• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pour des États Généraux de la Démocratie

Pour des États Généraux de la Démocratie

 Pour ses 60 ans la 5ème république aborde la 25ème révision de sa Constitution qui entend modifier durablement les règles du jeu démocratique. Mais dans notre système représentatif, pour cette réforme qui engage fortement l'avenir de notre vivre ensemble, la voix des citoyens est largement ignorée. Nous, collectifs de citoyens, demandons la tenue d’États Généraux de la Démocratie, associant les mouvements citoyens et comportant des dispositifs massifs de participation directe afin d’ouvrir le débat public sur la place du citoyen dans nos institutions. C’est le seul moyen de permettre une restauration de la confiance dans la politique.

 La perte de confiance des citoyens dans le système politique est devenue un lieu commun : sentiment de ne pas être représenté, éloignement et opacité des lieux de décisions que ce soit au niveau local ou européen, démission du politique pour défendre les biens communs et l’intérêt national face aux intérêts privés, scandales répétés... Le système représentatif traverse une crise profonde. Il apparaît plus que jamais inadapté à la société française d'aujourd'hui où les citoyennes et citoyens ne supportent plus de subir des décisions prises sans eux. Quelle confiance les citoyennes et citoyens peuvent-ils accorder aux politiques pour réformer eux-mêmes leurs règles de fonctionnement ?

Pour la première fois, le parlement s’est emparé du sujet en amont des propositions de l’exécutif. Fin 2017, l'assemblée nationale a auditionné plusieurs collectifs et réalisé une consultation citoyenne, mais au final les quelques propositions visant à favoriser la consultation par les élus des citoyennes et citoyens ne leur reconnaissent pas de pouvoir de décision. Pire encore, les mesures envisagées par l'exécutif ne gardent aucune trace de ces propositions ni des timides engagements de campagne pour « développer la participation des citoyens » à travers la mise en place de "dispositifs innovants d’évaluation du travail parlementaire" ou "l'encouragement des villes à développer les budgets participatifs".

 Depuis de nombreuses années des collectifs de citoyens réfléchissent, expérimentent et militent pour une rénovation de notre système politique afin qu'il prenne en compte les préoccupations des citoyennes et citoyens. Certaines propositions s’attachent à améliorer le fonctionnement des élections comme la reconnaissance du vote blanc ou la mise en place de scrutins au jugement majoritaire. Il y a ceux qui inventent des outils numériques pour faciliter le lien entre élus et citoyens. D’autres envisagent le renouvellement des mécanismes de représentation par l’introduction du tirage au sort, notamment pour assumer un rôle de contrôle des pouvoirs, ou encore par l’expérimentation de mandats impératifs. D’autres encore s’attachent à promouvoir l’avènement de dispositifs de démocratie directe comme les référendums d’initiative citoyenne en toutes matières, le développement de l’intelligence collective des assemblées citoyennes ou l’expérimentation des principes de la démocratie liquide. Cette liste d'initiatives n'est pas exhaustive et est en évolution permanente.

 Face aux enjeux à venir, qu'ils soient écologiques, économiques ou même géostratégiques, et vu l'état de défiance vis-à-vis du politique, il faudrait enclencher, en lieu et place d'une révision constitutionnelle, un véritable processus constituant pour refonder le pacte républicain. Il est d’ailleurs à noter que de nombreux collectifs ont proposé des modalités pour ce processus qui sont disponibles sur la place publique. Puisque, pour la plupart de ses réformes, l'exécutif s'est astreint à réaliser des concertations publiques - même si celles-ci n'ont eu que peu d'impact sur ses arbitrages finaux - il est essentiel d'emprunter à nouveau cette voie.

 C'est pourquoi, afin que cette révision de la Constitution, cadre de la souveraineté, puisse, au travers d'un large débat public, redonner confiance aux citoyennes et aux citoyens dans leur système politique, nous demandons la tenue d’États Généraux de la Démocratie incluant des collectifs citoyens ainsi que des dispositifs massifs de participation directe.

 

Premiers collectifs signataires :

Allons Enfants, le parti de la jeunesse - A nous la démocratie - Les Citoyens Constituants - Citoyens Lobbyistes d'Intérêts Communs - Comunidée - Coopérative Politique Écologie Sociale - #Datagueule - Démocratie Ouverte - ECHO Citoyen - Histoires populaires - Jury Citoyen - Mieux Voter - Parti Pirate - Parti du vote blanc - #Pnyx ta Maire - La Relève Citoyenne - Sénat Citoyen - Themis - Utopia

Personnalités signataires :

Isabelle Attard, ancienne députée - Dominique Bourg, chercheur (université de Lausanne) - Henri Cabanel, Sénateur - Paul Cormier, chercheur (centre Emile Durkheim) - Dimitri Courant, chercheur (université Paris 8 et de Lausanne) - Chaynesse Khirouni, ancienne députée - Joel Labbé, Sénateur - Yves Sintomer, chercheur (université Paris 8)

Pour soutenir cette tribune une pétition est ouverte sur Mes Opinions

Tribune initialement publiée sur Médiapart


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 22 juin 10:43

     
     
     
    « La démocratie n’existe que quand le peuple est uni. Multiethniquer et l’oligarchie sera bien gardée. » 
     
    Soros le grand gocho


    • Christ Roi Christ Roi 22 juin 13:29

      Article ridicule. Nous ne sommes PAS en démocratie.


    • eddofr eddofr 22 juin 16:11

      Je suis d’accord moi, mais quelle exactement la représentativité des mouvements citoyens que vous voulez associer au débat.


      Je propose plutôt un grand jeu télévisé sur TF1, genre « qui veut gagner une constitution ? » ou « Khol-anticonstitutionnel » ...

      • SDM 94 SDM 94 22 juin 21:13

        @eddofr

        C’est bien ce que veux dire « comportant des dispositifs massifs de participation directe » on pourrait aussi imaginer des ateliers constituants dans toutes les mairies de France ou encore utiliser massivement des systèmes de consultation en ligne.

        la Fondation pour la nature et l’homme (ex Nicolas Hulot) a proposé un processus constituant complet : osons le big bang démocratique

      • HCO3 22 juin 16:36

        Pour passer de la tragédie à l’espoir, il va falloir une unifier l’embryon de mécontentement afin d’émerger un semblant d’organisation de résistance .... 


        • Zolko Zolko 23 juin 04:58

          Demander ne coûte pas cher.


          • SDM 94 SDM 94 29 juillet 16:29

            Pour info une page est ouverte sur Lobby-citoyen pour que les citoyens aident les collectifs citoyens signataires à relayer leur propositions d’amendements auprès des parlementaires tout au long des travaux de la révision constitutionnelle. Que ce soit sur les projets de lois constitutionnelle, organique ou ordinaire, à l’Assemblée Nationale comme au Sénat.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès