• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Privatisation de la liberté d’expression

Privatisation de la liberté d’expression

Une nouvelle vague de purges a été opérée par Facebook sous les prétextes les plus improbables. 559 pages et 251 comptes ont été fermés, pour un total de 60 millions d'abonnés.

Le 11 octobre dernier, Facebook publiait un article intitulé Removing Additional Inauthentic Activity from Facebook, et dans la foulée, supprimait 559 pages et 291 comptes d'utilisateurs, pour un total de 59 millions d'abonnés. Des années de travail mises à néant d'un simple clic, des pans entiers de l'information alternative passés à la trappe, des associations privées de tout moyen de subsistance, sans parler des conséquences directes pour les collaborateurs qui se retrouvent au chômage du jour au lendemain. Bienvenue au pays de la liberté d'expression.

Justification donnée par Facebook

Les gens doivent pouvoir faire confiance aux liens qu’ils établissent sur Facebook. C’est la raison pour laquelle nous avons une politique interdisant les comportements inauthentiques coordonnés - des réseaux de comptes ou des Pages travaillant pour tromper les autres sur qui ils sont et ce qu’ils font. Cette année, nous avons appliqué cette politique à de nombreux sites, groupes et comptes créés pour susciter un débat politique, notamment aux États-Unis, au Moyen-Orient, en Russie et au Royaume-Uni. Mais le gros de l’activité inauthentique que nous voyons sur Facebook est du spam qui est généralement motivé par l’argent, et non par la politique. Et les personnes qui en sont à l'origine adaptent leur comportement à mesure que notre mise en application s'améliore.

Oui mais voilà, bon nombre de ces pages étaient en réalité tout ce qu'il y a de légitimes, gérées par des personnes ne se cachant nullement derrière l'anonymat, avec pour seul point commun de faire partie de la presse alternative, qu'elle soit de gauche ou de droite, ou qu'elle concerne par exemple des mouvements citoyens visant à rendre compte des abus commis par les forces de l'ordre aux États-Unis.

Il ne faut pas s'y tromper, les prétextes invoqués, dans la pratique, pourraient tout aussi bien s'appliquer à la presse mainstream, qui elle, sort grande gagnante de l'opération puisque la concurrence est muselée et que cela leur donnera (du moins le croient-ils) la possibilité d'élargir leur lectorat sans avoir à travailler sur le fond, à savoir que plus grand monde n'est intéressé à lire leur propagande, et encore moins à payer pour ça.

Vous noterez que Facebook s'est bien gardé de publier la liste de toutes les pages qu'ils ont supprimées, ce qui aurait fait apparaître clairement les motivations politiques derrière cette purge. Intéressant aussi de noter que la plupart des médias censurés ont également été bannis de Twitter, ce qui montre clairement que c'est une action coordonnée qui dépasse largement le cadre de l'entreprise Facebook.

Est-ce bien légal ?

Eh bien aux USA, la liberté de presse est sanctuarisée par le premier amendement de la constitution : 

Le Congrès n'adoptera aucune loi relative à l'établissement d'une religion, ou à l'interdiction de son libre exercice ; ou pour limiter la liberté d'expression, de la presse ou le droit des citoyens de se réunir pacifiquement ou d'adresser au Gouvernement des pétitions pour obtenir réparations des torts subis.

Mais Facebook est une entreprise privée, et à ce titre a parfaitement le droit de décider de ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas. Certes, c'est un jeu dangereux, surtout dans le contexte actuel des affaires qui ont secoué l'entreprise ces derniers mois, et qui ont coûté très cher aux actionnaires, ainsi qu'à Mark Zuckerberg lui-même.

Plus grave sans doute, mais ce n'est pas moi qui m'en plaindrai, Facebook a perdu bon nombre d'abonnés, accélérant ainsi une tendance qui remontait déjà à quelques années : c'est clair, Facebook n'intéresse plus les jeunes qui s'en détournent au profit d'autres réseaux sociaux moins lourds, moins intrusifs, moins saturés de publicité.

Ces mesures s'ajoutent à celles qui avaient été révélées en janvier 2018 : 

Vous verrez moins de contenus publics comme ceux provenant d'entreprises, de marques, ou de médias. (les pages, ndlr).

Ce qui s'est avéré être un euphémisme pour exprimer que désormais, seuls les contenus sponsorisés seront mis en avant : pire, des mécanismes ont été introduits dans le logiciel pour empêcher la croissance naturelle du nombre d'abonnés, ceux-ci étant magiquement contrebalancés par des désabonnements (tout en continuant à vous faire savoir régulièrement comment votre page affiche une santé insolente et en vous communiquant le nombre de nouveaux abonnés).

C'est lorsque j'ai compris la portée de ces modifications que j'ai décidé de fermer ma page facebook, mais aussi mon compte twitter : le problème ne réside pas dans des petites modifications « à la marge » du logiciel, il indique que désormais, l'État profond américain a mis ces entreprises au pas de la manière la plus perverse qui soit, en privatisant la censure politique, puisque celle-ci ne peut exister dans la sphère publique.

Syndrome de Stockholm

De ce qui précède, je pense qu'on peut raisonnablement conclure que les carottes sont cuites, et qu'il n'y a plus grand-chose à attendre des réseaux sociaux de la part des éditeurs de la presse alternative.

Aussi je suis stupéfait quand je lis des réactions comme celle-ci : 

Facebook has unpublished our page After 5 years of building fans Facebook has officially unpublished our page (3.1 million fans) so we can’t post on it anymore. This is truly an outrage and we are devastated. We will do everything we can to recover our page and fight back (Free Thought Project).

En fait, la plupart de ces éditeurs s'imaginent encore qu'ils pourront récupérer l'accès à leur page, c'est juste affligeant de bêtise. On conduit ces gens à l'abattoir et dans la file, ils discutent encore pour savoir si, moyennant qu'ils seront doux comme des agneaux, on leur permettrait de reculer un peu et laisser les autres mougeons passer devant. Parvenus à un tel stade d'aveuglement, sentiront-ils seulement le maillet ?

Pendant ce temps, de ce côté-ci de l'Atlantique

Les autruches continuent à se mettre la tête dans le sable avec une persévérance qui force l'admiration. Croient-ils naïvement que cette vague de purge n'atteindra pas nos côtes ? Que la tentation n'existerait pas chez nos propres dirigeants de faire taire une bonne fois les voix de la dissidence ? Ne vous y trompez pas, ce n'est pas une question de « gauche » ou de « droite », il s'agit bien de museler tous les médias qui refusent de danser sur l'air qu'on leur chante, le « politiquement correct » approuvé par Decodex & co.

Résister

Résister c'est d'abord se mettre à l'abri des censures arbitraires, une fois pour toutes. Les médias sociaux sont censurés ? Eh bien quittons les médias sociaux ! Continuer à y publier ne fait qu'alimenter la machine à tuer le cochon, et empêche de prendre dès à présent les mesures salutaires qui s'imposent, le développement d'un plan B.

Si les médias alternatifs font le choix de quitter les réseaux sociaux, ceux-ci se trouveront sérieusement amputés de tout contenu informationnel qui ne soit pas issu de la machine de propagande des médias mainstream. C'est eux qui ont quelque chose à perdre, pas nous !

Les internautes à la recherche d'information remonteront à la source, et reprendront leurs anciennes habitudes de navigation, les bons vieux signets.

Solidarité

Le pouvoir des élites ne repose que sur leur capacité à diviser l'opposition. Semer la confusion, lancer les uns contre les autres, soutenir les minorités contre la majorité en tout temps, rendre les gens incapables de réaliser qu'ils représentent le seul pouvoir légitime dans une société démocratique. Il ne faut pas se payer de mots, nous vivons dans une société que les réseaux sociaux ont largement contribué à éclater, et que nos politiques ont habilement su transformer en terrain hostile, anxiogène, et bientôt, répressif.

C'est en développant la solidarité, en restant à l'écoute des autres, en rejetant toute forme de censure et d'ostracisme que nous pouvons opposer un mur à la dictature qui vient.

Ne savons-nous plus dire « non », tout simplement ?


Article original sur LeVilainPetitCanard

Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

94 réactions à cet article    


  • rogal 14 octobre 19:45

    Drôles de résistants qui ont entreposé leurs secrets au cœur même de l’Empire.


    • Cool Mel 14 octobre 19:52

      Ce que je vais dire est peut-être stupide, mais la façon dont vous présentez le problème montre son origine selon moi, il ne vient pas des élites, pas de l’opposition, pas de la majorité, mais des minorités. Par conséquent, il faudrait  supprimer les minorités. Comment ? En acceptant leurs revendications. Les diverses majorités seraient obligées d’être solidaires pour ne pas fissurer le mur opposé à la dictature, et je ne crois pas que les nouveaux droits des minorités seraient moins bien acceptés que le mariage pour tous. Surtout que c’est du pouvoir du peuple qu’il s’agit.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 octobre 20:10

        @Cool Mel

        Je crois qu’on parle du pouvoir : et quand vous enlevez tous les artifices et les faux-semblants, il ne reste que moi avec une épée, et vous, en face.

        C’est presque trop simple.


      • Garibaldi2 15 octobre 02:48
        Moi, mes ’’réseaux sociaux’’ c’était les forums de Caramail et Boursorama il y a plus de 20 ans. Jamais au grand jamais je n’ai voulu ouvrir un compte Facebook ! J’avais parfaitement compris quel était le but de ce type d’opération, car je connaissais le boulot de la NSA, d’Echelon et la volonté de flicage du net.

        Je savais aussi que Windows avait des backdoors volontaires pour que la NSA, CIA et consorts puissent se goinfrer d’infos personnelles.

        Croyez moi, on peux très bien vivre sans Facebook, ou Twitter et il n’est pas déshonorant d’avoir un téléphone qui fasse simplement téléphone !

        En parlant de censure, vous aurez noté que sur Avox, il est parfaitement possible à l’auteur d’un article de vous kicker (éjecter) de la file de discussion, même si vous respectez la charte ! Et en plus, les autres intervenants ne savent pas que vous avez été éjecté, et vous ne pouvez pas répondre quand on vous met en cause ensuite sur la file !!!

        Vous avez dis censure ?!!!





        • popov 15 octobre 08:18

          @Garibaldi2

           
          Moi, quand je suis éjecté par un auteur, voici ce que je fais : 
           
          1 je crée une adresse email provisoire qui n’existe que pendant 10 minutes (il y a des sites qui offrent ce service gratuitement)
           
          2 j’utilise cette adresse email pour créer un nouveau compte sur agoravox
           
          3 avec ce nouveau pseudo, je reviens sur l’article et je demande à l’auteur pourquoi il a éjecté popov, en ajoutant le contenu du commentaire qui a provoqué son ire et dont je conserve toujours une copie.
           
          4 si ce pseudo est à nouveau éjecté, je recommence avec un autre pseudo jusqu’à capitulation de l’auteur.

          Je me fais un point d’honneur à n’utiliser ces multiples pseudos que dans le cas où je suis éjecté par un auteur. 


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 octobre 09:39

          @Garibaldi2

          J’ai quitté Facebook et Twitter le premier mai de cette année, quand je me suis rendu compte de la portée des modifications qui mettait un terme à toute croissance naturelle des pages liées à des médias alternatifs.

          Pour le ban, oui je sais, je ne suis pas fan.


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 octobre 09:41

          @popov

          Ca prend 3 secondes pour vous éjecter, vous mettez combien de temps pour « revenir » ? Ca montre juste que vous êtes obstiné, mais je n’ai pas l’impression que ce soit très efficace.


        • popov 15 octobre 10:11

          @Philippe Huysmans

           
          Bonjour
           
          Ça a parfaitement marché avec les deux auteurs qui m’ont éjecté, probablement parce qu’ils n’étaient pas très futés. Maintenant, j’ai toujours ces pseudos et ça me prendrait beaucoup moins de temps pour resurgir.
           
          Le but de la manœuvre n’est pas seulement de faire ch.er le censeur, mais aussi de signaler la censure aux autres intervenants. Je pourrais bien sûr en profiter pour agonir l’auteur d’injures et empoisonner son fil sans craindre de me faire éjecter du site, mais je me retiens.


        • Garibaldi2 16 octobre 02:01
          @popov

          J’ai bien entendu pensé à ce genre de représailles, mais ce que je voudrais c’est que la censure sans autre motif que de faire taire un contradicteur respectueux de la charte soit impossible. Peut-être qu’un article sur le sujet pourrait faire bouger les lignes ?

          Je précise que le censeur au procédé stalinien dont j’ai été la victime est MODERATUS (le mal nommé !).

        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 octobre 09:47

          @Garibaldi2

          D’amples discussions ont déjà eu lieu sur ces pages, sans aucun effet : le mécanisme a été introduit précisément à la demande de Moderatus qui apparemment en use et en abuse.

          Je déteste la censure, je préfère de loin laisser les débats suivre leur cours, même si parfois c’est houleux et que le ton devient un peu cassant.

          C’est horriblement frustrant de se faire censurer, on devient victime d’un arbitraire qui n’est justifiable que d’un seul point de vue (celui du censeur).


        • Garibaldi2 16 octobre 21:30
          @Philippe Huysmans

          Il faudra bien un jour que ce genre de problème se règle. Je vais donc commencer par adhérer à la fondation Agoravox, puis je vais demander que ce point sur la censure soit débattu.

        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 octobre 21:42

          @Garibaldi2

          Bonsoir. Je suis tricard sur les articles anti compteurs linky . Là aujourd’hui ça raconte des couilles sur la sécurité électrique...peux même pas intervenir malgré que ce soit mon job l’ elec ...


        • Cadoudal Cadoudal 16 octobre 22:09

          @Aita Pea Pea

          Désolé, t’as été remplacé :

          meslier 16 octobre 21:43 Merci à Messieurs : sls0, vesjem ,Alren et TheMogwai pour leur réponse , je vais demander à mon cousin Oumou Alpha Bah de passer à la maison , il connait l’électricité , c’est lui qui change les ampoules pour la mairie , encore merci mes amis .


        • Yanleroc 16 octobre 22:15

          @Aita Pea Pea, pourquoi tu ne prends pas un autre pseudo : à la guerre comme à la guerre, pourvu que tu n’ en utilise pas deux en même temps, ce serait malhonnête...


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 octobre 22:24

          @Cadoudal Vu le niveau y’aura du blé a se faire après . Ouin ça merde ...bin vouais, tournes toi ça va te couter une blinde ...lol


        • Cyrus l’ hermite 16 octobre 22:29

          @Philippe Huysmans
          @popov


          Désolé popov mais je trouve même ça contre productif .
          revenir j’ usqua capitulation de l’ auteur ne peut que lui donner a posteriori raison sur une censure qui peut être abusive au départ .

          Il me semble plus intéressant de signaler l’ article de l’ auteur en expliquant l’ abus de la censure .
          Ce qui répété suffisamment pourrait peut être faire le ménage dans les auteurs qui abuse pour un oui ou pour un non .



        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 octobre 22:29

          @Yanleroc

          C’est quoi le blême avec mon pseudo ? Il veut dire en tahitien qu’il y a pas de problème. Toute une philosophie du fenua que j’aime.


        • Cadoudal Cadoudal 16 octobre 22:41

          @Aita Pea Pea

          Après quoi ?

          Tu crois que la France aura encore les moyens de se payer des gus compétents dans quelques années ?

          Ça fait longtemps que t’as pas fait un tour dans un lycée professionnel...




        • Cyrus l’ hermite 16 octobre 22:42

          @Aita Pea Pea

          C’ est effectivement dommage que tu ne puissent intervenir .

          Mais quelque part également ça invalide l’ article car quand on ne dit pas de connerie sciement on as pas peur de la contradiction tant qu’ elle reste correcte et argumentée.

          Le plus drôle étant que je soit moi même « plutôt suspicieux » sur les bienfait des linky .
          Mais je suis encore plus circonspect sur la propagande anti-linky qui semble egalement protéger d’ autre interet plus « dissimulé » .


          Taoto maitai


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 octobre 22:47

          @Aita Pea Pea

          Yanleroc...je viens seulement de percuter ...non , pas de double ou autres multis ... Aita pea pea , je suis moi .


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 octobre 22:58

          @l’ hermite

          Maururu ...oui c’était juste pour rappeler quelques limites en sécu elec , et qu’un 30 ma ne protège pas d’une electrocution . Sinon j’habite le Pas de Calais.lol


        • Cyrus l’ hermite 16 octobre 23:51

          @Aita Pea Pea

          Ma foi , je me limite a équilibrer en profane une vielle installation trois circuit /220 sur alim 380 ...
          Beaucoup d’ essai , pas mal d’ erreur ... donc rien ne vaut un professionnel qui fait ça tout les jours pour nous dire ce qui est dangereux ... 

          Meme le courant coupé , la prise débranché j’ ais pris un retour par la terre sur un vieux frigo ... 

          c’ est la que je me suis dit « heureusement que j’ ais pas toucher a la tv cathodique ni au micro-onde » lol





        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 octobre 00:10

          @l’ hermite Prendre le jus sur un élément débranché...courant inductif...donc mauvaise terre lorsqu’ il est branché...mais...lol


        • Cyrus l’ hermite 17 octobre 00:36

          @Aita Pea Pea

          oui ca venait d’ un RLC , mais grâce a un pont de merdouille conductrice datant des année 70 smiley
          Je n’ ais jamais su si je devais accuser la résistance , l’ inductance , ou la capacité , je me suis accuser moi car ça pique même sans Ampère :)

        • Cyrus l’ hermite 17 octobre 00:39

          @l’ hermite
          depuis j’ ais trouvé un pote ... il s’ apelle voltmetre et est le premier a cramé en cas de soucis smiley


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 octobre 01:16

          @l’ hermite Faut decharger en mettant a la terre ...j’ai eu le tour une fois sur un éclairage extérieur d’ entrepôts ...tout coupé me suis pris une châtaigne sans ampérage (genre sur antiparasite de mob ) ...en haut de l’échelle c’est pas cool ...lol en fait le circuit fait bobine et condo .


        • Cyrus l’ hermite 17 octobre 01:32

          @Aita Pea Pea

          C’ est bien pour ca que je suis un profane lol .. mais oui j’ ais appris a « décharger » 
          ne dit t’ on pas que le comble de l’ électricien c’ est de branler son poteau pour voir s’ il y a du jus smiley

          Une lampe d’ entrepôt avec un allumeur style éclairage public sodium ?
          Peut être qu’ heureusement tu était en hauteur avec des chaussure isolé et non pas les pied dans l’ eau car il me semble que ca pointe a 5KV même sans ampérage ça risque de faire défibrillateur.



        • popov 17 octobre 15:06

          @l’ hermite & Aita Pea Pea

           
          Pour les bricoleurs qui se hasardent à démonter un four à micro-ondes pour y récupérer quelques composants intéressants, comme les magnifiques aimants circulaires, il y a intérêt à s’assurer que le gros condensateur est complètement déchargé, sinon, c’est la chaise électrique assurée.  

        • popov 17 octobre 15:35

          @l’ hermite

           
          Désolé popov mais je trouve même ça contre productif 
           
          Le but est d’influencer le débat en montrant aux autres le commentaire censuré. À eux de juger. Vous avez raison, ce n’est pas une solution à long terme.
           
          J’ai horreur de la censure. Un jour, un intervenant à court d’arguments m’a promis de « niquer ma mère, ma femme et ma fille ». Je n’ai pas demandé le retrait de cette perle de commentaire car je préférais qu’il reste à la vue de tous. J’en ai fait une copie pour mon album avant qu’il ne soit retiré par la modération.


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 17 octobre 19:13

          @popov

          Assez d’accord : moi quand ça chauffe je reviens en mode supercourtois rigolard, et le pauvre type d’en-face en général finit par se sentir ridicule quand il relit ses posts et les miens.

          Une manière comme une autre d’envoyer une douche froide via internet :p


        • math math 15 octobre 07:44

          « Farcebook » ou la poubelle de l’humanité ?


          • leypanou 15 octobre 08:24
            Semer la confusion, lancer les uns contre les autres, soutenir les minorités contre la majorité en tout temps : pas nécessairement soutenir à mon avis, mais leur donner une visibilité démesurée sans lien avec leur importance réelle* (cf les anti-spécistes).

            Et çà, les msm savent très bien le faire et servent toujours de caisse de résonance à la propagande de la classe dominante.

            *les pseudo-écolos -mais vrais laquais atlantistes- savent très bien faire par exemple.

            • zygzornifle zygzornifle 15 octobre 09:10

              J’aime bien Face de bouc car maintenant quand je me promène il y a moins de monde , ils sont tous collés sur les réseaux sociaux comme des mouche sur un papier collant .....


              • popov 15 octobre 10:15

                On ne me verra jamais sur Facebook, Twitter ou Instagram. 

                 
                Je n’aime pas étaler mes tripes sur la table, à la vue de tous.

                • Dom66 Dom66 15 octobre 10:51

                  Très bon article merci.

                  Perso j’étais sur Farcebook sous un faux nom, un email ou je n’ai jamais été sauf pour face de bouc, fausse date de naissance enfin tout faux, j’ai arrêté avec cette connerie il y a presque 2 ans en supprimant mon compte, et je n’ai jamais essayé de vérifier si mon compte avait bien été supprimé.

                  Mais comme popov « On ne me verra jamais sur Facebook, Twitter ou Instagram ». par contre les puissances maléfique peuvent m’espionner, « Jean » ai rien à Br***er.


                  • Attilax Attilax 15 octobre 11:14
                    Il existe un outil formidable pour se prémunir des méfaits de ces crapules : le Libre, qui vous laisse le plein contrôle de votre machine et ne vous fichera jamais.

                    Il existe des licences libres, des OS libres, des plate-formes libres, des logiciels libres, des applications libres et même du hardware libre. Il y en a même énormément et la plupart sont « gratuits » puisque vous êtes libre de donner ou pas.

                    Si les gens ne les utilisent pas et préfèrent les applications des GAFAM, alors ils méritent d’être fichés, censurés, et tondus comme les moutons qu’ils sont. Pleurnicher contre le loup quand on l’a choisi comme berger ne sert pas à grand-chose.

                    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 octobre 12:53

                      @Attilax

                      Je crois que le problème est un peu plus complexe que cela : les médias alternatifs n’étaient sur Facebook que parce que c’était « ze place to be », l’endroit où ils pouvaient espérer accroître leur lectorat, gagner en popularité. Il n’est pas vraiment question de logiciel, ici, mais bien d’un site web.

                      Alors évidemment, ça a un petit côté « lapins se réunissant dans la pâture spécialement aménagée par le propriétaire (un chasseur) pour fêter l’ouverture de la chasse », et forcément, ça devait partir en sucette un jour ou l’autre : le pouvoir ne peut plus se permettre le luxe de la liberté d’expression, il a été contraint d’abattre ses cartes, et de montrer ses vilains crocs.

                      Je ne pense pas que ça va porter bonheur à Facebook, qui vient de signer non seulement son crime mais d’enfoncer un clou dans son cercueil.


                    • popov 15 octobre 13:13

                      @Attilax

                       
                      Exactement. Je suis passé de Windows à Linux à l’époque d’Ubuntu 6.04 LTS. J’avais un Gateway roulant sous Windows Me (une espèce de Bâtard de Windows NT), tellement poussif que j’ai failli le foutre par la fenêtre. J’ai essayé plusieurs distribution (Debian, Suse, Ubuntu, Gentoo, Mandrake, SlackWare). J’en ai conservé deux : Ubuntu pour sa facilité et SlackWare pour sa frugalité. Un de ces jours, je vais essayer Linux Mint.
                       
                      Sur un ordinateur neuf, je conserve Windows (pour ma femme) et installe Linux à côté. Sur un ordinateur de seconde main (j’aime acheter des vieux Fujitsu increvables en fin de lease pour le prix de la ferraille), je reformate le disque dur et installe Linux seul. Si j’ai besoin d’utiliser une application Windows, je la fait tourner à l’intérieur de Linux à l’aide de Wine ou alors, j’installe un vieux CD Windows XP sous forme de machine virtuelle et je l’isole de l’internet.
                       
                      Windows n’est strictement nécessaire que pour le programmeur qui développe des applications Windows à l’aide de Studio.
                       
                      Je ne prétends pas que Linux soit à l’abris de toute intrusion, mais s’il y a des backdoors, il y a plus de chances qu’elles soient découvertes sur cette plateforme que sur l’insondable Windows.
                       
                      Pour ceux qui veulent naviguer furtivement sur le net (enfin, aussi furtivement que le F-35 mais à moindre frais), il y a le navigateur Tor qui utilise un réseau de proxy’s pour rendre la navigation pratiquement intraçable.

                    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 octobre 15:40

                      @popov

                      Désormais, les backdoors c’est directement dans les circuits intégrés, soit sur la carte mère soit sur un contrôleur quelconque : juste de quoi gagner l’accès équivalent au ring 0.

                      Du coup, linux ou windaube, même combat, et c’est vous qui perdez.

                      Pour TOR, ne vous faites pas trop d’illusions et allez jeter un oeil sur qui finance cette petite merveille : moi si je voulais l’anonymat, je vous garantis que ce n’est pas par là que je passerais.


                    • Dom66 Dom66 15 octobre 17:41

                      @Attilax

                      Salut,

                      C’est bien joli le libre, j’ai essayé, le problème c’est que j’ai beaucoup de logiciels qui ne fonctionnent qu’avec Windows.

                      De toutes les façon, fiché avec l’ordi je les emmerde tous, par contre nous somme fiché avec nos portables (smartphones), cartes de crédits, Linky ETC

                      Donc tout ceux utilisent tout ça mérite aussi d’être fichés  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès