• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pourquoi USA et Iran s’affrontent-ils au Moyen-Orient ? (Pourquoi (...)

Pourquoi USA et Iran s’affrontent-ils au Moyen-Orient ? (Pourquoi l’assassinat de Soleimani ?)

 On oublie trop souvent qu’un tsunami politique ou militaire est le fruit d’une catastrophe économique, et que pour expliquer une conjoncture politique, diplomatique ou sociale, il faut examiner les fondements économiques d’une société.

 

La guerre commerciale comme prémisse à la guerre militaire

Le krach et l’effondrement monétaire à venir pourraient expliquer pourquoi, une simple étincelle, telle que l’assassinat du général iranien Soleimani, pourrait mettre le feu au Moyen-Orient d’abord et au monde entier par la suite. (1) Il faut se méfier des diseurs de bonne aventure qui évaluent que les belligérants impérialistes ne sont pas prêts militairement à une guerre nucléaire et préconisent des calculs apaisants (couts-bénéfice), prouvant qu’une guerre militaire directe serait trop chère pour les États-Unis en faillite et pour l’Iran déconfit. La « rationalité » de la guerre commerciale impérialiste n’est pas soumise à ces calculs couts-bénéfice. À preuve, la guerre commerciale amorcée par les États-Unis contre la Chine coute plus cher aux États-Unis et à ses alliés exaspérés qu’au camp impérialiste chinois. Ce qui caractérise les conflits commerciaux impérialistes qui se terminent par la guerre militaire, c’est que les gains et les pertes de l’adversaire importent davantage que les leurs pour chacune des parties engagées dans le conflit. Une phase déjà atteinte depuis longtemps par ces deux puissances au Moyen-Orient. (2) 

 

La crise boursière imminente

Aux premiers jours de l’année 2020, les réalités géopolitiques viennent jeter le trouble chez les boursiers qui ne veulent pas croire ce qu’ils voient. L’once d’or, après une année 2019 marquée par une hausse de 19%, a grimpé de 1,6%, ce vendredi, à 1.552,40 dollars sur le Comex. Le baril de pétrole se maintient à 70 dollars USD. On n’attend plus que les représailles iraniennes sur les tankers ou les installations pétrolières dans le détroit d’Ormuz, une explosion en l’Irak ou la guerre totale dans le golfe Persique, nonobstant une guerre civile en Libye, impactée par la Turquie, ou encore que les Houthis détruisent les raffineries saoudiennes. D’autres étincelles dans la poudrière de l’économie mondiale pourraient être : l’implosion de la zone euro qui a déjà commencé avec les colombes et les faucons au sein de la BCE, l’augmentation des taux d’intérêt suite à la perte de confiance des prêteurs, un krach des actions, un krach obligataire, une faillite bancaire retentissante, une récession mondiale. (3) C’est sous cette conjoncture économique extrêmement fragile et volatile que l’éléphant Donald a lancé ses drones dans la ménagerie de verre moyen-orientale.

Précisons à l’intention des experts et des analystes que les États-Unis et l’Iran sont en guerre depuis nombre d’années, plus intensément depuis 2018, l’année ou l’administration Trump a répudié l’accord signé par Obama et par sept autres pays impérialistes sur le nucléaire iranien. Imposez des sanctions commerciales, financières, diplomatiques et politiques à un pays, et même à de tiers coupables de ne pas appliquer la politique extraterritoriale américaine constitue des gestes de guerre autant que jadis la « diplomatie des canonnières » amorçait l’intervention militaire impérialiste contre les pays coloniaux. Nous l’avons écrit moult fois, la guerre totale commence toujours par la guerre commerciale – pour le repartage des marchés – et se termine toujours par la guerre militaire afin de trancher. Religion, ethnie, école de pensée, et théories politique, financière ou militaire ne sont que la formalisation de ces forces économiques qui s’affrontent sur le champ de bataille de l’économie mondiale. Nul ne peut expliquer le conflit États-Unis – Iran s’il ne comprend pas les forces économique en jeu. (4)

 

L’escalade

L’assassinat le 3 janvier à Bagdad du général Soleimani, commandant en chef des Gardiens de la révolution iranienne, constitue une escalade dans cette guerre qui n’avoue pas son nom. Pourquoi une telle agression contre l’Iran et quelles pourraient en être les conséquences immédiates et à long terme ?

Cette guerre larvée que la République islamiste d’Iran mène au nom du camp impérialiste « émergent » contre le camp impérialiste décadent, dirigé par les États-Unis d’Amérique, a débuté en 1979 lors du renversement du gouvernement du Shah, dévoué à Washington, suivi de la proclamation de l’État islamique par Ayatollah Khomeini. À cette époque, le camp occidental ascendant se préparait à terrasser l’impérialisme soviétique en déclin et le capital iranien ne souhaitait pas se solidariser avec les Russes dont la chute définitive interviendra dix ans plus tard (1989). Ce n’est qu’au cours des années 2000 que l’Iran acculé au mur par les puissances occidentales se résoudra à faire alliance, informelle d’abord, puis formelle par la suite, avec l’Alliance de Shanghai « émergente » (Chine-Russie-CEI-Pakistan-Inde). Par son adhésion à l’Alliance de Shanghai l’Iran s’est rangé dans le camp asiatique. Aussi, la Chine est devenue le premier client pétrolier de l’Iran alors que l’Iran accouple sa route (Téhéran-Latakié) vers la Méditerranée à la « Route de la soie » Chinoise qui va de Hangzhou à Rotterdam en passant par Téhéran.

 

 

 

Tout le reste coule de cet alignement de l’Iran avec le camp chinois-russe contre le camp Atlantique déclinant. Comme le patriote libanais Hassan Nasrallah, secrétaire du Hezbollah, le soulignait récemment : « depuis des années l’impérialisme occidental tombe de Charybde en Scylla devant le Détroit d’Ormuz et dans toute la région du Golfe persique et du Grand Moyen-Orient », qui, depuis longtemps n’est plus à la portée des impérialistes occidentaux, mais qui est devenu le plan de ralliement de l’impérialisme « émergent » en Orient. (5) Ce que l’ayatollah Ali Khamenei a résumé ainsi : « la riposte à l’assassinat du martyr Soleimani sera l’expulsion des forces US de la région ». (6) Toute cette agitation médiatique n’est que l’expression politique, diplomatique et militaire des déboires de l’économie capitaliste mondialisée à l’Est comme à l’Ouest. Le même atavisme frappe aussi l’économie capitaliste des pays de la région, comprenant l’Iran ployant sous les sanctions américaines. (7)

 

This article is available in 5 languages on the webmagazine http://www.les7duquebec.com

 

L’unité retrouvée contre l’impérialisme yankee

L’assassinat du général-chef des gardiens de la « révolution » iranienne est considéré comme « pain béni » – une manne venue du ciel – par les dirigeants du gouvernement iranien. Depuis des mois des manifestations populaires contre la vie chère, les privations, les mauvaises conditions de vie et de travail secouaient l’Iran ouvrière que les Gardiens de la Révolution ne parvenaient pas à réprimer. Les manifestants demandaient que le gouvernement iranien s’occupe d’abord du peuple iranien paupérisé. Ce que la répression n’a pas réussi, l’assassinat du général Soleimani est en voie de le réaliser : l’unification des factions rivales en Irak (ce à quoi œuvrait Soleimani au moment de son exécution), et le ralliement national des révoltés iraniens sous l’autorité des mollahs. À croire que Donald Trump souhaitait donner un coup de pouce au grand capital iranien désespéré. Le prolétariat de cette région névralgique doit rester circonspect face aux manigances du capital international et maintenir ses revendications pour de meilleures conditions de vie et de travail pour toute la population. (8)

 

 

NOTES

 

  1. http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/nasrallah-la-riposte-a-lassassinat-de-soleimani-est-lexpulsion-des-forces-us-de-la-region/
  2. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/pas-de-treve/
  3. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/krach-et-effondrement-monetaire-pour-2020/
  4. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/les-records-revelateurs-des-marches-financiers/ et https://www.msn.com/fr-ca/finances/economie/la-perspective-dun-conflit-entre-etats-unis-et-iran-menace-les-économies-du-golfe/ar-BBYFAj2?ocid=spartanntp
  5. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/irak-les-yankee-devront-plier-bagages/
  6. http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/nasrallah-la-riposte-a-lassassinat-de-soleimani-est-lexpulsion-des-forces-us-de-la-region/
  7. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/lerreur-lhorreur-etatsunienne-au-moyen-orient/
  8. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/lerreur-lhorreur-etatsunienne-au-moyen-orient/

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • JL JL 10 janvier 10:00

     

    Une étincelle qui met le feu au poudre n’est pas une simple étincelle, a fortiori une étincelle innocente.

     

    La version d’un missile iranien profite à Airbus et aux US, c’est clair.

     

    Il faut dire au crédit de la version iranienne, que bien des avions de ligne ont décollé ce jour là, du même aéroport sans avoir été inquiétés.

     

    Quoi qu’il en soit, avec ses menaces de riposte disproportionnée, Trump n’a rien fait pour protéger la vie des civils présents en Iran, celle des voyageurs aériens en particulier, qu’ils soient iraniens ou occidentaux.

     

    La thèse du missile iranien me parait peu crédible.


    • pemile pemile 10 janvier 10:10

      @JL « La thèse du missile iranien me parait peu crédible. »

      Si, elle peut être crédible, mais c’est repris en coeur par tous les médias avec de moins en moins de conditionnel et sans informations dévoilées smiley


    • JL JL 10 janvier 10:18

      @pemile
       
       Il y a beaucoup d’avions qui décollent le matin des grands aéroports internationaux. Pourquoi cet avion là aurait-il trompé la Défense iranienne et pas les autres ?


    • pemile pemile 10 janvier 10:36

      @JL « Pourquoi cet avion là aurait-il trompé la Défense iranienne et pas les autres ? »

      Vu le peu d’infos encore disponibles, je pense que cette hypothèse reste crédible, mais comme vous, je pense que l’incident technique ou l’entrée moteur d’un « objet » l’est tout aussi.

      Dans toutes les hypothèses le silence radio des pilotes m’intrigue.


    • Gogole Lola 10 janvier 11:52

      @JL

      « Pourquoi cet avion là aurait-il trompé la Défense iranienne et pas les autres ? »
      en ce moment, les avions qui circulent entre le méridien de Tokio et celui d’Istanbul ont une fâcheuse tendance à passer inaperçus...


    • JL JL 10 janvier 12:34

      @Lola
       
      Vous pourriez en dire un peu plus ?


    • Pascal L 10 janvier 12:54

      @JL
      La thèse d’un missile est, d’un point de vue technique, celle qui apparaît la plus probable puisque cet avion a perdu instantanément à la fois ses capacités de communication et ses capacité à voler. Il nous faudra attendre un peu pour en savoir plus. Un avion au décollage n’est pas à une altitude suffisante pour échapper à la plupart des missiles sol-air. Cela peut être accidentel, mais tout de même, pour une base situé dans l’axe de la piste d’un aéroport ouvert, il me semble que des précautions devaient être prise et une question se pose : pourquoi ces précautions auraient été contournées (toujours au conditionnel pour l’instant) ? 
      Il est très facile de connaître le type et la nationalité d’un avion de passage avec une application comme FlightRadar24 sur un smartphone. Il suffit même de viser l’avion pour tout savoir sur ce vol. On peut donc très bien avoir un opérateur qui a décidé seul de venger Soleimani. Je n’imagine pas un geste de l’Etat iranien, car tout le capital de sympathie engrangé après l’enterrement de Soleimani est déjà perdu ou sera perdu si c’est bien cette hypothèse qui est la bonne. L’Iran dispose des pires militaires du monde arabe. Toutes leurs actions au Yemen, en Syrie ou au Liban se sont soldées par des échecs. Le ressentiment doit être très fort au sein des forces armées.


    • Gogole Lola 10 janvier 13:19

      @JL

      « Vous pourriez en dire un peu plus ? »

      Les autorités turques ont interpellé sept personnes dans le cadre d’une enquête ouverte après le transit par Istanbul de Carlos Ghosn : lien.


    • JL JL 10 janvier 13:23

      @Pascal L
       
      ’’On peut donc très bien avoir un opérateur qui a décidé seul de venger Soleimani ’’
       
      La bêtise fait des ravages en effet, mais celle de Trump est sans commune mesure.


    • JL JL 10 janvier 13:27

      @Lola
       
       Mouais ... Je veux bien.


    • Pascal L 10 janvier 13:48

      @JL
      « celle de Trump est sans commune mesure » Mais non, Trump est lancé dans une campagne électorale pour sa réélection, il est certain que cette opération est bien vue par ses électeurs. Quand au risque d’extension du conflit, il est à peu près nul. L’Iran est impliquée dans une guerre entre un axe wahhabite et un axe des Frères Musulmans pour la création d’un califat régional, prélude à une conquête du monde qui est prévue dans l’islam avant la fin du monde. Les Iraniens, empêché par le blocus américain se sont mis du côté des Frères Musulmans (Qatar et Turquie) puisque les Américains soutiennent l’Arabie Saoudite et Israël face à la déstabilisation des Frères Musulmans en Palestine. Les Iraniens savent bien qu’ils sont incapables de vaincre les USA et même leurs batailles contre l’axe wahhabite n’a donné aucun résultat. Nous sommes sur un théâtre où chacun se donne en spectacle.


    • JL JL 10 janvier 14:34

      @Pascal L
       
       ’’ Mais non ’’
       
       Allez dire ça aux familles des victimes mortes à cause de cette bêtise.


    • Pascal L 10 janvier 16:08

      @JL
      Pour l’instant, il n’y a pas de victimes aux USA. Pour les victimes dans l’avion ukrainien, nous ne connaissons pas encore le niveau d’implication de Trump et si c’est une vengeance d’un militaire, la folie induite par une vision littéraliste de l’islam est probablement la cause première. La guerre est cynique, mais c’est le principe de la guerre. On ne peut pas éradiquer le mal sans faire plus de mal encore. L’enjeu fondamental de cette guerre est le califat mondial qui passe par la destruction d’Israël et cela peut justifier que les USA soient parti prenante. Le pétrole est beaucoup moins un enjeu depuis que les USA sont devenus le premier producteur mondial. Si les USA voulaient faire monter les prix, ils feraient mieux de se retirer du conflit, histoire de faire progresser la chienlit sur cette zone. Je ne dirai pas qu’ils n’y pensent pas.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 10 janvier 16:45

      @Pascal L

      Vous ne devriez pas diffuser les pseudo-analyses des commentateurs fainéants.

      L’affaire Soleimani s’inscrit dans la politique de l’impérialisme US depuis des dizaines d’années  comme je le démontre dans l’article. ET NON l’escalade de la guerre au Moyen-Orient ne plait pas aux électeurs lambda de Donald Trump auxquels il avait promis de retirer ses troupes et de sortir AMERICA FIRST de ces guerres interminables= toutes perdues. 

      Quand à vos spéculations enfantines de stratège du dimanche ... vaut-il la peine d’en parler.

      L’IRAN s’est placé sous la coupe des chinois et des russes (a qui elle vient de commander des systèmes anti-aériens SAM 300) et ce camp impérialiste a pris la main au Moyen-Orient comme la guerre de Syrie l’a démontré. C’est plutôt l’axe USA-OTAN qui bat de l’aile comme le prouve le développement des divers conflits dans cette région exsangue.

      Merci pour votre post 

      Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com


    • leypanou 10 janvier 18:10

      @Pascal L
      L’Iran dispose des pires militaires du monde arabe. Toutes leurs actions au Yemen, en Syrie ou au Liban se sont soldées par des échecs 

       :

      1. depuis quand l’Iran est arabe ?
      2. qu’entendez-vous par pires ? Quant aux échecs, c’est plutôt votre croyance, les autres ne voient pas les choses ainsi. Si MBS envisage de « laisser tomber » le Yémen, c’est à cause des pires militaires iraniens ?


    • JL JL 10 janvier 18:29

      @Pascal L
       
       ’’Pour l’instant, il n’y a pas de victimes aux USA.’’
       
       Peut-on dire plus ignoble en la circonstance ? Vous êtes écœurant.


    • Jelena Jelena 10 janvier 18:52

      @JL >> La thèse du missile iranien me parait peu crédible.

      La vidéo du NYT est très loin de paraitre fiable, mais même en admettant que cette vidéo soit authentique, en admettant... Comment se fait-il qu’un mec était entrain de filmer l’accident avant qu’il ne se produise ?



    • Pascal L 13 janvier 12:22

      @Robert Bibeau
      A propos de commentateurs fainéants, je ne vois dans votre réaction qu’une pensée biaisée par une idéologie. Les affirmations d’autorité ne peuvent tenir lieu de vérité. Vous ne voyez qu’une vérité, la vôtre, sans imaginer une seconde que d’autres puissent avoir une pensée différente. Si la vérité est effectivement unique, personne ne la possède en dehors des sciences dures et encore très partiellement. Vous ne pouvez utiliser les émotions comme substitut à la pensée. Je ne nie pas l’existence d’un impérialisme américain, mais celui-ci est très tributaire de la situation peu reluisante en interne aux USA et le pétrole n’est plus un axe stratégique des USA depuis qu’ils sont devenus le plus producteur mondial. Cet impérialisme ne peut pas cacher un impérialisme bien plus fort, celui qui est contenu dans le Coran et dont se sont emparé les Frères Musulmans et moins durement les wahhabites. Cette idéologie ne se contente pas d’une domination économique, mais également veut nous imposer un mode de vie et une pensée dont la science nous dit qu’il s’agit d’un objet entièrement fabriqué aux bénéfices des califes. L’idéologie islamique est potentiellement bien plus destructrice que les deux grands idéologies que nous avons déjà combattu au siècle dernier et pour l’une d’entre elles, il me semble que vous n’en avez pas encore fait le deuil.


    • Pascal L 13 janvier 12:28

      @JL
      « Peut-on dire plus ignoble en la circonstance » C’est du réalisme, je ne fait que constater le cynisme de la politique... Pour eux, notre propre mort ne compte que si elle entraîne une nuisance, sinon, ce ne sont que des statistiques. Nous savons depuis longtemps que presque toute personne qui obtient un pouvoir ne travaille qu’au maintien de ce pouvoir.


    • Pascal L 13 janvier 13:00

      @leypanou
      « depuis quand l’Iran est arabe ? » J’aurais du dire « du monde Musulman », mais d’un autre côté la langue perse n’est une langue maternelle que pour une petite majorité d’Iranien et l’arabe est la première langue étrangère étudiée dans ce pays après la langue perse. La situation est certainement beaucoup plus complexe.
      Si MBS envisage de laisser tomber le Yemen, c’est parce que les Saoudiens sont aussi mauvais que les Iraniens. Ce conflit coûte cher aux deux pays, mais ne nous trompons pas, cela ne supprime aucunement le projet d’un califat musulman puis mondial ; c’est inscrit dans le Coran. L’alliance de circonstance de l’Iran avec le Qatar et la Turquie n’est pas innocent, car en principe, chiites et sunnites ne sont pas censés s’entendre. Dans la pensée militaire musulmane, le conflit direct ne peut être envisagé que s’il est gagnant. La stratégie habituellement mise en place lors d’une infériorité manifeste est le grignotage. On se donne des objectifs intermédiaire et on multiplie les conflits de faible intensité pour fatiguer l’adversaire. Battus à Poitiers, les armées musulmanes se sont repliées mais n’ont pas quitté la France. Il se sont déplacés d’un endroit à l’autre pour échapper aux troupes françaises et Il nous a fallu encore un millier d’années avant d’en être complètement débarrassé, en particulier en Provence qui en plus devait subir les razzias qui partaient de l’autre côté de la méditerranée. La stratégies des Frères Musulmans en France est une stratégie de grignotage.


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 10 janvier 12:20

      Salut, bon comme je me dis à moi même, rien que de très normal , nous avons juste des effets de nos choix, de notre choix de ne pas vivre ensemble mais les uns contre les autres, appelé compétition qui est plus vendeur que élimination ,élimination étant le vrai principe de base qui choisirait cela si élimination était utilisé ?

      Le bon peuple, source du mal, hurle après le maître, le maître lui pendant que le peuple hurle il passe son temps à le voler avec son accord.

      Qui a créé le maître ? le peuple bien sur le jours où une majorité a décidé que « moi » est plus grand que l’univers..je sais c’est une sorte d’absolu dans l’absurde. Mais cette folie détruit tout, est souffrance, non sens etc..

      Nous sommes sur le chemin du suicide, soit rapide si c’est personnel, soit lent si c’est global..

      bon etc...Merci Robert !


      • rogal 10 janvier 14:28

        « On oublie trop souvent qu’un tsunami politique ou militaire est le fruit d’une catastrophe économique, et que pour expliquer une conjoncture politique, diplomatique ou sociale, il faut examiner les fondements économiques d’une société. »

        Cette grille de lecture a son intérêt. Faut-il pour autant en faire la seule et unique ?


        • kéké02360 10 janvier 21:33

          @rogal

          << tsunami politique >> je crois qu’il est plus juste de parler de soleimani politique


        • Sozenz 10 janvier 19:21

          On oublie trop souvent qu’un tsunami politique ou militaire est le fruit d’une catastrophe économique, et que pour expliquer une conjoncture politique, diplomatique ou sociale, il faut examiner les fondements économiques d’une société.

          et si on prenait le principre dans l autre sens ;.

          on crée des problèmes pour mieux spéculer et donner les pleins pouvoirs dans encore moins de mains .

           La paix facilité l enrichissement d un plus grand nombre .

           des tunes il y en a .

          les riches n ont jamais ete aussi riches qu’ actuellement . comme quoi les crises ; les problèmes environementales rapportent plus que certains le disent .

          c est un moyen de mettre la pression sur le petit peuple , de les affaiblir economiquement et de faire la razia ..

          NON ?


          • kéké02360 10 janvier 21:38

            @Sozenz
             très juste !!! contrairement à la pseudo théorie du ruissellement chère à micron , parlons plutôt de la théorie de l’évaporation !!!

            ben du coup y-a plus de sous dans les caisses de retraite  smiley


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 11 janvier 17:31

            @Sozenz

            Commentaire intéressant = pas nouveau mais intéressant.

            Lorsqu’un grand crash boursier se prépare = le premier indice visible évident c’est la hausse spéculative effrénée des actifs bidon à la bourse.
            100 $ deviennent 1000$ comme par magie instantanément et les milliardaires deviennent SUR PAPIER multimilliardaires en quelques minutes 

            Évidemment ceci n’est que richesse de pacotille ne reposant sur aucune marchandise réelle sur aucune production réelle DONC 

            Quand la bulle des actifs explosera le multimilliardaires d’un jour deviendra le plouk de toujours 

            Ne propagez pas ces balivernes des analystes économistes larbins du grand capital en faillite et attendez de leur voir la bulle leur pétez sous le nez.

            Robert Bibeau 



            • soi même 11 janvier 00:54

              Le revers de toute cette escalade est en réalité, c’est la Chine qui est en ligne de mire, l’Iran et les États Unis ont un sérieux contentieux depuis 1979, mais si l’on voit la politique américaine vis à vis de la Chine depuis cette époque, elle a été une tentative de contrôlé la Chine qui a, je croie une rancune tenace d’avoir subit deux guerres de l’opium.l’Establishment Américain le sait et c’est pour cela , qu’il cherche une déflagration au moyen orient car il ont bien conscience que si l’Iran fonce la tête baissé dans un conflit majeur, il coupe les ponts de l’approvisionnement mondiale des matières premières de la Chine.

              Le véritable enjeux est en réalité la Chine, saut ce qui n’était pas prévue c’est la Russie est rentré dans la danse et brouille tous les plants de hétéronomie Etatusienne de maîtrisé le moyen Orient et d’asservir l’extrême Orient.

              Le moyen Orient sont pour les Américains, est la nouvelle poudrière Balkanique qui va nous conduire inévitablement à la 3 guerres mondiales. La seul différence par rapport aux deux précédentes, c’est que la Terre soit irrémédiablement détruite pour toujours.


              • soi même 11 janvier 01:52

                (

                « L’option nucléaire »

                Malgré toutes les rumeurs concernant l’engagement irakien d’expulser les troupes US et la promesse iranienne de réagir à l’assassinat de Soleimani au moment de son choix, il n’y a aucun moyen de faire écouter les maîtres impériaux sans un choc financier.

                Entre le marché mondial des produits dérivés, dont tous les grands acteurs savent qu’il s’agit d’une Arme de Destruction Massive financière.

                Les produits dérivés sont utilisés pour drainer hors du marché un trillion de dollars par an en profits manipulés. Ces profits, bien sûr, sont protégés par la doctrine du « trop gros pour être poursuivi ».

                Tout cela est évidemment parasitaire et illégal. La beauté de la chose est que cela peut être transformé en une option nucléaire contre les maîtres impériaux.

                J’ai beaucoup écrit à ce sujet. Des contacts à New York m’ont dit que les articles ont tous atterri sur le bureau de Trump. Évidemment, il ne lit rien – mais le message était là, et aussi livré en personne.

                Vendredi dernier, deux fonds traditionnels US de milieu de gamme ont mordu la poussière parce qu’ils faisaient appel à des produits dérivés liés au prix du pétrole.

                Si Téhéran décidait un jour de fermer le détroit d’Ormuz – appelez cela l’option nucléaire – cela déclencherait une dépression mondiale avec l’implosion de trillions de dollars de produits dérivés.

                La Banque des Règlements Internationaux (BRI) compte environ 600 milliards de dollars de produits dérivés au total. En fait, non. Des sources suisses disent qu’il y en a au moins pour 1,2 quadrillion, certains les situant à 2,5 quadrillions. Cela impliquerait un marché des produits dérivés de 28 fois le PIB mondial.

                À Ormuz, la pénurie de 22 % de l’approvisionnement mondial en pétrole ne pourrait tout simplement pas être supportée. Cela déclencherait un effondrement et causerait un crash du marché infiniment pire que celui de l’Allemagne de Weimar en 1933.

                Le Pentagone a joué tous les scénarios possibles d’une guerre contre l’Iran – et les résultats sont sombres. Les généraux sains d’esprit – oui, il y en a – savent que la marine US ne serait pas en mesure de garder le détroit d’Ormuz ouvert : elle devrait partir immédiatement ou faire face à l’annihilation totale. )

                https://www.mondialisation.ca/loption-nucleaire-financiere-reglera-la-guerre-du-petrole-de-trump/5640284


              • DACH 11 janvier 08:49

                Poutine envoie un message clair à l’Iran : la Russie ne permettra aucune représaille contre Israël depuis le sol syrien



                • DACH 11 janvier 09:04

                  Il faut remercier ceux des dirigeants iraniens qui ont eu le courage de reconnaître cette effroyable erreur militaire. Armée et Pasdarans sont dans des responsabilités qui font comprendre au peuple iranien que la politique des Mollahs déssert l’Iran et son peuple. Un petit pas de plus vers un autre régime plus démocratique ! Le SS a continué de porter malheur au pays puisque même ses funérailles ont été endeuillées...I l faut remercier grandement tous les contributeurs de ce site qui nous ont démontré, une fois de plus, qu’ils savaient se tromper à l’insu de leur plein gré, et servaient leur cause avec tant de maladresses qu’on en est parfois à éclater de rire devant tant d’infantilismes.


                  • uleskiserge uleskiserge 11 janvier 09:45

                    Ne lâchez pas la proie pour l’ombre... les grands enjeux de demain et la menace sur l’hégémonie militaire et économique des USA.... (or, l’Iran n’est pas cette menace  il n’y a plus d’enjeux économiques dans cette région pour les USA ; juste quelques clients à satisfaire : Israël et l’Arabie Saoudite).

                    Trump est en campagne : il doit jouer les gros bras : chine et monde musulman  il doit flatter le lobby israélien et le beauf anti-musulman.

                    Les médias relaient ce plan de com de Trump : l’Iran et la pseudo-guerre à venir avec la Chine (même si une 2è guerre froide permettra de booster le PIB USA, les ventes d’armes, la recherche, embargo, protectionnisme...), c’est bon pour l’audimat.

                    Aussi, je doute que tout ce bluff  jeu de dupes  mérite un article ...


                    • uleskiserge uleskiserge 11 janvier 09:48

                      @uleskiserge

                      Toute cette agitation médiatique, c’est de l’animation électorale ... c’est un show....


                    • Robert Bibeau Robert Bibeau 11 janvier 17:44

                      @uleskiserge

                      Le show électoral est perpétuel continuel sous le capitalisme démocratique et pour cette raison ces arguties à propos du show électoral n’explique absolument rien c’est comme une tautologie et un sophisme.

                      NON l’électorat lambda de Trump ne veut pas une autre guerre ni au Moyen-Orient ni ailleurs MEME qu’il a voté Trump pour qu’il y mette fin pour AMERICA FIRST 

                      trump démontre ici qu’il est le polichinelle (dans tous les sens du terme) du camp militariste qui l"a propulsé là en disant le contraire de ce qu’il allait faire… si élections démocratiques ils y avaient TRUMP serait en train de les perdre… 

                      Mais comme le grand capital se moque de ces parodies électorales TRUMP sera élu quoiqu’il fasse quoiqu’il dise si cela satisfait ses sponsors = ses patrons.

                      Robert Bibeau 


                    • Julot_Fr 11 janvier 12:53

                      Si on accepte que l assassination de Soleimani n a pour seul effet que de pousser les usa hors d irak, on comprend que le seul beneficiare est la chine qui a deja commence a graliller de l influence dans la region a travers ses prets vautour..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès