• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Procès Viguier : Olivier Durandet, un amant très très spécial

Procès Viguier : Olivier Durandet, un amant très très spécial

Diantre ! Ira, ira pas en prison ? La « culpabilité » de Jacques Viguier jugé en appel à Albi pour la disparition de sa femme a vécu hier, un moment probablement décisif qui risque finalement de condamner l’amant, Olivier Durandet. Après qu’un témoin, Séverine Lacoste, baby-sitter des enfants Viguier au moment des faits ait révélé son mensonge suite à un faux témoignage, l’amant a été interpellé à son domicile et placé en garde à vue.

L’amant est-il coupable ? C’est la question qui est sous toutes les lèvres actuellement, après son placement en garde à vue pour "subornation de témoin". Les médias parlent de coup de théâtre au procès Viguier. Jugé pour le meurtre de sa femme Susi Viguier, le brillant professeur a toujours clamé son innocence. Ce rebondissement spectaculaire va-t-il finalement le disculper ? Son avocat, Me Eric Dupond-Moretti a fait "cracher le morceau", tel un flic, à la baby-sitter des enfants qui a avoué avoir fait un faux témoignage sous injonction de....Olivier Durandet.

Alors qu’en 2000, elle déclarait qu’après la disparition de sa patronne elle était retournée seule, deux jours après, au domicile des Viguier, constatant que dans la baignoire il y avait un mélange d’eau et de sang, elle vient de se rétracter. Non seulement, elle a avoué hier qu’elle n’était pas seule mais accompagnée d’Olivier Durandet, mais en plus, elle estime que ce dernier lui a fait un briefing pour ce faux témoignage, et la semaine dernière encore, pour préparer son témoignage au Tribunal, elle l’a rencontré à nouveau...

Olivier Durandet est encore présumé innocent. Il sera entendu lundi prochain devant le Tribunal d’Albi. Le coupable est encore Jacques Viguier, qui avait été acquitté en 2009, grâce à la plaidoirie de ses conseillers et avec l’appui de ses enfants. Après la disparition de leur mère, ils avaient gardé une relation privilégiée avec leur père. Bénéfice du doute, absence de preuves, tous les indices se révélaient pratiquement faux, du footing exigé par les enquêteurs en passant par tous les subterfuges mis en place pour l’incriminer. Les témoignages de ses anciennes maîtresses qui parlaient d’un homme perturbé, irascible parfois et tutti quanti, rien ne fonctionna. Jacques Viguier s’en était sorti avec brio...

Mais, beaucoup de personnes s’interrogeaient sur les rapports étroits qu’entretenait l’amant olivier Durandet, la baby-sitter Séverine Lacoste et la police. En effet, Olivier Durandet, le dernier à avoir vu vivante Susi Viguier, fut aussi celui qui, deux jours après, annonça à la police sa disparition, accusant nommément le mari volage qui faisait chambre à part avec sa femme qui semble-t-il voulait divorcer. Mais, aujourd’hui, même les parties civiles ne comprennent plus. Pourquoi Olivier Durandet veut-il par tous les moyens influencer le jugement ? Pourquoi, si rien n’accuse Jacques Viguier, insiste-il ainsi à vouloir démontrer le contraire ? Seul son témoignage va éclairer ce cas trouble qui risque de mal tourner pour lui.

La baby-sitter mise en garde à vue pour "faux témoignage" et l’amant, pour "subornation de témoin", viennent, ce matin, 10 mars, de sortir libre du commissariat. Maintenant, le doute règne. Que va-t-il désormais se passer pour les prochains jours ? Nul ne le sait. Mais, ce "crime parfait" risque de s’avérer imparfait. Le rôle trouble d’Olivier Durandet sera au centre des prochains débats...

>>> Allain Jules

(Crédits photo/AFP (1) et Eyedea (2) )

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Diane Saint-Réquier Diane Saint-Réquier 10 mars 2010 09:56

    Sur cette affaire, un excellent article dans le numéro 5 du magazine XXI, intitulé « La dame de pique du Toulouse »...A lire absolument !


    • Allain Jules Allain Jules 10 mars 2010 10:37

      @Diane,

      Bonjour.

      Il n’ont pas un site Internet ? C’est qui la dame de pique, Susi ou Séverine ?

      Cordialement !


    • Humphrey Binsucet 14 mars 2010 11:29

      Et en plus, l’auteur ne connait meme pas l’affaire et l’histoire du tournoi de t arots ... smiley

    • Francis, agnotologue JL 10 mars 2010 10:49

      Vous dites : « beaucoup de personnes s’interrogeaient sur les rapports étroits qu’entretenait l’amant olivier Durandet, la baby-sitter Séverine Lacoste et la police ».

      Ma question est celle-ci : est-ce que certaines affaires criminelles ne seraient pas foireuses dès le départ, dès lors qu’un responsable de l’enquête a une conviction erronée et refuse par la suite d’admettre son erreur ? Autrement dit, un enquêteur qui devient fortuitement, juge et partie dans une affaire qui a priori ne le concernait en aucune façon, ne risque-t-il pas d’égarer volontairement ou non, mais définitivement certaines pistes ou pièces fondamentales de l’enquête ?

      La difficulté pour l’enquête, après un tel rebondissement, c’est de repartir sur des bases saines. Il est probable que des criminels très intelligents utilisent à leur profit ce phénomène. J’ose espérer que les enquêteurs en sont conscients.


      • Allain Jules Allain Jules 10 mars 2010 11:06

        @JL,

        Vous avez raison de vous interroger. Ce qui est assez épatant dans cette affaire, c’est aussi le fait que ça fait 10 ans que ce Durandet « berne » tout le monde. Les policiers lui ont fait une confiance aveugle. C’est mon avis. Encore une fois, je ne l’accuse pas mais, j’ai de plus en plus l’impression qu’il en sait plus qu’il ne dit.

        Cordialement !


      • Humphrey Binsucet 14 mars 2010 11:10

        Etes vous magistrat ou avocat Jules ?

        La presomption d’innocence, ca vous dit quelque chose ?

      • « O » 10 mars 2010 12:19

        Vous êtes expert dans les faits divers maintenant ? Et où avez-vous piqué l’article ? Pour nous en servir une reformulation ! MDR !

        J’en ai appris plus aux infos de France 3 et avec les images.


        • Allain Jules Allain Jules 10 mars 2010 17:59

          @« O »,

          Oh, oh, oh !

          « O » !


        • Allain Jules Allain Jules 10 mars 2010 18:01

          @Calmos,

          Très cher, vous êtes méchant avec moi.

          Plus sérieusement, il faut parler de tout, non ?


        • Georges Yang 10 mars 2010 21:36

          Restez dans le fait divers, vous y excellez et puis c’est de votre niveau intellectuel


          • kitamissa kitamissa 10 mars 2010 23:23

            bientôt les chiens écrasés,les vols de scooters,et les horaires des marées et de la messe !


            • Humphrey Binsucet 14 mars 2010 11:13

              Logique quand on a la play-mate de la semaine seins nus en pages centrales,( meme si on s’en bat le cotillard) !
              Manque quand meme le programme tv et l’horoscope . Juuuuules, voila un truc pour vous ! smiley


            • amilcar amilcar 14 mars 2010 10:46

              il m’a semblé que c’était moins mal écrit que d’habitude, ou me serais-je habitué à ton sabir origamique, cher jules alain, j’ai bie dit origamique et non orgasmique, quand les virgules en papier plié font comme un moucheté léopard dans le texte. Moucheté idéologique également, déjà pour soutenir une cariatides qui a vu s’écrouler toute ses soeurs et soutient le fardeau d’atlas de son cou mince, sur le fond et au dela des efforts de communication, mais surtout comment peut-on être socialiste ? ou bien de centre gauche, qui rêve de son réconcilier avec la bonne fortune, comme disait un commentaire à la suite du précédent article du punk japonais qui a écrit celui-ci, la mère de ségolène aimait beaucuop les plantes donc on ne voit guère pourquoi elle ne serait pas ministre de l’agriculture, en charge des balcons et jardinières ; et des parc et jardins. Avec le drapeau tricolore piqué dans 1 pot obligatoire, et les enfants en uniformes en rand par taille qui entonnent la marseillaise qu’ils sauront par coeur à coup de triques pédophiles : Maréchal nous revoilà, pendant que napoléon passe dans sa limousine avec sa nouvelle fiancée, bref mon cher jules je vous trouve un poil franchouillard, et là le correcteur orthographique me propose : antibrouillard, scribouillard, rondouillard

              bonne continuation quand même

              lol

              amil


              • amest 15 mars 2010 02:46

                On ne peut pas parler de simple « fait divers » lorsqu’un inculpé (présumé innocent ?) a passé neuf mois en préventive, et que l’on doute de plus en plus de sa culpabilité.

                La vraie question est là. Elle nous concerne tous.


                • pierre60 pierre60 15 mars 2010 06:38

                  Olivier Durandet, le dernier à avoir vu Susie Viguier vivante.
                  En general, quand on est le dernier a avoir vu quelqu’un vivant, on est tres mal.
                  D’ou, peut-etre, ce besoin de maquiller les temoignages a charge contre le mari.
                   Olivier Durandet est commercial dans le maquillage.
                  A ce niveau la, c’est plus qu’un metier, c’est une vocation.
                  Olivier Durandet est deja coupable de faux temoignange et subornation de temoin.
                  Serait-il coupable d’autres choses encore plus graves ?
                  Ca se pourrait bien.

                  PS.
                  Etait-il reellement l’amant de Susie ? Pas sur !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès