• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Préparations militaires : dans « l’enfer » de Saint-Cyr (...)

Préparations militaires : dans « l’enfer » de Saint-Cyr Coëtquidan

Chaque année, plusieurs centaines de jeunes diplômés découvrent l'armée pendant trois semaines : au cours d'une préparation militaire ouverte aux bacheliers, des hommes et des femmes aux parcours très variés viennent se frotter à la grande muette. Pour beaucoup c'est la première étape d'une carrière sous les drapeaux.

Le mois de mai est plutôt frais en Bretagne. Il est six heures du matin et les vingt-six élèves de la section 1 grelottent au garde-à-vous. Venus de toute la France, ils portent l'uniforme qu'on leur a remis la veille, à leur arrivée au camp de Coëtquidan. Les sous-officiers qui les encadrent annoncent le programme de la journée : plusieurs heures de sport, une initiation au maniement du Famas, à la marche au pas cadencé, à l'usage des grenades, au camouflage, et enfin à la stratégie, après le diner...

"On a toujours des abandons, nous dit un sergent. Et puis des blessés qui doivent rentrer chez eux. Un quart de ceux qui arrivent ne va pas au bout des trois semaines"

Le rythme est intense. Les heures de sommeil, rares. Et les formateurs ne sont pas tendres. Les jeunes gens sont là pour tester l'armée, et cette dernière les teste aussi - en décourageant ceux qu'elle juge inaptes à intégrer ses rangs. 

"J'espère obtenir de bonnes appréciations, nous souffle Samuel, un des vingt-six. Avec ça j'aurais mes chances de devenir officier sous contrat si je postule plus tard."

Le jeune homme a vingt-sept ans. Il est consultant commercial et s'ennuie dans son métier. "J'ai envie d'une vie différente, reprend-il, de servir à quelque chose et de voir du pays." 

Beaucoup sont dans son cas : après quelques années de carrière dans le civil, ils aspirent à autre chose et s'essayent à l'uniforme. Le plus âgé a vingt-neuf ans et travaille comme infirmier. La plus jeune vient d'en avoir dix-huit. Seule fille du groupe, elle a abandonné la fac de droit en cours d'année.

Les journées s'enchaînent, plus intenses les unes que les autres. La fatigue commence à se faire sentir. Samuel n'en peut déjà plus : compressés dans leurs rangers, ses pieds lui font un mal de chien, et il a été sanctionné la veille pour un retard au rassemblement.

Pas de trainards. Pas de canards boiteux. Jimmy l'a appris a ses frais. Cet étudiant en école d'ingénieurs a eu le malheur de laisser tomber son fusil d'assaut. Au garde-à-vous il a regardé ses camarades faire des pompes, les mains sur le bitume. "On les a tous punis à ma place, les gradés font toujours ça. C'est pour nous montrer que le groupe pâtira de chacune de nos conneries."

Les réprimandes se font de plus en plus fréquentes. "On leur met la pression, explique le sergent, pour voir s'ils tiennent le coup. Un soldat ça résiste au stress et à l'adversité." 
La seule solution : se serrer les coudes. Les élèves s'entraident en permanence, soutiennent les moins résistants, physiquement et moralement. 
"On fonctionne comme une équipe, constate Jimmy, on se connaît depuis peu de temps mais il y a déjà une grande solidarité. C'est ce qu'on essaye de nous inculquer."

 

Un camp au milieu des arbres

La section campe désormais dans les bois de l'immense domaine de Saint-Cyr Coëtquidan. Chaque nuit, les groupes de sentinelles se relaient pour monter la garde. "Comme à la guerre !" plaisante Samuel. Et chacun doit dormir avec son arme. La journée les ateliers s'enchainent. Les apprentis soldats apprennent le tir, la progression en terrain hostile, la communication radio, le transport d'un blessé sur un brancard de fortune. À son grand soulagement, c'est Jimmy qu'on a designé pour le rôle de l'invalide. Il profite d'une demi-heure de repos pendant que trois camarades le transportent en soufflant vers le sommet d'une côte, sous la menace d'un ennemi imaginaire.

Puis par groupes de deux on les lâche dans la nature, boussole et carte en main, à la recherche d'une balise. Jimmy ne comprend rien à la topographie. "On s'est perdus en pleine forêt. Au retour on s'est fait gueuler dessus, une fois de plus..." 

L'exercice se poursuit jusqu'à trois heures du matin. Par petits commandos, les élèves doivent rejoindre un point situé à plusieurs kilomètres, sans être repérés par des sous-officiers qui leur donnent la chasse. À leur arrivée d'autres simulent une embuscade et les contraignent à courir à travers bois, à ramper, sauter et cogner sur des sacs de frappe accrochés aux arbres.

Les jours défilent à toute vitesse. Il n'en reste bientôt plus que trois. Cinq élèves ont déjà declaré forfait et sont retournés vers leurs vies. Parmi eux, Samuel. Il s'est esquinté le genou sur le parcours du combattant et a fini par craquer. Jimmy est toujours là. Il attend avec appréhension la journée d'évaluation du lendemain.

Pourtant les épreuves se passent bien pour lui finalement. Le jeune homme survole les quelques écrits, avant de se distinguer en montage-démontage du famas, en transmission radio, et surtout aux épreuves physiques. Il termine troisième du classement général, publié le jour suivant. Une heureuse surprise.

La cérémonie de clôture une fois terminée, les membres de la section rendent leur matériel et reprennent la tenue civile. Pas pour très longtemps : les deux tiers d'entre eux ont apprécié l'expérience et envisagent de rentrer d'active. Ils se presseront bientôt aux bureaux de recrutement.

L'unique fille des vingt-six ne sera pas du nombre. "L'armée, c'est pas fait pour moi." Elle en est maintenant convaincue. Pourtant elle ne regrette rien : "ça valait la peine quand même. J'ai testé mes limites, je les ai même dépassées !"

Jimmy hésite encore. "Je me donne quelques semaines pour réfléchir. Quoi qu'il arrive, je suis déjà content et fier d'être allé jusqu'au bout. Je me rappellerai de ces vingt jours toute ma vie !"


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • juluch juluch 11 juin 17:11

    Il veut dire quoi exactement cet article ?


    Les pauvres ils ont un peu morflé ? Ca change de leurs confort ces minots !!

    peuchère !!

    • eric 11 juin 17:12

      Pallas est une perte de temps. Mais après tout, étaler ses problèmes personnel est aussi une thérapie. Juste dommage que cela soit tombé sur nous.

      Sur l’article, je suppose qu’il manque les infos essentielles. Je ne vois pas qu’on recrute des officiers sur la base des résultats à un stage de 3 semaines avec des niveau qui irait de infirmier bac plus 1 à ancien élève d’école d’ingénieur.


      • marmor 11 juin 17:40

        Dans les paras, en 70, c’était pas trois semaines pour les classes, c’était trois mois ! Et tu ne pouvais pas rentrer à la maison si tu étais fatigué. Même ceux qui au moment crucial de passer la porte de l’avion se dégonflaient, ils prenaient un grand coup de pied au cul et dehors, au bout de la SOA.Tu te retrouvais propulsé en arrière, si près de la carlingue que tu pouvais compter les rivets du Transall, avec 50 kilos de barda sur le dos et un casque lourd qui ne sert à rien. « En charrette », c’était 40 paras à droite et 40 à gauche, soit 80 pépins qui s’ouvraient et se pompaient l’air joyeusement avec les mises en « torche ». Les seul qui rigolaient à bord c’était les instructeurs qui avaient des centaines de sauts à leur actif. C’était pas St Cyr !! 


        • eric 11 juin 19:27

          @marmor

          Évidemment, puisque même les Saint Cyriens, comme tous le monde, vont à Pau pour leur brevet parachutiste....


        • covadonga*722 covadonga*722 11 juin 20:20

          @marmor
          ils prenaient un grand coup de pied au cul et dehors, au bout de la SOA



          ttttt cher ex collègue cela s’appelle « un bonne poussée psychologique » s/of
          avec juste mon certif comme viatique je suis devenu un pro en psychologie pour breveter les cyrards a l’ etap .

          Ce que décris l’article s’appelle une immersion et représente a peine 20% de la PMP 
          attendu que le règlement interdit désormais rigoureusement pour les non contractant toutes mises en situation de stress physique ou psychologique , c’est que ça porte facilement plainte un « civil » .

          Asinus , ci devant para au Bercheny 

        • #Nono LP/R #NonoS LP/R 11 juin 20:27

          @covadonga*722

          Yep, opération Orca-vont-gars, ça me parle.

          Y’a intérêt que le rappel sonne fissa au bar des Toques-Art ! smiley


        • marmor 11 juin 22:17
          @covadonga*722
          Salut du BP numéro 308916 du 9ème RCP Toulouse, devenu 1er RCP Pamiers
          « spécialiste » FRF1.....


        • #Nono LP/R #NonoS LP/R 11 juin 22:35

          @marmor

          Mouais tu m’as plutôt l’air d’un bleubit sur la planet clair de l’âni ! smiley smiley smiley

          Tu sais qui c’est au moins ham-sōle-Ô ?


        • #Nono LP/R #NonoS LP/R 11 juin 22:36

          @#NonoS LP/R

          Si qq’un a une idée et veut en profiter pour refiler une affectation chelou à ce noob, c’est now or neverland !


        • Âne-Solo ane-solo 12 juin 07:39
          @covadonga*722

          Maître YODA, bouger ton booty c’est quand tu fais ?

          La Force peut retrouver son équilibre pour de bon, de jouer à toi !

        • Nstr Guy Mauve 12 juin 07:44

          @ane-solo

          Il faut dormir la nuit. Les idées sont plus claires le matin. Ça aide pour construire des phrases correctement. Apparemment faut quant même pas trop vous en demander non plus à vous. 


        • Âne-Solo ane-solo 12 juin 07:59
          @Guy Mauve

          C’est rigoleusement exact ! smiley 
          Et j’en conviens, je pense que j’ai foiré mon parlé façon YODA.
          Mais il n’était quand même pas question que je me mette à dépasser le Maître !
          Encore faut’il d’ailleurs que celui-ci daigne (y) passer pour dépasser les basses considérations qu’ils animent d’habitude, de façon purement circonstancielle j’espère.
          Quoi qu’il en soit, que la Force soit avec lui, pour moi ça plane tranquille.


        • Nstr Guy Mauve 12 juin 08:18

          @ane-solo

          (pour moi ça plane tranquille)

          Oui tout semble bien planer chez vous. Mais à un certain stade faut penser à ouvrir votre parachute sinon c’est le cratère assuré. Un petit paf d’1.2 local sur l’escabeau de riche terre.


        • Âne-Solo Âne-Solo 12 juin 08:25

          @Guy Mauve

          Quand t’as déjà fait le fameux Raid en 12 parsecs, et que toute cette Planet clair brûle de savoir comment, tu gères smiley

          http://fr.starwars.wikia.com/wiki/Raid_de_Kessel

          (tu m’estounes, quoi attendre de mieux que savoir et vivre le reste de son éternité dans un doux, apaisé et patient accomplissement)


        • Nstr Guy Mauve 12 juin 08:34

          @Âne-Solo

          (tu m’estounes, quoi attendre de mieux que savoir et vivre le reste de son éternité dans un doux, apaisé et patient accomplissement)

            smiley 



        • Milka Milka 11 juin 17:46

          Ils découvrent surtout l’homosexualité ! Une bonne chose d’après moi ...

          Jacques Lacan *


          • eric 11 juin 20:42

            @Milka
            L’art de dire n’importe quoi... ; mais mon pauvre monsieur, si ils découvraient l’homosexualité, les gouvernement de gauche successifs, Macron compris, ne seraient pas contraint de multiplier les circulaires exigeant de l’armée un meilleur prise en compte et un meilleur accueil des genres...


          • pallas 11 juin 18:00

            Vous ne savez pas ce qui se passe en Afrique Centrale ?.

            Pas étonnant que la Chine et le Japon ont crée des bases militaires qui ceinture le pitoyable bataillon français.

            Une information, le football, le concert des nations s’en cognent royalement, c’est juste du blanchiment d’argent.

            Mais en France ont aiment jouer les kéké et autres pseudo mâles.

            L’armée Française ne vaut rien, juste 80 000 soldats inexpérimentés, avec du matériel pourrie, datant des années 70, même Le Rafale est ridicule.

            Les Russes, Américains, Chinois, Japonais se moquent ouvertement de nous, ils s’en cachent pas.

            Vous me faites honte véritablement, je suis née dans une nation de guignol et bras cassé, une vulgaire bande de bon à rien.

            Salut

            • eric 11 juin 20:18

              @pallas
              je suis née dans une nation de guignol
              Vous êtes donc responsable


            • pallas 11 juin 20:47

              @eric


              Bonsoir,

              Pauvre pantin cherchant un marionnettiste.

              Malheureusement vous n’êtes pas digne d’être le miens.

              Et non vous vous trompez sur mon sujet, je ne suis qu’un simple spectateur et non acteur.

              J’ai pas obligation de participer, c’est d’un ennuie.

              Vous perdez tout seul, totalement seul, sans espoirs, c’est beau.

               smiley

              Salut

            • eric 11 juin 21:21

              @pallas
              A vous lire, je subodore que vos prenez vos ramassis de clichés pour de la littérature...
              Mais je ne suis pas sur à 100% que ce soient vos ailes de géant qui vous empêchent de marcher...

              Maintenant, ne vous inquiétez pas trop pour nous....En 40 aussi, nos grand parents étaient peu nombreux à Londres et les gens comme vous étaient nombreux à Vichy. Je dis pas qu’ils s’en sont sortis tous seuls, mais ils ont sauvé l’honneur. Pas seulement come vous le croyez. C’est surtout l’héritage éducatif...Leurs gosses n’ont pas élus successivement des Mitterrands, vichystes, des Jospin fils de vichyste et des Hollande fils d’OAS.
              Ceci prouve qu’ils ont acquis de leur expérience les principes éducatifs qui permettent de faire de ses gosses des gens qui en valent la peine...

              En tous cas, je ne sais pas si nous perdons, mais c’est sur que nous ne serons pas seuls...

              Saint Cyr, ils s’instruisent pour vaincre : Le raptor : 28 millions de vues...
              https://www.youtube.com/watch?v=HGUIoXUyaeI&t=3865s

              Vianney, ancien du Coldo:des centaines de millions
              https://www.youtube.com/user/vianneymusique/videos

              Tenez, il y a maître Gims, qui doit avoir pour la France un peu la même considération que vous, mais qui fait des duo avec Vianney sur le thème, ce mec au moins, il est comme moi, il croit en Dieu...

              Bref, c’est peut être parfois dur, mais on se tient chaud, c’est assez gai. On peut espérer un jour servir à quelque chose. C’est pas donné à tous le monde....

              C’est aussi pour cela que les gamins dont il est question dans l’article s’intéressent, je pense.


            • njama njama 11 juin 22:46
              L’armée c’est ferme ta gueule, avance ...
              une bande gros culs pour la plupart...
              ceux qui fantasment encore sur la vie de bidasse ne l’ont jamais vécue

              enfin je parle de la conscription ...

              • #Shawford #Shawford 11 juin 22:48

                @njama

                Et toi la circoncpection, t’en a passé le stade halal ?


              • njama njama 11 juin 23:12

                @#Shawford

                un an bidasse, j’ai vécu.
                On y apprend très peu à vrai dire. Vraiment très peu.
                Prétendriez-vous le contraire ?
                Faudrait p’t-être arrêter de faire fantasmer les jeunes sur la vie militaire.

                Après l’obéissance au Drapeau ça se discute capitaine Shawford , car tout dépend...
                pourquoi pas si l’on ne se limiterait que à la seule défense du territoire national, mais pour aller en découdre avec des étrangers pour des intérêts impérialistes, faut pas pousser non plus, une armée française digne de ce nom ne saurait être une légion de mercenaires à la solde du grand capital.
                Croyez-vous que j’irais combattre les syriens ? que nenni bien sûr capitaine Shawford avec tout le respect que je vous dois ! mais, hors de question ! et c’est irrévocable (comme dans les sentences de Koh-Lanta)
                Bon mais voilà dans l’armée, les ordres ça ne se discute pas !
                En fait c’est ça le problème, y a pas de syndicats de troufions, et le troufion n’a jamais le droit au chapitre
                Au trou njama !
                 smiley

              • #Shawford #Shawford 11 juin 23:19

                @njama

                Tu sais moi j’etais P4, c’est encore plus fun quand je ratatine les gradés d’ici et/ou de la Moquée d’a Côté ! smiley


              • Yanleroc Yanleroc 11 juin 23:38

                @njama
                Shawford avec tout le respect que je vous dois ! 

                Bigre !

              • njama njama 11 juin 22:55
                Maintenant avec les tomahawks, les missiles Kalibr et les drones faut surtout savoir manipuler la gameboy plutôt que le Famas
                les biscotos et la gonflette c’est juste pour faire beau dans les défilés
                Mon beau soldat ...
                ...

                • signéfurax 12 juin 10:40

                  en résumé , l’ armée francaise recrute pour l’ avenir du défilé du 14 juillet ...
                  les militaire en opex vont petit a petit etre remplacés par des « black water » .
                  je pense que ces jeunes n’ ont aucun but dans la vie ; et ce n’ est pas l’ armée de 2018 qui changera quelquechose a ca !


                  • zygzornifle zygzornifle 12 juin 10:45

                    on en retrouvera un paquet avec une mitraillette a arpenter les galeries des hyper pour faire style et rassurer Md Michu et la protéger des vilains Alla Wakbar ....


                    • zygzornifle zygzornifle 12 juin 10:48

                      Il sentait bon le sable chaud !!!! 


                      Ha c’est passé de mode ? 

                      Alors il sentait bon le Mac Do le cannabis et la Desperados ......

                      • jymb 12 juin 13:45

                        Bon, l’artlcle nous apprends 


                        que l’armée c’est physique et que la finalité est de se battre pour défendre pays, familles, les plus faibles

                        Que certains ont oublié que tous les jeunes francais il n’y a pas si longtemps faisaient exactement la même chose durant leurs classes, perdaient un peu de mauvaise graisse et apprenaient à vivre ensemble beaucoup plus qu’avec les bramements de la propagande actuelle. 

                        Qu’un peu de scoutisme fait que l’on n’est pas perdu sans GPS, avec une boussole, un cap, une carte 

                        Que brancarder, manipuler un TRPP 13 et un MAS 56 ( ou équivalents) c’est le B.A. BA de l’apprentissage

                        • bob14 bob14 12 juin 14:01
                          L’armée Française sert aux compagnies privées en Afrique..Mourir pour le pognon de ces « salauds » qui ne paient pas d’impôts en France ? 
                          C’est « KON » un militaire...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès