• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Proposions RN aux législatives : L’enfumage esbroufant

Proposions RN aux législatives : L’enfumage esbroufant

JPEG

8 propositions[i]i] dans le domaine du YAKA. Le nuage de fumée est complété par un gros brouillard bien foggy, fait pour charmer, mais pas pour améliorer la vie des citoyens du pays. Un esbroufeur esbroufant bien entrainé à la Com.

Allons-y : la première – les retraites. Le parti reste dans le flou concernant ses intentions. Au départ, il s’est opposé au recul de l’âge légal du départ à la retraite à 64 ans. En mai 2023, après l’adoption de la réforme, il a même déposé à l’Assemblée nationale une proposition de loi pour rétablir l’âge légal à 62 ans. Mais le sujet embarrasse désormais l’état-major du parti d’extrême droite : Jordan Bardella a affirmé, mardi 11 juin, que revenir sur cette réforme ne serait pas prioritaire s’il accédait au pouvoir, renvoyant ce dossier à un « second temps ». Pourtant, pour un parti qui se dit proche de ses supporters, cette histoire de retraite, pour 70% des Français, est une épine dans le pied qui voudrait être ôtée en priorité. Le Rassemblement National se donne un vernis social pour cacher son vrai visage. Le débat autour de la réforme des retraites en témoigne : afin de séduire l’électorat populaire, Le RN allègue s’opposer à cette réforme, mais sans vraiment avancer d’argumentation claire, ni de mesures chiffrées. Pire, lorsque l’on décrypte les interventions des députés ou porte-parole du RN, on s’aperçoit vite qu’ils utilisent toujours les mêmes faux-semblants. En clair, on enfume dans un brouillard bien épais histoire de ne pas se prononcer fermement sur ce sujet, tout en faisant croire qu’il y a une volonté de changer la donne…[ii][ii] Si Bardella devenait 1ᵉʳ ministre, concernant la réforme des retraites, il ne ferait absolument rien, en promettant bien sûr le temps venu de s’intéresser au dossier mis « en deuxième temps », soit, à pâques ou à la trinité…

Les salaires : donc le pouvoir d’achat tant mis en avant par Bardella qui veut inciter à augmenter les salariés. Pour inciter les employeurs à augmenter les salaires, le RN propose d’exonérer ces hausses de cotisations patronales, dans la limite de 10 % et jusqu’à trois fois le salaire minimum. Donc, on ne touche pas aux bénefs des patrons, et on rogne sur les cotisations afin de ne pas « pénaliser » ceux du MEDEF. Moins de cotisations = moins de recettes patronales, = creusement du déficit estimé à + de 10 milliards selon l’institut Montaigne.[iii][iii] En France, c’est sacré, ne pas déranger le patronat, la banque et le grand capital. Aucune taxation spéciale afin que les grandes fortunes participent au redressement du pays. Les pactoles sont là, encaissent comme jamais et sont protégés par toute la classe politique sans exception. France, pays de cocagne des milliardaires ! Comme l’assume le leader maximo du RN « on gagnera si on peut rassurer. Et si on parle à la France qui réussit ». Et oui, cher Jordan, il faut rassurer le Pékin, l’endormir et ramasser la mise. Il aime caresser les patrons dans le sens du poil, et ces derniers le lui rendent bien. Malgré les nombreuses mesures pro-entreprises mises en œuvre par Emmanuel Macron, une partie des milieux d’affaires se tourne désormais vers le Rassemblement national. Pour les attirer, Jordan Bardella a largement modéré sa critique de l’Union européenne et tourné son discours économique vers des positions néolibérales. Il continue à faire semblant de défendre l’intérêt de la population en mettant en avant de rares « mesures sociales », qui sont en réalité des nuages de fumée. Bardella, le grand vapoteur de la politique qui envoie de la fumée parfumée au majestueux Heisenberg de Vampire Vape.

L’emploi : le RN ressasse ses vieilles antiennes comme le « patriotisme économique » et une « réindustrialisassion ambitieuse de la France ». Mais celles-ci ne sont en rien en rupture avec les politiques néolibérales actuelles, elles s’inscrivent au contraire largement dans leur prolongement et sans aucune proposition de réelle stratégie industrielle (quelles activités, pour quels besoins ?). Alors que les aides publiques de l’État aux entreprises s’élèvent à 160 milliards d’euros, et qui ont d’ailleurs démontré leur inefficacité pour créer des emplois, il s’agit de subventionner encore plus les entreprises soi-disant pour les inciter à rester en France. D’ailleurs, à l’Assemblée nationale, la liste des votes du RN est longue contre le progrès social et le partage des richesses : Contre une taxe sur les revenus supérieurs à 3 millions d’euros, contre une taxe sur les superprofits, contre l’augmentation de la TVA sur les produits de luxe, contre la hausse des moyens pour lutter contre la fraude fiscale, contre le rétablissement de l’ISF, pour la hausse du plafond de défiscalisation des heures supplémentaires, pour la baisse des impôts de production (CVAE)...[iv][iv] Donc, parler de préférence française, de patriotisme économique par un parti tellement accoquiné aux puissants, c’est prendre les travailleurs, paysans pour des billes. Sans réforme de fond, la situation de l’emploi restera précaire, et à la merci du grand capital.

Prix de l’énergie : « Je veux que la France redevienne un paradis énergétique. » Cette promesse de Jordan Bardella pourrait être prononcée par l’ensemble des candidats… Plus prosaïquement : pour Bardella, la manière de réussir la transition énergétique consiste à développer fortement l’énergie nucléaire, mais cette orientation se heurte à une réalité industrielle. Le prochain réacteur nucléaire à être construit en France ne sera pas connecté au réseau avant 2038, au mieux. Concrètement, cela veut dire que le RN propose un double pari : premièrement, que les réacteurs nucléaires actuels pourront tous être prolongés au-delà de cinquante ans de fonctionnement. Deuxièmement, ces réacteurs vont produire plus d’électricité qu’aujourd’hui, ce qui est extrêmement peu probable, puisqu’ils sont en fin de vie. Conséquence très directe : dans les quinze prochaines années, le RN devra soit proposer de construire de nouvelles centrales à gaz, ce qui sera plus émetteur de pollution et plus cher, soit augmenter les importations d’électricité des pays voisins.[v][v] C’est bien beau de lancer des slogans, mais ceux qui en connaissent un bout question électricité, ne voient absolument pas de paradis énergétique à l’horizon. Trente ans de gabegie par tous les gouvernements ont fait que la France n’est plus un pays autonome concernant son énergie électrique. De plus, la Commission européenne veut que la France bazarde ses barrages au privé.

Le déficit public : récemment, la Fondation Jean-Jaurès s’est penchée sur le programme du parti aux élections européennes. Selon celle-ci, les propositions du RN « oscillent entre impossibles à mettre en œuvre, inefficaces, dangereuses pour l’économie française et européenne, ou déjà en vigueur. » Elle juge par ailleurs l’impact pour les dépenses publiques « désastreux ».[vi][vi]

Guerre en Ukraine : Si Jordan Bardella s’est efforcé ces derniers mois de lisser le discours de son parti, en témoigne l’absence de communiqué au sujet du conflit sur le site du parti depuis plus de six mois. D’un côté, Marine Le Pen dit qu’« aucune raison ne peut justifier » l’invasion de l’Ukraine par la Russie. De l’autre, la dirigeante d’extrême droite dénonce des sanctions « irréfléchies » contre Moscou et une forme de « bellicisme irresponsable » de la part des soutiens de l’Ukraine, dont Emmanuel Macron.[vii] Cela devient une habitude de la part des politiques français, dire le contraire et son inverse dans la même phrase. Pas étonnant que bien des gens de ce pays se sentent paumés, car, avoir une « élite » qui se délite autant alors qu’on parle conflit nucléaire n’a rien de rassurant.

L’immigration : de Jean-Marie Le Pen à Jordan Bardella, le programme du parti d’extrême droite n’a guère varié à ce propos. Son projet comporte toujours des mesures pour assécher de supposées « pompes aspirantes de l’immigration », comme la suppression de l’aide médicale d’État et la « préférence nationale ». Pendant sa campagne européenne, le RN évoquait aussi l’instauration d’une « double frontière », européenne et française, une promesse difficilement applicable dans les faits. Car oui, pour le RN, le contrôle de l’immigration devait passer par des contrôles systématiques, (au faciès ?), des QR code, et la refonte des traités européens. Comment le RN voit la chose ? Fabrice Leggeri, l’ancien directeur (2015-2022) de Frontex, l’agence de garde-côtes européens, numéro trois de la liste de Jordan Bardella envisage que les citoyens extra-européens, dotés d’un titre de séjour attribué par un autre pays membre de l’espace Schengen, puissent faire une simple « déclaration en ligne » précisant les raisons de leur passage en France. Un droit d’accès leur serait immédiatement remis sous forme de QR code, sur le modèle du pass vaccinal durant la pandémie de Covid-19.[viii] Vous voyez le bazar ! Contrôler les flux via des applications, sachant que bien souvent les trafiquants vivants sur le dos des immigrants ont toujours trois coups d’avance sur les autorités en sous-effectifs... Cette annonce est du vent ! De plus, changer les traités européens…C’est vouloir faire chanter l’Internationale à Bardella !

Institutions : pour rénover la vie politique, le RN mise sur l’instauration d’un RIC et la mise en place de la proportionnelle intégrale aux élections législatives. Bon… À voir au cas où le parti prendrait le pouvoir.

8 propositions au dos de la déclaration d’intentions du sir Bardella pour ces élections législatives… Me fait penser au grand 8 des fêtes foraines, un truc qui tourne sur lui-même sans fin et qui donne le tournis… Je me dis que certains de mes contemporains sont tellement désespérés par la situation du pays dans lequel ils/elles essayent de survivre qu’ils/elles sont prêts à croire le premier vendeur de babioles installé au coin d’une rue. Suffit d’avoir le sourire, la face et la faconde ad hoc, et c’est parti mon zappy pour le grand 8 qui étourdit… Mais, mais, mais, attention ! À la chute finale !

Georges ZETER/juin 2024

Pour ceux qui veulent vraiment être informés : le rapport mis à jour régulièrement de la Fondation IFRAP sur les législatives. https://www.ifrap.org/elections-legislatives-2024-comparez-les-programmes

Vidéo  : Union des gauches - Union des droites / Décorticage des programmes par François Asselineau.



Moyenne des avis sur cet article :  1.48/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Com une outre 17 juin 18:20

    Les propositions du Front Pop sont tout autant de l’enfumage et de l’esbroufe. Ces gens sont au pouvoir depuis des années pour certains d’entre-eux, ils ont voté les lois scélérates de Renaissance et ils veulent nous faire croire qu’en une semaine, pris de remords, d’un éclair de lucidité, ils vont revenir en arrière. Restons sérieux. C’est des clowns. Eux aussi.


    • @Com une outre
      ouaip de toute maniere ils n’existent plus ...

      on en est au referendum du 30 qui se joue
      france ou anti france


    • zygzornifle zygzornifle 18 juin 08:54

      LOL.

      Macron lui ne ment jamais, c’est la vérité qui se trompe ....


      • zygzornifle zygzornifle 18 juin 09:01

        On a tendance a oublier qu’un politique ne travaille que pour lui même et défendre les 8000 balles d’argent de poche qu’il touche tous les mois sans compter tous les autres avantages liés a sa fonction plus les bakchichs.

        Il peut changer de parti a volonté pourvu qu’il conserve ses avantages, ce sont des riches qui utilisent les électeurs pour leurs propres intérêts. 

        Mettez un politique au smic et il se taillera comme un rat pendant un naufrage et il ira piller ailleurs ....

        Ils sont comme les tiques ou les sangsues, ils vous pompent en faisant croire qu’ils sont utiles alors que ce sont des nuisibles, ils passent leur temps a se tirer dans les pattes au lieu d’aider ceux qui leur ont fait confiance ...


        • L'apostilleur L’apostilleur 18 juin 12:33

          @ l’auteur 

          Vous faites la critique du RN ou son apologie ?

          Ils ont déjà été ultra majoritaires avec ces thèmes et vous en refaites la pub !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité