• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Président cambrioleur, Corinne Lhaïk : « Emmanuel Macron est un diamant (...)

Président cambrioleur, Corinne Lhaïk : « Emmanuel Macron est un diamant »

Je viens de lire Président cambrioleur de Corinne Lhaïk, journaliste à L'opinion, un portrait d'Emmanuel Macron.
Le ressenti de l'auteure est assez bien synthétisé dans cet extrait :
« II (Emmanuel Macron) sait ce que l'autre attend et le lui offre parce que c'est aussi à lui-même qu'il s'adresse. L'autre se sent reconnu, aimé, comblé. Il existe. Il (L'autre) ne sait pas ce qu'il risque. Emmanuel Macron est un diamant. Brillant et dur. Aux commencements, le miroitement éblouit ; au fil du temps, le tranchant menace. Un séducteur fait souffrir, c'est son poinçon. (...) Je (L'autre) suis reconnu par cet homme jeune, charmeur, accessible et si intelligent. »

Aux personnalités qu'elle a rencontrées pour écrire ce livre, elle a demandé leur sentiment après leur première rencontre avec Emmanuel Macron et l’a retranscrit à la fin de l’ouvrage.

Philippe Grangeon, ex de la CFDT, conseiller à l'Élysée sous François Hollande et désormais d'Emmanuel Macron :

« Ce premier rendez-vous dure bien plus longtemps que prévu. Je l'ai vécu comme un coup de foudre politique, avec la certitude que nous allions cheminer ensemble. Dans ma vie, j'ai croisé beaucoup de personnalités. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas vu quelqu'un qui en avait autant sous le pied. En fait, personne ne m'a impressionné autant que lui, sur le coup. Huit ans après cette première rencontre, je maintiens qu'il est exceptionnel. Rare et unique, avec des forces et des faiblesses. »

Jacky Bontems, ex-numéro deux de la CFDT :

« Nous parlons des régimes de retraites complémentaires, du paysage syndical ; a priori, il a une bonne connaissance des sujets, mais pas du mouvement syndical. J'éprouve une sorte de fascination pour sa maîtrise technique. Ses yeux essaient de "m'hypnotiser". Mais il en faut plus pour un syndicaliste, car je me pose la question : où veut-il en venir ? (...) J'ai le sentiment de sortir plus intelligent qu'en entrant, sans être convaincu sur le fond. Il y a eu d'autres rencontres et j'y prenais plaisir. Il est humain, se met au niveau de son interlocuteur, son discours est simple. Comme si on se connaissait depuis
longtemps. »

 Marc Ferracci, ami rencontré à Sciences Po, conseiller au cabinet de Jean Castex, premier ministre :

« Emanuel Macron m'est présenté (...) comme quelqu'un de formidable, d'original. (...) J'ai eu de la chance de croiser le chemin d'Emmanuel. (...) Sa capacité d'empathie, de partage, à nouer des relations m'a frappé.  »

Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche :
« Je rentre à Paris, je suis en reconversion professionnelle, (...) je vais le voir pour lui demander des conseils en orientation. (...) Je ressors un peu ébloui et très flatté. »

Bruno Le Maire, actuel ministre de l'Economie et des Finances :

« Emmanuel Macron est secrétaire général adjoint et nous sommes invités à dîner chez Frédéric Mion directeur de Sciences Po. (...) On a bien accroché. (...) Je suis sous le charme, je le trouve d'un abord facile. On s'entend bien, mais l'on n'est pas du même bord. »

Stéphane Richard, PDG d'Orange :

« Durant l'été 2007, il est à l'inspection des finances et je le vois débarquer dans mon bureau de directeur de cabinet à Bercy (...) Il est volubile, plein de charme, brillantissime, souriant, très séduisant. On sympathise, on se tutoie. »

David de Rothschild, président de Rothschild and Co :

« J'ai été contacté à la fois par Serge Weinberg et par Jean-Michel Darrois, le mari de ma nièce Bettina Rheims, me recommandant chaudement de rencontrer Emmanuel Macron. Nous passons une heure et demie ensemble. Je le trouve follement séduisant, charmant, attirant sans pour autant qu'il fût un expert en finances. Son intelligence et sa vivacité sautaient aux yeux. (...) Emmanuel Macron a accepté de venir chez nous. Il a commencé comme gérant mais je lui avais promis qu'à l'issue de la première année il deviendrait associé gérant. C'était une décision exceptionnelle, car nous ne prenons pas d'avance ce genre d'engagement. »

Pourquoi cette curieuse pratique ? Craignait-elle d'être trop dénigrante ? Passons.
Elle rapporte aussi certains des traits de caractère et façons de faire plus discutables d'Emmanuel Macron.

Envers son entourage.

« Le 1er juillet 2018, Emmanuel et Brigitte Macron téléphonent à Richard
Ferrand : "On t'appelle pour te souhaiter ton anniversaire," (...) "On aimerait te faire un cadeau", dit le couple présidentiel. (...) "Ah, si la France est en finale de la Coupe du monde, j'aimerais bien aller en Russie avec toi", lâche Ferrand à Macron. "Bien sûr, on va faire ça" acquiesce le président. (...) Il (Richard Ferrand) comprend qu'il ne sera pas du voyage et envoie un texto ironique au chef de l'État. Qui répond enfin : "J'avais décidé de n'emmener aucun politique." Pourquoi ne pas l'avoir dit ? »

[...]

« Ce fils idéal collectionne les pères et réveille les Pygmalion (...), Jean-Pierre Jouyet, (...) Jean-Michel Darrois (...)

Le "Merci" (d'Emmanuel Macron), très fréquent, ne doit pas faire illusion : il est de pure forme. Le destinataire est ravi, il est mis au frigo, on ne sait jamais... Les vrais échanges, nourris, sont rares. Ceux d'hier ne font pas forcément ceux d'aujourd'hui. L'avocat d'affaires Jean-Michel Darrois, qui a beaucoup aidé la carrière d'Emmanuel Macron, souffre du silence de son ancien poulain. Deux SMS en un an. »

Rappel : Jean-Pierre Jouyet !
Jouyet, volontairement oublié dans le livre ?
C'est à sa demande que François Hollande a nommé Emmanuel Macron secrétaire général adjoint de la présidence puis ministre de l'économie. Après son élection en mai 2017, le président n'a même plus répondu aux nombreux SMS de son ancien protecteur. Comme ambassadeur de France au Royaume Uni, c'est seulement le 18 janvier 2018 que Jean-Pierre Jouyet a pu reprendre contact avec le président lors de la préparation du sommet franco-britannique.

« Laissant certains conseillers ou ministres s'enferrer dans un no man's land. Tel collaborateur de l'Élysée est resté trois ans en disgrâce avant de quitter le palais, tel rouage essentiel de la campagne se voit fixer des rendez-vous régulièrement annulés et, en guise de consolation, reçoit des coups de fil de Brigitte Macron sur le mode : "On te doit beaucoup". »

[...]

« Il ne veut pas être celui qui annonce les mauvaises nouvelles : quand il décide que Richard Ferrand, son grognard des premières batailles, ne fera plus partie du gouvernement issu des législatives de 2017 en raison d'une affaire immobilière en Bretagne, il ne l'en prévient pas. C'est Alexis Kohler qui s'en charge. »

Sur la pratique du pouvoir.

« En 2012, tout nouveau secrétaire général adjoint à l'Élysée, il confie : "Les bons technos (il parle de lui), ils en ont marre de travailler pour de mauvais politiques" (il parle de ceux qui ont précédé Hollande). Passé de l'autre côté de la barrière, il endosse les habits du politique et prend à son compte le procès instruit contre la fonction publique. »

[...]

« À force de lamentations, Macron finit par ressembler à un chef d'État arabe, jamais responsable de rien. Mais qui dirige l'administration ? »

Sur ses choix politiques.

« Edouard Philippe a lu le programme d'Emmanuel Macron avec cent vingt mille suppressions de postes de fonctionnaire. Macron l'a lu aussi - peut-être qu'il l'a écrit ! - mais cet objectif n'a rien d'impératif pour lui. Il y renonce officiellement le 25 avril 2019. »

[...]

« Du débat qui oppose Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le 3 mai 2017, (...)
Marine Le Pen : "Votre proposition (sur les retraites) je la connais, elle consiste à faire un régime unique. (...) Notamment ce sera la fin des complémentaires."
Emmanuel Macron : "Je ne propose pas du tout de toucher aux complémentaires ou autres. Donc ne mentez pas aux gens."
Une fois au pouvoir, il fait le contraire et balaie les régimes complémentaires. Marine Le Pen avait raison. »

La journaliste n'a pas caché un épisode vraiment pas très glorieux, celui-ci :
« En 2010, Emmanuel Macron travaille chez Rothschild. Il conseille la société des journalistes du Monde, pro bono, c'est-à-dire sans se faire payer. (...) Deux offres de rachat s'opposent. Celle du trio Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, surnommé BNP (La préférée des journalistes conseillés par Emmanuel Macron), et celle de Claude Perdriel, patron du Nouvel Obs, associé à Orange et au groupe espagnol Prisa, dont Alain Minc est le conseiller. (...)
Le 3 septembre 2010, Alain Minc et Emmanuel Macron sortent ensemble de l'immeuble du 10, avenue George-V, qui abrite la société de Minc. Et croisent les journalistes du Monde, en visite chez Jean-François Bretelle, le directeur financier de Pierre Bergé. (...)
Les journalistes sont surpris de trouver leur "ennemi", Minc, en compagnie de leur "ami", Macron. Qui cherche à échapper à cette rencontre, se réfugie dans les étages de l'immeuble. Un des journalistes du Monde, finit par le coincer au sixième et dernier étage, sur le palier. » 
De toute évidence, Emmanuel Macron était un sous-marin d’Alain Minc. Non ?
Cependant, elle a utilisé une déclaration de celui-ci pour atténuer la très mauvaise image laissée par Emmanuel Macron dans cette affaire.
« Je pense qu'il voulait faire leur bien en essayant d'épauler Prisa, estime aujourd'hui Alain Minc, il était convaincu que la solution que nous offrions était meilleure pour eux. Il y avait deux solliciteurs, il dialoguait avec celui qu'il pensait convenir le mieux. Il a tendance à vouloir faire le bonheur des gens malgré eux. »

Peut-être que le livre lui paraissait déjà suffisamment épais, 365 pages, pour y inclure d'autres aspects et faits de la courte carrière du Président, autrement plus marquants.

Passons rapidement sur ses déclarations tonitruantes ou dédaigneuses. Tout le monde s'en souvient, un florilège quand même.

 « Il y a dans cette société une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. »

 « Quand on est jeune, 35 heures de travail ce n'est pas assez ! » 

« Je ne veux pas moi, faire des économies sur le dos, ni des retraités, ni de celles et ceux qui sont à quelques années de prendre leur retraite - je ne toucherai pas leur CSG. »

« Un treizième mois pour toutes les femmes et tous les hommes qui travaillent au SMIC. »

« Nous devons accueillir les migrants, car c’est notre tradition et notre honneur. »
« Une gare, c'est un lieu où on croise les gens qui réussissent et ceux qui ne sont rien. »

 « Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues. »

« Il faut maintenant dire que lorsqu'on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire. »

Et venons-en à d’autres déclarations parfois encore plus extravagantes.
Un citoyen judicieusement curieux est allé regarder la déclaration de patrimoine d'Emmanuel Macron ministre de l'économie à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique et quelques autres documents, articles de presse en particulier. J’espère qu’il ne m’en voudra pas d’utiliser ses documents.

En 2007, avec 40 000 euros de revenus annuels il s'est lancé dans l'achat d'un appartement de 950 000 euros à Paris.

JPEG - 50 ko
(Source : JDD)

 

Plus un prêt familial de 50 000 €.
A cela s'ajoute un emprunt au Crédit Mutuel de 350 000 € pour des travaux dans la résidence secondaire du Touquet en 2011.

Emmanuel Macron aurait gagné 2 930 688 euros comme banquier chez Rothschild et 596 378 euros comme fonctionnaire, secrétaire général adjoint à la présidence de la République et ministre, soit 3 527 065 euros brut et environ 1 800 000 nets après impôts entre 2007 et 2016.

A voir sa déclaration de patrimoine à la HATVP :

 

Emmanuel Macron est un très mauvais gestionnaire puisqu'il s'est ruiné : dette de -39 503 euros et il reste encore 156 139 euros d'intérêts à comptabiliser.

Paradoxal : on remarque qu'Emmanuel Macron disposerait de 40 157 euros sur un LDD dont le plafond des dépôts est fixé à 12 000 euros hors intérêts capitalisés.
Paradoxal : en 2014 Emmanuel Macron aurait revendu 6 000 euros sa Volkswagen EOS achetée 40 000 € d’occasion en 2005.

Or, la VW EOS n'a été commercialisée qu'à partir de 2006 au prix maximum de 36 000 euros. Sa côte d'occasion en 2014 était en moyenne de 10 000 euros, source La Centrale.
Vraiment Emmanuel Macron n'a pas le sens des affaires, s’il a acheté de l'occasion plus chère que du neuf et s’il l’a revendue 40 % en dessous de la côte !
Ajoutez à cela que la revente de son appartement parisien en 2016 ne lui a procuré qu'une plus-value de 5 % alors que l'immobilier dans l'arrondissement a augmenté de 33 % en moyenne.
Vraiment pas doué pour les affaires le ministre de l'économie devenu président.

En revanche il est champion toute catégorie pour le baratin :
« Quelque chose ne fonctionne plus dans ce capitalisme qui profite de plus en plus à quelques-uns. Je ne veux plus que nous considérions que le sujet d'ajustement économique et de la dette prévaut sur les droits sociaux. »
Discours à la Conférence internationale du travail de l’OIT, Organisation internationale du travail, le 11 juin 2019 à Genève.

Beau et émouvant discours qui va faire beaucoup de peine aux amis intimes du couple présidentiel, Bernard Arnault, 1ère fortune française et mondiale, et Xavier Niel, gendre du précédent lequel est tellement admiratif de ce super chef de l’état :
« Je ne suis pas à la mode en disant cela, mais je crois qu'on a un super président, qui est capable de réformer la France. Il faut qu'il réforme la France de tous les côtés. On a le sentiment qu'il l'a fait uniquement pour les plus aisés. Mais il est en train de faire des lois fantastiques ». 6 /12/ 2018
Quand le ministre de l’économie et son épouse dinent régulièrement avec un couple, on peut dire qu’ils sont intimes. C’était le cas à l’époque.

Amis intimes, fervents et efficaces soutiens lors de sa candidature.
« Ce capitalisme qui profite de plus en plus à quelques-uns » !
Comment pourrait-on croire à la sincérité de ce réquisitoire ?
« Ce capitalisme qui profite de plus en plus à » … Bernard Arnault : « Sur l’ensemble de l’année 2020, malgré la crise, la fortune de Bernard Arnault augmente de 44 milliards d’euros, soit un bond de 41%. Après le pic de la crise, sa fortune a doublé entre mars et décembre. » OXFAM, rapport 2021.

Ce Macron, c’est un phénomène !

« Il est vraiment,
Il est vraiment,
Il est vraiment phénoménal
La lalala lala la la lalala lala la »

En complément des chroniques suivantes :

De Reagan et Margaret Thatcher à Emmanuel Macron, la même politique qui détruit l’humanité

Macron 2017 : la révolution, la modernité, la probité, la moralisation ! Début 2020, confirmation ?

Les girouettes politiques ont pris le pouvoir. Pauvre France !

1% de la population de la planète possède deux fois plus que les 90% autres. Où est le problème ?

C’était mieux avant, pour une fois c’est vrai !

D’autres chroniques, des réflexions et une sélection de livres éclairants sur :

Mon Blog

Pour information, les actionnaires du journal L’opinion sont Bernard Arnault, Ken Fisher, Nicolas Beytout, famille Bettencourt, Claude Perdriel.


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 4 février 09:23

    EM : « C’est notre projet ! »
    Hitler : « C’est notre combat ! »


    • Parrhesia Parrhesia 4 février 09:26

      Revenons sur terre et répondons à une seule question  !!!

      Quel est la responsabilité du « diamant » dans le dépeçage en cours de notre prospérité nationale au profit de « l’élite » mondialiste ???


      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 4 février 10:25

        @Parrhesia
        Très peu à vrai dire, le phénomène est continu depuis Pompidou.


      • Parrhesia Parrhesia 4 février 10:47

        @Opposition contrôlée

        Macron était déjà ministre de l’économie lors de la vente d’Alstom à General Electric !!!
        Et cela continue avec le reste, le système, comme vous le dites, n’ayant jamais cessé depuis Pompidou... Voir ce qui se passe en coulisse en ce moment-même pour EDF et SNCF ! Excusez du peu !!!
        Et de toute façon ceci n’excuserait pas cela car c’est bien de M. Macron que nous parlons ici et non de qui que ce soit d’autre.
        Mais d’un autre côté reconnaître que la grande braderie dure depuis Pompidou, c’est aussi une façon de reconnaître la vertu du général de Gaulle.
        Grand merci pour cela !!!


      • vesjem vesjem 4 février 09:29

        le diable se cache dans les détails


        • Clocel Clocel 4 février 09:35

          Un taré sans freins, serviteur d’un projet satanique, plus on tarde à s’en débarrasser, plus ce sera douloureux...

          Petit rappel pour les « démo-crasseux » dogmatiques, il est sorti des urnes, elles ne vous ont sans doute pas encore dévoilé le pire, il y a déjà eu des précédents historiques.

          Quelque soit le bout par lequel on le prend, l’avenir sera douloureux, votre « devoir » quinquennal ne vous sauvera pas.


          • Bendidon Bendidon 4 février 10:05

            Ce n’est pas un diamant mais une malédiction

            Son sang n’est pas humain, c’est du sang de coyote. Cette chose n’a pas d’âme c’est en réalité un reptilien

            Il provient d’une race exotique extra terrestre qui nous a colonisé il y a très longtemps (lisez mauro biglino)

            Bill gates, Klaus schwab, Jacques Attali et compagnie sont de la même espèce

            Homo idiotus réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard

            Éveillez vous bandes de cloportes copulants

             smiley


            • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 4 février 11:05

              @Bendidon
              Donner trop d’importance à Macron est contre-productif. C’est un homme paille qui touchera son chèque en partant. Il n’a fait que poursuivre le « travail » de la fine équipe. 


            • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 4 février 11:07

              @Opposition contrôlée
              Et encore, quand je dis le « travail », le sien est avant tout de faire de la com’ pour détourner l’attention. Plutôt de s’exciter sur Macron, il serait préférable de faire comme s’il n’existait pas. 


            • samy Levrai samy Levrai 4 février 10:52

              Beaucoup de pipolitique pour une simple marionnette .


              • Fergus Fergus 4 février 11:19

                Bonjour, samy Levrai

                Une « marionnette » n’a pas de pouvoirs. Macron en a, et non seulement il en use, mais il en abuse, notamment au plan des atteintes aux libertés !


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 11:24

                @Fergus

                Alors, c’est un « périphérique », comme un clavier ou une souris : il permet à celui qui l’utilise d’avoir accès aux commandes.
                Mais ils sont en train de mettre en place des commandes tactiles : la police et l’armée suffiront pour ce qui est du « hard ». Le « soft » est déjà installé par les GAFAMs.


              • samy Levrai samy Levrai 4 février 11:47

                @Fergus
                A part la répression/ surveillance du peuple qui lui sont délégués, quels pouvoirs lui reste t il ? 
                Les lois ? non.
                la justice ? non.
                La monnaie/ l’économie ? non.
                Le budget ? non.
                la diplomatie ? non.
                les sujets de société style mariage gay , oui.
                J’appelle cela une pure marionnette, un produit médiatique et marketing plein de vent comme tous les clowns du parti unique comme la FI le RN , LR, PS, MODEM, NPA,...


              • Clocel Clocel 4 février 12:06

                @samy Levrai

                 Macron a quand même réussi à recycler Bayrou, « écologiquement » parlant, c’est un exploit ! smiley


              • tonimarus45 4 février 15:55

                @Fergus-oui mais il fait le sale boulot que « hollande » n’a pas pu achever, mais commande par qui ???


              • tonimarus45 4 février 10:59

                bonjour -on peut voir dans cet article la collusion frappante, flagrante du syndicat collabo « CFDT » et de « macron » ?Si quelqu’un en doutait la il y en a la preuve


                • Fergus Fergus 4 février 11:25

                  Bonjour, tonimarus45

                  Le positionnement de la CFDT n’est pas nouveau. Il a même été dévoilé à la vue de tous lors de la collusion de Notat avec Juppé en 1995 après l’annonce du plan de casse de la Sécu et de réforme inique des retraites, sans oublier la mise à mal du réseau SNCF dans le cadre d’un contrat de Plan aberrant !

                  Une Notat qui, peu après, s’est fait virer de manière musclée d’un cortège près du Cirque d’Hiver  je le sais, j’y étais avec des camarades cheminots CGT de la SNCF  par des militants de la CFDT qui ont ensuite quitté le syndicat pour aller fonder Sud.


                • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 11:27

                  @tonimarus45

                  dans l’omelette au jambon, la poule est concernée et le cochon est impliqué.
                  Dans le hold-up en cours, la CFDT est impliquée, mais les autres syndicats sont concernés.


                • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 11:29

                  @Fergus

                  Une Notat qui a directement présidé « Le Siècle » après son « mandat » (ou plutôt sa « mission ») à la CFDT.


                • tonimarus45 4 février 15:37

                  @Séraphin Lampion—En quoi le cgt est concernne par ce hold -up ???????????


                • tonimarus45 4 février 15:48

                  @Fergus je connais les agissements de la CFDT depuis depuis l’age de 18ans au j’ai adhere a la CGt .(je vais vers mes 82 ans et je suis toujours’ syndique retraie bien sur).Ce qui m’agace c’est quand j’entends certains mettre dans le meme panier cfdt et CGT.La cfdt n’a jamais declare un mouvement de greve et quand par hasard et de moins en moins souvent, elle y adhere ou y a adheré, c’est toujours, apres tractations plus ou moins secretes avec et le « mrdef », et le gouvernement ou elle table mise quand elle veut, pour le faire capoter


                • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 22:01

                  @tonimarus45

                  par son mutisme


                • tonimarus45 6 février 13:56

                  @Séraphin Lampion—Quand vous n’etes pas ou tres peu invite sur les mrdias aux ordres qui preferent donner la parole au syndicat collabo cfdt, evidemment la parole cgt est inaudible.Par contre je peux vous indiquer des magazines du syndicat cgt et là vous saurez tout ce qu’il y a savoir, sur les saloperies et du mrdef et du gouvernement ???????????Je suis etonne ,surtout venant de vous ,que vous soyez si peu perspicace


                • tonimarus45 6 février 13:58

                  @Fergus—j’ai des doutes ???


                • Fergus Fergus 4 février 11:17

                  Bonjour, Alain Alain

                  Merci pour ce zoom sur un livre qui semble avoir parfaitement cerné le personnage  séducteur pour mieux manipuler, voire casser , même s’il y a quelques détails erronés.


                  • samy Levrai samy Levrai 4 février 11:52

                    @Fergus
                    Mais nous ne parlons pas de Mélenchon !


                  • @Fergus Bonjour, alors, vos yeux s’ouvrent.... pas besoin d’aller se protéger chez maman LE PEN..Prenez du recul....


                  • zygzornifle zygzornifle 4 février 13:02
                    La masse musculaire de Macron et supérieure à son poids total.
                    Si la lumière va plus vite que Macron, c’est qu’elle a peur de lui.
                    Macron ne ment pas, c’est la vérité qui se trompe.
                    Macron n’essaie pas. Il réussit !!
                    Quand Macron scrute l’horizon, il voit son dos.
                    Quand Macron va au restaurant, c’est le serveur qui laisse un pourboire.
                    Quand Macron s’est mis au judo, David Douillet s’est mis aux pièces jaunes.
                    Macron est le seul homme à posséder une Bible dédicacée.
                    Macron peut encercler ses ennemis. Tout seul.
                    Macron a déjà compté jusqu’à l’infini. Deux fois.
                    Certaines personnes portent un pyjama Superman, Superman porte un pyjama de Macron.
                    Macron ne porte pas de montre. Il décide de l’heure qu’il est.
                    Dieu a dit : « que la lumière soit ! » et Macron répondit « on dit s’il vous plaît »
                    La seule chose qui arrive à la cheville de Macron… c’est sa chaussette.
                    Quand Google ne trouve pas quelque chose, il demande à Macron.
                    Macron fait pleurer les oignons.
                    Macron sait parler le braille.
                    Il n’y a pas de théorie de l’évolution. Juste une liste d’espèces que Macron autorise à survivre.
                    Macron et Superman ont fait un bras de fer, le perdant devait mettre son slip par-dessus son pantalon.
                    Un jour, au restaurant, Macron a commandé un steak. Et le steak a obéi.
                    Macron connaît la dernière décimale de Pi.
                    Macron peut taguer le mur du son.
                    Quand la tartine de Macron tombe, la confiture change de côté.
                    Dieu voulait créer l’univers en 10 jours. Macron lui en a donné 6.
                    Macron est capable de laisser un message avant le bip sonore.
                    Une larme de Macron peut guérir du cancer, malheureusement, Macron ne pleure pas.
                    Si Macron dort avec une lampe allumée, ce n’est pas parce qu’il a peur du noir mais parce que le noir a peur de lui.
                    Le Big Bang était la première éjaculation de Macron.
                    Macron était le seul trader a la banque du sperme.

                    • JC_Lavau JC_Lavau 4 février 13:11

                      @zygzornifle. Ah non ! Tu as encore oublié le « s » dans le verbe être !


                    • zygzornifle zygzornifle 4 février 16:51

                      @JC_Lavau

                      Macron ne l’a pas vu ....


                    • zygzornifle zygzornifle 4 février 13:04
                      « Il paraît que Macron est fondamentalement bête et idiot à la fois »  

                      • HELIOS HELIOS 5 février 00:43

                        @zygzornifle

                        Macron est un petit chef de projet.
                        C’est un de ces technico-administratifs, persuadé de sa propre performance, alors qu’il n’est que le jouet des normes dans lesquelles il evolue.
                        Alors, son mentra c’est d’agir en faisant penser que ses décisions et ses choix ne sont que de bonnes décisions qu’il a le droit d’imposer.

                        Le drame c’est qu’il n’est pas capable de réaliser a quel point il est le jouet de gens qui sont considérablement plus intelligents que lui.. qui eux, l’ont bien évalué, et qui utilisent sa servilité manipulée et téléguidée pour se décharger des basses et viles taches qu’ils veulent eviter.

                        Chaque fois qu’il prend une décision c’est un flash dans son esprit et il croit avoir trouvé la cléf de voute de son action politique alors que ce n’est qu’une petite etincelle, la plupart du temps deconnectée, mais qui l’etonne lui-même... il s’y accroche encore une fois fier de cette lueur dont la réalité lui echappe ensuite d’où son inconstance.

                        Et c’est d’ailleurs pour cela qu’il ne s’entoure que de gens porteurs d’une rigidité obtuse qu’il a probablement flatté (c’est son coté sympathique, mais probablement manipulateur) et dont il est sûr de la limite imaginative. Moins ses collaborateurs seront agiles, plus ceux-ci auront une chance de le servir. On l’a vu avec Castaner, on le voit avec Castex. je suis sûr qu’il admire le préfet Lallemand qui est le modèle de ses collaborateur dans leur aspect d’inflexibilité, capable comme on vient de le voir en provocant un embouteillage sur le periph de verbaliser les retardataires : « ils n’avaient qu’a prendre leurs précautions et sortir du bureau avant ».

                        Sur le fond du sujet, si je n’avais jamais rencontré dans ma vie professionnelle des types comme lui, je ne saurais trop quoi dire, mais des comme lui, il y en a à la pelle dans les cabinets de conseil et ils servent bien lorsqu’on les envoi chez le client car il montrent une image professionnelle de haut niveau (une image seulement, hein)... alors qu’ils téléphonent tous les soirs au directeur pour entendre les conseils des donneurs d’ordre sur tout et sur rien.

                        Le niveau maximum de la mediocrité dont un des derniers symptomes, c’est l’irritabilité lorsqu’ils s’aperçoivent que leur volonté est battue en breche soit par plus con que lui soit par ceux qui finissent par comprendre et qui tentent de remonter le contrat, envers et contre tout et en essayant ensuite de decharger la responsabilité sur des circonstances soi-disant en dehors du scope de responsabilité mais en réalité parfaitement dans le cadre du boulot confié.

                        Bon, j’arrete, mon analyse vaut ce qu’elle vaut, hein, mais je le répète, je l’ai déjà ecrit sans doute ailleurs, ce genre de personnage est exactement ce que j’ai déjà rencontré, je les appelle les « petits chefs de projet » dont vous avez une description limitée ci-dessus.

                        Je tiens à préciser que ce sont ceux qui affectent ces gens là aux postes où ils sont qui sont les plus responsables.
                        Dans ce cas, évidement il y a les elections, mais Macron n’a pas pu se payer « sa » présidentielle, c’est a dire qu’ON l’a mis a cette place... et c’est de ce ON qu’il faudrait s’occuper, ceux qui ont les moyens financier et societaux d’y arriver.

                        Macron ne les trahira jamais, car il pensera toujours pouvoir beneficier de leur aide et de leur aile protectice... il se trompe probablement... excusez moi-monsieur le président, je vous aurai peut-être choisi si un de mes projets avait eu besoin de votre profil... vous avez répondu a un autre projet....


                      • I.A. 4 février 17:48

                        Votre article est bien fait.

                        A mon avis toutefois, cette Corinne Lhaik a écrit un livre de commande, dont le titre est d’ailleurs plutôt flagorneur : « Président cambrioleur », c’est quand même un parallèle flatteur à notre « gentleman cambrioleur » à nous, partie intégrante de notre culture populaire nationale  au bon moment qui plus est : les débuts de la série « Lupin » sur Netflix (un bide)...

                        Genre le ch’ti aurait de la classe, et même de l’intelligence ! M’ouarf-arf !

                        Etre capable de voler son pays, de tricher envers son pays, et de mentir à son pays, quand on est conseiller, ministre ou président de la république — je considère que c’est facile et fort inélégant. 

                        Ça fait crève-la-faim, ça fait crevard. Il est difficile de trouver acte plus épais, plus grossier, plus crasse.


                        Comme vous pouvez voir, à mon sens nous sommes très loin du diamant. Nous sommes en face d’une sous-merde sans aucun courage ni entendement.


                        • Djam Djam 4 février 21:09

                          Macron est tout sauf un diamant. Il correspond exactement à ce qu’on appelle un pervers narcissique manipulateur. Pas economiste pour un rond, il a les qualités des acteurs : il séduit en flattant. Comme les acteurs il sait faire croire à ses interlocuteurs qu’ils sont brillants... et ça marche parce qu’il sait brosser dans le sens du poil. 

                          Chez Rotschildt, Macron n’a été qu’un très bon... commercial et comme le rappelait le PDG de Rotschild France, « il faut être un peu pute pour faire ce métier » (cad, celui que faisait le petit Macron dans la banque).

                          Politiquement, c’est une truffe. Il n’est pas étonnant que son entourage le prennent cependant pour « brillant politique » compte tenu de ce qu’est devenu la politique... en clair, il n’y a plus de Politique mais du business maquillé en discours de communicant. Comme les autres font pareil, il vont donc le trouver « excellent » et en effet il est excellent... en manipulation achevée. 

                          En vieillissant on devient la caricature de soi. On a vu ce qu’était devenu un Giscard, pour ne citer que lui. Voyez Sarko qui apparait pour ce qu’il est depuis toujours : un mafieux. Observez Hollande, devenu un vieux lubrique qui rêve de jeune trentenaire blonde. Regardez aussi des gars comme Attali, un sorte de dépressif angoissé qui continu à jouer les prophètes télévisuel...

                          Macron n’a et n’aura jamais aucune dimension hormis celle de son égo. Un authentique Chef d’Etat ça s’efface devant la cause de la nation... et de nation il ne reste que des ruines. Macron est donc un petit roitelet nu.


                          • @Djam Je m’excuse, j’ai sauté votre commentaire. Vous au moins avez vu aussi très clair....


                          • Excellent portrait du pervers-narcissique. Même l’ex ministre de la culture fut envoutée (F.N.). Bizarre, ma premiere impression le concernant : tiens on dirait mon banquier quand il veut me vendre une obligation. Je parie qu’il porte des chaussure Gucci ou même Hugo Boss. Mon type d’homme étant plutôt Bruno Cremer. On ne peut dire qu’il m’ai fait rêver. C’est à peine si je n’ai pas fait des cauchemars le jour funeste où il remporta l’élection. De la mrd dans du papier d’argent. Quand la merde vaudra de l’or, le cul des pauvres ne leur appartiendra plus (Henry Miller). Amusant, mais j’ai eu un voisin qui portait le même nom.....Macron, c’est Thésée, beau, brillant, pervers à souhait,.... nombreuses femmes sont prises dans son piège, dont la pauvre Ariane, vite éjectée quand elle eu servi....Mais en ce qui me concerne il n’a jamais fait illusion : s’il a réussi à tuer (le père : Hollande), pas leamimolette, mais le Minotaure, c’est avec massue de cuir (au Tarot : le bâton). Incapable de posséder le véritable phallus (de son père ré-incarné dans le Minotaure) : l’épée d’or. Au tarot, l’épée, c’est l’intellect qui pénètre contrairement au bâton (la force primaire). Lui intelligent ? Non, il a une seule faculté : il perçoit ce que l’autre attend de lui.....Il vous conduit là où il pense que vous voulez aller. Les besoins des personnes sont assez primaires,....Tous le monde le savait à l’ENA, il avalait ses cours comme un bon petit premier de classe. Mais il ne les intégrait pas....Pour intégrer, il faut savoir être pénétré.... Alors quand on ne peut être pénétré (la véritable intelligence), on en....le les autres.


                            • On se croirait revenu au temps des Précieuses ridi« cul »es. Molière : au secours...


                              • Amusant mais j’ai rêvé de ma pharmacienne. Je me souviens qu’à l’époque elle me disait. tu sais que j’ai son collègue de l’ENA comme client. Je ne vais pas répéter (hum, mot mal choisi) ce qu’elle m’a révélé, dont je me doutais. Si j’en révèle plus on me reprochera de n’être pas le politiquement correct. Si mon métier ne me protégeait pas je risquerais une amende du Centre pour l’égalité des chance et la lutte contre la discrimination..


                                • Un peu de patience : pour Thésée cela finit mal.... 


                                  • Désolée si je fais fuir les commentateurs (on n’aime pas trop se voir dans un miroir...,Puisque je suis contrainte de vivre encore dans ce monde (et que peut-être des enfants survivront,...pour eux). Et ayant vécu toutes ces années, c’est pour moi une forme de testament aux enfants du monde qui resteront et je l’espère comprendront. Donc évitons trop de fautes : Bien sûr. que chacun à sa théorie du complot : sa tête de turc. Problème, ce chacun, ce sont des milliards d’individus qui ont LEUR idée des responsables (la mienne se trouvant dans les livres de 

                                    Nots). Je suis perçue sur ce Site comme cinglée. Cela ne me fait ni chaud ni froid. Cela confirme simplement une chose que les réseaux socio n’existent pas. Qu’il augmente la haine de l’autre. Pour vivre heureux vivons cachés. Zuckerberg fils de psychiatres aurait du le savoir,..Si j’écris, c’est justement pour restée cachée et de toutes façons, je n’ai pas le temps de consacrer à l’écriture d’u livre (et en plus me méfie ah, je savais que tu étais paranoïaque du milieu de l’Edition ayant déjà eu l’expérience avec le livre sur la FORGE de Lourmarin : votre livre n’est pas dans l’air du temps,...). Le titre de mon livre aurait bien sûr été : à cet enfant que je n’ai pas eu et pourquoi. Voici un excellent article qui vient de La Libre et à tout parfaitement compris. Mais à la différence du philosophe, ayant une autre formation, je savais depuis 1985. La société néo-libérale est destructrice de la fraternité. LE CULTE DU MOI, narcissique (pourquoi tant de pervers narcissiques et en plus qui ont pris le pouvoir alors que comme dit très bien Francis Lalanne, ce sont de psychotiques dont le place n’est pas dans la vie publique. Aider un pervers narcissique c’est hélaaas donner des perles au cochons. On nous a bien trompé : Liberté-égalité-fraternité n’existe pas. Ne mettez jamais un agneau à côté d’un lion (la fable du scorpion : c’est dans ma nature). On traite cet écrivain de paranoïaque : à vous de juger...si vous en avez encore la possibilité mentale :. Qu’est-ce que le complot : une collusion entre psychotiques (surtout quand il s’agit de nuire). Voici le « paranoïaque »....https://www.lalibre.be/debats/opinions/nous-entrons-dans-une-ere-d-ingouvernabilite-permanente-601d6ea97b50a652f7a5ecd5 . La place des psychotique (soyons indulgent est sur une île. 6 milliards d’individus à éloigner). Pas trouvé l’île.... Ils ne se supporterons pas et vont s’entre-tueur. Mais ce ne sera plus notre problème et la civilisation pourrait se reconstruire avec ce bel idéal : LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE. Lire le livre de science fiction : L’ILE de robert Merle. L’expérience de la démocratie. Pour moi, il avait déjà un erreur : la chute du mur de Berlin......Ouvrez les portes des hôpitaux psychiatriques (Deleuze et Guattari, vive les schizophrènes, à bas l’OEDIPE). Désolé si je ne rêvais pas d’un monde de psychotiques (GUATTARI), mais d’Oedipiens...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité