• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pouvoir, Tabous et Manipulations

Pouvoir, Tabous et Manipulations

 

Rien ne paraît plus surprenant [...] que de voir la facilité avec laquelle le grand nombre est gouverné par le petit [...]. Quelle est la cause de cette merveille ? Ce n’est pas la force ; les sujets sont toujours les plus forts. Ce ne peut donc être que l’opinion. C’est sur l’opinion que tout gouvernement est fondé, le plus despotique et le plus militaire aussi bien que le plus populaire et le plus libre.

David Hume, Essais politiques

Dans l'article Doute radical sur toutes les sources d’information, j'ai indiqué divers raisons pour se méfier des principales sources d'informations (sciences, médias, agences de presses, Wikipedia, ONG). Parmi ces raisons se trouvent des manipulations ou désinformations intentionnelles par différentes sphères de pouvoir. Dans l'analyse habituelle du fonctionnement du pouvoir, il y a différents aspects qui sont souvent oubliés ou niés et que je veux mentionner ici.

L’État profond

Par État profond, on désigne le fait que des parties de l’appareil étatique poursuivent des intentions différentes que leurs fonctions officielles ou participent à des opérations illégales ; voire que le vrai pouvoir n’est pas dans les mains des représentants élus du peuple et que la démocratie, la libérté d’expression et l’état de droit ne sont qu’une façade. Ces structures de pouvoir opaques qui pervertissent les démocraties et faussent l’expression de la volonté populaire, peuvent inclure la haute finance, l’industrie, en particulier le complexe militaro-industriel, diverses mafias ou encore des organisations para-militaires ou criminelles. Par exemple, l’OTAN a développé pendant la Guerre Froide un réseau para-militaire clandestin appelé Gladio.

Opérations sous fausse bannière

Puisque typiquement, les opérations de l'état profond ne sont pas avouables, elles sont souvent menées sous fausse bannière. Par exemple, l'opération Northwoods proposée par la CIA et le département de la défense prévoyait des attentats terroristes contre la population américaine, en leur donnant l'apparence d'être organisés par le gouvernement de Cuba pour le discréditer et finalement le renverser ou de justifier une intervention militaire. Heureusement, John F. Kennedy a rejeté ce projet. Malheureusement, bien d'autres opérations sous fausse bannière ont pu être organisées dans beaucoup de régions du monde. Ainsi, le réseau Gladio a mené divers attentats terroristes en Italie, qui ont ensuite été faussement attribués à l'extrème-gauche. Dans le cadre ce ce genre d'opérations, les organisateurs pensent évidemment aussi à des stratégies de déni plausible. Aujourd'hui, que peuvent bien faire les services secrets étasuniens avec un budget annuel de quelque 75 Mrd US-$ et 200.000 collaborateurs ? Ou le Pentagone avec 700 Mrd US$ par an et 27.000 personnes dédiées aux services de communication ?

Changements de Régime

Par changement de régime, on désigne dans notre contexte le fait qu'un pays intervient dans un autre pour forcer un changement. Ces interventions sont interdits par la Charte de l'ONU et se présentent donc souvent comme opérations sous fausse bannière. La liste des changements de régime organisés par les USA depuis cent ans est quasi ininterrompue. Malheureusement, les média occidentaux mentionnent rarement le principe fondamentale du droit international d'interdiction d'aggression militaire ou de soutien de mouvements subversifs, surtout quand ces aggressions sont menées par des gouvernements pro-occidentaux. Pire, on trouve souvent une couverture médiatique de justification fallacieuse du type "intervention humanitaire" ou "Revolution de couleur" (ce qui n'empêche pas qu'un régime ainsi renversé ait été malaimé par une part de la population). En vue du droit international, les aggressions militaires des USA et de l'OTAN (ou de ses membres) contre la Yougoslavie, l'Afganistan, l'Irak, la Lybie ou la Syrie etc sont illégales et les responsables doivent être considérés comme criminels de guerre. Au lieu de cela, Barack Obama a eu droit au Prix Nobel de la Paix... Ainsi, les média jouent de moins en moins leur rôle de contre-pouvoir. Au contraire, on voit une collaboration de fait entre les gouvernements occidentaux, les grands groupes médiatiques, voire les agences de presse, la haute finance, les services secrets... Si le citoyen est normalement conscient de cette collaboration, il n'est pas pour autant conscient de l'ampleur et des méthodes et stratégies de désinformation et de manipulation. Car la seule absence d'une information cruciale suffit parfois à nous berner sur une situation donnée.

Réflexions générales sur le pouvoir

Les situations politiques importantes sont-elles le jeu du hasard, des concours de circonstances, de dysfonctionnement de certaines institutions, de luttes de pouvoir internes et des effets secondaires de ces forces en jeu ? Ou au contraire, faut-il supposer des mauvaises intentions, des planifications et des collaborations structurées voire systématiques entre les différentes institutions et formes de pouvoir ? Ainsi, le travail des journalistes d'investigation ou des historiens ne consiste-t-il pas aussi à développer (éventuellement) des "théories de complots" pour démasquer des structures de pouvoir malintentionnées ? Mais, si tel est le cas, les personnes et organisations ainsi accusées, ne vont-elles pas utiliser tous les moyens possibles pour étouffer ou discréditer le résultat des enquêtes ?

Or, il semble y avoir différents tabous dans la représentation habituelle du pouvoir, comme si Machiavel n’avait pas existé. Certes, nous imaginons facilement les pires organisations criminelles, mafieuses ou maléfiques, nous sommes conscients que la soif de pouvoir ne connait pas de limite et nous n’avons aucun mal à penser qu’il puisse en toute circonstance profiter d’une situation donnée, comme lors d’une crise économique, d’un attentat terroriste ou de toute autre situation où la peur permet de manipuler l’opinion publique et faire passer des lois liberticides. Par ailleurs, on admettra facilement qu’un entrepreneur ou une banque tente autant que possible de prévoir des années voire des décennies à l’avance ; et comprendra facilement l’intérêt des assurances, des ré-assureurs et des institutions militaires pour les évolutions écologiques et climatiques à long terme (voir par exemple l'essai La nature est un champ de bataille de Razmig Reucheyan).

Mais nous nous interdisons en général de penser que ce même pouvoir puisse être en partie ou complètement responsable d’une situation qui lui profite, et cela même alors que nous admettons que le pouvoir est prêt à tout et pense à long terme. Une autre étrange limitation de la perception habituelle des pouvoirs actuellement en place, consiste à les réduire à une recherche du profit matériel à court terme, en excluant implicitement toute volonté de pouvoir pour lui-même, de contrôle de l’opinion et de la population, sans parler de motivations purement destructrives ou inhumaines. Peut-être que les principes fondamentaux de nos sociétés libérales, à savoir la démocratie, la liberté d’expression et l’État de droit, semblaient a priori nous prémunir contre ce genre de dérive totalitaire. Cependant, en vue de ce qui a été développé précédemment, se pourrait-il que ces principes auraient été massivement contournés, mais si imperceptiblement que même des citoyens avertis soient régulièrement trompés ? Maurice Joly nous avait déjà averti en 1865 avec son Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu, dans lequel un Machiavel fictif explique comment les institutions démocratiques et la séparation des pouvoirs seront détournées, entre autres par une opposition contrôlée des média, partis et syndicats, en semant la panique etc. Ironie de l’histoire, cette œuvre a été plagiée par la police secrète tsariste pour créer et diffuser le pamphlet antisémite Protocole des Sages de Sion, lequel plagiat est donc la preuve même des méthodes décrites par Joly.

Un exemple : l'économie, le climat et Covid

Depuis des années voire des décennies, les conférences internationales sur l'urgence climatique se succèdent sans que rien de substantiel ne se passe et tout le monde semblait d'accord pour en donner la faute au lobbies, à la recherche du profit à court terme, au capitalisme... Et soudain, une épidémie dont la gravité est comparable à d'autres (c'est-à-dire, à l'inverse du Changement Climatique, un évènement somme toute normal à l'échelle de l'humanité) permet les changements les plus radicaux, en particulier la mise à l'arrêt quasi complète de l'économie qui était pourtant la raison interminablement évoquée pour rejeter des mesures plus fortes en faveur de l'environnement et de la santé publique. Pourquoi l'économie n'est-elle soudainement plus si importante ? Pourquoi toutes les causes de maladies et d'atteintes à la santé, tels les pesticides, les métaux lourds, les pollutions chimiques, les perturbateurs endocriniens, la malnutrition etc, n'ont-elles jusqu'à présent pas été prises en compte ? S'il s'agissait, pendant la crise de Covid, réellement de défendre la santé des citoyens, ne fallait-il pas aussi parler du système immunitaire et de l'extrême importance pour notre santé, du lien sociale, du bien-être et des activités culturelles, au lieu de les interdire ? Et n'est-il pas nuisible à la santé de semer la panique ? Se pourrait-il qu'il s'agisse en fait de jeux de pouvoir ?

Désorientation générale

Comment ne pas se perdre alors dans ce magma d'informations complexes et inextricables, et s'abandonner dans le sentiment d'impuissance ? (Se pourrait-il que ce sentiment d'impuissance et d'incompréhension soit intentionnellement recherché ?) Une fois arrivé à un doute radical à propos des institutions nationales, internationales ou prétendument indépendantes, à quoi pouvons-nous faire confiance ? Et qu'en est-il de toutes ces folles théories de conspirations qui circulent sur internet, n'est-il pas dangereux de croire à des sources alternatives ?

Il faut évidemment faire attention à la crédibilité des sources, c'est-à-dire investir du temps, trouver des repères, bref : s'y intéresser. Mais ne sommes-nous pas aussi devant une forme de censure subtile et inconsciente ? Car, en décrivant une opinion ou une personne comme populiste, irrationnelle ou complotiste voire d'antisémite, on induit une forte appréhension à s'y intéresser : nous avons peur d'être taxés d'extrémisme politique voire de pathologie mentale ou d'intellection insuffisante ou défaillante. Donc la problématique de la recherche de la vérité devient un problème psychologique et social : nous résistons difficilement à la pression conjointe des média et de notre entourage, surtout si nos points de vues ou informations sont si violemment discrédités. Bien sûr, le fait même de remettre massivement en question les informations officielles et de découvrir des structures ou intentions insoupçonnées peut nous amener à développer des biais cognitifs. Mais cet argument vaut dans les deux sens : le flux d'informations et d'images venant des média traditionnels forme notre esprit et définit une normalité qu'il devient de plus en plus difficile de remettre en question.

Retrouver le chemin de la Vérité

Une idée très répandue consiste à penser que la vérité est inatteignable, voire que chacun vit dans son monde à lui, ou encore que nous ne pouvons rien changer à la situation. Or, nous vivons dans un monde qui reste dans l'essentiel pareil à lui-même, nous faisons confiance aux informations de la vie quotidienne, à des faits historiques, mais aussi à des théories et prédictions ; et normalement nous pouvons nous mettre d'accord sur ces faits, théories ou informations. La connaissance vraie du monde permet la vie-même, et nos décisions individuelles et politiques en dépendent. Cette compréhension simple de la vérité ou de l'objectivité est accessible à tout le monde.

Or, contrairement à ce qu'affirment certains philosophes, la vérité ne s'impose pas forcément d'elle-même ; et ceci d'autant moins dans le contexte de la complexité du monde moderne, de désinformations intentionnelles et de brouillard d'informations généralisé. Par ailleurs, la recherche de la vérité est un processus collectif et constructif qui nécessite des sources fiables et la possibilité d'un débat ouvert. Cette délibération ne doit pas être accaparée par des experts, des pouvoirs politiques et des média ; au contraire l'expertise même doit pouvoir être remise en question et critiquée par le débat collectif.

Ainsi, la recherche de la Vérité est en elle même acte politique, tout autant que démarche d'émancipation. Finalement, dans notre époque déboussolée voire ténébreuse, de citoyens perdus dans des préoccupations de sécurité illusoire et de la satisfaction de plaisirs à court terme, peut-être que cette recherche peut redonner un sens ou une orientation pour l'avenir ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 novembre 2020 09:16

    Merci, très intéressant.

    Il existe quand même ici ou là des observateurs lucides, on peut lire sur RT une voix dissonante dans le chœur de la « communauté scientifique », un soliste qui chante juste a capella : lien. Mais le brouhaha dominant du troupeau d’oies couvre le gazouillis du vilain petit canard. 


    • Arogavox Arogavox 2 novembre 2020 11:31

      factuel  :

      "Aujourd’hui, que peuvent bien faire les services secrets étasuniens avec un budget annuel de quelque 75 Mrd US-$ et 200.000 collaborateurs ? Ou le Pentagone avec 700 Mrd US$ par an et 27.000 personnes dédiées aux services de communication ?  "


    • tonimarus45 2 novembre 2020 19:47

      @Séraphin Lampion un exemple de ce que dit 100 mots c’est les prises de positions gouvernementtales ,ces declarations a l’emporte piece concernant le meurtre de ce pauvre professeur , bien relayees par les media aux ordres et cela afin de faire oublier la grande responsabilite de nos gouvernements qui ont laisse entrer ces fous d’allah sur notre territoire leur offrant comme au meurtrier tchetchene l’asile politique en ignorant totalement les mises en garde de poutine et meme d’assad .Le caudilllo vagabondant entre l’espagne et la france ayant meme refuse une liste de terroristes susceptibles de venir en france, envoyee par « assad ».Et pour faire oublier cette grande responsabilite c’est comme l’on dit « la course a l’echalotte » .la derniere de « darmafele » c’est prison pour refus de se faire examiner par un soignant femme......... il ignore que l’on a encore le choix du soignant


    • Super Cochon 3 novembre 2020 05:36

      .
      .
      La prise d’otages à assez durée ! ....... Il est URGENT que l’Armée intervienne pour arrêter cette vaste manipulation qui détruit notre économie et nos Libertés individuelles !

      .
      .

      Des criminels sont au pouvoir ! ....... ils ont empêchés les gens de se soigner avec des médicaments qui ne coutaient rien , et TUER les personnes âgées en détresse respiratoire en leurs injectant du Rivotril par décret !

      .
      .
      Soit c’est l’Armée , soit c’est à la Justice de se charger de cette destitution !

      .
      .
      .


    • Super Cochon 3 novembre 2020 05:37

      .
      .

      SCANDALE ! ..... Les maladies respiratoire sont toutes étiquettées Covid !
      .
      .
      Un Médecin avoue que les maladies respiratoire sont toutes étiquettées Covid !
      .
      .
      VIDEO — 1 minute
      .
      https://www.egaliteetreconciliation.fr/Des-rhinopharyngites-etiquetees-Covid-61516.html
      .
      .
      .



    • troletbuse troletbuse 3 novembre 2020 06:35

      @Séraphin Lampion
      En voyant les réactions sur cet article de 20minutes, je m’aperçois que plus en plus de personnes doutent de la véracité des annonces de nos politicards et de la médecine merdiatique
      https://www.20minutes.fr/sante/2899359-20201102-coronavirus-nombre-morts-france-depasse-400-24-heures


    • Super Cochon 3 novembre 2020 06:53

      @troletbuse

      .
      .

      QUI sont les ASSASSINS ?
      .
      .

      — Le Professeur Raoult ....... « Il faut donner le traitement dès les premiers symptômes , avant que le cas ne devienne grave »

      .
      .

      — Le Gouvernement Socialiste-Macroniste ....... « On va donner le traitement qu’aux cas graves »
      .
      .
      .



    • Super Cochon 3 novembre 2020 06:54

      @troletbuse

      .

      FAKE-News dans l’émission C’est à vous ! ........ L’animateur télé Patrick Cohen affirme que le traitement à l’Hydroxychloroquine à le même effet que le jus d’orange .

      .

      VIDEO — à partir de 01,32 minutes

      .

      https://www.youtube.com/watch?v=v_xxam4dsqA&feature=emb_title

      .
      .
      .


    • Super Cochon 3 novembre 2020 06:55

      @troletbuse

      .
      .
      En Mars , en pleine pandémie ! ....... le Système Politico-Médiatique affirmait que le masque ne servait à RIEN , quelque mois après ils disent le contraire , et accusent les personnes qui refusent de le porter d’être responsable d’infecter les autres !
      .
      .

      — CITATION d’Olivier Véran ....... « Porter un masque est parfaitement inutile »

      .

      VIDEO — moins d’1 minute

      https://www.youtube.com/watch?time_continue=30&v=V8fDSvFouUU&feature=emb_title

       

      .
      .


    • troletbuse troletbuse 3 novembre 2020 07:36

      @Super Cochon
      Je viens de m’apercevoir que j’étais interdit sur les articles de Zeter, je me demande pourquoi.
      La dictature pollue jusqu’aux opposants !


    • chantecler chantecler 3 novembre 2020 08:29

      @Super Cochon
      E.Macron socialiste ?
      Vous ne reculez devant rien .
      E. Macron est un opportuniste néolibéral issu de la finance .
      Rien de socialiste .
      Ou alors M. Thatcher et R. Reagan étaient socialistes .


    • tonimarus45 3 novembre 2020 08:35

      @Super Cochon—la mort des personnes agees c’est tout benef pour les caisses de retraites ainsi que pour l’assurance maladie ???????et ils liberent des logements dont nous avons tant besoin ???????je dis ça je dis rien


    • L'apostilleur L’apostilleur 2 novembre 2020 10:01

      « ...nous nous interdisons en général de penser que ce même pouvoir puisse être en partie ou complètement responsable d’une situation qui lui profite... » En lisant cela on se demande qui est « le pouvoir » profiteur.

      Un peu plus loin vous expliquez ; « ...Comment ne pas se perdre alors dans ce magma d’informations complexes et inextricables, et s’abandonner dans le sentiment d’impuissance... »On se dit alors que tout est foutu.

      Quand plus loin on se croit rassurés ; « ...Cette compréhension simple de la vérité ou de l’objectivité est accessible à tout le monde... »

      Mais avec la conclusion ; « .. notre époque déboussolée voire ténébreuse, de citoyens perdus ... » le lecteur se demande si vous vous incluez dans le diagnostic ou si c’est un effet collatéral du confinement.


      • 1000mots 1000mots 2 novembre 2020 10:30

        @L’apostilleur
        Bonnes remarques !

        1. « Le pouvoir » peut en effet prêter à confusion, il n’est pas monolithique, j’aurai peut-être dû écrire « certaines élites » ou « certaines instances du pouvoir » .
        2. Par contre, la compréhension d’un concept simple de la vérité n’implique pas de connaitre ou pouvoir accéder facilement aux faits ou vérités historiques.
        3. Et en effet, je préfère me montrer un peu déboussolé que de me rassurer trop rapidement. Je ne ferais certainement pas confiance à celui qui prétend tout comprendre sur le Covid19, les vaccins, les attentats sous faux pavillons, le rechauffement climatique et que sais-je encore, et qui arriverait à gérer toutes les injonctions contradictoires des média, publicités, politiques et réseaux sociaux et envisage l’avenir avec sérénité...

      • AlLusion AlLusion 3 novembre 2020 09:55

        @1000mots,
          De réponses a nouvelles questions-réponses :

        1. Qui considérez-vous comme faisant partie des « élites » ?
        2. L’accès, vous pouvez l’avoir n’importe où sur le Web. L’enseignement par l’école n’est d’ailleurs plus la seule. Si vous ne connaissez pas les MOOC, plongez-vous y, vous serez surpris. Oui, bien sûr il faut être connecté. Il n’y a pas que les réseaux dits sociaux.
        3. En permettant aux uns de duper les autres, la naïveté est un élément trop capital du bonheur humain, pour qu’on ne lui doive pas de l’indulgence.” écrivait avec humour, Henri de Montherlant. La confiance dans une idées, une idéologie impose une validation qui peut prendre bien plus de temps qu’un bref article. Wikipedia utilise les hyperliens et vous pouvez ainsi remonter à toutes les sources. L’avenir avec sérénité ? Vous vous souvenez peut-être de cette chanson « Déjeuner en paix » ? smiley

      • Arogavox Arogavox 2 novembre 2020 11:59

        Merci pour cette alerte d’actualité !

         Votre souhait :

        « Cette délibération ne doit pas être accaparée par des experts, des pouvoirs politiques et des média ;

        au contraire l’expertise même doit pouvoir être remise en question et critiquée par le débat collectif. »

        ... étant actuellement bafoué par ce conférencier abusant de son aura officielle de « scientifique » pour prôner ses propres interprétations et croyances :

        cf cette video ( https://youtu.be/Qj-2z5v_5dI ), instant 19:40 ... 22:20 :

        « ... ’les Vérités Scientifiques ne sauraient relever d’un vote’   »

        « ... confusion entre coïncidence, confusion, causalité ... »

        ... contre confusion entre conférence et exercice du soin (selon le serment d’Hippocrate) impliquant toute la population de patients potentiels (qui ne sont pas seulement les concurrents d’une course à l’ego dans une compétition entre « scientifiques » et qui, de ce fait, devraient avoir leur part d’accès à la liberté au droit et au devoir d’expression et de pouvoir démocratique !)


        • Arogavox Arogavox 2 novembre 2020 14:40

          Nota Bene, sous forme de question 

          Selon l’encyclopédie en ligne :

          « Une théorie du complot est une expression d’origine anglaise, définie pour la première fois en 1945 par Karl Popper,
          qui dénonce comme abusive une hypothèse (en anglais theory) selon laquelle
          un événement politique a été causé par l’action concertée et secrète d’un groupe de personnes qui avaient intérêt à ce qu’il se produise,
          plutôt que par le déterminisme historique ou le hasard. »

          ___________________

          Le mensonge d’un groupe de personnes qui s’entendent pour jouer sur le sens, initialement consensuel et rassembleur, d’un mot dont ils dénaturent l’usage,
          cette action, complicité concertée à demi-mot, dont l’objectif non affiché vise à un intérêt secret (genre : faire prendre des vessies pour des lanternes),
          laisse-t-elle évoluer librement l’opinion publique selon le déterminisme historique ou le hasard ?
          L’hypothèse d’un tel abus (mensonge sur le sens honnête de mots comme « démocratie » ou « science ») est-elle elle-même abusive ?

          L’hypothèse d’un dévoiement pervers de mots comme ’démocratie’ ou ’science’ est-elle, ou pas, une théorie du complot ?


        • 1000mots 1000mots 2 novembre 2020 16:20

          @Arogavox
          À ma connaissance, le concept de démocratie avait jusqu’au début du XIXè siècle une connotation négative, et les constitutions françaises ou américaines ont été intentionellement écrites pour éviter que le peuple détiennent trop de pouvoir...

          sous forme de question également :
          Existe-il des informations factuelles qui montreraient que le « dévoiement pervers de mots comme ’démocratie’ » est sytématique, intentionelle voire organisé, pour berner les citoyens ?


        • tonimarus45 2 novembre 2020 20:00

          @Arogavox complotisme ????l’histoire recente a montre des complots qui denonces trop tot a fait traiter de compotistes ceux qui etaient trop en avance .Vous voulez des exemples ??,Les faux charniers de timisoara, l’histoire des couveuses du kowiet, et les fiolees de pipi presentees devant excusez du peu l’onu comme armes chimiques de destruction massives ??Plus loin dans le temps j’en ai d’autres a votre service.En conclusion si il y a des complotistes c’est qui il y a eu des complots ; sans complots il y en aurait bien moins


        • Arogavox Arogavox 2 novembre 2020 21:08

          @1000mots ( 2 novembre 16:20 )

          Réponse à la question du 2e alina : la contradiction énoncée au 1e alinéa !
           ou, formulé autrement :
           la contradiction entre
          la factuelle Constitution française en vigueur, qui séduit 
          par son affichage des mot « démocratie » et « démocratique » (non officiellement redéfinis parce que leur signification étymologique a toujours été consensuellement séduisante auprès des populations) 
           et par son affichage d’un pilier et garde-fou censé défendre ce caractère démocratique, nommé « référendum »
           ... et, en même temps, le fait que ce mécanisme de référendum ne soit absolument plus mis en pratique depuis plusieurs mandats présidentiels !


        • I.A. 2 novembre 2020 22:42

          @Arogavox

          Bonjour, Arogavox

          Vos saillies explosent d’une intelligence bizarre, ce qui parfois peut gêner : tantôt clair, voire brillant, il vopeu usmal  arrive de sombrer dans une profusion de termes abscons et de pensées peu ou mal développées.

          Je ne sais quel âge vous avez, j’ai cependant une remarque : faites simple et spontané, quitte à paraître ordinaire ou superficiel, impatient ou désordonné. Trop de subtilité nuit à votre propos.

          Désolé de le dire aussi connement, mais votre dernière remarque frise tellement la perfection qu’il serait agréable et fort pédagogique de développer, pour tous s’il vous plaît, et sur ce thème en particulier (ou de vous concentrer un peu plus : vous me faites parfois penser à un étudiant ayant trop de facilités, sans vouloir vous offenser) :
          « ... contre confusion entre conférence et exercice du soin (selon le serment d’Hippocrate) impliquant toute la population de patients potentiels (qui ne sont pas seulement les concurrents d’une course à l’ego dans une compétition entre « scientifiques » et qui, de ce fait, devraient avoir leur part d’accès à la liberté au droit et au devoir d’expression et de pouvoir démocratique !)  »

          Bon, à votre décharge, l’article lui-même est un petit joyau. D’ailleurs un vrai merci à l’auteur.

          Cordialement, et dans l’attente de vos contributions


        • Arogavox Arogavox 3 novembre 2020 09:16

          @I.A.
          pas glop ! pas glop ! :
            I.A. « il vopeu usmal  arrive de sombrer dans une profusion de termes abscons »

          Cordialement, et dans l’attente de vos hautaine et présomptueuse perfection


        • Arogavox Arogavox 3 novembre 2020 09:17

          correctif :

           .. de votre hautaine et présomptueuse perfection


        • I.A. 3 novembre 2020 09:46

          @Arogavox

          (La phrase initiale : « il vous arrive de sombrer »...)

          Mais mon commentaire n’était pas nécessaire, je me suis encore laissé aller. En plus, comme vous dites, ça fait hautain et présomptueux, c’est nul : excusez-moi.

          S’il est vrai que je n’arrive pas toujours à vous comprendre (ce qui peut frustrer), vous n’êtes pas le seul dans ce cas, sans compter qu’on parvient malgré tout à saisir l’ensemble. 

          Glop glop ?


        • eau-pression eau-pression 3 novembre 2020 11:02

          Bonjour @I.A.

          Au souvenir d’un épisode récent je m’accorde le droit de mettre mon grain de sel : @alinea (dulcinée/mustang) a imaginé qu’@Arogavox pouvait être un deuxième avatar pour moi. Il faudrait lui demander les points de ressemblance qu’elle nous voit. Faut dire que je lui avais fait un post pas très clair, dont elle a fait une interprétation à la va-vite. Un peu vexé je suis ... non pas de l’idée qu’elle a eue, mais de son « va-vite ».

          De mon côté, je dois aussi lutter contre la tendance à pondre des phrases difficiles pour le lecteur (y compris moi quand je me relis plus tard). Le paradoxe, c’est que cette complexité (chez moi) vient des soucis de précision et de respect du lecteur. Elle sert aussi à montrer qu’on a pensé à des objections basiques que pourrait nous faire l’interlocuteur, et qui ne présentent pas d’intérêt pour la suite de la discussion.

          Le maître en la matière, le grand « petit Marcel », a sans doute fait l’objet d’études de style expliquant l’intérêt de faire des phrases longues qui relient entre elles des réflexions.

          Je découvrirai à l’issue de ce post (commencé il y a un moment) si @Arogavox vous a expliqué ce qu’il reproche à E.Klein (je sais ouvrir un autre onglet, mais c’est pour le fun). Car il y a quand même, sous vos interrogations quand à la forme de ce reproche, l’envie de partager la réflexion arogavoxienne.

          Si je comprends, il s’agit de signifier à Klein que ce n’est pas à la science seule de décider du traitement que recevra un malade. D’abord, la Science s’ennuirait dans sa solitude. Et puis elle est une compagne assez désespérante. Ensuite, si le bon peuple acceptait que l’algorithme soit le maître du médecin (en d’autres termes si on laisse aller au bout la transition vers le soin automatique) il consentirait par la même occasion à ce que l’individu soit considéré comme un automate, perdant le droit ultime de décider comment il veut affronter sa mort.

          E.Klein dit plus loin dans sa conférence que la science fournit des outils d’action sur le monde. Dans le cas de la médecine cet outil serait un algorithme. Ne voit-on pas déjà l’hôpital mettre le patient en salle d’attente, et délibérer à partir de son dossier, de ses résultats d’analyse et d’imageries, pour décider de la suite des opérations.

          Mais je m’aperçois que je radote où je prétendais décoder ...


        • I.A. 3 novembre 2020 11:48

          @eau-pression

          Bonjour

          Votre grain de sel est bienvenu, merci beaucoup.

          J’espère seulement ne pas avoir irrémédiablement froissé Arogavox, dont je sais pourtant apprécier les posts.

          Ça m’apprendra à être trop direct (et à répondre trop immédiatement, comme vous l’avez compris ! Nos mères disaient de tourner 7 fois notre langue dans la bouche, avant de « l’ouvrir », elles avaient raison !) : mes remarques sont donc parfois inutilement blessantes ou brutales...

          Mea culpa


        • Arogavox Arogavox 3 novembre 2020 14:48

          @eau-pression
          Merci à mon supposé alter-ego  ;)) de renforcer, par la sienne propre, les formulations que j’ai pu fournir en réaction à la décevante vidéo de ce conférencier E. Klein que, par ailleurs, j’avais jusqu’ici plutôt tendance à apprécier au moins pour son travail de vulgarisation scientifique ...
            
           Je préciserai mon accord à votre formulation en ajoutant que non seulement « ce n’est pas à la science seule de décider du traitement que recevra un malade ».
          (cf ,entre autres, responsabilité et prise en compte de la déontologie d’ Hippocrate),
          mais encore, même vue sous le seul angle du raisonnement scientifique à appliquer à de telles décisions de soin, l’argumentation prétendument scientifique de ce conférencier est bien trop courte et fermée pour être recevable (En tous cas, il suffit de prendre le temps de lire les ’réactions’ apportées sous cette vidéo Youtube pour voir que plusieurs internautes n’ont pas du tout apprécié )


        • Arogavox Arogavox 3 novembre 2020 15:36

          ... et pour aller plus loin, (c’est gratuit, même si -ou parce que  personne ne me le demande) je suis convaincu d’un devoir moral d’alerter lourdement d’un grave danger de dérive (scientiste ?) par ce genre de position, apparemment inoffensive parce que uniquement verbale.

           ( N’ai-je pas déjà lourdement insisté sur ma conviction que la racine du Pouvoir politique, à partager démocratiquement, passe d’abord et essentiellement par les mots divulgués ?)

           Le titre de la conférence de M. Etienne Klein était : « L’urgence du long terme ».

            Qui n’aura pas tout de suite flairé le danger ?

            Notre système politique Français n’est-il pas basé sur un stratagème de légitimation à court terme (par des mandats électoraux de 5 ans) qui a pourtant la prétention de décider du long terme ? ( a preuve, entre autres : les décisions ’sociétales’ engageant notre civilisation pour des siècles).

           Valider une philosophie prônant une « urgence du long terme » risquerait bien de laisser entendre que ce long terme, spéculé aujourd’hui, et qui sera vécu par d’autres, devrait être traité politiquement comme est traité actuellement le court et le moyen terme d’aujourd’hui : selon la « dictature de l’urgence » ?

           La mode ’philosophique’ d’aujourd’hui étant, selon l’aveu-même du conférencier , d’exhorter à un : 

          « croire au Progrès c’est accepter de sacrifier son présent personnel au nom d’un futur collectif » !

          Alors, pour le coup, ramener la médecine au traitement ’scientifique’ d’un problème que seuls des experts scientifiques seraient en mesure d’appréhender en possédant, eux, les vérités scientifiques qui ne se votent pas ...

           est-ce que cela ne ressemble pas un peu à une mise en marche intellectuelle vers la plus imparable des dictatures ? 

          (avec des électeurs qui se sacrifieront pour que des ’scientifiques’ puissent immoler les ’retardataires’ réticents à ce sacrifice sur l’autel du ’Progrès crédible et attractif’ )


        • I.A. 3 novembre 2020 21:30

          @Arogavox

          Merci à vous, Arogavox, pour ces deux derniers posts. Du coup, je vais pouvoir approfondir un peu de mon côté.

          Sans rancune j’espère.

          A bientôt


        • Arogavox Arogavox 3 novembre 2020 23:16

          @I.A.
           ça roule


        • eau-pression eau-pression 4 novembre 2020 09:49

          @Arogavox

          La « dictature de l’urgence du long terme » serait une façon de nier la mort : prendre des décisions politiques qui concernent l’au-delà ?

          On peut faire un parallèle entre les paradigmes scientifiques et l’organisation sociale : voir la science et la société comme un ensemble de conventions « qui marchent ».

          Pour revenir sur cette histoire de robot médecin, voici ce que dit A.Bilheran dans un entretien récent où elle reprend les idées d’Hippocrate

          Le médecin doit être utile et ne pas nuire.

          Et il rappelle une deuxième clause très importante, que la médecine est un art, donc ça n’est pas une science dure, c’est quand même important parce qu’on ne va pas traiter les gens et les populations de la même façon si on en fait une science dure ou si on en fait un art.


          Dans les commentaires à la conférence, les gens ont tilté à la mise en cause de Raoult. Exemple : Pourrait-on, au nom de La Science, interdire à un médecin d’espérer divulguer au plus vite les résultats encourageants d’une médication sincèrement vécue susceptible de soigner là où l’absence de solutions certaines fait défaut ?


          E.Klein se rattrappe plus loin en signalant que les gens s’intéressent davantage à un sujet quand il y a polémique...





        • eau-pression eau-pression 4 novembre 2020 09:57

          @I.A.

          Nos instits aussi donnaient ce chiffre magique : 7. Après, ma foi, il faut se lancer sinon il ne se passe rien.

          Vous cherchez l’homme sous le pseudo, ce qui est tout naturel ; moi, en vous lisant, je me demande : cet interlocuteur est-il vraiment nouveau ? Et comme je n’ai vraiment aucune suggestion d’un ancien pseudo pour vous, qui produisez des posts qu’une IA ne saurait pondre, je me dis : soit ma mémoire est vraiment en faillite, soit à force de fréquenter des pseudos je ne fais plus attention aux gens.


        • ASTERIX 4 novembre 2020 11:24

          @Arogavox

          LREM débaptisée et nommée LE COUAC ETERNEL  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


        • Arogavox Arogavox 4 novembre 2020 11:47

          @eau-pression (4 novembre : 09:49)

          La « dictature de l’urgence du long terme » serait une façon de nier la mort : prendre des décisions politiques qui concernent l’au-delà ?

          Voilà une question à mettre alors en rapport avec ce souhait de sacrifice :

          « croire au Progrès c’est accepter de sacrifier son présent personnel au nom d’un futur collectif » !

          Encore une fois : 
           ceux qui prendraient ainsi des décisions politiques ne nieraient pas seulement la mort de ceux qui accepteraient de se sacrifier dans cette optique, mais aussi la mort de ceux qui, n’acceptant pas le sacrifice (ni ces décisions), se verraient immolés (ie : sacrifiés) sur l’autel d’une croyance à une urgence du long terme ou à cet au-delà auquel ils ne souscrivent pas forcément plus qu’à un « Progrès crédible et attractif ».

          E.Klein se rattrappe plus loin en signalant que les gens s’intéressent davantage à un sujet quand il y a polémique...

           Il se rattrappe ou il s’enferre : c’est selon. 
           L’aristocrate (au sens étymologique) qui se voit dans le camps des ’meilleurs’, supervisant le débat par leur maîeutique , aura probablement tendance à penser que c’est la polémique qui motive sur le sujet ;
          tandis que le démocrate sincère qui fait l’effort de croire en une égale capacité de chacun à s’intéresser au sujet, pensera probablement que c’est bien le sujet qui est à la source de la polémique.

        • I.A. 4 novembre 2020 13:29

          @eau-pression

          Je suis nouveau, pas seulement sur Agoravox : sur les réseaux sociaux, en fait, ayant depuis toujours préféré la réalité au virtuel...

          C’est la « gestion » de cette grippe qui m’a déposé sur ce média alternatif, alors que je cherchais partout des voix contestataires (confinement et gestes-barrière), et que j’avais la tête dans le guidon (je suis soignant)

          Les réseaux sociaux sont en voie de devenir le nouveau journalisme. Et je ne suis pas du genre à revenir sous un autre pseudo s’il m’arrivait de « quitter » ce média

          Bien à vous


        • Arogavox Arogavox 4 novembre 2020 14:29

          NB : Pour conjuguer supposition et futur, on pourrait dire :

           Pour que les immolés, avant l’au-delà, fussent persuadés de l’inéluctabilité d’une urgence justifiant la crédibilité et l’attractivité du Progrès qu’ils auront rencontré après leur ’mort’, il eût fallu qu’ils la sussent !


        • Reflexo78 2 novembre 2020 14:02

          Robert F. Kennedy Jr : Adresse au Monde un message puissant pour la liberté et l’espoir
          https://www.youtube.com/watch?v=lF5XAsG5lEw&feature=youtu.be


          • zygzornifle zygzornifle 2 novembre 2020 14:28

            La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’esclavage ou , grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude.
            Aldous Huxley


            • tonimarus45 2 novembre 2020 20:01

              @zygzornifle —oui" et on y va petit a petit


            • karim 2 novembre 2020 21:19

              @zygzornifle
              Pour ceux qui pensent, ce n’est pas le divertissement et la consommation mais la persécution et la prison, sinon la mort.


            • Armelle Armelle 2 novembre 2020 23:55

              @zygzornifle
              Constater que cette citation d’Aldous Huxley est citée par les pro gauchistes d’Agoravox, est ma foi assez amusant !!! Heureusement...le ridicule ne tue pas !!!


            • troletbuse troletbuse 3 novembre 2020 09:02

              @Armelle
              .le ridicule ne tue pas


              La preuve, vous êtes là !


            • Armelle Armelle 4 novembre 2020 00:20

              @troletbuse
              celle-ci est juste un peu vieillotte !!! mais vu que c’est vous, vous êtes pardonnable et puis en plus, j’en ai rien à foutre de ce vous dites ou ce que vous pensez, et à part les irrécupérables, je ne parle pas aux cons, ça les instruit...


            • troletbuse troletbuse 4 novembre 2020 10:55

              @Armelle
              j’en ai rien à foutre de ce vous dites ou ce que vous pensez,


              Ben, comme moi. On est donc fait pour ne pas s’entendre.
              Je vois que vous avez pris vos précautions pour la citation d’Audiard.  smiley


            • uleskiserge uleskiserge 2 novembre 2020 21:14

              Il est important qu’une société puisse se dire la vérité à elle-même ; ce qui n’est plus possible depuis une bonne quarante années en ce qui concerne la société française.

              Sans doute faut-il y voir là un bon nombre de causes à propos du labyrinthe à l’intérieur duquel notre société s’est peu à peu enfermé ; plus aucune sortie possible... par le haut, qui plus est ; par le haut... intellectuellement et moralement. 


              • uleskiserge uleskiserge 2 novembre 2020 21:15

                @uleskiserge

                il fallait lire : 

                ...une bonne quarantaine...

                ...enfermée...


              • AlLusion AlLusion 3 novembre 2020 10:02

                @uleskiserge,

                  Question : voulez-vous avoir des réponses rapides et simples ou des réponses complexes et difficiles à comprendre ?
                  La question est loin d’être idiote.
                  Il y a des gens que je connais qui veulent des résumés de tout qu’ils peuvent consulter en l’espace de quelques lignes. Les Reader digest sont pour eux. Ils achètent des livres qui ne dépassent que de 100 à 200 pages.
                  Tout ce qui dépasse quelques lignes dans un texte, ils l’abandonnent parce qu’ils considèrent qu’ils ont compris.
                  Un texte se lit, se relit, se lit entre les lignes avant de donner une critique constructive.
                  


              • uleskiserge uleskiserge 3 novembre 2020 12:13

                @AlLusion

                je ne suis ps sûr de comprendre le lien entre le texte proposé en lecture, mon commentaire et le vôtre... n’empêche, pour vous rassurez je vous dirai ceci : j’ai les réponses à mes questions car c’est préférable aujourd’hui d’avoir toutes les réponses aux questions que l’on se pose... 


              • AlLusion AlLusion 3 novembre 2020 12:24

                @uleskiserge,
                 Je reviendrai à la suite de ce billet en fin de semaine et vous comprendrez où est le lien. smiley 


              • Kapimo Kapimo 3 novembre 2020 04:09

                Vous dites qu’il faut chercher la vérité, ce qui présuppose qu’on nous ment.

                Si vous dites qu’on nous ment, alors vous êtes complotiste.

                Et si vous êtes complotiste, c’est forcément que vous êtes dérangé, nazi ou porteur d’une pathologie à éliminer.

                Quant à la grippe, elle a officiellement disparu :

                https://twitter.com/davidicke/status/1321814831721254912/photo/1


                • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 3 novembre 2020 05:12

                  Qui ment à qui ?

                  http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/covid-19-et-confinement-qui-ment-qui

                  Les chiffres présidentiels sont faux ,dangereusement faux mais en vérité rien est fait pour vilipender le menteur chronique Macron . le manipulateur .

                  Tous complices , tous minables ...

                  Mais attention la lâcheté même à tous les excès, à toutes perversions c’est ce qui

                  produit en ce moment même .

                  Comme le disait le docteur Fouché , avant tout la première question ; Quel le niveau de votre conflit d’intérêt ? Qui paye qui ?

                  Le monde de la politique est pourri mais le monde médical est totalement pourri lui aussi.

                  Même s’il y a des gens qui ont peur et souvent très con jusqu’à se faire tester 3 fois par semaine.
                  Les dérives sont inimaginables ....



                  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 3 novembre 2020 05:25

                    A la question Qui paye qui ?

                    Même sur AGV certains pseudos détestent cette question et ils vous signalent pour abus !!!!
                    J’en ai subi les effets , encore actuellement ....
                    Le docteur Fouché a totalement raison .


                  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 3 novembre 2020 07:57

                    Les chasseurs bénéficient de toutes les attentions....Ce confinement est définitivement politique certainement pas médical .

                    http://www.francesoir.fr/societe-environnement/autorisee-pendant-le-confinement-la-chasse-est-elle-vraiment-ecolo?fbclid=IwAR3xkqIBPrVoJI2yj6OeCVJ3A0HPSL-87HHbgR55ePBVMYjOiga6sBwpI2k

                    Si les dispositions plus précises sont encore attendues, les chasseurs ont reçu la confirmation qu’ils pourront chasser durant ce confinement. .......

                    Les gens ont un parent dans le médical, la sécurité, la loi, l’enseignement de ce fait ils possèdent des infos que le citoyen lambda n’a pas .

                    La révolte gronde , le sentiment d’être abusé prend une grande ampleur ....


                    • AlLusion AlLusion 3 novembre 2020 08:39

                      @1000mots,

                        Je référencerai votre billet dans le mien avec cette phrase : Ce ne sont pas uniquement dans les gouvernements que les fakenews circulent. Les réseaux sociaux n’en sont pas exemptés. Il y a plusieurs vérités dites en fonction de sensibilités différentes et une seule réalité qui n’a probablement aucun lien avec les hommes.


                      • 1000mots 1000mots 3 novembre 2020 10:03

                        @AlLusion
                        Certes il existe beaucoup de fake news partout, c’est bien le problème ! Mais mon sujet était la désinformation étatique. D’ailleurs, à ma connaissance, les réseaux sociaux sont eux-mêmes utilisés par le pouvoir (ou divers groupes d’influences) pour influencer l’opinion...


                      • AlLusion AlLusion 3 novembre 2020 12:26

                        @1000mots,
                         Un livre que vous pourriez lire dans le cas de la désinformation étatique : de Jacques Baud « Gouverner par les fakenews »


                      • math math 3 novembre 2020 09:35

                        Manipulations....

                        Castex prépare une nouvelle loi pour inscrire un « Menu » pour déjeuner pour tous les Français..

                        AL-Quaïda lance une Fatwa contre Macron pour avoir insulter la Prophète ?

                        bof c’est un moyen comme un autre de se débarrasser de ce comique qui coule notre pays ?

                        bon je sors... smiley


                        • zygzornifle zygzornifle 3 novembre 2020 09:41

                          Dès que l’on sort du ventre de sa mère on est manipulé .....


                          • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 3 novembre 2020 09:57

                            Macron patron de la fabrique des imposteurs .....


                            • I.A. 3 novembre 2020 10:04

                              Votre synthèse est objective et très claire, merci.


                              • Ecométa Ecométa 3 novembre 2020 10:38

                                Excellent article et excellent constat ! 

                                Je pense que la plupart des gens ne sont pas dupes ; mais, arriver un moment, devant autant de « manipulations en tout genre », de duplicité, de prévarication politique et économique : que faire ?

                                Personnellement, je pense, et ce n’est pas du tout évoquer ici, et c’est en plus de tout ceci ; je me demande même si tout ceci n’est pas en premier, en « principal », et même « fondamental », outre le fait qu‘il y a également là un profond problème de « nature humaine » du moins pour ce qu’elle a de « pire » et non de « meilleurs » car il y en a : nous avons un vrai problème de savoir et de culture… et même un vrai problème d’acculturation !

                                 Un savoir qui facilite et permet en grande partie tous ces travers, politiques, économiques, sociaux, sociétaux : tout ce qui est parfaitement évoqué ici !

                                Il ne fait aucun doute, et il suffit pour s’en convaincre de regarder, de « prendre conscience » en termes de « savoir », de tous ces mots en « isme », qui, économiquement, politiquement, et scientifiquement, forcément sociétalement  : nous gouvernent ! Nous devons prendre conscience que les mots en « isme » sont des paroxysmes, des cercles vicieux et non des cercles vertueux comme on nous les présente. Nous devons prendre conscience, le genre humain doit prendre conscience que nous avons développé une civilisation paroxysmique qui abuse tout !  

                                Certain parle de retour à la « normale » une fois cette crise sanitaire passée ; mais non, ce serait un retour à l’« anormal » car ce que nous vivons relève de l’anormalité car nous abusons tout !

                                 La conclusion propose une bonne solution, mais pas pour la recherche d’une « vérité » qui est mot totalement « surfait » ; mais de la construction d’une réalité acceptable pour tout un chacun par un processus « collectif » et « constructif » qui nécessite des sources fiables déjà de « savoir » et la possibilité d’un débat ouvert. Cette délibération ne doit pas être accaparée par des experts, des pouvoirs politiques et des médias ; au contraire l’expertise même doit pouvoir être remise en question et critiquée par le débat collectif.

                                Le covid 19 révèle beaucoup de chose sur ce que nous sommes, nous autres les « humains » : nous sommes très faillibles ! Il révèle des choses au plan politique, économique, et surtout scientifique que peu de personnes soulèvent et qui implique un vrai changement de paradigme !

                                C’est un fait et c’est ce covid, un parmi tant d’autres, une grippe en fait, qui nous dit que la science et loin s‘en faut n’est pas le parangon de vérité voulu par Descartes et consorts les scientistes et ce scientisme qui domine le monde de la science alors même qu’il a été rejeté en son temps et à raison. Mais nous y sommes revenus et de plus belle encore ! Il est évident que règne sur la science des chapelles, des prés carrés, et autant de chasses-gardées qui nous pourrissent la vie !

                                Nous sommes en droit et même en devoir de nous interroger : savoir pour quoi faire ? Pour plus d’entendement, entre les êtres, entre les êtres et leur savoir, entre les systèmes entre eux, entre les systèmes humains et les humains ; ou pour mieux tout manipuler !

                                Lé réponse est on ne peut plu très claire : pour mieux tout manipuler !

                                Dans notre arrogance technoscientiste cartésienne, de dominer la Nature, de s’en rendre maître, de la posséder, nous avons développé un savoir en totale négation de cette Nature et des états de nature qui ont émergé ; mais la nature se chargera, elle s’en charge déjà : de nous le rappeler !

                                 Totalement indépassable, c’est la raison qui fait la logique, qui fait le savoir, la culture, et la civilisation dans laquelle nous vivons ; à raison, logique, et savoir paranoïaque et schizophrénique, civilisation forcément paranoïaque et schizophrénique ! Une autre raison que la raison rationaliste, une autre logique que la logique dichotomique, une autre culture que celle de l’individualisme méthodologique de la science ; tout ceci s’impose : que tout ceci soit un peu plus ouvert sur le « principe d’humanité », aussi sur ceux de la République qui les rejoignent ! 

                                Honte aux politiques qui ont une valeur d’usage de la politique essentiellement carriériste ou à dessein essentiellement financiariste ; non ouverte sur la démocratie et la République, la « Res-publica », et une « chose publique » qu’ils n’ont de cesse de vouloir détruire par pur dogmatisme et par simple avidité !

                                Honte à ces scientifiques du « haut conseil », tellement politisés qu’ils ne sont plus des scientifiques, qui ne sont d’ailleurs que des « scientistes » ;

                                Félicitation, même honneur, à tous ces scientifiques épistémologues qui résistent envers et contre tout, à tous ces pouvoirs, même ceux élus pour les politiques : pouvoirs prévaricateurs de la politique et de la science !


                                • Octave Lebel Octave Lebel 3 novembre 2020 10:54

                                  Merci pour toutes ces informations et réflexions.

                                  J’avoue que je suis assez surpris du peu d’intérêt ou de réactions du monde de l’université, de la recherche, de la culture par rapport au rôle des médias et de l’information qui bien souvent (par le contrôle des heures de grande écoute et les techniques de captation de l’audience) travaillent  à l’opposé des valeurs de construction des savoirs, d’esprit critique, de nécessité d’un débat ouvert et loyal qui sont une des missions des premiers nommés dans une société démocratique. Notamment vis-à-vis du problème politique qui est posé dans une perspective démocratique où le citoyen est censé être informé et mis en capacité de comprendre les enjeux des politiques publiques. Il y a à l’évidence des gens qui sont formés et sélectionnés pour faire ce travail de garde-fous.

                                  Le poids des médias et la concentration des pouvoirs est un phénomène jamais vu jusqu’ici et change me semble-t-il fondamentalement le fonctionnement de nos sociétés par une prégnance sur notre vie quotidienne dont on a du mal à prendre conscience. Combien de fois nous rendons nous compte après coup combien telle présentation ou information nous a influencés ? Il n’y a pas de meilleure influence que celle qui ne se fait pas sentir. Je suis assez sidéré aussi du silence qui existe dans le débat politique sur cette concentration. Comme s ‘il s’agissait d’une fatalité ou de quelque chose de normal.

                                  Je pense que l’élévation du niveau socioculturel de nos concitoyens et les degrés de liberté que permettent les nouvelles technologies de l’information et de la communication suscitent une nouvelle forme de mise en tension de nos sociétés sur fond de tensions sociales et sont un enjeu pour de nouvelles aspirations démocratiques qui se heurtent aux classes dirigeantes et leur sphère d’influence et d’adhésion.Un des recours mobilisé est d’entretenir l’éparpillement voire la mise en confrontation des mécontentements sociaux.


                                  • Old Dan Old Dan 3 novembre 2020 11:07

                                    .. Ok sur le fond de l’article (J’ai pas tout lu...)

                                    A noter que, ds l’énorme flot des infos quotidiennes, plus de 90% sont rigoureusement inutiles à nous, récepteur lambda (pub, remplissages, incompétences, jean-foutisme, opinions publiques, déculturation...).. ;

                                    .

                                    [... et que l’optimum d’infos à connaître pour survivre en société de 2025 se trouve ailleurs que ds les médias mainstream ! ]


                                    • Old Dan Old Dan 3 novembre 2020 11:11

                                      ... et que d’avoir un avis sur tout sans être compétent relève d’une pathologie mentale récente et moderne dont j’ai oublié l’nom...


                                    • nono le simplet nono le simplet 3 novembre 2020 11:46

                                      @Old Dan
                                      dont j’ai oublié l’nom...

                                      diplômé de l’ENA ?


                                    • Ecométa Ecométa 3 novembre 2020 12:01

                                      @Old Dan
                                      De la même façon, suivant le principe de Pareto, que 80 % des effets n’ont que 20 % de cause !
                                      La difficulté c’est d’admettre le problème le reconnaître comme tel, si on veut le résoudre ; de plus quand la solution des uns se trouve être les problèmes des autres .... comme en « économie » difficile de sortir d’un tel cerce vicieux car il est vertueux pour les autres ! 

                                      La seule solution c’est de voir le problème sous un angle « ontologique », ensuite « déontologique » en conformité avec l’Ontologie précisée, ceci, avec « Éthique » et « Altérité » ! 

                                      Tout simplement en fonction du « prince d’humanité » et suivant l’Ethnique de Kant :

                                      « Agis de telle sorte que la maxime de ton action puisse être érigée par ta volonté en une loi universelle » et non individuelle ou personnelle. (Principe d’éthique)

                                       

                                      « Agis de telle sorte que tu traites l’humanité en toi-même et en autrui comme une fin et jamais comme un moyen ». (Principe d’altruisme) 

                                       

                                      « Agis comme si tu étais législateur et sujet dans la « République » des volontés libres et raisonnables » (Principe de déontologie)

                                       

                                      Emmanuel Kant nous dit que si la maxime de l’action (règle de conduite) a pour objectif une fin en soi, elle doit être le « raisonnable ».

                                       

                                       

                                      Le droit, le bon droit, c’est "l’ensemble des conditions qui permettent à la liberté de chacun de s’accorder avec la liberté de tous« . De plus out droit implique des »devoirs".

                                      Qu’est-ce qui vous interdit d’avoir des idées sur tout ce qui vous concerne : concerne le Principe d’Humanité, et de vous exprimer ?


                                    • Old Dan Old Dan 4 novembre 2020 06:10

                                      @Ecométa
                                      Bien vu ! J’adopte...
                                      .
                                      [... mais le flot d’infos qui se succèdent au XXIeS ne pose-t-il pas un nouveau pb de « réceptivité » individuelle, objet d’études, de manipulations occultes ou affichées, intéressées et... bla bla
                                      Vaste problème éthique, sociétal et philosophique, qui dépasse largement un béotien comme moi... Ne me reste que le discernement « utilitaire » basique ]


                                    • Old Dan Old Dan 5 novembre 2020 05:23

                                      @nono le simplet
                                      (Rire !) le mot c’est « Ultracrépidarianisme » (Voir wikip.)


                                    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 novembre 2020 11:52

                                      Enfin qq chose à lire ! Merci

                                      Cela dit dans « opinion », on peut y inclure beaucoup de chose (d’ordre psycho-sociologique, comme l’habitus, les croyances, etc. ) et là réside le terrain de la vraie manipulation (du « système »).


                                      • Francis Francis 3 novembre 2020 12:06

                                         Le néolibéralisme est une pensée à géométrie variable : ça s’appelle une non-pensée, une pensée faite pour ne pas penser dont les deux pivots sont la novlangue et la communication paradoxale.

                                         

                                         Comment peut-on s’en défaire dans un monde où la question « à qui profite le crime » est devenue conspirationniste ?


                                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 3 novembre 2020 12:46

                                          « Ainsi, la recherche de la Vérité est en elle même acte politique, tout autant que démarche d’émancipation. » 

                                          Quelle erreur ! 

                                          La recherche de la Vérité ne peut être un acte politique, la politique elle-même étant comprise dans cette recherche !

                                          L’émancipation humaine (individuelle ou collective) au sens plein du mot, ne peut s’accomplir que si la Vérité lutte et contredit constamment la désinformation et la pollution des esprits, elle est là la véritable lutte humaine ; c’est le travail des intellectuels, philosophes, scientifiques... Mais cela suppose l’honnêteté qui est sans aucun doute la plus grande valeur humaine mais qui disparaît aujourd’hui... La corruption généralisée a réussi à ronger le dernier gène de l’intelligence humaine. Le monde n’aurait jamais réussi à se construire s’il avait dans les siècles passé cette mentalité et ces comportements nauséabonds et hors la loi.

                                          Si vous êtes en FRANCE, vous ne pouvez être loin de ceci : Au diable les tabous, les manipulation et l’infâme hypocrisie !

                                          https://web.facebook.com/M.A.Madjour/ 

                                          https://twitter.com/MadjourMohammed 


                                          • math math 3 novembre 2020 15:35

                                            A le beau gouvernement que voilà....

                                            La ministre de la Culture Roselyne Bachelot, qui avait confié une mission sur les orchestres permanents à Pascal Dumay, ex-directeur du Conservatoire de musique de Paris condamné en 2010 pour téléchargement et diffusion d’images pédopornographiques, est revenue sur sa décision mardi 3 novembre, selon un communiqué...

                                            Avec eux nous nageons dans la luxure ?


                                            • charlyposte charlyposte 3 novembre 2020 20:14

                                              @math
                                              La culture est sans limites...bientôt le bonnet d’âne obligatoire dans tous les lieux publics.



                                              • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 3 novembre 2020 15:55

                                                Qui peut croire cet imbécile de Macron et son gouvernement de baltringues ... ?

                                                La jalousie des imposteurs Parisiens est inacceptable !


                                              • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 3 novembre 2020 16:21

                                                Demain matin Macron et ses voyous descendent à -70 m pour le n-ième conseil de défense.

                                                Ce conseil de défense est constitué de gouvernants mais aussi de civils dont la présence est inappropriée , politiquement intolérable .  

                                                A ce stade de ce type de gouvernance à répétition, Macron conduit une guerre permanente contre le peuple français .

                                                Le Monarque Républicain se conduit comme un imposteur .

                                                Du côté enseignement des préavis de grève sont dans les tuyaux .

                                                Le jeu des remplacements d’enseignant pour cause de maladie est à la limite de la rupture du personnel .

                                                Les petits commerçants ne décolèrent pas .

                                                La grogne des maires et la fronde s’amplifient .....

                                                Les préfets plus adorateur des méthodes de Papon que respectueux de la mémoire de Jean Moulin.

                                                L’Allemagne c’est reconfinée mais avec des règles moins strictes et plus respectueuses du peuple Allemand . Ils sont plus libre de leur déplacement .

                                                Le commerce n’est pas impacté par le confinement .

                                                ---------------------------------------------------------------------------

                                                Il y a bien une haine du peuple français largement entretenue par la haute sphère Parisienne et par les zélotes .

                                                 


                                                • charlyposte charlyposte 3 novembre 2020 20:10

                                                  @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                                                  Il va nous bombarder ! je me demande si Hollandouille a encore les codes nucléaire dans sa poche ! hum.


                                                • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 4 novembre 2020 10:51

                                                  @charlyposte

                                                  Le capitaine de pédalo a perdu le code secret pour démarrer son scoot .....


                                                • Adèle Coupechoux 3 novembre 2020 17:57

                                                  Analyse très intéressante.

                                                  Ce qui me sidère c’est cette quasi adhésion bien que forcée.

                                                  Et Justifiée par certains « médecins ».

                                                  qui bafouent tout ce que nous sommes. En nous empêchant par tous les moyens de rester en bonne santé. C’est un acharnement quotidien. Toutes les anciennes campagnes pour notre santé sont devenues totalement caduques.

                                                  Désormais, les enfants de plus de 6 ans ont l’obligation de porter le masque à l’école. Ce matin, j’ai vu un groupe d’enfants de 3-4 ans en sortie scolaire le porter dans la rue.

                                                  Toujours faire pire que ce qui est rendu obligatoire. En fin de matinée, j’apprends que le DG de la DGS, William Dab, veut que les enfants en rentrant de l’école, le gardent chez eux et ne partagent plus leur repas avec leur famille...

                                                  Cela va au delà de la désinformation. C’est comme si la plupart des cerveaux avaient en une nuit avaient été bloqués dans leurs souvenirs, au niveau de leurs connaissances. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

1000mots

1000mots
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité