• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Poutou fait du Coluche 3 minutes et ils veulent déjà le supprimer

Poutou fait du Coluche 3 minutes et ils veulent déjà le supprimer

Ils adorent tous Coluche 30 ans après sa mort. Pas question de remettre en cause son talent et la façon unique qu'il avait de dénoncer la classe politique française.

Pourtant qu'en reste-t-il aujourd'hui ? On regrette l'absence d'humoriste de son courage dans la période actuelle nous dit-on en permanence.

Quel regard aurait-il sur notre classe politique actuelle ?

Dans l'un de ses sketchs il disait en conclusion : ""Les 4 leaders des grands partis politique français sont unis comme les 3 Mousquetaires des 5 doigts de la main, un pour tous, tous pourris."

Rien de changer ou si peu, s'il n'est que de 4 ils sont passés à 5. 

On comprend après cela que lors d'un débat entre ces 5 on reste très courtois, on évite d'aller trop loin sur les affaires, on est entre gens de bonne compagnie.

On aura bien droit à la "pudeur de gazelle" de Mélenchon, mais bon, on ne va pas refaire le monde avec ça.

Pas d'irrespect, peut-on penser. Oui mais n'y aurait-il pas celui de l'électeur dans une telle mascarade ?

C'est à la grande chaîne TF1 que l'on doit ce spectacle fade ou ce que pense réellement la population n'a pas droit de cité.

Mais comme il faut bien donner la parole aux petits candidats, on organise un débat à 11. Mais bien sur il ne sera que sur les chaînes d'infos. Faut pas déconner non plus. On ne va pas offrir une trop grande tribune aux petits.

Et puis on établit des règles pour qu'il n'y ait pas trop de remous. Ce sera environ 15 minutes par candidat. On ne peut s’apostropher ou presque.

Oui mais voilà, dans certaines soirées ou il y a un peu d'agitation, on a beau prévenir les enfants de ne pas tacher le costume du chef de famille, il y en a toujours un qui est un peu trop agité.

Si on écoute bien, c'est assez drôle. Certaines réflexions sont digne de Coluche "S'ils sont moins payés, ils seront moins à courir après le poste".

"Ils auront peut-être envie d'augmenter le SMIC et les salaires puisqu'ils seront concernés".

Même Macron ne peut s'empêcher de sourire, et Mélenchon d'applaudir.

Les pseudo journalistes sont gênés parceque le public applaudit, tout comme des millions de français derrière leur poste. Ils sont si ravis d'entendre quelque'un avoir le courage de faire ce que les journalistes n'oseront jamais, balancer les phrases qui fâchent vraiment.

Quel irrespect de sa part d'attaquer les puissants. Dans cette société totalement aseptisée on est choqué par le langage cru, même s'il est au service de la vérité.

Celui qui dit la vérité devra être exécuté, disait la chanson. Pour certains ce qu'a dit Poutou est bien plus grave que ce que fait Fillon. 

Poutou qui rentre dans le tas, qui se moque royalement de la présomption d’innocence que balance les journalistes constamment dès qu'il parle de l'affaire Fillon.

Que je sache, cette présomption d’innocence ne vaut que pour le travail fictif.

Pour les salaires excessifs versés à sa femme et à ses enfants on est dans du concret. Idem pour les costumes et les montres. Mais les journalistes continuent d'enfiler des gants si ce n'est des couches.

Poutou fait ce qu'ils n'auront jamais le courage de faire et certains d'entre eux ont bien du mal à masquer vers qui va leur préférence.

Alors que depuis plus de 30 ans, médias et politiques utilisent des arguments pas toujours très bons pour contrer le FN, le candidat du NPA a su ce mardi trouver une formule qui a laissé muette Marine Le Pen.

Avec cette formule de "l'immunité ouvrière" face à "l'immunité parlementaire", il a démontré de façon imparable que le FN appartenait bien au système.

Cependant, d'assez nombreux journalistes ont bien compris que l'intervention de Poutou ne pouvait être balayée d'un revers de la main, qu'elle reflétait l'état d'esprit d'une France en colère.

Renaud Dély dans on excellent édito dans Marianne reprend Coluche "J'en appelle aux fainéants, aux crasseux, aux drogués, et aux alcooliques pour leur foutre au cul !" "je suis grossier mais pas vulgaire, merde."

Et l'éditorialiste de terminer : La grossièreté se promène parfois en salopette ou en débardeur. Elle peut même s'exhiber mal rasée.

La vulgarité, elle, porte souvent des costumes bien coupés.

Après s'être moqué des petits candidats,il y a aussi Moix qui fait son méa-culpa chez Ruquier.

Intéressant aussi de lire des vieux routiers du journalisme comme Philippe Labro : "Il y avait, chez cet homme que plus personne, aujourd’hui, une caricature, une liberté totale de langage qui, naturellement, contrastait avec la langue de bois ou technocratique. Il parlait « sans cravate ». 

Voici également ce lien avec plusieurs réactions de la presse étrangère qui ont vu dans l'intervention de Philippe Poutou un moment démocratique sain.

http://www.slate.fr/story/142898/poutou-heros-presse

Pour ma part, je ne voterai pas Philippe Poutou car il y a dans son programme des mesures que je ne peux cautionner. Mais le courage dont il a fait preuve ce mardi est là pour nous rappeler que médias et politiques tirent les ficelles d'un jeu dont nous sommes totalement absents.

L'annulation du débat à 11 sur le service public en est une preuve de plus pour ceux qui douteraient encore.

L'irrespect ne serait-il pas là ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Crab2 10 avril 11:29

    Poutou confond individualisme et égoïsme

    Individualisme
    - de quoi s’agit-il ?

    Individualisme, étymologie  : dérivé de individu, issu du latin individuus, indivisible, inséparable, lui-même composé du préfixe privatif in- et de dividuus, divisible, divisé, partagé, séparé.

    Suites  :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/11/lindividualisme.html


    • eric 10 avril 12:51

      Ce sont de vieilles techniques d’agit-prop. Baubérot (le monsieur laïcité à la française) et ses copains avaient fait un bon papier après 68 dans église et pouvoir, le pouvoir de contester.

      Et puis il a écrit ses mémoires...

      La double lecture aide à comprendre non seulement pourquoi le représentant des 2000 personnes à jour de leur cotis du NPA, mais aussi leur fan club médiatiques sont tellement réjouit par les insanités de ce candidat.

      Il dit, en directement compréhensible, ce que Télérama, écrit de façon longue et pénible.

      Que la démocratie aujourd’hui et pour eux, c’est la victoire du nombre, de l’ignorance et des péquenots, sur le savoir et le bien.

      Bref, que la démocratie, le droit la loi, ce n’est pas pour eux.

      Et la loi républicaine, c’est qu’un juge ne peut pas s’attaquer à un élu sans obtenir la levé de la protection que lui accorde la li dans l’exercice de ses fonctions.

      On peut le leur faire à l’envers. Les députés, les représentants du peuple, ils sont élus et ils bossent
      Les représentants CGT, genre Poutoux, ils sont en pratique cooptés et ils ont des décharges syndicales.

      A la RATP, on est passé de 3 à 23 syndicats tant c’est juteux de ne pas bosser au nom du monde du travail....

      Les députés n’ont pas de décharge. Ils se tapent les séances de nuit de l’assemble, et c’est même une des raisons pour lesquelles ils prennent souvent leur conjoint comme assistant. T’as une chance de le croiser la nuit de temps en temps et il risque moins de se plaindre des cadences infernales.

      Mais il y a un autre aspect important. Les gauches aujourd’hui, c’est gala closer et Elle déco pour les plus riches. Ce n’est pas sur leurs programmes qu’elles peuvent espérer convaincre. Du reste , tant macron qu’Hamon n’en ont pas, et Mélenchon en a un au troisième degré avec des plans A, B, C and co

      Mais le cœur de leurs campagnes, c’est les fringues et les stars.

      Mélench renonce à sa cravate de chinovnik de province et s’habille comme les Mao du quartier Latin il y a 50 ans parce que cela fait ouvrier..... !!!!!! Cela en dit long sur la dernière fois ou les électeurs de sa cible électorale on croisé un vrai ouvrier...Madame Macron se fait habiller par LVMH, les autres discourent sur les costumes de Fillon, les tee-shirt de Poutoux ou les talons de Madame Le Pen.

      Fort heureusement, nous sommes des dizaines de millions à avoir envie de parler de l’avenir qui attend notre pays.

      Et je pense que cela va le faire.

      Évidemment l’électorat Macron Mélenchon Hamond, ce sont des gens à sécurité de l’emploi. Le risque du surendettement les touche moins. C’est pour cela qu’ils sont prêt à voter pour des gens qui nous explique que "ce n’est pas grave si notre dette s’envole, et qu’au pire, l’État paiera...ou on imprimera de la monnaie.

      Mais ceux là sont quand même structurellement minoritaires dans notre pays.


      • fatizo fatizo 10 avril 13:11

        @eric

        Cette gauche là, je la méprise autant que vous. 
        Vous parlez des députés. Bien sur c’est légal d’employer femmes et enfants puisque ce sont eux qui font ces lois.
        Mais trouvez-moi une seule entreprise qui lorsqu’elle vous embauche, permet aussi à votre femme et à vos enfants d’être grassement payés.
        Après ce que pense Télérama, Libé et compagnie je m’en tape, d’autant plus que sur le sujet de la laïcité par exemple, je suis en total désaccord avec leur pensée.
        Mais lorsqu’un type dit ce que la plus élémentaire des logiques pour un cerveau normalement constituer doit trouver scandaleux, faut-il pour autant rappeler tout ce qui nous gène sans son programme afin de minimiser les agissements d’une classe politique en dessous de tout.

      • eric 10 avril 13:20

        @fatizo
        une seule entreprise qui lorsqu’elle vous embauche, permet aussi à votre femme et à vos enfants d’être grassement payés

        C’est bien le principal problème de notre société. Dans les petites boites, évidemment qu’on embauche des proches quand on peut. Dans les grosses on se fie plus à la compétence, mais connaître les patrons ne nui pas non plus.
        Mais c’est de l’argent privé. Et c’est vrai aussi pour l’indemnité du Député qui a le droit de faire ce qu’il veut avec.

        Mais là ou on est un passe d’institutionnaliser, c’est dans la fonction publique. Certains services, les syndicats ont demandé et obtenu que les rejetons de fonctionnaire aient une priorité à l’embauche par exemple sous forme de points en plus. Ainsi, dans mon village, les cantonniers font recruter tous leurs enfants. Dans les grandes écoles, la connaissance du système assure aux gosses de profs et de fonctionnaire la majorité des bonnes places.

        Cela ne les gêne pas.


      • Gasty Gasty 10 avril 13:47

        @eric

        Mais dans quel monde vivez-vous ? Déjà on sait que votre préférence va à Fillon et puis pour cette phrase, « Évidemment l’électorat Macron Mélenchon Hamond, ce sont des gens à sécurité de l’emploi » je ne vois pas pourquoi vous mettez l’électorat de chaque candidat dans le même panier . A propos, votre choix de vote, c’est pour quoi ? pour votre sécurité...bancaire, je suppose parce que l’emploi, en avez-vous besoin ?

        Et puis « A la RATP, on est passé de 3 à 23 syndicats tant c’est juteux » Pourriez-vous m’en citer seulement une quinzaine.


      • Osis Osis 11 avril 06:32

        @eric
         
         
        Trop long pour du simple mépris social. Il y a autre chose...
        Auriez- vous souffert, dans votre jeunesse ?

        Résumé :
        -Mon père était un prolo et je le hais.
        -La classe ouvrière est une classe de voyous, et ceux qui la défendent des scélérats.
         

        PS
        Inutile de tartiner stérilement.
        Visiblement comme moi, vous avez de grosses faiblesses en grammaire et en orthographe.
        Faites comme moi, soyez bref, il y a ainsi moins de fautes et c’est plus facile à relire et corriger.

         

         


      • À rebours 10 avril 14:18

        Poutou c’est le NPA. La NPA c’est la LCR. La LCR c’est le trotskisme. Le trotskisme c’est le joujou anticommuniste du pouvoir. Poutou n’est pas présent sur les plateaux pour l’excellence de son programme. Il est là pour faire ce que font les trotskistes depuis toujours  : empêcher le socialisme réel en insultant ceux qui l’incarnent et en y substituant le socialisme lyrico-mythologique si bien incarné par Mélenchon et qui sert le grand patronat.
        Homme de gauche :
        https://www.youtube.com/watch?v=LG2BA9SxClM
        N’oublions jamais ce que c’est que la gauche. La gauche est morte avec Marchais. On a des gauchistes. Des imposteurs libéraux. Des Hue qui finissent chez Macron. Des Poutou qui insultent Marine le Pen dont le programme économique est moins libéral que celui de Macron ou de Fillon.
        Encore une chose : Coluche n’était pas de gauche. Comme beaucoup d’entrepreneurs. Car c’en était un.
        « La droite vend des promesses et ne les tient pas, la gauche vend de l’espoir et le brise. » C’est de lui.


        • ZenZoe ZenZoe 10 avril 17:40

          @Fatizo
          Mais le courage dont il a fait preuve ce mardi...

          Hum, je suis d’accord avec ce qu’a dit Poutou. Mais parler de courage !
          Que risquait-t-il ? Pas grand chose à vrai dire. Et j’irai même plus loin : les petits candidats, dont lui, auraient pu profiter de leur situation pour descendre en flèche les gros candidats, mais non, leurs flèches étaient émoussées et peu nombreuses.


          • troletbuse troletbuse 10 avril 18:35

            Dès que le nom de « Fillon » est prononcé, voilà que les Flambyiens rappliquent pour faire oublier le quinquennat de merde de Hollandouille et toutes ses trahisons. Poutou et Arthaud veulent augmenter le smic en se foutant éperdument des problèmes causés par l’européisme et le mondialisme tout en voulant accueillir la misère du monde qui permettra au patronat d’avoir des ouvriers payés bien plus bas que le SMIC et ainsi d’augmenter le chômdur et leurs bebefs . Ah oui, c’est beau les bons sentiments. tiens, j’en pleure. Il faut acheter tous les produits de merde venant de l’extrême orient afin que les petits enfants de là-bas puissent avoir du boulot et de s’adapter au nouvel esclavage. Mais ca, on n’en a même pas parlé. Première fois que j’entendais Poutou et Arthaud. Complétement incohérents. Enfin il vont nous refiler un Macaron qui nous fera vivre dans un monde parfait.  smiley


            • Osis Osis 11 avril 06:36

              @troletbuse

              Allez.. Hop... Patron !
              Remettez nous une tournée !

               


            • CN46400 CN46400 11 avril 08:49

               Bof, quand on ne connaît rien à la lutte des classes qui sévit en France, on empile des ertzags qui déclinent la plupart du temps les arguments bourgeois de nos grands médias contrôlés par la grande bourgeoisie française.

               Ainsi, comment comprendre la persistance de la candidature, pourtant totalement décridibilisée, de Fillon, si on ne la place pas dans la perspective des intérêts de la classe bourgeoise dominante ? Laquelle ne veut pas, pour le moment, suralimenter la Le Pen.

               Elle a un autre candidat, jeune, propre sur lui, Macron, qui attire un électorat varié mais volatile qu’il faut fixer. C’est la mission qui est assignée au « buzz Mélenchon » qui, tout, en effaçant la solution Hamon, vise à fixer sur Macron les millions de bobos qui lorgnent vers le nouveau valet de la bourgeoisie tricolore. Mélenchon avait-il prévu cette situation ? sans doute pas mais, logiquement, il essaie de profiter des fenêtres médiatiques qui s’ouvrent sur sa démarche.

               Mais, cela ne va pas durer, la critique bourgeoise de son programme va, pour conserver un écart correct avec Macron, s’accentuer, et, si cela n’est pas suffisant, une autre candidature pourrait l’entraver, celle de Poutou que les médias bourgeois sont est en train de sortir du néant.....

               Quand on regarde la vie politique française, la méthode de K Marx (la lutte des classes en France-1840) reste toujours pertinent !


              • Osis Osis 11 avril 12:58

                @CN46400

                La lutte des classes est une réalité aussi indéniable que le rapport naturel proie/prédateur.

                 Il est du plus grand intérêt des prédateurs, que les proies n’aient pas conscience de leur état, de gibier.

                Pour cela, tous les moyens sont bons, religions, mensonges, déguisements, et négation de la lutte des classes.

                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires