• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pour un gouvernement des travailleurs

Pour un gouvernement des travailleurs

JPEG

Le groupe de discussion sur Facebook FLEVITA (Frexit, Laïcité, Exigence de Vérité, Internationalisme, Tolérance, Antiracisme) se prononce pour une solution politique à la crise actuelle.

Face aux attaques que mène le gouvernement Macron aux ordres de l'UE (Union Européenne) contre les plus démunis et les classes moyennes et cela pour le profit des plus riches, il faut un gouvernement des travailleurs.

L'analyse des résultats des dernières élections présidentielles montre qu'un candidat unique du PCF, du PS et de la FI pourrait l'emporter et que ce serait d'ailleurs la seule solution pour battre le candidat réactionnaire soutenu par les médias aux mains des milliardaires. Nous sommes pour un gouvernement de ces trois organisations sans aucun ministre d'un autre parti qui serait lié aux capitalistes comme ce fut le cas sous Mitterrand avec les radicaux de gauche. Nous sommes pour un tel gouvernement quel que soit le président de la république qui sera élu. Dans les circonstances présentes le mieux placé serait assurément Jean-Luc Mélenchon.

Un authentique gouvernement des travailleurs devra satisfaire les revendications maintes fois formulées (Programme du CNR, programme commun de l'Union de la gauche de1981, les 110 propositions du PS de 1981…). Nous savons qu'il sera impossible de satisfaire ces revendications sans que le France sorte de l'UE mais nous ne voulons pas en faire une condition restrictive pour que l'unité ouvrière se réalise.

Nous sommes forts maintenant de l'expérience de 1981 et des déceptions qui ont suivi. Nous savons que la mobilisation populaire devra être maintenue après la mise en place du gouvernement. Nous n'admettrons jamais que ce gouvernement se retourne contre les travailleurs comme ce fut le cas en 1981 contre les sidérurgistes. Nous n'admettrons jamais que les revendications pour une école laïque soient abandonnées. Nous avons vu comment, sur ces questions, la combativité ouvrière a été brisée par les gouvernements de Mitterrand dans les années qui ont suivi son élection. Ces gouvernements n'étaient à l'évidence pas des gouvernements au service des travailleurs mais des gouvernements de front populaire c'est-à-dire des gouvernements liés aux capitalistes. Nous n'admettrons plus de déclarations ambigües du style " Je serai le président de tous les français ". Nous avons compris après coup que cela signifiait que Mitterrand allait être aussi et surtout le président des capitalistes et de surcroît du clergé catholique et réactionnaire. Nous ne voulons pas de conciliation de la part du gouvernement avec l'ennemi de classe car nous savons que "la politique conciliatrice des "Fronts populaires" voue la classe ouvrière à l'impuissance et fraie la voie au fascisme ". Nous reprenons entièrement à notre compte cette citation extraite du " programme de transition " écrit par Léon Trotsky. Nous avons vu à quelles défaites les gouvernements sous Mitterrand nous ont amenés et nous avons vu aussi que, s'il n'a pas débouché sur un régime fasciste, il a par contre bel et bien permis au groupuscule qu'était le FN en 1981 de devenir le puissant parti que nous connaissons maintenant.

Pour mettre un terme aux plans de régressions sociales et reconquérir tout ce qui a été perdu, il faut impérativement un vrai gouvernement des travailleurs. Il faut donner au peuple le pouvoir qui est actuellement aux mains de l'oligarchie euro-atlantiste. Nous voyons en France comment une infime minorité concentre dans ses mains de plus en plus de richesses et en voudra toujours davantage. Ils possèdent notamment la presse, les médias audiovisuels, les instituts de sondage. Autant d'armes redoutables qui leur ont permis de faire élire Macron et d'imposer un carcan idéologique. Alors que le peuple s'est prononcé par référendum pour la sortie de l'Union Européenne, jamais un leader politique défendant ce point de vue ne sera invité à venir l'expliquer dans une grande émission de télévision. Le point de vue majoritaire est censuré. Dans ces conditions, le régime actuel n'a plus rien d'une démocratie. Un gouvernement des travailleurs doit permettre l'exercice de la démocratie. En d'autres termes, il doit donner le pouvoir au peuple. Cela suppose bien sûr qu'il s'affranchisse des directives venant de Bruxelles. Des mesures telles que le référendum d'initiative populaire iraient dans ce sens. Nous demanderons que le gouvernement des travailleurs l'instaure au plus vite. Nous sommes favorables à la convocation d'une assemblée constituante mais nous ne faisons pas de cela non plus une condition restrictive d'autant plus que nous ne pouvons pas dire actuellement comment, par qui et dans quelles conditions elle pourrait être convoquée.

Il ne faut pas attendre 2022 pour que l'unité se réalise contre Macron et son gouvernement. Les attaques contre les jeunes, les travailleurs et les retraités exigées par l'UE sont de plus en plus insupportables : réforme ferroviaire, retraites amputées, hôpitaux menacés, jeunes bacheliers rejetés de l'université… La réponse nécessite l'unité des organisations ouvrières, politique et syndicales, dès la rentrée. La riposte devra être de grande ampleur avec grève générale et manifestations car nous le savons depuis longtemps, et cela a encore été vérifié en mai 1968, " Les capitalistes ne peuvent céder aux ouvriers quelque chose que s'ils sont menacés de tout perdre " (Léon Trotsky - mars 1935 - Encore une fois, où va la France ?). Pour cela, il faut que les directions des syndicats cessent de collaborer avec Macron. Il faut rompre le " dialogue social ".

Il est cependant possible qu'un gouvernement des travailleurs ne puisse être imposé qu'à l'issue des prochaines élections présidentielles. Nous donnerons alors nos consignes de vote en tenant compte du bilan de 1981 et tout particulièrement du rôle des lambertistes qui étaient jusqu'à cette date les mieux placés pour défendre les travailleurs. En appelant à voter pour François Mitterrand dès le premier tour, ils ont abandonné leur propre programme. Ils n'ont jamais évoqué le passé pétainiste de François Mitterrand pas plus que son passé de bourreau des nationalistes algériens. Ils ont contribué à semer l'illusion que la seule élection de François Mitterrand allait apporter des solutions. Ils ont fait comme si François Mitterrand lui-même avait envie de mettre en œuvre une vraie réforme laïque de l'enseignement alors qu'à l'évidence il n'en a jamais eu l'intention. Nous connaissons le résultat. Les lambertistes ont capitulé devant le PS. Ils sont devenus des centristes au même titre que LO et le NPA. Ils ont d'ailleurs fourni au PS la plupart des cadres qui ont pris en charge la politique anti-ouvrière de Mitterrand. Ce fut d'abord Jean-Luc Mélenchon dès 1977 suivi par Lionel Jospin, Jean Christophe Cambadélis et beaucoup d'autres. Les lambertistes ont ensuite exclu les plus conscients de leurs militants notamment Stéphane Just qui avait publié en 1977 le livre " Front populaires d'hier et d'aujourd'hui " (Livre cosigné par Charles Berg). Ce livre aurait dû être la meilleure arme théorique dans les circonstances de 1981.

Il n'est pas question de renouveler ce genre d'erreur. Nous ne tairons aucune des critiques que nous avons formulées sur les trois partis PS, PCF et FI pas plus que nous ne tairons nos critiques sur la personne de Jean-Luc Mélenchon. Nous appellerons à voter au premier tour pour un candidat qui se prononce clairement pour le Frexit et ce sera probablement François Asselineau. Nous ne laisserons pas planer l'illusion que ceux qui s'opposent au Frexit pourraient trouver le moyen de satisfaire les revendications des travailleurs. Ils ne peuvent que reproduire ce qu'a fait Tsipras en Grèce. Nous le dirons haut et fort en soutenant au premier tour le candidat du Frexit. Nous n'appellerons à voter pour un candidat de l'unité ouvrière qu'au second tour tout en soulignant qu'il ne s'agit que de vaincre le candidat direct de l'oligarchie (Macron ou un(e) autre). Nous insisterons sur le fait qu'il ne pourra pas s'agir d'un gouvernement des travailleurs s'il ne s'engage pas sur la voie du Frexit. Bien entendu, après la mise en place, que nous souhaitons, d'un gouvernement d'unité des organisations ouvrières nous continuerons à faire campagne pour le Frexit et nous montrerons pour chacune des revendications ouvrières que c'est la mise sous tutelle de l'UE qui bloque et que si le gouvernement se refuse à sortir de l'UE, il doit être combattu. Il faudra alors impérativement imposer un vrai gouvernement des travailleurs qui réalisera la sortie de l'UE. Les conditions pour cela pourront être acquises si à chaque étape une avant-garde ne cède en rien sur la question du Frexit. Le peuple se tournera alors vers ceux qui ont toujours dit la vérité.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • JL JL 8 septembre 2018 08:25

    On peut rêver ...


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 8 septembre 2018 08:28

      J’ai l’impression de parler de réalités.


      • Legestr glaz Ar zen 8 septembre 2018 09:10

        @Jean Dugenêt


        Université d’été de la France insoumise. Jean Luc Mélenchon confirme les incessantes analyses de l’UPR concernant la volonté de Mélenchon de ne pas quitter l’UE !

        Quitter l’Union européenne serait « grotesque » selon Jean Luc Mélenchon !

        La France insoumise est « soumise » à l’UE et à la doxa ordo-libérale. Que les cocus se comptent.


      • JL JL 8 septembre 2018 09:18
        @Ar zen
         
         de même que la gauche est en passe de reconquérir les territoires idéologiques que le rusé JM Le Pen lui avait dérobé avec la complicité de la droite - cf. l’immigration -, elle va bientôt pouvoir imposer au sein de l’UE cette Europe des travailleurs tant attendue par tous les peuples du continent.
         


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 8 septembre 2018 09:36

        @Ar zen

        Je viens de découvrir cet article ou plutôt la vidéo. Ce sont d’excellentes nouvelles mais je ne suis pas certains que tous les militants de la FI aient compris. Certains pensent encore que, peut-être, si les négociations échouent alors JLM ayant dit qu’il faut sortir... Euh ! sortir d’où ? ... sortir des « traités européens »... Oui... Euh... Bon... ça veut bien dire qu’il veut sortir... mais de quoi ? Ben ! de rien du tout !


      • Alren Alren 8 septembre 2018 18:59
        @Ar zen

        Vous ciblez toujours JLM en feignant de ne pas voir qu’il n’est pas le « chef » comme Macron ou le Pen de son organisation, la FI.
        Et qu’il ne sera peut-être pas son candidat à l’élection présidentielle de 2022.

        Vous oubliez toujours de dire que M. Asselineau, chef de l’UPR, lui, veut quitter l’UE dans le cadre de la procédure longue et tordue que les « penseurs » de cette organisation ont élaborée pour rendre dans les faits impossible ou extrêmement coûteux tout « exit ».

        Le principe suprême qui unit tous les membres de la FI est que le peuple français doit redevenir souverain. C’est lui et lui seul qui décidera ce qu’il faut faire s’il remporte la victoire en 2022.

        En tout premier lieu, la France quittera l’OTAN qui est la première atteinte à la souveraineté.

        Ensuite les Français décideront s’ils acceptent les frontières ouvertes sans réciprocité et que le Budget de l’État soit décidé à Bruxelles.

        Ils ne tomberont pas, j’espère, dans le panneau d’un départ (trop) négocié à la façon du brexit.

      • malitourne malitourne 8 septembre 2018 19:29

        @Alren
        C’est sûrement parce que l’article 50 est coûteux que les Britanniques suivent cette procédure... Ils sont pas aussi malins que LFI...


      • samy Levrai samy Levrai 8 septembre 2018 20:24

        @Alren Salut,
        Il faudrait toujours définir les mots qui sont employés, quels sont les 4 piliers de la souveraineté ? qu’est ce que veut dire être un pays, un peuple souverain ? est ce que la FI peut nous offrir un sens aux mots qu’elle utilise ? Est ce qu’en restant dans l’UE le peuple a le pouvoir ? qui dirige l’UE ? qui dirige la France ? et l’euro, d’ailleurs est ce que la FI en sort ? comment pourrait elle en sortir sans sortir de l’UE ? 

        Comment la France peut elle quitter l’OTAN puisque que l’article 42 du TUE ( tu sais un traité international plus contraignant que ta propre constitution ) subordonne la france aux décision de l’OTAN...
        L’article 67,77 et 79 du TFUE ( autre traité qui se trouve au dessus de nos lois) fixe une politique migratoire sans nous demander notre avis...
        Il me semble que le president de la republique est le gardien des traités par notre constitution... Si aucune loi n’est plus respectée par l’Etat, que crois tu qu’il va se passer dans les rues ? que vaudra la parole de la France dans le monde ? 
        voici l’article 50 :
        Article 50
        1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.
        2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.
        3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.
        4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.
          La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.
        5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49.

        Donc au bout de 2 ans personne ne peut plus rien dire et il y a sortie de plein droit, accord ou pas accord... pourquoi proposer de ne pas l’activer ? pourquoi vouloir arnaquer les gens en faisant croire que vous pourriez choisir ceci ou cela en étant toujours dans l’UE et dans l’euro ? En général quand on n’accepte pas les règles d’un club, on le quitte, on ne pisse pas sur les rideaux, ni ne chie dans les pots, on dit au revoir en respectant les règles jusqu’à la sortie.
        Pourquoi au fait ne pas vouloir sortir de l’UE de l’euro et de l’OTAN qui ne sont qu’exclusivement au service de la finance internationale et de la soumission à l’Amerique ? un jeu de dupes depuis le début...



      • Legestr glaz Ar zen 8 septembre 2018 23:53

        @Alren

        C’est vraiment dommage que vous n’arriviez pas à comprendre que la seule et unique solution pour quitter l’UE c’est d’utiliser l’article 50 du TUE. ? 

        Vous êtes sans doute bête à manger du foin pour ne pas comprendre que ce processus est « inscrit » dans la Constitution française. Il n’y a pas d"’autre moyen de sortir de l’UE, au plan constitutionnel s’entend. 

        Je comprends, par conséquent, qu’un type comme Mélenhon soit en capacité de manipuler les consciences. Vous ne réfléchissez plus par vous même, vous avalez des couleuvres. C’est simplement sidérant de bêtise ! 

        Un Président élu, le gouvernement, l’Assemblée nationale, respectent la Constitution. Quand allez vous le comprendre ? C’est Mélenchon qui fixe les règles en France ou la Constitution ? 

      • Legestr glaz Ar zen 8 septembre 2018 23:58

        @Jean Dugenêt

        Il y a aussi cette vidéo d’un député de la FI qui évoque la « stratégie » de ce mouvement concernant l’Union européenne. Mais cette vidéo n’est certainement pas suffisamment claire pour frapper les esprits !


      • malitourne malitourne 9 septembre 2018 09:07

        @Ar zen
        C’est énorme quand-même cet aveuglement politique ! Si Quattennens est sincère, il ne se rend même pas compte qu’il n’est qu’un Don Quichotte qui pense que l’UE se transformera en Etat Providence de gré ou de force, alors qu’elle est conçue pour détruire les états nations européens. Je n’ose pas penser qu’il puisse être un calculateur politicien, mais c’est aussi le risque qu’il prend...


      • Attila Attila 9 septembre 2018 23:51

        @Alren

        «  M. Asselineau, chef de l’UPR, lui, veut quitter l’UE dans le cadre de la procédure longue et tordue »
        Procédure longue et tordue, vous parlez évidemment de la renégociation des traités, du plan A et du plan B, de la désobéissance aux traités, de la tentative ubuesque d’établir un rapport de force pour contraindre 26 pays à accepter les modifications mélenchonesques des traités contraires aux intérêts de ces pays alors que ledit Mélenchon n’a pas réussi à créer un rapport de force pour annuler la loi travail dans son propre pays ?

        .

      • François Pignon Joker 8 septembre 2018 09:21

        considérer après un quinquennat de Hollande que le PS n’est pas « lié au capitalisme » suffit à discréditer la thèse d’un renouveau du programme commun, erreur historique s’il en est !


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 8 septembre 2018 09:44

          @Joker

          Jean-Luc Mélenchon a l’ambition de se faire élire Président de la République... quel qu’en soit le prix... Il veut faire comme Mitterrand. Toute son action, ses manoeuvres, ses finasseries vont vers ce but. Pour cela il lui faut élaborer un projet de type « front populaire ». Il lui faut non seulement l’union des partis ouvriers traditionnels mais il veut aussi y adjoindre des forces liées directement aux capitalistes comme l’avait fait Mitterrand avec les radicaux de gauche. Rien d’étonnant qu’il fasse actuellement du pied à des républicains. Du coup même ses enfumages sur « la sortie des traités » et « le plan B » ne tiennent plus. Il lui faut dire de plus en plus ouvertement qu’il veut rester dans l’UE. Il lui faut aussi élaborer une sorte de « programme commun ».


        • JL JL 8 septembre 2018 09:50

          @Jean Dugenêt

           
          « Jean-Luc Mélenchon a l’ambition de se faire élire Président de la République... quel qu’en soit le prix... Il veut faire comme Mitterrand  »
           
           Celui qui veut le moins « faire comme Mitterrand » de tous, c’est justement Jean-Luc Mélenchon !
           


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 8 septembre 2018 10:58

          @JL

          Ah oui ! C’est son maître à penser, plus qu’un modèle... Voir la vidéo :


        • Alren Alren 8 septembre 2018 19:06
          @Joker

          L’erreur historique, c’est vous qui la faite en confondant le PS de 1981 avec la lente dénaturation qui a suivi, commencée avec Fabius, premier ministre.

          Suivant les promesses du Programme Commun, le gouvernement d’Union de la Gauche a procédé en 1981 à des nationalisations qui n’allaient pas dans le sens de l’ultralibéralisme !

          Sans compter les avantages sociaux concédés aux travailleurs qui n’étaient pas sans faire se lamenterr le syndicat des patrons !

        • Attila Attila 8 septembre 2018 10:02

          Héhéhé :
          Macron : « Mélenchon ce n’est pas mon ennemi »

          .


          • Alren Alren 8 septembre 2018 19:19
            @Attila

            Malin le Macron ! Comme il est impossible de salir Mélenchon comme on a pu de faire pour les leaders politiques de droite, on va essayer de faire croire avec l’appui des tous les journaputes, tous les merdias, qu’il joue double-jeu avec l’impopulaire Macron avec l’espoir qu’un peu de cette impopularité rejaillisse sur le porte-parole de la FI, président du groupe FI à l’Assemblé Nationale.

            Mélenchon s’est fait piéger et on comptait bien sur sa courtoisie pour atténuer la virulence de son propos envers son ennemi politique.

            On avait déjà fait le coup avec le simple « bonjour » échangé avec Marine Le Pen, du temps où l’ignoble Plantu publiait dans l’Immonde une caricature le montrant lisant à l’envers le même discours que la fascisante.

            Vous êtes tombé dans le panneau ... ou fait semblant !


          • samy Levrai samy Levrai 8 septembre 2018 20:51

            @Alren
            Pourtant ils sont bien du même parti unique créé dès 2005, un parti unique avec des sous partis pour rire... les français ont voté NON en 2005 et depuis aucun parti politique ayant pignon sur rue ne veut sortir de l’UE... il sont tous pour une autre Europe ce qui est cocasse pour des professionnels de la politique qui auraient du lire le traité d’empapaoutement du peuple...

            Faisons le compte sans palrler de gauche ou de droite puisqu’il ne s’agit que de couleur de panneaux d’affichage...
            La FI, elle veut rester dans l’UE et l’euro et fait semblant de vouloir quitter l’OTAN ( pas possible sans quitter l’UE)
            Le PS veut plus d’UE... elle y reste elle reste dans tout ce qui supprime la souveraineté et donc la democratie
            EM identique au PS
            LR identique au PS
            FN veut rester dans l’UE dans l’euro et dans l’OTAN ( juste sortir du commandement intégrer comme DLR)
            Rester dans l’UE veut dire appliquer les lois et directives de l’UE... donc nous avons un parti unique de collaboration euro atlantiste ayant confisqué la democratie à notre nation.
            Ils ne sont pas ennemis, nous ne sommes pas tombés dans le panneau, nous connaissons les faits politiques et le sens des mots.

          • GrandGuignol GrandGuignol 8 septembre 2018 10:06
            La majorité des français est lobotomisée par les médias de masse qui leur assènent sans relâche qu’une sortie de l’UE et de l’euro serait une CATASTROPHE, un isolement, une débâcle économique, un retour à l’age de pierre,, etc. Aucun débat sur une éventuelle sortie de l’UE, rien sur les traités européens qui nous enchaînent à la politique d’austérité de la commission européenne, rien sur le fonctionnement de cette UE fédéraliste et supranationale qui ôte tout pouvoir aux chefs des états membres..

            La division du peuple est alimenté par des faux opposants souvent traités d’extrême à dessein. Députés européens, Mélenchon , Lepen et d’autres, ne citent jamais ces fameux articles des traités européens mais proposent une réforme de l’UE qui n’est ni possible dans le droit ( art 48 ) ni possible au niveau des états chacun ayant des intérêts différents, la division du peuple français contribue au maintien de la politique européenne et pérennise celle ci, d’autant que les prétendus partis eurosceptiques ne critiquent l’UE qu’en surface sans jamais vouloir en sortir.

            Le seul recours est bien la sortie de l’UE et de l’euro afin de reprendre les commandes et de revenir vers plus de démocratie, ce que propose effectivement F.Asselineau,
            La démocratie fait peur à une majorité qui préfère qu’on lui mâche le travail, qui préfère ne pas se responsabiliser, qui est habitué à ce que l’on décide à sa place.
            C’est le reproche qui est fait à Asselineau qui ne s’engage pas sur les sujets clivants et laissera le peuple décider de sa politique, après des débats pluralistes sur ces sujets, par le biais de referendum d’initiative populaire. Rien ne pourra plus s’opposer alors aux choix des français. La prise en compte du vote blanc qui est aussi au programme de F. Asselineau obligera le gouvernement à respecter le choix des français qui auront alors l’occasion de dégager rapidement les opportunistes de tous poils.
            Mais qui veut la démocratie en France ? Combien sont prêts à mettre leurs idéologies de droite/ gauche/centre ou autres à l’écart pour se rassembler autour d’un mouvement qui redonne le pouvoir au peuple ?

            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 8 septembre 2018 10:53

              @GrandGuignol

              « se rassembler autour d’un mouvement qui redonne le pouvoir au peuple »
              Tout à fait d’accord.
              Merci

            • capobianco 8 septembre 2018 13:06

              @Jean Dugenêt
              «  se rassembler autour d’un mouvement qui redonne le pouvoir au peuple »

              On dirait que vous êtes déjà « tous » rassemblés ici !!! Quant à redonner le pouvoir au peuple avec votre organisation proche de NDA vous prenez les lecteurs d’agora pour des buses ! Aujourd’hui votre copain l’argentin a déjà donné le ton, haro sur JLM pour faire plaisir au pouvoir.....

            • Attila Attila 8 septembre 2018 14:02

              @capobianco
              « Aujourd’hui votre copain l’argentin a déjà donné le ton »Lien
              .
              « Vous me ressortez vos habituelles »on ne peut pas « ou »sortir légalement« mais en quoi JLM et la FI sont-ils concernés ? »
              Jean-Luc Melenchon a été candidat à la présidence de la République. Le Président de la République doit respecter et faire respecter la Constitution. Il est le garant du respect des traités.
              .
              Alors, un candidat qui promet de « désobéir aux traités », de « créer un rapport de force pour imposer une modification des traités » à 26 pays, modifications des traités contraires à leurs intérêts nationaux, alors que ce candidat n’a même pas été capable de faire annuler la loi « travail » dans son propre pays, ce candidat ment aux électeurs.
              .
              Jean-Luc Mélenchon joue avec la crédulité de ses électeurs, il tient un double double discours :
              à ceux qui veulent rester dans l’UE, il fait croire qu’il va changer« l’Europe » ; à ceux qui veulent quitter l’UE, il fait croire qu’il y a un plan A et un plan B.
              Il est candidat à la présidence de la République mais il fait croire qu’il va faire une révolution ou un coup d’État : désobéir aux traités et imposer une modification des traités par la force.

              .


            • GrandGuignol GrandGuignol 8 septembre 2018 14:04

              @capobianco


              Tiens un insoumis soumis à l’UE qui n’a que l’insulte à la bouche, l’UPR proche de NDA vous rêvez debout mon brave !
              Mélenchon est le clone de gauche de la Lepen, les deux font la paire, le couple d’extrême, pro UE qui veulent la réformer en « obligeant » les autres membres de l’UE à appliquer leur politique.et à braver les traités en restant dans l’UE, un rien paradoxal mais qu’importe, le programme de la FI nous promet la lune, alors GO !
              On est dans un rêve surréaliste ou quoi ? et vous vous y croyez ?



            • malitourne malitourne 8 septembre 2018 14:56

              @GrandGuignol
              Mais enfin avez vous entendu parler du grand complot anti Mélenchon ourdi par l’UPR ? Demandez à Capobianco, il va tout vous expliquer...


            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 8 septembre 2018 15:15
              @malitourne
              "Mais enfin avez vous entendu parler du grand complot anti Mélenchon ourdi par l’UPR ? Demandez à Capobianco, il va tout vous expliquer..."
              Moi je suis au courant.
              C’est l’UPR qui a organisé la rencontre entre JL Mélenchon et Emmanuel Macron cette nuit dans le seul but de discréditer le leader de la France Insoumise.
              https://www.facebook.com/dugenetjean/videos/545650585872824/

            • GrandGuignol GrandGuignol 8 septembre 2018 15:43
              @Jean Dugenêt, @malitourne,

              Ben mince ! Alors il a raison Capobianco !!!!
              Merdre ! Le complot UPR !! Bigre....
              Bon, ben c’est décidé, je voterai la Merluche puisque c’est ça !
              Moi j’aime pas les complots.

            • GrandGuignol GrandGuignol 8 septembre 2018 16:17

              @GrandGuignol


              Ne prenez pas mon précédent message pour argent comptant, des complotistes masqués (UPR sans doute) m’ont drogués au captagon pour que je renie mon pays et le vende à l’UE par le biais de Mélenchon pour encourager ce parti d’opposition en voie de devenir l’opposant unique de Macron.

            • capobianco 8 septembre 2018 19:25

              @bébert
              C’est vrai c’est samedi et il n’y a pas école !!!! Vos parents ne devraient pas vous laisser si longtemps devant l’ordinateur, vous semblez déjà bien atteint...


            • capobianco 8 septembre 2018 19:26

              @GrandGuignol
              Vous êtes dans la même classe que bebert ?


            • capobianco 8 septembre 2018 19:34

              @Jean Dugenêt
              «  du grand complot anti Mélenchon ourdi par l’UPR ? »

              « Grand complot » ? Vous pouvez enlever le « grand », vous n’être que les disciples du gars qui représente moins de 1% des votants....
              Je vous sent tout frétillant suite à cette rencontre, il ne vous faut pas grand chose pour vous exciter, restez calme, la télé a déjà fait le travail, reposez vous. 

            • Legestr glaz Ar zen 9 septembre 2018 00:05

              @capobianco

              Vous fumez quoi capobianco ? Vous habitez sur quelle planète ? Vous divaguez totalement ! Vous dîtes vraiment n’importe quoi. Vous perdez le contrôle de votre raison raisonnante ?

            • capobianco 9 septembre 2018 08:41

              @Ar zen
              «  Vous fumez quoi  »

              Là, c’est ma vie privée, donc ...
              Quant à divaguer, je suppose que vous ne lisez pas les commentaires « avisés » et « intelligents » de vos petits camarades.

            • Attila Attila 8 septembre 2018 10:08

              Christophe Guilluy : « Il n’y a plus de mouvement politique qui défend les classes populaires  »
              .
              Si un mouvement de défense des classes populaires devait émerger, il n’est pas sûr qu’il se dirait de gauche. C’était ainsi à l’époque de la révolution industrielle, la gauche parlementaire et le mouvement ouvrier n’étaient pas alliés comme nous le rappelle Jean-Claude Michéa.

              .


              • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 2018 10:49

                @Attila


                 la gauche comme la droite passe son temps a trahir le peuple je ne parle meme pas des hallucinés « d’en marche » qui ne savent pas qu’il y a un peuple et ce que c’est ....

              • capobianco 8 septembre 2018 13:16

                @zygzornifle
                Croyez vous que ass, ce haut fonctionnaire proche de pasqua et tibery soit proche du peuple ?

                « Proche du peuple » qui passent leur temps à taper sur la FI et JLM. leur seul adversaire politique, c’est leur droit mais ensuite essayer de faire croire qu’ils seraient « proche du peuple »... Ils sont en service commandé pour empêcher le principale opposant (FI) à macron de nuire à la réélection de ce dernier. 

              • GrandGuignol GrandGuignol 8 septembre 2018 14:26

                @capobianco

                « Ils sont en service commandé pour empêcher le principale opposant (FI) à macron de nuire à la réélection de ce dernier. »

                N’inversons pas les rôles voulez vous ?

                Qui est pro UE comme Macron qui ne le considère pas comme un ennemi et pour cause ?

                Pas l’UPR en tout cas qui veut sortir de cette UE et de l’euro !

                Comme Tsipras, Mélenchon pro UE se pliera et acceptera la politique de la commission européenne.
                Si il brave les traités alors autant en sortir, non ? mais la merluche ne le propose pas et renchérit lors de son université en disant que supposer que la plan B serait une sortie de l’UE serait GROTESQUE !! ...et braver les traités européens en restant dans l’UE ce n’est pas grotesque peut être ?....surréaliste assurément !

              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 8 septembre 2018 14:58
                @capobianco
                « empêcher le principale opposant (FI) à macron de nuire à la réélection de ce dernier »
                Serait-ce d’après vous JL Mélenchon qui serait le principal opposant à Macron ?
                J’ai plutôt l’impression qu’ils sont assez copains.
                https://www.facebook.com/dugenetjean/videos/545650585872824/

              • capobianco 8 septembre 2018 19:42

                @GrandGuignol
                «  Pas l’UPR en tout cas qui veut sortir de cette UE et de l’euro ! »


                Et bien essayez de convaincre plutôt que de pourrir vos adversaires. Il vous manque quoi pour rendre cette « sortie » possible ? Vous ne voyez pas que personne ne vous suit, sauf pour vos attaques minables où vos amis fn ou rn vous donnent un bon coup de main... 
                «  Comme Tsipras, Mélenchon pro UE se pliera et acceptera la politique de la commission européenne. »
                Si vous le dites, avec votre ass devenu devin on ne peut que vous croire... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès