• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Présidentielle tunisienne : À peine donné vainqueur que Kaïs Saïed annonce (...)

Présidentielle tunisienne : À peine donné vainqueur que Kaïs Saïed annonce déjà la couleur

Sur ce dernier point, « Robocop » n’a pas tout à fait tort : L’égalité en matière d’héritage outre qu’elle n’obsède que les officines qui rêvent de semer la discorde dans un pays fragile ne concerne en vérité que ceux qui ont quelque chose à léguer à leurs rejetons ; c’est-à-dire les riches qui plus est sont à l’islam ce que le Vatican est au bouddhisme…

Raide comme un manche à balai, droit dans ses bottes, les yeux fixes, pas le moindre mouvement de sourcils (il n’en a pas beaucoup), réagit à chaud à l’annonce par le cabinet de sondages Sigma conseil qu’il était crédité de près de 77 % des voix exprimées au second tour de l’élection présidentielle organisé ce dimanche. Une réaction avec toute la froideur et la solennité attendues d’un candidat conservateur alias « Robocop  » en hommage à sa rigidité quasi mécanique qui séduit les Tunisiens qui abhorrent les grands gesticulateurs qui rarement joignent le geste à la parole... « Nous œuvrerons au soutien des causes justes, en premier lieu la cause palestinienne. Le peuple tunisien entame aujourd'hui une nouvelle étape historique qui inspirera les autres [les autres pays arabes, l’Algérie notamment : ndlr]. Nous œuvrerons à respecter la Constitution et son application dans notre pays. La continuité de l’État est assurée par ses lois et ses engagements internationaux ; finie l’ère de la mise sous tutelle et notre projet repose sur la liberté. J’entamerai ma première visite en Algérie et j’espère que je pourrais me rendre aussi en Libye. Nous espérons construire de nouvelles relations avec tous les peuples. » Question légitime après cette courte allocution après 24 heures de silence électoral. Que voici : Qui/que vise donc par ses paroles laconiques ce désormais successeur de Béji Caïd Essebsi, décédé le 25 juillet dernier, qui cache à peine son bonheur de communiquer en arabe classique comme son prédécesseur Moncef Marzouki élue premier président de la Tunisie post-Benali par l’assemblée constituante en décembre 2011 ? Premier élément de réponse : Le presque 3e locataire du Palais de Carthage la révolution de Jasmin semble s’adresser essentiellement à certains lobbys internationaux notamment français, aux voisins maghrébins de la Tunisie et certains pétromonarchies du Golfe, et à moindre mesure au Tunisiens. Mais pour des raisons culturelles c’est le lobbying français qui fait le plus froisser. Peut-être parce que certains médias publics parisiens notamment arabophones ont pris fait et cause pour Nabil Karoui (chef du parti Qalb Tounès), le rival de Saïed dans cette seconde manche et ce malgré le long chapelet de casseroles judiciaires que ce dernier traîne derrière lui et qui lui a valu 48 jours d’incarcération avant d’être libéré sur décision de la cour de cassation, quatre jours avant le 2e tour de cette élection présidentielle du 13 octobre. Il faut dire que cette partialité médiatique a été si criarde que des dizaines milliers de jeunes fans de Kaïs Saïed se sont révoltés et ont dit leur ras-le-bol par écrit aux médias concernés. Ce parti pris qui a d’ailleurs convaincu près de 80 % des jeunes inscrits à se ressaisir dans les dernières heures du scrutin en votant Saïed ; d’où ce score sortie des urnes de 77 %.

 

L’ÉGALITÉ EN MATIÈRE D’HÉRITAGE OUTRE QU’ELLE N’OBSÈDE QUE LES OFFICINES QUI RÊVENT DE SEMER LA DISCORDE DANS UN PAYS FRAGILE NE CONCERNE EN VÉRITÉ QUE CEUX QUI ONT QUELQUE CHOSE À LÉGUER À LEURS REJETONS

 

Connaissant la mentalité estudiantine pour avoir usé ses semelles dans les amphis des universités, le prof de droit constitutionnel sans aucune étiquette politique qui promet de veiller à l’application stricte de la constitution at home a, tout le long de ses bains de foule, tenu de répéter à tue-tête qu’il n’est le candidat de personne et qu’il entend le rester. Un message qui sonne bien dans les oreilles des jeunes étudiants dont le gros du bataillon est issu de milieux modestes… Et comme cette masse de jeunes sympathisants est islamisée il ajoute à ses promesses électorales le slogan qui fait mouche : Le niet catégorique à la dépénalisation de l’homosexualité et à l'égalité homme-femme devant l’héritage décidé sous le mandat du défunt Essebsi. Sur ce dernier point, « Robocop » n’a pas tout à fait tort : L’égalité en matière d’héritage outre qu’elle n’obsède que les officines qui rêvent de semer la discorde dans un pays fragile ne concerne en vérité que ceux qui ont quelque chose à léguer à leurs rejetons ; c’est-à-dire les riches qui plus est sont à l’islam ce que le Vatican est au bouddhisme… Cette posture qualifiée de rétrograde par les anti-Saïed a largement bénéficié à ce dernier. Et pour cause. Le parti islamiste Ennahda, arrivé premier aux Législatives d’il y a une semaine avec 52 sièges sur un parlement monocaméral qui en compte 217 et 3e lors du premier tour de la présidentielle, a appelé ses troupes à voter Saïed. CQFD. Les autres parties visés par le message de ce dernier sont évidemment l’Algérie dont la situation chaotique qui perdure depuis plusieurs semaines inquiète un Kaïss Saïed conservateur surtout que la Libye voisine donne un exemple parfait de ce que peut devenir une fronde populaire mal gérée… S’agissant pétromonarchies du Golfe, le message serait : « On est certes pauvre mais n’a rien à foutre de vos sous si c’est au prix de notre liberté et notre soutien naturel aux causes justes [la Palestine : ndlr]. Ça promet !

http://chankou.over-blog.com/2019/10/presidentielle-tunisienne-a-peine-donne-vainqueur-que-kais-saied-annonce-deja-la-couleur.html


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Albar Albar 14 octobre 13:35

    Bel article, le cheval de Troie des affairistes de tous bords n’est pas passé et c’est tant mieux.



    • HELIOS HELIOS 14 octobre 18:05

      @Albar   ouais, pas passé... mais se préoccuper des palestiniens alors que le pays a besoin de se développer.... on peut se poser des questions !


    • OMAR 14 octobre 20:59

      Omar9
      .
      @HELIOS
      .
      Il est vrai que la France ne se préoccupe que conjoncturellement du droit à Israël, d’exister.
      .
      Car dans ce domaine, elle ne se pose plus de questions depuis qu’elle lui a constitué son arsenal nucléaire :
      https://www.lefigaro.fr/international/2008/05/07/01003-20080507ARTFIG00013-comment-la-france-a-aide-israel-a-avoir-la-bombe.php


    • Eric F Eric F 14 octobre 15:49

      Bizarre tout de même de considérer que le principe de l’égalité entre hommes et femmes n’est qu’une question tout à fait secondaire, surtout dans un pays qui avait été en avance sur cette question il y a plusieurs décennies. Sachant que près de 80% des Tunisiens sont propriétaires de leur logement, la question de l’héritage concerne une grande majorité de la population.
      La cause palestinienne est assurément juste, mais la Tunisie n’a pas la moindre bribe d’influence sur ce conflit, c’est donc de la posture oratoire électoraliste.

      Le candidat est qualifié de « conservateur », or il aurait rallié une grande partie de la jeunesse, comme si chez nous la jeunesse avait voté massivement pour Bellamy ! Il semble que l’islamo-compatibilité ait été un critère déterminant, les expériences antérieures n’ont pas démontré que cela constituait un facteur propice à la reprise économique et au progrès social, mais on va sans doute nous dire que cela relève de considérations très secondaires pour la population.


      • Cadoudal Cadoudal 14 octobre 16:01

        @Eric F
        En tout cas la fête à déjà commencée, méchoui de kouffars à volonté...lol...

        Avant de poignarder le militaire et le touriste français, l’agresseur aurait crié « Allahou Akbar, infidèles et taghout ».

        http://www.webdo.tn/2019/10/14/attaque-au-couteau-a-zarzouna-lassaillant-un-element-takfiriste/


      • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 14 octobre 16:47

        @Eric F
        Personne n’interdit à un Tunisien ou à une Tunisienne d’établir de son vivant un testament où il/elle lègue équitablement son patrimoine à ses enfants ou ayants droit quel que soit leur sexe. Comme ça la question est réglée et pas la peine de réécrire le Coran pour plaire à Bruxelles au risque de déclencher la guerre civile que pleurera Bruxelles colle elle pleure celle en Libye...


      • Eric F Eric F 14 octobre 17:25

        @Abdelkarim Chankou
        Assurément il n’est pas question de réécrire le Coran, nous parlons bien de la législation nationale qui n’en n’est pas le calque, or conformément à l’article 21 de la constitution de 2014 « Les citoyens et les citoyennes sont égaux en droits et devoirs. Ils sont égaux devant la loi sans discrimination aucune ».


      • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 14 octobre 18:04

        @Eric F
        Les rédacteurs de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 :
        « Les hommes naissent égaux en droit » mais ils ont oublié d’ajouter qu’ils les perdent en grandissant


      • Eric F Eric F 14 octobre 19:11

        @Abdelkarim Chankou
        A priori, l’égalité des droits (vis à vis de la loi) ne se perd pas.
        Mais on peut remarquer que cette déclaration de 1789 parlait des hommes en général, sans préciser si les mêmes droits sont attribués aux hommes et aux femmes (ce n’était pas le cas à l’époque).
        La constitution tunisienne de 2014 est explicite sur ce point -l’actuelle constitution française également-.


      • titi 14 octobre 19:40

        @Eric F

        J’ajoute

        Article 40 de la constitution :
        Peut se porter candidat à la Présidence de la République tout Tunisien, jouissant exclusivement de la nationalité tunisienne, de religion musulmane, de père, de mère, de grands-pères paternel et maternel tunisiens, demeurés tous de nationalité tunisienne sans discontinuité.

        Nous sommes donc dans un régime d’apatheid : l’homme musulman tout en haut de la hiérarchie, et la femme non musulmane tout en bas.
        Comme dans tous les pays de la région.


      • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 14 octobre 21:12

        @Eric F Pour un souci d’égalité F/M je propose à l’académie française de déclarer MATRIMOINE synonyme de PATRIMOINE


      • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 14 octobre 22:32

        @titille Le jour où un président français s’appellera Omar ben Hadj on vous répondrai


      • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 14 octobre 22:42

        @Abdelkarim Chankou

        Et même si in jour un Omar ben Hadj dr porte candidat avec 1 chance/10000 de passer au second tour il n’aura jamais les 500 signatures. Entre ce que dit la constitution est la réalité tout un monde. Alors titille... toujours...


      • Cadoudal Cadoudal 14 octobre 22:42

        @Abdelkarim Chankou
        Ben, on connait le programme vieux machin libidineux, on a la télé du bled...

        https://nos-medias.fr/video/algerie-la-maternite-de-l-hopital-de-constantine-une-horreur

        Houellebecq en a fait un best-sellers, les arabes en font une série sans succès :

        En France, en pleine campagne présidentielle, où le favori de l’élection, Idder Chaouch, d’origine maghrébine, se présente face au candidat conservateur sortant. Idder cristallise nombre de tensions, il va être victime d’une tentative d’assassinat le jour des élections. La veille, un autre événement s’est déroulé à Saint-Étienne : le mariage de Slim Nerrouche. Toute sa famille était là, ou presque. Il ne manquait que le cousin Nazir...

        http://www.premiere.fr/series/Les-Sauvages-Canal

        C’est quand même bizarre ce tropisme des algériens à foirer tout ce qu’ils touchent, ça serait pas du à un traumatisme néo natal ?
        ...lol....


      • titi 14 octobre 23:47

        @Abdelkarim Chankou

        Certes il y a peu de chances que le candidat Omar Ben Hadj soit élu... il n’empêche il peut se présenter... comme une Myriam Lévy... 
        Ce qui n’est pas le cas en Tunisie...

        Les musulmans jouent les victimes en Occident alors qu’ils pratiquent toutes formes de vexations et de discriminations dans leur propre pays à l’égard des non musulmans et des femmes... mais là rien à redire...


      • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 15 octobre 00:13

        @titi
        Myriam Levy n’est pas musulmane


      • titi 15 octobre 00:56

        @Abdelkarim Chankou

        Exactement... c’est bien pour ça que j’ai pris ce stéréotype.

        Les Juifs de Djerba sont une communauté vieille de plusieurs millénaires.
        Et ils ne peuvent présider au destin de leur pays.


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 15 octobre 11:13

        @Eric F

        Libérez-vous du lexique pollueur ... L’égalitude à la française n’a aucun sens, n’a aucune valeur morale, humaine ou juridique !

        Et d’ailleurs ; le monde entier attend de voir ce que veut dire réellement « l’égalité homme-femme » dans l’Hexagone où les femmes sont des objets de grande consommation, sont des travailleuses ou fonctionnaires sous-payées, sont des être humains interdit d’accès aux responsabilités politiques... L’Elysée conseille la « parité » mais elle ne l’applique pas en France, est-ce que je me trompe ?


      • eau-pression eau-pression 15 octobre 12:12

        @Mohammed MADJOUR
        Si notre président ne vous a pas convaincu de sa part de féminité avec ses selfies, c’est à désespérer.
        Après tout, n’est-ce pas protéger les femmes féminines que de les écarter des postes fonctionnels ?


      • Eric F Eric F 15 octobre 16:11

        @Mohammed MADJOUR
        Jamais rien n’est parfait, mais cela peut être plus imparfait ailleurs qu’ici. En l’occurrence nous parlions de l’égalité au niveau de l’héritage, vous aurez du mal à prétendre que ce n’est pas le cas en France, or en contradiction avec sa propre constitution, la Tunisie a conservé une législation des successions discriminatrice pour les filles par rapport aux fils.


      • Eric F Eric F 15 octobre 16:18

        @Abdelkarim Chankou
        Eh oui, le terme de « patrimoine » date effectivement d’une époque patriarcale passée, mais l’étymologie est une chose, la réalité présente en est une autre. Le terme « matrimoine » a été utilisé par Hervé Bazin pour un roman.
        Mais il y a des zélateurs de la parité terminologique, on verra peut être émerger la représentation « inclusive » patri.matrimoine smiley


      • OMAR 14 octobre 20:32

        Omar9.

        Bonsoir @A. Chankou :"..l’Algérie dont la situation chaotique qui perdure depuis plusieurs semaines ...".

        .

        Vous confondez (?) situation chaotique et manifestations totalement pacifiques du peuple algérien contre un pouvoir illégitime et illégal.

        .

        Jusqu’à présent, il n’y a pas eu d’effusion de sang, de couvre_feu, de pillages et encore moins d’attentats ou de guerre civile.

        .

        Alors, par vrai profesionnalisme, faites un tour en Algérie où il vous sera loisible de constater que malgré toutes les vicissitudes qui vit l’algérien au quotidien, les institutions, services et organes fonctionnent normalement.

        .


        • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 14 octobre 21:15

          @OMAR Si tout est normal depuis février alors toutes ces manifs chaque vendredi c’est du pur cinéma.


        • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 14 octobre 21:16

          @OMAR Si tout est normal depuis février alors toutes ces manifs chaque vendredi c’est du pur cinéma.


        • folamour folamour 14 octobre 21:42

          @OMAR
          Nous n’avons sans doute pas la même conception du massacre....
          Ce n’est pas la première fois


        • OMAR 15 octobre 10:14

          Omar9
          .
          @Abdelkarim Chankou
          .
          Le pur cinéma est ailleurs, et vous savez très bien où, mais certainement pas en Algérie.
          .
          Car je me permets de vous rappeler que le peuple algériens déjà payé, dans un passé récent, les conséquence de ce que vous qualifiez de situation chaotique.
          .
          Aussi, si des manifestations populaires totalement pacifiques et n’engendrant aucun dégât matériel, blessure physique ou dysfonctionnement de la vie quotidienne du citoyen algérien, sont à vos yeux synonymes de confusion et de désordre graves, je serai curieux de connaitre votre avis sur

          la France, après les manifs des Gilets-Jaunes où, au delà des destructions, de graves violences, il y a même eu des morts.
          https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/12/02/gilets-jaunes-a-paris-des-destructions-des-violences-et-un-mot-d-ordre-macron-demission_5391510_3224.html


        • OMAR 15 octobre 10:17

          Omar9
          .
          @folamour
          .
          Merci de nous indiquer le ou les massacres perpétrés depuis le debut du Hirak ;


        • Eric F Eric F 15 octobre 16:20

          @OMAR
          sur ce point on peut effectivement saluer les manifestations populaires pacifiques qui ont lieu en Algérie.


        • OMAR 15 octobre 17:25

          Omar9
          .
          Quelqu’un aurait croisé @Abdemlkrim Chankou et @folamour ?


        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 15 octobre 11:05

          PEUT-IL CORRIGER LES CONSÉQUENCES DU « DÉSORDRE ARABE » DES ANNÉES PRÉCÉDENTES ?

          Le programme de Kaïs Saïed, disons ce qu’il a envie de réussir est consigné dans mes écrits depuis plus de dix. Voir mes articles sur Agoravox, Facebook, Twiter.

          Ceci dit, peut-il mettre en pratique les idées fondamentales que j’avais émises qui sont les seules qui peuvent libérer l’Afrique du Nord du Logiciel colonial, ceci est une autre question.

          Evidemment je déconseille très très très fortement à Kaïs Saïed de se frotter au régime algérien de nature fondamentalement hors la loi et terroriste... Si cette idée « n’est pas la sienne », je comprendrais que c’est l’Elysée qui voudrait « réussir en Algérie » par...ricochet  : TRÈS MAUVAIS POUR LA SUITE DES EVÉNEMENTS !

          Le régime du FLN algérien est le plus soumis à l’Elysée de tous les régimes issus du colonialisme français, il ne veut pas, il ne peut pas et ne pourra jamais concrétiser la liberté et l’indépendance ! 

          J’ai proposé aux Algériens la seule et l’unique solution qui permettra la constitution et la construction d’une nation. Depuis plus de dix, tout le monde a plagié librement mes écrits, tout le monde s’est amusé à interpréter librement et faussement mes écrits, tout le monde cultive la malhonnêteté et le mépris. Je rappelle que seule la TRANSITION qui réhabilitera les lois et la justice peut faire basculer le pays de cette incommensurable anarchie à une situation plus ou moins calme. Il est clair que tant que les milliards foisonnent et que tout le monde trouve son compte dans la « providence » diabolique de la corruption généralisée, rien ne changera. Mais jusqu’à quand ?

          https://www.facebook.com/M.A.Madjour

          https://twitter.com/MadjourMohammed


          • ETTORE ETTORE 15 octobre 21:31

            Tiens ?

            Parait qu’il aurait été élu grâce au vote des Tunisiens....vivant en France ?

            Etonnant quand même que les Tunisiens vivant en France, veuillent autant de bien, à leurs coreligionnaires restés au pays .....en choisissant pour eux un affilié à Ennahdha ?

            Ont ils des regrets de ne pas avoir cette tendance « conservatrice » dans leur pays d’accueil ?

            Dans ce cas....pourrais t’on les considérer comme une 5ème colonne infiltrée dans notre pays ?

            Ont t’ils des regrets ici, ou de la méchanceté pour là bas ?


            • Cadoudal Cadoudal 15 octobre 21:40

              @ETTORE
              Du temps de Jules Ferry, tous les colons votaient à droite, mais les indigènes n’avaient pas le droit de vote...lol...

              Avec leur carte d’électeurs fronçais les colons Tunisiens votent tous à gauche, le droit du sol, l’abolition des frontières, etc, etc....

              Les indigènes français ont encore le droit de vote, c’est à eux de savoir ce qu’ils veulent...

              Article 40 de la constitution :
              Peut se porter candidat à la Présidence de la République tout Tunisien, jouissant exclusivement de la nationalité tunisienne, de religion musulmane, de père, de mère, de grands-pères paternel et maternel tunisiens, demeurés tous de nationalité tunisienne sans discontinuité.


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 octobre 21:42

              @ETTORE

              Pas la première fois . Nos amis double nationaux tunisien sont gentils en majorité. Épicétout.


            • ASTERIX 16 octobre 18:48

              @ETTORE

              Ennadha et le nouveau président peuvent passer a la vitesse supérieure  :
              je ne connais pas le nombre de tunisiens en france s’ils obligent les femmes a porter le voile ou la gurka qu’ils restent chez eux ils ne seront pas des obstacles a la sécurité des francaises et francais
              leur abaissement de la dignité des femmes est bien connue a peine l’égalité hommes femmes admise  : elles vont etre décues de revenir au moyen age !!!
              avec répudiation légale !!!! et mini part d’héritage !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

              lire l’excellent livre d’ OBERTONE  !!!!!!!!!!!!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès