• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi nous, non-vaccinés et « complotistes », sommes pris pour des fous (...)

Pourquoi nous, non-vaccinés et « complotistes », sommes pris pour des fous par nos amis, notre famille, et beaucoup d’autres

Si vous avez refusé la vaccination et adopté une position contestataire dans la crise COVID, il est probable que nombre de vos amis, votre famille, vos collègues se font du souci pour vous, pensent que vous êtes tombé dans la délusion et tentent, par des moyens maladroits mais sincères, de vous repêcher, de vous ramener dans le monde réel. Ou bien ils ignorent tout simplement vos propos, pensent qu’il inutile, voire dangereux, de leur donner du crédit, et parfois coupent tout lien avec vous. Dans cet article, je tente d'expliquer les causes de cette opprobre, discrédit, ou déni, et partage quelques réflexions sur comment faire face à cette situation et en sortir, afin d’éviter cette division sociale qui réussit à pénétrer jusqu’à l’intérieur des familles.

JPEG

Source de l'illustration : http://dessinsmisslilou.over-blog.com/search/COVID/

Si vous avez refusé la vaccination et adopté une position contestataire dans la crise COVID, affirmant que (1) des traitements efficaces existent (traitements précoces ambulatoires ou TAP), (2) les autorités empêchent les médecins de les prescrire, (3) ce refus des TAP augmente la létalité de l’épidémie, (4) les vaccins causent de nombreux décès et effets secondaires graves, (5) l'acquisition de l’immunité naturelle devrait être préférée à la vaccination au moins pour les personnes jeunes et en bonne santé, (6) il est insensé de forcer des gens qui ont déjà acquis l’immunité naturelle à se faire vacciner, (7) les chiffres sur la mortalité COVID ont été amplifiés tandis que ceux sur les accidents et décès vaccinaux sont minimisés, (8) le confinement généralisé et le port du masque à l’extérieur ou par les enfants sont inutiles ou causent plus de coûts que de bénéfices, et (9) l’ignorance de ces faits ne peut s'expliquer que par la malversation, c'est à dire, au mieux, par la corruption de notre système de santé par les intérêt financiers de l'industrie pharmaceutique, au pire, par un complot mondial orchestré par une élite malveillante et agissant de manière occulte pour augmenter et pérenniser son pouvoir ; si, donc, vous êtes d’accord avec toutes ou certaines des affirmations ci-dessus, alors il y a de fortes chances que vos amis, votre famille, vos collègues, et l’opinion publique en général, pensent que vous êtes devenus fou, que vous vous êtes égaré, êtes dans une phase difficile de votre vie, habité par la frustration et le ressentiment, êtes tombé dans un « trou de lapin », comme Alice au pays des merveilles, et avez été séduit par des gourous, par un monde sous-terrain de contestataires dans lequel vous pourriez trouver une place que la société ne vous a jamais accordée. Bref, vos proches pensent sans doute que vous êtes tombé dans la délusion, se font du souci pour vous, et tentent, par des moyens maladroits mais sincères, de vous repêcher, de vous ramener dans le monde réel. Ils discréditent les gens qui vous ont inspiré et les réseaux sociaux dans lesquels vous avez navigués, invoquent l’objectivité d'une science que vous seriez en train de nier, et vous envoient articles de journaux et déclarations médiatisées d'une société « respectable  ». Ou bien ils ignorent tout simplement vos propos, pensant qu’il inutile, voire dangereux, de leur donner du crédit, et donc de vous répondre, allant parfois jusqu’à couper tout lien avec vous. Dans cet article, je tente d'expliquer les causes de cette opprobre, discrédit, ou déni, et partage quelques réflexions sur comment faire face à cette situation et en sortir, afin d’éviter une division sociale qui réussit à pénétrer jusqu’à l’intérieur des familles.

Tout d'abord, il faut se rendre compte que cette situation est tout à fait normale, prévisible et inévitable, du fait de l’immense effort de propagande déployé pour réfuter les 9 points cités ci-dessus, de la peur et l’anxiété instaurés par les médias et les spots publicitaires gouvernementaux, et de risques bien réels, qui ont conduit à la perte de proches dans de nombreuses familles. Il ne faut donc faire aucun reproche à ceux qui nous critiquent voire nous condamnent. Ils sont sincères, veulent notre bien, et leur virulence à notre encontre est proportionnelle à leur inquiétude vis-à-vis de notre santé, la leur et celle de leurs proches. Cela bien sûr ne s’applique pas aux gens qui orchestrent cette crise et cherchent à nous discréditer pour défendre leur agenda. Mais ceux-ci sont très peu nombreux, même parmi ceux qui prennent la parole publiquement contre nous. Pour les autres, c’est-à-dire tous ceux qui suivent le discours officiel en pensant qu’il se justifie du point de vue sanitaire, leur réaction à notre encontre est tout à fait prévisible et normale. Mais au-delà d’une explication par la peur et la propagande, thèmes abondamment discutés dans les réseaux sociaux, je tenterai de montrer que leur hostilité vis-à-vis des non vaccinés et des « complotistes » peut être expliquée par la théorie sociologique.[1] Une lecture de Pierre Bourdieu, notamment, peut nous aider à mieux comprendre ce qui se passe. Lire Bourdieu est quelque peu ardu et je tenterai donc d'expliquer quelques-uns de ses principes de base, en me basant notamment sur son livre « Anthropologie économique », qui est une transcription d'un de ses cours au Collège de France et est plus facile d’accès que le reste de ses écrits.

Selon Bourdieu, les humains ne sont généralement pas des êtres rationnels. Mais ce sont des êtres raisonnables. Cela signifie que les décisions que nous prenons dans notre vie, et les vues que nous adoptons, ne sont pas le résultat d'un calcul conscient. Nous sommes des « Homo sapiens », pas des « Homo calculus ». La pensée humaine ne saurait se réduire au calcul. Cela parait une évidence, car si face à chaque décision que nous prenons dans notre vie, nous devions mesurer tout ce qui est mesurable et faire un calcul savant débouchant sur la décision optimale, la vie serait tout simplement ingérable. Nous devons donc prendre des raccourcis et faire également appel à notre intuition. Mais malgré ces évidences, des économistes ont réussi à nous faire croire que la société est constituée d'individus qui prennent des décisions rationnelles sur un marché en calculant leur intérêt chaque fois qu'une opportunité d’échange existe. Afin de démonter ce modèle de l’économie orthodoxe, Bourdieu prend comme point de départ les sociétés traditionnelles, dans lesquelles les échanges marchands ont moins d’importance, et où l’on préfère échanger des cadeaux, c'est à dire faire des dons qui appellent un contre-don. Certes, celui qui donne est intéressé et attend quelque chose en échange, et on pourrait donc objecter qu'il y a là aussi calcul. Mais en fait, pour que cela fonctionne, le don doit réellement être un acte de générosité. L’intéressement existe mais est nié en même temps. Sinon, la personne qui reçoit le don ne voudra pas rendre par le contre-don, car pourquoi être généreux avec quelqu'un qui n'agit que de manière intéressée ?

Dans l’échange par le don et le contre-don, il y a donc formation d'empathie, par la négation de l’intéressement, qui existe mais qui n'est pas mis en avant ou est même explicitement nié dans les rituels ou cérémonies associés à ces échanges. Il y a expression de sentiments entre ceux qui échangent et cela interfère avec leurs calculs, quand ceux-ci existent. Il y a création de lien social et d'une forme de capital dont nous négligeons l'importance dans nos sociétés marchandes, bien qu'il y tienne toujours une place extrêmement importante. Il s’agit du « capital symbolique », qui est grosso-modo le prestige de la personne impliquée dans l’échange. C'est parce que le lien social doit produire du capital symbolique que les termes de l’échange ne peuvent pas être définis au préalable, ne peuvent prendre la forme d'un contrat marchand. Un tel contrat réduirait le lien social à sa plus simple expression. Il en enlèverait les sentiments, l'enchantement, le sacré, la beauté, et donc l’humanité. Il rendrait l’échange impersonnel et régi seulement par un système de normes externes : la loi sous-jacente au contrat. L'honneur de l'un et de l'autre, qui s'expriment dans la générosité associée à l'acte de donner, ne pourraient plus être impliqués dans l’échange, et ainsi il n'y aurait plus formation de capital symbolique, hormis celui acquis par les gains monétaires. Même les violations du contrat finiraient par être considérées en termes monétaires, du fait des amendes à payer, plutôt que comme des atteintes à l’honneur et au prestige.

Qu'est-ce que cela nous apprend concernant nos relations avec les personnes qui nous prennent pour des fous ? En fait, le modèle de Bourdieu s'applique à tous les actes de notre vie quotidienne, dans toutes nos relations sociales. Car les échanges non marchands ont bien entendu continué d'exister et de régir les liens sociaux dans les sociétés marchandes. Par exemple, ils dominent toujours dans la sphère familiale. Certes, il peut arriver qu'un enfant négocie un paiement pour effectuer une tâche ménagère, comme laver la voiture ou tondre le gazon, mais en général, on fait les choses pour faire plaisir et par devoir ; pour reconnaître l'autre, pour être bien vu de l'autre et recevoir son amour, et ainsi consolider le lien social et effectif. On ne calcule pas. On agit de manière instinctive et raisonnable, c'est à dire de la manière qui permettra d'optimiser une harmonie sociale fondée sur le respect et l'amour d'autrui, comme dans un système d’échanges fondé sur les dons et contre-dons. Et, point important pour notre débat, ces principes s’appliquent également aux échanges d’idées. Car chaque fois que nous adoptons une idée, nous créons un lien social avec les individus qui nous communiquent ou nous inspirent cette idée. Approuver l’idée d'untel équivaut à lui faire un cadeau car cela augmente son prestige ou capital symbolique. Et on se valorise nous même aux yeux de cette personne, ce qui peut la conduire à accepter une idée venant de notre part, comme si elle acceptait un contre-don. A l’inverse, lorsque l’on contredit les idées d’une personne, sans arriver à la convaincre, on risque de réduire notre capital symbolique aux yeux de cette personne et d’ébranler un lien social, et ce d’autant plus que les croyances profondes de la personne sont remises en cause.

Ainsi, qu'il s’agisse du monde des biens matériels, des services, ou des idées, nous naviguons dans ce que Bourdieu appelle un champ social, un espace dans lequel les échanges ne sont pas régis seulement par des calculs conscients et des contrats marchands. En dehors du cadre restreint des contrats marchands, ce qui est donné en échange est décidé après que l'on ait reçu, pas avant la transaction. Et l’échange n'est jamais clôt. Le contre-don attend un contre-contre-don et ainsi de suite, ce qui permet la structuration de la société et de ses divers champs. Il existe un grand nombre de champs parallèles et sous-champs emboîtés les uns dans les autres, dans lesquels nous évoluons en faisant et recevant des dons. Nous choisissons les champs dans lesquels nous sommes à l'aise mais sommes plus ou moins prédestinés à naviguer dans tel ou tel champ, selon notre naissance et l'environnement social que nous trouvons sur notre trajectoire de vie. Et quand nous devenons « complotistes », il est clair que nous pénétrons un nouveau champ social, et que cela risque de nous séparer irrémédiablement de nos proches, s’ils ne suivent pas le même chemin.

Dans le champ social que nous avons choisi, nous acquérons un certain nombre de dispositions qui nous permettent de progresser et qui constituent ce que Bourdieu appelle l’habitus. L’habitus est une sorte de sens du jeu qui nous permet de suivre les règles de notre champ. C’est lui qui nous permet de prendre des raccourcis et donc de ne pas faire des calculs compliqués, de ne pas dépendre de notre seule raison pour prendre des décisions. Il est lié à notre histoire, notre culture, nos croyances, et notre idéologie, qui sont des éléments partagés entre groupes de personnes ayant des habitus différents mais appartenant à la même société. Il nous permet de construire le capital symbolique nécessaire à notre succès, car ce capital, qui dépend de notre instruction, nos croyances, nos aptitudes particulières, la confiance que nous inspirons, notre autorité dans certains domaines, nos connaissances, notre générosité et empathie envers les autres, déterminera aussi notre succès économique. Progressivement, ce capital symbolique se consolidera, nous permettant de vivre en harmonie avec le groupe au sein duquel nous pouvons assurer notre succès.

Pour prendre un exemple relatif à la crise COVID et que j’ai traité dans un précédent article, si l’on fait des recherches sur les traitements COVID dans un champ social où se trouvent également les laboratoires pharmaceutiques, on augmente son capital symbolique lorsque l’on fait la promotion de solutions qui rapportent de l’argent à ces laboratoires, même si ces solutions ne marchent pas (cas du Remdesivir développé par la firme GILEAD). Mais si on conduit cette recherche dans un champ social qui nous met au contact des malades et où l’avis de ceux-ci et de leur proches a un poids, rien ne pourra accroitre plus fortement le capital symbolique que de mettre en œuvre des solutions qui guérissent ces patients (cas de l’azithromycine utilisée à l’IHU de Marseille). Et qu’importe si ces solutions ne rapportent rien aux laboratoires, qui seront fâchés mais ne pourront pas changer votre conclusion puisqu'ils sont "hors-champ", et tenteront donc de détruire l’espace social auquel vous appartenez (en témoignent les attaques répétées contre le Professeur Didier Raoult, Directeur de l’IHU).

Ces exemples montrent que la cohérence des idées à l’intérieur du champ dans lequel nous choisissons d’évoluer n'a malheureusement pas pour corollaire la véracité de ces idées, même selon des critères déterminés par le champ. C’est-à-dire que tout n’est pas vrai à l’intérieur du champ, même du point de vue des gens qui y évoluent et en adoptent l’habitus. En plus de ne pas soigner les malades, le remdesivir aurait pu ne pas rapporter d’argent, et en plus de ne pas servir les intérêts de l’industrie pharmaceutique, l’azithromycine aurait pu ne pas guérir les malades du COVID. Et au-delà d’erreurs ponctuelles, il peut arriver qu'un décalage systémique se produise entre le comportement dicté par l’habitus, que l'on doit adopter pour évoluer dans le champ, et le comportement requis pour survivre (le comportement dit « rationnels », c’est-à-dire produisant les effets attendus). Quand cela se produit, un ajustement est nécessaire, ou le groupe social concerné s'effondrera. Ce décalage est ce que Bourdieu appelle l'effet Don Quichotte. Car si l'on est le dernier chevalier dans un monde sans chevalier, il faudra bien imaginer un adversaire qui n'existe pas, afin de continuer d'exister avec l’habitus de chevalier que l'on s'est constituée et de défendre le capital symbolique ou prestige qui lui est associé. Pour éviter de telles errances Don-Quichottiennes, il faudra avoir le courage de regarder à l’extérieur du champ et de s’éloigner des règles du jeu qui le régissent, afin de découvrir que les moulins à vent ne sont pas des chevaliers (contrairement à ce que croyait Don Quichotte) et qu'il ne sert donc plus à rien d’avoir un habitus de chevalier. A noter que ce mécanisme, que Bourdieu conceptualise à l’échelle du champ, peut également être envisagé à l’échelle de la société entière, auquel cas le décalage s’exprime au niveau de la culture, l’idéologie ou les croyances, plutôt que l’habitus de tel ou tel groupe. Cela pourrait expliquer l’effondrement de civilisations, qui pourraient donc se produire lorsque les ajustements cognitifs ne vont pas assez vite face aux changements de contexte en cours.

Le lecteur a peut-être deviné où je veux en venir. Dans notre société, nous sommes arrivés à ce point d'inflexion où l'habitus qui nous anime ne fonctionne plus. Et ce n’est pas seulement l’habitus d’un groupe social spécifique qui est en jeu. C’est une croyance commune fortement liée à notre identité et que l’on retrouve dans tous nos habitus ou presque. Il faut donc sortir du champ et construire un nouvel habitus, voire une nouvelle identité, ce qui est un exercice extrêmement douloureux, qui contrarie notre nature humaine puisque briser notre « sens du jeu » nuit a notre avancement dans la société, lorsqu'elle celle-ci n'est pas atteinte de dysfonctionnements. Il est donc normal que la plupart des individus ne puissent pas franchir le pas. Seuls ceux appartenant à des groupes dont l’habitus s’est déjà éloigné en partie des croyances communément partagées, qui n’ont pas exactement le même « ADN » social, le feront. C’est le cas par exemple des gens qui ont cessé de regarder la télévision depuis longtemps, ou qui ne lisent plus les grands journaux quotidiens.

Quel est donc cet aspect de notre habitus, cette croyance qu’il faut changer ? Une croyance importante, qui nous est commune à tous bien qu'elle soit en train de s’éroder, est l’idée que nos institutions sont là pour notre bien. Elle détermine notre confiance envers nos médias, dont l'histoire nous a montré qu'ils ont souvent œuvré pour nous informer, révéler des scandales, ou faire valoir nos droits. Et elle détermine notre confiance envers nos gouvernants, que nous critiquons car cette critique fait aussi partie des règles du jeu, mais qui selon nous agissent néanmoins pour notre bien, leur impact n’étant limité que par leurs manques de compétences, leurs erreurs idéologiques, ou quelques influences extérieures certes inquiétantes mais insuffisantes pour provoquer une corruption systémique.

Une autre croyance, liée à la première, est qu’il n’existe pas de pouvoir significatif au-dessus des états. Ceux-ci seraient les détenteurs ultimes du pouvoir, les acteurs des grandes décisions internationales. En contrôlant les armées et la police, ils auraient le monopole de l’usage légitime de la violence. Ainsi ils nous protègeraient, dès lors que leurs dirigeants seraient élus démocratiquement. Voilà les croyances fondamentales que nous, non-vaccinés et « complotistes », sommes en train de remettre en cause, tandis que « les autres » n'arrivent pas à franchir ce pas car cela serait très douloureux et détruirait le fondement sur lequel ils ont construit leur identité sociale et leur bien-être.

Comme dit au début de cet article, la résistance à cette remise en cause est dans l’ordre des choses. Il est dans la nature humaine de rester ancré dans un système de croyance acquis collectivement et sur la longue durée. C’est pourquoi les changements de paradigme en science, et l’émergence de nouvelles idées politiques, commencent toujours par rencontrer de fortes résistances, même si l’histoire prouve ensuite que ces changements représentent un avancement. Les systèmes de croyances sont au cœur des habitus des individus, au fondement de la culture, l’idéologie, et l’identité de chacun. Ils structurent ce que Michel Foucault a appelé le discours. Si les humains n’agissaient et ne s'organisaient pas autour d'une culture, d'une idéologie commune, de discours, s’ils ne structuraient pas l'espace social en le segmentant en champs ayant chacun leurs règles, et s’ils n'adoptaient pas un habitus en accord avec le champ dans lequel ils évoluent, aucune société ne pourrait se constituer. Chaque individu constituerait sa vision du monde indépendamment de celle des autres et il ne pourrait pas y avoir de règles communes et de cohésion sociale.

Le problème n'est donc pas que cette attitude de rejet, cette critique outrée qui conduit à notre discrédit, existe, car elle a une valeur adaptative. Nos adversaires ont raison dans le sens où si personne n’était comme eux, si tous les êtres humains agissaient comme des électrons libres, il n'y aurait pas de société. Le problème est que cette attitude, au-delà de sa fonction sociale essentielle, peut aussi être « maladaptive », quand elle est poussée à l’excès, quand elle ne laisse pas d’espace à la contestation. C'est pourquoi, dans toute société, il y a néanmoins des électrons libres, des gens qui regardent à l’extérieur de leur culture et de leur champ social, des gens qui sont moins enclins à adopter un habitus, intégrer des normes et croyances communes, et respecter les règles du jeu social. Quand la société fonctionne correctement, ces gens peuvent être source de désordre. Mais quand elle est en crise, ils peuvent être les germes d'un nouvel ordre. Si on ne leur permet pas d’exister, on entre dans un système totalitaire qui, en plus d’être irrespectueux des droits humains, constitue une absurdité épistémologique et une impasse sociologique, puisqu’un savoir total et vrai portant sur la société ne peut jamais être constitué ni servir de référent absolu.

Nous, non vaccinés et « complotistes », sommes donc ces gens qui se comportent comme des électrons libres et remettent en cause des croyances communes à presque toutes les sociétés occidentales. Car qu'est-ce qu'un complotiste, sinon une personne qui ne croit plus aux informations diffusées par les médias et qui remet en question la bienveillance et indépendance des gouvernements dits démocratiques ? Qu'est-ce qu'un non vacciné sinon une personne qui traduit en acte cette absence de confiance envers les décisions gouvernementales et leur validation par les médias, en se documentant par lui-même afin d’informer ses décisions ? Nous avons donc un rôle essentiel à jouer, mais nous devons le jouer dans une logique qui ne soit pas confrontationnelle. Nous devons reconnaître l’utilité sociale de ceux qui nous discréditent. Nous avons besoins d’eux car s'il n'y avait que des électrons libres, la société ne pourrait pas exister. Et nous ne pouvons reconstruire la société tout seuls et à partir de rien. C'est donc une logique de dialogue qui doit être mise en place, entre électrons libres et « atomes » toujours insérés dans le tissus social, si l’on veut changer la société tout en évitant le chaos.

L'instauration de ce dialogue sera extrêmement difficile, car lorsque l'on remet en question les croyances qui constituent le fondement de la société (telle la croyance que médias et gouvernements œuvrent pour notre bien), on rencontre forcément des résistances. Pour les éviter, les croyances ne doivent jamais être attaquées de front. Elles doivent être ébranlées à la marge. Cela peut se produire lorsque des faits entrant en contradiction avec ces croyances se déroulent sous nos yeux. A côté de la connaissance subjective que tout être humain intègre ou produit en tant que sujet, et qu’il exprime dans son habitus, sa culture, les rituels qu’il pratique,[2] à côté, donc, des connaissances que les humains expriment dans leurs actions et au sein d'un collectif, sans les questionner car elles les ont toujours guidés, il y a une autre forme de savoir, que l'on pourrait qualifier d'empirique, lié à nos observations quotidiennes, notre analyse critique, notre logique. C’est cette forme de savoir qu’il faudra mobiliser pour ébranler les croyances périmées, en étant prêt bien entendu à ébranler aussi nos propres croyances, si des faits empiriques révélés dans le dialogue les contredisaient.

Notre mode d'action pour résister, c'est donc de faire circuler des faits, de les faire passer sous les yeux de ceux qui n'ont pas encore basculé, qui sont toujours ancrés dans le champ social où ils ont toujours évolué, Nous devons augmenter la masse critique des faits empiriques entrant en contradiction avec leurs croyances et leurs réflexes de pensée liés à leur habitus, tout en étant prêt à considérer les faits qu’ils partageraient avec nous, bien entendu. Cela doit se faire sans confrontation. Un message informatif sans commentaire est plus effectif que le même message accompagné d'un commentaire personnalisé, car cette personnalisation ne manquerait pas de s’adresser à l’identité profonde de la personne, ce qui ne pourrait qu'enclencher un mécanisme de défense et donc le rejet. Je le sais parce que justement je me suis trompé et suis tombé dans le piège de cette confrontation avec mes proches. Il est difficile d'y résister, car il est naturel et instinctif, dans toute interaction humaine ou sociale, d’utiliser nos mots et nos idées avec un enrobage de subjectivité, de personnalisation. Nous n'envoyons pas seulement une idée dans la nature. Lorsque nous débattons avec un individu, nous savons qui il est et nous adressons à lui spécifiquement ; nous personnalisons l’échange, et ce d’autant plus que nous sommes proche de cette personne. Ainsi nous provoquons des réactions émotionnelles et de défense identitaire qui peuvent rendre impossible un débat basé sur les faits. Dans le cas qui nous intéresse, cette attitude doit absolument être évitée, car nous avons affaire à un échange d’idées entre deux personnes qui ne se situent pas dans le même cadre, à la confrontation de deux systèmes de croyances différents et profondément enracinés dans les individus impliqués dans l’échange. Il faut donc minimiser l'expression de croyances, ou tout au moins éviter de heurter les croyances de l’autre, et s'en tenir aux faits bruts, en laissant l'autre se les approprier à sa manière, ce qui lui permettra de faire évoluer ses croyances.

Parce que, en effet, les croyances sont destinées à disparaître et être remplacées par d'autres. Les habitus se constituent dans le temps historique, donc ils succèdent forcément à d'autres et d'autres leur succéderont. La culture, l’idéologie, les habitudes sociales, les normes, les systèmes de connaissance, sont des facteurs d’inertie face au changement, ce qui crée les situations Don-Quichottiesques déjà évoquées, mais ils changent néanmoins et le monde social change avec eux. Il faut donc faire confiance au temps. Il faut maximiser un phénomène de dérive cognitive, en jetant « dans la nature », c'est à dire à la vue de tous, du matériau empirique. Si ce matériau est juste, si les faits exposés sont vrais, alors ils s'imposeront, idée exprimée dans des adages tels « les faits sont têtus » ou « chassez le naturel et il revient au galop » ; à condition toutefois que nous soyons assez nombreux à les faire circuler. Et tout cela doit se faire en douceur, en évitant les frictions inutiles, personnalisées, entre système de croyances.

Certains ont plus à perdre que d'autres dans ce basculement de croyances et résisteront donc plus, même face à une accumulation infinie de faits empiriques, parce qu’ils ont une plus grande quantité de capital symbolique attachée à leur habitus et ne veulent pas perdre ce capital. En fait, c'est souvent le capital symbolique accumulé, plutôt que le caractère ou les capacités d'analyse des uns ou des autres, qui fait la différence entre ceux qui basculent et ceux qui résistent. Pour un individu déclassé, ou qui a peu accompli en termes d'accumulation de capital symbolique, c'est à dire n'a pas atteint une position élevée dans la société, n'a pas fait carrière, il n'y a rien à perdre à ne plus jouer selon les règles du jeu du champ. C’est pourquoi on trouve plus de gens ayant ce profil parmi les « complotistes », et c’est pourquoi on nous accuse d’être des gens biaisés par nos frustrations[3]. Une personne à la retraite aura également moins à perdre que les autres si elle bascule, et il n’est donc pas surprenant que l’on trouve beaucoup de médecins et scientifiques retraités, ou en fin de carrière, parmi ceux qui remettent en cause les politiques sanitaires, voire adoptent des positions complotistes. Pour les autres, il y a souvent trop à perdre, surtout quand la dissidence se paye par des sanctions venant de son ordre professionnel ou par une mise au ban par son employeur. Ces personnes auront donc tendance à ignorer ou contester les faits empiriques, et à invoquer leur capital symbolique, c’est-à-dire à utiliser l’argument d’autorité pour se justifier. Elles affirmeront que les institutions auxquelles elles se réfèrent pour valider leur position sont socialement reconnues, ce qui bien entendu n’aura pas d’effet sur nous puisque ces personnes ne feront là qu’exprimer leur croyance, alors que le point de départ de notre positionnement est le constat empirique que ces institutions mentent ou transmettent un message en désaccord avec la science.

En conclusion, les critiques parfois violentes que nous rencontrons, y compris de la part de nos proches, sont dans l'ordre des choses, car il est normal pour tout être humain de ne pas agir et penser rationnellement, c'est à dire de ne pas s'en tenir seulement à l'analyse objective des faits pour prendre des décisions et développer des convictions. Une vie guidée seulement par l'empirisme et l’objectivité serait vide de sens, ingérable, et ne serait pas le moyen le plus sûr de gravir des échelons ou maintenir sa position dans la société. Nul ne dispose de la capacité de calcul lui permettant de vivre guidé seulement par la raison et certaines choses, comme la sensibilité artistique ou l'amour, ne se calculent pas. Et rares sont ceux qui disposent de suffisamment de courage pour sacrifier leur position sociale au nom de la recherche objective de la vérité. Tous les êtres humains s’en remettent donc au collectif auquel ils appartiennent pour les guider, ce qui les force à accepter les règles du jeu du champs social créé par ce collectif. Nos proches, comme tous nos détracteurs, ne font rien d'autres que de se faire guider par les règles du jeu de leur collectif, ce qui est une attitude parfaitement légitime, et même adaptive, raisonnable, en temps normal. Ces règles incluent le respect des institutions que sont les gouvernements, dont l'histoire a montré qu'ils nous ont permis d'atteindre un confort de vie et une liberté politique probablement inégalés dans l'histoire humaine, et les médias, qui nous ont permis de nous instruire et d'exprimer des revendications. Et si nous avons été plus réceptifs face aux faits justifiant de sortir de ce collectif (les neuf points cités en introduction), c’est peut-être parce que nous n’y avions pas une position favorable de toute façon.

Nous, non vaccinés et « complotistes », remettons donc en question le système de croyance qui est à la base du contrat social passé avec nos gouvernants et nos médias. Nous devons garder en vue que cette sortie, tout comme la résistance à cette sortie, sont des mécanismes sociaux tout à fait normaux, et que nous ne sommes pas différents de nos détracteurs. Nous pouvons aussi nous tromper, et nous allons aussi créer un nouveau champ social et un nouvel habitus qui, s'il s'auto-caricature, nous sortira autant du réel que nos détracteurs. Cela pourrait arriver si nous devenions dogmatiques et incapable d’interpréter des faits sociaux autrement que par l’existence d’un complot, et si nous adoptions les théories complotistes les plus folles, celles qui ne sont pas étayées par des faits observés, comme le téléchargement d'esprits extra-terrestres dans notre âme par le graphène, ou la télécommande de nos émotions par la 5G, pour ne citer que quelques théories farfelues rencontrées dans les réseaux sociaux. Un nouveau système de croyance, c'est aussi une nouvelle mythologie. Toute mythologie a un ancrage partiel dans la réalité, mais cela ne signifie pas qu'elle soit vraie. L'intelligence extra-terrestre est une possibilité mais elle n'a jamais été observée et n’a jamais laissé de traces tangibles. La création d'interfaces entre neurones humains et systèmes électroniques, en utilisant des hydrogels et des molécules comme le graphène, est un sujet de recherche bien réel mais encore dans ses balbutiements, malgré les grands moyens investis dans la recherche pour le transhumanisme. Ainsi nous ne devons pas perdre de vue que des règles du jeu orientant nos pensées se développent aussi dans le champ social que nous sommes en train de créer, et que si nous n'y prenons garde, nous pourrions nous éloigner du réel aussi vite que nous nous en sommes approchés lorsque nous avons quitté le champ dans lequel nous évoluions précédemment. Ayant les mêmes structures cognitives que ceux qui nous discréditent, nous sommes disposés aux mêmes errements.

L'issue de tout cela ne peut donc être que le dialogue, le débat, l’échange, le don et contre don de savoir pour la constitution d'une société nouvelle à travers l’évolution douce de nos habitus. Si nous ne réussissons pas cela, les clivages augmenteront et avec eux les risques de chaos, conflit et violence sociale. Une telle situation est sans doute voulue par ceux qui orchestrent la crise et les transformations que nous sommes en train de vivre. Je me suis longtemps demandé pourquoi ils n'avaient pas mis au point une stratégie moins visible ; pourquoi les incohérences des politiques sanitaires mentionnées dans l’introduction ressemblent plus à des éléphants se promenant dans un salon qu'à des actions discrètes menées en coulisse. Ma réponse est qu'ils veulent des complotistes, car cela permettra de créer une division sociale empêchant le peuple de s'unifier contre ses nouveaux adversaires. Le complotisme, c'est l’épouvantail qui fait fuir ceux qui pourraient être tentés de sortir de leur champ social. C’est une étiquette qui nous assimile au gens qui croient que la terre est plate ou nient que l'homme est allé sur la lune, et qui légitimise aux yeux de beaucoup le fait de nous clouer au pilori. En adoptant une thèse complotiste, nous jetons le discrédit sur nous-même. Nous sommes associés à diverses formes de négationnisme, même si, ironiquement, le négationnisme est du côté de nos détracteurs, puisqu’ils nient la valeur du repositionnement de médicament, les succès obtenus par ceux qui utilisent les traitements précoces, les effets secondaires graves des vaccins, et la valeur de l’immunité naturelle. En étant complotiste, soit parce qu’on affirme qu’il y a complot (que l’agenda des politiques COVID n’est pas notre santé), soit parce que c'est ainsi que l'on est désigné, nous réduisons notre capital symbolique à zéro du point de vue de la grande majorité des gens. Là se trouve la cause de nos difficultés quand nous tentons d'instaurer un dialogue avec ceux qui continuent de faire confiance aux médias et gouvernements.

Chacun doit choisir sa stratégie face à cette situation. Certains ont pris le parti de faire tout leur possible pour éviter le qualificatif de complotiste. Ainsi ils gardent leurs distances face à tout ce qui va au-delà d'une interprétation de la crise par l’influence des lobbies, l’erreur humaine ou l’incompétence. D'autres, dont je fais partie, se réclament du complotisme, en affirmant qu'il y a un agenda conscient et caché, dans les politiques mises en œuvre face à la COVID, qui n’est pas sanitaire. Pour ma part, j’insiste sur la nécessité de distinguer un complotisme réaliste, qui refuse toute théorie non étayée par les faits, et un complotisme délirant ou paranoïaque, hystérie victimaire très bien décrite par Cynthia Fleury dans son ouvrage « Ci-gît l’amer  ». Le complotisme réaliste consiste tout simplement à mener son enquête face à un crime bien visible qui se déroule sous nos yeux, du refus de soigner les patients COVID au refus de reconnaitre les effets secondaires graves des vaccins. Il considère qu'un complot n'est au fond qu'un crime organisé, sujet d’étude tout à fait légitime, et que toutes les hypothèses permettant d'expliquer le crime sont légitimes, à condition de ne pas oublier qu'elles doivent être démontrées avant de justifier une condamnation. Je ne sais pas quel positionnement a plus de chance de mettre fin à cette crise mais j’espère que ces écrits aideront chacun à se positionner dans ce débat, pour une lutte plus efficace, et pour reformer un lien constructif avec nos proches lorsque nous discutons ces sujets graves.

 

[1] Il aurait également été possible d'aborder le sujet a partir de la psychologie sociale, en utilisant des notions comme le conformisme ou la dissonance cognitive, ou à partir de l'anthropologie cognitive, et notamment des travaux de Maurice Bloch et sa distinction entre connaissance banale («  mundane  »), liée à l'observation empirique des faits quotidiens, et connaissance exprimée dans les rituels, qui a un ancrage culturel plus profond et entretien des liens avec le sacré et le monde magique.

[2] Je parle ici des rituels au sens large. Les félicitations faites à une personne de notoriété, félicitations qui conduiront à prendre plus au sérieux ses mots que ceux de quelqu'un d'autre, sont des rituels.

[3] A l'autre extrême, certains ont pu accumuler un tel capital qu'ils n'ont pas besoin d'en acquérir plus et garderons un ancrage social satisfaisant quoi qu'il arrive. Ils peuvent donc aussi se jeter à l'eau et basculer vers des croyances nouvelles et non partagées.


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

217 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 1er novembre 2021 09:43

    Une majorité est forcément médiocre, partant de là, la « démocratie »...

    La résistance est toujours minoritaire, le bétail préférera toujours la sûreté de l’enclos à incertitude du plein espace.

    « Des moutonsss étaient en sûreté dans un parc »...


    • Aimable 1er novembre 2021 10:01

      @Clocel
      Un accident de poussette peut provoquer dans le temps de graves lésions dans le cerveau .


    • Clocel Clocel 1er novembre 2021 10:04

      @Aimable

      Rassurez-vous le cerveau est « plastique », on vous récupérera, si vous faites un effort...


    • Jeekes Jeekes 1er novembre 2021 14:45

      @Aimable
       
      ’’Un accident de poussette peut provoquer dans le temps de graves lésions dans le cerveau .’’
       
      T’en aurais pas eu plusieurs ?
      Voire d’avantage...
       


    • Aimable 1er novembre 2021 15:08

      @Jeekes
      impossible ,a mon époque les poussettes ressemblaient a un char d’assaut .  smiley


    • lejules lejules 1er novembre 2021 19:32

      @Clocel
      pour moi la démocratie c’est la possibilité de gouverner par le débat. et non pas le vote du plus grand nombre. depuis 20 ans le débat n’existe plus en France, ce qui fait que la démocratie est amputée de sa raison d’être. ceci dit je suis d’accord  le bétail préférera toujours la sûreté de l’enclos à incertitude du plein espace.


    • Clocel Clocel 2 novembre 2021 07:52

      @lejules

      Il n’y a pas de débat au niveau de la base et il vaut mieux, dans l’état de zombification de la population les réponses seraient sans doute pires que celles de l’état totalitaire qu’ils ne remettent pas en question.

      Il est d’ailleurs, le produit de leurs errances spéculatives.

      Après la procrastination, le mal du « pays » semble être la dissonance cognitive.

      L’iceberg a été heurté, grosse voie d’eau, l’orchestre joue, les rares canots sont affectés, on connaît la suite, quand on veut la connaître.


    • lejules lejules 2 novembre 2021 16:24

      @Clocel

      en revoyant le texte :«  Nos adversaires ( les conformiste moutonniers) ont raison dans le sens où si personne n’était comme eux, si tous les êtres humains agissaient comme des électrons libres, il n’y aurait pas de société » 
      la philo nous apprends le doute pour ne pas se scléroser dans son propre confort d’habitus. comprendre l’autre pour mieux se compléter mutuellement, en japonais on appelle ça aikido.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 8 novembre 2021 09:04

       Il ne faut donc faire aucun reproche à ceux qui nous critiquent voire nous condamnent.


      Bien sur que si, il faut.

      La caractéristique des moutons qui sont allés à l’abattoir est qu’ils n’ont rien lu, et surtout rien voulu lire. Je n’ai que ça, autour de moi : ils ne savent strictement rien de ce qui n’est pas proclamé sur BFM. La peur, qu’ils n’ont pas su dominer, a fonctionné à fond pour leur faire perdre tout sens critique. Ils ont choisi la facilité, vendu leur âme et leur intelligence pour un plat de places de cinéma, ou un steack-frites au restaurant, comme jadis Esaü son droit d’aînesse..

      Ce faisant, ils ont condamné ceux qui s’instruisaient jour après jour, ceux qui démêlaient l’écheveau de mensonges et de propagande, à l’isolement et au rejet, quand la connaissance et l’union auraient pu être notre force.

      Dans l’union et dans l’étude méticuleuse, sur de bonnes bases, nous aurions pu sortir de la dictature en quelques semaines et faire condamner nos bourreaux.

      Dans la division, ils nous y ont condamnés pour longtemps.

      Alors si, je leur en veux.

      Par exemple, savent-ils que 100% des morts post-vaccin Pfizzer sont le fait de 5% des lots ?

      Savent-ils que le gouvernement italien reconnait que 97,1% des décès étiquetés covid sont en fait dus à des comorbidités ?

      Savent-ils que les tests PCR mal employés ne sont que des outils pour fabriquer des cas et des morts ?

      Savent-ils que Le gouvernement britannique tente de dissimuler le fait que les vaccins Covid-19 ont augmenté la mortalité toutes causes confondues de 15% et que les vaccinés pourraient développer un syndrome d’immunodéficience acquis ?

      Non, ils n’en savent rien, mais ils pérorent, et même quand ils commencent à comprendre qu’ils se sont faits baiser, ils persistent par entêtement.

      Alors si, je leur en veux. Ils sont autant responsables de la situation que nos gouvernements félons et corrompus.


    • Clocel Clocel 1er novembre 2021 10:01

      Allez... On ne se décourage pas...

      Pfizer contre Pfizer : la dernière étude est frauduleuse.



      • V_Parlier V_Parlier 1er novembre 2021 21:51

        @Clocel
        Quand la réalité dépasse même nos craintes...


      • Jonas Jonas 1er novembre 2021 10:14

        « les vaccins causent de nombreux décès et effets secondaires graves »

        Le gouvernement socialiste et totalitaire de Macron a tranché pour la vaccination sans limites quelles qu’en soient les conséquences.

        Les milliers de morts dus à la vaccination par thérapie génique sont soigneusement passés sous silence par le gouvernement, les autorités sanitaires et les média. 
        La page Facebook comprenant plus de 270 000 abonnés recensant des milliers de témoignages avec photos et documents à l’appui d’effets secondaires graves, de décès, de cancers, de thromboses, de paralysies faciales, AVC, crises cardiaques.... en France a été honteusement censurée pour la cinquième fois !

        Abonnez-vous à la version 6 (déjà plus de 16 000 abonnés, et bientôt censurée).

        Une majorité de médecins, tels Michel Cymes, agissent en criminels, puisqu’ils sont en première ligne pour alerter les pouvoirs publics et ne font absolument rien pour arrêter cette folie destructrice, au contraire, Cymes traite de meurtriers les non vaccinés !


        • amiaplacidus amiaplacidus 1er novembre 2021 14:43

          @Jonas  : « ... Le gouvernement socialiste ... ».

          Vous en avez d’autres comme celle-ci ?

          J’imagine que pour vous, tout ceux qui ne sont pas à la droite de Zemmour, sont de dangereux gauchistes.


        • Jonas Jonas 1er novembre 2021 19:42

          @amiaplacidus
          Oui, je confirme, le gouvernement Macron est socialiste.
          Le socialisme, c’est la prise en charge par l’État de la vie de l’individu de la naissance à sa mort (éducation, assistanat (RSA, chômage,...etc), conservation de son argent dans les banques, endoctrinement par les mass-média à tous les échelons, surveillance généralisée, etc...) pour le bien de la collectivité, conjugué à l’autoritarisme.
          L’obligation vaccinale en est même une parfaite illustration.


        • V_Parlier V_Parlier 1er novembre 2021 21:53

          @amiaplacidus
          Il n’y a plus de socialistes historiques ni de droite gaulliste. Donc c’est un débat sur un non-sujet. Macron est autant socialiste que néolibéral, c’est le « en même temps ». Mais avant tout il sert nos ennemis.


        • V_Parlier V_Parlier 1er novembre 2021 21:55

          @Jonas
          Le « social-libéral », redéfini par Hollande et appliqué avec encore plus de conviction, c’est le « en même temps » : L’Etat qui fuit ses responsabilités là où on l’attendait mais qui s’en retrouve comme par hasard quand c’est pour nous persécuter dans l’intérêt des multinationales véreuses.


        • Captain Marlo Captain Marlo 7 novembre 2021 19:45

          @Jonas
          Oui, je confirme, le gouvernement Macron est socialiste.
          Le socialisme, c’est la prise en charge par l’État de la vie de l’individu de la naissance à sa mort (éducation, assistanat (RSA, chômage,...etc),

          Exact, c’est le modèle chinois devant lequel nos z’élites s’agenouillent désormais !
          « The Great reset ou la fascination des élites pour le modèle chinois ».


        • Iris Iris 7 novembre 2021 20:12

          @Jonas

          Oui, je confirme, le gouvernement Macron est socialiste.

          Je rêve !

          Le socialisme, c’est la prise en charge par l’État de la vie de l’individu de la naissance à sa mort (éducation, assistanat (RSA, chômage,...etc), conservation de son argent dans les banques, endoctrinement par les mass-média à tous les échelons, surveillance généralisée, etc...) pour le bien de la collectivité, conjugué à l’autoritarisme.

          Le socialisme c’est la prévalence de l’intérêt général sur les intérêts particuliers.

          L’obligation vaccinale en est même une parfaite illustration.

          Oui, l’objectif d’une vaccination de masse est bien de privilégier l’intérêt général, je pense cependant qu’ils se trompent pour le COVID (pas d’objectif bien sur, mais de moyen).

        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er novembre 2021 10:16

          Bah, c’est que vos relations ou amis ne l’étaient pas vraiment. Je n’ai pas du tout ce problème...


          • Duke77 Duke77 1er novembre 2021 11:23

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Idem, la plupart de mes amis ne sont pas d’accord avec la politique sanitaire.
            Seuls quelques membres de ma famille sont devenus des zombis, complices de cet assassinat de masse dans les ephad et chez les non traités précocément, et ceux-là, c’est moi qui les évite désormais. J’ai décidé d’arrêter de fréquenter les complices et non l’inverse. Tous les complotistes devraient en faire autant afin de déclarer ouvertement leur dégoût des complices de Veran et de sa politique mortifère.


          • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 1er novembre 2021 18:26

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            J’allais le dire !!
            Perso, il n’y a pas grand monde hormis un marchand de ferraille un peu falourd qui me rejette.
            Il suffit d’attendre qu’il ait besoin de moi pour avoir la revanche.
            Et vu mon métier, les gens ont souvent besoin de moi...  smiley


          • Jacques Pollini Jacques Pollini 18 novembre 2021 01:51

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Cool ! Oui j’ai quelques amis qui se sont montres ouverts au dialogue. Mais en genera c’est silence radio et parfois c’est attques sur la personne. Merci !


          • Ausir 1er novembre 2021 10:17

            C’est surtout une question de capacité à rester dans le réel et avoir un esprit critique plus que de position sociale , on peut avoir une haute position sociale et voir quand même le réel , ne pas avoir été berné par les études scientifiques (médicales par exemple ) et la manipulation actuelle et faire quand même son chemin sans être inféodé au système : se servir du système sans en être dupe .

            Certaines familles éduquent les enfants à développer un esprit critique , à remettre en cause les positions officielles , ceux là ont plus de facilité à rester dans le réel , de n’importe quel milieu soient -ils, car ils savent que le réel existe .

            Ceux qui par exemple se sont aperçus depuis des années de la dérive du système médical vers les profits,  ne sont pas étonnés de la situation qui n’est qu’un aboutissement d’un système décadent et vivent la situation plus sereinement ,

            ceux qui n’ont pas cette connaissance historique de la dérive , mais ont l’impression d’une dictature , sont plus dans le complotisme parano car ils n’ont pas fait le lien entre notre histoire depuis des siècles et la situation chaotique actuelle .C’est donc un choc :une prise de conscience trop rapide et traumatisante , qui leur font imaginer les pires scénarios.

            Et puis les autres qui restent soumis à la propagande et le sont depuis depuis des décennies , n’ont pas les capacités cognitives et psychologiques de rester stable sans tomber dans la folie , ils restent dans le déni car si le réel leur apparaissait brusquement : toute leur construction psychologique , leur identité basée sur des acquis erronés risqueraient de voler en éclat .Ils ont donc tout intérêt à prendre conscience petit à petit , mais pas sans souffrance , pour faire le deuil de leurs acquis anciens.


            • Jacques Pollini Jacques Pollini 18 novembre 2021 01:58

              @Ausir
              Oui, je crois que vous disez a peu pres la meme chose. Les gens confondent le reel avec l’idee qu’ils ont du reel. Et ils ont souvent l’idee qui les arrange. Alors il y restent colles pour ne pas souffrir. Mais quelques personnes n’ont pas peur ou tout simplement n’on rien a perdre car ils ont toujours ete plus ou moins seul dans « leur » reel. Ou ils sont plus engages dans l’observation directe du reel, par l’empirisme. C’est le cas par exemple des scientifiques, les vrais : ceux qui servent la science plutot que s’en servir pour avancer leur statut social.


            • The White Rabbit The White Rabbit 1er novembre 2021 10:18

              Wui wui, un grand complot mondial... toussa.

              Avec des moutons et des résistants, enfin sur agoravox du moins. smiley

              En attendant, cette épidémie a causé la mort sur terre de 5 millions de personnes et on recense 246 millions de cas d’infection par le covid depuis le début.

              Quant au vaccin, 7 milliards de doses ont été administrées.

              Le réel pique un peu pour les résistants /complotistes/ épidémiologistes en pantoufles devant leur écran ..


              • chantecler chantecler 1er novembre 2021 10:24

                @The White Rabbit
                Si on faisait des tests PCR aux lapins , avec les sensibilités qui ont été pratiquées , on trouverait chez des milliards de lapins des « cas de myxomatose » .
                Même s’ils mangeaient chaque jour une dizaine de salades et autant de carottes ...


              • The White Rabbit The White Rabbit 1er novembre 2021 10:27

                @chantecler

                Wui wui le complot , toussa...
                Merci pour la démonstration smiley



              • chantecler chantecler 1er novembre 2021 10:30

                @The White Rabbit
                Pasdequoi !
                Au fait ces lapins ont ils été confinés , masqués , vaccinés , terrorisés ?
                Ont ils un passe sanitaire à présenter quand ils vont au troquet ou faire des emplettes ?
                Réfléchissez bien à la réponse !
                 smiley


              • The White Rabbit The White Rabbit 1er novembre 2021 10:34

                @chantecler

                C’est à cause des grandes oreilles, c’est ca ? smiley


              •  Captain Jack  Captain Jack 1er novembre 2021 10:43

                 White Rabbit Salut !

                « Wui wui, un grand complot mondial... toussa. »

                Allez comme d’hab de suite les grands mots ... Mais il n’est pas obliger de percevoir tout ceci comme un complot ou autre ... Tout le monde à droit à son libre arbitre ... Et ceux qui refusent la vaccination ne sont pas forcément des complotistes ou autres ... Souvent des personnes qui n’ont pas envie de se faire injecter un de ces produits sur lesquels il n’existe aucune sûreté sur un long voir moyen temps !

                Par contre de procéder comme tu le fais ça fait un peu propagandiste non ? Voir style une personne qui aurait des actions chez les fabricants de doses et qui inciterait les gens à aller se faire piquer ... Un peu comme les appels téléphoniques intempestifs qui pourrissent le quotidiens des gens qui aspirent juste à vouloir rester pénards !

                  


              • chantecler chantecler 1er novembre 2021 10:49

                @The White Rabbit
                Hypothèse intéressante !
                Y’a plus qu’à nous faire greffer des oreilles de lapin !
                Ca sera plus efficace que leurs vaccins et pis ça sera permanent : inutile de recommencer l’opération tous les 6 mois !
                Sans compter qu’on peut aussi envisager de remplacer la cervelle entre les deux oreilles : ça sera la totale !
                Mais les Chinois sont capables de nous piquer le marché !
                C’est qui sont forts et opèrent sous hypnose !


              • Ben Schott 1er novembre 2021 10:56

                @The White Rabbit
                 
                « Quant au vaccin, 7 milliards de doses ont été administrées. »
                 
                Pour quoi faire ? Autant boire un grand verre d’eau bénite, au moins ça peut pas faire de mal !...
                 
                Ouais ça pique un peu le réel...  smiley
                 


              • Duke77 Duke77 1er novembre 2021 11:45

                @The White Rabbit
                Le réel ne pique pas les resistants, bien au contraire il confirme leurs positions
                Il n’y a pas eu de surmortalité en France liée au covid sauf chez les plus fragiles (+65 ans et comorbidité), pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé en privant les malades de traitement et achevant les patients en ephad avec des euthanasiants (Ritrovil etc.).
                https://youtu.be/2tDFRh3bVTc

                On a donc seulement une augmentation des morts parmi les gens fragiles comme pour une canicule. Cela s’appelle l’effet moisson en statistiques démographiques. Bien loin de l’épidémie dévastatrice qu’on nous a annoncé dans les media et qui a prétexté une politique autoritaire digne de vraie dictatures modernes (couvre-feu débile etc).

                Le réel prouve aussi que les complotistes ont eu raison de ne pas se faire inoculer cette merde de vaccin génique. Beaucoup d’effets secondaires et aucun effet sur les pics épidémiques comme le démontre Israel. Et maintenant, des vaccinés meurent quand même du covid ou finissent en réanimation. Le bouquet : mensonge total sur cette campagne de vaccination !

                C’est assez amusant de lire les commentaires de gens qui essayent de critiquer les complotistes au moment où tout le monde constate que les politiques sanitaires conseillées par Big Pharma ne fonctionnent pas et n’ont été qu’un prétexte pour des mesures politiques liberticides à durée illimitée.
                Les hommes d’influence comme Anthony Fauci, Bill Gates, Zuckerberg sont tous des sages pleins de bonnes intentions et nos dirigeants ne suivent absolument pas leurs directives mais se conforment à leurs modèles par pur hasard.
                voila voila !


              • Louis Louis 1er novembre 2021 12:28

                @The White Rabbit

                Ah monsieur lapin mon cher comme je suis heureux de vous revoir sur ce merveilleux site conformiste et politiquement correct

                Vous savez que vous et votre acolyte clouzo vous êtes les ploucs euh non les clous du spectacle !

                 smiley

                J’admire votre suffisance, votre certitude d’être dans le camp du bien, d’être tellement infatués et imbus de vous mème, c’est vraiment remarquable

                Un léger bémol cependant je décèle à travers vos commentaires une comme qui dirait, une vilaine haine à l’égard de ceux qui ne pensent pas comme vous ?

                Devrais vous signaler à Rudy Reichstadt le génial chasseurs de conspirateurs, vous savez ce jeune garçon si beau, si charismatique qui pétille d’intelligence et qui ne fait pas de cadeaux aux vilains complotistes

                Mais bon je ne suis pas du genre à dénoncer

                Revenez plus souvent monsieur lapin et monsieur clou, vous êtes les lucioles de ce site qui a bien besoin de se revivifier et nul doute qu’avec vous deux il y parviendra

                Bonne Toussaint monsieur lapin mon cher

                 smiley


              •  Captain Jack  Captain Jack 1er novembre 2021 12:57

                Louis salut !

                Je ne me rappelle plus trop en fait en parlant caster si tu es plus tele ou strato ? smiley ...


              • jacqcroquant 1er novembre 2021 14:17

                @The White Rabbit
                « En attendant, cette épidémie a causé la mort sur terre de 5 millions de personnes »

                En presque 1 an et demi. Sachant qu’il trépasse 70 millions de personnes par an dans le monde, soit 105 millions de décès en 18 mois. Donc un taux de mortalité de 4%. C’est pas mal, mais il faut le dire sinon on ne mesure pas l’impact de cette épidémie. Ne pas le dire c’est aussi faire une sorte de « complotisme ». C’est démontrer que derrière ces chiffres annoncés sans contexte, se cache une personnalité soit névrosée soit envahi d’un désir d’effrayer la population, soit idiote.

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Mortalit%C3%A9_dans_le_monde


              • jacqcroquant 1er novembre 2021 17:47

                @The White Rabbit

                Error : Taux de mortalité de 0,5% !!!!


              • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 1er novembre 2021 18:30

                @The White Rabbit
                Petit rappel, on est quasiment 8 milliards sur Terre...
                Ça calme, non ?
                Et vous zappez soigneusement le phénomène de la démographie.

                Je vais vous dire une chose, si ces « 5 millions de morts » n’avaient pas été renouvelés, ce serait une bonne nouvelle pour la planète...

                Allez, éteignez la télé et lisez, mettez-vous à réfléchir, même si c’est dur à s’y remettre !!  smiley


              • VDob 1er novembre 2021 21:40

                @The White Rabbit
                Pourquoi ne pas avoir rendu le vaccin obligatoire, dans de cas ?
                Pourquoi une telle stratégie de vouloir indirectement pousser les gens au vaccin sans vouloir en assumer les éventuels effets indésirables ?
                C’est juste de la lâcheté où il y a autre chose ?


              • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 2 novembre 2021 11:46

                @VDob
                A mon avis, les labos et les gouvernements se sont dédouanés de « tout effet secondaire » de façon concertée.
                Le hasard, je n’y crois pas trop...


              • Armelle Armelle 2 novembre 2021 16:04

                @Le421... Résistant
                «  les labos et les gouvernements se sont dédouanés de « tout effet secondaire » de façon concertée »
                Oui, Mais surtout avec le concours de la commission Européenne, qui leur était indispensable, Ils ne pouvaient, seuls, obtenir cette protection...
                Alors ensuite, de quelle nature a été le retour d’ascenseur !?!? On le soupçonne...mais chuuuuut !!! 
                https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/01/25/vaccins-contre-le-covid-les-laboratoires-sont-ils-exemptes-de-leur-responsabilite-financiere-en-cas-d-effets-indesirables_6067539_4355770.html


              • slave1802 slave1802 4 novembre 2021 13:17

                @Duke77
                Il n’y a pas eu de surmortalité en France !

                Dans ce cas, où sont les millions de morts imputable aux effets secondaires des vaccins ?


              • véronique 5 novembre 2021 08:13

                @VDob
                C’est effectivement la question centrale. Quand on voit à quel point notre gouvernement adore le système punitif, pas de masque 135 euros, sortie sans attestation 135 euros, c’est étrange cette apparente « mansuétude » à l’égard des non vaccinés, les « réfractaires », selon le terme officiel du gouvernement (repris par les préfets notamment).
                Pourquoi, si le vaccin est tellement efficace, s’il ne provoque pas d’effets secondaires graves, et s’il existe une pandémie d’une gravité extrême, ne pas rendre ce vaccin obligatoire ? 
                Soit au moins un élément fait défaut (efficacité ou innocuité ou gravité de l’épidémie), soit le manque de recul, qui se traduit juridiquement par le fait que les vaccins n’ont encore que des amm provisoires, empêche de prouver certains éléments.

                Rendre le vaccin obligatoire n’aurait pas empêché le pass sanitaire, qui constitue une question à part entière, mais si on avait commencé par la question de l’obligation vaccinale, donc avant de créer le pass sanitaire, les choses auraient pu être différentes : aboutir après débats parlementaires à refuser l’obligation vaccinale, aurait forcément empêché d’adopter le pass sanitaire. Donc c’était un risque pour le gouvernement. 
                Maintenant que le pass sanitaire existe, il est facile de rejeter l’obligation vaccinale sans avoir besoin d’aborder les questions d’efficacité et d’innocuité des vaccins, et de gravité de l’épidémie. On l’a vu lors de la tentative du ps de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal (puisque leur proposition ne supprimait pas le pass sanitaire).


              • Captain Marlo Captain Marlo 7 novembre 2021 19:58

                @ The white Rabbit

                Wui wui, un grand complot mondial... toussa.

                Pas de complot, juste la routine de la corruption généralisée du monde médical par BigPharma. Rien qu’en France, les labos y déversent plus de 50 milliards par an !

                Du coup, les pingouins déguisés en médecins qui défilent à la télé, soutiennent leurs généreux donateurs, quelle que soit la merdouille vendue par les labos !

                Cf « Les labos qui arrosent le plus les médecins et les médecins les plus arrosés »


              • Jacques Pollini Jacques Pollini 18 novembre 2021 02:03

                @The White Rabbit
                Et que direz vous aux « complotistes » et autres contestataires des politiques sanitaires qui soignent les patients COVID ou qui conduisent les recherches sur les vaccins et leurs effets, les effets des confinements, etc. ? Devant notre ecran, nous ne faisons que relayer ce que disent des gens comme Montagnier, Perronne, Raoult, Toubiana, McCullough, Malone, Kulldorf, Hisch, Ioannidis, Kory, Bhakdi, et j’en oublie, tous scientifiques de haut niveau.



                • Étirév 1er novembre 2021 10:25

                  « Pourquoi nous, non-vaccinés et « complotistes », sommes pris pour des fous par nos amis, notre famille, et beaucoup d’autres »
                  La réponse est simple : Habitués depuis des années à l’erreur et un intensif bourrage de crâne, la plupart des esprits n’acceptent plus la vérité. C’est ainsi que l’erreur est parvenu à détruire le bon sens et obscurcir la vision lucide des choses.
                  Et il faut bien remarquer que c’est toujours quand la Vérité est altérée, cachée, quand l’erreur triomphe, qu’on en impose l’étude à la jeunesse.
                  BLOG


                  • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 1er novembre 2021 11:11

                    @Étirév

                    La vérité est simple, c’est que prendre pour principe de gouvernement un virus invisible à l’œil nu constitue une escroquerie en bande organisée. Personne ne peut dire si c’est un canular ou pas, puisque chaque décès peut être associé ou non à cette cause que personne ne peut vérifier par lui-même avec des moyens tangibles. Au royaume des faits microscopiques, le roi n’a pas besoin de loupe. Il n’a pas besoin de justifier sa mainmise, sa majesté scientifique est l’argument massue qui permet de se passer de débats. Comment le lambda pourrait-il se défaire de toute cette organisation une fois qu’elle est lancée sur ses bons rails ? Où sont les preuves sinon dans ce qu’on désigne comme tels ? Plus, une fois qu’il y a instauration d’un passe, les contestataires ne peuvent plus accéder aux lieux du crime...


                  • Jacques Pollini Jacques Pollini 18 novembre 2021 02:07

                    @Étirév
                    Merci pour ce lien. Oui, et quand l’erreur triomphe, comme vous dites, on se rapproche de la fin d’une civilisation, et c’est a ce moment que l’erreur sera revelee. On l’a vu avec l’effondrement de l’union sovietique et d’autres civilisations avant elles.


                  • L'apostilleur L’apostilleur 1er novembre 2021 10:25

                    @ l’auteur 

                    Quelle litanie !

                    Pour vous aidez à vous situer avec tous ces méchants autour de vous, vous sentez-vous responsable ?

                    Questions simples (*) pour vous aider à vous déteminer.

                    Vous engagez-vous à financer les conséquences de votre hospitalisation COVID et à refuser les financements de l’arrêt maladie en conséquence ?

                    Et pour ceux que vous auriez contaminé bien-sûr. 

                    Refuser c’est dévoiler un assisté irresponsable.

                    (*) Questions déjà posées aux antivax, sans réponse...


                    • Clocel Clocel 1er novembre 2021 10:34

                      @L’apostilleur

                      Si vous ouvrez la porte à ce genre de raisonnement, ça peut aller très très très loin...

                      Mais vous le savez, nécessairement...

                      Vos interventions démontrent que vous êtes tout sauf un naïf.


                    • Jonas Jonas 1er novembre 2021 10:35

                      @L’apostilleur « Vous engagez-vous à financer les conséquences de votre hospitalisation COVID et à refuser les financements de l’arrêt maladie en conséquence ? »

                      Les vaccinés et les anti-vaccinés payent leur cotisation à la sécurité sociale, ils sont donc en droit d’attendre les mêmes soins lorsqu’ils sont hospitalisés.
                      Si on suit votre raisonnement, les anti-vaccinés pourraient aussi vous rétorquer :
                      "Vous engagez-vous à financer les conséquences de votre hospitalisation ainsi que celles de dizaines de milliers de gens dans le cas d’apparition d’effets secondaires graves de la thérapie génique à ARN Messager ?


                    • Iris Iris 1er novembre 2021 10:50

                      @L’apostilleur

                      Vous engagez-vous à financer les conséquences de votre hospitalisation COVID et à refuser les financements de l’arrêt maladie en conséquence ?

                       
                      Ceux qui bouffent trop gras, qui font pas assez d’exercice... devraient-ils financer leurs soins s’ils sont victimes d’un AVC ou d’un infarctus ?

                    •  Captain Jack  Captain Jack 1er novembre 2021 10:57

                      Iris salut !

                      "Ceux qui bouffent trop gras, qui font pas assez d’exercice... devraient-ils financer leurs soins s’ils sont victimes d’un AVC ou d’un infarctus ?"

                      Ou comme ceux qui sont ou ont été des fumeurs et qui ont développé par la suite un cancer des poumons ...

                      Et on peut en trouver d’autres, même un sacré paquet des exemples dans ce style ... 


                    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 1er novembre 2021 11:28

                      @L’apostilleur
                      C’est particulièrement savoureux, quand on sait que les laboratoires on négocier pour ne pas être responsables des effets secondaires de leur vaccin...


                    • Iris Iris 1er novembre 2021 11:43

                      @ Captain Jack

                      Oui, je pensais aussi aux sports à risque qui font prendre des risques aux sauveteurs lorsque ça tourne mal...

                      Je me méfie de ce genre d’arguments, car comme dit Clocel ça peut nous mener très très très loin vers les privations de liberté.

                      Cependant, en tant qu’adulte plutôt désireux de mutualiser les risques et demandeur de quelques règles de vie en société, je crois qu’il devrait être possible d’en parler sereinement.


                    • Jonas Jonas 1er novembre 2021 11:45

                      @Opposition contrôlée « C’est particulièrement savoureux, quand on sait que les laboratoires on négocier pour ne pas être responsables des effets secondaires de leur vaccin... »

                      Y compris pour les pays africains !


                    • Ecureuil66 1er novembre 2021 14:03

                      @L’apostilleur
                      Vous engagez-vous à financer les conséquences de votre hospitalisation COVID et à refuser les financements de l’arrêt maladie en conséquence  ?

                      Est ce qu’on demande cela aux alcooliques, aux drogués et aux auteurs d’accidents de la route ? sans parler des montagnards qui chutent ou des navigateurs imprudents etc...... 


                    • jacqcroquant 1er novembre 2021 14:36

                      @L’apostilleur
                      « Vous engagez-vous à financer les conséquences de votre hospitalisation.... »

                      Alors là, vous mettez la main, que dis-je, le bras, le corps entier dans la machine à vous broyer. Car pour vous répondre j’ai envie de vous dire qu’en acceptant volontairement sans garantie, ni du fournisseur, ni des médecins, ni de l’Etat ces injections expérimentales dont le nombre de doses nécessaire n’est pas encore déterminé et qu’il vous sera prescrit par les autorités, vous devrez en assumer la totalité des dommages et autres dégâts collatéraux psychologiques qui suivant votre logique ne devra pas être pris en charge par la collectivité. De plus, vous aurez sûrement, par votre désinvolture, vous croyant protégé, contaminé la plus part de vos concitoyens dans la même état que vous. Vous êtes de surcroit l’assisté type qui prend ce que vous offre un système de solidarité sans en comptabiliser ni les dépenses (des milliards pour les tests et les injections encore budgété en 2022 à hauteur de 5 milliards), ni l’efficacité des piqures, ni les effets secondaires. En conclusion vous êtes le comble de l’assisté : Pique assiette et baboye. 


                    • Armelle Armelle 2 novembre 2021 16:16

                      @L’apostilleur

                      « Questions simples (*) pour vous aider à vous déteminer.

                      Vous engagez-vous à financer les conséquences de votre hospitalisation COVID et à refuser les financements de l’arrêt maladie en conséquence ?

                      Et pour ceux que vous auriez contaminé bien-sûr. »


                      La raison a décidément dû vous quitter il y a longtemps cher monsieur et sans doute pour laisser place à une bonne couche de bêtise.

                      Vous avez réfléchi qqes minutes à ce que vous écrivez ?


                      Vos direz la même chose, aux fumeurs, aux alcooliques, aux obèses, aux sujets qui bouffent mal, à ceux qui prennent des risques sur la route.....etc, etc........ ? Et la liste peut ne pas se finir....

                      Pardonnez-moi, mais vous êtes carrément stupide !!!



                    • Armelle Armelle 2 novembre 2021 16:18

                      @L’apostilleur
                      On a la preuve sous les yeux du manque cruel d’argument tangible des pro-vaccins, le seul qu’il propose ne tenant pas une seconde !!!
                      C’est pathétique !!!


                    • ETIENNE 2 novembre 2021 16:26

                      @ Captain Jack
                      Si on se réfère aux taxes payées, les fumeurs sont d’excellents citoyens


                    • wpjo 2 novembre 2021 17:13

                      @ Captain Jack

                      Celui fume deux paquets de cigarettes par jour, apportera à peu près 60 mille euros à la sécu. Puis, il fera économiser à la caisse de retraite 18 ans de pensions, soit, 200 000 euros en plus. Largement suffisant pour payer les six mois de soins en policlinique avant qu’il ne meure.

                      C’est doncbien pour cela qu’il faut réduire le prix du tabac et inciter le gens à fumer. Cela résoudrait le déficit chronique de la sécu.


                    •  Captain Jack  Captain Jack 2 novembre 2021 17:41

                      Étienne, Wpjo salut !

                      « Si on se réfère aux taxes payées, les fumeurs sont d’excellents citoyens »

                      Oui c’est vrai vous avez raison ... Et malheureusement j’en fait parti ... Mais c’est pas facile de se passer du tabac quand on est fumeur ... Je n’ai vraiment d’ailleurs jamais essayé d’arrêter de fumer ... Peut être un jour ... Mais c’est clair que ça me rendrait plus en conformité, plus approprié avec mes idées, enfin celles que je défends ...


                    • ETIENNE 3 novembre 2021 09:29

                      @ Captain Jack
                      Salut
                      C’est un piège c’est vrai et je suis aussi dedans...


                    • véronique 3 novembre 2021 17:26

                      @L’apostilleur

                      N’oubliez pas que, sauf pour les soignants et quelques autres, la vaccination covid n’est pas obligatoire. Dès lors il n’y a aucune faute à ne pas être vacciné, et donc pas de mise en jeu possible de la responsabilité personnelle.

                      On ne peut pas jouer sur deux tableaux à la fois sans que ça ne crée quelques absurdités. Ne pas créer d’obligation, mais vouloir faire comme s’il y avait obligation.


                    • Jacques Pollini Jacques Pollini 18 novembre 2021 02:17

                      @L’apostilleur
                      Il n’y a pas de mechants autour de moi. Le but de cet article et d’autres que j’ai ecris (notamment le deuxieme, sur les « scripts »), c’est justement de faire comprendre que les mechants sont tres peu nombreux. Questions simples et reponses simple : je fais partie du groupe qui a a peu pres zero risque d’hospitalisation : 54 ans, en bonne sante, mais surtout, au courant des traitements precoces et donc je ne manquerais pas de me faire soigner des les premiers symptomes, avec une prescription qui coute quelques dizaines d’euros. Comparez cela avec le cout des confinements, des hospitalisations des gens qui restent chez eux avec du doliprane puis s’aggravent, et des campagnes de vaccinations. Et pour ce qui est de la contamination des autres, les vaccines contaminent autant, et munis de leur passe, se comportent comme s’ils ne cotaminaient pas. mais merci pour votre commentaire stimulant smiley 



                      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 1er novembre 2021 10:38

                        C’est laborieux. Je préfère cette méthode là : 

                        Men in blagues

                        • Le Serment d’Hippocrate

                          Je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité dans l’exercice de la Médecine.

                          Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans discrimination.

                          J’interviendrai pour les protéger si elles sont vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité.

                          Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.

                          J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.

                          Je ne tromperai jamais leur confiance.

                          Je donnerai mes soins à l’indigent et je n’exigerai pas un salaire au dessus de mon travail.

                          Admis dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés et ma conduite ne servira pas à corrompre les mœurs.

                          Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement la vie ni ne provoquerai délibérément la mort.

                          Je préserverai l’indépendance nécessaire et je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences.

                          Je perfectionnerai mes connaissances pour assurer au mieux ma mission.

                          Que les hommes m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses.

                          Que je sois couvert d’opprobre et méprisé si j’y manque.


                          • Taverne Taverne 1er novembre 2021 11:11

                            « Antigone a raison, mais Créon n’a pas tort. » (Albert Camus, lors d’une conférence donnée à Athènes en 1955). Je dis que les deux ont tort d’avoir trop raison et ils ont tous deux payé le prix fort pour s’être opposés comme des fanatiques.

                            Je partage donc avec l’auteur le principe de l’échange entre les gens.

                            Je trouve affligeant et désespérant de voir sur ce site comme ailleurs débatteurs se traiter de collabos et de d’autres termes désobligeants. L’échange exige un minimum de respect.

                            La première des règles est : « Ce qui gouverne ton imagination ne doit pas guider ta raison. »

                            Pour rester dans le rationnel, il ne faut pas céder à la peur panique. Hélas, des deux côtés, on en voit qui cèdent. Le clan de l’actuel Créon et des docteurs « en-sapiencés » (néologisme) affirme que l’irrationnel n’est que du côté des opposants au vaccin ou au passe sanitaire. Or, le pouvoir et les médias sont autant que les autres gouvernés par l’irrationnel. Simplement leur discours est plus construit et plus convaincant pour les masses.

                            La deuxième des règles est : « Préfère toujours l’autonomie à la liberté seule »

                            Obéir à l’autonomie au leu de suivre souvent sans savoir consciemment pourquoi, son sentiment de liberté. Le coryphée s’adresse à Antigone en ces termes : (…) « Seule entre les mortels, c’est de toi-même, et vivante, que tu descends dans les Enfers ». « De toi-même » signifie « en obéissant à tes propres lois » (« autonomos »). Quand on agit en autonomie, on s’interroge sur les principes auxquels on obéit. Paradoxalement, l’autonomie consiste avant tout à obéir, mais à obéir aux règles que l’on a acceptées et aux règles que l’on s’est fixées. Antigone se pose la question « Quel est donc le principe auquel je prétends avoir obéi  ? » (épisode 4, scène 2) et elle y répond.

                            La quatrième règle est : « Ne te crois pas le seul à avoir raison ! »

                            Ici, nous revenons à l’idée de Camus qui est que personne n’a raison tout seul, pas même Antigone puisque « Créon n’a pas tort ».

                            Cette règle est énoncée dans Antigone de Sophocle par Hémon, fils de Créon amoureux d’Antigone, qui écoute la voix du peuple et la relaie. Cette règle est contenue dans la tirade d’Hémon à son père : « Ne te mets donc pas dans l’esprit qu’il n’y a que tes seules paroles qui soient sages. En effet, quiconque s’imagine que lui seul est sage, et que nul ne le vaut par l’âme et par la langue, est le plus souvent vide quand on l’examine. Il n’est point honteux à un homme, quelque sage qu’il soit, de beaucoup apprendre et de ne point résister outre mesure. »

                            En résumé, cette quatrième règle dit que nul ne doit se croire sage tout seul et il doit écouter les autres pour apprendre d’eux.

                            La cinquième règle est : « Préserve-toi de tout excès ! »

                            Que cet excès se traduise en obéissance trop servile ou en résistance trop obstinée, il est ferment possible de désastre.

                            Le chœur de la pièce Antigone dit « il n’est pas d’existence humaine où le moindre excès ne pénètre sans qu’elle connaisse un désastre. » Cela vient en résonance de ce que dit Hémon « ne point résister outre mesure ». Dépasser la mesure est le plus sûr chemin de se tromper voire de se mettre en danger.

                            On se trompe plus souvent qu’on ne le pense mais la règle doit être l’obéissance dans l’autonomie. Pouvoir et liberté s’opposent en deux camps binaires mais l’être humain n’est pas fait pour supporter une lutte incessante entre ces deux principes. Il doit vivre en société selon les lois de la cité sans s’opposer dans la violence.

                            S’il est des points sur lesquels il ne faut jamais céder, l’action et les mots sont toujours préférables à la violence et à l’aveuglement.


                            • Captain Marlo Captain Marlo 7 novembre 2021 20:14

                              @Taverne
                              Je trouve affligeant et désespérant de voir sur ce site comme ailleurs débatteurs se traiter de collabos et de d’autres termes désobligeants. L’échange exige un minimum de respect.

                              Du respect, mais surtout la compréhension « de la résistance au changement » et des conditions « du changement d’opinion. » Une personne ne peut prendre en compte des faits, que s’il se pose des questions, et cherche des réponses. S’il est dans la croyance de ses certitudes, les faits vont glisser sur lui comme de l’eau sur les plumes d’un canard !

                              Il ne sert donc à rien de compiler des faits pour des gens qui se posent aucune question. Parlons d’autre chose, et évitons de nous fâcher. Dans cette crise sanitaire, j’ai des amis vaccinés et d’autres qui refusent le vaccin. Je me garde bien de discuter avec les vaccinés, sauf si un jour, ils me posent des questions.

                              Je leur explique seulement le traitement préventif que je prends depuis plusieurs années contre les infections diverses : Vitamine C, Vitamine D3 et Zinc. Pas un rhume depuis 4 ans.

                              Et je ne coûte rien à la sécu, ni pour le traitement que je finance, ni pour les maladies que je n’ai pas, ni pour leurs tests foireux et leurs vaccins foireux qui plombent les comptes de la Sécu, et qu’il faut renouveler tous les 6 mois...


                            • McGurk McGurk 1er novembre 2021 11:31

                              J’ai failli m’endormir devant ce pavé.

                              Il y a beaucoup de gens qui sont entre deux eaux, càd qu’il savent que tout ça n’est qu’illusion mais qui hésitent à franchir le pas, quel que soit l’âge.

                              Il est plus que temps de rompre ces nouvelles chaînes de contrôle social afin de mettre le pouvoir en face de ses responsabilités. D’exiger la fin de cette dictature et que tous ces responsables soient jugés pour crime contre l’Humanité et haute trahison envers le peuple français.

                              ...chose qui n’arrivera sans doute jamais et je regrette d’autant plus que la peine de mort de soit plus applicable. Sinon un paquet de têtes tomberaient.

                              J’en ai plus que marre de vivre dans un monde figé et ligoté par une bande de tarés pervers et narcissiques.


                              • Taverne Taverne 1er novembre 2021 11:47

                                @McGurk

                                Le pouvoir et la liberté s’opposeront toujours et jamais l’un ne l’emportera définitivement sur l’autre. Entre ces deux excès, il faut bien vivre et donc la voie de l’autonomie me paraît la meilleure. « Les orgueilleux voient les grands mots payés par les grands coups du sort, et ce n’est qu’avec les années qu’ils apprennent à être sages. » (Antigone de Sophocle : mot de la fin)

                                Les orgueilleux ne connaissent pas la joie. « Lorsqu’un homme doit renoncer à ce qui faisait sa joie, je tiens qu’il ne vit plus ; ce n’est plus à mes yeux qu’un cadavre qui marche (…) » (Ibidem)

                                La société grecque pratiquait deux rites peu humains : le rite du « bouc-émissaire » et l’ostracisme. Nous en sommes encore à suivre ces deux moyens funestes. Echange, écoute, nuance et autonomie leur sont préférables.


                              • McGurk McGurk 1er novembre 2021 12:05

                                @Taverne

                                Je n’ai aucun moyen d’être autonome et le seul moyen de l’être m’a été littéralement enlevé (vaccination = autorisation de travailler).

                                La liberté l’emportera un jour sur le pouvoir et j’espère que ce jour arrivera bientôt. Remettre le pouvoir à sa vraie place, le brider et le surveiller de près ; telle est la mission des citoyens. Sinon aucune démocratie n’est possible.


                              • Taverne Taverne 1er novembre 2021 12:33

                                @McGurk

                                Dans votre cas, la colère me paraît est compréhensible. Je n’argumente pas contre une juste colère. J’ai la chance d’avoir encore le choix : le pouvoir a créé des inégalités entre les citoyens : des inégalités ajoutées à bien d’autres inégalités !

                                La liberté fascine, le pouvoir fascine : je me tiens éloigné de ce qui fascine. On peut idéaliser mais il ne faut pas perdre de vue le réel : c’est bien l’inégalité entretenue qui ôte à une partie des citoyens leur part de liberté et d’autonomie.


                              • McGurk McGurk 1er novembre 2021 13:38

                                @Taverne

                                Oui effectivement.

                                Mais ne vous y trompez pas. La démocratie telle que voulue par les citoyens n’est ni « fascinante » ni une chimère. C’est la clé réelle pour vivre pleinement la réalité.

                                Pour l’instant, nous sommes dans l’illusion la plus pure dans laquelle on a injecté une bonne dose de fascisme institutionnalisé. Interdire les gens d’aller à l’hôpital ou de travailler est une traitrise sans nom, une rupture totale du contrat social et démocratique de la part de l’Etat (enfin du gouvernement).

                                Le chômage, la pauvreté, le libéralisme rampant et tous les autres facteurs de discrimination sont possibles parce que nous ne contrôlons pas notre moyen d’agir sur l’avenir...la politique.

                                La source de problèmes principale tarie d’où vient, d’ailleurs, la crise démocratique et de confiance envers la politique , le reste ne perdurera pas bien longtemps.

                                Les GJ avaient raison et nous aurions tous dû descendre dans les rues pour destituer ces gens qui ne nous représentent pas. Je ne vois, présentement, pas d’autres alternatives.


                              • McGurk McGurk 1er novembre 2021 13:44

                                @Taverne

                                Pour ce qui est de l’autonomie, elle vient avec la démocratie.

                                Parce qu’un pays où les gens décident de leur avenir fait le choix d’une autonomisation poussée (mais pas absolue non plus). Et l’autonomie, c’est une partie importante de la liberté.


                              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er novembre 2021 13:53

                                @Taverne
                                 
                                 ’’La société grecque pratiquait deux rites peu humains : le rite du « bouc-émissaire » et l’ostracisme. ’’
                                 

                                Publié le 26/10/2021 à 17:40

                              • Taverne Taverne 1er novembre 2021 14:41

                                @Francis, agnotologue

                                Ah ! ah ! ah ! Je les attends de pied ferme leurs trolls smiley


                              • Aimable 1er novembre 2021 14:56

                                @McGurk
                                Une question ,en parlant de l’autonomie ; si vous êtes dans un fauteuil roulant ou si vous vous déplacez avec 2 cannes , si vous avez besoin d’une personne pour faire votre ménage , ou est votre autonomie ?


                              • Xenozoid Xenozoid 1er novembre 2021 15:29

                                @Aimable

                                ou d’une voiture pour vous déplacer,un deambulateur et une assurance vie,sans parler du compte en banque....et le boulanger si vous ne savez pas faire le pain etc etc etc.....et la concurence et la competition(competétivité),super pour alimenter l’autonomie...lol


                              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er novembre 2021 15:56

                                @Francis, agnotologue
                                 
                                 erreur de lien.
                                Le bon : https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/vaccination-la-logique-du-sacrifice
                                 
                                 « Si vous êtes au pouvoir et que vous n’arrivez à rien sur le plan économique, la recherche de boucs émissaires à tout prix devient comme une seconde nature » (Emmanuel Todd)
                                 


                              • velosolex velosolex 1er novembre 2021 18:01

                                @McGurk
                                J’ai pas lu au délà de la dixième ligne, ce texte manipulateur et rasoir. Le dessin en lui même étant assez explicite.
                                Le covid peut être une arme par destination. Point final. Il y a des choix que chacun peut faire pour soi, sans aucune contestation. 
                                Ensuite il faut assumer ceux ci. C’est à dire ne pas mettre en danger les autres. 
                                Voilà la loi évidente, si on rejoint ceux qui refusent de se faire vacciner sous des prétextes assez absconds, à mon sens, et tout à fait irrationnels !
                                Les chiffres de l’expansion du covid font loi et référence là où les gens par esprit de corps, ont refusé massivement de se faire vacciner ( les dom-tom par exemple) !

                                Ne parlons pas d’exemples comme le Brésil, ou le roi des négationnistes, Bolsonaro porte la responsabilité d’un nombre de morts inédits dans son pays.
                                Mais la logique n’est pas le point fort pour ceux qui sont versés dans le déni. 
                                Ceci n’est pas donc un problème philosophique, mais de santé publique. 
                                Au moins le covid a le mérite a le mérite de dévoiler les tartuffe. 


                              • Adèle Coupechoux 1er novembre 2021 18:47

                                @McGurk

                                « Les GJ avaient raison et nous aurions tous dû descendre dans les rues pour destituer ces gens ».
                                Vous pointez un point important, l’impossibilité de nous réunir. Samedi dernier, 3 rassemblements de GJ !!! Un avec Sophie Tissier qui comptait pas plus d’une cinquantaine de personnes, une autre porte de Choisy, une supplémentaire Palais royal. Je suis allée aux 2 premières. 
                                A noter qu’une autre était organisée par les patriotes.
                                En France, tout n’est que corporatisme. Les médecins défendent leurs intérêts, les IDE, les IADE, les ambulanciers, les techniciens de laboratoires, les usagers...
                                Arnaud Chiche propose des actions nationales :
                                https://www.bfmtv.com/sante/on-est-en-train-de-reflechir-a-des-actions-nationales-dures-illimitees-la-colere-du-dr-arnaud-chiche-face-au-manque-de-personnel-a-l-hopital_VN-202110270581.html

                                Unissons nous contre le pass sanitaire et cette obligatoire vaccinale. Au lieu de nous disperser. Peu importe les opinions sur les autres sujets pour le moment. 


                              • Adèle Coupechoux 1er novembre 2021 19:05

                                @velosolex

                                « C’est à dire ne pas mettre en danger les autres. » 
                                Ok, je demande à supprimer Le permis de conduire, qui est un permis de tuer. Le permis de conduire ne supprime ni les accidents, ni les chauffards. 
                                Il ne suffit pas de s’arrêter au feu rouge de temps en temps, conformément au code de la route...Et de mettre sa ceinture de sécurité comme l’ont écrit certains agoravoxiens, si si ! Véridique : il parait que la ceinture de sécurité permet de ne pas mettre en danger les autres...Ca ne fait rire que Rantanplan.
                                Ok, j’interdis aux alpinistes en manque de sensations fortes de faire fondre les glaciers en allant régulièrement aux sommets des montagnes.
                                Les idées ne manquent pas. 
                                Vous parlez de santé publique ? Alors que le droit à la santé nous a été brutalement retiré ? C’est quoi déjà la définition de confiner ?
                                Se mettre sous cloche, c’est de ça dont je ne veux pas. 


                              • Louis Louis 1er novembre 2021 21:16

                                @velosolex
                                Ah comme tartuffe monsieur mon cher vous etes un sacré modèle et en solex en plus
                                 smiley


                              • Ben Schott 1er novembre 2021 21:23

                                @Adèle Coupechoux
                                 
                                « Ca ne fait rire que Rantanplan »
                                 
                                Je vois de qui tu veux parler !...  smiley
                                 


                              • velosolex velosolex 1er novembre 2021 23:45

                                @Adèle Coupechoux

                                Il y a quelque chose de pire que le permis de conduire, c’est de conduire une voiture sans avoir de permis. 

                                Il y a quelque chose de pire que de dire des conneries, c’est de les faire. 

                                Il y a quelque chose de pire que d’être sous cloche, c’est d’être soi même une cloche !


                              • Ben Schott 2 novembre 2021 04:40

                                @velosolex
                                 
                                Ah je vois, tu t’entraînes pour le concours du Commentaire le plus ringard de l’année, c’est ça ?... 
                                 
                                 
                                 smiley
                                 


                              • ᙅᖺ'ᗩしᓮᕮƝ Reptile 2 novembre 2021 04:44

                                @Ben Schott

                                me dit pas que tu vient chasser le nonos a la pause prostate smiley
                                c’ est une espece en voit d’ extinction , je vais etre obligé de te verbaliser smiley

                                tu merecitera trois p1000 qui etes au pieu 
                                un avé nonos 
                                et tu criera IRIS IRIS en te mortifiant au fouet par CONtrition 


                              • Ben Schott 2 novembre 2021 05:20

                                @Reptile
                                 
                                Lève-tôt et couche-tard sont dans un bateau...  smiley
                                 


                              • Adèle Coupechoux 2 novembre 2021 06:55

                                @Ben Schott

                                 smiley


                              • McGurk McGurk 2 novembre 2021 10:51

                                @Aimable

                                C’est une excellente question mais elle ne s’applique hélas pas ici. Il s’agit d’un cadre général qui s’appliquerait à tout le monde.

                                D’ailleurs, la liberté dans le cadre d’une taxation moins délirante et d’un Etat qui maîtrise ses domaines de compétences permettrait largement une « autonomie » des personnes handicapées.


                              • McGurk McGurk 2 novembre 2021 11:11

                                @velosolex

                                « Protéger les autres » dans le langage du gouvernement signifie se résigner à porter à vie un masque, faire sans cesse des tests PCR (60% de faux au moins), se faire vacciner tous les six mois et avoir définitivement le pass ss.

                                En d’autres termes, une société de contrôle où chacun flique l’autre. En plus de la société totalement libérale qui se prépare : plus d’hôpitaux publics mais cliniques privées, plus de sécu mais une couverture maladie à l’américaine, des administrations où payer des questions est payant, plus d’aides à la société, etc.

                                En résumé, une société très pauvre et exploitée par les plus riches qui auront tous les pouvoirs. Une dictature avec un niveau de vie comme au Brésil (99% de pauvres et 1% qui capte toutes les richesses).

                                « Ne pas mettre en danger les autres » veut dire en réalité :

                                *consulter son médecin en cas de problème de santé.

                                *aller à l’hôpital en cas de problème grave.

                                *considérer qu’il y a des alternatives aux traitements privilégiés.

                                *considérer que l’immunité naturelle ou, à défaut, la guérison n’est pas une défaite contre le virus mais une mise à jour du système immunitaire ce qui exclue le vaccin-roi qu’on impose jusqu’à priver les gens de travail si pas soumis à ce processus.

                                *la liberté d’expression, même sur ce sujet, est primordiale. Elle a été ici totalement bridée et ceux s’y opposant ostracisés. C’est un viol d’une liberté primordiale qui constitue la démocratie.

                                *avoir le choix de gérer sa santé par soi-même au lieu d’être contraint par injonctions et amendes d’un gouvernement fou au sein d’un système mondial qui a perdu la boule.

                                *que la santé est une liberté et que personne n’a le droit d’y interférer. Celle-ci est garanti par un traité international.

                                En conséquence, une injonction est illégale et à fortiori l’injection expérimentale forcée (même par des moyens détournés).

                                *avant-dernier point important :

                                le masque est important lorsqu’on est soi-même malade d’une maladie qui ressemble au corona et pas les personnes bien-portantes.

                                Les personnes ayant un besoin compulsif de le porter le peuvent évidemment mais ne doivent pas obliger les autres à le porter ce qui m’est arrivé dernièrement dans le train et je n’ai pas apprécié, étant traité comme un pestiféré.

                                Même logique pour le « vaccin » qui n’en est pas un, comme tout le monde le sait.

                                *dernier point :

                                dans quel système de santé « protéger les autres » consiste-t-il a s’injecter de la mayonnaise dans les veines et d’obliger les autres à le faire ?

                                Si un vaccin traditionnel met 10 ans à être au point, ce n’est pas pour faire chier les entreprises. Les effets secondaires (graves ou temporaires) sont très importants.

                                Actuellement, une dame s’étant faite « totalement » vacciner s’est choppé une maladie à prions (comme la maladie de la vache folle) et va bientôt crever.

                                Est-ce, selon, vous, le moyen de protéger tout le monde que de mettre tout le monde en danger ?

                                Moi, je ne crois pas. Mais on ne m’en laisse même pas le choix...


                              •  Captain Jack  Captain Jack 2 novembre 2021 11:32

                                Velosolex salut !

                                « Au moins le covid a le mérite a le mérite de dévoiler les tartuffe. »

                                Ben justement en parlant de tartuffe ... Ben moi pour ma maison j’ai trois assurances ... Mon assureur m’a expliqué que de cette façon je n’éviterais malheureusement pas le feu à ma maison mais que comme ça le feu prendra une forme moins violente, moins grave ... Que les flammes seront moins puissantes, Moins dévastatrices !


                              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 novembre 2021 11:58

                                @McGurk
                                 
                                « Protéger les autres » dans le langage du gouvernement signifie se résigner à porter à vie un masque, faire sans cesse des tests PCR (60% de faux au moins), se faire vacciner tous les six mois et avoir définitivement le pass ss.


                                 L’appel à la vaccination altruiste, comme l’appel au vote utile c’est une invitation à un dîner de con où en plus, le seul truc à bouffer rend malade grave.


                              • Adèle Coupechoux 2 novembre 2021 13:45

                                @Ben Schott

                                Au niveau qu’il a atteint, il n’a plus besoin de s’entraîner. Je m’avoue vaincue. smiley


                              • Adèle Coupechoux 2 novembre 2021 18:58

                                @velosolex

                                Que vos maîtres vous dressent à porter le masque mais que eux ne le portent pas pour vous protéger, c’est normal ?
                                https://www.lci.fr/societe/video-armee-sous-l-oeil-de-brigitte-macron-la-premiere-dame-des-lyceens-preparent-14-000-colis-de-noel-pour-les-soldats-francais-2199621.html
                                Des exemples comme celui-ci, ça ne manque pas.

                                Que vos maîtres ne présentent pas de pass pour accéder à leur meeting politique ou encore à l’assemblée nationale, cela ne vous choque pas ? 


                              • Captain Marlo Captain Marlo 7 novembre 2021 20:27

                                @McGurk
                                La démocratie telle que voulue par les citoyens n’est ni « fascinante » ni une chimère. C’est la clé réelle pour vivre pleinement la réalité.

                                La première condition de la démocratie (le pouvoir par le peuple), c’est de vivre dans un pays indépendant et souverain. Or, les décisions essentielles ne se prennent plus à Paris.

                                Et la Commission européenne s’est attribué un rôle majeur dans la santé, alors que la santé relève de la compétence des Etats. 


                              • Aristide Aristide 1er novembre 2021 11:59

                                Assez simple :

                                  d’un coté les non-vaccinés et complotistes en gros l’avant garde de la société, des électrons libres qui savent ce que sont les faits, la réalité, le vrai, ... 

                                  de l’autre les vaccinés et non complotistes là aussi en gros des moutons utiles qui font société, grégaires et un peu cons, ils avalent tous les bobards et se forgent une réalité subjective sur la base d’une propagande etc, etc ....

                                C’est simple à comprendre ....


                                • Fergus Fergus 1er novembre 2021 12:15

                                  Bonjour, Aristide

                                   smiley
                                  Vous avez parfaitement résumé la tonalité dominante de l’expression sur AgoraVox.


                                • Iris Iris 1er novembre 2021 12:31

                                  @Aristide

                                  C’est simple à comprendre ....

                                  ...et à défendre


                                • Louis Louis 1er novembre 2021 13:31

                                  @Fergus
                                  Ah bonjour monsieur fergus mon cher, mur porteur de AV (avec ragoto bien sur)
                                  permettez moi de vous signaler que la tonalité dominante de l’expression sur agoravox c’est .... VOUS
                                  Et pour ne pas créer d’embrouille dans votre couple, c’est aussi un peu monsieur gruni
                                   smiley


                                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er novembre 2021 13:38

                                  @Fergus
                                   
                                  Aristide a parfaitement résumé la situation dans le monde.
                                   
                                  Il n’y a pas de lecture au second degré possible en dépit de votre misérable tentative perverse.


                                • Clocel Clocel 1er novembre 2021 13:45

                                  @Aristide

                                  Une bonne nouvelle les pépés ! On connaît enfin la composition de ce que vous vous êtes laissés injecter !

                                  https://infovf.com/video/des-deputes-europeens-defendent-les-interets-peuple-battent-pour-liberte—10803.html

                                  Bientôt la troisième dose, après le grattage, ils vous restent encore une chance aux tirages !

                                  On y croit, on ne lâche rien ! smiley


                                • Aimable 1er novembre 2021 15:00

                                  @Clocel
                                  pour un futur pépé vous êtes dur avec vous  smiley



                                • Fergus Fergus 1er novembre 2021 18:26

                                  Bonsoir, Louis

                                  Je ne revendique aucun rôle sur le site, hors celui de donner des opinions sur différents sujets comme le font des dizaines d’autres intervenants.
                                  C’est d’autant plus vrai que la diversité de mes pôles d’intérêt  et la fréquentation faible de certains de mes articles  va à l’encontre du rôle d’influence que certains me prêtent.
                                  Cela me convient très bien : je n’ai pas la moindre ambition dans ce domaine ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je n’ai jamais éprouvé le besoin de créer un blog ni de m’inscrire sur les réseaux sociaux.


                                • Adèle Coupechoux 1er novembre 2021 18:52

                                  @Aristide

                                  Votre analyse de la situation est plutôt réductrice. 
                                  Vous oubliez les vaccinés contraints brutalement qui n’ont pas eu le temps de se retourner.
                                  Ils sont nombreux et très, très en colère....


                                • troletbuse troletbuse 3 novembre 2021 00:09

                                  @Aristide
                                  Vous avez parfaitement décrit la situation. Mais vous avez oublié une 3eme catégorie qui comporte l’élite et les politicards arrivistes infiniment heureux d’être épaulés par la 2eme catégorie que eux prennent pour de vrais cons.  smiley


                                • Captain Marlo Captain Marlo 7 novembre 2021 20:42

                                  @Aristide
                                   C’est simple à comprendre ....

                                  Ce qui est simple à comprendre ,c’est que la propagande est une industrie dont se servent les gouvernements : « Psywar, la guerre psychologique ».

                                  Les mougeons (moitié moutons/moitié pigeons) devraient se poser des questions :
                                  Pourquoi nous n’avons pas le choix avec des traitements précoces, efficaces et pas chers ?

                                  Pourquoi nous n’avons pas droit à des débats contradictoires ?

                                  Pourquoi les médecins qui soignent sont diabolisés ?

                                  Pourquoi les médecins qui interviennent dans les médias ne parlent pas de leurs conflits d’intérêts comme la loi les y oblige ??


                                • Jacques Pollini Jacques Pollini 18 novembre 2021 02:26

                                  @Aristide
                                  Merci et vous avez bien capture l’essentiel (sans l’approuver vu votre ton ironique). Quelques remarques toutefois. On peut tous etre electron libre ou mouton selon les circonstances de la vie et le sujet dont il est question. Donc je prefere eviter les termes desobligeants, et regrette si je n’ai pas completement reussi a eviter ce ton dans mon article. Il est egalement tres facile de devenir un mouton dans le camp complotiste, une fois qu’on y met les pied. Donc il y a des moutons et des electrons libres des deux cotes. Les electrons libres sont seulement a l’origine des nouvelles idees, et ils peuvent aussi se tromper. C’est pour cela que le dialogue entre les deux bords est essentiel. Je vous invite a ce dialogue si vous etes interesse : jacques.pollini@gmail.com. Merci !


                                • Le Comtois 1er novembre 2021 17:02

                                  Je n’ai pas refusé la vaccination, j’ai refusé d’être le cobaye d’une thérapie génétique, nuance ! De plus en plus on voit l’enfumage sur cette soi-disant pandémie, on ment continuellement, on cache des chiffres officiels ! Tout finira par se savoir... Quand aux vaccinés, pourquoi auraient ils peur des non vaccinés puisque le vaccin est censé le protéger ? On rame à l’envers là !!!


                                  • Et hop ! Et hop ! 1er novembre 2021 18:13

                                    @Le Comtois

                                    Mais si, vous participez à l’expérimentation de thérapie génique, puisque nous nous dévouons pour servir de témoins non vaccinés permettant d’évaluer les résultats.

                                    C’est un acte très courageux de votre part de renoncer à recevoir un traitement qui vous protège de la contagion du covid19, qui vous protège des complications mortelles, c’est héroïque de vous sacrifier pour la science et la médecine.

                                    Merci.


                                  • Lugsama Lugsama 2 novembre 2021 17:37

                                    @Le Comtois

                                    «  thérapie génétique » évitez les mots dont visiblement vous ne comprenez pas le sens, la vaccination n’a rien à voir avec une thérapie génique..


                                  • Et hop ! Et hop ! 3 novembre 2021 16:40

                                    @Lugsama

                                    Appellez les traitements ARN-messager comme vous voulez, mais ne parlez pas de vaccin pour les injections Pfizer, Aseazenika ou Moderna. Ce ne sont pas des vaccins.

                                    Ce sont les Chinois qui ont fait un vaccin contre la Covid19 avec un virus atténué.


                                  • Ecométa Ecométa 1er novembre 2021 17:12

                                    Il y a un complot contre la « Démocratie » et contre le « Principe d’Humanité », par des Ploutocrates voué au scientisme qui veulent envoyer l’humain vers le « Transhumanisme » nouvel esclavagisme ! Il y a donc des comploteurs, qui, et c’est un comble de sophisme et de cynisme, traitent de « complotistes » des personnes qui sont en réalité des « lanceurs d’alertes » !  Et il y a, car tout va par trois : les « cons-pelotés » ! 

                                    Ces injections ne servent à rien ! Pour preuve, en regardant les chiffres de Santé Publique France , et que sur l’Hôpital, au 31/10/2021 il y a eu en 2021 un nombre de 45.945 décès contre 44.826 en 2020 en date du 31/12/2020. Soit depuis le 01/03/2020, un nombre de 90.771 décès Covid-19. 

                                    Concernant les entrées à l’Hôpital, Il y en a eu 279.244 en 2021 contre 239.016 en 2020  ; soit 40.228 entrées de plus qu’en 2020  !

                                    On obtient ces chiffres en additionnant les décès à l’Hôpital et les sorties guéries de l’’Hôpital pour chaque période ; Personne guéries en 2021 : 233.299 et personnes guéries en 2020 : 194.190. Depuis le 01/03/2020 il a eu un total cumulé de 427.489 personnes sorties guéries de l’hôpital jusqu’au 31/10/2021 et 90.771 décès ; ce qui nous donnes en cumule du 01/03/2020 au 1/10/2021 un total de 518.260 entrées covid 19 à l’Hôpital  !  Ce qui nous donne un taux de décès de 17, 51 % à l’Hôpital de puis le 01/03/2020 ( 18.75 % pour 2020 et 16,45 % pour2021)

                                    Visiblement on a guère plus soigné précocement en 2021 qu’en 2020, et pourtant on savait que c’était possible ! La solution unique de l’injection a encore causé un surcroit de mortalité comme en 2020. 

                                    Où est l’efficacité des Injections ARN Messager ?


                                    • Claude Courty Claude Courty 1er novembre 2021 17:25

                                      « comment faire face à cette situation et en sortir, afin d’éviter cette division sociale qui réussit à pénétrer jusqu’à l’intérieur des familles. » ?

                                      En ralliant l’avis de la majorité, non parce qu’elle est la majorité mais parce qu’elle s’aligne sur la raison, dont l’indicateur largement suffisant est dans les bienfaits avérés de la vacination, en matière de santé publique.

                                      À moins que la contestation, précisément pour la division sociale, ne l’emporte.


                                      • Et hop ! Et hop ! 1er novembre 2021 19:10

                                        @Claude Courty

                                        «  les bienfaits avérés de la vacination, en matière de santé publique. »

                                        Le traitement ARN-messager n’est pas du tout un vaccin, ses fabricants n’ont jamais dit qu’il empêchait la contagion et la propagation du virus et de la maladie, ils ont juste prétendu qu’il pourrait diminuer la gravité des symptômes en cas d’infection. 

                                        C’est un médicament qui est dans sa phase expérimentale pour encore deux ans, il faut attendre la fin des études pour pouvoir dire si il est bienfaisant.

                                        Grâce aux pesonnes qui ont refusé le traitement, des comparaisons statistiques seront possibles entre « vaccinés » et « non vaccinés », vous devez les remercier pour leur courage. 


                                      • Captain Marlo Captain Marlo 7 novembre 2021 20:46

                                        @Claude Courty
                                        mais parce qu’elle s’aligne sur la raison,

                                        Quelle raison ? Si c’était si clair, les labos n’arroseraient pas le monde médical avec 54 milliards d’euros chaque année !!

                                        Et pourquoi des vaccins, alors qu’il existe des traitements précoces, efficaces et pas chers ???


                                      • Jacques Pollini Jacques Pollini 18 novembre 2021 02:40

                                        @Claude Courty
                                        Bonjour et merci pour votre commentaire. Nul ne nie l’interet de la vaccination. Mais la raison a besoin de plus que la reconnaissance de cet interet pour nous guider. Ou est la raison quand on force des gens deja immunises, en ayant attrape la COVID, a se faire vacciner ? Ou est la raison quand on souhaite vacciner l’ensemble de la planete, y compris des gens jeunes et en bonne sante , qui ne sont pas vulnerables face a la COVID, avec un produit dont on ne connait pas les effets a long terme et alors que les fabricants de ce produits se sont couverts legalement pour ne pas etre tenus responsable en cas de pepin ? Ou est la raison quand les autorites refusent de s’interesser a des dizaines de traitements alors que des milliers de medecins les utilisent partout dans le monde, et affirment qu’ils fonctionnent, et alors que plusieurs pays (mexique, Perou, Inde, Indonesie) les adoptent a grande echelle ?


                                      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 1er novembre 2021 17:42

                                        Le problème fondamental des gens, c’est eux-mêmes ^^


                                        • Adèle Coupechoux 1er novembre 2021 18:33

                                          Passer sa vie à faire semblant quand il s’agit de la sienne, de celles de ceux que nous aimons, ne me semble pas être la solution.

                                          C’est pas un cadeau, c’est un sacrifice inutile même pour celle ou celui qui le reçoit.

                                          Basé sur un échange tronqué. 

                                          Nous avons basculé dans une société ou la seule obsession est un virus.

                                          Nous avons basculé dans une société ou les populations sont accoutumées et dressées à s’empêcher de vivre par ceux qui nous l’interdisent pour continuer de leur côté à ne pas se l’interdire.

                                          Encore une preuve de plus :

                                          https://www.sciencesetavenir.fr/sante/presidentielle-le-pass-sanitaire-pas-obligatoire-pour-les-meetings_158446

                                          En fait des preuves, il n’y a que ça. 


                                          • Clouz0- Clouz0- 1er novembre 2021 19:21

                                            « Pourquoi nous, non-vaccinés et « complotistes », sommes pris pour des fous par nos amis, notre famille, et beaucoup d’autres ? »

                                            Pourquoi ???

                                            Sérieusement, vous vous demandez pourquoi les gens vous prennent pour des fous ?  smiley smiley smiley


                                            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er novembre 2021 19:36

                                              @Clouz0-
                                               
                                              ’’ Pourquoi nous, non-vaccinés et « complotistes », sommes pris pour des fous par nos amis, notre famille, et beaucoup d’autres ? ’’
                                               
                                              Parce que les braves gens ne peuvent pas admettre que ceux qui dirigent leur vie sont immoraux, menteurs ou incompétents, voire tout ça à la fois.
                                              Ils ont les dirigeants qu’ils méritent.


                                            • ᙅᖺ'ᗩしᓮᕮƝ Reptile 1er novembre 2021 19:38

                                              @Clouz0-

                                              Bof quand on voit les normopathe promener leur brosse à dent ... et nous traiter de débile, car on ne le fait pas, on rigole doucement smiley


                                            • Ben Schott 1er novembre 2021 20:23

                                              @Reptile
                                               
                                              Les Clouz0 sont de vrais humanistes en fait, ils veulent tout simplement que tout le monde sans exception soit aussi heureux qu’eux dans ce nouveau monde merveilleux conçu avec amour par Attali et Gates, qui nous aiment tant, et où l’on peut s’injecter en toute liberté le vaccin OGM de son choix (dans la limite des stocks disponibles) !...
                                               
                                              Un monde sans rhume !... Un monde parfait... smiley
                                               

                                               


                                            • ᙅᖺ'ᗩしᓮᕮƝ Reptile 1er novembre 2021 21:00

                                              @Ben Schott

                                              apres dysney land , clouzoland un monde parfait ou personne ne souffre 



                                            • ᙅᖺ'ᗩしᓮᕮƝ Reptile 1er novembre 2021 21:04

                                              Master Of Puppets

                                              End of passion play, crumbling away I’m your source of self-destruction Veins that pump with fear, sucking darkest clear Leading on your deaths’ construction

                                              Taste me you will see More is all you need You’re dedicated to How I’m killing you

                                              Come crawling faster Obey your master Your life burns faster Obey your master Master

                                              Master of puppets I’m pulling your strings Twisting your mind and smashing your dreams Blinded by me, you can’t see a thing Just call my name, ’cause I’ll hear you scream Master Master Just call my name, ’cause I’ll hear you scream Master Master

                                              Needlework the way, never you betray Life of death becoming clearer Pain monopoly, ritual misery Chop your breakfast on a mirror

                                              Taste me you will see More is all you need You’re dedicated to How I’m killing you

                                              Come crawling faster Obey your master Your life burns faster Obey your master Master

                                              Master of puppets I’m pulling your strings Twisting your mind and smashing your dreams Blinded by me, you can’t see a thing Just call my name, ’cause I’ll hear you scream Master Master Just call my name, ’cause I’ll hear you scream Master Master

                                              Master, master, where’s the dreams that I’ve been after ? Master, master, you promised only lies Laughter, laughter, all I hear or see is laughter Laughter, laughter, laughing at my cries

                                              Hell is worth all that, natural habitat Just a rhyme without a reason Neverending maze, drift on numbered days Now your life is out of season

                                              I will occupy I will help you die I will run through you Now I rule you too

                                              Come crawling faster Obey your master Your life burns faster Obey your master Master

                                              Master of puppets I’m pulling your strings Twisting your mind and smashing your dreams Blinded by me, you can’t see a thing Just call my name, ’cause I’ll hear you scream Master Master Just call my name, ’cause I’ll hear you scream Master Master


                                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er novembre 2021 21:12

                                              @Reptile
                                              Ach ...souvenirs d’essayer de peter la rythmique sur le Marshall ...sniff


                                            • ᙅᖺ'ᗩしᓮᕮƝ Reptile 1er novembre 2021 21:17

                                              @Aita Pea Pea

                                              l’époque où ils étaient encore bon pas trop embourgeoisé smiley

                                              et les solo a se torde les doigts comme des mashmalo smiley

                                              souvenir smiley ca nous rajeunit pas smiley


                                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er novembre 2021 21:21

                                              @Reptile
                                              Le black album aura été la fin ...Amen.


                                            • Louis Louis 1er novembre 2021 21:22

                                              @Clouz0-
                                              Dans lagora lointaine On entend le clouclou Du haut de sa suffisance Il répond aux vou vou vouxiens Clou clou clou c’est moi le plou plou plouc de l’agora
                                               smiley


                                            • ETTORE ETTORE 1er novembre 2021 21:32

                                              @Clouz0
                                              Sérieusement, vous vous demandez pourquoi les gens vous prennent pour des fous ? 

                                              ..........................
                                              Cela dépend où, et sur quoi, vous êtes perché !
                                              Un fou qui sort d’un asile, considère t-il le monde, hors du murs des soins, comme normal ?
                                              Qu’est ce qui vous donne, à vous, personnellement, cette certitude d’être,
                                              «  » normalisé«  ?
                                              Uniquement, parce que vous compilez comme sympathie, le phrasé  » pourquoi les gens, VOUS prennent pour des fous ? "
                                              En vous situant de facto, comme observateur critique, vous pensez être sous protection, d’une ni-ni, d’extraterritorialité morale ?


                                            • ᙅᖺ'ᗩしᓮᕮƝ Reptile 1er novembre 2021 21:47

                                              @Francis, agnotologue

                                              doit-on déduire que clouz0 est un dirigeant un premier de cordé ?
                                              Si c’est ça il va falloir qu’il court très vite après le deuxième tour ...

                                              Moi, pour son visa, je lui conseille la chine ou la Corée du nord ....
                                              Histoire de pas perdre le bénéfice du crédit social ....
                                              Chez les ouighour peut être pour garder un côté islamo compatible smiley

                                              Parce que les braves gens ne peuvent pas admettre que ceux qui dirigent leur vie sont immoraux, menteurs ou incompétents, voire tout ça à la fois.



                                            • Jacques Pollini Jacques Pollini 18 novembre 2021 02:43

                                              @Clouz0-
                                              Des mots en l’air, de la derision, strategies preferees de ceux qui n’ont rien a dire ou qui ne peuvent pas contredire. Dommage ! Mais bonne journee quand meme.


                                            • I.A. 1er novembre 2021 19:25

                                              Il est très bien, ce texte, merci.

                                              Bien vu dans le contexte :
                                              « Ma réponse est qu’ils veulent des complotistes, car cela permettra de créer une division sociale empêchant le peuple de s’unifier contre ses nouveaux adversaires. Le complotisme, c’est l’épouvantail qui fait fuir ceux qui pourraient être tentés de sortir de leur champ social. »

                                              Quelques remarques toutefois :

                                              • Il est dommage de présenter l’être humain moderne de façon aussi binaire, les électrons libres face aux conformistes, ça manque de nuances.
                                              • S’il est vrai que faire circuler des faits avérés est le meilleur moyen de combattre les « vieux habitus », les mettre correctement en chanson consiste à utiliser les mêmes outils (ou mêmes armes) que ceux qui contrôlent les conformistes : ces vérités doivent ressembler le plus possible à des slogans, des axiomes, des postulats – ce que vous ne développez pas assez en évoquant les dictons.
                                              • Enfin, rappelant pourtant que nous sommes faits du même bois que les conformistes, vous omettez trop facilement le fait que nous aussi, nous avons besoin de nous défouler pour tenir. Prise de conscience et lucidité font mal, et mieux vaut diriger cette souffrance sur les bêtes du troupeau, que contre soi-même. Ça permet de continuer à lutter.

                                              ________________________________________________________________

                                              Du coup, je me permets de vous proposer une petite « démonstration » de mon cru :

                                              Si le dénominateur commun de la totalité des êtres humains encore en vie depuis l’année 2020, c’est la possibilité de contracter le SARS-CoV-2 ou ses variants, alors ça signifie que ce truc est on ne peut plus bénin.
                                              Théorème :

                                              • plus ça s’attrape facilement (virus respiratoire),
                                              • plus c’est commun à tous les peuples de toute la planète,
                                              • plus ça dure longtemps et/ou plus c’est régulier (saisonnalité)

                                              — plus ça veut dire que c’est ordinaire, générique, répandu, ANODIN (les virus, contrairement aux bactéries, ne survivent pas longtemps en dehors d’un hôte vivant).

                                              En revanche, ça pose question :

                                              • sur le traitement médiatique des évènements singuliers (surenchères dans le sensationnel)
                                              • sur les postures médicaux-hospitalières en périodes épidémiques et/ou d’engorgements hospitaliers
                                              • sur la gestion politique des actualités à fort contenu émotionnel
                                              • sur l’honnêteté, la maîtrise et la lucidité médiatique, médicale et politique
                                              • sur l’opportunisme, le lobbying, la collusion et les calculs des grands groupes industriels – en particulier pharmaceutiques

                                              Il s’agit de garder à l’esprit que les ministres de la santé sont toujours des médecins ; que nombre de médecins font partie des plus hautes instances politiques, sont députés, maires ou membres de conseils et comités scientifiques ; bref, que la politique de démantèlement de l’hôpital public est en grande partie décidée et menée par… des médecins.


                                              • alinea alinea 1er novembre 2021 19:51

                                                @I.A.
                                                Il est très bien votre commentaire, merci !


                                              • njama njama 2 novembre 2021 11:38

                                                @I.A.
                                                Les ministres de la santé ne sont pas tous médecins, Marisol Touraine, Roselyne Bachelot, Xavier Bertrand, Brice Hortefeux, Éric Woerth, Marc Philippe Daubresse, pour ne citer qu’eux... ne le sont pas

                                                https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_ministres_fran%C3%A7ais_charg%C3%A9s_de_la_Sant%C3%A9


                                              • Captain Marlo Captain Marlo 7 novembre 2021 21:02

                                                @I.A.
                                                Je crois que c’est plus simple que cela. Le cerveau humain a besoin de certitudes pour utiliser son potentiel à résoudre les problèmes de la vie quotidienne.
                                                Lorsque vous êtes préoccupé par un problème important, vous avez du mal à vous concentrer sur la gestion courante. Les certitudes servent de stabilisateur.

                                                Les remettre en question prend du temps de cerveau disponible, beaucoup d’énergie et risque de vous marginaliser. C’est plus simple de caser dans une valise mentale toutes les questions qui demanderaient du temps, de l’énergie et de l’esprit critique.

                                                J’appellerais ça de la fainéantise ou la peur d’être marginalisé, mais bon, chacun a ses priorités dans la vie ! Et puis la propagande a beaucoup joué sur le principe de plaisir : « Vous serez libre, faire ce qui vous plaît, voir vos amis, aller au restaurant, au cinéma, toussa, toussa... » Et aussi sur la culpabilité vis à vis des autres :« Votre grand mère, vous risquez de la contaminer etc »


                                              • Jacques Pollini Jacques Pollini 18 novembre 2021 02:54

                                                @I.A.
                                                Bonjour et merci pour votre commentaire. Oui je suis d’accord que vos questions sont pertinentes, et representent une alternative a la these complotistes. Je pense que les processus que vous evoquez jouent un grand role, mais expliquent pourquoi les autorites de sante ont pu se rendre si facilement complices malgre elles de ce complot, ou crime organise. Car nos autorites ne sont pas criminelles. Mais je crois qu’il y a crime neanmoins, dont les auteurs sont invisibles et caches dans le monde de la finance, du high tech, et bien sont des fanatiques qui croient pouvoir determiner le devenir du monde et resoudre tous ses problemes. Car sans une orchestration intelligente de tout ce que nous voyons, sans un effort coordonne de manipulation, je ne vois pas comment on aurait pu voir emerger des politiques aussi semblables et aussi abberantes dans toutes les democracies occidentales. Certes le script a ete ecrit en 2019, lors de « event 201, » mais je ne vois pas comment ce script inadapte aurait pu etre suivi avec tant d’aveuglement s’il n’y avait pas un effort coordonne et malveilant de l’imposer partout. Merci en tout cas !


                                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er novembre 2021 20:47

                                                Une bonne vieille réunion de tous les zinzins de l’espace ... Rien de mieux sur Agogovox .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité