• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pouvoir Citoyen ; pourquoi ? comment ?

Pouvoir Citoyen ; pourquoi ? comment ?

Un nouveau pouvoir.

Trop longtemps, notre système politique a accepté les dérives des pouvoirs jusqu’à la confusion des principes démocratiques, l’impunité des abus de pouvoir et parfois même la négation d’un état de droit jusqu’à l’invalidité d’une décision référendaire. Cependant, un pouvoir citoyen non issu de l’élection, ne peut avoir la légitimité démocratique des assemblées élues, qui, seules, possèdent les pouvoirs de décision et de gestion publique. Ce pouvoir citoyen sera donc un « contrepouvoir » avec une organisation, un mode de fonctionnement, des compétences autres, concourant à l’engagement de la société dans le contrôle des institutions pour lutter contre les abus de pouvoir et rénover la démocratie dans toutes ses dimensions.

La compétence de ce Pouvoir citoyen est donc exclusivement circonscrite à veiller au bon fonctionnement de la démocratie, et à l’amélioration des procédures démocratiques.

Ce nouveau pouvoir sera constitutionnalisé.

Le Pouvoir Citoyen est installé par une « loi programme » chargée de promouvoir une grande politique de sensibilisation et de formation aux droits et devoirs du citoyen, aux libertés publiques, aux contrôles démocratiques. Cette loi programme prévoiera l'institutionnalisation de ce nouveau pouvoir, dans la constitution de la République en lieu et place du Conseil Economique Social et Environnemental.

Il s’agit, ainsi d’établir un véritable Service Public œuvrant à la participation des citoyens à la vie publique.

Organisation.

A chaque niveau institutionnel doit correspondre un pouvoir citoyen évolutif en commençant par le niveau communal, cellule de base de la démocratie.

Ce service public de la citoyenneté s’organise autour de la création dans chaque commune, d’une Assemblée de Citoyens, regroupant les électeurs désireux de s’ y investir. Cette association est chargée de gérer et d’organiser en toute indépendance une Maison du Citoyen, apte à rendre les fonctions attendues. Les collectivités locales sont tenues d’en assurer l’installation et le fonctionnement adéquat

Les Chambres de Citoyens.

Aux niveaux régional et national, le Pouvoir citoyen prend une autre dimension, celle de « Chambres de Citoyens » institutionnalisées.

  • La création de ces chambres de citoyens entraîne la suppression des Conseils Économiques et Sociaux et Environnementaux.
  • Chaque Chambre Citoyenne sera composée d’un nombre équivalent de membres de l’assemblée élue correspondante.
  • Elle est composée de « citoyens tirés au sort » parmi les membres des assemblées citoyennes communales. Un statut des "tirés au sort" sera établi.
  • les Chambres de Citoyens, comme les « associations citoyennes communales », sont habilitées à saisir les tribunaux et à se porter partie civile devant la justice.
  • L’indépendance de chaque Chambre Citoyenne est assurée par l’inscription automatique du financement de son fonctionnement dans le budget régional et étatique.

Compétences des Chambres de Citoyens.

Le Pouvoir citoyen a pour objectif de faire vivre et d’enrichir le débat sur la rénovation continue de la démocratie.

1) Fonction de contrôle des pouvoirs institutionnalisés. Enquête et investigation, elle est en outre responsable du suivi des rapports de la cour des comptes, dont elle est le partenaire privilégiée.

2) Fonction de réflexion et d’avis. Dans son domaine de compétence (fonctionnement de la démocratie et procédures démocratiques, elle établit des rapports, études, avis..

3) Fonction de relais-citoyen. La Chambre des Citoyens assure la gestion des pétitions citoyennes et des référendums d’initiative citoyenne. Elle sera responsable, en tant que pouvoir indépendant et impartial, de l'organisation, de la tenue et du débat public de ces référendums citoyens,

4) Fonctions d’information, de communication, de formation des citoyens sont les rôles déterminants de la Chambre des Citoyens qui est partenaire de tous les organismes déjà existants de contrôle et de transparence de la vie publique.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 27 avril 2016 18:18

    Quel que soit votre bord ou votre sensibilité, pour changer dans un sens ou l’autre, il faudrait que l’on vous demande votre avis.
    Votre avis, c’est une fois tous les 5 ans. C’est PS ou LR depuis des lustres. Ensuite vous êtes ignorés pour 5 ans avec peut être un petit cadeau avant l’échéance. Pendant 5 ans, gouverné par un président qui fait 22% des inscrits au 1er tour (belle adhésion !!!).
    Vous ( je) allez réclamer, hurler, contester et très peu approuver. Et on recommence, l’an prochain et reparti pour 5 ans tristement identiques.
    Alors, je vois vraiment peu de personnes réclamer une meilleure démocratie, une démocratie qui pourrait vous redonner un peu plus de pouvoir, une démocratie que vous pourriez contrôler plus, etc ... Ça coute quoi de réclamer une meilleure démocratie en plus de ce que vous réclamez ?
    Sans reposer un bon début, vous (je) n’aurez pas de fin. Vous pouvez signer, c’est apolitique ...
    https://www.change.org/p/pour-le-renouveau-de-la-d%C3%A9mocratie


    • Jo.Di Jo.Di 27 avril 2016 22:53

       
      Contrairement au bac à sable consumériste de bobo le lotocrasse, la Cité Antique avait ces avantages :
       

      • La division du travail était moindre
      • Les mœurs et les traditions homogènes,
      • Le collectif primordiale et non l’individu
      • Les métèques et les esclaves, chargés de la production et du commerce n’étaient pas citoyen, donc le citoyen était d’une classe homogène (hoplite) en plus d’être d’ethnie quasi homogène (lacédémonien par ex)
      • La cité plus petite et plus simple, peu de division de gestion politique
      • Pas de tété réalité
      • Pas de portable changé tous les 6 mois
      • Le citoyen était guerrier pas pousseur de caddie,

       


      • Raoul-Henri Raoul-Henri 28 avril 2016 06:03

        Le pouvoir, c’est le fric. Vous pourrez mettre en place toutes les tortures mentales que vous voudrez ; sans le contrôle absolu du pognon, le pouvoir restera concentré entre les mains de ceux qui l’ont (à dose massive, n’est-ce pas).
        Si vous espérez une démocratie, alors il faut songer sérieusement à répartir l’oseille, en parts égales depuis sa sortie « naturelle », c’est à dire l’entité qui crée la valeur réelle : l’entreprise (et non la banque assujettie qui ne produit que des images). Entreprise démocrate qui, ne pouvant rester aux mains des mêmes qui ont (avaient) le blé, repasse intégralement aux bons soins de la collectivité citoyenne.

        Liberté d’entreprendre, Égalité en la remise systématique de dette, Fraternité assurée.

        Ce modèle existe dans la nature ; par exemple ici :
        Cacosoïsme


        • Zolko Zolko 28 avril 2016 13:57

          @Raoul-Henri
           
          « répartir l’oseille, en parts égales depuis sa sortie « naturelle », c’est à dire l’entité qui crée la valeur réelle »
           
          Vous êtes mal informé : l’argent est une entité comptable, il n’a pas de valeur réelle, et il est créé par les banques dans nos sociétés. Tandis que la richesse réelle est créé par les personnes et les groupements de personnes (=entreprises)


        • Raoul-Henri Raoul-Henri 28 avril 2016 18:34

          « @Zolko
          Merci de votre réponse mais vous tronquez mon raisonnement en faisant disparaitre la fin de la phrase et la parenthèse. « répartir l’oseille, en parts égales depuis sa sortie ’naturelle’, c’est à dire l’entité qui crée la valeur réelle : l’entreprise (et non la banque assujettie qui ne produit que des images). »
          Vous tenez le même propos mais sous une forme différente.
          .
          Dans le paradigme actuel le consommateur détruit la valeur du bien de consommation mais la monnaie correspondante issue du commerce n’est pas « consumée en même temps » (reformulation de Jacques Deboin ; la phrase exacte est : « transformer la monnaie pour qu’elle cesse d’être un facteur d’accumulation, mais un flux qui s’écoule, qui se consume en même temps que les biens produits se consomment »).
          .
          Ma phrase était peut-être sujette à confusion ; je n’y parle pas « argent », terme archaïque issu du triptyque - Or, Argent, Bronze - correspondant à la trinité monétaire, dans un autre paradigme que celui que nous connaissons, c’est à dire trois potentiels différents de la monnaie. Relire ou réciter « Notre Père » en pensant au signe associé :
          Père=Or ; domaine immatériel sanctuarisé.
          Fils=Argent ; manifestation du précédent et qui meurt sur la croix en restant à sécher sur le carreau (l’entre-prise).
          Saint-Esprit=(2)Bronzes ; transformation en deux temps qui fait ’remonter’ le paquet plombé en nouvel Or à répartir.
          .
          Ceci est le descriptif sommaire d’un circuit monétaire fermé, stable et efficace ; ce que nous n’avons pas (ou plus).
          .
          L’inférence actuelle, commune à l’humain de ce siècle est de confondre le Bronze en devenir qui sort de la caisse enregistreuse avec la marchandise une fois achetée qui, elle, correspond à l’Argent ’symbolique’, la matière à consommer non encore détruite (prendre les vessies pour des lanternes). L’entre-prise, dans un système monétaire sain, consomme l’argent et en fait du bronze.. aussi nommé Barabaras ! qui tombe dans un trou (symbolique, bien entendu).
          .
          Mal informé ? lol
          Remarque linguistique : Vous comme moi avons utilisé le mot « entité », et ce, pour deux notions différentes.
          .
          @tous
          Lire les contenus du lien et des suivants jusqu’au bout avant d’en débattre, merci.
          Cacosoïsme


        • bernard29 bernard29 28 avril 2016 11:38

          Bonjour, 

          Cet article complète mon précédent article http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pouvoir-citoyen-et-constitution-180314 . 

          Il est alors temps de songer à constituer une sorte de Comité pour essayer de concrétiser une telle affaire, pour le retravailler, le compléter et en promouvoir l’idée. Il s’agirait de viser à l’inscription dans la constitution de la république d’une institution spécifique à un pouvoir citoyen. Une des périodes intéressante et utile pour faire avancer un tel projet me paraît être la campagne présidentielle de 2017.

          Il faudra un blog ou un site spécifique, mais pour le moment j’utilise mon blog ; « Changer la République ». http://changerlarepublique.over-blog.com/ 

          je vous remercie de votre attention. 


          • Jo.Di Jo.Di 28 avril 2016 12:01

            Bobo le free-branleur n’a rien à foutre de la société et de sa politique.
            Pas le temps .... les loisirs libidineux sont plus importants
            Alors caste crasse est juste une conséquence anthropologique
            De plus free-branleur le bobo gôôôchiste est certes dans une société quasiment « sans classe », comparativement aux sociétés traditionnelles, mais il est aussi dans une société multi-ethniquée individualisée sans holisme.
            Son rapport à la société est juste « qu’est ce que ça me rapporte », alors il vote pour le meilleur assureur bonimenteur. Ce qui n’est pas de la politique.


            • bernard29 bernard29 28 avril 2016 13:00

              @Jo.Di
              Au lieu de vous complaire dans l’écriture sempiternelle de votre portrait , vous feriez mieux de vous agglutiner entre « bobos les free-branleurs » et discuter entre vous. ça nous ferait des vacances. 


            • maQiavel maQiavel 28 avril 2016 13:08

              Article très intéressant , merci.

              Est ce qu’il y’a une suite ? 

              • bernard29 bernard29 28 avril 2016 13:24

                @maQiavel

                merci de votre appréciation.

                De fait , cet article est une synthèse de présentation du projet que j’ai développé sur mon blog « Changer la République » http://changerlarepublique.over-blog.com/ .

                Oui il y aura une suite. 

                je crois que je vais ouvrir un blog spécifique à ce projet, pour développer l’idée, proposer un lieu de contacts et d’échanges pour améliorer, compléter, l’étudier dans toutes ses dimensions et rédiger les papiers de mobilisation. Il faut aussi songer, en particulier à la rédaction des articles de constitution nécessaires à l’intégration dans le texte constitutionnel, puis établir et mener des opérations de communication et de promotion. 

                Cordialement.


              • maQiavel maQiavel 28 avril 2016 13:28

                @bernard29
                Excellentes initiatives.


              • maQiavel maQiavel 28 avril 2016 13:18

                Une question : sera-t-il possible, dans le cadre de ce fonctionnement institutionnel pour les citoyens de s’opposer à une loi comme peut le faire le sénat actuellement ?

                Autrement dit : que pensez-vous de l’idée de substituer le sénat à une assemblée tirée au sort combinée à une élection libre pour pallier au problème mentionné dans l’article « un pouvoir citoyen non issu de l’élection, ne peut avoir la légitimité démocratique des assemblées élues ».

                Autre question pratico-pratique : quels serait le nombre de référendum maximal qui pourrait etre déclenché en une année ? Selon quelle procédure seraient ils enclenchés ? Quid de la répartition du temps de parole dans les médias publics ? Quid du conseil constitutionnel ? Pourra-t-il invalider un référendum ?

                En fait , je me rend compte que la question du référendum d’initiative citoyenne est à elle seule très vaste , il faudrait carrément lui consacrer un article à part entière …


                • bernard29 bernard29 28 avril 2016 13:31

                  @maQiavel

                  Excusez moi, je dois m’absenter.

                  Pour le sénat ; je crois que si on souhaite obtenir la création d’une assemblée de citoyen, il n’est pas de bonne stratégie de proposer la suppression d’une Chambre du Parlement existante. C’est uen proposition qui ne risque pas de passer auprès des élus ou des candidats. Tandis que pour le CESE qui ne sert pas à grand chose et qui est un rassemblement de corporatismes, c’est mieux. Enfin c’est mon avis.

                  sur le Référendum voici une proposition.

                  http://changerlarepublique.over-blog.com/article-3023142.html

                  A bientôt.


                • maQiavel maQiavel 1er mai 2016 22:17

                  @bernard29

                  -je crois que si on souhaite obtenir la création d’une assemblée de citoyen, il n’est pas de bonne stratégie de proposer la suppression d’une Chambre du Parlement existante. C’est uen proposition qui ne risque pas de passer auprès des élus ou des candidats. Tandis que pour le CESE qui ne sert pas à grand chose et qui est un rassemblement de corporatismes, c’est mieux. Enfin c’est mon avis.

                   

                  ------> D’un point de vue tactique, dans le cadre d’un rapport de force, il vaut mieux exiger beaucoup pour avoir moins. Je pense qu’il faut exiger ce sénat citoyen quitte à ne pas l’obtenir.


                • bernard29 bernard29 1er mai 2016 22:51

                  @maQiavel

                  « D’un point de vue tactique, dans le cadre d’un rapport de force, il vaut mieux exiger beaucoup pour avoir moins. Je pense qu’il faut exiger ce sénat citoyen quitte à ne pas l’obtenir. »

                  oui peut être. A l’origine, c’était aussi cela que j’envisageais ; transformer la deuxième Chambre du parlement en « sénat citoyen ». 

                  je sais qu’un groupe de « démocratie ouverte » à qui j’avais expédié la proposition a fait une « vidéo youtube » intitulé « Sénat citoyen ».

                  https://youtu.be/oUkNg6BJfK0  : je viens de voir qu’ils viennent de refaire d’autres vidéos.


                • bernard29 bernard29 1er mai 2016 22:54

                  @bernard29
                  voici le site ; http://www.SenatCitoyen.fr 


                • maQiavel maQiavel 1er mai 2016 23:00

                  @bernard29
                  Merci pour le lien , je vais de ce pas consulter le site.


                • bernard29 bernard29 1er mai 2016 23:03

                  @bernard29

                  je n’ai pas grande confiance. parce que je sais qu’il y a beaucoup d’apparatchiks ou de fonctionnaires dans « Démocratie ouverte » qui dépend largement des subventions publiques à tous les niveaux, pour ce que j’ai essayé de comprendre.

                   D’ailleurs il n’y a aucun nom sur le site qui vient d’être fait, aucune place pour discuter, aucune possibilité de contribution.. etc etc.. J’ai l’impression que c’est juste un site d’annonce de l’idée pour occuper le terrain. enfin tout ça ce sont des suppositions.


                • maQiavel maQiavel 28 avril 2016 13:26

                  -A chaque niveau institutionnel doit correspondre un pouvoir citoyen évolutif en commençant par le niveau communal, cellule de base de la démocratie. Ce service public de la citoyenneté s’organise autour de la création dans chaque commune, d’une Assemblée de Citoyens, regroupant les électeurs désireux de s’ y investir. Cette association est chargée de gérer et d’organiser en toute indépendance une Maison du Citoyen, apte à rendre les fonctions attendues. Les collectivités locales sont tenues d’en assurer l’installation et le fonctionnement adéquat

                  Aux niveaux régional et national, le Pouvoir citoyen prend une autre dimension, celle de « Chambres de Citoyens » institutionnalisées. Elle est composée de « citoyens tirés au sort » parmi les membres des assemblées citoyennes communales. Un statut des « tirés au sort » sera établi.

                  ------> Magnifique.

                  Une autre question pour l’auteur (désolé d’en poser autant à l’auteur mais les questions institutionnelles me passionnent) : que pensez vous des propositions de Boris dans cette vidéo ( les 5 premières minutes puis à partir de la 16 ème minute ).

                  Moi je suis d’accord avec lui et je vois comment articuler cette proposition avec vos « Chambres de Citoyens ».


                  • SDM 94 SDM 94 28 avril 2016 13:54

                    @maQiavel
                    Personnellement je pense que dès la commune on doit préférer le tirage au sort pour éviter de concentrer dans ces assemblée les opposants systématiques, les frustrés du pouvoir et les défenseurs compulsifs de leurs intérêts personnels. Le tirage au sort fait que les citoyens présents le serait de part leur statut de citoyen et non de part leur désir personnel ce qui favorisera la recherche du bien commun. Après chacun doit être libre d’accepter ou de refuser.

                    Il y a aussi un point occulté qui est que la structure de base aujourd’hui n’est plus la commune mais la communauté de commune : depuis quelques années tous les pouvoirs de la commune sont en train d’être remontés à ce niveau qui est un espace a-démocratique de petits arrangements entre élus. L’urgence est donc de remettre de la démocratie à ce niveau.
                    L’avantage est que nous sommes ici avec des structures de base de l’ordre de 15 000 à 20 000 habitants ce qui permet de mettre en place d’autres moyens au service du comité citoyens et d’éviter l’entre soi avec les élus qui peu facilement s’installer dans des communes de quelques centaines d’habitants.


                  • bernard29 bernard29 28 avril 2016 16:07

                    @maQiavel

                    j’ai écouté la proposition de Boris, mais de fait les personnes qui vont adhérer à l’association communale ( parmi les quels on tirera au sort pour former les assemblées citoyennes) auront déjà prouver leur intérêt pour la chose publique. Donc dire « on va faire la distinction civils-citoyens » n’a plus d’intérêt. Les gens intéressés adhérent pour travailler dans l’association. On devrait donc plutôt dire citoyens actifs par rapport à citoyens passifs. Mais tout le monde est citoyen.


                  • bernard29 bernard29 28 avril 2016 16:20

                    Dans la vidéo aussi, j’entends Chouard parler du besoin d’une revendication puissante susceptible d’agglomérer un peu les militants de la démocratie. C’est justement à quoi je travaille depuis le début. Et je pense que le Pouvoir citoyen peut être cette proposition déterminante.

                    A l’époque ( j’étais sur le forum de Chouard dès 2006. Mon fil de discussion existe toujours d’ailleurs , j’étais le membre ORBI), mais j’ai quitté car a cette époque il y avait une forte pression pour dézinguer le système représentatif et le remplacer par le tirage au sort tout azimut. Or je crois que le tirage au sort n’est valable que pour une assemblée avec un pouvoir de contrôle. Il ne peut avoir la compétence de décision législative par exemple. Ce pouvoir ne peut à mon sens que découler de la légitimité de l’élection. C’est le pouvoir parlementaire. C’est pour cela que j’ai développe l’idée d’un Contre pouvoir citoyen.

                    Dans le forum de Chouard, il y avait une autre dérive concernant l’appel au référendum d’initiative citoyenne permanent et pour toutes questions. Des adhérents ont développé sous l’impulsion de Monsieur Bachaud cette idée et c’est devenu je crois l’association pour l’Art 3. Ca a surement évolué mais je n’ai tout suivi.


                  • maQiavel maQiavel 28 avril 2016 16:26

                    @bernard29

                    Je n’ai pas le temps de répondre tout de suite, je le ferais avec plaisir dès que possible car le sujet est passionnant.

                    Sinon, je partage avec vous une certaine modération dans la réforme démocratique des institutions.


                  • maQiavel maQiavel 28 avril 2016 16:27

                    @SDM 94
                    Je reviens dès que possible.


                  • maQiavel maQiavel 1er mai 2016 22:30

                    @SDM 94

                    -Personnellement je pense que dès la commune on doit préférer le tirage au sort pour éviter de concentrer dans ces assemblée les opposants systématiques, les frustrés du pouvoir et les défenseurs compulsifs de leurs intérêts personnels. Le tirage au sort fait que les citoyens présents le serait de part leur statut de citoyen et non de part leur désir personnel ce qui favorisera la recherche du bien commun. Après chacun doit être libre d’accepter ou de refuser.

                     

                    ------> Je n’ai rien contre ce principe. Il y’a en France des expériences assez intéressantes.

                     

                     

                     

                    -Il y a aussi un point occulté qui est que la structure de base aujourd’hui n’est plus la commune mais la communauté de commune : depuis quelques années tous les pouvoirs de la commune sont en train d’être remontés à ce niveau qui est un espace a-démocratique de petits arrangements entre élus. L’urgence est donc de remettre de la démocratie à ce niveau.

                    ------> Totalement d’accord.


                  • maQiavel maQiavel 1er mai 2016 22:58

                    @bernard29

                    -j’ai écouté la proposition de Boris, mais de fait les personnes qui vont adhérer à l’association communale ( parmi les quels on tirera au sort pour former les assemblées citoyennes) auront déjà prouver leur intérêt pour la chose publique

                    ------> C’est ce qui m’a plut dans votre proposition. Et c’est ainsi que je vois la proposition de Boris s’articuler à la votre.

                     

                    -Donc dire « on va faire la distinction civils-citoyens » n’a plus d’intérêt.

                    ------> Si car il existe une application plus large de ce principe qu’est le suffrage universel.

                    Est –il juste de laisser voter au niveau national des personnes qui n’ont aucun intérêt pour la chose publique ?

                    Les citoyens ont des droits mais aussi des devoirs et les deux vont ensembles : ne doit participer à la gestion de la chose publique que ceux qui s’y intéressent. Le suffrage n’est pas un acte de consommation.

                    Sinon , c’est la porte ouverte à un régime combinant ochlocratie (régime dans lequel la foule en tant que masse manipulable et passionnelle a le pouvoir d’imposer sa volonté ) et oligarchie (régime politique dans lequel le pouvoir est réservé à un petit groupe de personnes qui forment une classe dirigeante , dans notre cas , l’ élite économique , politique et culturelle).

                    Fondamentalement dans cette ochlo-oligarchie, le peuple est vu comme une masse irrationnelle constituée de consommateurs passifs organisés par une élite démagogique (les dirigeants mènent le peuple en le manipulant, en le flattant et en appelant aux passions pour le faire agir comme elle le souhaite , la satisfaction des désirs égoïstes rendant les masses, heureuse et par conséquent docile). Ce n’est pas pur rien que nous méritons l’élite qui nous gouverne.

                    C’est là que la distinction de Boris devient fondamentale : elle permet de faire participer à la politique non des masses de consommateurs mais un peuple de citoyens.

                     

                    -On devrait donc plutôt dire citoyens actifs par rapport à citoyens passifs. Mais tout le monde est citoyen.

                    C’est de la sémantique, je ne m’y oppose pas car c’est une question de forme mais la sémantique de Boris permet d’intégrer e fait qu’être citoyen se mérite :

                    -le civil (celui qui se contente d’être un simple consommateur /producteurs sans se soucier de politique)

                    -le citoyen (celui qui assume sans aucun avantage matériel des responsabilités politique de réflexion, surveillance, élaboration des lois, vote, etc,).

                     

                    Evidemment la citoyenneté n’est pas une caste fermée dépendant d’aptitudes, de capacités particulières ou du patrimoine génétique, les citoyens sont simplement ceux qui ont la volonté de donner de leur temps pour s’occuper des affaires publiques , le cens est donc déterminé par la volonté à participer à la chose publique.

                    Tout civil peut devenir citoyen dès s’il le souhaite et idem pour tout citoyen souhaitant redevenir civil, le passage d’un statut à l’autre doit être libre et reposer uniquement sur la volonté d’engagement à servir la chose publique.

                    La citoyenneté n’est donc plus un droit automatique qui s’acquiert dès la majorité mais devrait se concevoir plutôt comme un ensemble de devoir à remplir au service du Bien Public. Les devoirs de citoyenneté sont évidemment à décrire, je pense que c’est la partie la plus ardue de la proposition mais votre idée d’association communale est selon moi une clef. 


                  • bernard29 bernard29 1er mai 2016 23:10

                    @maQiavel

                    « les citoyens sont simplement ceux qui ont la volonté de donner de leur temps pour s’occuper des affaires publiques , le cens est donc déterminé par la volonté à participer à la chose publique.

                    Tout civil peut devenir citoyen dès s’il le souhaite et idem pour tout citoyen souhaitant redevenir civil, le passage d’un statut à l’autre doit être libre et reposer uniquement sur la volonté d’engagement à servir la chose »

                    oui d’accord.


                  • hervepasgrave hervepasgrave 28 avril 2016 18:04

                    Bonjour,
                    Tout compte fait cela m’amuse de critiquer,cela a son utilité ,je le crois.
                    Car c’est bien beau de dire cela sera comme ci comme cela.Les idéaux sont légitimes je le convient.J’y adhère,mais je suis réaliste et sérieux dans ma manière d’imaginer la chose.Le rêve est beau.Si je prends Chouard ,il dit de bonne choses.Mais vous posez la cerise sur le gâteau avant qu’il ne soit fabriqué !
                    Car déclarer ces choses,ne donne rien a comment faire pour y arriver ? Ce sera constitutionnaliser et patati et patata. Oui ! il ne vous manque pas une chose essentielle messieurs ?
                    Car vous ne prenez aucun risque ,vous ne dites pas comment et par qui faire.Une foule qui lève la main pour dire nous sommes d’accord,OK ! je lève la main.Mais qui donc se charge de la besogne. Ceux qui auront une assez grande gueule ,pour s’imposer, ?
                     Déjà pour commencer et avant d’arriver à la fin, il faudrait grandement y songer .Car a la dernière minute,les prétendants ,les acteurs, qui vont s’acquitter de la tâche d’où sortiront-ils ? du chapeau ? ou seront-ils bien prêt a l’insu de tous« Humm !

                     Je sais je suis très chiant,mais réaliste ,car pour faire quelque chose il faut avoir un but et un cahier des charges qui n’oublie rien.Et puis un oubli essentiel, la force public (le peuple) peux faire peur ,mais en déclarant haut et fort ces aspirations donne aux pouvoirs connus et occultes le temps d’y pallier et de trouver avec leur logistique le moyen de contourner cela avec l’agrément d’une majorité.Pourtant nous tous nous avons une chose qui plane en performance sur nos têtes »le temps c’est de l’argent" ici en l’occurrence c’est de l’efficacité qu’il s’agit.
                     Rêver ne fais pas de mal ,mais il y a encore du boulot,non ?


                    • bernard29 bernard29 28 avril 2016 21:16

                      @hervepasgrave

                      avant de faire la pression, de mobiliser autant être au clair sur la proposition. Je voudrais savoir comment vous pouvez dire que je ne prends pas de risques. Qu’est-ce que vous savez ?

                      Pour le moment il ne s’agit que de la présentation du projet. Les choses viendront en leur temps. Déjà on sait que ça se passera pendant la précampagne électorale de 2017. Il faut créer un comité, diffuser la proposition, la populariser, puis organiser une stratégie de promotion.

                      Oui il y a du boulot mais vous pouvez y participer. par exemple en diffusant l’idée. Voici l’ébauche sur une page web.

                      https://blogs.mediapart.fr/edition/constitution-de-la-sixieme-republique/article/270416/pouvoir-citoyen-et-contrat-presidentiel-2017


                    • maQiavel maQiavel 1er mai 2016 23:00

                      -avant de faire la pression, de mobiliser autant être au clair sur la proposition. 


                      ------> Bien évidemment.


                    • hervepasgrave hervepasgrave 29 avril 2016 08:39

                      Bonjour,
                      Bonjour,
                      Participer me convient.Et déjà en parler comme je le fait est une participation en soit.Il faut bien tendre l’oreille. Aujourd’hui il faut faire et dire beau. Je suis de ceux (?) qui préfère être critique (mais je suis déjà autocritique de mes pensées,actes...) Dans toutes choses il y a du bon,mais il faut regarder l’ensemble. Quand je dis pas risque.Tu le comprends mal ! ou trop rapidement. Je perçois des idées qui s’envolent ,c’est comme lancer un bouchon.
                      Pour l’instant, 2017 c’est certainement foutu.la raison est là devant nos yeux, des exemples comme la Grèce,l’Espagne et j’en passe .C’est du ratage ? du suicide organisée ? alors il ne faut pas faire la même erreur.2017 sera une leçon, Se sera certainement le clou enfoncé qui arrivera,au bout de sa course. Alors ! ces idées neuves (enfin,pas si sur ?!) arriverons par la force des choses a être admises. Il n’y a pas si longtemps que l’ont entendaient « encore deux ans ! » expressions humoristiques ,alors voila aujourd’hui c’est a peu près cela.


                      • maQiavel maQiavel 1er mai 2016 23:19

                        @bernard29

                        Une critique d’une de mes connaissances à qui j’ai recommandé la lecture de votre article, je préfère que vous répondiez vous-même :

                        « Il manque à mon avis l’inscription des mandats courts et non-renouvelables, avec obligation de reddition des comptes pour les gens qui exerceraient ce contrôle citoyen. Enfin, et pour terminer, je ne comprends pas trop le terme de « nouveau pouvoir » employé. S’il s’agit d’un effet rhétorique, ok. Mais si c’est sérieux, je ne vois pas en quoi un organe de contrôle viendrait s’ajouter au législatif+exécutif+judiciaire (voire médiatique si on accète cette évolution récente). Autrement, je serais évidemment d’accord sur le principe ». 


                        • bernard29 bernard29 1er mai 2016 23:36

                          @maQiavel

                          sincèrement, je crois qu’il y manque beaucoup de choses. 

                          Mais sur la question des mandats courts et non renouvelables des tirés au sort, cela doit être défini dans le statut des « tirés au sort » qui serait établi.

                          Par ailleurs, je n’en ai pas parlé dans mes articles, mais je crois que l’organisation du travail des tirés au sort au sein de l’assemblée citoyenne devrait se dérouler sous forme de missions à durée déterminée de contrôle ou d’études, avis, réalisation de propositions, qui devraient bien évidemment faire l’objet d’un rapport soumis à l’assemblée pour validation puis diffusion. 

                          Si je parle d’un « nouveau pouvoir », c’est justement pour placer la proposition de « Contre pouvoir citoyen » au niveau des autres pouvoirs dans la constitution et dans l’imaginaire citoyen. ça me semble intéressant de dire qu’on va créer un nouveau pouvoir parce qu’il y a aussi un nouveau mode de désignation.

                          mais vous savez, toutes ces questions doivent être discutées et travaillées et je vous remercie de votre questionnement.


                        • bernard29 bernard29 1er mai 2016 23:42

                          @bernard29

                          de fait il y aurait comme dans chaque assemblée, un règlement intérieur détaillant les méthodes de travail et les procédures particulières.

                          Règlement intérieur, Statut des tirés au sort, organisation et procédures, rapport avec les autres assemblées et pouvoirs, place dans la constitution et rédaction des articles constitutionnels ad hoc, ................. c’est un gros travail à réaliser. 

                          Je suis en train de faire un blog et j’y mettrais un forum. Mais il faut que je fasse attention, car j’ai déjà eu des forums complétement bouffés par des spams et autres robots ...

                          Bon a bientôt j’espère et bonne nuit.


                        • maQiavel maQiavel 1er mai 2016 23:57

                          @bernard29
                          Bonne nuit à vous également.


                        • bernard29 bernard29 2 mai 2016 12:59

                          la meilleure,

                          vu ce jour dans le Figaro ; http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2016/05/02/25002-20160502ARTFIG00069-nkm-propose-de-supprimer-le-poste-de-premier-ministre.php 

                          Nathalie Kosciusko-Morizet a également dans son viseur le très décrié Conseil économique, social et environnemental. « Il faudrait le remplacer par une chambre des Citoyens

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès