• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Primaires socialistes, ah la belle arnaque !

Primaires socialistes, ah la belle arnaque !

D’abord, on remarquera une médiatisation sans précédant pour ce genre d’événement. Pour les médias ayant pignon sur rue la fin de l’autocrate Sarkozy semble une évidence, alors sentant le vent tourner telle des girouettes, l’on a donc brossé avec ardeur dans le sens du poil le parti qui serait le plus susceptible de l’emporter ; ceci, en ignorant totalement la pluralité de la classe politique française. Il s’agit donc d’un parti pris manifeste indiquant clairement la préférence envers le bipartisme. Bipartisme qui n’ouvre pas le débat idéologique puisque les deux protagonistes UMP et PS sont inféodés au capitalisme.

C’est simplement la confirmation de la personnalisation extrême de l’élection présidentielle, système qui conduit automatiquement à l’autocratie dont l’exemple nous fut donné par Sarkozy en prenant seul la décision de la guerre en Libye ; le peuple n’ayant pas été consulté et le parlement que lorsque les bombardements avaient fait déjà moult ravages et de nombreux morts. Mais de l’évidence qu’il parait aberrant de laisser ce genre de responsabilité à un homme seul on n’en a pas discuté lors ces primaires, au contraire, on a tout fait pour conforter cette personnalisation de la politique. C’est donc une vulgaire copie du fonctionnement à l’américaine que l’on nous a imposée avec quelques propositions d’accompagnement du capitalisme totalement allégoriques, voire surréaliste. Particulièrement pour la partie financière lorsque l’on sait qu’assainir le monde financier pour lui donner une certaine éthique est une utopie, le rendre idyllique est une gageure que seuls quelques rêveurs en quête d’inspiration attardés dans les couloirs de Solférino sont capables d’élucubrer. Donc, un enfumage électoraliste qui apparemment aura séduit quelques individus égarés quant au sens des réalités.

Comme la communication médiatique pourtant abondante n’était semble-t-il pas suffisante, on a eu droit à une diarrhée épistolaire sans précédent, chacun y allant de sa prose afin de tenter de donner une explication à l’inexplicable car ce n’était pas ouvertement que la magouille se fit, mais dans les couloirs du PS. La littérature, ce fut pour amuser le gogo, comme si l’on mettait les cartes sur table pour donner comme un semblant de limpidité démocratique alors que la lutte des places se jouait de façon plus ambiguë et sournoise, d’ailleurs la prise de position de Montebourg pour Hollande est le révélateur de cette grande mascarade. Ceux qui pensaient que le bel Arnaud apportait quelque idées de gauche dans un parti social démocrate proche de la droite en sont pour leurs frais, ce ne fut là encore qu’une démarche électoraliste puisqu’il préfère l’accompagnement fort du capitaliste que défend Hollande.

Que de faux-semblant, on était habitué à l’hypocrisie du PS dont on il n’est pas inutile de rappeler l’abstention au congrès lors du vote sur le Traité de Lisbonne, sans parler de la position faux-cul des socialistes sur les retraites, et je ne cite que ces deux révélateurs la liste étant trop longue des fourberie et allégeance du PS au capital, mais cette fois c’est le summum de l’enfumage car le vrai problème se situe au niveau du principe de l’élection présidentielle qui est contestable, et pourtant l’on a fait tout l’inverse en portant au pinacle des primaires confortant ainsi un non sens démocratique qui ôte une grande part de sa souveraineté au peuple.

Cette tartuferie n’aura donc servi qu’à conforter le système présidentiel et faire avancer le consentement au bipartisme au service de la pensée unique.

Il reste aussi une question, à 1 euro par électeur, ça a rapporté combien cette plaisanterie ?


http://le-ragondin-furieux.blog4ever.comhttp://le-ragondin-furieux.blog4ever.com


Moyenne des avis sur cet article :  3.62/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • K K 17 octobre 2011 10:37

    Tous les partis pouvaient faire des primaires. LEs écologistes ne s’en sont pas privés. Le Front National non plus. La différence est que ces partis ont limité les participants à leurs seuls adhérents.
    Les socialistes et les radicaux de gauche ont ouvert leurs primaires à tout le corps électoral. Ce coup leur a donc rapporté beaucoup en multipliant ainsi l’intérêt médiatique.

    Pour info, Charles Pasqua était partisan (à l’époque de la division Chirac-Balladur -Villepin) de primaires à droite. Ce qui lui donne la primeur de l’idée. Et on ne peut l’accuser d’être de gauche :)

    Pour la partie financière ? Tout avait été calculé por être amorti avec 1 million d’électeurs si j’ai bien compris ce qu’on m’a dit. Avec 5 millions sur deux tour, voila qui participera au financement de la campagne Socialiste-radicaux de gauche.


    • devphil30 devphil30 17 octobre 2011 10:58

      Les candidats de la primaire ont suivi le programme du PS en indiquant comment ils allaient mettre en oeuvre les différents points.


      Cette primaire n’est pas le temps des questions de détails mais plus de choisir le meilleur candidat et lui donner un soutien massif par sa désignation et la majorité qu’il obtient.

      J’attend dans les semaines à venir une explication claire de Hollande mais il faut savoir que le nabot est trop occupé pour s’occuper de la campagne , lui est au travail , il ne faudra pas attendre sa décision avant février ou mars 2012.
      Donc laissons à Hollande , le temps d’avancer et de se positionner mais à droite il surveille leur adversaire. 
       
      Concernant le 1 euro , cela couvre les frais de mise en place du vote.

      Cela vous choque ? , la démocratie ne faut elle pas 1 euro ? 

      Philippe 

      • JL JL1 17 octobre 2011 11:03

        D’accord avec cette analyse.

        De fait, le PS et l’UMP, ce n’est pas tout à fait pareil : ce sont les deux faces d’une même médaille. Aujourd’hui, la tactique des possédants - ceux qui nous ’possèdent’, dans le sens de ’baiser’, dans le sens de nous arnaquer -, c’est de nous endetter un max quand la droite est au pouvoir. La droite a toujours creusé les déficits au nom d’un keynésianisme pervers (on donne aux riches pour qu’ils achètent du luxe, la France de ces gens, c’est le luxe).

        Et quand la gauche arrive au pouvoir, au nom de la morale et de la vertu, elle rembourse les dettes en imposant une politique de rigueur qui ne dit pas son nom. Les comiques du PS savent bien que, s’ils arrivent au pouvoir, les agences de notation dégraderont la trop fameuse note, et nous serons mis au même régime que les Grecs ! Les ruiches s’en foutent : ils quitteront en masse le pays au nom de leur peur des bolchéviques.

        La seule alternative, c’est de reconduire la droite et de lui mener la vie dure, ou bien d’élire un véritable pouvoir de gauche. Il n’y a pas d’autre alternative.

        A moins que ... à moins que le PS réponde clairement à ces questions : alors nous verrons.


        • JL JL1 17 octobre 2011 11:12

          Les gens croient au PS : ils voient en lui le Père Noël.

          Ils n’ont pas tout à fait tort : le PS est le père Noël, pas celui des enfants, mais celui qui déambule dans la rue, payé par les grands magasins !

          De fait, la guerre des classe fait rage, mais le bipartisme démocratique capitaliste c’est deux partis qui roulent pour la même classe, celle des nantis.


        • JL JL1 17 octobre 2011 11:13

          Regardez à droite : « Hollande s’engage à devenir le prochain président de la République » !

          Peut-on être plus clair ? Que faut-il pour que les gens comprennent enfin !?


        • JL JL1 17 octobre 2011 11:16

          Vous dites : "système qui conduit automatiquement à l’autocratie dont l’exemple nous fut donné par Sarkozy en prenant seul la décision de la guerre en Libye "

          Non ! Sarkozy n’a pas décidé tout seul, évidemment. Mais ceux qu’il a consulté ne sont pas forcément les amis de la France, en tous cas, pas les amis des Français.


        • LE CHAT LE CHAT 17 octobre 2011 11:53

          Les socialos comme Eva Joly suivent le nain dans ses guerres coloniales et dans la mondialisation , le Pentagone comme Wall Street n’ont pas de soucis à se faire ...


        • paul 17 octobre 2011 11:28

          Ce n’est pas le principe des primaires qui est à remettre en cause : un débat interne au PS auquel tout le monde peut participer - pourquoi pas - . C’est le barnum médiatique d’un parti pour choisir son candidat : des centaines d’heures de TV et des milliers d’articles dans la presse .

          A tel point que le CSA a bien été obligé de s’en émouvoir et s’apprête à demander des sanctions contre les chaines qui ont ignoré l’égalité des temps de parole pour les différents partis politiques . Cette affaire montre l’amateurisme des acteurs aussi bien politiques que médiatiques ,trop contents de faire de l’audience - à partager avec la coupe du monde de rugby .

          Tu m’étonnes que le mouvement des indignés ne fasse pas recette chez nous !
          Le suspense insoutenable était de savoir qui pouvait gagner : blanc bonnet ou bonnet blanc . Et pendant les travaux, « les affaires »continuent ...


          • Gasty Gasty 17 octobre 2011 11:30

            Hollande aura-t-il le courage d’affronter Mélenchon ?


            • JL JL1 17 octobre 2011 12:34

              Gasty,

               ??? Vous pouvez développer ?


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 17 octobre 2011 15:31

              C’est plutôt Mélenchon qui n’a pas eu le courage d’affronter Hollande.


            • Gasty Gasty 17 octobre 2011 16:46

              @ JL 1

              Mélenchon demande un débat public avec Hollande.

              Est-ce que Hollande va accepter ? La position à gauche de Mélenchon ou très à gauche selon comment on se place et pour reprendre ce qu’il dit de Hollande «  »tarif super minimum de la gauche" (un minimum juste pour se démarquer de la droite à mon avis), pourrait dans ce cas l’obliger à s’engager plus vers une politique de gauche.
              Hollande va-t-il prendre le risque de se positionner ouvertement à droite plutot qu’à gauche ?


            • bernard29 bernard29 17 octobre 2011 17:00

              il peut demander un débat, mais il est déjà clos. Mélenchon n’a qu’a relire la lettre de Hollande à Montebourg. Ce dernier a été convaincu. Donc Mélenchon suivra d’ici à Mai 2012. Pourquoi perdre son temps dans un débat inutile ?? 

              Mélenchon ne veut pas mettre Sarko dehors ? Donc, il n’y pas de débat.
              Hollande a autre chose à faire de plus important pour mettre Sarko et sa bande dehors.


            • Guy Liguili Guy Liguili 17 octobre 2011 18:30

              Mettre Sarko dehors pour faire du Sarko à la place de Sarko, c’est un peu court !


            • JL JL1 17 octobre 2011 19:22

              Bonsoir Gasty,

              OK, je n’étais pas informé.


            • Slipen’Feu 17 octobre 2011 11:49
              iLS FERONT QUOI LES SOCIALISTES. ?
              La Dictature européenne prend placeLe Mécanisme Européen de Stabilité (MES) sonnerait le glas des souverainetés populaires, au profit d’élites financières protégées par une immunité absolue et disposant de tous pouvoirs financiers, en dernier ressort

              • Mengneau Michel Mengneau Michel 17 octobre 2011 11:59

                Au fil des commentaires on ne peut que constater que la colonisation de des esprits par la pensée unique est tellement forte que l’imaginaire permettant d concevoir un autre système que celui de la politique spectacle et de la personnalisation de celle-ci est totalement absente. Donc, pas de débat politique profond.

                A travers la politique spectacle et la personnalisation de l’élection présidentielle j’ai dénoncé l’abandon de la souveraineté populaire au profit d’un seul homme, qui est certes élu au suffreage universel, mais qui lorsqu’il à un législatif consentant où d’accompagnement à ses ideés possède alors les pleins pouvoirs, ce qui est anti-démocratique.

                En s’impliquant activement pour les présidentielles les primaires favorisent le système et surtout avec un manque d’ouverture médiatique à toutes les composantes de la vie politique, cela favorise le bi-partisme coupant court à tous débats idéologiques de fond.

                Le système présidentiel n’est pas bon pour la démocratie, c’est le premier débat qui aurait du avoir lieu plutôt que de savoir quel va être le celui qui sera le meilleur accompagnateur du capitalisme.


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 17 octobre 2011 15:34

                  « Le système présidentiel n’est pas bon pour la démocratie, c’est le premier débat qui aurait du avoir lieu plutôt que de savoir quel va être le celui qui sera le meilleur accompagnateur du capitalisme. »


                  Etre démocrate, c’est respecter le choix du peuple.

                  Chaque présidentielle est marquée par une très forte participation. Quelque soient les candidats en lice, les Français VEULENT un système présidentiel par leur simple présence aux urnes.

                  Vous feriez mieux de vous en rendre compte. Vous comprendrez ce que « démocratie » veut dire parce que à priori, ce n’est pas encore le cas.


                • Robert GIL ROBERT GIL 17 octobre 2011 12:30

                  Les socialistes font partie d’une famille politique qui a accompagné le libéralisme.
                  Le PS a favorisé son avènement par ses capitulations successives et ses décisions
                  qui ont libéré les flux financiers. Il a mis en oeuvre une politique qui a été douce
                  pour les détenteurs de stock-options, qui a privatisé à tour de bras, qui a oeuvré avec
                  zèle pour l’Europe du libre-échange et de la finance toute puissante. Au
                  gouvernement, les socialistes font des cadeaux de riches aux riches et des cadeaux
                  de pauvres aux pauvres. Seulement les cadeaux pour les pauvres ne durent jamais
                  très longtemps et la contrepartie est toujours douloureuse !
                  Lire ci-dessous :
                  http://2ccr.unblog.fr/2011/06/10/rigolo-socialo-ecolo-bobo/


                  • el barbar 17 octobre 2011 12:31

                    Elle est bien bonne votre blague, mais bon, l’on ne fait pas un article sur une blague tout-de-même.
                    Les maux que vous reprochez à ces élections m’exaspère franchement, car ce que vous reprochez à notre système politique, qui dure et là, je suis d’accord avec vous, depuis des dizaines d’années (bipartisme - sacralisation du président - omnipouvoir - autocratie, etc), n’est en AUCUN rapport avec ces primaires...
                    ou alors expliquez vous un peu mieux.

                    Le message qu’il transpire dans votre article est que vous considérez la primaire du PS comme une supercherie de démocratie : mais si vous vouliez que cela ne soit ni Hollande, ni Aubry, eh bien fallait se bouger le derrière et aller voter mec !!!

                    Cette primaire, étant est qu’une élection libre, ouverte à tous, est une preuve irréfutable d’une prise de risque sans précédent dans la politique française, et vous avez oser dire ça :

                    "mais cette fois c’est le summum de l’enfumage car le vrai problème se situe au niveau du principe de l’élection présidentielle qui est contestable, et pourtant l’on a fait tout l’inverse en portant au pinacle des primaires confortant ainsi un non sens démocratique qui ôte une grande part de sa souveraineté au peuple.« 

                    Parole, parole...
                    Si vous avez en tête un meilleur système démocratique que l’élection au suffrage universel, je vous tire mon chapeau ! Bon c’est pas sur ce point que vous insistez donc je ne peux pas vraiment vous en faire grief mais ne me sortez pas le modèle américain avec leurs grands électeurs svp...
                    Non ce qui est vraiment choquant c’est dire que pour une fois qu’un parti ose de livrer une décision qui est interne (candidat) ouverte à tout le peuple français, et ce à la tête d’affiche de l’information, est une supercherie, alors là c’est le pinacle de la désinformation totale !!!
                    Etes vous un troll de l’UMP ? C’est à se demander...

                     »confortant ainsi un non sens démocratique qui ôte une grande part de sa souveraineté au peuple« 
                    Un non sens démocratique ?
                    Argumentez que diable ! Si vous n’êtes capable que de »cracher« à la figure de 3 millions de personnes avec ce seul argument : »qui ôte une grande part de sa souveraineté au peuple"
                    Cette phrase est une contradiction totale, ou c’est votre esprit qui est totalement tordu ?

                    Rassemblez d’abord 6 millions de français devant votre article avant de vous placer au dessus de la masse, merci bien.

                    Il suffit de voir que 54% des gens qui ont lu votre article sont en désaccord avec vous pour savoir que j’ai tout-à-fait raison de vous reprocher le fait que votre opinion est très, très, très loin d’une opinion justifiée et qui s’appuie sur un véritable argumentaire.
                    Restez dans votre minorité en étant convaincu de vos idées, c’est sûr que là, vous ne rassemblerez jamais personne derrière vos opinions.


                    • Fergus Fergus 17 octobre 2011 12:43

                      Bonjour à tous.

                      Entièrement d’accord avec El barbar !


                    • kane85 kane85 17 octobre 2011 12:52

                      Il n’y a pas de prise de risque dans ces primaires !

                      La prise de risque pour M. Hollande aurait été de laisser M. Mélanchon ou Mme Aubry (entre autre) se présenter au premier tour des présidentielles !

                      Ces primaires sont anti-démocratiques parce que le PS ne va présenter qu’un candidat, que celui-ci ne plait pas obligatoirement à tout le monde et que les autres candidats potentiels et socialistes ne se présenterons pas au premier tour des présidentielles... Que c’est donc une main forcée pour toutes les personnes qui ne sont pas au PS, ne sont pas allées à ces « damnées » primaires et auraient peut être voté tout de même pour un des candidats autres que M. Hollande !


                    • dom y loulou dom y loulou 17 octobre 2011 12:56

                      bof, el barbar, vous parlez comme si ces élections n’étaient pas truquées par les votes électroniques depuis sarko 1er 


                      qui s’en est soucié durant ces cinq années de jugements constants contre L’AOM ? 

                      pfff quelle incoséquence


                      la mémoire cela existe pourtant




                      THEMES ou les veilles du magister ludi

                      lulu.com

                    • kane85 kane85 17 octobre 2011 12:36

                      Merci pour cet article qui dit tout haut ce que je pensais tout bas.

                      Pourquoi des primaires dans les partis politiques Français ?

                      Pour faire moderne et Américain ?

                      C’est oublier très vite que notre système électoral est totalement différent de celui qui existe de l’autre côté de l’atlantique !

                      - Chez eux c’est le bipartisme. Deux partis officiels et autorisés ! Donc deux candidats issus de ces deux partis. On est dans l’un ou l’autre point barre... Si on est pas content c’est la même chose... très démocratique en vérité !
                      - Chez nous c’est, jusqu’à point de vu du contraire, un multipartisme. On a le droit de créer son propre parti quant on veux et de présenter un candidat. Ce qui fait qu’il peut y avoir tout un tas de personnes à se présenter au premier tour de nos élections présidentielles. On a le choix et c’est à nous de décider... 

                      - Chez eux il n’y a qu’un tour d’élection d’où le besoin de primaires pour décider de ceux qui se présenterons. C’est un tour à la majorité absolue. Le candidat qui a une voie de plus de l’autre gagne.
                      - Chez nous il y a deux tours et c’est le premier tour qui permet aux électeurs de « trier » les candidats et de choisir les deux qui figurerons au deuxième tour (On peut dire que ce premier tour est l’équivalent des primaires américaines mais avec plus de choix que chez eux puisqu’il y a plusieurs partis représentés). Le premier tour désigne les deux finaliste à la proportionnelle et le deuxième tour est à la majorité absolue.

                      - Chez eux on n’élit pas que le président pendant l’unique tour de scrutin. Il y a tout un tas d’autres décisions à prendre dans le même temps (voir les bulletins de votes américains).
                      - Chez nous on n’élit QUE le président et on vote un autre jour pour autre chose, ce qui nous permet de nous concentrer sur l’essentiel de chaque vote...

                      Alors dites-moi : pourquoi des primaires si ce n’est pour enlever des choix aux électeurs de base ?

                      Et non je n’ai absolument pas envie, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, de me prêter au jeu anti-démocratique que ces primaires représentent !

                      D’autant plus que je n’ai pas envie de donner 1 euro pour remplir les caisses de ce parti !!

                      Pourquoi moi, qui ne suis d’aucun parti, devrais-je renflouer le PS dont je n’ai rien à faire ? Ce serait comme si notre état laïque décidait de donner de l’argent à l’église avec nos impôts alors que je suis athée ! C’est du grand n’importe quoi !

                      Et si tous les partis faisaient pareil ? On devrait donner de l’argent à tous les partis pour pouvoir voter pendant leurs primaires ? C’est ce que ces voleurs ont trouvé pour avoir de l’argent légalement et autrement que par les magouilles et les valises venant de Suisse et d’Afrique ou les « dons » cachés de certaines personnes très riches ? C’est leur dernier truc pour pouvoir justifier leurs dépenses de campagne électorale ?

                      A la question « d’où vient l’argent de votre campagne électorale » M. Hollande pourra répondre sans sourciller « de l’argent récolté au cours des primaires ». Bravo ! Bien vu !

                      Car la question supplémentaire que pose cet article est exacte : combien d’euros le PS a-t-il engrangé pendant cette campagne d’intox ?


                      • K K 17 octobre 2011 15:25

                        - Chez eux c’est le bipartisme. Deux partis officiels et autorisés ! Donc deux candidats issus de ces deux partis. On est dans l’un ou l’autre point barre... Si on est pas content c’est la même chose... très démocratique en vérité !- .

                        C’est une croyance erronée. Il y a des candidats de partis, parfois assez exotiques, à toutes les élection américaines. Par contre, ces candidats n’ont aucune chance d’être élu ou presque (souvenez-vous de Perrot qui avant de se désister était en passe de gagner quelques états , il n’était ni républicain ni démocrate). PAr exemple, il y a des candidats d’extrême droite, des candidats d’extrême gauche. Oui ça existe, mais nous n’en entendons pas parler, c’est tout.

                        - Chez eux on n’élit pas que le président pendant l’unique tour de scrutin. Il y a tout un tas d’autres décisions à prendre dans le même temps (voir les bulletins de votes américains).
                        - Chez nous on n’élit QUE le président et on vote un autre jour pour autre chose, ce qui nous permet de nous concentrer sur l’essentiel de chaque vote...


                        Comme l’organisation d’un vote coûte cher, on regroupe au maximum les scrutins avec des bulletins de vote qui concernent l’élection des grands électeurs, mais aussi des referendum, des élections locales (les juges et les responsables de police sont élus eux aussi, ainsi que les procureurs etc... ). Ce qui rend d’ailleurs le contrôle des bulletins très difficiles en cas de contestation.

                        D’autant plus que je n’ai pas envie de donner 1 euro pour remplir les caisses de ce parti !!

                        Pourquoi moi, qui ne suis d’aucun parti, devrais-je renflouer le PS dont je n’ai rien à faire ? Ce serait comme si notre état laïque décidait de donner de l’argent à l’église avec nos impôts alors que je suis athée ! C’est du grand n’importe quoi !

                        Là, je peux vous comprendre sans problème. Le vote était organisé pour que l’équilibre financier soit aux alentours d’un million de participants, ce qui est beaucoup par rapport aux nombre de militants du PS. Disons le franchement, ils ont bien réussi leur pari.

                        A la question « d’où vient l’argent de votre campagne électorale » M. Hollande pourra répondre sans sourciller "de l’argent récolté au cours des primaires". Bravo ! Bien vu !

                        Car la question supplémentaire que pose cet article est exacte : combien d’euros le PS a-t-il engrangé pendant cette campagne d’intox ?

                        Si réellement tout était organisé pour 1million de votants par tour, on peut considérer que le PS a engrangé au minimum 3 millions d’euros sur l’ensemble des deux tours. Belle opération ouverte et légale.



                      • kane85 kane85 17 octobre 2011 17:05

                        @ K

                        Des candidats de petits partis dont on n’a jamais entendu parler que qui n’arrivent jamais à l’élection... Ha ! Oui ! C’est super !

                        En fait on les laisse parler et puis .... hop ! On rigole un bon coup parce qu’on sait que faute de temps d’écoute et d’argent ils n’iront jamais plus loin !!! Comme dirait l’autre « la dictature c’est ferme là, la démocratie c’est cause toujours.... !!! »

                        En fait on tend vers un système identique où les deux seuls candidats qui pourrons se présenter aux présidentielles seront celui du PS et celui de l’UMP.... c’est ça qui sera parfaitement démocratique pour sûr !


                      • K K 17 octobre 2011 19:01

                        EELV a fait ses primaires au printemps avec comme résultat le choix de Eva Joly au détriment de Nicolas Hulot. Le Front National a fait ses primaires avec le choix de Marine Lepen au détriment de Bruno Golnisch. Mélenchon a été désigné (si j’ai bien suivi) candidat Front de Gauche-PCF.

                        Bref, il ne manque plus qu’une primaire au centre pour départager Bayrou du faux centriste-vrai UMP Morin. Et une autre primaire pour désigner le candidat de l’UMP, mais là personne ne se presse au portillon, Sarkozy ayant mis un souk indiscutable.


                      • 65beve 65beve 17 octobre 2011 19:02

                        @Kane

                        " Ce serait comme si notre état laïque décidait de donner de l’argent à l’église avec nos impôts alors que je suis athée ! C’est du grand n’importe quoi !"

                         VOUS donnez de l’argent à l’église avec VOS impôts !

                        cdlt


                      • dom y loulou dom y loulou 17 octobre 2011 12:45

                        ah non, ne mêlez pas la littérature avec ce théâtre de guignols des Bilderberg, elle en est complètement absente aujourd’hui, elle ne mérite pas cela elle qui est la liberté de penser 


                        la voici confondue avec les publicités BurgerKing

                        il n’y a pas de littérature possible dans un agenda de dépopulation voyons

                        ...

                        ou est de Villepin ??? AU SECOURS I)))

                        • leypanou 17 octobre 2011 12:47

                          "...et je ne cite que ces deux révélateurs la liste étant trop longue des fourberie et allégeance du PS au capital, mais cette fois c’est le summum de l’enfumage car le vrai problème se situe au niveau du principe de l’élection présidentielle qui est contestable, et pourtant l’on a fait tout l’inverse en portant au pinacle des primaires confortant ainsi un non sens démocratique qui ôte une grande part de sa souveraineté au peuple." : on ne peut qu’être d’accord avec l’auteur. Le problème qui se pose à tout citoyen responsable est comment faire pour avoir un minimum d’efficacité ? L’élection présidentielle au suffrage universel est une aberration démocratique. Le but du PS est d’arriver au système etatsunien où à part quelques représentants du Congrès ou du Sénat par-ci par là, le peuple n’a aucun droit à la parole. Tout le système législatif est muselé par des lobbys.


                          • kane85 kane85 17 octobre 2011 12:53

                            Exact ! smiley


                          • arobase 17 octobre 2011 14:14

                            l’idéal serait l’émergence d’un messie véritable qui mettrait d’accord tous les politiciens.


                            le problème est que le messie a pour principe de rassembler les ressources disponibles et de les répartir équitablement sur l’ensemble de ses ouailles.

                            ce qui déplairait à ceux qui ont beaucoup car leur but n’est pas de partager mais d’en avoir encore plus.
                            comme rien ne se crée, encore plus pour eux , c’est encore moins pour les autres.

                            mais ceux qui ont beaucoup n’ont pas de crainte à avoir, nombreux de ceux qui en ont le moins sont toujours là pour les défendre.


                              • Ruut Ruut 17 octobre 2011 15:29

                                un vote pour le choix de la marionette.
                                Le pire c’est que beaucoups ont payés pour ça.
                                Triste France


                                • lavabo 17 octobre 2011 18:30

                                  Jolie la photo d’illustration de l’article. C’est d’ailleurs le seul point positif.......


                                  • escudo escudo 17 octobre 2011 22:10

                                    OUI ! c’est la photo qui représente bien ce que ça vaut la politique et tout les politiciens de tout bord confondu ! DE la MERDE !

                                    Votez a droite ou votes a gauche, c’est de la MERDE !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article

PS


Palmarès



Partenaires