• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pour que la France reste la France... Et alors ?

Pour que la France reste la France... Et alors ?

Que la France reste la France n'ira nullement de soi si l'immigration n'est pas strictement contrôlée, si la progression du radicalisme chez les jeunes musulmans ne se tarit pas et si les Français musulmans républicains ne prennent pas énergiquement les choses en main.

UN TRACT TRES BANAL

Drôle d’époque où chacun tire parti du moindre prétexte pour faire parler de lui, pour créer le buzz, comme on dit.

Ainsi, le tract récent émis par Les Républicains, intitulé " Pour que la France reste la France " a provoqué une immense levée de boucliers. Même Virginie Calmels, vice-présidente du parti n’a pu s’empêcher de regretter ce souhait ce qui, soit dit en passant, montre l’extrême fragilité de la droite. Pourtant, dire que la France reste la France reste d’une grande banalité. Mitterrand et Macron ont pu exprimer le même souhait sans que cela soulève le moindre tollé.

QUE SIGNIFIE-T-IL ?

Ne pas souhaiter que la France reste la France c’est, semble-t-il, souhaiter qu’elle ne reste pas ce qu’elle est. Il est clair qu’on ne parle pas de la France géographique mais de la France républicaine, laïque et démocratique. Avec son Histoire, ses traditions, sa culture, son héritage, ses monuments, ses vignobles (vins) ses pâturages (fromages) etc. Sans oublier ses églises, même souvent trop vides, au milieu du village, flanquées de quelques troquets, d’une boulangerie et d’une charcuterie. Sa grandeur aussi. Il s’agit là d’une notion " gaullienne" assez difficile à cerner mais, au bout du compte, beaucoup de Français comprennent la signification de cette grandeur. Certains ne veulent pas entendre parler de ces choses-là. C’est le cas de Jean-Michel Aphatie déclarant à Public Sénat, le 9 novembre 2016 :« Moi, si un jour je suis élu président de la République, savez-vous quelle est la première mesure que je prendrais ? Je raserais le château de Versailles. Ce serait ma mesure numéro un pour que nous n'allions pas là-bas en pèlerinage cultiver la grandeur de la France, devenons réaliste ! ». Versailles lui serait ce que fut Palmyre à Daesh en quelque sorte... D’autres que vous connaissez sans doute cherchent à falsifier l’histoire de France ou à rabaisser la langue française.

La France, c’est d’abord l’ensemble des citoyens français quelles que soient leurs races, leurs religions et leurs opinions politiques ou philosophiques. Peu importe le lieu ou l’ethnie de leur naissance pourvu qu’ils possèdent une carte nationale d’identité française et soient bien intégrés à la communauté nationale. Evidemment, une bonne maîtrise du français et une connaissance minimale de l’histoire de France restent indispensables. L’année dernière, Nadine Morano avait déclenché une polémique virulente en déclarant « La France est un pays de race blanche ». Mais où est le problème ? En 2017, c’était un constat ; dans 30 ans Morano pourra peut-être déclarer « La France est un pays de métis ». Où sera le problème si, arithmétiquement ce sera la vérité ? Pourquoi le métissage ferait-il que la France ne soit plus la France si ses habitants veulent garder les valeurs que nous venons de passer en revue plus haut ? En France, le communautarisme est considéré comme un poison capable de détruire la République. La loi reste la même pour tout le monde. Pas question, en France, de tolérer des tribunaux islamiques comme au Royaume-Uni : la loi doit être la même pour tous. Et, laïcité oblige : pas question que le droit religieux empiète le moindrement sur le droit civil. Par contre, je pense personnellement qu’il n’est pas sain que les étrangers n’aient pas le droit de vote aux élections municipales.

L’anti-communautarisme ne doit pas entraîner un anti-multiculturalisme étroit : vive le couscous, la pizza, le yassa sénégalais et toutes les fêtes folkloriques !

HYPOCRISIE DES POLITICIENS

Les politiciens sont fort hypocrites lorsqu’ils débattent de tels sujets. Ils ne parlent qu’à demi-mot, craignant de perdre leur gagne-pain. Comme vous et moi, tout bonnement. Ainsi, est traité dans la pénombre le sujet de l’immigration. Lorsqu’ils en parlent, les hommes politiques pensent " immigration musulmane" mais se gardent bien de prononcer l’adjectif. Imaginez leur air offusqué si on leur disait cela en face. Ils ne sont pas nombreux ceux qui, comme Elisabeth Badinter, oseraient déclarer qu’il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe. Après tout, François Mitterrand avait plus de courage que nos hommes politiques actuels lorsqu’il déclara au sujet de l’immigration « Le seuil de tolérance a été franchi dans les années 1970 ». Vous voyez les Hollande ou les Macron dire cela en 2018 ?

POURQUOI CETTE FRILOSITE ?

Pour ne pas être accusés d’islamophobie, d’amalgame, de stigmatisation, de fachosphèrie, de populisme et de racisme. Le tout sur un fond de l’imparable "victimisation" ! Le terrain politique français a été soigneusement miné de tels mots par les islamo-gauchistes et leurs consorts indigénistes. Ils ont méthodiquement ensemencé le pays de germes de haine de soi, de repentance et de culpabilisation. Ils s’avancent maintenant, à peine voilés, pour lancer sur orbite le racisme anti-blanc. Enfin, cerise sur le gâteau, ils expliquent ou justifient tous les problèmes migratoires par des facteurs socio-économiques. Chapeau les artistes : Goebbels ou, si vous préférez, la Tchéka n’auraient pas échafaudé meilleur sabotage que vous. Faut dire aussi que vous opérez sur un terrain amolli par le consumérisme ce qui facilite grandement votre sape.

NOTRE HISTOIRE COLONIALE

L’histoire coloniale de la France est telle que des Nord-Africains, des Africains, des Vietnamiens et d’autres soient tentés d’immigrer chez nous. On se saurait le leur reprocher, nous qui nous sommes installés chez eux. Ce qui fait peur aux Français, ce ne sont pas les immigrants agnostiques ou athées, ce ne sont pas les prêtres cathos noirs Africains, ce ne sont pas les Arabes chrétiens, les Malgaches animistes ou les Vietnamiens bouddhistes ni les Chandernagoriens hindous ce sont, avant tout, les immigrés musulmans, d’où qu’ils viennent, fût-ce de pays naguère "sympas" comme l’Indonésie où l’on commence à brûler des églises comme au Pakistan et en Egypte.

POURQUOI SE FOCALISER SUR LES SEULS MUSULMANS ?

Tout simplement à cause de l’islamisme. Les Français font le lien entre terrorisme et immigration, entre charia et régression, entre misère et chantage, entre passeurs et O.N.G. Mille autres liens empoisonnés semblables tissent, jour après jour, un linceul dont on ne sait à qui ou à quoi il servira. La France commence à se méfier. La prochaine étape sera-r-elle la peur ?

C.Q.F.D. ne trouvez-vous pas ?

Sans même compter les attentats, tous les jours les gens constatent de multiples petits faits dont ils se demandent s’il s’agit de lard ou de cochon. Le dernier en date concerne l’affaire de Médine au Bataclan. Il avait été précédé de la militante voilée de l’UNEF. Il flotte sur ces affaires des nuages très gênants de provocation, de confusion, d’entrisme et de dissimulation. Un saupoudrage de foulards passe encore mais des rues hantées de burqas et autres niqabs, des plages envahies de burkinis, il semble bien que la majorité des Français n’en veuille pas. Peut-on leur reprocher, dans ce monde nucléarisé, de préférer les mini-jupes et les décolletés ? Notre culture ridiculise à raison les bégueules qui demandent « Cachez ce sein que je ne saurais voir ». Sachons la défendre avec finesse certes mais bec et ongles si nécessaire.

Exempt de toute idéologie, un ouvrage récent (1) témoigne de la radicalisation des lycéens français. Sept mille d’entre eux, de toutes confessions religieuses, ont été interrogés. Cette enquête dérange les partisans de la politique de l’autruche et enrage les gauchos mentionnés plus haut. Ils ont d’ailleurs bien tort de se faire du mouron car les nombreux bouquins du même tabac ne sont, généralement, que des coups d’épée dans l’eau. Pensons, entre autres, aux écrits de Gilles Kepel, à ceux de Malek Boutih ou de Malika Sorel-Sutter, à l’étude de l’Institut Montaigne de septembre 2016 et à cent autres encore. L’ampleur de l’influence salafiste parmi les jeunes Français musulmans ne fait plus aucun doute. 81% d’entre eux déclarent que la religion explique mieux la création du monde que la science. Les valeurs de ces jeunes sont très éloignées de celles de la société française et de la sécularisation occidentale auxquelles ils refusent de s’intégrer. Le tout s’accompagne d’une banalisation voire d’une justification de la violence. Selon la conclusion des auteurs « La radicalité est bien installée dans notre jeunesse, même si elle est loin d’y être majoritaire », le problème c’est que, comme l’Histoire nous l’a souvent démontré, les minorités fortement déterminées et violentes savent prendre le pouvoir au bon moment.

QUE FAIRE ? 

L’adage des rois qui firent la France proclamait « Une foi, une loi, un roi ». Avec la Révolution et 1905, il est aujour’hui « Une laïcité, une loi, des notabilités éphémères ». Malgré son imperfection, ne serait-il pas dommage qu’il devînt « Une foi, une charia, un calife » ? (2) ?

Rappelons d’abord que 25% de la population mondiale est musulmane et que l’islam est la deuxième religion de France. Il est clair que l’islam a un droit de cité incontestable en France et que ce serait pure inconscience politique que de vouloir le reléguer à un plan secondaire. Il est aussi clair que " l’honnête homme français" de 2018 se doit de posséder une bonne connaissance de l’islam qui est appelé à jouer un rôle de plus en plus important en Europe et ailleurs.

Rappelons qu’il faut souhaiter un "islam de France" et non pas un "islam en France". Les spécialistes de l’islam savent que cela exige un aggiornamento, soit de l’islam, soit de la République. On se heurte là à un écueil sérieux. Il y a quelques jours, le 12 juin exactement, au cours d’un repas de rupture du jeûne du Ramadan, notre ministre de l’intérieur a fait du zèle en affirmant sa volonté de participer à l’organisation de l’islam de France. Il y a quelques mois, le président de la République avait affiché la même prétention. Tous les deux rêvent en couleurs et montrent quelque méconnaissance du sujet ! Beaucoup de musulmans et de spécialistes de l’islam ont dû penser « Cause toujours, tu m’intéresses ». Si, comme il faut ardemment le désirer, l’islam procède à un aggiornamento assez profond pour se faire « de France », cela viendra uniquement de la communauté musulmane française. A vrai dire, cela dépendra essentiellement de l’emprise salafiste sur ladite communauté.

Cependant, nos hommes politiques peuvent agir pour empêcher la dégradation de la situation actuelle. Ne rêvons quand même pas trop car nos bataillons d’énarques sont englués dans le marais de l’immigration. Le pas de clerc récent de Manuel Macron au sujet de l’Aquarius trahit la profondeur du malaise. De manière lapidaire, disons que nos responsables politiques ne devraient pas cacher que, dans la conjoncture actuelle, l’immigration d’origine musulmane doit être drastiquement contrôlée jusqu’à ce que soit intégrée la quasi-totalité des jeunes Français musulmans. Jusqu’à ce que leur nombre soit réduit en deçà de la masse critique explosive ou contagieuse. Parallèlement, le nombre de musulmans républicains - ce qui est différent de « modérés » - devra atteindre un point de non-retour annihilant toute possibilité de progression du salafisme. Une course de vitesse doit se jouer.

C’est discriminatoire ! Oui, délibérément ! C’est illusoire ! Il faut espérer que non ! C’est stigmatisant et amalgamant ! Hélas oui, on peut voir ça ainsi ! Horreur : c’est anticonstitutionnel ! Certes, mais notre Constitution ne doit pas devenir l’arme de ceux qui veulent la détruire ! Tel est le prix du courage politique.

A en croire les déclarations récentes de Hamed Ouyahia, directeur de cabinet du Président Bouteflika, le gouvernement algérien semble moins frileux que nos dirigeants lorsqu’il s’agit d’immigration. Monsieur Ouyahia n’a-t-il pas déclaré récemment « Ces Subsahariens en situation irrégulière, amènent le crime, la drogue et plusieurs autres fléaux » et de continuer « Quand on me parle de droits de l’Homme, je dis que nous sommes souverains chez nous ». 

Le registre des hommes politiques comporte d’autres moyens sur lequel ils doivent agir d’urgence. Nous nous limiterons à en évoquer trois ici. Le premier, à court terme, se rapporte à la Méditerranée et aux drames qui s’y produisent du fait des passeurs et des magouilles associées à leurs activités. Si nos moyens militaires doivent servir à quelque chose en 2018, ce doit être de rendre impossible tout passage d’immigrants économiques à partir des rives de la Méditerranée. Le deuxième, à moyen terme, concerne l’aide aux pays d’origine des immigrés économiques qui se mêlent aux vrais réfugiés. Cette aide restera inefficace tant qu’elle n’atteindra pas un niveau suffisant pour réduire significativement le niveau de vie des pays riches. Notre monde est malade : les richesses doivent être partagées, ne serait-ce que pour des raisons écologiques. Seul un génie politique peut expliquer cela à un peuple qui ne rêve que de pouvoir d’achat. Enfin, rappelons l’importance de la démographie en France : pour des raisons évidentes, la population française ne doit pas croître du seul fait des naissances au sein des populations fraîchement immigrées.

CONCLUSION

Michel Houellebecq se livre à une analyse totalement différente. En effet, l’auteur du prophétique Soumission déclare « Au fond, l’intégration des musulmans ne pourrait fonctionner que si le catholicisme redevenait religion d’État »(3). Bien entendu, dans les circonstances actuelles, cela ne peut être qu’un vœu pieux relevant d’une expérience de pensée. Pour que la population française de racines judéo-chrétiennes se tourne vers la Bible, il faudrait au moins une calamité apocalyptique de nature cosmique, sismique, tellurique, écologique ou biologique. Et encore : une bonne partie de cette population, définitivement étrangère à toute notion de salut et tellement ancrée à l’ici-bas, pourrait préférer renouer avec quelque paganisme sacrificiel si ce n’est miser sur le satanisme.

Les chrétiens et les musulmans croient en l’existence de Satan. Ils croient aussi aux ascensions telles celles du Christ, de la Vierge Marie et du Prophète Mohammed. Rappelons le voyage nocturne du Prophète sur la monture Al Bouraq et en compagnie de l’archange Gabriel puis son ascension céleste.

Pour terminer, citons des morceaux du verset 89 de la Sourate 4 : « Ils voudraient qu’à leur instar vous sombriez dans la mécréance afin que vous soyez comme eux. Ne les prenez pas pour alliés tant qu’ils n’auront pas émigré pour la cause de Dieu et s’ils se détournent, emparez-vous d’eux ... ne les prenez ni pour alliés ni pour partisans ! »

Cependant, les temps ont changé : l’athéisme matérialisme progresse partout et même au sein de l’islam. C‘est pourquoi les Français musulmans vont subir des pressions de plus en plus prononcées de la part des salafistes et autres radicaux. 

A eux de jouer puisque la balle va s’installer dans leur camp !

 

(1) La tentation radicale, enquête auprès des lycéens. Olivier Galland et Anne Muxel. Puf, avril 2018

(2) En passant, rappelons que des enragé.es veulent corriger la devise « Liberté, égalité, fraternité » pour qu’elle devienne « Liberté, égalité, adelphité »… On croit rêver !

(3)Valeurs actuelles, 23/11/2017


Moyenne des avis sur cet article :  2.81/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Raymond75 15 juin 11:31
    Le silence des Français musulmans sur les dérives de l’Islam est atterrant : consciemment ou pas ils se rendent complices des radicalisés, et se soumettent à eux.

    Preuve qu’il n’y a jamais eu d’intégration réelle, ni même du désir de s’intégrer ...

    • Cateaufoncel2 15 juin 12:20

      @Raymond75

      Quoi qu’il fasse, un musulman « dérivant », aux yeux des autres musulmans, reste un musulman, c’est-à-dire incomparablement plus que n’importe quel mécréant, aussi complaisant soit-il à l’égard de l’Islam.  

      D’ailleurs, à ma connaissance, jamais aucune fatwa n’a été lancée contre les terroristes, les égorgeurs, les décapiteurs, les assassins de vieillards, de femmes et d’enfants. C’est donc que leurs agissements sont conformes à la religion d’Allah.


    • Christian Labrune Christian Labrune 15 juin 12:39
      ’ailleurs, à ma connaissance, jamais aucune fatwa n’a été lancée contre les terroristes, les égorgeurs, les décapiteurs, les assassins de vieillards, de femmes et d’enfants. C’est donc que leurs agissements sont conformes à la religion d’Allah.
      =======================================
      @Cateaufoncel2

      A l’époque du Califat, la seule fois où les théologies d’al-Azhar ont protesté un peu vigoureusement, c’est lorsqu’un pilote jordanien capturé avait été enfermé dans une cage, arrosé d’essence et brûlé vif. Ce n’était pas bien du tout parce qu’on ne peut pas infliger un tel supplice à un autre musulman. C’était haram, mais on n’allait quand même pas lancer une fatwa et céder à la tentation du takfirisme !

      En revanche, massacrer des mécréants comme les Yézidis, violer leurs femmes, crucifier des chrétiens, c’est tout à fait halal puisque c’est encouragé par le saint Coran. Voyez par exemple la neuvième sourate, et particulièrement le verset 5. Les jihadistes de Charlie Hebdo, du Bataclan ou de la promenade des Anglais, à l’heure qu’il est, doivent être en train de lutiner les soixante-douze vierges en paradis.

    • Raymond75 15 juin 13:28

      @Raymond75

      Mais pour faire bonne mesure, on peut ajouter aussi que l’on jamais entendu publiquement des Français juifs critiquer la politique d’Israël ... Ils défendent farouchement un pays dans lequel ils se gardent bien d’aller vivre !

      Idem pour les Français musulmans qui ne souhaitent en aucun cas retourner dans leur pays d’origine, dont les jeunes sont prêts à traverser la Méditerranée à la nage pour le fuir.

      Deux diasporas ethniques, deux comportement identiques, deux comportements claniques et repliés sur eux mêmes.

    • Cateaufoncel2 15 juin 14:17
      @Christian Labrune« A l’époque du Califat, la seule fois où les théologies d’al-Azhar ont protesté un peu vigoureusement... »

      Un complément révélateur tiré de Wikipedia :

      " ...il n’y a pas de règle unanimement acceptée pour déterminer qui peut émettre une fatwa ; certains musulmans se plaignent que trop de gens se considèrent qualifiés pour en émettre.« 

       »...doivent être en train de lutiner les soixante-douze vierges en paradis."

      Ou de ronger leur frein en se disant que la Taqîya ne devrait pas se pratiquer entre musulmans

    • rabah hammachin 15 juin 20:57

      @Cateaufoncel2 Ce qu’il y a de génial avec vous les français d’ascendance gauloise, c’est Votre inconséquence légendaire : Les gaulois au Mali, en Côte d’Ivoire, en Centrafrique, en Guinée, au Burkina, au Maroc ou ailleurs en Afrique ne sont nullement dérangés par la couleur de peau et par la religion ambiantes. Mais que quelques africains ou musulmans se mettent dans le crâne de vivre en Gaule et voilà que la haine répand sa puanteur à longueur de blogues.


    • aimable 15 juin 23:10

      @rabah hammachin
      ils veulent vivre en Gaule pour que la Gaule devienne aussi pauvre que l’ Afrique , y imposer la charia , leur façon de s’habiller et de vivre venant du moyen âge .


    • rabah hammachin 15 juin 23:53

      @aimable

      La Gaule a détruit l’Afrique au nom d’une civilisation, que vous avez qualifiée d’universelle, et de la chrétienté. Vous en avez détruit tous les repères culturels, religieux et civilisationnels. Vous continuez de piller ce continent. En un mot, vous ‘’aimez ‘’ l’Afrique mais pas les africains. Comme vous avez aimé l’Algérie et que voys haïssez les algériens et comme vous vous êtes accommodés des fatma voilées pendant 130 ans en Algérie et que vous ne pouvez supporter la vue de quelques centaines de françaises voilées en Gaule.


    • aimable 16 juin 00:21

      @rabah hammachin

      je suis d’accord avec vous !
      c’est justement pour pour les mêmes raisons que je ne veux pas que la gaule a son tour soit envahie .

    • CRICRI59 CRICRI59 16 juin 09:46

      @rabah hammachin

      Bonjour
      18 mois en Algérie de 1960 a 1961 de l’est a l’ouest du nord au sud je n’ai jamais vus d’Algérienne voilée le vêtement traditionnel oui très joli d’ailleurs.


    • Christian Labrune Christian Labrune 16 juin 23:39
      La Gaule a détruit l’Afrique au nom d’une civilisation, que vous avez qualifiée d’universelle, et de la chrétienté
      ===============================
      @rabah hammachin

      La Gaule, un demi-siècle avant notre ère, a été conquise par Jules César ; elle est devenue une colonie romaine et elle aura su, finalement, en tirer profit. La Chine a connu au XIXe siècle les guerres de l’opium, les traités inégaux, et pour fini le sac du palais d’été qui horrifia Victor Hugo et dont, en tant que Français, on ne peut pas être fier. Les canonnières du commodore Perry ont obligé le Japon, au milieu du même XIXe siècle, à ouvrir ses ports au commerce occidental. Les Japonais ont très bien su en profiter. Dès l’ère Meiji, sans renoncer à son ancienne culture extrêmement originale, le Japon s’ouvre aux techniques de l’Occident et parvient à un tel niveau de puissance qu’il peut envoyer par le fond, en 1905, la flotte russe.

      Ni les Japonais ni les Chinois ne nous cassent les pieds avec les horreurs de la période coloniale dont leurs ancêtres, incontestablement, auront eu à souffrir. Ils ont d’autres chats à fouetter, et après avoir rattrapé leur retard sur l’Occident, ils veulent le battre sur le terrain de la science et des techniques, ce qui est de bonne guerre. La civilisation, c’est ça.

      Pourquoi cette absence de ressentiments ? Parce que ces peuples ne sont pas écrasés par des dieux terrifiants auxquels il faudrait se soumettre. Bref, ils ne sont pas musulmans et ils n’ont rien à foutre d’un chamelier décapiteur et pédophile du haut moyen-âge. Ils vont de l’avant, et certainement pas vers le VIIe siècle.

    • bob14 bob14 15 juin 12:00

      la France reste la France...hélas pour son peuple !


      • Cateaufoncel2 15 juin 12:07

        « ...le tract récent émis par Les Républicains, intitulé « Pour que la France reste la France » a provoqué une immense levée de boucliers. Même Virginie Calmels, vice-présidente du parti n’a pu s’empêcher de regretter ce souhait ce qui, soit dit en passant, montre l’extrême fragilité de la droite. »

        La levée de boucliers, chez les « gaullistes » montre aussi la légèreté de leur culture politique et, plus globalement, l’ignorance de cette droite que Jean-Marie Le Pen qualifiait de « courbe ».

        Le slogan figurant sur le tract est directement inspiré par un propos du général De Gaulle, rapporté par Alain Peyrefitte, dans "C’était De Gaulle" :

        « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. »

        J’exclus la possibilité d’une coïncidence, Nadine Morano ayant déjà utilisé la fin du paragraphe.


        • Christian Labrune Christian Labrune 15 juin 12:29
          à l’auteur

          Lu et approuvé ! Votre article est plein de bon sens et je n’y vois rien à redire.
          L’athéisme, effectivement, va progresser. Il y a déjà longtemps que les Français chrétiens ne croient plus aux dogmes d’une religion où ils ne voient qu’un ensemble de préceptes moraux que Jésus aurait incarnés. Cette morale judéo-chrétienne reste tout à fait acceptable, et même pour l’athée que je suis.

          L’islam est à l’agonie. Il hurle, il vocifère, il tue autant qu’il peut un peu partout, mais à l’ivresse jihadiste succèdera vite la gueule de bois puis la rigidité cadavérique. La dernière des religions « du livre » sera aussi la première à disparaître.

          La fin du régime des mollahs iraniens est pour bientôt. Les groupes terroristes qu’il a fabriqués ou qu’il continue de téléguider, le Hezbollah et le Hamas, ne devraient plus trop tarder à être aussi vigoureusement ratatinés que le fut le Califat de Raqqa. On commencera à respirer un peu mieux.

          • Buzzcocks 15 juin 13:44

            @Christian Labrune
            Ce jour, deux collègues musulmans sont venus au bureau avec des gâteaux pour fêter la fin du ramadan... Pour des tueurs sanguinaires, ils sont quand même bien sympathiques.


          • Cateaufoncel2 15 juin 16:08

            @Buzzcocks

            « Ce jour, deux collègues musulmans sont venus au bureau avec des gâteaux pour fêter la fin du ramadan... »

            La fête, c’était hier, ils liquident les restes.

            « Pour des tueurs sanguinaires, ils sont quand même bien sympathiques... »

            Vous n’avez peut-être pas remarqué, mais pratiquement à chaque fois qu’un musulman tombe le masque et passe au terrorisme, ses voisins disent : « Ben alors, lui, j’aurais jamais cru ! »


          • Phalanx Phalanx 15 juin 17:33

            @Christian Labrune

            « L’athéisme, effectivement, va progresser »


            LOL, vous prenez vos rêves pour des réalités. L’athéisme est une « religion » minoritaire qui régresse dans le monde.

            Attendez que l’Histoire se rappelle au bon souvenir des français et ils se précipiteront tous à l’Eglise.

          • NAMASTE 15 juin 17:34

            @Christian Labrune


            Merci de votre appréciation.
            Espérons que vous dires vrai quant aux Hezbollah et autres Hamas.
            Cela étant, les chiites ne représentent qu’une douzaine de % de l’islma


          • Phalanx Phalanx 15 juin 17:38

            @Buzzcocks

            Le problème c’est l’ideologie et les valeurs, pas les individus. Personne ne dit que les musulmans sont tous des monstres assoiffés de sang. La plupart des nazis étaient des gens normaux et trés sympathiques qui n’auraient pas hésité à vous faire gouter leur spécialités gastroniques locales. 


            Ce qui compte c’est l’idéologie et la minorité agissante.

            C’est le tragique de l’Histoire.


          • rabah hammachin 16 juin 00:03

            @Christian Labrune L’islam a vécu paisiblement pendant 14 siècles. Contrairement à la chrétienté, l’islam n’a pas fait de génocide. L’islam n’est pas à l’agonie comme vous semblez le souhaiter. Peut-être l’islamisme que vos canons ont largement contribué à installer partout. Les métastases de ce cancer vous ont touché dans vos organes vitaux et vous commencez juste à en ressentir la douleur et la toxicité. Tant mieux si ça vous réveille. Mais en aucun cas, l’islam n’est à l’agonie. D’autre part, le régime des mollahs N’A JAMAIS FABRIQUÉ DE TERRORISTES. Vous êtes tellement intoxiqué par la haine que votre capacité à réfléchir par vous même est complètement altérée.


          • Christian Labrune Christian Labrune 16 juin 01:02
            L’islam a vécu paisiblement pendant 14 siècles.
            ======================================
            @rabah hammachin

            quand on est aussi ignorant que vous paraissez l’être, le mieux est encore de ne rien dire, on évite ainsi le ridicule.

            Si vous ne disposez pas du grand atlas universalis de l’histoire mondiale, vous le trouverez dans n’importe quelle bibliothèque. A la page 134, vous trouverez une carte de l’expansion de l’islam. Au début du IXe siècle, sous le califat abbasside de Haroun al-Rachid. Vous pourrez constater aisément qu’il s’étend du sud de l’Espagne jusqu’aux rives de l’Indus, englobant tout le sud de la Méditerranée.

            Je me demande bien comment ces conquêtes coloniales ont pu être possibles ? Par des moyens pacifiques, en distribuant des pâtisseries orientales, ou bien en coupant le cou des récalcitrants ? Combien de civilisations originales, qui auraient mérité de perdurer, ont ainsi été détruites, déjà, pour la gloire du Chamelier funeste ? 

            Je vous rappelle par ailleurs que le Hezbollah est l’organisation terroriste actuelle la plus dangereuse et la plus organisée, financée par l’Iran et par le trafic de la drogue.

            Sans qu’il soit besoin de remonter aussi loin dans le passé que je le faisais en commençant, interrogez-vous sur le rôle qu’a pu jouer dans la Palestine mandataire le mufti nazi de Jérusalem, Mohammed Amin al-Husseini, réfugié à Berlin pendant la guerre, copain de Heinrich Himmler qu’il aura souvent pressé d’intervenir auprès de Hitler pour qu’il consente à transporter en Palestine le procédé technique de la solution finale. Il fut le créateur de la 13e division de la Waffen SS dans les Balkans, essentiellement composée de musulmans. L’idéologie de cette parfaite crapule est désormais partagée par l’OLP et par le Hamas.

            L’islam est une religion génocidaire. Le premier grand génocide commence en 1915 avec l’extermination des Arméniens. Il inspirera Hitler : puisqu’on n’en parlait plus guère dans les années 40, on pouvait bien recommencer avec les Juifs, le plus discrètement possible (Wannsee, 1942) . Et l’objectif déclaré de la guerre de 48 comme de celle de 67 et comme celui de toutes les exactions du Hamas, c’est d’exterminer les juifs ou de les « foutre à la mer », comme l’avaient répété les radios du Caire en 67, et presque jusqu’au sixième jour. Les rapports entre l’Allemagne nazie et le développement des Frères musulmans de Hassan al-banna dans l’Egypte d’après 28 ont été minutieusement étudiés par Matthias Küntzel dans le bouquin que vous trouverez à cette page :



          • rabah hammachin 16 juin 02:23

            @Christian Labrune Vous confondez informations et connaissances : Là est tout le drame. Si l’expansIon des musulmans s’et Accompagnée d’un génocide, on l’aurait su depuis des siècles. Et ce n’est pas le cas. La suite de l’Histoire l’a confirmé. Par contre, la colonisation de l’Amérique par les hordes chrétiennes se sont accompagnées de l’extermination des amérindiens, et ça l’Histoire, même racontée par les genocidaires , le reconnaît. Quelles sont donc ces civilisations originales qui ont été victimes de génocides musulmans ? Vous parlez du génocide arménien : il n’a ABSOLUMENT rien à voir avec la religion. Vous manipulez l’hisoire à votre convenance. Le Hezbollah est une organisation terroriste ?


          • rabah hammachin 16 juin 02:34

            @Christian Labrune OLP, Hamas, Hezbollah. Pour vous, les organisations qui résistent à la colonisation et à l’expansion d’israel sont de facto terroristes. Comme l’etait le FLN en Algérie. Pour vous, quand on s’opposait à l’Allemagne nazie, c’était de la resistance. Quand on s’oppose à l’empire de l’OTAN ou à israel, c’est du terrorisme.


          • Christian Labrune Christian Labrune 16 juin 13:20
            Vous confondez informations et connaissances
            ==================================
            @rabah hammachin

            « Informations et connaissances » ne s’opposent nullement quand l’information est correctement dispensée par la presse. Les « connaissances » historiques auxquelles je vous renvoyais reposent aussi bien sur ce que l’on peut savoir de la manière dont les institutions politiques des années trente, par exemple, ont traité les dossiers (études des archives), que sur ce qu’en disait la presse de l’époque. Le travail de l’historien, c’est de confronter les sources et de rétablir la vérité des faits, ce qui est évidemment plus facile lorsqu’on dispose d’un recul de plusieurs dizaines d’années.

            Je crains fort qu’il n’y ait un lapsus dans votre propos, et que vous n’ayez utilisé le mot « informations » à la place du mot « propagande ». Vous n’êtes visiblement pas un habitué des bibliothèques et vous prenez pour argent comptant tout ce qui vous tombe dessus venant de l’Internet. Encore y a-t-il des lacunes dans votre consultation du réseau : vous y cherchez ce qui convient au renforcement de vos croyances alimentées par la propagande des imams, et vous ne savez même pas que le Hezbollah et le Hamas sont considérés en Europe (et pas seulement !) comme des organisations terroristes.

            Vous auriez pu au moins lire cet article :

          • Christian Labrune Christian Labrune 16 juin 14:50
            OLP, Hamas, Hezbollah. Pour vous, les organisations qui résistent à la colonisation et à l’expansion d’israel sont de facto terroristes. Comme l’etait le FLN en Algérie. Pour vous, quand on s’opposait à l’Allemagne nazie, c’était de la resistance. Quand on s’oppose à l’empire de l’OTAN ou à israel, c’est du terrorisme.
            ====================================
            @rabah hammachin

            Ben oui !

            D’abord, il n’y a aucune comparaison possible entre Israël en Palestine et la France en Algérie. Il n’y avait jamais eu de Gaulois en Algérie avant 1830, sauf les esclaves chrétiens capturés au large des côtes de l’Europe par les pirates barbaresques. L’Algérie, par ailleurs, n’avait jamais eu d’existence indépendante avant la colonisation française. Elle fut le grenier à blé de l’Empire romain, tomba plus tard durant des siècles sous la puissance des Ottomans, et elle était encore en 1830 un lointain diverticule de ces territoires en pleine décrépitude que continuait à gouverner tant bien que mal la Sublime Porte.

            Israël est la terre des Juifs depuis plus de trois mille ans. Le nom de Jérusalem apparaît à peu près six cent fois dans la Bible, et la présence politique arabe dans la région date du calife Omar, qui prit Jérusalem en 637 avant de conquérir et d’islamiser l’egypte, quelques années plus tard. S’il y a des « colons » en Israël, ce sont les arabes, mais alors que dans les pays arabes il n’y a pour ainsi dire plus de Juifs (combien en Algérie actuellement ?), les 250 mille arabes de 49 sont aujourd’hui plus de 1.7 million. Il n’y a par ailleurs jamais eu une « expansion » d’israël. Les guerres de 48 et de 67 avaient pour objectif l’extermination des Juifs. Quand on fait la guerre, on s’expose à être ratatiné, ce qui fut fait. Après la guerre des six jours, Gaza passe donc sous le contrôle d’israël (ce qui prendra fin en 2005) et la Jordanie vaincue perdra le contrôle de la Judée-Samarie. Ces « conquêtes » rendues nécessaires pour des raisons stratégiques ont toujours été jugées plutôt embarrassantes par les Israéliens, par Moshe Dayan lui-même, qui se serait bien passé de les réaliser s’il n’avait pas dû faire face à un péril des plus urgents.

            Il n’y a aucune espèce de rapport entre l’Occident démocratique et l’Allemagne nazie. Pour oser une telle comparaison, il faut être soit ignorant soit psychiquement fort dérangé. L’Occident ne profite jamais de son écrasante supériorité militaire. Menacée par Pyongyang ces derniers mois, l’Amérique avait les moyens d’écraser entièrement la Corée du Nord. Elle ne l’a pas fait. Il faudrait moins d’une journée à l’aviation de Tsahal pour réduire Gaza en cendres, comme le Hamas et le Hezbollah réduiraient en cendres Tel Aviv s’ils en avaient les moyens. Cela n’a pas été fait. Parce que dans les démocraties, on aime la vie, alors que les totalitarismes, et l’islam en particulier, aiment la mort et les grands massacres.

          • rabah hammachin 16 juin 16:17

            @Christian Labrune Cette fois, vous êtes vraiment dans la propagande. Dire qu’israel est la terre des juifs depuis 3000 ans et occulter du même souffle que les juifs n’ont jamais quitté cet espace est une contre-vérité historique. C’est la terre des juifs mais les ashkénazes n’ont ABSOLUMENT RIEN À Y VOIR. Car ça reviendrait à dire que les musulmans du monde ont des droits sur la Mecque. Les Palestiniens sont les descendants directs des juifs et des Chrétiens de Palestine. 2- L’Allemagne nazie est la fille de l’Occident démocratique L’Occident ne profite jamais de son écrasante supériorité militaire ??? Vous êtes sérieux ? L’Irak, la Libye, la Syrie, la Corée, le Mali etc... ça ne vous dit rien ?


          • rabah hammachin 16 juin 16:27

            @ Christian Labrune Vous travestissez encore une fois l’Histoire en allégant que l’Algérie n’existait pas. Peut-être dans son contour actuel. Mais l’Algérie existait bel et bien avec des régions culturellement développées (Bougie, Constantine, Tlemcen, etc...) Mais là aussi, c’est une tendance gauloise historique à nier les existences pour mieux justifier les massacres et les colonisations.


          • Christian Labrune Christian Labrune 16 juin 19:06
            Vous travestissez encore une fois l’Histoire
            ...............................................................
            @rabah hammachin

            Non content de répéter les âneries monumentales d’un Shlomo Sand qui ont faire rire tous les historiens sérieux, vous persévérez sans craindre le ridicule. L’Algérie n’est un état indépendant que depuis les accords d’Evian en 62. Avant cela, il n’a jamais existé dans l’histoire un « état » algérien. Le dey d’Alger, en 1830, qui faisait un si mauvais usage de son chasse-mouches, était un fonctionnaire de l’Empire ottoman, rien de plus.

            Il n’a jamais existé non plus d’état palestinien. On vous aura peut-être parlé au lycée de Bérénice, petite amie de Titus fils de Vespasien, que certaines éditions de Racine définissent comme une « reine de Palestine », mais il serait plus exact de dire : reine de Judée. C’est l’époque où les Romains s’efforcent de conquérir la région ; le Temple de Jérusalem vient d’être détruit, en 70, par les légions de Titus. Pas beaucoup de musulmans dans la région, et pour cause  : il faudra attendre encore exactement cinq siècles pour que naisse le Chamelier de La Mecque !

            Comme l’Algérie, la Palestine aura été durant des siècles une lointaine province de l’Empire ottoman, subdivisée en régions administratives qu’on appelait des vilayets. Il n’a jamais existé d’état palestinien et il n’en existera jamais. Je suis au milieu de la lecture du bouquin récent et tout à fait passionnant de Stéphane Amar : Le grand secret d’Israël. Sous-titre : pourquoi il n’y aura pas d’état palestinien. En fait, il s’agit là d’un secret de polichinelle : les accords d’Oslo ont été une catastrophe, la cession de la bande de Gaza une horreur, en particulier pour ses habitants, et il n’y a plus désormais que les imbéciles absolus du Quai d’Orsay et le pauvre Macron pour feindre de croire encore à de pareilles fadaises.

            vous trouverez le bouquin, que je vous conseille vivement, à cette page  :


          • rabah hammachin 16 juin 20:11

            @Christian Labrune Bon, là, vous vous dévoilez. Vous ressassez l’histoire telle que vous l’ont incrustée les vainqueurs. Vous êtes une sorte de cassette qu’on a oublié d’éteindre. La Palestine n’a jamais existé ? Et c’était quoi la patrie des philistins ? Comment peuvent exister des palestiniens sans Palestine ?? Et Shlomo Sand est un hurluberlu ? Contrairement à Stéphane Amar ? Quant à l’Algérie, vous allez finir par conclure qu’avant le Dey d’Alger, ce territoire n’existait même pas. Si je résume bien, l’Algérie, la Palestine et bien d’autres contrées sauvages n’avaient pas d’existence avant d’être sorties du néant par des peuples supérieurs tels que les gaulois et les ashkénazes.


          • foufouille foufouille 16 juin 20:23

            @rabah hammachin

            bon exemple avec les gaulois qui étaient un amas de tribus comme les tiens en 1800. l’empire ottoman n’a pas réussi à vous civiliser. vous n’étiez pas des pays mais des tribus géré par l’empire ottoman. et c’est toujours le cas en partie.
            quand il y aura plus de pétrole, vous vous exterminerez comme avant.


          • rabah hammachin 16 juin 21:38

            @foufouille Les idiots se suivent et débitent les mêmes conneries. Le Maroc et la Tunisie n’ont pas de pétrole et ne se sont pas exterminés en date d’aujourd’hui. Mais bon. Comme tu voulais juste faire l’intéressant , je te laisse encore une chance de te rattraper.


          • Christian Labrune Christian Labrune 16 juin 23:02

            @rabah hammachin

            L’opposition n’est pas entre les vainqueurs et les vaincus mais entre la civilisation et la barbarie, entre la culture et l’imbécillité, et l’imbécillité peut momentanément vaincre la culture. On aura vu ça avec les deux premiers totalitarismes, on le voit encore aujourd’hui avec la menace islamique.

            Est-ce que j’ai dit quelque part que les plaines et les montagnes qui composent le territoire de l’actuelle Algérie n’existaient pas avant le règne de Charles X en France ? Est-ce que j’ai dit que tout cela était sous la mer ou ressemblait à un désert sans présence humaine ? Ai-je dit la même chose de la région que les Romains, après l’empereur Hadrien, ont appelée Palestine, sans pourtant lui assigner des limites bien clairement définies ?

            Faut-il que je précise qu’un ETAT est un système de gouvernement, soit qu’il émane de la volonté populaire comme à Athènes ou dans la Rome républicaine, soit qu’il résulte de la domination, acceptée par la nation, d’une famille puissante de la région, comme dans la monarchie. Mais vous ne trouverez rien de tel dans l’histoire de l’Algérie ou de la Palestine : ces régions ont toujours été assujetties, à une très lointaine puissance ottomane dont la culture n’avait pas grand chose à voir avec celle des Berbères qui peuplaient le pays, pas plus qu’avec celle des différentes ethnies qui vivotaient en Palestine : Juifs, Druzes, Arabes, Bédouins. Il n’a donc jamais existé un « état palestinien ». Les seuls états qu’on ait connus dans la région, c’était les royaumes de Juda (931-586 avant notre ère) et d’Israël (930-720). La proclamation de l’indépendance d’Israël par Ben Gourion le 14 mai 48 constitue bien un ETAT, là où ne s’étaient succédé auparavant que de lointaines dominations étrangères, le mandat britannique ayant fait suite, au début des années 20 à la puissance ottomane désormais démembrée par le traité de Sèvres (1920). Est-ce clair, cette fois ?

            En tout cas, ce sera ma dernière intervention sur cette page : il ne me répugne pas d’expliquer ce que d’autres ignorent ; j’ai fait ça tout ma vie, mais déradicaliser des cervelles formatées par la propagande, c’est une mission impossible.

          • Christian Labrune Christian Labrune 16 juin 23:19
            Ce jour, deux collègues musulmans sont venus au bureau avec des gâteaux pour fêter la fin du ramadan... Pour des tueurs sanguinaires, ils sont quand même bien sympathiques.
            ----------------------------------------------------
            @Buzzcocks
            Vous feriez bien de vous rappeler la phrase que Virgile prête à Laocoon lorsqu’il voit l’immense cheval de bois laissé par les Grecs sur la plage, devant les murailles de Troie :

            Timeo danaos et dona ferentes !

            La stratégie des Frères musulmans en Europe ne diffère en rien de celle des Grecs à l’époque de la guerre de Troie. Je ne mets quand même pas tous les musulmans dans le même panier, cela va de soi, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que depuis dix ans, les musulmans civilisés (il y en a) n’auront vraiment pas fait le maximum pour qu’on puisse clairement les distinguer de leurs coreligionnaires soumis à la religion sanguinaire du Chamelier.

          • rabah hammachin 16 juin 23:55

            @Christian Labrune Merci d’avoir servi votre soupe. Ça fait 35 ans que je m’adresse à des personnes qui veulent apprendre et à penser et réfléchir par eux-mêmes. Là, j’ai échangé avec une personne qui a ressassé tous les poncifs propagandistes sur l’Occident bon, généreux et civilisé qui a à faire aux barbares, à la culture approximative et qui n’a d’alternative que de faire confiance aux illusionnistes qui croient en leurs propres mensonges à force de les répéter. Au revoir monsieut


          • Attila Attila 18 juin 12:51
            @rabah hammachin
            Labrune est un troll néocons, on peut ne pas lui répondre :
            « Ne perdez jamais de vue que le néotroll est un destructeur qui se moque éperdument du sens et du non-sens. »

            .

          • Attila Attila 15 juin 14:03

            Namaste, je vous suis reconnaissant de distinguer l’islam et l’islamisme.

            Dans les années 1950-70, de nombreux pays arabes étaient laïcs : Algérie, Tunisie, Égypte, Syrie, Irak.
            En Égypte, le président Gamal Nasser s’est opposé aux Frères Musulmans. Voici une vidéo connue où il se fout de leur gueule avec le soutient du public :
            Nasser et le voile

            Normalement, ces pays n’auraient pas dû être confrontés à l’islamisme aujourd’hui. Que s’est-il passé ?
            La CIA a commencer par instrumentaliser les Frères Musulmans contre le gouvernement laïc , et surtout pro-soviétique, de l’Égypte. Puis, les États-Unis ont fait pression sur l’Arabie Saoudite pour qu’elle diffuse son islam radical en finançant la construction de mosquées, en payant des imams radicaux, en finançant des écoles coraniques, etc. C’est Mohamed Ben Salmane, le prince héritier d’Arabie Saoudite qui le révèle dans un interview au Washington Post :
            Les occidentaux ont exigé que nous diffusions notre islam radical
            .
            C’est très clair : ce sont les Etats-Unis les responsables de l’islamisme. Sans leur action, ni les Frères Musulmans ni l’islam radical saoudien n’auraient émergé.

            Alors, pourquoi demandez-vous aux musulmans et à l’islam de faire un « Aggiornamento » puisque ni l’un ni l’autre ne sont responsables de l’islamisme ? Les pays arabes cités étaient laïcs AVEC l’islam et les arabes tels qu’ils sont.
            Vous vous trompez de cible, c’est au gouvernement américain que vous devez demander d’arrêter de soutenir l’islamisme et le terrorisme.

            .


            • Attila Attila 15 juin 14:11

              « Rappelons d’abord que 25% de la population mondiale est musulmane et que l’islam est la deuxième religion de France »
              Inexact. La première religion de France n’est plus le catholicisme mais l’écologie, le culte de la Nature. Donc, l’islam arrive en troisième position.

              .


            • Christian Labrune Christian Labrune 15 juin 14:53

              @Attila
              Vous ne vous rendez même pas compte que votre discours procède de l’idéologie colonialiste la plus éculée. Les anciens peuples qui furent colonisés, et qui ne le sont plus, Dieu merci, devraient rester éternellement irresponsables comme de grands enfants. Ils ne savant pas ce qu’ils font, ils font ce que l’Amérique, ou n’importe quel autre état développé, leur dit de faire, et ils n’ont pas même la capacité de juger de ce qu’ils entreprennent. Les jihadistes de Raqqa, fervents adeptes de la décapitation et de la crucifixion, comment auraient-ils pu savoir que ce qu’ils faisaient était très mal ? Le Coran les justifiait et les Américains leur avaient dit : tuez-vous les uns les autres, ce qu’ils se sont empressés de faire. Vous, vous ne le feriez pas parce que vous avez une conscience morale d’homme libre et que, malgré votre pseudonyme un peu inquiétant, vous vous pensez civilisé , mais eux ne le seront jamais. Appartiennent-ils même à notre espèce, ces sous-hommes ? En tout cas, n’étant pas libres, ne disposant pas de la capacité de juger, n’étant que les esclaves de l’Amérique, ils ne peuvent être tenus pour responsables de quoi que ce soit.


            • Phalanx Phalanx 15 juin 17:30

              @Attila

              LOL, bien essayé. 


              La « laicité » dans le monde islamique ne venait que de la volonté de rois fascinés par l’occident et de dicateurs en concurrence avec le pouvoir religieux, JAMAIS de la volonté populaire. 

              Bien sur les ricains s’en sont plus ou moins servis selon leur intérêts du moment, il n’empêche que l’Islam, c’est l’Islamisme. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès