• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Près de 6 millions de colombiens vivent au Vénézuela, Maduro prépare la (...)

Près de 6 millions de colombiens vivent au Vénézuela, Maduro prépare la facture...

La boite de Pandore va-t-elle s'ouvrir sur les migrations en Amérique latine ?

JPEG

11 Septembre 2018,

Après que les Gouvernements de 11 pays sud-américains se soient réunis à Quito le 4 septembre dernier pour demander « une aide financière et une coopération technique internationale » à l'Organisation des Nations Unies (ONU) à cause de la soi-disant vague migratoire massive de Vénézuéliens dans ces pays, le Président vénézuélien, Nicolás Maduro, a rappelé ce 10 septembre le grand nombre de migrants de ces pays qui sont venus habiter au Venezuela, parmi lesquels 5 600 000 Colombiens et il a signalé qu'on est en train d'étudier la possibilité de demander aux organismes internationaux une indemnisation du Gouvernement de la Colombie, étant donné qu'on fournit au Venezuela à ces habitants colombiens l'accès à l'éducation, à la santé et aux services publics.

« La Colombie a 5 600 000 Colombiens qui vivent ici, qui ont un emploi, un salaire, la santé, l'éducation et le logement au Venezuela et nous ne nous sommes pas plaints. Et nous ne courons pas le monde en disant que « nous avons besoin d'aide » face à la « migration colombienne, » a dit le chef de l'Etat à la presse après avoir reçu les lettres de créance de 3 nouveaux ambassadeurs.

« Il y a une idée que j'ai approuvée, de faire une demande internationale pour obtenir une indemnisation du Gouvernement de la Colombie pour les 5 600 000 Colombiens qui sont ici, » a déclaré Maduro. « S'ils devaient nous indemniser pour chaque Colombien, ils n'auraient pas assez d'argent pour nous payer. »

Maduro a raconté que 12 millions de Colombiens – 30% de la population du pays - ont fui aux Etats-Unis, en Europe, au Costa Rica, au Panamá, en Equateur, au Pérou, au Chili, au Brésil et en Argentine. « Regardez le contraste : le Venezuela a 30% de migrants parmi sa population, qui viennent de l'étranger. Et la Colombie a 30% de sa population qui est partie. »

« Nous allons utiliser tous les mécanismes internationaux pour demander que le Gouvernement de la Colombie indemnise le Venezuela pour les 5 600 000 Colombiens qui sont ici, qui ont un travail, un salaire, des retraites, la sécurité sociale, le logement, la santé, l'éducation publique et qui sont venus au Venezuela en situation de pauvreté. »

Les Vénézuéliens veulent revenir

Maduro a aussi informé que le pont aérien du plan Retour dans la Patrie restera ouvert pendant plusieurs mois pour ramener tous les Vénézuéliens qui veulent revenir au pays et travailler. Il a souligné que les Vénézuéliens qui ont décidé de quitter le pays pendant ces 2 dernières années de guerre économique demandent au Gouvernement, grâce au plan Retour dans la Patrie, de leur envoyer plus d'avions pour rentrer.

« Qu'un groupe de Vénézuéliens, pendant ces 2 dernières années de guerre économique, aient décidé de vendre leurs propriétés au Venezuela et de s'en aller, les poches pleines, dans d'autres pays du continent pour réussir, c'est bien, ils l'ont fait mais qu'arrive-t-il ? Ils demandent qu'on leur envoie des avions pour rentrer au Venezuela, » a-t-il souligné. 

Il a assuré qu'à la plupart, on a fait une offre trompeuse et qu'ils sont restés sans argent et dans la rue. « Ca a été une offre trompeuse qu'on leur a faite et ils sont restés sans argent, beaucoup ont dû mendier, vendre des sucettes et des glaces dans la rue, demander de l'argent dans la rue, travailler comme des esclaves avec une campagne xénophobe en Colombie, en Equateur, au Pérou, au Chili, contre le Venezuela, contre les Vénézuéliens. Et qu'est-ce que je fais ? Je leur envoie des avions. »

« Dites-moi si dans un seul pays du monde, les migrants disent au Président qu'ils veulent rentrer d'urgence et si le Président leur envoie des avions ? Citez-moi un seul pays ! Je vous donne une heure pour que vous trouviez un seul pays. Ou 10 jours. Le seul, c'est le Venezuela ! » a-t-il assuré.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

NOTE de la traductrice :

Telesur indique aujourd'hui que 2 780 Vénézuéliens ont été rapatriés grâce au plan Retour dans la Patrie. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • bob14 12 septembre 11:58
    Crise au Venezuela : les habitants fuient un pays qui « saigne lentement, se vide de l’intérieur »

    Après les cadres et les plus riches, ce sont maintenant les jeunes avec moins de moyens qui quittent le Venezuela à cause de la crise.



    • vesjem vesjem 13 septembre 06:48
      @bob14
      évite de t’informer par les merdias mainstreams, ta réflexion sera plus saine

    • Spartacus Spartacus 12 septembre 12:02

      Bien évidemment la propagande Marxiste nécessite une re-contextualisation.


      Evidemment il n’y a pas 5 millions de Colombiens au Venezuela.

      Les Colombiens du Venezuela sont venus dans les années 70-80, environ 700 000. 
      Les 5 millions recensés par le taré au pouvoir sont aujourd’hui inclus les générations suivantes nées au Venezuéla.
      A cette époque le Venezuela était capitaliste et le plus riche d’Amérique du Sud et la Colombie prise aux problèmes des Cartels de drogue (Pablo Escobar), et des groupes révolutionnaires de tarés communistes (FARCS) spécialisé dans l’enlèvement contre rançon et meurtres de masse on fait fuir les Colombiens les plus fragiles vers le Venezuela à cette époque....

      Aujourd’hui les communistes au pouvoir comme à l’habitude, on détruit le pays moralement, économiquement et accusent les minorités pour détourner de leurs horreurs.
      Les « Colombiens » sont dans les catégories les plus pauvres parmi les pauvres en Colombie et ces pourris de cocos les persécutent.
      Les originaires de Colombie sont donc « coincés » (sorte de détention forcée), puisque le taré a fermé les frontières, au Venezuela et servent de bouc émissaire à l’autocrate débile Maduro. 

      Evidemment comme tout bon coco, face à l’Exil actuel de 2 millions de personnes en l’espace de 2 ans ce con de Maduro fait du Whataboutisme et essaye de faire croire que l’exil est naturel et qu’il y a eu pire que ce pourri fait subir à son peuple.

      Evidemment l’exil que les cocos font subir par les pénuries, le terrorisme et l’autocratie est d’une ampleur toute différente. 

      Voici donc,si vous savez démystifier la propagande stigmatisante des minorités, comme le relève l’auteur, et on peut pas faire plus clair, comment Maduro considère les pauvres gens d’origine Colombienne de son pays. 
      Des otages et pour une demande de rançon à la Colombie. 

      Les cocos étaient abject hier, comme aujourd’hui...
      Vous en avez la preuve !.

      Et dire qu’il en a qui vous font croire que le communisme est le paradis..
      Triste décalés.

      • CN46400 CN46400 12 septembre 13:52

        @Spartacus


        Trump, sors de ce corps !

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 septembre 16:01

        @Spartacus
        Maduro considère les pauvres gens d’origine Colombienne de son pays. 

        Des otages et pour une demande de rançon à la Colombie.

        C’est digne de celui qui disait que l’Afrique avait gagné la coupe du monde.

        Un racialiste, comme souvent en Amérique, du Nord comme du Sud.


      • Garibaldi2 13 septembre 03:55
        @Spartacus


        ’’Depuis les années 1970, les Colombiens ont fui au Venezuela pour éviter le conflit armé colombien qui touche leur pays1 et, dans les années 1990, ils représentent 77 % de tous les immigrants au Venezuela, selon Raquel Alvarez, sociologue à l’université des Andes au Venezuela2. Lorsque la crise frontalière éclate, plus de 5 millions de Colombiens vivent au Venezuela, dont plusieurs centaines de milliers ont immigré illégalement. La présence de ces derniers reste néanmoins acceptée par les autorités vénézuéliennes, et les migrants illégaux peuvent également bénéficier des programmes sociaux proposés par leur pays d’accueil3. Au début des années 2000, le président vénézuélien Hugo Chávez avait développé de nombreux programmes sociaux appelés « Missions bolivariennes »4,5. Avec ces programmes, le gouvernement de Chávez a accordé aux Colombiens la résidence, le droit de voter et d’autres services sociaux, offrant même les trajets en bus pour faire traverser la frontière aux Colombo-Vénézuéliens souhaitant participer aux élections1,6. La création de contrôles des changes et de subventions sous l’ère Chávez a également entrainé un développement des activités de contrebande au niveau des frontières7. Ainsi, des bandes organisées colombiennes, paramilitaires ou non, profitaient souvent des subventions du gouvernement bolivarien sur les produits d’usage courant, pour les transporter illégalement vers la Colombie où les mêmes marchandises s’échangeaient sur des prix beaucoup plus élevés 8.’’




      • Garibaldi2 13 septembre 03:56
        @Spartacus

        Article du journal espagnol de droite El Mundo du 14 mai 2015 :

        Traduction Google


        ’’Le gouvernement vénézuélien a déclaré qu’entre 2012 et 2014, 494 597 citoyens colombiens sont entrés illégalement dans le pays après avoir rejeté les « manipulations » des prétendus ennemis des bonnes relations entre le Venezuela et la Colombie sur la question des migrations et des droits humains.

        "Au cours de la période 2012-2014, le nombre de citoyens colombiens qui se sont installés dans notre pays sans respecter les procédures d’immigration prévues par la loi était de 494 597 personnes, la migration annuelle étant la suivante : 160 984 (2012), 189 001 (2013) et 144 612 (2014) », a déclaré un communiqué du ministère des Affaires étrangères du Venezuela.

        Selon le document, le gouvernement vénézuélien "exprime son profond rejet des manœuvres des secteurs ennemis de la paix et des bonnes relations entre les gouvernements colombien et vénézuélien qui manipulent ouvertement l’opinion publique à propos des infundia liées aux droits. les êtres humains dans le domaine migratoire ".

        On sait que ces derniers jours, certains déportés ont dénoncé les vexations dans leur processus d’expulsion du pays.

        Pour le Venezuela, la migration illégale de la Colombie vers le Venezuela « préfigure une crise humanitaire d’origine qui a provoqué un exode sans précédent dans l’histoire » des deux pays.

        Le ministère des Affaires étrangères a également indiqué que plus de 5,6 millions de Colombiens vivent au Venezuela "qui accèdent sans discrimination ni distinction" aux programmes sociaux de santé, d’alimentation, d’éducation et de logement.

        "Le gouvernement national, à travers le ministère des Affaires étrangères, continuera à développer des actions pour faire face à cet exode massif, adhérant toujours à notre cadre constitutionnel et au droit international public, respectant les droits de l’homme sans aucune distinction", indique la lettre.

        La déclaration souligne que, selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), "le Venezuela se classe au deuxième rang des pays fournissant une aide aux réfugiés dans le monde".

        Mardi dernier, la ministre colombienne des Affaires étrangères, María Ángela Holguín, a annoncé qu’elle rencontrerait les autorités vénézuéliennes cette semaine pour créer une commission binationale chargée de suivre les cas des Colombiens expulsés du pays voisin.

        "Nous allons rencontrer le médiateur du Venezuela pour régler le problème après avoir décidé de rejoindre une commission binationale pour traiter de cette question", a-t-il déclaré lors d’une réunion qui aurait dû se tenir mercredi, mais qu’il n’a pas rencontrée. Il n’y avait pas d’informations officielles sur le fait qu’il ait été réalisé ou non.

        Holguin a affirmé que les déportations du Venezuela ont diminué grâce à la coopération bilatérale : "En mars, le sommet a été de 1 187 (déporté), en avril de 656 et en mai de 184, nous prévoyons qu’il continuera à baisser".

        La ministre colombienne des Affaires étrangères a déclaré avoir rencontré à plusieurs reprises son homologue vénézuélien, Delcy Rodríguez. Bien que la situation des immigrés sans papiers soit difficile, le gouvernement colombien veille à ce que "les droits de l’homme soient respectés".

        Le président du parlement vénézuélien, Diosdado Cabello, a déclaré hier soir lors de son émission télévisée « Con el Mazo Dando » qu’il était important de débattre de la question des déportations de Colombiens, en réponse aux déclarations de Holguin.

        Cabello a toutefois souligné qu ’"il est également important de se rappeler que ces expulsions sont le résultat de personnes arrêtées commettant des crimes". EFE’’


        source : https://www.elespectador.com/noticias/elmundo/3-anos-ingresaron-ilegalmente-casi-500000-colombianos-v-articulo-560679


      • vesjem vesjem 13 septembre 06:50
        @Olivier Perriet
        tu reviens de vacances, mon bon ?

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 septembre 09:08

        @vesjem

        Je reviens....pour lire toujours les mêmes âneries.

        ça ne s’arrange pas du côté des poutiniens anti impérialistes ressortis du formol


      • Oceane 13 septembre 09:54

        @Spartacus

        « Évidemment l’exil que l’Otanazie fait subir par les pénuries, le terrorisme et l’autocratie - vous n’avez plus le droit de commercer avec tél ou tel pays - est d’une ampleur toute différente » et Maduro est un enfant de choeur à côté de tout ça, lui n’a jamais agressé un autre État, décidé d’un changement de gouvernants au bénéfice de ses larbins.


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 12 septembre 12:31
        « Nous allons utiliser tous les mécanismes internationaux pour demander que le Gouvernement de la Colombie indemnise le Venezuela pour les 5 600 000 Colombiens qui sont ici, qui ont un travail, un salaire, des retraites, la sécurité sociale, le logement, la santé, l’éducation publique et qui sont venus au Venezuela en situation de pauvreté. »

        Un gouvernement normal commencerait par soumettre les travailleurs et les retraités à l’impôt sur le revenu.

        • Giordano Bruno 12 septembre 12:33
          Maître Capello : Après que ... se sont

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 septembre 15:58

            C’est de plus en plus ridicule. On dirait du Bachar El Assad.

            Mais si les poutiniens le disent, c’est que c’est vrai smiley


            • vesjem vesjem 13 septembre 06:51
              @Olivier Perriet
              comme tu es subtil, mon petit olive !

            • robert robert 12 septembre 18:53

              il est urgent que tous pays possède sa bombinette et sa logistique pour vivre en paix loin de Spartacus et de ses semblables

              mais quel bonheur vivent les peuples protégés par les zuniens tels les Afghans, les Irakiens, les Syriens les Lybiens et bientôt les Iraniens entourés par un cercle de feu

              allez, Spartacus expliquez moi, vous faut-il ajouter à votre tableau de chasse le Vénézuéla si loin de Tel Aviv

              et après il y aura toujours un après et toujours un après de démocratie à tel point que j’ai honte de la démocratie


              • robert robert 12 septembre 19:08

                @robert
                et surtout n’oubliez pas les sanctions que nous peuples exemplaires distribuons ici et là avec la prodigalité qui nous distingue


              • Zolko Zolko 13 septembre 12:31
                J’ai du mal à comprendre :
                 
                « La Colombie a 5 600 000 Colombiens qui vivent ici, qui ont un emploi, un salaire [...] S’ils devaient nous indemniser pour chaque Colombien »
                 
                en admettant ces chiffres, pourquoi la Colombie devrait indemniser le Venezuela pour des Colombiens qui travaillent (avec emploi et salaire) au Venezuela ? Le Venezuela pourrait se plaindre contre des Colombiens qui profitent du Venezuela, mais pas des Colombiens qui y travaillent, non ? C’est un peu comme si la Suisse voulait réclamer des indemnités à la France pour tous les frontaliers Français qui bossent en Suisse : c’est ridicule.
                 
                Bon, en même temps, comparer le Venezuela et la Suisse est ridicule aussi, je sais.

                • CN46400 CN46400 13 septembre 21:48

                  @Zolko

                  Lire l’article serait utile avant de commenter :

                  Après que les Gouvernements de 11 pays sud-américains se soient réunis à Quito le 4 septembre dernier pour demander « une aide financière et une coopération technique internationale » à l’Organisation des Nations Unies (ONU) à cause de la soi-disant vague migratoire massive de Vénézuéliens dans ces pays, le Président vénézuélien, Nicolás Maduro, a rappelé ce 10 septembre le grand nombre de migrants de ces pays qui sont venus habiter au Venezuela, parmi lesquels 5 600 000 Colombien (...)

                • Zolko Zolko 14 septembre 10:01
                  @CN46400 : oui oui oui, bien-sûr. Alors moi j’en ai aussi : avant d’envoyer son commentaire, il serait bon de le relire :
                   
                  « le grand nombre de migrants de ces pays qui sont venus habiter au Venezuela »
                   
                  si vous ne savez pas faire la différence entre habiter par millions dans un pays avec emploi et salaire étalé sur des dizaines d’années, et fuir dans un pays par millions en quelques semaines sans ressources, je ne peux pas vous aider.

                • Zolko Zolko 14 septembre 10:04
                  @CN46400 : « Après que les Gouvernements de 11 pays sud-américains... »
                   
                  mais attendez : je croyais que tout-ça était la faute du grand satan Américain ! Et là, j’apprends qu’en fait c’est TOUS les pays américains qui en veulent à Maduro et sa révolution Bolivarienne ? Vous ne sentez pas que ça pue un peu la connerie ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès