• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Premier novembre algérien à Paris

Premier novembre algérien à Paris

Depuis février, le dimanche, place de la République à Paris, en écho aux manifestations du vendredi en Algérie, les Algériens de l’Île de France se rassemblent pour soutenir les revendications pacifiques, salmiya, et démocratiques qui s’expriment au pays.

Mais vendredi, ce n’était pas seulement un rassemblement place de la République mais une marche de la République à la Bastille, en Algérie aussi, il y a des bastilles à prendre.

Ce n’était pas dimanche mais vendredi 1er novembre, 65ème anniversaire du déclenchement de la lutte pour l’indépendance nationale, 37ème vendredi du mouvement, hirak (1), depuis le mois de février, qui a déjà obtenu la démission d’Abdelaziz Bouteflika, le 2 avril, l’annulation de l’élection présidentielle prévue au printemps dernier.

Aujourd’hui, les manifestants, pour une nouvelle indépendance, contre l’élection présidentielle prévue pour le 12 décembre, demandent le départ de tous ceux qui, depuis 1962, gouvernent l’Algérie, le système, qui ont perverti les idéaux de la Révolution notamment par la corruption. Sont visés les gouvernants dont une partie sont en prison mais aussi l’armée qui détient le pouvoir réel, au moins depuis 1965. Reprenant la ligne politique du congrès de la Soummam (1956), congrès du FLN durant la lutte pour la libération nationale, primauté du civil sur le militaire.
Les mots d’ordre criés vendredi à Paris étaient essentiellement : les généraux à la poubelle (de l’histoire), le pouvoir assassin et sous forme de panneaux avec ou sans photographies, libérez les prisonniers politiques, libérez les otages.

Dans les quelques images qui suivent, la plus grande différence avec celles d’Alger est la présence de nombreux drapeaux amazigh (2), interdits par les autorités algériennes.

Des milliers d’Algériens, de Franco-algériens, il y avait même des Belgo-algériens, unis dans un enthousiasme joyeux et plein d’espérance. La manifestation doit être exemplaire… répétait la sono au moment du départ quand les participants devaient quitter la place de la République pour prendre le boulevard du Temple...
Sans policiers, sans télévision...
Pour faire la une, il aurait fallu…

Parmi les milliers de manifestants, combien ont pensé Aux balles du 14 juillet 1953 ? Au 17 octobre 1961 ? Une manifestation normale de milliers d’Algériens, de Franco-algériens dans un Paris tranquille.
Ils avaient bien raison. Aujourd’hui, c’est un nouveau combat. Dans un autre contexte. Dans cette marche, il y avait la joie. Et l’espoir d’une transition pacifique vers la démocratie.

Comme dans bien d’autres pays, contre la corruption, pour la démocratie, pour le progrès social. Là-bas, ici. Pour eux. Pour nous. Pour tous.
 

Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris
Premier novembre algérien à Paris

1 – Hirak, mouvement en arabe : ce mot a été utilisé en 2009 au Yémen et en 2016 dans le Rif marocain.

2 – Drapeau culturel et identitaire créé par un Kabyle, Youcef Medkouri. Dans les années 1970, l’Académie berbère présente le premier drapeau berbère. En 1998, le Congrès mondial amazigh l’officialise à Tafira dans les îles Canaries, peuplées autrefois par les Guanches, ancien peuple berbère (wikipedia).


Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 novembre 10:47

    ils nous les brisent les fennecs, avec leur pays créé par la France ;

    Pourtant, il n’est pas trop mal, il semble.

    toujours pas capables d’être indépendants , 50 ans après ?


    • Hijack Hijack 4 novembre 16:48

      e@Olivier Perriet

      Non, la France l’a colonisé, après l’Espagne ... mais le pays existait bien avant les colonies ... les constructions ont été réalisées par et pour le colonisateur et non _ le colonisé n’avait pas droit à la parole ...
      .

      Bcp, disent que l’’Algérie n’existe que par la France, que c’est cette dernière qui l’a créé … Il n’y aurait aucune honte à ça, si c’était vrai … car en effet, certes, la France a construit beaucoup d’infrastructures à Alger, Oran etc … mais uniquement pour elle-même !
      .
      Que l’Algérie existait déjà depuis très longtemps (n’en déplaise à Lugan), si le nom « Algérie » a été donné par la France … ce nom vient de Alger, le nom « Alger » est une dérive du catalan Aljer, lui-même tiré de Djezaïr, nom donné par Bologhine ibn Ziri, fondateur de la dynastie berbère des Zirides, lorsqu’il bâtit la ville en 960 sur les ruines de l’ancienne ville au nom romain Icosium, Djaza’ir Beni Mezghenna … soit, Dzaïr pour Alger et El Djazaïr pour Algérie.
      .
      Les constructions des routes, des immeubles contemporains, des ponts etc …
      sont une chose, mais l’âme d’un pays en est une autre, sans compter qu’il y
      avait pas mal d’habitations bien construites un peu partout sur le grand
      territoire algérien. La France a une âme, qui n’a rien à voir avec les dégâts
      architecturaux actuels (que je ne compare aucunement avec les très belles
      constructions françaises d’Algérie).
      .
      L’histoire de l’Algérie s’insère dans l’histoire plus large du Maghreb et remonte
      à des millénaires. Dans l’Antiquité , le territoire algérien connaît la formation
      des royaumes numides avant de passer sous la domination partielle des
      Romains, des Vandales, des Byzantins et des principautés berbères
      indépendantes.
      .
      Pour ne pas saouler plus, quelques liens de photos de l’Algérie avant la
      colonisation (et je le précise, je suis contre toute demande de pardon de la
      part de la France, ni de quoi que ce soit … (être colonisé c’est avoir été peut-être faible avec une puissance armée ... et le payer) :
      .

      .
      Plage et enceinte de la ville d’Alger juste avant la colonisation …
      .
      .
      Veil Alger ... XV ème siècle ... 

      .
      Époque où l’Algérie, sans hydrocarbures, se débrouillait plutôt bien et offrait du
      bonheur, même qu’elle ne se contentait pas de l’offrir à ses enfants. L’étranger
      qui s’y aventurait finissait toujours par y rester et à s’y faire adopter … disaient
      les étrangers de passage.

      Voici également que disaient de ce pays, tel qu’ils l’ont vu avant d’y mettre le
      feu et d’y répandre le sang, les colonisateurs (il ne faut pas le nier, comme il
      ne faut pas nier le fait que les français actuels n’ont rien à voir avec les crimes
      de ces derniers) :

      - Colonel Saladin : « Rien de comparable en Europe à la région de Blida. »

      - Saint Arnaud : « La Kabylie est superbe, un des pays les plus riches que j’aie
      jamais vus.
       »

      - Gentry de Bussy : « Pays couvert d’arbres fruitiers de toutes espèces, jardins
      cultivés »

      Film vidéo étonnant pour qui s’intéresse au problème ... (version courte 7 mn )
      où, vous verrez ce que disaient les soldats et officiers français en débarquant
      pour la première fois en Algérie, que c’était déjà un vrai pays et agréable à
      vivre. /// 
      .
      Version complète …35mn _ qui va en étonner plus d’un !

      .
      Auteur … René Vautier (cinéaste français) … avait proposé ce film à la ligue de
      l’enseignement … qui l’a évidemment refusé … et voici leur réponse :
      « Quoi que très correctement réalisé et se basant sur des documents
      indiscutables ce film va à l’encontre de toutes les idées qui servent de base à
      l’enseignement de la pénétration de la colonisation de l’Afrique du Nord, ce qui
      rend sa diffusion impossible ».


    • foufouille foufouille 4 novembre 17:01

      @Hijack

      il manque les nombreux esclaves et les bateaux pirates, les marais non cultivés autour, la taille d’alger avant la colonisation, etc.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 novembre 17:08

      @Hijack

      Ce qui explique le ressentiment des Assad, FLN, FIS, ou autres « éternels colonisés en lutte éternelle pour bouter le colonisateur hors de chez soi ».


    • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 17:11

      @Hijack
      C’était mieux du temps des blancs...

      Punaises de lit, le fléau de la ville de Marseille

      https://www.youtube.com/watch?v=bdyn4VB87Ew&feature=youtu.be

      Algérie : La maternité de l’hôpital de Constantine, une horreur

      https://nos-medias.fr/video/algerie-la-maternite-de-l-hopital-de-constantine-une-horreur


    • Hijack Hijack 5 novembre 00:43

      @Olivier Perriet

      Ressentiment ? Non, je répondais à un mensonge sur un pays que je connais bien ...
      Assad ??? Ah ... qui avait le ressentiment ??? Une idée : c’est-y pas le pays qui voulait le faire disparaître ... le pays qui voulait détruire son pays la Syrie, s’il n’y avait pas Poutine.
      .
      Assad n’a aucun ressentiment envers la France, malgré tout ce que la politique française a fait contre lui ... il l’a dit à plusieurs reprises, il en veut aux politiques qui ont menti ... menti aux français. Pour ma part, si j’avais un ressentiment, je ne vivrais pas ici. Bref ... le non ressentiment, l’oubli ... n’exclut pas un tantinet de vérité, n’inclut pas les mensonges ... comme je les lis ici ou là. Il a tjrs reçu les français avec une extrême bienveillance.
      .
      La recherche de vérité n’a jamais été être dans une lutte éternelle. Je n’ai jamais publié un article vantant l’Algérie, son combat etc ... je réponds aux mensonges que ce soit sur l’Algérie, la France, ou n’importe quel autre pays que je connais bien, dans la limite de mes connaissances ... et des souvenirs, car des souvenirs, j’en ai eu ... y compris de français de souche sincèrement contre la colonisation.
      .
      Vu ce que tu disais, il semble bien que tu as toi par contre, un ressentiment qui saute aux yeux ...


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 novembre 10:53

      @Hijack

      c’est sûr que les relations franco syriennes ont toujours été au beau fixe :
      Liban, assassinat d’Hariri (sous Jacques Chirac, vous savez, celui qui était tellement formidable une fois mort).

      Pour ne rester que sur du très récent.

      Au final c’est l’arroseur arrosé :
      il a tellement contesté les frontières « artificielles » de son propre pays, pour aller au Liban, par ex, que c’est maintenant les voisins qui s’installent chez lui.

      Après c’est son problème.


    • Hijack Hijack 6 novembre 02:50

      @Olivier Perriet

      Bref, tu dis n’importe quoi ... quoi !
      La Syrie maintenant a été attaquée ... et s’est libérée avec l’aide de la Russie, comme l’Algérie s’est débarrassée (pour faire court) du colonialisme ... avec l’aide de l’Urss. Cherche qui agresse, qui colonise avec armées puissantes ... des pays plus faibles.
      Conclusion : normal qu’inconsciemment, il n’y a pas de quoi se réjouir ... si on s’associe aux gouvernements agresseurs ... heureusement, bcp de français ne font pas cette association, car ils n’ont pas été pour l’Algérie française à l’époque... et d’autres, de nos jours ont refusé de croire aux mensonges contre la Syrie. Contre la Libye également. Réfléchis un peu ...
      Certes, bcp de petites canailles beurs ... mais ils sont minoritaires dans la communauté ... mais ces racailles sont surtout françaises, au bled, il n’y en a pas ... Si impunité il y a (pour la petite délinquance) ... c’est la faute à qui d’après toi ??? les arabes en France n’ont aucun pouvoir, ni politique, ni médiatique.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 novembre 11:21

      Dire que pendant ce temps, il y en a qui dissertent sur l’interdiction totale du foulard.


      • Hijack Hijack 4 novembre 16:26

        Plus de drapeaux berbères qu’Algériens, comme si en France, on afficherait en priorité le drapeau Breton ou Basque.


        • Massaliote 4 novembre 16:46

          Il n’y a que les collabos pour trouver normal cette manif prétendument dirigée contre le régime algérien. Qu’ils aillent faire ça chez eux.C’est aussi une démonstration de force sur notre territoire. Leur fête national est née dans le sang et ils en sont fies. C’est vrai que commémorer les assassinats de la TOUSSAINT 1954 ça s’impose. J’exige la repentance pour les crimes du FLN. Cette manifestation est indécente.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès