• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Procès Mila : quand les juges du système font les gros yeux aux trolls du (...)

Procès Mila : quand les juges du système font les gros yeux aux trolls du système

JPEG

C’est le grand bal des systémiques ! Pour une fois, la justice officielle intente un procès officiel à de vrais auteurs de menaces proférées sur internet à l’encontre d’une vraie victime de menaces, Mila en l’occurrence. Mais, le citoyen lucide ne s’y doit point laisser prendre. Le système recule pour mieux sauter, plus exactement : pour mieux nous sauter à la gorge. Car derrière l’arbre du procès Mila se cache la forêt des harcèlements en tous genres, y compris judiciaires, qui ont de très beaux jours d’impunité devant eux.

 

Car, en effet, je ne donne pas dix ans avant que tous les auteurs de propos un peu critiques sur l’insécurité, sur l’écologisme, sur l’islam, sur l’immigration, le féminisme ou le président de la République ne finissent en taule, et pour de longues années (la liste précédente n’est d’ailleurs pas limitative). Les Français battus-cocus-contents sont encore majoritaires à croire qu’ils vivent dans une démocratie, où ils ont le droit de s’exprimer. Que nenni, bande de couillons ! Vous n’avez le droit d’exprimer que ce que le système vous concède.

 

Déjà, on ne compte plus le nombre de procès intenté à ceux qui ont la langue bien pendue ! Dans des genres un peu différents, demandez donc à Soral, à Ryssen, à Riposte laïque, à Dieudonné, aux Identitaires, à Fdesouche, au Rassemblement national, et à tant d’autres que j’oublie, et ils m’en pardonneront. Et dans ces procès, c’est au minimum de lourdes amendes avec la ruine à la clef, ou, parfois, déjà, de la prison ferme. Pendant ce temps, bien entendu, les crimes et délits les plus sordides se multiplient dans la plus scandaleuse impunité. C’est déjà le monde imaginé par G. Orwell, dans 1984 ; je vous recommande notamment la scène de garde à vue mémorable, où le prisonnier politique Winston Smith comprend, terrifié, qu’il risque infiniment plus que les détenus de droit commun qui partagent sa cellule et qui se foutent éperdument de ce que les autorités, pourtant totalitaires, peuvent leur dire.

 

Je rappelle d’ailleurs que Mila a failli, au début, être inquiétée par la justice du système, avant que cette même magistrature systémique n’effectuât un rétropédalage. Je rappelle aussi que des influenceurs ultra-systémiques tels que Sardoche continuent à la charger allègrement sur internet, et sans être beaucoup inquiétés. Je rappelle enfin que les accusés hurlent en ce moment à la liberté d’expression, le comble pour des gugusses qui furent les premiers à menacer de mort une personne qui s’exprime !

 

Je vais maintenant vous expliquer pourquoi ce procès semble remettre les choses à l’endroit, dans le bon sens, avec bon sens, alors qu’il n’en est rien.

 

Tout est une question de calendrier, d’échéances, pour parler comme les complotistes (et pourtant je n’en suis guère). Nous ne sommes pas encore, par exemple, en 2030. Le système actuel n’est pas encore – pas tout à fait – celui imaginé par Orwell. Les usages administratifs, politiques et judiciaires ne peuvent pas basculer tout de suite dans une horreur caricaturale, qui nous semblera normale en 2030, mais qui nous paraît encore anormale – à certains d’entre nous – en 2021. En 2030, mettons, les gens comme Mila se retrouveront systématiquement derrière les barreaux pendant que les braves citoyens se feront massacrer dans la rue sous l’œil complice et sadique de l’ordre établi. Et les Mila qui critiqueront tel ou tel aspect de la vie collective qu’il sera interdit de critiquer, n’importe lequel, islam ou autre, connaîtront un sort des plus fâcheux, un sort orwellien.

 

Mais nous ne sommes pas encore en 2030. Le système, à trop presser les choses, finirait par déclencher des révoltes, du moins par susciter des idées de révoltes. Si la justice, aujourd’hui, envoyait systématiquement des Mila en prison, il se trouverait encore quelques citoyens lucides pour s’en offusquer. Et il y aurait peut-être même un tsunami populiste aux grandes élections, ce que le système redoute le plus.

 

Ainsi, le système doit mettre un peu d’eau dans son vin. Il faut, de temps en temps, que la justice systémique concède quelque justice morale, précisément, à de vraies victimes, et qu’elle désigne, de temps à autre, de vrais coupables ; sinon, elle tombe dans l’horreur caricaturale, dans l’inversion des valeurs la plus abjecte, et elle perd sa crédibilité, au moins pour une partie de la population, la partie dangereuse, la partie authentiquement populiste et populaire, celle qui risque sérieusement d’en avoir assez de toute cette gabegie, de toute cette pagaille, et de vouloir renverser la table.

 

C’est du reste, ce que j’exprimai une fois dans mon roman, la fiction s’inspirant toujours de la réalité :

 

« La Fédération protégeait les nuisibles et bafouait les fragiles. Néanmoins, comme dans tout régime corrompu par une idéologie incohérente, il fallait rester crédible. L’impunité prédominait. Mais elle ne pouvait prédominer dans tous les cas. Un peu comme le mensonge en politique, que les démagogues doivent tempérer de vérité pour que personne ne s’en aperçoive. »

2193, Le Crépuscule des Humanistes

 

Bref, pour en revenir au monde réel, à savoir la France en 2021, il fallait bien que la justice actuelle accordât quelque attention bienveillante à Mila, qu’elle lui concédât le statut de victime, qu’elle évitât de lui infliger celui de coupable. Mais, braves citoyens, ne vous leurrez jamais ! Dans le système actuel, et ce sera probablement bien pire dans le futur, les vrais protégés du système ne sont pas Mila et tous ceux qui lui ressemblent. Les vrais protégés du système sont ceux qui la menacent – et tous ceux qui ressemblent à ceux qui la menacent – quand bien même le système aurait décidé d’en sacrifier un ou deux pour donner le change…

 

Illustrations :

— Image du procès Mila

— L’influenceur Sardoche, hostile à Mila


Moyenne des avis sur cet article :  3.3/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 23 juin 09:38

    Dupond-Moretti Ministre de la Justice...

    Celui qui tourmentait les petites victimes d’Outreau...

    Que voulez-vous rajouter à ça ?

    D’ailleurs, un des « innocents » de cette affaire vient de remettre le couvert et aurait bien de ses services.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 juin 10:06

      @Clocel
       
       ’’ un des « innocents » de cette affaire (d’Outreau) vient de remettre le couvert et aurait bien (besoin) de ses services.’’
       
      Intéressant. Vous pourriez en dire plus ?


    • Clocel Clocel 23 juin 11:00

      @Francis, agnotologue

      Solution dans votre moteur de recherche, ou là...


    • Clocel Clocel 23 juin 11:04

      @Clocel

      Voir aussi...

      Voter, c’est entretenir un système qui couvre çà...


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 23 juin 09:47

      EXCELLENT la justice actuelle n’est plus qu’une parodie à géométrie variable.

      J’ai remarqué sur des bornes des petits auto collants justice et liberté en blanc et jaune , je pense que ce sont des GJ qui les ont collés. ?
      Sans vraie JUSTICE point de liberté, il est étrange que notre ripoublique l’ait oublié dans son triptyque mais faut dire que cette formule est maçonne.

       smiley


      • Ouam Ouam 24 juin 00:39

        @Bendidon
        C’est evident ET criant

        D’ailleurs je me souviens d’ici et de mes comms de l’epoque ou je denoncais la lacheté des Femens et toute la clique ou presque des mouvement progressistes LGBTQI+ qui au lieu de defendre cette pauvre gamine l’enterraient vivante..
         
        Ne ne cause pas non plus des mouvement féministes et d’une bonne partie de cette ’nouvelle gauche progressiste« 
        Je dis bonne partie car a l’epoque j’avais un peu »enquété" sur la chose et seul un parti de gauche soutenais Milla,et c’etais un tout petit parti dont j’ai oublié le nom, tous les autres la pietinaient joyeusement ..sigh


      • V_Parlier V_Parlier 25 juin 00:14

        @Bendidon
        Ils ont réussi à faire entrer dans la tête des gens que la liberté devait s’obtenir au prix du laxisme judiciaire. C’est un peu l’abus et le dévoiement de ce lieu commun : « à force de sacrifier la liberté au non de la sécurité, vous n’aurez plus ni l’un ni l’autre ».
        Cependant, pour décrire la situation actuelle je le retournerais bien dans ce sens : « à force de sacrifier la sécurité (sous entendu : la justice qui fait son simple travail) au non de la liberté, vous n’aurez plus ni l’un ni l’autre ». Je rejoins donc totalement l’auteur ici.
        Remarquons par ailleurs que Milla est le cas idéal car elle militait pas mal dans le féministo-LGBT. Donc ils vont la choisir volontiers pour cette mission plutôt qu’une youtubeuse conservatrice qui serait islamo-défiante...


      • Laconique Laconique 23 juin 10:07

        Si j’avais dit ou écrit la même chose que Mila sur l’islam, je ne risquerais rien. Vous-même, personne ne vous embête. La vraie anomalie de toute cette histoire, c’est l’écho démesuré des influenceuses Youtube. Tous les discours sont représentés, le fond ne compte pas. Vous avez aussi Virgine Volta sur laquelle vous avez écrit un article récemment, à gauche vous avez Tatiana Ventôse ou Antastesia, aux échecs vous avez les sœurs Botez qui font plus de vues que les grands-maîtres. Elles sont toutes coulées sur le même moule, même âge, même physique, même débit, même orientation sexuelle souvent (lesbianisme), etc. Le fond ne compte pas, c’est du spectacle. Et elles phagocytent le débat public d’une époque qui a un double problème avec la rationalité (c’est chiant) et la féminité (c’est tendance). C’est là la vraie dérive, c’est là-dessus que vous devriez réfléchir.


        • pipiou2 23 juin 19:25

          @Laconique
          Mila n’est pas une « influenceuse » Youtube, je crois que vous ne connaissez pas le sujet.


        • nemesis 23 juin 10:26

          Quand on a atteint ce niveau de crispation socio-politique, je prends du recul et pense à Brassens : « mourir pour ses idées d’accord mais, de mort len-ente, d’accord mais, de mort len-en-ente ! »

          Comme dans une guerre :

          les idéalistes impulsifs chargent en première ligne, ceux qui survivront auront droit à tous les honneurs et les avantages ...

          les idéalistes pondérés qui passent généralement entre les mailles,

          les indésirables qui profitent de l’avantage du « timing » et du contexte pendant un certain temps...


          • Clocel Clocel 23 juin 12:07

            @nemesis

            Pas faux.

            C’est comme ça que nous en sommes arrivés à une population entière qui se chie dessus au moindre virus et qui est prête à pourrir leur système immunitaire et à brader l’avenir de leur enfant contre des droits qui étaient les leurs et qu’ils n’ont pas su garder.

            Va falloir « receper » grave...


          • Jelena Jelena 23 juin 11:26

            Ah, une nouvelle saison de la protégée de papy Soros vient de commencer... Et ça dit quoi question audimat ?


            • Gasty Gasty 23 juin 11:34

              "pour parler comme les complotistes (et pourtant je n’en suis guère)

              "

              C’est vous qui le dites .... Ça compte pas, vous êtes un complotiste épicetout.


              • L'apostilleur L’apostilleur 23 juin 13:29

                @ l’auteur 

                « ...Vous n’avez le droit d’exprimer que ce que le système vous concède... »


                Profitez-en alors, le système semble tout vous concéder 


                • pipiou2 23 juin 13:54

                  C’est quoi une « justice systémique » ?


                  • ETTORE ETTORE 23 juin 18:41

                    @pipiou2
                    C’est quoi une « justice systémique » ?

                    C’est une justice qui choisit sa feuille de route, afin de flétrir irrémédiablement, toute floraison spontanée de revendication, qui ne figure pas dans la fourniture de bulbes, de la boite à semer le chiendent (ou « lit ») présidentiel.

                    Capice ???


                  • zygzornifle zygzornifle 23 juin 15:25

                    Pour les GJ et la baffe a Macron pas la même justice ....


                    • ETTORE ETTORE 23 juin 18:35

                      «  Influenceurs  » ????

                      De qui, de quoi ?

                      Evidement, à cet état de lobotomisation avancée, où certains ont besoin d’une application pour savoir si leur vessie est pleine.....Qui voulez vous incriminer ?

                      Si il n’y avait pas des « influençables » influencés à être influençables, on n’aurait pas ces « prédicateurs influents ».

                      Et, qu’on le veuille ou pas, l’état se serviras de tout ce qui peut contribuer à la mise en place de ses desseins de scribouillard pathétique.

                      A moins, à moins que nous ne lui déchirions sa feuille de route, en la transformant en confettis dispersés au vent.

                      Mais bon, je ne veux influencer personne !


                      • pipiou2 23 juin 19:29

                        « Les vrais protégés du système sont ceux qui la menacent » .


                        Je ne comprends pas cette affirmation de l’auteur.

                        Ceux qui menacent Mila sont des petites frappes lambdas qui se défoulent sur les réseaux, pourquoi le « système » protégerait-il de stupides inconnus sans envergure ?


                        • Ouam Ouam 24 juin 00:42

                          @pipiou2
                          Je ne sais pas moi ?
                          Le pîpoui2 aurais t’il la memoire tres (trop) courte ?
                          J’invite le pipiou2 national à aller rechercher par exemple les propos de la ministre de la justice qu’etais mme Belloubé ...
                          Peut etre que ... en lisant les archives ... la reponse y est ?


                        • ETTORE ETTORE 23 juin 19:38

                           pipiou2

                          pourquoi le « système » protégerait-il de stupides inconnus sans envergure ?


                          Parce que c’est la garde prétorienne de cet état !

                          L’armée de l’ombre !

                          Celle que l’on peut fustiger ouvertement et encourager discrètement.

                          Vous comprendrez mieux, quand ce seras vous, qui serez au centre du problème.

                          Vous verrez alors, que votre « centre d’intérêt » n’est pas du tout là, ou vous pensiez devoir l’avoir, en toute légitimation personnelle !

                          Vous comprendrez alors, quel est le penchant caractérisé de cet état, et comment il instille la mise en place de pions, qui sont destinés à influencer la totalité de l’échiquier, où vous, moi, ne ferons plus partie des priorités.


                          • pipiou2 23 juin 20:59

                            @ETTORE
                            Des petits branleurs, « l’armée prétorienne » de l’état !?

                            Tu m’as l’air bien allumé toi.


                          • ETTORE ETTORE 24 juin 00:13

                            @pipiou2
                            Tu m’as l’air bien allumé toi.


                            Vous devriez chercher l’interrupteur de votre pouvoir de critique.
                            Faire des économies, en croyant que la canne blanche clignotante, que ce gouvernement vous as offert pour guider votre existence, vous aideras à compenser votre cécité volontaire, mais ne vous aideras pas à passer au travers de ce qui vous attend, et qui fait de vous un simple complice jetable.


                          • Ouam Ouam 24 juin 00:33

                            @ETTORE
                            Faut y aller doucement avec les noobs
                            Encore un qui est persuadé que l’etat profond n’existe pas...
                            Ni le « diner du siecle » ni ce genres de choses... smiley
                             
                            D’ailleur c’est une infox que le nuage radiocatif de techernobill est passé au dessus de la France, et le crirad est une (enieme) immense secte d’allumés..
                            Car ce gvt bienfaiteur a pourtant assurré que ce nuage s’est arrété net aux frontieres du pays car celui ci n’avais pas de passeport en due forme smiley
                             
                            Que veut tu ? 
                            certains croient encore dur comme fer les infoxs des gvts,
                            c’est les memes au passage qui tres souvent crient au « complotisme »
                            Et accusent ceux un peu moins naifs d’allumés etc......
                            cherchez l’erreur smiley


                          •  C BARRATIER C BARRATIER 23 juin 23:39

                            Cette mise en examen des harceleurs de Mila est une bonne chose. Il faut qu’ils cessent de lui nuire et de nous nuire car nous payons la police qui la protège, ce qui est bien.

                            J’espère que les condamnations les empêcheront définitivement d’harceler Mila. La justice est faite pour stopper les malfrats....même Sarkozy, Vous avez lu ?


                            • troletbuse troletbuse 24 juin 00:48

                              @C BARRATIER
                              Tiens, un bisounours !


                            • Trelawney Trelawney 24 juin 08:48

                              @C BARRATIER
                              Délibéré au 7 juillet et le procureur a prononcé des peine de prison avec sursis sur 12 des 13 prévenus. 
                              Explication pour l’imbécile le nez la lune :
                              Peine avec sursis ou pas veut dire que du point de vu du pénal vous êtes coupable et qu’en suite ca part au « civil » où la on discute de dommages et intérêts.
                              Donc lorsque ces 12 imbéciles verront chaque mois de chaque année une partie de leur salaire ponctionnée pour payer le brushing à Mila, je crains qu’ils comprennent mais un peu tard ce que veut dire le mot « coupable ». Et que marquer des âneries sur internet n’est pas gratuit.


                            • Gasty Gasty 24 juin 15:21

                              @Trelawney

                              Les dommages et intérêts sont pas obligatoirement accepté, d’ailleurs vous le dites vous même « on discute ».


                            • Trelawney Trelawney 25 juin 08:43

                              @Gasty
                              Dans le tribunal civil, une fois que le pénal a jugé, la seule personne qui n’a pas son mot à dire est le condamné avec son avocat.
                              Ca se discute entre victime et juge.
                              Exemple : J’ai été témoin d’un incident. Une personne handicapé mental conduisait un peu lentement sa voiture dans le trafic. Deux jeunes un peu énervé l’ont accroché. S’en est suivi une altercation et les 2 jeunes ont frappé la victime. Je les ait séparé et bloqué en attendant la police. Dépot de plainte, enquête et condamnation au pénal (sursis et suppression du permis de conduire). J’étais à la fois témoin et coupable (les 2 jeunes ont porté plainte contre moi pour coup et blessure) et une fois relaxé, je me suis donc intéressé à l’affaire.
                              Ca c’est fini au civil avec une condamnation à 250 euro par mois et par personne (500 euro pour la victime) durant toute la vie de la victime. C’est à dire que si les jeunes meurent c’est leurs héritiers qui payent à leur place.
                              La victime avait un très bon avocat 


                            • Esprit Critique 23 juin 23:46

                              Malgré toutes les manipulations autour de ce Procès Mila, Ce n’est pas un problème de réseaux sociaux, c’est le fait de l’invasion et de la submersion de la France par une idéologie mortifère déguisée en religion.


                              • babelouest babelouest 24 juin 10:07

                                @Esprit Critique une idéologie, ou plusieurs, la plus importante étant le tandem Argent-Pouvoir.


                              • Jonas 24 juin 12:07

                                @Esprit Critique

                                Mêmes , les pays Scandinaves , connus pour leur tolérance , leur générosité, leur pacifisme et leur lutte dans les Congrès internationaux contre la violence. Viennent d’ouvrir les yeux , sur cette immigration  , qui cherche à modifier leur mode de vie et leur cause des enchaînements de violences et d’agressivité inconnus dans ces pays donnés longtemps comme des exemples. 

                                1) Suède  : Les habitants de ce pays étaient concentrés sur les problèmes sociaux et l’amélioration de leur vie. quotidienne et la liberté des moeurs Aujourd’hui , leur préoccupation est l’immigration , l’intégration et la sécurité. Plusieurs quartiers d’immigrés sont la proie de gangs , de drogue et de violence. 

                                2) Danemark : Le Parlement danois avait adopté le jeudi 3 juin , une loi qui lui permet de transférer ses demandeurs d’asile en dehors de l’Europe , dès qu’ils mettent le pied sur le sol danois. Tout candidat à l’asile au Danemark sera immédiatement mis dans un avion. 

                                3) Un réfugié est une personne qui est chassée de chez elle contre sa volonté , par le gouvernement en place ou alors qui fuit pour préserver sa vie contre la persécution et l’emprisonnement. 

                                Est-ce que les Algériens, Marocains , Tunisiens , Egyptiens ,Pakistanais etc sont réellement des réfugiés ou des usurpateurs de la dénomination ?  Puisqu’une fois installés en France et les papiers en règle font des allers -retours entre la France et leur pays d’origine. 


                              • Esprit Critique 24 juin 13:14

                                @babelouest
                                Effectivement vous êtes a l’ouest !
                                A l’ouest rien de nouveau !



                                • Trelawney Trelawney 24 juin 09:18

                                  L’auteur nous parle de 2030, mais en 2030 avec le choc climatique, la désertification, le manque d’eau potable, la migration à grande échelle, on aura d’autres chats à fouetter que de savoir si on va perdre quelques espaces de liberté, car c’est plutôt beaucoup d’espaces vitales que l’on va perdre. Mais c’est une autre histoire

                                  Remontons le temps, au temps où internet n’existait pas. Il existait une presse (souvent d’opinion) avec des journalistes attachés à la liberté d’informer. Il y avait bien un Hersant qui préfigurait ce qu’allait devenir les médias du futur, mais c’était anecdotique. Donc les journalistes enquêtaient, informaient avec comme seul obligation : ne pas se planter et dire la vérité sinon au tribunal ca se payer cher lorsqu’ils diffamaient. En général ca fonctionnait et lorsque ça ne fonctionnait pas ca finissait en « scandale médiatique » (l’affaire Gregorie).

                                  Internet et les réseaux sociaux sont venus en même temps que la prise de contrôle des médias par des organismes financiers (pas politiques financiers). Le premier fut Matra Hachette. Et le manque provoqué par ce « nouveau journalisme » trouva un échappatoire parmi ces réseaux sociaux où des médias se sont trouvé provisoirement une place (Médiapart, l’internaut etc) puis des sites participatifs où l’on demande au lecteur d’être journaliste (Rue89, Agoravox etc) Et là ca commence à devenir du grand n’importe quoi et la porte ouverte à tous les débiles de la planètes à l’égos surnuméraire. Puis vient le temps des réseaux sociaux et la naissances des blogs et des « influenceurs ». L’influenceur étant un individu à la vie tellement triste qu’il a trouvé un exutoire dans un objet appelé smartphone, dont il ne comprend pas le sens ni même son fonctionnement, mais qui lui permet de dire autant d’imbécilité qu’il a de synapses et qui est suivi et observé par une quantité importante de macaques nommés « followers ». Tous ces gens ayant abandonné depuis longtemps les fonctions neuronales de leur cerveau pour ne produire qu’un seul neuro transmetteur la dopamine nécessaires à la satisfactions que peut engendrer un « like » à leur saillies verbales. De plus ca leur donne une excuse toute trouvée à leurs débordements ou abus : Ils ne savent pas puisqu’ils n’ont plus de cerveaux.

                                  Si avec ces engeances, l’auteur pense que nos libertés fondamentales sont menacés. Qu’il arrête de s’inquiéter 


                                  • Jonas 24 juin 10:23

                                    Pour Mia.

                                    Cette jeune française , n’a commis aucun crime , elle s’est exprimée librement selon les lois de son pays où le blasphème n’est pas interdit. 

                                    Et tout de suite des torrents de violences et de menaces se sont abattus , sur elle. Elle qui naïvement se croyait vivre encore dans le pays de Voltaire , et non en Egypte, Arabie saoudite , Pakistan, Algérie, Maroc et autre pays musulman. 

                                    Mila, étant donné son jeune âge 17 ans , ne savait pas que la France est une auberge , où l’ont vient , s’y installer avec ses valises de préjugés, de coutumes , de moeurs, traditions etc 

                                    Et pour accentuer la pression , sur une une jeune fille française de 17ans , un soi-disant responsable du Conseil Français de culte musulman( CFCM) d’origine algérienne , immigré en France avait osé dire dans une interview a SUD Radio , au sujet de Mila , la jeune française de 17 ans :  << Je dis que cette fille , elle sait très bien ce qu’elle fait >>, puis il ajoute << qui sème le vent récolte la tempête>> Ce qui a poussé des abîmés du bulbe à s’acharner sur elle. 

                                    Dans son Algérie natale d’où il a immigré , pour venir s’installer dans le pays de Mila , Abdallah Zekri ,non seulement il lui est interdit de critiquer l’islam , mais même le gouvernement sous peine d’être jeté dans un cul de basse fosse. Les leaders du Hirak sont la preuve par neuf comme le non renouvellement de l’accréditation de « France 24 ». 
                                     



                                    • ysengrin ysengrin 27 juin 10:02

                                      @Jonas
                                      ce qui est marrant c’est de se répandre en propos haineux et de s’étonner d’en récolter les fruits


                                    • ETTORE ETTORE 24 juin 11:23
                                      zygzornifle 23 juin 15:25

                                      Pour les GJ et la baffe a Macron pas la même justice ....

                                      Tout dépend si vous montrez vos poings, ou, si vous baffez les 5 doigts ouverts !

                                      Cela peut paraître invraisemblable, mais c’est une question de ressenti, que notre MARQUIS Baffé mais Poudré, prend comme une mesure pouvant porter atteinte à son maquillage présidentiel.


                                      • ysengrin ysengrin 24 juin 16:10

                                        ce qui est marrant c’est de se répandre en propos haineux et de s’étonner d’en récolter les fruits


                                        • quijote 25 juin 20:25

                                          Moi, je crois que la solution à tous nos problèmes, c’est un peu plus de migrants. Africains, si possible.

                                          https://www.lefigaro.fr/international/allemagne-au-moins-trois-morts-et-six-blesses-dans-une-attaque-au-couteau-a-wurtzbourg-20210625

                                          https://www.sortiraparis.com/actualites/a-paris/articles/254659-paris-un-campement-de-migrants-installe-devant-l-hotel-de-ville

                                          Sur la place, là, un gars a été interviewé. Il disait « j’adore la France » dans son français approximatif. Bon bah moi, ça me suffit... Je pense que mes impôts doivent donc servir à loger, nourrir, habiller, trouver un emploi et distraire ( c’est important aussi... ) ce gars-là. Et tous ses copains. Et toute sa famille. Bien sûr. Il a dit « j’adore la France ». Et Dieu sait qu’on a aucune raison de mettre sa parole en doute...

                                          Il apporte rien, d’accord, mais il dit « j’adore la France ». Moi je dis que ça vaut carte d’identité, logement, emploi, subventions et aides diverses. Et ça tombe bien, on a trop de pognon. En fait, je pense qu’on devrait le remercier d’être là. Qui sait, il va peut-être sauver nos retraites...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité