• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pour sauver la planète, Vive la hausse des carburants !

Pour sauver la planète, Vive la hausse des carburants !

Je viens de passer à la pompe, et j’ai de moins en moins de pétrole pour les quelques euros que je consacre à ce liquide nauséabond. Quelle chance ! Chaque matin, lorsque le bavard de service de France Inter ou autre machine à bruits prend son ton le plus consterné pour nous annoncer la hausse du prix du « baril » de pétrole (159 litres) ou celle des taxes gouvernementales, ça me réjouit !

Eh ! Oh ! Je vous entends penser : « Ça y est, Victor, il a un pet de travers dans les boyaux de la tête ». Eh bien non. Je persiste et signe : la hausse des produits pétroliers est une excellente nouvelle. Et je m’explique.

Excellente nouvelle parce que cette hausse du prix du pétrole impliquera forcément, et j’espère le plus tôt possible, une remise en cause de ce qui fait le fondement de l’économie ultralibérale « globalisée », c’est-à-dire les transports à bas prix, responsables des principales pollutions à gaz à effet de serre, outils de la déforestation, outils de l’invasion des produits à vil prix fabriqués par des esclaves chinois, marées noires, etc.

Savez-vous que 75 % des transports par poids lourds qui encombrent routes et autoroutes ne servent strictement à rien ? Exemple : des patates cultivées dans le Limbourg belge sont expédiées au Maroc pour êtres pelées et coupées. Elles repartent en Italie pour être congelées. Puis en Hongrie pour être conditionnées. Enfin elles retournent en Belgique pour être bouffée, Un’fois ! Environ 6 000 km pour rien ! Pareil pour la plupart des produits courant. J’ai lu quelque part qu’un bloudjine « voyage » environ 45,000 km… Mais lui, ce n’est pas que les camions qu’il prend, c’est aussi le bateau. Et oui, 95 % des produits que nous « con-sommon » s arrivent dans les soutes d’énormes cargos et sur les ponts de gigantesques porte-conteneurs. Beaucoup plus gros que les deux cargos qui se sont amoureusement pénétrés au large de la Corse et dont le fuel salope les plages du Var, Porquerolles, les calanques marseillaises…

Ces navires, c’est l’horreur au niveau pollution. Seulement quinze des plus grands navires du monde peuvent émettre autant de pollution que tous les 760 millions de voitures du monde ! Le carburant de soute de navire de faible teneur (ou le mazout) a jusqu’à 2 000 fois la teneur en soufre du carburant diesel utilisé dans les automobiles européennes, asiatiques et américaines. La pollution des 90 000 navires de charge mondiaux entraîne 60 000 décès par an et coûte jusqu’à 330 milliards de dollars par année dans les coûts de santé liés aux maladies pulmonaires et cardiaques ! C’est ça la « mondialisation », la « globalisation ».

La pollution par les navires reste l’une des parties les moins réglementées de notre système mondial de transport. Aujourd’hui, les entreprises maritimes ne réalisent pas moins de 450 milliards de dollars de bénéfices. Entre les mains d’une poignée de personnes, ces entreprises contrôlent notre système de consommation. De plus, chaque année, on comptabilise 122 naufrages, soit un naufrage tous les trois jours pour des navires de plus de 300 conteneurs. Tous les ans, 1,8 million de tonnes de produits toxiques contaminent nos mers, soit 5 000 tonnes par jour. C’est ce qu’on appelle les « marées blanches ». Bonjour les dégâts !

N’oublions pas les transports aériens. L’Union Européenne, pour une fois bien inspirée et pensant aux générations futures, a institué une taxe carbone pour le transport aérien, mode de transport polluant s’il en est. Lever de bouclier des Chinois ainsi que des principales compagnies aériennes. Après la grogne des compagnies aériennes et la pression exercée par la Chine, partenaire commercial important, le Parlement européen avait déjà voté une première fois l’exonération de paiement la taxe carbone sur les vols long-courriers en partance de l’UE en 2014. Puis les députés européens ont voté la prolongation de cette exonération qui ne touche pour l’instant que les vols intra-Union européenne. Cette prolongation de l’exemption aux règles du Système d’échange de quotas d’émission de l’UE (SEQE) va jusqu’en décembre 2020.

Les automobilistes paient des taxes sur les carburants. La SNCF paie des taxes sur l’électricité. Les compagnies aériennes, elles, profitent d’une niche fiscale. Pas de taxe sur le kérosène ni de TVA sur les billets internationaux ! L’aviation civile jouit d’un statut fiscal aussi exorbitant qu’incompréhensible, puisque le kérosène est le seul carburant issu du pétrole exonéré de taxes… Cette particularité remonte à l’immédiat après-guerre quand les États-Unis ont voulu donner de l’activité à leurs usines d’avions militaires en favorisant l’aviation civile et les liaisons internationales. Décidément, ces Yankees sont nuisibles à tous les niveaux.

Le transport aérien est pourtant particulièrement polluant. L’empreinte carbone d’un vol en avion est de 145 grammes de CO2 par passager contre 100 grammes environ pour le transport en voiture. C’est 40 fois plus que le transport par TGV. Paradoxalement, la pollution des vols internationaux n’est pas imputée aux États dans les accords internationaux sur le climat comme le protocole de Kyoto. L’aviation est réputée contribuer à 3 % des émissions globales des gaz à effet de serre, mais le Giec (Groupe intergouvernemental pour l’étude du climat) estime qu’en réalité sa part est deux à quatre fois plus importante.

Voilà quelques éléments qui permettent de relativiser les désagréments de la hausse du carburant à la pompe.

L’avenir, si nous voulons réellement sauver la planète, c’est – entre autres impératifs comme la lutte contre la surpopulation et l’infernale course à la « croissance » - de refuser cette folie des transports inutiles.

Alors, tant que les moteurs à hydrogène ne seront pas au point et largement imposés, toute hausse du prix du pétrole est une bonne chose. Et puis, il reste le vélo, non ?

 

Illustration X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • Francis JL 30 octobre 2018 12:45

    100% d’accord avec VICTOR Ayoli.


    • Christ Roi Christ Roi 30 octobre 2018 19:49

      Je tiens juste à écrire ce commentaire pour dire que je suis d’accord avec l’auteur. Comme c’est la première fois de ma vie que je suis d’accord avec l’auteur, je tiens à écrire ce commentaire. 


    • Christ Roi Christ Roi 30 octobre 2018 19:51

      Le jour où il y a eu des gréves d’approvisionnement en essence, on a vu des choses formidables. Les gens se parlaient, se covoituraient, s’aidaient. C’était juste génial. Notre société est pourrie par le pétrole. La vraie vie reviendra lorsque nous n’auront plus de pétrole. smiley


    • Venceslas Venceslas 30 octobre 2018 19:57

      @Christ Rio
      Le problème, ce que non seulement on n’a pas de pétrole, mais en plus, on n’a pas d’idées. 


    • mmbbb 30 octobre 2018 22:05

      @Venceslas c est faix TOTAL va exploiter un gisement dans les eaux au large de la Guyanne Petrole offshore , Une plateforme offshore n est pas mise en place pour extraire quelques barils de petrole La Suisse taxe les poids lourds traversant le pays , la Suisse a instaure le ferroutage . En France , des qu une mesure coercitive est mise en oeuvre, tout le mode gueule C est la mentalite francaise Il est evident que le ferroutage aurait du etre mis en place depuis longtemps d autant plus que notre pays est le lien ente l europe du nord et du sud Tout semble complique dans ce putain de pays Quant a l auteur , il semble ignorer que la taxe sur les carburants representent plus de 95 % du prix du litre d essence gas oil , taxer les particulers c est penaliser les petites gens ; Il serait plus sage d envisager des reformes sur le long terme et de mettre le paquet sur les transport en commun Il serait logique aussi de taxer lourdement le kerosene mais l industrie du tourisme s effondrerait et le bo ecolo resposable notamment parisien particpant a la nuit blanche ne pourrait plus partir a l autre boit du monde faire la teuf


    • Croa Croa 31 octobre 2018 00:00

      À mmbbb,
      Tu ments là ! Ceux qui partent à l’autre bout du monde faire la teuf CE NE SONT PAS DES ÉCOLOS ! (Juste des beaufs, des cons quoi.)


    • Francis JL 31 octobre 2018 08:16

      @mmbbb,
       
       ces bobos comme vous dites, contrairement à ce qu’ils croient une croyance que vous partagez avec eux !  ne sont pas plus écolos qu’ils ne sont de gauche.


    • mmbbb 1er novembre 2018 08:31

      @JL l ecologie une croyance ? Celle je ne l avais jamais encore jamais entendue . 


    • Aristide Aristide 30 octobre 2018 12:54

      C’est ben vrai, faire payer le péquin en bagnole qui n’a aucun transport en commun alternatif en place de réguler le transport qui se contre-fout de ces hausses qui concernent essentiellement les taxes. Et encore, c’est agir à la marge ....

      Mais bon, il suffit de faire miroiter à quelque faible du ciboulot que c’est le transport qu’il faut désigner alors qu’il est responsable de 15 % des émissions mondiales de CO2. M’enfin ....


      • aimable 30 octobre 2018 13:42

        @Aristide
        A la campagne , sans moyens de transports , si vous n’avez pas de voiture vous êtes un homme mort .
        il ne faut pas perdre de vue , que même si quelqu’un se déplace pour vous ,il lui faudra toujours une voiture .


      • Aristide Aristide 30 octobre 2018 16:05

        @aimable
        C’est ce que je viens d’écrire.


      • aimable 30 octobre 2018 18:21

        @Aristide
        exacte , ce qui prouve que mal lire un com, vous fait répéter ou vous fait répondre a côté .
        je m’excuse


      • Croa Croa 31 octobre 2018 00:02

        À Aristide,
        La campagne c’est pour les paysans, pas pour les bobos qui bossent en ville. C’est con de ne pas savoir ça non ?


      • JulietFox 31 octobre 2018 09:42

        @Croa
        Ou pour ceux qui ont quitté un à un le pays
         Pour s’en aller gagner leur vie
         Loin de la erre où ils sont nés
        Et qui y sont revenus sur la terre de leurs ancètres.
        Mais, quelle désillusion : plus de médecin, de boulanger, plus d’artisans, ou au moins à 10 kms ; Et à 70 ans passés, à pied, ça fait loin ; Je vais peut-être acheter un bourricot.


      • Désintox Désintox 31 octobre 2018 10:00

        @aimable
        Oui, mais des gens sont allés habiter à la campagne pour pouvoir bénéficier d’un logement plus grand et moins cher, d’une maison individuelle avec un petit jardin, à l’écart des pollutions urbaines.

        • Ils habitent une maison individuelle, donc émettent davantage de CO2
        • Ils se déplacent davantage pour se rendre à leur travail, donc émettent davantage de CO2
        • Ils se condamnent à utiliser leur voiture, donc émettent davantage de CO2

        Quant à ceux qui sont restés en ville, ils respirent les NOx et les particules des bagnoles de ceux qui font les trajets ville-campagne.

        Habiter à la campagne, c’est un choix de vie qui présente des avantages et des inconvénients.


      • Ruut Ruut 31 octobre 2018 14:56

        @Désintox
        ça finira comme a Londre ou seul les proprio de Ferrari et de Bugatti pourront rouler sur des routes désertes.


      • Alren Alren 1er novembre 2018 18:34

        @aimable

        N’oublions pas non plus parmi ceux qui vont souffrir d’une hausse du gasoil, les agriculteurs alors que le prix du lait baisse.
        Toujours plus de misère en vue pour eux et la perspective de toujours moins de production locale donc plus écologique.

        Alors, tant que les moteurs à hydrogène ne seront pas au point et largement imposés, toute hausse du prix du pétrole est une bonne chose. Et puis, il reste le vélo, non ?

        L’hydrogène est comme la vapeur ou l’électricité une énergie secondaire.
        Toute la question est quelle pollution pour le produire.

        Les piles à combustible hydrogène semblent au point maintenant puisque Alsthom va faire rouler des trains électriques autonomes sur une ligne secondaire en Allemagne.

        D’autre part une start up française a découvert qu’un hydrure de silicium pouvait stocker sans danger et à pression atmosphérique une grande quantité d’hydrogène. Le produit se présente comme un liquide non toxique.

        Le vélo n’intéresse que la partie des 20-35 ans. Les plus jeunes veulent un booster, les plus vieux rechignent à l’effort surtout sous la pluie ou la neige.
        Et en cas d’accident, le vélo amène souvent des blessures beaucoup plus graves qu’en voiture.


      • jymb 30 octobre 2018 13:14

        Oui c’est évident

        Etre tondu par un état autophobe rance, avide de pognon et de surveillance, avide de contraintes absurdes et de vidage de poche cela va empêcher les chinois de commercer et les bateaux panaméens de transporter des ananas 

        Les seuls tondus, humiliés, c’est nous 


        • JC_Lavau JC_Lavau 30 octobre 2018 13:36

          Poncifs + délires + haine de son prochain.

          On a déjà programmé des générateurs automatiques de langue de bois, de proverbes chinois, de parlance de la guerre sexiste, on a même programmé un vandammotron, il devrait être facile de programmer un ayolitron.

          Un échantillon : Quand le requin-marteau grimpe aux arbres, il se sert de sa sagesse !


          • mmbbb 30 octobre 2018 22:07

            @JC_Lavau les poncifs sont ils ecules ? 


          • JC_Lavau JC_Lavau 31 octobre 2018 11:34

            @mmbbb. 
            Ça, msieur le curé m’la dit sexuellement !
            Il ne veut plus querelles intestinales dans le chapitre !
            Encore dimanche dernier on a vu à la messe un homme avec des souliers enculés et des pantalons tout éliminés
            ...


          • foufouille foufouille 30 octobre 2018 13:46

            vive le bourgeois khmer vert !


            • Venceslas Venceslas 30 octobre 2018 16:20

              @foufouille
              Effectivement, c’est le niveau !


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 octobre 2018 14:07

              cessons de faire des enfants. Oui, mais qui payera les pensions ? Rassurez-vous, la fin du monde aura réglé le problème,....


              • popov 30 octobre 2018 15:34

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Le problème des pensions sera réglé bien plus simplement : les racailles islamiques viendront égorger vos vieux chez eux pour s’emparer de leur logement et le gouvernement fermera les yeux.


              • Venceslas Venceslas 30 octobre 2018 16:20

                @popov
                C’est quoi, cette incitation à la haine raciale ? Ah, vous n’avez pas écrit le mot « race », alors tout va bien. 


              • popov 30 octobre 2018 16:27

                @Venceslas

                Je n’incite pas à la haine raciale ; j’évoque celle qui est inscrite dans le coran.


              • spearit 30 octobre 2018 19:57

                @popov
                Faut que vous lisez la Torah vous, ça vous changera d’air (mais pas de mélodie)


              • Venceslas Venceslas 30 octobre 2018 19:58

                @popov
                Vous l’avez lu en arabe ? 


              • popov 31 octobre 2018 00:27

                @Venceslas
                 
                Non, je l’ai lu en français, une de ces traductions approuvées par les organisations islamiques de France. C’est avec ça qu’ils convertissent les gens.
                 
                Si ce genre de traduction n’est pas fiable, c’est tout simplement parce que les « savants islamiques » ne comprennent pas l’arabe et VIIe siècle et sont donc incapables d’en donner une bonne traduction.


              • popov 31 octobre 2018 00:33

                @spearit
                 
                Personne ne vient prétendre que la Torah est directement dictée par dieu.
                C’est un livre écrit par des hommes et qui raconte des histoires, certaines édifiantes, d’autres beaucoup moins, et qui tout au plus témoigne de l’idée de dieu que se faisaient les gens en ces temps anciens.


              • Venceslas Venceslas 4 novembre 2018 14:36

                @popov
                Et la haine dans la Bible, vous n’en voyez jamais ? 


              • popov 30 octobre 2018 15:25

                @Victor AYOLI

                Bonjour

                Alors, tant que les moteurs à hydrogène ne seront pas au point et largement imposés, toute hausse du prix du pétrole est une bonne chose.

                Pour extraire l’hydrogène de l’eau, il faut y faire passer un courant. Cette électricité provient majoritairement soit d’une centrale nucléaire, soit d’une centrale thermique. Je vous laisse tirer vous-même les conclusions.


                • mmbbb 30 octobre 2018 22:11

                  @popov c ’est un peu pareil pour l energie verte promue comme ecolo mais bon par exemple , un article du Monde sur la pollution des eaux par le lithium en Amerique du sud , mais l Amerique c ’est loin donc vive la voiture electrique


                • popov 30 octobre 2018 15:55

                  Une augmentation de taxe ne se justifie que si elle sert à améliorer les services de l’état.

                  Or tous les services de l’état se dégradent, à part un, l’aide aux migrants. C’est donc à ça que vont servir ces nouvelles taxes, pas pour « sauver la planète » (cette expression parfaitement bobosphérique me fait toujours rigoler).

                  Vos oligarques ont besoins de plus de consommateurs. Ils en font donc venir par millions. Et le gouvernement va augmenter les taxes pour que les petits épargnants crachent leurs maigres économies afin de financer cette immigration.

                  C’est comme ça qu’on obtient de la croissance dans un pays qui se désindustrialise.


                  • biquet biquet 1er novembre 2018 09:10

                    @popov
                    « Une augmentation de taxe ne se justifie que si elle sert à améliorer les services de l’état. »
                    Je dirais plutôt si elle sert à financer le développement des énergies renouvelables.


                  • Venceslas Venceslas 30 octobre 2018 16:22

                    Les enseignants, de plus en plus souvent contractuels, sont nommés systématiquement à plusieurs dizaines de kilomètres de chez eux. Pour un salaire de 1300 euros par semaine, cette augmentation, ils s’en passeraient bien. Pitié pour les pauvres.


                    • sls0 sls0 30 octobre 2018 16:40

                      Pour les générations à venir la vie ne sera pas franchement rose. En grande partie ce sera dû à notre gaspillage actuel.

                      On se dit c’est pas bien mais il ne faut pas trop compter sur le civisme pour que ça change. L’égoïste ne bouge que si l’on touche à son porte-feuille.

                      On taxe ce que l’on a envie de faire diminuer.

                      On aurait dû commencer il y a une vingtaine d’années avant pour que ça fasse moins mal. Il y a 20 ans c’était moins visible. 

                      Il y avait du fric en jeu et le fric a souvent raison face au bien être général.

                      Je consomme 4l/mois, à 10€ le litre ça ira encore, pour les gaspilleurs égoïstes ça fera peut être la gueule.

                      Un égoïste fait toujours la gueule quand le bien être général est mis sur la table. Ici c’est du bien être pour les générations futures, trop abstrait pour un égoïste.

                      Marrant dans les arguments d’égoïste le nous revient souvent alors qu’il n’y a que le je qui compte.

                      Quand on est sobre, on y fait pas attention à ces petites choses. Quand on est un gros salopard de gaspilleur, il y a impact.


                      • Le421 Le421 31 octobre 2018 15:06

                        @sls0
                        C’est con pour celui qui va bosser avec sa voiture.
                        Ceci dit, le RSA sera versé sur son compte sans qu’il se déplace...  smiley
                        Et là, au moins, c’est net !!


                      • biquet biquet 1er novembre 2018 09:12

                        @Le421
                        On pourrait très bien passer le litre d’essence à 3 euros et donner des tickets d’essence à ceux qui sont obligés de prendre leur voiture pour aller bosser.


                      • cevennevive cevennevive 1er novembre 2018 09:43

                        @biquet, bonjour,

                        C’est une bonne idée. On donne bien des tickets de restaurant... Cependant, il faudrait ajouter à ceux-là les ruraux excentrés qui n’ont ni transport en commun ni commerces de proximité.


                      • Alain 1er novembre 2018 11:42

                        @Le421
                        Perso, je vais bosser en vélo parce que mon taf est à moins de 3 kms de mon domicile. Avant, je bossais dans une grosse boite à 25 kms de chez moi. Je prenais le train et le vélo. J’étais d’ailleurs le seul. Les autres, ils bossaient pour la plupart à côté de la boite, mais ils venaient en bagnole. Certains avaient moins de 1 kms à faire, mais quand on leur parler de vélo ou de marche à pied, c’était comme si on leur demandait d’aller marcher sur la lune : ils s’en foutaient.
                        Ma femme va bosser en vélo. Elle fait 32 kms par jour (aller retour pour manger le midi à la maison soit 4x8 kms par jour). Ses collègues, ils sont pour la plupart à moins de 3 kms aussi, et ils viennent tous en bagnole. Y’a des transport en commun, un tramway qui s’arrête à moins de 100m mais bon.
                        Bilan : 11 personnes : ma femme à vélo, une collègue en transport en commun et tout le reste en voiture.
                        Dans une réunion, une de ses collègue lui a dit qu’elle préférait crever que de faire du vélo.

                        Mais, c’est vrai, celui qui va bosser en voiture.... Que la vie est triste pour lui.... Surtout quand on veut pas la remettre en question !!!


                      • zygzornifle zygzornifle 30 octobre 2018 18:05

                        Macron met en pratiques les leçons de ratissage apprises chez Rothschild et en plus il vous culpabilise au lieu de s’en prendre aux anciens politiques qui ont poussés le diesel , c’est a eux de payer la facture ou au gouvernement de racheter rubis sur l’ongle et au prix fort du préjudice les vielles caisses au lieu de vous balancer la monnaie de la prime en pleine poire 1000 ou 2000 balles sur des bagnoles de 20 000 ou plus faut vraiment être nul et en plus ces bagnoles seront chassées dans 5 ans car on va trouver une liste de nouveaux polluants qui pour l’instant est tenue secrète pour continuer a vendre et a encaisser 20% de TVA ....


                        • Le421 Le421 31 octobre 2018 15:11

                          @zygzornifle
                          Même avec une prime de 5.000 balles, je garde ma vieille bagnole, avec zéro défaut au CT cette année.
                          300€ à minima de crédit par mois évités, ça me laisse encore de quoi me déplacer.
                          Je viens de changer les disques arrière. 12€ pièce.
                          Va chercher le prix de freins de 407SW, équivalent de la mienne...100€ minimum !!


                        • zygzornifle zygzornifle 30 octobre 2018 18:09

                          Si seulement on chassais avec autant d’avidité le trop sucré , trop salé , et toute la merde rajoutée dans les boissons et la bouffe les produits chimiques par centaines de milliers dans tous les produits de consommation , Ha oui mais c’est tellement plus facile de taper sur le consommateur au lieu de s’en prendre aux puissants lobbys de l’agroalimentaire de la chimie de la médecine , pas touche car ils arrosent les politiques de sale pognon qui sent la morgue mais ça ne dérange pas les politiques ....


                          • spearit 30 octobre 2018 20:00

                            @zygzornifle
                            Politique = mafia, CQFD


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 30 octobre 2018 21:33

                            Ne pas se servir de sa bagnole, c’est bien pour ceux qui peuvent bénéficier des transports en communs performants ( horaires /destinations).. ou qui demeurent assez près de leurs lieu de travail et également d’approvisionnement bouffes !

                            ...mais pour tous ceux qui demeurent en zone rurale, et plus en zone montagneuse ,plus si gosses, ben la bécane type vélocipède ce n’est pas l’Amérique !



                            @+ P@py ( qui a habité une vingtaine d’années en zone rurale montagneuse avec 3 mômes) !


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 31 octobre 2018 11:55

                              @Gilbert Spagnolo dit P@py

                              Erreur 14 ans
                              @+ P@py


                            • Matlemat Matlemat 31 octobre 2018 10:15

                              D’ici quelque temps, le pétrole sera tellement cher qu’il sera de plus en plus difficile d’y prélever des taxes, on en reviendra probablement au transport fluvial car le transport par bateau est bien plus économique par rapport au tonnage transporté que le routier et surtout l’aérien, aérien qui consomme tellement de kérosène que celui ci n’est que peu taxé, on pourra réutiliser les nombreux canaux de France non utilisés.


                              • Ruut Ruut 31 octobre 2018 15:00

                                @Matlemat
                                Le prix du pétrole brut est a moins de 0.2 euro le litre il y as de la marge.
                                Tout le reste c’est du vol.


                              • biquet biquet 1er novembre 2018 09:15

                                @Ruut
                                1 baril = 159 litres, prix du baril 80 euros soit le litre de pétrole brut à 0,5 euro et non 0,2.


                              • sls0 sls0 1er novembre 2018 14:49

                                @biquet
                                Sans oublier qu’au dessus de 130$ le barril il n’y a plus de compagnies qui exploitent. Pas pour rien qu’elles se diversifient.


                              • chantecler chantecler 31 octobre 2018 11:02

                                Cher Victor ,

                                Vraiment là tu déconnes .

                                Tu as certainement trop écouté Darmanin .

                                Qui porte une tronche d’escroc à la petite semaine , cad qu’il essore ou enfile les petites gens .

                                Quant à l’hydrogène, malheureusement il n’existe pas de réserves naturelles , pour le produire faut de l’électricité comme l’a relevé un commentateur .

                                De plus ça a tendance à exploser bien plus fort que l’essence .

                                Alors ton exhortation à taxer toujours plus les carburants c’est franchement pathétique .

                                Quant au véhicule électrique qui peut penser un instant que l’état va se priver de la manne TIPP ?

                                Pour l’instant on appâte les gogos qui disposent semble t’il de moyens .

                                De toutes façons il s’agit toujours de politique à très court terme et nos politiciens cherchent en permanence à niquer la population tout en tentant d’éviter les explosions de colère qui seraient peu maitrisables :

                                C’est leur job ....

                                Tu sais la petite grenouille dans la casserole ....


                                • Le421 Le421 31 octobre 2018 15:12

                                  @chantecler
                                  Darmalin, l’escroc menteur de service...  smiley


                                • biquet biquet 1er novembre 2018 09:18

                                  @chantecler
                                  Quant au véhicule électrique qui peut penser un instant que l’état va se priver de la manne TIPP ?
                                  Vous semblez ignorer que l’hydrogène est distribué en station service, il peut être taxé comme l’essence....


                                • Dom66 Dom66 31 octobre 2018 11:07

                                  La voiture électrique,,, ????

                                  Ce n’est pas moi qui le dis, je cite

                                   

                                   mais Carlos Tavares (patron de PSA)

                                  "Le monde est fou. Le fait que les autorités nous ordonnent d’aller dans une direction technologique, celle du véhicule électrique, est un gros tournant.

                                  Je ne voudrais pas que dans 30 ans on découvre quelque chose qui n’est pas aussi beau que ça en a l’air, sur le recyclage des batteries, l’utilisation des matières rares de la planète, sur les émissions électromagnétiques de la batterie en situation de recharge ?

                                  Comment est-ce que nous allons produire plus d’énergie électrique propre ?

                                  Comment faire pour que l’empreinte carbone de fabrication d’une batterie du véhicule électrique ne soit pas un désastre écologique ?

                                  Comment faire en sorte que le recyclage d’une batterie ne soit pas un désastre écologique ? 

                                  Comment trouver suffisamment de matière première rare pour faire les cellules et les chimies des batteries dans la durée ?

                                  Qui traite la question de la mobilité propre dans sa globalité ?

                                  Qui aujourd’hui est en train de se poser la question de manière suffisamment large d’un point de vue sociétal pour tenir compte de l’ensemble de ces paramètres ?

                                  Je m’inquiète en tant que citoyen, parce qu’en tant que constructeur automobile, je ne suis pas audible.

                                  Toute cette agitation, tout ce chaos, va se retourner contre nous parce que nous aurons pris de mauvaises décisions dans des contextes émotionnels."

                                   

                                  STÉPHANE LHOMME 

                                  (Directeur de l’Observatoire du nucléaire) 

                                  - Le cycle de vie d’un véhicule électrique le rend aussi polluant qu’un véhicule thermique. 

                                  Le subventionner n’a pas de sens, explique le directeur de l’Observatoire du nucléaire, Stéphane Lhomme.

                                  La fabrication des batteries est tellement émettrice de CO² qu’il faut avoir parcouru de 50 000 à 100 000 km en voiture électrique …. Pour commencer à être moins producteur de CO² qu’une voiture thermique. Soit 15 à 30 km par jour, 365 jours par an, pendant 10 ans !

                                   

                                  AFP / DANIEL ROLAND

                                  Or, contrairement à ce que croient la plupart des gens, soumis à une propagande continuelle des politiques et des industriels, la voiture électrique n’est pas plus vertueuse pour le climat que la voiture thermique, essence ou diesel.

                                  Ce sont là les conclusions d’une étude, déjà ancienne, de l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (Ademe),ignorées délibérément par le gouvernement (Élaboration selon les principes des ACV des bilans énergétiques, des émissions de gaz à effet de serre et des autres impacts environnementaux induits par l’ensemble des filières de véhicules électriques et de véhicules thermiques à l’horizon 2012 et 2020, (novembre 2013)

                                  Sachant que ces voitures servent essentiellement à des trajets courts, il est probable que le kilométrage nécessaire pour s’estimer « vertueux » ne sera jamais atteint. 

                                  De plus, tout le CO² émis par une voiture électrique est envoyé dans l’atmosphère avant même que ne soit parcouru le moindre kilomètre. 

                                  Alors qu’il est partout prétendu que la voiture électrique n’émet pas de particules fines, comme le signale le magazine Science et Vie (janvier     2015), « les pneus, les freins et l’usure des routes émettent presque autant de microparticules que le diésel ». 

                                   

                                  La voiture électrique émet certes moins de particules que la voiture thermique, puisqu’elle ne dispose pas d’un pot d’échappement, mais elle possède bien des freins, des pneus, et roule sur le goudron !

                                  Au final, la voiture électrique n’est pas plus écologique que la voiture thermique. 

                                  L’argent public consacré à son développement est donc totalement injustifié. 

                                  Or, il s’agit de sommes astronomiques :


                                  • biquet biquet 1er novembre 2018 09:21

                                    @Dom66
                                    C’est un discours du passé, la voiture à hydrogène c’est l’avenir.


                                  • Dom66 Dom66 31 octobre 2018 11:08

                                    La voiture électrique suite.......... ???

                                    – Le gouvernement a lancé un plan d’installation de 7 millions de bornes de rechargement à environ 10 000 euros pièce, soit un cout d’environ 70 milliards d’euros.

                                    Il est d’ailleurs poignant de voir les élus de petites communes, croyant faire un geste pour l’environnement, casser la tirelire municipale pour s’offrir une borne ;

                                    Le bonus « écologique » à l’achat d’une voiture électrique dépasse 

                                    10 000 € par véhicule, souvent complété par une prime de la région.

                                    La quasi-totalité des acheteurs sont des ménages aisés, car ces véhicules sont très chers : une fois de plus, l’argent de tous est offert aux plus privilégiés.

                                    En réalité, au pays de l’atome, tous les moyens sont bons pour « booster » la consommation d’électricité, en baisse continue depuis des années.

                                    Car la voiture électrique en France peut être considérée comme une « voiture nucléaire » : la quasi-totalité des bornes de rechargement installées sont branchées sur le réseau électrique ordinaire, à 80 % nucléaire.

                                    Il ne faut pas se laisser abuser par les certificats mis en avant par M. Bolloré et ses Autolib (Paris), Bluecub (Bordeaux) et Bluely (Lyon), assurant qu’elles sont rechargées aux énergies renouvelables : il ne s’agit que de jeux d’écriture ; l’électricité utilisée est la même qu’ailleurs.

                                    Nous ne faisons pas ici la promotion de la voiture thermique, elle-même une calamité environnementale. 

                                    Mais, justement, personne n’aurait l’idée d’offrir 10 000 euros à l’achat d’une voiture diesel, de lui réserver des places de stationnement et de remplir son réservoir à prix cassé…

                                    C’est une très bonne analyse démontrant que nos politiques (et les verts) nous font du spectacle :

                                    La paranoïa du diésel ne concerne que les automobilistes !!!

                                    Les Poids lourds, Autocars, Navires, sont exclus  !

                                     Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs du véhicule diesel, il faut leur révéler les données de l’’industrie maritime qui a démontré qu’en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé, les 40 plus gros navires-cargos du monde polluent autant que l’ensemble des 760 millions d’’automobiles de la planète.

                                    Vous savez, ces porte-conteneurs qui nous alimentent en produits que l’on fabriquait dans nos usines délocalisées, aujourd’hui, ils brulent chacun 10.000 tonnes de carburant pour un aller et retour entre l’Asie et l’Europe.

                                    Ces malheureux 40 navires font partie d’une flottille de 3.500, auxquels il faut ajouter les 17.500 tankers qui composent l’ensemble des 100.000 navires qui sillonnent les mers.

                                    Pour ne pas quitter le domaine maritime, rappelons que la flotte de plaisance française est d’environ 500.000 unités, dont 5.000 yachts de plus de 60 mètres, et que le plus moyen de ceux-ci brule environ 900 litres de fuel en seulement une heure, alors que les 24 % de foyers français qui se chauffent au fioul ont du mal à remplir leur cuve pour l’hiver.

                                    Pour continuer sur le chemin de la schizophrénie paranoïde, prenons en compte toute la flottille de pêche et les 4,7 millions de poids lourds en transit à travers la France et les milliers d’avions qui sillonnent le ciel. 

                                    Pour compléter cette petite fable, n’oublions pas l’indispensable domaine agricole où la consommation moyenne d’énergie est de 101 litres de fuel par hectare.

                                     

                                    Cela prouve également que les journaleux sont achetés par le pouvoir pour la boucler et nous laver les cerveaux.



                                    • babadjinew babadjinew 31 octobre 2018 12:18

                                      @Dom66

                                      La voiture electrique est depuis toujours du greenbashing cra elle représente un jackpot économique (ensemble de toutes les chaines de productions à reffaire) mais tous les esprits un peu éclairés savent pertinament qu’elle sera un désastre egologique mais aussi socials ! (Suffit de trouver sur une carte les lieux des terres rares)



                                    • babadjinew babadjinew 31 octobre 2018 13:10

                                      @Self con troll

                                      A mon sens ce n’est pas la technologie qui viendra à bout de la polution mais belle et bien notre capacité à créer un autre paradigme !

                                      Un croissance infini dans un monde fini (le paradigme actuel) étant mathématiquement impossible POURQUOI continuer à s’y cantonner ????

                                      Remplacer 1 milliards de voitures thermiques par 1 milliards de voitures éléctriques tout en laissant 5 autres milliards d’individus rêver d’avoir aussi une voiture éléctrique est un NON SENS !!!! Combien de centrale à charbon en plus pour alimenter en electricité toutes ces voitures ????

                                      Ne serait il pas plus pertinent aujourd’hui de rendre toutes nos technologies plus efficientes energétiquement, mais aussi plus efficiente en terme de durée d’utilisations ? A quoi rime de produire pour jeter (2 ans pour un phone 4 pour un Pc, 10 pour une voitures) alors que nous savons faire durer à minima 20 ans l’ensemble de ces objets avec juste quelques ajustements de qualité !

                                      Nous avons besoin d’imaginer un nouveau monde (pas celui du bankster micron) et certainement pas besoin de péréniser ce stupide monde du gaspillage généralisé !

                                      Va nous falloir tuer Moise (travail croit et procré) si nous voulons laisser une petite chance de survit à nos enfants !

                                      Wake Up !!!!


                                    • foufouille foufouille 1er novembre 2018 10:54

                                      @babadjinew
                                      tout ce qui est informatique évolue trop vite pour pouvoir êt utilisé longtemps. les devs ne se cassent plus le cul à faire des logiciels peu gourmand en ressources.


                                    • Anatine 4 novembre 2018 21:40

                                      @Dom66

                                      Le pari de la voiture electrique c’est la batterie chargeless, une batterie qui tirerait partie de reactions nucleaires matrisees a l’echelle de nanostructures. Cible 2030.


                                    • Anatine 4 novembre 2018 22:05

                                      @Self con troll A mon sens... Difficile de deposer un brevet sur les proprietes de la matiere mais surement des tas sur la facon d’en tirer partie,


                                    • babadjinew babadjinew 31 octobre 2018 12:08

                                      Votre article est un vrai bol d’air frais dans ce monde sur-polué !

                                      J’ajouterais que les adidifs chimiques, les médocs, les intrans agricoles tout comme les pesticides sont aussi du PETROLE !!!!

                                      Alors dans mes moments de rages tout comme vous je rêve d’un baril à 1000 us$

                                      Néanmoins les decisions prisent lors de la pseudo victoire du capitalisme sur les rouges ne s’affaceront pas aussi facilement. L’ensemble absurde du systeme pétro éconimique que vous décrivez à merveille permetant à une frange toujours plus grande de pauvres de ce nourrir !

                                      Le circuit court n’est en aucun cas accessible aux smicards, encore moins aux travailleurs pauvres, et pour les exclus no comment !!!!!

                                      D’ailleurs la petite augmentation (à relativiser avec les prochaines, loi de l’offre et de la demande pic pétrolier déjà dépassé) actuelle met à mal des milions de personnes, mais devrait aussi poser la question du TRAVAIL !!! Est il rentable de travailler (donc de poluer) si le salaire permet à peine de faire le plein et de ce nourrir aussi mal qu’un RSAiste ????

                                      Alors petits quidams de bases il serait peut être temps de comprendre que le petrole quel que soit la nature des manifestations qui suivront ses hausses ne cessera d’AUGMENTER ! Chose qui générera l’augmentation de notre nourriture, de nos médocs, de notre chauffage, bref, de tout !!!! En gros en dessous de deux SMIC même la survivance sera impossible !!!!

                                      Il est plus que temps d’exiger un revenu de base choisit, chose qui réduirait le besoin de pétrole, (donc son augmentation) la polution, ferait bander les petits chinois et indiens (car véritable progrés socials) permettra aux industriels d’enfin déployer rapidement les robots qui dans leurs cartons ce trouvent (pour le moment le chantage à l’emploi leur est plus profitable 200 milliard par ans) et surtout d’appaiser les tentions liées aux besoins de survivance (nourriture, chauffage, logement) d’un flot toujours plus élevé de personnes !

                                      WAKE UP ! WAKE UP ! 


                                      • Ruut Ruut 31 octobre 2018 15:09

                                        @babadjinew
                                        Connaît tu le prix du pétrole brut Hors taxe ?
                                        Source : https://prixdubaril.com/
                                        Alors les 1,6 euro le litre a la pompe c’est juste du vol.

                                        .. Prix au litre (1 baril = 159 litres) : 0.366 €.
                                        S


                                      • babadjinew babadjinew 31 octobre 2018 15:44

                                        @Ruut

                                        Prix qui ne cessera d’évoluer à la hausse hormis tous les 10 ans avec les crises pré-programmées.....

                                        Par ailleurs, il existe également les contraintes de productions (qui limite à x baril jours la production max) et de ce point de vue les gros clients (Chine et Inde)sont et seront toujours prioritaire......

                                        Bref, dans une projection à moyen terme, il est indispensable de revoir notre paradigme sociètale car la CRISE énergétique qui s’annonce entrainera une crise alimentaire sans précedent ! Il n’y a rien de pire que des VENTRES VIDES !!!

                                        Wake Up !!! 


                                      • fcpgismo fcpgismo 31 octobre 2018 15:57

                                        Intégralement d’accord vive le vélo 


                                        • popov 1er novembre 2018 00:16

                                          Du point de vue pollution, le seul avantage de la voiture électrique, c’est qu’elle ne pollue pas là où elle roule mais là où est produite l’électricité qui sert à la recharger.

                                          Au lieu de devoir mettre des filtres sur des millions de pots d’échappement, il suffit d’en mettre un gros sur la cheminée de la centrale thermique. C’est en principe plus efficace.

                                          Je ne parles ici que de la pollution due à la propulsion du véhicule.


                                          • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 2018 09:36

                                            « tant que les moteurs à hydrogène ne seront pas au point et largement imposés, toute hausse du prix du pétrole est une bonne chose ».

                                            Si tous les cons volaient, il ferait nuit.


                                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 1er novembre 2018 10:12

                                              Les solutions existent, , ben , se sont : celles-ci !


                                              @+ P@py


                                              • popov 2 novembre 2018 06:13

                                                @Gilbert Spagnolo dit P@py
                                                 
                                                Bonjour
                                                 
                                                En 1900, Paris était polluée par les moteurs à crottin et l’arrivée des véhicules à hydrocarbures était vue comme la solution à ce problème.


                                              • Doume65 1er novembre 2018 10:57

                                                « L’Union Européenne, pour une fois bien inspirée et pensant aux générations futures, a institué une taxe carbone pour le transport aérien »

                                                L’Union Européenne a surtout imposé tout le gâchis que vous dénoncez dans votre billet, celui-ci étant la conséquence du « marché libre et non faussé », alpha et oméga du traité de l’UE.

                                                P.S. : 45,000 km, ça fait 45 km. Sauf pour les anglophones, mais vous écrivez sur un site français.


                                                • CHALOT CHALOT 1er novembre 2018 11:01

                                                  Victor ! merci pour cet article qui nous appelle à la réflexion....Malheureusement je ne suis pas certain que la hausse du carburant fasse diminuer l’utilisation des transports inutiles.

                                                  Mais je suis pour le débat, puis-je mettre ton texte sur le blog des familles laïques de Melun

                                                  cordialement

                                                  JF Chalot


                                                  • charly10 1er novembre 2018 15:41

                                                    Bonjour Victor et bonjour à tous

                                                    Mon propos est long je l’ai donc posté en 2 parties

                                                     

                                                    ½ Lorsqu’on analyse les décisions prises ces dernières années, en matière énergétique, rien ne semble cohérent. Les citoyens ne sont pas idiots, ils ont bien compris l’arnaque.

                                                    Il faut tout d’abord et surtout reprendre un peu de recul sur les arguments employés et arrêter l’alarmisme engendré par les organismes type OMS ou GIEC ,qui servent de faire valoir à cette politique.

                                                    Ecologie : Argument CO2 réchauffeur climatique

                                                    Rappel ; L’atmosphère contient 0.04 % de CO2 en volume (400ppm)

                                                    En termes de rejets de CO2 anthropique, La France rejette 0.9 à 1,2 % du volume mondial total rejeté

                                                    Dans ces 1.2 % de rejets, la circulation privée et les transports routiers en fournissent 25 à30%.

                                                    La circulation des véhicules privés à peine 16 % (1)

                                                    La France et ses rejets de CO2 est tres loin dans le classement mondial des états pollueurs en CO2

                                                    Voir le Classement rejets France selon les émissions de CO2 liées à l’énergie en 2016 (2)

                                                     On peut observer, dans la colonne émissions CO2 en milliard de Tonnes

                                                     Total monde : 32.32 GTC

                                                     France  :  0.29 GTC

                                                    Soit 0,009 % du volume mondial rejeté.

                                                    Bref pas de quoi fouetter un chat, si tous les pays étaient aussi vertueux que nous, il aurait de quoi comprendre qu’on nous sollicite à ce point.

                                                    Pourtant toute la logique du réchauffement repose sur ce postulat CO2 anthropique.

                                                    On peut quand même se poser quelques questions sur la responsabilité des automobilistes en matière de réchauffement.

                                                    Sur la pollution

                                                    Argument massue :Les carburants et particulièrement le diesel et le fioul, seraient responsables de 40000 décès en France.

                                                    Si le risque est avéré, le chiffre de 40.000 est à prendre avec beaucoup de précaution. Apparu dans un rapport de l’OMS, il n’est pas un bilan officiel de l’Assurance-maladie, qui n’a jamais encore décompté les morts dus à la pollution en France. De plus, c’est une statistique issue d’une étude menée sur toute l’Europe. Il n’est donc pas insignifiant et témoigne bien de la mortalité des particules fines, mais il faut donc le nuancer. (3)

                                                    Là où les opposants vont trop loin, c’est lorsqu’ils affirment que le diesel est responsable des 40.000 décès, là où l’étude de l’OMS évoque les particules fines en général. Or, il n’y a pas que les voitures diesel qui crachent des particules : un tiers des émissions est dû au chauffage au bois, un deuxième est dû aux fumées des usines et les transports ne représentent que 14% des émissions, selon le ministère de l’Ecologie.

                                                    1. http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/cr-miautofr/15-16/c1516032.pdf page 4
                                                    2. )https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_%C3%A9missions_de_dioxyde_de_carbone
                                                    3. https://dai.ly/xxxrr3  particules fines on nous enfume

                                                     

                                                     


                                                    • charly10 1er novembre 2018 15:41

                                                      suite 2/2

                                                       Solutions proposées par le gouvernement

                                                      Aujourd’hui le gouvernement nous pousse à acheter un véhicule électrique, a défaut un hybride essence, en justifiant l’augmentation des taxes, par une compensation « primes à l’achat » de véhicule propre. Intention louable principalement pour la circulation urbaine. Mais encore faut-il ne pas mettre la charrue avant les bœufs.

                                                      Contrairement à ce que répand la doxa, l’automobile est un bien de première nécessité dont l’utilisation est incompressible principalement, pour les ruraux. Et puis à quoi sert la loi sur la mobilité, si on n’arrête pas de brider l’utilisation de l’automobile.

                                                      L’achat d’un véhicule électrique familial est très onéreux : 30000 à 40000 euros.

                                                      Les fameuses primes allouées peuvent atteindre 8500 euros, Mais à condition de, ne pas être imposable (SIC)

                                                       Sérieusement, quelqu’un non imposable a t’il les moyens de débourser 22000 euros (30000-8500) pour changer de véhicule.

                                                      D’autre part les installations de recharge, particulièrement, en ville, ou l’électrification est pertinente, sont très loin d’être suffisantes ; le réseau actuel n’est pas adapté, il va falloir un certain temps pour mettre à niveau. 

                                                      Vouloir réserver à la ville une circulation véhicules électriques, est une opération,  a première vue intéressante. Mais aucune étude jusqu’ici n’a été réalisée sur la consommation électrique de la flotte « auto lib »parisienne. Et pourtant, en extrapolant vers une circulation totale électrique sur le territoire français, soit un parc de 2 millions de véhicule électrique à l’échelon 2020, il nous faudrait l’équivalent de 6 EPR supplémentaires. (4)

                                                      On est donc très loin du compte, et il ne faut pas compter sur les énergies renouvelables intermittentes (solaire et éolien) incapables de fournir une telle puissance permanente.

                                                      Les partisans du tout électrique mettent en avant une technologie future véritable usine à gaz que sont les « smart grid ».Je vous laisse en apprécier les détails ; voir le lien (5).

                                                      D’autres solutions étaient possibles

                                                      Pourquoi des primes à l’achat, qui sont en partie financées par les augmentations de taxe sur les carburants. La solution logique, et bien plus admissible par les citoyens, aurait été d’harmoniser les prix des carburants en baissant les taxes de l’essence à l’identique du diesel.

                                                      On pourrait aussi remettre en place une TICPE flottante(6) mis en œuvre par le gouvernement Jospin entre 2000 et 2002

                                                      Et puis attendre que le parc se modifie automatiquement, par simple attrition des vieux véhicules. Comme disait un de nos anciens présidents « il faut laisser le temps au temps ».

                                                      Dernière réflexion  

                                                      Dans les années 2000, on  a privilégié et incité les automobilistes à l’utilisation du diesel, avant de s’apercevoir, 15 ans plus tard de ses inconvénients. Et si la précipitation actuelle sur le tout électrique, s’avérait également dans quelques années, une mauvaise orientation. (7)

                                                      Dernier point, dans le cadre d’une politique réellement écologique, et dans l’objectif d’une électrisation majoritaire du parc automobile français serions-nous assurés que, les taxes carbone seront supprimées sur les énergies électriques associées aux transports ? Pas sûr du tout.

                                                      En résumé, notre président est parait-il fatigué, son gouvernement également, et bien qu’ils arrêtent  de pédaler à l’envers tous les domaines. Ça nous permettra de souffler.

                                                       (4). http://blog-energie.groupeonepoint.com/la-voiture-electrique-bonne-ou-mauvaise-nouvelle-pour-le-systeme-electrique-francais/

                                                      (5) http://www.latribune.fr/entreprises-finance/la-tribune-de-l-energie-avec-enedis/les-smart-grids-en-cinq-questions-747271.html#awaitingComment1821907

                                                      (6) https://www.connaissancedesenergies.org/qu-appelle-t-on-le-mecanisme-de-tipp-flottante-120410

                                                      (7) https://www.msn.com/fr-fr/actualite/societe/et-si-la-voiture-électrique-était-un-désastre-écologique/

                                                       


                                                      • julius 1ER 1er novembre 2018 15:48

                                                        La hausse des carburants et surtout du diesel ne serait pas grave si elle était accompagné d’une obligation pour les constructeurs d’automobiles de nous produire des véhicules plus légers capables de rouler à 80 klmH mais consommer 1L/ 100klms .... alors là oui Victor pourrait se réjouir de cet état de fait ... mais dans les conditions actuelles ce sont les pauvres et les classes moyennes qui sont méchamment impactés ... et là pas de quoi se réjouir !!!


                                                        • CHALOT CHALOT 3 novembre 2018 09:44

                                                          J’ai mis le texte de Guylain Chevrier ici , si tu l’acceptes je mets le vôtre mais il me faut votre accord

                                                          VIVE LE DEBAT DEMOCRATIQUE ET ARGUMENTE


                                                          http://aflmelundal77.over-blog.com/


                                                          • baldis30 4 novembre 2018 11:41

                                                            bonjour,

                                                             « tant que les moteurs à hydrogène ne seront pas au point et largement imposés »

                                                             celle-là il fallait la faire !

                                                             Et se promener dans les rues et sur les routes avec un stock d’hydrogène ! merveilleux ! 

                                                            on croit rêver lorsqu’on lit cela ... ! rêver avant de cauchemarder ! et on diffuse, on diffuse ... et on y croit ... sans jamais avoir consulté la réglementation sur l’hydrogène .. même pas sur celle d’une salle de batteries au plomb ...

                                                            On n’est plus dans les fake news mais dans l’incitation à l’accident !


                                                            • captain beefheart 4 novembre 2018 12:08

                                                              Arrêtons d’écouter les mensonges des politiques et journalistes.Encore ce matin un sur France Culture qui qualifie de « fake news » le fait de dire que ces les taxes,la fiscalité qui monte.Il y a un an et demi,entre les prix au Luxembourg et la France pour le gasoil 10 cent de différence,aujourd’hui 40 eurocentimes,alors !?

                                                              gasoil au Luxembourg 1.16

                                                              Autre chose,j’appelle les gens de bonne volonté de ne plus jamais traiter notre mère la Terre de « planète » ?C’est vraiment du novlangue,qui a pris essor en même temps que le « green-washing » des entreprises et leur communicants.

                                                              Nous sommes sur la Terre,ceux qui la qualifient « planète » sont des petits peroquets,qui répandent la culpabilité individuelle,comme les curés et pasteurs.sauf dans le contexte du système solaire copernicien,ou la Terre trouve sa place entre autres planètes.

                                                              Astronome amateur,quand je regarde le ciel,je vois le Soleil,la Lune,et cinq planètes,comme les anciens.Planète veut dire :vagabond,errant.Parce que Mercure,Venus,Mars,Jupiter et Saturne bougent dans le ciel contre le fond des astres dites fixes qu’on voit pas bouger dans l’espace d’une vie humain.

                                                              L« expression »sauver la planète" est un indicateur d’enfumage.J’espère que l’auteur de cet article l’emploie de façon ironique.


                                                              • Cyril22 4 novembre 2018 19:02

                                                                J’arrive peut être après la bataille et tout a peut être déjà été dit, mais le transport international utilise un carburant détaxé et avec des normes de pollution mille fois moins contraignantes (pour le soufre) de celui des véhicules terrestres. Donc ils « bénéficient » d’un carburant polluant à bas cout dont les effets délétères ne sont pas découragés, alors que nous autres automobilistes français, dont la consommation représente deux pour mille des rejets globaux d’effluents dans l’atmosphère, payons 70% de taxes.

                                                                Donc l’idée d’un pétrole cher pour décourager les délocalisations nécessiterait de taxer au même niveau le transport intercontinental, et les considérations écologiques nécessiteraient d’avoir les mêmes normes de pollution que celle des automobiles. On peut rêver, jamais la COP21 n’a envisagé cela, c’est l’un des tabous du monde contemporain, touche pas à ma mondialisation déréglementée.


                                                                • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 2018 19:10

                                                                  @Cyril22

                                                                  L’OMI entérine la généralisation dès 2020 du taux de soufre limité à 0,5 %

                                                                  Le taux de soufre maximal est actuellement de 3,5 %.

                                                                  http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/environnement/26729-lomi-enterine-la-generalisation-des-2020-du-taux-de-soufre



                                                                • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 2018 22:14

                                                                  Aulnay-sous-Bois , 2018.

                                                                  La découverte du sac poubelle.

                                                                  Image d’archives du musée des civilisations et du Handy-Bag.

                                                                  http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aulnay-sous-bois-les-mamans-nettoient-la-cite-de-l-europe-04-11-2018-7934925.php

                                                                  Pourquoi faire une association pour quelques gestes naturels d’hygiène ? Je parie que dans la liste des associations subventionnées par la mairie on trouve une ligne « Femmes capables » : 50 000 euros

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité