• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Présidentielle 2022 : En Guyane française « Ils veulent offrir des terres (...)

Présidentielle 2022 : En Guyane française « Ils veulent offrir des terres amérindiennes aux descendants d’anciens esclaves Africains ! »

Comme on ne m’a rien demandé, mais que ça me regarde, je vais vous dire ce que j’en pense de cette Guyane française qui extermine sournoisement les derniers 6.000 Amérindiens. Je le fais d’autant plus volontiers puisqu’une personne de Guyane française (Madame Christiane Taubira) s’est portée candidate pour 2022, à la présidence de la République française. Victorieuse de la primaire de la gauche 2022 ! Autant dire de la gôôôche bobo profiteuse qui n'a rien à se reprocher (lire ici !)

Ça fait donc une raison supplémentaire pour en parler franchement. Et puis j’en rajouterai ensuite une petite couche sur le comportement de l’Etat français concernant les peuples autochtones dont font partis les Amérindiens de Guyane française, histoire que vous n’ayez aucune excuse en disant que vous ne saviez pas ce que fait votre pays depuis des décennies, et dont vous êtes le/la citoyen/ne votant aux prochaines élections de 2022.

Bien à vous et courtoisement !
Votre serviteur ‘Amérindeuropéen’ de service, le 29 janvier 2022,
Pierre Sarramagnan-Souchier,
initiateur en 2010 de la pétition présidentielle
pour Sauver les derniers Amérindiens Wayana et Teko de Guyane française

 

LE PILLAGE ET LE PROJET D’EXPULSION DES TERRITOIRES AMÉRINDIENS POUR LE COMPTE D’ANCIENS ESCLAVES D’ORIGINE AFRICAINE, REVENDIQUÉ PAR MME TAUBIRA EST UNE HONTE !

 

Dans une déclaration de mai 2013, Madame Taubira : (…) la garde des Sceaux évoque la « confiscation des terres » dans les territoires d’outremer qui « fait que, d’une façon générale, les descendants d’esclaves n’ont guère accès au foncier ». « Il faudrait donc envisager, sans ouvrir de guerre civile, des remembrements fonciers, des politiques foncières. Il y a des choses à mettre en place sans expropriation, en expliquant très clairement quel est le sens d’une action publique qui consisterait à acheter des terres », affirme Christiane Taubira.

« En Guyane, l’Etat avait accaparé le foncier, donc là, c’est plus facile. Aux Antilles, c’est surtout les descendants des “maîtres” qui ont conservé les terres, donc cela reste plus délicat à mettre en œuvre », reconnaît-elle. (…) (Sources : l’article du Monde du 11.05.2013 : Taubira prône une "politique foncière" en faveur des descendants d'esclaves et lire aussi ici !

L’ex-ministre de la justice de la France (candidate à la présidentielle de 2022), Madame Christiane Taubira, née en Guyane française, a toujours eu en tête de faire donner aux descendants des familles d’esclaves noirs (déportés d’Afrique il y a 400 ans) des terres en compensation du dédommagement de l’esclavage subi pour ceux qui sont dans les territoires d’Outre-mer.
Si l’idée en soit part d’un bon sentiment compréhensible (qui n'a rien de désintéressée en plus, puisqu’elle-même est concernée !), elle oublie volontairement ou ignore intentionnellement un élément de taille dans ses déclarations : C’est qu’il est malhonnête d’offrir à quelqu’un, un bien qui ne vous appartient pas !

En effet, l’État français a confisqué (ce que la ministre reconnait !) les terres ayant appartenues à d’autres. Et en l’occurence elle oublie de dire que ces terres appartiennent de fait aux six Peuples Amérindiens qui y vivent depuis plus de dix mille ans ! 

C’est quand même énorme d’avoir le culot d’offrir des terres amérindiennes à des descendants d’anciens esclaves pour que l’État français dédommage sur le dos des Amérindiens ces crimes de l’esclavage ! Une fois de plus l’État français se conduit comme un état irresponsable !

C’est une attitude vraiment irresponsable de l’État français que de prendre à l’un ce qui appartient à l’autre pour le donner à une troisième personne en compensation du comportement lamentable de la France et l’ex-ministre de la justice (candidate à la présidentielle de 2022) trouve que c’est cela ce que l’on appelle « rendre justice » ! On marche vraiment sur la tête dans ce pays !

Et bien moi je dis que : « Tout bien mal acquis ne profite jamais ! » comme l’enseigne la sagesse millénaire et que l’État français porte l’entière responsabilité d’une éventuelle guerre civile si telle devait en être le cas pour cette situation à venir. 

Et je déclare que les Amérindiens qui sont d’une stature spirituelle exceptionnelle sont bien au-dessus de ce mercantilisme de bas étage, car ils pardonnent à l’irresponsabilité de l’État et du peuple français.
Relire à ce sujet le discours de Félix Tiouka du 9.12.1984 “à l’adresse du gouvernement et du peuple français” dans l’espérance que ceux-ci s’interrogent sur leurs attitudes destructrices et prédatrices.
L’État et le peuple français auraient bien tort de croire que puisque les Amérindiens leurs pardonnent, ils peuvent continuer le pillage de leurs terres ancestrales…

Mais ne nous arrêtons pas seulement à ce sujet de l’expropriation des territoires des Amérindiens et profitons-en, puisqu’on y est, pour voir plus en détail le comportement sournois de l’Etat français concernant le génocide annoncé des Amérindiens de Guyane française, histoire d’être un peu plus édifié :

 

Le silence de l’état français concernant les Amérindiens de Guyane

(extrait d’un article du 16.04.2011. Source : à voir ici !)

Il en ressort un constat : La France se contre-fiche de ces “Peuples Premiers”.

1 - Concernant la dramatique situation des Amérindiens qui se suicident les uns après les autres, l’Etat s’en occupe bravement… avec quelques médicaments et envoie une ou deux personnes spécialisées ! (lire ici !) En évitant évidemment de répondre sur le fond du sujet et en omettant de reconnaître les vraies causes de ces suicides à répétitions. 

Les causes sont pourtant connues mais on ne veut pas le reconnaître, car cela remettrait entièrement la politique de “colonisation” de l’état français concernant les “Peuples Premiers” dans les départements d’Outre-mer.

Le communiqué de presse du 14 avril 2011 de l’ADER Guyane (organisme d’Actions pour le Développement, l’Education et la Recherche, chargé aussi en Guyane depuis 2009 de la prévention des suicides par la recherche du bien-être des adolescents et jeunes adultes dans les 7 villages Amérindiens du Haut-Maroni est pourtant très clair et indique que l’on n’arrêtera pas les suicides si l’on ne commence pas en priorité par écouter les revendications des Amérindiens et de leurs représentants traditionnels (les autorités coutumières).

Ces revendications sont pourtant connues depuis plusieurs décennies et l’ADER prévient que ce ne sont pas les quelques dix mesurettes préfectorales qui feront avancer la situation dans le bon sens : “(…) Ne nous leurrons pas, les solutions proposées reposent sur l’illusion entretenue d’une modernité universelle, là où il n’y a qu’une culture dominante et expansionniste. Loin de nous l’idée de rejeter les bienfaits de cette “civilisation”, notamment en matière de santé, ni d’en dénier l’accès aux populations du fleuve. Simplement, si l’une des causes profonde de leur malaise est une perte de l’estime de soi et de sa culture, tout projet impulsé et imposé de l’extérieur, constitue une violence supplémentaire. La revalorisation de leur identité culturelle passera par la reconnaissance de leur expertise et de leurs droit à prendre les décisions concernant leur avenir. La ratification de la Convention 169 de l’Organisation internationale du travail pourrait garantir cela.

Cette “mesure” aurait également une incidence sur le grand absent du “programme” de la Préfecture : l’orpaillage et son cortège de violence… (…)” (Télécharger le communiqué complet de l’ADER ici !)

2 - L’incurie de l’Etat français dans les DOM et tout récemment en matière de justice : le constat de deux sénateurs (lire ici !) est édifiant.

Concernant les Amérindiens de la Guyane, cela prend parfois des allures de Far West et de course au trésor des prédateurs pour s’approprier leurs richesses. (lire ici !)

On n’hésite pas à exproprier les Amérindiens et même des villages entiers alors qu’ils vivent depuis des millénaires sur cette terre de Guyane ! Le dernier exemple était rapporté par le défunt journal Oka.Mag’ de l’expropriation de familles Paykwénéh à Gabaret non loin du pont qui relie maintenant le Brésil et la Guyane. Comme quoi, la cupidité en fait décidément transpirer beaucoup avec cette forte odeur des pratiques mafieuses !

Pour le cas des Amérindiens de Guyane par exemple, il est vraiment facile de “les rouler dans la farine” en les noyant dans les dédales administratifs. (…)

Pour exemple : Ces dernières années, la justice française avait débouté une organisation amérindienne (La défunte FOAG) qui avait eu le culot de porter plainte contre l’Etat français pour empoisonnement au mercure provoqué par l’orpaillage sur les sols ancestraux Amérindiens. Qu’à cela ne tienne, l’administration judiciaire avait épluché les statuts de cette association et l’avait débouté de sa plainte car ses statuts ne l’autorisait pas pour une telle action en justice ! (cf. : lire ici !)

Souhaitons plus de chance à l’ONAG, l’organisation amérindienne (créée en 2010) qui avait en 2011 porté plainte contre X pour empoisonnement au mercure. L’ONAG, organisation autochtone de Guyane qui est maintenant depuis le 21 juillet 2021, officiellement reconnue par les Nations Unies en tant qu'ONG référente en Guyane française sur la défense des droits des peuples autochtones. (Voir ici ! et lire ici le communiqué de l'ONU

Cette démarche est d’autant plus courageuse, que les Amérindiens ne sont pas des habitués des manigances administratives qui sont la plaie des administrations dans ce pays et dans d’autres. Ils sont donc assez désemparés devant ces situations et préféreraient utiliser des méthodes qui leurs conviendraient mieux pour faire valoir leurs droits “ancestraux” qui leurs ont été extorqués et supprimés depuis la “colonisation” (mettez un autre nom à “colonisation” si ce mot vous dérange, mais la réalité des faits est la même !). Mais dans un soucis de non violence, ils acceptent d’utiliser nos coutumes barbares administratives et judiciaires… Ce qui est un réel effort de leur part quand l’on sait qu’ils n’utilisent pas ce genre de mesquineries dans leur quotidien…

Je trouve personnellement énorme que ce soit aux Amérindiens de devoir revendiquer le droit d’avoir des biens fonciers alors qu’ils vivent sur ces terres depuis des millénaires. On reconnait bien là le cynisme des prédateurs occidentaux qui n’ont rien à devoir à personne puisque leurs Droits sont des droits divins sans appels… Lesquels descendants d’Occidentaux nés sur le sol de Guyane considèrent eux aussi ne devoir rien à personne et ne pas rendre ce que leurs ancêtres ont extorqué et pillé parfois par la force aux Amérindiens.

3 - Etc. On pourrait trouver d’autres exemples… On se contentera de l'article paru sur le site Agoravox le 16 décembre 2015 : Rapport sur les suicides des Amérindiens de Guyane Française qui est assez éloquent sur la manière dont l'état français gère ce petit soucis anectotique.

Malheureusement, nous sommes obligés de convenir que la raideur, l’aveuglement, la surdité et la stupidité des représentants qui gouvernent ce pays est de taille et que personne ne s’est élevé pour dénoncer cela.

La France attendant continuellement que les situations soient au paroxysme pour intervenir brutalement et toujours à son avantage.

Si j’avais pourtant un conseil à donner à ceux qui gouvernent ce pays, ce serait ceci : Plutôt que de fanfaronner en chefs guerriers en intervenant dans les autres pays pour “imposer un certain type de démocratie” (Afghanistan, Côte d’Ivoire, Libye, Syrie, Irak, etc.), je leurs conseillerais plutôt de regarder dans leur jardin national (et Européen par extension !) pour améliorer l’élan des Droits de l’homme dans ces contrées “coloniales” d’Outre-Mer.

Il est en effet impressionnant de constater que la France, cette nation des Droits de l’Homme, s’est littéralement courbée devant “le veau d’or” (le pillage de la Guyane) et qu’elle en oublie l’essence même du chemin lumineux de l’élévation des peuples.

La question actuelle est de savoir jusqu’à quand les Amérindiens pourront pardonner à leurs prédateurs.

Après que l’on leur ait pris leur terre, qu’on les ait parqués dans des réserves (ou “zone de protection” si vous préférez ce terme !), qu’on les aient obligés à prendre la nationalité française contre leur gré (comme pour les Wayana…) et que maintenant, comme si cela ne suffisait pas, qu’on les “assassine légalement” en détruisant, défrichant et polluant les zones au mercure où ils survivent (l’orpaillage est autorisé sur le territoire des Wayana et Teko). Et on feint de s’étonner que ces Peuples Premiers se suicident en cascade… Lire le projet prédateur d'implantation de la plus grande mine d'or de France en Guyane française : La Montagne d'or.

C’est quand même sacrément hypocrite de la part des Occidentaux me semble-t-il !

Et encore, là, nous ne mentionnons pas la course à l’orpaillage clandestin qui ne cesse de s’amplifier dramatiquement sur leurs espaces de vie.

Si l’on se met, ne serait-ce qu’une seconde à leur place et que l’on s’interroge sur ce que l’on ferait soit-même si l’on était dans cette situation, l’on est bien obligé d’admettre que ces “Peuples Premiers” ont une très grande maîtrise de la non violence et que nous devrions en prendre exemple et nous excuser d’avoir une telle attitude parfaitement déloyale et égoïste. C’est tout au moins mon point de vu d’Amérindeuropéen (Européens frère des Amérindiens) !

Et j’ai honte pour ce pays et ce continent européen en constatant que (presque) personne ne leur vient en aide réellement et que l’état français ose proposer à chaque fois des petites mesurettes administratives stupides et inappropriées…

Serait-ce le manque de courage et l’impuissance de ceux qui dirigent ce pays qui les poussent à un tel cynisme ?

Qu’il me soit permis de leur rappeler (…) que l’humanité avance avec le courage et la volonté d’une vision lumineuse de leurs dirigeants pour l’épanouissement des peuples dont ils ont la charge, et non par la peur, l’avidité de petits gains illusoires (comme l’or !), la cupidité et la médiocrité qui les caractérisent depuis tant d’années.

Que ces dirigeants ne craignent pas d’offrir les solutions qui conviennent aux peuples et surtout à ceux qui sont en détresse, en tenant compte de leurs aspirations fondamentales quand elles sont bonnes pour les peuples, car il ne peut en ressortir que le meilleur à long terme pour l’humanité.

Là est la quintessence des dirigeants responsables. Savoir écouter les peuples et accepter leurs doléances. Là est le futur de l’humanité. Le reste n’est que guerre et destruction qui font régresser l’âme du monde. Tel est mon point de vue.

(…)

Votre serviteur ‘Amérindeuropéen’ de service, Pierre Sarramagnan-Souchier.

—————

Pour en savoir plus :

Pour rappel, d’autres articles relatifs aux Amérindiens de Guyane française pour approfondir le sujet et la réflexion : 

  • Les Amérindiens Wayana n'ont jamais demandé à être Français ! Ils ont toujours refusé cela et ce n'est que sous la pression de l'État français qu’ils y ont été obligés. Donc ce serait bien que votre remarque prenne en compte cette considération.
     
  • L’article paru sur le site Agoravox le 16 décembre 2015 : Guyane : Les suicides des Amérindiens  : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/rapport-sur-les-suicides-des-175481 
    Une réaction à cet article de Anne-Marie Chambrier : Les Peuples Autochtones de Guyane : Paykweneh, Kali’na, Teko, Wayana, Wayampi et Lokono, nous ne reconnaissons pas la doctrine de « la Terra Nullius, le régime foncier de l’Etat est constitué de toutes les terres vacantes et sans maître, les bois et les forêts, soit la quasi-totalité des terres de Guyane ». Le décret de 1898 est une belle escroquerie écrite en faveur de ceux qui ont dépossédé, souillé la terre mère, de nos ancêtres. Ces terres étaient occupées, non pas seulement d’animaux mais, de peuples qui étaient organisés socialement, économiquement, politiquement et spirituellement. Nous connaissons les conséquences du contact de nos ancêtres avec les colons…. Nos parents, nos grands –parents, ont souvent été obligés de quitter un lieu d’habitation en faveur d’une municipalité, de l’Etat… Aujourd’hui, nous n’acceptons plus d’être délocalisés, nous voulons assurer à nos enfants le choix de pouvoir continuer à vivre sur des terres collectives. Nous demandons réparation, que justice soit faite sur ce crime de l’humanité, nous ne sommes pas dans une démarche de compensation financière, nous voulons la rétrocession foncière pour nos autorités coutumières par l’Etat, qu’elle soit redistribué à chaque village, ainsi que pour la création de nouveau village.
     
  • L’article paru sur le site Agoravox le 23 décembre 2015 : Il était une fois l’Inini… Reconstruire l’antique territoire de L’ININI : Si on était humain et loyal, le territoire “réservé” appelé autrefois l’Inini devrait être rendu aux Amérindiens à qui il appartient depuis des millénaires… Pour qu’ils reprennent en main leurs destinées…
     
  • L’article paru sur le site Agoravox le 7 novembre 2012 : L’état français pille et vole l’or des Amérindiens : Lettre ouverte à la ministre de la justice
    après le rapatriement des 107 kilos d’or de Guyane française
     alors que la ministre Garde des Sceaux était Madame Christiane Taubira. Lettre restée sans réponse évidement !
     
  • Rappelons qu’une pétition présidentielle avait été mise en ligne en 2010, pour Sauver les 1 500 derniers Amérindiens Wayana et 300 derniers Teko de Guyane française”. Lire aussi l’article paru sur le site Agoravox le 21 février 2012 : Premier bilan de la pétition pour sauver les derniers Amérindiens Wayana et Teko de Guyane française(Voir également sur le site de cyberacteurs qui explique les enjeux et les premiers résultats (en 2012) de cette pétition). Cette pétition présidentielle de 2010 est toujours en ligne pour Sauver les 1 500 derniers Amérindiens Wayana et 300 derniers Teko de Guyane française.
     
  • Un site sur le pillage annoncé des richesses minières de la Guyane française : On en est où en 2022 ? Lire ici : Guyane française : l'horreur du méga projet de la gigantesque mine de la “montagne d'or”.
     
  • L’article paru sur le site Agoravox le vendredi 20 décembre 2013 : Lettre au Président Français : L’or des Amérindiens de Guyane : « Les promesses des grands chefs blancs ne sont-elles que du vent ? »
    EXTRAIT des commentaires à cet article :
    Eric / 21 décembre 09:58 Vous parlez d’or (? !), mais les projets racistes de Taubira de distribuer les terres ancestrales que l’État s’est approprie a des gens en fonction de leur sang et de leurs origines et sans compensation ne constitue-t-il pas également une menace plus directe encore ? Avez vous des détails sur ses propositions ? Un maron surinamais, réputé descendant d’esclave, migrant légal ou non, avec ou sans papier, ayant en principe les mêmes droits que les « descendants d’esclaves de souche » dans une logique socialiste, aura-t-il droit a un lopin ? Quid des indiens ? Un orpailleur clandestin sans papier brésilien métis, peut il réclamer quelque chose ?D’éventuels migrants africains non descendant d’esclave ou ne pouvant pas le prouver ? Vu de métropole, on a un peu de mal a cerner exactement le degré de racisme de madame Taubira. 

    Réponse de Pierre Sarramagnan-Souchier / 21 décembre 10:29 
    MERCI ÉRIC pour votre remarque judicieuse ! Vous avez parfaitement raison de rappeler qu’en effet l’actuelle ministre de la justice semble avoir une attitude pour le moins trouble sur ce sujet de l’expulsion des Amérindiens de leurs territoires ancestraux pour en faire bénéficier les anciens esclaves noirs à leur place et aussi préparer plus généralement leur expulsion pour les futurs implantations industrielles pour l’exploitation minière en Guyane. Cela est très préoccupant ! Extrait d’un article sur ce sujet : 
     » Les populations Amérindiennes de l’Amazonie Française sont en danger de mort (…) . On s’étonne de pouvoir encore s’étonner ! *« 
     » En outre , Mme la ministresse ne demande pas leur avis aux populations Amérindiennes de Guyane… C’est rare de voir un personnage politique exposer cela avec autant d’aplomb et ceci de manière publique ! " Source : (lien désactivé : http://www.vilistia.info/bresil-guyane-taubira-ferait-du-racisme-en-depossedant-les-amerindiens-a89165793) 

    Eric / 21 décembre 10:47 Personnellement, je ne trouve pas cela du tout trouble mais très clair : il s’agit de donner un « Lebesraum » en fonction du « Blut », mais a ce stade, ses critères me paraissent moins clair que ceux de ses illustres prédécesseurs en la matière.

    Réponse de Pierre Sarramagnan-Souchier / 21 décembre 11:46 
    Merci Éric pour votre remarque : « il s’agit de donner un « Lebesraum » en fonction du « Blut » » ! (traduction : un espace de vie en fonction du sang) 
    En fait si l’on se rappelle le parcours politique de Mme Taubira, on se souvient qu’elle était indépendantiste à une certaine période (avant de rallier la République car c’est moins dangereux, plus confortable… et donne une certaine impunité… qui facilite pas mal de chose quand on a quelque ambitions diverses…).
    C’était probablement pour s’octroyer une partie de la Guyane pour ses congénères d’origine africaine qui furent esclaves qu’elle aurait prise sur le dos des Amérindiens… Qu’elle cherche une reconnaissance des Africo-Américains de Guyane me semble légitime au regard de ce qu’ils durent subir, mais que cela se fasse sur le dos des Amérindiens me paraît pour le coup tout à fait scandaleux ! On se fait reconnaître le droit d’être noire au détriment des Amérindiens ! Drôle de conception des valeurs humaines ! Il est vrai qu’en cela elle ne fait pas vraiment dans l’originalité, puisque c’est exactement ce qu’on fait en leur temps les anciens maitres esclavagistes venus d’Europe ! On copie les mauvais exemples pour atteindre sa liberté en croyant trouver une forme d’indépendance toute illusoire…
    Les Amérindiens pourraient à juste titre rétorquer à cette femme (Ministre de la Justice de la République !) : Mais puisque vous voulez un territoire pour vous, plutôt que de nous expulser de notre lieu ancestral comme le fait la République française depuis 400 ans, retournez donc dans le pays de vos ancêtres d’où vous avez été déportée… et arrangez-vous avec vos frères Africains qui ne se sont pas gênés à l’époque pour vous vendre comme esclave en collaborant avec ces marchands blancs d’Europe… Cela au moins aurait le mérite de replacer clairement les choses…
    Pourquoi les Amérindiens devrait-ils disparaître de Guyane française (ils ne sont plus aujourd'hui que 6000 sur les 45 000 il y avait 400 ans !) parce que d’autres veulent prendre leur place et s’octroyer les formidables richesses minières et terrestres de cette portion d’Amérique du Sud ? Les prédateurs, c’est bien connu, n’ont pas de couleur… Ils pillent au détriment des autres et les Amérindiens du Brésil en savent quelque chose à ce sujet… Tel est mon sentiment… Bien courtoisement.

•••••••••••••

Voilà ! Ceci étant maintenant exposé, vous avez toute latitude d'aider les Amérindiens de Guyane française à survivre, où à continuer leur génocide dans l'indifférence générale dans cette République !

Votre serviteur ‘Amérindeuropéen’ de service, le 30 janvier 2022,
Pierre Sarramagnan-Souchier,
initiateur en 2010 de la pétition présidentielle
pour Sauver les derniers Amérindiens Wayana et Teko de Guyane française
(cf. : http://pierre.souchier.free.fr/wayana/Wayana/la_petition.html)

--------

Légende de l'illustration :

Les six nations Amérindiennes telles qu'elles existent sur le territoire de la Guyane (appelée par la France ‘Guyane française’ après son appropriation il y a plus de 400 ans !) Dessin OKAMAG’.

Tags : #Amérindiens de Guyane française #France #présidentielle 2022 #Taubira 

 

JPEG - 43.8 ko
Les six nations Amérindiennes de Guyane française
JPEG - 43.1 ko
Les divers peuples en Guyane française

Documents joints à cet article

Présidentielle 2022 : En Guyane française « Ils veulent offrir des terres amérindiennes aux descendants d'anciens esclaves Africains ! » Présidentielle 2022 : En Guyane française « Ils veulent offrir des terres amérindiennes aux descendants d'anciens esclaves Africains ! » Présidentielle 2022 : En Guyane française « Ils veulent offrir des terres amérindiennes aux descendants d'anciens esclaves Africains ! » Présidentielle 2022 : En Guyane française « Ils veulent offrir des terres amérindiennes aux descendants d'anciens esclaves Africains ! » Présidentielle 2022 : En Guyane française « Ils veulent offrir des terres amérindiennes aux descendants d'anciens esclaves Africains ! » Présidentielle 2022 : En Guyane française « Ils veulent offrir des terres amérindiennes aux descendants d'anciens esclaves Africains ! » Présidentielle 2022 : En Guyane française « Ils veulent offrir des terres amérindiennes aux descendants d'anciens esclaves Africains ! »

Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Schrek 31 janvier 11:43

    « Pour le cas des Amérindiens de Guyane par exemple, il est vraiment facile de “les rouler dans la farine” en les noyant dans les dédales administratifs. (…) »

    Pour le cas des Auvergnats aussi !


    • charlyposte charlyposte 31 janvier 11:51

      A défaut de les couvrir d’or ils auront du mercure exonéré d’impôts , c’est bon pour la démocratie d’outre tombe ! euh non d’outre mer !!! hum smiley


      • chantecler chantecler 31 janvier 11:55

        Pour la Guyane nous avons une C.Taubira en solde à vous proposer .

        Elle a toutes les qualités : très intelligente, fine lettrée, écrivaine , fidèle etc etc .

        Bref , c’est une affaire .

        Décidez vous rapidement .

        PS : La ville de Paris lui offre le voyage ....


        • charlyposte charlyposte 31 janvier 12:00

          @chantecler
          Un voyage au départ de Kourou... j’espère  ! smiley


        • Clocel Clocel 31 janvier 12:01

          Les Bidochons sont occupés avec les ouïgours en ce moment, compte tenu du temps de cerveau disponible, va falloir mettre le sujet en attente...

          Quand on pense à ce que ces peuples pourraient nous apporter au niveau pharmacopée dans un pays condamné à subir les éructations simiesques d’un Véran...


          • Séraphin Lampion Schrek 31 janvier 12:06

            @Clocel

            Pfizer va embaucher les 6000 clampins qui restent et déposera les brevets. Après, licenciement collectif et rapatriement à la charge du gvt français.


          • L'apostilleur L’apostilleur 31 janvier 12:07

            @ l’auteur 

            Merci de nous révéler cette triste histoire qui aurait pu influencer les votants à la primaire...

            « ..Taubira, née en Guyane française, a toujours eu en tête de faire donner aux descendants des familles d’esclaves noirs (déportés d’Afrique il y a 400 ans) des terres en compensation du dédommagement de l’esclavage subi pour ceux qui sont dans les territoires d’Outre-mer... »


            Encore un exemple du communautarisme insupportable de la vainqueur de la primaire.


            Vous devriez lui demander de s’adresser aux descendants des négriers africains en première ligne, pourvoyeurs du « bois d’ébène » pour le commerce triangulaire. Qu’ils leur restituent les terres africaines de leurs ancêtres.



            • sylvain sylvain 31 janvier 12:27

              on reconnait un descendant d’esclave a sa couleur de peau ??


              • Ruut Ruut 1er février 07:23

                @sylvain
                Oui, c’est le racisme légal de gauche.


              • sylvain sylvain 1er février 18:37

                @Ruut
                de gauche comme joe biden par exemple ??


              • eddofr eddofr 31 janvier 12:28

                Je connais peu de choses des autochtones Guyanais, je ne les ai guère côtoyés, hormis quelques patrouilles (militaires) et quelques accompagnements bénévoles d’organisations gouvernementales ou non.

                Je ne saurais juger de leur droit de « propriété » sur tout ou partie du territoire Guyanais (j’ai, je l’avoue, toujours un peu de mal avec tout ce qui relève de la revendication territoriale).

                Je leur reconnais évidemment le droit à un territoire suffisant pour vivre selon le mode de vie qui est le leur (pour ce qu’ils on a foutre de MA reconnaissance).

                Par contre, je trouve insupportable que l’état Français dédommage les descendants d’esclaves.

                Attention, ce n’est pas qu’on leur donne des terres qui me gène.

                C’est la raison pour laquelle on la leur donne.

                Il ne me gênerait nullement qu’on distribue de la terre à ceux qui n’en ont pas pour qu’ils puissent assurer leur subsistance.

                Il me gêne par contre que l’esclavage devienne un « droit sur la France », une espèce d’héritage à contre valeur financière ou sociale.

                Etre descendant d’esclave ne confère aucun droit !

                Moi je suis descendant de Serf (condition pas plus enviable que celle d’esclave) et il ne me viendrait pas à l’idée de réclamer une « compensation » !


                • charlyposte charlyposte 31 janvier 12:34

                  @eddofr
                  Bien dit smiley


                • sylvain sylvain 31 janvier 12:46

                  @eddofr
                  Moi je suis descendant de Serf (condition pas plus enviable que celle d’esclave) et il ne me viendrait pas à l’idée de réclamer une « compensation » !

                  vous êtes un male blanc, vous dominez le monde .N’essayez pas de vous défiler avec vos histoires de cerf, et laissez les biches tranquilles.


                • MagicBuster 31 janvier 13:13

                  @sylvain salut bibiche

                  Que font les cerfs blancs aux biches brunes au fond des bois ?

                  Quels sont les deux animaux les plus intelligents ?

                  Le cerf et le veau (le cerveau)…


                • Séraphin Lampion Schrek 31 janvier 13:32

                  @sylvain

                  les serfs n’étaient rien d’autre que des esclaves
                  en latin, esclave se dit « servus » et le mot esclave vient de « slavus », qui signifie « slave », car les Romains se procuraient de la chair fraiche chez les peuples slaves
                  de la même manière que le chat se disait « felix » en latin et que « catus » signifiait « guetteur », c’est le surnom argotique qui est passé en français
                  mais les historiens du dix-neuvième siècle tenaient à couper l’histoire en tranches de saucisson et refusaient d’admettre que ce qu’ils appelaient « moyen-âge » n’était rien d’autre que l’antiquité tardive et ils avaient aussi l’illusion d’un « sens de l’histoire », d’un « progrès » permanent en insinuant que la condition du serf était une avancée par rapport à celle de l’esclave, ce qui est faux, a=car dans l’antiquité, certains esclaves étaient précepteurs ou même régisseurs de domaines
                  par contre , les maitres n’étaient plus les mêmes et l’arrogance des chevaliers germano-celtes rendait certainement plus pénible la vie des humbles que l’autorité des pater familias patriciens.


                • eddofr eddofr 31 janvier 14:24

                  @sylvain

                  J’espère sincèrement que c’est du second degré.

                  Sinon je vais être obligé d’aller dire au SDF qui dort sous les ponts et mendie sa pitance que parce qu’il est un « mâle blanc », il n’a qu’à fermer sa gueule et demander pardon pour ses privilèges.


                • charlyposte charlyposte 31 janvier 14:54

                  @MagicBuster
                  Quels sont les deux animaux les plus intelligents ?

                  Le cerf et le veau (le cerveau)…

                  ______________________________________

                  Faut pas oublier le cerf-volant et le cerveau lent smiley


                • L'apostilleur L’apostilleur 31 janvier 15:49

                  eddorf

                  « ...je trouve insupportable que l’état Français dédommage les descendants d’esclaves... »


                  C’est la ficelle des communautaristes victimisés en mal d’arguments. Notre Président a mis le doigt dans l’engrenage avec les algériens qui voulaient exploiter la repentance de la France, sans envisager d’aborder celle d’Alger pour ses crimes esclavagistes. Il a fait marche arrière quand il a perçu l’exploitation financière que masquait les doléances d’Alger.

                  Avec Hollande plus instruit de l’histoire, malgré Taubira, la repentance est restée à la marge.

                  https://onenpensequoi.over-blog.com/2019/01/un-million-d-esclaves-blancs-passes-sous-silence-et-l-algerie-reclame-reparation-apres-la-colonisation.html



                  Les allemands ont fait profil bas pendant des décennies pour éviter la honte coûteuse de leur premier génocide. 


                  https://onenpensequoi.over-blog.com/2020/11/pendant-que-des-statues-risquent-un-deboulonnage-discutable-colbert-christophe-colomb-churchill-napoleon-par-le-maire-de-rouen-un-mo 


                • microf 31 janvier 21:29

                  @sylvain

                  Bravo @sylvain pour votre intervention.
                  Je voulais intervenir á cet artricle, ce que je ne ferai plus car la votre suffit.
                  C´est vrai, ils veulent se défiler de leur histoire.
                  C´est vrai ce sont eux qui dominent le monde... et leur histoire leur est difficile á porter, ces démons vont les poursuivre la vie entière.

                  Ils ont fait souffrir les Juifs pendant des siècles, aujourd´hui, les Juifs ce sont libérés d´eux et plus jamais, ils ne feront plus souffrir les Juifs, le tour des africains viendra.


                • yakafokon 1er février 07:02

                  @sylvain
                  Sur Agoravox, on privilégie ceux qui savent écrire le français.
                  On n’écrit pas male, mais mâle. Et serf, pas cerf.
                  Tout ça nous aide à comprendre ce que vous essayez de nous dire !


                • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 1er février 07:29

                  @eddofr

                  "Etre descendant d’esclave ne confère aucun droit !

                  « 

                  Mais être descendant d’un margoulin trafiquant d’esclaves en confère-t-il ?

                  Le droit doit-il rester à jamais emprisonné derrière la loi du plus fort et les peuples dépouillés de leurs territoires, de leurs biens, de leurs coutumes, de leur langue doivent-ils s’agenouiller sans broncher devant la loi du fait accompli ?

                  Idem pour les prolétaires spoliés du bénéfice de leur travail par le grand capital ?

                  La propriété est-elle sacrée qu’elle qu’en soit l’origine ?

                  A qui le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est-il réservé ?

                  Ne lit-on pas aux frontons de nos mairies »Liberté, Egalité, Fraternité" ?


                • eddofr eddofr 1er février 10:26

                  @cettegrenouille-là

                  Combien de trafiquants d’esclaves en tout dans l’histoire du territoire qui est aujourd’hui la France ?
                  Combien d’esclaves et de Serfs en tout dans l’histoire du territoire qui est aujourd’hui la France ?

                  Croyez-vous que mon ancêtre, serf assujetti à un nobliau féodal, cultivant la réserve seigneuriale pour son « maître » et disposant d’une maigre tenure pour nourrir la famille que le seigneur aura bien voulu l’autoriser à fonder, avait une « responsabilité » dans le commerce triangulaire ?


                • eddofr eddofr 1er février 15:44

                  @microf

                  Vous parlez de qui ?


                • microf 1er février 16:21

                  @eddofr

                  Vous avez compris !


                • sylvain sylvain 1er février 18:11

                  @eddofr

                  J’espère sincèrement que c’est du second degré.

                  Sinon je vais être obligé d’aller dire au SDF qui dort sous les ponts et mendie sa pitance que parce qu’il est un « mâle blanc », il n’a qu’à fermer sa gueule et demander pardon pour ses privilèges.


                  Les SDF blanc c’est les pire .C’est un peu comme un juif qui enlève sa kippa, ou un patron qui fait semblant de travailler .Il peut toujours demander pardon ce chacal..

                  Bon oui rassurez vous c’est de l’ironie .Le fait que vous n’en soyez pas sur et que visiblement pas mal de commentateurs ne l’aient pas vu montre a quel point ce cancer est installé .


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 janvier 13:23

                  ça va, il a poussé son petit coup de gueule papy, ça va mieux maintenant ?


                  • leypanou 31 janvier 13:30

                    plutôt que de nous expulser de notre lieu ancestral comme le fait la République française depuis 400 ans  : je n’ai pas entendu une seule fois les promoteurs de l’idéologie du grand-remplacement parler de ce problème, c’est vrai que cela ne les touche pas.

                    Le peuple amérindien est en train de disparaître partout, pas seulement en Guyane française (un exemple ici).


                    • L'apostilleur L’apostilleur 31 janvier 16:12

                      @leypanou

                      « ..je n’ai pas entendu une seule fois les promoteurs de l’idéologie du grand-remplacement parler de ce problème... » 

                      ...les autres non plus. 

                      C’est normal, ce sujet est au dessus des considérations partisanes dont il faut apprendre à sortir de temps en temps. 


                    • sirocco sirocco 31 janvier 18:39

                      @leypanou
                      « ...les promoteurs de l’idéologie du grand-remplacement... »

                      Le grand remplacement n’est pas une idéologie mais une réalité. Donnez-vous seulement la peine de quitter un moment votre écran et d’aller dans la rue...


                    • leypanou 31 janvier 19:14

                      @sirocco
                      Quand on est remplacé, on n’est plus au même endroit. Est-ce votre cas ?
                      Si vous êtes remplacé dans une entreprise, restez-vous dans l’entreprise ?
                      Les Amérindiens des États-Unis peuvent parler de grand-remplacement : ils ont été décimés. Est-ce le cas ici ?


                    • robert 31 janvier 15:03

                      bonjour

                      il y a fort longtemps que je suis allé en Guyane

                      j’aimerai savoir ce que sont devenus les descendants des boats people vietnamiens transportés eu Guyane pour y travailler

                      en ces moments là,les descendants des noirs Africains vivaient essentiellement des « allocations braguette » l’expression n’étant pas de moi


                      • charlyposte charlyposte 31 janvier 15:16

                        @robert
                        Ils ont obtenus des terres gratuitement pour cultiver et vendre leurs produits sur les marchés locaux...une vraie leçon de courage via les boats-people... smiley


                      • yakafokon 31 janvier 18:21

                        @robert
                        Je cois que ces vietnamiens de montagnes ( les mongs ) qui ont été installés en Guyane, se sont mis à cultiver fruits et légumes comme ils le faisaient au Vietnam.
                        Comme ils n’avaient pas un baobab dans la main, leurs travaux acharnés leur ont permis de prospérer.
                        Actuellement, ce sont eux qui fournissent tous les marchés de Guyane en fruits et légumes de toutes sortes.
                        Les guyanais-eux, sont au chômage. C’est moins fatiguant !


                      • ETTORE ETTORE 31 janvier 15:54

                        Il semblerait donc, qu’à travers cette obligation de pénitence, envers les esclaves, que les élections soient la serrure, et que la Maïté Guyanaise, soit la clé, destinée à ouvrir tous les droits, et même à faire repeindre Ariane, en une couleur moins.... coloniale, que le blanc  !

                        Mais sérieux, de qui se moque t’on ?

                        On vas continuer combien de temps avec ces singeries, à arroser les plan(T)s notre futur, avec l’eau sale du passé ?

                        Ils se servent de l’eau courante de la démocra(D)cie, tout en nous balançant des seaux d’excuses croupies, qu’ils gardaient depuis si longtemps, comme Livret A, d’une future expropriation, par substitution ?

                        Mais sommes nous devenus à ce point, un pays, qui est passé du colonialisme, à la

                        fonction de « colon constipé » par toutes ces avaries, que le passé d’un pays peut contenir ?

                        On bavait déjà l’église qui exigeait une vie de probité, pour une avenir radieux, dans un paradis promis ...sans certitudes...

                        Nous avons maintenant, des apôtres pélerins, qui prient le curé de la paroisse de transition, de faire aux ouailles légitimes, ce qu’ils reprochent à la religion, qu’ils ont adopté .

                        Naann, mais.....Ohhh !


                        • titi titi 31 janvier 16:02

                          @L’auteur

                          Des amérindiens de Guyane ?

                          Etant donné que les frontières sont « open bar » avec le Surinam et le Brésil (la route est juste plus longue), j’aimerais bien savoir comment on les identifie.

                          Et c’est tellement la dictature en France, et la pression coloniale est tellement forte qu’ils repartent tous rapidement.... naaaaaaaaaaan j’déconne.


                          • yakafokon 31 janvier 16:57

                            La démarche de Christiane Taubira ( guyanaise de surcroît ), qui part d’un bon sentiment, est exactement la même que celle qui a été employée en 1948, lors de la création de l’état d’Israël !

                            Les sémites palestiniens ont été expulsés des terres dont ils étaient propriétaires depuis la nuit des temps, pour être remplacés par les juifs ashkénazes d’Europe rescapés de la Shoah, deux états devant être créés : l’un juif, l’autre musulman.

                            On s’est vite rendu compte que le vœu de David Ben Gourion avait été foulé au pieds, avec la complicité de la « Communauté Internationale » ( les Etats-Unis ) !

                            Et c’est ce qui attend les amérindiens de Guyane, remplacés par des africains dont on ne sait que faire, et qui vont remplacer ce paradis vert et plein de bio-diversité, en enfer ( comme ils l’ont toujours fait en Afrique, avant la colonisation européenne, et qu’ils se remettent à faire depuis qu’ils sont indépendants ).


                            • yakafokon 31 janvier 18:10

                              Quelqu’un peut-il nous expliquer ce qui différencie le comportement du gouvernement français, de celui du 3ème Reich d’Adolf Hitler, ou de celui des Etats-Unis, ces grands « démocrates massacreurs de populations » ?

                              Parce que moi, je ne vois strictement aucune différence : on vole, on tue, on opprime en Amazonie guyanaise de paisibles amérindiens, dont le seul crime est de vouloir respecter la nature, et d’habiter sur des gisements d’or dont ils se foutent éperdument !

                              Qu’elle est belle notre « démocratie »...qui va bientôt s’auto-détruire !

                              Et personne ne semble s’en rendre compte, sauf les amérindiens d’Amazonie, qui bien que n’ayant pas fait l’ENA, ont un cerveau qui fonctionne !


                              • titi titi 31 janvier 18:47

                                @yakafokon

                                « Quelqu’un peut-il nous expliquer ce qui différencie le comportement »
                                Bah faut retirer sur les bancs de l’école alors.


                              • titi titi 31 janvier 18:47

                                @titi
                                *retourner


                              • ETTORE ETTORE 31 janvier 21:00

                                @titi

                                lol ! Là titi, vous vous êtes loupé en beauté ! lol


                              • Ruut Ruut 1er février 07:33

                                @titi
                                Les bancs ne sont plus.
                                Quand à l’école masquée, les étudiants n’y comprennent plus rien, trop occupés à tenter de respirer et d’enlever la buée de leurs lunettes.....

                                Quand aux enseignants, qu’attendre d’un quadruple injecté qui a encore peur de ce pourquoi il est parti se faire injecter et qui regarde ses élèves masqués avec terreur.....


                              • eddofr eddofr 1er février 10:34

                                @yakafokon

                                C’est la différence entre « ne pas pouvoir empêcher », « laisser faire » et « organiser ».

                                Un état démocratique, s’il existe, ne peut empêcher une certaine criminalité de se développer et de martyriser une partie de la population, parce que c’est une démocratie justement et que les criminels ont des droits et des avocats pour les faire respecter.
                                Une république peut avoir d’autres chats à fouetter et « laisser faire », parce que les électeurs s’en foutent, parce que c’est loin, parce qu’on n’est pas au courant, parce que ça arrange certains pouvoir, ...
                                Une dictature peut organiser un génocide, volontairement, dans un but plus ou moins avoué de « purification ethnique », de colonisation, d’exploitation ou par pure haine raciale ou religieuse.


                              • zygzornifle zygzornifle 1er février 08:50

                                une personne de Guyane française (Madame Christiane Taubira) s’est portée candidate pour 2022, à la présidence de la République française

                                Elle ne doit même plus se souvenir qu’enne est de la bas .....


                                • Jonas 1er février 10:26

                                  Lorsque l’on se présente aux présidentielles, il faut parler un peu de soi et de son itinéraire, madame Christiane Taubira , ne doit pas faire exception. 

                                  A travers le bref résumé ci-dessous , on comprends aisément ; a) Son refus de voter contre les signes et tenus -par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse ( février 2004 ) b) De condamner , les esclavages des pays musulmans et africains au même titre que celui des occidentaux .Pour l’icône de la gauche Woke , il y a un esclavage , Halal, et un esclavage Haram. 

                                  << Elle a été mariée de nombreuses années avec l’ancien leader indépendantiste guyanais Roland Delannon ( 1987 ) puis divorcée en 2002. « Je suis toujours amoureuse de mon mari , sauf que dans mon mental , il n’est pas concevable que je revive avec lui. » disait-elle . Parents de deux filles et deux garçons , Lamine , Nolywé, Diawara et Djamila. 

                                  Fraîchement diplômée , elle adhère  au Mouvement guyanais de la décolonisation ( MOGUYDE) , fondé par Roland Delannon . le militantisme indépendantiste , de plus en plus radical , de son amoureux à rapidement pris le dessus , forçant le couple à la clandestinité . Mais pire encore , Roland Delannon est accusé d’être à l’origine d’un attentat contre des installations pétrolières et fut condamné à un an de prison , purgé à la prison de la Santé à Paris. Si leur quotidien s’était apaisé lorsque son époux s’est éloigné de ses engagements indépendantistes , ceux de Christiane Taubira au sein du parti Walwari  fondé par le couple ont remis le feu aux poudres. 

                                  Elue députée de la première circonscription de Guyane pour la première fois en 1993, Christiane Taubira a eu droit a une rébellion de la part de son mari . Leur couple a volé en éclat, lorsque Roland Delannon a constitué une liste dissidente de celle son épouse lors des élections de 1998. « je me suis battue sans avoir conscience de l’impact sur mon époux » « J’ai sous-estimé le poids du regard social de la société guyanaise. J’ai compris trop tard que cet homme , d’une très grande valeur , » m’a appelée au secours cinquante fois , depuis j’ai pris conscience de ce que j’ai loupé ." Source , Paris Match. 


                                  • Jonas 1er février 10:45

                                    Madame Taubira , ne s’ intéresse pas à la violence qui sévit en Guyane et a la création d’une milice nommée les «  500 frères » ,  milice , plébiscitée par la population guyanaise. Cette milice s’est donnée pour mission de traquer les délinquants, les criminels et les immigrés clandestins. Chassés les immigrés clandestins en Guyane n’a rien de raciste. En Métropole , Si ! 

                                    Pour la sécurité et le vivre -ensemble , il faut faire confiance à madame Chrisciante Taubira , dont le modèle est la Guyane.

                                    Avec 49 homicides sur les douze derniers mois , la Guyane avec 250.000 habitants est devenue la terre la plus criminogène de France. 7 fois plus que les Bouches-du-Rhône , 14 fois plus que la Seine-Sait-Denis. En 2016 , on y déplore 23 actes de violences pour 1000 habitants . Avec près de 200 viols , elle détient là aussi un triste record . Sur l’année écoulée , elle a enregistré 428 vols à main armée . Deux fois plus qu’à Marseille ou dans le 93. 


                                    • Désintox Désintox 1er février 18:32

                                      L’expression infantile « bobo » figure dès l’introduction. J’arrête ma lecture.


                                      • ETTORE ETTORE 1er février 22:56
                                        Désintox 1er février 18:32

                                        L’expression infantile « bobo » figure dès l’introduction. J’arrête ma lecture.

                                        ................

                                        Vous n’avez toujours pas fait la paix, avec ces 4 lettres ?

                                        Même en étant passé, de l’oeil de la Providence,......A la colombe de la paix ?

                                        Pourtant la définition en est assez flatteuse :

                                        Personne plutôt jeune, aisée et cultivée, affichant son anticonformisme !



                                        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er février 23:58

                                          @ETTORE
                                           
                                           anticonformistes les bobos ? Peut-être un anticonformisme de bon aloi ?
                                           
                                          Ce mot issu de la contraction de Bourgeois-bohême, est devenu un « fourre-tout » ou l’on peut ranger toute personne « bien pensante », relativement aisée et tenant un discours porté sur l’écologie.
                                           
                                          La bien-pensance a évolué vers le wokisme et l’écologie vers le capitalisme vert, l’ecrologie. Le bobo-isme est en déshérence, les bobos sont devenus normopathes.


                                        • ETTORE ETTORE 2 février 20:06

                                          @Francis, agnotologue
                                          CHUUUT,.....
                                          Vous allez finir par me faire manquer la photo, de la Palombe !
                                          Déjà quelle ne se pose pas beaucoup....Et si vous saviez comme j’ai été obligé de trier les graines pour l’appâter ....¨Puis j’ai pas trouvé d’appeau correspondant, non plus. Le gars voulait me refourguer un truc qui imitait Hidalgo.....
                                          LOL !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité