• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pour sauver la démocratie française, la loi sur la sécurité globale doit (...)

Pour sauver la démocratie française, la loi sur la sécurité globale doit être retirée

 

Tous les députés RN et la quasi totalité des députés LREM (86 %) et LR (96%), ont donc voté la loi sur la « sécurité globale ». Ce vote, qui cisaille la démocratie française, illustre la grande méconnaissance des principes démocratiques de la part de ces députés.

JPEG

Plusieurs institutions et ONG renommées combattent cette loi. Citons entre autres, la Ligue des Droits de l’Homme [1], le Défenseur des Droits [2], le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU [3], ou encore la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme [4]. Cette mobilisation soutenue par les partis de gauche et de nombreux journalistes a permis d’obliger le gouvernement à un premier recul. Mais pour sauver la démocratie il faudra plus, il faudra le retrait du texte. Il faut donc comprendre pourquoi ce texte fait vaciller la démocratie.

Le principe fondamental de la démocratie concerne la séparation des pouvoirs. Ce principe, énoncé en France par Montesquieu dans la lignée de John Locke, prend acte de la tentation naturelle des humains de profiter de leur pouvoir, et propose, pour équilibrer, de mettre en place des contre-pouvoir. En effet, quand on donne du pouvoir à un groupe de personne, on se retrouve complètement soumis à l’arbitraire de ce groupe, pour le meilleur et pour le pire. L’objectif de la démocratie et de mettre en place des contre-pouvoir pour éviter le pire.

Dans un État de droit, l’État a le monopole de la violence légitime. Pour rester en démocratie, il faut donc des contre-pouvoir aux forces de maintien de l’ordre, comme la liberté de filmer les policiers, l’identification des policiers, la possibilité des citoyens de porter plainte contre la police ou encore la garantie d’avoir une justice indépendante pour juger la police. Or, si ces contre-pouvoir disparaissent, les forces de l’ordre se retrouvent en capacité d’emprisonner n’importe qui. Il suffit de réaliser une fausse déposition et la parole d’un citoyen n’aura que peu de poids par rapport à la parole d’un représentant de l’État, comme pour ce producteur de musique qui ne doit sa liberté qu’aux caméras de vidéo surveillance pour démentir la déposition des policiers [5]. En éliminant les contre-pouvoir, via la loi sur la sécurité globale, les députés LR, LREM et RN donne le champ libre à l’arbitraire de la police.

Or, sa mission est déjà en train de changer. Dans une démocratie républicaine, le rôle de la police est de protéger la population, principalement en arrêtant les auteurs d’homicides, de violences, de vols et de trafics. Mais depuis quelques années, et encore plus avec la crise des gilets jaunes, la police républicaine a changé de rôle, elle protège moins souvent le peuple mais elle le bâillonne pour l’empêcher de manifester et de contester le pouvoir. Lentement mais sûrement, elle se rapproche d’une milice au service des puissants. Bien des policiers, engagés sincèrement pour faire ce métier, sont horrifiés par cette dérive. Mais il est difficile pour ces fonctionnaires d’en parler, car la démocratie s’est dégradée aussi à l’intérieur de cette institution républicaine.

Cette dérive doit être très largement attribuée à l’autisme et l’amateurisme du gouvernement. En refusant d’écouter les revendications des manifestants et d’ouvrir un processus de négociation, il a choisi le pourrissement et la répression. La police est ainsi devenue le dispositif central de la politique gouvernemental. Les forces de l’ordre ont bien négocié ce nouveau statut, en obtenant de très loin les plus importantes augmentations de salaires de tous les corps d’État. Mais, en contre partie, les policiers se sont coupés du peuple et ils ont abandonné en grande partie leur mission républicaine pour se focaliser sur le contrôle des manifestants.

Ainsi, en supprimant les contre-pouvoir de la police, les députés LR, LREM et RN mettent en place un cadre légal permettant de sortir de la démocratie. Ce n’est malheureusement pas la première fois que les représentants du peuple français s'écartent des valeurs démocratiques.

De façon encore plus radicale, le 10 juillet 1940 les députés sont invités à voter le projet de loi suivant :

« L’Assemblée nationale donne tous pouvoirs au Gouvernement de la République, sous l’autorité et la signature du maréchal Pétain, à l’effet de promulguer par un ou plusieurs actes une nouvelle constitution de l’État français. Cette constitution devra garantir les droits du travail, de la famille et de la patrie.  ».

569 parlementaires et sénateurs voteront pour, 80 voteront contre [6]. Parmi ces 80, 73 sont étiquetés à gauche. Les années qui suivront apporteront un démenti catégorique à ceux qui ont pensé bien faire en abandonnant les principes démocratiques.


 

La démocratie est fragile. En période trouble, les arguments des anti-démocrates séduisent plus de citoyens : lenteur des décisions, manque d’efficacité, manque d’autorité, défaite assurée face aux ennemis intérieurs et extérieurs. Mais il ne faut pas céder à ces sirènes et renoncer aux libertés. Les députés LR, RN et LREM ferraient bien de réviser leurs cours d’histoire.


 

[1] https://www.youtube.com/watch?v=IoYcYct2dfc&feature=youtu.be

[2] https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/communique-de-presse/2020/11/proposition-de-loi-securite-globale-lalerte-de-la-defenseure-des-droits

[3] https://www.huffingtonpost.fr/entry/loi-securite-globale-la-france-rappelee-a-lordre-par-lonu_fr_5fb2afc1c5b6aad41f71c930

[4] https://www.cncdh.fr/fr/publications/avis-sur-la-proposition-de-loi-relative-la-securite-globale

[5] https://www.youtube.com/watch?v=W7ROH0-c3Bs&feature=youtu.be

[6] https://www.persee.fr/doc/rhmc_0048-8003_1991_num_38_4_1607

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 décembre 2020 13:01

    Pour sauver quoi ?


    • xana 14 décembre 2020 13:39

      @Séraphin Lampion
      Bonne réponse ! Il n’y a plus de démocratie en France, si tant est qu’il y en ait eu par le passé.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 décembre 2020 15:27

      @xana

      en tous cas, il y a eu des luttes qui ont débouché sur des conquêtes sociales, celles qui sont grignotées peu à peu sans provoquer de raz de marée humaine


    • Yann Esteveny 14 décembre 2020 13:18

      Message à tous,

      C’est un article de propagande mais l’analogie avec 1940 est pertinente pour la raison suivante :
      Aujourd’hui comme en 1940 la faillite des partis de gauche au pouvoir est complète mais ils s’érigent en super-résistants et essayent de faire endosser les responsabilités au camp patriote !


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 décembre 2020 13:24

        @Yann Esteveny

        des résistants ? où ça ?


      • Yann Esteveny 14 décembre 2020 14:25

        Message à avatar Séraphin Lampion

        Je ne fais que citer les délires de l’auteur : "Cette mobilisation soutenue par les partis de gauche et de nombreux journalistes a permis d’obliger le gouvernement à un premier recul."

        Respectueusement


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 décembre 2020 15:26

        @Yann Esteveny

        en tous cas, il y a eu des luttes qui ont débouché sur des conquêtes sociales, celles qui sont grignotées peu à peu sans provoquer de raz de marée humaine


      • Pere Plexe Pere Plexe 14 décembre 2020 19:58

        @Yann Esteveny
        RN LR et LREM sont bien complices et responsables de la dérive autocratique et liberticide dramatique que l’on subit.
        Alors oui la gauche à des responsabilités par ses erreurs et ses trahisons passées mais c’est bien la droite et son extrême qui aujourd’hui est coupable.
        Le pire pour ceux là est de mettre en place un arsenal totalitaire qui rapidement leur interdira tous retour au pouvoir.
        Blinder le pouvoir et supprimer tous les contre pouvoir a ce prix.
        On croit le faire pour soi, pour son camp, mais c’est rarement le cas.
        Le suivant ne reviendra pas sur cette dérive quel que soit sa couleur politique affichée ou réelle.
        Ceux qui oeuvre a ça n’ont ni morale ni vision, juste des espoirs électoraux : le niveau zéro de la politique et le triomphe du populisme.
        Du vrai populisme. 


      • Yann Esteveny 14 décembre 2020 20:53

        Message à avatar Pere Plexe,

        Qui est au gouvernement ? Qui détient la majorité à l’Assemblée Nationale ? Qui n’assume pas la responsabilité de ses actes ou de ses votes ?
        Libre à vous de voir d’abord les responsabilités et culpabilités au RN et LR ! Je ne cautionne en rien ces deux partis politiques mais vouloir leur faire porter le chapeau pour sa bonne conscience est aussi irresponsable que lâche ! 

        Respectueusement


      • Pere Plexe Pere Plexe 16 décembre 2020 09:19

        @Yann Esteveny
        C’est un fait que, par exemple, la liberticide loi dite « loi de sécurité globale » a été votée par LREM,LR,RN.
        Il faut assumer.


      • Yann Esteveny 16 décembre 2020 10:40

        Message à avatar Pere Plexe,

        Qui est au gouvernement ?

        Qui détient la majorité à l’Assemblée Nationale ?

        Qui a voté pour ces députés ?

        Qui a présenté cette loi ?

        Qui a voté cette loi ?

        Une fois que ces questions auront été répondues sérieusement, il sera possible d’évoquer plus sérieusement les responsabilités de chacun et d’éviter l’emploi abusif de boucs-émissaires pour sa bonne conscience.

        Respectueusement


      • saint louis 14 décembre 2020 13:19

        C’est vrai qu’au point ou nous en somme, un contrepouvoir castrateur à toutes réformes ne peut que nuire.


        • xana 14 décembre 2020 13:41

          Meuh non. Restez bien au chaud et laissez le gouvernement faire ce qu’il a à faire. Et puis vous n’avez pas peur de sortir ? Vous pourriez attraper la covid ...


          • sirocco sirocco 14 décembre 2020 13:43

            « Bien des policiers, engagés sincèrement pour faire ce métier, sont horrifiés par cette dérive [protéger la mafia au pouvoir]. »

             

            « L’horreur » disparaît instantanément chez les policiers lorsqu’ils lisent leur feuille de paie.

            Exercer un de ces très rares « métiers » où l’on obtient systématiquement l’augmentation souhaitée dès qu’on tousse ou qu’on lève le doigt, aide à supporter les « injustices » de ce régime !


            • gardiole 14 décembre 2020 14:05

              @sirocco
              "Prenons les grilles indiciaires. Un gardien de la paix commence au premier échelon à l’indice majoré 343 (1600 € bruts, soit le smic) et atteint, après 28 ans de carrière, l’échelon terminal à un indice majoré de 477 (2235 € bruts, soit moins de 1,5 smic). Comparons à d’autres métiers de même catégorie de la fonction publique. Un animateur de centre aéré commence au même indice, mais atteint l’indice 477 après 26 ans de carrière, et peut encore monter un échelon pour culminer à l’indice 503 (2357 € bruts). Autrement dit, on paye un gardien de la paix, qui se coltine les gens et les situations les plus dures et les plus difficiles la même chose que celui qui garde vos enfants en centre aéré.

              "
              http://descartes-blog.fr/2020/11/30/justice-nulle-part-pour-la-police/


            • sirocco sirocco 14 décembre 2020 14:36

              @gardiole

              Vous n’avez jamais entendu parler des primes (qui commencent à courir dès que le flic sort après l’apéro, mais qui ne s’appliquent pas à l’animateur) ?


            • Aimable 14 décembre 2020 15:00

              Le vote de cette loi fasciste par ces 2 partis de droite montre bien ou il veulent en venir , jusqu’ici ils avaient bien caché leur jeu , mais les élections présidentielles arrivant , elle les obligent a se démasquer pour préparer sereinement la nouvelle mandature pour servir leurs desseins .


              •  C BARRATIER C BARRATIER 14 décembre 2020 16:42

                L’auteur a une curieuse conception de la démocratie. Il faudrait que des élus s’inclinent devant des responsables d’Ong et autres officines non élus, Je n’aime pas cette interdiction de filmer des policiers, même s’ils sont tenus de filmer eux mêmes une arrestation. Mais les Français se débrouilleront toujours pour prendre des images ! Et je conseille aux protestataires non violents de se tenir proches de caméras de surveillance ! Et aux communes de les multiplier.


                • Pere Plexe Pere Plexe 14 décembre 2020 20:01

                  @C BARRATIER
                  Il faudrait que des élus s’inclinent devant des responsables d’Ong et autres officines non élus
                  C’est pas déjà comme ça ?
                  Réveillez vous.


                • Esprit Critique 14 décembre 2020 18:50

                  Effectivement cette loi ne permet pas de nettoyer le pays du million de clandestins qui le ronge de l’intérieur, et ne ferme pas radicalement nos frontières a l’immigration invasion, c’est a dire les mesures dont l’urgence est absolue.

                  La dissolution de toutes les ONG serait un bon début !


                  • Jonas 15 décembre 2020 19:14

                    Comment ne pas rendre hommage à toutes ces institutions et ONG renommées qui combattent cette loi , selon Marcus Clams , un illuminé qui vit sur une autre planète. 

                    Après leurs nombreux succès éclatants , en Birmanie, Russie ,Turquie, Iran, Syrie , Corée du Nord , Soudan , Yemen, Bangladesh , Ethiopie, Afghanistan, Arabie saoudite , Venezuela , Biolorussie Libye , Cameron, Burundi, Zimbabwé , Chine etc 

                    Ces grandes organisations nationales et internationales qui défendent l’humanité souffrante , après avoir terrassé toutes les dictatures sur la face de la planète , se tournent vers la France qui continue a persécuté , ces citoyens au point où des centaines de milliers fuient leur pays aux périls de leur vie. Plus aucune manifestation n’est autorisée, les prisons françaises débordent de journalistes. ( Des journalistes qui ne vivent que grâce aux subventions de l’Etat) 

                    Les hommes politiques de l’opposition sont également emprisonnés et beaucoup se sont suicidés a la suite des tortures infligées, par la police . Les livres critiquant le pouvoir sont interdits et les auteurs jetés en prison sans jugement . Les syndicats sont interdits. La police dès l’aurore vient chercher , toute personne , qui ose s’élever , contre les injustices commises par le gouvernement.

                    Des juges nommés par le pouvoir punissent de dizaines d’années de prisons pour la moindre peccadille. Des millions de Français sont laissés sans soins et des centaines de milliers de familles sillonnent les rues pour demander de quoi manger. Partout dans le monde , les pays étrangers demandent a leurs ressortissants de quitter la France, bref la France est un enfer sur terre et cette LOI le prouve .  

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité