentaires


                                          • generation désenchantée 27 avril 2012 00:55

                                            Le droit a l’auto defense peut forcer les délinquants a réfléchir avant de commettre une agression . Une victime ou un témoin pourrait étre armé et riposter , le blesser voir le tuer . 
                                            thése défendue par l’auteur 
                                             
                                            C’est un moyen possible , mais pas la solution qui sera la plus« acceptable » pour tout le monde

                                            Mais depuis que la législation est très réstrictive pour la possession et l’usage des armes , la question est : combien d’emplois qualifiés ont été détruits entre armuriers , cadres , ingenieurs , techniciens , ouvriers , sous traitants , en siderrurgie , chimie ,
                                            entretien des machine-outils , et autres domaines d’activitées ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès