• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Pschitt » politique : Sarkozy-Bolloré, petits mensonges entre (...)

« Pschitt » politique : Sarkozy-Bolloré, petits mensonges entre amis

Le débat du symbolique a été tranché. L’opinion publique s’estime, dans un pourcentage déprimant, "pas choquée" que l’ex-prétendu "candidat du peuple" dépense pour ses trois jours de croisière, en guise de retraite ascétique, environ dix-sept années de revenus d’un employé au salaire minimum. Ainsi va la France de droite. Reste qu’ont été bien vite escamotés les autres aspects de l’affaire. Les symboles sont certes importants, mais nous parlons aussi des rapports entre pouvoirs politique et économico-médiatique. De soupçons de corruption. Et de mensonges avérés. Donc de morale publique. Or, tout cela été bien vite passé par pertes et profits. Ça a fait "Pschitt", suivant l’expression du cynique escroc qui a tenu douze ans à l’Elysée. Alors revenons-y.

bollor_"J’ai dit ça, moi, que je n’avais jamais eu aucune relation avec l’Etat français ? Bon, d’accord, presque aucune relation. Mais vous n’allez quand même pas m’embêter pour 38 millions d’euros de marchés publics !" Si, monsieur Bolloré. Quand il a été su que vous avez hébergé notre nouveau riche de futur président sur votre yacht, vous vous êtes donc défendu de n’avoir jamais fait des affaires avec l’Etat. Or vous mentiez, pensant sans doute que nul n’allait vérifier : et votre filiale logistique SDV ? Elle a obtenu le 10 août 2006 l’attribution du marché du "traitement de la valise diplomatique fret" par le ministère des Affaires étrangères (entre 1,4 et 5,6 millions d’euros) et avant cela, le 17 juin 2005, celui de "transport de fret par voie aérienne commerciale à la demande et pour le compte du ministère de la Défense" (36 millions, hors-taxes). Et vous détenez la Société française de production, via une une participation de 40,6% dans Euro Média Télévision. La SFP, dont 25% de l’activité provient de... commandes publiques. La SFP, appartenant jadis à l’Etat, que vous avez rachetée au quinzième de sa valeur, selon la CGT. Vous mentiez effrontément donc et aujourd’hui, confondu, vous minimisez : les affaires que vous faites avec l’Etat ne représentent "quasiment rien" dans l’activité de votre groupe. N’empêche qu’elles existent, contrairement à ce que vous avez d’abord tenté de prétendre. Et que dire alors de l’attitude dans cette histoire de Nicolas Sarkozy ? L’homme qui a promis "je ne vous mentirai pas" vous a emboîté le pas, déclarant : "Il n’a jamais travaillé avec l’Etat". L’homme qui ne devait pas mentir a proféré son premier mensonge avant même son investiture, une manière de record ! Mais dans quel but ? C’est que, de la part du futur président, accepter l’invitation de l’homme d’affaires frôle l’illégalité : la corruption se définit comme la "rétribution illicite de personnes investies de responsabilités dans le secteur public ou privé (...) et qui vise à procurer des avantages indus de quelque nature qu’ils soient, pour eux-mêmes ou pour un tiers" (Conseil de l’Europe). Mettre à disposition un avion et un yacht est bien une rétribution, sous forme d’avantages en nature. Et l’on ne voit pas en quoi elle serait licite : quelle tâche aurait accompli Sarkozy méritant rétribution par Vincent Bolloré ? Ou est-ce une rémunération anticipée ? Une entreprise devant une partie de ses bénéfices à des commandes publiques a tout intérêt à entretenir les meilleurs rapports du monde avec les politiques au pouvoir, c’est l’évidence. Et la raison pour laquelle Sarkozy aurait dû payer, pour dissiper l’hypothèse d’un renvoi d’ascenseur. Que pensera-t-on la prochaine fois qu’une entreprise du groupe Bolloré remportera un marché public ? Qu’elle l’a mérité grâce à la qualité de sa réponse au cahier des charges, ou qu’on aura su en haut lieu user de pressions pour remercier le généreux pourvoyeur de yacht de la présidence ? Les marchés financiers ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, puisque l’action a bondi de 5% lorsque fut connue la collusion entre Bolloré tour-opérateur et Sarkozy touriste en attente d’investiture. Pourquoi le titre aurait-il donc pris de la valeur, si le généreux don de Bolloré à Sarkozy ne servait pas les affaires du groupe ?

Il y a également un autre aspect qu’il convient de ne pas passer sous silence, même si l’UMP,DSC_3472_Falcon_900_EX_N909MM_left_side_take_off_l et l’on comprend bien pourquoi, claironne l’air du "circulez, y a rien à (sa)voir" : le jet privé qui a emmené Sarkozy à Malte et l’a ramené à Paris, le fameux Falcon 900 EX (photo ci-contre), n’appartient pas à Vincent Bolloré mais à son groupe. En le mettant à la disposition du futur président, Bolloré se rend donc coupable d’abus de biens sociaux et... Sarkozy de recel d’abus de bien sociaux ! L’a-t-on entendu dans les médias ? A mettre en parallèle avec l’étouffement de l’affaire de l’appartement de l’île de la Jatte, dans laquelle le champion de la droite est objectivement coupable de prise illégale d’intérêt. Ah la belle république bananière  ! Dans n’importe quel pays anglo-saxon ou scandinave, une plainte serait déjà en cours d’instruction et la carrière politique du fautif en immense danger. Chez nous, il a été élu - et bénéficie désormais d’une immunité présidentielle digne de la royauté.

une_direct_soirdirect_8L’a-t-on entendu dans les médias ? interrogions-nous plus haut. Dans ceux qui dominent, pas du tout, ou alors seulement par insinuations. Mais comment s’étonner ? On savait déjà Sarkozy ami très proche de Martin Bouygues (TF1), de Serge Dassault (sénateur UMP et propriétaire du Figaro) et d’Arnaud Lagardère (Europe 1 et Hachette Filipacchi : Paris-Match, Le journal du dimanche, Choc, Elle, Psychologies magazine, Télé 7 jours, Public, Corse Matin, La Provence, Nice Matin, Var Matin...). Il convient donc désormais d’ajouter le nom de Vincent Bolloré : en plus de la SFP mentionnée plus haut, il possède le quotidien Direct Soir et la chaîne de télé Direct 8 (diffusée sur la TNT). Ne voit-on pas que des liens aussi étroits entre le futur Sarkozy 1er et les médias font planer une sombre menace sur le pluralisme et l’honnêteté de l’information ? "Fantasmes  !", sont prompts à dégainer en réponse les partisans de Berluscozy. Sauf que. A-t-on lu que le candidat UMP était coupable de prise illégale d’intérêt, ou aujourd’hui de recel d’abus de biens sociaux, pour ne reprendre que ces seuls éléments, qui seraient explosifs partout ailleurs que chez nous ? Eh bien non. Ou seulement dans Le canard enchaîné et Marianne, voire un peu, timidement - un comble ! - dans Libération. On ne parle donc pas de fantasmes mais de faits. Comme celui, têtu, qui rappelle que Berluscozy a eu la tête du directeur de la rédaction de Paris-Match, coupable d’une couverture qui avait eu le malheur de lui déplaire. Ou encore la toute récente censure d’un article du Journal du dimanche (appartenant à Lagardère, on vous l’a dit plus haut), qui voulait révéler que Cécilia Sarkozy n’a pas voté au deuxième tour. La plupart des médias sont donc bel et bien aux ordres. Alors, diabolisation que ce surnom de Berluscozy ? Fedele Confalonieri, président de Mediaset, le groupe de télévision privée appartenant justement à Berlusconi, raconte le 10 mai dernier : "Il y a deux ans, Sarkozy est venu en Sardaigne pour demander des conseils à Berlusconi". Le rapprochement ne provient donc pas uniquement du cerveau malade de gauchistes ayant contracté le Sida mental de Mai 68 !

13065649Pour en revenir finalement à notre sujet du jour, les futurs rapports entre le groupe Bolloré et l’Etat seront désormais éminemment suspects. Mais quelle est au fond son activité principale - outre la spéculation financière pure ? La fabrication des feuilles de papier à rouler (marque OCB). De la même façon que les publicités radiophoniques pour les numéros de téléphone renseignant sur la position des radars fixes et mobiles "ne constituent pas une incitation à la vitesse" et "contribuent à la sécurité routière" - de qui se moque-t-on ? -, les feuilles OCB king size ne sont absolument pas destinées au fumeurs de joints, mais juste à ceux qui veulent de très grandes cigarettes... Hypocrisie, quand tu nous tiens ! Peu importe que le futur président se soit exprimé pour la tolérance zéro à l’égard des drogues douces. Business is business, n’est-ce pas ? Et son soutien de choc, Doc Gynéco - sous le coup d’un redressement fiscal, ce qui pourrait expliquer son ralliement -, n’a-t-il pas toujours défendu, on veut dire jusqu’à ce qu’il ait rejoint Sarkozy, la consommation desdites substances, dont il était même le porte-drapeau médiatique ? On se souvient que le candidat UMP n’avait pas hésité à affirmer, durant la campagne électorale : "le vin n’est pas une drogue. Assimiler le vin au tabac ou à la drogue est une erreur". Qu’importe si son porte-parole n’était autre que Xavier Bertrand, ministre de la Santé et responsable de la lutte contre l’alcoolisme - qui a dû manger son chapeau en entendant cette saillie : Sarkozy n’a peur de rien (c’est même à ça qu’on le reconnaît). Alors osons une suggestion à son attention : il faut abattre la loi inique du 31 juillet 2003. Que postule-t-elle ? "Suite à la loi française visant à limiter la consommation de tabac chez les jeunes, le papier à rouler est désormais interdit de publicité en France. Nous conformant à la loi, nous avons décidé de débrancher le site OCB, avec toutes nos excuses", peut-on lire à l’adresse du défunt site de la marque. Allez, Bolloré, il faut garder espoir, votre ami Nicolas pourrait peut-être faire quelque chose, qui sait ? Du genre autoriser à nouveau la publicité pour les feuilles de papier à rouler, parce que : "non aux pétards, oui aux très grandes cigarettes !" Absurde, bien sûr, mais nous en sommes à un stade, depuis l’élection du petit bonapartiste, où plus rien ne devrait nous étonner.


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (118 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 14 mai 2007 10:18

    Arrêtez vos attaques débiles sur Sarkozy qui est maintenant Président grace à la complicité des aparatchik du PS qui n’ont pas voulu déboulonner SEGOLENE ROYAL.

    Ils ont faient preuve de lacheté.

    Si voulez changer quelques choses,il faut demander le départ de Ségolène ROYAL de la direction du PS ,seule responsable (avec ses amis troskistes ,Dray,Cambadelis,Melanchon..)de la faillite du PS au élection président et peut etre aux législatives


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 14 mai 2007 10:33

      Expliquez en quoi ces attaques sont « débiles » ? Essayez seulement de réfuter les arguments au lieu de parler d’autre chose. On vous attend.


    • Vilain petit canard Vilain petit canard 14 mai 2007 10:49

      Ne vous fatiguez pas, Olivier, c’est lerma, il passe son temps à copier-coller qu’il a voté SARKOZY et qu’il ne faut surtout pas élire ROYAL et HOLLANDE, qu’il compare aux CEAUCESCU. Avec les majuscules dans le texte.


    • simplet simplet 14 mai 2007 12:06

      c’est dingue çà, d’abord il milite pour bayrou, ensuite il flingue sarko entre les 2 tours et maintenant il le défend bec et ongle..

      il doit faire parti de ces français assez versatiles pour ne pas à avoir honte d’être des oportunistes de première...

      en fait vous avez le profil idéal pour prendre votre carte à l’UMP ! smiley


    • dbug 14 mai 2007 12:13

      Débranchez le !

      Lerma est aigri, y a plus rien a faire pour lui ...

      @Lerma : vous ne convaincrez personne en tapant comme ça sur Ségolène ... On a compris que vous étiez extrême droite ou anti-ségolène mais vous ne pourrez pas empêcher les agoravoxiens d’être critique vis-à-vis de notre nouveau président. Ce n’est plus du TSS primaire ici, c’est argumenté et réfléchi, et demande donc une critique argumentée et réfléchie aussi ...

      A bon entendeur ...


    • LaEr LaEr 14 mai 2007 13:06

      @ Lerma,

      Retournez donc « travailler plus pour gagner plus ».... ;)

      On ne peut faire partie de « la France qui se lève tôt » et passer sa vie à glander sur le Net... ;)


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 mai 2007 16:40

      A Olivier Bonnet. Quand vous traitez Chirac de traître, de voleur et d’escroc, ma première réaction est d’espérer qu’il y a une justice en France qui en décidera ; ma deuxième est celle que j’éprouve quand je vois certains numéros du Cirque du Soleil : la crainte que vous ratiez un trapèze et que vous n’entrainiez avec vous toute la pyramide des médias citoyens sous les coups d’une action en diffamation. Pensez comme il serait opportun au pouvoir de faire taire les blogs, sans qu’on puisse même évoquer une censure, seulement le respect dû aux tribunaux...

      Concernant la croisière Sarzozy, le fait marquant est que la population ne soit PAS indignée. Croyez-vous vraiment que cette promenade, du Fouquet’s à Malte, ait été entreprise sans que l’on ait vérifié AVANT, par des sondages discrets, que la population réagirait de cette façon ?

      La France qui conteste Sarkozy ne semble pas vouloir s’avouer que la majorité des Français ne sont pas rebutés mais SÉDUITS par les défauts qu’on lui reproche. La France veut un homme fort. La France se cherche un guide. La France veut que son Prince-Président vive comme un riche.

      S’il n’y avait, latent dans tout peuple, le modèle de la boniche qui lit « Jours de France » et qui veut s’identifier a Diana, il y a longtemps qu’il n’y aurait plus sur la terre que des régimes de gauche. Si on veut que les choses changent, il faut d’abord comprendre le problème tel qu’il est. Comprendre que ce n’est que de temps en temps que les gens veulent que les choses changent. Vivre la démocratie, c’est se retenir de souhaiter que la France n’ait qu’une seule tête. C’est accepter que parfois le peuple n’est pas inconditionnellement démocrate.

      Ce que j’ai pu regretté depuis bien plus longtemps que vous... smiley http://www.nouvellesociete.org

      Pierre JC Allard


    • lezard 14 mai 2007 10:32

      Franchement, vous n’avez pas autre chose à faire ? Nous faire croire que les 38m€ de chiffre d’affaires ont une quelconque importance par rapport aux enjeux français ? Franchement, les opposants politiques sont arrivés à un tel niveau de désintérêt de la critique constructive, de la définition d’un enjeu et d’une ambition pour la France que ça en devient déprimant.


      • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 14 mai 2007 10:37

        Il y a des règles. Il est interdit pour un agent public de bénéficier d’avantages personnels, ça s’appelle de la corruption. Et il est aussi interdit d’acheter un appartement à un promoteur que l’on fait travailler en tant que maire. Ca s’appelle de la prise illégale d’intérêt. C’est au nom justement de l’idée que je me fais de la France et de la démocratie que je condamne ce type de pratiques.

        Quelque chose à répondre, à part : « on s’en fiche » ?


      • lezard 14 mai 2007 10:42

        Le « On s’en fiche » est vrai, et c’est là-dessus que vous avez du mal à comprendre. Vous vous focalisez sur des non-évènements comme s’il s’agissait de quelque chose de capital pour les 5 ans à venir. Ce à quoi je réponds tout de même :
        - appartement de Sarkozy : plainte en cours, aucune preuve n’a été apportée mais on verra la fin. Voir l’article sur Le Monde de l’ancienne dirigeante de l’entrepreneur qui affirme qu’elle n’aurait jamais fait de cadeau à Sarkozy étant donné que c’est la mairie qui l’a mise sur la paille. On verra ce que ça donne, mais respectez la présomption d’innocence bon sang !
        - prise d’intérêt illégale de Bolloré ? Mais Sarkozy n’est même pas en fonction ! Encore un procès d’intention malsain. Vous ne grandissez pas la notion de politique visiblement...


      • Krokodilo Krokodilo 14 mai 2007 16:19

        Où avez-vous lu que NS a porté plainte contre le canard enchaîné ? Ce journal a les factures et toutes les preuves nécessaires, alors,sauf à vouloir se ridiculiser comme jadis Giscard d’Estaing avec ses diamants soi-disant donnés à la Croix-rouge africaine qui a obtenu un franc (!) de dommages-intérêts... ça m’étonnerait qu’il s’y risque.

        Votre remarque sur la présomption d’innocence est intéressante, mais le problème est que dans notre pays, si on l’appliquait réellement aux affaires politiques, on ne saurait plus rien, car les politiques et leurs avocats ont l’art de faire durer les procédures plus dix ans, comme la fraude honteuse des élections parisiennes (un faux immeuble plein de faux électeurs), la montagne d’argent liquide, etc. Alors, une stricte application de la présomption d’innocence serait à coup sûr le début de l’imunité des politiques, qui est déjà assez incroyable, à preuve ce silence sur l’appartement de NS et l’absence d’ouverture d’une enquête par la magistrature.


      • lezard 14 mai 2007 22:29

        Plainte d’un individu de Neuilly sur Seine contre Sarkozy tout simplement, je vous laisse rechercher l’article du Monde en question, je n’y ai plus accès.


      • Hector 15 mai 2007 10:52

        « procès d’intention malsain. Vous ne grandissez pas la notion de politique visiblement... »

        Vous tentez de retourner la question pour dominer votre contradicteur. Ce procédé est habile, mais ne perdons pas de vue l’essentiel :

        Un candidat à la plus haute fonction de l’État est élu sur un programme et avec un discours qui prône la morale dans tous les domaines : à bas les voyous, les « patron-voyous », les politicien-voyous, etc. et qui place le rétablissement de la morale comme l’un de ses projets prioritaires (cf. mai 68).

        Donc, le fait même d’être coupable « moralement » à défaut de l’être judiciairement dans de nombreuses affaires dénoncées ici ou là, le fait d’avoir été pris de nombreuses fois en flagrant délit de mensonge, le disqualifie d’entrée pour mettre en oeuvre son programme : s’il y en a un qui ne grandit pas la politique, c’est notre futur chef de l’État.

        Enfin, à propos de la présomption d’innocence dans ces affaires, permettez-moi de rappeler qu’elle n’existe plus depuis pas mal de temps en France, notamment grâce à quelques lois et quelques circulaires signées par M. Sarkozy. Je ne vous souhaite pas de vous retrouver dans un commissariat pour un contrôle, fussiez-vous innocent !

        Cordialement.


      • at974 at974 15 mai 2007 17:08

        Mais Oui, c’est capital.

        Cela s’appelle EGALITE. Nous sommes censés être égaux devant la loi et durant toute la campagne les « assistés » ont été mis en exergue pour opposer la France qui se lève tôt (sic). Alors, oui, nous avons le droit et même le dévoir de dénoncer les avantages tirés de situation de fait qui permet à des PDG d’offrir les moyens de l’entreprise qu’ils dirigent pour faire des cadeaux à des hommes politiques « intègres ».


      • Vilain petit canard Vilain petit canard 14 mai 2007 10:45

        Beaucoup de gens découvrent Bolloré à l’occasion de ce séjour sur le fameux yacht (un peu décati, il est vrai). Il a peu de marchés directs avec l’Etat, quoiqu’on en dise, mais il a très intérêt à entretenir de bonnes relations avec : il a 31% du groupe Havas depuis cette année. Il est également propriétaire de la chaîne de télé numérique Direct 8, vice-présidée et programmée par l’insubmersible Philippe Labro.

        Le groupe s’est lancé aussi dans la presse gratuite avec Direct Soir puis en 2007 Matin Plus en coopération avec Le Monde, dont l’objectivité est bien connue (on critique Royal et on ne parle pas de Bayrou, mais on ne prend pas parti). Le groupe a aussi 40% de l’institut de sondages CSA, qui... fait des sondages, et nous explique que la victoire de Nicolas était inévitable !

        Alors, quelques mini-marchés publics comme la valise diplomatique, d’accord, c’est pas bien d’avoir menti, mais face à tout ça, ça ne pèse pas bien lourd... face à tout ça, qui aurait mérité un autre article.


        • Vilain petit canard Vilain petit canard 14 mai 2007 10:52

          Tiens, allez voir ici le dernier sondage du groupe CSA-Bolloré : les Français ne sont pas choqués par ce séjour en yacht. Y avait qu’à le prouver, c’est fait.


        • Gilles Gilles 14 mai 2007 19:05

          A propos des multiples Sondages CSA effectués presque « chaque jour » (dont certains commandés par le Figaro-LCI propriétés de Dassault et Bouygues, amis intimes de Sarko) sur ce que pensent les français du voyage de Sarko

          http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-908765@51-908542,0.html

          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=24303

          Sur le sondage du Monde, 58% n’y trouvent rien à redire. Les électeurs de M. Sarkozy sont 95 % à trouver normales les conditions de ce voyage, devant ceux de Jean-Marie Le Pen (79 %) et de François Bayrou (53 %). En revanche, 67 % des personnes ayant voté pour Ségolène Royal se disent choquées, ainsi que 76 % des électeurs de la gauche non socialiste.

          Mais à quel type de question les gens sont-ils confrontés ?

          1/ Le Monde

          Les vacances de Nicolas Sarkozy à Malte...

          ... sont choquantes, car ce séjour luxueux contraste avec son discours de campagne.

          ... ne donnent pas lieu à débat, car elles relèvent de sa vie privée.

          2/ CSA (article d’AGORAVOX)

          Vous savez qu’après son élection, Nicolas Sarkozy et sa famille ont dormi dans un grand hôtel parisien, se sont rendus en jet à Malte et ont passé quelques jours sur le yacht d’un ami industriel.

          Vous personnellement, êtes-vous choqué ou pas choqué ?

          Il juge juste le fait que NS prenne des vacances de luxe. Hors, le problème posé par ce voyage n’est pas là comme le dit justement cet articles et certains commentaires qui suivent.

          La question qu’il faudrait poser aux gens aurait été sur la confusion des intérêts et les risques de retour d’ascenseur. Mais surement que le CSA, Le Figaro ou LCI n’avaient pas envie d’aborder le sujet des cadeaux prestigieux douteux des hommes d’affaires (auxquel ils appartiennent) aux hommes politiques.

          Désinformation quand tu nous tiens.....


        • LosKr 14 mai 2007 10:49

          Bravo pour cet article ! Il y a si peu de journalistes qui ont encore le courage de faire leur travail correctement !!

          Que la gauche s’y soit prise comme un manche dans sa campagne électorale, c’est un fait... Mais je ne vois pas en quoi ça enlèverait de la valeur à toutes ces vérités sur notre futur président !

          Quand on en vient à couper la parole à ancien 1er ministre, comme sur TF1, pour laisser s’exprimer en direct un grand penseur comme ce cher Johnny (vous savez, celui qui s’est exilé en Suisse et qui a demandé la nationalité belge, qui d’ailleurs, eux, n’en veulent pas !!!), ça devient plutôt déprimant ! Et dire qu’on se moque ouvertement de la Russie et de l’Italie !! C’est un comble !

          Cher lerma, on dit souvent qu’il n’est pas pire aveugle que celui qui refuse de voir ! Ce vieux dicton se vérifie malheureusement encore...

          Quand la sécu sera démantelée pour laisser la part belle aux assureurs, des amis de Sarko sans doute, quand la poste sera privatisée tjrs en faveur des grands actionnaires, amis de Sarko, quand tout ce qui touche ta petite vie te montrera que ton salaire appartient en fait déjà à des amis de Sarko, peut-être que tu perdras enfin ton arrogance en y retrouvant la vue !


          • Anto 14 mai 2007 10:55

            Merci pour cet article. Par contre pour le passage suivant :

            « En le mettant à la disposition du futur président, Bolloré se rend donc coupable d’abus de biens sociaux et... Sarkozy de recel d’abus de bien sociaux ! L’a-t-on entendu dans les médias ? »

            On peux parler d’abus de bien sociaux si l’emprunt de l’avion du groupe est sous facturé ou meme gratuit. Or dans le cas présent, Bolloré a payé de ses propres deniers les heures de vols dans leur intégralité. Il ne se fera donc pas avoir pour abus de biens sociaux et recel, surtout que des membres de son conseil d’administration s’étaient déjà fait épinglés récemment pour avoir utilisée la flotte du groupe de manière...inconsidérée sinon abusive... Un homme averti en vaut deux. A part ça vous avez bien résumé la situation.


            • Tristan Valmour 14 mai 2007 13:38

              @ Anto

              Même si Bolloré a payé son avion et la location de son yacht, il a enfreint la loi puisque le don à titre gratuit est très encadré, or le montant dudit don dépasse ledit cadre.La situation aurait été appréciée differemment si Bolloré avait séjourné sur le yacht en même temps que Sarko, ou s’il avait pris le jet en même temps que lui. Cela ne semble pas être le cas.

              @ Olivier

              Bon article, surtout le passage qui traite d’OCB. Maintenant, je me demande si cette affaire de l’escapade maltaise mérite une telle couverture.

              Il faut néanmoins savoir que Malte est une plaque tournante des trafics, notamment sous l’impulsion des russes qui viennent y blanchir des fonds par l’intermédiaire d’une certaine organisation (source : un personnel d’une ambassade à Malte).


            • Anto 14 mai 2007 14:10

              de toute manière Tristan, le groupe bolloré refuse (à moins que la situation ait changé depuis la semaine dernière) de rendre public la facturation des heures de vols et rien ne permet de vérifier qu’il n’y a pas abus de biens sociaux hormis les paroles de Vincent bolloré et de son groupe.

              Quant au bateau, il sera encore plus difficile de trouver quelque chose à redire. Etant donné le profond respect qu’à montré le nouveau président pour l’indépendance de la justice, on peut douter que cela mène ou que ce soit.


            • grangeoisi 14 mai 2007 10:57

              @ l’auteur,

              Bonjour monsieur !

              Votre article est très bon.Merci de faire si bien votre métier de journaliste.


              • ExSam 14 mai 2007 11:06

                L’opinion publique s’estime, dans un pourcentage déprimant, « pas choquée » que l’ex-prétendu « candidat du peuple » dépense pour ses trois jours de croisière, en guise de retraite ascétique, environ dix-sept années de revenus d’un employé au salaire minimum.

                Non. Les

                sondages Medef de Parisot, et les autres tout aussi manipulés, sans compter les biais stats structurels nous disent que l’opinion n’est pas choquée.

                Aussi crédible que la non-augmentation, ou a minima,des prix après l’Euro, que nous serinait l’INSEE, ou les stats du Ministère du Travail sur les chomeurs.

                Pipeu intégral, la Grande Manip continue.

                Les vieux cons et les jeunes cons ont intérêt à stocker la vaseline.


                • alberto alberto 14 mai 2007 11:08

                  Dito Grangeoisi

                  alberto.


                  • Gilles Roman 14 mai 2007 11:10

                    Pour en savoir plus sur Bolloré, l’ami de vingt ans du président,et ses activités en Afrique, je vous conseille ce lien : http://survie.69.free.fr/campagnes/Campagne%20Bollore/bollore.htm

                    et aussi http://www.caractere.net/outils/recherche/index.php?parution=4096&site=caractere&fullText=bollor%E9&bChercher.x=13&bChercher.y=0 Vous pourrez y voir entre autres que 65 % du papier « Traité établissant une constitution pour l’Europe » ont été produits par Les Papeteries du Léman, une filiale du groupe Bolloré, qui ont remporté le contrat pour ... 7 500 tonnes de papier... Rappelons que le traité a été envoyé à 42 millions d’électeurs !! www.ruevalparaiso.forumculture.net


                    • caramico 14 mai 2007 11:10

                      Oui ,mille fois oui, tout ce que vous écrivez devrait faire bondir et se révolter chaque citoyen de ce pays. Or, que remarque-t-on ?

                      Les « bonnes gens » s’en foutent, leurs instincts primaires étant satisfaits :

                      - ma grosse bagnole pour faire vroum-vroum

                      - la boîte a distraire, qui pense à votre place à disposition.

                      - un ptit coup de rouge de temps en temps.

                      - et, cerise sur le gateau, même si ça va pas fort financièrement, on va virer tous ces étrangers et ça ira mieux.

                      C’est comme ça qu’on voit des maires mis en examen se faire réélire confortablement à chaque échéance électorale.


                      • nico 14 mai 2007 11:34

                        Le sondage et les commentaires à ce post montrent qu’en France, on n’a pas encore compris ce qu’est un « conflit d’intérêts ».

                        Sur Wikipedia : « Un conflit d’intérêt est une situation dans laquelle une personne ayant un poste de confiance, tel qu’un avocat, un homme politique, un cadre ou un dirigeant d’entreprise, a des intérêts professionnels ou personnels en concurrence. De tels intérêts en concurrence peuvent la mettre en difficulté pour accomplir sa tâche avec impartialité. Même s’il n’y a aucune preuve d’actes préjudiciables, un conflit d’intérêt peut créer une apparence d’indélicatesse susceptible de miner la confiance en la capacité de cette personne à agir correctement à son poste. »

                        Le monde anglo-saxon a compris depuis longtemps que la meilleure manière de ne pas se laisser corrompre et de ne pas prêter le flanc à de tels soupçons et d’éviter de se retrouver dans une situation de conflit d’intérêts. On part de l’idée pragmatique que tout individu est susceptible de se laisser corrompre, et que c’est donc un service à rendre à la l’individu et à la collectivité que d’éviter les situations où il peut être tenté. Voir par exemple le manuel canadien qui a l’avantage d’être en français : http://www.hrma-agrh.gc.ca/veo-bve/conflict_f.asp

                        En France, c’est l’inverse. Les situations de conflit d’intérêts sont banalisées, voire recherchées : cumul des mandats, cumul de fonctions électives et d’un poste administratif, cumul des fonctions d’administrateurs dans les grands groupes, pantouflage, etc. Toute mention d’une situation de conflit d’intérêts suscite automatiquement une réaction outrée sur le thème de l’atteinte intolérable à l’honneur et du procès d’intention.

                        Encore une réforme à mener, mais celle là, visiblement, ce n’est pas Nicolas Sarkozy qui la fera...


                        • Anto 14 mai 2007 11:41

                          Exactement, j’ai fait le meme comm sur un autre article mais le tien est bien mieux étayé.


                        • simplet simplet 14 mai 2007 12:00

                          et ouai pas de bol, je vous suis entièrement dans votre analyse, mais comme dit, 53% des français ont dit « OUI » à sarko et maintenant place à lui pour au moins 5ans.

                          il faudra s’attendre à être choqué ou révolté encore plusieurs fois, mais la ligne de conduite décontractée dans la rupture tranquille en pantoufles Gucci lui permet maintenant de suivre le train de vie qu’il affectionne car :

                          1 ) il nous a prévenu qu’il décomplexerai la droite

                          2 ) il a été choisi et même plébiscité par plus de la moitié des français, c’est un fait !!!

                          j’attends simplement la réaction de ces électeurs à la première réforme qui les touchera EUX et qu’ils oseront trouver injuste, et la j pense que la boîte à baffes sera de sortie..

                          sincères condoléances pour les 5 années à suivre !!!


                          • Schwarzenegger 14 mai 2007 12:13

                            Si chacun travaillait en salle de muscu, si chacun oeuvrait ainsi à répandre la fraternité et l’entraide, alors là oui, oui le monde serait meilleur.


                            • clairette 14 mai 2007 14:20

                              @ Schwarzy : je ne fréquente pas les « salles de muscu » (ça doit être réservé aux vrais mecs) est-ce que l’on y apprend aussi à se muscler le cerveau, ou juste les pectoraux ?


                            • clairette 14 mai 2007 14:24

                              @ Olivier Bonnet : merci pour cet article, bien explicite et bien documenté, qui donne à réfléchir effectivement sur l’ouverture et le début d’une aire de mensonges !


                            • Jason Nicolas 14 mai 2007 12:24

                              Voulez-vous dire par là que la France est un pays corrompu ? Non, on n’est tout de même pas une kleptocratie quand même ! Ah oui, on a une mauvaise réputation dans le monde ? On est mal classés ? Bah, ça passera. Il est vrai que le concept de conflit d’intérêt gagne peu à peu du terrain. Il y a bien la notion de trafic d’influence ; mais allez prouver que c’est le cas ici. Les juges ont trop de travail, et la justice en France est très mal dotée (23 € par habitant contre plus de 40 € pour l’Allemagne et le Portugal).

                              Dire que les papeteries du groupe Bolloré ont remporté le contrat de fourniture pour la production de documents officiels ne prouve rien. Avez-vous consulté la procédure d’appel d’offres et les conditions d’attribution de ce marché ? Votre argument, là, prive votre article de crédibilité, et c’est dommage, car le sujet est intéressant. Vous polémiquez parfois sans preuves.


                              • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 14 mai 2007 12:31

                                Je vous rappelle que Bolloré et Sarkozy ont tout d’eux juré que le premier n’avait jamais travaillé avec l’Etat...


                              • Schwarzenegger 14 mai 2007 12:35

                                Oui bien sûr, très corrompu.

                                Seul l’exercice du fitness rétablirait la droiture, pas seulement politicienne, mais citoyenne.


                              • alecsandr 14 mai 2007 13:23

                                J’aime beaucoup les gens qui critiquent les journalistes, mais avant de vouloir les remplacer et tous les brûler, essayer de vérifier les infos que vous donnez (c’est la base du métier). OCB n’appartient plus au groupe Bolloré depuis belle lurette. Si le nom Bolloré est toujours marqué sur les feuilles (c’est peut être en roulant un joint que vous avez découvert ça ?), c’est parce que le nouveau propriétaire n’a pas changé les machine qui les fabrique (ça coute cher). S’insurger, c’est bien. Le faire avec honneteté et intelligence, c’est mieux.


                                • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 14 mai 2007 13:52

                                  Exact Bolloré a revendu OCB en 2004. Ce qui ne change pas grand chose, si ?


                                • alecsandr 14 mai 2007 14:02

                                  Ce manque d’exactitude (ou petit mensonge ?) sur lequel tient tout votre dernier paragraphe n’est pas moins important que d’avoir dit qu’on n’as pas passé de marché public quand ce n’est pas vrai. Vous connaissez aussi bien que moi le pouvoir des médias, qui doit être pas loin du pouvoir de l’argent.


                                • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 14 mai 2007 14:15

                                  Le bonhomme a quand même fait sa fortune là-dessus.


                                • Citoyen ordinaire 14 mai 2007 13:46

                                  L’envie est un puissant moteur de l’activité cérébrale. Trois groupes de comportement se distinguent :

                                  1/ L’envie qui se donne les moyens d’être assouvie engendre adhésion, ambition et motivation.

                                  2/ L’envie maîtrisée ou l’absence d’envie engendre tolérance et sagesse.

                                  3/ L’envie dont l’assouvissement est considéré hors de portée engendre intolérance, jalousie et frustration.

                                  Il est rassurant de savoir que 65% des Français appartiennent au premier ou second groupe.

                                  Il est logique, par relation directe de cause à effet, que 62% des socialo-communistes et affidés appartiennent au troisième groupe.

                                  Une majorité de citoyens qui positivent donne une bonne chance au pays de s’en sortir moyennant une gouvernance correcte... Une gouvernance qui appartient au premier groupe et qui tire les citoyens vers le haut.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès