• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pour qui sonne le glas ? Madame Patel ou Madame May ?

Pour qui sonne le glas ? Madame Patel ou Madame May ?

Theresa May vient de perdre son deuxième ministre en sept jours : Priti Patel a démissionné après la révélation de réunions secrètes avec des officiels israéliens et le Premier ministre Benjamin Netanyahu qui, selon la presse officielle « auraient pu laisser l'impression que la Grande-Bretagne favorise Tel-Aviv par rapport à la Palestine. »

La secrétaire d'État au Développement international a dû écourter son voyage en Afrique après que de nouvelles informations sur ces réunions aient été mises au jour. Theresa May qui venait de limoger le ministre de la Défense, Sir Michael Fallon, pour ses frasques libidineuse avec la gent journalistique, a dû attendre son retour pour avoir des éclaircissements qui on abouti à une séparation définitive.

Pour sauver la face, le départ de la députée de Witham a été présenté comme une démission, mais Mme May a dû ramer pour tenter de convaincre la classe politique britannique de son ignorance de certaines réunions anticipées de sa ministre avec des représentants d’Israël alors qu’elle avait elle-même recommandé la plus grande discrétion à propos de ces rencontres et lui avait demandé de ne pas en faire état.

Comme on pouvait s’y attendre, les travaillistes ont une fois de plus demandé au Premier ministre de démissionner, mais ce qui est nouveau, c’est qu’une quarantaine de députés conservateurs lui ont également demandé de renoncer à sa fonction.

Dans sa lettre de démission à Mme May, Mme Pratel a présenté « des excuses complètes » et a ajouté : « Mes initiatives étaient motivées par les meilleures intentions, mais elles n’ont pas répondu aux normes de transparence et d'ouverture que j'ai moi-même promues et défendues. » Le sort de Mme Patel a été scellé après la révélation de deux réunions non officielles avec des dirigeants israéliens en plus des 12 officieuse auxquelles elle avait participé pendant des « vacances familiales » en Israël en août, car elle avait également rencontré le ministre de la Sécurité en septembre et un fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères à New York une semaine plus tard.

Downing Street tombe des nues : "Ce n'est pas vrai que le Premier ministre ait été au courant de la rencontre avec le Premier ministre Netanyahou avant le vendredi 3 novembre. » . Mais, malgré ces dénégations, le chef adjoint du parti travailliste, Tom Watson, a écrit à Mme May pour révéler une autre réunion pendant le fameux voyage en Israël : il a déclaré avoir été informé que Mme Patel avait rencontré des représentants du consulat britannique à Jérusalem :"Il serait sûrement impossible de prétendre que le Foreign Office n'était pas au courant de la présence de Mme Patel en Israël."

Il est également apparu que Mme Patel a visité un hôpital de campagne israélien sur les hauteurs du Golan pendant ses "vacances". Le Foreign Office et Downing Street ignoraient-ils que toutes ces réunions avaient eu lieu en l’absence des représentants diplomatiques ?

Mme Patel a admis avoir discuté de « l'aide humanitaire » au cours de réunions organisées par Lord Polak, président honoraire de l’organisation « Conservative Friends of Israel ». Par contre, il est certain qu'elle n’a rencontré aucun Palestiniens durant ce séjour, ce qui pouvait donner l'impression que la position du Royaume Uni avait changé sur cette question.

À son retour, elle avait demandé aux autorités britanniques de chercher des moyens de soutenir les « opérations humanitaires » de l'armée israélienne sur les hauteurs du Golan. Mais l'idée aurait été instantanément abandonnée.

Mme May devrait présenter le remplaçant de Mme Patel dans la journée.

C'est deuxième remaniement coup sur coup, alors que sa décision de nommer M. Gavin Williamson à la Défense a été critiquée par ses propres députés, qui ont fait part de leurs des inquiétudes à propos de son manque d'expérience. Elle doit également faire face à d'autres scandales dans la tourmente des affaires de harcèlement sexuel :

 
  • le premier secrétaire d'État, Damian Green, fait l'objet d'une enquête sur son comportement « inapproprié » avec une militante conservatrice et la présence de documents pornographiques sur son ordinateur,
  • le ministre Mark Garnier est l’objet d’une enquête après qu’il ait admis avoir surnomméé sa secrétaire "nichons en sucre" et lui avoir conseillé d'acheter des jouets sexuels.

Jeremy Corbyn et le « gouvernement fantôme » des travaillistes piaffent d’impatience devant le 10 Downing Street. Un gros travail les attend !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 novembre 2017 13:31

    Rappelons-nous ce jour inscrit dans la mémoire du Monde. La fameuse NUIT DE CRISTAL. Vous ferez les liens que vous voudrez. C’est bon pour lutter contre l’ALZHEIMER.


    • Parrhesia Parrhesia 9 novembre 2017 14:19
      Très bon article !
      Dans le même esprit, il ne serait d’ailleurs pas mauvais de réexaminer le Brexit à la lumière de la complicité constante des relations de la G.B. avec Israël.
      Ainsi, nous savons par expérience qu’aussi bien Israël que la Grande Bretagne n’ont guère l’habitude de garder tous leurs œufs dans le même panier. Il ne paraît donc pas inepte de considérer que ces deux pays sont d’accord pour anticiper (d’ailleurs avec bon sens) une suite inévitablement houleuse de l’existence de l’actuelle contre-Europe !
      Or j’ai toujours maintenu que le clan mondialiste (auquel appartiennent les deux pays) préférerait tout saborder d’une façon ou d’une autre que d’accepter un échec pourtant de plus en plus prévisible.
      La situation générale au sein de l’actuelle contre-Europe se compliquerait donc d’autant et nous serions tous bien avisés d’y prendre garde plus que jamais !!!
      Bonne journée  !

      • Dzan 9 novembre 2017 20:16

        @Parrhesia
        Ils ont (les GB) oublié les attentats des « démocrates » israéliens contre les Britanniques ?

        Procuré vous la série "The Promise, et vous comprendrez tout

        The Promise : le serment - Le coffret 3 DVD

      • sukhr sukhr 9 novembre 2017 14:23

        allez hophophop : maintenant, elle doit payer 100 milliards d’Euro à l’UE si les anglais veulent conserver leurs accords de libre échange avec le continent

         smiley 

        • Parrhesia Parrhesia 9 novembre 2017 14:34
          @sukhr
          C’est effectivement une façon de voir les choses !
          Mais connaissant bien mon monde, je parierai plutôt sur le maintien de leurs avantages acquis que sur le versement des 100 milliards...

        • Chourave Jeussey de Sourcesûre 9 novembre 2017 15:13

          @Parrhesia

          ils sont même capables de dire que c’est l’UE qui leur doit 100 milliards...

        • Roberto 10 9 novembre 2017 15:19

          @sukhr


          Les Anglais n’ont pas besoin de payer 100 Milliards € pour conserver leurs accords de libre échange avec le continent car une fois sortie de l’UE,la GB se retrouvera dans le cadre des règles fixées par 
          l’OMC.
          Les anglais auront toujours accès au marché Européen,sans payer un centime si ils le veulent....

        • aimable 9 novembre 2017 15:26

          @Jeussey de Sourcesûre
          on ne l’appelle pas la perfide Albion pour rien !


        • Fergus Fergus 9 novembre 2017 16:01

          Bonjour, Roberto 10

          « Les anglais auront toujours accès au marché Européen, sans payer un centime si ils le veulent.... »

          Désolé, mais c’est faux ! S’ils veulent continuer à commercer dans de bonnes conditions avec les pays membres de l’UE, et notamment à sauvegarder les intérêts de leurs banques, fonds d’investissement et compagnies d’assurance, cela ne pourra se faire que dans le cadre d’’un « passeport financier ».

          Or, l’UE est bien décidée à ne le délivrer au Royaume-Uni que si celui-ci s’acquitte de ce qu’il doit à l’Union, autrement dit une somme d’environ une centaine de milliards d’euros d’après le Financial Times, mais qui, dans les faits, devrait se situer entre 50 et 60 milliards d’euros !


        • agent ananas agent ananas 9 novembre 2017 17:29

          @Fergus
          Désolé, mais c’est faux ! S’ils veulent continuer à commercer dans de bonnes conditions avec les pays membres de l’UE, ...

          Pas si sur. Doit on rappeler que la balance commerciale britannique est déficitaire par rapport au reste des pays de l’UE ?
          Bref, si les allemands « veulent continuer a commercer dans de bonnes conditions » leur Benz, BMW, Audi, Volkswagen et autres Opel, ainsi que leurs machines outils en GB, ils devront faire des concessions (l’Allemagne à exporté en GB plus de 90 milliards d’euros en biens et services en 2015).
          Idem pour la France si elle veut continuer à vendre ses produits de luxe, produits agricoles et autres pinards dans de « bonnes conditions ».
          A moins de vouloir déclencher une « trade war »... ?


        • Trelawney Trelawney 10 novembre 2017 08:09

          @agent ananas
          Le monde bouge perpétuellement et à un point que s’en est déroutant. Si aucune voiture de luxe allemande se vend en GB, ça n’inquiétera pas Benz BMW ou Audi. Au pire BMW fermera ses usines d’Austin en Angleterre.

          Le gros des exportations allemandes se font vers les pays de l’est et l’Asie. Idem pour les produits de luxe français. 
          L’Angleterre pourra ou non déclencher une guerre commerciale avec l’Europe, ça ne changera rien dans sa situation économique. le fait est qu’elle a choisit de ne plus faire partie de l’UE et maintenant se retrouve seule et abandonnée
           

        • agent ananas agent ananas 10 novembre 2017 09:55

          @Trelawney

          Il est difficile de croire que le patronat allemand voudrait faire une croix sur un marché de 90/100 milliards d’euros annuels ...


        • Fergus Fergus 10 novembre 2017 09:57

          Bonjour, Trelawney

          Vous avez raison, et c’est bien pour cela que les patrons du Royaume-Uni ont sonné l’alarme fin octobre comme je l’ai souligné dans un récent article (Brexit : la grande solitude de Theresa May), plusieurs grands groupes étant même dans les starting blocks pour déplacer leurs avoirs vers le continent. 



        • Trelawney Trelawney 10 novembre 2017 13:09

          @agent ananas
          Ils ont déjà fait une croix dessus et concentre leur activité sur un marché autrement plus juteux

          Entre 2005 et 2015, les exportations allemandes vers l’Asie sont passées de 11 à 20% de leur PIB, tandis qu’elle ont baissé d’autant vers le RU.
          L’Allemagne est avant tout un fournisseur de machines outils pour l’Angleterre et ça ne risque pas de changer car il n’y a plus qu’eux qui en fabriquent

        • Chourave Jeussey de Sourcesûre 9 novembre 2017 15:27

          Dernières nouvelles ! La nominée est :



          • OMAR 9 novembre 2017 18:17

            Omar9

            @Jeussey de Sourcesûre
            .

            Je ne connais pas cette dame et ne m’attends à un quelconque renoncement de la perfidie et la complicité de la Grande-Bretagne dans le drame palestinien.
            Merci quand même pour votre article...


          • MagicBuster 9 novembre 2017 17:11

            http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/03/29/97002-20170329FILWWW00103-l-ue-interdit-la-fusion-entre-les-bourses-de-londres-et-de-francfort.php

            L’UE a interdit à l’Angleterre de fusionner les bourses.
            L’Angleterre sort de l’UE.

            Qui va interdire à l’Angleterre de ruiner l’Europe maintenant ?


            • Chourave Jeussey de Sourcesûre 9 novembre 2017 17:24

              @MagicBuster

              Le sujet de l’article n’est pas le Brexit, mais les conséquences de la collusion cachée entre le gouvernement travailliste et Israël dans une période de confusion provoquée par l’enfumage du harcèlement sexuel. Je ne vois pas le rapport avec votre commentaire.



            • MagicBuster 9 novembre 2017 17:28

              @Jeussey de Sourcesûre

              Je comprend votre point de vue,
              voici le mien, pour ne pas se faire enfumer ; parfois il faut se concentrer sur les vrais sujets.

              Israel Harcelement .... c’est du pipi de chat .


            • Chourave Jeussey de Sourcesûre 9 novembre 2017 17:53

              @MagicBuster

              Alors, pour ne pas vous faire enfumer, vous pouvez parler du Brexit dans tous vos commentaires à propos de n’importe quel article, ne vous gênez pas, c’est gratuit !

            • Chourave Jeussey de Sourcesûre 9 novembre 2017 18:00

              @MagicBuster

              à propos d’enfumage, le pape vient d’interdire la vente de cigarettes au Vatican !
              c’est sans doute pour exercer une pression sur les  les Benson & Hedges, les Rothmans ou les Craven ?

            • agent ananas agent ananas 9 novembre 2017 17:51

              Ce n’est pas en France qu’on verrait un membre du gouvernement démissionner à cause de rencontres secrètes avec des israéliens.
              Il vrai que Thérésa May est un peu parano depuis qu’il a été révélé en janvier dernier qu’Israël complotait la chute d’éminents membres du Foreign Office, à cause de critiques sur l’implantation de colonies dans les territoires occupés.


              • Le421 Le421 9 novembre 2017 17:56

                Moi, que les british quitte l’Europe, perso, c’est leur choix.
                Mais quand j’entends qu’ils émettent un avis défavorable à l’interdiction du glyphosate en Europe, je me demande de quoi ils se mêlent et de la gueule de qui se fout-on ??
                Qu’ils se cassent et qu’ils en boivent à l’apéro si ils veulent.
                Mais maintenant, y’en a ras le bol de ces ingérences !!


                • OMAR 9 novembre 2017 18:13

                  Omar9
                  .
                  Bonsoir @Jeussey de Sourcesûre :« « auraient pu laisser l’impression que la Grande-Bretagne favorise Tel-Aviv par rapport à la Palestine.  »
                  .
                  Ah, parce qu’il subsiste un moindre doute sur ce sujet ?
                  La »Déclaration de Balfour" n’a pas été la première cellule sioniste cancéreuse injectée sur la Palestine par la Grande-Bretagne ?


                  • Chourave Jeussey de Sourcesûre 9 novembre 2017 19:10

                    @OMAR

                    Vous savez bien que la culture anglaise a inventé une figure de rhétorique qui se situe entre la litote et l’euphémisme : « l’understatement ». C’est une forme de politesse ou d’ironie qui permet d’énoncer des énormités d’une manière totalement admissible ou de faire passer des messages accessibles à quelques initiés sans que 99% des auditeurs s’aperçoivent du double sens ! Les Anglais sont de grands spécialistes du langage codé.

                  • Le421 Le421 10 novembre 2017 08:37

                    @Jeussey de Sourcesûre
                    On pourrait traduire par « sous-entendu ».
                    Sous-entendu qui deviendrait le fond de l’accord...


                  • Chourave Jeussey de Sourcesûre 10 novembre 2017 09:05

                    @Le421

                    bonne suggestion

                    en analyse transactionnelle, il s’agirait d’une transaction doubleLe concept de transaction - Analyse Transactionnelle

                  • bob14 10 novembre 2017 06:54

                    bof..ils ont pris la bonne décision..pas comme en France ou jupiter vous la met profond !


                    • Trelawney Trelawney 10 novembre 2017 08:10

                      Jeremy Corbyn et le « gouvernement fantôme » des travaillistes piaffent d’impatience devant le 10 Downing Street. Un gros travail les attend !


                      Seulement ce sera Johnson (conservateur) le nouveau premier ministre. Un Trump à l’anglaise

                      • Chourave Jeussey de Sourcesûre 10 novembre 2017 08:31

                        @Trelawney

                        - premièrement cette hypothèse suppose que les conservateurs restent au pouvoir, ce qui n’est pas sûr étant donnés les derniers retournements de vestes au parlement...

                        - deuxièmement, Boris Johnson fait tellement de croche-pieds à tout le monde dans son propre camp, à commencer par Theresa May qu’il met en difficulté dès qu’il n a l’occasion, que ses « amis » politiques se méfient de lui comme de la peste. C’est un grand pervers. Les différences avec Trump, c’est que Trump est cohérent dans ses positions réactionnaires et fidèle à son équipe sulfureuse menée par Bannon, et qu’il est capable de financer la corruption autour de lui avec ses propres fonds, ce que ne peut pas faire Johnson.

                        Les Anglais connaissent mieux Shakespeare que les Américains et n’ont pas envie que les complots de Iago aboutissent !

                      • Trelawney Trelawney 10 novembre 2017 12:47

                        @Jeussey de Sourcesûre
                        On ouvre les paris ?


                      • Trelawney Trelawney 10 novembre 2017 08:23

                        En parlant de cet événement il ne faut pas occulter des faits importants :

                        1 - La GB est un satellite des USA et tout son service de renseignement (MI5 MI6) est parasité par la CIA.
                        2 - Par manque d’un service de renseignement efficace, La GB est totalement dépourvu contre le terrorisme islamique.
                        Pour lutter contre cela et en prévision de la fin de l’UE , elle cherche des aides « techniques » dans d’autres pays dont Israel, mais pas que. Israel qui n’est pas né de la dernière averse demande les contreparties qui l’arrange.
                        Johnson qui vise le poste de May et qui est au gouvernement balance les infos pour nuire à May.
                        Dans les milieux autorisés (comme dirait Coluche) il se dit que le MI6 noue des relations avec les cartels mexicains et colombiens, qui ont des services de renseignement hors norme, pour s’informer sur le terrorisme islamique. Ils sont vraiment tombés bien bas.

                        • Chourave Jeussey de Sourcesûre 10 novembre 2017 08:34

                          @Trelawney

                          Le meilleur moyen de lutter contre le « terrorisme islamique » est de neutraliser son principal mécène, MbS, au lieu de le soutenir ! 
                          On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

                        • leypanou 10 novembre 2017 10:36

                          @Jeussey de Sourcesûre
                          Le meilleur moyen de lutter contre le « terrorisme islamique » : encore faudrait-il qu’ils veuillent vraiment lutter contre le terrorisme islamiste.

                          Car qu’est ce qui a été fait concrètement contre les 2 principaux soutiens qui sont en train de se disputer, à savoir l’Arabie Saoudite et le Qatar ?

                          Taper sur les exécutants comme celui avec un marteau sur la place Notre Dame, çà on sait faire, avec en bonus s’autoriser de surveiller tout le monde et pouvoir réprimer toute « dissidence idéologique ».


                        • William 10 novembre 2017 10:46

                          @Jeussey de Sourcesûre
                          Vous parlez du prince « progressiste » dont notre président voudrait tempérer les ardeurs bellicistes ?


                        • Trelawney Trelawney 10 novembre 2017 12:55

                          @Jeussey de Sourcesûre
                          Quand allez vous comprendre que le terrorisme islamique n’est qu’une histoire de pognon. Les islamistes tirent leur argent de 2 secteurs d’activité :

                          1 - Le trafic de drogue du Maroc et d’Afghanistan
                          2 - Le racket des états.

                          A l’origine l’extrémisme islamique a été mis en place par les USA et leurs satellites pour foutre le bordel auprès des nations arabes proches de l’URSS (Syrie, Egypte, Algérie, Irak, Afghanistan etc). Ils ont confié la maîtrise d’oeuvre à l’Arabie Saoudite et ses pays voisins. Ces derniers nous laisse croire qu’ils ont encore la main mise sur ce problème qui les dépasse.


                        • roby 10 novembre 2017 18:55

                          L’Arabie Saoudite applique à la lettre les injonctions de l’Empire et d’Israël Comme on pourrait interpréter la rencontre Jared Kuschner gendre du président Trump en Arabie saoudite. l’Arabie saoudite guidée par Mohamed Ibn Salman, un Schwarzkopf au petit pied qui veut -avec sa coalition de pieds nickelés- faire le job pour le compte de l’Empire et d’Israël croyant de ce fait dominer l’Iran pays qui investit dans le savoir et ne compte pas sur les pétro-dollars et le parapluie américain.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès