• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Propagande transgenre auprès des enfants : progressisme ou « crime contre (...)

Propagande transgenre auprès des enfants : progressisme ou « crime contre l’humanité » ?

JPEG

Je désespère quand je lis des histoires d'enfants étiquetés comme « trans » à partir de l'âge de deux ans : ils ont besoin d'être protégés de leurs parents

Par Debbie Hayton, activiste transgenre

Suivi de « Poutine : la propagande transgenre auprès des enfants est un crime contre l'humanité »

Source : RT, 31 juillet 2021

Traduction : lecridespeuples.fr

Plus de 80 % des enfants qui pensent être dysphoriques de genre reviennent à leur identité sexuelle de naissance au moment où ils atteignent la puberté – alors pourquoi les parents permettent-ils aux tout-petits de « devenir » trans et de prendre plus tard des bloqueurs d'hormones ? L'attente vigilante est une bien meilleure pratique.

« Maddie savait qu'elle était différente dès son plus jeune âge. À l'âge de 2 ans, elle était déjà amoureuse des chaussures à talons hauts de sa professeur d'école du dimanche, qu'elle demandait régulièrement à essayer. Elle se pavanait dans la maison vêtue des costumes de princesse de sa sœur, et toutes ses amies étaient des filles. »

111

Katie Jenifer, à droite, avec Maddie, avant de témoigner au Palais législatif de l'État de Caroline du Nord en avril contre un projet de loi interdisant aux étudiants transgenres de participer à des équipes sportives scolaires correspondant à leur identité de genre.

Et cela a amené la mère de Maddie à décider qu'elle avait un enfant transgenre. Cette histoire, présentée dans le Washington Post plus tôt cette semaine, fait une promenade assez prévisible à travers les scénarios habituels. Le refus de quitter la maison habillé en garçon, à l'âge de quatre ans, a conduit inexorablement aux tenues traditionnelles des filles. Il y avait des difficultés à l'école et des inquiétudes concernant les droits des « enfants transgenres » à faire du sport, même si l'enfant n'était « pas vraiment un athlète ». Aujourd'hui âgé de 14 ans, l'enfant prend des médicaments pour empêcher un développement normal pendant la puberté. Selon les rapports, un bloqueur d'hormones lui a été implanté en 2019.

112

Jenifer et Maddie, quand Maddie s'est fait implanter un bloqueur d'hormones en 2019.

Je lis de telles histoires avec un mélange de tristesse et d'indignation. Tristesse pour les enfants qui ont été propulsés sur un tapis roulant de transition sociale et médicale ; des enfants qui ne connaîtront jamais la puberté pour laquelle leur corps a été conçu ; des enfants dont la chance de devenir un jour eux-mêmes parents est peut-être irrémédiablement éteinte avant qu'ils sachent ce que cela signifie d'être un adulte. Je suis indigné par les médecins qui facilitent un tel traitement, et par les législateurs qui leur permettent de le faire.

Mais le personnage central de ce reportage n'est pas l'enfant mais la mère. Katie Jenifer se décrit comme « une maman ours qui défendra farouchement son enfant, et tous les minots trans et LGBTQ comme si j'étais leur maman ours à eux aussi. » Elle est sérieuse. Non seulement a-t-elle rejoint deux conseils d'administration d'associations LGBTQ, mais elle a également fait des études de droit où elle s'est concentrée sur les droits LGBTQ. Plus tôt cette année, Jenifer s'est présentée devant la législature de l'État de Caroline du Nord pour témoigner contre un projet de loi interdisant aux étudiants transgenres de participer à des équipes sportives scolaires correspondant à leur identité de genre revendiquée.

Voir Comment la propagande transgenre détruit de jeunes adolescentes

Ce projet de loi était censé protéger le droit des garçons et des filles de rivaliser avec leur propre sexe – une préoccupation particulière pour les filles qui sont battues par des garçons qui prétendent s'identifier à des filles, quoi que cela signifie. Mais le projet de loi a été annulé à la suite de l'audience au cours de laquelle Jenifer a témoigné. Il semble qu'en Caroline du Nord, les filles doivent céder pour ne pas heurter les sentiments des garçons.

Il s'agit clairement d'un adulte qui s'est attribué une mission : « Je veux juste être une ressource et quelqu'un qui s'affirme et qui soutient », a-t-elle déclaré, ajoutant qu'elle voulait également aider les personnes qui font la transition plus tard dans la vie.

113

En tant que personne qui a fait une transition plus tard dans la vie, je suppose que je suis censé être reconnaissant envers Jenifer et les autres « Maman Ours » qui deviennent si proactives dans une campagne qui s'est emparé de leurs vies. Mais je ne le suis pas. Au contraire, je suis profondément concerné par ce que je vois.

Contrairement à Jenifer, je sais ce que cela signifie d'être transsexuel et ce que ça fait de faire la transition. Je suis passé par là et je suis sorti de l'autre côté. Ce n'est pas un jeu, et ce n'est certainement pas pour les enfants. Parfois, les jeunes ont besoin d'être protégés d'eux-mêmes, mais ici, je le crains, ils ont besoin de protection contre leurs propres parents. Ma propre lutte avec le genre et les attentes placées en moi à cause de mon sexe ont commencé très tôt. Cependant, les enfants luttent avec beaucoup de choses. En effet, personne n'a promis que grandir serait facile et sans problème. Ce n'est pas parce que je voulais être une fille que j'étais une fille. Je voulais aussi être astronaute, et je ne l'étais pas non plus.

Au moment même de la vie où les enfants devraient explorer ce que signifie être humain dans le seul corps qui est donné à chacun d'entre nous, des décisions sont prises pour eux. Je crains que ce ne soient souvent les mauvaises décisions. Auparavant, l'attente vigilante était adoptée – permettant aux enfants de grandir avec un soutien psychologique mais sans interventions physiques, et beaucoup ont ensuite abandonné l'idée qu'ils étaient transgenre. Une étude de 2008 de Wallien et Cohen-Kettenis a tenté de suivre l'expérience de 77 enfants âgés de 5 à 12 ans qui avaient été référés à une clinique spécialisée en raison de « dysphorie de genre ». Lorsqu'ils ont été suivis environ 10 ans plus tard, seulement 27% étaient encore dysphoriques de genre. Pendant ce temps, 43% avaient renoncé et les 30% restants étaient introuvables. Les auteurs ont conclu que la plupart des enfants atteints de « dysphorie de genre » ne le seront pas après la puberté.

En Angleterre, les enfants dysphoriques de genre sont référés au Gender Identity Development Service (GIDS) géré par le Tavistock and Portman NHS Trust. Son site Web répertorie plusieurs autres études qui corroborent la conclusion de Wallien et Cohen-Kettenis. Selon GIDS, « dans la majorité des cas, ces sentiments [de dysphorie de genre] semblent cesser soit avant, soit au début de la puberté. » Ils ont mis leur propre chiffre là-dessus : « Dans toutes les études, environ 16% continuent avec leur identification de genre. »

Voir Comment la déscolarisation a sauvé une fille de 12 ans de la folie transgenre

Cela signifie que cinq sur six renoncent à ce processus, et cela nous ramène au sort des enfants dysphoriques de genre en 2021, bien que la façon dont un enfant de deux ans peut éventuellement être diagnostiqué avec une « dysphorie de genre » dépasse ma compréhension. Les jeunes enfants adoptent des comportements qu'on peut assimiler aux attitudes transgenres, bien que d'autres familles l'aient peut-être reconnu pour ce que c'était : des enfants qui s'amusent à s'habiller avec d'autres vêtements. S'engager dans des jeux d'imagination est une partie normale du développement de l'enfant ; cela ne signifie nullement qu'un enfant est destiné à être transsexuel. En même temps, tous leurs amis étaient des filles. Peut-être était-ce parce que leurs camarades de jeu avaient été choisis pour eux ? Mais il semble que les dés aient été jetés, bien que devenir un « enfant trans » ne semble pas avoir apporté beaucoup de paix et de contentement. Jenifer a rapporté les conséquences : exclusion des activités et « incidents transphobes ». Pourquoi quelqu'un ferait-il subir tout cela à son enfant ?

Le Washington Post a jeté plus qu'un peu de lumière sur cette question. Leur rapport se terminait par la réaction de Jenifer à l'annulation du projet de loi de la Caroline du Nord : « C'est exactement pour cela je voulais devenir avocate », a déclaré Jenifer. « C’est toute ma motivation – protéger les gens. »

Protéger quelles personnes est peut-être la première question que nous devrions nous poser. Les filles qui sont aujourd'hui perdantes face aux garçons transgenres dans les épreuves sportives [ou qui se font violer dans les toilettes d'un lycée ou dans des prisons par des hommes se définissant comme transgenres] ne sont guère protégées. Mais même s'il semble noble de vouloir protéger les autres, des questions encore plus importantes se posent quant à la motivation et au résultat. Pourquoi Jenifer veut-elle protéger les gens et qu'espère-t-elle accomplir en étant une championne de la « cause LGBTQ » ? Parlant de son propre enfant, elle a déclaré : « Elle aura probablement besoin d'un soutien juridique tout au long de sa vie, à moins que les choses ne changent radicalement dans ce pays… elle va avoir besoin de quelqu'un pour se battre pour elle sur ces fronts juridiques, et qui de mieux pour se battre pour elle que sa propre mère ? »

Voir Toilettes scolaires, compétitions sportives, prisons : l’irrépressible folie transgenre

Est-ce que tout cela profite à l'enfant ou est-ce pour satisfaire les propres besoins de Jenifer ? C'est, à mon avis, la question cruciale que nous devrions nous poser.

***

Vladimir Poutine : la propagande transgenre auprès d'enfants est un « crime contre l'humanité »

Extrait du discours de Vladimir Poutine au Forum de Valdaï, le 21 octobre 2021.

Source : en.kremlin.ru

Traduction : lecridespeuples.fr

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=xK3eCE9Rvgo

Transcription :

[...] Le troisième point que je tiens à souligner est que l'importance d'un soutien solide dans le domaine de la morale, de l'éthique et des valeurs augmente considérablement dans le monde fragile moderne. En fait, les valeurs sont un produit, un produit unique du développement culturel et historique de toute nation. L'entrelacement mutuel des nations les enrichit clairement, l'ouverture élargit leurs horizons et leur permet de porter un regard neuf sur leurs propres traditions. Mais le processus doit être organique, et il ne peut jamais être rapide. Tout élément étranger sera rejeté de toute façon, peut-être avec force. Toute tentative d'imposer ses valeurs aux autres avec un résultat incertain et imprévisible ne peut que compliquer davantage une situation dramatique et produire généralement la réaction opposée et contraire au résultat escompté.

Nous regardons avec stupeur les processus en cours dans les pays traditionnellement considérés comme les porte-étendards du progrès. Bien entendu, les chocs sociaux et culturels qui ont lieu aux États-Unis et en Europe occidentale ne nous concernent pas ; nous restons en dehors de cela. Certaines personnes en Occident pensent qu'une élimination agressive de pages entières de leur propre histoire, une « discrimination inversée » contre la majorité dans l'intérêt d'une minorité et l'exigence d'abandonner les notions traditionnelles de mère, de père, de famille et même de genre, ils croient que tous ces éléments sont des jalons sur la voie du renouveau social.

Écoutez, je voudrais souligner une fois de plus qu'ils ont le droit de le faire, nous restons en dehors de cela. Mais nous aimerions leur demander de rester en dehors de nos affaires également. Nous avons un point de vue différent, au moins l'écrasante majorité de la société russe – il serait plus correct de le dire ainsi – a une opinion différente sur cette question. Nous croyons que nous devons nous appuyer sur nos propres valeurs spirituelles, notre tradition historique et la culture de notre nation multiethnique.

Les partisans du soi-disant « progrès social » croient qu'ils présentent à l'humanité une sorte de conscience nouvelle et meilleure. Bon courage, hissez les drapeaux comme on dit, allez-y. La seule chose que je veux dire maintenant, c'est que leurs prescriptions ne sont pas du tout nouvelles. Cela pourra en surprendre certains, mais la Russie est déjà passée par là. Après la révolution de 1917, les bolcheviks, s'appuyant sur les dogmes de Marx et d'Engels, ont également déclaré qu'ils allaient changer les habitudes et les coutumes existantes et pas seulement politiques et économiques, mais la notion même de moralité humaine et les fondements d'une société saine. La destruction des valeurs séculaires, de la religion et des relations entre les personnes, jusqu'au rejet total de la famille (nous l'avons eu aussi), l'incitation à dénoncer les proches – tout cela était proclamé « progrès » et, soit dit en passant, était largement soutenu dans le monde à l'époque et était assez à la mode, comme aujourd'hui. Soit dit en passant, les bolcheviks étaient absolument intolérants envers les opinions autres que les leurs.

Ceci, je crois, devrait rappeler certaines choses dont nous sommes témoins aujourd'hui. En regardant ce qui se passe dans un certain nombre de pays occidentaux, nous sommes stupéfaits de voir leurs pratiques domestiques, que nous avons heureusement abandonnées, définitivement je l'espère, dans un passé lointain. Le combat pour l'égalité et contre les discriminations s'est transformé en dogmatisme agressif confinant à l'absurde, lorsque les œuvres des grands auteurs du passé – comme Shakespeare – ne sont plus enseignées dans les écoles ou les universités, car leurs idées sont considérées comme arriérées. Les classiques sont déclarés arriérés et ignorants de l'importance du genre ou de la race. À Hollywood, des mémos sont distribués sur la narration appropriée et le nombre de personnages de quelle couleur ou de quel sexe devraient être dans un film. C'est encore pire que le département agitprop du Comité central du Parti communiste de l'Union soviétique.

La lutte contre les actes de racisme est une cause nécessaire et noble, mais la nouvelle « cancel culture » l'a transformée en « discrimination inversée », c'est-à-dire à un racisme inversé. L'accent obsessionnel sur la race divise encore plus les gens, alors que les vrais combattants des droits civiques rêvaient précisément d'effacer les différences et de refuser de diviser les gens par couleur de peau. J'ai spécifiquement demandé à mes collègues de trouver la citation suivante de Martin Luther King : « Je rêve que mes quatre petits enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés sur la couleur de leur peau mais sur leur personnalité. » Telle est la vraie valeur. Cependant, les choses se passent différemment là-bas. Soit dit en passant, la majorité absolue des Russes ne pense pas que la couleur de la peau d'une personne ou son sexe soit une question importante. Chacun de nous est un être humain. C'est ce qui compte.

Dans nombre de pays occidentaux, le débat sur les droits des hommes et des femmes est devenu une parfaite fantasmagorie. Écoutez, méfiez-vous d'aller là où les bolcheviks avaient autrefois prévu d'aller – non seulement en communautarisant les poulets, mais aussi en communautarisant les femmes. Un pas de plus et vous y serez.

Les fanatiques de ces nouvelles approches vont même jusqu'à vouloir abolir complètement ces concepts. Quiconque ose mentionner que les hommes et les femmes existent réellement, ce qui est un fait biologique, risque d'être ostracisé. « Parent numéro un » et « parent numéro deux », « « parent de naissance » au lieu de « mère » et « lait humain » remplaçant « lait maternel » car cela pourrait contrarier les personnes qui ne sont pas sûres de leur propre sexe. Je le répète, ce n'est pas nouveau ; dans les années 1920, les soi-disant Kulturtraegers soviétiques ont également inventé une novlangue, croyant qu'ils créaient une nouvelle conscience et changeaient les valeurs de cette façon. Et, comme je l'ai déjà dit, ils ont fait un tel gâchis que cela fait encore frissonner parfois.

Sans parler de certaines choses vraiment monstrueuses quand on apprend aux enfants dès leur plus jeune âge qu'un garçon peut facilement devenir une fille et vice versa. C'est-à-dire que les enseignants leur imposent en fait un choix que nous sommes tous censés avoir. Ils le font tout en excluant les parents du processus et en forçant l'enfant à prendre des décisions qui peuvent bouleverser toute sa vie. Ils ne prennent même pas la peine de consulter des psychologues pour enfants – un enfant de cet âge est-il même capable de prendre une décision de ce genre ? Pour appeler un chat un chat, je dirais que cela frise le crime contre l'humanité, et cela se fait au nom et sous la bannière du progrès.

Eh bien, si quelqu'un aime ça, qu'il le fasse. J'ai déjà mentionné qu'en façonnant nos approches, nous serons guidés par un sain conservatisme. C'était il y a quelques années, lorsque les passions sur la scène internationale n'étaient pas encore aussi vives qu'elles le sont maintenant, même si, bien sûr, on peut dire que les nuages ​​​​s'amoncelaient déjà. Aujourd'hui, alors que le monde traverse une perturbation structurelle, l'importance d'un conservatisme raisonnable comme fondement d'un cours politique est montée en flèche – précisément en raison de la multiplication des risques et des dangers, et de la fragilité de la réalité qui nous entoure.

Cette approche conservatrice ne relève pas d'un traditionalisme ignorant, d'une peur du changement ou d'un jeu restrictif, encore moins d'un repli sur soi. Il s'agit principalement de s'appuyer sur une tradition éprouvée par les âges, la préservation et la croissance de la population, une évaluation réaliste de soi et des autres, un alignement précis des priorités, une corrélation de la nécessité et de la possibilité, une formulation prudente des objectifs et un rejet fondamental de l'extrémisme comme méthode. Et franchement, dans la période imminente de reconstruction globale, qui peut être assez longue, avec sa conception finale incertaine, un conservatisme modéré est la ligne de conduite la plus raisonnable, pour autant que je le vois. Cela changera inévitablement à un moment donné, mais jusqu'à présent, ne pas nuire – le principe directeur de la médecine – semble être le choix le plus rationnel. Noli nocere, comme on dit.

Encore une fois, pour nous en Russie, ce ne sont pas des postulats spéculatifs, mais des leçons de notre histoire difficile et parfois tragique. Le coût d'expériences sociales mal conçues dépasse parfois toute estimation. De telles actions peuvent détruire non seulement les fondements matériels, mais aussi les fondements spirituels de l'existence humaine, laissant derrière eux une épave morale où rien ne peut être construit pour la remplacer pendant longtemps. [...] 

Pour soutenir ce travail censuré en permanence (y compris par Mediapart) et ne manquer aucune publication, faites un don, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur TwitterFacebookYoutube et VKontakte.


Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Ben Schott 3 novembre 2021 19:07

     

    Je plains les types qui se réveillent après trente ans de coma...

     


    • tashrin 4 novembre 2021 09:52

      @Ben Schott
      C’est vrai qu’à coté, Good bye Lenine c’est ptit joueur ^^


    • Yann Esteveny 3 novembre 2021 19:11

      Message à l’auteur,

      Je ne me suis pas attardé à lire l’article à la lecture du point d’interrogation du titre.

      Protégeons les enfants de la propagande LGBT du Régime quitte à passer pour un « rétrograde » aux yeux de cette même propagande qui contrôle l’esprit d’une majorité de la population est le devoir de tout homme . Le reste est superflu.

      Respectueusement


      • Jonas Jonas 3 novembre 2021 23:14

        Le transhumanisme, c’est l’aboutissement de l’idéologie maçonnique : l’homme sans Dieu est perverti, allant même jusqu’à changer la nature physique et psychique de ses enfants, parce que la société en a décidé ainsi.

        La raison a besoin de l’intelligence qui, si elle n’est pas bien guidée, finit par n’être qu’un artefact de la seule volonté humaine : ceci est raisonnable parce que j’en ai décidé ainsi, je l’ai réalisé.

        Pourtant, il subsiste un espoir. La Suède, chantre depuis des décennies de la manipulation des enfants par les organisations LGBT en les bourrant aux psychotropes et aux hormones, a fini par comprendre sa bêtise. 12 en 2001 contre 1859 en 2018, le nombre croissant d’enfants voulant changer de sexe à coups de drogues et d’hormones augmentait dangereusement, les médecins ont constaté une dégradation de leur santé et de leur psychisme, ce qui a inquiété les autorités au point de faire machine arrière dans certains hôpitaux.


        • Schrek Docteur Faustroll 4 novembre 2021 08:14

          @Jonas

          Qu’est-ce qui vous fait dire que les adeptes du mouvement LGBT sont « sans dieu » ?
          Ce mouvement est ancré dans les « communautés » des églises réformées des Américains descendants de Scandinaves pour la plupart. Votre exemple de la Suède n’est pas le fait du hasard.
          Leur problème n’est pas l’absence de religion, mais le fait de se tromper de cible. Ils (et surtout elles) attribuent au « patriarcat » et au « machisme » les causes des inégalités plutôt qu’à la confrontation entre les classes de la société et transposent ainsi des questions sociales en questions sociétales, ce qui arrange bien ceux qui veulent que rien ne change.
          D’ailleurs, ces tarés recrutent dans le « lasses moyennes », pas chez l’« élité ».


        • Yann Esteveny 4 novembre 2021 09:11

          Message à Jonas,

          C’est bien cela.

          L’homme sans Dieu finit par se prendre pour Dieu lui même tout comme Satan. Ainsi il détruit les créatures de Dieu et veut créer ses propres golem.

          L’homme qui sait respecter la création de Dieu ne joue pas avec la science pour créer des horreurs.

          Respectueusement


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 novembre 2021 09:26

          @Yann Esteveny
           
           le dieu dont vous parlez est comme les autres qui ne sont jamais que des dieux créés par ’’ un homme sans Dieu qui a fini par se prendre pour Dieu lui même.


        • Yann Esteveny 4 novembre 2021 09:39

          Message à Francis, agnotologue

          Non. Celui qui sait écouter parvient à entendre Dieu. Celui qui s’acharne à n’écouter que lui-même erre sans fin.

          Respectueusement


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 novembre 2021 10:05

          @Yann Esteveny
           
           ’’ Celui qui sait écouter parvient à entendre Dieu’’
           
           Écouter quoi, ou écouter qui ?


        • Pascal L 4 novembre 2021 11:13

          @Francis, agnotologue
          Le jour où vous rencontrerez Dieu, vous serez certain que c’est bien lui. Quand à vous dire comment, je ne saurais répondre car chaque chemin est différent. Vous ne savez pas toucher Dieu mais lui sait vous toucher et sait également si vous êtes prêts à l’entendre. Tout ce que je peux vous dire, c’est que le Dieu que nous pouvons rencontrer est totalement amour et c’est en acceptant cet amour que nous pouvons être touché. Le problème vient justement de notre capacité à accepter cet amour qui va avec le pardon... Notre orgueil se dresse souvent en obstacle.


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 novembre 2021 11:17

          @Pascal L
           
          ’’Le jour où vous rencontrerez Dieu, vous serez certain que c’est bien lui.’’
          > Que savez vous de mes rencontres ? Et de mes certitudes  ?
           
          « Les gens qui parlent beaucoup de la foi et de Dieu m’ont toujours paru suspects. » Georges Brassens


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 11:53

          @Francis, agnotologue vous qui dites psychologue, je m’étonne que vous ne compreniez pas le sens de Dieu. Dieu signifie simplement LUMIERE. Et si vous n’ouvrez pas vontre inconscient à la lumière, le dieu intérieur ne peut s’épanouir. Delphe (de dauphin ou poisson pilote) : Connais-toi-même et tu connaîtras l’univers.....


        • Yann Esteveny 4 novembre 2021 12:11

          Message à Francis, agnotologue

          Parler de foi et de Dieu n’est pas possible à la plupart des gens. Les gens qui suivent l’Adversaire sont incapables de parler de l’un comme l’autre. Cette société produit des fruits pourris et la promotion des transgenres en est un. Mais vous êtes libre de nous offrir ici une explication cohérente à cette promotion.

          Respectueusement


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 12:19

          @Francis, agnotologue la bible fut écrite par des pharisiens (fais ce que je dis, mais pas ce que je fais : hypocrite). Cela n’empêche que sa lecture est intéressante par ses allégories : le Cantique des cantiques, le livre de Job, JONAS et Ninive, l’apocalypse de Saint Jean qui signifie aussi révélation : quand l’inconscient de conscient...


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 novembre 2021 12:29

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
           
          ’’je m’étonne que vous ne compreniez pas le sens de Dieu’’
           
          Le concept de dieu c’est une auberge espagnole : je me fiche de ce que des inconnus y ont apporté, pourvu que je ne sois pas obligé de le manger.


        • Pascal L 4 novembre 2021 14:06

          @Francis, agnotologue
          « Que savez vous de mes rencontres ? Et de mes certitudes  ? » J’ai rencontré beaucoup de personnes qui avait rencontré Dieu dans leur vie et leurs manières d’en parler possèdent bien des points communs, en particulier la certitude d’avoir rencontré Dieu et cette certitude repose pour chacun sur des faits objectifs ; faits que chacun a pu observer mais rarement les observateurs extérieurs. Vous n’aurez donc aucune démonstration pour vous, ce qui maintien votre liberté de ne pas croire. Si vraiment, vous voulez savoir, il faut faut vous lancer. Brassens ne l’a pas fait, du moins avant ses dernières heures ; il est probablement décédé avec son doute et la peur de ne pas savoir. Ceci dit, il avait probablement raison de se méfier, car beaucoup de ceux qui parlent de Dieu ne savent rien sur lui. Un baptême ne fait pas de vous un sachant. Seule la rencontre permet de construire des certitudes car la science est impuissante à mesurer Dieu.
          Tant que vous exprimez un doute sur ces rencontres, je ne pourrais vous le reprocher. Le doute fait partie de l’approche scientifique et c’est en doutant que nous pouvons avancer. Mais est-ce vraiment du doute que vous exprimez ?


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 novembre 2021 14:31

          @Pascal L
           
           ’’J’ai rencontré beaucoup de personnes qui avait rencontré Dieu dans leur vie et leurs manières d’en parler possèdent bien des points communs, en particulier la certitude d’avoir rencontré Dieu et cette certitude repose pour chacun sur des faits objectifs

          ’’
           
          Des faits objectifs ? Vous avez des exemples, peut-être ?


        • Pascal L 4 novembre 2021 15:04

          @Francis, agnotologue
          La guérison instantanée d’un cancer avec métastase après une parole de connaissance prononcée dans une soirée de prière pour la guérison par exemple. Même si la plupart des cas de guérison ne sont pas aussi spectaculaires, les circonstances créent toujours une certitude. Mais vous pouvez aussi recevoir une information qui se réalise, la sensation d’un amour infini face au tabernacle dans une église ou un songe particulièrement impressionnant... J’ai un ami qui s’est converti alors que des bombes explosaient au-dessus de lui (ce n’était pas en France) et sa peur a disparu instantanément. Ce qui lui a été dit s’est réalisé ensuite.
          André Frossard, biberonné au communisme a déclaré « J’ai rencontré Dieu comme on rencontre un platane. C’est un fait, point final ! » Cela lui est arrivé lorsqu’il est entré se réfugier dans une église pour attendre un ami.
          Dieu sait comment vous toucher et s’il ne le fait pas, c’est aussi par respect pour vous car il ne vous forcera jamais. La foi ne peut être que libre.
          Je vous raconte tout ça mais est-ce que ces témoignages changeront quelque chose pour vous ? Si vous cherchez des raisons de ne pas croire, vous y trouverez certainement des raisons de motiver vos certitudes. Dites-vous tout de même que ces certitudes ne sont que de peu de valeur pour ceux qui ont déjà fait cette expérience. l’absence d’observation par vous ne peut être la preuve de l’inexistence de ces phénomènes. 
          Je suis d’accord avec Stephen Awking lorsqu’il dit que Dieu n’existe pas car, en effet, le Dieu qu’il a imaginé ne peut pas exister. Pour rencontrer Dieu, il vaut mieux se débarrasser de ses préjugés et se laisser surprendre. Dieu n’est jamais ce que nous avons imaginé.


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 novembre 2021 15:14

          @Pascal L
           
           ’’La guérison instantanée d’un cancer avec métastase après une parole de connaissance prononcée dans une soirée de prière pour la guérison par exemple.’’
           
           Vous en êtes encore là ? Que vaudrait un dieu qui ferait de tels miracles et laisserait crever ceux qui ne l’ont pas suffisamment encensé  ? Bien peu de chose à mon avis.


        • Yann Esteveny 4 novembre 2021 15:55

          Message à Francis, agnotologue

          Je vous cite : « Vous en êtes encore là ? Que vaudrait un dieu qui ferait de tels miracles et laisserait crever ceux qui ne l’ont pas suffisamment encensé  ? Bien peu de chose à mon avis. »

          Malheureusement pour vous, vous ne savez pas écouter. Au final, vous inversez tout. Ce n’est pas Dieu qui a besoin d’encensement mais c’est l’homme qui a besoin de se tourner vers Dieu qui est Amour. La guérison physique est anecdotique par rapport à la guérison morale.

          Bonne journée.

          Respectueusement


        • Aimable 4 novembre 2021 16:37

          @Francis, agnotologue


          En réponse à :
          Francis, agnotologue 4 novembre 11:17
          Les gens qui parle beaucoup de la foi et de dieu mon toujours parus suspects , quand on fayote c’est qu’on a toujours l’espoir de ramasser des miettes , berk berk berk .


        • Pascal L 4 novembre 2021 18:10

          @Francis, agnotologue
          Visiblement, Dieu ne vous intéresse pas et son offre gratuite de salut après la mort vous indiffère.
          Très bien car Dieu ne retire rien à votre existence. Elle reste totalement subordonnée aux lois de la nature conformément à vos souhaits. Dieu ne vous doit rien, il n’a pas besoin des hommes pour être et si vous ne voulez pas passer la mort dans l’amour de Dieu, il ne vous obligera jamais.

          Dieu ne guérit pas tout le monde et nous ne devons pas voir la guérison comme un service rendu ou comme une demande d’encensement. Il s’agit plutôt d’une affirmation de sa présence pour confirmer la démarche de ceux qui reçoivent ces guérisons. Une manière d’affirmer son amour pour l’humanité envers ceux qui peuvent le comprendre. Dieu sait déjà si vous vous convertirez après une guérison et ne vous embêtera pas si ça ne vous intéresse pas. Dieu ne guérit pas non plus les personnes qui sont déjà prêtes au salut ; il préfère les accueillir rapidement dans son royaume. Le salut est toujours la raison des guérisons et des autres rencontres.


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 novembre 2021 19:11

          @Pascal L,
           
          ’’Visiblement, Dieu ne vous intéresse pas et son offre gratuite de salut après la mort vous indiffère.’’
           
           passez votre chemin svp, je n’aime pas les diseuses de « bonne aventure ».


        • Pascal L 4 novembre 2021 20:14

          @Francis, agnotologue
          Bizarre, le salut de Dieu, c’est au pire une bonne nouvelle et cela vous met en rogne...
          Quand à votre avenir, je n’en ai aucune idée, car je ne suis pas à votre place. Cela reste votre décision.


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 5 novembre 2021 15:01

          @Pascal L
           
           ’’’Visiblement, Dieu ne vous intéresse pas et son offre gratuite de salut après la mort vous indiffère.’’’
           
          Je n’ai besoin d’aucun intermédiaire ici-bas et l’au delà. Je considère les églises comme des agences de voyages boutiques dans lesquelles je n’entre jamais vers une destination dont personne n’est jamais revenu pour témoigner de la qualité du service, fût-il gratuit.
           
           D’ailleurs, je n’accepte jamais ce qui m’est offert gratuitement par des inconnus.


        • Pascal L 5 novembre 2021 21:09

          @Francis, agnotologue
          Je n’ai rien à vous offrir, ni gratuitement, ni moyennant finance. Tout ce que je peux faire, c’est témoigner. La foi, ce n’est pas moi qui la donne, c’est Dieu directement ; je n’ai pas cessé de le dire. En général, les nouveaux convertis viennent nous voir après avoir rencontré Dieu et pas avant. Vous ne voulez pas rentrer dans une église mais André Frossard ne voulait pas non plus. Il a suffit d’une seule fois. D’autres n’y arrivent toujours pas après y être entrés des centaines de fois.

          Il est vrai que personne n’est revenu de la mort, en dehors de Jésus et des 3 ou 4 personnes qu’il a ressuscité. C’est justement pour cela que la rencontre avec Dieu est importante, car il peut mettre des certitudes au fond de votre cœur et je vous garantis que ce n’est pas vous qui créez ces certitudes. Si Dieu est un inconnu pour vous, vous avec encore le temps de vous apprivoiser mutuellement avant de faire affaire. Je sais déjà que Dieu vous aime quelques soient les réticences que vous pouvez avoir.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 10:10

          C’est pour moi la plus grande monstruosité de ces quarante dernière années. Même Roudinesco le reconnaît. C’est dire.....J’attends le procès. Ou nouveau Nuremberg. 


          • cevennevive cevennevive 4 novembre 2021 10:22

            @Mélusine ou la Robe de Saphir, bonjour,

            Vous avez raison. C’est ignoble tout cela ! Quelle laideur, quelle folie, quelle bêtise crasse !
            Je n’arrive pas à y croire !


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 12:10

            @astus ne confondons pas les sujets. Je me suis expliquée.... Alors : lisez Jean-Pierre Lebrun : un immonde sans limite : et la « castration » à 8 jours représente cette limite. Revenons au mythe : Saturne castre son père Uranus (l’Hubris prométhéen, et uranien du progressisme comme par hasard attaché au rocher du Caucase-dernier album d’ASTERIX) parce que TITAN, il viole sa mère : GAÏA (industrie : Uranus représente bien cet hubris de l’humain, franchir les limites, transgression, définition d’uranien.....). C’est d’ailleurs à partir de l’intervention de Saturne que la civilisation a commencé puisqu’il a introduit les rythmes, les saisons (chaque chose en son temps ou tout vient à point à qui sait attendre, le lièvre et la tortue,...). LA GPA, PMA, est justement cet hubris : dépasser les obstacles, trangression : l’enfant ne veut pas venir, qu’à cela ne tienne : la SCIENCE des SOI-DISANTES lumières va y pourvoir) : 68 : oxymore : il est interdit d’interdire...Bon ! la suite de la mythologie est que Saturne est lui-même castré par son fils.... Jupiter (pas Macron, c’est un Saturnien, on le voit aves les pass sanitaires... A suivre... Jupiter ZEUS est aussi représentré par la foudre,....


          • troletbuse troletbuse 4 novembre 2021 12:57

            @astus
            Parlêtre, acting out
            Tiens, vous faites étalage de votre pédanterie !


          • troletbuse troletbuse 4 novembre 2021 13:36

            @astus
            Tenez c’est pour vous
            Le parlêtre et la jouissance de la parole

            https://www.lacan-universite.fr/wp-content/uploads/2018/01/06-Ironik28-Sylvette-Perazzi.pdf
            C’est du Lacan et vous c’est Lecon  smiley


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 15:43

            @astus ah, parce qu’un accouchement ne se fait pas dans la violence ? Lire le traumatisme de la naissance d’OTTO RANK...


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 10:26

            Ce que j’ai entendu de ce discours est digne de celui de Martin Luther King. Ce monsieur Poutine est simplement le plus grand homme du monde..... MERci pour l’auteur. Quel courage de s’étre battu pour arriver à travers la ligne Siegfried du politiquement correct (qui est en fait une prison). Merci encore. D’autant plus que Poutine est né le 7 octobre qui pour moi est une date HAUTEMENT SYMBOLIQUE..........


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 novembre 2021 10:43

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
               
               ’’ Merci encore. D’autant plus que Poutine est né le 7 octobre qui pour moi est une date HAUTEMENT SYMBOLIQUE..........’’
               
              Il vaut admettre quelque part une certaine similitude entre Fergus et vous ...


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 11:07

              @Francis, agnotologue le nom Fer gus commence pas FER. Et le forgeron de l’HADES ne travaillait-il pas le FER....... Mais une autre partie de la mythologie dit qu’en réalité, il forgeait de bijoux avec des matières nobles (boitant,...) il pensait ainsi rendre hommage aux femme peut-être ainsi les conquérir, surtout ATHENA. Nous sommes dans le signe du scorpion (PLUTON-mars, le FEU, l’en-fer ou l’an vert). 

              Dans la mythologie grecqueHéphaïstos ou Héphaestos (en grec ancien Ἥφαιστος / Hếphaistos) est le dieu du feu, de la forge2, de la métallurgie et des volcans.

              Selon les sources, il est le fils d’Héra et de Zeus, ou d’Héra seule. Il est habituellement représenté sous les traits d’un forgeron boiteux, mais il est d’abord un inventeur divin et un créateur d’objets magiques. Dès Homère, son nom est utilisé par métonymie pour désigner le feu.

              Selon l’habitude de l’interpretatio romana, il est assimilé par les Romains au dieu Vulcain.


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 10:32

              Le soleil se lève sur la Russie.... Je le présentais..... Autre synchronicite : Son nom qui rappele la planète PLUTON, dans son thème astral, PLUTON DOMINE. ......Roi des enfers, forgeron, mais aussi l’inverse, Héphaistos le grand architecte au sommet de l’univers.... Non Mosieur Miller, on peut revenir en arrière... quand la route était mauvaise. Depuis le 7 octobre 1983 : décès d’un psychanalyste forgeron. A GUY F.  


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 11:00

                Poutine est bien sûr d’ascendence ashkénase (KHAZAR, CAUCASE) et a du sang juif. le 7 octobre (naissance de Poutine) correspond AUSSI au début du calendrier juif : Le premier jour de la création du Monde est réputé être le dimanche 6 octobre -3761, le premier jour de la première année du calendrier a commencé le soir de ce premier jour pour finir le soir du lundi 7 octobre -3761.


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 11:18

                  Parmi les juifs, il y a deux tribus : les sionard illuminatis ZUCKERBERG, DSK LGBT- et les ashkénazes (KHAZARS) : HASSIDIQUES proches des afghans qui soit dit en passant est réputé pour ses pierres précieuses. Mon passe-temps étant le joaillerie...L’Afghanistan est la plus célèbre source du lapis-lazuli, mais c’est également une source importante pour le kunzite, la tourmaline et ...

                  https://www.gemselect.com/french/other-info/afghanistan-gems.php. voilà aussi ce que visait le DJIHAD.......Les plus belles émeraude viennent de l’Afghanistan...


                  • Marengo 4 novembre 2021 11:57

                    Devenir une femme ne présente que des avantages. Entre autres, on est immunisée contre les délires des folles. 


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 12:32

                      Chacun sa route.......


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 12:57

                        Les russes sont orthodoxes et gnostiques. A la différence de la religion catholique, il n’est pas représenté la tête courbée sous le poid de épines et du péché, mais au contraire : le visage tout en lumière : LE CHRIST PANTOCRATORE : quelle différence : https://www.google.com/search?q=Christ+Pantocrator&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwiftfqg0_7zAhUNCewKHY98AewQ_AUoAXoECAEQAw&biw=1280&bih=598&dpr=1#imgrc=lntcIO9Wqk6OQM


                        • wagos wagos 4 novembre 2021 14:55

                          Phénomène pas si récent que ça...Années 50 à la communale de mon quartier de banlieue Parisienne, un mec plus fille que gars...était parmi nous dans celle école primaire , habillé en fille et jouant dans leur cour de récréation , les enseignants dans le contexte de l’époque avaient été suffisamment intelligents pour ne pas le désigner comme bête cureuse ..

                          Donc il a été libre de soin choix dans le sein de cette école.où tout le mode a été, élèves compris très tolérants .

                          Je l’ai revu quelques années plus tard alors que nous étions tous entrés dans la vie...demi- homme, demi-femme,imberbe , voix féminine, et physique mi-androgyne, mi -gynoide ..mais vêtu en homme vu qu’il était artisan taxi....


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 15:41

                            Ce qui tenterait à prouver que les illuminatis sionistes ne seraient pas (comme lu sur certains Sites) sortis des khazars. Certains peut-être mais le lien n’est pas démontré. Primo Koestler était communiste et anti-capitaliste, ce qui va à l’encontre des illuminatis (Rothschild en premier) qui gouverneraient le monde (les banksters). Ce n’est pas par hasard que PROMETHEE le progressistes fut enchaîne au Caucase-khazar). Les khazars depuis toujours sont en conflit avec les sionistes d’Israël...qui craignent de perdre leur territoire. Les khazars sont des hassidiques (plus proches de la gnose, de l’hermétisme et du soufisme que de la TORAH). Pourquoi Zeus a t-il choisi le CAUCASE (assez loin de la Grèce pour enchainer Prométhée.....L’idée qui vient en premier : Prométhée était le voleur du feu, porteur de lumière (LUCIFER), le Caucase au contraire est glacé. Lire les B.D. de ART SPIEGELMAN....


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 novembre 2021 15:57

                              Idem pour le 11 septembre. Combien d’entre nous y ont vu au premier moment, une attaque contre l’Empire capitaliste américains. Oui certains complotistes diront que les sioniste auraient préparé le coup pour permettre une attaque une attaque contre le DJIHAD. Poutine est post-communiste, mais reste fondamentalement anti-américain et capitaliste...


                              • pierre 4 novembre 2021 16:10

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                au premier impact, chacun a pensé à un incroyable accident, au deuxième impact le doute a disparu.


                              • Effondré remonté Effondré remonté 4 novembre 2021 16:00

                                Caroline du Nord, un trou du Q du monde dans un pays qui devient un cloaque infâme, mélange de peurs, d’agressivité génocidaire (destruction de l’Irak : 1,5 M morts et ...rien !), de folies psychosociales et d’affirmations du « moi » insupportables mais qui nous infectent avec la bénédiction des nouveaux « bien »-pensants, un pays qui parasite le monde de ses dettes cosmiques, de son inculture de masse et de ses idéologies répugnantes, de sa démocrassie-caricature aux valeurs inversées et faisandées...


                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 4 novembre 2021 16:40

                                  Le concept de dieu que j’écris avec un minuscule), on l’adopte ou non.

                                  Un jour, un coup de sonnette....

                                   Bonjour, je suis venu vous parler de dieu.

                                   C’est une bonne nouvelle. Je descends. Je suis intéressé de savoir ce qu’on pense de moi.  smiley


                                  • Esprit Critique 4 novembre 2021 18:06

                                    Les negationiste des réalités biologiques et chromosomiques sont des cons extrement nuisibles et dangereux pour le reste de l’humanité qui doit se proteger de la propagande de ces tarés.


                                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 novembre 2021 19:19

                                      ’’ Je suis indigné par les médecins qui facilitent un tel traitement, et par les législateurs qui leur permettent de le faire.’’

                                       

                                      Indigné, oui, et c’est un euphémisme.


                                      • karim 5 novembre 2021 08:04

                                        Ce n’est là que l’oeuvre de satan :

                                        « Certes, je ne manquerai pas de les égarer, je leur donnerai de faux espoirs, je leur commanderai, et ils fendront les oreilles aux bestiaux ; je leur commanderai, et ils altèreront la création d’Allah. Et quiconque prend le Diable pour allié au lieu d’Allah, sera, certes, voué à une perte évidente. » (Coran : Les Femmes :119)



                                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2021 08:10

                                          Dieu, impossible d’y échapper. Surtout en le critiquant, c’est là qu’il se montre le plus puissant. Exemple : Les francs-maçons et leur croix à l’envers... Savent-ils qu’ainsi il représentent Saint Pierre pendu la tête en bas..... Un anti-chrétien a besoin de dieu pour pouvoir le détruire. Beau paradoxe... Le chauvinisme non plus. Il suffit d’une grande messe sportive pour mettre en avant, l’attachement à une culture ou une nation. 


                                          • Iris Iris 7 novembre 2021 19:54

                                            Les excès radicaux des mouvements LGBT doivent être dénoncés, mais il ne faut pas oublier qu’ils défendent et protègent des minorités tyrannisées dans le monde entier.
                                            Pour les enfants, l’auteur a raison de prôner l’attente vigilante et de dénoncer le blocage d’hormone précoces.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité