• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi les inégalités se creusent

Pourquoi les inégalités se creusent

Le nombre d'individus dont le patrimoine dépasse le milliard de dollars se situait aux alentours de 2.153 en 2019

L'écart de revenus entre les riches et les moins riches ne cesse de s'accroître. Selon le magazine américain Forbes, le nombre d'individus dont le patrimoine dépasse le milliard de dollars se situait aux alentours de 2.153 en 2019. Pour vous donner une idée de l'ordre de grandeur concerné, remarquons que Bernard Arnault, le patron de LVMH, se classe deuxième du classement Bloomberg des hommes les plus riches de la planète, juste derrière le patron d'Amazon, Jeff Bezos, dont le patrimoine était estimé valoir... 125 milliards de dollars. Au cours de la dernière décennie, le nombre de ces milliardaires a été multiplié par deux : hommes d’affaires, stars du petit ou du grand écran, athlètes, la liste ne cesse de s’agrandir. Mais comment expliquer ce phénomène, cercle vicieux pour les pauvres qui deviennent plus pauvres, vertueux pour les riches qui deviennent plus riches ?

La réponse se situe sans doute dans la façon dont ces hommes richissimes protègent leur fortune. Les moyens qui sont à leur disposition pour faire prospérer leur argent sont de plus en plus nombreux et efficaces, et ils les mettent en oeuvre. Ainsi, les circuits financiers qu'ils utilisent pour placer leur fortune à l'abri des prélèvements du fisc sont de plus en plus complexes et leur permettent de placer des sommes importantes dans des paradis fiscaux sans risquer le moindre signalement aux autorités fiscales concernées. Pour réaliser ces montages sophistiqués, les milliardaires ont recours à des sociétés de conseil ultra-compétentes qu'ils paient à prix d'or, mais qui leur font faire encore plus d'économies au point de vue fiscale. Ces opérations sont souvent légales d'ailleurs, tant ces consultants sont capables d'identifier les zones grises d'une législation et les opportunités de placer son argent de manière défiscalisée. 

On le voit, le recours aux paradis fiscaux n'est pas seulement un moyen pour les grandes fortunes de protéger des revenus existants en ne déclarant pas ces sommes. C'est aussi une pratique qui permet de faire prospérer ces revenus et donc d'augmenter sa richesse. L'argent placé sur ces comptes off-shore est investi, et non seulement placé, de sorte que la transaction peut apparaître comme légale, puisqu'il s'agit d'un investissement et non d'un simple placement destiné à l’épargne. D'ailleurs, on n'a pas nécessairement besoin d'un paradis fiscal pour placer son argent hors de portée du fisc. On peut par exemple faire un achat défiscalisé au titre de telle ou telle loi favorisant l'investissement dans tel ou tel secteur. De nos jours, le secteur des énergies propres a le vent en poupe, et on peut investir massivement son argent dans ce secteur tout en déduisant ces sommes de ses revenus.


Moyenne des avis sur cet article :  1.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 février 08:53

    "Une société où l’économique domine le politique (et dans l’économique, la compétition donc le calcul et l’appétit du gain, ce qui est la définition même d’une économie de marché) est une société qui crée des inégalités insupportables."

    Paul Ricoeur - 1913-2005 Innocente culpabilité de Marie de Solemne, 1998

    NB : Ricoeur mentor de Macron  ? bizarre…


    • JL JL 29 février 09:28

      @Séraphin Lampion
       
      Une société qui crée des inégalités est une société qui décline.
      Autrement dit, qui court derrière son ombre.
      Le seul remède est l’impôt redistributif progressif et inflexible.
       
      Moins l’État dispose de ressources, et moins il peut lutter contre l’évasion fiscale. On a même vu des inspecteurs des impôts assassinés par des gens qui considèrent les impôts comme une double peine, puisque ça sert entre autres, à lutter contre leurs fraudes.


    • mmbbb 29 février 16:10

      @JL J ai connu un president d association de boule a Lyon etre redresse par le fisc ; motif profit de la buvette . Ils sont tres courageux ces inspecteurs Depité , ce president , en arrivait a etre en accord avec ces jeunes brulant tout et saccageant tout . .La France est devenu un pays paradoxal ou avoir une bonne conduite cree des emplois etre bosseur vous entraine a avoir plus d emmerdes que si vous bulez cassez . ou detournez du fric 
      Etre en residence surveillee comme Balkany a Giverny, je souscris 
      Je comprends un peu les riches qui se tirent de ce pays 


    • JL JL 29 février 18:40

      @mmbbb
       
       ’’Je comprends un peu les riches qui se tirent de ce pays ’’
       
       C’est à cause d’eux que les impôts sur ceux qui ne peuvent pas se tirer sont si lourds.
       
      vous croyez sans doute que tout ce qui fait un pays moderne ça s’est fait tout seul ? C’est gratuit ? Si les services et équipements publics ne vous concernent pas, allez donc vivre en Somalie.
       
       D’ailleurs, pat la vertu du néolibéralisme, vous allez être servi :
       
      « la Somalie c’est le marché sans l’État. La globalisation c’est la somalisation du monde » Attali


    • Ruut Ruut 3 mars 09:32

      Lorsque les inégalités se creuses, c’est que la valeur réelle de la monnaie (temps de travail) diminue du fait de l’augmentation massive de la fausse monnaie virtuelle (Néant).

      C’est un marqueur de la qualité de la monnaie.
      Moins il y a d’inégalités, plus la qualité (moins il y a de fausse monnaie dans l’économie globale) de la monnaie est grande.

      C’est dans les Nation ou les inégalités sont grandes, que la corruption et la production de fausse monnaie est forte.


    • JL JL 29 février 09:25

      Non seulement l’argent de l’évasion fiscale n’est pas totalement réinvesti sur le territoire national pour créer des richesses, de sorte qu’on peut parler d’hémorragie ;

      mais en outre, les richesses créées ne profitent qu’aux nantis, de sorte que ces inégalités exorbitantes se transforment ipso facto en inégalés exorbitantes de patrimoines, cependant que les contribuables modestes doivent assumer seuls et au mépris de la justice fiscale, le financement des investissements, biens, services publics et politiques sociales.

       


      • Arogavox 29 février 09:52

        Ce qui serait intéressant c’est de se demander si, dans le meilleur des cas, pourrait devenir démocratique et pérenne un ruissellement qui deviendrait effectif par le truchement d’investissements défiscalisés.

         Si jamais les choix de défiscalisation ne résultaient pas des « petites différences » dûment et démocratiquement évaluées, mais d’une ’différence unique’, donc d’un avis particulier (cf ’du Contrat Social _ livre 2, chap. 2 -3 ) alors comment croire en la probabilité de voir cette prétention suprême devenir pérenne ?!


        • Jeekes Jeekes 29 février 14:46

          ’’Pourquoi les inégalités se creusent’’

           

          Pourquoi ?

          Nan mais, quelle question à la con !

           

          Mais mon bon monsieur, elles se creusent parce que ce monde est dominé par une bande d’ordures qui ne pensent qu’à leurs gueules.

          Des pourritures pour qui rien ne compte que faire du profit.

          Du pognon, toujours et encore plus.

          Et ça à n’importe quel prix.

           

          Entendez par-là, que peu importent les conséquences.

          Qu’à cause d’eux des millions (des milliards ?) de gens en soient réduits à crever de faim, ne leur en frôle une que sans faire bouger l’autre.

           

          Et voyez à quel point ils sont tarés.

          Qu’est-ce qu’ils croient, ces imbéciles, que leur fric les rendra immortels ?

          Qu’ils en profiteront au-delà de la mort ?

          Et quand ils ne seront plus qu’une minable carcasse pourrissante, il leur servira à quoi, tout ce pognon ?

           

          C’est d’ailleurs bien la seule justice en ce bas-monde.

          Notre seule consolation...

           

           


          • Spartacus Spartacus 29 février 18:33

            Il n’est pas "venu à l’idée à l’auteur de voir que s’enrichir est de plus en plus facile mais qu’il faut se bouger le cul au lieu de les regarder....

            Et que la richesse dépens de ses choix personnels ?

            Jeff Besos est le fils de Miguel Bezos un migrant Cubain arrivé en Floride à 16 ans avec absolument rien ne parlant même pas Anglais..

            Jeff Besos était étudiant boursier à Albuquerque avant de devenir milliardaire.

            Il a choisit une carrière d’entrepreneur au lieu de prof de sciences.

            Quand tu choisit de devenir fonctionnaire, en général tu deviens gauchiste jaloux des riches et Marxiste....

            Tu fais une fixette sur les inégalités car ton seul rêve n’est pas que les gens s’enrichissent, mais que les plus riches qui ont pris les risque que tu n’a pas pris te frustre....

            T’aurai choisit le risque entrepreneurial, tu serai devenu peut être riche, et tu aurai les moyens d’aider les pauvres par toi même sans rêver de l’argent des autres pour le faire...

            Miguel Bezos papa de Jeff est le boss de la Bezos family fondation, avec un budget supérieur aux états qui eux justifient les impots pour aider les « pauvres »...

            Mais l’impôt va en premier chez les fonctionnaires jaloux en premier, qui n’ont jamais rien investi ou entrepris...


            • Steph87 29 février 22:46

              Tu réalises que tu es tout seul à croire en ce que tu écris ???

              Il ne te vient pas à l’idée que s’enrichir c’est de plus en plus facile mais qu’il faut être héritier ?

              Et que la richesse dépend avant tout de papa ?

              Alors tu cites un exemple (ouf y en a un !) et tu en fais une généralité quitte à fausser la réalité pour mieux te convaincre tout seul. Mais tu vis dans quel château magique ????

              Et puis alors le coup de l’entreprenariat qui choisit le risque...blablabla la belle fable fasciste !

              Ton rêve à toi, c’est croire que les gens prennent des risques pour s’enrichir..et ben, ouvre les yeux, arraches tes oeillères et sort de ton château mon gars.

              Et puis la gueule du risque !!! Avec des parents milliardaires houlala !!!

              Tes fables, cela fait bien longtemps qu’elles sont détruites.

              Et puis vois-tu, le plus étique c’est le riche qui met en esclavage les autres pour se gorger comme un malade mental où c’est le fonctionnaire qui refuse cet état de fait ? Mais bon on défend ceux à qui on ressemble n’est-ce pas ?


              • Spartacus Spartacus 1er mars 09:33

                @Steph87
                On aime chez les ratés se faire croire qu’il est impossible de réussir et on se trouve des excuses.

                Dommage que les faits prouvent le contraire.
                Les faits sont les faits.
                Voici la liste des 10 plus grosses fortunes du monde et comment ils l’ont obtenu.
                https://fee.org/articles/what-9-of-the-10-richest-people-in-the-world-have-in-common/
                No comments ! 90% partis avec rien et bien entendus ne sont pas des héritiers.

                T’as investi ? Pris un risque ? Ou choisit la conformité d’un job salarié mensualisé pas trop loi de chez toi avec comme seule envie chaque jour d’en faire le moins possible pour être aussi frustré ?

                Comme si il suffisait d’avoir des parents riches pour réussir. Que c’est con !
                Savoir faire un business plan est plus efficace que cette légende qu’adorent expliquer les frustrés de ne rien réussir mais qui n’ont même pas essayé.

                Avec les fonds de capital risque, les fonds à l’inovation, l’emprunt, la vente des parts du capital avec de simples idées le crédit fournisseur, l’avance sur recettes, y’a bien longtemps qu’il ne faut plus être héritier pour réussir...
                Si tu sortais de ton entre soi de fonctionnaire Marxiste resté au 18eme siècle et Zola, la mine et Germinal et t’allais voir comment fonctionne réellement une entreprise ?

                Les riches créent des emplois, permettent a des gens de s’enrichir et s’émanciper. Ils sont les gens les plus sociaux et étiques qui soient parce qu’ils construisent.
                Les fonctionnaires sont payés pour rendre service et ce serait très bien si à l’intérieur, ils n’étaient pas si jaloux, si peu diversifiés intellectuellement et éloignés des réalités. 


              • Steph87 1er mars 14:10

                Voici le résultat de ta liste magique :

                1 Jeff Bezos il est parti de rien.

                2 Bill Gates fils : Son père est avocat d’affaires. Sa mère,est professeur et présidente de la direction de quelques entreprises et banques de la United Way of America et le First Interstate Bank.

                3 Warren Bufet : issue d’une famille aisée, son père était broker d’actions et a également était membre du Congrès Américain.

                4 Bernard Arnault : ingénieur de l’école centrale, descendant d’une lignée de militaires alsaciens, sa mère fille du fondateur de Ferret-Savinel, une société de travaux publics.

                5 Carlos Slim : fils de libanais qui l’a envoyé au mexique pour échapper au service militaire (il devait être pauvre dis-donc pour faire ça).

                6 Amancio Ortega il est parti de rien.

                7Larry Ellison parti de rien.

                8 Mark Zuckerberg son père psychiatre, sa mère dentiste.

                9 Michael Bloomberg son père agent immobilier, sa mère est issue d’une famille de la petite bourgeoisie biélorusse.

                10 Larry Page fils de deux professeurs d’université (connu pour être pauvre...)

                Alors tu vois sur 10, il n’y en a que 3 partis de rien.

                "Comme si il suffisait d’avoir des parents riches pour réussir. Que c’est con !

                " Après ça mort de rire...

                Chez les clowns ratés, on aime se faire croire qu’il est possible de réussir en partant de rien.

                Dommage que les faits prouvent le contraire.
                Les faits sont les faits.


                Il ne suffit pas d’écrire n’importe quoi sans arrêt pour faire croire à ce que tu veux toi même croire...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès